Page 27

Guide du vélo en ville/Comment se sortir de toutes les situations difficiles ? faire comme si on était seul, ne pas suivre aveuglément le vélo devant vous. Quand vous êtes plusieurs à la queue leu leu, le premier doit informer les autres des obstacles : surface de la route dangereuse, changement de l'accotement...

Que faire en cas d'accident ? La première chose à faire, pour vous et d'autres éventuelles victimes, c'est de prévenir un sur-accident, puis si nécessaire alerter les secours en précisant bien lieu de l'accident, de faire constater et diagnostiquer éventuelles blessures : attention, pas toujours visible tout de suite. Avant de reprendre le vélo, vérifier son état en détail : cadre, roues en particulier. Le plus souvent, vous serez le seul concerné par un accident à vélo : chute, glissade, choc, dû à perte d'équilibre, obstacle ou surface dangereuse sur la route : accidents le plus souvent évitables avec une meilleure habilité et vigilance de votre part. Mais si d'autres personnes sont concernées par l'accident, après s'être occupé des secours et des soins éventuels pour chacun, il faut rassembler le plus d'infos : noms, assurance des protagonistes, constat à l'amiable (pensez à en avoir toujours un sur vous, il a la même fonction que pour les automobilistes, noms et coordonnées de témoins. En cas de fuite d'un des protagonistes, ou de conflit, pensez à relevez les numéros d'immatriculation, relevez les identités et coordonnées de témoins. En tant que cyclistes, vous êtes couverts par votre assurance responsabilité civile, mais vous pouvez également souscrire une assurance spéciale en complément. En ce qui concerne les dommages tant physiques que matériels, gardez à l'esprit que vous le les découvrirez que plus tard. Si pas d'accord sur origine de la faute, demander l'aide des services de police ou de gendarmerie et vérifiez que votre version des faits est bien enregistrée. Défendez vos droits d'usagers de la route face à des policiers ou agents d'assurance peu sensibles à la cause des cyclistes : dans ce sens, ne jamais laisser entendre que vous pourriez être fautif, ne jamais dire que tout va bien pour vous et votre vélo (blessures et dommages peuvent n'être remarqués que plus tard. Si l'on vous fait tomber intentionnellement, c'est rare mais les barjos ça existe, vous pouvez porter plainte pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui. Insistez lors du dépôt de plainte. C'est le procureur, après étude des services de police, qui décidera de la recevabilité de la plainte.

Comment améliorer les relations entre cyclistes et automobilistes ? Avoir une trajectoire prévisible pour les automobilistes, respecter code de la route, donner une image responsable, communiquer : signaler tout changement de direction, ses intentions, remercier d'un geste, établir contact visuel, sourire, faire la grimace... Il y aura toujours des chauffards décrétant que le vélo n'a rien a faire sur la route, surtout quand il est devant lui : coup de klaxon, accélération intimidatrice, doublement serré, insultes... Ne vous laissez pas intimider : gardez la place qui vous revient dans la circulation, ne répondez pas à la provocation inutilement mais faites preuve de pédagogie et de patience avec ces personnes si arriérées et souvent énervées par les difficultés de la circulation automobile en ville : montrez-leur que le vélo rend gai et détendu ! Plus il y aura de cyclistes, et de bonnes pratiques de leurs parts, plus les automobilistes comprendront qu'il faut partager la route. De bonnes pratiques, cela signifie qu'en vélo on doit respecter le code de la route, notamment aux intersections, avec les feux de circulation, les priorités. Être exemplaire : chacun agit pour l'image de l'ensemble des cyclistes. Plus il y aura de vélo, plus la circulation sera fluide (un vélo prend beaucoup moins de place qu'une voiture) pour le bénéfice... des voitures restantes. Bien connaître les situations à risque pour pouvoir les anticiper, réagir rapidement. Rester courtois et respectueux des autres usagers de la route, pour éviter les tensions, mais revendiquer votre place comme la loi l'autorise et les règles de sécurité le préconisent.

26

Guide du Vélo en ville  

Se déplacer en toute sécurité en milieu urbain - vélotaff ou loisir. Les bons conseils.