__MAIN_TEXT__

Page 1

Novembre - Décembre 2018

72

Service de la catéchèse et Pastorale des jeunes VICARIAT GÉNÉRAL DU BRABANT WALLON


SOMMAIRE

p.3 : Édito p.4-11 : Échos p.12-13 : Réflexion - Gaudate et exsultate p.14-15 : Lu pour vous p.16 : Réflexion - Synode p.17-20 : Message du pape François aux catéchistes - Congrès à Rome p.21 : Réflexion - Synode p.22-26 : Outils p.27 : 2018-2019 - Tous disciples en mission p.28 : 01/12 - Concert Hopen à Orp p.29 : 16/12 - Flamme de Bethléem p.30 : 28/12/18 - 01/01/19 - Taizé Madrid p.31 : 26-27/01 - Duplex p.32 : 28/01-03/02 - Spirit Altitude-Ardennes p.33 : 12-15/02 - Colloque « Jeunes et évangélisation» p.34 : Temps d’arrêt p.35 : Coordonnées UP - catéchèse et pastorale des jeunes p.36 : Dates à retenir

Présences pendant les vacances de Noël

Le Service de la catéchèse, la Pastorale des jeunes ainsi que le Service de documentation seront fermés du lundi 24 décembre 2018 au vendredi 4 janvier 2019 inclus. L’équipe de la Pastorale des jeunes du Brabant wallon a la joie de vous annoncer l’arrivée de Pascaline de Montjoye. Dynamique et encore toute fraichement sortie de ses études de musicologie, elle est convaincue que chacun a reçu au moins un talent du Seigneur et que nous nous devons de l’exploiter à Son service. Déjà engagée auprès des jeunes, elle sera le lien particulier entre les pôles jeunes de l’Ouest du Bw et notre Service. © P. de Montjoye


P

ar ces paroles, le Pape ne cesse de nous inviter à sortir de nos acquis et à commencer notre mission par nous confronter à la réalité. Comment, en effet, souhaiter être pertinent dans notre pastorale, si nous n’avons pas pris le temps d’observer et de comprendre la réalité ? C’est le chemin que le Pape a indiqué aux évêques rassemblés au Synode pour les jeunes : reconnaître, interpréter, choisir.

C

’est également le chemin que nous prenons ensemble en vicariat en entrant dans l’année « Tous disciples en mission – L’audace d’une conversion ». Le souhait de notre évêque est d’entamer un processus dans lequel nous oserons, sous le regard bienveillant de Dieu, nous questionner sur nos manières de faire église. Il s’agit d’écouter et de porter un regard d’espérance sur le monde qui nous entoure, dont nous faisons partie et auquel nous sommes en même temps envoyés pour témoigner.

Supérieure à l’idée !

ÉDITO

La réalité est...

sur deux obstacles possibles à la sainteté : la conviction qu’il suffit de tout comprendre, alors que notre foi comporte une part de mystère, ou bien qu’on peut « y arriver » tout seul, alors que Jésus affirme que pour porter du fruit nous avons absolument besoin de rester attachés à Lui (cf. Jn 15,5).

L

e témoignage et l’appel à la sainteté sont deux fils rouges de ce numéro du Porte-Voix qui paraît après deux temps forts pour nos pastorales : le Congrès international de catéchèse et le Synode sur les jeunes. Nous espérons que les différentes activités, outils et échos vous aideront à éveiller chez vos jeunes le désir d’être saints, c’est-à-dire de tout faire par amour.

B

onne lecture ! Jola M. Service de la catéchèse

E

xercice exigeant, mais indispensable sur le chemin de la sainteté que nous propose la lecture de l’exhortation Gaudete et exsultate. Dans ce numéro, nous réfléchirons 3


« Le catéchiste, témoin du Mystère » ÉCHOS

Du 20 au 23 septembre, une délégation belge a participé au congrès organisé par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation. Voici la synthèse de ce congrès richissime sur la célébration de notre foi.

Le congrès prenait pour thème

la 2e partie du Catéchisme de l’Église catholique : « La célébration du mystère chrétien » à la suite du 1er congrès, en 2013, qui s’inspirait de la 1e partie du CEC et s’intitulait « Le catéchiste, témoin de la foi. » En effet, il est nécessaire que le catéchiste soit un témoin crédible de la foi qu’il a lui-même reçue et qu’il professe, mais aussi qu’il soit témoin du mystère de Jésus-Christ qui illumine sa vie. Ce mystère, d’après saint Paul, c’est la manifestation, la révélation progressive dans l’histoire humaine de l’amour de Dieu qui culmine dans la personne et la vie de Jésus Christ.

Par notre baptême, nous sommes tous immergés dans le mystère de Jésus Christ – et par lui dans celui de la Trinité – et appelés à la sainteté. Nous entrons en contact avec Lui de

© SNCC-Dominique Marouby

4

Congrès de catéchèse à Rome

façon spéciale par les sacrements. L’objectif de la catéchèse est d’avoir une relation personnelle avec Jésus Christ qui n’est pas un personnage du passé mais le Seigneur de tous les temps. L’instruction ne suffit pas, la catéchèse est un processus qui nous fait ressembler au Christ. Nous entrons dans le mystère de la vie et de la mort de Jésus Christ par la célébration liturgique où il est véritablement présent.

Notre société technocratique n’évacue pas pour autant les questions fondamentales du sens de la vie, de la mort, de la souffrance. La raison ne peut y répondre à elle toute seule. C’est se fonder sur le mystère de Jésus Christ qui donne sens à l’existence : le langage de la croix est folie pour ceux qui se perdent mais pour nous, il est puissance. Le catéchiste ne doit pas hésiter à parler de la mort, de la résurrection, de la vie éternelle. Il faut une catéchèse sérieuse sans infantilisme qui répond aux vraies questions de la vie.

La mission du catéchiste est un ministère au service de la communauté chrétienne. Son but : « communiquer la personne, la vie, l’enseignement de Jésus Christ. » Pour cela, il faut une formation solide, une spiritualité de charité alimentée par la prière comme par toute une vie sacramentelle. La Parole de Dieu doit inspirer toute notre existence pour une meilleure connaissance du mystère de Dieu que Jésus Christ nous a révélé. La catéchèse est école de foi vivante alimentant constam-


L’Église depuis ses débuts affirme que la prière et la liturgie sont des expressions fondamentales de notre foi. La liturgie nous transmet les fondements sur lesquels se construit notre foi. Depuis l’Antiquité, le kérygme est l’annonce pleine d’espérance de la mort et de la résurrection de Jésus Christ. Le kérygme n’est pas une simple étape de l’initiation chrétienne mais doit être présent dans toute l’initiation. Le baptisé doit recevoir surtout une annonce de vie plus que des préceptes moraux. Une catéchèse kérygmatique doit conquérir le cœur et la raison. Elle doit rendre amoureux de Jésus Christ en montrant sa beauté et sa miséricorde. La catéchèse doit donc faire une attention spéciale au chemin de la beauté. L’itinéraire de la foi est une entrée progressive dans le mystère du salut : le projet miséricordieux de Dieu tout amour. La catéchèse mystagogique permet de comprendre les rites célébrés à la lumière de l’histoire du salut, c’est le lien entre la parole annoncée et l’œuvre accomplie par Jésus dans chaque célébration.

Quand nous célébrons les sacrements, les paroles mais aussi les gestes du rite sont importants et ont besoin d’une catéchèse qui permette de les comprendre. L’année liturgique est le moyen privilégié pour être introduit dans le mystère du

salut. Elle nous permet de nous situer en présence du Christ qui marche à nos côtés. Nous avons par ailleurs besoin de retrouver le sens spirituel du dimanche et du repos.

ÉCHOS

ment la vie chrétienne, grâce à la participation convaincue et joyeuse aux sacrements. Dans les sacrements, la vie de Jésus sur terre est prolongée. Les baptisés y reçoivent la grâce pour vivre leur engagement dans la vie chrétienne et la charité. Ils y sont « soignés du péché. »

Il existe un lien profond entre le

catéchuménat et l’initiation chrétienne. Celle-ci est un chemin de conversion avec l’aide de Dieu dont toute la communauté est responsable. C’est une connaissance progressive de Dieu avec des phases de discernement, l’éducation à la prière, l’intégration à la communauté… C’est un processus qui conduit à une nouvelle vie, voire à des changements de comportements. D’où l’importance des parrains et marraines qui ont une vraie fonction ecclésiale d’être témoins du mystère. Par ailleurs, la piété populaire est aussi une manière de vivre la foi où se réalise la rencontre avec le Seigneur et la communauté. Les pèlerinages et les sanctuaires sont deux lieux importants pour la nouvelle évangélisation. Jola M. Service de la catéchèse

© DR

5


Un dimanche autrement à Braine-le-Château ÉCHOS

Pour la rentrée, l’Unité Pastorale de Braine-le-Château a organisé un Dimanche autrement axé sur l’esprit de Don Bosco. Tous les Pôles de l’UP ont activement contribué à l’organisation et à la réussite de la journée. Des enfants du caté jusqu’aux personnes âgées, tous étaient accompagnés pour vivre des moments de partage et redécouvrir la joie de servir les plus petits, tout comme l’a fait Don Bosco. Ce saint a pu être (re)découvert par tous grâce à la pièce de théâtre religieuse et burlesque de La compagnie CatéCado « DON BOSCO, telle mère, tel fils ».

C’est par une joyeuse messe qu’a débuté la journée, dont l’Évangile a donné le ton : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » (Mc 9, 35). Le diacre, Luc Aerens, a prononcé une homélie adressée à tous, particulièrement aux enfants. Certains d’entre eux ont traversé l’assemblée avec des marionnettes représentant Jésus et ses disciples traversant la Galilée.

© C. Moens

6

L’esprit de Don Bosco

Après la pause déjeuner, le groupe de jeunes 11-13 ans « Los Chicos », s’est retrouvé et, par équipe, a créé un sketch sur

la situation d’une personne malaimée. Ensuite, les jeunes ont cherché des solutions afin de rétablir les relations dans ces situations. Los Chicos s’est également mis au service, en mettant en place un jeu de piste pour les enfants du caté. Ceux-ci ont découvert l’histoire de Don Bosco, entre autres, à travers des jeux. Ils ont cherché comment être, tout comme ce saint, des amis de Jésus. Pendant ce temps, les parents qui le souhaitaient ont pu échanger sur les besoins de leurs enfants pour grandir. Don Bosco était pour eux également une source d’inspiration car il s'est beaucoup occupé des jeunes.

Après ces partages, tous se sont retrouvés pour la pièce de théâtre. Les pôles Visiteurs de malades et Solidarité ont amené des personnes de la séniorie. Les Jeunes Alegria ont, quant à eux, installé les chaises et veillé sur les tout jeunes enfants pendant la pièce. Celle-ci était humoristique et instructive et a été suivie d’un moment d’échanges avec les comédiens. Un verre de l’amitié a clôturé de manière conviviale cette journée, car oui, l’UP y était comme une grande famille, à l’image de Don Bosco avec ses jeunes! Pascaline de M. Pastorale des jeunes


Formation certifiante en catéchèse

Le 3 octobre dernier, le coup d’envoi officiel a été donné à une formation coorganisée par la Faculté de théologie de l’UCL et la Commission interdiocésaine de catéchèse et de catéchuménat : le CUPCC, Certificat d'université en pastorale catéchétique et catéchuménale.

Une vingtaine de participants,

prêtres et laïcs, se sont lancés dans l’aventure à l’appel de leur diocèse ou vicariat. La rentrée s’est faite en présence de Mgr Harpigny qui a exprimé tout le soutien pour ce certificat de la part des évêques. Inspiré de la citation de saint Pierre : « Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous » (1 P 3,15-16), ce certificat a pour but d’affermir, de donner confiance et en même temps d’ouvrir. Le professeur Derroitte nous a parlé de la formation catéchétique dans les pays francophones aujourd’hui, vécue dans un contexte relativement fragile. En France, en 1950, 99% d’enfants étaient catéchisés, en 2017 il s’agissait de 17,5%. « Il faut tenir compte de cette fragilité, le christianisme est en voie de devenir une religion minoritaire » nous a-t-il dit.

H. Derroitte a souligné que la formation en catéchèse est selon lui un enjeu crucial pour l'Église, car il s’agit de sa capacité de proposer la foi. Il a relevé l’importance des élément suivants :

ÉCHOS

Le CUPCC

- la dimension ecclésiale de cette formation où collaborent tous les diocèses francophones et l’UCL ; - le lien avec la mission, car dire que la catéchèse est missionnaire n'est pas si simple : traditionnellement elle vient après la première annonce. De plus, comment parler ensemble si les personnes ne parlent plus « le chrétien » ? Que laisser et que garder ? ; - l’interculturalité : les agents pastoraux et les catéchisés en Belgique viennent du monde entier. Comment accueillir ? Comment vivre cette interculturalité interne de l'Église en Belgique ? Bon vent aux participants ! Jola M. Service de la catéchèse

Si cette formation vous tente, n’hésitez pas à contacter le responsable du Service de la catéchèse de votre diocèse ou Mme F. Ferrière à l’UCL : 010/47 49 26 - secretairecutp@uclouvain.be

Plus d’informations : www.uclouvain.be/fr/facultes/theo logie/cupcc.html 7


Tous disciples en mission !

ÉCHOS

Journée de formation du 4 octobre

Ce jeudi 4 octobre, les animateurs pastoraux, diacres et prêtres du Brabant wallon se sont retrouvés au Centre pastoral pour découvrir et expérimenter ce qui sera le fil rouge de l’année 2018-2019 pour toutes les Unités pastorales et paroisses du Brabant wallon : « Tous disciples en mission – L’audace d’une conversion ».

Après un temps d’accueil et de prière, place à un premier atelier. Pendant 45 minutes, en petits groupes nous avons a expérimenté l’outil proposé aux paroisses pour la première rencontre de cette année spéciale : un partage d’évangile autour des disciples d’Emmaüs. Le but : nous situer comme disciples du Christ. Quelle joie d’échanger et de redécouvrir un texte qui peut nous sembler connu mais qui éveille toujours de nouvelles choses en nous !

La matinée s’est clôturée par un temps de prière très recueilli et par l’intervention de Monseigneur Hudsyn. L’évêque nous a incités à nous (laisser) convertir avant d’essayer de convertir les autres. Il nous a rappelé l’importance de la Parole de Dieu, de

la prière et de l’écoute de l’autre. Enfin, il a porté notre attention sur la façon dont il nous faudrait évangéliser dans un monde où le Christ est déjà connu.*

L’après-midi a commencé par

un exposé d’Arnaud Join-lambert. Ce professeur de l’UCL a expliqué les mutations du monde moderne (qu’il qualifie de liquide) qui conduisent à un bouleversement de la mission et une transformation de l’Église. L’intervenant a donné plusieurs images qui pourraient illustrer l’Église : la dilution, le bateau, l’île, le précipité chimique, l’archipel et l’inédit.*

Munis de ces différentes images, les petits groupes se sont à

nouveau réunis pour discuter de ce qu’était pour chacun l’image de l’Église en mission. Chacun a également exprimé le pas qu’il se sent appelé à faire comme disciple.

La journée s’est terminée par un

partage de ce qui se vivra dans certaines Unités pastorales cette année, une source d’inspiration pour tous. Gageons que cette belle journée vécue ensemble a été le lancement de cette grande année missionnaire, où chacun se laissera convertir par le Christ présent parmi nous. Chrystel T. Service de la catéchèse

© Vicariat Bw

8

* L’exposé de Mgr Hudsyn et les diapositives de Mr Join-Lambert, ainsi que d’autres documents utiles pour cette année spéciale, se trouvent sur le site www.tousdisciples.be


Des jeunes qui désirent développer leurs talents

À Nivelles c’était une grande première de rassembler des jeunes chrétiens du Brabant wallon pour vivre des ateliers autour de la musique. Le projet a vu le jour grâce à la collaboration de la chorale iMAJine de Nivelles, la Team à Phil de Waterloo et la chorale des familles Notre-Dame de Mousty.

God’s Talents fut une journée intense ponctuée par différents temps : tout d’abord par un échauffement collectif, suivi d’une répétition des chants pour la messe. Ensuite ont débuté les neuf ateliers (chants polyphoniques, YourTube / chants vintage, coordination musicale, danses d’Israël, direction chorale, guitare, percussion, projection et sono). En bonus, il y avait du coaching vocal, car « Bien chanter, c'est prier deux fois » (Saint-Augustin).

Chaque jeune pouvait choisir deux ateliers en plus du coaching vocal, selon ses intérêts, envies et capacités. Après les ateliers et un goûter, les jeunes ont animé la messe dominicale. Leurs instruments et leurs belles voix ont résonné pour la gloire du Seigneur. Ensuite, les jeunes ont partagé un souper pendant lequel il y avait un jeu drôle et instructif autour de la foi. Pour finir cette journée en beauté, ils ont pu vivre un moment de prière.

ÉCHOS

God’s Talents

sion à la fois de me défouler et de prier en chantant. Les ateliers et les animateurs étaient au top. Merci à eux ! » Pascale

« God’s Talents : une super occasion de rencontres avec d’autres jeunes impliqués dans les chorales et également une source de motivation pour se lancer dans la gestion de la sono et de la projection. » Loïc

« Je suis super contente ! Même si au début j’étais très timide, cela ne m’a pas arrêtée. J’ai passé une superbe après-midi grâce à tous ces jeunes qui faisaient de la musique ensemble et créaient de nouvelles choses ! Dire que j’avais participé à toute l’installation du matin et que je ne comptais rester qu’à l’atelier de mon papa… c’était raté, trop de tentations ! J’ai finalement participé à beaucoup de choses ! Bref, merci, c’était inoubliable. » Philippine Pascaline de M. Pastorale des jeunes

Voici quelques témoignages de jeunes : « Pour moi, God's Talents a été l'occa-

© K. De Crane

9


Transmission à Rebecq pour les 10-13 ÉCHOS

C’est avec un magnifique lever de soleil que j’ai pris la route, accompagnée de 4 jeunes bénévoles.

Côté « école St Géry », c’était

l’installation de l’événement pour l’accueil des groupes. Côté « ancienne gare », nous avons accueilli les merveilleux animateurs d’ateliers, 29 véritables témoins de la foi, avec chacun son parcours et ses talents à partager à la génération montante. Des ateliers très divers étaient proposés en lien avec le thème de Missio « Connecte-toi à Jésus » !

Durant la matinée, environ 200 enfants/jeunes ados ont sil-

lonné le beau village de Rebecq, visitant 4 à 5 ateliers situés chez les charmants habitants qui ont ouvert la porte de leurs maisons. L’après-midi, c’était un grand jeu par équipe dans une vaste prairie, sur les 3 thèmes : la Parole, la prière et la mission.

Cette journée très riche s’est clôturée à l’église St Géry par une célébration où Dieu s’est montré très

« Connecte-toi à Jésus »

connecté et a communiqué en direct avec nous ! Les nombreuses statues de saints présentes dans l’église étaient l’occasion de prier avec eux par des chants et en déposant une bougie aux pieds de chacun d’eux.

Écho d’un bénévole

« Ce que je retiens surtout de la journée, venant d’un milieu qui n’est pas chrétien, c’est la joie de vivre à travers tout le groupe. Quand je rencontrais une personne, il y avait très souvent un sourire ou un échange. Personne n’ignore personne. C’est quelque chose que j’apprécie dans le milieu chrétien, surtout dans le monde actuel où on a tendance à être rivé sur nos écrans. On oublie parfois d’aller vers les autres. J’ai vécu dans un environnement où parfois je préférais le silence à la parole. Et maintenant, j’ai l’impression que tout doucement, j’arrive à faire inverser la tendance. Ça m’apporte du bonheur, ça me fait vraiment plaisir.

J’ai aussi fait de chouettes rencontres avec des gens que je ne connaissais pas, dont un étudiant en Ingénieur de gestion. Je me suis souvent retrouvé avec lui, on a parlé de nos études. Avant, j’aurais été un peu plus réticent d’aller vers quelqu’un que je ne connaissais pas. J’ai passé un bon moment, ça me fait grandir. » Édouard

© R. Vastmans

10

Isabelle D. Pastorale des jeunes


Je suis parti de la phrase « Connecte-toi à Jésus ». Et pour que ce soit concret pour les enfants, on a parlé de ce que voulait dire « Être connecté » : la connexion avec les amis, les élèves de la classe.

Les réseaux sociaux sont apparus

et on a bien compris que s’il n’y avait pas de communication avec les amis, il y avait peu de chance qu’on garde cette amitié. « Comment est-ce qu’on peut alors être connecté à Jésus ? », « Comment est-ce qu’on va communiquer ? ». On est arrivé à la prière : découvrir Jésus comme un ami intime et communiquer avec lui, seul à seul ou lui confier en groupe ce qu’on a sur le cœur.

J’avais posé mon smartphone sur la table avec une Bible, une bougie allumée et une icône. J’ai demandé quels étaient les objets posés sur la table. Ils ont parlé des 3 derniers et ont omis le smartphone car ils pensaient que c’était une erreur.

J’ai dit que le smartphone, par exemple, est un des outils de communication entre amis aujourd’hui. Et comment pouvons-nous nous connecter à Jésus ? On n’a pas besoin de smartphone. Et il vaut même mieux l’enlever car pour être connecté avec Jésus, il vaut mieux être libéré de tous ces outils de connexion entre nous.

Nous avons alors chanté un ver-

Thème : Chanter l’évangile

ÉCHOS

Transmission – Écho d’un atelier set de l’Apocalypse : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix, et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi ». Le Seigneur propose quelque chose. Il nous laisse vraiment libre d’accepter ou non de le faire entrer. Un enfant a constaté « qu’il se tient à la porte », il attend, il est patient. Il ne fait pas un passage furtif en frappant, il ne force pas la porte, il reste derrière. On a aussi remarqué que les mots « si quelqu’un entend ma voix » signifient que le Seigneur parle. Toutes ces petites choses ont été mises en évidence grâce à la mémorisation du texte, en le chantant et rechantant plusieurs fois.

Un catéchiste a parlé du judas qu’il y avait sur les portes. On a découvert le mot « judas » et on a fait le lien : si le Seigneur pouvait frapper à la porte, on pouvait encore aller voir discrètement et ne pas ouvrir cette porte. Ce qui arrive aussi dans la vie de tous les jours. Vincent K. Animateur d’atelier

© Vicariat Bw

11


Gaudete et exsultate

La sainteté, un chemin pour tous ?

RÉFLEXION

Poursuivons notre réflexion sur desquels sont nées ces hérésies. l’Exhortation apostolique Gaudete Toutefois, elles « sont encore d’une et Exsultate en nous penchant préoccupante actualité. » aujourd’hui sur son deuxième chapitre : « Deux ennemis subtils Regardons d’un peu plus près de la sainteté ». Tous appelés à la cette première « falsification de la sainteté oui, mais attention à ne sainteté », comme l’appelle le Pape, pas « dévier du chemin » (n° 35). à savoir le gnosticisme. Ce terme, Car que l’on soit de ceux qui dérivé du mot grec gnôsis qui signifie pensent que la foi est d’abord connaissance, est le nom donné à un quelque chose qui se comprend et mouvement de pensée qui s’est s’apprend ou que l’on soit de ceux développé dans les premiers siècles qui pensent que le christianisme de notre ère et centré sur l’idée qu’il c’est d’abord quelque chose qui se est possible d’atteindre, vit, dans les deux cas, par notre raison, la nous met en garde le Pape, connaissance du mystère On se prend « on n’est pas sur un de Dieu, et par là d’atteinpour un chemin sain » (n° 41). dre le salut. Et cela existe

Le Saint-Père associe

« super-chrétien », on se croit déjà saint.

volontiers les premiers à un nouveau gnosticisme et les seconds à un nouveau pélagianisme. Deux hérésies que l’Église connaît bien puisqu’elle a déjà dû y faire face dans l’Antiquité. Bien sûr, la comparaison ne peut évoquer que des traits communs généraux avec ces erreurs antiques, car il existe une grande différence entre le contexte sécularisé d’aujourd’hui et celui des premiers siècles chrétiens au cours

© Pixabay.com

12

encore aujourd’hui, nous dit le Pape, et ce « dans l’Église, tant chez les laïcs des paroisses que chez ceux qui enseignent la philosophie ou la théologie dans les centres de formation » (n° 39).

Cette attitude n’est pas sans

conséquences. Le Pape en relève trois. La première touche ce sentiment auquel on peut être confronté, notamment quand on décide de se former dans la foi, et qui est de penser qu’on effleure alors la vérité, qu’on la touche même au plus près. À force d’intellectualiser les choses, on finit par penser que, par notre intelligence et les connaissances acquises, le mystère de Dieu n’en est plus un. Et, c’est la deuxième conséquence relevée par le Saint Père, on finit même par se croire comme faisant partie d’une élite, celle de


« ceux qui savent ». On se prend pour un « super-chrétien », on se croit déjà saint, et on dénigre celles et ceux que l’on considère comme faisant partie de « la masse ignorante » (n° 45). On est tellement enfermé sur soi-même, ses idées, ses concepts, ses théories que finalement (et c’est la troisième conséquence) non seulement Dieu n’est pas tellement important, mais en plus la chair de l’autre, le frère, sa souffrance, son drame n’importe pas. Un tel système aboutit à « un Dieu sans Christ, un Christ sans Église, une Église sans peuple » (n° 37).

Trois conséquences, relevées par le Pape, découlent de cette attitude. Si l’objectif poursuivi est le même que celui des gnostiques : parvenir au salut, ce qu’oublient les pélagiens c’est que Dieu nous précède toujours : c’est lui qui nous a aimés le premier et c’est toujours lui qui nous donne la première impulsion. N’estce pas le risque que l'on court pourtant bien souvent quand on élabore des plans pastoraux ou des célébrations bien ficelées ? Celui de placer Dieu en dernier, comme celui qui viendrait acter tous nos choix.

RÉFLEXION

Tellement sûrs des plans élaborés en petit groupe, persuadés que cela suffit pour « faire Église », oubliant de se laisser guider par l’Esprit, on considère alors la grâce comme un dû, et plus un don à recevoir. C’est la première conséquence. Considérant alors la grâce comme une simple aide extérieure à sa liberté, pour le guider si besoin est, le pélagien ne s’entretient plus qu’occasionnellement avec Dieu, considérant la prière et l’Eucharistie comme facultatives. C'est la deuxième conséquence. Enfin, la troisième conséquence (découlant logiquement des deux autres), c’est l’orgueil ou « l’autosatisfaction égocentrique et élitiste dépourvue d’amour vrai » La deuxième falsifica57). Le Pape énumère tion de la sainteté men- C’est lui qui (n° diverses manifestations de tionnée par le Pape, le nous a aimés cette « gloriole » qui nous pélagianisme, est une empêche « de brûler du le premier. hérésie répandue par le désir de communiquer la moine Pélage au début du beauté et la joie de Ve siècle et dont l’idée centrale est l’Evangile » (n° 57). Il nous rappelle que l’homme peut se sauver luiqu’il existe « une hiérarchie des vermême, par ses propres forces. On tus », et que la première à recherperçoit d’emblée l’actualité du procher est la charité (n° 60). pos dans nos sociétés individualistes centrées sur le sujet autonome.

N’est-ce pas là de réels risques dans l’Evangélisation aujourd’hui, et donc dans la catéchèse ? Le Pape nous met en garde et nous invite à la réflexion... Noémie D. Service de la catéchèse

© Pixabay.com

13


Le Service de documentation du Centre pastoral, vous propose sa sélection de livres :

L’aventure À Bras Ouverts, un voyage en humanité

LU POUR VOUS

T. Derville - Emmanuel

Dans cet ouvrage, Tugdual Derville raconte l’incroyable aventure de la création et de la croissance de l’association À Bras Ouverts qu’il a créée en 1986. Cette association a pour objectif d’offrir à des enfants et des jeunes porteurs de handicap de sortir de leur institution ou de leur famille pour un temps de vacances riche d’amitié et de joie et de permettre ainsi aux parents de reprendre leur souffle. Des prémices - son premier voyage à Lourdes et sa rencontre avec le petit Cédric - à la fête des 30 ans en passant par la réflexion de départ, l’engagement comme volontaire dans une association existante (ce qui lui fera découvrir certains écueils à éviter), l’enthousiasme des fondateurs, les premiers we, le développement de la cellule de Paris puis son élargissement à d’autres régions de France sans omettre les coups durs et les remises en question, l’auteur nous parle en vérité. Il partage sa foi, son espérance, ses doutes mais surtout et toujours son incroyable amour des plus fragiles et sa conviction qu’ils sont visage du Christ et nos frères et sœurs en humanité. Le récit est emmaillé de témoignages bouleversants de ce qui est vécu ensemble souvent dans la joie et parfois dans les larmes.

Paraboles, mode d’emploi O. Lebouteux – Fidélité

14

Voici un énième livre sur les paraboles ! … mais ce qui en fait son originalité est sa présentation. Il se présente en effet comme un guide de lecture biblique : chaque parabole est découpée en plusieurs séquences. Pour chacune d’elles, l’auteur propose un questionnaire pour réfléchir au texte, un commentaire pour l’approfondir et des pistes pour la mettre en application. Enfin, en clôture de l’analyse textuelle, il propose un lien avec l’Ancien Testament, un écrit des Pères de l’Eglise et/ou du Magistère et l’exploration du sens de l’un ou l’autre terme. Une structure idéale donc pour une lecture des paraboles entre catéchistes afin de les approfondir et de pouvoir les présenter plus facilement aux enfants.


Les grands saints en BD

Après deux tomes sur les grands témoins en BD, Bayard Jeunesse a compilé 16 vies de saints parues dans le magazine Filotéo en un seul recueil. De Marie à Jean-Paul II en passant par Martin, Ignace ou Mère Teresa, ces récits, au graphisme varié selon leur auteur, se terminent le plus souvent par une page « Et après ? » qui ouvre la perspective en expliquant quels sont les fruits de ces vies qui sont encore visibles aujourd’hui.

Expériences rigolotes pour animer la Bible avec les enfants Jeux avec des mots pour animer la Bible avec des enfants G. Voss - LLB

LU POUR VOUS

Bayard jeunesse - Coll. Filotéo

Voici deux petites brochures qui proposent des techniques d’animation autour des textes bibliques. Une façon pour les enfants de rentrer symboliquement dans le sens du texte en ce qui concerne les expériences et de mettre en exergue quelques mots-clés dans le second livret. Ce n’est pas du « clé sur porte » mais une foire aux idées de ce qui peut se faire.

Gérer les comportements difficiles, conseils pratiques S. Brown, A. Langtree – LLB

Les rencontres KT sont parfois loin d’être de longs fleuves tranquilles. En effet qui n’a jamais eu dans son équipe l’un ou l’autre trublion difficile à gérer ? Ce petit livret commence par resituer le sujet face à ce qu’en dit la Bible, loin d’être dépassée ! Ensuite sont abordées diverses situations en lien avec la théorie qui y est liée : fonctionnement du cerveau, nos besoins, enfant en souffrance, conflits… Enfin, l’auteur propose quelques astuces et conseils. Ces livres et outils sont disponibles pour emprunt gratuit au Service de documentation du Centre pastoral.

Service de documentation

Brigitte Melis - Soeur Bernadette Van Uytbergen 010/235 263 - documentation@bwcatho.be Permanences hors congés scolaires Lundi, mardi et jeudi de 10h à 12h - Mercredi et vendredi de 10h à 17h 15


Échos du synode des jeunes à Rome RÉFLEXION

Chaque jour, la parole de jeunes vient s'ajouter à celle des évêques. Elle interpelle, elle est vraie, authentique et ne fait donc pas de détours.

casion d’y répondre et leurs réponses ont été envoyées à Rome.

L’assemblée synodale La deuxième phase est l’assemblée synodale proprement dite. Vous avez La préparation certainement suivi l’actualité sur les Depuis plus d’un an et demi, la réseaux sociaux, dans les médias Pastorale des Jeunes chemine en lien cathos ou encore sur le « blog de Mgr avec le Synode des évêques qui s’est Kockerols» via notre site internet. tenu tout ce mois d’octobre 2018 à Voici un bref compte-rendu de ce Rome, sur le thème « Les jeunes, la blog qui nous donne l’actualité du foi et le discernesynode, de quoi vous metment vocationnel Le plus impressionnant : tre l’eau à la bouche… ». c’est vraiment la Message du 5 octobre planète entière qui est L’an dernier, nous « Le plus impressionnant : avions organisé ici représentée. c’est vraiment la planète avec vous plusieurs entière qui est ici reprérencontres sur le Brabant wallon afin sentée. Quelle belle universalité ! de répondre au questionnaire envoyé Le plus émouvant : les visages que aux animateurs par le Secrétariat chaque évêque porte dans son cœur. pour le Synode à Rome. Vous aviez Toutes ces Églises locales ont « leurs également diffusé le questionnaire » jeunes, avec leurs questions et leur destiné aux jeunes, ce qui nous a enthousiasme. On devine aussi leur permis de récolter 4149 réponses présence. pour l’ensemble de la Belgique. Il y a Le plus fatigant : chaque « père synoégalement eu le questionnaire pour dal » ayant droit à une prise de les jeunes mis en ligne par le parole de quatre minutes, il faut Vatican. Cet été les jeunes du pèleriécouter des dizaines d’interventions nage à Lourdes ont d’ailleurs eu l’ocà la suite l’une de l’autre, dans une des six langues officielles. Accrochez-vous ! Le plus cool : le Pape qui circule parmi nous, comme tout autre participant et qui demande au président de séance s’il peut prendre la parole. Quelle simplicité ! Le plus attendu : l’Esprit Saint, qui fera lentement émerger avec clarté ce que le Seigneur attend de son © Vocations.ch Église… »

16


Message du pape François aux catéchistes Congrès de Rome

2e Congrès international de catéchèse 20-23 septembre 2018

Le catéchiste, témoin du Mystère

À DÉTACHER

© pcpne.va

MESSAGE VIDÉO DU SAINT PÈRE FRANÇOIS AUX PARTICIPANTS DU CONGRÈS INTERNATIONAL ORGANISÉ PAR LE CONSEIL PONTIFICAL POUR LA NOUVELLE ÉVANGÉLISATION (Traduction : Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat - SNCC)

pour les catéchistes

17


Bonjour à vous tous très chers et chères catéchistes,

J’aurais tant souhaité partager avec vous en personne ce moment si important de votre réunion pour nous pencher ensemble sur la deuxième partie du Catéchisme de l’Église Catholique qui aborde des sujets importants et fondamentaux pour l’Église et pour tout chrétien, tels que la vie sacramentelle, l’action liturgique et leur incidence sur la catéchèse. Mgr Fisichella m’a fait savoir que vous êtes venus très nombreux, vous êtes près de 1500 catéchistes de 48 pays et souvent accompagnés de vos évêques que je salue cordialement. Merci pour votre présence et merci pour l’enthousiasme avec lequel vous vivez votre condition de catéchistes au sein de l’Église et pour l’Église.

À DÉTACHER

Que de joie quand je repense à notre première rencontre lors de l’Année de la Foi, en 2013, vous demandant alors « ʺd’êtreʺ catéchistes et non de ʺtravaillerʺ comme catéchistes, car ce n’est pas ça ! Dire : je ʺtravailleʺ comme catéchiste car j’aime enseigner..., mais si tu ʺn’esʺ pas catéchiste ça ne marchera pas, tu ne seras pas fécond, tu ne seras pas féconde ! Catéchiste, c’est une vocation : être catéchiste c’est ça la vocation et non pas travailler comme catéchiste. Voyez bien, je n’ai pas dit ʺfaire le catéchismeʺ mais ʺêtreʺ catéchiste parce que cela implique toute la vie. On conduit à la rencontre avec Jésus par des paroles, par sa vie et par le témoignage. »

Aujourd’hui je me trouve à Vilnius pour le voyage apostolique aux Pays Baltes, prévu depuis longtemps déjà. Alors j’ai recours aux outils que nous offre la technologie pour être avec vous et vous livrer quelques réflexions qui me tiennent à cœur concernant votre vocation de catéchistes ; en effet celle-ci s’apparente de plus en plus à un service rendu au sein de la communauté chrétienne et qui se doit d’être reconnu en tant que véritable et authentique ministère de l’Église, dont nous avons tant besoin. Je pense souvent au catéchiste comme étant celui qui se met au service de la Parole de Dieu, qu’il fréquente chaque jour pour en faire sa nourriture et ensuite pouvoir la transmettre aux autres de façon efficace et crédible. Le catéchiste sait que cette Parole est “vivante” (He 4,12) parce qu’elle constitue la règle de la foi de l’Église (cf. Conc. Oecum. Vat. II, Dei Verbum 21 ; Lumen

18


À DÉTACHER

Gentium 15). En conséquence le catéchiste ne peut oublier, surtout à l’heure actuelle dans ce contexte d’indifférence religieuse, que sa parole est toujours une première annonce. Gardez ceci bien présent à l’esprit : dans notre monde et surtout dans ce domaine qui suscite tant d’indifférence, votre parole sera toujours une première annonce, qui parviendra à toucher le cœur et l’esprit de tant de personnes en attente d’une rencontre avec le Christ ; car même si c’est à leur insu, elles sont en attente. Quand je dis première annonce, je ne le dis pas uniquement du point de vue temporel, car tout en étant un élément important, il en va parfois différemment. Première annonce revient à insister sur le fait que Jésus Christ mort et ressuscité par amour du Père, accorde son pardon à tous, sans distinction de personnes dès lors qu’elles ouvrent leur cœur pour se laisser convertir ! Bien souvent nous ne nous rendons pas compte de la force de la grâce qui, par nos paroles également, touche en profondeur nos interlocuteurs et les façonne afin qu’ils puissent découvrir l’amour de Dieu. Le catéchiste n’est pas un maître d’école ou un professeur qui doit faire cours. La catéchèse n’est pas un cours ; c’est la transmission d’une expérience et le témoignage d’une foi qui embrase les cœurs car elle insuffle le désir de rencontrer le Christ. Cette annonce qui se fait de différentes manières et fait appel à divers types de langages est toujours la « première » que le catéchiste est appelé à effectuer !

Dans cette communication de la foi, je me permets de vous mettre en garde pour ne pas succomber à la tentation de renverser l’ordre selon lequel depuis toujours l’Église a annoncé et présenté le kérygme et qui correspond à la structure du Catéchisme lui-même. L’on ne peut en aucun cas, par exemple, mettre la loi au premier plan, même s’agissant de la loi morale, devant l’annonce tangible de l’amour et de la miséricorde de Dieu. Nous ne pouvons pas oublier les paroles de Jésus : « Je ne suis pas venu pour condamner, mais pour pardonner... » (cf. Jn 3,17 ; 12,47). Et dans ce même esprit vous ne pouvez pas vouloir imposer une vérité de la foi en faisant abstraction de l’appel à la liberté qu’elle comporte. Toute personne ayant fait l’expérience de la rencontre avec le Seigneur se retrouve toujours comme la Samaritaine qui a le désir de boire une eau qui ne s’épuise pas mais qui en même temps court en vitesse au village appeler les habitants à venir voir Jésus (cf. Jn 4,1-30). Il est essentiel que le catéchiste comprenne le défi que représente en premier lieu la manière d’éduquer à la foi les personnes dont l’iden19


tité chrétienne est fragile et qui en conséquence ont besoin de proximité, d’accueil, de patience et d’amitié. C’est uniquement de la sorte que la catéchèse deviendra un canal de valorisation de la vie chrétienne, soutien dans la formation générale des croyants et incitation à être des disciples missionnaires.

À DÉTACHER

Une catéchèse qui se veut féconde et en harmonie avec l’ensemble de la vie chrétienne trouve sa sève vitale dans la liturgie et les sacrements. L’initiation chrétienne exige de mettre en place chaque fois plus dans les communautés un parcours catéchétique qui favorise l’expérience de la rencontre avec le Seigneur, une meilleure connaissance de Lui et l’expérience de l’amour à Sa suite. La mystagogie offre des occasions hautement significatives d’accomplir ce parcours avec courage et détermination, aidant à sortir d’une phase stérile de la catéchèse qui bien souvent éloigne surtout nos jeunes, qui n’y retrouvent pas la fraîcheur de la proposition chrétienne et ses implications dans leur vie. Le mystère que célèbre l’Église trouve sa plus belle expression et toute sa cohérence dans la liturgie. N’oublions pas de faire comprendre à travers notre catéchèse la contemporanéité du Christ. En effet c’est dans la vie sacramentelle, qui trouve son aboutissement dans la Sainte Eucharistie, que le Christ « se fait présent » à son Église : Il l’accompagne dans les événements de son histoire et ne s’éloigne jamais de son Épouse. C’est Lui qui se fait proche et présent à tous ceux qui le reçoivent dans son Corps et dans son Sang, faisant d’eux un instrument de pardon et des témoins de la charité auprès de ceux qui souffrent, travaillant activement à l’instauration d’une vraie solidarité entre tous les hommes et tous les peuples. Combien l’Église y gagnerait si les catéchèses étaient à même de faire saisir et vivre la présence du Christ qui agit et opère notre salut, nous permettant par là-même d’expérimenter dès à présent la beauté de la vie de communion avec le mystère de Dieu le Père, Fils et Saint-Esprit ! Je vous souhaite de vivre intensément ces journées pour que vous puissiez ensuite transmettre à vos communautés toute la richesse de cette rencontre internationale. Je vous accompagne de ma bénédiction et vous demande de bien vouloir me porter dans vos prières. Merci de votre attention.

20


Échos du synode des jeunes à Rome J'écoute le cri et je vois les larmes de Safa venant de Bagdad, portant la marque de tant de violences. J'écoute encore une autre partageant les attentes des jeunes de son pays de pouvoir compter sur des accompagnateurs, prêtres et laïcs, bien mieux formés et eux-mêmes accompagnés. J'entends en mélodie de fond, ce cri qui revient : que l'Eglise ne nous laisse pas tomber ! »

RÉFLEXION

Message du 12 octobre « Soit on travaille en groupe linguistique. Je suis dans un groupe francophone avec une quinzaine d’évêques du Canada, du Congo, de l’île Maurice, du Cameroun, de Centrafrique, du Laos, de Chine ( !), de France, du Liban et… de Belgique. Et puis, il y a trois jeunes qui nous secouent et nous ramènent à la réalité quand nous avons tendance à décoller dans la stratosphère des idées. Ils ne se gênent pas. Tant mieux.

J'entends en Et après… Soit on travaille en mélodie de fond, séance plénière, avec le ce cri qui revient : Après ces échos de notre Pape qui préside. 267 évêque référendaire pour que l'Eglise ne les jeunes et au terme de évêques du monde entier, qu’on appelle les nous laisse pas ces trois semaines de rentomber ! « Pères synodaux », des contres et de travail experts, et 34 jeunes qui intense, il nous reste à se font bien entendre quand les accueillir les fruits de cette vaste interventions leur plaisent ! » réflexion et à en tirer des lignes directrices pour notre pastorale de Message du 19 octobre terrain ! Ce sera la troisième partie « Chaque jour, la parole de jeunes de cette belle démarche synodale… vient s'ajouter à celle des évêques. P. Emmanuel de R. Elle interpelle, elle est vraie, Pastorale des jeunes authentique et ne fait donc pas de détours. Elle touche non seulement les esprits mais aussi les cœurs. J'écoute Tahiry parler des immenses questions d'éducation et de scolarité à Madagascar. J'écoute Daniel évoquer la si difficile vie en commun de chrétiens avec une population majoritairement musulmane au Pakistan. J'écoute Oksana, qui souligne la nécessité que les familles de Moscou puissent réellement participer à la réception des travaux du © Zenit synode.

21


La sainteté, ça me regarde ???

Propositions pour découvrir ce qu’est la sainteté

Découvrir les saints à partir d’une proposition réalisée par une Aumônerie française (Les Glenettes sud de Villelaure).

Public : à partir de 11 ans Objectifs :

OUTILS

- Découvrir des saints et pourquoi pas, en particulier, les saints de votre paroisse ou UP. - Faire comprendre que la sainteté n’est pas synonyme de perfection et que nous pouvons la vivre au quotidien. - Faire comprendre aussi la différence entre une personne non croyante qui agit au nom de la solidarité humaine et une personne croyante qui agit au nom du Christ.

Préambule :

Cette activité peut demander un peu de préparation si vous désirez la « coller » le plus possible à votre terrain et aux saints représentés dans votre paroisse et/ou UP. Le matériel sera réalisé pour les saints suivants : Padre Pio, sainte Thérèse de Lisieux, saint Antoine de Padoue, saint Martin de Tours, saint Eloi, sainte Mère Teresa, saint Vincent de Paul et saint François d’Assise.

L’activité proposée se décompose en plusieurs étapes, de la découverte de la vie d’un saint en particulier, jusqu’au questionnement de ce qui fait la différence entre une personne très engagée qui fait de belles choses et les saints. Une proposition de prière du soir en lien avec l’activité est aussi disponible.

Connecte-toi à Dieu avec les saints.

Suite à la journée Transmission, l’activité de l’après-midi et tout le matériel nécessaire est disponible soit au service de la Pastorale des jeunes du Brabant wallon, soit au Centre de documentation du Centre pastoral. 22


Remises du Credo et de la croix

Rencontres parents-enfants et guides liturgiques

En divers moment du parcours de la catéchèse d’initiation, les enfants sont invités à recevoir un trésor particulier de l’Église. En 1ère année, il s’agit du signe de la croix et en fin de 3ème année, du Symbole des Apôtres (ou Credo). Avant chacune de ces célébrations, une réunion des enfants accompagnés de leurs parents est proposée pour la préparer. Le Service de la catéchèse met à votre disposition les guides liturgiques pour les célébrations et les propositions d’animation de ces réunions parents-enfants.

Le parcours de la catéchèse d’initiation propose aux enfants de 1ère année de vivre une étape liturgique particulière : l’entrée en catéchuménat (pour les enfants qui demandent le baptême) et la réception du signe de croix (signation).

OUTILS

Ce rite consiste à recevoir le signe de la croix sur son front par les mains du prêtre mais aussi des catéchistes et de ses propres parents. Le rite accompli est ensuite rendu concret, matérialisé, par la croix que l’enfant reçoit après qu’elle a été bénie par le prêtre. Ce moment fort est à vivre en temps ordinaire, autour du dimanche du Baptême du Seigneur, lors d’une eucharistie paroissiale ou en unité pastorale en présence de la communauté locale. Il rassemble les enfants baptisés et ceux qui se préparent à recevoir le baptême.

Le début de la 3e année de catéchèse est marqué quant à lui par une remise solennelle du Credo. Il s’agit, en cette dernière année

de catéchèse, de faire découvrir aux enfants la © it.wikipedia.org richesse et la beauté de la profession de foi de l’Église. En tant que ses membres, ils sont appelés à la découvrir et à la faire leur à travers tout le parcours de cette année. Lors d’une célébration paroissiale, après l’homélie, l’assemblée prend le temps de « remettre » le trésor de sa foi à ses jeunes pousses : les enfants le reçoivent à travers une proclamation solennelle du « Je crois en Dieu » et également sur un parchemin, une planche ou autre support. Les documents sont disponibles :

- sur le site du Service de la catéchèse : www.catechesebw.be - sur simple demande au Service de la catéchèse : catechese@bwcatho.be

23


Pour aider les enfants à découvrir leur foi Prions en Église Junior, Magnificat Junior, Filotéo...

En tant que catéchistes, nous souhaitons que les enfants qui nous sont confiés partent le plus souvent possible à la découverte du Seigneur et qu’ils comprennent le grand cadeau qui nous est fait durant la messe. Et si, pour nous aider dans notre souhait, nous conseillions l’abonnement à l’une ou l’autre revue ?

Pour les aider lors des célébrations

OUTILS

Magnificat Junior et Prions en Église Junior, deux revues de deux éditeurs différents, adoptent les mêmes ingrédients pour aider les enfants à vivre la célébration. Outre une explication des textes du dimanche, ils trouveront des prières, des bricolages, des bande-dessinées, des petits jeux au service de leur expérience dominicale. Les éditions Bayard éditent également un Missel des enfants où les différents temps et gestes de la messe sont expliqués, un glossaire et une introduction de chaque texte sont présents.

Pour les accompagner dans la vie de tous les jours

Les éditions Bayard et les éditions Averbode proposent toutes deux des revues d’éveil à la foi.

Chez Bayard : « Pomme d’Api Soleil » pour les 4-8 ans et « Filotéo » pour les 8-13 ans. Chez Averbode : « Simon » pour les 710 ans et « Samuel » pour les 10-13 ans.

Chaque revue aborde un thème particulier dans chaque numéro. À travers des bandes dessinées, des histoires, des jeux, les enfants partent à la découverte d’un texte biblique, d’une prière, d’un rite liturgique, d’une façon de vivre sa foi dans le monde… La plupart de ces revues sont consultables au Service de documentation du Centre Pastoral. Plus d’informations à la page 15. 24


Outils de la Pastorale Couples et Familles Pour les paroisses

LE CHÊNE DE MAMBRÉ

OUTILS

Tensions familiales, parents décontenancés par un ado, couples en crises… Dans le cadre de la catéchèse ou de la pastorale des jeunes, nous sommes parfois témoins ou même confidents des personnes en difficulté familiale. L’équipe de la Pastorale Couples et Familles du vicariat a ouvert le Chêne de Mambré, un centre d’écoute et d’accompagnement pour toute personne en difficulté relationnelle (seule, en couple ou en famille). Une équipe de professionnels (thérapeutes familiaux, psychothérapeutes, conseillers conjugaux) assure cet accompagnement qui respecte la dimension spirituelle de chacun. Le Centre est ouvert tous les jours, du lundi au samedi, et se situe Place de la Cure 24 à Wavre. Pour prendre rendez-vous : 010 / 235 268 lechenedemambre@bwcatho.be www.lechenedemambre.be

UN DIMANCHE AUTREMENT SUR LE THÈME DE LA FAMILLE

L’équipe de la Pastorale Couples et Familles du Brabant wallon a rassemblé, dans une brochure, une série de pistes pour vous aider à l’organiser : - exemples et expériences d’autres paroisses - conférenciers et témoins - mouvements, associations ou communautés pouvant animer un atelier - bonnes idées à concrétiser - références bibliographiques pour les enfants, les ados et les adultes - pour l’entrée en matière, les animations et la célébration.

Disponible sur demande couples.familles@bwcatho.be - 010/235 268 www.bwcatho.be/dimanche-famille 25


Lieux d’accueil pour les groupes En retraite, récollection...

Voici deux beaux lieux, entourés de verdure, qui peuvent accueillir des groupes de jeunes pour une retraite.

MÉMORIAL KONGOLO – GENTINNES

OUTILS

Centre missionnaire d'accueil en Brabant wallon Les Pères Spiritains, une communauté religieuse au service de la mission, proposent dans le cadre du Centre d’Accueil au milieu des champs de la commune de Chastre : - La location des salles - L’accueil individuel - L’accueil de groupes en journée de retraite ou de recueillement avec piquenique ou repas chaud possible Des groupes de réflexion, de lecture biblique, de prière, de catéchèse, etc. sont les bienvenus en ce lieu gardant la mémoire des Martyrs du Kongolo. 12 salles sont mises à votre disposition pouvant accueillir de 15 à 200 personnes. Il est possible de se joindre à la communauté © Vicariat Bw spiritaine pour les laudes et l’eucharistie à 7h15 et pour les vêpres à 18h30. Site internet : www.kongolo.be Contact : 071/88 00 40 - accueil@memorial-kongolo.be Adresse : rue du Couvent 140, 1450 Gentinnes (ou pour le GPS : rue de l’Ermitage)

LA FORESTA EUROPEAN CENTER

© La Foresta

Le Centre d’accueil bilingue, dans l’ancien monastère franciscain de Vaalbeek entouré de forêts, à proximité de Leuven, reçoit des groupes de 10 à 200 personnes dans les infrastructures modernisées comportant 99 chambres, 20 salles, 4 réfectoires, une église et une chapelle. Les réservations se font par année calendrier.

Site internet : www.laforesta.be Contact : 016/40 24 91 - info@laforesta.be Adresse : Prosperdreef 9, 3054 Vaalbeek 26


Tous disciples en mission

À L’AFFICHE

L’audace d’une conversion

21 octobre 2018 dimanche de la Mission lancement de l’année aux messes dominicales

De novembre 2018 à septembre 2019 le chemin se poursuit en paroisse, en UP, en communauté

20 octobre 2019 dimanche de la Mission

Tous disciples en mission N

H

G

MH

LB

L



BI

E>

>G

<

F

BL

BL

=

l’audace d’une conversion

L

Infos et outils d’animation : www.tousdisciples.be 010 235 260 | tousdisciples@bwcatho.be

pour tous

Éditeur responsable : Éric Mattheeuws – chaussée de Bruxelles, 67 – 1300 Wavre

assemblée vicariale du Brabant wallon

27


À L’AFFICHE

28

11 ans et +


Tous

29

À L’AFFICHE


Commencé par frère Roger à la fin des années 70, le « Pèlerinage de confiance sur la terre » organisé par la communauté de Taizé réunit chaque année des milliers de jeunes de toute l’Europe. La prochaine étape a lieu dans la ville et la région de Madrid. Un trajet groupé est organisé pour les 16-35 ans de toute la Belgique. Participer à la Rencontre européenne de jeunes à Madrid c’est :

À L’AFFICHE

... être soutenu dans la prière par la beauté du chant et la profondeur du silence. ... avec des dizaines de milliers de jeunes, aller aux sources de la foi et de la fraternité. ... être accueilli par les habitants de Madrid et échanger les uns avec les autres en grande simplicité. ... rencontrer des témoins qui vivent l’Évangile au cœur des défis d’aujourd’hui. ... trouver un nouvel élan de solidarité en Europe.

Date : du 28 décembre au 1er janvier 2019 (départ et retour en avion de Bruxelles)

Prix : entre 400 et 500€ (voir site internet pour le prix exact) Infos et inscription : www.jeunescathos.org/taize-madrid Programme détaillé sur www.taize.fr/fr_article4580.html Un voyage à Taizé est également prévu du 26 janvier au 3 février 2019 depuis Louvain-la-Neuve. Ce pèlerinage est organisé par l’Auberge des Bruyères. Coût : environs 100€. Infos et inscription : www.fb.me/aubergedesbruyeres - aubergebruyeres@kapculouvain.be 30

16-35 ans


Du 26 au 27 janvier 2019, de 21h30 à 13h, une nuit 100% solidaire, une nuit 100% JMJ !

Milieu de la nuit : Un concert suivi de LA veillée des JMJ en direct de Panama avec le pape François ; en présence de Mgr Joseph De Kesel qui reprendra le message du Pape. Ce temps spi sera prolongé d’un temps d’adoration pour ceux qui le souhaitent ou de la fin des préparatifs pour les autres.

À L’AFFICHE

© Prepa-maraude ©St-Vincent-de-Paul 13e

1ère partie : Vivre la solidarité concrètement en allant vers les plus pauvres et les réfugiés : les écouter et les inviter au petit déjeuner du lendemain. Pour d’autres, commencer les préparatifs : cuisson du pain, décoration de l’église, construction d’un pont en symbole de paix entre les nations.

© jmj.be

Et le matin : Dans l’église du Sablon (Bruxelles), un petit déjeuner solidaire pour tous et en particulier les personnes les plus fragiles. Suivi d’un échange de paix sur le pont construit toute la nuit, avec des représentants des principales religions.

Si tu as entre 16 et 30 ans, bloque la date et rejoins-nous pour cette nuit où nous nous serrerons les coudes pour répondre à l’appel du Pape, à l’appel du Christ ! ©St Hyppolyte Paris

16 - 30 ans

31


Spirit Altitude - Ardenne

Deux propositions, un même esprit

Un temps pour se poser les questions « Quel chemin pour ma vie ? », « Comment répondre à l’appel du Seigneur ? » Un temps de détente, pour se poser, se ressourcer, prier et célébrer Un temps d’enseignements, de témoignages, de découverte de la Parole Un temps d’accompagnement Un temps pour laisser souffler l’Esprit… Cette année, ce temps sera précédé par la nuit des JMJ à Bruxelles, en Duplex avec le Panama où les jeunes du monde entier seront réunis autour du Pape

À L’AFFICHE

Spirit Altitude, c’est… Un séjour en montagne à 2473m Une semaine de ski, de randonnée ou de raquette Avec les chanoines du Gd-St-Bernard Du 26 janv. au 3 fév. – PAF : 420€* info@spiritaltitude.be - www.spiritaltitude.be Spirit Ardenne, c’est… Un séjour en Ardenne à 525m Une semaine de randonnée et peut-être de ski de fond Avec les bénédictines d’Hurtebise Du 26 janv. au 1er fév. – PAF : 150€* vocations.be@gmail.com - www.vocations.be 32

18 - 28 ans


IXe Colloque de l'Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique (ISPC) 2019 en collaboration avec la Faculté de Théologie de Fribourg (Suisse) et l’Institut supérieur de sciences religieuses de Vérone (Italie)

« Entendre et proposer l’Évangile avec les jeunes » mardi 12 février 2017 (14h) - vendredi 15 février (12h) à l’Institut Catholique de Paris

Au programme : conférences – débats – ateliers – tables rondes – échanges

« La problématique qui sera déployée lors du colloque partira d’un constat : il y a du souffle dans l’initiative du Synode des évêques, mais ses belles intentions sont affaiblies par un rapport d’extériorité entre « eux » et « nous », les jeunes d’une part et l’Église d’autre part.

Il s’agit donc d’« inventer une manière de penser et de parler des jeunes qui dépasse ce rapport d’extériorité, dans une perspective que l’on pourrait qualifier d’inclusive ».

À L’AFFICHE

En réalité, il faut reconnaître que l’on peine fortement à réfléchir de manière inclusive, ce qui veut dire compter sur les capacités présentes de dynamisme et de transformation à condition que les aînés soient capables de les écouter.

Il s’agit donc de vivre un lien de génération, une pastorale intergénérationnelle à condition qu’une génération ne soit pas là pour l’autre mais « avec » elle. Le colloque travaillera cette question fondamentale : dans quelle mesure l’Église peut-elle surmonter cette manière de penser en termes d’extériorité la relation avec les jeunes, comme « eux » face à « nous », pour promouvoir une pastorale inclusive ? » Joignez-vous à la délégation du Service de la catéchèse pour participer à ce moment fort de rencontre et de réflexion avec des participants impliqués dans la catéchèse dans le monde entier !

© ICP

Inscription : 150 € sur www.eventbrite.fr Adresse : 21 rue d'Assas, 75006 Paris Plus d’informations : catechese@bwcatho.be pour les animateurs de jeunes et les catéchistes

33


TEMPS D’ARRÊT

Confiez à Dieu, un jeune de votre paroisse, de votre famille, de vos groupes de jeunes … Seigneur Jésus, Ton église qui chemine vers le synode Tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage Ils prennent en main leur vie, Qu’ils aspirent aux choses les plus belles Et les plus profondes Et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, Accompagnés par des guides sages et généreux, À l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, Pour qu’ils réalisent leur projet de vie Et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves Et rends-les attentifs au bien des frères.

Comme Disciple aimé, Qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix Pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, Annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen

Pape François #Synod2018

© Pixabey.com

34


UNITE PASTORALE Beauvechain

Bonlez-Dion-Longueville Bourgeois-Genval-Rosières Braine-l’Alleud Braine-le-Château Chastre Court-Saint-Étienne Chaumont-Gistoux Grez-Nethen Ittre Jauche Jodoigne La Hulpe Lasne Louvain-la-Neuve Mont-St-Guibert Nivelles Ottignies Perwez Ramillies Rebecq Rixensart Tubize Walhain Wavre

Pôles Jeunes

Maïté DEGRYSE maite.upbeauvechain@gmail.com Abbé Philibert KIABELO kiabelophi@hotmail.com

Abbé Jean-Claude SAKANYA jcsakanya@gmail.com

COORDONNÉES

Pôles Catéchèse

UP

Frédérique LESAFFRE romastine@hotmail.com

Thérèse DECROUEZ therese@decrouez.be

François-Xavier COMPTÉ compte.fx@outlook.com

Charlotte de MAHIEU charlotte.demahieu@paroissesaintetienne.be

Corinne D’OREYE corinne@up-chastre.be

Colette AUGURELLE colette.augurelle@gmail.com

Hubert LENNARTS hubertlennarts@live.be

Abbé Jean-Marc ABELOOS jm.abeloos@gmail.com Jean François POTELLE jf@potelle.net

Marie-Christine KRACK krackm-c@scarlet.be

Abbé Jean-Marc ABELOOS Jean François POTELLE

Rodolphe GRANDJEAN rgrandjean@gmail.com

Priska VAN DER STRAETEN priska.vanderstraten@gmail.com

Thérèse WOLTERS therese.wolters@gmail.com

Thérèse WOLTERS

Abbé Pascal SEVENI 7pasikali@gmail.com

Abbé Simon Pierre MBUMBA NTUMBA mbumba_ntumba@yahoo.fr Eva CALATAYUD 11.13lahulpe@gmail.com Pascale STOOP pascalestoop@yahoo.fr

Abbé Sébastien DEHORTER sebastien.dehorter@gmail.com Christophe MEVIS christophe.mevis@gmail.com

Stéphanie JOLLY stephanie.jolly@outlook.com Alice VRYGHEM alice.vryghem@skynet.be

Brigitte ADRIAENS -brigitte.adriaens@gmail.com Claire HERSSENS - claire.herssens@hotmail.com Marie-Ange JOACHIM Msamuel@papim.be Cathy MARCHAL cathy@mcmusic.be

Xavier ROTSART x.rotsart@bwcatho.be

Didier MARCHAND didier.marchand@skynet.be

Christine MADDOX johnchristinebelgium@yahoo.fr

Marie LHOEST pdejeunes@upramillies.be

Caroline HAGENAERS-DECOCQ cate@upramillies.be

Abbé Eric MATTHEEUWS eric.mattheeuws@scarlet.be

Caroline et François FERDIN c-f.ferdin@skynet.be

Abbé Alfred MALANDA malandaalfred2@yahoo.fr Abbé Robert MANGALA robertmangala@yahoo.fr

Abbé Andrzej SAROTA asarota@gmail.com

Abbé Augustin KALENGA augustinkalenga1@gmail.com Catherine CLAES catherine.claes@skynet.be

Cathy MOREAU-BOTMAN botmanmoreau.c@gmail.com

Abbé Léandre MIHIGO mihigol@yahoo.fr

Abbé Jean-Claude LOKASO jclaudelok@yahoo.fr


Pastorale des jeunes du Bw

Service de la catéchèse du Bw

Permanences Du lundi au jeudi : de 9h à 16h, hors mardi. Sur rendez-vous les vendredi et congés scolaires

Permanences Du lundi au mercredi : de 9h à 16h30 Jeudi et vendredi : de 9h30 à 17h

Jeunes

Noémie Declerq - Jola Mrozowska - Nadia Pesenti - Chrystel Turek - Luc Tielemans 010/235 261 ou 010/235 267 catechese@bwcatho.be Compte financier : BE15 3100 8658 6330

DATES

À RETENIR

 1er décembre : Concert de Hopen à Orp  16 décembre : Flamme de Bethléem à Louvain-laNeuve  28 décembre 2018 au 1 janvier 2019 : Taizé Madrid  26-27 janvier 2019 : JMJ Dupplex à Bruxelles  28janvier - 3 févier : Spirit Altitude-Ardenne

Extraits du Message du pape François aux jeunes pour la Journée Mondiale des Missions le 21 octobre 2018 : « Chaque homme et chaque femme est une mission, et c’est la raison pour laquelle on vit sur la terre. Être attirés et être envoyés sont les deux mouvements que notre cœur, surtout quand on est jeune, sont comme des forces intérieures de l’amour qui promettent un avenir et poussent notre existence en avant. Personne autant que les jeunes ne sent combien la vie fait irruption et attire. Vivre avec joie sa propre responsabilité pour le monde est un grand défi. Je connais bien les lumières et les ombres propres au fait d’être jeunes, et si je pense à ma jeunesse et à ma famille, je me rappelle l’intensité de l’espérance pour un avenir meilleur. Le fait de ne pas nous trouver en ce monde par notre décision, nous laisse entrevoir qu’il y a une initiative qui nous précède et nous donne d’exister. Chacun de nous est appelé à réfléchir sur cette réalité : Je suis une mission sur cette terre, et pour cela je suis dans ce monde ». Source : eglise.catholique.fr

© cathobel.be

Périodique bimestriel - bureau de dépôt : Wavre - Agrégation n° P405309 - Edit. resp. E. Mattheeuws - Vicariat du Brabant wallon, Chée de Bruxelles 67, 1300 Wavre Sauf juillet et août

Abbé Emmanuel de Ruyver - Pascaline de Montjoye - Isabelle Druart - Séverine Goux Véronique Herpoel - François Veldekens 010/235 270 - http://pjbw.net jeunes@bwcatho.be Compte financier : BE63 3101 1449 1008

Profile for Pastorale des Jeunes du Bw

Porte-Voix 72 - Novembre-Décembre 2018  

Porte-Voix 72 - Novembre-Décembre 2018  

Advertisement