Page 19

Ce terme « jumelle » est utilisé ici pour souligner le lien organique qui lie un texte et son image, les deux portant le même titre et étant conçus sous le même thème. v

Le tracé intime et personnel Les deux pratiques artistiques utilisées par Janmot, liées par la délicatesse du trait manuscrit, dessiné ou peint, permettent aux œuvres visuelles et aux poèmes de se répondre mutuellement. Le tracé de l’écriture peut ainsi se lier au tracé formel de ses œuvres visuelles jumellesv. La dimension manuscrite, après son impression tardive, reste toujours vivante par le rythme poétique et se retrouve en cohabitation de vis-à-vis avec sa dimension jumelle visuelle. Ainsi, une fois imprimé sous forme de livre, le Poème de l’âme renvoie à l’intimité spirituelle et au processus de création effectué dans le secret et l’isolement de l’artiste par la lecture personnelle du livre.

Louis Janmot, Sur la montagne (nº 14 dans Le Poème de l’âme), s.d., Huile sur toile, 113 x 145 cm, Musée des beaux-arts de Lyon, Lyon.

19

Ex-Situ 22.indd 19

13-04-17 09:20

Ex situ 22  

La revue étudiante de la faculté des arts de l'UQAM Dossier art ancien, Dossier sujets d'actualités, In visu, et compte-rendus d'exposition...

Advertisement