Issuu on Google+

e t

d ĂŠ m o c r a t i e

LYA N N A J

Soyez acteurs du dÊveloppement durable : participez à la Semaine de l’Agenda 21 ! - Du 15 au 20 novembre 2011 -

ThÊâtre participatif Mardi 15 novembre -19 h - Terrasse du Centre nautique Les comÊdiens vont prÊtexter des situations pour nous entraÎner à Êchanger, exprimer des prÊoccupations et trouver des solutions au dÊcloisonnement. Stand d’information Agenda 21 Mercredi 16 novembre - 16h à 18 h - Local Club-Petite Anse Sensibilisation des habitants aux enjeux du DÊveloppement durable et à leur rôle de citoyen co-acteur de l’Êvolution des mentalitÊs. Causerie-dÊbat Mercredi 16 novembre - 18h à 20h - Local Club de Petite Anse ThÊmatique  hommes-femmes  animÊe par le sociologue Serge Domi. Comment dÊsamorcer les conflits et apaiser les relations ? Village DÊveloppement Durable Jeudi 17 novembre- de 8h à 14 h - place de l’Êglise- Bourg Une dizaine de stands animeront la matinÊe autour des 4 axes du dÊveloppement durable : Êconomique, social, environnemental et culturel. ConfÊrences-dÊbats Jeudi 17 novembre - 10 h Mairie et 18 h terrasse du Centre Nautique 1ère confÊrence animÊe par AndrÊ Lucrèce sur la cohÊsion sociale 2ème confÊrence animÊe par un nutritionniste  BIO : mythe ou rÊalitÊ ?  ConfÊrences-dÊbats vendredi 18 novembre - 10 h en Mairie et 18 h terrasse du Centre Nautique 1ère confÊrence autour de la thÊmatique intergÊnÊrationnelle et de la transmission du savoir des grandes aux jeunes personnes 2ème confÊrence consacrÊe aux risques majeurs et animÊe par AlbÊric Marcellin (PrÊsident de l’UniversitÊ Populaire de PrÊvention des Risques Naturels) MarchÊ agricole Samedi 19 novembre à partir de 6 h sur la place de l’Êglise - Bourg RandonnÊe pÊdestre Dimanche 20 novembre – rendez-vous à 6 h devant le Centre Nautique EXPOSITION PEINTRES ARLÉSIENS EN MAIRIE TOUTE LA SEMAINE Œuvres inspirÊes par la nature et la biodiversitÊ EXPOSITIONS INTÉRACTIVES DANS LES ÉCOLES  ma jolie poubelle  à Gallochat,  Maman d’lo  à Petite Anse,  l’Ênergie, je maÎtrise  au Bourg. NE MANQUEZ PAS LE RENDEZ-VOUS DU GRAND FORUM DE L’AGENDA 21

Samedi 26 novembre 18 h à la Paillote du Bourg. Synthèse des travaux effectuÊs par les 8 ateliers de l’Agenda 21 auxquels ont participÊ 74 arlÊsiens sous l’Êtendard :

les habitants arlĂŠsiens acteurs de solutions

Quoi de neuf ?

Une arlÊsienne remporte le concours photos  Tour des yoles 2011  organisÊ par France Antilles Marie-Annette Fournier est l’heureuse laurÊate avec cette photo prise sur la plage du Bourg au dÊpart de l’Êtape arlÊsienne, dimanche 7 aoÝt dernier. Sa photo est la 1ère plÊbiscitÊe, parmi les 344 postÊes par mail, par un public d’internautes. Marie-Annette a gagnÊ un appareil photo numÊrique rÊflex Canon.

p a r t i c i p a t i v e

E

xpert et pionnier en constructions parasismiques à la Martinique, Laurent Bellemare affiche un joli cursus et une belle rÊussite professionnelle. Ni l’un ni l’autre n’ont altÊrÊ sa philosophie humaniste, son fort sentiment d’appartenance caribÊen et sa motivation à faire avancer les choses dans son pays. Directeur du dÊveloppement au sein du Syndicat Mixte d’ÊlectricitÊ de Martinique, Laurent est dotÊ d’un diplôme de docteur-ingÊnieur en mÊcanique ÊnergÊtique, obtenu après 10 ans d’Êtudes à Paris puis à Marseille.  Je ne me suis jamais senti bien à Paris. A Marseille ça allait mieux, mais j’ai toujours eu en tête d’acquÊrir des compÊtences pour mieux revenir sachant qu’on a besoin, chez nous, de gens diplômÊs. C’est pour cela que j’ai choisi une spÊcialisation dans le parasismique qui concerne une problÊmatique majeure en Martinique . Originaire de Fort de France, cet arlÊsien de cœur est installÊ depuis 2001 à Cocoyer (quartier Gallochat) oÚ il a construit sa maison bioclimatique  toute en bois, rÊsistante, parasismique et peu coÝteuse . Souvent montrÊe en exemple, cette dernière est un modèle du genre en matière de dÊveloppement durable : ventilation, isolement, flux d’airs traversants et dotÊe de tous les Êquipements : panneaux photovoltaïques, centrale d’Êpuration, chauffe eau solaire, citerne de rÊcupÊration d’eau de pluie, composte. Un jardin crÊole aux arbres fruitiers et plantes mÊdicinales vient agrÊmenter le tout.  Ici, c’est facile tout pousse tout seul ! . La conception intÊrieure est rÊvÊlatrice de la mentalitÊ de l’intÊressÊ : il n’y a pas de portes hormis celles de l’entrÊe et des toilettes , et en guise de mezzanine sans garde corps, un immense filet similaire à un hamac gÊant trône comme dans un catamaran. Laurent a imaginÊ cet espace  à vivre ensemble  et ce n’est pas sa femme professeur de technologie ou ses enfants de 10 et 6 ans qui se plaindront de l’inventivitÊ dont la famille profite pleinement. L’implication de Laurent Bellemare dans la vie arlÊsienne s’illustre par sa prÊsidence du comitÊ de quartier de Gallochat, sa participation aux ateliers de l’Agenda 21 et son souhait d’intÊgrer tout prochainement le conseil d’administration de l’Office du Tourisme. A ce propos, il considère qu’il faut être très vigilant et ne pas laisser la porte ouverte aux Êventuelles structures hôtelières;  ce sont les bungalows locaux, les chambres d’hôtes, les hÊbergements saisonniers proposÊs par les habitants qu’il faut dÊvelopper. Il avance la bonne idÊe de crÊer notre propre label oÚ les critères seraient ceux de la qualitÊ de l’accueil, la dÊcouverte culturelle et culinaire, la proximitÊ avec les locaux. Pour Laurent, le martiniquais aspire à être son propre patron et non à servir en raison d’une mÊmoire forcÊment douloureuse autrement dit plus crument  je ne suis plus esclave‌  L’intÊressÊ croit aussi beaucoup aux initiatives, aux idÊes nouvelles et au partage des savoirs-faire. La crÊation d’une coopÊrative agricole ou d’une bourse d’Êchanges et de trocs entre arlÊsiens mÊriterait, à son sens, d’être creusÊe. Il imagine aussi que la mise en place d’une structure d’accompagnement des artisans permettrait à nombre de projets de se concrÊtiser. Laurent parle avec enthousiasme de ces arlÊsiens douÊs comme le surnommÊ  Zion  qui sait faire des toits  typiques, frais et solides  avec des bouchons de canne, ou de Jean-Michel Frou vÊritable artiste du bois, ou encore un certain Simon  qui est capable de faire pousser des tomates sur un bout de roche ! . Autant de talents mÊconnus et de savoir-faire à transmettre aux jeunes et aux chômeurs plaide judicieusement l’intÊressÊ. Avec la mise en place de 25 centrales photovoltaïques en Martinique, l’engagement des politiques à dÊsormais construire tous les Êtablissements publics aux normes parasismiques, le dÊveloppement des Ênergies renouvelables, la sensibilisation de la population, notre spÊcialiste considère qu’il y a une bonne dynamique qui va être intensifiÊe et consolidÊe avec la fusion du Conseil GÊnÊral et RÊgional. Le concepteur d’isolateurs de 3ème gÊnÊration*, garde toute sa fraicheur pour reprendre des cours de guitare, afin de se perfectionner avec notre professeur local Patrick BrunÊ. C’est ce qui fait la personnalitÊ et le charme d’un pro de haut niveau qui ne s’y croit pas du tout. Peut-être le naturel de ses dreadlocks, adoptÊes dès le dÊbut de ses Êtudes, veille à ce qu’il Êmane de lui des vibrations positives‌ * Combinaison des 2 dispositifs d’isolation et d’amortissement des Ênergies reçues par une maison en cas de sÊisme.

N° 116 Oct. 2011

CONCRÉTISATION DES PROJETS

Les travaux vont bon train ! (voir toutes les informations et photos en page 3)

+PYLJ[L\YKLSHW\ISPJH[PVU!,\NuUL3HYJOLY‹*VUJLW[PVUYtKHJ[PVU WOV[VZ!3`UKH/HKKHK  ‹4HX\L[[L!(UUH3L4HZZVU‹0TWYLZZPVU!7HYLU[OuZL,_WSVP[H[PVU

A r l ĂŠ s i e n s

En haut : Ă  gauche la Ravine Mansor, Ă  droite la future ĂŠcole du Bourg. En Bas : Ă  gauche le Hall des sports, Ă  droite la Route de la Plaine.


A g e n t s

e t

s e r v i c e s

m u n i c i p a u x

05 96 68 62 02

Salle comble le 14 octobre en Mairie, avec une soixantaine d’arlésiens toute ouïe face aux explications captivantes de mesdames Herté et Chamoiseau de l’Association Alzheimer Martinique. Les intervenantes ont trouvé les mots justes pour traiter l’aspect médical et surtout psychologique de cette maladie du cerveau. La réactivité du public, les témoignages et les questions des participants, les passages de l’émotion au rire, les applaudissements nourris ont illustré à quel point ce sujet douloureux fut remarquablement traité.

ÉLECTIONS

Consultations gratuites “ Etre écouté et conseillé “

sur rendez-vous à la Paillote du Bourg s Psychologue le mardi 2 fois par mois (Rendez-vous : tél au CCAS 05 96 68 62 02 ou au CRIAAD 05 96 74 41 07) s Conseillère économique et sociale – tous les lundis de 8h à 12 h (Rendez-vous : tél au CCAS)

ENVIRONNEMENT 05 96 68 62 02

RÉACTUALISATION DES LISTES ÉLECTORALES Les administrés qui souhaitent s’inscrire sur les listes électorales de la ville des Anses d’Arlet doivent se présenter au service des élections avant le 31 décembre 2011 munis des pièces suivantes : photocopie à jour de leur carte nationale d’identité ou de leur passeport, justificatif de résidence (bail, facture EDF ou téléphone), ancienne carte d’électeur (s’ils en possèdent une). Les électeurs inscrits sont priés de signaler tout changement de nom ou d’adresse ainsi que de vérifier qu’ils sont bien inscrits dans le bureau de vote dont ils doivent dépendre.

COMMUNICATION 05 96 68 6 2 0 2

FESTIVITÉS DE FIN D’ANNÉE

On compte sur vous !

Mannequins d’un jour : défilé en tenues créoles traditionnelles et contemporaines au cours du show programmé le 20 décembre à 18 h, contactez : Jeannick Pivetal en Mairie. Cordons bleus : rejoignez notre équipe pour confectionner des spécialités culinaires de Sainte Lucie et Marie Galante. Contactez : Carinne Rised à l’Office du Tourisme. Artistes et artisans en tous genres : exposez au village aménagé à l’entrée du Bourg. Contactez Jessy Zaïre en Mairie. Détenteurs d’objets du patrimoine : prêtez les pour les faire découvrir pendant l’exposition « Salon Dité Péyi ». Contactez Carinne Rised à l’Office du Tourisme.

e t

A c t i o n

m u n i c i p a l e

C O N C R É T I S AT I O N D E S P R O J E T S

SOCIAL Conférence-Débat sur la maladie d’Alzheimer : 5 sur 5

E l u s

OPÉRATION COLLECTE DES PILES USAGÉES

“ Pile- poil “ Des collecteurs de piles usagées viennent d’être installés au sein des services municipaux, des écoles et chez quelques commerçants afin de lutter contre leur dispersion dans la nature. Une sensibilisation des écoliers a également eu lieu avec la remise de « mini batribox » et d’un livret d’information explicatif sur la toxicité des piles usagées pour l’environnement et le processus de recyclage mis en place.

AFFAIRES ÉCONOMIQUES ET TOURISTIQUES MISE EN PLACE DE L’OFFICE DU TOURISME ARLÉSIEN Le Maire Eugène Larcher invite la population ainsi que tous les acteurs économiques de la Ville à venir assister à l’élection du Conseil d’Administration et du Bureau de l’Office du Tourisme. SAMEDI 5 NOVEMBRE 2011 À 16 H EN MAIRIE

D

epuis 11 ans au service de la mairie, Jessy Zaïre est rattachée au Secrétariat Général ; De par ses fonctions, elle réceptionne et diffuse tous les courriers en entrance et en partance ; elle est donc au courant de tout ce qui concerne les échanges écrits entre l’administration, les élus, les habitants et les interlocuteurs externes. Ì[YLH\MHP[KL[V\[LZSLZHMMHPYLZT\UPJPWHSLZS»PU[tYLZZLJHYJLSHSHWSVUNLH\Jµ\YKLS»HJ[\HSP[tKL SH=PSSL1LZZ`JVUZPKuYLX\LZHTPZZPVUWHYUH[\YL WVS`]HSLU[L LZ[ \UL THYX\L KL JVUÄHUJL n ZVU tNHYK,SSLL_PNLLULMML[KLSHWHY[KLS»PU[tYLZZtL JVUÄKLU[PHSP[tYtHJ[P]P[tL[KPZWVUPIPSP[t7V\YYtZ\TLYZHWOPSVZVWOPLH\[YH]HPS1LZZ`MHP[YtMtYLUJL H\_MHTL\_ZPUNLZKLSHZHNLZZLX\PWVZLU[SL\YZ THPUZZ\YSLZVYLPSSLZSHIV\JOLL[SLZ`L\_ 7HYTP ZLZ KPMMtYLU[LZ HJ[P]P[tZ 1LZZ` YtKPNL KLZ JVTW[LZYLUK\ZKLZÄJOLZK»PU[LY]LU[PVUWYtWHYLSLZJVUZLPSZT\UPJPWH\_L[]LPSSLH\YLZWLJ[KLZ WYVJtK\YLZ L[ KLZ KtSHPZ ,SSL LZ[ IPLU Z„Y H\ZZP ZVSSPJP[tLKPYLJ[LTLU[WHYSL4HPYLL[SH+.:+L [V\[L MHsVU PS LZ[ UH[\YLS WV\Y LSSL KL ZL TL[[YL LUX\H[YLWV\YYLUKYLZLY]PJLL[JOHJ\UZHP[X\»PS WL\[JVTW[LYZ\YLSSL +\YHU[ZVUWHYJV\YZWYVMLZZPVUULS1LZZ`Ht[t[V\Y n[V\YH\ZLY]PJLKLZHYJOP]LZnS»,[H[*P]PSL[H\ZLJYt[HYPH[WHY[PJ\SPLYK\4HPYL(]HU[JLSHLSSLHYt\ZZP\U)(*ZJPLU[PÄX\LW\PZSLJVUJV\YZK»PUÄYTPuYL *L KLYUPLY UtJLZZP[HP[ K»HSSLY Z\P]YL \UL MVYTH[PVU LU-YHUJLL[nS»PKtLKLYLWHY[PY]P]YLSnIHZ1LZZ` YLUVUsHnJL[[L]VPL0SMH\[KPYLX\»nHUZ1LZZ` HWHZZtSHuYLTVP[PtKLZH]PLLUTt[YVWVSLH]LJ SLYv]LUVUKPZZPT\StnJOHX\L]HJHUJLLZ[P]HSLH\_ (UZLZK»(YSL[KLYL]LUPYOHIP[LYJOLaLSSL1LZZ`H KtI\[tZHJHYYPuYLLUTHPYPLLUZHPZPZZHU[S»VWWVY[\UP[tK»\UJVU[YH[K»LTWSVP1L\UL *LKLYUPLYPUH\N\YLYHKLZVUWHYJV\YZWYVMLZZPVUULS Q\ZX\»n ZH [P[\SHYPZH[PVU LU  (\QV\YK»O\P LSSL WYVQL[[L KL WHZZLY SL JVUJV\YZ KL YtKHJ[L\Y KLSHMVUJ[PVUW\ISPX\L[LYYP[VYPHSL :V\Z KLZ KLOVYZ [YuZ MtTPUPUZ 1LZZ` AH{YL LZ[ KLW\PZ[V\QV\YZ\UNHYsVUTHUX\tX\PS»HZZ\TL [YuZIPLU-VV[IHSSL\ZLtTtYP[LJVTWt[P[L\YKHUZ S»oTL IYPJVSL\ZL SH QL\UL MLTTL ZL ZLU[ KHUZ ZVU tStTLU[ H]LJ ZLZ JVWHPUZ THYPUZ WvJOL\YZ KL 7L[P[L (UZL L[ HMMLJ[PVUUL SLZ ]PYtLZ LU TLY WV\YWvJOLY1LZZ`ZHP[H\ZZPZ»PTWSPX\LYKHUZSH ]PLHZZVJPH[P]LHYStZPLUULLUH`HU[t[tWHYL_LTWSL[YtZVYPuYLWV\Y(UZLZK»(YSL[-VV[IHSS*S\I 7V\Y1LZZ`SLZTHz[YLZTV[ZH\_(UZLZK»(YSL[KL]YHPLU[v[YL­S»tK\JH[PVUS»LUJHKYLTLU[L[S»HJJVTWHNULTLU[®KLZLUMHU[ZL[KLZQL\ULZ,SSLµ\]YLK»HPSSL\YZnZHMHsVUWV\YIVVZ[LYJL\_H\WYuZ KLZX\LSZ LSSL H KL S»PUÅ\LUJL ,U JL X\P JVUJLYUL S»t]VS\[PVUKLZ(UZLZK»(YSL[1LZZ`HWV\YSLKt]LSVWWLTLU[ [V\YPZ[PX\L \UL YLJL[[L WLYZVUULSSL X\P TtYP[LYHP[KLMHPYLZVUJOLTPU!PSMH\[ZLKtIYV\PSSLY WV\YMHPYL]LUPYSLZ[V\YPZ[LZH\TVPUZ\ULMVPZH\_ (UZLZK»(YSL[JHYSHWS\WHY[K»LU[YLL\_VU[\UJV\W KLMV\KYLWV\YUV[YLJVTT\UL,UZ\P[LPSMH\[WYVÄ[LYKLJL[[L]LU\LWV\YSL\YMHPYLYLUJVU[YLYK»H\[OLU[PX\LZHYStZPLUZ*»LZ[WV\YLSSLSHTLPSSL\YLMHsVU X\»PSZWHY[LU[H]LJWV\YZL\SLLU]PLJLSSLKLYL]LUPY

Zoom sur les travaux en cours UNE ROUTE EST NÉE : LE QUARTIER LA PLAINE BIENTÔT RELANCÉ La construction d’une route d’1 km 800, qui sillonne le quartier de Plaine, de sa partie basse aux hauteurs de son plateau, sera achevée à la fin de l’année. Cette route est un levier pour l’essor de ce quartier qui regorge de ressources naturelles exceptionnelles avec ses terres fertiles, sa végétation luxuriante et sa biodiversité. L’ancien « grenier des Anses d’Arlet » compte reconquérir toutes ses lettres de noblesse grâce notamment au projet programmé de ferme d’agritourisme, avec hébergement touristique intégré, sur une parcelle de 95610m2. COÛT TOTAL : 470 828 Euros dont FEADER (258 802 Euros) CONSEIL RÉGIONAL (99 539 Euros) - COMMUNE (12 487 Euros). NOUVELLE ÉCOLE DU BOURG : MODERNE, SPACIEUSE ET PARASISMIQUE La nouvelle école Jacques Lucéa flambante neuve, qui devrait accueillir 120 élèves et corps enseignants, est construite sur une surface de 3225m2. L’école disposera de 12 classes et d’aires de jeux extérieures couvertes et découvertes. L’école bénéficie de tous les équipements fonctionnels : ascenseur, espace dédié aux sciences expérimentales et à l’art plastique, infirmerie, locaux administratifs, salle d’accueil, sanitaires élèves, personnel et visiteurs. Parallèlement, la rénovation complète du restaurant scolaire existant permettra aux élèves et aux collégiens de déjeuner dans un réfectoire moderne et confortable. COÛT TOTAL : 5 234 723 Euros dont FEADER (4 147 995 Euros) - RÉGION (786 728 Euros) - COMMUNE (300 000 Euros). RECALIBRAGE RAVINE MANSOR : SÉCURISATION DES HABITATIONS ET FAISABILITÉ DU PROJET D’AMÉNAGEMENT DE LA ZAC KALIMÉ Ces travaux d’aménagement concerneront la partie amont de la Ravine Mansor du pont de la RD 37 jusqu’à la résidence Oxygène. Il s’agit de construire un canal rectangulaire en béton afin de lutter contre les crues en recalibrant la ravine. Les deux objectifs poursuivis sont la protection des habitations riveraines et la mise hors d’eau de la zone Kalimé. Cette condition étant indispensable pour mener à bien le projet d’aménagement commercial prévu sur cette zone : libre service et parking. COÛT TOTAL : 1 265 000 Euros dont CONSEIL RÉGIONAL (540 000 Euros) – FEADER (400 000 Euros) - ÉTAT ( 295 000 Euros) - COMMUNE (30 000 Euros). Programmation : 4 mois de travaux à compter du 5 octobre.

RÉHABILITATION HALL DES SPORTS DE GRANDE ANSE Le Hall des Sports en sommeil depuis plusieurs années (suite aux dégâts engendrés par Dean) est en travaux pour une durée de 4 mois. Au programme de cette réhabilitation: une nouvelle charpente de couverture, un sol entièrement carrelé, la mise aux normes de l’électricité et de la plomberie, les menuiseries intérieures et extérieures ainsi que l’aménagement des équipements sportifs. COÛT TOTAL : 1 200 000 Euros dont Conseil Régional (600 000 Euros) - CONSEIL GÉNÉRAL (240 000 Euros) - ÉTAT (120 000 Euros) - COMMUNE (240 000 Euros). AMÉNAGEMENT ENTRÉE DU BOURG A l’initiative de l’Espace Sud, chaque entrée de ville des 12 communes du territoire sud est aménagée et embellie par une œuvre artistique identitaire. Aux Anses d’Arlet, on a choisi la symbolique de la conque de lambi entourée de filets de marins pêcheurs évoquant le mouvement des vagues de la mer. Cette sculpture sera placée au centre du carrefour giratoire et entourée d’un parterre de fleur en forme d’étoile de mer. COÛT TOTAL : 83 000 Euros - FINANCEMENT : Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique. Les études concernant la réhabilitation de la Mairie et de la Bibliothèque Aimé Césaire sont réalisées, leurs travaux respectifs sont programmés en début d’année 2012.

OPÉRATION SÉCURITÉ ROUTIÈRE Sensibilisation des collégiens au port du casque sur 2 roues Gendarmes et association de motards se sont mobilisés, le 13 octobre, pour motiver les collégiens au port indispensable du casque et à la conduite sobre. En Martinique, on comptabilise déjà pour 2011, 107 accidents en 2 roues (soit une augmentation de 30 % par rapport à 2010) dont 68 blessés graves et 8 tués.

87

C’est le nombre d’arlésiens qui ont voté au second tour de la primaire socialiste, dimanche 16 octobre ( 54 voix pour F. Hollande et 33 pour M. Aubry)


zot o kouran 116