Page 49

Les belles pousses de Lausanne Jardins Laboratoire à ciel ouvert unique en son genre et prétexte à la balade en ville, la manifestation Lausanne Jardins dévoile ses interventions paysagères le 15 juin. Monique Keller, sa commissaire, évoque l’orientation « pleine terre » de cette sixième édition.

ESPACES VERTS

Propos recueillis par Viviane Menétrey

Tous les 5 ans, la manifestation de paysagisme Lausanne Jardins invite le public à découvrir le long d’un parcours en ville des installations paysagères. Pour cette édition 2019, qui se tient de juin à octobre, Lausanne Jardins s’étend d’est en ouest, en suivant le tracé de la ligne de bus n° 9. L’architecte et journaliste Monique Keller, commissaire de la manifestation, a choisi de mettre en valeur la pleine terre au travers d’une trentaine de jardins contemporains, dont 24 sont issus d’un concours international. Parcs, places, passages sous voies, cours intérieures, un carrefour et même un parking ont été investis par les équipes de paysagistes sélectionnées, donnant à voir ces lieux sous un autre jour. Un exercice de réhabilitation d’une nature invisible, d’un sous-sol muselé, qui rappelle que sans lui la vie serait impossible en ville. Pouvez-vous en dire un peu plus sur le thème de la « pleine terre » retenu pour cette édition ? Monique Keller : C’est d’abord un thème essentiel en ces temps de dérèglement climatique. En le choisissant, nous voulions montrer que même si la pleine terre – ces quelques espaces urbains qui n’ont jamais été bétonnés – est souvent invisible en ville, elle rend de précieux services à ses habitants. Elle est une condition nécessaire pour que les grands arbres puissent se développer et assurer ombre et fraîcheur lors des grosses chaleurs. Elle permet de réguler les inondations en absorbant l’eau lorsqu’il pleut et garantit la biodiversité grâce aux organismes et aux insectes qui la composent et qui servent de nourriture aux oiseaux et aux mammifères. Sans pleine terre, la vie serait tout simplement impossible. Sans oublier que le sol est également un lieu de mémoire, puisqu’il raconte notre histoire. → 47

Profile for LAUSANNE TOURISME

The Lausanner: Nature Urbaine  

The Lausanner: Nature Urbaine  

Profile for jiempe