Issuu on Google+

ENSA

ParisBelleville

PORTFOLIO Johann FURIC

Etudes et projet de création et d’interaction sociale.

Le temps de lire, comme le temps d’aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

Page 1


SOMMAIRE Licence 1 : Art plastique 3-4 Géométrie 5-6 Studio 7-10 Bellastock 11-12 Licence 2 : Intensif paysage Art plastique Studio Le Logis Studio L’image

13-14 15-16 17-20 21-26

Licence 3 : Intensif Couleur

27-30

Intensif Sociologie Nanterre

31-32

Art plastique Atelier Bois Architecture Navale Théorie d’architecture Etude Franck Gehry Studio 30x30 Studio 4x1=5

33-34 35-36

37-38 39-42 43-46

Elements annexe : Voltaire & Zellidja 47-48 Stages & expériences pro 49-52 Contact 53-42 Page 2


ENSA

ParisBelleville Ombre, lumière, texture, drapé... 2010

LICENCE 1

Johann FURIC

Page 3 Perspective au Lavis, 2010


Art Plastiques S. Vignaud JB. Secheret

Dessin perspectif, Paris 2010

Travail d’expression plastique, de dessin perspectifs, d’ombre et de lumière etc... La première année permet d’aborder différents aspects de la représentation qui permettent par la suite de réaliser des présentations de projets. Le travail des textures, la mise en place d’un dessin au travers d’un croquis perspectif rapide, le choix des outils graphiques, du crayon vers le bambou en passant par la plume le pinceau ou le fusain. Autant d’outils qui permettent de traduire une pensée pour la transmettre.

Page 4


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 1 et 2

Johann FURIC

Différentes réalisations via Autocad

Page 5


Géométrie JP. Braun H. Roux

Travail de représentation en géométral et en perspective cavalière ou militaire, d’abord à la main lors de la première année, puis via outil informatique. Les différents travaux impliquaient la plupart du temps une réflexion pour la réalisation de vues conceptuels justes. Apprentissage de l’outil AutoCad et des notions géométriques qui y sont liées.


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

LICENCE 1

Maquette vo没te et mati猫re - 2010

Page 7


Studio JP. Feugas

Approche pratique des notions théoriques d’architecture : Ombre et Lumière Déambulation, promenade architecturale Rythme, dessin et relevé de façades Texture Usages, espaces servant/espaces servis Références Représentation Le travail de studio est un premier pas dans le monde de l’architecture, où l’on aborde les questions récurrentes dans la réalisation de projet via des travaux hebdomadaires. L’exigence de la qualité du dessin et de la composition du projet et du rendu est la clé qui permet d’aborder la deuxième année.

Page 8


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 1

Johann FURIC

Maquette de groupe d’un quartier (19ème arrondissement, Paris - 2009

Page 9

Maquette texture - 2010


Studio JP. Feugas

Le studio est aussi une première approche de la question de l’urbanisme avec l’étude approfondie d’un quartier parisien. Le travail amène à se poser la question de l’organisation urbaine et sociale. Il est mené en parallèle avec un travail de sociologie sur le quartier étudié. Enfin la question de la représentation est très présente avec notamment le travail sur la construction d’un dessin perspectif, et le travail de maquettes.

Ouverture, vue, formes, géométries des espaces - 2010

Dessin perspectif d’une entrée à Venise - 2010


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 1

Johann FURIC

Page 11


Bellastock La ville Palette

Le Bellastock est un workshop, où l’idée est de construire une ville éphémère de façon rapide et efficace avec peu de moyen. Chaque année de nouveaux matériaux dont on ne soupçonnerait pas les propriétés constructives, sont testés par des centaines d’étudiants. On a là une approche urbanistique avec le dessin de la ville, une approche théorique avec l’élaboration d’un projet, et une approche pratique avec la construction réelle. Le Bellastock s’inscrit dans une logique de respect de l’environnement et pousse les architectes à la réflexion du réemploi des matériaux. Cette année-là (2009) le matériau de référence : la palette.


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 2

Johann FURIC

Page 13

Maquette conceptuel représentant l’espacetemps le long du canal de l’Ourq - 2010


Intensif Paysage D. Hernandez

Une semaine de travail de groupe d’analyse d’un paysage autour du canal de l’Ourcq. Nous avons pu constater suite un travail de relevé que l’ensemble de la promenade le long du canal sera agréable ou non selon la forme du paysage alentour. L’idée de cette réalisation est de confronter la mise en place d’une ligne subjective représentant l’impression du temps qui passe, et la forme du paysage qui va créer différentes zones le long du canal.

Page 14


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 2

Johann FURIC

Maquette couleur - 2011

Page 15


Art Plastiques J. Vasseur - P. Chaput - D. Sancey

Approche de différents modes d’expression. Expression d’une idée, d’un sentiment, par l’utilisation de la lumière, de la couleur, des textures. Travail par la peinture, le collage, la photographie, le dessin et la vidéo, autant d’éléments qui peuvent être employé au service de l’expression plastique.


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

Se Nourrir Se Réunir

Se Laver

Se Reposer Hypothèse

Horizontal

Vertical

Régulier

Irrégulier

Grand

Petit

Large

Profond

Ouvert

Filtré

NORD

Indirect

Direct

EST

SUD

8

Cadré

8

Limité

8

Illimité

8

8

LICENCE 2

Centrifuge Centripète Directionnel Orienté

OUEST

Page 17 Alphabet descriptif des espaces - 2010


Studio : Le Logis L. Piqueras

Le temps de lire, comme le temps d’aimer, dilate le temps de vivre Daniel Pennac

Exercice de création d’une maison selon une logique de composition où l’Homme est au cœur de la réflexion : Définition de l’ordre des usages selon un organigramme qui met en avant les activités du quotidien : Bleu : Se Laver Vert : Se Reposer Rouge : Se Nourrir Jaune : Se Réunir Blanc : Hypothèse Les bases qui régissent le projet sont l’organigramme avec l’agencement des usages, un alphabet qui va caractériser les espaces, et une hypothèse qui va caractériser l’ensemble du projet.

Organigramme


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 2

Johann FURIC

Page 19

Maquette du Logis - 2011


Studio : Le Logis L. Piqueras

La composition des espaces se doit de respecter l’organigramme et les critères imposés dans l’alphabet. L’idée est de réussir à composer des espaces qui s’assemble ou se dissocient grâce aux usages induis par le mobilier. On apprend à assembler des espaces de façon réfléchie, à contrôler la lumière et dans l’ensemble à réaliser un ensemble d’espace vivable, agréable, fonctionnel et moderne.


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

LICENCE 2

Photographie de Sabine Weiss

Page 21


Studio : L’image L. Piqueras

Travail avec comme référence de base une photographie de Sabine Weiss Il s’agit de retravailler la photographie par le dessin et la peinture de façon à l’aplatir et en faire sortir les lignes les plus importantes. Cela permet de comprendre la photographie, et de s’en inspirer pour la réalisation d’un projet. La première partie du studio se fait essentiellement par la peinture.


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 2

Johann FURIC

Maquettes l’Image - 2011

Page 23


Studio : L’image L. Piqueras

L’analyse de la photographie permet la création de l’image de référence. Le travail consiste alors réaliser une série de maquettes qui permettent de passer progressivement de la sculpture vers l’architecture.


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 2

Johann FURIC

Page 25


Studio : L’image L. Piqueras

La progression en maquette et une correction perpétuelle permet de travailler les arrivées de lumière qui vont qualifier des espaces vastes. La dernière phase du projet consiste à l’adapter à un programme d’un lieu d’exposition avec différents ateliers d’artiste. La qualité lumineuse des espaces joue sur la hiérarchie et le choix pour l’adaptation à ce programme.


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 27


Intensif Couleur D. Sancey

Projet de réalisation d’une œuvre artistique colorée dans la cour intérieur de l’Ecole de Belleville. Le dessin d’un story-board permet de comprendre l’idée de jouer avec la multiplication d’un élément gigantesque, coloré et translucide. La lumière selon son intensité fait apparaître les couleurs. Ce travail de groupe part d’une base de trame de couleur définie au préalable et qui doit permettre une composition de «champignons géants».


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 29


Intensif Couleur D. Sancey

La réalisation par ordinateur offre un rendu sur lequel nous avons pu zoomer afin de réaliser des reproductions de peinture abstraite de détails de couleurs.


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC Terrasses

Horizontalité

Deux parcours entre les «Tours Nuages», et les Terrasses de Nanterre-Préfecture, plusieurs ambiances repérées.

La Défense Affaires

Parc

Esplanade Charles de Gaulle

Promenade

Espace

LICENCE 3

Ecole d’architecture

Marché

Cité Perdue

Voyage

Lisière du Parc

Sérénité

FURIC - LEBRUN - MEKOUAR - TERREN

Esplanade Charles de Gaulle

Page 31

Tours Nuages

Monde à part

Espace

Ouverture sur le ciel de l’esplanade Charles de Gaulle


Intensif de Sociologie - Nanterre -

V. Foucher-Dufoix

Parc

Promenade

À l’entrée du parc André Malraux, on aperçoit une chapelle. C’est directement plus calme. On sent cette césure qui se fait. Le paysage est différent. Plus coloré. La vue est large, vaste, l’œil va loin et l’ambiance est plus calme. Le lieu n’est pas forcément très fréquenté, il y a néanmoins des coureurs par ci par la et quelques rares promeneurs. On sent un air plus pure, au loin il y a plus de monde vers les terrasses.

Etude du quartier de Nanterre au travers de l’observation des habitants et des différentes zones. Le travail passe par l’observation dans le temps, des séries d’interview et de croquis et une réflexion dans le temps sur l’évolution du quartier. Le but est de comprendre comment les habitants vivent au quotidien cette évolution rapide des lieux.

Nous avançons hors du parc et des allées de buissons, et gagnons l’esplanade Charles De Gaulle. L’ouverture sur le ciel est beaucoup plus grande, on entend désormais le bruit des voitures au loin. D’emblée nous éprouvons une sensation de grand espace, les bâtiments sont plus bas. Notre attention n’est plus focalisée sur un endroit en particulier, au contraire nous regardons tout autour de nous pour comprendre les limites. Nous avons une sensation de liberté, du fait de la surface d’espace accessible. Lorsque nous marchons sur l’esplanade dos au parc, en pente, nous arrivons sur une place semi-circulaire, où nous retrouvons une sensation de ville animée avec des commerces, des gens, le RER, des rues droites et tramées...

Page 32


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 33


Art Plastique - Atelier Bois -

C. Bacoup

Réalisation d’un meuble en bois qui s’adapte à un usage précis. L’idée est là de construire un meuble capable d’accueillir un écran et des livres ou DVD tout en étant accessible par deux côtés à la fois. Il s’agissait aussi de construire une structure qui soit auto stable avec un minimum de colle possible.

Tabl tte

Page 34


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Calculs : Coefficient de Bloc : Volume carêne/Volume Parallélépipède. Il permet de délimiter un rapport de volume entre la partie immergée du bâteau et le volume circonscrit. Element pratique pour la conception d’une coque et son dessin. Cb = 250/(8.02 x 1.20 x 32.55) = 0.8 Le fond du bateau étant plat, j’utilise un volume parallélépipèdique.

Coefficient prismatique : Δ/(Ms x Lwl). Δ étant le déplacement, Ms la maîtresse section et Lwl la longueur à la flottaison. Ce coefficient permet de caractériser la finesse de la carêne dans le sens de la longueur. Il est pratique pour comparer les bateaux. Cp = 250/(8.02 x 1.20 x 32.55) = 0.8 Le fond du bateau étant plat, j’ai une maîtresse section qui caractérise l’ensemble du volume du prisme de forme parallélépipèdique, d’où un calcul et un résultat identique au coefficient de bloc.

3

Coefficient de finesse : Lwl/ √∆. Il permet de comparer les bâteau selon leur longueur et leur poids, afin de délimiter une finesse qui donne un ordre d’idée sur la vitesse à laquelle il pourra aller. Pour un bateau de plaisance, le coefficient de finesse maximum est de 7. Certain bateau de course atteignent aujourd’hui 9. Cf = 32.55/6.29 = 5.17

Froude : Le froude est un système qui permet d’étudier la vitesse du bateau. Son inventeur, l’ingénieur William Froude lui a donné son propre nom. Fr=V/√(g.Lwl) Vitesse éco : Fr = 0.18 0.18 = V/(9.81 x 32.55) V = 0.18 x √(9.81 x 32.55) = 3.21 m/s = 6.42 nds Vitesse max : Fr = 0.4 0.4 = V/(9.81 x 32.55) V = 0.4 x √(9.81 x 32.55) = 7.14 m/s =14.28 nds

Trainée de remorquage : Trainée de vague = Trainée de frottement x trainée de vagues. Tf = (Cx.ρ.S.V²)/2 Rara Avis :

Tf (max) = 1/2 x 1025 x (10.62 x 32.55) x 0.002 x 7.14² = 18063 kW environ 250 chevaux Tf(moy) = 1/2 x 1025 x (10.62 x 32.55) x 0.002 x 3.21² = 3579 kW environ 48 chevaux Trainée de vague : environ égale à Tf/2 pour Fr = 0.18 et à 2Tf pour Fr = 0.4 Tv(max) = 36 Tonnes Tv(moy) = 9 Tonnes

Surface Mouillée : Correspond à l’ensemble de la surface du bateau en contact avec l’eau. Cela revient à la surface périphérique du carêne. Surface Mouillée : 8.02 x 32.55 x 1.20 x 32.55 x 2 = 339m²

Surface de voilure : La surface de voilure permet selon le poids du bateau d’avoir un ordre d’idée sur la vitesse éventuelle du bateau selon le type de navigation et de vents. Elle est ici de 400m². On peut cependant noter que le rara avis était doté de 2 mâts en 2006 lors du départ pour la route du rhum. Sa surface de voilure devait très probablement s’en trouver réduite.

à Brest en 2012

Page 35

Se réunir

Se reposer

Se nourrir Se laver Naviguer


Architecture Navale L. Piqueras F. Neuman

Rara Avis

Calculs :

Coefficient de Blo un rapport de vo Element pratique Cb = 250/(8.02 x 1 Le fond du bateau

Son histoire :

Le Rara Avis voit le jour en 1957 au chantier naval de Ternezen (PaysBas). Sa coque est faite d’acier noir avec la particularité d’être à fond plat comme les barges anglaises de la Tamise. Est est aussi doté d’un gréément marconi (voile bermudienne). C’est une goelette à trois mâts. Il appartient d’abord à M. Hamon, un ancien facteur d’orgues, et devient ensuite la propriété de M. Georges Lillaz (propriétaire de BHV), qui l’utilise alors comme yacht personnel. Ce dernier en fait don au père Jaouen en 1974. Parallèlement l’association du père Jaouen (Amis Jeudi-Dimanche) est créée en 1954 dans le but d’organiser des activités de formations, de réinsertion et de loisirs grâce aux joies de la navigation. De 1998 à 2002, le Rara-Avis est mis en chantier de restauration. L’AJD fait participer des jeunes en difficultés sociales en leur faisant acquérir une formation en menuiserie, mécanique et électricité afin de faciliter leur réinsertion. Ainsi, 58 stagière participeront à la restauration de cette goélette. Le Rara-Avis est remis à l’eau en juin 2002 et navigue au côté du Bel Espoir II.

Quelque données générales :

Nationalité : Française LHT : 38m Longueur de coque : 33m Lwl : 32.5m Bwl : 8.02 Maître Bau : 8.2m Creux de carêne/tirant d’eau : 1.2m Tirant d’air : 30.3m Moteurs : 2 diesels de 220cv. Voilure : 400m² Equipage : 8 membres + possibilité d’accueillir 28 personnes Propriétaires : association Les amis de Jeudi-Dimanche.

Travail d’étude d’un bateau de référence dans un premier temps. Aborder les notions basiques de Coefficient prism tion et Lwl la lon physique dans le monde de l’architecture navale de la carêne dans permet ensuite d’être plus à l���aise pour commencer Cp = 250/(8.02 x 1 fond du batea la conception d’un projet dans un second temps. Le volume du prism au coefficient de Le projet part de l’idée que l’usage et l’être humain sont la base de l’espace autour desquels le bateau va se dessiner petit à petit. Coefficient de fine et leur poids, afin L’utilisation de l’organigramme permet de comà laquelle il pour prendre le fonctionnement des usages à bord. mum est de 7. Ce Cf = 32.55/6.29 = Le projet est abordé essentiellement via une série de croquis (coupes et croquis perspectifs)

Surface Mouillée l’eau. Cela revient Surface Mouillée

Le Rara avis au côté du Bel Espoir 2, à Brest en 2012

Surface de voilure ordre d’idée sur l Elle est ici de 400 On peut cependa pour la route du réduite.

Johann FURIC Licence 3 Semestre 5 ENSA-PB

Rara Avis Frédéric Neuman & Lorenzo Piqueras 2011-2012

Architecture Navale


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 37

Maquette conceptuelle représentant la mise en place d’un projet de Franck Gehry (2012)

Perte d’angles, sculpture


Théorie -Etude de Franck Gehry -

Travail de recherche et de théorie sur le cheminement du travail de l’équipe de Franck Gehry. Modélisations en maquette et informatisées, perte d’échelle et perte d’angles. L’idée était de théoriser et de comprendre les principes fondamentaux de l’architecture de Franck Gehry puis d’expliquer ces idées via la réalisation de maquette explicatives et d’organigrammes.

Perte d’angles et perte d’échelle


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

LE 30x30 CURIOSITE Johann FURIC

Perspective EntrĂŠe

Perspective Accueil

Page 39

Perspective 3


Studio 30x30 A. Dervieux S. Palubicki

Curiosité

Plan horizontal zéro (rez-de-chaussé)

Plan horizontal un (étage)

Réalisation d’une bibliothèque de 900m². Le but est d’aborder la question du plan libre et l’héritage d’une conception Corbuséenne via un cheminement artistique et poétique. L’hypothèse traduite selon une définition architecturale guide l’ensemble du projet au travers d’une série de dessins perspectifs qui vont induire un plan logique. C’est d’abord un travail de dessin, puis un travail de maquette avec une perpétuelle correction et amélioration du projet jusqu’à approcher l’idée d’une bibliothèque idéale.

Page 40


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 41


Studio 30x30 A. Dervieux S. Palubicki

Curiosité

Le projet se construit selon l’hypothèse (ici Curiosité implique une idée d’accélération et d’arrêt soudain de façon à créer l’envi de poursuivre de plus belle derrière une paroi). La lumière selon l’heure de la journée va naturellement jouer sur les idées exprimées avec le placement des parois.

Page 42


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 43


Studio quatre fois un égalent cinq

A. Dervieux - S. Palubicki E. Blanc - JM. Weill

Cavalier (jeu d’échec)

Ce studio permet d’appréhender la question de la façade libre. Comment réaliser un ensemble d’espace cohérent, vivable et agréable dans un tout contraignant : une maison de 11 mètres de haut, de 3,66 mètres de large et de 11 mètre de profondeur. Il s’agit alors de travailler la conception en suivant le déplacement induit par l’hypothèse (ici le cavalier du jeu d’échec), de façon à créer une maison exceptionnelle. Le projet commence par la réalisation de dessins perspectifs qui décrivent les espaces et arrivées de lumière. On peut ensuite travailler par maquette informatisés ou réelle de façon à continuellement remettre en question les idées proposées et les améliorer.

Page 44


ENSA

ParisBelleville

LICENCE 3

Johann FURIC

Page 45


Studio quatre fois un égalent cinq

A. Dervieux - S. Palubicki E. Blanc - JM. Weill

Cavalier (jeu d’échec) Parallèlement au travail de conception du projet de maison verticale, un travail d’analyse du paysage et du site et un autre travail plus technique de détail d’une baie est mené. L’idée est de travailler l’implantation de la maison dans un site selon un scénario mettant en valeur le terrain en pente, puis de travailler la baie principale de la maison dans le détail qui caractérisera l’usage lié à la vue du paysage.


ENSA

ParisBelleville

ANNEXE

Johann FURIC

La fondation Zellidja est une association qui permet aux jeunes entre 16 et 20 ans de partir mener une étude n’importe où dans le monde. Les critères de sélections sont basés sur des éléments strictes : le jeune doit avoir entre 16 et 20 ans, partir seul, proposer un sujet d’étude et partir un mois minimum, en échange de quoi la fondation apporte un soutien financier. Pour ma part cela m’a permis de mener une étude sociologique sur la culture Maori et leur intégration dans la société d’aujourd’hui, et l’histoire des Moko (tatouages maori) en Nouvelle-Zélande. Ce voyage permet non seulement de mener une étude selon ses propres passions, mais aussi de se découvrir dans des situations atypiques et ses propres capacités à réagir dans des situations atypiques. Il m’a permis aussi d’améliorer mon anglais et de découvrir le monde !

Page 47


Voltaire & Zellidja Le programme Voltaire est un programme d’échange franco-allemand qui permet dans un premier temps à un élève français d’aller passer 6 mois dans une famille allemande, puis à l’inverse d’accueillir un correspondant pendant 6 mois en France. Un échange très complet qui permet non seulement d’apprendre la langue, mais aussi de découvrir une culture, de lier d’amitié deux familles et de s’ouvrir sur le monde.

L’école de Karl von Frisch à Dusslingen

Voyage à Berlin durant l’échange Voltaire.

Chateau de Lichtenstein

Page 48


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

Mon stage chantier de deux semaines s’est déroulé à Bonnières sur Seine dans l’entreprise de couverture de Monsieur Pascal Raillot. J’ai aidé sur trois chantiers différents, ce qui m’a permis de travailler sur trois types de couverture différente.

ANNEXE

• Un chantier en zinc à Paris (couverture de la cafétéria de la faculté Paris 2) • Un chantier d’une maison de 1789 avec des tuiles plates anciennes dans le Val d’Oise • Un chantier d’une grande maison avec une couverture en ardoise fines.

Page 49

On m’a demandé de travailler le zinc, montré comment le découper, le souder afin de s’en servir pour compléter les éléments de la couverture. Et j’ai pu découvrir durant ce stage comment réaliser une couverture en zinc, en tuile plates anciennes et en ardoises plates. J’ai aussi pu voir comme le métier de couverture est lié à d’autres métiers comme celui de maçon, celui de plaquiste ou celui de charpentier. Enfin j’y ai vu le rôle de l’architecte, qui coordonne tous ces corps de métiers d’un point de vue strictement logique.


Stage Chantier


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

P

ANNEXE

P P P

&&

Page 51


Stage ALADAR

Association Les Amis d’André Ravéreau : L’association a pour but de devenir un lieu de rencontre pour les personnes qui s’intéressent aux réflexions et travaux d’André Ravéreau, d’aider ce dernier à l’écriture de ses ouvrages, et de rassembler et classer les document qui y sont liés.

Stage d’un mois à l’association ALADAR après d’André Ravéreau, de sa fille Maya Ravéreau et de Jeanne Marie Gentilleau, ainsi que d’autres stagières. Ce stage m’a permis de découvrir un peu l’oeuvre d’André Ravéreau qui m’a présenté ses différents projets réalisés ou non au cours de sa carrière. Il m’a enseigné sa vision de l’architecture et plus globalement du monde tel qu’il l’a vécu jusqu’à aujourd’hui. Je l’ai aidé dans la mise en page d’un ouvrage en cours de réalisation en échange de quoi il m’expliquait en détail ce qu’il voulait exprimer dans son livre et m’offrait son enseignement. Durant ce stage j’ai également réalisé une étude sur l’isolation acoustique et thermique qui a permis d’engager des travaux d’inovation de deux pièces du siège de l’association. Il a aussi été question de proposer un projet de salle d’eau qui sera réalisé : transformation de la chambre noir pour le développement des photos de Manuelle Roche en salle d’eau.

Page 52


ENSA

ParisBelleville Johann FURIC

FORMATION • Master : Ecole Nationale Supérieur d’Architecture de Paris-Belleville (2012/-) • Licence : Ecole Nationale Supérieur d’Architecture de Paris-Belleville (2008/2012) • Etude d’un mois de la culture Maori en Nouvelle-Zélande (association Zellidja) • 7 mois à l’école Karl von Frish dans le sud de l’Allemagne (Dußlingen) • Lycée Jean Rostand série générale Economique et Social (Bac ES obtenu en 2008)

ANNEXE

LANGUES • Anglais : Opérationnel (1 mois vécu en Nouvelle-Zélande) • Allemand : Opérationnel (7 mois vécus en Allemagne (programme Vol taire/séjours))

CONNAISSANCES INFORMATIQUES • Dessin, modélisation : AutoCad, Sketchup (bon niveau) Revit, Rhinoceros 3D (en cours d’apprentissage) • Traitement de l’image, rendu : Photoshop – Illustrator – 3DsMax (bon niveau) • Gestion de données : InDesign – Word – Excel – Xpress (bon niveay)

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE •

Stage de pratique d’un mois auprès de l’architecte André Ravéreau. Travail de mise en page pour la publication d’un livre, de dessin, d’analyse d’œuvre et d’archivage. Réalisation d’une étude d’isolation thermique et acoustique pour la rénovation de deux pièces, réalisation d’un projet de salle d’eau (Juillet-Août 2012)

Stage chantier de deux semaines dans l’entreprise de couverture de monsieur Pascal Raillot à Bonnières sur Seine (juillet 2011)

Responsable de transfert pour un séjour de 3 jours à Kaiserslautern en Allemagne avec la responsabilité d’un groupe d’handicapés mentaux musiciens.

Encadrement en tant qu’éducateur de personnes atteintes de handicapes mentaux au foyer de vie du Bois Mesnuls de Maule (1 à 2 mois chaque été depuis 2008)

INTERETS Cinéma, lecture, musique, arts du cirque de rue, théâtre, scénographie, photogra phie, voyages, architecture.

Page 53


Contact Mon projet d’étude et de construction de carrière s’oriente autour d’une pensée sociale. J’ai décidé de me lancer dans les études d’architecture avec l’idée que l’architecture est au service de l’Homme et pour son bien-être. Mais l’évolution de mes propres convictions au cours de l’enseignement que j’ai reçu jusqu’ici à Belleville me pousse à penser que l’art scientifique de l’architecture se reflète au travers des 5 sens de l’être humain, et qu’il est complexe au sens où un projet doit prendre en compte à la fois beaucoup de liberté et beaucoup de contrainte. C’est un art qui s’expose, qui s’habite, qui évolue, qui peut grandir ou avoir une fin, et dans tous ces cas, la finalité est toujours un service au confort humain. L’architecture est un domaine qui se remet perpétuellement en question, qui se doit d’évoluer avec la société, refléter des idées, des pensées. Aujourd’hui la question de l’écologie a pris énormément d’ampleur et constitue une question qu’il m’intéresserait d’étudier afin de pouvoir répondre par la suite aux attentes que je me suis moi-même fixé pour l’avenir.

Johann FURIC

23 ans – Permis B 26 rue Banes, 92190 MEUDON 09.53.54.46.43 06.42.41.53.91 johann.furic@gmail.com jfuric-archi.blogspot.com

Maquette réalisée suite à l’étude de la Torre Cube de Carme Pinos à Guadalajara. (Licence 3-2012)

Page 54


Portfolio