Page 1

FEDERATION MOUVEMENT DES JEUNES SOCIALISTES DU LOT Objet : Lettre de réponse des Jeunes Socialistes Lotois, face aux contestations de notre communiqué de presse intitulé « A la mémoire de Clément et de Pierre »

Chers contestataires, Vos réactions révèlent un manque cruel de réflexion ! Tout d’abord, nous souhaitons vous rappeler que nous ne rendons pas hommage aux idées d’extrême gauche que portait Clément Méric, ni à ce pour quoi il a pu militer, mais plutôt à ce jeune homme qui avait le courage d’avoir des convictions, de les assumer et qui s’est fait assassiner pour avoir des idées. C’est bien cela que nous défendons et que nous critiquons. Inutile de vous rappeler qu’en tant que Jeunes Socialistes, nous ne soutenons aucun extrémisme ; qu’il soit de gauche ou de droite. Nous prônons une manière modéré de faire de la politique et nous condamnons fermement toute violence, qu’elle soit physique ou verbale, contrairement aux commentaires précédents, digne d’une violence verbale puérile. De plus, quand bien même l'auteur de l'homicide se serait senti agressé, il n'avait nullement le droit de tuer ce jeune homme, qui plus est pour un motif politique, car nul ne peut se faire justice soi-même, c'est une règle de vie essentielle en société. Sur le respect de la démocratie, de la loi et du Peuple, C. Méric n'a jamais tué personne que l'on sache, et des peines sont prévues pour sanctionner les incitations à la haine, nous appelons donc les militants d'extrême droite les plus véhéments à saisir la justice lorsqu'ils se sentent agressés. Cela serait alors un geste citoyen, même si ces groupes violents n'ont parfois que faire de la justice. Si la révolte gronde elle est le fait d'extrémistes qui, bien que légitimes en démocratie, doivent tout de même respecter cette dernière. Et nous ne voulons pas savoir quelles étranges surprises nous attendent, mais nous sommes persuadés que toute atteinte à l'ordre public portée contre des groupes spécifiques seront réprimées. Nous tenons enfin à préciser qu'accuser Clément MERIC d'avoir lancé les hostilités et d'avoir agressé un groupe de militants "skinhead" constitue un oubli évident et grave de la présomption d'innocence, qui garantit le fonctionnement de la justice dans notre pays ; justice qui fera son œuvre dans cette affaire avec des magistrats indépendants.


Quant à la dissolution du MJS, elle n'est décidément pas à l'ordre du jour puisque nous ne menons pas d'atteintes à l'ordre public. Nous nous en tenons aux voies légales ouvertes à toute association par la loi de 1901. En outre, avant de critiquer le MJS et de nous comparer au parti Nazi, nous vous invitons à vous renseigner sur nos valeurs et à approfondir vos connaissances historiques. En effet, le parti nazi prônait la violence en divisant la population. Nous nous prônons la justice sociale, en rassemblant les Français autour d’une même valeur : l’égalité Il faut donc tirer deux enseignements de vos propos : - Ces derniers reflètent votre mépris pour toute forme de justice étatique, garante de l'ordre social. Vous n'avez donc pas de leçons à donner sur ce point. - Si certains propos sont très limites, nous tenons à rappeler, avant d'éventuels débordements l’article 29 alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881 qui sanctionne la diffamation, il s'agit, là encore, d'une loi de la République, votée par les représentants du Peuple, donc de manière tout à fait démocratique. Ainsi, bien que notre site soit un lieu de débat, nous appelons à l’ordre en demandant à l’ensemble des commentateurs de répondre par des critiques constructives et des arguments tangibles, plutôt que de continuer à agir ainsi, dans une attitude qui ne fait pas avancer le débat et qui contribue seulement à créer des tensions. Nous ne pouvons pas savoir si votre but est simplement de semer le trouble sur notre site internet, mais si c’est le cas, nous vous prions de bien vouloir respecter ce dernier au même titre que nos convictions et notre parole ainsi que celle des personnes voulant faire des remarques objectives afin qu’elles puissent le faire dans le calme et dans le respect de chacun.

Les Jeunes Socialistes Lotois

reponse-au-contestataires