Issuu on Google+

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ

GUIDE DU PARTICIPANT

jeunes-socialistes.fr


EDITO DE THIERRY MARCHAL-BECK

Président des Jeunes Socialistes Cher-e-s ami-e-s Ces Universités d’été ne s’ouvrent pas dans une période anodine. Période difficile mais porteuse d’un immense espoir en France comme en Europe. Une période dans laquelle la mobilisation de la société, la coordination de tous les acteurs de la gauche, est nécessaire et indispensable pour réussir le changement. C’est dans ce but que nous mobilisons jeunes des organisations politiques de jeunesse, des associations et jeunes citoyens pour faire avancer l’égalité, réfléchir à une politique de prévention et de sécurité, aussi respectueuse du travail policier que des droits des citoyens. Nous serons donc présents durant ces trois jours sur le parvis, pour mieux faire connaître une mesure ô-combien symbolique pour l’avenir de la France et son apaisement : l’attestation de contrôle d’identité. Nous serons aux côtés du Premier Ministre lors de la rencontre des Jeunes Socialistes avec JeanMarc Ayrault, pour échanger et donner notre avis sur les réformes en cours et à venir, et ainsi amplifier le changement. Nous serons présents pour mobiliser contre l’austérité imposée comme norme et qui sert de prétexte aux mesures les plus conservatrices, aux dépens de la démocratie et de l’environnement. Si l’austérité ne fera qu’empirer les crises économique, sociale, écologique et démocratique, seule l’audace saura être la réponse. Audace qui aura pour ambition de défendre la démocratie dans tous les lieux de pouvoirs, de décisions, et qui rendra l’Europe au peuple européen. Voilà le sens de notre première campagne commune à huit pays européens, contre l’austérité, pour une autre Europe, de l’égalité, du mieuxdisant social et fiscal, qui sera diffusée dans toute l’Europe dès septembre.

2


EDITO DE THIERRY MARCHAL-BECK

Suite

Audace qui poussera la gauche à faire des jeunes, de leur autonomie, de leur avenir, de la lutte contre la précarité, sa priorité. Cette gauche commencera par accorder, enfin, aux jeunes en BEP, en CAP, en lycée professionnel, le droit de toucher les bourses de l’enseignement supérieur pour leur donner un égal accès à des conditions de formation décentes. Elle étendra, enfin, le RSA aux jeunes de moins de 25 ans, qui après des mois de petits boulots, se retrouvent en fin de droits, porte d’entrée vers la précarité. Audace qui nous permettra de prendre enfin en compte la dette écologique laissée par les générations passées en investissant au niveau européen dans une politique massive de transition énergétique, une politique créatrice de millions d’emplois. Cette démarche ne saura s’inscrire dans le modèle capitaliste, la sur-consommation, le dogme de la croissance qui le caractérisent. Un nouveau modèle de développement doit voir le jour. Vous l’aurez compris, les chantiers qui attendent notre Président n’ont d’égal que l’attente suscitée en Europe par son élection. Dans chacun de ces combats, les Jeunes Socialistes répondront présents. Dans chacune de ses actions, nous serons là pour lui montrer la voie esquissée par les jeunes d’Europe. Je compte sur vous pour cela. Je vous souhaite à tous des universités d’été riches en rencontres, en apprentissages, en envies. A nous de mobiliser pour amplifier le changement ! Thierry Marchal-Beck

3


EDITO DE ROXANNE CASENAYOU

Animatrice fédérale des Jeunes Socialistes de Charente Maritime

Cher-e-s camarades, Cette année est particulière. Si nous nous retrouvons comme chaque année à La Rochelle, l’air est aujourd’hui plus léger. Je suis très heureuse d’accueillir des centaines de Jeunes Socialistes venu-e-s de toute la France. Après 100 jours, le Président de la République et son gouvernement ont su se montrer à la hauteur des attentes des Français-es et des engagements pris lors de la campagne : parité au gouvernement, encadrement des loyers, hausse de l’allocation de rentrée scolaire, baisse des rémunérations des dirigeants d’entreprises publiques, et bien entendu la promulgation d’une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel. C’est donc un quinquennat plein d’espoir qui commence. Qui offre enfin un droit a l’avenir, à l’égalité, à vivre et non plus à survivre pour tou-te-s. Un nouveau départ pour ceux et celles qui souffrent, qui peuvent être oubliés de la République. Mais surtout, c’est le moment pour la gauche de relever les défis qui s’offrent a elle, en restant droite sur sa ligne, en ne perdant pas de vue ses aspirations premières, en n’oubliant pas qu’elle est la pour servir le peuple et les principes d’égalité. C’est dans ce contexte d’une période pleine d’attentes, d’espoir et de responsabilité que la fédération des Jeunes Socialistes de Charente-Maritime vous souhaite la bienvenue dans cette belle ville qu’est la Rochelle. Une ville qui accueille comme toujours et avec plaisir une famille socialiste, unie et rassemblée autour des mêmes objectifs, des mêmes principes pour avancer dans le même sens. Roxanne

4


MOBILISER POUR AMPLIFIER LE CHANGEMENT

Plus de 100 jours ont passé depuis l’élection de François Hollande et l’arrivée du changement. Les Jeunes Socialistes qui étaient partie prenante de la campagne électorale sont aujourd’hui porteparole des jeunes auprès du gouvernement. Cette Université d’été a pour objectif de mobiliser la société et les jeunes pour soutenir et faire réussir la gauche au pouvoir. 800 Jeunes Socialistes et Volontaires du Changement seront présents tout au long du week-end avec différents temps forts. L’Université d’été s’ouvrira avec une rencontre avec toute la jeune gauche pour débattre ensemble et créer de nouveaux modes de collaboration. Le vendredi matin, les Jeunes Socialistes réuniront, à l’université de La Rochelle, leurs plateformes thématiques : Outremers, féminisme, écolo, socialgeeks, LGBT. Ils débattront des problématiques liées au sujet et définiront de nouveaux outils pour un militantisme renouvelé. Trois débats seront organisés sur des questions essentielles au changement : la sortie de crise, vers un autre modèle de développement ; quelle feuille de route pour faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 en présence de Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative et de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ; et la déconstruction des idées de l’extrême droite en France et en Europe.

R E S I OBIL IER

M F I L P R U M PO A

T N E M ANGE

LE

CH

5


MOBILISER POUR AMPLIFIER LE CHANGEMENT

Suite Dès le vendredi, la Génération de la crise s’unira au niveau européen et engagera une campagne commune à 10 organisations de jeunes socialistes européens de 8 Etats différents pour tourner le dos à l’austérité et bâtir une Europe de l’emploi, de la démocratie et de l’écologie. En présence de Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux affaires européennes, ils lanceront ensemble une pétition pour mobiliser les européen-ne-s avec un mot d’ordre : « Génération de la crise, Rise up ! ». Tout au long du week-end, les Jeunes Socialistes tiendront sur le parvis de l’Espace Encan un stand pour promouvoir l’attestation de contrôle d’identité. Ce sera également l’occasion de présenter leur campagne de soutien au Premier Ministre dans sa volonté de mise en œuvre de cette mesure. A cette occasion, ils inviteront tous les participants aux Universités d’été à tester leurs connaissances sur le contrôle d’identité. Les Jeunes Socialistes rencontreront, comme traditionnellement, la Première Secrétaire du Parti Socialiste, Martine Aubry. Les Jeunes Socialistes échangeront avec le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault et l’interrogeront sur l’action à venir du gouvernement, notamment la réponse qu’il compte apporter aux attentes des jeunes et l’application des propositions pour faire que la promesse, reprise lors de son discours de politique générale, de faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 se réalise. Les Jeunes Socialistes inviteront également toute la famille socialiste à un apéro le samedi soir : « 101 raisons de fêter ça ».

6


VENDREDI 24 AOÛT Faire progresser la gauche dans la société ateliers 9h45/12h45

Université de La Rochelle

Comment militer contre les inégalités qui touchent les jeunes des Outremers ? Comment faire émerger des femmes au sein des mouvements de jeunesse européennes ? Comment travailler avec la société en mouvement pour engager l’urgente transition écologique ? Comment penser et utiliser les nouveaux outils numériques pour faire progresser nos idées dans la société ? Comment lutter pour l’égalité de tous les amours et contre les préjugés dès l’enfance ? 1h30 pour comprendre les problématiques liées au sujet, 1h30 pour définir un plan d’action et de nouveaux outils pour un militantisme renouvelé. Retrouvez les cinq thématiques portées par les Jeunes Socialistes autour de leur cinq plateformes : Plateforme Outremers : Les jeunes, premiers combattants de la continuité territoriale

animé par Elena Winterhalter et Sébastien Lombard

avec Jean-Jacques Vlody, député de la Réunion

Plateforme féminisme : Une génération face au défi de la parité dans les mouvements de jeunesse

animé par Yannick Sabau

avec un représentant d’Osez le Féminisme

Plateforme écolo : Socialistes, donc écologistes, faire avancer nos idées au quotidien

animé par Mathilde Maulat, Pierre Doubovetzky et Louis Cantuel

avec Timothée Duverger

Plateforme socialgeeks : Neutralité du net, mobiliser sur le web

animé par Hugo Baillet

avec François Pellegrini, professeur à l’université Bordeaux I

Plateforme LGBT : Lutter contre l’homophobie dès l’enfance, cas pratique

animé par Simon Thirot

avec un représentant de SOS Homophobie

7


Ouverture des Universités d’été Plénière PS 14h/15h15

Salle plénière du Parti Socialiste

Comme chaque année, plusieurs intervenants ouvriront, en plénière, ces universités d’été du Parti Socialiste et des Jeunes Socialistes. avec Maxime Bono, Jean-François Macaire, Rama Sall, Emmanuel Maurel

Jeune gauche : au lendemain de la victoire, comment amplifier la réussite de la gauche ? Plénière 15h30/16h15

Salle plénière des Jeunes Socialistes

Après 10 ans de droite, après la victoire de la gauche aux élections présidentielles et législatives, les représentants des mouvements politiques de jeunesse de gauche se retrouveront lors de cette rencontre. Inventons les nouveaux modes de collaboration pour créer des ponts entre nos mouvements et pour atteindre le même but : celui de la réussite de la gauche au pouvoir. animée par Rama Sall et Cédric Chenot avec Wandrille Jumeaux, Pierric Annoot et Sylvie Ferchaud

Wandrille Jumeaux

Pierric Annoot

Sylvie Ferchaud

secrétaire fédéral des Jeunes écologistes.

secrétaire général des Jeunes communistes.

déléguée régionale Poitou-Charentes des Jeunes radicaux de gauche

8


Génération de la crise, Rise up ! Plénière 16h30/17h40

Salle plénière des Jeunes Socialistes

Nous sommes la génération de la crise, partout en Europe depuis 2008 nous subissons le chômage de masse, la faiblesse des salaires, la précarité. La situation s’aggrave quotidiennement du fait de la rigueur budgétaire imposée et des mesures d’austérité exigées par l’Union Européenne. Les jeunes socialistes européens décident de s’unir et d’engager une campagne commune pour tourner le dos à l’austérité et bâtir une Europe de l’emploi, de la démocratie et de l’écologie. animée par Laura Slimani et Thierry Marchal-Beck avec Sandra Breiteneder, Javier Lopez, David Lizoain, Evi Geypen, David Cordonnier, Bettina Schulze, Roberta Capone et Mafalda Serrasqueiro

Sandra Breiteneder

Javier Lopez

David Lizoain

Secrétaire nationale à l’Europe des SJO, Vice Présidente d’ECOSY

Président des Jeunes Socialistes Catalans

Responsable à l’Europe et à l’économie des Jeunes Socialistes Espagnols

Evi Geypen

David Cordonnier

Bettina Schulze

Secrétaire à l’international de Animo

Président du MJS Belgique

Vice présidente des JUSOS

Roberta Capone

Mafalda Serrasqueiro

Secrétaire à l’international des Giovanni Democratici, Vice présidente de la IUSY

Responsable des relations exterieures des JS portugais Vice Présidente d’ECOSY

9


Génération de la crise, Rise up ! Plénière 17h45/18h

Salle plénière des Jeunes Socialistes

Les Jeunes Socialistes de différents mouvements en Europe profiteront de ce temps pour présenter leur campagne commune pour une Europe de l’emploi, de la démocratie et de l’écologie. «Génération de la crise, Rise up !» sera le mot d’ordre de cette campagne. animée par Thierry Marchal-Beck avec Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires Européennes et Martin Schultz, président du Parlement Européen, Harlem Désir, Secrétaire national du Parti Socialiste à la coordination, Estelle Grelier, Député de Seine-Maritime Kaisa Penny, Présidente d’Ecosy

MJS

10


Une nouvelle ère pour le numérique, vers démocratie et progrès Atelier 16h30/18h

Salle Les Baleines

Quand l’économie du numérique se présente comme une source probable de progrès, et qu’elle pose de nouvelles questions sur les outils de la démocratie, l’outil numérique ne saurait être ignoré. La gauche au pouvoir ne pourra passer à côté de ces enjeux tant économiques pour les territoires, que démocratiques dans l’accès au numérique et le respect des droits et libertés fondamentales individuels. Comment faire du numérique le partage du progrès économique, démocratique et technique du 21e siècle ? animé par Jean-Baptiste Gernet et Pierre Jouvet avec François Pellegrini, professeur à l’université Bordeaux I et Christian Paul, député de la Nièvre

Rencontre avec Martine Aubry, Première secrétaire du Parti Socialiste Plénière 18h/19h

Salle plénière des Jeunes Socialistes

Rendez-vous traditionnel lors des universités d’été, Martine Aubry, Première secrétaire du Parti Socialiste, rencontrera les Jeunes Socialistes et répondra à toutes leurs questions, lors d’un échange convivial. animée par Thierry Marchal-Beck

11


SAMEDI 25 AOÛT Quel chemin de sortie de crise : un autre modèle de développement ? Plénière 9h30/11h30

Salle Plénière des Jeunes Socialistes

La mobilisation de collectifs comme Roosevelt 2012, aux côtés des Jeunes Socialistes, est essentielle pour dépasser le système capitaliste autodestructeur. Mais pour quelle alternative ? Quel nouveau partage et quelle nouvelle recette du gâteau ? Economistes, écologistes et citoyens prennent aujourd’hui ces questions en main pour y apporter de nouvelles réponses et permettre à la gauche au pouvoir de s’appuyer sur la société en mouvement. animé par Mathilde Maulat et Guillaume Renaud avec Pierre Larrouturrou, Emmanuel Poilâne, Frédéric Lebaron, Mathilde Dupré

Pierre Larrouturrou

Emmanuel Poilâne

est l’un des animateurs du collectif Roosevelt 2012, rassemblement de citoyens qui souhaitent une nouvelle donne économique, sociale, démocratique et européenne. De nombreuses personnalités sont signataires de cet appel, dont Thierry Marchal-Beck, Susan George, Stéphane Hessel ...

est depuis juillet 2009 Directeur de France Libertés Fondation Danielle Mitterrand. Une fondation qui a réorienté son combat pour les droits de l’homme sur la question de la préservation et de la libre utilisation par tous des biens communs de l’humanité, notamment de l’eau.

Frederic Lebaron

Mathilde Dupré

est professeur de sociologie à l’université de PicardieJules Verne à Amiens. Il est également directeur de publication de la revue Savoir / Agir, publiée aux éditions du Croquant. Dans le cadre de l’ouvrage collectif « 2012 : les sociologues s’invitent dans le débat �� Il est l’auteur de la partie : « Sortir du capitalisme financier, étape nécessaire, mais non suffisante d’une alternative globale »

est spécialiste des questions fiscales au CCFD. Elle a été en charge du plaidoyer Financement du développement au CCFD-Terre solidaire. Elle a également rédigé le rapport « Paradis fiscaux : le G20 de la dernière chance.»

12


Les emplois d’avenir : favoriser l’insertion professionnelle des jeunes ruraux comme urbains Atelier 9h30/11h30

Salle Les Baleines

150 000 emplois d’avenir ont été promis par François Hollande lors de sa campagne. Destinés aux jeunes des quartiers de relégation, ils sont tant urbains que ruraux. Comment faire en sorte que ces emplois constituent un premier pas dans l’emploi dans les secteurs d’avenir de notre nouveau modèle de développement ? Economie Sociale, transition énergétique, secteur associatif et de l’éducation populaire devront-ils en être les premiers bénéficiaires ? Quel type de contrat choisir pour éviter une forme de sous-emploi dont les jeunes sont déjà victimes ? Pas moins de trois ministres seront présents pour y répondre, le débat est lancé. animé par Jean-Baptiste Gernet et Vincent Gibert avec Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Action Sociale, Benoît Hamon, ministre délégué à l’Economie Sociale et Solidaire et à la Consommation, François Lamy, ministre délégué à la Ville, et des représentants de la CFDT de la CGT et du MRJC.

Notre adversaire : la finance ? Atelier PS 9h30/11h30

Salle Tadorne

Du déclenchement de la crise des subprimes aux États-Unis, qui s’est propagée à l’Europe par le biais des marchés de produits dérivés, à la crise des dettes souveraines qui frappent particulièrement durement la Grèce, l’Espagne et le Portugal et plus généralement l’ensemble des pays de la zone euro, la finance ne peut échapper à ses responsabilités. Dérégulation des marchés financiers et des flux de capitaux, décloisonnement des activités bancaires qui ont augmenté les risques et accru les difficultés de financement pour les TPE et PME, aides pendant la crise sans aucune contrepartie, il est aujourd’hui temps de reprendre la main sur les marchés financiers. animé par Rose Michel, Michèle André, Julien Dray, Gérard Collomb avec Anne Salmon, Professeur de sociologie à l’Université Paul Verlaine de Metz, Edwin Le Héron Économiste, maître de conférences à Sciences-Po Bordeaux, chercheur au centre Émile Durckheim

Déjeuner 11h30/12h30

Salle de restauration

Les tickets repas seront à récupérer auprès de votre responsable fédéral (Animateur fédéral ou trésorier) pour ceux qui ont souscrit à l’inscription avec repas.

13


Faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 : quelle feuille de route ? Plénière 13h00/15h30

Salle Plénière des Jeunes Socialistes

Faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012, c’est l’ambition affichée par François Hollande et le seul engagement sur lequel il demande à être jugé. Comment atteindre cet objectif ? Quelle politique de lutte contre la pauvreté mais aussi de prise d’autonomie pour les jeunes ? Syndicalistes, associations, universitaires et collectifs comme le « Big Bang jeunesse » ont des contributions et des idées pour faire la réussir la gauche. animée par Juliette Perchepied et Alizée Ostrowski avec Emmanuel Zemmour, Lila Dellali, Patricia Loncle et un représentant de la FNARS

Emmanuel Zemmour

Lila Djellali

est Président de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF). C’est une organisation étudiante représentative fondée en 1907. Elle se donne pour but de défendre les intérêts des étudiants. Cette année encore, elle a présenté son rapport sur le coût de la vie étudiante.

est membre du collectif Génération précaire. Ce mouvement est né d’un appel à la grève des stagiaires diffusé sur Internet début septembre 2005, destiné à dénoncer l’existence d’un véritable sous-salariat toujours disponible, sans cesse renouvelé et sans aucun droit.

Patricia Loncle

La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale regroupe des associations de solidarité et des organismes qui sont au service des plus démunis. La FNARS est un réseau généraliste qui lutte contre les exclusions, promeut le travail social et ouvre des espaces d’échanges entre tous les acteurs du secteur social.

est docteur en science politique. Elle travaille comme enseignante et chercheure à l’École des hautes études en santé publique (Rennes). Ses principaux objets de recherche sont les politiques de jeunesse et la territorialisation de l’action publique.

14


Une politique migratoire de gauche : osons le changement ! Atelier 13h00/14h45

Salle Tadorne

L’immigration est encore mal appréhendée par la gauche. Elle reste pourtant toujours montrée du doigt par les conservateurs qui n’ont de cesse d’avoir une approche comptable de celle-ci. Et si l’immigration était une chance pour notre pays ? Nous poserons ces questions sans tabou : régularisation des sans papiers, respect des droits de l’Homme, fin des centres de rétention, etc. animé par Aurélie Rida et Yannick Sabau avec Éric Fassin, Sociologue, professeur agrégé à l’École normale supérieure, Dominique Guibert, secrétaire général de la LDH et Michel Cullin, membre du bureau national d’Utopia

Et ma voix, elle compte pour quoi dans tout ça ? Atelier 13h00/14h45

Salle Casoar

Régionales, cantonales, présidentielle, législatives, les élections se succèdent avec bonheur pour la gauche en France. Mais contrairement aux idées reçues, elle ne possède pas tous les pouvoirs. Médias, économie, entreprises… nos démocraties sont entravées par la toute puissance du néolibéralisme européen, portant atteinte à la souveraineté des citoyennes et des citoyens. Comment la faire vivre dans ces conditions ? Parce qu’il n’y a pas de partage des richesses sans partage des pouvoirs, il nous revient de penser celle-ci avec un œil nouveau : syndics, syndicats d’usagers des services publics, medias, êtesvous prêts à prendre les pouvoirs ? animé par Anthony Aly et Guillaume Klein avec Olivier Boned, Président du Centre des Jeunes, des dirigeants, des acteurs, de l’Economie Sociale

15


Pour la réussite de chaque élève, quelle réforme éducative ? Atelier 13h00/14h45

Salle Eider

Si ce n’est pas à l’école que se forment les inégalités, c’est à l’école qu’elles se creusent. Pourquoi l’école ne joue-t-elle plus son rôle d’effacement des inégalités sociales, culturelles, économiques ? Donner à chaque enfant les possibilités de réussir, voilà la volonté de la gauche au pouvoir. Dessinons avec des syndicats du monde éducatif l’ambition la future réforme éducative. animé par Lucie Briatte et Sandra Lhote Fernandez avec François Testu, chronopsychologue, professeur d’université

La semaine de quatre jours : une exigence de sortie de crise Atelier 13h00/14h45

Salle Les Ilates

La productivité des salariés a explosé en 30 ans, grâce aux progrès techniques et scientifiques, aux progrès des systèmes éducatifs. Pourtant, le chômage ne cesse d’augmenter en France comme en Europe, et la croissance stagne. Repensons le travail, son partage, pour créer de l’emploi et aller vers une société du temps libéré. animé par Morgane Caradec et Merry Laballe avec Pierre Larrouturrou, co-fondateur du collectif Roosevelt 2012 et Guéric Bosman, président de Pro Jeunes, la fédération des organisations de jeunesse socialistes et progressistes (Belgique)

16


Politiques des drogues : prohibition vs. prévention, quel choix pour la gauche au pouvoir ? Atelier 13h00/14h45

Salle Chanchardon

Le choix du tout répressif en matière de politique de drogues a montré son échec cinglant. Explosion du nombre de détenus pour consommation de drogue ou petit trafic, encombrement du système judicaire, augmentation du nombre d’armes dans nos quartiers populaires et du blanchiment d’argent, voilà le bilan de 10 ans de droite. Médecins, collectifs, associatifs dessineront la voie d’une politique des drogues et de prévention de gauche alternative. animé par Floréale Mangin et Antoine Blanchet avec Pierre Chappard, Coordinateur du Réseau Français de Réduction des Risques

Crise de la dette souveraine mais pourquoi ont-ils tué Keynes ? Atelier 13h00/14h45

Salle Les Baleines

Au début de la crise des subprimes, les économistes néolibéraux et leurs alliés conservateurs faisaient profil bas et les médias redécouvraient le temps de quelques mois le personnage de John Maynard Keynes. La crise de la dette souveraine, qui n’est pourtant que le prolongement de la crise financière a cependant été une opportunité unique pour les néolibéraux de fermer la trop courte parenthèse keynésienne. Aujourd’hui la sortie de crise pour les citoyens d’Europe ne passe-t-elle pas par une gauche qui redécouvre les vertus du keynésianisme ? animé par Rose Michel avec Edwin Le Héron, président de l’Association pour le Développement des Études Keynésiennes - maître de conférences HDR à Sciences Po Bordeaux et chercheur au Centre Émile Durkheim

17


L’extrême droite en France et en Europe : déconstruire pour combattre Plénière 15h30/17h00

Salle Plénière des Jeunes Socialistes

Une droite extrême qui annihile les libertés fondamentales en Hongrie, un parti nationaliste qui caracole en tête des sondages en Autriche, le retour de députés Front National en France, l’extrême droite progresse en Europe de manière inquiétante. Pourtant, ces partis se ressemblent-ils ? Peut-on les combattre de la même manière ? Comment déconstruire un discours qui trouve des échos dans la droite dite « républicaine » ? Historiens, sociologues, militant de divers pays d’Europe échangeront et dessiner les nouvelles façons de lutter contre l’extrême droite. animée par Jade Dousselin et Hugo Baillet avec Patrick Weil, Sophie Heine et Michel Cullin, Sandra Breiteneder

Patrick Weil

Sophie Heine

est Directeur de Recherche au CNRS - Centre d’Histoire sociale du 20ème siècle (université de Paris1)

est chercheuse au FNRS et au Centre d’études de la vie politique (CEVIPOL) de l’Université de Bruxelles. Elle travaille actuellement à l’Université d’Oxford. Elle est l’auteure de plusieurs livres dont le dernier en date « Oser penser a gauche. Pour un réformisme radical »

Michel Cullin

Sandra Breiteneder

est membre du Bureau national du mouvement UTOPIA. Il est maître de conférences à l’Université de Nice et directeur du Département de français-autrichien des relations à l’Académie diplomatique de Vienne.

Secrétaire nationale à l’Europe des SJO, Vice Présidente d’ECOSY

18


Transition énergétique : la dette écologique sera-t-elle pire que la dette monétaire ? Atelier 15h30/17h00

Salle Les Baleines

Pendant 10 ans, la droite a joué le couplet du fardeau de la dette monétaire pour les générations futures. Mais elle oubliait ce faisant, le réel fardeau de la dette écologique que son inaction nous a léguée. Aujourd’hui notre génération subit une double peine celle de l’augmentation du coût de l’énergie et des conséquences du dérèglement climatique sur la santé. Comment la gauche peut mettre en œuvre une politique énergétique alternative ? A l’aune de l’expérience Suisse nous verrons que la gauche a tout à gagner d’avoir de l’ambition dans le domaine.

animé par Pierre Doubovetzky et Stéphane Gonzalez avec Roger Nordmann, conseiller national suisse et Thierry Bourrel, collectif Superwatt

Rencontre avec Jean-Marc Ayrault, Premier ministre Plénière 17h15/18h30

Salle Plénière du Parti Socialiste

Cette année, les Jeunes Socialistes invitent Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, à venir répondre à leurs questions. animée par Thierry Marchal-Beck

19


Apéro : 101 raisons de fêter ça Apéro Parvis

19h

Les Jeunes Socialistes vous invitent autour d’un apéro, pour fêter, dans une ambiance conviviale, les 101 jours du gouvernement.

DIMANCHE 26 AOÛT Clôture des Universités d’été Plénière PS 10h/12h

Salle plénière du Parti Socialiste

avec Emmanuel Maurel, Pierre Cohen, Thierry Marchal-Beck, Martine Aubry

20


VOS HÉBERGEMENTS

Hôtel Formule 1 d’Angoulins RN137 les fourneaux 17 690 Angoulins sur mer 08 91 70 52 65 En voiture : Prendre la N137 dans le centre de La Rochelle direction Rochefort, sortir à Angoulins sur mer prendre av Edmond Grasset puis à gauche sur av des Fourneaux

Auberge de jeunesse Avenue des minimes 17 000 La Rochelle 05 46 44 31 85 À pied : Longer l’espace Encan (en sortant à droite vers les docks) jusqu’à l’av Jean Monnet, avancer jusqu’au Rond-point de l’Europe puis à droite sur l’av Michel Crépeau, tourner à gauche sur l’av des minimes.

21


VOS HÉBERGEMENTS

Suite Camping du soleil Av Michel Crépeau aux Minimes 17 000 La Rochelle 05 46 44 42 53 À pied : Prendre la passerelle à coté de l’Aquarium, tourner à droite sur la rue Sénac de Meihlan puis à gauche sur l’av Michel Crépeau.

Camping du Port neuf 6 bd Aristide Rondeau 17 000 La Rochelle 05 46 43 81 20 À pied : Longer l’Encan (en sortant, à gauche vers aquarium), longer le port par le quai Valin puis le Quai Duperré. Prendre l’av Jean Guitton puis à droite sur le bd Aristide Rondeau. Une navette de bus vous sera proposée vendredi soir, samedi matin et soir, dimanche matin.

22


VOTRE BOUTIQUE

je u

n es-

s o c i a lis t

e s.

fr

T-shirt : 10€ l’unité / 15€ les deux Badges : 2€ l’unité Drapeau : 5 € (logo sur fond rose ou blanc) 7€ (féministe, LGBT, écolo)

23


INFORMATIONS PRATIQUES

Sur le parvis Les Jeunes Socialistes tiendront leur boutique sur le parvis comme chaque année. N’hésitez pas à y passer pour découvrir tous les t-shirts, badges, autocollants que nous vous proposons. Un stand dédié à la campagne autour de l’attestation de contrôle d’identité sera également présent sur le parvis, vous pourrez tester vos connaissances sur le contrôle d’identité et sur l’attestation de contrôle d’identité. Un mur pour vous prendre en photo sera également installé sur le parvis. Les Jeunes Socialistes donnent également une visibilité au Collectif Roosevelt 2012, qui aura un stand. N’hésitez pas à le visiter.

Bagagerie Le Parti Socialiste et les Jeunes Socialistes mettent en place une bagagerie qui sera ouverte le vendredi après-midi et le dimanche matin. Vous pourrez déposer vos sacs et valises. Attention, vous devrez récupérer vos bagages le vendredi soir avant 20h.

Se rendre à l’université Université de La Rochelle : UFR Sciences - Bâtiment Pascal - Avenue Henri Becquerel. Prendre la passerelle entre Encan et l’Aquarium.

Numéro utile Rama : 06 74 10 93 70

24


L’ESPACE ENCAN

RESTAURATION

PLÉNIÈRE

SALLE DE PRESSE

AUDITORIUM

LIBRAIRIE

ENTRÉE BAGAGERIE

ACCUEIL

ENTRÉE VERS CENTRE VILLE/AQUARIUM ET CAMPINGS VERS AUBERGE

25


NOTES

26


NOTES

27


jeunes-socialistes.fr


Programme des Universités d'été des Jeunes Socialistes