Issuu on Google+

Éco-Nature 345, boulevard Sainte-Rose Laval, QC H7L 1M7 450-622-1020 / www.parc-mille-iles.qc.ca

Bulletin bi-annuel Hiver 2009-2010 ISSN : 1920-7824 Bonjour à vous, membres, partenaires et bénévoles du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles !

Voir p.2-3

Nous avons mille et une « infos » à vous communiquer ! Nous vous annonçons d’abord que notre Bulletin aux membres s’appellera désormais Le Mille Infos. Nous tenons à remercier en premier lieu nos fidèles partenaires, les villes de Laval et de Rosemère, les gouvernements du Canada et du Québec et la Fondation de la faune du Québec, pour leur aide précieuse, année après année. Nous sommes également reconnaissants à la Conférence régionale des élus de Laval et des Laurentides de leur support financier qui nous aide à réaliser des projets spéciaux. Nous n’oublions pas non plus tous les autres partenaires, municipalités riveraines, membres et bénévoles qui, de près ou de loin, contribuent à la réalisation de notre mission soit de protéger, conserver et mettre en valeur prioritairement la rivière des Mille Îles et ses affluents avec l’appui de la communauté et pour le bénéfice de celle-ci. L’année 2009 est une année de projets d’envergures. Nous travaillons à la phase II de la Route bleue qui consiste en son implantation dans les municipalités. Aussi, une nouvelle équipe de scientifiques est afférée à compiler des données sur des terrains jamais inventoriés auparavant dans le but de les inclure dans le Refuge faunique de la Rivière-desMille-Îles. Éco-Nature réalise simultanément, avec des firmes spécialisées, un plan concept pour un nouveau centre d’interprétation, un plan d’affaires et une étude technique pour le bâtiment d’accueil du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles. À tous ces projets s’ajoutent des contrats de services conseils experts avec plusieurs municipalités dont Terrebonne, Saint-Eustache, Boisbriand et Lorraine. De plus, notre volet d’actions écocitoyennes nous a permis de travailler avec des partenaires tels les cégeps Lionel-Groulx et Montmorency, les compagnies Alcoa, TD canada Trust, ainsi qu’avec des écoles, pour renaturaliser des berges et réaliser des corvées de nettoyage.

Voir p.6-7

Voir p.4-5

Le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles… Destination plein air, à portée de main ! Pas moins de 63 568 visiteurs ont fréquenté le Parc de la Rivière-desMille-Îles entre mai et octobre 2009 ! On en dénombrait 58 015 pour la période hivernale 2009. Ce sont donc pas moins de 121 584 visiteurs qui ont participé à l’une ou l’autre des activités offertes au Parc de la Rivière-desMille-Îles au cours de l’année 2009.

Pépé

Ce taux de participation démontre que le Parc est un attrait écotouristique incontournable dans la région ! Merci à vous tous, chers utilisateurs, d’avoir choisi le Parc de la Rivièredes-Mille-Îles comme destination plein air !

L’été dernier, les conditions météorologiques pluvieuses ont eu comme conséquence de faire diminuer la fréquentation du Parc d’environ 20%. Nous souhaitons un hiver magnifique pour la pratique de sports à l’extérieur. Nous vous invitons à venir en grand nombre pratiquer une des activités offertes au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles et au club de ski Les Coureurs de Boisés. Notre équipe se prépare actuellement à vous accueillir pour la saison hivernale 2010. Au plaisir ! Denise Filiatrault, présidente d’Éco-Nature Robert Bisson, directeur général d’Éco-Nature

Michel Leblond


Des nouvelles du Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril de la rivière des Mille Îles… Attention, accès réservé aux tortues !

Tortues géographiques Georges Lachaîne et Élaine Presseau

Vous pourrez bientôt apercevoir aux abords de l’île Saint-Joseph des bouées limitant l’accès à la rive sud de l’île. En effet, les tortues géographiques utilisent ce site pour s’exposer au soleil, comportement qui leur est essentiel et qui leur fournit l’énergie nécessaire pour croître et pondre leurs œufs. Le but de ce projet est de limiter leur dérangement par les plaisanciers et de sensibiliser ceux-ci à la situation précaire de cette espèce.

L'installation de ces îlots flottants sera possible grâce au Fonds Écomunicipalités IGA et du jour de la Terre. Ce projet s'inscrit dans les visées du groupe de mise en œuvre (dont Éco-Nature fait partie) pour le rétablissement de la tortue géographique.

Martinet ramoneur Éco-Nature participera à des actions visant le rétablissement du martinet ramoneur, une espèce désignée menacée au Canada. Cet oiseau de petite taille nidifiait autrefois dans les cavernes et les arbres creux. Après la colonisation, il a su profiter de nouveaux lieux artificiels pour nicher, tels les cheminées, ce qui lui a valu son nom de « ramoneur ». Cependant, la démolition des vieux bâtiments, la conversion des cheminées classiques et le ramonage de celles-ci, ont grandement réduit le nombre de sites de nidification et de repos de l’espèce. Grâce à l’expertise du Regroupement QuébecOiseaux et aux fonds de la banque-caïman du Biodôme de Montréal, Éco-Nature souhaite restaurer une cheminée désaffectée sur l’île aux Fraises afin de favoriser son utilisation par le martinet ramoneur.

Cheminée de l’île aux Fraises

Martinet ramoneur Francis Bossé

Sensibilisation aux espèces en péril dans la communauté Encore et toujours, il sera important de renseigner la communauté sur la protection de l’environnement et sur les actions visant à l’améliorer. Voici un aperçu du rayonnement communautaire dont les espèces en péril ont bénéficié encore cette année : Fête de la famille à Fabreville

Kiosques tenus… Au Cégep Lionel-Groulx dans le cadre du jour de la Terre / À la Fête de la famille de Fabreville / À la Fête de l'environnement de Saint-Eustache / À la Fête de la pêche de Lachenaie / Pour les Festivité de l'ouest de l’île / Lors d’événements spéciaux au Centre de la Nature de Laval / À la Fête des citoyens au parc riverain de Bois-des-Filion / Au cégep Montmorency dans le cadre de la Quinzaine des Sciences

Conférences données… Aux élèves de l’école Sainte-Béatrice / Aux citoyens de Saint-Eustache / Au personnel du Groupe Plein Air Terrebonne (GPAT) / Aux riverains de Rosemère / Aux étudiants du cours d’erpétologie de l’Université de Montréal / Au grand public lors de la soirée d’inventaire sur les chauves-souris dans le cadre des 24 heures des sciences / Au grand public lors de la journée des ressources naturelles du MRNF Entrevues radio, télévision… ƒ ƒ ƒ ƒ ƒ

Entrevue radio sur l’implication des citoyens dans les projets scientifiques et les activités de recherche sur la tortue géographique, au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, à Radio Centre-Ville, 102.3 Fm. Entrevue sur les espèces en péril de la rivière des Mille Îles, à l’émission Vivre à la télévision régionale de Laval (TVRL). Entrevue concernant la tortue géographique, à l’émission Le Code Chastenay, qui sera diffusé sur les ondes de TéléQuébec , le 16 mars 2010. Entrevues sur la tortue peinte et sur les espèces introduites présentées en 2 épisodes à l’émission Zooville, qui sera diffusée sur les ondes de Radio-Canada , à l’été 2010. Entrevue sur les espèces en péril, notamment la tortue géographique, dans une capsule vidéo avec l'organisme Écotrip. (Clip disponible sur le site Internet du Journal Métro: http://journalmetro.com/ecotrip/post/326364--des-especes-en-peril-pres-de-chez-vous)


Agrandissement du Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles Au cours de l’été 2009, des biologistes du Parc ont parcouru la rivière des Mille Îles d’ouest en est afin de caractériser et d’inventorier de nombreux sites encore peu connus de ce grand écosystème. Entre les berges du Parc Ville-La-Grand à DeuxMontagnes, et celles du parc Olivier-Charbonneau à l’extrême est de Laval, ce sont pas moins de 94 berges, îles, bois, parcs et plages qui ont été fouillés afin d’identifier les principaux écosystèmes, d’inventorier les espèces végétales et animales, et à l’occasion de déceler des espèces considérées comme menacées ou vulnérables dans la région et au Québec. Parmi les richesses dont regorgent les 9 municipalités de la rivière des Mille Îles, on compte de nombreux chênes, caryers et érables plus que centenaires, une grande quantité de hérons, de canards et de bernaches résidantes, une population importante de rats musqués, de nombreux signes de l’activité du castor, de nouveaux habitats de salamandres ainsi que des plantes et des peuplements végétaux peu communs dans la région. Ces nouvelles données permettront de sensibiliser les propriétaires et les municipalités concernés à l’agrandissement du Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles. Les partenaires du projet sont Environnement Canada et le ministère de Développement durable, de l’Environnement et des Parcs par l’entremise du Programme Interactions communautaires ainsi que la Fondation de la Faune du Québec et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Pour plus d’information sur le Refuge faunique, consultez notre page Internet : http://www.parc-mille-iles.qc.ca/HTML_fr/protection_et_conservation/refuge_faunique.htm# Marais, île Poirier, Saint-François / Laval

Qualité de l’eau de la Mille Îles et des Prairies 8e

Pour une année consécutive, Éco-Nature a procédé à la prise d’échantillons d’eau sur la rive sud de la rivière des Mille Îles et sur la rive nord de la rivière des Prairies. Ce mandat a été réalisé en collaboration avec la ville de Laval et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. À l’été 2009, 288 échantillons ont été analysés et les résultats sont disponibles sur le site internet de la ville de Laval : http://www.info.ville.laval.qc.ca/wlav2/docs/folders/portai l/fr/environnement/eau/document/echantillon_09.pdf

La trousse du riverain maintenant prête ! Les éco-conseillères d’Éco-Nature ont procédé à l’évaluation de plusieurs propriétés riveraines le long de la rivière des Mille Îles. Elles ont aussi travaillé à la mise sur pied d’un document de référence et de formation portant sur l’amélioration des rives. Ce document de référence, La trousse du riverain, est maintenant prête et sera bientôt offerte aux propriétaires des terrains qui ont été caractérisés par notre équipe de biologistes. Ce projet vise à améliorer la santé générale des rives de la rivière des Mille Îles et, par le fait même, l’habitat des espèces végétales et animales en péril. Merci à nos deux partenaires : La Fondation de la faune du Québec et Mountain Equipement Co-op pour la réalisation de cet outil indispensable à la protection des rives de la rivière des Mille Îles!

Renaturalisation de 1300 m2 de rives à Terrebonne Récemment, Éco-Nature se voyait engagé par la ville de Terrebonne pour superviser des travaux de renaturalisation d’une berge de l’île Saint-Jean et de plusieurs tronçons de berges de l’île des Moulins. Cette collaboration consistait aussi à ce qu’Éco-Nature produise des panneaux d’interprétation expliquant les travaux de renaturalisation et l’importance d’une rive écologique. Réalisée par la compagnie Écogespro, une entreprise d’économie sociale spécialisée dans la restauration de berges, cette revitalisation totalise 500 m2 à l’île Saint-Jean et 800 m2 à l’île des Moulins. De petits gestes à grande portée, pour une rivière en santé !

Île-des-Moulins


La saison estivale 2009 débordait d’événements et d’activités ! Voici un aperçu du rayonnement à travers les municipalités…

Événement « 24 Heures des Sciences » Le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles offrait des randonnées animées en rabaska à la Berge du Garrot (accueil principal du Parc, 345, boulevard Sainte-Rose) ainsi que sur le site des Plages Jacques-Cartier et Idéale. La randonnée À l’eau j’écoute , pour l’audition des chants de grenouilles, ainsi que Créatures de la nuit , pour l’observation des chauves-souris, furent un succès ! (Voir 1ère photo)

Le Festivague de Montain Equipment Co-op (MEC) À la Berge des Baigneurs, ce sont des ateliers, des essais gratuits d’embarcations, des formations sur l’eau et hors de l’eau ainsi que des démonstrations d’équipements et d’activités de plein air qui se trouvaient au rendez-vous ! (Voir 2e photo)

Fête de la pêche À la Berge du Garrot, le Parc proposait l’activité Pêche en herbe, un programme d’initiation à la pêche pour les 8 à 14 ans. Kiosques d’exposants, présence d’un conférencier, dégustation de poissons, activités éducatives étaient également offertes.

Course de canot long parcours de l’Association des Coureurs en Canots du Québec En collaboration avec les villes de Laval et de Boisbriand, plus de 40 équipages ont participé à cette quatrième édition de la course, dont le point départ était la Berge des Baigneurs. (Voir 3e photo)

Événements dans la municipalité de Rosemère Tout au long de l’été, le Parc a été présent à Rosemère pour divers événements : kiosque tenu à la Société d’horticulture et d’écologie de Rosemère, lors de l’événement L’autre marché et à la Fête des citoyens. Des croisières étaient également offertes à la Fête des citoyens et des départs ont eu lieu du Parc Charbonneau, à certains moments de l’été.

Journée Portes ouvertes de Tourisme Laval À la Berge du Garrot, le Parc a offert des randonnées guidées en rabaska gratuites.

Balades en rabaska à Saint-Eustache Plusieurs fins de semaine de l’été, le Parc a offert des randonnées guidées en rabaskas derrière l’église de Saint-Eustache.

Les journées de la Culture à Laval À la Berge des Baigneurs, des randonnées sur l’histoire de Sainte-Rose et des îles de la rivière ont été offertes aux citoyens de Laval.

Essais gratuits de bateau dragon Pour une première fois sur la rivière des Mille Îles, des essais de bateau dragon étaient proposés à la Berge des Baigneurs. Cette activité fut organisée par Patrick Scott et Josée Leclerc, tous deux membres d’équipes professionnels de bateau dragon. Un succès à réitérer ! (Voir 4e photo)

Participation aux Fêtes des citoyens des municipalités riveraines Tout au long de l’été, des randonnées guidées, des kiosques, des croisières dans les îles et des activités de pêche ont été offertes dans les municipalités riveraines : à Lorraine, à SainteThérèse, à Rosemère, à Bois-des-Filion (voir 5e photo), à Saint-Eustache et à Laval. Merci aux municipalités d’avoir sollicité nos services ! « Une communauté tournée vers cet unique plan d’eau, des activités diversifiées grâce à des partenariats fructueux… Voilà une combinaison parfaite pour dynamiser la rivière des Mille Îles, se la réapproprier et lui donner un nouveau souffle » ! L’équipe passionnée d’Éco-Nature


Panneaux d’interprétation pour le Centre d’interprétation de la nature de Boisbriand

La Route bleue section Mille-Îles vous met au courant…

Suite à l’initiative de la ville de Boisbriand, les citoyens pourront désormais en apprendre d’avantage sur la rivière des Mille Îles, sur ses habitats Route et sur ses habitants. En effet, Éco-Nature a produit bleue sept panneaux d’interprétation traitant de la faune et de la flore observées dans ce boisé. Les promeneurs pourront les apercevoir dans les sentiers du Centre d’interprétation de la nature très bientôt !

Éco-Nature a reçu la confirmation de plusieurs partenaires pour débuter la phase II de la Route bleue. Parmi ceux-ci, nous retrouvons, pour une deuxième année consécutive, le Programme Interactions communautaires du Plan Saint-Laurent, la Conférence régionale des élus de Laval et des Laurentides ainsi que les municipalités régionales de comté suivantes : Laval, DeuxMontagnes, Les Moulins et Thérèse-de Blainville.

Réouverture de la passerelle du marécage Tylee

Deux nouveaux partenaires se sont ajoutés au projet : la Coalition nationale sur les sentiers finance la construction des infrastructures le long de la Route bleue et le ministère des Pêches et Océans participe à la production de 4 panneaux d’interprétation ayant pour thème l’habitat du poisson.

En septembre, la ville de Rosemère inaugurait, avec ses partenaires, la nouvelle passerelle du marécage Tylee. Ce nouveau sentier offre la possibilité de marcher en zone humide, tout en profitant de la diversité de la nature qui compose le marécage. Le projet d’aménagement a débuté en 2005, grâce à une entente survenue entre la Communauté urbaine de Montréal et la ville de Rosemère. Se sont joints au projet, l’organisme Arbres Canada, pour la plantation d’arbres et la création d’un marais filtrant à l’entrée du marécage et la Société d’horticulture et d’écologie de Rosemère qui s’est chargée de l’installation de neuf nichoirs pour les canards branchus, offerts par Canards Illimités. Éco-Nature, pour sa part, a offert des panneaux d’interprétation grâce au soutien de la Fondation de la faune du Québec.

Depuis mai dernier, l’équipe de la Route bleue a effectué des rencontres avec les divers intervenants du milieu, a procédé à la visite d’hébergement en rive, à la caractérisation des milieux fragiles ainsi qu’à la documentation des attraits touristiques, environnementaux et patrimoniaux en rive. L’équipe a notamment rédigé les textes descriptifs des différents circuits de la Route bleue et a travaillé à la conception de panneaux d’interprétation sur divers sujets environnementaux. L’équipe a également organisé une activité de validation des circuits de la Route bleue avec la participation de plusieurs partenaires, représentants municipaux et bénévoles. Au total, sept journées en rabaska, sur un parcours d’une vingtaine de kilomètres chacun, ont été effectuées. Pour agrémenter ces journées, les sorties animées étaient ponctuées d’anecdotes et d’histoires relatives aux différents attraits de la région. Ces descentes ont donc permis à tous les partenaires d’apprécier les paysages de la rivière des Outaouais, du lac des DeuxMontagnes, de la rivière des Mille Îles et de la rivière des Prairies, en plus de leur donner un avant goût du produit final de la Route bleue. Plusieurs étapes doivent être réalisées avant l’implantation de la Route bleue ; toutefois, la phase II va bon train ! À suivre…

Nouvelle randonnée La bernache résidente Grâce à la fondation EJLB et le Fonds Shell pour l’environnement, Éco-Nature a mis sur pied cet été la randonnée animée en rabaska La bernache résidente. Celle-ci permet d’observer des bernaches du Canada en pleine action et d’en apprendre davantage sur leur milieu de vie. Elle informe aussi les participants sur les raisons qui ont poussé cet oiseau à nicher sur les rives et les îles de la rivière des Mille Îles depuis quelques années. Participez-y dès le printemps 2010!


Des rives propres et en santé ! Merci aux groupes de GSK Biological, de la banque TD Canada Trust, et d’Alcoa ainsi qu’aux élèves de l’école Hubert-Maisonneuve et du West Island College pour leur participation aux corvées de nettoyage des îles de la rivière des Mille Îles. Leurs efforts ont permis d’améliorer la beauté du paysage ainsi que les habitats des espèces animales et végétales!

La compagnie Alcoa contribue au Fonds de protection du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles Le 4 octobre dernier, une soixantaine de bénévoles provenant du siège social d’Alcoa Canada et de ses filiales Kawneer, produits architecturaux et de Moulage Aéronautiques Alcoa de Laval, ont fait force commune avec l’équipe d’Éco-Nature. L’objectif de la journée était de nettoyer les îles et les berges de la rivière des Mille Îles. Au total, ce sont une remorque et une boîte de camion pleines à rebords de déchets qui ont été ramassés par les participants. Cette même journée, Alcoa remettait un don de 3 000$ à Éco-Nature afin d’appuyer sa mission de protection et de mise en valeur de la rivière des Mille Îles. « Il est formidable et encourageant de constater une aussi grande implication de la population et une sensibilisation croissante quant à la protection de l’environnement. Ce geste d’écocitoyenneté permettra d’améliorer la qualité des habitats de la rivière des Mille Îles. Nos sincères remerciements aux gens d’Alcoa pour leur soutien à notre mission », de déclarer Madame Denise Filiatrault, présidente d’Éco-Nature.

Ranaturalisation de la Plage des Îles Le lundi 5 octobre dernier, une dizaine d’étudiants en horticulture du Collège Montmorency ainsi qu’une biologiste d’Éco-Nature procédaient à la renaturalisation d’une trentaine de mètres de la Plage des Îles, à Fabreville. La ville de Laval, partenaire du projet, a fourni les arbustes et les arbres, en plus de la terre et du compost nécessaires à la plantation. En plus de regénérer le sol, la végétation en rive permet de protéger la rive de l’érosion grâce au système racinaire des végétaux. Une rive naturelle offre un refuge tout indiqué pour la faune, filtre les polluants et les sédiments, rafraîchit l’eau, la rendant ainsi plus oxygénée pour la faune aquatique. Notre patrimoine naturel y gagne : une rive naturelle offre un paysage des plus paisibles et sereins. Un habitat de plus sur la rivière des Mille Îles s’est donc vu améliorer! Mentionnons que la survie de plusieurs espèces en péril présentes sur la rivière des Mille Îles dépend de la qualité des rives.

Rêvez bleu, pensez vert !

Ensemble pour soutenir la cause… Tous les revenus provenant de la vente de nos produits et services ainsi que l’argent amassé par le membership assurent le maintien des projets de protection, de conservation et de mise en valeur de la rivière des Mille Îles. Vous trouverez, joint à ce bulletin, un formulaire pour renouveler votre adhésion, pour devenir membre d’ÉcoNature et / ou pour faire un don au Fonds de protection du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles. Soyons nombreux à défendre la cause de la protection des derniers espaces naturels de la rivière et surtout, MERCI de participer à la sauvegarde de ce patrimoine naturel remarquable! Informations ? Suggestions ? Commentaires ? 450-622-1020 ou info@parc-mille-iles.qc.ca www.parc-mille-iles.qc.ca


Le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles ne pourrait être aussi dynamique sans l’appui de ses partenaires financiers ; nous les remercions tous!

À vous tous, membres, bénévoles, partenaires, collègues…

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux de Noël et du temps des Fêtes ! Que l’année 2010 rime avec paix, amour, santé, générosité et… protection des milieux naturels ! Nous vous invitons à pratiquer vos activités de plein air au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles ainsi qu’au Club de ski de fond Les Coureurs de boisés. Joyeux hiver !


Mille Infos Hiver 2010