Issuu on Google+

Dossier de Présentation du projet pour la réorganisation et nouvelle direction du 104, rue d'Aubervilliers, 75019 Paris soutenu par le collectif « Axis Mundi » ______________

Sommaire : ____________ 1) - Historique et Situation actuelle de l'établissement 2) - Présentation de la philosophie générale 3) - Objectif de fonctionnement de la structure 4) - Description technique des activités 5) - Présentation du collectif artistique « Axis Mundi » 6) - Moyens mis en oeuvre pour soutenir cette initiative ************


EntrĂŠe du 104, rue d'Aubervilliers

EntrĂŠe de la Grande Halle du 104


1) - Historique et situation actuelle de l'établissement. Le 104, rue d'Aubervilliers, Paris 19ème, projet culturel phare de la mairie de paris fut inauguré il y a environ un an, pour permettre donc de soutenir la création contemporaine, proposer une démarche culturelle à l'égard de l'arrondissement et ainsi que de la ville de Paris et la communauté artistique. Les personnes qui ont dirigé cet établissement annoncent récemment leur volonté de ne pas renouveler leur contrat faute de crédits de la part de la mairie de Paris, pour mener à bien leur mission de direction du 104, et de créations de projets au sein de cette structure, en raison d'un déficit relativement important sur l'ensemble du fonctionnement, et ne permettant ainsi donc de financer de nouveaux projets pour dynamiser cet établissement. http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/10/31/le-104-un-an-dexistence-et-deja-en-panne_1261115_3246.html


2) - Présentation de la philosophie générale

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –


3) - Objectif de fonctionnement de la structure

Que peut-on faire ou voir au 104 actuellement, et pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas ? Tout d'abord il a été fait un choix d'organiser cette structure de sorte que l'espace du rez-de-chaussée soit accessible à tous, ouvert sur la rue donc de 8h à 20h, et de répartir au premier étage et dans le " cinq " des atelier-résidences, visant à permettre à différents artistes de travailler sereinement à l'écart du public. On trouve par ailleurs dans cet établissement, assez peu d'espaces d'expositions, des boutiques, une librairie, une cafeteria, un jardin d'enfants et la surface centrale accueille occasionnellement différentes manifestations. En résumé, il s'agit donc d'une structure ouverte au public, mais sans réel lieu d'exposition ... et au sein de laquelle les ateliers sont répartis à différents artistes selon leur activité et travaillant isolément sans un réel suivi ou encadrement de leur production, ils occupent certains espaces pour une production que l'on peut découvrir très occasionnellement, et éventuellement le week-end selon leur disponibilité. Pour prendre rapidement connaissance du contenu artistique et de l'actualité du 104, consulter la partie " agenda " ou " artistes/ présent " http://www.104.fr/#fr/


4) - Description technique des activités

De quelle façon l'ensemble du travail artistique pourrait s'organiser différemment, et permettre de mieux rentabiliser cette structure financièrement et artistiquement ? Il faudrait permettre de changer de modèle, et mieux favoriser une démarche plus pédagogique axée sur la pratique et se répartissant par ateliers et non résidences d'artistes. Dans le modèle actuel fort est de constater qu'il n'y a pas ou peu d'art plastique (?), pas de peintres, pas de sculpteurs, assez peu d'installations, sur l'ensemble de la structure et des artistes présents, on peut globalement identifier 4 ou 5 personnes se consacrant à l'art plastique ... Quand bien même ces personnes sont de passage ou travaillent au 104, on ne peut en rien profiter de leur production puisque quasiment aucun espace n'est consacré à la présentation des artistes du 104, cela reste furtif ou isolé ou des démarches occasionnelles. Il faudrait renouer avec une réelle pratique de l'art plastique, de tout ce qui fait la richesse des bases de l'art, ou de l'art contemporain, et proposer donc que des ateliers servent exclusivement à ces activités :


peinture, sculpture, photo, installation, mode, musique, infographie, danse, design ... C'est cette volonté au 104, semble-t-il de permettre de rapprocher l'ensemble de ces différentes formes de création, l'art plastique, l'art numérique, la vidéo, le théâtre, les arts vivants tel que la danse, le design, la mode, l'ensemble des activités qui composent le panel de la création contemporaine, pour lequel chaque artiste travaille dans ces différents domaines, mais de façon isolée, sans que ne permette de mieux se créer une rencontre et de permettre à chacun de partager les outils pour cela … D'après un espace de 40 000 m² dont sans doute la moitié est consacrée à des ateliers on constate rapidement que il n'y a pour ainsi dire que très peu d'art plastique, certains ateliers sont attribués à des personnes qui travaillent sur des scénarios ou de la vidéos... le financement de ces résidences ne permet pas de justifier d'une production qui soit rentable pour le 104, ou plus généralement pour la scène culturelle malheureusement, malgré la volonté d'offrir les conditions nécessaires à la création selon différents domaines ... il s'agit là d'un choix de programmation artistique et d'organisation, de gestion de l'établissement.


pourquoi cela pose problème financièrement et ne permet pas d'en obtenir une production " satisfaisante " ? ne connaissant pas les budgets de fonctionnement du 104, je ne peux juger de la validité de cette politique artistique, mais financièrement ou commercialement on ne peut que déduire que il sagit alors de financements qui n'appellent à aucun retour, ou aucune rentabilité financière de la part de la production artistique, il sagit quasiment de mécénat, sans presque aucun droit de regard ou de suivi de la production, les rentrés d'argent pour la structure s'effectuant alors essentiellement via la librairie, les différents évênements, la cafétaria eventuellement, puisque apparemment les artistes n'ont pas non plus de loyer à payer pour occuper ces espaces et pas nécessairement de production à offrir également au 104, la boucle ne se fait pas, l'argent ne peut dès lors servir qu'à financer différents projets au gré de l'humeur, sans une réelle crédibilité artistique, ou même plus value culturelle pour le lieu ou pédagogique. il sagit donc d'une erreur en terme financier, ou d'un choix mais mettant la rentabilité de cette structure au second plan, et artistiquement ne garantit pas d'une cohérence de la production, de permettre ainsi une sorte de suivi, une certaine pédagogie qui permette de promouvoir les différents artistes avec la volonté de rendre leur démarche plus crédible et donc éventuellement rentable


5) - Présentation du collectif artistique « Axis Mundi » http://www.facebook.com/group.php? v=app_2373072738&ref=ts&gid=113891476133#/group.php? gid=113891476133

6) - Moyens mis en oeuvre pour soutenir cette initiative http://www.facebook.com/group.php? v=app_2373072738&ref=ts&gid=113891476133#/group.php? gid=113891476133



axismundi