Regards de jeunes libéraux sur le populisme

Page 58

Un état de fait qui traduit aussi une méconnaissance entre le politique et la technologie qui soutient notre ère numérique. En conclusion, le fonctionnement des réseaux sociaux a tendance à favoriser les messages à caractère populiste. Plus angoissant encore, l’analyse et l’exploitation de nos données personnelles permettent de peser sur les comportements et d’influencer les votes aujourd’hui. À ces constats, malheureusement, ils existent actuellement beaucoup de questions, mais très peu de réponses. Devons-nous arrêter d’utiliser les réseaux sociaux ou les sites liés au GAFA ? Les politiques sontils condamnés à n’utiliser que des messages populistes pour exister sur les réseaux ? Les GAFA , par leur fonctionnement, menacent-ils vraiment la démocratie ? À quel point sommes-nous influencés par ce que nous observons sur les réseaux sociaux ? En fin de compte, toutes ces interrogations appellent à la vigilance de chacun. La réponse devra un jour être politique, le GDPR est un pas dans la bonne direction. Enfin, nous sommes convaincus que le meilleur moyen de répliquer reste et restera l’éducation, en particulier l’éducation aux médias, afin de développer l’esprit critique et le libre examen.

58 | Les réseaux sociaux au service du populisme ?