Page 1

Jeunes Mutualistes Libéraux rue de Livourne, 25 / 1050 Bruxelles

2-2019

Périodique trimestriel avril, mai, juin 2019

CARTON

Bureaux de dépôt: Bruxelles X Numéro d’agrément: P701392

www.jmlib.be

s e n

i a l

P . s e nc

a c a V .

Retrouvez nos stages en page

6

s e g

a t S

.

e

ill

pi

m a f t-

Carton est réalisé grâce au soutien de la ML et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (service jeunesse).

é .R

.Pr

t oje

s


Sommaire Ÿ Ÿ

2

Services JML

3 4 5 6

Espace Santé

jml_asbl

JMLasbl

@JMLasbl

Exercice physique: et la pollution en ville? GARDES D’ENFANTS MALADES À DOMICILE

Projet JML ________________ 230 enfants à la mer

News régionales JML Brabant wallon: plaine Prov. du Luxembourg: excursion Prov. de Liège: projet « Zéro déchet » Tournai (Hainaut-ouest): plaine

Stages / Vacances

Ados - fun Vacances Répit -famille Stage Aventure Stage Espace

Vous n’avez pas la possibilité de vous absenter de votre emploi ? Vous ne trouvez personne à qui confier votre enfant ? Ne cherchez plus… nous nous en chargeons.

RATTRAPAGES SCOLAIRES Votre enfant a des difficultés scolaires dans l’une ou l’autre matière ? Il a besoin d’un coup de pouce pendant l’année ou souhaite se préparer pour les examens ? Ne cherchez plus, nous pouvons l’aider !

Brabant Wallon Sophie Van Braekel Tél.: 010 862 830 sophie.van.braekel@mutplus.be

Province de Liège Ariane Guissard Tél.: 04 229 94 10 ariane.guissard@libramut.be

Tournai (Hainaut-Ouest) Jessie Krukowski Tél.: 069 343 833 jessie.krukowski@mutplus.be

Rédaction info@jmlib.be

Ÿ Stage linguistique

Comité de rédaction

Ÿ Hockey Together

Dossier

Editeur responsable Directeur de la publication Responsable formation Mise en page

Van Bellegem Vincent Escojido Pierre Daro Quentin Dojcinov Natasha

-Boeraeve Deborah -Daems Magali -Fontaine Julie -Krukowski Jessie -Van Braekel Sophie

Tu as moins de 35 ans? Tu désires faire partie du comité de rédaction, un article, des idées à soumettre pour la brochure, notre site ou réseaux sociaux? Rien de plus simple, contacte nous à:

2

info@jmlib.be

APPEL

7 8

Jeunes Mutualistes Libéraux


Espace Exercice physique :

santé et la pollution en ville ? Est-il bon ou mauvais pour la santé de rouler à vélo ou de courir en ville ? Tout dépend de la quantité de particules nocives, comme les particules fines, dans la zone où vous vous trouvez. Globalement cependant, les avantages de l'activité physique l'emportent. La pollution atmosphérique a un impact majeur sur la santé, surtout sur le plan respiratoire et cardiovasculaire. Chaque type de substance nocive véhiculée par l’air ambiant (particules fines, ozone…) a son impact spécifique sur la santé. Plus les particules sont petites, plus elles pénètrent profondément dans les poumons et plus elles sont nocives. D’après la recherche, il reste plus sain de préférer le vélo à la voiture. Les avantages pour la santé sont plus élevés que les risques possibles d’une exposition à l’air pollué. Derrière le volant d’une voiture, on ne bouge pas et on respire de toute façon aussi les gaz d’échappement des autres voitures. Mais à partir d’un certain moment, les bienfaits du sport ne l’emportent-ils pas sur les inconvénients de la pollution atmosphérique ? En Belgique, ce risque est très faible. Une étude a constaté qu’à partir d’une demi-heure de vélo dans un air avec 95 µg (microgrammes)/m³ de particules fines PM 2.5, on atteint le point où les avantages du vélo ne l’emportent plus sur les risques de la pollution. Pour la marche (durant laquelle on respire moins profondément), cette limite se situe à 200 µg/m³. Dans notre pays, ces concentrations sont rarement atteintes. Même dans des grandes villes comme Anvers, Bruxelles ou Gand, vous pouvez rouler à vélo pendant une durée de 9 à 11 h sans que les effets néfastes de l’air pollué prennent le dessus sur les avantages de l’effort. Voici quelques exemples: • Anvers : 17 µg/m³ de particules fines en moyenne - 11 h de vélo maximum • Bruges : 17 µg/m³ - 11 h • Bruxelles : 18 µg/m³ - 10 h • Charleroi : 15 µg/m³ - 14 h • Corroy-le-Grand : 15 µg/m³ - 14 h • Engis : 17 µg/m³ - 11 h • Gand : 19 µg/m³ - 9 h • Liège : 15 µg/m³ - 14 h • Mons : 16 µg/m³ - 12 h • Seraing : 16 µg/m³ - 12 h • Vilvorde : 18 µg/m³ - 10 h Une recherche de l’université de Hasselt a montré que les concentrations les plus élevées de polluants affectent les conducteurs et les passagers de voitures et de bus. A pied ou à vélo, elles sont deux fois moins importantes, alors que les plus faibles ont été mesurées dans les trains. Les doses de polluants inhalées dépendent également du rythme respiratoire et du temps d'exposition : sur ce plan, les marcheurs et les cyclistes sont désavantagés en raison d'une fréquence respiratoire plus élevée que celle par exemple du conducteur d'une voiture.

Source: www.passionsante.be

L’impact sur la santé dépend également de la sensibilité individuelle. Les enfants, les personnes âgées et les patients avec une maladie chronique pulmonaire ou cardiaque, sont particulièrement vulnérables. La pollution atmosphérique, la (sur-)sollicitation physique et l’exposition au trafic sont les trois plus importants facteurs de risque de déclenchement d’infarctus, avec un danger particulier en cas de trouble vasculaire (artériosclérose), cardiaque ou respiratoire. Une bonne condition physique rend moins sensible à l’impact immédiat de la pollution atmosphérique : ne pas faire de sport est donc une mauvaise décision. Toutefois, pour s'exposer le moins possible à vélo ou à pied, préférez les routes peu fréquentées pour pratiquer votre activité physique. Si possible, sortez hors heures de pointe, quand il y a moins de véhicules, et abstenez-vous en cas de pic d'ozone ou par temps de brouillard.

3


Focus sur l'une des actions des JML

Depuis plus de 25 ans, des clubs du Kiwanis Belgium mandatent les JML afin d'encadrer et animer une ribambelle d'enfants âgés de 6 à 12 ans. Ceux-ci se voient offrir, par ces clubs, une semaine de vacances, à la mer. Parmi ces enfants, nombreux sont ceux qui n'ont jamais eu la chance de courir dans le sable ou de tremper leurs pieds dans l'eau salée. Ils vivent au sein de leurs familles ou dans des institutions spécialisées. Leurs parcours et conditions de vie ne sont pas toujours des plus roses, loin de là… Pour s'occuper de ces enfants, durant 9 jours, les JML fournissent un staff composé de jeunes femmes et hommes qui endossent les rôles d'animation, de coordination, de soins, d'administration et de direction. Dès novembre, le recrutement et la coordination entre le « Kiwa », les JML et le directeur du séjour se mettent en place. Débaucher 28 personnes qui acceptent d'œuvrer 16 heures par jour, n'est pas chose aisée. Pourtant, chaque année, le jour J arrivé, un staff est présent, au complet. Ils n'y viennent pas pour l'argent, leur enrichissement proviendra d'ailleurs… Ils sont étudiants, animateurs, éducateurs, enseignants… Ils sacrifient leurs congés pour y participer et sont prêts à se donner corps et âme pour ces enfants qui requièrent et méritent une attention spéciale. Certains y officient depuis de nombreuses années et ne manqueraient cela pour rien au monde. D'autres, parmi les « nouveaux », ne reviendront pas, voire même, ne finiront pas la semaine, tant la charge physique et émotionnelle de ce séjour particulier est importante (mais l'on trouve toujours rapidement quelqu'un qui accepte de rejoindre cette folle aventure, en cours de route. Vive la solidarité !). Et oui, pour ce staff, la mission est particulièrement éprouvante. Les enfants, individuellement, sont adorables. Au sein de groupes, il peut être légèrement plus compliqué de les gérer. De plus, la confrontation avec le vécu de certains d'entre eux peut également s'avérer une charge difficile à recevoir et à porter. Tout ceci explique, sûrement, pourquoi une grande partie de ces animateurs, de ces animatrices et de ces enfants se quittent en pleurs, le dernier jour. Les liens créés, les sourires et les plaisirs partagés constituent, malgré une grande fatigue liée à cette immense dépense d'énergie, les raisons qui motivent ces jeunes à revenir, d'année en année, tant qu'ils en ont la possibilité. Merci à eux, encore, pour tout ce qu'ils leur donnent !

Quentin D.

4

«230 enfants à la mer»

Le séjour auquel prend part une équipe de 28 jeunes, chaque année, durant les vacances de printemps. Sa mission: assurer l'encadrement et l'animation de plus de 200 enfants issus de familles défavorisées.


News régionales Brabant wallon Plaine de août du 05 au 09 août Vous êtes à la recherche d'un lieu convivial et dynamique où votre enfant pourra s’amuser durant ses vacances scolaires? Ne cherchez plus, nous sommes là ! 4 semaines par an, les JML du Brabant Wallon organisent pour vous des semaines d’activités portant sur des thèmes divers. N'hésitez pas à prendre contact pour toutes questions ou inscriptions. Notre prochaine plaine aura lieu du 05 au 09 août 2019 ;-) Renseignements au 010/245 153 Animatrice: Sophie Van Braekel / #bwjml / sophie.van.braekel@mutplus.be

Liège

Province de

Luxembourg

Province du

EXCURSION AU DOMAINE DE CHEVETOGNE Vendredi 27 septembre 2019 Vous pourrez y trouver de nombreux espaces conviviaux pour y faire de magnifiques ballades ou différentes activités. Accompagnez-nous pour une journée exceptionnelle en famille avec papa, maman, papy, mamy...

Prix: Membre (moins de 12 ans): 15€ Membre (pus de 12 ans): 20€ Non-membre: + 5€ Inscription pour le 21/08/2019 au plus tard.

Renseignements au 063/245 300 Animatrice: Joëlle Carcano / #luxjml / jml418@mut418.be

Tournai Durant la première semaine des vacances de Pâques, l'équipe des JML a accompagné un groupe de jeunes à Plombières dans un gîte à la ferme. Le thème " Zéro déchet" a été respecté au mieux. C'était également l'occasion d'aborder un nouvel art de vivre: le *flexitarisme est de réaliser des créations artistiques utiles en transformant de vieux bas en *Tawashi et des t-shirts en sacs. Bref, de belles découvertes encore! *Le flexitarisme: (parfois appelé semi-végétarisme) est une pratique alimentaire qui consiste à être flexible dans la pratique végétarienne. *Tawashi: est une éponge zéro déchet qu'on fabrique avec du tissu de récup. On s'en sert pour faire la vaisselle, laver la table, ...

(Hainaut-Ouest)

Plaine du 26 au 30/08/19

Lors de la dernière semaine des vacances, du 26 au 30/08/19, une plaine de vacances aura lieu pour les 6 - 12 ans. Au programme: journée dans une ferme pédagogique avec équitation, activité culinaire, piscine, balade en forêt au Mont St-Aubert, mini-golf, découverte historique de la ville, etc. Partage de moments magiques et inoubliables !

Tarif: 50€ pour la semaine ou 12€ à la journée.

Renseignements au 04/ 229 94 10 Animatrice: Ariane Guissard - ariane.guissard@libramut.be / #liegejml

Renseignements au 069/ 343 803 Animatrices: Julie Fontaine - julie.fontaine@mutplus.be Jessie krukowski - jessie.krukowski@mutplus.be / #tournaijml

5


inscription vacances/stages >>> JMLIB.be En collaboration avec l’

Vacances Répit-famille Italie à Igéa-Marina

Le prix comprend Transport en car A/R Ÿ Hôtel pension complète Ÿ Toutes les activités sur place Ÿ Encadrement par une équipe de moniteurs Ÿ

5

8

-1

390€

Du 16 au 26/07/2019 +18ans

670€

Depuis quelques années, les JML ont créé un séjour à destination des familles dont l’un des enfants est porteur de handicap. L’objectif de ce séjour « répit » est d’apporter du relâchement aux parents et à l’éventuelle fratrie. Afin d’y parvenir, nous mettons en place, avec notre équipe de moniteurs, un encadrement et des activités pour les jeunes porteurs de handicap, ce qui permet aux parents de profiter de l’endroit, de se reposer et de se ressourcer sereinement et en totale confiance. Des activités permettant l’intégration, la sensibilisation et l’apprentissage du respect des différences sont mises en place avec la fratrie et le groupe d’ados qui est présent avec les JML également. Une formidable école de la vie, ce projet!

Stage aventure

s

an

-18ans

Malmedy

320€

Du 03 au 10/08/2019

L’équipe d’animation du stage aventure vous invite à la rejoindre à Malmedy cet été, dans ce merveilleux cadre des Hautes Fagnes, pour profiter de ces diverses expériences d’échange, de vie en groupe, d ’ activités variées dont vous êtes friands! Au programme: raid d’orientation, de nombreux grands jeux, une agréable et longue descente en trottinette, de l’escalade, une descente en tyrolienne, un parcours aventure dans les arbres, etc. Durant les activités, les jeunes seront pris en charge par des moniteurs, et, pour les autres moments de la journée, l’équipe d’animateurs se chargera de leur concocter de belles animations ! L’auberge de Malmedy, son staff et son infrastructure complète vous accueilleront dans des chambres de 4 à 6 personnes. ! transports par vos propres moyens

Stage Espace

400€

Date voir site jmlib.be

Transinne(Prov. du Luxembourg)

En collaboration avec l’ Euro Space Center, nous vous proposons 2 nouveaux stages, dès cet été. Décollez pour l’aventure spatiale en choisissant l’un de ces 2 camps: Ÿ Ÿ

6

! transports par vos propres moyens

Rocket Camp Astronomy Camp

Retrouvez toutes les dates disponibles ainsi que les informations concernant ces stages sur notre site www.jmlib.be


L

10-17 ans

L’aspect primordial est la compréhension par l’écoute, que seule l’immersion totale est à même de procurer. En dehors des cours et des sports, l’un de nos buts est l’approche de la culture flamande par le biais d’excursions et de visites, et également par le contact avec des natifs. Les séjours d’anglais sont destinés aux jeunes de 10 à 17 ans, du niveau débutant à élémentaire et qui désirent un stage bien encadré avec une activité sportive ou le programme d’excursions. Séjour au centre « Aan de plas » sur base de pension complète.

Stage

inguistique

En bref

Chaque semaine du dimanche au Samedi

Loisirs et encadrement Les séjours sont totalement encadrés. Le soir, des activités dirigées en néerlandais ou en anglais sont proposées aux participants (films, jeux sans frontières, tennis de table…). Les plus jeunes de nos participants sont accompagnés d’enseignants bilingues. Au cours de chaque séjour, un journal de stage est réalisé par les participants, soit sous forme de montage vidéo, soit sous forme d’articles illustrés de photos, afin d’emporter à la fin du stage un souvenir auquel chacun aura collaboré.

Hockey Together est une initiative en faveur des personnes moins valides.

Pour qui?

Chacune des 16 chambres coquettes et confortables (occupation maximale de 6 personnes par chambre) offre une vue magnifique sur un lac de 16 hectares. Choix entre diverses options : langues et excursions ou tennis, multisports ou équitation. Test d’évaluation en début et en fin de stage afin de déterminer la progression. Compte rendu verbal et écrit en fin de stage et élaboration en groupe du journal de la semaine.

Néerlandais ou Anglais plus activité au choix: Culture: 575€ Omnisports: 575€ Tennis: 625€ Equitation: 690€ Planche à voile: 690€

Info et inscription:

> > jmlib.be

Encadrement Les clubs de hockey ont réuni parmi leurs membres et sympathisants des accueillants et des coachs qui ont tous accepté d’encadrer bénévolement les moins valides. Les membres de l’équipe de bénévoles peuvent s’appuyer sur l ’expérience de plusieurs praticiens, dont certains sont en contact quotidien avec des personnes handicapées. Quant aux coachs qui encadrent les joueurs, l’équipe de Hockey Together les forme spécifiquement à l’accompagnement des moins valides. Aujourd’hui, l’équipe de Hockey Together est fière de pouvoir proposer un encadrement adapté pour des personnes moins valides, dispensé par des joueurs et des joueuses confirmés et extrêmement motivés.

Hockey Together s’adresse à toutes les personnes présentant un handicap léger qui ne les empêche pas de jouer au hockey. L’équipe de Hockey Together accueille tous les types de handicaps (sensoriel, mental et comportemental) pour autant qu’ils ne rendent pas impossible l’apprentissage du hockey. Tout le monde est le bienvenu à Hockey Together , sauf interdiction médicale. Le public ciblé se répartit en 3 catégories : -Les enfants, à partir de 5 ans, garçons et filles, inscrits individuellement et leurs parents. info@hockeytogether.be -Les ados et les adultes.

Informations Inscription

-Les groupes accompagnés (centres d’accueil, écoles, associations, etc.).

hockeytogether.be

7


1- C'est un phénomène mondial L'expression "fake news" a été popularisée par Donald Trump durant sa campagne électorale. Plus qu'un simple slogan, le terme de fake news désigne différentes formes de fausses informations : des rumeurs, des théories du complot, voire de la manipulation médiatique… Derrière cette expression se cache un phénomène d'ampleur mondiale et Hillary Clinton tout comme Emmanuel Macron affirment avoir été la cible de ces campagnes de désinformation.

2- Ce n'est pas nouveau Même si l'on entend beaucoup parler des fake news depuis quelques mois, il faut savoir que ce phénomène a toujours existé. Déjà sous des anciens régimes, des billets diffamatoires étaient diffusés pour salir la réputation des hommes et des femmes de pouvoir. Tout comme les tweets mensongers d'aujourd'hui, ces messages étaient le fait d'opposants politiques qui voulaient nuire à leurs adversaires. La principale différence aujourd'hui est la rapidité de diffusion de ces fausses informations : désormais, les réseaux sociaux leur donnent une ampleur inédite et il est encore plus difficile de contrer la désinformation en ligne. En résumé, la technologie a rendu l'accès à l'information mais aussi à la désinformation beaucoup plus facile.

3- Un citoyen averti en vaut deux Selon Beth Hewitt, professeur à l'Université de Salford et experte sur le sujet, il n'est pas possible d'éradiquer les fake news. Mais il est possible de les contrer en formant les cyber-citoyens à ce risque : "Je pense que la clé, c'est de donner les outils aux gens pour analyser et décider ce qu'ils veulent lire et comment interpréter ces lectures". L'une des solutions pour se protéger de la désinformation est d'apprendre à repérer la source de l'information : qui a écrit cet article ? Le site consulté est-il sérieux, douteux ou parodique ? De quand date cette information ?

4- Analysez le contenu Face à une nouvelle surprenante, prenez le temps d'analyser l'information que l'on vous fournit : => les lieux, les dates et les noms propres des personnes concernées sont-ils précisés ? => ces différents éléments sont-ils cohérents ? => le site web a-t-il l'air sérieux ou est-il plein de publicités, des titres racoleurs et d'images licencieuses ? => le ton employé est-il objectif ? Y a-t-il beaucoup de points d'exclamation dans le texte ou de verbes au conditionnel ? Si un article ou un post publié sur les réseaux sociaux joue à fond sur les sentiments pour vous faire réagir, méfiez-vous ! Jouer fortement sur l'émotion est une tactique courante pour répandre de fausses informations. C'est un bon indice pour repérer les fake news, même si toutes les informations émouvantes ne sont pas forcément fausses.

5- Réfléchissez avant de partager Vous l'aurez compris, le meilleur moyen de repérer les fake news et de les déjouer est de prendre le temps de la réflexion. Mieux vaut réfléchir avant de s'indigner et surtout avant de partager un contenu venant des réseaux sociaux, sous peine de contribuer soi-même à la prolifération des rumeurs… source: www.gralon.net

8

Profile for JML asbl

Carton 2 -2019  

Carton 2 -2019  

Profile for jmlasbl
Advertisement