a product message image
{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade

Page 1

Mars - Avril 2018

69

Service de la catéchèse et Pastorale des jeunes VICARIAT GÉNÉRAL DU BRABANT WALLON


SOMMAIRE

p.3 : Édito p.4-14 : Échos p.15-16 : Réflexion - Synode sur les jeunes p.17-18 : Lu pour vous p.19-20: Réflexion - Chantier KT p.21-22 : Outils p.23 : 24/03 - Marche des Rameaux p.24-25 : 28/03 - Marche des confirmands et Messe chrismale p.26 : Semaine du 10/04 - Festival Choose Life p.27 : 19/04 - Soirée des catéchistes p.28 : 21/04 - Christothèque p.29 : 01/05 - Paroisse CUP p.30 : 16/06 - Journée interdiocésaine de catéchèse p.31 : Entraide et Fraternité - Carême 2018 p.32-33 : 17 au 23/08 - Lourdes p.34 : Temps d’arrêt p.35 : Coordonnées UP - catéchèse et pastorale des jeunes p.36 : Dates à retenir

Présences des services durant les congés de Pâques

Centre de Documentation : fermé durant toutes les vacances de Pâques. Service de la catéchèse : permanence les jeudi et vendredi Service Pastorale des jeunes : fermé du 09/04/2018 au 13/04/2018

© Pixabay


« Revenez à moi de tout votre cœur ! »

E

n ce temps de Carême, l’interpellation du prophète Joël lors de la messe du mercredi des Cendres peut nous accompagner au jour le jour.

I

l nous adressait cette parole de Dieu : « Revenez à moi de tout votre cœur ! ». Revenir… cela signifie qu’on était parti, qu’on s’était éloigné… N’est-ce pas parfois notre attitude envers le Seigneur ?

L

es circonstances de la vie envahissent nos journées, nos pensées, nous nous laissons accaparer par les soucis du quotidien et distraire par les 1001 propositions dont nous faisons facilement nos priorités. Notre cœur s’éloigne ainsi tout doucement du Seigneur, de sa Parole, du temps de prière, de l’eucharistie, comme une barque à la dérive…

U

n jour, c’est comme un sursaut : au gré d’une rencontre, d’un

ÉDITO

En ce temps de Carême

événement, d’une parole entendue, on se réveille. Et on se demande : « Que s’est-il passé ? Où en suis-je dans ma vie ? Où en suis-je envers moi-même, les autres, Dieu ? »

L

e Carême est le moment favorable pour faire le point, entendre cet appel au fond de notre cœur : « Revenez vers moi ! ».

L

aisserons-nous la grâce du Seigneur sans effet ? Accueillerons-nous le don que le Seigneur nous fait d’ouvrir notre cœur à sa présence ?

Q

uant à l’aumône, à la prière et au jeûne, Jésus nous invite à les vivre en toute loyauté et humilité, et à en refuser toute gloire personnelle. Que cela ne nous empêche nullement de témoigner. « Que votre lumière brille devant les hommes », dit Jésus. Que notre témoignage soit simple, qu’il laisse avant tout la lumière de l’Évangile passer à travers nous.

B

eau et joyeux temps de Carême !

© E. de Ruyver

P. Emmanuel de R. Pastorale des jeunes

3


Le MOOC des catéchistes

ÉCHOS

Une première qui suscite l’enthousiasme

L’initiative du diocèse de Paris a remporté un franc succès dans le monde entier : un MOOC, une formation en ligne ouverte à tous. D’octobre à décembre 2017, neuf séances ont été proposées : vidéo, travail personnel et travail en équipe, ainsi que réflexions et prières.

« Catéchiste depuis de longues années dans ma paroisse, j’ai

pris la décision de mettre la catéchèse entre parenthèses pendant un an afin de me consacrer plus à ma formation. En effet pour donner, il faut savoir recevoir. Je me suis inscrite au MOOC et ce qui m’a plu, c’est d’abord que le cours soit en ligne : cela permet de travailler quand cela convient. Je trouve que c’est une super occasion de passer toutes les bases de la catéchèse en revue et de se resituer personnellement dans la Foi. Le langage est clair et facile à comprendre, illustré de témoignages intéressants et vivants. Et pour pouvoir relire ou revoir les cours, tout est imprimable en PDF. Les thèmes abordés : c’est quoi la catéchèse, la mission du catéchiste, les bases de la foi : Père créateur - Fils sauveur Esprit Saint, Pâques… et un peu de pédagogie.

Le travail personnel consistait à répondre à des questions sur des textes d’évangile, mais ce n’était pas toujours commode : en équipe cela aurait été plus facile. » Roseline van A. Catéchiste à l’Ermite

« Dès que j’ai appris qu’il y avait

une formation pour les catéchistes via internet, en plus gratuite, je me suis inscrite tout de suite. Le MOOC permet d’apprendre à son rythme et d’échanger ses opinions, ses questions/réponses sur le forum avec l’équipe pédagogique et d’autres inscrits (9800). Les semaines 7 et 8 étaient la cerise sur le gâteau. Elles abordaient la pédagogie de la catéchèse. J’en retiens essentiellement deux choses : 1° Le catéchisme n’est pas un cours. 2° Le catéchiste est au service des jeunes. Je conseille vivement ce « MOOC des Catéchistes » à tous les catéchistes et aux parents. Toutes les vidéos du MOOC se trouvent sur YouTube. Je vous en souhaite une belle découverte ! Tellement contente de cette formation, je me suis inscrite ensuite à une autre formation du MOOC « De l’Ancien au Nouveau Testament » qui a débuté le 8 janvier et se terminera le 15 avril. » Hildegard H. Catéchiste à Baulers

4


Échange de prière entre jeunes et personnes âgées

Quelle merveilleuse expérience que la carte-prière imaginée par le Service de la Pastorale de la santé pour demander aux personnes âgées en maison de repos de prier pour les jeunes en catéchèse. Ceuxci se proposent à leur tour de prier pour les personnes visitées. Les catéchistes, les jeunes, les visiteurs en maison de repos et les personnes âgées s’y sont mis de tout cœur !

Une carte-prière illustrée par le jeune avec un dessin ou un texte est remise à une personne âgée à qui il demande de prier pour lui. Cette carte est transférée par le biais des visiteurs ou en direct par une visite des jeunes avec leurs catéchistes et/ou leur famille dans les maisons de repos.

Dans une maison de Brainel’Alleud, c’est durant l’Avent que

des familles avec leurs enfants se préparant à la première communion ou la confirmation, des catéchistes et des prêtres se sont rendus dans trois maisons de repos, les bras chargés de corbeilles de friandises et leur carte-prière. Après la lecture d’un conte et quelques chants, les familles se sont dirigées vers une personne âgée à qui le jeune a remis sa carte et ensuite avec qui ils ont échangé. Ce fut une magnifique expérience de vie dans la maison, « un joyeux désordre inhabituel » qui a même suscité l’aide du personnel soignant qui habituellement ne vient pas à ces activités-là. Cette démarche a aussi éveillé chez un

ÉCHOS

Nouvelle initiative des Pastorales de la santé père accompagnant le désir de revenir dans la maison pour visiter la personne qu’il a rencontrée.

À Waterloo, les cartes ont été

remises aux personnes âgées par les visiteurs. L’initiative a été extrêmement favorable, certains résidents étaient même demandeurs de prier pour plusieurs enfants. Dans une troisième maison, les cartes-prières ont été distribuées durant une réunion de prière. Certains, n’ayant pas d’enfants, d’autres quasi plus de famille ou des liens difficiles avec les leurs, ont été très touchés par l’idée de porter dans la prière un enfant, de le confier au Seigneur et à Marie et de devenir en quelque sorte « parrain ou marraine de cœur ». Dans cette même maison, l’initiative a ouvert le cœur d’un père qui, pour la première fois depuis deux ans, a parlé de ses enfants. « Miracle de l’Esprit qui unit et qui réunit » comme nous partage une visiteuse. Marielle G. Pastorale de la santé

Si vous souhaitez vivre cette démarche avec votre équipe de catéchèse, vous pouvez contacter Marielle Griendl : m.greindl@bwcatho.be ou au 010/235 276 le mardi de 9h30 à 16h.

© Vicariat Bw

5


Vivre l’Avent ensemble ÉCHOS

L’Avent, c’est une chance de préparer nos cœurs à la venue de Dieu qui se fait homme. Dans les paroisses et les Unités pastorales, de nombreux projets ont vu le jour pour faire cheminer petits et grands et les aider à se préparer à Noël. En voici quelques échos…

Vivre un dimanche centré sur la Parole de Dieu : une demande

du pape François, concrétisée avec joie par plusieurs Unités pastorales (UP) en ce 1er dimanche de l’Avent. Dans l’UP de Braine-le-Château, par exemple, la matinée a commencé par un café et surtout la remise d’un petit pain de la Parole à chacun. Après un sketch autour d’un cadeau « de la part de Dieu », des groupes se sont formés et ont échangé. Les découvertes de chacun d’eux ont été partagées lors de la célébration. Un beau moment de convivialité, riche en échanges et en partages intergénérationnels, un moment où tous se sont mis à l’écoute de Dieu !

Propager la paix et l’entraide aide aussi à préparer nos cœurs. Un

Échos des activités locales

beau symbole de cela est la flamme de la Paix, qui vient de Bethléem. Le groupe de catéchèse de dernière année de l’UP Graine d’espérance (Chaumont-Gistoux) a transmis cette flamme dans les paroisses et auprès des paroissiens qui le souhaitaient.

Du côté de la solidarité,

30 enfants de la catéchèse de l’UP de Jauche ont préparé et décoré plus de 40 boîtes remplies de denrées récoltées auprès des paroissiens. Pour chaque colis-cadeau, ils ont écrit une petite carte. Pour la première fois, les groupes de catéchèse se sont mélangés et les enfants étaient ravis. De plus, quelques jeunes sont venus témoigner de leur rencontre avec des sans-abris l’année d’avant, une façon de rendre le concept de solidarité très concret !

Penser aux autres s’est traduit par la visite aux personnes âgées de la séniorie par les enfants de l’UP de Braine-le-Château. Ils ont apporté avec eux des cartes de vœux conçues par eux et de petites douceurs chocolatées. Un après-midi joyeux pour tous !

Evangile, partage, solidarité, paix… des mots et des actes inspirés par le Seigneur, pour vivre un temps d’Avent fraternel.

Chrystel T. Service de la catéchèse

6

© Vicariat Bw

Merci à Thérèse, Jean-François et MarieChristine pour leur contribution. Vous aussi, partagez vos échos en envoyant un mail à catechese@bwcatho.be


« L’unité des chrétiens, ce n’est pas une option… »

Nous sommes le jeudi 25 janvier 2018, il est 19h30. Devant l’église St-Nicolas, on allume des bougies et peu à peu, on voit des personnes arriver dans la nuit.

À l’entrée de l’église, plusieurs

jeunes de la paroisse accueillent les personnes qui ont répondu à l’invitation du Service de la Pastorale des jeunes. Une invitation peut-être un peu déroutante pour certains, interpellante pour d’autres, de célébrer la fin de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens par une soirée de louange et de prière animée par Grégory Turpin et son équipe des soirées SPES.

À ce moment, nous ne savons pas si nous serons dix, cinquante ou cent… mais nous sommes sereins. Il règne dans l’équipe présente un enthousiasme, une joie, un bonheur d’être ensemble et de bientôt vivre une soirée que nous sentons déjà belle, simple, profonde et surtout portée par le Seigneur.

Deux heures plus tard, ce sont des visages souriants, des regards qui s’échangent et qui sem-

ÉCHOS

Soirée SPES à La Hulpe blent confirmer la bonne intuition de proposer cette soirée chez nous, en Belgique. Deux heures si vite passées et pourtant si denses, entre les louanges animées par Grégory Turpin et toute l’équipe des musiciens, la participation de Léa, une jeune Syrienne de la paroisse de La Hulpe, le temps d’enseignement de Grégory partagé avec Alexia Rabbé qui nous ont témoigné de l’unité des chrétiens qu’ils ont choisi de vivre au quotidien jusque dans leur vie professionnelle, le geste symbolique autour de l’eau du baptême où chacun a pu tremper les mains et partager un signe de paix.

Voilà, c’est déjà la fin, il est

l’heure de tout ranger !!! Mais ce n’est pas fini ! Cette soirée, nous en sommes persuadés, est le début d’une nouvelle aventure parce que, lorsque l’on vit un tel moment, on n’a qu’une envie, en revivre d’autres et pouvoir partager cette joie et cette paix avec les personnes qui n’ont pas eu la possibilité de nous rejoindre. Pour vous donner encore plus une idée de ce que nous avons eu le bonheur de vivre jeudi, je vous laisse découvrir ce témoignage de Vincent Rodriguez, chanteur, batteur et « louangeur du Seigneur ».

© PJBw

7


ÉCHOS

« Spes, c'est très spécial... cela fait déjà un moment que nous accompagnons Grégory en tant que musiciens au cours de ces soirées, et je peux vous assurer qu'aucune ne se ressemble.

Mieux encore croyez moi, ça n'est pas impunément que nous y participons . Chaque fois, nous nous laissons transformer par la prière de ceux qui y viennent, elle vient nous toucher au plus profond: comme si la louange de l'assemblée nous traversait avant de s'élever... c'est peut être ça l'unité !

Alors, ô combien, ce jeudi dernier en Belgique nous nous sommes sentis en Famille!

D'abord avec nos frères belges, nous les petits Français, et plus encore entre chrétiens, entourés de nos frères protestants, syriaques, évangéliques ... l'enseignement de Grégory appuyait sur la nécessité du dialogue fraternel. De celui qui cherche non pas à convaincre ou à imposer, mais plutôt sain débat, qui sait même parfois juste se taire, au profit d'une prière commune, autour de ce qui nous rassemble ...

Jésus est appelé la pierre angulaire, nous en avons fait l'expérience dans l'église au moment du Notre-Père, où tous les ministres, prêtres ou pasteurs se sont tenus debout côte à côte ...

Au niveau purement technique, l'acoustique parfaite de l'église et ses soupentes en bois nous a permis de profiter au mieux de notre mission musicale et de chanter, comme il le mérite, un cantique à la gloire de Dieu. Un moment d'intense émotion s'est ressenti en accompagnant notre toute jeune chanteuse syrienne. Et quand à moi, quel honneur d'avoir pu amener l'espagnol en louange exotique et métissée avec mon projet Xocolatl !

Les soirées Spes commencent toujours par une première partie, où Grégory invite un artiste. De cette manière les deux axes principaux de la musique chrétienne se retrouvent rassemblés : axe vertical – horizontal, une musique inspirée du ciel, qui vient rencontrer l'assemblée, mission - évangélisation et puis axe horizontal - vertical, la louange où les voix de l'assemblée rejoignent celle du groupe pour s'élever vers le ciel ... Pas d'artistes, que des frères, et un charisme sans cesse renouvelé, dans la force de l'Esprit Saint. Spes, c'est comme ça que ça se passe ... »

Plus de témoignages et de photos sur http://www.bwcatho.be/spes-lunite-des-chretiens-ce-n,2962.html © PJBw

8

Séverine G. Pastorale des Jeunes


Quand les jeunes se mettent en marche

Le 28 janvier 2018, 17 jeunes des 5 paroisses de l’Unité Pastorale de Biez, Bonlez, Longueville, Dion-leMont et Dion-le-Val ont mené ensemble leur tout premier projet commun, sur le thème du pèlerinage de Saint-Jacques-deCompostelle.

C’est à l’initiative de Père Philibert (curé de DionValmont et Bonlez), sur une idée que lui avait soufflée Jean-Paul, l’un des dynamiques animateurs à Bonlez, que le Pôle Jeunes de notre UP a suivi les étoiles qui jalonnent l’un des plus grands pèlerinages de la chrétienté. Profitant du périple de Jacques, un autre animateur de Bonlez, qui avait récemment relié à pied le Brabant wallon à Compostelle, Saint Jacques était le thème par excellence pour passionner les pèlerins juniors d’un jour.

Histoire de rappeler quelques repères bien utiles, un quizz

amusant de 20 questions aborda les aspects historiques, géographiques et religieux du pèlerinage. Ensuite, les jeunes furent répartis en plusieurs groupes mixtes sous la supervision d’un animateur pour effectuer un mini-pèlerinage sur une boucle champêtre, sillonnant sentiers et chemins, entre bois et champs, entre Dion-le-Val et le Bercuit. Un succulent goûter récompensa les valeureux pèlerins au retour de leur balade.

ÉCHOS

Sur la trace de Compostelle Pour clôturer cette inoubliable

après-midi, Jacques donna un exposé captivant sur sa fabuleuse expérience jacquaire. Parti seul et à pied de chez lui le 1er septembre 2017, il rejoignit Saint-Jacques-deCompostelle, 2400 km plus loin et 69 jours plus tard. Il fit partager avec émotion son aventure extraordinaire dont il souligna toutes les dimensions, religieuse bien entendu, mais aussi personnelle, sportive et culturelle. L’exposé vivant, interactif et richement illustré de photos captiva la jeune assemblée et, qui sait, contribua à éveiller des vocations pour de futurs grands voyages ou tout simplement pour de modestes pèlerinages.

Enthousiasmé par la réussite

de sa toute première expérience commune, le Pôle Jeunes de notre UP partage un avis unanime, tant pour les jeunes, les animateurs que notre pasteur, le Père Philibert : c’est sûr, nous nous reverrons bientôt pour de nouvelles aventures et d’autres partages ! Maïté D. Pastorale des jeunes

DR

9


Spirit Ardenne, quel chemin pour ma vie ? ÉCHOS

Ça a été pour moi une expérience formidable !

Spirit Ardenne a été une expérience formidable ! Ce qui m’a plu d’emblée, c’est de pouvoir vivre des vacances tout en prenant le temps de réfléchir à la question « Quel chemin pour ma vie » ?

Nous étions accueillis par la belle communauté de moniales bénédictines à Hurtebise. Le séjour présentait un double aspect : une dimension d’échange ainsi qu’une dimension de réflexion personnelle. Le tout, sur la thématique de la vocation au sens large.

Chaque jour, était prévu un temps

de randonnée dans les bois environnants. Ces moments de marche en silence étaient l’occasion de méditer sur mon vécu. Nous avons eu l’opportunité d’écouter les témoignages d’une religieuse, d’un prêtre et d’un couple. Cet appel à vivre le bonheur quel que soit notre choix de vie m’a beaucoup touchée. Spirit Ardenne, c’est aussi des rires, des jeux, des chants, des découvertes, des émerveillements ! Aline K.

10

© Spirit Ardenne

Spirit Altitude, c'est comme un immense banquet spirituel après la famine des examens.

C'est l'assurance de vivre des moments forts entouré de personnes avec qui on tisse des liens d'amitié. C'est l'occasion de contempler la création de Dieu et de s'émerveiller de son amour et de sa bienveillance envers nous. C'est raviver notre relation intime avec Dieu. C'est la découverte de la spiritualité de la montagne et de sa simplicité, de son accessibilité à tous.

© E. de Ruyver

C’est tout d’abord une mer-

veilleuse occasion de se reculer pour mieux enraciner sa foi et expérimenter de façon authentique l’Amour du Christ, au contact de témoins d’aujourd’hui et d’expériences spirituelles, dans un lieu exceptionnel où la valeur de l’accueil est sans cesse réinventée. C’est enfin une occasion de se dépasser physiquement, de mettre l’effort au service du cheminement spirituel et ainsi découvrir une autre manière de faire du sport, avec Dieu. P. Emmanuel de R. Pastorale des jeunes


Écho de la journée de pastorale de l’UCL

Le 30 janvier a eu lieu la 25e journée pastorale organisée par la faculté de théologie de l’UCL, les diocèses de Belgique francophone et la commission interdiocésaine de pastorale liturgique Sur le thème « Donner du goût à nos liturgies. Critères de discernement pour les célébrations dominicales » Tout au long de la journée, des apports théologiques et réflexifs se sont succédés, entrecoupés des témoignages d’acteurs du terrain.

Patrick Prétot nous a donné quelques définitions de ce qu’est la liturgie. C’est montrer l’Évangile comme un feu à communiquer, en toute humilité, en serviteur de l’Esprit Saint. C’est une école pour apprendre à aimer, dans les silences chargés de présence. C’est conjuguer la célébration d’un mystère qui nous dépasse et en même temps une véritable connaissance des Écritures. Jean-Marc Abeloos a partagé

quelques ingrédients indispensables à la présidence de la messe : c’est une affaire de bonne communication du mystère du salut (par les gestes et le dialogue), c’est le faire avec une certaine autorité, avec justesse, avec sa personnalité et surtout dans « l’esprit de la liturgie ». Présider, c’est également se situer dans l’ensemble de la pastorale. La messe, ce n’est plus l’affaire du prêtre seulement.

ÉCHOS

Donner du goût à nos liturgies émotions affectives, sensibles et cognitives. La liturgie, c’est de l’émotion organisée et pour cela, nous ne devons pas hésiter à faire appel à de beaux chants, à vivre quelque chose en communauté, à rendre beau les lieux grâce aux objets, etc.

Les témoignages ont été des

exemples très parlants de ce que nous venions d’entendre. Jean-Luc Lepage et Isabelle Poncelet ont parlé de la musique en tant qu’éclaireuse de la rencontre, une aide à vivre la liturgie intensément. Fabrice de Saint Moulin et Marie-Louise Nkezabera nous ont partagé les fruits de leur discernement dans leur pratique pastorale. Enfin, la communauté bénédictine d’Hurtebise nous a éclairés sur sa volonté de faire de son église un lieu dynamique où on n’a pas peur d’innover.

Grâce à ces éclairages théoriques et pratiques, nous voilà avec de belles pistes pour redonner du goût à nos liturgies ! Chrystel T. Service de la catéchèse © Vicariat Bw

Arnaud Join-Lambert s’est attaché au domaine de l’émotion. Pour lui, pas de liturgie désirable sans

11


Jeunes et vocations

ÉCHOS

Les séminaristes du diocèse à Louvain-la-Neuve

Au cours de la messe des étudiants du mercredi 7 février 2018 à Louvain-la-Neuve, Mgr Jean-Luc Hudsyn a institué trois séminaristes de notre diocèse au ministère du lectorat et un à celui de l’acolytat.

Voici des extraits de son homélie, qui donnent le sens de ces étapes vers le sacerdoce :

« Être chrétien, c’est vivre cette qualité rare : c’est d’abord être un écoutant. Savoir écouter, prendre le temps d’écouter : c’est déjà aimer. Devenir chrétien et aimer Dieu c’est lui donner la parole. Pour nous aider à devenir de bons écoutants de la Parole et des écoutants intelligents, Dieu a appelé à lui ce soir des serviteurs de la Parole : Deiver, Michał et Alexandre.

Nous allons prier pour eux pour qu’ils se laissent habiter par cette Parole, pour qu’ils la prient et nous aident à entendre ce qu’elle nous dit

entre les lignes et à longueur de pages : que nous sommes aimés d’un amour infini, que cet amour est puissance de résurrection en nous et que c’est pour cela que les Écritures sont un trésor et méritent d’être lues, creusées, priées et savourées.

Ce qui peut changer notre cœur, le pétrir de bonté, le conver-

tir, c’est l’attention à cette dimension dont je suis frappé de voir combien elle suscite de l’attention aujourd’hui de la part d’un grand nombre de nos contemporains : ce goût renouvelé pour l’intériorité. L’intériorité : ce lieu caché en nous qui est comme un jardin intérieur où peut pousser le meilleur de nousmêmes mais parfois le pire. C’est pourquoi ce jardin, il faut le nourrir chaque jour…

C’est notre affaire à tous mais

Dieu donne à son Église des veilleurs et des éveilleurs de cette intériorité. Les prêtres sont de ceux-là. C’est pourquoi sur le chemin qui mène à son ordination, Marco est appelé à devenir aujourd’hui, pour l’Église, un bon serviteur de la prière et de l’eucharistie. La prière, l’eucharistie nous aident à nous tourner vers Celui qui nous est le plus intime à nous-même : pour nous laisser imprégner de Lui, pour nous unir à Lui et ainsi tout vivre de plus en plus par Lui, avec Lui et en Lui. » Propos recueillis par l’Abbé Luc Terlinden Président du séminaire

12

© Alexi Guevara


Ce jeudi 8 février, c’est l’effervescence à la PJBw !

On est une cinquantaine ce soir pour cette première rencontre avec l’ensemble des responsables des Pôles Jeunes et les prêtres qui accompagnent les jeunes dans les UP…

Au menu de la soirée :

Se rendre compte qu'on n'est pas seul dans l'aventure Pôle Jeunes, par une brève présentation PowerPoint de chaque pôle. Les animateurs peuvent ainsi partager leurs expériences et les activités « qui fonctionnent bien ». Donner l’occasion de créer des liens lors des deux moments informels du repas en début de soirée et du dessert en clôture.

Parler des axes et des priorités de la Pastorale des jeunes en Brabant wallon : les groupes 11-13 ans, la Profession de foi des 15-17 ans, le synode des jeunes, le discernement vocationnel et les outils au service du terrain. Sans oublier les événements rassembleurs qui s’annoncent : D’FY, soirée lancement pour les JMJ Panama, la Marche « No fear…Choose

ÉCHOS

Soirée des responsables Pôles Jeunes » aux Rameaux, la Paroisse Cup et le pèlerinage à Lourdes.

Demander aux animateurs et prêtres, via un jeu et des post-it, l’aide concrète qui leur est nécessaire pour remplir au mieux leur mission.

Mais aussi 4 mots clés à garder à

l’esprit, comme des défis offerts pour notre pastorale :

La disponibilité : au regard de mon agenda surbooké, quel est le temps consacré aux jeunes dans des rencontres informelles, juste pour partager gratuitement et s’apprivoiser, les écouter, être là avec eux ? Les jeunes : l’importance de faire des jeunes non pas seulement l’objet de notre pastorale mais les sujets actifs ! Travailler avec les jeunes, les impliquer au maximum, être appelant.

Être relais : de par ma responsabilité d’animateur ou de prêtre, je suis une figure authentifiée « pôle jeunes » dans mon UP. Être moteur pour accompagner les jeunes, susciter l’enthousiasme, se faire relais des initiatives locales, vicariales ou plus larges. Le Christ : mettre le Christ au cœur de toutes nos rencontres. C’est là notre spécificité et notre force. C’est là que les jeunes nous attendent ! P. Emmanuel de R. Pastorale des jeunes

© E. de Ruyver

13


Winter Forum à Banneux le we du 16-18/02 ÉCHOS

Les 18-30 ans auprès de la Vierge des pauvres

Quelques échos relayés par la Communauté de l’Emmanuel.

« Je suis venue avec le Foyer St Paul. Je suis très contente qu’ils aient proposé de faire cette expérience vraiment enrichissante. C’est un peu comme des petits JMJ. C’est un WE où on est vraiment en cœur à cœur avec Jésus. On nous demande de lâcher prise pendant un WE, notamment pendant les louanges, donc c’est un moment très beau et très fort. Ça me donne envie de me donner comme Jésus s’est donné à nous, pas juste se donner mais se donner avec amour et avec joie aux autres.» Clémence T.

« Je suis étudiant à Gembloux en Agro-biotech. J’ai fait de super rencontres. Il y a eu la rencontre avec Raphaël qui a su très bien trouver les mots pour parler d’un sujet vraiment pas facile. Et le fait de retrouver un groupe de jeunes m’a vraiment rechargé pour un petit moment. Du coup, je me sens encore plus concerné pour m’investir dans des groupes. Comme à Louvain-la-Neuve,

© A. Tiri

14

on m’a pas mal parlé du groupe Hands up et du Foyer St Paul. Je vais essayer de continuer sur ce rythmelà. Et je remercie pour cette rencontre avec la Vierge de Banneux que j’aime beaucoup. Sa référence aux pauvres, c’est très simple et en même temps très grand ! » Philippe N.

« Le thème était l’espérance. On a beaucoup partagé au petit-déjeuner sur les rêves qui nous portent. Et quelqu’un faisait la réflexion que ses parents n’ont pas toujours eu cette chance d’avoir des rencontres, des enseignements, des partages, des temps de prière. On n’a peut-être pas toujours eu la facilité d’en parler. On est 200 à 300 jeunes rassemblés mais quelle richesse pour la jeunesse d’aujourd’hui de s’écouter, se rencontrer, de voir qu’on n’est pas seul et de construire ensemble un avenir. Quelle espérance pour l’Église de demain ! Moi, ça me remplit de joie ! » Sœur Amandine Fraternité de Tibériade

« J’étais vraiment touchée de voir tous ces jeunes avec un grand sourire, parfois des larmes aussi devant la croix, devant l’amour de Dieu. Leur cœur qui s’ouvre à cet amour, il n’y a rien de plus magnifique. Des sourires qui passent, même à travers la souffrance. Il y a une espérance qui pénètre parce que le Christ est là, il nous aime et nous porte. J’ai en face de moi de magnifiques jeunes, merci Seigneur ! » Sœur Colombe Fraternité de Tibériade


L’action pastorale auprès des jeunes sion de la conscience des autres ni prédéterminer le parcours de la grâce de Dieu à partir de ses propres schémas. » Appeler, enfin, signifie « en premier lieu faire renaître le désir, détacher les personnes de ce qui les retient bloquées ou des conforts dans lesquels elles s’installent. Appeler veut dire poser des questions pour lesquelles il n’existe pas de réponses toutes faites.»

RÉFLEXION

Après avoir réfléchi sur les notions-clés de foi, discernement et vocation (cf. Porte-Voix n°68), le document préparatoire au Synode d’octobre se penche sur les caractéristiques que doit présenter toute pastorale auprès des jeunes.

Synode sur les jeunes

Être baptisé et suivre le parcours de catéchèse « n’équivaut toutefois pas encore à un choix mûr pour une vie de foi. Pour y parvenir, un chemineLes acteurs ment est nécessaire, qui La pastorale des jeunes ne passe parfois par des « Sortir, voir, peut être une pastorale pasroutes imprévisibles et appeler comme sive où les jeunes sont les éloignées des lieux habiJésus l’a fait » simples « récepteurs » de ce tuels des communautés qu’on leur propose. C’est la ecclésiales. » Une bonne caractéristique de leur âge partie de la pastorale des jeunes se que de vouloir être actifs, surtout passe dans les lieux de la vie quotidans ce qui les concerne. Cette pasdienne. torale implique « toute la communauté chrétienne qui doit se sentir À la manière de Jésus responsable de la tâche d’éduquer les nouvelles générations. » Pour Trois verbes, définissant dans les cela, il y a besoin de formation afin évangiles le style de Jésus, nous donde proposer une « pastorale de la nent des repères : sortir, voir, appejeunesse de façon correcte, cohéler. Sortir « avant tout, des rigidités rente et efficace. » Le document qui rendent l’annonce de la joie de encourage à « mettre en valeur les l’Évangile moins crédible (…) et occasions de faire participer les d’une façon d’être Église qui, parjeunes aux organismes des commufois, paraît anachronique. » Cela nautés diocésaines et paroissiales, à présuppose aussi une liberté intépartir des conseils pastoraux, en les rieure de quitter l’habituel pour faire de la place aux jeunes et leur permettre d’être protagonistes. Voir à la manière de Jésus c’est travailler la « capacité à s’arrêter avec les jeunes » et d’avoir « le regard de tout pasteur authentique, capable de voir dans la profondeur du cœur (…) ; c’est le vrai regard du discerne© pixabay ment, qui ne veut pas prendre posses15


RÉFLEXION

invitant à offrir la contribution de des new media et que nous avons leur créativité. » À quand la préencore à progresser dans la « présence habituelle des jeunes dans nos sence de la communauté chrétienne Equipe d’Animation Pastorale ? Il ne dans ce nouvel aéropage. » faut pas non plus oublier le rôle des figures de référence – qui ont besoin Les instruments de développer des compétences Le langage ecclésial a besoin de laispédagogiques - que ce soit la famille, ser la place au langage des jeunes et les pasteurs - dont la rencontre est à son expression, comme cela se fait souvent décisive dans l’éclosion des dans la musique et dans le sport. vocations chrétiennes et sacerdoMais surtout, « dans l’action pastotales – ou des éducateurs qui, en donrale avec les jeunes, où il faut initier nant le témoignage de ces vocations des processus plutôt que de posséder « accueillies et vécues avec fidélité des espaces, il est important de seret engagement », suscitent le désir vir la croissance humaine de chacun de « répondre avec générosité à sa et de disposer des instruments pédapropre vocation ». gogiques et de formaC’est « la première « La première façon tion qui peuvent la soufaçon de faire une pas- de faire une pastorale tenir. Entre évangélisatorale des vocations. » tion et éducation des vocations : le existe un lien génétémoignage de vie » tique fécond qui doit Les lieux Le document insiste à tenir compte de la progressivité des parcours de maturation plusieurs reprises sur l’importance du témoignage de vie dans la pastode la liberté. (…) Nous devons nous rale des jeunes mais également sur habituer à des parcours d’approche de la foi toujours moins standardisés les actions communautaires de solidarité qui, « quand elles expriment et plus attentifs aux caractéristiques un amour qui se livre, peuvent devepersonnelles de chacun. » nir des expériences spirituelles intenses ». Le volontariat, entre « Le défi pour les communautés est autres, « peut être une occasion d’apparaître accueillantes pour tous, favorable de croissance spirituelle et en suivant Jésus qui savait parler aux de discernement de la vocation. » Le Juifs comme aux Samaritains, aux document insiste qu’en plus des lieux païens de culture grecque comme tels que les écoles, les universités ou aux occupants romains, en saisissant les mouvements, il y a aussi le monde le désir profond de chacun d’eux. » Enfin, aider les jeunes à discerner ne peut se faire sans la familiarité avec le Seigneur dans la prière, notamment la lectio divina, ni sans occasion de goûter le silence et la contemplation ou encore de relire ses propres expériences et d’écouter sa conscience. © pixabay

16

Jola M. Service de la catéchèse


Ces livres et outils sont disponibles pour emprunt gratuit au Service de documentation du Centre pastoral.

Ces fidèles qui ne pratiquent pas assez… Quelle place dans l’Église ? V. le Chevalier - Lessius

LU POUR VOUS

Le Service de documentation du centre pastoral, vous propose sa sélection de livres :

Dans cet ouvrage, l’auteure pose la question des baptisés éloignés de l’Église et catalogués trop souvent par les sociologues de « non-pratiquants » car absents de nos célébrations eucharistiques. Plutôt que de les définir à partir de leur absence de pratique religieuse, elle pose la question de leur identité de « fidèles ». En effet, le terme « non-pratiquant » les définit à partir du sacrement de l’eucharistie qui devient premier et sacrement de « vérification » faisant passer le baptême au second plan ; il devient non plus un lieu de rassemblement mais une cause de distinction. L’auteure nous propose de (re)découvrir dans l’Évangile comment chacun suit (ou pas) Jésus. Elle montre qu’il y avait plusieurs cercles autour de Jésus, des foules aux apôtres en passant par les disciples et ceux qui, sortant de la foule, vivent une rencontre personnelle avec le Christ avant d’être renvoyés chez eux :« Va, ta foi t’a sauvé ». Les baptisés absents et silencieux rompent souvent le silence à l’occasion des rites de passage : baptême, deuil, mariage… Souvent, ils se sentent jugés et sont même parfois déboutés alors que ces demandes sont en elles-mêmes de vraies professions de foi, des signes d’un travail souterrain qui les poussent à demander le baptême pour leur enfant ou le mariage à l’église. Faut-il leur refuser les sacrements sous prétexte qu’ils sont absents ? L’Église n’est pas une « fabrique » à sacrements mais une famille dont une des missions est de mettre en relation tous les enfants avec le Père. Dans une de ses homélies, le pape François parle du bon pasteur mais il l’adapte à notre temps en expliquant qu’aujourd’hui, il en reste une et il manque les 99 autres et il appelle à avoir le courage de sortir pour aller à la rencontre de ces brebis qui nous manquent et d’en prendre soin là où elles sont. L’auteure traduit cela en disant que « la mission des fidèles intégrés dans l’Église est d’aller marcher aux côtés de ces baptisés qui, comme les témoins d’Emmaüs, traversent la vie quotidienne sans y faire naturellement le lien entre amour, éthique et Évan-

17


Jésus – L’encyclopédie

Sous la direction de J. Doré – Albin Michel

LU POUR VOUS

Cette encyclopédie interroge le « phénomène Jésus » et souhaite apporter à tous une base historique, exégétique et herméneutique pour mieux comprendre Jésus et ce, en suivant le récit de Luc et en proposant les regards croisés de philosophes, psychanalystes, écrivains, autres personnalités chrétiennes, juives, musulmanes, athées et agnostiques.

L’ouvrage est divisé en trois « Livres » (Commencements, vie publique, Passion et résurrection). Chaque livre étant lui-même divisé en « Parties » thématiques comprenant chacune plusieurs chapitres. Chaque chapitre est constitué d’une introduction narrative, d’un ou plusieurs articles de fond, d’un « Éclairage », d’un « Contrepoint » et d’une carte blanche. Des encadrés, des renvois, un glossaire, des notes, une chronologie, une bibliographie et un index complètent cet outil.

« Un ouvrage de référence sur un personnage unique, Jésus, qui garde son mystère et interroge chacun sur le mystère qu’il est lui-même. » (4ème de couverture)

« J’arrive pas à prier, c’est normal ? » Les questions spi de Marie – Famille chrétienne

Marie, jeune journaliste de 30 ans, relaie dans cette petite collection les questions que les jeunes (et les moins jeunes) se posent sur leur foi. Dans ce livre-ci, elle aborde de façon très vivante et pleine d’humour la question de la prière : je suis nulle en prière, faire sa prière ou être en prière, la prière ça ne change rien, je ne sais pas quoi dire, je suis toujours distrait, …. A travers des témoignages, des réflexions, des astuces de grands priants, elle dépoussière et revitalise la prière.

Service de documentation

Brigitte Melis - Soeur Bernadette Van Uytbergen 010/235 263 - documentation@bwcatho.be Permanences hors congés scolaires Lundi, mardi et jeudi de 10h à 12h - Mercredi et vendredi de 10h à 17h 18


Initier en catéchèse On peut tenter de comparer la catéchèse d’initiation à la démarche d’immersion linguistique à l’école : on plonge dans un univers nouveau, souvent inconnu, et on acquiert la connaissance de cet univers en s’y mouvant, parfois en tâtonnant, plutôt par osmose que par apprentissage conscient.

Qui ? Quoi ? Comment ?

L’ouverture à l’autre est souvent

RÉFLEXION

le premier pas vers l’ouverture à l’Autre. Et c’est souvent par là que Dieu passe pour attirer les personnes à Lui. Aujourd’hui, plus qu’avant, le visible a la vocation de montrer l’invisible. L’existence, la présence agissante de Dieu dans la vie de l’homme est loin d’être une évidence. Et c’est à travers les signes visibles d’accueil En France, on aime parler en caté- et de cordialité que les enfants et leurs parents peuvent se dire : chèse du « bain ecclésial ». Cette « Tiens, là il y a quelque chose que expression imagée nous aide à garder je n’ai pas rencontré ailen mémoire que la catéleurs. » Quelque chose qui chèse est un plongeon et « Dieu a peut devenir pour eux pour qu’il y ait plongeon, il faut de l’eau… Le milieu besoin de la Quelqu’un. Ce « quelque naturel de la catéchèse – communauté chose », à moins d’être des son « eau » - c’est la com- des croyants saints, ne se communique munauté chrétienne. La vie pour se mani- pas seulement au contact des personnes individuelles, de foi chrétienne a besoin fester » aussi charmantes soient d’autres croyants. Comme elles. Dieu a besoin de la le dit le fameux communauté des croyants pour se dicton : « Un chrétien seul, c’est un manifester : « Là où deux ou trois chrétien en danger. » Et donc : un sont réunis en mon nom… » Bonne catéchiste seul, c’est un catéchiste nouvelle pour nos assemblées parfois en danger ; un enfant seul en catéréduites en nombre : l’enjeu prechèse est en danger… Danger de mier n’est pas la quantité des partiquoi ? Comme un petit enfant, le cipants mais la qualité humaine et croyant, à tout âge, a besoin d’être spirituelle de l’assemblée. stimulé dans sa vie de foi par d’autres. Un nouveau-né qu’on ne touche pas, à qui on ne parle pas, ne va pas pouvoir se développer et grandir. De même, un croyant a besoin d’expérimenter sa foi avec d’autres, de se confronter à leur manière de vivre leur relation avec Dieu pour construire sa propre foi. D’autant plus que, comme chrétiens, nous croyons que Dieu nous parle aussi à travers les personnes que nous © pixabay côtoyons.

19


La vérité de la présence de Dieu invisible qui se manifeste, on

RÉFLEXION

Les choses se font naturellement en prenant exemple sur d’autres. La communauté locale est donc la prene sait comment, dans une assemmière responsable de cette initiablée de personnes bien concrètes tion-immersion parce que celle-ci se n’est pas facile à concevoir. Nous resvit en son sein. Deux domaines printons parfois sur nos critères humains cipaux la concernent : la prière comde vouloir bien faire les choses, mais mune et les œuvres de solidarité. La il peut nous manquer le réflexe de liturgie et la solidarité sont deux nous dire que, au-delà de ce que « actions » des croyants qui rendent nous faisons, compte surtout le crivisible aux yeux des autres la foi invitère spirituel : la qualité de notre sible. Ce sont d’ailleurs deux critères présence à ce que nous faisons ou, de la bonne santé d’une communauté autrement dit, le poids d’amour que de foi. L’apôtre Jacques écrit : « La nous y mettons. C’est un moyen sûr foi, si elle n’est pas mise en œuvre, de témoigner de Dieu dans notre est bel et bien morte » (Jc 2,17). Si vie : notre amour, s’il prend sa nous désirons transmettre la foi aux source dans notre foi, ne peut que enfants, il nous faut transtémoigner de l’Amour. mettre une foi vivante, une « Toute la foi qui se traduit dans notre C’est particulièrement vie par des actes concrets. vrai dans tout ce qui communauté locale est concerne la catéchèse dont toute la communauté locale responsable Depuis la publication de l’encyclique La joie de est responsable. Oui, il y a de la les catéchistes et le prêtre. catéchèse » l’Évangile, mûrit de plus en plus dans nos contrées la Mais si l’on veut initier à une conscience du besoin d’une vie chrétienne par immersion conversion missionnaire des commu– et c’est nécessaire vu l’éducation nautés chrétiennes sans laquelle religieuse en famille qui faiblit – la elles sont vouées à la disparition... Il catéchèse ne peut se passer de la s’agit ici d’un pronostic vital de nos communauté des croyants. Dans le communautés. En ce temps de principe de l’initiation, il y a cette Carême, où l’Église entière se met en idée d’apprendre en imitant. Tout ne mode « conversion », nous avons passe pas – ou en tout cas pas toubesoin de résolutions et de jours en premier lieu – par un démarches non seulement indiviapprentissage intellectuel conscient. duelles, mais aussi communautaires pour que nos paroisses et unités pastorales soient fidèles au premier appel que Jésus nous lance après sa résurrection : « Allez donc et faitesmoi des disciples » (Mt 28,19 traduction de La Bible des peuples). © pixabay

20

Jola M. Service de la catéchèse


Combien de fois dois-je pardonner ? Outil « clé sur porte »

Dans la continuité des orientations pastorales pour les groupes « Grandir dans la foi », nous vous proposons un nouvel outil adapté à des groupes de 11-13 ans mais également pour des plus grands. Cet outil est relié à la question n°6 de la liste des thématiques proposées : « J’avais confié un grand secret à une amie et elle l’a répété à toute la classe. Elle m’a trahie, je ne lui pardonnerai jamais ! »

OUTILS

Le pardon, un chemin d’amour, dossier d’animation de la revue Initiales n°243. Ce dossier va accompagner la réflexion des jeunes sur ce qu’est le pardon donné et reçu, les difficultés à le vivre et ce que cela produit. S’appuyant sur des paroles d’ados, sur un échange, une chanson, un support informatique, un extrait vidéo, vous pourrez choisir ce qui convient le mieux à votre réalité.

Afin d’enraciner la réflexion dans la foi, des propositions d’adaptation de textes bibliques, un jeu sur le pardon dans les Évangiles, une réflexion à partir d’une représentation biblique permettront de découvrir comment, parce que l’amour de Dieu va au-delà de nos perceptions humaines, un chemin de pardon est toujours ouvert.

Enfin, pour découvrir comment le pardon de Dieu se vit en Église à travers la liturgie et le sacrement de réconciliation, vous trouverez des propositions pour vivre un débat « pour ou contre », faire une recherche de tous les moments de pardon présents dans la liturgie ou encore visionner et débattre à partir d’un extrait vidéo. Une proposition de célébration de réconciliation conclut le tout.

Séverine G. Pastorale des jeunes

N’hésitez pas à visiter notre site pour découvrir les outils déjà réalisés et disponibles au Service de la pastorale des jeunes sur simple demande. https://pjbw.net/11-13/outils 11 - 13 ans

21


Carême et Pâques artistiques Le Jeu de la passion de Ligny

Avec les enfants

OUTILS

Chaque dimanche de carême depuis 1925, le récit de la Passion et de la mort du Christ est joué à Ligny. Le Jeu de la Passion, en référence aux représentations moyenâgeuses, dans une démarche de pure et intense conviction, accorde l’enseignement de Jésus aux réalités contemporaines. Samedi 24 mars à 18h30 et les dimanches 4, 11, 18 et 25 mars 2018 à 15h30 Adresse : Ferme d’En-Bas, Rue Généraux Gérard & Vandamme, 8 - 5140 Ligny Réservations et renseignements : Viviane Brasseur - vivianebrasseur1@gmail.com - (0)71/88.77.86 de 09h00 à 13h00 du lundi au vendredi Prix : Adultes : 12€ / Enfants - de 12 ans : 8€ / Enfants de la catéchèse et catéchistes : 8€ / Groupes adultes/et enfants + de 12 ans (15 personnes au moins) : 10€

La Cité de l’Évangile

Durant le mois d’avril, nous proposons la rencontre du Jésus des évangiles grâce à la présentation d’un module pédagogique interactif : des panneaux de BD, des jeux d’images, des questions-réponses sur ordinateur et un film (DVD) pour vivre aussi la Passion, des Rameaux à la Résurrection : « Scènes de la Passion du Christ ». C'est un récit illustré par un tableau classique incluant les moments forts de la Semaine Sainte. Du 4 au 30 avril : tous les après-midis de 14h à 18h (sauf les lundis) - dimanche 15h-18h (sauf dimanche de Pâques) Adresse : 59 rue de Gand, F-59 000 Lille Entrée gratuite

Pâques dans la Cité

L’Association « Icône Contemporaine » propose chaque année une affiche et des cartes postales pour le temps de Pâques. L’affiche représente toujours un des mystères du Christ, une icône peinte en Occident par un artiste contemporain. Un titre l’accompagne, principalement inspiré par la lecture de l’Évangile. Elle est liturgie en image : la montrer, c’est offrir un moment de prière et de rencontre. Sur le site internet « Pâques dans la Cité », des présentations avec explication et proposition de méditation sont téléchargeables. Un outil précieux pour la catéchèse qui allie art et foi. Prix : Affiche A3 : 0,80€ - carte postale A6 : 0,50€ (réduction si plus de 100 exemplaires achetés) Commandes : maisondemesvin@tvcablenet.be ou br.cantineau@gmail.com 010/41 50 40 (en journée) 22


Marche des Rameaux Pour les 16-35

No Fear... Choose ! C’est le thème de la marche organisée en dans le cadre de la 33ème JMJ qui se vivra ce samedi 24 mars à Bruxelles.

En lien avec le service des vocations, les Pastorales des jeunes francophones invitent tous les jeunes de 16 à 35 ans à vivre une journée de réflexion sur leurs choix de vie. La journée sera agrémentée d’une marche, de temps de partage, de réflexion personnelle et en groupe mais aussi de prière et d’un concert. Au programme :

À L’AFFICHE

- 09h30 : Rendez-vous à la gare de Groenendael, départ de la marche dans la forêt de Soignes avec pique-nique dans la forêt - 16h00 : Arrivée à l’Abbaye de La Cambre - 18h00 : Voc’Apéro - Apéro avec différentes propositions pour les jeunes et souper - 19h30 : Concert de Feel God suivi d’une soirée de prière et de réconciliation - Fin de la journée à partir de 21h30. PAF : 5€ + son pique-nique

16 - 35 ans

23


Marche des Confirmands et Messe chrismale Mercredi 28 mars 2018 à Nivelles

À L’AFFICHE © Vicariat Bw

24

Pour les confirmands


Marche des Confirmands et Messe chrismale Venez nombreux...

Mercredi 28 mars 2018 de 13h45 à 20h

Une petite idée du programme : Dès 13h45 : arrivée au parking du Collège Ste Gertrude (gratuit), 14h00-17h45 : circuit dans Nivelles avec rencontre de Mgr Hudsyn et témoignages, jeux autour de l’Esprit Saint et du Saint-Chrême 18h30 : Messe chrismale à la Collégiale Sainte Gertrude de Nivelles +/– 20h00 : remise des huiles et envoi en paroisse

PAF : 3€/enfant (gratuit pour les catéchistes), à remettre, dans une enveloppe, à l’accueil de la marche le jour même.

À L’AFFICHE

Le Service de la catéchèse invite tous les jeunes qui préparent leur confirmation à participer à l’après-midi avant la messe chrismale. Il se déroulera cette année autour du thème de « L’action de l’Esprit Saint dans notre vie ».

INSCRIPTION OBLIGATOIRE de préférence via le formulaire sur le site www.bwcatho.be/catechese

- Déplacez-vous vers le centre de la page Catéchèse et cliquez sur « Pour vous inscrire à la marche chrismale »

- En équipe, réfléchissez à des questions à poser à Mgr Hudsyn et envoyez-lesnous avant le vendredi 16 mars 2018 - Un courrier vous sera envoyé la semaine qui précède, avec les dernières informations utiles à la journée et un plan d’accès Informations et inscriptions avant le 26 mars 2018 Service de la catéchèse catechese@bwcatho.be - 010/235 261 ou 267 Pour les confirmands

25


Choose Life Festival

Du 09 au 13 avril à Soignies

À L’AFFICHE

26

12 - 17 ans


Soirée pour catéchistes

À L’AFFICHE

19 avril 2018

Pour les catéchistes

27


Christothèque

Musique électro-louange

À L’AFFICHE

28

15 - 35 ans


Paroisses CUP

À L’AFFICHE

Tournois sportifs et activités ludiques entre paroisses

11 - 15 ans

29


Journée Interdiocésaine Samedi 16 juin 2018 à Wavre

À L’AFFICHE

30

Pour les catéchistes


Entraide et Fraternité : Carême 2018 Semer le monde de demain

Soutenir l’agriculture familiale et l’agroécologie au Congo et au Burundi, c’est pour Entraide et Fraternité le meilleur moyen de lutter contre la faim. C’est la raison pour laquelle, cette année encore, nous souhaitons promouvoir la souveraineté alimentaire des paysans du Sud au travers du Carême de Partage.

En Brabant wallon, nous avons l’honneur d’accueillir l’abbé Floribert Niyungeko, prêtre depuis 2011 au Burundi et passionné par les familles paysannes. En tant que directeur-adjoint, il partagera avec nous son expérience au sein du CAM (Centre agro-pastoral), une association proposant des formations en agroécologie aux paysans et un suivi dans leurs petites exploitations familiales.

À L’AFFICHE

Pour près de 80% de la population de l’Afrique des Grands Lacs, l’agriculture familiale représente la principale source de moyens d’existence et de revenus. Malheureusement, les paysans sont confrontés à de nombreux défis : accroitre la productivité de leurs petites parcelles, lutter contre l’érosion des sols fatigués par la surexploitation et restaurer la fertilité de la terre tout en préservant l’environnement. Afin de faire face à tous ces obstacles, six organisations partenaires d’Entraide et Fraternité réalisent un travail considérable auprès de ces populations fragilisées.

© Entraide et Fraternité

Pour se préparer à la fête de Pâques, trois temps forts sont déjà prévus. Le 15/03, nous vous invitons à Braine-l’Alleud pour mettre en lumière les enjeux communs liés à l’émancipation des populations fragilisées, au Nord comme au Sud, grâce à la Ferme de Froidmont Insertion et l’abbé Floribert. Le 18/03, c’est à la collégiale de Nivelles que vous pourrez entendre ce dernier lors d’une riche célébration. Enfin, le 22/03 se tiendra à l’Aula Magna (LLN) un colloque international dans lequel les femmes paysannes seront mises à l’honneur (infos sur www.entraide.be).

Les collectes en paroisses au profit des associations soutenues par Entraide et Fraternité, temps forts de ce grand mouvement de solidarité d’Église, auront lieu les 10-11 mars et 24-25 mars 2018. Vanille W. Entraide et Fraternité

Vanille Wattiez vanille.wattiez@entraide.be – 0473/31.04.67 Infos sur www.entraide.be 31


Semaine de pèlerinage « Jeunes » à Lourdes Let’s move together --> 17/08/18 - 23/08/18

Partir à Lourdes, c’est une belle occasion de découvrir la joie d’être en service avec d’autres jeunes en accompagnant des personnes moins valides. D’où le nom du groupe « Let’s move together », parce qu’on a envie de se mettre en route ensemble !

Le pèlerinage propose aux jeunes des temps spirituels, des moments de convivialité entre eux et de service aux personnes moins valides. Une relation privilégiée s’établit ainsi entre le jeune et la personne qu’il brancarde. D’autres possibilités de services seront proposées en fonction de l’âge mais ne seront pas obligatoires.

Des activités spécifiques seront prévues entre jeunes : chemin de Ste Bernadette, temps d’intériorité et de partages, marche dans la nature, veillées fun et veillées de prière par et pour les jeunes avec témoignages, démarches aux piscines pour ceux qui le souhaitent, … moments ludiques et temps libres ! :-) À L’AFFICHE

Lourdes, c’est aussi un lieu de rencontres internationales. Certaines activités se dérouleront en groupes plus larges.

En approfondissant le thème de l’année « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jean 2,5), ce sera l’occasion pour chacun de réfléchir à ce que le Seigneur attend de lui, comment il peut mieux s’ajuster à sa volonté pour avancer.

Le Père Emmanuel de Ruyver sera notre prêtre référent pour les activités spirituelles. Une Eucharistie sera célébrée chaque jour soit entre jeunes soit avec les adultes.

C’est la Pastorale des jeunes de Bruxelles (Bénédicte Malfait) et celle du Brabant wallon (Isabelle Druart) qui s’associent pour la préparation du pèlerinage « Jeunes ». Les inscriptions sont centralisées au niveau de l’Archevêché Malines-Bruxelles. Infos pratiques :

Logement au Village des jeunes. Trajet groupé en car puis en TGV depuis Bruxelles et Wavre. Groupes 12-15 ans et 16-30 ans. +/- 340 € - à confirmer en mars 2018 Inscriptions : www.lourdesmb.be Infos : www.pjbw.net www.jeunescathos-bxl.org

32

11 - 30 ans


À L’AFFICHE

11 - 30 ans

33


TEMPS D’ARRÊT

Seigneur Jésus, je veux te suivre

Denise Lamarche

Seigneur Jésus, je veux te suivre.

Tu allais sur les routes où tu rencontrais des enfants; Entraîne-moi vers les enfants qui ont besoin de mon aide.

Tu allais sur les chemins où tu guérissais les malades; Conduis-moi vers les blessés de la vie qui espèrent une présence.

Tu allais sur les sentiers annonçant la Bonne Nouvelle et partageant le pain; Guide-moi vers ceux et celles qui ont faim de toi et de ta parole.

Tu allais visiter des amis et ta seule présence les interpellait en faveur des pauvres; Mène-moi chez des gens qui ont le cœur ouvert à la compassion. Tu allais te reposer en des lieux retirés; Montre-moi la voie du silence qui pacifie et ouvre à la sagesse.

Tu allais prier à la synagogue et au Temple; Attire-moi en des lieux où, avec d'autres, je peux entrer en relation avec le Père. Tu empruntais la voie du Calvaire en portant ta croix; Donne-moi de traverser la souffrance et de lui donner du sens.

Seigneur Jésus, je veux te suivre; je mets ma main dans ta main, mes pas dans tes pas, mon cœur dans ton cœur. Amen

Source: http://coopdonbosco.skynetblogs.be/archive/2015/03/25/seigneur-jesus-je-veux-te-suivre-8408838.html

© Pixabay

34


UNITE PASTORALE Beauvechain

Bonlez-Dion-Longueville Bourgeois-Genval-Rosières Braine-l’Alleud Braine-le-Château Chastre Court-Saint-Étienne Chaumont-Gistoux Grez-Nethen Ittre Jauche Jodoigne La Hulpe Lasne Louvain-la-Neuve Mont-St-Guibert Nivelles Ottignies Perwez Ramillies Rebecq Rixensart Tubize Walhain Wavre

Pôles Jeunes

COORDONNÉES

Pôles Catéchèse

UP

Maïté DEGRYSE maite.upbeauvechain@gmail.com

Frédérique LESAFFRE romastine@hotmail.com

Abbé Jean-Claude SAKANYA jcsakanya@gmail.com

Thérèse DECROUEZ therese@decrouez.be

Abbé Philibert KIABELO kiabelophi@hotmail.com

François-Xavier COMPTÉ compte.fx@outlook.com

Charlotte de MAHIEU charlotte.demahieu@paroissesaintetienne.be

Corinne D’OREYE corinne@up-chastre.be

Colette AUGURELLE colette.augurelle@gmail.com

Hubert LENNARTS hubertlennarts@live.be

Abbé Jean-Marc ABELOOS jm.abeloos@gmail.com Jean François POTELLE jf@potelle.net

Marie-Christine KRACK krackm-c@scarlet.be

Abbé Jean-Marc ABELOOS Jean François POTELLE

Rodolphe GRANDJEAN rgrandjean@gmail.com

Priska VAN DER STRAETEN priska.vanderstraten@gmail.com

Thérèse WOLTERS therese.wolters@gmail.com

Thérèse WOLTERS

Abbé Pascal SEVENI 7pasikali@gmail.com

Abbé Simon Pierre MBUMBA NTUMBA mbumba_ntumba@yahoo.fr Eva CALATAYUD 11.13lahulpe@gmail.com Pascale STOOP pascalestoop@yahoo.fr

Abbé Sébastien DEHORTER sebastien.dehorter@gmail.com Christophe MEVIS christophe.mevis@gmail.com

Stéphanie JOLLY stephanie.jolly@outlook.com Françoise LAMBERT lambertfp@skynet.be

Brigitte ADRIAENS -brigitte.adriaens@gmail.com Claire HERSSENS - claire.herssens@hotmail.com Marie-Ange JOACHIM Msamuel@papim.be Cathy MARCHAL cathy@mcmusic.be

Xavier ROTSART x.rotsart@bwcatho.be

Didier MARCHAND didier.marchand@skynet.be

Christine MADDOX johnchristinebelgium@yahoo.fr

Marie LHOEST pdejeunes@upramillies.be

Caroline HAGENAERS-DECOCQ cate@upramillies.be

Abbé Eric MATTHEEUWS eric.mattheeuws@scarlet.be

Caroline et François FERDIN c-f.ferdin@skynet.be

Abbé Alfred MALANDA malandaalfred2@yahoo.fr Abbé Robert MANGALA robertmangala@yahoo.fr

Abbé Andrzej SAROTA asarota@gmail.com

Abbé Augustin KALENGA augustinkalenga1@gmail.com Catherine CLAES catherine.claes@skynet.be

Cathy MOREAU-BOTMAN botmanmoreau.c@gmail.com

Natacha TANGHE - animatrice@tubize.org Evelyne MARIEN - marien.evelyne@gmail.com Abbé Jean-Claude LOKASO jclaudelok@yahoo.fr


Pastorale des jeunes du Bw

Service de la catéchèse du Bw

Permanences Du lundi au jeudi : de 9h à 16, hors mardi. Sur rendez-vous les vendredi et congés scolaires

Permanences Du lundi au mercredi : de 9h à 16h30 Jeudi et vendredi : de 9h30 à 17h

Catéchèse

Marcela Lobo Bustamante - Jola Mrozowska Nadia Pesenti - Chrystel Turek 010/235 261 - Fax : 010/242 692 catechese@bwcatho.be Compte financier : BE15 3100 8658 6330

DATES

À RETENIR

 28 mars : Marche des confirmands  19 avril : Soirée des catéchistes

Jeunes     

24 mars : Marche des Rameaux 9-13 avril : Festival Choose Life 21 avril : Christothèque 1er mai : Paroisse CUP 5 juin : BBQ de fin d’année - Save the date !

Périodique bimestriel - bureau de dépôt : Wavre - Agrégation n° P405309 - Edit. resp. E. Mattheeuws - Vicariat du Brabant wallon, Chée de Bruxelles 67, 1300 Wavre Sauf juillet et août

Abbé Emmanuel de Ruyver - Maïté Degryse Isabelle Druart - Séverine Goux - Véronique Herpoel - François Veldekens 010/235 270 - http://pjbw.net jeunes@bwcatho.be Compte financier : BE63 3101 1449 1008

Celui qui évangélise est évangélisé, celui qui transmet la joie de la foi reçoit davantage la joie. Chers jeunes, en retournant chez vous n’ayez pas peur d’être généreux avec le Christ, de témoigner de son Évangile. Quand Dieu envoie le prophète Jérémie, il lui donne pouvoir « pour arracher et abattre, pour démolir et détruire, pour bâtir et planter » (Jr 1, 10). Il en est de même pour vous. Porter l’Évangile c’est porter la force de Dieu pour arracher et démolir le mal et la violence ; pour détruire et abattre les barrières de l’égoïsme, de l’intolérance et de la haine ; pour édifier un monde nouveau. Chers jeunes : Jésus Christ compte sur vous ! L’Église compte sur vous ! Le pape compte sur vous ! Extrait de l’homélie du pape François, le 28 juillet 2013

© lamennais.org

Profile for Pastorale des Jeunes du Bw

Porte-Voix 69 - Mars-Avril 2018  

Porte-Voix 69 - Mars-Avril 2018  

Advertisement