Page 1

築地市場

Le ventre de Tokyo

© B.S.P.I./Corbis

par Guillaume Baezner Semestre de printemps 2015 Préparation à la thèse Joint Master of Arts in Architecture EIA-Fribourg Suivi par Cédric Bachelard


Tsukiji Market *

Le Ventre de Tokyo

par Guillaume Baezner

ImprimĂŠ le 15 juin 2015


Mais ce qui montait à la face de Florent, c’était un souffle frais un vent de mer qu’il reconnaissait, amer et salé. Il se souvenait des côtes de la Guyane, des beaux temps de la traversée. Il lui semblait qu’une baie était là, quand l’eau se retire et que les algues fument au soleil ; les roches mises à nu s’essuient, le gravier exhale une haleine forte de marée. Autour de lui, le poisson, d’une grande fraîcheur, avait un bon parfum, ce parfum un peu âpre et irritant qui déprave l’appétit. Émile Zola - Le ventre de Paris - 1873


Sommaire preambule Informations Genèse Profile Search I Profile Search II

11 11 14 16

Dates/Chiffres A savoir Timeline

20 22

Nihonbashi L’origine d’un marché à Edo Sakoku, la fin d’une époque Le grand séisme de Kanto

Tsukiji-les

27 29 31

premisses

L’évolution parcellaire 1923 et l’ouverture du marché

35 36

Tsukiji-situation La mégapole et ses quartiers Tokyo Bay et ses fascinations - Project Japan La superficie Contexte immédiat

Tsukiji-le

39 42 44 48

ventre

Dénomination Le marché intérieur La marchandise Influence et les Sushis-bars L’acheminement La criée matinale de thons rouges

53 56 60 60 60 62

peche Une pêche industrielle L’influence de la surpêche sur le marché 

Tsukiji-le

65 66

mecanisme

La circulation Horaires Organigramme L’influence isolée Verticalité

69 70 72 74 75


Tsukiji-exterieur Le marché extérieur Confusion urbaine

77 80

Toyosu-l’industrie Le projet Les dessous Organigramme Les marchés de Tokyo Comparaisons avec d’autres marchés urbains

Tsukiji-son

83 86 90 92 94

identite

L’aspect social et générationnel L’identité du lieu (Photographies)

97 98

Scenarios Problématique Analyse/projet

105 106

Conclusion

109

Bibliographie

112


10


preambule remerciements Avant d’entrer en matière, je voudrais tout d’abord remercier le programme du JointMaster de Fribourg et Burgdorf ainsi que Cédric Bachelard qui m’ont suivi et permis d’accomplir ce travail au Japon. Je voudrais également exprimer ma reconnaissance aux gens qui m’ont aidé directement pour ce mémoire, à savoir Fumiya Sasaki et Masato Ito. Ils ont été d’une aide précieuse pour la traduction et la recherche d’informations. J’aimerais aussi remercier Alexander McLean et Alice Colverd d’avoir fourni leurs sources sur leur recherche du Tsukiji et pour finir, toutes les personnes ainsi que ma famille qui m’ont soutenu et aidé durant ces années d’étude.

Tsukiji Market - © G.B.

informations Afin de faciliter la compréhension de ce mémoire, il sera accompagné d’un court-métrage. Il permettra d’illustrer certains chapitres de manière plus pertinente. Vous pouvez le retrouver directement sous le lien suivant  : https://www.youtube.com/channel/UCNud-oD5m_ k8arcTasMILCw?spfreload=10

11


12


Genese À la suite de mon Profile Search I & II essentiellement tourné vers le Japon, je me suis intéressé au Tsukiji Market, l’un des marchés aux poissons les plus importants de la société nippone actuelle.

Les "Tares" du Tsukiji Market - © G.B.

Ça a été pour moi une fascination depuis ma première visite en mai 2013. C’est un lieu diversifié et surtout un des seuls endroits encore en place représentant au mieux la culture japonaise au cœur d’une ville qui se veut internationale. Quand j’y suis retourné durant mon semestre d’échange en novembre 2014 afin de goûter aux merveilleux sashimis, ce lieu m’a fasciné au point d’en faire mon second Profile Search. Durant cette recherche, j’ai appris qu’il allait être déplacé. Cela m’a donné une raison supplémentaire de le choisir en tant que sujet principal de ma thèse.

13


profile Search i Dans mon premier travail, j’ai étudié le phénomène du "Shrinking Cities", conséquence du vieillissement de la population japonaise. Le Japon subit un phénomène complexe qui dure probablement depuis l’Ere Meiji. Un phénomène non seulement de société, mais aussi économique. Le Japon connaît une décroissance de sa population depuis 2006 qui pourrait atteindre 30 % en 2050 s’il n’adopte pas une solution adaptée. En passant par Détroit, Emscher Park et Vrin, je les ai comparés afin de mieux comprendre le phénomène sous divers angles avant de me pencher sur le sujet principal. Leur économie était leur cancer ; ils étaient dépendants de cette économie unique. Vrin et Emscher Park se sont reconverties à l’aide de l’architecture et Détroit tente une reconversion.

Shrinking Citines: Japan n°3

Sur l’archipel, même si son économie est en récession, son problème est d’ordre social. Le taux de natalité reste désespérément bas et la politique d’immigration est particulièrement restrictive. Des solutions ont été proposées par l’ONU, comme de changer la politique d’immigration afin de compenser le taux de natalité ou de mettre l’âge de la retraite autour des 77 ans. Ayant plutôt une politique conservatrice, le Japon ne veut pour l’instant pas changer et cherche plutôt d’autres alternatives.

14


Détroit - États-Unis

15

Territoire

Emscher Park - Allemagne

Densité

Population

Vrin - Suisse

Économie

Taille

Social

Ville fantôme

Reconversion

Stabilisation

Dépendance Environnement

Impact du phénomène


profile Search II Après mon départ, j’ai travaillé d’une manière plus atypique en écrivant divers articles dans un carnet de voyage. Ces chapitres reliés par des observations traitaient diverses thématiques. J’ai commencé par des petits détails d’observation qui pouvaient être intéressants et en lien avec l’architecture. Par la suite, j’ai étendu mes recherches pour mener une analyse plus approfondie sur des thématiques plus précises comme l’urbanification de Tokyo par les chemins de fers ou sur l’individualité traduite dans l’architecture. À la suite de ces observations, 6 thématiques majeures sont ressorties du lot. Je les ai matérialisées sous la forme d’un mindmap afin de voir plus précisément les liens tissés entre eux. En regardant et en observant le Tsukiji Market à la suite de mes articles, j’ai remarqué que ce lieu renfermait bien plus qu’un simple marché. Il rassemblait une grande partie de mes sujets sur Tokyo en un seul et même lieu.

Le mur d’un temple à Kyoto - © G.B.

16


17


Article du carnet : Tsukiji Market Résultante

La société

Dans un univers micro-urbain, le marché est composé d’une mixité incroyable Tsukiji Market entre les vendeurs, acheteurs Individualité et les véhicules "Tsukijite". Entre les marchés, on peut avoir divers commerces, restaurants, fast-foods, temples et des zones réservées aux employés pour éviter tout Typologie problème d’hygiène.

Expérimental

Interview

Ecoles

Harajuku

Une ambiance qui reprend les thématiques typiquement tokyoïtes, comme la fourmilière, la logique à travers ce Façades désordre/chaos.

Façades

Façades

Aujourd’hui, l’état veut déplacer le marché vers Interview un nouveau lieu, Toyosu. Il n’est pour l’instant pas possible de le faire, car la future zone est polluée. Malheureusement, j’aurais voulu avoir plus de réponses sur la raison du déplacement, mais même les Japonais ne sont pas au courant de ce genre de choses. Réseau

Organisation

Désordre

Influence Tokyo

Urbain

Influence USA

Analyse

Observation

Représentation

Ville/fonctionnement

Autres

Hokkaido

Ecoles

Ecole Uto

Shrinking Cities

Harajuku Individualité

La société

Consommation Habitat

Typologie

18


Espaces verts

Ecole Uto

Tsukiji Market

Organisation

Désordre

Tabula rasa

Règlements

Ordre

Résultante

La soc

Vestiges

Consommation

Représentation

La société

Ordre

Façades

Façades

Gauche

Tabula rasa

Tokyo 2020

Règlements

Résultante

Espaces verts

Individualité

Vestiges

Expérimental

Interview

19

Tsukiji Market


Comparaison entre la Suisse et le Japon Population Suisse 8’081’000hab. Japon 127’300’000hab. Tokyo 13’350’000hab. - 1.65x la Suisse Grand Tokyo 37’730’000hab. - 4.67x la Suisse

Suisse Japon Tokyo Grand Tokyo

Superficie 41’285 km2 - 199 hab./km2 377’944 km2 - 349 hab./km2 2’187 km2 - 8’842 hab./km2 13’720 km2 - 2650 hab./km2

Plus du quart de la population vit sur 2 % du territoire japonais.

Source  : Wikipedia 20


Dates/chiffres a savoir Période moderne Période d’Edo

1603 - 1868

Période contemporaine Ère Meiji 1868 - 1912 Ère Taisho 1912 - 1925 Ère Showa 1926 - 1989 Ère Heisei 1989 - aujourd’hui Grand incendie de Meireki 1657 Séisme de Kanto 1923 Bombardement de Tokyo 1945 Essai nucléaire sur les îles Bikini 1954 Fukushima 2011 Période d’isolement "Sakoku" Période sous contrôle américain

1641 - 1853 1945 - 1952

Le miracle économique japonais Bulle spéculative

1945 - 1980 1986 - 1990

Jeux Olympiques d’été 1964 2020 (prochainement)

Vu sur les tours de logements de l’île artificielle de Tsukuda - © G.B.

21


~1’220’000 hab.

Marché

~430’000 hab.

Ère d’Edo 1600 Création du marché nihonbashi 1606

~60’000 hab.

1703 Séisme de Genroku

1657 Incendie de Meireki

1641 Fermeture des frontières

1603 Création de la ville d’Edo

Timeline

Démographie Edo

Sakoku

22


1912

Ère Taisho

23 12’000’000 hab.

1986 1989

10’000’000 hab.

3’490’000 hab.

Ouverture du nouveau marché 2016 à Toyosu

Coupure chemin de fer Ère Heisei

1936

Ouverture du marché Tsukiji 7’350’000 hab.

1925

Ère Showa

3’700’000 hab.

1868

Ère Meiji

~1’150’000 hab.

Tokyo 2020 Jeux Olympiques de Tokyo

2011 Fukushima

1964 Jeux Olympiques de Tokyo

1945 Bombardement

1923 Séisme de Kanto

1853 Ouverture des frontières


Tsukiji Market - http://www.japantimes.co.jp

24


25


26


Nihonbashi L’origine d’un marche a edo Le marché aux poissons n’a pas toujours existé là où on le trouve actuellement. Avant 1923, il était situé au-dessus du quartier de Ginza (銀座), à Nihonbashi (日本橋le pont du Japon). C’était un lieu important pour le commerce où les cinq routes majeures de l’époque d’Edo convergeaient. -Tokaido Edo -Nakasendo Edo -Koshu Kaido Edo -Oshu kaido Edo -Nikko Kaido Edo

-

Kyoto Kyoto Kai Mutsu Nikko

L’origine du marché serait au début du XVIIe siècle sous le règne du Shogun Tokugawa Ieyasu (15431616). À Edo (江戸" l’estuaire" - Tokyo avant l’Ère Meiji), Ieyasu Tokugawa (1543-1616) faisait importer du poisson d’Osaka à son château et les surplus étaient revendus à la population dans ce quartier. Par la suite entre 1604 et 1607, les marchands de Dosanburi (Osaka) se sont déplacés à Nihonbashi, ce qui en entraina d’autres vers la ville d’Edo.

Edo Kyoto

Les 5 routes d’Edo

Nihonbashi -Edo - http://www.library.metro.tokyo.jp

Edo, considérée comme la Venise d’Asie, faisait circuler les marchandises par les canaux jusqu’à Nihonbashi pour approvisionner chaque matin le marché. Ce vaste réseau, développé aussi sur d’anciens marécages, s’avéra utile pour limiter la propagation des incendies. Malheureusement, cela n’a pas suffi en 1657 à stopper le grand incendie de Meireki qui ravagea toute la capitale.

27


Edo 1573 - 1592

~60’000 hab.

Edo 1624 - 1643

Edo 1652 - 1655

~430’000 hab.

Edo 1673 - 1681

Edo 1736 - 1741

Edo 1830 - 1844

~1’220’000 hab.

28

~1’150’000 hab.


sakoku, la fin d’une epoque Nihonbashi est resté un marché typique et a évolué au fil des siècles. À la fin de l'isolement du Japon (Sakoku), le nouvel empereur reprit les pleins pouvoirs face au shogunat puis proposa diverses mesures pour la relance de l’économie du pays. On remarque qu’Edo évolua jusqu’à cette période en spirale en ayant en son centre le château. Ce schéma a été développé pour le protéger des attaques directes. Cette volonté de libérer le centre vient de la culture nippone où le vide est considéré comme plein et vice versa. L’un complète l’autre.

Vassaux Tokugawa Fudaimyo Tozamadaimyo Citadins Château d’Edo

Baie d’Edo

Stratégie urbaine de la ville d’Edo

À la fin de cette ère, Edo devint Tokyo. La ville perdit la moitié de ces habitants. Edo était une ville stratégique et militaire où plus de 50 % de la population était des samouraïs. Une série de mesures les priva de leurs droits et provoqua leur départ en 1877. Une partie resta cependant et se reconvertit tandis que d’autres se battirent une dernière fois contre l’empereur. Cette bataille marque la fin de cette transition de la période d’Edo à l’Ère Meiji. Celle-ci est surtout importante pour son ouverture. Le Japon envoya des chercheurs et scientifiques en Europe et en Amérique afin d’acquérir des connaissances et des technologies nouvelles.

29


Le pont de Nihonbashi - 1910 - http://www.oldtokyo.com/nihonbashi-district/

Le marchĂŠ aux poissons de Nihonbashi - 1910

30


Le grand seisme de kanto 1er septembre 1923, un peu avant midi, un séisme de magnitude 7.9 frappa la région de Kanto faisant plus de 140’000 morts et disparus et 570’000 bâtiments démolis. Plusieurs foyers étaient allumés et cela provoqua divers incendies dans Tokyo et dans la panique, le feu n’a pas été contrôlé. Il s’est propagé sur toute la partie est de Tokyo. Nihonbashi n’a pas été épargné et fut entièrement démoli. On peut constater que la violence du séisme combinée avec des incendies majeurs a simplement rasé Tokyo.

Nihonbashi - 1923 - http://wako226.exblog.jp/16111505

31

関 東 大 震 災


Tokyo - Carte de la propagation de l’incendie http://www.greatkantoearthquake.com/

32


Tokyo - Carte planification urbaine - http://www.greatkantoearthquake.com/

33


34


Tsukiji-les

premisses

L’evolution parcellaire Après le grand séisme de 1923, Tokyo Metropolitan Government lança un plan de reconstruction de la mégapole en redéfinissant les grands axes et de nouvelles lois, afin d’éviter une nouvelle catastrophe. Les nouveaux matériaux et techniques de construction ont permis de redéfinir l’ilot urbain en créant une ceinture de hauts bâtiments en béton, comme éléments pare-feu pour protéger les habitations centrales en bois. Tsukiji, ce lieu qui signifie 築地 "Terre reprise" ou "Terres asséchées" se retrouva sur une parcelle créée après le grand incendie de Meireki en 1657. La reconstruction permit de réorganiser la ville d’Edo en élargissant certains districts tout en sécurisant certains temples en les déplaçant vers les bords de la rivière (réf: Tsukiji Hongan-ji). Cet endroit rassemblait probablement des temples et des habitations de samouraïs. Durant l’Ere Meii, cette zone accueillit des écoles internationales comme Keio University, relocalisé plus tard à Minato, ainsi que l’académie navale.

Tsukiji imprimerie - 1919 - http://tsukiji-katsuji.com/

Avant la catastrophe de 1923, le gouvernement pensait déjà à la relocalisation du marché aux poissons à cause des nuisances (notamment les odeurs) et de l’installation récente des banques de l’autre côté du pont. N’ayant plus sa place à Nihonbashi, le marché devait se déplacer.

Keio University - http://www.wikiwand.com/en/Keio_University

35


1923 et l’ouverture du marche Le gouvernement décida de restructurer la ville et développa le "Wholesale Market Act of 1923". Suite au séisme, cela accéléra la création des plans d’un nouveau marché moderne. Dans l’urgence, ils envoyèrent architectes et ingénieurs pour s’inspirer et étudier en Europe et aux États-Unis. La parcelle de Tsukiji fut dès le départ choisie pour ce projet. Le bâtiment développé en quart de cercle permettait ainsi d’être plus fonctionnel, il fut relié à la ligne de chemin de fer provenant de la gare de marchandises de Shinbashi. Dans cette halle sans parois, le marché devint le bâtiment ayant la plus grande structure acier permettant de montrer la valeur et la qualité des nouveaux ouvrages nippons dans la période d’avant-guerre.

1880

Tsukiji Market - 1935 - http://wako226.exblog.jp/16111505

1945

36

2010


Tsukiji

Logement Commerce Industrie Non définie Tokyo remaniement après reconstruction 1923 - http://www.greatkantoearthquake.com

Tsukiji Market - http://www.konoike.co.jp/company/history/

37


38


Tsukiji-situation la megapole et ses quartiers Le Tsukiji Market est situé dans une zone qui a été grandement modifiée par divers événements de l’histoire. Aujourd’hui, il est entouré de divers quartiers comme Ginza et les boutiques de luxe et Shinbashi, district des affaires. À l’époque de Nihonbashi, le marché aux poissons était organisé comme un marché de quartier où les stands étaient liés au logement du grossiste ou du poissonnier. Tsukiji est une adaptation au monde moderne du début du XXe siècle. Les travailleurs viennent généralement en voiture, en raison de leurs horaires de travail incompatibles avec les transports publics. Quand on voit la carte (p.37) et son affectation, on se demande pourquoi il n’est pas dans une zone industrielle. Tsukiji était une parcelle qui venait d’être rasé par le tremblement de terre en 1923. Pour des raisons que j’ai expliquées dans le chapitre précédent, Tokyo Metropolitan Government profita de cette occasion pour déplacer le marché à l’écart du centre.

Nihonbashi

Chiyoda Chuo-ku Koto

Minato-ku

Tsukiji

Districts actuels près du Tsukiji Chuo-ku

Quartier commercial (Ginza)

Minato-ku

Quartier des ambassades

Chiyoda

Palais impérial et la gare

Koto

Quartier lié à l’industrie

Nihonbashi

Tsukiji

Toyosu

Toyosu

Le Tsukiji était considéré comme un lieu commercial. C’est un hybride entre industrie et commerce, lui offrant cette particularité et cette force. Toyosu sera l’étape finale pour devenir à part entière une industrie. 39

Ech : 1:40'000


Ech : 1:5000

40


41


ToKyo Bay et ses fascinations Pendant la deuxième guerre mondiale, Tokyo a été littéralement rasée par les bombardements américains. Après la population a quasiment triplé entre 1945 et 1960 et le gouvernement n’a pas été capable de planifier un masterplan pour répondre efficacement à cette croissance. La nouvelle génération d’architectes a réalisé alors qu’il y avait un potentiel encore inexploité : Tokyo Bay Une superficie de plus de 622 km2 qui pouvait permettre de désengorger le centre de Tokyo qui étouffait. Comme les terres de la ville ne suffisaient plus, les Metabolistes voulaient simplement développer une nouvelle surface artificielle avec l’aide de Taro Okamoto et Hisaakira Kano dans Tokyo Bay. “Buildings and cities should be designed and developed in the same continuous way that the material substance of a natural organism is produced.” La situation économique du pays favorisa cette idéologie la rendant plausible tout autant que les influences de la vague internationale d’après-guerre. L’utilisation de la baie débute durant la période d’Edo avec les premières rives comme Tsukiji. Tokyo à par la suite continué à développer ses rives et ses îles artificielles jusqu’en 1996. L’urgence durant les années 1960, força le développement et la densification du centre de Tokyo, dont l’île de Toyosu. L’imaginaire de divers artistes, technocrates, lobbyistes et métabolistes ont amené diverses stratégies afin de répondre à cette crise.

1957 Outpost : Ikojima, Island of Leisure, aka Ghost Tokyo, Taro Okamoto

1958 Total infill : Yamato: A new Capital on Tokyo Bay, Hisaakira Kano

1959 Modules : Development of Tokyo Bay and Network of Mechanical Circulation, Masato Otaka

1959 Head and hands: New Tokyo Project-A proposal for Tokyo 50 years after: HumanType Plan, Kisho Kurokawa

1959 Islands : Neo Tokyo Plan, Council for Industrial Planning, with Hisaakira Kano

1959 Belt : City on Tokyo Bay, Masato Otaka

1960 Wings : New Tokyo Plan, Kenzo Tange

1961 Manhattanite : Major Tokyo Bay Plan, Kiyonori Kikutake

Projets illustrés dans le livre Project Japan, Metabolism Talks...

42

1960 Spine + branches : Plan for Tokyo 1960, Kenzo Tange

1961 Cells : Ocean City, Kisho Kurokaya


Akira - 1988 - Katsuhiro Otomo - film d’animation

Tokyo Bay a été aussi le décor de divers imaginaires comme celui de Akira. Une histoire qui se passe dans l’univers de Neo-Tokyo, 31 ans après la troisième guerre mondiale. En dehors de l’histoire principale, Katsuhiro représente un Tokyo ou les classes sociales et l’aspect du bâti sont nettement mis en contraste. Sur cette représentation, Tokyo a évolué d’une manière complètement différente où le schéma reprend le principe du plan de Hisaakira Kano.

Kenzo Tange Tsukiji project

À la suite du plan-masse de Tokyo Bay, Kenzo Tange continua son idée avec un plan d’aménagement de la zone de Tsukiji. Une maquette pour la Dentsu Advertising Company où la structure verticale et horizontale génère un réseau représentant la circulation, l’énergie et l’information dans ce bâtiment. Le système, dans l’esprit de Kenzo, était une représentation de comment "le monde entier évoluerait dans un réseau tridimensionnel."

43


La superficie La surface que représente le Tsukiji Market est difficile à concevoir. C’est une surface démesurée. Une première comparaison avec les ilots barcelonais qui sont clairement définis par leur trame de 113.33 m permet de donner une impression. Lorsqu’on compare Tsukiji au plateau de Pérolles à Fribourg, on remarque qu’il correspond plus par ses dimensions à des projets comme l’Europaallee à Zurich ou le périmètre du PAV à Genève.

44

© Google Earth


Plan Cerdà ilot de 113.33 m -1841 - Barcelone - Espagne

© Google Earth

Fribourg - Suisse

© Google Earth

6 hectares - Projet d’Europaallee - Zurich - Suisse

© Google Earth

230 hectares pour le périmètre du projet Praille Acacia Vernet (140 hectares programmation) - Genève - Suisse

45

© Google Earth


46


47

Š Google Earth


Contexte immediat Tsukiji est formé de divers éléments, dont la masse bâtie et sa connexion aux transports en commun. Il est relié directement à la ligne de métro (Oedo Line). Cette ligne secondaire permet de rejoindre certains lieux hors du cercle de la Yamanote Line (ligne de train principal reliant les grands points de Tokyo). Si l’on regarde un peu plus loin, nous avons un second arrêt de métro où se croisent deux lignes principales (Asakusa line et Hibiya line) reliant ainsi le Tsukiji au reste du réseau ferroviaire. Même si ces derniers sont relativement éloignés du marché, ce n’est pas un problème pour les employés du Tsukiji qui utilisent généralement des véhicules privés pour des raisons évoquées dans un chapitre précédent.

Oedo Line

Shin

-Oh ash

i1D

ori

Par rapport au réseau routier, il est proche de l’Express Way et de certains grands axes permettant ainsi un meilleur débit des marchandises vers l’extérieur du Tsukiji. Comme il fonctionne durant les heures creuses, il n’y a en général pas de congestion importante du trafic.

Tsukiji

i or iD

m ru Ha

Express Way

48


Palais Impérial

Nihonbashi Tokyo Station

Ginza

Shinbashi

築地市場 Tsukiji

0.7 km 1 km

Sorties Express Way à proximité du Tsukiji Sorties métro à proximité du Tsukiji Lignes des transports publics avec la proximité des arrêts - Ech : 1:25'000

49


10

14

9 6

11 15

3

7 2

8

1 12

4

5

13

Ech : 1:5'000

50


1

2

3

Fondation pour la promotion de la recherche sur le cancer http://www.fpcr.or.jp

9

Journal Asahi Shinbun http://www.asahi.com/english/

10

Salles de conférences http://www.bellesalle.co.jp/ room/bs_shiodome/

11

Immeuble de bureaux

4

5

6

7

8

12 Temple Tsukiji Hongan-ji http://tsukijihongwanji.jp

13

Bureau de post Ginza http://www.post.japanpost.jp/

14

Centre d’éducation social + crèche http://chuo-shakyo.shopro.co.jp

15

Bureau de post Kyobashi http://www.post.japanpost.jp/

Dentsu agence de publicité http://www.dentsu.com

Shopping center http://www.caretta.jp/index.html

Ginza Junior High School http://www.chuo-tky.ed.jp/~ginza-jh/

Kyobashitsukiji Elementary School http://www.chuo-tky.ed.jp/~kyoutsuki-es/

https://www.rco.recruit.co.jp/ gaiyo/map.html

Théâtre Kabuki http://www.kabuki-za.co.jp

Shochiku Kabuki motion capture http://www.shochiku.com/about/ index.html

Les jardins Hamarikyu http://teien.tokyo-park.or.jp/fr/index.html

51


52


Tsukiji-le

ventre

Denominations Tokyo Metropolitan Central Wholesale Market, son nom officiel, est plus communement appelé, Tsukiji Market. Ce second est plus fréquemment utilisé pour définir ce lieu alors qu’il devrait avoir une autre définition selon Theodore C. Bestor : The Term "Market" is inherently ambiguous, implying on the one hand abstract sets of economic phenomena, and, one the other hand, specific social relationships and institutions within which economic transactions occur. I distinguish "Market" from "Marketplace". The first is, in my usage, an abstract economic institution or process. A marketplace, on the other hand, is both a specific geographical place and a localized set of social institutions, transactions, social actors, organizations, products, trade practices, and cultural meanings motivated by a wide variety of factors including, but not limited, "purely economic" or "market" forces. Cette ambiguïté engendre des a priori sur ce lieu et offre bien souvent des surprises quant à son contenu. Son nom officiel en japonais est "築地市場 Tsukiji Shijo", mais il peut être traduit aussi comme Tsukiji Ichiba. Ils signifient tous les deux "marché" sans vraiment avoir de différenciation spatiale et économique. Ichiba est juste un terme plus familier.

Tsukiji depuis la rivière Sumida - https://tokyobling.wordpress.com/

53

Tsukiji

築 地 市 場

Ichiba/Shijo


Accès temporaire

Entrée principale

Entrepôt

Annexe fruits & légumes

Poste de police

Parking fruits & légumes

Bureaux Garage

Annexe fruits & légumes

Annexe fruits & légumes

Entrepôt chambre froide

Grossistes intermédiaires fruits & légumes

Annexe fruits & légumes

transformation/découpe

Déchets

Traitement déchets

Entrepôt chambre froide

Parking

Bureaux 2F

A

B Quais de

Entrepôt chambre froide

Espaces temporaires grossistes A1

rmé inte

Traitement Styropor

s iste ross sg ace Esp res i dia

Entrepôt chambre froide

Grossistes poissons & fruits de mer

-

Entrepôt chambre froide +Logisitque

Stock glace

Réception

Entrepôt chambre froide

Traitement des eaux

Espaces temporaires grossistes A2

Section po isson

Espaces te mporaires grossistes B2

Parking te mporaire

Thons Espaces te mporaires grossistes B1

Hangar

Quai temporaire

Ech : 1:2'000

54

F


Entrée métro Pompe à essence

Stationnement chargement

Entrepôt chambre Transforma- froide tion/découpe Bureaux

Entrepôt chambre froide

Parking

Bureaux transports

Bureaux Transformation/découpe Transformation/découpe Bureaux +shops +restaurants

Transformation/découpe

Garage Bureaux Temple

C

Bureaux +shops +restaurants

D

chargement

Entrepôts temporaires

Temple

Parking 2F

Déchets

Dépôt sel séchage de poissons

Entrepôts temporaires

Parking

Parking

s v. aux ench.

Fruits de mer v. aux ench.

Déchets

Fish Center Hôtel

Entrepôt chambre froide +Bureaux

Parking

55


Le marche interieur Le Tsukiji Market est divisé en deux parties distinctes, à savoir le marché intérieur, celui qui est destiné à déménager vers Toyosu, et le marché extérieur. À l’origine, ils étaient séparés par un canal, comblé définitivement en 1995. Ils ont toujours été gérés de manière complètement séparée, mais ils fonctionnent comme un tout. Le marché intérieur a besoin de la partie externe pour la vente de ses produits. Le marché intérieur est le corps du marché. Toute la partie de la vente de gros se passe dans cette halle, pour les poissons et les fruits de mer. La partie NordOuest est la section fruits et légumes qui est secondaire au marché. On retrouve autour de ces deux pôles, la partie logistique, à savoir, les parkings, les chambres froides et des bureaux. Le site du Tsukiji compte 60’000 personnes dont 15’000 employés, ce qui justifie la présence de pharmacie, restaurants, banque, hôtel, etc. Son fonctionnement quasi autonome accentue son isolement.

Plan 1:2000

56


Structure du marché intérieur - Ech : 1:600

Coupe du marché - Ech : 1:600

Aménagement intérieur des stands des grossistes - 2013

57


Marché intérieur et extérieur

Fruits & Légumes

Annexe 1 marché ext.

Poissons & Fruits de mer

Annexe 2

Pôles d’activités

58


Zones réservées aux employés

Zones touristiques

59


La marchandise

l’acheminement

En fonction des saisons, la halle vend au total plus de 480 sortes de poissons et fruits de mer, y compris anguilles, poulpes, barracudas, poissons-globes, mactre d’Amérique, anguille congre, homard, calmars, crevettes, dorade, saumon et bien évidemment le thon rouge... Plus de 2’300 tonnes sont vendues par jour pour un total de 5 milliards de dollars. Pour les fruits et légumes, environ 1’000 tonnes sont vendues par jour.

Le marché est basé sur un schéma clair depuis les coopératives de pêche jusqu’au consommateur passant par les grossistes du Tsukiji. Par souci de fraîcheur et grâce à l’essor de l’automobile dans les années 1960, la marchandise est presque exclusivement acheminée par camions réfrigérés et peut-être encore quelques bateaux provenant des côtes japonaises. Avant cela, Le Tsukiji était aussi alimenté par train marchandise, mais ce n’est que 26 ans plus tard que les voies de chemin de fer ont été retirées. Les véhicules viennent de quatre points, à savoir le Nord, l’Ouest et les deux aéroports essentiellement Narita, qui est l’aéroport international. Le Tsukiji n’est pas seulement un marché où le poisson vient du Pacifique, mais aussi de tous les autres mers et océans, car le Pacifique ne suffit plus à la demande croissante du Japon.

Influence et les sushis-bars Le Tsukiji permet un développement important de divers restaurants spécialisés dans le poisson. Une grande partie se concentre vers le marché, mais les autres points se trouvent autour de la Yamanote Line (voie de train principale faisant le tour de Tokyo). Les lieux comme Shinjuku et Shibua sont importants tout comme Ginza, proche du Tsukiji. L’influence globale du marché aux poissons sur Tokyo demeurera après son déplacement vers Toyosu prévu en 2016. Ginza et la partie extérieurs du Tsukiji en revanche, risquent de souffrir de cet éloignement.

Shinjuku Shibuya

Narita Ginza

Tsukiji

Haneda

Zone des sushis-shops autour de la Yamanote Line

Schéma accès des transports vers le Tsukiji

60


Courtiers National et Producteurs étrangers

Coopératives

Sociétés

de pêches

commerciales

Marchés

Expéditeurs

régionaux

Tsukiji Uoichiba Commissaires-priseurs

Poissons et fruits de mer

Poissons et fruits de mer

vendus aux enchères à la criée

vendus par négociations

Marchands autorisés

Poissons et fruits de mer

Acheteurs agréés

vendus aux enchères

Achat de poissons et fruits de mer

Achat de poissons et fruits de mer

pour revendre dans le Tsukiji

pour revendre en dehors du Tsukiji

Vendeurs Acheteurs pro.

du marché

utilisateurs

extérieur

Ventes au détail

Source : C.Bestor Tsukiji : The Fish Market at the Center of the World

61


la criee matinale de thons rouges Tsukiji est la référence en matière de thons. La vente aux enchères se fait à la criée. Une tradition qui se tient toujours dans ces locaux où la gestuelle, la manière de regarder et toucher le poisson sont saisissantes. En 2004, ce n’est pas moins de 55’000 tonnes de thons qui se sont vendues dans les marchés de Tokyo (Tsukiji, Ota et Adachi). Les ventes aux enchères ne concernent pas seulement le thon, mais aussi les oursins et les crustacés. leurs ventes sont fermées, probablement pour des raisons d’hygiènes. Mais pourquoi le thon ? Sur l’archipel, Les Japonais consomment plus de 75 % de l’exploitation mondiale. Il est très apprécié pour sa viande rouge et plus il est gras, plus il est cher ! Il y a quatre types de thons : - Le listao - Le thon à nageoires jaunes - Le thon obèse "rouge" - Thon blanc

RTS - 2006 2 Mio t. par an 1.4 Mio t. par an 400’000 t. par an 120’000 t. par an

Pêchés (Mio. de tonnes) - FAO 2004

3.5 3 2.5

Pacifique

2 1.5 1

Atlantique

0.5

Indien 1960

1970

1980

1990

Les ventes commencent par l’inspection de la marchandise. Les thons sont choisis durant les premières heures de la matinée. Un peu avant 6 heure du matin, les enchères commencent ! Un crieur entame les ventes avec deux - trois acheteurs agréés travaillant pour leurs entreprises afin de les revendre à leurs clientèles privées. Les acheteurs montrent simplement leur main pour faire augmenter le prix. Le thon sera vendu en quelques secondes afin de conclure toutes les ventes de la journée avant 7 heure du matin.

62


Inspections du thon rouge - Š G.B.

63


64


peche Une peche industrielle Un marché doit aussi être expliqué par son produit, sa source. Cette marchandise qui arrive aujourd’hui par avion puis par camion réfrigéré, sera d’abord péchée par diverses techniques de pêche industrielle à travers le monde. Principaux types de bateaux de pêche : -Chalutier -Fileyeur -Ligneur -Senneur -Thonier -Baleinier -Navire-usine principalement des chalutiers et des baleiniers, qui peuvent traiter les poissons sans passer chez un mareyeur, un poissonnier ou dans une usine après débarquement. Ils peuvent par conséquent rester en mer pendant plusieurs mois. Types de pêches : La pêche aux traînantes Drague, Senne danoise, Chalut... La pêche aux dormants Filet dérivant, Casier, Senne coulissante...

Chalutier usine - http://www.fortunes-de-mer.com

65


http://fortune.fdesouche.com

l’influence de la surpeche sur le marche  Le marché s’est développé en rapport avec la demande et le type de livraison comme on a pu voir dans l’évolution du Tsukiji. Depuis environ vingt ans, on a remarqué que nos océans n’étaient pas des puits sans fond. Aujourd’hui, le sushi par exemple, qui était un mets de luxe, est devenu une denrée abordable. Au Japon, la consommation de poissons a plus que bondi ! Elle a plus que doublé dans les années 1950 (source : MAFF statistics) Il y a cinq ans, on nous avait prédit la fin de l’espèce du Thon rouge vers 2014 (fao.org), car entre 1950 et 2010, sa population a baissé de plus de 80 % ! On a déjà pu constater que le cabillaud d’Atlantique Nord a été complètement éliminé par la pêche canadienne. Aujourd’hui, le Thon rouge est encore parmi nous grâce à des quotas stricts suivant les différentes zones de pêche. Un exemple réel de ce qui pourrait arriver dans les prochaines décennies : Depuis l’accident de Fukushima, certaines zones de pêche ou de culture ne peuvent plus être approchées et leurs produits sont simplement devenus invendables. Les marchands du Tsukiji se retrouvent privés de certains poissons qui provenaient des régions irradiées.

66


Est-ce que ce phénomène se rapproche de la surpêche ? Les conséquences de la surpêche sont similaires. On arrivera bientôt à des sanctions et des limitations tellement strictes que le poisson sauvage deviendra une denrée de luxe. Malheureusement, ces quotas ne sont pas suffisants pour lutter contre la surpêche. Diverses recherches et développements ont amené à faire des aquacultures dans les mers afin de ne pas avoir à interdire la pêche industrielle. Nourri de farines animales, les poissons arrivent à maturité plus tôt et cela permet un meilleur rendement. Mais évidemment, il ne faut pas se leurrer. Ce poisson est de bien moins bonne qualité qu’un poisson sauvage. Un poisson d’élevage, soumis à de grandes doses d’antibiotiques, présentera aussi une plus grande quantité de graisse saturée. Ce qu’il faut savoir, c’est que la farine animale est à base de poissons et il faut bien les pêcher quelques parts ! Un cercle sans fin qui ne s’arrêtera pas tant qu’il n’y aura pas de restrictions suffisantes sur la pêche et sur notre consommation. Le Tsukiji qui fermera dans une petite année, n’a vu que le commencement. Certaines espèces surexploitées sont bien moins présentes dans les étalages. Le thon vient aujourd’hui en grande partie par avion, étant donné qu’il est pêché dans les autres mers pour pallier le manque des régions Pacifiques.

2013

2011

$ 1.76 Mio.

$ 0.07 Mio.

prix du 1er thon vendu au marché

Cette baisse de prix brusque est expliquée par l’accident de Fukushima. Les gens ont peur de la contamination. De plus, l’offre va croissant.

67


68


Tsukiji-le

mecanisme

La circulation L’activité du marché du Tsukiji est complexe sur plusieurs plans. Il était autre fois relié par voie de chemin de fer à la gare de marchandises de Shinbashi. Aujourd’hui, les transports se font essentiellement par routes. Tsukiji est devenu pendant les heures de travail un lieu de charge et de décharge incessant. Le désordre engendré par l’activité frénétique illustré par ces schémas, demande une circulation optimale afin d’éviter tout accident. Il n’y a personne faisant la circulation dans ce lieu. Tout est géré par rapport aux axes principaux et secondaires donnant ainsi la priorité à certains véhicules. On peut dire qu’aujourd’hui, le Tsukiji a subi les évolutions technologiques et alimentaires. Il n’arrive plus à contrôler cette masse de transports et de personnes créant ainsi cette frénésie incontrôlable. C’est aussi un des charmes de ce lieu où tout est en mouvement.

Circulation interne des tares (véhicules)

69

2 3 4 3/4 2 1

2 2

2/3

Processus de transports à travers le marché 1 Grossistes 2 Chargements/Livraisons 3 Découpages/Transformations 4 Vendeurs/Restaurants


horaires Le Tsukiji se réveille un peu avant 22 heure avec l’arrivé des camions. Les poissons sont mis en place dans les étalages des grossistes et dans les entrepôts pour les ventes aux enchères. Peu avant 6 heure, les premières ventes s’annoncent à la criée et continuent jusqu’à 7 heure. Par la suite l’acheminement du poisson et des autres produits vers les étalages continue. Dès 9 heure, le marché intérieur s’ouvre au public donnant le droit à un spectacle particulier. Vers 10 heure, les employés commencent à nettoyer leurs stands et vers 13 heure, le Tsukiji se vide et ferme pour rouvrir le soir. Durant la semaine, Le Tsukiji est ouvert cinq jours sur sept (habituellement fermé le mercredi et le dimanche). Tout ce mouvement est développé sur les schémas de droite montrant l’activité de certains lieux durant les heures importantes du marché.

Transports publics

theatre kabukiza

theatre kabukiza

Workers

stores Tsukiji hongan-ji temple marche exterieur Tourisme

market

marche interieur Ventes

24

Nettoyage

6

12 70

18


9:30 - 10:00

10:00 - 12:00

12:00 - 03:00

03h00 - 07:00

07:00 - 09:00

09:00 - 11:00

11:00 - 12:00

12:00 - 13:00 71


organigramme Le Tsukiji est entouré essentiellement d’entrepôts frigorifiques et d’espaces de vente pour les grossistes. Une grande partie est aussi dévolue au parking qui se développe sur la place ou même sur le toit du bâtiment central.

Loadmaster Garde Bureaux transports Bureaux Stationnem chargemen

Loadmaster Garde Bureaux Garage

Annexe fruits & légumes

Grossistes intermédiaires fruits & légumes

Parking 2F

Annexe fruits & légumes Entrepôt chambre froide

Parki Parking 2F Quais de chargement

Déchets

Traitement déchets Entrepôt chambre froide

Entrepôt chambre froide

transformation/découpe

Bureaux 2F

Grossistes & fruits de mer

Traitement Espaces temporaires poissons Styropor grossistes Espaces Bureaux grossistes Entrepôt intermédiaires chambre froide Espaces temporaires Entrepôt grossistes chambre Bureaux 2F froide Traitement des eaux

Thons v. aux ench.

Section poisson Espaces temporaires grossistes Parking temporaire

Hangar

72

Fruits de mer v


Garage Entrepôt chambre froide

s

ment nt

Shops Restaurants Entrepôt chambre froide

Transformation/découpe

Parking Temple

Shops Restaurants Bureaux 2F Transformation/découpe

Temple Temple

Entrepôts temporaires ing Bureaux

Transformation/découpe

Entrepôts Temple Dépôt sel temporaires séchage de poissons

Déchets Parking

Parking Déchets

Entrepôt chambre froide +Bureaux

r

Parking

Parking Tech Hôtel Fish Center Loadmaster Garde 2F

v. aux ench. Quai temporaire

1F

73


l’influence isolee Dans sa relation urbaine et spatiale, le Tsukiji n’est relié que par deux côtés aux routes principales. Cet isolement marqué par son ancien rapport étroit avec la baie remonte à l’époque où il était encore nourri par les bateaux de pêche. Aujourd’hui, alimenté par les camions frigorifiques, il a perdu ce qu’il avait de plus important, son contacte avec l'eau. Le marché n’a qu’un seul lien avec son voisinage : le marché extérieur. Ces deux sont interdépendant économiquement. Sur le reste de son entourage, le marché n’a pas eu d’impact fort à cause de divers développements immobiliers provenant de Shinbashi le quartier d’affaire, s’étalant sur le district du Tsukiji.

Influence du Tsukiji Market

74


Verticalite Son isolement est aussi marqué par sa surface et sa faible hauteur. Mis à part son dégagement sur la rivière Sumida et les jardins Hamarikyu, le bâtit construit sur les 2 autres côtés le contient par cette verticalité démesurée. Développées dans le quartier de Shinbashi, ces nouvelles tours représentent ce quartier d’affaire en pleine expansion. Est-ce que Tsukiji sera le lieu où de nouvelles tours de bureaux verront le jour ?

Jardins Hamarikyu

Rivière Sumida

Plan masse - densité verticale

75


76


Tsukiji-exterieur le marche exterieur Cette partie du Tsukiji n’est pas gérée par le gouvernement de Tokyo, mais est simplement une réponse, une résultante, du marché principal. Il s’est développé avec le Tsukiji en fonction de la demande et propose en grande partie des commerces de détails, restaurants, coutelleries et magasins de souvenirs. Les ruelles étroites et bondées se présentent comme une extension du décor de la halle principale du marché intérieur. Les gens se ruent vers les meilleurs restaurants de sushi et de sashimi même s’il faut attendre devant la porte pendant plus d’une heure. Cette ambiance qui ressemble plus à un marché de rue, offre une atmosphère plus chaleureuse où par exemple les crieurs ne se privent pas de vous dire le fameux "Irasshaimase !"(い らっしゃいませ- expression honorifique pour souhaiter la bienvenue au client). Même si cette coutume se fait entendre dans tout les magasins et restaurants, cette partie est plus accessible pour les clients étrangers et touristes. Le marché extérieur est lié à la route principale au nord. L’entrée principal se fait par l’axe perpendiculaire entre le marché intérieur et extérieur où l’on retrouve le parking et quelques magasins, dont un bâtiment, contenant le centre d’information. La séparation net entre le marché intérieur et extérieur restreint la circulation. Est-ce qu’il faudrait revoir les liens entre le marché intérieur et extérieur ? Il serait intéressant de revoir les interactions entre ces deux entités afin d’avoir une meilleure symbiose et cohérence.

77


Namiyoke -

dori

Composition Le marché extérieur est divisé en 2 parties distinctes séparées par cette tranchée en chantier pour l’extension des routes des futurs Jeux Olympiques. La partie basse rassemble les petites entreprises qui s’occupent de sécher et couper le poisson et la partie haute est essentiellement composée de boutiques, marchands et restaurants.

Rez-de-chaussée - galeries La partie haute a été développée avec certaines galeries liant les rues secondaires afin de permettre à certains marchands et livreurs de circuler plus aisément durant les heures pleines.

78


Rez-de-chaussée Les bâtiments se divisent en petits magasins donnant sur les rues et les galeries internes offrant une perception de diverses couches de lecture allant de la route principale jusqu’à l’intérieur du bâti part ces galeries.

Plan d’affectation Poissons & fruits de mer frais Viande/volaille/œufs Fruits & légumes Aliments transformés/spécialité japonaise Poissons séchés Céréales/Bonito séché Restaurants Cafés Sushi bar Ustensile de cuisine Hôtel Centre d’information Temple/Sanctuaire Autres

79


confusion urbaine Une thématique délicate par sa nature et son histoire. Le chaos urbain est une caractéristique qui ressort régulièrement des villes asiatiques telles que Tokyo, Pékin, Hong-Kong... Tokyo est une ville qui a dû renaitre plus d’une fois et n’a pas pris l’opportunité de résoudre les problématiques urbaines après la seconde guerre mondiale. Même si l’on peut croire à une entité chaotique, le marché extérieur reste encore un lieu où l’on comprend son sens et son développement. Dans ce cas, cette confusion est générée par ce décor mis en scène par les boutiques et échoppes, offrant ainsi une ambiance particulière et animée. Ce caractère est aussi reflété par ce côté introverti, et individualiste traduite dans cette architecture. Cette illustration de la citadelle de Kowloon qui a été l’un des endroits les plus denses jusqu’en 1993, illustre la concentration qui se cache derrière ces murs. Dans le Tsukiji, on ne peut pas dire qu’il y ait un tel niveau de superposition ou de complexité. En revanche, on peut déjà ressentir cet effet labyrinthique dans ces galeries étroites et ces éléments se développant dans les étages et sur les toits comme le temple Myousenji que j’ai eu l’occasion de visiter.

Coupe de la citadelle de Kowloon - Hong Kong - Courtesy of Zoohaus

80


Š Bing Maps

81


82


Toyosu-l’industrie Le projet Cela fait plus de 25 ans que ce dossier est sur la table du domaine public de Tokyo. Cette nouvelle a fait le tour des journaux internationaux et elle continue, car en 2016, le Tsukiji Wholesale Market laissera place à Toyosu Wholesale Market pour le meilleur et pour le pire... Ce déménagement prévu initialement pour 2014, a pris du retard à cause de la dépollution du site appartenant à Tokyo Gaz. Il s’étendra sur une parcelle de plus de 40 hectares, soit 80 % de plus que Tsukiji en terme de superficie pour inclure des zones réfrigérées plus importantes. Ce projet de nouveau marché est budgété à plus de 200 milliards de Yens (1.6 milliard de dollars). Dans ce vaste projet, des zones dédiées aux visiteurs et surtout une optimisation des transports entre les divers espaces sont prévus afin de faciliter la gestion et la circulation. Cette industrie poissonnière ne sera plus gérée de la même manière. Une perte de cette identité est évidente et même s’il y a beaucoup d’effort, ce lieu n’aura pas la même force ni le même caractère. Comme toutes choses ont une fin, est-ce que Tsukiji ne devrait pas laisser place à un marché aux poissons de nouvelle génération ? Personnellement, je ne pense pas. Aujourd’hui, on réfléchit plutôt à des solutions qui permettraient de rénover au lieu de changer complètement et le Tsukiji aurait dû avoir sa chance.

83

Circulation interne Centre de distribution Centre de chargement

géré avec les "tares"

Grossistes + intermédiaires

Circulation externe

Camions


Quai

Zone de chargement

Grossistes intermédiaires Poissons & fruits de mer

Entrepôt chambre froide

Centre de distribution 3F

Grossistes poissons & fruits de mer Zone de chargement

Toyosu Ech : 1:4000 - plan issu de http://www.shijou.metro.tokyo.jp/pdf/gyosei/07/siryou/170915.pdf. Datant de 2005

84

Ma


Centre visiteurs

Gare monorail

aintenance

EntrepĂ´t chambre froide

Centre visiteurs

Centre visiteurs

MarchĂŠ fruits & lĂŠgumes Zone de chargement

85

Parking


Les dessous Toyosu n’était pas l’idée d’origine. Fin 1990, les autorités parlaient d’une rénovation et du remplacement de certains bâtiments. Ils ont construit le premier parking à l’Est, mais en 1995, Aoshima Yukio a été élu gouverneur de Tokyo et il a suspendu la reconstruction du marché. Par conséquent il a continué de fonctionner comme dans les années 30. Le dossier ressortit et la question n’était plus la rénovation ou reconstruction, mais le déplacement vers Toyosu. Cet investissement colossal a pour but de se placer aux alentours de l’événement sportif de 2020, à savoir les Jeux Olympiques de Tokyo. Il se trouvera au centre des complexes sportifs orientés vers la baie. Ce financement a pour but de redonner un sens à Tokyo Bay qui n’est pour l’instant qu’un lieu industriel. Actuellement, il n’y a aucune information sur le futur de Tsukiji à part l’a décision de maintenir les commerçants du marché extérieur sur place. Est-ce que le Tsukiji va devenir une extension des jeux Olympiques ? Cette information a déjà été démentie et ce ne sera pas le centre presse des Jeux. Il sera très probablement une extension de Shinbashi afin de compléter le quartier d’affaire qui longe les rives de Sumida.

Seconde partie des disciplines

Village des athlètes

Toyosu Market

Vue et liens entre Toyosu et le site des jeux - http://allabout.co.jp/gm/gc/418789/

86


Chambres froides

Chambres froides

Marché

Parking

Fabrication transformation

Stockage

Chambres froides Marché Bureaux Déchets Parking

Bureaux

Projet de remplacement du Tsukiji 1990 - http://www.shijou.metro.tokyo.jp/pdf/book/book_all.pdf

Projet routier reliant les îles au site olympique principale - http://www.shijou.metro.tokyo.jp/pdf/book/book_all.pdf

87


Représentation de la partie visiteur à Toyosu - http://heritager.com/?p=27579

Représentation de la partie visiteur à Toyosu - http://heritager.com/?p=27579

88


Partie visiteur - Image de synthèse provenant du centre d’informations à Tsukiji

Ventes aux enchères de thons - Image de synthèse provenant du centre d’informations à Tsukiji

89


organigramme Dans ce schéma, l’évolution programmatique du marché fonctionne non seulement à l’horizontale, mais aussi à la verticale avec ses zones de distribution et de chargement dans les étages supérieurs. Les bâtiments sont reliés entre eux par des passerelles, essentiellement pour les visiteurs. Quai

transformation/découpe

Parking

Zone de chargement

Entrepôt chambre froide

Maintenance

Grossistes intermédiaires poissons & fruits de mer Parking

Zone de chargement

Thons v. aux ench.

Maintenance

Zone de chargement transformation/découpe

Grossistes poissons & fruits de mer

Livraison

Parking

Bureaux

Bureaux Tech transformat

Burea

Bureaux

Parking

Centre visiteurs

Centre visiteurs v.aux ench. Parking

Entrepôt chambre froide Zone de distribution

Parking

Centre visiteurs Shops Restaurants

Entrepôt chambre froide

90

Parking


5F

4F

Centre visiteurs

s

3F

Parking Parking

Zone de chargement

2F

tion

aux Entrep么t

Parking

1F

91


Les marches de Tokyo Tsukiji ne peut pas être le seul marché à subvenir au besoin des 37 millions d’habitants de cette mégapole. Il y a dix marchés de gros proposant divers produits.

Itabashi

Fleurs Fruits et légumes Viandes Poissons

Kita-Adachi

Toshima

Adachi

Yodobashi

Yodobashi Setagaya Shokuniku "Shibaura" Tsukiji Itabashi Toshima Adachi Ota Kita Adachi Kasai Toyosu (prochainement)

Tsukiji Setagaya

Toyosu Shokuniku

Ota

Ces marchés offrent divers produits. Certains sont spécialisés dans le domaine du poisson comme Tsukiji et Adachi. Le plus impressionnant est de voir que Tsukiji et Adachi tiennent à eux seul, les produits de la mer. Même si Ota et d’autres sont des marchés plus polyvalents, il est difficile de se rendre compte de la réelle quantité produits de la mer transitant par ces lieux. Afin de répondre à la demande, selon les chiffres de 2004, Tsukiji, Ota et Adachi ont vendu pour 549’461’324’000 yens (0.75 - env. 4 milliards d’Euros) de produits de la mer (675,976 tonnes). Des chiffres colossaux qui montrent et qui symbolisent cette culture du poisson dans cet archipel de 127 millions d’habitants.

92

Kasai


Liens entre les marchĂŠs urbains par type de produits

Importance sectorielle par type de produits

93


comparaisons avec d’autres marches urbains Une mégapole a besoin d’être nourrie et le Tsukiji n’est donc pas le seul marché urbain de cette envergure. Il y a certains marchés qui méritent d’être comparés comme le marché de Rungis et l’ancien Covent Garden de Londres.

Rungis a remplacé les anciennes halles de Paris. Il se situe aujourd’hui à 7 km de Paris, occupant plus 230 ha. Des étalages de viandes, poissons, fromages, il est plus varié que le Tsukiji qui lui s’est spécialisé dans la vente des produits de la mer. Rungis est orienté vers la vente de fruits et légumes et vend aussi beaucoup de produits carnés. Les produits de la mer ne représentent que 7 % de la quantité des arrivages.

https://www.rungisinternational.com/

94


Le Covent Garden fut un marché de fruits et légumes à Londres avant qu’il soit menacé de reconstruction dans les années 1960. Il sera relocalisé sous le nom de New Covent Garden Market et laissera place en 1980 à un lieu touristique et commercial.

Il n’y a malheureusement pas d’informations sur les quantités que vendait celui-ci, mais dans ce cas, sa reconversion est plus intéressante. C'est aujourd'hui un bâtiment classé qui accueille divers commerces comme des cafés, pubs, restaurants, magasins et autres. Un lieu qui a toujours évolué dans un univers de divertissement où son contexte regroupe des théâtres et une place publique permettant diverses performances.

http://www.worldpropertyjournal.com/

95


96


Tsukiji-son

identite

L’aspect social et generationnel Dans ce milieu, certaines familles sont là depuis des générations. Tsukiji a vu passer plus de trois générations depuis son ouverture. Certaines se sont alliées avec d’autres pour former de nouvelles coopératives afin de survivre. Le nombre de licences est limité aux nombres d’étalages et cela engendre certaines difficultés à remporter certaines enchères. Pour comprendre de manière plus précise, j’ai effectué avec l’aide de Masato Ito, trois interviews de commerçants. En voici une sélection de ce qu’ils nous ont raconté : Q1:Qu'est-ce que Tsukiji pour vous ? Eh bien... On m’a posé la même question l’autre jour et je lui ai répondu que nous sommes liés les uns aux autres ici. Il y a des liens avec nos clients, des liens avec la famille si vous gérez un magasin avec eux, et des liens avec des collègues. Pour résumer... des liens !

Q2 : Y a-t-il un point positif dans le Tsukiji ? Eh bien... Nous avons traité du poisson frais pendant longtemps. Donc, nous sommes pleins de vie. Nous sommes actifs. Voilà un bon point ici, je suppose. Tergiverser n’est pas bon. Nous devrions être actifs. Q3 : Est-ce qu’il y a eu des changements dans le Tsukiji ? Le caractère a changé (il n’est plus comme avant.) ... Il y a beaucoup de choses qui ne sont pas transmises. Je veux dire... Nous avons perdu certaines identités du marché...

97


l’identite du lieu Ayant une position externe du point de vue des employés, je tenais à vous faire partager mon ressenti de l’ambiance que dégage un lieu comme le Tsukiji par la photographie. Bien que la structure soit omniprésente, l’aménagement intérieur est entièrement personnalisé par le grossiste. Que ça soit le nom, le produit ou le travail exercé sur ces parcelles, il y a une qualité et une manière de présenter les produits qui est intéressante à voir. J’ai par la suite photographié quelques personnes afin de voir comment les gens s’approprient ce lieu.

Les Etalages - © G.B.

98

Grenier

Boutique


99


100


101


102


103


104


scenarios problematique Pour permettre une approche réaliste de la problématique du Tsukiji, j’ai élaboré un diagramme des idées principales. Il me permettra non seulement de comprendre, mais aussi d’avoir un impact fort et novateur sur ce site. Certaines personnes se sont penchées là-dessus sans vraiment prendre en compte tous les paramètres d’une parcelle aussi complexe. Un des aspects que j’ai pu évoquer dans le chapitre sur l’industrie du poisson est la surpêche. Un sujet qui est un réel problème aujourd’hui. Est-ce que dans 20 ans Toyosu sera toujours considéré comme un bon investissement ? Même si les aquacultures aident à soulager la pêche industrielle, dans un futur proche nous ne verrons plus la même quantité qu’aujourd’hui dans les étalages. Toyosu deviendra un marché de luxe dont le poisson sera vendu aux restaurants de renom, et les sushis redeviendront un mets rare. Si le marché aux poissons restait au Tsukiji ? Tsukiji est aujourd’hui obsolète, ce qui me retient et la raison pour laquelle je m’intéresse à ce lieu, c’est son essence, son caractère unique. Une rénovation n’est pas suffisante pour le maintenir. Il faudrait le voir à une échelle urbaine afin de reconnecter cet ensemble à la ville.

© G.B.

105


Analyse/projet Développé à partir d’une analyse SWOT, j’ai pu comprendre les problématiques et les forces que renferme le Tsukiji. Mon souhait serait de garder son caractère, mais aussi son patrimoine unique. Tsukiji est devenu avec le temps une marque de qualité et de service qui se perdra avec le changement vers Toyosu. Ce mouvement est une menace dans mon cas où cette perte d’identité ne sera pas bénéfique. Mais le marché a plus de 80 ans maintenant et le monde a évolué. Il s’est isolé du monde sans chercher un quelconque contact avec son environnement mis à part le marché extérieur. De plus, il occupe une parcelle d’une grande valeur et pour l’instant le marché n’est pas suffisamment rentable. Si l’on regarde les opportunités qui s’en dégagent vis-àvis de ses faiblesses et menaces, on peut constater qu’il est possible de revoir son urbanisme et d’exploiter sa parcelle plus efficacement.

Durabilité

-Gain d’espace -Développement d’un marché plus local

Périmètre du projet avec zone de développement

Intégrité

-Plan urbain -Tourisme

106

Parcellaire :

Changement

Tsukiji

+80 % Toyosu

Tsukiji

Toyosu

¥

Rentabilité

-Logements -Boutiques -Restaurants


Intégrité Aujourd’hui, le marché est isolé de son environnement par diverses barrières naturelles et bâties. Cela ne permet pas aux visiteurs et travailleurs d’apprécier ce lieu correctement. On peut par conséquent regarder s’il est possible d’ouvrir certaines allées afin de le dégager et de permettre une meilleure liaison avec le marché extérieur afin d’en faire plus qu’un. Dans cette évolution urbaine, le marché devra probablement regrouper certains éléments afin de permettre un dégagement suffisant pour le relier avec le reste du tissu urbain.

Durabilité Dans un futur proche, les étalages seront moins fournis en poissons, par conséquent, le Tsukiji devra s’adapter à ce changement. Le projet pourrait développer une partie gastronomique permettant certaines dégustations des produits et des restaurants dans un style proche des marchés de Madrid. Cela permettra aux visiteurs de profiter du marché de manière plus appropriée. Il n’est pas nécessaire de construire un nouveau bâtiment. Cela pourrait prendre place dans les anciennes boutiques des marchands de la halle centrale qui manquent de produits marins. Une simple réorganisation en fonction des autres problématiques permettra d’obtenir une meilleure cohérence et composition avec son contexte.

Rentabilité Le Tsukiji repose sur une parcelle ayant une trop grande valeur par rapport à son rendement. En prenant la référence du projet Market Hall de MVRDV, il serait intéressant d’annexer au Tsukiji une partie immobilière afin de l’intégrer dans un tissu mixed-used. Cela reviendrait à une meilleure intégration du bâti et offrirait aussi un lieu intéressant pour les résidents. Le logement est une chose, mais amener du divertissement serait important pour ce complexe qui deviendrait un centre majeur. Le Covent Garden comporte plus de 13 théâtres et 60 bars et pubs. Il a toujours été considéré comme un haut lieu touristique.

107

¥


108


conclusion Pour finaliser cette première partie, je reconnais avoir eu beaucoup de plaisir à récolter des informations sur ce lieu. Ayant visité le Tsukiji plus de six fois en trois mois, j’ai toujours apprécié m’imprégner de cette atmosphère atypique. J’ai eu l’occasion de visiter, filmer, photographier et interviewer sans aucun souci et cela m’a permis de réaliser ce que je recherchais en terme d’expression visuelle. En rapport avec le projet, j’avais dès le départ une idée de ce que je voulais conceptualiser, mais je ne le voyais pas à cette échelle. Je ne m’attendais pas à une surface aussi importante et cette analyse m’a permis de recentrer mes objectifs. Un projet qui va d’abord s’orienter vers une échelle urbaine avant d’entrer dans une échelle plus précise sera obligatoire. Pour finir j’espère avoir réussi à partager mes impressions et la qualité de ce lieu qui j’espère vous a donné l’envie de connaître cet univers japonais que peu connaissent ou comprennent. Un lieu qui malheureusement va disparaître dans une année pour laisser place à Toyosu.

© G.B.

109


Outils de travail Afin de travailler sur ce projet, le périmètre déterminé est la parcelle officielle du Tsukiji Market avec le marché extérieur. La maquette de site nécessaire à ce travail sera d’une échelle 1:1000e afin d’avoir une taille et un contexte suffisants pour comprendre et projeter la volumétrie sur le site. Afin d’aller dans le détail du projet, une partie sera développée au 1:500e jusqu’au 1:100e probablement pour un élément précis.

1’189 mm

1’261 mm

Format A0 en référence 110


111


Bibliographie Livres - presse - magazines Livres Tsukiji : The Fish Market at the Center of the World par Theodore C. Bestor - 2004 - University of California Press Project Japan: Metabolism talks... par Rem Koolhaas et Hans Urich Obrist - 2011 - Taschen Tokyo : À Spatial Anthropology - The cosmology of the water§ p.66-82 par Jinnai Hidenobu - 1995 - University of California Press Tsukiji, Tokyo’s Pantry, Japan Quarterly 48:1 31-41 par Theodore C. Bestor - 2001 JA : The Japan Architect n°57 - The Tokyo Metropolitan Central Wholsale Market Fujioka Hiroyasu - 2005

Press The History of Nihonbashi Uogashi (parts. 1-4) http://www.kikkoman.co.jp/kiifc/foodculture/pdf_14/e_002_007.pdf Par Tomioka Issei - ? Deregulation for Japanese Retail Market http://ir.lib.fukushima-u.ac.jp/dspace/bitstream/10270/1660/1/3-148.pdf Par Hakogi Reiko - 1993 Fulton Fish Market : New Market Building http://www.newamsterdammarket.org/seaportvision/2008_Municipal_Art_Society.pdf The Municipal Art Society of New York - 2008 Tokyo’s Tsukiji fish market : the world’s greatest food show http://www.ft.com/cms/s/2/c4d02be0-a060-11e3-a72c-00144feab7de.html#axzz3USYPGDXx par Michael Booth - 2014 - The Financial Time Fin de criée à Tokyo http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/03/06/fin-de-criee-a-tokyo_4587134_4497186.html par Philippe Mesmer - 06.03.2015 - Le Monde New Tokyo fish market expected to open in Toyosu in November 2016 http://www.japantoday.com/ par Japan Today/AFP - décembre 2014 Delayed Tsukiji market relocation creates Olympic construction roadblock http://asia.nikkei.com/ par NIkkei Asian Review- janvier 2014 Tokyo’s Tsukiji fish market : the world’s greatest food show http://www.ft.com/intl/cms/s/2/c4d02be0-a060-11e3-a72c-00144feab7de.html#axzz3ULRuNRK9 par Michael Booth - mars 2014 - Financial Times

112


Tokyo Ichiba Times - Tokyo Ichiba Walker http://www.tokyoichiba-project.metro.tokyo.jp/freemagazine/ par Tokyo Ichiba Project Market guide http://www.shijou.metro.tokyo.jp/kengaku/pamphlet.html Tokyo Metropolitan government

Plans Concernant les plans développés, ils ont été dessinés et complétés à partir des bases achetées sur : http://net.jmc.or.jp/

113


Internet Tsukiji Market http://ajw.asahi.com/tag/Tsukiji%20Shoku%20no%20Machizukuri%20Kyogikai http://ajw.asahi.com/article/cool_japan/fun_spots/AJ201412020005 http://archleague.org/2014/02/tokyos-pantry-tsukiji-and-the-commodification-of-market-culture/ http://www.scmp.com/news/asia/article/1395297/plan-move-tokyos-huge-tsukiji-fish-market-divides-traders-andcustomers http://www.shijou.metro.tokyo.jp/english/market/tsukiji.html http://www.tsukiji-market.or.jp/ http://www.tsukiji.or.jp/ http://factsanddetails.com/japan/cat24/sub159/item935.html http://tokyoroomfinder.blogspot.jp/2012/11/tsukiji-market-where-best-sushi-can-be.html http://www.bousai.go.jp/kohou/kouhoubousai/h21/01/past.html http://wako226.exblog.jp/m2013-12-01/ http://www.ginrin.peaman.jp/tsukiji-history.html http://www.oldtokyo.com/nihonbashi-district/

Toyosu http://realestate.nikkeibp.co.jp/re/members/news/20110406/546836/ http://tokyo-wangan.com/?p=7182 http://www.kyodo.co.jp/jpri/ge-tokyo/get-points-of-observation/tsukiji/

La pĂŞche http://wwz.ifremer.fr/peche/Le-monde-de-la-peche/La-peche/comment/Les-navires http://www.peche.pf/spip.php?rubrique222 http://www.fao.org/docrep/013/i1705e/i1705e.pdf

114


Films - reportage Jiro Dreams of Sushi par David Gelb - 2011 Léviathan par Lucien Castaing-Taylor - 2012 Japonology plus par NHK reportage - YouTube Tsukiji Worlds Largest Fish Market The Incredible Hands par NHK reportage - 2014 Reportage Quand la surpêche, les poissons coulent - Fukushima mon amour par #DATAGUEULE - 2015 - France 4 Zoom sur le thon ! par À Bon Entendeur - 2006 - RTS

115


Tsukiji Market - Le Ventre de Tokyo  

Préparation à la thèse JointMaster of Architecture Fribourg JMA par Guillaume Baezner