Page 1


FAVORISER L’ÉDUCATION POUR TOUS À la MAIF, en tant que mutuelle d’assurance conçue par des enseignants,

aurons transmises. Voilà pourquoi, à la MAIF, nous créons régulièrement

nous sommes convaincus de cette priorité depuis longtemps. Alors nous

des outils éducatifs qui facilitent l’apprentissage de la lecture, de

agissons aux côtés des parents et des enseignants pour favoriser

la culture ou de la sécurité routière. Car favoriser l’accès à

l’éducation des enfants. Nous savons que leur avenir dépend de

l’éducation pour tous aujourd’hui, c’est aider à construire

ce que nous leur aurons appris et des valeurs que nous leur

2

demain une société plus juste et plus responsable.

MAIF - Société d’assurances mutuelle à cotisations variables - 79038 Niort cedex 9. Filia-MAIF - Société anonyme au capital de 114 337 500  entièrement libéré - RCS Niort : B 341 672 681 (87 B 108) 79076 Niort cedex 9. Entreprises régies par le Code des assurances.


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

JUSTE UN MOT D’INTRO

T

out le monde parle d’orientation... Tout le monde parle de crises et d’incertitudes... Tout le monde parle de conseil... Et pourquoi ne le ferions-nous pas, nous aussi ? Nous allons parler conseil parce que la profession s’est construite là-dessus, s’est constituée là-dedans. Nous allons parler conseil, parce qu’il a tant de choses encore à nous dire et qu’on a encore tant de choses à lui signifier. Nous allons parler conseil parce qu’il est le plus court moyen, du moins en fait-on le pari au Mans en septembre 2010, de réunir les professionnels de l’orientation et leurs partenaires dans un débat fructueux et rénovateur pour tous. En 1998 déjà, dans la cité Cénomane, nous avions congressé. Surtout, ne dites pas à nos mères que nous sommes conseillères ou conseillers d’orientation-psychologues : elles nous croient créateurs ou créatrices d’événements ! 

3


SOMMAIRE Agenda ................................................................. 6-7 Le congrès mode d’emploi....................................... 8 Les espaces . ............................................................ 9 Une association de spécialistes : pour qui ? Pour quoi ? ....................................... 10-11 Le congrès in : Mardi 21 septembre ........................... 12-13 Mercredi 22 septembre .................... 14 à 17 Jeudi 23 septembre .......................... 18 à 19 Vendredi 24 septembre .................... 20 à 23 Les ateliers ...................................................... 24 à 34 Les intervenantes et intervenants .................... 35 à 40 Le congrès off : Le Mans hier, Le Mans demain ............ 41-42 Visiter la ville du Mans ....................... 43-44 Se déplacer au Mans ............................... 45 Se restaurer au Mans................................ 46

Rédaction : comité d’organisation 59e JNE Le Mans 2010. Conception graphique couverture : Amandine Bigot. Photos couverture : Nicolas Drouet. Conception graphique intérieure et mise en page : Anaïs Guilbaud (Onisep Nantes) Imprimé par : Imprimerie Allais Dépôt légal : septembre 2010

Consulter le blog des 59e JNE : http://cio72.ac-nantes.fr/dotclear

4


59e Journées nationales d’études ACOP-France

ÉDITO

Le Mans 2010

Q

ue disent les crises et incertitudes économiques, sociétales, culturelles, éducatives, identitaires aux conseillers d’orientation-psychologues et aux autres praticiens du conseil ?

La question du conseil est aussi celle de la transmission entre générations et personnes aux statuts sociaux différents, entre parents et enfants, entre cultures et communautés diversifiées. Elle se pose dans une société du risque, où, avec la montée des incertitudes, croît chez le sujet la responsabilité de se faire soi. Sommé de trouver en lui les ressources pour s’orienter, sur quoi peut-il désormais s’appuyer ? Sur la rationalité ? Sur la sérendipité, le kairos et l’exploitation créative de l’imprévu ? Et sur qui peut-il s’étayer ? Entre professionnels du conseil, entre eux et leurs partenaires, on questionnera le tenir conseil et la relation d’aide : conseil de classe, coaching, counseling, peer-counseling, accompagnement et conseil, conseil présentiel ou distanciel, en direct ou en différé… Un conseil pour temps de crises et d’incertitudes n’est-il pas à inventer ? Contributions et communications s’articuleront autour de 3 axes : Crises et incertitudes sociétales et subjectives Quels sont les impacts des crises économiques, sociétales, culturelles sur le travail et l’identité des personnes ? Par temps incertains, comment se forment les représentations d’avenir, celles de la formation initiale et tout au long de la vie, celles des métiers et du travail ? En quoi la jeunesse est-elle questionnée dans sa propre construction identitaire ? Les jeunes, leurs parents, ont-ils des raisons d’avoir peur de l’avenir, du déclassement, des pannes de l’ascenseur social ? Que donne-t-on à voir du conseil en orientation ? Quels changements observe-t-on dans les demandes des sujets ? En quoi les injonctions de rapidité, de résultats modifient-elles le conseil en orientation, ses méthodes, le rapport conseiller-consultant ? Dans l’urgentisme et le court-termisme ambiants, comment préserver les temporalités longues ? Quelle place pour la psychologie du conseil ? Comment construire une alliance de travail avec le sujet, l’aider à mettre des mots sur des maux, à préciser une problématique, à élaborer une conscience critique et diversifiée de soi ? Comment permettre l’émergence du désir de changement face aux transitions et à l’imprévu, en accompagner la mise en actes, et jusqu’où ? Accompagner, aider, conseiller, tenir conseil : comment les différencier, les conjuguer ? Nouvelles formes de conseil. Le conseil demain Le conseil en ligne, le coaching, le tutorat ont-ils de l’avenir ? Quelles pratiques de conseil adapter aux personnes en difficulté ou en précarité : handicap, allophones, mineurs en danger, jeunes en insertion ? L’accompagnement des personnes au sein des groupes. Peer-counseling, conseil et parentalité, transmission inter-générationnelle, conseil en évolution professionnelle. Quels types d’expertise pour les conseillers ? Comment collaborer avec les consultants et les autres professionnels intervenant dans le conseil ? 

5


agenda

mercredi

22

Septembre

mardi

21

Septembre

matin

Site : Université du Maine

10h Conseil d’administration de l’ACOP-F (lieu : IUFM)

Site : Université du Maine Accueil

8h30-10h

10h-11h Séance inaugurale (lieu : Amphi Robert Garnier) Conférence inaugurale 11h-12h30 de Jean Guichard : Qu’est-ce que s’orienter aujourd’hui ?

14h-16h30

Forum

après-midi

14h Réunion des délégués académiques de l’ACOP-F (lieu : IUFM)

soirée

Décrypter les crises et les incertitudes

20h

Repas des délégués académiques

Catherine Henri, Pierre Dardot, Julien Gautier. Animation : Jean-Louis Guerche

(lieu : Amphi Robert Garnier)

Réunion des associations et syndicats 17h-18h30 (lieu : IUFM) 18h30

Réception par la Ville du Mans au carré Plantagenêt

20h30

cinéma aux Cinéastes

film : Stella, d’Agnès Verheyde (2008)

6


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

journée des retraités

Site : Palais des congrès et de la culture

23

Site : Université du Maine

matin

Accueil

9h30-10h30 Ateliers, contributions, communications (1re série) Forum

Guðbjörg Vilhjálmsdóttir, Islande ; Jean-Pierre Dauwalder, Suisse ; MariaFé Sanchez Garcia, Espagne ; Jean Guichard, France. Animation : Suzanne Bulthéel

(lieu : Amphi Véron De Forbonnais)

après-midi

Forum

9h-10h30

A-t-on raison d’avoir peur pour l’avenir des jeunes ?

Erika Flahault, Pierre Cam, Florence Giust-Desprairies

Regards européens sur le conseil

soirée

Accueil

8h-9h

Septembre

10h30-12h30

24

Septembre

jeudi

8h-9h

vendredi

14h-17h Ateliers, contributions, communications (2e série) 17h-18h30

Assemblée générale de l’ACOP-France (lieu : Amphi Véron De Forbonnais) Soirée récréative à La Fonderie, avec le groupe Eliott Rock

Pause

10h30-11h

11h-11h30 Intervention de M. André Roussel, représentant de M. Jean-Robert Pitte, délégué interministériel à l’orientation 11h30-12h30

Grand témoin : Alexandre Lhotellier

Tenir conseil : du déni au défi, quel devenir ? Animation : Dominique Hocquard

14h-16h30

Forum

Idées-forces pour le conseil au XXIe siècle. Kairos, opportunité, sérendipité

François Flahault, Christian Heslon, Francis Danvers. Animation : Jacques Vauloup

16h45-17h15 Séance de clôture

20h

(sur inscription préalable)

journée ouverte aux invités extérieurs aux services d’orientation de l’Education nationale.

7


Notre objectif pour ce congrès est de mettre à votre disposition plusieurs types d’espaces, de communication et d’échange, de manière à ce que chacun puisse trouver son propre cheminement, se construire son propre congrès en quelque sorte !

Le congrès mode d’emploi Conférences, ateliers, forums, grand témoin... Inutile de mettre en compétition le pratique et le théorique, l’expert et le praticien : construire notre professionnalité passe par tous ces chemins, par toutes ces postures. L’offre se veut donc variée sur

la forme des échanges et sur les espaces, pour permettre à chaque congressiste d’aborder, de travailler la thématique souhaitée, par l’entrée qui lui semblera la plus pertinente, là où il le souhaitera, quand il le souhaitera. 

Colloque international à l’Université du Maine du 17 au 19 novembre 2010 : Les parcours sociaux entre nouvelles contraintes et affirmation du sujet L’université du Maine (Le Mans) organise, du 17 au 19 novembre 2010, un colloque international sur le thème Les parcours sociaux entre nouvelles contraintes et affirmation du sujet. Cinq axes : Les parcours à l’épreuve de la crise ; les conséquences des politiques publiques sur les parcours dans les domaines de l’éducation et de la formation ; parcours, migrations interrégionales et internationales ; logiques des parcours de vie ; mesure des parcours. http://parcours-sociaux.univ-lemans.fr ; contact : servet.ertul@univ-lemans.fr ;

8


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Orient’Café Conférences Boire le café ou le thé le matin, se rafraîchir entre deux activités, grignoter à l’heure de la pause, palabrer et tenir conseil en toute convivialité...

Jean Guichard, professeur au CNAM, expert internationalement reconnu, ancien directeur de l’INETOP, assurera la conférence inaugurale sur le thème : Qu’est-ce que s’orienter aujourd’hui ?

(site IUFM)

(site : amphi Robert Garnier)

Grand témoin Alexandre Lhotellier, par son enseignement, par ses écrits, a marqué la démarche de conseil, la relation de conseil. Il est notre grand témoin le vendredi 24 septembre. Thème : Tenir conseil, du déni au défi, quel devenir ?

Les espaces Forums 5 forums sont proposés :

(site : Palais des congrès et de la culture).

 séance inaugurale (22/09 matin) ;

Ateliers

 décrypter les crises et les incertitudes (22/09 après-midi) ;

L’effet “auberge espagnole” assuré ! Jeudi 23 septembre, de nombreux ateliers, une carte blanche aux stagiaires des instituts de formation. La profession a tant à se dire et à montrer. (site : CUEP et IUFM)

 regards européens sur le conseil (23/09 matin) ;  a-t-on raison d’avoir peur pour l’avenir des jeunes (24/09 matin) ;  idées-forces pour le conseil au XXIe siècle (24/09 après-midi)

Librairie  les derniers livres des conférenciers,

 éditeurs de tests,

 des moments rencontres avec les auteurs,

 avec l’ONISEP, la librairie mancelle «L’herbe entre les dalles», les éditeurs et autres partenaires.

 des ouvrages abordant les thèmes du congrès,

9


L’ACOP-F est une association de spécialistes de l’orientation de l’Education nationale : conseillers d’orientation-psychologues, directeurs de CIO, inspecteurs chargés d’information et d’orientation médecins, chefs des services d’information et d’orientation…

Une association de spécialistes pour qui, pour quoi... 1930 : Création de l’AGOF, l’Association générale des Orienteurs de France, déclarée en préfecture à Paris le 7 avril 1931. 1935 : Organisation du premier congrès national de l’orientation par l’AGOF à Paris, dans lequel est déjà abordé le thème des rapports entre l’Ecole et l’orientation. 1954 : l’AGOF devient l’Association des conseillers d’orientation de France (ACOF). 1993 : l’ACOF devient l’Association des conseillers d’orientation- psychologues de France.

10

L’ACOP-F est une association de spécialistes de l’orientation de l’Éducation nationale : conseillers d’orientation-psychologues, directeurs de CIO, inspecteurs chargés d’information et d’orientation, chefs des services d’information et d’orientation, médecins. Ils exercent leur activité dans des terrains divers : CIO, ONISEP, SUIO-IP, inspections académiques, rectorat, ministère... Mais aussi dans les établissements scolaires publics du second degré et les universités. Ses objectifs Promouvoir la psychologie et les sciences humaines en faveur de l’éducation et de l’orientation. ●

● Favoriser les échanges et le perfectionnement professionnel de ses membres et de ses partenaires. ● Unir tous les praticiens de l’orientation. Défendre les intérêts moraux de la profession. ● Contribuer à améliorer les conditions de formation, d’orientation et d’insertion des jeunes et des adultes. ● Concourir à une meilleure adaptation des jeunes et des adultes aux formations initiales et permanentes, et à la réussite de leur insertion sociale et professionnelle. ● Développer les relations avec les autres organisations, notamment avec


59e Journées nationales d’études ACOP-France

celles qui rassemblent des psychologues. ● Veiller au respect de la déontologie propre aux professions de la psychologie et du conseil.

Promouvoir les services d’information et d’orientation. ●

Développer les relations internationales. ●

Le Mans 2010

Ses activités régionales Dans chaque académie, l’association est représentée par un délégué qui anime la vie régionale. Ce délégué est notamment chargé d’informer sur les activités de l’ACOP-France et d’organiser des rencontres et des échanges pour les personnels d’orientation et leurs partenaires. 

Site internet : http://acop-asso.org Acop-France 41, rue Gay Lussac 75 005 Paris L’ACOP-France est membre de l’association internationale d’orientation scolaire et professionnelle (AIOSP) et de la société française de psychologie (SFP). http://www.iaevg.org http://www.sfpsy.org

11


Le congrès in Mardi 21 septembre  Université du Maine Matin :

Conseil d’administration de l’ACOP-France Le CA de l’association se réunit chaque année pendant les journées nationales d’études. D’autres réunions ont lieu de septembre à juin (3 CA et 2 réunions du Bureau dont l’un se tient généralement en Mai sur le site du congrès de l’année en cours). Ces réunions se déroulent à l’INETOP - Paris. Lors des CA sont examinées les questions d’actualité de la profession et des services, les actions mises en oeuvre par le CA (contacts institutionnels, rencontres, communication) et les activités au sein des différentes organisations où est représentée l’ACOP-F. Enfin un temps est consacré aux échanges avec les équipes locales sur l’organisation et la co-construction du programme des futures JNE. Ordre du Jour du mardi 21 septembre (10h-12h30, site IUFM) : Questions d’actualité, informations diverses, actions en cours, relations aux autres organisations, point sur le congrès.

12

(Lieu : IUFM)


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Après-midi :

Réunion des délégués académiques L’ACOP-F c’est aussi un réseau de 35 délégués dans les académies, auprès des centres de formation, à l’ONISEP et auprès des retraités. Ils sont vos premiers interlocuteurs ; ils nous relaient vos remarques, vos demandes, et impulsent, coordonnent des journées académiques d’études.

tout, de se rencontrer pour échanger des idées, des projets, des analyses. En effet, en tant qu’association professionnelle nous tenons à proposer un espace où puissent s’exprimer les adhérents dans le respect de leur sensibilité et de leurs opinions dans la seule perspective de faire vivre un collectif riche de sa diversité et capable de soutenir le métier de conseiller d’orientation-psychologue. site : IUFM (14h-17h)

Cette réunion est l’occasion de faire le point, d’envisager les actions au plus proche des attentes locales. Et, avant

Soirée :

Repas des délégués académiques

au restaurant Le Plongeoir, 55 grande rue, dans la cité Plantagenêt (à 19h30 précises)

13


Mercredi 22 septembre  Université du Maine (Lieu : Amphithéâtre Robert Garnier)

Matin :

Accueil (à partir de 8h30) lieu : IUFM Ouverture Séance inaugurale (10h-11h) Ouverture officielle, en présence du recteur de l’académie de Nantes, du président du conseil régional des Pays-de-laLoire, du président du conseil général Sarthe, du maire du Mans, du directeur de l’ONISEP et du président de l’université du Maine.

Conférence inaugurale (11h-12h30) lieu : Amphi Robert Garnier

Jean Guichard : Qu’est-ce que s’orienter aujourd’hui ? Dans les sociétés occidentales mondialisées d’aujourd’hui, les personnes doivent faire face individuellement à des problèmes d’orientation qui dépassent les questions de définition de parcours scolaires ou professionnels. L’orientation sco-

14

laire et professionnelle (en tant qu’activité de « s’orienter ») peut aujourd’hui être définie comme l’art de se constituer un capital de compétences et de savoir l’investir dans des contextes offrant des opportunités à qui sait les repérer. Maîtriser cet art suppose cependant que la personne définisse les repères fondamentaux lui permettant d’orienter sa vie. Pour cette raison, l’accompagnement en orientation semble devoir se donner pour objectif fondamental d’aider les personnes à développer leur réflexivité en vue de pouvoir mettre leur existence en perspectives. Ces exigences contemporaines en matière d’orientation apparaissent éloignées des modes d’anticipation de leur avenir que les jeunes français construisent en relation avec les modalités d’orientation-répartition en vigueur dans notre système scolaire. On peut aussi s’interroger sur les limites de cette conception de l’orientation : dans quelle mesure cette centration de l’individu sur sa construction personnelle permettra-t-elle à nos sociétés de faire face aux défis (économiques, écologiques, humains, etc.) auxquels elles sont confrontées ?


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Après-midi :

Forum Décrypter les crises et incertitudes (14h-16h30) Pierre Dardot, Gouvernementalité néolibérale et orientation L’intervention permettra d’articuler deux sens de la notion d’orientation : le premier constitue l’un des modes privilégiés de la gouvernementalité néolibérale comme «conduite des conduites» au sens de Michel Foucault (orienter en ce sens est très proche du coaching) ; le deuxième, lié à la notion de «conseil», pourrait relever d’une pratique de résistance à cette même gouvernementalité dans la mesure où il s’agirait, non pas de plier un sujet à un impératif de concurrence et de performance, mais de permettre à un désir d’accéder à sa propre formulation.

tif, a bien une certaine consistance, il est cependant légitime de s’interroger sur la manière dont les systèmes scolaires doivent tenir compte de cette évolution. Or, il est à craindre que cette notion de « créativité » et le discours où elle prend place soient assez ambigus, et qu’ils ne constituent au fond que la version raffinée d’un principe d’adaptabilité sociale, au service d’un développement d’abord industriel. Ainsi, lorsque la « créativité » prend la forme paradoxale d’un commandement et d’une nouvelle norme sociale – « Sois créatif ! » est l’un des principaux mots d’ordre des « sociétés de la connaissance » -, il faut s’efforcer de bien mesurer ce qui la sépare d’une inventivité plus profonde et plus durable – et sans doute aussi plus radicale -, dont la société a au moins autant besoin et que l’école doit promouvoir.

Julien Gautier, De la créativité à l’école L’école doit désormais favoriser la créativité des élèves, c’est là semble-t-il le nouveau credo des politiques éducatives préconisées par les instances européennes et l’OCDE. Enoncé ainsi, sans plus, qui pourrait s’opposer à un tel objectif ? Qui oserait souhaiter en effet que l’école freine ou néglige la créativité individuelle ? Si l’idée de l’émergence d’une « société de la connaissance », généralement avancée pour justifier cet objec-

15


Mercredi 22 septembre

Catherine Henri, Fatum et kairos Professeur de lettres dans un lycée dit de « fond de secteur », je n’occupe donc qu’une place d’observation dans le domaine de l’orientation. J’articulerai la présentation de quelques parcours d’élèves autour de deux notions : celle de fatum, qu’on peut traduire par destin. Comment l’avenir des adolescents se trouve comme déjà dit, prédit, engagé par une parole : celle des parents (histoire de David), des professeurs (histoire de Romain), et le discours social plus ou moins implicite -la question des « héritiers » posée par Bourdieu est aujourd’hui plus que jamais centrale- (histoire de Darshana). La seconde notion, qui peut déjouer la première, la contre-dire est celle de kairos, qu’on peut traduire par occasion. Ou comment des élèves prédestinés par leurs faiblesses, leur origine, ou un choix d’option par défaut (histoires d’Ibrahima, de Jiwan et de Lucien) ont découvert un chemin de traverse, une voie inattendue qui s’est ouverte comme au hasard.

Réunions associations syndicats (16h30-18h) lieu : IUFM

16

Soirée :

Pot Mairie Carré Plantagenêt (18h30)

La ville du Mans offre le vin d’honneur aux congressistes (sur inscription préalable) au Carré Plantagenêt, magnifique musée d’archéologie et d’histoire locale. (arrêt tram : Eperon-Cité Plantagenêt)

Visite guidée cité Plantagenêt (18h30)

sur inscription préalable. Vous renseigner à l’accueil

Cinéma

Les Cinéastes (20h30)

Stella, long métrage d’Agnès Verheyde (2008). A la fin des années 1970, Stella, fille élevée dans un café d’ouvriers du 13e arrondissement de Paris, entre en 6e au collège. Tout est neuf pour elle. Débat avec la réalisatrice, sous réserve. Pas de réservation préalable (arrêt tram : République)


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

UNIVERSITÉ DU MAINE

F

ormer des diplômés de haut niveau qualifiés pour l’emploi Établissement pluridisciplinaire à taille humaine de 10.000 étudiants sur deux sites, Le Mans et Laval, l’Université du Maine forme des diplômés de haut niveau destinés à s’insérer dans les secteurs de l’entreprise, de la formation, de la recherche publique et privée. Avec 3 Facultés (Droit - Sciences économiques - Gestion, Lettres - Langues - Sciences humaines, Sciences et Techniques), 2 IUT et une école d’ingénieurs (ENSIM), l’Université du Maine dispose de nombreux atouts pour favoriser la réussite des étudiants : Des formations diversifiées et professionnalisantes Son offre de formation généraliste, technologique et professionnelle répond aux objectifs personnels d’insertion professionnelle : • 20 mentions de licence, un large éventail de diplômes professionnels : 8 DUT, 38 Licences professionnelles, 31 Masters professionnels • 2 spécialités en école d’ingénieurs, 1  réseau de 8 écoles doctorales (Bac + 5 à + 8) À la rentrée 2010 – 2011, l’établissement propose des Masters liés aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Passerelles entre les divers cursus et outils transversaux (C2i, certification en langues) permettent aux étudiants de personnaliser leur parcours et d’acquérir les compétences indispensables à leur adaptation rapide au monde du travail.

Une recherche de pointe et diversifiée L’Université du Maine propose des diplômes de haut niveau (Doctorat) dans plusieurs domaines où elle est reconnue aux plans national et international : acoustique, matériaux et chimie fine, informatique et sciences humaines. 16 laboratoires, 310 enseignants chercheurs renommés et un réseau de 8  écoles doctorales régionales, dont 1 pilotée au Mans. Pédagogie et accompagnement personnalisé Des techniques pédagogiques innovantes – enseignement à distance, ressources en ligne, orientation active, co-diplomation, bi-licence – sont proposées tout en veillant à la qualité des dispositifs d’accueil et d’accompagnement : enseignants référents pour les néo-bacheliers, tutorat par des étudiants... Le Bureau d’aide à l’insertion professionnelle guide les étudiants dans leur transition vers le monde de l’emploi. Des dispositifs pour partir étudier à l’étranger Des programmes divers d’échanges et de mobilité à l’international sont à disposition des étudiants pour partager des expériences et des savoirs, découvrir d’autres cultures ou encore élargir leur perspective du marché du travail. Contact : Université du Maine : 02 43 83 30 66 - suio@univ-lemans.fr

Le campus de l’université du Maine accueille aussi l’ITEMM, l’ENSIM et l’ESGT

17


Jeudi 23 septembre  Université du Maine (Journée ateliers et journée des retraités)

Matin :

Ateliers et pratiques :

petite fabrique, formation, carte libre à… (9h-10h30) lieu : CUEP et IUFM Que serait une profession sans auberge espagnole où l’on puisse amener son boire et son manger, et le partager avec des pairs ? Que serait notre profession sans l’échange entre praticiens réflexifs ? Des collègues ont accepté de se dévoiler un peu. Avec eux, nous dévoilons et décryptons notre métier. Et nous inventons l’avenir.  plus d’info sur les ateliers p. 24 à 34

Regards européens sur le conseil (10h30-12h30)

18

niveau européen ou international présenteront et discuteront des objectifs, de la place et du rôle assignés au conseil en lien avec la formation des professionnels, leurs statuts, leurs missions et l’organisation des services. Cette approche comparative portera sur quatre pays, l’Espagne, l’Islande, la Suisse et la France et s’appuiera également sur les recherches ou projets menés au niveau européen. Il s’agira, lors de cette table ronde, d’apporter des éléments de connaissance des politiques et pratiques d’orientation en Europe. Cette prise de distance et les échanges suscités viendront enrichir notre réflexion sur la conception et la mise en œuvre du conseil en orientation.

Intervenants et intervenantes: • Guðbjörg Vilhjálmsdóttir, Islande

lieu : Amphi Véron De Forbonnais

• Jean-Pierre Dauwalder, Suisse

Thématique : Regards croisés sur l’orientation et plus précisément sur les problématiques du conseil en orientation en Europe. Quatre universitaires reconnus, spécialistes des questions d’orientation dans leurs pays comme au

• MariaFé Sanchez Garcia, Espagne • Jean Guichard, France • Animation : Suzanne Bulthéel ouvrages, articles, productions des intervenants p. 35 à 38


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Après-midi :

Ateliers et pratiques :

petite fabrique, formation, carte libre à… (14h-17h) lieu : CUEP et IUFM  plus d’info sur les ateliers p. 24 à 34

Le Mans 2010

Soirée:

Assemblée générale ACOP-F

Lieu : Amphi Véron-de-Forbonnais (17h-18h30) Adhérents de l’ACOP-F ou sympathisants prêts à le devenir, vous êtes chaleureusement invités à participer à l’assemblée générale ordinaire de votre association nationale, qui se déroule comme chaque année à l’occasion des JNE. À l’ordre du jour: Bilan moral et financier. Projets Présentation et mises au vote de propositions portant sur l’organisation de l’association et les mandats de vos élus au conseil d’administration.

Soirée récréative

Lieu : La Fonderie (à 20h) Une soirée diaboliquemans rock avec le groupe Eliott rock. Revisiter les standards : Dire Straits, Pink Floyd, Supertramp, rock français... Pour savoir s’il reste de la place, voir à l’accueil. Adresse : 2, rue de la fonderie (Tram : La Fayette)

19


Vendredi 24 septembre  Palais des Congrès et de la culture (Journée ouverte à des invités extérieurs aux services d’orientation de l’éducation nationale.)

Matin :

Forum A-t-on raison d’avoir peur pour l’avenir des jeunes ? (9h-10h30) Erika Flahault : Qui a peur du travail des femmes ? Du système scolaire au monde du travail : quelle insertion professionnelle pour les filles ? Cette intervention propose un état des lieux de la situation des filles au regard de l’insertion professionnelle. Elle évoque la situation des femmes sur le marché du travail, mais aussi les contraintes qui pèsent spécifiquement sur elles (notamment au moment de l’insertion professionnelle), les stratégies qu’elles mettent en œuvre pour contourner ou dépasser les difficultés rencontrées, et enfin les atouts et les limites des situations d’orientations atypiques (filles dans les filières de formation et les métiers traditionnellement masculins).

20

Pierre Cam : S’orienter en contexte incertain : la difficulté d’être jeune au XXIe siècle Si toute jeunesse a un lendemain, les problèmes que devront affronter les jeunes générations se feront dans un contexte marqué par une incertitude grandissante. Il me semble important de souligner tant au niveau professionnel que du choix de vie ces différents types d’incertitude. La situation actuelle se caractérise pour les jeunes scolaires et étudiants par un certain nombre de défis : un allongement des études conduisant à une hausse des investissements tant au niveau individuel qu’au niveau économique en relation avec l’obsolescence de certains diplômes ou formations ; une évolution rapide des emplois qui rend difficile toute évaluation prospective en matière professionnelle ; une précarisation croissante de l’entrée dans la vie active mêlée à des phénomènes cycliques de crise et de récession qui peuvent reporter ou contrecarrer sur le long terme les investissements entrepris dans les études en relation avec les projets d’orientation. Au niveau du choix


59e Journées nationales d’études ACOP-France

de vie, la précarisation croissante des entrées dans la vie active et de la stabilisation professionnelle peut également aboutir à des voies sans issue : par une mauvaise anticipation de la relation entre le lieu de vie et le lieu de travail dans un contexte où la pénurie des moyens énergétiques conduira à terme ; par une stabilisation trop tardive qui impactera le niveau des retraites ; par un report de la naissance du premier enfant conduisant au recours accéléré à des méthodes de fécondation assistée dont on sait les limites.

Le Mans 2010

nouvelle modalité de neutralisation du divers qui ne permet pas de penser l’imbrication de l’injustice sociale et de la disqualification culturelle et favorise la croyance selon laquelle la violence tiendrait à des appartenances ethniques. Croyance qui participe à produire des phénomènes de désocialisation dans les établissements scolaires. D’autres analyses concernant les sources de désocialisation seront évoquées.

Face à ce contexte dont on voit aujourd’hui les prémisses, il est évident qu’il faut s’interroger sur ce que seront les métiers de l’orientation. Alors qu’il était relativement possible de concilier choix de vie et profession, cette conciliation ne sera plus possible pour un certain nombre de secteurs d’emploi, et il faudra dès lors inclure les questions de choix de vie dans les réflexions sur le projet professionnel.

Florence Giust-Desprairies : Traitement de la diversité et crise du lien social dans l’Ecole La question qui sera traitée dans cette contribution sera celle de savoir si les termes renvoyant à « l’hétérogénéité » et les usages qui en sont faits dans le champ scolaire, par leur démultiplication, ne participent pas à dissimuler les différences. L’hypothèse avancée est qu’une hyperconvocation des différences constitue une

21


Vendredi 24 septembre

Après-midi :

Grand témoin (11h30-12h30) Intervenant : Alexandre Lhotellier Tenir conseil, du déni au défi, quel devenir ? Le sens d’un témoignage. L’orientation «tout au long de la vie» ? L’ignorance et le déni du conseil : que s’est-il passé depuis 50 ans en France, pour en arriver où nous en sommes aujourd’hui ? Mais le conseil a une longue histoire... Le défi du «Tenir conseil» : les enjeux ; l’exigence d’une démarche. Le devenir du conseil : le devenir n’est pas l’histoire ; fonction et champs du conseil ; les chantiers en question. Conclusion : l’espoir maintenant.

Forum Idées-forces pour le conseil au XXIe siècle : kairos, opportunité, sérendipité (14h-16h30) Christian Heslon : Tirer parti de l’incertitude, du projet d’orientation à l’opportunité d’évolution Les temps de crises et d’incertitudes sont aussi propices à l’ouverture de nouveaux possibles, à condition toutefois d’inventer une troisième forme de projet d’orientation, non plus offensif et volontariste comme celui des années 1970, ni défensif et préventif du chômage comme celui des années 1990, mais bien d’évolution tout au long de la vie. Pour ce faire, il convient de penser l’opportunité comme configuration imprévue de circonstances dont tirer parti, à la fois en termes de temporalités du kaïros et de développement de la sérendipité, mais aussi en termes d’intelligence des situations ou de stratégies de coping. Il en résulte de nouvelles postures du conseil en orientation, dont les grandes lignes seront esquissées et débattues, par-delà le paradigme constructionniste du life-designing dont nous dirons aussi quelques mots.

François Flahault : S’orienter en tirant parti de l’imprévu L’école comporte deux versants. D’un côté, l’écriture, le livre, le programme et la maîtrise du savoir. De l’autre, les paroles, l’imprévu et l’immaîtrisable des interactions. L’institution étant fondée sur le

22


59e Journées nationales d’études ACOP-France

premier versant, le second est davantage perçu comme un obstacle (problèmes de discipline et de violence) que comme une ressource. D’où une insuffisante ouverture à la diversité de la vie sociale. Pourtant, les rencontres que celle-ci permet aideraient les jeunes à s’orienter.

Francis Danvers : Le conseil en orientation en France : quelles idées-forces pour le XXIe siècle ? C’est l’occasion d’un retour sur image sur notre premier ouvrage : Le Conseil en orientation en France, EAP, 1988, lui-même issu d’une thèse de 3° cycle en sciences de l’éducation sur «l’Histoire de l’orientation scolaire et professionnelle dans l’Académie de Lille des origines à nos jours» (3 volumes, 1000 p), sous la dir. de F. Mayeur, Lille3, 1985. Un quart de siècle après cette enquête socio-historique sous-titrée : «Un nouvel acteur institutionnel dans le système

Le Mans 2010

éducatif : le conseiller d’orientation», où en sommes-nous du point de vue de la théorisation de la pratique du conseil en orientation des jeunes et des adultes, et sur la nature même du processus de l’orientation ?

Séance de clôture (16h45-17h15) Retours conclusifs sur les 3 jours du Mans 2010. Annonce des 60e journées nationales annuelles d’études de l’orientation (Bordeaux 2011).

23


Les ateliers contributions, communications 1re série : jeudi 23 septembre de 9h à 10h30. Site : IUFM 1- Le conseil en ligne : résultats de recherches et réflexions Cet atelier fera l’état de recherches menées en 2008 à l’INETOP sur le conseil en ligne, dans le cadre d’un mémoire de DECOP. Le contexte de la recherche, quelques repères méthodologiques (grilles de saisie des demandes et ré-

2- Guide des néo-cop Présentation de la 3è édition du Guide des néo-cop (août 2010). Echanges sur les conditions de la construction d’un accompagnement de qualité lors de l’entrée en fonction des néo-cop contractuels et néo-titulaires. Quel guide voulons-nous, pour quels néo-cop ? Intervenants : Christian Grisaud, directeur de CIO honoraire Sablé-sur-Sarthe, Jacques Vauloup, IEN-IO, académie de Nantes.

Salle B12

24

ponses en ligne, analyse des données), principaux résultats, réflexions et perspectives. Intervenants : Jaime Sousa, conseiller d’orientation-psychologue CIO Langon (Gironde), Fabien Gorszcyk, conseiller d’orientation-psychologue Ile-de-France.

Salle B11


59e Journées nationales d’études ACOP-France

3- L’alliance de travail a-t-elle un rôle aussi important en conseil en orientation qu’en counseling et psychothérapie ? L’alliance de travail est un des processus actuellement les plus étudiés en psychologie du counseling, psychologie clinique et psychothérapie. Plusieurs évolutions jalonnent son histoire. Par exemple, est-elle en elle-même un facteur du changement et de l’efficacité, ou plutôt un contexte nécessaire, ou encore relève-t-elle de ces deux registres, ou bien, enfin, est-ce au niveau des ruptures de l’alliance et de leurs réparations que se joue la part essentielle de la relation d’aide ? Dans le champ du conseil en orientation ou encore counseling de carrière, cette importance a été reconnue au plan théorique. Mais les travaux empiriques y restent de peu d’ampleur : 16 recensés entre 2000 et 2009 dans la base de données scientifiques PsycINFO, la plus usitée en psychologie, contre 750 en psychothérapie et counseling. Comme si cette question de la relation entre consultant et conseiller était au fond secondaire par rapport à d’autres éléments plus techniques des interventions. Récemment même, des auteurs américains parmi les plus réputés dans le champ des recherches sur les processus et les résultats du counseil de carrière en sont venus à minorer considérablement le rôle qu’il lui avaient initialement attribuée par rapport à celui qu’elle a, de manière avérée, en counseling et psychothérapie. La communication, ouverte à la discussion, se propose de faire le point sur cette question. En dressant un historique de la genèse, ancrée dans la psychanalyse (voir par ex. Etchegoyen, 1986/2005,

Le Mans 2010

pp. 216-240*), des évolutions théoriques et des recherches empiriques relatives à l’alliance de travail. En rappelant quelques uns des résultats disponibles et en y intégrant ceux obtenus récemment par des chercheurs français et suisses auprès d’adolescents scolarisés en lycée. En montrant enfin en quoi les chercheurs américains du counseling de carrière ont reporté incorrectement les données relatives à la question de son impact sur la conduite des entretiens de conseil et se sont donc trompés, considérablement, en minorant son rôle. Les implications sur la nécessité d’une amplification de la formation à la relation des psychologues et conseillers d’orientation apparaissent alors évidentes. L’atelier pourrait être l’occasion d’échanges à ce sujet. Intervenant : Vincent Guillon, enseignant-chercheur INETOP Paris.

Salle B13

25


Les ateliers 4- Prestation d’évaluation et d’orientation. Partenariat et complémentarité

tion entre les différents acteurs, permet également d’optimiser le suivi des jeunes et contribue à la construction de parcours sécurisés.

Depuis 2004, l’Institut de développement des compétences du Mans fait le choix de s’impliquer sur la question de l’orientation des jeunes. Il nous a donc semblé tout naturel, lorsque le Conseil Régional des Pays de la Loire a souhaité mettre en place une prestation d’évaluation et d’orientation en 2006, de nous inscrire sur ce projet. Cette inscription ne pouvait se faire sans la mise en place d’un partenariat étroit en les prescripteurs de l’action (Missions Locales et PAIO) et notre institut, ceci tant au niveau de l’identification des jeunes à intégrer dans le dispositif que du déroulement de l’accompagnement. Un tel partenariat participe au bon déroulement et à l’efficience de la prestation. Favoriser la communica-

L’institut pour le développement des compétences (IDC) vous propose de venir témoigner, conjointement avec notre partenaire Mission Locale, de cette expérience.

5- Evolutions récentes de l’orientation et de l’insertion à l’université Il sera proposé d’échanger sur la diversité des pratiques en termes d’orientation et d’insertion dans les universités. Intervenantes : Joëlle Guéry, Dominique Grange, Sylvie Tremblin (SUIO-IP, Université du Maine)

Salle C11

26

Exposé de Béatrice Yvard – IDC de la CCI : PEO une prestation d’évaluation et d’orientation au service de la sécurisation des parcours. Exposé de Laurence Alline – Mission Locale du Mans : Un indispensable partenariat. Témoignages : 2 jeunes bénéficiaires de la prestation témoignent de leur expérience. Intervenantes : Béatrice Yvard, IDC-CCI Formation, Le Mans ; Laurence Alline, Mission locale Le Mans Métropole.

Salle B14


59e Journées nationales d’études ACOP-France

6- Créer un projet d’activités pour développer une culture professionnelle en classe de 3e Module de découverte professionnelle en lycée professionnel Depuis son ouverture en 2005, la 3 à Module de découverte professionnelle (6h00) a permis à des élèves, plutôt en recherche d’orientation vers la voie professionnelle de se confronter aux réalités du monde du travail. À ce public souvent en fragilité dans ses apprentissages scolaires, il est primordial de faire découvrir une pédagogie différente basée sur la réussite. Dans l’académie de Nantes, la 3e MDP est implantée en lycée professionnel. e

Le Mans 2010

8 élèves. Chaque élève est positionné sur 8 séances continues de 2h hebdomadaires (soit un total de 16 heures par groupe). Il s’agit dans cet atelier de présenter le cadre, la méthode et les outils de ce module. Nous testerons la possibilité d’expérimenter en DP6 la Nouvelle Découverte des Activités Professionnelles et Projets Personnels et Professionnels (NDAPP sous la direction de Jean Guichard) Intervenants : Alain Trichereau, : conseiller d’orientation-psychologue – Formateur académique – CIO de Sablé Sur Sarthe Christine Dreux (DCIO Sablé Sur Sarthe)

Salle C12

Investir ce dispositif pour y faire autre chose autrement nécessite sans doute de modifier son point de vue sur ce qui s’apprend à l’école, de construire de nouvelles compétences entre l’école et l’entreprise. Il faudra aussi penser les articulations avec les autres disciplines, mais aussi élargir les découvertes professionnelles au-delà des spécialités enseignées au LP. Quelles pratiques, quelles postures, quels projets, développer en tant que conseiller d’orientation psychologue avec ce public d’élèves de la classe 3e MDP ? La commande de projet est venue du proviseur adjoint du lycée professionnel Charles Cros à Sablé-sur-Sarthe lors du bilan en juin 2010 de la classe de 3e MDP (24 élèves). Pour cette nouvelle rentrée, Il est prévu un temps de 2h hebdomadaires d’accompagnement éducatif. Il est proposé à la documentaliste et au conseiller d’orientation-psychologue de construire un projet d’activités (carte blanche pour créer – innover). Les conditions de départ sont : 24 élèves répartis en trois groupes de

27


Les ateliers 7- Présentation des travaux d’études et de recherches effectués par des COP stagiaires en formation. Cinq communications sont prévues. Il s’agira pour les communicants – COP stagiaires en 2e année de formation – de présenter leurs travaux de recherches menées dans le domaine de l’orientation scolaire et professionnelle : - Validation d’un questionnaire indicateur de l’adaptation future des lycéens à l’université (Adoul Habiba et Aït Kaci Alyne) ; - Le sentiment d’efficacité personnelle des élèves en décrochage scolaire (Dietrich Audrey et Mikolajczyck Céline) ;

8- Crise professionnelle, remaniements identitaires Quels sont les impacts des crises économiques, sociétales, culturelles sur le travail et l’identité des personnes ? […] Au-delà des compétences qu’il a à mettre en œuvre, le conseiller est amené à développer une capacité à la réflexivité sur ses propres interventions. […] Il s’agit pour lui de développer une conscience de soi et de ce qui se joue dans la relation, qui lui donnera suffisamment de solidité intrapsychique pour à la fois écouter et résister aux injonctions afin d’accompagner de manière optimale. […]

28

- L’impact des stéréotypes de genre dans les propositions d’orientation stéréotypiques vs contre-stéréotypiques sches les lycéennes de 1ère S (Deschamps Aurélie et Rivière Soazig) ; - Le stéréotype de l’élève d’origine sociale défavorisée : étude comparative ZEP vs non ZEP (Bertocchi Lucas et Francillard Christophe) ; - Jugements scolaires émis par des élèves de 3e selon la position sociale d’origine (Tranchemer Ophélie et Roy Marie). Intervenants : stagiaires accompagnés par Catherine Rouyer, CEFOCOP, Université de Provence, et Habib Haddab, Formateur CEFOCOP, Université de Provence

Salle C13

Intervenants : Marie-Françoise Triqueneaux (DCIO Caen 2) et l’association Traverses (Caen)

Salle C14


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

2e série : jeudi 23 septembre de 14h à 17h. Sites IUFM et CUEP. 9- Des dispositifs variés pour une acculturation aux connaissances des métiers, du travail (collège, lycée, université) Découverte des situations proposées aux jeunes 15-25 ans et leurs « encadrants » dans des produits multimédias didactiques conçus par le responsable d’atelier. Trois outils au choix en accès libre sur Internet :

- 7 étapes pour trouver un stage et s¹y préparer (public 15-18 ; collège et lycée pro) - 7 étapes pour s¹intégrer et réussir son stage (public 16-25 ; décrocheurs et insertion) Découvrir le fonctionnement de 2 classes transplantées en entreprise (vidéos et fiches d’autoformation pour l’entreprise et pour l’école). Intervenant : Alain Crindal, enseignantchercheur honoraire, INRP et ENS Cachan.

Faire l’expérience de deux outils multimédias interactifs (témoignages filmés et exercices) :

1er série : 14h-15h30 2e série : 15h30-17h Salle B11 - IUFM

10- Interrogations partagées sur les sources de vitalité du métier de conseiller

coformation ? Le «moral», le «mental» ont-ils un sens au delà de tout message «optimiste» ? (rien à voir avec un développement personnel type USA). «N’oublie pas de vivre».

Face aux difficultés actuelles en tous genres de l’exercice du métier de conseiller, pour tenir debout, faire face et créer : est-il possible, souhaitable, d’avoir souci d’une autoformation, d’une

11- Une démarche éducative pour les personnes en situation de handicap La loi relative au handicap du 11-02-2005 renforce les droits des personnes et fait obligation aux établissements d’accueil (ESAT, IM-Pro, IME, SEGPA…) d’intégrer les sujets dans la réalisation de leur projet individuel. Nous présenterons une démarche éducative destinée à des personnes en situation de handicap, qui repose sur la passation d’un didacticiel édité aux ECPA. Nous présenterons ensuite la technique d’entretien de restitution que nous avons conçue en nous inspirant de la théorie sociale-cognitive d’Albert Ban-

Intervenant : Alexandre Lhotellier

14h-17h Salle 015 - Peletier du Mans - CUEP dura. Nous décrirons les grandes lignes de cette méthode par deux mises en situation empruntées à un travail réalisé avec des adultes en formation dans un établissement et service d’aide par le travail (ESAT), ainsi qu’avec des élèves de SEGPA. Intervenant : Jean-Claude Sontag, enseignant-chercheur INETOP Paris.

14h-15h30 Salle B12 - IUFM

29


Les ateliers 12- Vademecum des JNE Atelier réservé à celles et ceux qui ont déjà organisé des Journées nationales d’études ou qui souhaitent en organiser. Mise à jour du Vademecum des JNE.

13- Les écoles de la 2e chance L’insertion professionnelle des jeunes de 16-25 ans reste fortement préoccupante. Le taux d’emploi des 15-24 ans en France est inférieur à 30 % (contre 36% en moyenne en Europe). Le Réseau des Ecoles de la 2e Chance (E2C) a pour vocation l’intégration professionnelle et sociale des jeunes sortis du système éducatif sans diplôme. Si plusieurs ouvrages et rapports ont présenté les E2C et leurs spécificités (Blanchard & Sontag, 2006), ces écoles et leurs méthodes restent encore peu connues. Les objectifs de cet atelier sont les suivants : - replacer brièvement la création des E2C dans le cadre de la politique européenne de formation tout au long de la vie et de lutte contre l’exclusion et dégager les grands principes qui orientent

14- Résister à la normalisation des représentations professionnelles Comment repenser les représentations professionnelles en temps de crise dans le champ de l’orientation ? Propositions pour une approche analytique et pédagogique inspirée de l’épistémologie de Gaston Bachelard. Cet atelier se veut une occasion d’échanger autour des enjeux du travail sur les représentations professionnelles. Trois thèmes seront brièvement abordés et articulés : - Travail, métiers, emploi : de la déstabilisation à la normalisation

30

Intervenant : Daniel Pandolfi, directeur CIO honoraire, trésorier ACOP-France.

14h-17h Salle B13 - IUFM les méthodes pédagogiques - présenter les méthodes pédagogiques mises en œuvre au cours de l’accompagnement des stagiaires dans le processus d’aide au choix, en les rapprochant de la théorie sociale cognitive de Bandura ; - présenter les particularités des méthodes de validation des compétences dans les E2C ; - décrire le rôle des formateurs dans l’accompagnement des stagiaires en vue du recensement et de la validation des compétences (utilisation d’un portefeuille de compétences) Intervenants : Jean-Claude Sontag et Serge Blanchard, enseignants-chercheurs INETOP Paris.

15h30- 17h Salle B14 - IUFM - Que faire avec le Parcours de découverte des métiers et des formations ? Du stéréotype socialement construit à l’injonction normalisatrice, retour sur les mots valises et les mots tabous. - Pistes pour des alternatives éthiques et épistémologiques. Modalités pédagogiques : exposé, échanges, présentation d’une grille d’analyse et d’intervention Intervenant : Francis Vergne, directeur de CIO.

14h- 15h30 Salle C11 - IUFM


59e Journées nationales d’études ACOP-France

15- Orientation, conseil, counseling, guidance, coaching : définitions, objectifs, professionnalité, cadres institutionnels, cultures et conceptions du monde Objectifs : - Définir les termes orientation, conseil, counseling, guidance, coaching et leurs objectifs principaux… dans la mesure où, au cours des dix dernières années, le nombre de professionnels s’occupant d’orientation et de réadaptation professionnelle s’est fortement accru en France, et où les rapports français et européens relatifs au domaine de la formation et de l’orientation professionnelle tout au long de la vie se sont multipliés - S’interroger sur la professionnalité de ces acteurs - Interroger les conceptions qui guident leur activité (aspects théoriques, philosophiques et culturels) Contenu : * Le polysémisme constitutif de la notion d’orientation, une notion spécifique à la France ; * L’ambiguïté des termes conseil, conseillers, conseiller, tenir conseil, orienter, juger, décider ; * La nécessité de distinguer dans les pratiques d’orientation, entre : - le cadre fondamental des institutions faisant œuvre de cuture et d’éducation au long cours, constitutif en particulier des formes générales et singulières de la culture sociale, économique et professionnelle dont chacun est porteur ; - les dispositifs répondant aux nécessités collectives qui visent à « orienter vers » :

Le Mans 2010

par la création d’emplois ; par la mise en place de formations (Vocational education and training) ; par l’instauration de procédures d’affectation, d’orientation, de sélection, de recrutement… ; - les dispositifs répondant aux aspirations individuelles (Lifelong guidance) qui aident les consultants à « s’orienter vers » et permettent également de tenir conseil avec eux : a/ interventions et actions collectives au service de tous sous forme d’information, d’éducation à l’orientation, d’entretiens personnalisés d’orientation, de bourses, de participation à des échanges européens, d’actions sur les réglementations d’orientation etc ; b/ interventions et actions centrées sur les demandes personnelles explicites (counseling) comme les entretiens de conseil, avec ou sans instrumentation, le travail écrit chez soi, le soutien familial et social… * Les apports et les objectifs de la psychologie du « counseling » aux situations du « tenir conseil » - en posant la question des spécificités culturelles et philosophiques relatives à ces deux champs – dans quelques domaines : - objectif d’aide à la décision ; - sources de changement (un exemple parmi de nombreux autres possibles : le renforcement des sentiments d’efficacité, comme source du développement chez la personne de la motivation à agir) *Quelques réflexions sur la professionnalité des conseillers (par ex.les référentiels professionnels contribuent-ils à la reconnaissance sociale des conseillers ?) Intervenant : Vincent Guillon et Serge Blanchard, enseignants-chercheurs INETOP Paris.

14h-15h30 Salle C12 - IUFM

31


Les ateliers 16- Le conseil en orientation : processus d’influence, geste de psychologue ou acte de foi ? Ou : comment en faire une cocréation consciente, un acte professionnel protégé ? 1/ Exploration et compréhension du thème. Repérer les acteurs, pratiques et supports qui peuvent distinguer et caractériser le «conseil en orientation « en formation initiale , comme l’une ou l’autre de ces approches . 2/ Identifier les objectifs et présupposés sous-jacents à chacune de ces approches, ainsi que les conséquences observables. 3/ Repérer ce qui fonde le sens du conseil en orientation en formation initiale , vis-à-vis des enjeux actuels et à venir, à travers quatre dimensions : le statut

17- L’orientation des adultes, un nouvel enjeu ? L’orientation tout au long de la vie et pour tous publics est mise en évidence dans différents textes comme une priorité européenne et nationale. Des textes législatifs (Loi orientation et formation professionnelle tout au long de la vie du 24 novembre 2009), références à la mission de formation continue de l’Education Nationale aux prestations de bilans de compétences, de conseil et d’ingénierie (24 mars 1993), et les recommandations des rapports récents (Guégot décembre 2009, rapport d’activité du Délégué interministériel à l’orientation de

32

de la parole des usagers du service public d’orientation, la question de l’information et de sa diffusion, la question de l’articulation difficile entre les besoins de l’économie et les envies des individus et les projets collectifs, l’existence des CIO, symbolique de l’engagement de l’Etat sur ces questions . 4/ Objectif. Définir le conseil en orientation en formation initiale comme devant être un acte professionnel spécifique et protégé, ne pouvant être exercé que par un COP : avec un public de jeunes mineurs, le conseil en orientation peut-il être autre chose qu’une « co-création consciente » ? Sinon, de quelles garanties doit-il s’entourer ? Intervenant : Jean-Marie Quairel, directeur de CIO Avignon.

14h-17h Salle C14 - IUFM

2009) positionnent l’orientation comme une démarche continue « tout au long de la vie » concernant les jeunes et les adultes. Les compétences des conseillers d’orientation-psychologues sont sollicitées dans quelques académies et ceux-ci sont amenés à travailler en lien avec les acteurs de la formation continue de l’EN (CAFOC, Espaces bilans des GRETA, ou des GIP Formation Continue) dans la mise en œuvre de prestations de bilans de compétences ou d’autres prestations d’orientation et d’accompagnement du projet professionnel. Nous évoquerons les modalités d’intervention en vigueur dans l’académie de Poitiers.


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Deux des prestations réalisées dans ce cadre par des conseillers d’orientationpsychologues (bilans de compétences, ateliers bilans projets) seront décrites. Nous terminerons par un débat avec les participants : points communs et différences entre les pratiques de conseil en orientation en direction des élèves et en direction des adultes.

18- Concilier aide au projet d’orientation et unité d’enseignement, l’exemple d’une UE de L2 de psychologie De plus en plus, les universités intègrent maintenant des unités d’enseignement d’aide au projet afin de permettre à l’étudiant de se repérer dans le dédale des formations et de répondre aux exigences tutélaires en termes d’insertion des étudiants. Dans cette optique, comment développer dans le cadre d’un enseignement universitaire un travail de construction et d’élaboration de projet qui mette l’étudiant en capacité de penser son orientation et d’en devenir l’acteur ? En s’appuyant sur la théorie des conduites à projet développée par JeanPierre Boutinet , une UE optionnelle a été proposée aux étudiants de L2 de Psycho-

Le Mans 2010

Intervenante : Marielle Héry-Hollande, CFC DAFPIC et GIP Formation continue, Académie de Poitiers.

14h-15h30 Salle 026 - J.-B. Leprince - CUEP

logie (semestre 4) dont la conception et la réalisation ont été confiées à l’équipe du CEFOCOP d’Aix-en-Provence. Intervenante : Catherine Rouyer, Directrice des études, CEFOCOP, Université de Provence, et Habib Haddab, université de Provence.

14h-15h30 Salle 021 - Dauversière - CUEP

33


Les ateliers 19- Pratiques des conseillers d’orientation-psychologues : réglementation et déontologie Dans un monde où les repères semblent s’estomper, les conseillers d’orientationpsychologues éprouvent de plus en plus le besoin d’affirmer leur identité et de clarifier les règles qui guident leur activité professionnelle. Comme l’écrivait Françoise Dolto, «les enfants, comme les adultes ont besoin de savoir à quelle place nous nous situons pour leur parler de telle manière, en fonction du métier que nous exerçons auprès d’eux». L’exercice d’une profession d’aide et de conseil comme celle de conseiller d’orientation-psychologue devrait impliquer de ne pas « mélanger les rôles » et de respecter les personnes et leurs droits. En temps de crise, il est encore plus impor-

20- Orienter dans l’incertitude, mission impossible ? Incertitude pour les autres, consultants depuis longtemps. Incertitude pour soi, professionnel, aussi, aujourd’hui. Se mettre en abyme, se mettre en mouvement. La pratique des conseillers d’orientationpsychologues consiste depuis longtemps maintenant à construire des solutions cohérentes autour de situations paradoxales. Comment définir leur place dans une société hypermoderne ? Comment peuvent-ils construire aujourd’hui leur action alors que l’incertitude envahit les structures et le cadre même de leur activité ?

34

tant que les conseillers d’orientation-psychologues s’interrogent sur leurs valeurs et leur déontologie. Cela implique d’abord qu’ils connaissent les lois qui encadrent leurs pratiques et prennent conscience de leurs devoirs envers les consultants. Contenu Les obligations des psychologues seront évoquées à partir de questions concrètes : qu’est-ce que le secret professionnel ? Doit-on écrire dans des dossiers ? Comment rédiger des comptes rendus ? Que peut-on dire en conseil de classe ?…. Modalités pédagogiques Etude de cas, échanges, et exposé. Intervenante : Hélène Facy

14h-17h Salle 123 - J. Tahureau (1er étage) CUEP

Cet atelier s’appuie sur une approche transdisciplinaire : - histoire, philosophie, sociologie, économie, gpsychologie, quelques illustrations de mises en problématique. - mises en réflexion ludiques et imaginatives. Intervenante : Annick Soubai, Directrice de CIO

14h-16h Salle C13 - IUFM


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Venus de France, d’Islande, de Suisse ou d’Espagne, les intervenantes et intervenants des 59e JNE Le Mans 2010 nous présentent leur orientation, leur vision du conseil. Et pour notre chance, certaines d’entre elles, certains d’entre eux pourront être rencontrés à la fois en plénière et en atelier. Davantage d’informations encore sur http://cio72.ac-nantes.fr/dotclear.

Les intervenantes et intervenants rapide coup d’oeil...

Jean Guichard, conférence in augurale, mercredi 22 se nelle, 75 conc ptembre 2010 epts-clés, Dun , 11h-12h30, od, 2007, 480 p. (avec M amphi Robert ichel Huteau) Garnier • Se faire soi, Qu’est-ce que art. in revue s’orienter aujo L’orientation ur sc d’ olaire et prof hu i? Professeur de essionnelle, psychologie, 2004, 33, 499-534 CNAM, Paris • L’école et le s représentatio • Proposition d’ ns d’avenir des adolesce un schéma co nts, 1993, PUF, nstructiviste de cons 270 p. eil en orientat • Psychologi io n po e de l’orien ad ur des olescents et je tation, Dunod unes adultes, 2006, 394 p. 2è ar éd. (avec Mic t. vu in ree L’orientation hel Huteau) scolaire et pr • L’orientatio of es ne sionlle , 37/3, 413-44 n scolaire et 0 professionnelle, Dunod, 2005, 128 p. (a • NDAPP-Nou vec Michel velle découver Huteau) te des activités professi on nelles et proj • Orientation et s personne ls et professi et insertion onnels, éd. Q professionui plus est éditions, 2008

ère 5-1985). Sa m au Mans (194 IO C de te au CIO Le rypter les -documentalis ri, Forum Déc fut secrétaire Catherine Hen tte période. certitudes, re pendant ce nt 0, ce s h3 an crises et les in 16 M h, 14 tites leçons ptembre 2010 et du loft, pe x au iv ar mercredi 22 se M e •D 03 Garnier cée, P.O.L., 20 amphi Robert térature au ly lit de os l, carnet de Fatum et kair lycée paur sentimenta un se es ns of da pr es n ttr U le • Professeure de 2005 notes, P.O.L., . r risien ri, directeu en H re er Pi de Elle est la fille

35


Les intervenantes et intervenants « De la le remarqué, ment un artic orienm d’ ce ns io le » (Quest pter les co ry l’é éc à D ité m ru tiv r, Fo créa Julien Gautie 10). certitudes, tation, n°1, 20 in s le 0, et h3 es 16 is ier Penser et hcr 14 , 10 20 e fr/julien-gaut ptembr http://skhole. mercredi 22 se le Garnier repenser l’éco ue amphi Robert lecture contin le à l’éco pinoza.fr/ Une /s :/ tp ht De la créativité e ns un lycé de Spinoza philosophie da de L’Éthique Professeur de parisien. écrit réindustrialis. A rs A d’ e br Mem

Pierre Dardo t, Forum Déc rypter les crises et les in certitudes, mercredi 22 se ptembre 2010 , 14h-16h30, amphi Rober t Garnier Gouvernemen talité néolibér ale et orientation Philosophe, sp écialiste de Marx et de Hegel

• La nouvelle rais couverte, 2009 on du monde, La Dé, 504 p. (avec Christian Laval) • Sauver Mar x ? Empire, m ultitude, travail immatér iel, La découv erte, 2007, 224 p. (avec Chr houb el Mouho istian Laval et Mouud)

ciologie érence en so tresse de conf aî M UM (GREG ) on rsité du Maine m A-t-on rais ve ru ni Fo l’u lt, à au ah ? Erika Fl s formes de s jeunes soi. Nouvelle ur l’avenir de à po e vi ur pe 0 p. ne r 30 U oi • 0h d’av , 9h-1 PUR, 2009, 20 ptembre 2010 e au féminin, ud lit . so s re Vendredi 24 se ltu cu onnelle de ngrès et de la ion professi rt se ra in Palais des co st L’ ? • mmes intes et travail des fe Entre contra . du ll. es ur m co ape , m tr a fe 06 ui du 20 Q de tation, PUR, olaire au mon tégies d’adap Du système sc sionnelle es of pr n », 266 p. io rt és se « Des sociét vail: quelle in ? s pour les fille

36


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

2003 blicaine, PUF, imagignifications , es fant rêvé, si -Desprairi en st L’ iu • G armatH ce L’ , ur en le Flor ole nouvel avoir peur po éc d’ e on un is d’ ra es n nair Forum A-t-o p. unes ? tan, 2005, 230 , 30 es, L’Har0h l’avenir des je -1 9h , 10 20 e mentée, poèm br ag em fr pt e se b au 24 L’ • Vendredi culture. 70 p. ngrès et de la mattan, 2007, professionPalais des co is en D 7 s ri s pratiques Pa se r ité se rs ly ve na ni A l’u • RDP Créteil, nne Professeur à formation, C ogue clinicie ol en ci s so lle ho ne yc Diderot, ps entre interdu CIRFIP (C 2005, 208 p. gement pour n et et présidente ique. Un enga e, de formatio in ch cl er la ch k, e re D • de che, De Boec national ues). n et la recher hosociologiq io yc at ps rm n fo tio la en d’interv sociale cli5 p. 2006, 216 p. oche psycho pr ap s, se Erès, 2009, 25 vec ri C (a • er w ou Br inaire collectif, de ag ée de im cl e L’ • is es D cr , olaire ou nique, 1996 hel) du système sc ic M se sso ri C ru ho • Ba yc J. ps vue de istoire, L. Ridel et ? Nouvelle re nsultation. H é co cét ci re de di so , s ès ue Er . • Pratiq L’Harmattan, août 2010, éd rspectives, ciologie, n°9, Lévy). ré nd enjeux, pe A c if. ve ct ouvrage (a rage colle d’ uv n O tio p. 4 18 , pu 2002 cole ré l’autre dans l’é • La figure de

Pierre Cam, Forum A-t-on raison d’avoir peur po Sciences polit ur l’avenir de iques, Paris, 19 jeunes ? Vendredi 24 se 86. ptembre 2010, • Les parcours 9h-10h30, Palais des cong des étudiants, Pierre rès et de la cu Cam et Jean-P lture. aul Molinari, Traitement de La documentation fran la diversité et çaise, Paris, 19 crise du lien social da 98 ns l’Ecole • Le s pa rcours des ét S’orienter en ud contexte ince ia nt s, art. in Les condition rtain : la difficulté d’êt s de vie des re jeune au XX e ét ud iants, dir. Claude G I siècle rignon, P.U.F, 20 Maître de conf érences en so 00 ciologie • Enquête au à l’université près des no de Nantes (L uveaux ESTAMP), entrants à directeur de l’Université de l’observatoire Nantes, de la vie étudiante Nan Observatoire tes de la vie ét udiante, Nantes, 2008. • Les dédale s du Droit so ci al, dir. • Étudia Pierre Cam et nts à la croisé Alain Supiot, e des chemin Presses de la Fond art. in Un de s, ation nationa mi-siècle de le des vie étudiante, PUR, 20 10 (à paraître) .

37


Les intervenantes et intervenants ux du chômaines, le ta ec quelques se pour cent, av passé de 1 à 9 sdóttir, t lm es já e on ilh ag si V m es rg Guðbjö t une pr r le ltat immédia européens su su s ré rd n ga ur io at Re po nt m Foru rs d’orie r les conseille su ue s. 0 l. cr te ei h3 ul ac ns 12 ad co 10h30nseil aux embre 2010, és dans le co lis ia rs éc lle sp ei jeudi 23 sept ns is co De Forbonna s le rôle des Amphi Véron Nous décriron es nc e en nous ie is Sc cr s tte de ce la Faculté stion de à ge e la ur -ci ns se Is da d’ es of té Pr ersi iens avec ceux sociales, Univ sur des entret t te an lis as ia b éc humaines et sp s. vik. Elle est c leurs client lande, Reykja de l’emploi. ainsi qu’ave et re ai s choix ol sc eer étude sur le ar : C du counselling e en pl m ée ci xe • (E ndais mis seure asso s jeunes Isla Elle est profes de n io e. at nt nc ie da d’or d Gui itus au sens Counselling an e avec l’hab à la iv ir ct ag pe Ré rs : pe n en rmation de n interventio ation. A suivi une fo nt ). Thème de so ie eu or di d’ ur rs Bo lle de s consei ychologue orientation-ps crise, le rôle de a d’ le r na lle io ei at ns rn co . ancière inte ation de Lyon La crise fin centre de form n fouet à l’auei au pl de de des askra/888 frappé l’Islan ffondrement w.hi.is/is/sim w l’e /w ec :/ tp av ht 08 tomne 20 du pays. En les banques trois principa Jean-Pierre D auwalder, Forum Regard s européens su r le conseil. jeudi 23 septem bre 2010, 10h3 0-12h30 Amphi Véron De Forbonnais Professeur à l’I nstitut de Psyc hologie de l’Université de Lausanne et re sponsable

de la chaire de

psychologie du conseil et de l’orienta tion. Il y enseigne l’inter vention psychologique et la ps ychologie de l’orientation et du conseil. http://www.u nil.ch

ntation proesseure d’orie of Pr e. ion gn pa Es ent d’orientat a, le, départem ci el yar nn ps G io z n ss he tio fe nc en ic et interv MariaFé Sa caropéens sur le ative, diagnost du eu uc s l’é éd rd de ga lté Re Forum ue, à la facu chopédagogiq de educa0 h3 12 conseil. 0idad nacional h3 rs 10 ve , ni 10 l’U 20 ña. e de br n tio em ), Madrid, Espa jeudi 23 sept onnais stancia (UNED di rb a Fo e ón D ci on ér Amphi V espagnole d.es l’association tp://www.une de te en id és (AEOP), ht Pr lle ne on si profes d’orientation

38


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

nseil sans conseil. Le co de n tio la re La • témoin at, 1973 otellier, Grand conseils, Priv de e et la forel qu Alexandre Lh fi, dé au ni de consultanc e dé ch du ar l, im ei dé ns co • La Tenir , ar t. in rev. Sp s conseillers de n io 0, at ? h3 m r 12 ni ve 97 , 11h30té Lille III, 19 ptembre 2010 rale, universi re. Vendredi 24 se ltu cu la ur agir, Seli po de er et rès eil, délibér ns co r Palais des cong ni de Te • fi, quel 254 p. : du déni au dé Arslan, 2001, Tenir conseil raître en conseil (à pa n tio nc fo venir ? rLa he • enseignant-c ue, 2010) Psychosociolog l’université de Nantes ire à cheur honora

Christian Hes lon, Forum Id ées-forces pour le consei l au XXIe sièc le : Kairos, opportunité, sé rendipité. Vendredi 24 se ptembre-2010 , 14h-16h30, Palais des cong rès et de la cu lture. Tirer parti de l’incertitude : du projet d’orientation à l’opportuni té d’évolution Maître de co nférences en psychologie (IPSA/UC O Angers). Équipe de recherche C AFO Laboratoire de RE (CERIPSA/UCO). psychologie des Paysde-la-Loire (P RES Université Nantes-Angers- Maine).

• Petite psyc hologie de l’a nniversaire, Pour mieux co mprendre ce que grandir veut dire, Dunod, 2007 • Accompagn er le grand âg e, manuel pratique de psycho-géron Dunod, 2008. tologie, • S’orienter da ns le transito ire au fil de l’âge : de l’a nticipation à l’opportunité, art. in re v. Education permanente, n°176, 2008-3 • Le projet de vie des adulte s handicapés mentaux , Dunod, 2010 (à paraître en 2010)

39


Les intervenantes et intervenants François Flah ault, Forum Idées-forces pour le cons eil au XXIe si èc le : Kairos, opportunité, sé rendipité. Vendredi 24 se ptembre 2010 , 14h-16h30, Palais des cong rès et de la cu lture. S’orienter en tirant parti de l’i m prévu Philosophe, an thropologue, di re recherches à cteur de l’école des ha utes études en sciences so ciales (EHESS) à Paris. Directeur de re cherches au CNRS, Centre de recherches sur les arts et le langage. • La pensée des contes, Anthropos, Economica, 20 01

• Le sentimen t d’exister. C e soi qui ne va pas de soi, Descartes et cie, 2002 • Le Parado xe de Robin so n. Capitalisme et so ciété, Milleet -u ne-nuits, 2005 • « Be yourself ! » Au-delà de la conception occident ale de l’indiv id u, Mille-etune-nuits, 20 05 • Le Crépusc ule de Promét hée, contribution à une histoire de la démesure humaine, Mill e-et-une-nuits , 2008

n et la ur l’éducatio mots-clés po Sep0 50 e, • vi la es de au long Idées-forc ut m to ru n Fo io at , rs rm fo Francis Danve ècle : Kairos, , 701 p. eil au XXIe si tentrion, 2003 tion et de pour le cons . ité ip ie de l’éduca nd og re ol sé op , hr ité nt 0, un A • opport let, revue Spi, 14h-16h3 n, avec R. Mal ptembre 2010 io se at 24 rm di fo re la . nd Ve lture III, n°31, 2003 rès et de la cu iversité Lille un , le ra : Palais des cong France pratiques en orientation en e ècle ? , concepts et es en èl il ion, od se M on • C Le XXI si tes, Septentr forces pour le ion des adul at nt ie or quelles idéesde l’éduca psychologie 2006, 249 p. Professeur de : une valeur su . Équipe de III lle Li de ité er dans la vie rs nt ve hu ie ni or es ur l’u S’ te nc à • ec ie n ir tio R-CIREL. D nnaire des sc O tio FE ic O D ? PR e e prêm , 654 p. recherch Lille III. entrion, 2009 université de maines, Sept , du SCUIO-IP ce an Fr n en en orientatio • Le conseil 2 p. EAP, 1988, 27

40


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Faire un «congrès in», c’est bien. Mais peut-on véritablement congresser sans faire un «congrès off» ? Le Mans hier et demain, le musée des 24h, se restaurer, se sustenter, boire un pot dans un coin sympa...

Le congrès off Le Mans hier, Le Mans demain Ville capitale de la province du Maine Les Cénomans ont occupé le territoire de l’actuelle Sarthe dès le Ier millénaire avant notre ère. Vindunum, en celte «finn dun», «colline blanche et fortifiée», est implantée au IIe siècle de notre ère sur la rive gauche de la Sarthe. C’est à la fin du IIIe siècle que se dessine la première phase de fortification urbaine qui allait devenir l’enceinte du Mans. D’une longueur initiale de 1300m, ponctuée de 40 tours dont 11 sont toujours visibles,

cette enceinte enserre une surface de 9ha. La première vocation de ces tours est défensive. Le Mans fut autrefois appelée la «ville rouge» en raison de la couleur de sa muraille. L’enceinte est aujourd’hui encore remarquable par son état de conservation et l’originalité des parements qui en font l’un des exemples les mieux conservés du monde romain. En 1065, Guillaume de Normandie prend la ville. En 1069, profitant de son absence, les Manceaux se révoltent et fondent la première commune libre de France. Voici ce que dira du Mans

Henry II Plantagenêt, roi d’Angleterre (1133-1189) : «Une ville que j’ai aimée par dessus tout sur terre, où je suis et où j’ai grandi, où mon père est enterré, et une ville où le corps de St Julien repose lui aussi». L’histoire du Mans est présentée et illustrée dans le Carré Plantagenêt, musée d’archéologie et d’histoire. D’autres lieux témoignent de cette riche histoire, comme l’abbaye de l’Epau, à l’Est de la ville. accessible par le tramway. (Arrêt : Epau Gué Bernisson)

41


Le congrès off Ville d’Art et d’Histoire La ville du Mans est labellisée «Ville d’Art & d’Histoire» par le Ministère de la Culture. Elle est engagée dans la politique d’animation et de valorisation du patrimoine fixée

La ville et l’automobile, une union de la première heure En 1906, Georges Durand crée l’Automobile Club de la Sarthe, futur Auto-

De grands projets structurants :

En projet : nouveau centre culturel Jacobins En 1800, de nouveaux quartiers aux rues droites, se coupant régulièrement à angle droit, sont tracés. Un périmètre allant des Quinconces des Jacobins à l’avenue de Paris (actuelle avenue Bollée) en remontant vers le Jardin des Plantes, présentent toujours de très belles

42

par la convention élaborée avec la Direction de l’Architecture et du Patrimoine et la Direction Régionale des Affaires Culturelles. L’Animateur du Patrimoine, le Service de l’Animation du Patrimoine et les guides-conférenciers

agréés sensibilisent le public par les actions proposées sur l’histoire de la ville, les évolutions du paysage urbain et la découverte d’un patrimoine diversifié.

mobile club de l’ouest (ACO), qui assure le déroulement du premier Grand Prix de l’Automobile Club de France. À la veille de la seconde guerre mondiale, Louis Renault acquiert 240 hectares de landes qui accueilleront

les premières installations destinées à la fabrication automobile Autre acteur de la prospérité mancelle, le secteur des assurances, naît lui aussi au XIXe siècle et c’est en 1883 qu’est fondée la Mutuelle Générale Française (actuelle MMA).

constructions, des hôtels particuliers, déclinant les différents modes de composition et les décors de cette architecture de la première moitié du XIXe siècle.

redynamisation d’anciens quartiers et rapproché l’université et le campus du centre ville-gare. Le Mans ville sportive : 24h du Mans (auto, moto, vélo, rollers...), basket-ball et football professionnels, nouveau stade MMArena, cross populaire de L’Epau... Le Mans ville de culture : Université du Maine, Europajazz Festival, Forum philo, Cité et Carré Plantagenêt, nouvel espace culturel aux Jacobins (en construction).

En 1989, l’arrivée du TGV a mis Le Mans à moins d’une heure de Paris et dynamisé l’activité : création de la gare sud et du quartier d’affaires Novaxisgare sud, lycée Yourcenar, réhabilitation urbaine. Depuis novembre 2007, le tramway a accéléré la


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

visiter la ville du Mans Carré Plantagenêt Le Musée d’Archéologie et d’Histoire appelé Carré Plantagenêt conte, à travers ses collections, l’histoire de la Ville et de son territoire, depuis les premières occupations humaines à l’époque préhistorique jusqu’à la charte

Cathédrale Saint-Julien La cathédrale du Mans a été construite entre le XIe et le XVe siècle. Ces cinq siècles lui ont apporté une diversité de styles qui trouvent leur cohérence dans une fusion de pierre de roussard, de calcaire

Musée de Tessé A proximité de la vieille ville, il présente des collections de peintures italiennes, flamandes, hollandaises et françaises du XVe au XIXe siècle ainsi que du mobilier, des sculptures et des objets d’art. Un vaste espace souterrain a été créé pour accueillir une galerie égyptienne reconstituant des tombes grandeur nature. (un lieu étonnant au coeur du Mans)

octroyée par Louis XI à la «bonne ville» du Mans en 1481. Le parcours muséographique, à la fois scientifique et ludique, est ponctué d’objets-phares, de maquettes, de bornes interactives, et de scénographies animées. Il s’insère

et de verre ; une richesse qui fait d’elle la cathédrale archéologique de l’art religieux médiéval. Elle est l’une des plus vastes de France, mesurant 130 m de long et couvrant au sol une surface de 5000 m². Son vocable lui vient de Julien qui a christianisé Le Mans au IVe siècle.

au sein d’une architecture contemporaine élégante, jouant sur les espaces diversifiés et les perspectives séduisantes.  Rue Claude Blondeau 72000 Le Mans 02.43.47.46.45. ou 02.43.47.38.51

 Place Saint-Michel 72000 LE MANS Tél : 02.43.28.28.98 Ouverture : du 1/06 au 30/09 : de 8h à 19h

 2, av. de Paderborn 72000 LE MANS Tél : 02.43.47.38.51 Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

43


Le congrès off Musée des 24h Le Musée des 24 Heures retrace l’histoire de la voiture de tourisme et, bien sûr, des 24 Heures du Mans, de la Chenard et Walcker de 1923 à la Bentley de 2003. 140 véhicules sont exposés sur 4000 m². Tous les grands noms des 24 Heures s’y retrouvent : Ferrari, Porsche, Matra...

Cité Plantagenêt Le centre médiéval historique de la ville du Mans. À proximité immédiate du Centre-République et des Jacobins, elle est composée de ruelles pavées, contient la muraille Gallo-Romaine, la Cathédrale Saint-Julien et de nombreuses maisons tradi-

44

Le musée propose une promenade pédagogique : maquettes animées, galerie de portraits, bornes vidéo d’évolutions techniques et historiques, espaces cinéma, jeux interactifs qui constituent autant d’étapes racontant l’aventure automobile dans le contexte de chaque époque.

tionnelles, Renaissance et médiévales. Cette partie de la ville est connue pour son usage dans les films de cape et d’épée. On peut également s’y sustenter.

Circuit des 24 Heures Place Luigi Chinetti 72000 Le Mans Tél : 02. 43 .72 .72. 24 Courriel : contact@museeauto24h.com

 Quai Louis Blanc Place des Jacobins 72000 LE MANS


59e Journées nationales d’études ACOP-France

Le Mans 2010

Se déplacer au Mans Tramway

Stationnement

Le plus agréable et le plus rapide moyen de se rendre du centre ville à l’université (15 mn) ou à la gare (5 mn). Le tramway est connecté à un dense réseau d’autobus.

Le bon plan : laisser son auto au parc automobile situé à l’arrêt de tramway «Université», à 300m du point d’accueil des 59e JNE (IUFM). Ensuite, utiliser le tramway.

Vélo

Pour le vendredi 24 septembre, le palais des congrès dispose d’un parking payant de bonne capacité au sous-sol.

Possibilité de location de vélos (avec assistance électrique ou non). Accueil : du lundi au vendredi, de 7h30 à 10h et de 15h à 19h30 ; le samedi, de 10h à 13h et de 14h à 19h. Renseignements au 02 43 24 76 76 (Le point vélo Setram est situé en gare nord, à la hauteur de l’arrêt de tramway).

Aller à l’université Tram. Direction Université Arrêts : Campus-Ribay ou Université (terminus)

l’université du Maine est située au Nord-Ouest de l’agglomération, direction Laval-Rennes (autoroute A11, sortie Le Mans Ouest.

© www.setram.fr

Auto

45


Le congrès off

Se restaurer au Mans ... ou boire un petit coup dans un cadre sympathique.

L’Epicerie du Pré

La Chamade

La cantine ; 31 rue du Pré

9, rue Dorée

02 43 23 52 51

(Vieux Mans Cité Plantagenêt)

Fenêtre sur cour 14 rue St Martin 02 43 28 63 82

Le St Flaceau 02 43 23 24 93 (seulement pour boire)

Le Saint Lô

16 rue St Martin

02 43 28 22 96

02 43 23 22 44

Le nez rouge

Le Tajmahal

107, grande rue

20 rue du Cornet

(Vieux Mans Cité Plantagenêt)

02 43 24 54 87

02 43 24 27 26

9, rue Saint Flaceau (Vieux Mans Cité Plantagenêt)

Le Palais de Bangkok

Le Verre tige 48, grande rue (Vieux Mans Cité Plantagenêt) 02 43 28 39 00

97, Avenue du général Leclerc

La Fabrique

(proche gare)

12, rue des trois sonnettes

02 43 24 71 85

02 43 23 91 56

La vieille porte

Le Plongeoir

rue de la vieille porte

55, grande rue

(Vieux Mans Cité Plantagenêt)

(Vieux Mans Cité Plantagenêt)

02 43 24 03 76

02 43 23 27 37

Pizza Maïo 45 rue des ponts neufs 02 43 28 60 87

La crêperie du Roy d’Ys 30 rue des ponts neufs 02 43 24 16 86

Liste plus complète des restaurants et bars sur le site : http://www.lemans.fr

46


59e Journées nationales d’études ACOP-France

L’IUFM des Pays-de-la-Loire L’IUFM des Pays-de-la-Loire constitue depuis le 1er juin 2007 une école interne, composante de l’Université de Nantes. Il comprend cinq sites de formation implantés dans chacun des cinq départements de l’académie de Nantes à Nantes, La Rochesur-Yon, Angers, Laval et Le Mans. Le siège académique est établi à Nantes. Il accueille des étudiants préparant les concours de recrutement des personnels enseignants des premier et second degrés et des conseillers principaux d’éducation. À cette fin, il établit les collaborations nécessaires avec les autres composantes de l’université de Nantes ainsi qu’avec les universités du Maine et d’Angers. Il participe également à la formation continue des enseignants et contribue au développement de la recherche en éducation. Les 7 principes de la formation Fidélité aux orientations nouvelles du cahier des charges : préparer des professeurs et des conseillers principaux d’éducation qui maîtrisent les compétences requises. Recherche d’homogénéité entre la formation du 1er degré et celle du 2nd degré : le cahier des charges y incite. Mise en œuvre d’une formation par l’alternance intégrative. Respect d’un format universitaire « master » dans la conception du plan, conforme à la prescription du cahier des charges, et consécutif à l’intégration à l’université. Recherche de continuité entre l’année de préparation aux concours et l’année de formation professionnelle, mais aussi, plus tôt en amont depuis la licence, et plus loin en aval, jusqu’aux deux années de néo-titulaire et à la formation tout au long de la vie. Inscription de ce plan dans un modèle de formation d’adultes (étudiants, professeurs ou CPE stagiaires, professeurs ou CPE titulaires), acteurs de leur formation, par la mise en place de parcours de formation individualisés. Visée, chez les futurs enseignants et CPE, d’une professionnalité globale en devenir, les préparant à devenir des praticiens réflexifs. Site Le Mans IUFM des Pays-de-la-Loire 11, boulevard Pythagore 72000 Le Mans Tél. 02 43 77 69 00 http://www.iufm.univ-nantes.fr


Plan de l’universitÊ du Maine

Partenaires

ACOP-F - JNE Le Mans  

Conseiller en temps de crises et d'incertitudes. 22-24 septembre 2010. Le Mans.