Page 1

couverture Parsy de?coupe:couv

20/02/08

9:49

Page 1

Julien Parsy

ĂŠditions joca seria Le Grand T


couverture Parsy de?coupe:couv

20/02/08

9:49

Page 1

Julien Parsy

ĂŠditions joca seria Le Grand T


Galerie du Grand T, Nantes Centre d’art contemporain, La Rairie, Pont-Saint-Martin du 7 mars au 12 avril 2008


Voici l’immense panorama de forêts et de montagnes où la langue noire de la terre vient lécher le sol sous le vert des sapins et le gris du ciel insoucieux. Voici l’arbre réduit à sa stricte silhouette et dont la couleur dégringole, régulière, comme un rimmel pleurant vers le bas. Et puis le rouge du soir intense enveloppant de son épaisseur de feu le bloc rocheux d’un piton à l’horizon. Toute la géométrie méditée du monde. Et c’est Friedriech ou bien Cézanne. Voici les corps drapés, leurs lignes enlacées, disposés dans le théâtre évoqué d’une croyance ancienne : corps qui luttent ou bien tracent dans l’air un geste emphatique qui, depuis le rouge et le noir, procède au sacrement impensable d’un baptême. Les têtes coupées qui flottent dans le bleu, chefs tranchés, vestiges pensifs d’un merveilleux massacre. La violence sacrée d’un intelligible rituel. Et c’est Delacroix ou Redon. Voici le tombeau vide qui étend sa dalle au milieu du jardin, allongeant la douce horizontalité de sa dalle sur l’herbe, le lit rouge où sous la fenêtre dort une femme, dans le vague la forme des fantômes aimés, la nappe bleue disposée au milieu de nulle part. Le grand déjeuner de soleil en plein midi du monde. Et c’est Manet et puis Monet.

3


Qui a dit que le grand art était mort ? La grave et fabuleuse féerie de vivre est intacte. Et l’expérience qui en livre l’accès est à chaque instant dans l’imminence de son accomplissement. De ma toute première visite dans l’atelier de Julien Parsy, je garde le souvenir d’un tout petit tableau aujourd’hui disparu : vendu, donné, oublié, égaré parmi d’autres… Giotto, oui : un bleu pâle, intense et paisible comme celui d’un ciel, la simplicité insoucieuse d’un dessin disposé dans l’espace, l’architecture d’un palais magnifique et sans personne pour l’habiter, comme le décor vide d’une ancienne annonciation où manqueraient encore l’ange et la vierge. Il y a dans la vraie peinture cette promesse qu’elle vous fait que quelque chose va avoir lieu sous vos yeux. Quoi ? On ne le sait pas. Un événement, enfin. La toile devient le théâtre vide où votre vraie vie vous attend, la scène énigmatique d’un rendez-vous pris avec le visible. Un monde émerge et prend forme afin que s’y prépare le miracle d’une naissance nouvelle. L’ange va venir, messager portant vers vous le secret silencieux d’un salut. Je revois ce tableau. Ma vie était autre, alors. La toile témoignait pour moi. Soudainement, elle donnait raison à toute espérance. J’étais convaincu que quelque chose devait arriver. Je le crois encore. Philippe Forest extrait de « Propédeutique de Julien Parsy, Peintre » paru pour la première fois dans Eponyme n° 3

4


5


6


7


10


11


12


13


14


Julien Parsy a fait ses études à l’école des beaux-arts d’Angers. Il vit et travaille dans cette ville.

L’ouvrage réalisé par les éditions joca seria à Nantes a été achevé d’imprimer en mars 2008 sur les presses de l’imprimerie Offset 5 à La Mothe Achard et son tirage limité à 500 exemplaires.

Exemplaire n°

Le présent ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition consacrée à Julien Parsy présentée à la galerie du Grand T, passage Pommeraye, Nantes et au Centre d’art contemporain de la Rairie, Pont-Saint-Martin du 7 mars au 12 avril 2008.

.


couverture Parsy de?coupe:couv

20/02/08

9:49

Page 1

Julien Parsy

ĂŠditions joca seria Le Grand T


couverture Parsy de?coupe:couv

20/02/08

9:49

Page 1

Julien Parsy

ĂŠditions joca seria Le Grand T

Julien Parsy  

Plaquette éditée à l'occsion d'une exposition à Nantes à la galerie du Grand T et au Centre d'art contemporain de la Rairie à Pont-Saint-Mar...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you