Page 1

Jessica Lelandais Architecte DE

Portfolio 2018

DiplĂ´mĂŠe ENSA-Versailles

Recherche poste junior

Archi tecture portfolio


Notice

Notice 01 Agence 05 09 13

GRAMME Hub: architectes rh+ architecture

00

02

Info

Habitat

03

17 21

Curriculum Vitae

01

La maison individuelle L’immeuble de logements collectifs


Portfolio 2018

03

05

Divers

Equipement

25 29 33

43 45 47 51

Exposition - Paysages habités Exposition - L’habitat Palestinien Edition - L’annuel étudiant DIX

La structure de jeux La passerelle Le centre civique Submersion marine et architectures

04

06

Restructuration

Urbanisme

35 39

61 65

La parcelle de logements sociaux L’hôtel Paradiso de Gio Ponti

Le tissu urbain de Bethléem Le territoire et ses infrastructures


00 Info

Formations

03

2017

Architecte Diplômée d’Etat BAC+5 École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles ENSA-V

2014

Diplômée d’une licence en architecture BAC+3 École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles ENSA-V

2011

Formation Brevet de Technicien Supérieur en Négociation et Relation Client BTS N.R.C. Groupe FIM de Cherbourg-Octeville

2010

Diplômée du Bacccalauréat Professionnel Techniques du Bâtiment options Étude et Économie BAC PRO T.B.E.E. Lycée professionnel privé Cachin Cherbourg-Octeville

2008

Diplômée du Brevet d’Études Professionnelles Techniques de l’Architecture et de l’Habitat BEP T.A.H. Lycée professionnel privé Cachin Cherbourg-Octeville


Curriculum Vitae

Expériences 2018

2017 2016

Compétences

GRAMME | 6 mois 13 rue de la forge royale, 75011 Paris Concours | Déclaration préalable | Faisabilité | DCE | infographie | Communication | modélisation 3D | DAO | Relevé | Design hub architectes | 2 mois 145 Rue de Belleville, 75019 Paris Mission dessinateur | projeteur DCE - Détails constructifs Complexe commercial et tertiaire

Anglais | écrit, lu et parlé

Informatique

AutoCAD 2017 | ArchiCAD 19 (notions) | Sketchup Pro | Rhino 3D | Illustrator CC | Photoshop CC | Indesign CC | OpenOffice | Words | Excel | PowerPoint

Publication

Stage Master d’architecture | 6 mois Agence rh+ architecture | Paris Concours - infographie | Communication visuelle et presse | modélisation 3D | Recherches matériaux | Réunions | DAO

Yearbook n°12 La submersion marine

2016

Mission | Réalisation éditoriale et diffusion de l’annuel étudiant de l’ENSA-Versailles Membre du comité d’édition Association Archibooké ENSA-V

2013

Stage licence d’architecture | 1 mois Agence d’architecture A-Cube | Manche Relevé | Métré | DAO | rdv client | Suivi de chantier

2013

Bellastock « Greenwashing » | 3 jours Festival d’architecture expérimentale Essonne Conception 2D | Chantier | Réalisation à l’échelle 1

Jessica Lelandais

Linguistiques

KOOZA/rch

The Phenomenon Of Marine Submersion | koozarch.com

Yearbook n°9

Espace sublime/anti-sublime

Divers Loisirs

Voyages | Musiques | Graphisme | Photographie | Arts | Cinéma | Volley-ball | Running Permis B_2010 Formation Aux Premiers Secours APS1_2010

Architecte D.E. junior

Contact

diplômée de l’ENSA-Versailles Février 2017

8 villa Stendhal 75020 Paris

26 ans 05 | 06 | 1991

06 75 90 22 46 jessicalelandais.archi@gmail.com


01 Agence

GRAMME

m

m

m

m m

m

I

. Etude de faisabilité : Pour la société BIOtransfer, 1000m² de laboratoire dans un ancien entrepôt à Bagnolet; Visite de site; Réunion avec la maitrise d’ouvrage; Dessin plans, coupes, étude du PLU, échange avec service des sols . Concours : Conception d’une villa à Abidjan Dessin de plans et coupes; inforgraphie et mise en page . Dessin de mobilier et dossier de conception intérieur : Pour la boulangerie Liberté à Tokyo Dessin de mobilier; modélisation 3D; moodboard et dossier de présentation pour la conception au Japon

05

. Relevé et déclaration préalable : Maison de ville à Triel-sur-seine, Dessin de plans, aménagement intérieur pour des logements; Relevé sur site; Echange avec le service d’urbanisme de la ville Dossier complet pour déclaration préalable en mairie (plans, coupes, plan de toiture, façade photomontage, photos, notice...) . Projet en cours - chantier : Conception pour la cuisine de la maison de santé à Cesson; Suivi de chantier : levée des réserves . DCE boutiques et showroom Conception de la scénographie du showroom Robert Clergerie

modélisation 3D, plans et coupes; DCE pour l’aménagement intérieur des boutiques Robert Clergerie DCE pour l’aménagement des toilettes Big Mamma de la société Trone - Station F . Communication : Dossier de candidature en collaboration pour des appels d’offres publiques; Diffusion projet spontané en mairie Conception graphique carte de visite; Conception graphique site web; Dessin Logo / enseigne; Story instagram . Logiciels : AutoCAD 2017 | Rhino 3D | Illustrator CC | Photoshop CC | Indesign CC | Words | Excel


GRAMME - Concours - villa à Abidjan

IV

II

III

II


01 Agence

m m

m

m m

m

V

07


GRAMME - Concours - villa à Abidjan

V

VI

VI

Agence GRAMME

Concours 3 semaines

Clients Privés

Lieu Abidjan, Côté d’Ivoire

Logiciels DAO - autocad 17 Infographie - Rhino 3D et Illustrator Retouche d’images - Photoshop Mise en page - Indesign

Légende I. Coupe transversale II. Plan R-1 III. Plan RDC IV. Plan R+1 V. Coupe longitudinale VI. Illustration


01 Agence

rh+ architecture

I

. Concours logements collectifs : 3 concours en région Parisienne; Dessin de plans, coupes, façades; Modélisation 3D; Infographie, collages, axonométries; Calcul de surfaces - Excel; Mise en page de planches et dossier de concours . Conception charte graphique : Conception d’une identité graphique et recherche de matériaux pour

13

différentes succursales secteur tertiaire de la banque de France; Visite showrooms fournisseurs; échantillons; moodboard et planches de conception pour les réunions avec la maitrise d’ouvrage . Communication Retouche photo - photoshop Photographies projet intérieur Mise en page sous forme de livrets des différentes constructions;

Prospection pour la diffusion des projets presse numérique et papier; Mise en page des projets pour des candidatures aux appels d’offres . Logiciels : AutoCAD | Sketchup Pro | Illustrator CC | Photoshop CC | Indesign CC | | Excel | PowerPoint


rh+ architecture - Concours - Logements collectifs

II


01 Agence

15


rh+ architecture - Concours - Logements collectifs

III

Agence rh+ architecture

Concours Logements collectifs Lieu Bobigny, Région Parisienne

Logiciels Autocad Sketchup Pro et Illustrator Photoshop Mise en page - Indesign

Légende I. Collage vue depuis le penthouse II. Collage façade Sud III. Isométrie de l’immeuble dans son contexte


02 Habitat

L’habitation enterrée, comment développer des qualités spatiales ?

Le travail portait sur l’introversion d’une habitation individuelle. L’habitation devant être enterrée, il est impossible de s’ouvrir sur l’extérieur. Se pose alors la question de l’ensoleillement, de l’accessibilité, de la circulation, des espaces extérieurs, etc. L’aménagement intérieur de cette maison se fait par deux masses, celles-ci du fait de leur rotation, définissent les différentes pièces de vie sans devoir recourir à l’implantation de cloisons, qui pourraient être des obstacles à la luminosité. L’épaisseur des murs permet d’accueillir plusieurs usages directement associés aux espaces vers lesquels ils sont tournés. À l’intérieur des deux entités se situent les espaces d’intimités. L’éclairage naturel est distribué à l’intérieur de cette maison, par un interstice en pourtour de toit. Les baies positionnées en oblique ainsi que les jardinières augmentent les apports lumineux. Le jardin sur le toit est exclusivement réservé à la famille et bénéficie d’une intimité grâce aux plantations en périphérie. On accède au jardin ainsi qu’à l’escalier qui dessert la maison par l’intermédiaire d’une courte passerelle.

I

17


La maison individuelle

II

III


02 Habitat

IV

19


La maison individuelle

V

VI

Étudiante Jessica Lelandais

Projet Licence 2

Durée du projet 6 semaines

Enseignant Pierre A. Devernois

Lieu France, Versailles

Légende I. Plan de masse

II. Plan R-1 III. Schéma de plein et de vide IV. Perspective intérieure V. Coupe transversale VI. Coupe longitudinale


02 Habitat

De quelle manière concevoir des logements dans un immeuble monolithe en gradin ? Le projet de logements est implanté dans une ville fictive, sur une parcelle divisée en quatre lots. La parcelle est située au Nord-Ouest en contrebas d’une autoroute et avoisinant un canal. La consigne imposée était d’expérimenter la production de logements dans un immeuble monolithe en gradins. L’ensemble est composé de deux corps. En premier lieu, la nappe, d’une hauteur de 10 m, vient s’aligner en façade nord à la hauteur de l’autoroute. En façade sud, elle s’ouvre en gradins sur le canal, laissant place à des activités publiques. Elle héberge un parking et des services de proximité. En second lieu, l’unité de logement, d’aspect monolithe est divisée en deux entités par l’axe solaire Sud, laissant ainsi traverser la lumière. Le bâtiment est biseauté aux angles de manière à s’ouvrir et à alléger le volume. Des vues de faces ou diagonales sont données sur le paysage. Ces deux entités sont

désaxées de l’autoroute pour permettre une perspective plus large et diminuer en façade nord les nuisances sonores. Les différentes typologies de logements se concentrent autour des noyaux de circulations et ont été conçues suivant des principes d’orientations et de vues. Le gradin inversé ou non, apporte par moments, de généreux espaces extérieurs. La difficulté de l’exercice étant la maitrise des espaces de circulations trop importants et la masse à habiter.

I

21


L’immeuble de logements collectifs

II

III


02 Habitat

IV

V

23


L’immeuble de logements collectifs

VI

VII

Étudiante Jessica Lelandais

Projet Licence 3

Durée du projet 3 mois

Enseignant Benjamin Colboc

Lieu Fictif, entre lac et autoroute

Légende I. Plan de situation

II. Axonométrie du bâtiment III. Coupe longitudinale IV. Illustration perspective d’un intérieur appart. nord V. Illustration perspective d’un extérieur appart. sud VI. Appartements type Nord, Est, Sud, Ouest VII. Étage R+7


03 Divers

« Paysages habités », Édouard Albert et la tour Croulebarbe

Compte rendu libre d’un travail pédagogique réalisé à l’école d’architecture de Versailles, l’exposition est la production d’une promotion d’étudiants de 3e année. 137 étudiants, pour 137 bâtiments de logements analysés selon les mêmes critères, et un même mode de représentation afin de rendre comparables des caractéristiques qui parlent de la manière dont le logement produit la ville et dont la ville induit des modes d’habiter. Ce travail s’intéresse à un siècle de

production de la métropole et à la fabrication de ses paysages par le logement. Par sa prédominance dans la constitution de nos villes, le logement modèle plus que tout autre programme nos paysages urbains. À la genèse de la ville, il y a ainsi l’habitat : assemblage, imbrication de cellules, d’espaces et de formes. L’analyse porte sur l’étude de la tour Croulebarbe d’Édouard Albert, premier immeuble de grande hauteur parisien en 1960, à accueillir du logement.

I

25


Exposition - Paysages habitĂŠs

R+

r

u

e

C

r

o

u

le

b

a

r

b

22

e II


03 Divers

III

27


Exposition - Paysages habités

IV

Étudiants Jessica Lelandais (Étudiants de l’ENSAV promotion 2011)

Enseignants Emmanuel Combarel Analyse architecturale Licence 3

Lieu France, Paris 13, Rue Croulebarbe Durée de l’analyse 1 mois

Légende I. Photo expo Pavillon de l’arsenal II. Plan de masse tour Croulebarbe III. Photo frontale de la façade IV. Axonométrie de la tour


03 Divers

Workshop 2015, Bethléem, l’habitat traditionnel Palestinien

Le « hosh » est la forme la plus répandue de l’habitat traditionnel en Palestine. C’est la grande maison familiale que l’on rencontre avec ses nombreuses variations dans les villes et les villages, celui qui fabrique l’essentiel des tissus urbains historiques. Néanmoins, si la maison à cours et la ville du monde arabe sont bien connues par les enquêtes architecturales, archéologiques et historiques, le hosh comme habitat domestique et comme élément

générateur de la ville palestinienne reste aujourd’hui largement méconnu. Les hosh traditionnels sont formés par l’addition d’une unité de base qui se décuple à l’identique, les distributions s’articulant indépendamment, se greffent parfois en façade. Les pièces s’organisent autour d’un espace central ouvert sur le paysage ou autour d’une cour fermée. Il en existe d’innombrables types. Si elles résultent du tissu : la structure de la ville. La ville se

constitue par l’addition de ces petites unités de vie. Des exercices de relevés à différentes échelles ont été effectués sur le site. Des relevés de façades, de circulations ainsi que de hosh. Ce travail était réalisé à la main en respectant au mieux les proportions de manière à retranscrire toutes ces informations numériquement au retour du voyage d’études.

I

29


Exposition - L’habitat Palestinien

II


03 Divers

Espace public I Coupe DD 100e

Espace public I Coupe CC 100e

Espace public I Coupe BB 100e

Espace public I Coupe BB 100e

AA BB

Espace public I Coupe AA 100e

Espace public I Coupe AA 100e Espace public I Coupe DD 100e

Espace public I Coupe CC 100e

III

Espace public I Coupe CC 100e

31 Espace public I Coupe BB 100e


Exposition - L’habitat Palestinien

IV

Étudiantes BETH Maëlle Bachollet Delphine Habay LÉEM Jessica Lelandais

8$9",#4:$'0 G9*&*280#')$EDD)

Enseignants Yves Roujon Luc Vilan Workshop Master 1

Lieu Palestine, Bethléem Durée du projet 2 semaines

Légende I. Photo de l’exposition 06/15 espace rotonde de l’ENSAV II. Axonométrie coupée d’un Hosh relevé à Bethléem III. Relevés de façades IV. Axonométrie d’une circulation relevée à Bethléem


03 Divers

L’ annuel étudiant DIX édition 2015 I 2016

Conception éditoriale du 10ème annuel étudiant de l’école d’architecture de Versailles Il est révolu le temps où l’on appartenait à un mouvement architectural, mais alors, dans quel temps sommes-nous ? Comment penser demain et quels en sont les enjeux ? Prendre du recul sur une période que nous traversons constitue un exercice des plus difficiles. L’évidence des faits ne peut exister qu’au regard du passé. L’histoire, le contexte, l’environnement, les styles, les modes, les modèles, les individus; c’est la manière dont on les questionne qui en dit le plus de nous, de notre époque, et de notre positionnement. S’il semble impossible de s’accorder sur une définition du contemporain, cette édition est une invitation à y réféchir ensemble, entre rétrospective et prospective, ici, pas de réponse unique, mais un ensemble de questionnements, un prétexte au débat, des ébauches que vous serez à même de poursuivre, un outil de travail dont on cornera les pages, pendant peut-être encore une décennie. Un temps d’arrêt s’impose face à l’élan d’un regard neuf, dans ce numéro dix pouvant être un nouveau zéro. Cette édition propose deux regards parallèles sur la notion d’architecture contemporaine et son sens. Deux livres qui ne font qu’un. Le premier, dédié aux projets d’étudiants, souligne les spécificités de chacun, dans une pensée individuelle ou collective. Le second, séquence et rythme le premier par son contenu, s’appuyant sur l’histoire de l’école et de ses acteurs (étudiants, anciens, enseignants...), pour engager des réflexions plus approfondies sur des sujets choisis comme clés d’entrées pour déchiffrer des codes de notre temps. Une chance de laisser une empreinte de notre attitude face à nos actes, à nos certitudes et à nos doutes. Un ensemble d’expériences qui dialioguent dans une dynamique multi-temporelle, autour de ce sujet qui nous rassemble : l’architecture.

33


Edition - L’annuel étudiant DIX

I

Étudiants Laurène Calmes Simon Genillier Jessica Lelandais Neyda Omar Julien Thiriez

Enseignants Pierre Antoine Mémoire Master 1 - Master 2

Légende I. Première de couverture avec carton d’invitation de la soirée de lancement et son marque page


04 Restructuration

Comment restructurer une parcelle de logements sociaux aujourd’hui fermée sur elle-même ? Paris Habitat, acteur majeur du logement social en Île-deFrance, nous a confié le projet de restructuration d’une parcelle de logements sociaux dans le 13ème arrondissement de Paris. Ce projet a pour ambition de restituer les étapes du processus de conception quand la genèse de la forme architecturale est soumise à l’épreuve de la simulation énergétique. Sur place, on constate les barrières qui enferment la parcelle et les panneaux d’interdiction à destination du public afin de ne pas pénétrer à l’intérieur de celleci. Pour autant, nombreuses sont les personnes qui passent outre l’interdiction et traverse la zone pour accéder plus rapidement d’une rue à l’autre. Il nous est paru nécessaire dans le projet d’ouvrir cette parcelle au public. D’une part, pour la réactiver par le biais de commerces et bureaux implantés en rez-de-chaussée pour offrir une place publique et d’autre part, de dessiner des axes de circulations piétonnes aux quatre angles en interaction directe avec les grands axes de circulations du contexte. Un objet phare la tour enveloppée d’une structure treillis vient trancher avec la trame structurelle existante en façade des barres. En second plan, les deux grandes barres de logements sont retravaillées aux angles pour amener les piétons à profiter de l’espace public et donnent l’impression de s’ouvrir vers la tour.

35

Le rez-de-chaussée exclusivement en bois héberge des activités diverses : commerces, bureaux, restaurant, venelles privées, crèche, espaces verts. Quant aux unités de logements faites de béton blanc, elles sont concentrées aux étages. La conception de l’ensemble étant soumis à des notions climatiques et énergétiques, associées aux exigences de confort liées à l’usage.

I

I


La parcelle de logements sociaux

II


04 Restructuration BB’

III

COUPE PERSPECTIVE 1.100 BARRE A / VENELLE / COMMERCE / PLACE / TOUR

37

IV


La parcelle de logements sociaux

V

Étudiants Simoné Baraglia Jessica Lelandais Zoé Legrand

Enseignants Fabien Duchêne Nadia Hoyet Projet Master 2

Lieu France, Paris, 13e arr. Durée du projet 3 mois

Légende I. Photo du site actuel vue du ciel II. Synopsis du site avant réflexion du projet III. Plan d’étages courants IV. Coupe en rez-dechaussée V.Isométrie du projet


04 Restructuration

Comment redonner une seconde vie à l’hôtel Paradiso de Gio Ponti aujourd’hui à l’abandon ?

I

II

39

Dans le Tyrol italien au pied des montagnes du Cevadele, Gio Ponti projetait de bâtir une réelle station de sports d’hiver. Aujourd’hui ne subsiste que l’hôtel Paradiso construit en 1935. Le bâtiment est pensé comme un objet autonome et isolé dans la nature. L’intérieur de l’hôtel était aménagé de façon à accueillir d’un côté des clients aisés et dans d’autres espaces plus modestes, les catégories populaires. L’édifice subit de lourdes modifications (surélévation) à partir de 1952 et sera finalement abandonné à partir de 1954. Le projet consiste à réhabiliter l’hôtel en une résidence d’artistes à la manière de la Villa Médicis. Celui-ci vise à rendre à l’hôtel ses proportions originelles en lui additionnant un volume linéaire accompagnant le résident et le randonneur dans leur chemin. Ce volume comprenant : une salle de projection et d’exposition, des ateliers ainsi qu’une bibliothèque. Il s’inscrit dans le relief avoisinant afin de bénéficier des vues qu’offre le site.


L’hôtel Paradiso de Gio Ponti

1:200

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

PLAN RDC B

A A B

III


04 Restructuration

V

41

VI


L’hôtel Paradiso de Gio Ponti

IV IV

VII

Étudiants Simoné Baraglia Delphine Habay Jessica Lelandais Maéva Liaut Marie Teurlings

Enseignant Benoît Carrié

Lieu Italie, Bolzano

Projet Master 1

Durée du projet 2 mois

Légende I. Photo de l’hôtel à l’époque II. Photo de l’hôtel en 2014 III. Plan R+1 IV. Coupe transversale V. Isométrie éclatée de l’amphithéâtre VI. Isométrie d’un atelier VII. Isométrie éclatée de la bibliothèque


05 Equipement

La structure de jeux, dispositif pour ranimer un quartier ?

CLIMB

RUN

WALK

LOOK

EAT

JUMP

SWING

CREATE

HANG

HIDE HIDE

SCALESCALE

CLIMB CLIMB

RUN RUN

LIE

CRAWL CRAWL

SIT SIT

LOOKLOOK

EAT EAT

TALK

SLIDESLIDE

CROSS CROSS

SWING SWING

CREATE CREATE

ROLL

WALKWALK

JUMPJUMP

HANGHANG

I

Le défi posé par ce projet « Public box » était d’identifier et de développer des constructions architecturales qui peuvent générer des interactions dans l’espace public. Au centre d’une zone peu attractive de Versailles, cette petite installation vise à réanimer le quartier. Elle donne lieu à de nouvelles activités en périphérie comme l’ouverture de cafés, de restaurants, qui attireront un ensemble de personnes et des familles. Cette structure de jeux pour enfants s’installe sur un ancien parking en béton. Composé de différents volumes, l’objet révèle sa véritable identité grâce aux nombreuses activités qu’il offre aux enfants.

43


La structure de jeux

II

Étudiants Rémi Chaurand Laura Geneau Jessica Lelandais Julien Thiriez

Enseignant David Leclerc Studio Licence 2

Lieu France, Versailles, Carré Saint-Louis Durée du projet 1 semaine

Légende I. Les différentes actions de jeux possibles à travers la structure II. Illustration in situ


05 Equipement

La passerelle comme exercice structurel

REALISE PA

R UN PROD

UIT AUTODE

SK A BUT

EDUCATIF

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

IF

T EDUCAT

DESK A BU

ODUIT AUTO

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

I

REALISE PA R UN PR II

45 REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

REALISE PA

R UN PROD

UIT AUTODE

SK A BUT

EDUCATIF

Cet exercice constructif avait pour objectif de faire comprendre le fonctionnement des systèmes structurels dans une logique de projet d’architecture : géométrie, matériaux, rythme et hiérarchie des éléments. Le but étant également d’apprendre à concevoir un programme spatial élémentaire, associant la définition du système structurel et la conception de l’enveloppe. Cette passerelle forme un couloir de bois enchevêtrés. Le faîtage, désaxé, lui donne cet effet élancé et marque une légère rotation d’un bout à l’autre.


La passerelle

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

III

IV Enseignants Thierry Lafont Rémi Souleau Guillermo Wieland Construction Licence 2ème année

Lieu France, Saint-Nazaire, gare Durée du projet 2 semaines

Légende I. Plan de masse II. coupe transversale III. Perspective IV. Élévation

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

Étudiantes Jessica Lelandais Maéva Liaut Émilie Mouchel


05 Equipement

De quelle manière connecter le centre civique à la ville de Meudon ?

Cet exercice consiste à concevoir un centre civique dans la ville de Meudon. Il a été effectué en trois temps. Dans un premier temps, l’étude du programme, ensuite l’étude du site puis celle de la structure à travers une pièce. Le résultat final étant la synthèse de ces différentes clefs. Le terrain s’étend sur trois niveaux et domine la ville de Meudon.

Il est bordé d’un côté par un chemin et de l’autre par une voie ferrée. Ce projet est composé de différents pôles : accueil, mairie, culture, sport, pépinière d’entreprises. Le bâtiment trouve sa forme par les sentiers et chemins environnants qui sont reliés à travers la parcelle. Cela contribue à relier le centre civique à la ville de Meudon. Le centre civique devient

alors un lieu traversant dont chaque extrémité est ouverte sur l’extérieur avec une vue cadrée sur le paysage. L’espace intérieur est conditionné par les activités, distinctes par leurs géométries hétéroclites. Parfois en open space ou totalement fermées, elles communiquent également entre elles par les vues intérieures.

I

47


Le centre civique

II


05 Equipement

III

49


Le centre civique

IV

Étudiante Jessica Lelandais

Enseignants Olivier Baudry

Lieu France, Meudon

Projet Licence 3

Durée du projet 3 mois

Légendes I. Plan de masse II. Perspective depuis le parking III. Plan R+2 IV. Plan R+3


05 Equipement

La submersion marine, un sujet prospectif pour l’architecture française ?

En 2015, des organismes tels que la nasa, donnent des estimations, il est question d’une montée des eaux de 2 mètres pour 2100 et ils considèrent que plus on attend pour réduire les émissions de C02, bien pire sera la situation. L’élévation du niveau marin est une des conséquences du réchauffement climatique. Cartographier le futur trait de côte et son évolution relève encore du domaine de la prospective et de ses incertitudes. Des cartes interactives de la NASA, nous informent sur les mouvements des océans en fonction des années. De ces simulations, il est paru intéressant d’étudier le territoire français, et en particulier trois zones d’études correspondant à trois des façades maritimes françaises : le Nord, la Manche et l’Atlantique. Le territoire français semble aujourd’hui en retard face à ses voisins Européens en matière d’initiatives face aux changements futurs, il y a donc matière à projet.­ Le sujet d’abord étudié à grande échelle (territoire) peut également être rendu visible à l’échelle du corps.

51

Le projet s’appuie sur les données de la NASA, notamment des cartes où l’eau atteindrait 2m supplémentaires d’ici 2100. Il se veut révélateur, sorte de projet prise de conscience des évènements à venir. Comment alors, donner à voir et venir révéler le phénomène de submersion futur ? L’ampleur du phénomène étant incertaine, cette incertitude est exploitée et laisse imaginer des dispositifs. Les propositions architecturales naissent au croisement des différentes thématiques (Contour/Frontière/ Héritage/Paysage en mouvement/ Relation/Sol/Révéler), étudiées dans une analyse et de la réinterprétation des archétypes observés in situ. Quatre interventions sont dessinées à partir de la vision du territoire au futur, avec la submersion marine, et donnent à voir au présent, l’invisible ou le ‘pré-visible’. Les contraintes du phénomène deviennent alors, par anticipation, des opportunités. Il est question de produire de nouvelles conditions, de venir perturber, de redéfinir le paysage.

Ces lieux d’habiter sont propices à l’observation, à la contemplation, à la promenade ou encore à la rêverie. Les différents parcours et évènements amènent le visiteur à s’approprier l’espace. La submersion marine influence l’architecture, l’architecture, elle, conditionne le mouvement du corps. De par leurs étrangetés architecturales et leurs spécificités, les interventions révèlent au temps présent les possibilités qui viendront être déclenchées dans le futur par le phénomène de submersion. Les projets incitent à sensibiliser sur le futur proche, sur le paysage en mutation. L’avenir est incertain, l’incertitude est donc une liberté dont les projets se sont emparés pour imaginer un ensemble onirique et porteur de sens.


Submersion marine et architectures

I

II

III

IV

V

I

Légende I. Trait de côte et territoire du Nord aujourd’hui II. Futur trait de côte et territoire du Nord - dans environ 100 ans avec +2m de montée des mers III. Trait de côte et territoire de la Manche - aujourd’hui

VI

IV. Futur trait de côte et territoire de la Manche - dans environ 100 ans avec +2m de montée des mers V. Trait de côte et territoire de l’Atlantique - aujourd’hui VI. Futur trait de côte et territoire de l’Atlantique - dans environ 100 ans avec +2m de montée des mers


05 Equipement

Nord Architecture 01

53

I

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

IX


Submersion marine et architectures

X

En 2100, le territoire du nord deviendra lagune et laissera apparaitre l’émergence d’espaces insulaires. Le site choisi est localisé dans la ville de Bourbourg, un canal la traverse. Sous l’effet de la submersion la ville devient alors une île. L’architecture vient s’implanter au bord du canal comme un espace aménagé. Envisagé comme une construction sans réelle fondation à l’image des bunkers du littoral, l’architecture subira les effets du paysage en mouvement et perdra équilibre pour s’enfoncer dans le sol. Les volontés architecturales du présent comme les éléments obliques prendront tout leur sens dans le futur. L’architecture est alors réversible, les inclinaisons deviendront horizontalité.

Légende I. Le territoire du Nord avec localisation - présent II. Le territoire du Nord avec localisation - Futur (100 ans + 2m de submersion) III. localisation du dispositif - image satellite IV. Architecture 01 - Présent V. Architecture 01 - Futur entre-deux

VI. Architecture 01 - Futur (environ 100 ans +2m de submersion) VII. Isométrie éclatée VIII. Plan de masse IX. Coupe longitudinale avec fondations X. Collage d’ambiance - présent


05 Equipement

Manche Architecture 02

55

I

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

IX


Submersion marine et architectures

X

La Manche et plus précisément le Cotentin, sera en 2100 entrecoupé de rias, c’est-à-dire que des étendues de mer relativement longue et étroite pénétreront à l’intérieur des terres. Située entre deux terrains d’herbage, l’intervention vient s’implanter audessus d’un faible canal, dans la ville littorale de Carentan. Le dispositif est constitué de deux dalles. Au temps présent, l’architecture vient faire le lien comme un pont entre les deux terrains tandis que la dalle inaccessible du toit est soutenue par les jalons qui font office de fondations de type pilotis. Au temps futur, la dalle inférieure s’élève avec le niveau de l’eau, le toit devient alors accessible et plus tard encore l’ensemble vient s’imbrique pour former un appontement flottant.

Légende I. Le territoire de la Manche avec localisation - présent II. Le territoire de la Manche avec localisation - Futur (100 ans + 2m de submersion) III. localisation du dispositif - image satellite IV. Architecture 02 - Présent V. Architecture 02 - Futur entre-deux

VI. Architecture 02 - Futur (environ 100 ans +2m de submersion) VII. Isométrie éclatée VIII. Plan de masse IX. Coupe longitudinale avec fondations X. Collage d’ambiance - présent


05 Equipement

Atlantique Architecture 03

57

I

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

IX


Submersion marine et architectures

X

L’Atlantique et notamment le littoral du pays de la Loire aujourd’hui constitué de marais viendra être submergé en grande partie d’ici 2100. Le trait de côte reculera laissant apparaître une lagune et des cordons littoraux qui la protègeront. La 3ème dispositif, comme un refuge ancré est situé au milieu de l’estran sableux est rattaché au passage du Gois. C’est une route empruntée par les véhicules et piétons pour rejoindre l’île de Noirmoutier et le littoral. Celleci est totalement submersible lors des marées hautes et devient alors impraticable. Les différents niveaux de l’intervention viennent matérialiser les possibles montées des eaux de 0 à 6 mètres. L’architecture composée d’évènements vient interagir avec l’eau et le paysage. Le dispositif devient en partie vestige, submergé par les eaux, laissant seulement apparaître une plateforme.

Légende I. Le territoire de l’Atlantique avec localisation - présent II. Le territoire de l’Atlantique avec localisation - Futur (100 ans + 2m de submersion) III. localisation du dispositif - image satellite IV. Architecture 03 - Présent m.b. V. Architecture 03 - Présent m.h.

VI. Architecture 03 - Futur (environ 100 ans +2m de submersion) VII. Isométrie éclatée VIII. Plan de masse IX. Coupe longitudinale avec fondations X. Collage d’ambiance - présent marée montante


05 Equipement

Atlantique Architecture 04

I

II

III

IV

V

VI

La dernière architecture, implantée à Beauvoir-Sur-Mer à quelques kilomètres du littoral, est une promenade qui s’élance à travers la ville. L’espace interstitiel entre deux murs est ponctué de différents points d’observation, l’ensemble vient matérialiser le futur trait de côte. Vue comme une curiosité au présent,

59

elle trouvera du sens dans le futur lorsque l’eau viendra l’effleurer. Elle pourra servir plus tard de protection en front de mer mais également de lieux d’observations sur l’horizon. Avec le phénomène de submersion des porosités laisseront passer l’eau et permettrons la mutation de milieux naturels.


Submersion marine et architectures

VII

VIII

Étudiants Mathilde Estlimbaum Jessica Lelandais

Enseignants Nicolas Simon Reza Azard Diplôme Projet de Fin d’Etudes

IX

Légende I. Le territoire de l’Atlantique avec localisation - présent II. Le territoire de l’Atlantique avec localisation - Futur (100 ans + 2m de submersion) III. localisation du dispositif - image satellite IV. Isométrie éclatée V. Plan de masse

X

VI. Coupe longitudinale avec fondations VII. Collage d’ambiance présent VIII. Architecture 04 - Présent IX. Architecture 04 - Futur entre-deux X. Architecture 04 - Futur (environ 100 ans +2m de submersion)


06 Urbanisme

Comment développer un lien entre tissu urbain ancien et tissu récent ?

La ville de Bethléem s’est bâti au sommet de deux collines distinctes autour desquelles s’est développé un tissu urbain en maille. L’habitat palestinien, le hosh, constitue principalement ce tissu ancien. La manière de vivre le hosh à évolué au cours du temps tant dans leurs compositions que dans leurs relations à la ville. De cette évolution résultent des ruptures entre un tissu ancien dense et un tissu récent, plus lâche. Suite à une première phase de relevé sur le terrain à l’échelle

61

de la ville et du logement, nous avons pu scruter Bethléem dans son ensemble afin de trouver un site et une orientation de projet. Le projet s’inscrit donc à la jonction de ces deux types de tissus et réunit plusieurs parcelles. L’ensemble s’inscrit dans la profondeur du terrain et vient relier la rue de l’université de Bethléem avec le coeur de la ville du côté de l’église des Salésiens et de son complexe scolaire. Le programme qui est développé est celui d’une école de musique

et de danse comprenant salle de représentation, logements étudiants et classes de cours. L’école s’inscrit dans un ancien hosh du type composé qui a la particularité de donné sur une coursive en coeur du bâtiment qui lui donne une allure d’une maison de Médina. L’ensemble profite d’un grand espace non bâti et boisé inexistant à Bethléem qui permet de venir trouver de l’ombre et de la fraîchir aux beaux jours.


Le tissu urbain de Bethléem

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

I

II

III


06 Urbanisme

63


Le tissu urbain de Bethléem

IV

Étudiantes Maëlle Bachollet Delphine Habay Jessica Lelandais

Enseignants Yves Roujon Luc Vilan Projet Master 1

Lieu Palestine, Bethléem Durée du projet 2 mois

Légende I. Plan de masse de l’existant II. Plan de masse, zoom sur le projet III. Coupe longitudinale IV. Isométrie du projet avec son contexte


06 Urbanisme

Comment renouer les infrastructures de Saint-Denis au territoire ?

Après analyse des infrastructures de Saint-Denis, l’intention était de renouer avec le territoire. L’idée est d’aménager certains arrêts dans la ville, trois pôles qui ponctuellement relient les infrastructures et Saint-Denis, mais relient aussi le territoire de cette ville dans son ensemble. Au nord, une gare multifonction : gare, solarium, piscine et amphithéâtre extérieurs. À l’est un port avec une plage artificielle en bois qui vient s’inscrire dans la continuité du canal. Et pour finir, au sud, une tour de parkings, bureaux, salle des fêtes, discothèque, avec au pied une dense forêt inaccessible.

I

65


Le territoire et ses infrastructures

II


06 Urbanisme

67


Le territoire et ses infrastructures

III

IV

V

Étudiantes Carmen de Cordoue Mathilde Estlimbaum Jessica Lelandais Marie Teurlings

Enseignants François Chas Radim Louda Projet Licence 2

Lieu France, Saint-Denis Durée du projet 4 mois

Légende I. Schéma des liens visuels II. Zones d’études du projet III. Coupe + collage de la gare multifonctions IV. Coupe + collage de la plage artificielle et du port V. Coupe + collage de la tour parking et de la forêt inaccessible


M/ jessicalelandais.archi@gmail.com P/ issuu.com/jessicalelandais IG/ Jesslelandais T/ + 33 (0)6 75 90 22 46

Portfolio 2018  
Portfolio 2018  
Advertisement