Page 1

bulletin mensuel

12/2015


VOLLICHARD Horlogerie • Bijouterie • Fribourg

Rue du Pont-Muré 22 (Tilleul/Linde) • 1700 Fribourg • Tél. 026 322 16 96


opel.ch

«PARFAITE SUR TOUS LES TERRAINS. C’EST UNE ALLEMANDE.» CLAUDIA SCHIFFER

L' OPEL MOKKA

4X4 DE L’ANNÉE. UNE FOIS DE PLUS. Disponible avec traction 4x4 intelligente, assistant de descente, caméra de recul et alerte de collision avant.

www.ahg-cars.ch Automobiles Belle-Croix SA — Fribourg — 026 409 76 66 — office@ahg-cars.ch Wolf Automobiles SA — Bulle — 026 919 86 30 — bulle@ahg-cars.ch Auto Schweingruber SA — Tavel — 026 494 17 50 — tavel@ahg-cars.ch Champ Olivier SA — Morat — 026 672 99 44 — morat@ahg-cars.ch Divorne Automobiles SA — Avenches — 026 675 12 63 — avenches@ahg-cars.ch


Décembre 2015

N° 12

89e année

Bulletin mensuel de la section Version 07-08.2015 adressé à tous les membres de la section Administration et expédition

Imprimerie Saint-Paul

Pérolles 42 1700 Fribourg

Tél. 026 426 44 55

Composition du comité CAS Moléson 2015 Présidence

Alexandre Mooser

Finance

Pierre Tissot

Secrétariat

Fabienne Maradan

Animations

Murielle Robert

Jeunesse

Sébastien Pochon

Chalet d'Arsent - gardiennage

René Müller

Cabane du Wildhorn

Barbara Vauthey & Roland Baechler

Chalet du Hohberg

Nicolas Rueger

Alpinisme d'été

Daniel Schafer

Alpinisme d'hiver

Elisabeth Chatagny

Murs d’escalade

Jan Kreuels

Bulletin, Rédaction et Récits Gestion des membres

Jean-Jacques Nyffenegger

Alpinisme juvénile (AJ) OJ Culture Environnement Formation Réservations - pour le chalet du Hohberg - pour la cabane du Wildhorn - pour le chalet d'Arsent réservations séances et à titre personnel - pour le mur d'escalade CCP Section - Chalet du Hohberg - Jeunesse - Murs d’escalade Tél.

- Chalet du Hohberg - Cabane du Wildhorn

Radu Stanica Bugnons 53, 1633 Marsens Sylvain Michel Sébastien Pochon Anne-Chantal Poffet-Rolle et Bernard Pochon Marc Känzig Claude Monney Nicolas Rueger Willy Romang Michel Rolle Monique Jutzet 17-435-7 17-1297-4 17-1498-5 17-887-8 026 412 11 34 033 733 23 82

Tél.privé 044 321 25 21 – 078 667 48 66 presidence@cas-moleson.ch Tél.privé 079 226 60 09 finance@cas-moleson.ch Tél.privé 026 422 12 65 – 076 341 42 45 secretariat@cas-moleson.ch Tél.privé 026 477 07 13 animations@cas-moleson.ch Tél.privé 079 795 74 54 jeunesse@cas-moleson.ch Tél.privé 079 416 42 21 arsent@cas-moleson.ch gardarsent@cas-moleson.ch Tél.privé 079 714 15 22 Tél.privé 079 337 10 92 wildhorn@cas-moleson.ch Tél.privé 026 466 60 63 – 079 579 79 48 hohberg@cas-moleson.ch Tél.privé 079 945 24 33 alpete@cas-moleson.ch Tél.privé 079 237 15 69 alphiver@cas-moleson.ch Tél.privé 079 938 00 16 murdegrimpe@cas-moleson.ch Tél.privé 026 481 33 18 – 076 413 44 32 bulletin@cas-moleson.ch Tél.privé 079 362 90 99 gestiondesmembres@cas-moleson.ch Tél.privé 079 200 27 98 – aj@cas-moleson.ch Tél.p. 079 795 74 54 – chefojmoleson@gmail.com culture@cas-moleson.ch environnement@cas-moleson.ch formation@cas-moleson.ch Tél.privé 026 466 60 63 – 079 579 79 48 Tél.cabane 033 733 23 82 Tél.privé 079 451 48 52 reservation_arsent@cas-moleson.ch Tél.privé 026 424 33 77 Local Route d’Arsent 3 – 026 481 55 80 Adresse postale de la section – (à utiliser telle quelle) CAS-Moléson 1700 Fribourg www.cas-moleson.ch

Couverture: Arête sommitale, Dreieckhorn, Valais

Photo: Marc Känzig


MOT DU COMITE Daniel Schafer (responsable de l’Alpinisme d’été) jour, nous avons découvert les pathologies Une saison se termine, une autre comrencontrées en montagne et les premiers mence. Celle qui se termine nous laisse de gestes qui sauvent. Après la théorie du mabons et moins bons souvenirs. Les bons tin, entourés par 5 infirmiers anesthésistes restent et nous font oublier cette glissade, de l’hôpital de Fribourg et de Riaz, nous cette ampoule au pied, cette affection avons pratiqué la réanimation par massage quelque peu mordante d’un Patou en cardiaque sur les mannequins (pas maquilmanque de tendresse. lés) mis à notre disposition et utilisé le défibrillateur (c’est quoi pour un engin ?) Comme chaque année les cours de formapour rétablir le rythme cardiaque. Ces tion organisés par le CAS Moléson ont « dispensateurs de doux rêves » ont mis remportés un grand succès. L’encre de pas moins de trois défibrillateurs à disposil’annonce à peine sèche que le cours est tion afin de nous familiariser avec l’engin. complet. Il faut dire que les clubistes peuTous ces gestes appris et répétés peuvent vent compter sur une organisation PARaussi sauver au quotidien. Mais seul le 144 FAITE et sont entourés de moniteurs forpeut vous donner les bonnes informations més et compétents. Cette qualité en fait son sur les gestes à faire au moment voulu. Utisuccès. Ainsi, pour la formation de base lisez le portable si vous êtes dans une zone « Alpinisme d’été » les intéressés ont à couverte par le GSM, si non, la radio. disposition 3 catégories : débutants, avanQuelle ne fut pas ma surprise de constater cés et ‘refresh’. Deux guides engagés par que certaines radios du club & des clule club et des moniteurs du CAS Moléson bistes ne remplissaient plus leur fonction ! se mettent bénévolement à disposition des Soit les accumulateurs ne gardaient plus la participants. Un actif, avec qualification charge, soit une antenne était défectueuse. haute montagne pluriannuelle, a participé à C’est psychologiquement rassurant d’avoir la formation refresh. Quel ne fut pas son une radio dans le sac, mais si elle ne foncétonnement. Il m’a glissé à l’oreille : « Ça tionne pas… Pour être 100% sûr de leur été bénéfique pour moi, car sans me rendre bon fonctionnement : faites les contrôler compte, certains automatismes se sont insauprès d’un spécialiste patenté ! tallés qui ne sont pas forcément les meilleurs. On nous enseigne d’autres façons de L’inauguration de notre cabane du faire afin de simplifier la progression dans Wildhorn, organisée de main de maître, une voie ». Bin là, je lui dis bravo et merci avec une participation phénoménale aux pour cette participation. différentes courses du weekend a été beaucoup plus récréative. Bravo à tous et à Cette année, l’accent a été mis sur la fortoutes. Notre chalet d’Arsent, pour ne pas mation des chefs de course randonnée. Ici être en reste, subit un lifting afin de mieux aussi avec une grande participation, encore recevoir et d’amortir les décibels puisque vingt-huit personnes l’ont suivi sur engendrés par la participation amicale de deux jours. Le premier jour a été consacré ses hôtes. à l’organisation d’une course, sa conduite et les différentes façons d’assurer les partiEncore un grand merci aux différents accipant(e)s. Un gentil Patou est venu nous teurs de la bonne marche de notre club. Je présenter quelques bonnes attitudes à avoir vous souhaite une bonne saison de ski et au avec ses congénères rencontrés sur les pâplaisir de vous rencontrer le vendredi soir turages ! De plus, une formation sur au Stamm et sur la neige. Bonnes fêtes de l’utilisation de la radio - avec certificat à la fin d’année avec vos familles. clé - est venue compléter la journée. Le 2e 2 2


Notre secrétaire s’en va après 6 ans de bons et loyaux services (merci Fabienne !). On cherche une nouvelle perle prête à relever le défi. Exigences / compétences recherchées : •

• •

Être en mesure de prendre le pv des séances et l’envoyer par courriel aux autres membres du comité. Être en mesure de prendre le pv des Assemblées générales. Le candidat ou la candidate doit pouvoir rester éveillé(e) pendant toute la séance. Être apte à aligner deux phrases sans bafouiller lors des Assemblées générales et à épingler la médaille sur le torse bombé de nos heureux jubilaires.

Atouts : •

Intérêt et bonnes connaissances de la dactylographie (machine à écrire acceptée). Maîtrise d’une deuxième langue cantonale (singinois, bolze ou patois).

Qualités recherchées: •

Être sympa !

Supporter les autres membres du comité.

Pourquoi entrer au comité du CAS Moléson ? •

Parce qu’on est sympa !

Pour l’accès gratuit au Mur de la Porte de Morat.

Pour les nuitées gratuites au Hohberg et au Wildhorn.

Vous voulez quand même pas aller à la section Gruyère !

Pour la sortie et le souper du comité 1x par année.

Pour enfin avoir votre mot à dire.

Dépôt de candidature : Kansektuveu auprès du président. Entrée en fonction : En mai 2016, après l’Assemblée de printemps. Se recommande : Le Comité in corpore 3 3


GESTION DES MEMBRES Radu Stanica

Demandes d'admission à la section Moléson Prénom Arlette Pascal Stefano Ignacio Pablo-Alexandre Sébastien Alexandre Céline Frederic Christian François Angèle Fanny Isabelle Isabelle Chantal Mathilde Pascal Tiago Séverin Jacques Chloé Aminata Philippe Christof André Francesco Laurent Daène Aurélien

Nom Ayer Barras Carrino Casal Cenaux Chenaux Chenaux Clerc Ding Dousse Du Pasquier Du Pasquier-de Brunner Ernest Feller Feller Gillet Hirt Jenny Mateus Cordeiro Melet Mouthon Paratte Pierson Ramuz-Moser Schmid Schoenenweid Tellaroli Trabelsi Vermeulen Walter

Lieu Fribourg Belfaux Fribourg Bern Fribourg Fribourg Fribourg Villars-sur-Glâne Fribourg Fribourg Grolley Grolley

Catégorie Famille Individuel Famille Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Famille Famille Famille

Zürich Fribourg Fribourg Fribourg St. Ursen Fribourg Fribourg Cerniat Corminboeuf Marly Fribourg Onnens Fribourg Fribourg Domdidier Forel-sur-Lucens Marly Fribourg

Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Famille Individuel Individuel Individuel Individuel Individuel Jeunesse Individuel

Transferts Prénom Adrien

Nom Huenninger

Transfert de la section / à la section Moléson / Gotthard

4

4


MOT DU PRÉPOSÉ AUX COURSES Daniel Schafer

Informations aux participants à des courses du club

Les participants doivent être couverts par leur propre assurance accident.

Les participants s’inscrivent uniquement à des courses pour lesquelles ils ont les compétences suffisantes.

Les participants ont aussi des responsabilités vis-à-vis des tiers, par exemple pour l’assurage, mise en danger de tiers en cas de trop grande sollicitation (propre cordée, cordées au-dessous), etc.

Les participants suivent les instructions des chefs de courses.

Les participants disposent du matériel approprié, par exemple DVA, crampons, piolets, vêtements chauds. Le matériel doit être prêt à l’emploi et testé avant la course.

Risque résiduel.

Exclusion de responsabilité – dans la mesure admise par la loi.

Réservation de cabanes Système de réservation en ligne : •

46 cabanes en ligne.

Les cabanes des associations AVS, DAV et ÖAV pourront également être réservées en ligne dès l’été 2016.

Demander des prix spéciaux pour les groupes.

Les conditions d’annulation ou de modification des réservations dans les cabanes du CAS, sans frais : •

Entre 1 et 12 personnes, au plus tard jusqu’à 18:00 la veille de la réservation.

Dès 13 personnes, au plus tard jusqu’à 18:00 deux jours avant la réservation.

Changement d’adresse (nouveau) C’est tout simple : Faites votre changement d’adresse directement sur le site du SAC-CAS, voir : http://www.sac-cas.ch/fr/metanav/mein-konto.html. Login : Entrez votre numéro de membre (sans le double zéro au début) et votre date de naissance, par exemple : 12.12.1972

5

5


MURS D’ESCALADE

…et pour le Mur, tapez : 49431A

Saison oblige, les doigts dans la pof passent le relais :

La montagne en bande dessinée

Roland Gobet

Plutôt que de ronger son frein en aiguisant

1. Le défi de la Montagne -

ses crampons lors des soirées d’entresaison, pourquoi ne pas s’évader en restant bien au chaud dans un canapé douillet en vivant quelques aventures montagnardes sur papier glacé ?

-

Lorsque je lui ai demandé : « Si je te dis Montagne ? » - Pascal (le patron de « La Bulle » à Fribourg) et Léa, répondirent d’une même voix : « Le sommet des Dieux ».

-

« Le sommet des Dieux » de Baku et Taniguchi : un photographe sur les pas de Mallory… « L’invention du vide » de Debon : entre fiction et réalité, mise en scène des débuts de l'alpinisme. « Mont-Blanc » de Perret et Bidot : la première ascension dans le royaume de la déesse blanche au 18e siècle. « Tenzing » de Clot et Hostache : comment Tenzing est devenu le premier homme à gravir l’Everest. « K » de Tosaku et Taniguchi : histoire d’une des nombreuses légendes de la montagne.

2. Aventures en Montagne -

La série mythique de Taniguchi fera l’objet d’une publication particulière dans un prochain numéro ; entre le topo des Gastlosen et « Les 4000 rugissants », elle mérite à coup sûr sa place dans toute bonne bibliothèque de montagnard !

Voici un petit inventaire nonexhaustif de quelques indispensables de la BD !

6 6

« L’aéropostale » de Bec et Dumas : en 1930, Guillaumet décolle et termine… dans l’enfer tempétueux de la Cordillère des Andes… à sensibiliser les lecteurs à ce qui se passe actuellement au Tibet.


-

« Neige et Roc » de Piatzek et Douay : deux hommes que tout sépare sont fortuitement réunis pour un tête-à-tête bref et tragique en haute montagne.

4. Humour d’altitude « haut niveau »

-

-

Cosey, auteur suisse, nous a gratifié de quelques merveilles d’aventures humaines : « A la recherche de Peter Pan » et les albums de la série « Jonathan ». « Névé » de Dieter et Lepage : un hymne aux sentiments où l'itinéraire d'un enfant devient une aventure. Beaucoup de grands espaces qui nous font voyager... « La cordée du Mont-Rose » de Balez : Récit d'un combat contre la maladie...

de

-

« Le génie des alpages » de F’Murr : dans les alpages vivent des moutons acariâtres et plus qu'un peu fêlés, un chien lettré, un bélier macho et complexé, un berger qui subit tout ça… « Tintin au Tibet » d’Hergé : où l’on découvre qu’avec l’aide du whisky, le yéti n’est jamais très loin…

-

« Zono, retour aux sources » de Berger (de « La Liberté ») : histoires du cru… Modzons et Pela en tête.

-

3. Avec la Montagne comme cadre

et

5. « L’OJ en Montagne » ou la BD pour les plus jeunes -

« L’aigle sans orteils » de Lax : Dans l’entre-deux guerres, un militaire de retour à la vie civile, va tout faire pour assouvir sa passion et son désir : participer au Tour de France.

-

…Bonnes lectures

7

7

« Totale maîtrise » de Pont et Abolin : Deux petits glandeurs parisiens partent pour une saison de snowboard horspiste, de soirées raclettes, boîtes de nuit, bitures où se mêlent compétitions de très faible niveau, drague lourdingue et trajectoires extrêmes. « Franky Snow » de Buche : découvrez les sports et laissez-vous griser par les sensations, en oubliant quelque fois les règles élémentaires de sécurité.


CHALET D’ARSENT René Müller

Demander à René le numéro de code de la boite à clé.

8

Vous pouvez toujours vous annoncer à René au 079 416 42 21 ou par courriel à : gardarsent@cas-moleson.ch

Staffars Gérard

22 Inauguration du Stamm repimpé à 29 PierPaolo, Laurent, Didier et Stefano vous proposent un filet de bœuf avec de la purée maison à Staffars Pier-

Saint-Nicolas (voir invitation dans le bulletin précédent) à Staffars René

paolo

11 André Aeby, Huber Brodard et son équipe à Staffars Gérard

Pour la nouvelle année n’hésitez pas à vous inscrire à l’adresse suivante : gardarsent@cas-moléson.ch ou par tel au no 079 416 42 21 pour un vendredi soir à la cuisine du Stamm pour nous faire découvrir vos mets préférés. Ils sont toujours très appréciés des membres.

18 Pascale Fuzet et son équipe à Staffars Michel

Janvier 2016 25 Noël, le Stamm sera fermé 1

15 Gabrielle Piller, Carlo Martignoni à Staffars Colette

Décembre 4

Les Rois (voir invitation dans ce bulletin), Murielle Robert, Huber Brodard à Staffars Pierpaolo

Nouvel-An, le Stamm sera fermé

Aux propriétaires d’une radio de secours Daniel Schafer

Chers amis de la montagne, Allo la terre ici la lune !

Posséder une radio ne suffit pas. Il faut être sûr qu’elle puisse remplir sa fonction. N’attendez pas pour la contrôler. Ayant averti certains membres qu’une radio peut avoir un problème de batterie, d’antenne voire de fréquence, ils ont fait contrôler la leur. Résultat : plusieurs radios étaient hors d’usage ou présentaient des défectuosités. C’est le cas des radios du club ! Depuis elles sont hors service. De nouvelles radios seront misent à disposition pour les chefs de courses. Une information suivra. Renseignements : alpete@cas-moleson.ch

8

8


WILDHORN Journée de travail à la cabane du Wildhorn - samedi, 3 octobre 2015 Barbara et Popeye

permis de faire un petit détour par Iffigenhorn en descendant à Iffigenalp.

Pour qui avez envie de mettre la main à la

pâte, il y a eu l’embarras de choix ce samedi-là : Les deux cabanes de notre section proposaient une journée de travail. Heureusement, les volontaires ne manquaient pas et deux équipes de choc ont pu être constituées. Celle qui a œuvré à la cabane du Wildhorn a en tout cas été non seulement vaillante, mais en plus très efficace. Rien ne lui a résisté : La cuisine a retrouvé une propreté impeccable (ici, une mention spéciale pour Benjamin qui a réussi à remettre à neuf la cuisinière qui en avait particulièrement besoin), les dortoirs ont été ordonnés et nettoyés, le réduit rangé et le bois préparé pour l’hiver. Tout ceci a été fait en un rien de temps, ce qui nous a

Un GRAND MERCI à : Corine Lombard, Murielle Robert, Myriam Maillard, Bernard Progin, Benjamin Sciboz et François Guex (venu exprès le jour-même de Zurich !).

9

9


GARDIENNAGE HOHBERG EN 2016 Nicolas Rueger Quand

Dates, de à

Qui

Remarques

Nicolas Rueger et Dominique Delaquis Nicolas Rueger et Dominique Delaquis Nicolas Rueger

Fondue sur inscription Camp Hohberg senior (sur inscription) Journée de travail Ascension Pentecôte

Samedi / dimanche

23.01.16

24.01.16

Samedi au mardi

21.02.16

24.02.16

Samedi Jeudi à dimanche Samedi à lundi

30.04.16 05.05.16 14.05.16

08.05.16 16.05.16

Samedi / dimanche

21.05.16

22.05.16

Jeudi à dimanche Samedi / dimanche

26.05.16 04.06.16

29.05.16 05.06.16

Samedi / dimanche

11.06.16

12.06.16

Samedi / dimanche

18.06.16

19.06.16

Samedi au samedi

25.06.16

26.06.16

Samedi au samedi

02.07.16

03.07.16

Samedi au samedi

09.07.16

16.07.16

Samedi au samedi

16.07.16

23.07.16

Samedi au samedi

23.07.16

30.07.16

Samedi au samedi

30.07.16

06.08.16

Samedi au samedi

06.08.16

13.08.16

Samedi au samedi

13.08.16

20.08.16

Samedi au samedi

20.08.16

27.08.16

Samedi au samedi

27.08.16

Samedi au samedi

03.09.16

Familles Fragniere & Macherel & Co Jeudistes Cécile Curty 03.09.16 et Bernard Audergon 10.09.16

Samedi / dimanche

10.09.16

11.09.16

Pianzola & Chapatte

Fête Dieu Familles Blanc et Michel D. Frund, L. Andrey et famille Kuster Famille Grégoire Duruz & Co Lisa Rueger & Co Clarissa Cerf et Bernadette Barras Familles Rhême et Maradan

31.7.16 Fête Nationale au Hohberg

Fin du gardiennage

Déjà un grand merci aux nombreux clubistes et non-clubistes qui se sont annoncés pour effectuer une période de gardiennage durant la saison 2016. Actuellement 5 fins de semaine et 3 semaines complètes sont encore à la recherche d'un gardiennage pour 2016. Les éventuel(le)s intéressé(e)s peuvent me contacter au 079 579 79 48 ou au 026 466 60 63 et c'est avec un grand plaisir que je les renseignerai. 10 10


Les petits potins du club alpin Grain de sel Brave petit toutou

Oint de la prestigieuse eau de toilette ‘Patou for ever’, Nicolas, mordu par l’un de ces chiens de garde en 2014, peut désormais les approcher sans crainte. Le cerbère fortement charpenté, par le capiteux arôme alléché, se laisse caresser. Le molosse ne prendra plus ses fesses pour un nonos.

Le ‘webmaster’ de la section surfe sur les méandres du réseau des réseaux à la recherche du savoir multidimensionnel. Il se met au parfum en consultant les sites les plus appropriés à sa vie active du moment : − www.patou : L’effet olfactif chez les chiens de garde. − http://www.secours-montagne.fr/: Que faire lorsque la corde pour effectuer un rappel n’est pas assez longue ? (Question posée à la journée des chefs de course. Réponse de Nicolas : Illico presto appeler l’hélico). Grandissimo, bravo !

Pipi oui, caca non

Pour ne pas avoir besoin de se soulager ‘hard’ le long des bisses, cette affiche, ô combien suggestive et évocatrice, invite les vaillants marcheurs à la paresse intestinale.

Eu égard à ce qui précède, avant de s’engager sur l’un de ceux-ci, les recommandations culinaires suivantes doivent être scrupuleusement respectées :

Photo prise sur le bisse de Vex en novembre 2015

− La veille au soir, pas de papet vaudois, ni de choucroute garnie ; − Au p’tit déj. pas de birchermüesli, pas de fruit. Au diable toutes ces consignes à la mords-moi-lenœud. On trouvera toujours un petit coin pour faire, à la dérobée, nos pressants besoins ; Car, c’est bien connu : Les gens les plus constipés sont souvent les plus chiants.

11 11


EN FAMILLE Nous souhaitons un très bon rétablissement à Kurt Roesch qui a subit une opération du genou. Nous espérons qu'avec son genou tout neuf, il revienne les jeudis participer aux randonnées Seniors B. A Agathe Ducotterd qui a elle aussi subit une intervention, nous souhaitons un bon rétablissement. Nous comptons sur elle pour organiser des randonnées à raquettes Seniors A et B. Nous félicitons chaleureusement Joël Savary qui a obtenu son diplôme d'accompagnateur de randonnée décerné par l'Association Suisse des Guides de Montagne - ASGM. Vous pouvez le contacter au 079 409 29 38, www.randonnez-moi.ch Nous présentons à Roland Baechler « Popeye », membre du comité, qui a perdu son père, nos sincères condoléances et notre profonde sympathie.

INVITATION Murielle Robert

Apéro des Rois Chers Clubistes, Chers Partenaires, Vous êtes cordialement invités à notre traditionnel apéritif des Rois qui aura lieu le :

Vendredi 8 janvier 2016, dès 18:30 au Stamm de la section Vous serez accueillis et servis par les membres du comité qui se réjouissent de vous rencontrer nombreux.

12 12


Ecole de Parapente FSVL et OFAC Grandvillard, Moléson, Charmey, Jaun, etc.

Juste pour le plaisir de partager notre passion! Formation parapente solo et biplace Formation Speedriding Pliage parachute de secours Bons cadeaux Conseils-Test-Vente de Matériel Réparations-Contrôles Voyage au Népal et en Amérique du Sud! Vols biplace

Gruyere-parapente Amandine & Marc Pugin Ch. Du Fenil 20 1663 Epagny

079 / 379 28 17 www.gruyere-parapente.ch info@gruyere-parapente.ch www.facebook.com/gruyereparapente


Efficacité silencieuse Grâce à sa forme en «S», et son système de coulisse i-Silent, le Wave 88 diminue les nuisances sonores lors de forts vents. Disponible dans plusieurs teintes et pour de nombreuses applications, découvrez et adoptez cette innovation Lamelcolor. WWW.WAVE88.CH

WWW.LAMELCOLOR.CH

Aus Freude am Geniessen Le plaisir de savourer www.cavegauch.ch

Annonce ¼ page Garage de l’Escale

51


Conférence préparatoire du cours avalanche Mardi 5 janvier 2016 à 19h00 précise, Aula du Collège St-Michel

Randonner en hiver – « il faut se décider » Méthodes d’aide à la décision et exemples de situations réelles L’accent sera mis sur l’interactivité présenté par

Michael Kimmig, guide de haute montagne, moniteur de ski

Cours avalanche Dimanche 10 janvier 2016 (Heure et lieu de rendez-vous seront communiqués lors de l’inscription) Le cours aura lieu dans la région offrant les meilleures conditions d’enneigement.

Les inscriptions se feront lors de la conférence du mardi 5 et le vendredi 8 janvier 2016 au Stamm. Au programme de cette journée d'explications et d'exercices : • connaissances et utilisation du DVA, de la pelle et de la sonde • comportement et réaction en cas d’avalanche. La Commission d’Alpinisme


Botanique - Lorsque la flore alpestre s’en va puis revient Jean-Jacques Nyffenegger

leurs, il constate la même motivation chez les étudiants qui suivent aujourd’hui ses cours. Le choix de la botanique se fait donc presque à l’encontre de ses intérêts premiers. Ce n’est pas la morsure d’un chien qui a été déterminant. Il constate qu’observer lui convient mieux que manipuler, ce qu’un Michel Beaud (voir bulletins 9 et 10-11/2015) fait avec passion et savoir.

se trouvent aujourd’hui les différentes espèces de plantes, on en compte 2000 dans le canton, et pourquoi elles s’y trouvent ? Pourquoi quelques-unes de ces perles rares, des endémiques, se trouvent uniquement sur les plus hauts sommets de nos Préalpes ? C’est parmi d’autres, les questions qui fascinent Dr. Gregor Kozlowski, privat-docent à l’Université de Fribourg, Département de biologie, chef scientifique du Jardin botanique & responsable des collections botaniques au Musée d’histoire naturelle.

L’observation d’une plante, d’une fleur, la constitution d’un herbier, sont autant d’activités où l’observation se fait à loisir. Il n’y a pas de douleur à exercer, de réaction à craindre. Il comprend vite ce dilemme : Observer aux jumelles, c’est autre chose que de relever un piège. De là, le chemin est tout tracé. Cela s’appelle une vocation.

Son sujet de prédilection est la biogéographie, la distribution des plantes. On le verra plus loin, c’est de comprendre le ‘voyage’ fascinant des plantes et arbres repoussés au cours des dernières centaines de milliers d’années de notre jeune histoire par les glaciations successives. Depuis 15'000 ans, ils ont repris très lentement du terrain pour embellir aujourd’hui nos paysages, certains transformés génétiquement, d’autres multipliés en sous-espèces : La nature prise en flagrant délit de création.

Voyage dans l’espace et le temps Poussées par des successions de glaciations et des périodes géologiques plus vieilles encore, les plantes ont ‘voyagé’ dans l’espace et le temps. Surprenant pour des organismes connus pour leur immobilisme. Graines et pollens sont les ‘ailes’ de ce mouvement de va-et-vient, qui se déroule au grès des changements climatiques. Gregor Kozlowski est fasciné par la distribution géographique des plantes appelée chorologie (l’étude de la répartition géographique des végétaux), la rareté de certaines espèces endémiques, leur présence dans certaines régions uniquement. Le climat agit comme un rouleau compresseur qui modèle constamment la vie végétale. C’est un thème de recherche important mais aussi un sujet d’émerveillement constant pour le professeur Kozlowski. Il enseigne la biogéographie et la systématique des plantes à l’Université de Fribourg où il essaye d’apporter une lumière scientifique à cette fascination. Les méthodes d’études moléculaires mais aussi l’observation de la distribution des espèces permettent de décrypter comment ces plantes ont été éliminées, rejetées des Alpes et comment elles ont envahi à nouveau cette zone devenue partiellement habitable. Les dernières grandes glaciations du Riss (-325’000 à -130’000 ans) et du Würm (-125'000 à -11'430 ans) ont été très

Le parcours du petit Gregor semble tracé dès sa petite enfance. Il naît en Pologne dans un Parc National. A l’âge tendre de 8 ans, il part à la découverte de la nature qui le fascine, parcourt la forêt à la rencontre de la vie à l’état pur. A l’entendre parler de ce temps hors du temps, un mot revient souvent : Fascination. C’est là un puissant moteur qui anime Gregor Kozlowski depuis la ‘nuit des temps’, une autre forme de dire depuis toujours. A 10 ans, ses parents l’autorisent à dormir dans la forêt pour observer les sangliers (ses animaux préférés) et les cerfs. La vie familiale en pleine nature et ce regard constant sur la vie sauvage l’imprègnent fortement. Enfant, il rêve de travailler dans un jardin botanique ou un musée d’histoire naturelle. Il se pose des questions sur l’origine de cette fascination. C’est d’abord les mammifères, plus proches de nous, qui l’intéressent. La botanique viendra plus tard. Les écoles qu’il choisit le propulsent dans cette voie. Par ail-

16 16


complexes dans leur formation avec des périodes interglaciaires importantes qui ont permis le développement de l'épicéa dans la région de Berne, puis plus tard du bouleau et du mélèzei. Il reste, dit-il, délicat de tirer de ces temps reculés des enseignements pertinents, mais une constante demeure : Dégradation de ‘qualité de vie’ pour ces organismes. En termes imagés, on peut dire que les glaciers dans leur avancée ont ‘chassé’ les plantes et que depuis 15'000 ans c’est la reconquête !

se trouve que sur les plus hauts sommets des Préalpes fribourgeoises et bernoises, entre le Stockhorn et le Vanil Noir. Ces hauts sommets sont demeurés libre de glace. Comme des îlots vitaux, ils ont permis à cette espèce de subsister au travers des âges. Chose plus étonnante encore, les chercheurs de l’Université de Fribourg n’ont dénombré qu’une dizaine de groupements. C’est tout. Il s’agit donc d’une des rares plantes endémiques de Suisse. C’est une vraie spécialiste des sommets, puisqu’on la trouve uniquement audessus de 1700 m.

Pendant ces périodes glaciaires, des ‘îlots’ se forment sur certains sommets, des refuges naturels sont constitués, comme par exemple au Vanil Noir. Dans ces refuges, une accélération de l’évolution est constatée pour beaucoup d’espèces. Sous l’effet de la pression climatique, 200 sous-espèces de primevères et de saxifrages se sont formées dans les Alpes. Bien sûr, toute cette évolution reste très complexe à décrire, ce que cet article ne saurait faire. Il n’en reste pas moins que quelques perles rares méritent que l’on s’y arrête. Leur évocation est comme un précieux parfum auquel on ne saurait résister.

A Brenleire et Folliéran, on la trouve uniquement dans les 10 derniers mètres sous le sommet. Une des particularités de cette plante est qu’elle fleurit en septembre, voire début octobre sur les faces ombragées exposées au nord. Il semble qu’elle soit apparentée avec une sabline arctique de Suède. Elle est en Suisse l’une des premières candidates à disparaître suite au réchauffement climatique. Comme elle ne pousse qu’ici, sa disparition sera définitive. D’autres exemples de plantes et d’arbres suivront dans les prochains bulletins : Une plante unique dans les falaises de Charmey et un ancien arbre, Zelkova, une relique du

La sabline bernoise (Arenaria bernensis) Il y a juste 60 ans, en 1955, le célèbre botaniste neuchâtelois Claude Favarger se promène dans la région du Gantrisch. Sur la petite élévation à coté du Leiterpass (1905 m), il cueille une sabline à grandes fleurs. Après des recherches poussées, il dut conclure qu’il s’agissait là d’un nouveau membre de la sabline ciliée. Il publia sa découverte sous le nom de sabline bernoise (Arenaria bernensis)ii. On sait aujourd’hui que cette plante ne

Tertiaire.

Réminiscence Il y a une dizaine d’année, Erich Thöni publiait régulièrement la « Fleur du mois » dans ce bulletin. Quelques planches seront publiées de nouveau dans le cadre de cette série d’articles sur la botanique.

i

Jean-Marie Le Tensorer, Le paléolithique en Suisse, page 65, 1998 ière Tiré du livre « La flore des Préalpes du lac de Thoune au Léman », 1 édition, 2010. Auteurs : Emanuel Gerber, Gregor Kozlowski, Anne-Sylvie Mariéthoz

ii

17 17


Cours pour futur(e)s chef(fe)s de courses d'excursion à skis Objectifs : • Préparer en groupe des courses à skis en fonction des conditions du moment (but, itinéraire, alternatives, horaire…) • Conduire des courses à skis (choix d’itinéraire, décisions, gestion du groupe…) • Être apte à réussir le cours de chef(fe)s de courses d'excursions à skis Exigences : • Expérience de la randonnée à skis • Maitrise des outils d’orientation • Bonne technique de ski de descente Déroulement : La formation se compose de 2 modules, le dimanche 17 janvier et le samedi 13 février 2016. L'inscription aura lieu le vendredi 8 janvier 2016 au Stamm. La préparation aura quant à elle lieu en groupe le vendredi soir précédant la course. Le choix des courses ainsi que la région se fera en fonction de l’enneigement, des conditions avalancheuses et météorologiques du moment. Claude Monney Resp. de la formation

Elisabeth Chatagny Resp. de l’alpinisme d’hiver


Trois belles orchidées de nos montagnes Erich Thöni Les orchidées sauvages de nos montagnes sont aussi belles que celles de pays tropicaux – à condition de les regarder de très près. Elles existent aussi en plaine, mais là elles sont très rares, parce que leurs biotopes disparaissent de plus en plus. Pour cette raison, toutes les orchidées de Suisse sont protégées. Elles produisent des semences extrêmement légères (environ 10'000 semences/gramme!). Il faut donc des conditions idéales pendant la germination: les semences n’ont pratiquement pas de réserves. Pour assurer la germination et la croissance, il faut une symbiose entre l’orchidée et un champignon (Mykorrhiza). Le champignon fournit des matières nutritives et de l’eau, d’abord à l’embryon et – pour certaines espèces – aussi à la plante adulte. Orchis mâle, Männliches Knabenkraut fleur pourpre foncé jusqu’à 2700 m floraison: avril à mi-août éperon vers le haut eau +/-, pH +/soleil +/espèce précoce, la plus fréquente parmi les 3, existe sur le sentier botanique du Moléson

Orchis bouffon, Kleines patois: la granta damjala

Knabenkr.,

fleur violacée, nervée de vert jusqu’à 1800 m floraison: avril à mi-juin terrain sec, plutôt calcaire aime le soleil rare en Suisse romande avec bulbes

Orchis militaire, Helm-Knabenkraut,

patois: Dameta dè bou

avec capuchon rose claire pourpre jusqu’à 2000 m floraison: avril à mi-juillet terrain sec, calcaire aime le soleil en Suisse romande assez rare

Cartes tirées du livre: Die Orchideen der Schweiz und angrenzender Gebiete (H.R. Reinhard etc.) Pour les amateurs de morphologie scientifique un extrait du fameux « Bonnier » (1911-35): Dans cette famille les fleurs sont irrégulières et stamino-pistillées, à 6 divisions le plus souvent toutes colorées. Les 3 sépales semblables alternent avec les 3 pétales dont l'un, qui est très différent des deux autres, a reçu le nom de labelle et offre beaucoup de variations dans la forme et le coloris. Il y a une seule étamine opposée au sépale supérieur (très rarement 2 étamines opposées aux pétales supérieurs), soudée avec le style en une petite colonne qui porte au sommet l'anthère et le stigmate. Les grains de pollen sont le plus souvent agglomérés en masse dans chaque loge (l'anthère en a généralement 2), et ces masses polliniques sont parfois libres, mais le plus souvent fixées, directement ou par l'intermédiaire d'un filet gélatineux, à une sorte de petite pelote visqueuse située au bas de l'anthère et parfois protégée par un repli membraneux. L'ovaire, situé au-dessous des divisions de la fleur, à une seule loge, parfois tordu sur lui-même lorsque la fleur est épanouie, peut être pris pour le pédoncule. Le fruit, coriace ou membraneux, s'ouvre le plus souvent par 3 ou 6 fentes longitudinales. Les graines sont petites et membraneuses, à enveloppe très lâche renfermant un embryon indifférencié sans albumen. Ce sont des plantes vivaces, pourvues de tubercules ou d'une tige souterraine, à feuilles alternes disposées à la base ou le long de la tige, parfois réduites à des écailles, à fleurs variées, réunies en épi ou en grappe.

19 19


PROGRAMME DU DEBUT DE LA SAISON D’HIVER JUSQU’AU 17 JANVIER 2016

20

Photo : Nicolas Rueger


Jeudi 03.12.2015 : Selibüel (1750 m)

F+

Chef de course: Rudolf Wydler Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors A Remarques: Journée recommandée aux seniors A et B. Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO - Stamm virtuel Dénivelé: 300 m Durée: 7 h Description: Course commune avec les randonneurs en raquettes avec le but de rafraîchir l'utilisation du DVA et le comportement en cas d'avalanche Équipement: Standard pour randonnée à skis Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr 14.Inscription: Sur place

Jeudi 03.12.2015 : Selibüel (1750 m)

Chef de course: Antoinette Bussard Adjoint: Colomba Blanc Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Seniors A Remarques: Journée recommandée aux seniors A et B. Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO - Stamm virtuel Dénivelé: 300 m Durée: 7 h Description: Randonnée en commun avec les randonneurs à skis avec le but de rafraîchir l'utilisation du DVA et le comportement en cas d'avalanche Équipement: Standard de randonnée en raquettes Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr 14.Inscription: Sur place

21 21

TH1


Jeudi 10.12.2015 : Allières / Le Revers Pierra Devant (1031 m) Chef de course: Jean-Pierre Mariotti Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Seniors B Référence: Cartes topo 1:25000 Montreux - Châtel-St-Denis - Château-d’Œx Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Dénivelé: 300 m Durée: 4 h Description: Allières - Pontet - Pra du Pont - Pierra Devant - Pont du Villa Allières Équipement: Standard de randonnée à raquettes avec pelle à neige, sonde et DVA Rendez-vous: 09:00, parking Matran (Schilliger) ; 09:25, passage à Enney Prix: Fr. 14.Inscription: Sur place

22 22

TH2


Jeudi 10.12.2015 : Bäderhorn (2008 m)

Chef de course: Rudolf Wydler Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors A Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO - Stamm virtuel Dénivelé: 500 m Durée: 4 h Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 14.Inscription: Inscription en ligne jusqu'au mardi qui précède la course, du 04.12.2015 00:00 au 08.12.2015 20:00

23 23

PD


Jeudi 17.12.2015 : Hundsrügg (2046 m)

TH2

Chef de course: Antoinette Bussard Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Seniors A Programme: Départ du col du Jaun, Oberrenegg, sommet d'hiver et selon conditions jusqu'au sommet d'été Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Dénivelé: 700 m Durée: 5 h Équipement: Standard de randonnée à raquettes avec DVA, pelle et sonde Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 14.Inscription: Sur place

Jeudi 17.12.2015 : La Chuantse/ Monts Chevreuils (1749 m) Chef de course: Pierre Tissot Adjoint: Jean-Louis Rossy Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors A Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Dénivelé: 900 m Durée: 4 h Équipement: Standard randonnée de skis Rendez-vous: 08:00, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 16.Inscription: Sur place

24 24

F+


Samedi 26.12.2015 : Plan de Tissiniva (1884 m)

PD+

Nombre maximum de participants : 15 Chef de course: Jean-Bernard Winkler Adjoint: Françoise Winkler Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Actifs Programme: Du Pralet 1016 m, Par La Générale, La Curarda, Tissiniva, Plan de Tissiniva 1884 m, la suite est une surprise ! Dénivelé: 890 m Durée: 6 h Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 08:00, parking de La Chassotte Prix: Fr. 15.Inscription: Par tél. au 079 196 14 49 jusqu'au 24.12.2015 à 12:00

Dimanche 27.12.2015 : Ochsen (2188 m), Alpiglemäre, sommet d’hiver (2044 m) Chef de course: Marc Känzig Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Actifs Dénivelé: 1500 m Durée: 5 h Description: Hengst - Ochsen - Schwendli - Alpiglenmäre - Hengst Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 07:00, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 30.- par voiture Inscription: Au Stamm, le vendredi 18 décembre dès 18:30

25 25

PD+


Jeudi 07.01.2016 : Ski hors piste accompagné

Chef de course: Catherine Mury Adjoint: Rudolf Wydler Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors A Programme: Ski accompagné, hors piste, pour les skieurs Seniors A et Seniors B sur un domaine avec remontées mécaniques Remarques: S'adresse aux Senior A et Senior B. Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO - Stamm virtuel Durée: 6 h Description: Le lieu sera déterminé en fonction des conditions de neige et publié sur le « stamm virtuel » des courses du jeudi Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 08:00, parking Schiliger à Matran Prix: En fonction du lieu et forfait ski et participation au frais des moniteurs Inscription: Souhaitée jusqu'au mardi soir à catherine@mury.ch ou par tél. au 079 319 48 64. Les personnes non motorisées s'annoncent chez Rudolf Wydler rudolf.wydler@bluewin.ch ou SMS 079 402 86 30

26 26

F


Formation

Perfectionnement en escalade sportive Envie d’améliorer ton niveau de grimpe ou de perfectionner ta technique ? Le CAS Moléson te propose un module de perfectionnement dans cette discipline. Objectif principal : Acquérir ou perfectionner les bases techniques nécessaires pour évoluer dans le 5ème ou le 6ème degré. Fonctionnement : Une classe de niveau moyen s’adressera aux grimpeurs qui désirent perfectionner les bases afin de progresser jusqu’au degré 6a. Une seconde classe s'adressera aux grimpeurs confirmés maîtrisant le 6a et désirant progresser jusqu'au 6c. L’enseignement sera dispensé par Andrea Peter Zbinden (Guide de montagne). Exigences requises : Maîtriser les nœuds usuels ainsi que les techniques d'assurage utilisés en escalade sportive. Programme : Les cours auront lieu à la salle d’escalade BlocZone à Givisiez de 19h00 à 21h30. Classe moyenne : Dates : Niveau requis : Classe avancée : Dates : Niveau requis :

15 / 22 / 29 février – 7 / 14 / 21 mars 2016 (lundi) 5b en tête 18 / 25 février – 3 / 10 / 17 / 24 mars 2016 (jeudi) 6a en tête

Participation financière : Elle s’élève à Chf 215.00, y compris support de cours. Les instructions de paiement seront envoyées dès que le cours sera confirmé. Frais annexes non compris (entrées à Bloczone – Chf 18.00/entrée). Délai d’inscription : Il est fixé au 31 janvier 2016 au plus tard. La participation est limitée à 6 personnes/cours. Les cours n’auront lieu que si un nombre minimum de participants est atteint. L’inscription sera validée dès la réception du paiement. Inscription :

escalade@cas-moleson.ch / 079 715 97 23

Doris Chapatte Responsable escalade sportive

Claude Monney Responsable de la formation


Vue panoramique avec Mont Meru en arrière plan à droite. « Les neiges du Kilimandjaro », la chanson de Pascal Danel a été un grand succès qui a fait danser et rêver beaucoup de monde dans les années 60. J’étais loin de m’imaginer à l’époque de faire une fois le Kilimandjaro. Le Kilimandjaro - un vieux volcan tout aplati - est le toit de l’Afrique qui domine de ses 5895 m la steppe et les horizons infinis du Kenya et de la Tanzanie. Ses pentes présentent 5 zones de végétation : basses plaines, forêt de montagne, lande d’altitude, désert alpin et sommet. Nous sommes partis 4 amis et l’avons gravi par la voie Machame, en 6 jours. 16 personnes nous ont emmenés là-haut (1 guide, 1 aspirant-guide, 1 cuisinier, 1 personne qui montait les tentes et les porteurs). L’altitude, nous l’avons tous ressentie. Chez moi, elle s’est manifestée par des pertes d’équilibre et des nausées. Nous avons eu froid aux extrémités, mais la beauté du paysage nous a vite fait oublier tous ces petits maux et nous avons même réussi à chanter tous en chœur la fameuse chanson de Pascal Danel… Pas triste. Souvenir d’un voyage exceptionnel avec des gens extraordinaires. Laurence Catillaz

Mont Meru derrière le corbeau à nuque blanche.

Camp de base.

Le voilà ce fameux Kilimandjaro. Nous ne l’avions pas encore vu car le 1e jour le temps était couvert.

Lichens.


Sommet du Kilimandjaro avec ses neiges éternelles, au petit matin.

Séneçons géants.

Coucher de soleil derrière le Mont Meru

Paysage désertique d’altitude.


Jeudi Jeudi 07.01.2016 07.01.2016 :: Le Le Poyet Poyet (1373 (1373 m) m) Chef de course: Chef de course: Type de Course: Type de Course: Public cible: Public cible: Programme: Programme: Remarques: Remarques: Dénivelé: Dénivelé: Durée: Durée: Équipement: Équipement: Rendez-vous: Rendez-vous: Prix: Prix: Inscription: Inscription:

Agathe Ducotterd Agathe Ducotterd Randonnée à raquettes Randonnée à raquettes Seniors B Seniors B Pringy - Le Poyet Pringy - Le Poyet Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Stamm virtuel 600 m 600 m 5h 5h Standard de randonnées à raquettes Standard de randonnées à raquettes 08:00, parking Coop Moncor 08:00, parking Coop Moncor Fr. 9Fr. 9Sur place Sur place

Samedi Samedi 09.01.2016 09.01.2016 :: Widdersgrind Widdersgrind (2103 (2103 m) m) Chef de course: Chef de course: Type de Course: Type de Course: Public cible: Public cible: Dénivelé: Dénivelé: Durée: Durée: Description: Description: Équipement: Équipement: Rendez-vous: Rendez-vous: Prix: Prix: Inscription: Inscription:

TH2 TH2

Sascha Bötzel Sascha Bötzel Randonnée à skis Randonnée à skis Actifs Actifs 880 m 880 m 4h 4h Depuis Hengst, monter au Widdersgrind par Grencheberg. DesDepuis Hengst, monter au Widdersgrind par Grencheberg. Descente par le même itinéraire. Possibilité de monter encore à cente par le même itinéraire. Possibilité de monter encore à l'Älpiglemäre puis descendre par Frilismad et Stiereberg l'Älpiglemäre puis descendre par Frilismad et Stiereberg Standard de randonnée à skis avec couteaux Standard de randonnée à skis avec couteaux 07:00, à définir 07:00, à définir Fr. 20.Fr. 20.Au Stamm, le vendredi 8 janvier entre 18:30 et 19:00 ou par téléAu Stamm, le vendredi 8 janvier entre 18:30 et 19:00 ou par téléphone au 079 696 79 28 phone au 079 696 79 28

30 30

PDPD-


Jeudi 14.01.2016 : Les Arpilles: Tête a Josue (2133 m) Chef de course: Hubert Brodard Adjoint: Francis Brodard Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors A Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Dénivelé: 900 m Durée: 5 h Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 08:00, parking Schiliger à Matran Prix: Fr. 17.Inscription: Sur place

Jeudi 14.01.2016 : Entretien de base des skis

Chef de course: Thomas Martinson Type de Course: Cours/formation Public cible: Actifs Programme: Entretien de base pratique des skis et peaux de phoque Remarques: Cours a lieu à Fribourg et est limité à 6 participants

31 31

PD


Jeudi 14.01.2016 : La Laitemaire (1678 m)

TH2

Chef de course: Jean-Pierre Mariotti Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Seniors B Référence: Guide des sentiers-raquettes en Romande / édition 2011-2012 Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO Stamm virtuel Dénivelé: 692 m Durée: 4 h Description: Château-d’Œx - Le Mont d'en Haut - Soupla-Dessus - La Laitemaire - Grand'Combe - Les Chiets - Le Mont d'en Haut - départ Équipement: Standard de randonnée à raquettes avec pelle, sonde et DVA Rendez-vous: 08:30, parking Schilliger à Matran ; 08:55, passage à Enney Prix: Fr. 21.- y c. parking Inscription: Sur place

Jeudi 14.01.2016 : Le Torry (1687 m)

Chef de course: Jean-Pierre Tinguely Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Seniors B Remarques: Dernières infos mercredi dès 18:00 : www.jeudistes.ch > INFO - Stamm virtuel Dénivelé: 650 m Durée: 4 h Description: Depuis Plasselbschlund par La Berra, retour par Sapalex Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 5.Inscription: En ligne jusqu'au mardi précédent la course, du 01.01.2016 00:00 au 12.01.2016 00:00

32 32

PD-


Samedi 16.01.2016 : Les Merlas (1907 m), Le Van (1966 m) Nombre maximum de participants : 12 Chef de course: Francis Brodard Adjoint: Hubert Brodard Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Actifs Dénivelé: 1200 m Durée: 5 h Description: Départ de Grandvillard, les Merlas, le Van et retour Équipement: Standard de randonnée à skis Rendez-vous: 07:45, parking Schiliger à Matran Prix: Fr.15.Inscription: Au Stamm, le vendredi 15 janvier dès 18:30

33 33

PD+


Dimanche 17.01.2016 : La Berra (1719 m)

Chef de course: Madeleine Bovigny Rossy Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Actifs Programme: Montée depuis la Valsainte vers Allières et le sommet. Descente par la Hauta Chia sur la Valsainte Remarques: Seulement par beau temps Dénivelé: 650 m Durée: 6 h Équipement: Standard de randonnée en raquettes Rendez-vous: 08:30, parking 2 de la patinoire de Marly Prix: Fr. 15.Inscription: Au Stamm, le vendredi 9 janvier dès 19:00

34 34

TH2


Dimanche 17.01.2016 : Husegg (1998 m)

TH2

Chef de course: Radu Stanica Adjoint: Corina Simona Jica Type de Course: Randonnée à raquettes Public cible: Actifs Programme: Départ du parking de Birematte au-dessus d'Abländschen vers 08:30 Référence: Courses à raquettes 1 - De Montreux au lac de Thoune, no 28 Remarques: Seulement par beau temps Dénivelé: 500 m Durée: 5 h Équipement: Standard de randonnée en raquettes Rendez-vous: 08:00, parking Meggit Prix: Fr. 17.Inscription: Au Stamm, le vendredi 15 janvier dès 18:30

Dimanche 17.01.2016 : Widdergalm (2174 m) Nombre maximum de participants : 10 Chef de course: Carlo Martignoni Type de Course: Randonnée à skis Public cible: Actifs Programme: 07:30 h départ pour la vallée du Mucheren Référence: Ski de randonnée Ouest Suisse Labande Remarques: Bon skieur Dénivelé: 1400 m Durée: 6 h Description: Vallée de Mucheren pt.1133, montée au Chüarnisch, pt. 2053, descente au Walop, montée au Widergalm, descente face N-E, retour au pt.1133 Rendez-vous: 07:30, parking Schilliger à Matran Prix: Fr. 20.Inscription: Au Stamm, le vendredi 15 janvier

35 35

AD-


Annonce préalable Samedi 06.02.2016 - Samedi 13.02.2016 : Randonnée en VTT à Djerba Nombre maximum de participants: 10 Chef de course: Madeleine Bovigny Rossy Type de Course: VTT Public cible: Actifs Programme: Sorties VTT quotidiennes en étoile à travers l'île de Djerba. Environ 40km/jour, faciles (c'est tout plat !). Quelques visites culturelles au cours des sorties Remarques: Des informations plus détaillées seront données aux personnes inscrites lors de la rencontre de préparation Durée: 5 h Description: Les détails seront donnés lors de la réunion de préparation Équipement: Standard de VTT + maillot de bain ! Rendez-vous: Sera fixé en commun lors de la réunion de préparation Prix: Environ Fr. 1200.- vol et pension complète compris Inscription: Jusqu'au 8 janvier 2016. Après, supplément de prix possible. Madeleine Bovigny 079 647 97 51 ou info@marocexperience.com

36 36


OFFRE CAS : ARVA FREERANDO 28 CHF

120.–

au lieu 37 de CHF 159.–

Grand Rue 17 – 1630 Bulle Tél. 026 912 76 47 www.castella-sports.ch

31-12-2015

Volume 28 L Poids 1150 g

Valable jusqu’au

FREERANDO 28

Spécialement destinée à ceux qui veulent de belles lignes de poudreuse loin des remontées mécaniques


Un Un bel bel été été et et voilà voilà déjà déjà l’hiver l’hiver

Robert Ayer Robert Ayer Dans un récent ouvrage, un psychologue Dans un récent québécois disait ouvrage, que pour un êtrepsychologue heureux il québécois disait que pour heureuxles il suffit de tendre l’oreille etêtre d’écouter suffit de C’est tendresûrement l’oreille et d’écouter les femmes. vrai, mais pour femmes. C’est sûrement mais pour être pleinement heureux, vrai, un jeudiste doit être pleinement heureux, jeudiste doit encore tendre l’autre oreilleunpour écouter le encore tendre l’autre oreille pour écouter le murmure d’un ruisseau, le bruit que fait le murmure d’un ruisseau, le bruit que fait le silence dans un clair matin, le bruit que fait silence matin, le elle bruits’éveille que fait la terre dans sous un lesclair pieds quand la terre sous les pieds quand elle s’éveille sous la caresse matinale du soleil, le cri sous caresse matinale soleil,Durant le cri d’unelamarmotte ou d’un du rapace. d’une marmotte ou d’un rapace. Durant cette saison estivale, nous avons eu le boncette saisonréceptifs estivale, ànous euàlecebonheur d’être cetteavons écoute, qui heur d’être réceptifs à cette à ce enqui parfois nous dépasse en écoute, parcourant parfois nous dépasse en parcourant ensemble ces montagnes qui, toujours et ensemble ces ont montagnes toujours et une encore, nous parlé parqui, l’image avec core, nous ont parlé par l’image avec une douceur étourdissante. Et une fois de plus, douceur étourdissante. Et une fois de plus, nous avons eu la chance d’échapper à la nous avons eu la chance d’échapper à la vengeance de ces fées qui font parfois rouvengeance de ces fées qui font parfois rouler des cailloux dans la pente pour se venler dans la pente pour se venger des de cailloux ces randonneurs devenus parfois ger de ces randonneurs devenus parfois trop envahissants. trop envahissants. Pour l’année en cours, tous ces petits bonPour en cours, ces petits heurs,l’année c’est bien fini. tous La saison des bonranheurs, c’est bien fini. La saison randonnées estivales s’est terminée des en nous données estivales s’est terminée àengraver nous laissant des images intérieures laissant intérieures à graver dans le des cœur.images Bientôt, nous devrons rédans nous devrons répondreleà cœur. l’appelBientôt, de la montagne et de son pondre à l’appel de la montagne et de son rude caractère quand le vent et le froid rude caractère quanddelefleurs ventdans et lele froid sculptent des pétales tapis sculptent pétales fleurs invités dans le àtapis neigeux etdes que nous de sommes déneigeuxces et que nous sommes invités à qui découvrir somptueux paysages blancs couvrir ces somptueux paysages qui ne demandent qu’à charmer desblancs randonne demandent randonneurs amoureuxqu’à de lacharmer peau dedes phoque ou neurs amoureux de la peau de phoque de la raquette. Entre les uns et les autres,ou il de la raquette. Entre les uns les autres,qui il y aura malheureusement uneetséparation ydurera aura malheureusement une séparation qui le temps d’un hiver. Souhaitons durera le rempli temps ded’un hiver. laissées Souhaitons qu’il soit ces traces par qu’il soit rempli de ces traces laissées des rêveurs de grands espaces blancspar et des rêveurs de grands et vierges. Un grand merciespaces à Rudolfblancs Wydler vierges. Un ce grand merci àpour Rudolf Wydler qui balise parcours nous avec qui balise de ce dévouement, parcours pouravec nous beaucoup la avec prébeaucoup de dévouement, avec Tinguela précieuse collaboration de Jean-Pierre cieuse collaboration de Jean-Pierre Tinguely et Kurt Sager. ly et Kurt Sager.

Un appel Un appel

Pour l’instant, je me sens un peu seul pour Pour l’instant, je me sens un peu seul pour remplir les pages du bulletin réservées aux remplir les pages du bulletin réservées auxà jeudistes. Il serait donc urgent de venir jeudistes. Il serait donc urgent de venir mon secours, avant le burn-out que lesà mon secours,infirmières avant le du burn-out que les charmantes club auraient charmantes infirmières du club auraient des difficultés à guérir. Il est donc fait apdes Il est des doncchoses fait ap-à pel àdifficultés tous ceuxà guérir. qui auraient pel à tous ceux qui auraient des choses dire sur la randonnée à skis ou en raquettesà dire sur la randonnée à skis ou à laquelle ils ont participé, suren le raquettes chef qui àl’alaquelle ils ont participé, sur chef qui conduite, sur les somptueuxle paysages l’a conduite, sur les somptueux paysages découverts et les belles rencontres d’amitié découverts et courts les belles rencontres d’amitié partagée. De récits où transparaît la partagée. De courts récits où transparaît la joie d’avoir vécu une belle aventure avec joie d’avoir uneétant belleseaventure de vrais amis.vécu Ecrire souvenir,avec esde vraisque amis. Ecrire étant souvenir, espérons nombreux serontseceux qui voupérons que nombreux seront ceux qui voudront dispenser une part de leur savoir et dront dispenser part de leur savoir et transmettre leursune récits directement à Jeantransmettre leurs récits directement à JeanJacques Nyffenegger, notre sympathique Jacques rédacteurNyffenegger, du bulletin. notre sympathique rédacteur du bulletin.

Randonnée du 3 septembre au Randonnée du 3 septembre au Fochsenflue Fochsenflue

Pour les femmes, le meilleur argument Pour lespuissent femmes,invoquer le meilleur argument qu’elles en leur faveur, qu’elles puissent invoquer en leur faveur, c’est que les hommes ne peuvent pas s’en c’est queC’est les hommes ne peuvent pas nous s’en passer. si vrai que sans elles passer. C’est si vrai que sans elles nous n’aurions été que deux à suivre Jean-Pierre n’aurions que deux à suivre Jean-Pierreà Tinguely été le long du vallon conduisant Tinguely le long du vallon conduisant l’Euschelspass, puis sur le sentier calcaireà l’Euschelspass, puis sur du le sentier calcaireà aboutissant au sommet Fochsenflue, aboutissant au sommet Fochsenflue, 1975 m. Une modeste ducroix sommitaleà 1975 m. pour Unenous modeste croix sommitale était là rappeler qu’on ne doit était là pour nous rappeler qu’on doit pas chercher à comprendre pour ne croire, pas chercher à comprendre pour croire, mais que l’on doit croire pour comprendre. mais quelà, l’on doit croire comprendre. Ce jourmarmottes et pour chamois qui hanCe là, marmottesces et chamois qui han-à tentjourhabituellement lieux jouaient tent habituellement ces lieux jouaient cache-cache. Mais, le magnifique panora-à cache-cache. Mais,à nos le magnifique ma se découvrant yeux, avec panorale Lacma se découvrant à nos yeux,était avecsuffisant le LacNoir scintillant sous le soleil Noir sous le soleil était suffisant à fairescintillant notre bonheur. à faire notre bonheur. C’est bien connu, chez les jeudistes les C’est bien connu, les jeudistes les chefs de groupe sontchez toujours très galants chefs toujours galants enversdelesgroupe dames,sont surtout quandtrès elles sont envers les dames, surtout quand elles sont en difficultés. en difficultés. 38 38 38


dergon et Cécile Curty, ne sont pas allés percer ces mystères, se contentant peut-être d’imaginer le faste des soirées au clair de lune quand toute la noblesse féodale de l’Uechtland était réunie pour goûter à des venaisons succulentes et à des vins généreux offerts dans la grande salle de cet imposant château. Et au loin, on entend parfois l’écho des mélodies que chantaient les troubadours pour charmer les belles châtelaines.

Pour être l’un d’eux, Jean-Pierre mérite leur gratitude, comme aussi celle des deux sujets masculins : Jeannette Bongard, Agathe Ducotterd, Vérène Fragnière, Nathalie Frieden,, Joëlle Guex, Myriam Maillard, Agnès et Jacques Meyer, Reine Péri Frey, Fabienne Repond, Kerstin Runneck et l’auteur.

Randonnée du 1e octobre à la dent de Bourgo Les troupeaux de bovins ayant déjà quitté les alpages, on ne vit ce jour-là que peu de traces de vie sur le sentier reliant trois sommets, la Dent du Bourgo, Les Merlas et le Van. Heureuse surprise pourtant, les moutons étaient encore sur le pâturage dominant le col de Tsermont. Ils étaient quelques centaines dans leur blanc manteau de laine sur l’étroit sentier conduisant au col, gardés par un impressionnant Patou et deux ânes assez intelligents pour nous laisser poursuivre sans embûche notre randonnée. Sinon, notre guide Michel Rolle aurait été bien embarrassé. En ce jour d’automne, pas un bruit, pas un souffle, juste les derniers brins d’herbe, des pierres et un ciel presque bleu tout au long de la descente vers la silencieuse vallée du Motélon. Une quiétude qui était peut-être celle du paradis quand Adam et Eve tricotait le parfait amour, sans peaux de mouton pour se revêtir.

A défaut d’appartenir à la noblesse, les jeudistes cultivent de nobles sentiments en se contentant d’une fondue d’un fromage fabriqué par les descendants du comte Michel de Gruyère, servie avec combien de gentillesse par les jubilaires de l’année. Préparée par Conrad Fragnière, un ancien baron du fromage qui a fait fortune dans le métier, elle était tout aussi succulente. Et même sans la musique douce des troubadours, l’ambiance régnant dans la salle était assez chaleureuse pour nous faire aimer la vie en compagnie des autres. Et nous avons retrouvé avec bonheur nos chers compagnons de route d’antan, privés de randonnées pour avoir additionné trop d’années. Merci à Bernard, à Cécile et à Conrad, ainsi qu’à Martine Widmer et Jean-Hppolyte Gumy, les deux organisateurs en chef de cette rencontre appréciée de tous.

Merci donc à Michel de nous avoir amené à cette découverte : Laurence Andrey, Bernard Audergon, Claude Burgy, Henri Castella, Laurence Cattilaz, Francine Egger, Moritz Fasel, Vérène Fragnière, Jules Gumy, Chantal Lattion, Myriam Maillard, Jean-Pierre Mariotti, Catherine Mury, Josette Rossmann, Jean-Louis Rossy, Myriam Roulin, Pierre Tissot, Gérard Vuilleumier, Catherine Weber et l’auteur.

Visite de Swisstopo à Berne le 11 novembre A l’invitation de Bernard Pochon et AnneChantal Poffet, les gardiens de la culture au CAS , 22 clubistes, dont de nombreux jeudistes, sont allés faire une visite au cœur de la cartographie suisse pour voir comment se créent ces cartes qui nous permettent d’aller à la découverte de notre pays, de ses montagnes et de ses beautés naturelles. Une belle œuvre occupant 400 personnes. Un grand merci à Bernard qui nous a accompagnés pour nous faire comprendre que, contrairement à l’argent, la culture ne s’hérite pas, mais s’approprie.

La journée fondue du 12 novembre, avec randonnée vers Illens Le but de la randonnée était Illens, ce lieu chargé d’histoires et de mystères. Les ruines de ce château se taisent depuis longtemps sur les exploits de leurs châtelains disparus tout au long de cinq siècles. Les jeudistes en balade, amenés par l’inséparable duo formé de Bernard Au-

39 39


Première neige, premier danger ; Randonnée vers la Pointe de Cray - Un récit très personnel Dominique Meier

neige. Tout se passe si vite et je ne trouve aucun moyen de m’arrêter. Je vois que la pente va de plus en plus s’accentuer et que je ne pourrai m‘arrêter que vers la forêt à environ 300 mètres. Mais tout à coup je sens la main de Rudolf qui s’est agrippé à mon sac. Et ensemble nous parvenons à nous stopper juste avant que la pente ne se prononce. Quel miracle !

La

météo était plus qu’encourageante. Ciel couvert le matin, puis dès midi soleil radieux. Mais arrivés à Château-d'Œx les 33 jeudistes doivent bien constater l’évidence. Les sommets sont bien saupoudrés de cette première neige, mais couverts du brouillard matinal. Qu’à cela ne tienne, Jacqueline déclenche les hostilités et nous conduit par un chemin raide, mais agrémenté d’échelles et chaînes, jusqu’au refuge des choucas. Et là ! Emerveillement, car nous avons dépassé la nappe de brouillard et nous nous trouvons devant un panorama unique. La première neige couronne délicatement les sommets, et jusqu’au Mont-Blanc.

Si je tiens ici à parler de cet épisode très personnel, c’est pour insister sur ce que l’on vit dans de tels moments, qui ne sont que de quelques secondes. Oui, j’ai vu l’issue fatale si je ne parvenais pas à m’arrêter et je ne peux pas me taire devant le courage incroyable de Rudolf et la rapidité de sa réaction.

La pause touche à sa fin et Jacqueline nous avertit que les moutons sont sur l’alpage et que les patous sont à l’affut. Comment se comporter dans une situation critique ! Calme et maitrise de soi. A flanc de coteau le chemin est bien dégagé jusqu’au plan Berthod, puis au chalet d’alpage de Cray Dessus.

Choc donc, mais presque uniquement mental ! Ces moments sont bien la démonstration combien nous sommes fragiles et des attentions comme “viens, nous allons nous mettre à l’abri“, “mange et bois avant que nous repartions“, “je prends ton sac“ sont un véritable réconfort. Réconfort aussi d’être dans le cadre du Club alpin, entouré de gens d’expérience où l’entraide n’est pas un vain mot. Le danger vient souvent là où on ne l’attend pas.

Nous arrivons au niveau de la première neige. Cela n’a pas l’air bien méchant et le chemin semble bien tracé, mais sagesse oblige, Jacqueline nous signale qu’elle renonce à monter à la Pointe de Cray pour rejoindre le col de Cray directement visible.

Merci donc, mais c’est peu de choses par rapport à ce que j’ai vécu.

Laurence Andrey, Colomba Blanc, Jeannette Bongard, Jean-Paul Bongard, Antoinette Bussard, Henri Castella, Agathe Duccoterd, Francine Egger, Daniela Favre, Jean-Hippolyte Gumy, Chantal Lattion, Corinne Lombard, Myriam Maillard, Jean-Pierre Mariotti, Agnès Meyer, Jacques Meyer, Catherine Mury, Evelyne Progin, Fabienne Repond, Loyse Revertera, Dominique Rey, Paulette Rey-Lauper, Michel Rolle, Josette Rossmann, Diane Savoy, Yvette Spicher, Hebe Terrapon, Pierre Tissot, Brigitte Vincent, Gérard Vuilleumier, Rudolf Wydler.

Montée pénible car le chemin est très glissant, recouvert de glaise où les souliers n’ont aucune prise. Je marche en arrière du groupe avec Rudolf qui fait le balai. Tout à coup en une fraction de seconde, sans avoir le temps de m’en apercevoir je glisse et me trouve entrainé dans une glissade vertigineuse sur cette terre recouverte d’une fine couche de

40 40


Enthousiasme? «Un engagement maximum pour Enthousiasme? des performances de pointe.»

«Un engagement maximum pour des performances de pointe.»

Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Thierry Schaerer, Agent Général Helvetia que Assurances Quels soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Agence générale Fribourg Route du Mont Carmel 2, 1762 Givisiez Thierry Schaerer, T 058 280 71 11 Agent Général thierry.schaerer@helvetia.ch Helvetia Assurances Agence générale Fribourg Votre assureur suisse. Route du Mont Carmel 2, 1762 Givisiez T 058 280 71 11 thierry.schaerer@helvetia.ch

Votre assureur suisse.

NOUVEAU A LOUER Renault Trafic –

9 places avec un grand coffre

Dès Fr.120,--/jour

Bertschy Automobiles SA Rte de Fribourg 15 -

1740 Neyruz

www.bertschyautomobiles.ch

026/477.18.32


Objectif Objectif Thien Thien Shan Shan (2) (2) -- Retour Retour en en arrière arrière Sébastien Monney Sébastien Monney

Ma place dans le Team d’Expédition assuMajeplace dans Team d’Expédition rée, ne vis plusleque pour la montagneassu! Et rée, je ne vis plus que pour la montagne ! Et cela tombe bien car je m’offre une année cela tombe après bien car m’offre sabbatique avoirje usé (enfinune pasannée tant sabbatique après avoir sur uséles (enfin tant que ça !) mes pantalons bancspas du colque !) mes pantalons sur lessérieuses bancs ducomcollège.çaMaintenant les choses lège. Maintenant commencent ! La suiteles de choses l’année sérieuses 2014 fut jalonmencent ! La suite de Nous l’annéesommes 2014 futallés jalon-à née de formations. née de dans formations. Nous allés Zurich, les locaux de lasommes SRF pour rece-à Zurich, les locaux de lasur SRF recevoir unedans formation de base les pour méthodes voirfilm, une formation de base surnous les méthodes de puis en juillet, nous sommes de film,dans puislaen juillet, nous nous rendus Valle dell’Orco pour sommes parfaire rendustechnique dans la Valle dell’Orco pour parfaire notre d’escalade en fissure. Malnotre techniquefidèle d’escalade fissure. Malheureusement, à l’étéenpourri qu’il y heureusement, fidèlelaàmétéo l’été nous pourria qu’il avait cette année-là, réservéy avait année-là, la météo nousDenis a réservé 5 jourscette de pluie sur 7… Du coup, nous 5 de les pluie sur 7… Du a jours montré rudiments de coup, l’artif’Denis et onnous s’y aestmontré les dans rudiments de l’artif’ et on entraîné des dévers à l’abri des’y la est entraîné des dévers à l’abripudetirer la pluie. Malgrédans la météo, nous avons pluie. Malgré la météo, nous avons pu tirer un maximum de cette semaine et aussi apun maximum de se cette semainecar et aussi prendre à mieux connaitre, c’étaitapla prendre à mieux se connaitre, car la première fois que l’on était tout le c’était team enpremière fois que une l’on semaine. était tout le team ensemble pendant Malgré les semble une semaine. Malgré les cours dependant suisse allemand forcés, l’entente cours de suisse passe bien, ce quiallemand est de bonforcés, augurel’entente pour la passe bien, ce qui est de bon augure pour la suite de la formation. suite de la formation.

Après cette semaine de grimpe, de la formaAprès cettethéorique semaine de grimpe, de la En formation plus nous attendait. oction plus théorique nous attendait. En octobre, nous avons eu un week-end bien remtobre, nous avons week-end bien rempli ! Pas moins de eu sixun différents intervenants pli moins de six différents intervenants sont! Pas venus nous enseigner leur domaine. sont enseigner domaine. Nous venus avons nous eu deux experts leur allemands de Nous deux experts allemands de Gimmeavons Krafteu pour l’entraînement spécifique Gimme Kraftune pourreprésentante l’entraînement en escalade, de spécifique Salewa et en escalade, une représentante de Salewa et deux professionnels du marketing qui nous deux professionnels du marketing qui nous ont initiés à la recherche de sponsors, ainsi ont initiés à la recherche sponsors, qu’une entraîneuse de chezdeSwiss Sportainsi Cliqu’une de chez SwissC’est SportvraiClinic pourentraîneuse l’entraînement de base. nic pour de base.profiter C’est vraiment unel’entraînement chance de pouvoir des ment une chance de ces pouvoir profiterMais des bons conseils de tous spécialistes. bonsdonne conseils de tousdu cestemps spécialistes. Mais cela un emploi très chargé si cela un emploi du temps trèsrigueur chargéles si l’on donne veut mettre en pratique avec l’on veut mettre endepratique avec rigueur les recommandations ces professionnels. Ce recommandations de ces fut professionnels. Ce week-end très théorique plus éprouvant week-end théorique plus éprouvant pour nous très qu’une longuefutcourse en monpour qu’une longue course en montagne nous ! tagne ! Nous nous sommes également rencontrés Nous nousweek-ends sommes pour également rencontrés plusieurs trouver un but plusieurs week-ends pourététrouver un but d’expédition. Cela n’a pas chose facile au d’expédition. Cela n’a pas été chose facile au vu de la totale liberté que nous avions pour vu de laNous totaleavons liberté queprocédé nous avions pour choisir. donc par élimichoisir. Nous donc procédé parlaélimination : pas unavons sommet trop haut, car prinnation pas un sommet trop haut, la principale :difficulté deviendrait de car mettre un cipale difficulté deviendrait de mettre pied devant l’autre pour avancer, pas un de pied devant pour pas pode sommet dans l’autre les zones tropavancer, dangereuses sommet dans les zones trop dangereuses politiquement, une région avec de bonnes conlitiquement, région bonnes ditions météoune pour l’été.avec Maisde cela nous conlaisditions météo pour l’été. Mais cela nousNous laissait encore de nombreuses possibilités. sait encore de nombreuses Nous avons presque fait le tour dupossibilités. monde avant de avons faitsur le tour du monde de tomberpresque d’accord la Chine : big avant wall au tomber d’accord sur la Chinefaces : bigde wall au Groenland et au Kirghizistan, mixte Groenland au Kirghizistan, de mixte en Alaska, ethauts sommets enfaces Amérique du en hauts sommets Amérique sud,Alaska, Patagonie… le choix en a été difficiledu! sud, choixplus a été difficile Tous Patagonie… ces lieux nouslefaisant rêver les uns! Tous cesautres lieux! nous faisant plus rêver les uns que les que les autres ! Et justement ! La Patagonie est au proEt justement ! La Patagonie programme de novembre à janvier est avecau Jérémy gramme de novembre à janvier avec Jérémy Folly… Folly… Si vous désirez en savoir plus sur le Team Si vous désirezvisitez en savoir Team: d’Expédition, le plus site sur dule CAS d’Expédition, visitez le site du CAS : http://www.sac-cas.ch/fr/jeunesse/827/teamhttp://www.sac-cas.ch/fr/jeunesse/827/teamdexpedition-du-cas.html dexpedition-du-cas.html

Escalade en fissure sur friends Escalade en fissure sur friends et coinceurs et coinceurs

42 42 42


LA CHRONIQUE DE LA JEUNESSE L’OJ est en quelque sorte un club alpin à part entière du point de vue de l’organisation. Des jeunes entre 18 et 25 ans mènent le bateau de l’OJ ! Ils ont pour responsabilité l’élaboration du programme contenant des sortie tous les week-end et 6 camps annuels encadrés par des moniteurs ayant suivi une Aenean a magna vel pede vestibulum rhoncus. formation J+S d’excursion à ski, d’alpinisme ou d’escalade au niveau moniNulla cursus orci quis tortor. teur ou chef de course. Ce double programme se sépare dans deux classe d’âge : AJ (10-14 ans) et OJ (14-22 ans). De plus, ils gèrent le bus OJ surnommé Ingrid, le local du stamm, les comptes, le groupe de grimpe, leur site internet, leur matériel en prêt, leur relation avec la section et avec Jeunesse et sport.

[Date]

Gross Diamantstock, arête E

Programme du mois : OJ

20.12 Planachaux 26.12-02.01 Camp du Hohberg 05.01 Conférence avalanche 10.01 Cours avalanche

AJ 27-28.12 Visite au Hohberg Pour plus d’infos sur l’OJ, tapez www.ojmoleson.ch ou connectez-vous directement sur FB page OJ Moléson

43


Pigne Pigne de de la la Lé Lé -- dimanche dimanche 6 6 septembre septembre 2015 2015

Myriam Maillard Myriam Maillard Comme l’a si bien dit Elisabeth dans le Commeprécédent, l’a si bienc’est dit souvent Elisabethaux dans le bulletin bleus bulletin précédent, c’est souvent aux bleus de s’y coller pour les récits. A force, ils ou de s’y finissent coller pour les récits. force, de ils ou la elles, aussi par «Achoper elles, finissent aussi par « choper de la bouteille » et osent faire leurs petites debouteille » et osent faire leurs petites demandes. mandes. Trop concentré encore à bien regarder là Trop concentré encore à bleu bien fait regarder là », le souvent où il met les « pattes où il de metphotos. les « pattes le bleu souvent peu Alors»,voici lesfait conditions peu de sur photos. Alorsde voici les conditions posées la terrasse la cabane de Moiposées surdu la terrasse la cabane de Moiry autour pot finalde: Pas de photos rery autour durécit pot !final : Pas de photos reçues, pas de çues, pas de récit ! Le même soir et le lendemain les photos Le même ….C’est soir et le fou lendemain photos pleuvent ce quelescertains pleuvent pas ….C’est fouDonc ce voilà, que certains n’aiment écrire... ils ont n’aiment écrire... Doncet voilà, ilslivre ont rempli leurpas part du contrat je vous rempli leurpar part contrat et je vous livre la mienne ce du récit : la mienne par ce récit : Vendredi au Stamm : Virée incertaine Vendreditemps au Stamm : Virée incertaine puisque maussade annoncé et puis puisque: temps maussade et puis samedi Mail de Yannickannoncé avec confirmasamedi : Mail de Yannick avec confirmation de la course. tion de la course. Dimanche 05:30 : 7 clubistes aux yeux pas Dimanche 05:30 : 7 font clubistes aux yeux pas totalement décollés feu vers le Pigne totalement décollés feu vers Pigne: de la Lé. On choisit font les places en le voiture de l’avant la Lé. On choisit les places en voiture A pour la causette, à l’arrière pour: A l’avant pour la causette, à l’arrière pour « pioncer » encore un peu. « pioncer » encore un peu. On récupère en route le chef de course parOnavec récupère en route le de chef de courseCroiparti le premier train Lausanne. ti avec ledes premier train Lausanne. sement lève-tôt et de fêtards - pas Croitriste sement des lève-tôt et fêtards - pas triste paraît-il. paraît-il. L’avant-goût d’hiver qu’on déguste à notre L’avant-goût d’hiver déguste à notre arrivée au parking du qu’on barrage nous fait sorarrivée au parking barrage nousbœufs fait sortir de suite du sac du bonnets, gants, et tir de suite sac bonnets, gants, bœufsmis et vestes. Trèsdubon choix que d’avoir vestes.en Très bon en choix Odlo haut Odlo bas !que d’avoir mis Odlo en haut Odlo en bas ! Quelques 70 minutes à l’ombre et sur cailQuelques 70 gelés minutes à l’ombre sur cailloux encore suffiront pouret atteindre loux encore gelésdesuffiront pour atteindre la cabane du club Montreux à 2825 m et la cabane du club Montreux à 2825 cette m et 30 minutes pour deme dire qu’avec 30 minutes medonné, dire qu’avec équipe et le pour rythme Odlo encette bas équipeenethaut le … rythme donné, Odlo! en bas Odlo y’a pas plus faux Odlo en haut … y’a pas plus faux ! Petite pause pour déposer le matériel en Petiteet pause pourd’habits déposerpuis le on matériel en trop le surplus continue trop et le surplus d’habits puis on continue

direction le col en zigzaguant entre de gros direction col en zigzaguant entre de gros blocs de le cailloux. On finit par rencontrer blocs de cailloux. On finit par rencontrer les premiers rayons de soleil et avec lui la les premiers de soleil et avec la neige fraîcherayons tombée la veille, en luifine neige fraîche tombée la veille, en fine poudre, à la façon sucre glace sur gâteau poudre, à: Un la façon sucretant glace surlesgâteau chocolat vrai régal pour yeux chocolat Unoreilles vrai régal tant pour les neige yeux que pour :les à entendre cette que pour les oreilles à entendre cette neige crisser sous nos pas (projection commune crisser sous nos pasla (projection commune et instantanée vers saison de ski à venir et instantanée vers la saison de ski à venir et les futures randos). et les futures randos). Au col, on croise une équipe qui rebrousse Au col, on croisenous une équipe rebrousse chemin et pour c’est lequi moment de chemin et pour nous c’est le moment de faire les cordées et les réserves de cordes faire oui, les cordées et les réserves cordes (oui j’ai vu ça au cours de de base, mi(oui oui, ça au cours de base, minute, ça vaj’ai mevu revenir…). nute, ça va me revenir…). Trois commentaires de Francis (oui, je réTrois commentaires Francis (oui, je réviserai mieux pour ladeprochaine course) et viserai mieux pour la prochaine course) et c’est parti pour la grimpette. Yannick joue c’est parti la grimpette. Yannick entre autrespour le rôle du chasse-neige enjoue déentre autres le rôle enpasdégageant un peu tout du ce chasse-neige blanc sur notre gageant peu collent tout ce un blanc passage. Lesungants peusur au notre rocher. sage. Les gants collent un peu au rocher.

Jolie arête, blocs après blocs, cailloux Jolie cailloux, arête, blocs aprèsgoût blocs, cailloux après on prend à cette monaprèsSicailloux, on prend goût à cette tée. la vue depuis le col était plutôtmonpas tée. Sicelan’était vue depuis col était plutôt mal, qu’un le échantillon face àpas ce mal,nous ce n’était qu’un à ceà qui attendait au échantillon sommet duface Pigne qui nous attendait au dessus sommet Pigne 3396 m. Les 4000 en de du Zinal nousà 3396 m. Les 4000 en dessus de Zinal nous font face. On dîne en dessous du cairn, font face. dîne entableau dessoussans du cadre. cairn, face à ce On splendide face à ce splendide tableau sans cadre. 44 44 44


Montée en tête, Sophie est aux anges et nous, pas moins heureux, on apprécie en plus les spécialités maisons offertes généreusement.

Du barrage à la plaine valaisanne, Simon notre ex-pilote de course automobile savoure en silence chaque contour de cette route étroite et sinueuse, mange au passage les quelques voitures jugées trop lentes à son goût et nous on se délecte ma foi de cette conduite sportive.

On négocie un peu l’heure du départ pour profiter encore de ce petit bonheur. L’hiver est au parking ce que l’été est au sommet.

A la tête de notre sortie ce jour-là et avec nos remerciements : Yannick Barraud et avec lui pour partager ce moment : Sophie Monney, Samuel Kreps, Simon Beaud, Michel Beaud, Laurent Andrey, Francis Clément et l’auteure.

A la descente sur le glacier, dans un ciel bleu et un soleil plus que généreux, 2 cordées se faufilent entre les crevasses.

Engelberg àGrindelwald - jeudi 10 au samedi 12 septembre 2015 Georgette Fasel

Premier jour : Soleil, ciel bleu ponctué de

Sentiers aux senteurs forestières, sentiers pentus ou rocailleux, paysages escarpés ou moutonneux, paysages « plus touristiques » nous amènent à la Berggasthaus de Tannalp.

quelques nuages saluent l’arrivée en gare d’Engelberg de clubistes désireux de suivre les pas de Jean-Hippolyte Gumy et de son adjoint Josy Pitteloud. Ne se sont-ils pas donnés pour mission de nous faire découvrir les lieux enchanteurs entre Engelberg et Grindelwald ?

Deuxième jour : Ciel bleu, limpide, montagnes alentours fraîchement saupoudrées de blanc nous incitent à monter, monter pour mieux se dévoiler à nous.

Une légère douche au départ « ravigote » nos muscles. Quelques ondées de rappel pour nous signifier que Tannalp est à 6 heures de marche et qu’il n’est pas question de traîner ! Stafel, Trübsee - à la bonne odeur de soupe thaï !!! - Jochpass, un vrai bonheur de cheminer sous un ciel aux tons et lumières mystérieuses le long du Engstlensee.

Le « Plateau » Tannen ne veut pas être en reste et se donne des airs de paysage norvégien. C’est juste magique ! Emoustillés par tant de beauté, nous gravissons la crête 45 45


Ärzegg, le Balmeregghorn et arrivons à Planplatten non sans avoir pris le temps d’observer chamois et marmottes. Après 3 heures de marche, télécabines spacieuses et modernes évitent à nos rotules du 3ème âge - pardon aux plus jeunes - une descente de plus de 1600 m pour Meiringen. Ah ! Meiringen, ses fameuses meringues de toutes tailles et de toutes couleurs, de quoi faire saliver les plus gourmands en ces temps de Bénichon. Pas de folie ! Nous voulons gravir sans peine le sentier historique, empierré, mousseux à souhait conduisant à Rychenbachfall, petit clin d’œil à Conan Doyle et à son célèbre détective Sherlock Holmes. Murmure joyeux de la rivière, sons aigrelets des cloches de vaches égaient la montée à Schwarzwaldalp.

guons » entre forêt sauvage, tourbières, étangs et myrtilliers. Il nous semble que des lutins vont surgir tant le décor ressemble à un livre pour enfants. Le regard sans cesse attiré par les glaciers environnants, l’arête Mittellegi, les pentes enneigées du Mönch, la paroi nord de l’Eiger, nous avançons au pied du Wetterhorn entre rochers et amanites. Etape courte mais le final en apothéose ! Engelberg-Grindelwald, c’est du dénivelé positif, ce sont des heures de marche, mais c’est surtout 3 merveilleux jours de découvertes, de rires, de plaisir. Le bonheur, quoi ! Merci Jean-Hippolyte pour l’organisation parfaite. Merci Josy pour l’accompagnement musical et la « discrète surveillance » de fin de colonne. Chantal Lattion, Pierre Fasel, Josette Rossmann, Françoise Aebischer, Loyse Revertera, Catherine Weber, Nicolas Siffert et l’auteure.

Troisième jour : « Tut, ta tut », « tut, ta,tut », le klaxon des cars postaux résonne dans le vallon tandis que nous « diva-

46 46


Gummfluh - samedi 12 septembre 2015 Claude Gugler

Dominique les identifie : des vautours fauves (voir bulletin 9/2015). Magnifique ! Mais ils semblent surveiller notre groupe, des fois que… Pour rappeler que nous sommes à la frontière des cantons VaudBerne, un trio de jeunes nous croise avec leur musique de yodle. L'ambiance est festive dans la seconde moitié du groupe. Elle devient même trop bruyante pour le chef qui réévalue la cotation de la course en passant de T-3 à Tais-toi. De retour au chalet Gros Jable, nous prenons un sentier différent de la montée afin de former une boucle. Les nuages se densifient. La dérupe reprend et, en plein couloir herbeux, Daniela décide mériter une pause : assise, souliers ôtés, le message est clair. Cinq minutes de bien-être plus tard, le groupe repart.

Grand

beau ce samedi matin au rendezvous, directement chez le chef et son adjointe. Arrêt à Enney pour embarquer les deux derniers clubistes. Nous quittons le Col des Mosses à l'Etivaz. Equipement au Plan de l'Ouge et le groupe des huit s'échauffe sur un kilomètre au fond de la vallée. Le chef précise que le « bureau des réclamations » est situé en queue de peloton (son adjointe). La grimpée s'engage avec une pente moyenne de 27°, mais par une température plus clémente ! Suite à quelques boutades, le second degré s'installe lorsque l'un des huit photographie un panneau indicateur jaune pour le cas où l'on se perdrait ! Le soleil commence à percer à travers les sapins.

Fond de la vallée, notre sentier se branche sur la route. Dominique et Nicolas se « sacrifient » en allant chercher les véhicules pendant que le reste du groupe jouit de la fraîcheur des pieds dans le ruisseau. Chevaleresques jusqu'au bout, les deux chauffeurs nous amènent nos souliers de ville au ruisseau. Guéguerre des GPS : l'un indique 16 km, l'autre 17 km. Mais les trois GPS sont d'accord avec les 1'250 m de grimpette. Départ pour la laiterie-confiserie de Les Moulins. Bières ou autres, confiseries ou glace, chacun s'offre un plaisir. Nous quittons ce lieu sous les premières gouttes de pluie, laquelle s'est rapidement déchaînée pour tout le reste du voyage. A une heure près…

Col de Jable, 620 m plus haut. Le panorama s'ouvre d'un coup sur l'est, avec de rares nuages. Un sympathique sentier nous permet l'approche de l'imposante paroi rocheuse de la Gummfluh. A son pied nous mettons les casques, les nombreuses bandes de caillasse le justifiant largement. Nous longeons la paroi jusqu'à une vire à 45° qui nous permet d'attaquer la paroi. Impressionnant de loin, simple de près : c'est le T4. Sommet (2'458 m), congratulations et pique-nique sous un beau soleil.

Un beau merci à notre chef Dominique Fracheboud et à son épouse-adjointe Jacqueline pour cet agréable parcours, de la part de Benjamin Sciboz, Daniela Favre (qui a eu la gentillesse de me ramener à la maison), Laurence Catillaz (et ses neiges du Kilimandjaro), Nicolas Siffert (et ses mises à jour de sa musique), Nicole Horner et le chroniqueur.

La descente nous offre un moment de plaisir avec le rutsch dans les éboulis. Nicolas me fit remarquer que le bureau des réclamations a émit une réclamation : j'abîme le chemin. Au-dessus de nous, deux, trois, puis quatre grands oiseaux tournoient. 47 47


Le Catogne / La Dyure: Eperon du Dard Sonntag 20. September 2015 Gabriela Bührer

Ausgeschrieben als erstes 5b hatte die Klettertour von Christophe Zahno dieses Jahr bei vier erfahrenen Kletterern und meiner Wenigkeit Anklang gefunden. Gestärkt und aufgeweckt durch einen Kaffee im Restaurant von Christian Constantin nahmen wir die kurvenreiche Strasse von Les Valettas hoch bis zur letzten grossen Kurve vor Champex. Nach einem 20minütigen Anmarsch erreichten wir den Anfang der Route La Dyure / Eperon du Dard. Schnell wurden die 2 Seilschaften gebildet, eine Dreierseilschaft mit Jan, Christophe und mir, sowie eine Zweierseilschaft mit Yves und Mathieu. Die Route bestand aus 11 Seillängen zwischen 4b und 5b, bei denen es - gemäss Christophe - nur zwei schwierige Schritte zu bewältigen galt. Für Jan, der als erster loskletterte, war aber in der ersten Seillänge nicht DER Schritt schwierig, sondern eher zu entscheiden, ob nach rechts oder links oder geradeaus geklettert werden soll. DEM zweiten dieser Schritte begegneten wir in der 9. Seillänge: im Kamin fand jeder auf seine Art den Weg nach oben - einmal rechts - einmal links - einmal eingeklemmt! Der Fels war super, die Route interessant mit nicht zu unterschätzenden Schwierigkeiten, die Landschaft malerisch, umringt von Pinien, das Wetter sonnig und warm, ein echtes Vergnügen - wäre da nicht der Abstieg gewesen! Zuerst galt es bis zum querliegenden Baumstamm hochzusteigen und dann vorsichtig bis zum ei-

gentlichen Weg hinunterzusteigen, teilweise auch klettern, um nicht Steine loszulösen. Auf dem Wanderweg angelangt joggten die Männer - vermutlich in Rekordzeit - zum Waldweg hinunter, während ich mich langsam Kurve um Kurve nach unten quälte. Den traditionellen Abschluss der Klettertour feierten wir auf der Terrasse eines Restaurants in Champex. Vielen Dank Christophe für diese tolle Tour und meinen Kletterkollegen Jan, Mathieu und Yves für ihre Unterstützung und Kameradschaft.

48 48


Les Cornettes de Bises - dimanche 20 septembre 2015 Madeleine Bovigny Rossy

colonie de bouquetins nous accueille vers « Les Rochers de Chaudin ». Ils se tiennent à poste à un jet de pierre du sentier. Tout le monde s’extasie.

C’est en petit comité que nous prenons la

route du Chablais par ce dimanche annoncé comme ensoleillé. Des résidus de brouillard nous accompagnent sur l’autoroute, puis nous découvrons les Dents du Midi saupoudrées de neige. Arrivés au Flon, le préposé au parcage nous attend de pied ferme : « il reste 18 places après vous, veuillez vous parquer dans les cases correctement s’il vous plaît ! ». On n’a plus qu’à obéir ! Départ en douceur sur la route qui mène « En Verne » puis vers le chalet « Le Cœur ». De là une montée verticale vers le col de Verne où la bise nous y attend, mordante ! Le petit groupe progresse assez rapidement malgré une montée humide dans les pâturages. Je fixe le sol pour ne pas voir le sommet perdu au loin, chercher les plages les moins glissantes et …éviter les escargots ! Bientôt nous atteignons le chalet de « La Calaz ». L’air frais nous chasse vite sur la dernière portion avec une belle récompense : une

La dernière montée se fait sans difficulté vers le sommet … où nous retrouvent deux autres clubistes en mal d’intimité !? Retour par le sentier escarpé, direction tête de Lanchenaire. On devise sur l’itinéraire d’hiver en regardant toutefois où l’on pose ses pieds. Longue descente sur Tanay où le confort du chalet aux accents tibétains nous tend les bras … et sa chaleur ! Reste la descente vers le parking. Nous courons littéralement afin d’économiser nos genoux. 1400 m de montée et autant de descente… qui a dit que je n’avais pas la forme cet été !? Merci au chef de course, Jean-Louis Rossy pour avoir maintenu sa course malgré le petit groupe. Patrice Bapst, Michel Rolle et la scribe du jour.

Grande Dent de Morcles - dim 4 octobre 2015 Yvan Berset

de neige était très fine et tout à fait praticable et ne nous a causé aucun problème pour atteindre le sommet de la crête où se trouve la cabane du Fénestral.

Tout d’abord, tout s’est bien passé, aucun souci à relever ! Rendez-vous à 06:30 au parking de La Chassotte. D’ici nous avons roulé jusqu’à Chiboz, lieu de départ de la randonnée.

La journée était superbe. Nous sommes arrivés après la pluie et avons marché avec un soleil radieux. Nous avons commencé par un terrain d’automne très praticable en voyant au loin les sommets enneigés. Un décor de carte postale. Chemin faisant nous sommes arrivés jusqu’à cette fameuse neige que nous avons embrassé sans hésitation. La couche

49 49


pour la plus grande joie des purs et durs qui n’en avaient pas assez.

Arrivé là, nous avons fait une petite pause pour boire une boisson chaude dans cette belle cabane.

Mais une fois là-haut le plaisir est retrouvé avec une place nous offrant une magnifique vue de la vallée du Rhone. Pur moment de bonheur !

Le temps venu de repartir, notre chef de groupe Jean-Louis a fait une évaluation de la situation et estimé que le passage par la Dent de Morcles était trop dangereux pour la journée. Nous n’avions en effet pas l’équipement nécessaire (crampons, gants, etc.). Nous avons donc modifié l’itinéraire pour une randonnée plus sûre.

Nous avons finalement continué par un sentier très sympa, tantôt avec vue sur la vallée et tantôt sous des arbres pour enfin rejoindre nos véhicules. Bref, une journée fantastique sans le moindre nuage.

La suite de notre randonnée s’est poursuivie sur les bords du lac de Fully (d’un magnifique bleu) jusqu’à la cabane du Demècre où nous avons fait une pause dîner. L’ambiance était très sympa et décontractée.

Si belle, qu’elle nous a donné très soif. C’est pourquoi nous avons été « obligés » de nous arrêter dans une petite buvette pour boire un verre. Fort agréable J Finalement bien rentrés jusqu’à notre lieu de rendez-vous du matin. Avec : Jean-Louis Rossy, chef de course, Patrice Bapst, Simon Beaud, Chantal Chardonnens, Bruno Clément, Pascale Fuzet, Anne-Pascale Geinoz, Claude Gugler, Danièle Haering, Heinz Peter, Laurent Reynaud, Isabelle Seydoux, Nicolas Siffert et l’auteur.

Après quelques bonnes blagues nous avons continué notre route en longeant les crêtes avoisinantes. Puis, nous avons entamé une lente descente. Mais ce n’était qu’illusion de croire que l’effort était terminé car nous avons dû réattaquer une bonne grimpée

Schwyberg en circuit - samedi 10 octobre 2015 Anne Geinoz

lait des sommets escarpés au sud vers les collines au nord… le clou du spectacle étant le Moléson qui émergeait des nuages et se profilait dans le trou d’un bloc de béton géant (vestige d’anciennes constructions) : chacun a posé pour le photographe devant ce Moléson encadré malgré lui…

Une pensée pour toutes celles et tous ceux

qui étaient sous le couvercle des nuages ce samedi 10 octobre… Sur les crêtes du Schwyberg avec Jean-Marie Pasquier comme chef de course et Gérard Vuilleumier comme adjoint nous avons joui d’un soleil qui donnait aux couleurs d’automne un reflet magique. La vue à 360 degrés al-

Partis de Lichtena, nous nous sommes dirigés vers Gurli puis le Gros Schwyberg et 50 50


enfin Hapferen Schwyberg où nous avons pique-niqué… en échangeant quelques souvenirs, dont celui du pique-nique au même endroit l’année précédente où Gérard nous avait gratifié d’une bouteille de Pinot… mais il semblerait que le thé ou l’eau soit plus à la mode cette année ! L’air qui se rafraîchissait nous a fait reprendre notre chemin sur les crêtes puis descendre vers Salervorschis. Dans la descente vers le Lac Noir, notre chef de course nous a présenté, carte et documents à l’appui les 14 parcs naturels régionaux de Suisse. Chacun tentait de deviner quel document correspondait à tel parc… la partie n’était pas gagnée ! Dans lequel évoluions-nous ce jour-là ? Etonnamment celui du Gantrich, qui regroupe 26 communes. Joli moment culturel qui permettait d’imaginer déjà d’autres randonnées ! Pour qui serait intéressé, il existe un site relatif aux parcs suisses : http://www.paerke.ch/fr/index.php ainsi qu’une application pour Smartphone : « parcs suisses ».

périple s’est terminé le long de la Singine chaude, qui, malgré son nom, emplissait de frais le sous-bois. Les batteries étaient rechargées… nous y avons juste ajouté un passage au bistrot pour assurer l’effet dopant de la journée ! Merci Jean-Marie !

Les nuages nous ont alors rejoints. Certains de nous y voyaient la fumée des gros cigares singinois… C’était le temps de continuer notre descente, à travers une bande de forêt qui regorgeait de champignons et de mousse, une ambiance un peu mystérieuse… le son des Ting-Sha, cymbales tibétaines, de Jean-Marie allait-il réveiller les créatures des sous-bois ?... Notre

Ont participé : Jean-Marie Pasquier, chef de course, Gérard Vuilleumier, adjoint, Murielle Robert, Monique Jutzet, Françoise Aebischer, Vérène Fragnière, Doris Aubert, Colette Eggenschwiler et l’auteure.

Tour du Grand Chavalard - dim 11 octobre 2015 Madeleine Bovigny Rossy

Journée

ser ! On joue du klaxon et du volant pour éviter la falaise !

D'Ovronnaz nous suivons la longue route caillouteuse que certains connaissent déjà. C'est jour de chasse - pas évident de croi-

Après un faux départ, le coup d'envoi est donné : Montée en douceur et accueil cordial à Lui d'Août (on se promet d'y revenir). On sue dans la combe vers Petit Pré et la plaine d'Euloi approche à grands pas. Puis vient la longue montée à travers la caillasse, vers le col de Fenestral. Allez on

qui s'annonce « embrouillardée » en plaine avec de belles conditions pour une randonnée en haute montagne. C'est à 8 que nous partons pour l'Erié au-dessus de Chiboz.

51 51


compte : 1-2-3... 50 pas à la minute... et on finit par tous arriver en haut sans heurt... ça y est, c 'est le sommet… et tant pis pour la croix !

en oublie de tirer les cafés ! Descente en rang serré avec vue plongeante sur le lac de Fully et son barrage. Vu l'heure, pas le temps de s'attarder à la chapelle, on remonte dare-dare vers Prampé. La vue sur les Alpes est éblouissante et la descente entre les mélèzes jaunis un régal. Le verre de l'arrivée est bien mérité... pour affronter les bouchons carrossés de l'A9. Qui a pris la frontale ? Nous voici arrivés de nuit ! Promis, l'an prochain on revient... mais 2 jours pour se régaler sur une terrasse bien placée. Merci à Robert, Nathalie, Suzanne et les trois invités : Georgette, Celeste et Antonio de m’avoir suivie sans broncher.

La cabane rutilante nous ouvre les bras et les choucas ouvrent leur bec pour attraper les proies. Le gardien est intarissable... il

52 52


2 x via ferrata dans le Val d’Hérens - samedi 17 octobre 2015 Jacqueline Fracheboud

et la flore, 2 ponts de singes et nous arrivons au sommet du Belvédère.

Tombent les feuilles. Tombent les flocons de neige.

La journée se termine sur une terrasse ensoleillée avec une pensée pour la grisaille de Fribourg.

Tombent tous les projets de course ? Non, un irréductible chef décide de maintenir sa sortie ! Munis de bonnets, gants et doudounes, 6 courageux le suivent. Tombent les conventions : C’est le chef qui offre la tournée du café matinal, un grand merci ! Tombent les températures : 3°C, 2, 1, on sort des voitures douillettement chauffées. Tombent les couches : 10 minutes à peine suffisent pour nous réchauffer et accéder au pied de la via ferrata d’Evolène (3 parties côté K4-K5 avec chaque fois une échappatoire). L’ambiance est au beau fixe, le paysage féerique avec les contrastes entre les couleurs automnales et hivernales. D’échelons en échelons, nous nous élevons régulièrement ; quelques surplombs et nous atteignons la « sortie des héros ». Pierre décide de nous encorder car le chemin de descente surplombant la falaise est humide et glissant. Tombe le verdict : Nous méritons la brisolée royale au chalet de la Paix à Evolène. Le ventre bien tendu, nous nous déplaçons à Nax. Tombent les idées reçues : On peut commencer par descendre avant de s’élancer sur le parcours de la 2e via ferrata (K4 avec une échappatoire). Vue superbe sur la vallée du Rhône, plaisir de toucher un magnifique rocher réchauffé par le soleil, quelques panneaux didactiques sur la faune

Tombent les remerciements pour Pierre Scyboz qui a osé maintenir la course et nous a permis de recharger les batteries solaires et de vivre une merveilleuse journée : Nathalie, Stéphanie, Pascal, Patrice, Dominique et l’auteure.

53 53


Pigne de la Lé - Sonntag 4. Oktober 2015 Andreas Bächler

Dort erhielten wir auch die volle Breitseite der eisigen Bise, die sich im Schatten der „Pigne“ noch eisiger anfühlte. Die letzten, sonst sehr einfachen, 250 Höhenmeter auf dem Grat erwiesen sich durch die zehn Zentimeter Pulverschnee als wahre Herausforderung. Den sicheren Tritt suchend, brauchten wir relativ lange um zum Gipfel zu gelangen. Oben angekommen erwartete uns dann eine majestätische Aussicht, in-

Der Sommer war definitiv vorbei und mit

dem kürzer werden der Tage wurde mir bewusst, dass die Saison für Hochtouren bald zu Ende sein sollte. Motiviert, wohl eine der letzten Gelegenheiten zu nutzen, staunte ich nicht schlecht, als ich um 4 Uhr früh, in die noch tiefe Nacht über Freiburg starrte und mir der Regen und Nebel ein Schaudern über den Rücken jagen liess. Die von mir erwartete Annullierung der Tour blieb jedoch aus, so begab ich mich um 5 Uhr zum Treffpunkt. Die zweistündigen Fahrt ins Wallis, hinauf ins Val d’Anniviers hätte eigentlich den vorhergesagten Wetterwechsel mit sich bringen sollen. Leider tat sich da nichts. Immer noch bei Regen, mussten wir in Grimentz, bei einer Tasse Kaffee, Zeit schinden. Wir gingen es gemütlich an und diese Gesinnung sollte sich den ganzen Tag über erstrecken.

mitten der mächtigen Schneeberge, auf Weisshorn, Zinalrothorn und Co. Ein fantastischer Ort für ein gemütliches Picknick!

Kurz nach 8 Uhr, hatten wir die Autos hinter dem Moiry Stausee parkiert und mit den ersten Lücken im Wolkendach marschierten wir los. Auf der Moräne des stark geschwundenen Moiry-Gletschers bot sich uns ein erstes Farbenspektakel; die Sonne begann sein Bestes zu tun und liess die Landschaft mit ihren Seen, Wasserläufen, Wiesen und Geröllfeldern, in satten Farben erstrahlen. Ein herrliches Spektakel, das jeder und jedem der Gruppe Bilder von Island in Erinnerung rief.

Der Abstieg über den Moiry-Gletscher krönte die Tour. Dabei behielten wir das gemächliche Tempo bei und scheuten uns nicht, wieder und wieder anzuhalten und die herrliche Stimmung auf uns wirken zu lassen und auf Fotos zu verewigen. Im Restaurant beim Stausee durften wir schliesslich auf einen gemütlichen, wunderschönen und sonnigen Tag zurückblicken. Unter der Leitung von Jean-François Savoy waren Béa Gaehwiler, Laurence Catillaz, Livia Bertschy, Pascal Berset und meine Wenigkeit mit von der Partie. Merci à tous !

Nach einer kurzen Pause in der Moiry Hütte, ging es den weiss gepuderten, steinigen Weg hinauf zum Col-du-Pigne wo wir uns anseilten und Steigeisen montierten. 54 54


Nünenenflue « Gemsgrätli » - samedi 11 juillet 2015 (pour terminer et se rappeler ce bel été !) Mathieu Lu-dac

Encore

temps à l’ombre et malgré les chaleurs des derniers jours il fait plutôt frais. Au milieu de la 6e longueur, il faut faire un relais sur sangles ou continuer en corde tendue jusqu’au dernier passage en 5a.

Nous partons à 3 cordées de 2 : Patrick et Benjamin, Mathieu et Simon et enfin Doris et Gaby. La première longueur nous fait travailler la communication par la corde vu qu’il est impossible de s’entendre avec le vent et la position abritée du premier relais. C’est un bon exercice et heureusement, chaque cordée s’était accordée avant de s’encorder. L’arête est équipée de spits aux passages les plus techniques et on peut facilement compléter avec quelques sangles ou coinceurs si on en ressent le besoin. La 3e longueur est surement la plus verticale, mais les prises sont très bonnes et l’escalade évidente. Le rocher est dans l’ensemble très sain. On est la plupart du

L’escalade se déroule sans encombre et sans stress pour tout le monde. Nous sommes seuls dans la voie et prenons le temps de profiter de cette belle journée. Après un petit rappel de 15 m et un dernier petit passage technique, nous rejoignons le sommet vers 12:50. De là, un rappel de 25 m et une sente bien raide agrémentée de quelques petites désescalades nous ramènent au Leiterepass. C'est surement la partie la plus dangereuse de la voie, surtout par temps humide. De là, nos pas nous mènent automatiquement vers une bonne bière et nous célébrons la première réussie de Patrick en tant que chef de course – un grand MERCI

un grand ciel bleu pour ce début d’été splendide. En ce samedi 11 juillet, nous partons faire honneur aux Préalpes, sur l’élégante arête des chamois de la Nünenenflue, véritable tour d’angle du massif du Gantrisch. L’arête a l’air très impressionnante pendant l’approche et pourrait immiscer des doutes dans les esprits. Mais en se rapprochant du flanc de la Nünenenflue, quand on est plus directement en face, on comprend bien l’illusion d’optique : L’arête est loin d’être verticale. Ouf, c’est bien du 5a max. L’approche nous laisse également observer un sauvetage par hélicoptère très matinal au milieu de la via ferrata du Gantrisch.

54 55


Votre agence de voyages toutes

design stanprod © luc perrot

destinations depuis plus de 20 ans

Rue de Lausanne 74 – 1700 Fribourg – 026 347 15 20 – voyages@indalo.ch

Quand la mobilité est synonyme de liberté. Schindler Ascenseurs SA Fribourg chemin de la Cornache 1 1753 Matran/FR

Téléphone +41 26 426 24 24 fribourg@ch.schindler.com www.schindler.ch


DE L’ESPACE POUR

TOUTE LA FAMILLE,

POUR LES

SYSTÈMES D’ASSISTANCE ET BIEN PLUS ENCORE.

La nouvelle Golf Sportsvan. Grandiose. Jour après jour. La voici enfin. La nouvelle Golf Sportsvan. Elle offre un vaste espace à tous les passagers et leurs ba­ gages. Affirmant sa véritable grandeur, cette sportive familiale au design dynamique se dote de moto­ risations économiques et de systèmes d’assistance ultramodernes. Avec ses projecteurs bi­xénon et sa calandre chromée, elle attire tous les regards. Elle vous propose aussi le meilleur du fun – en particulier avec ses tout nouveaux systèmes d’in­ fodivertissement. Mais pas seulement! Un essai suffit pour s’en convain­ cre. Venez faire un tour chez nous et profitez des primes actuelles.

AMAG Fribourg Rte de Villars 103 1701 Fribourg Tél. 026 408 41 41 www.fribourg.amag.ch Partenaires de vente: AMAG Bulle, Rue de Vuippens 55, 1630 Bulle, tél. 026 916 13 13 AMAG Morat, rte de Berne 11, 3280 Morat, Tél. 026 672 84 84


www.saint-paul.ch

Tout finit par une bonne impression. Parce que 12 apprenti-es bénéficient de nos compétences de formateur!

Une entreprise du groupe Saint-Paul


notre expérience a choisi la qualité

JAB - 1630 BULLE 1

w w w . d u p a s q u i e r - s p o r t s . c h

Le Briez 1628 VUADENS 026 912 74 75


Confort et beauté garantis!

Mode

Sport

Orthopédie

www.jeckelmannchaussures.ch    Rte de Thun 5,  1712 Tavel 

Bulletin CAS Moléson 12/2015  

Bulletin mensuel de la section adressé à tous les membres de la section et aux intéressés.

Bulletin CAS Moléson 12/2015  

Bulletin mensuel de la section adressé à tous les membres de la section et aux intéressés.

Advertisement