Issuu on Google+

Scope

14

JANVIER FÉVRIER 2012

Votre Journal d’informations

éditorial

A vos contrats, prêts, feu, Engagez !

b

ien vendre sa production est devenu la clef de réussite de nos exploitations tant les écarts peuvent être importants aujourd’hui.

L’agronomie, l’entretien et le suivi cultural sont le cœur de notre métier, mais bien vendre sa production est un nouveau métier pour beaucoup d’entre nous. Comment élaborer une stratégie de commercialisation dans un contexte de volatilité accrue, où les fondamentaux du marché ne sont parfois plus pris en compte, où les facteurs politiques, économiques et financiers peuvent influencer fortement les cours. Soyons lucides, vendre toute sa production au top du marché est impossible, se fixer un prix objectif en fonction de son prix de revient est beaucoup plus réaliste. Agora veut s’adapter en proposant des solutions innovantes et différentes pour permettre à chacun d’entre nous de trouver son mode de commercialisation tout en gardant le Prix de Campagne qui reste notre référence.

Pour respecter les valeurs de notre coopérative, transparence et équité, comme tous les ans, Agora vous demande de vous engager en fonction de votre sensibilité.

Je décide : je prends en main totalement ma commercialisation, j’utilise le Mat@gri Objectif, excellent outil pour profiter du matif, ou je vends à prix ferme.

Cet engagement est impératif pour notre structure de vente, CEREMIS, qui gère les différents outils mis à votre disposition et la mise en marché.

Les dernières récoltes nous obligent à avoir une certaine prudence, tant en quantité, qu’en qualité, il ne faut pas oublier, qu’en dehors du Prix de Campagne, vous contractualisez un tonnage que vous devez livrer aux normes.

Je délègue : c’est le Prix de Campagne avec PMG, je ne m’occupe de rien, je profite des compétences des professionnels de CEREMIS qui vont construire ce prix sur 18 mois dans un cadre de gestion afin de limiter les risques et de le sécuriser. Je maitrise : NOUVEAUTE, je souhaite garder la main à travers un cadre clair et évolutif • Le Sécurisé : je fixe un prix minimum garanti et je profite des éventuelles hausses de prix du matif automatiquement dans un cadre que je connais. • Le Journalier : c’est la moyenne arithmétique journalière du matif du 01/06 au 15/04 en connaissant les règles.

L’arrivée de Guillaume PAEPEGAEY, professionnel des marchés, qui vient renforcer l’équipe commerciale, sera à votre écoute pour vous accompagner dans vos choix. Agora veut être dynamique en proposant des offres diversifiées, efficaces et simples, afin que chacun puisse trouver sa solution pour mieux vendre.

Michel Lartigue- Secrétaire général Président de la Commission Céréales


Jamais le monde n’a eu un stock de blé aussi important !

l’analyse de Guillaume P.

EN DATE DU 20 février 2012

213 Millions de Tonnes ! C’est le stock mondial qu’estime l’USDA pour la fin juin 2012. C’est près de 70% de plus qu’à la fin de la campagne 2007-08. Ce stock parait très confortable pour alimenter le monde. Mais ce n’est pas si simple  ! Une large partie de ce stock n’est pas disponible. Près de 40% se trouve en Chine et en Inde, 2 pays qui n’exportent pas ou très peu (très ponctuellement l’Inde exporte quelque tonnage). D’autres pays, traditionnellement exportateurs, n’ont pas d’autres solutions que de limiter leur export. Prenons 2 exemples : Le Kazakhstan : Ce pays a fait, en 2011, la moisson qu’il n’avait jamais faite. A tel point qu’il est obligé de stocker ses grains à l’extérieur sous des bâches ! Pour exporter, le Kazakhstan doit traverser la Russie pour trouver un port sur la Mer Noire. C’est cela qu’il peine à faire. En attendant, la qualité se dégrade, l’Egypte a rejeté un bateau kazakh pour mauvaise qualité. Depuis, l’Egypte a black-listé cette origine. L’Australie : Là aussi, le pays a fait une moisson historique. Mais ses capacités logistiques à l’export sont saturées et le pays ne peut pas dégager rapidement toute cette production. Voici 2 pays qui détiennent des stocks records mais qui ne sont pas disponibles à court terme pour le marché. Du côté des autres pays de la Mer Noire : La Russie a déjà beaucoup exporté. Le transport coûte de plus en plus cher pour ramener la marchandise aux ports. Et finalement, les céréales russes ne sont plus compétitives à l’export. L’Ukraine fait en sorte de limiter ses exports pour garder ses stocks. En effet, certains opérateurs estiment la récolte 2012 à 12MT (contre 22MT en 2011 !), or 12MT c’est aussi la consommation annuelle du pays.

Résultat : l’Europe et les Etats Unis deviennent les principaux fournisseurs du monde. Le problème est que l’Europe et surtout la France, sont limitées à l’export car nous avons commencé la campagne avec des stocks faibles et dame nature nous a donné une moisson très moyenne. Au final, ce sont les Etats Unis qui deviennent vraiment les plus compétitifs sur le marché mondial. Pour preuve, ils viennent de remporter à 100% les deux derniers appels d’offres de l’Egypte (11 et 16 février) alors qu’ils n’avaient rien vendu depuis juin 2011. Les Etats Unis détiennent un stock très confortable et sont capables d’être exportateurs de dernier recourt. La logistique mondiale sur le blé est donc assez tendue à court terme. Toutefois, le monde détient des stocks de blé et certains d’entre eux seront tôt ou tard disponibles pour le marché. Alors méfiance ! Tout cela, c’est sans compter des stocks historiquement faibles en maïs. La soudure sera très tendue. La prochaine récolte n’aura pas le droit à l’erreur. Au printemps, les semis américains seront scrutés à la loupe  ! Guillaume Paepegaey Responsable Céréales


Retour sur

l’Agroforum

« journée très bien organisée »

La seconde édition de l’AGROFORUM le 17 janvier dernier a rempli toutes ses promesses : des intervenants de grande qualité, une affluence record, et une convivialité appréciée. Les quelques bruits de couloir mentionnés relatent effectivement une excellente journée selon les participants et les intervenants. Agora a comptabilisé ce jour là prés de 480 personnes venues assister aux présentations des 5 experts sur le thème : CULTURES INTERMEDIAIRES  : DES OPPORTUNITES AGRONOMIQUES A DECOUVRIR Mieux les connaitre pour mieux les utiliser. Des experts du CETIOM, d’ARVALIS Institut du Végétal, de la Revue TCS, de l’ASBL belge Greenotec et du Centre de Recherches Agronomiques de Wallonie Gembloux sont intervenus tour à tour pour répondre aux multiples interrogations. Motivations agronomiques ou obligations réglementaires poussent de plus en plus d’agriculteurs à implanter des cultures intermédiaires. Engrais verts, CIPAN, couverts environnementaux, autant de termes à différencier, autant d’espèces ou de variétés à choisir en fonction des objectifs agronomiques de l’agriculteur. Comment gérer ces situations pour concilier résultats technico-économiques et efficacité environnementale ? AGORA avait pour ambition de vous apporter des solutions pratiques et novatrices.

« On a appris pleins de choses »

A travers cette manifestation, c’est la crédibilité et la compétence technique de votre coopérative qui ressort grandie. Et nous vous en remercions très chaleureusement. Le Conseil d’administration a d’ores et déjà confirmé sa volonté de perpétuer cet événement fort dans la vie de la coopérative. Le prochain challenge sera donc de pouvoir vous proposer non seulement un thème au plus prés de vos préoccupations techniques quotidiennes mais aussi de vous apporter les solutions innovantes et les meilleurs intervenants.

« Sujets captivants, une belle réussite »

Luc Vandeputte - Responsable Technique Jérôme Josseaux - Responsable Communication

En savoir + sur www.coopagora.coop

@

« des intervenants exceptionnels »

«  J’ai été très étonné du nombre de questions dans la salle »


@

Agora en ligne

Agora présente

en ligne

Présenter son entreprise au travers d’un site internet est devenu incontournable pour toute société. Tout simplement parce que la coopérative doit interagir avec son environnement au sens propre  : riverains, demandeurs d’emploi, administrations, fournisseurs, écoles, partenaires, médias, etc… Il a donc été conçu pour répondre aux besoins d’informations de ces différents publics. Ce n’est donc plus un outil pour se faire plaisir mais un réel outil de communication stratégique avec le monde extérieur  ; ce que l’Agriculture dans son ensemble, depuis de nombreuses années, a beaucoup de difficultés à réaliser. Ce nouveau site valorise les missions et les valeurs de la coopérative : Proximité, Productivité, Partenariats et Responsabilité. Nous vous invitons dés maintenant à le consulter et à le faire savoir.

Déjà dotée d’un extranet www.coopagora.coop, AGORA n’était pas présente sur Internet et ouverte au grand public. C’est chose faite maintenant avec le lancement en décembre du site web public www.coopagora.fr

Depuis quelques mois, vous pouvez suivre en temps réel la vie de votre coopérative et suivre donc nos tweets. L’objectif de cette présence sur Twitter est d’être plus visible et ouvert sur le grand public mais aussi et surtout sur les médias, savoir ce que l’on peut penser également d’une entreprise comme la nôtre. Twitter est un réseau social en pleine explosion Il s’agit d’un outil de microblogging qui permet à l’utilisateur d’informer son réseau de son quotidien ou de ses lectures en ligne. De plus en plus, les internautes s’informent sur une entreprise par le biais des réseaux sociaux. Il ne faut pas oublier que la génération Y (personnes nées entre 1978 et 1990) rentre de plein pied sur le marché du travail et que leur réflexe de recherches est numérique et social. Jérôme Josseaux - Responsable Communication

Les dernières rehabilitations

de site ont commencé

Une Commission Investissements présidée par M. Patrick Boulnois s’est tenue le 23 février dernier, et a fait le point de l’ensemble des travaux d’investissements ou maintenance sur les différents sites de la coopérative. 2 dossiers majeurs ont commencé : Estrées Saint Denis et Breteuil.

Estrées Saint Denis Les travaux de construction du silo de stockage supplémentaire, portant la capacité totale du site à 26.000 tonnes, sont bien entamés. Le silo sera opérationnel en juin 2012 avec 3 fosses de réception de chacune 200 tonnes/heure. La construction du bâtiment de stockage d’engrais vient seulement de commencer car les conditions météorologiques récentes ont retardé le démarrage du génie civil. La construction du séchoir se fera dans la continuité des travaux du silo pour être opérationnel début juillet. Aucune modification ne sera faite en revanche sur le poste azote liquide et le magasin d’approvisionnements en place.

Breteuil Agora va détruire des bâtiments obsolètes pour les remplacer par une seule structure de stockage plus moderne, correspondant à celle d’Amblainville. Ce chantier vient de démarrer par une phase de démolition et s’achèvera, en juin 2013, par la mise en service du nouveau stockage. La tour de travail du nouveau silo atteindra les 35 m de haut, l’essentiel du bâtiment mesurant 22 m de haut. Quant à la capacité de stockage totale du dépôt, elle devrait passer de 32.000T aujourd’hui, à environ 40.000T après les travaux. Pour la moisson 2012, les céréales livrées sur le site seront accueillies sur plateforme ou dans les bâtiments restant en place et une grande partie des marchandises sera transférée directement sur un site opérationnel. Une attention toute particulière sera donnée à l’intégration paysagère du nouveau site par rapport aux riverains et à la commune de Breteuil. Une butte recouverte d’une barrière paysagère devrait ainsi protéger le site du regard. De même, il est prévu qu’une grande partie du bâtiment soit de couleur verte. Robert Morand - Responsable Industriel


une Nouvelle organisation

pour votre coopérative En 2011, Agora a subi de rudes épreuves avec la disparition brutale de Xavier Verhaeghe. L’ensemble de l’équipe technique et commerciale s’est mobilisé pour assurer la gestion courante de l’activité Céréales et Approvisionnements. La Direction et le Conseil d’Administration ont donc étudié le fonctionnement opérationnel de la coopérative et ont repensé totalement l’organisation commerciale, en procédant au recrutement d’un Responsable Commercial et d’un Responsable Céréales (voir portraits ci-dessous)

AIT PORTR

Dominique Weyland 49 ANS

AIT PORTR

• Directeur des filiales AGRIDIS (41) de 2010 à 2011 • Directeur Régional Groupe Rouiller de 2008 à 2009

MISSIONS

• Responsable Commercial Coopérative SCAEL (28) de1995 à 2008

• Gestion Activité Approvisionnements • Animation de l’équipe de 23 techniciens cultures et 3 techniciens Agronomie et services

Ces modifications d’organisation répondent directement à l’évolution du monde agricole. La volatilité des marchés des céréales et des intrants suscitent des interrogations stratégiques tant pour la gestion globale de votre exploitation que pour votre coopérative : • Comment s’engager en céréales et engrais ? • Technicité et compétences marché • Segmentation des profils ou typologies d’adhérents. Face à ces nouveaux défis, Agora se doit d’être encore plus compétente. être compétente : c’est : • Répondre à chaque typologie d’adhérents • Consolider ses parts de marché sur l’activité historique de la coopérative. • Structurer l’équipe technique et commerciale pour etre toujours proche et à l’écoute de vos besoins.

Guillaume PaePegeaY 29 ANS • Trader amont Ceremis de 2009 à 2012 • Consultant marché ODA de 2006 à 2009

MISSIONS • Gestion de l’activité courante Céréales adhérents • Interlocuteur privilégié pour les achats céréales • Animateur des club marché céréales • Reprise de l’activité semences à terme de 2 ans.

2012 : Un nouveau Challenge pour l’équipe technique et commerciale AGORA a initié ces derniers mois une réflexion sur le métier de technicien. Votre interlocuteur technique et commercial devra être en mesure de répondre à chaque profil ou typologie. AGORA va donc optimiser ce métier pour être en mesure d’être encore plus proche de vos attentes. Ainsi avant la fin de l’année 2012, un outil d’aide à la gestion de la relation adhérent sera déployé auprès de l’équipe. Il aura vocation à formaliser le conseil, diagnostic et préconisations délivrés et mettre à disposition du technicien une information plus précise sur la situation de l’adhérent rencontré (situation comptes courant, taux d’engament appros ou apport…). Ce nouvel équipement modernisera le métier du technicien pour conforter la relation essentielle de proximité entre lui et vous. Jean-Xavier Mullie, Directeur Général


Union canal seine nord création

Dans le cadre de la construction pharaonique du Canal Seine Nord, plusieurs organismes de collecte du Nord de la France ont décidé de créer une Union de moyens : Union Canal Seine Nord. On retrouve notamment aux cotés d’AGORA, SENALIA, IN VIVO, NORIAP, AXION, CERENA, CAPSOM, SANATERRA, COHESIS, CHAMPAGNE CEREALES, ou CAPSEINE. Cette Union des grands acteurs céréaliers permet une reconnaissance directe vis-à-vis des pouvoirs publics comme VNF (Voies Navigables de France), en un mot la définition d’un interlocuteur global et concret pour le monde agricole. Selon les dernières informations, les travaux importants devraient débuter, en étant raisonnablement optimistes, dés 2014 pour une durée de 3 ans avec une mise en eau prévue en 2018 et une exploitation courant 2019. Un point d’achoppement subsiste quant aux modalités de taxation des flux sur le canal. VNF souhaiterait financer les investissements énormes par la mise en place d’un péage sur l’activité existante et notamment les céréales pour avoir plus de faculté à attirer des tonnes supplémentaires sur d’autres activités. Affaire à suivre… Jean-Xavier Mullie, Directeur Général

Depuis 2 ans, votre coopérative AGORA a donné à l’activité aliment une nouvelle dimension : Services, Proximité, Innovations, Compétitivité. Telles sont les grandes lignes définies en partenariat avec la branche Aliments d’UNEAL. La direction en étroite collaboration avec la Commission Aliments souhaite pour 2012 rendre le service Aliments encore plus réactif et innovant. Les priorités définies sont l’information sur l’actualité, les innovations et les tendances du marché. Le service web «  Mon élevage  » sera un relai incontournable pour toutes les informations techniques, sanitaires, et économiques ainsi que pour les offres et actions commerciales. N’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe, nous restons à votre écoute en permanence. L’écoute des éleveurs au sein de la coopérative permettra à tous de rejoindre le club des ELEVEURS DE DEMAIN. Olivier Polleux, Technicien Productions Animales

Politique commerciale céréales Récolte 2012

Vous avez reçu ces derniers jours la Politique Commerciale Céréales 2012, nous vous invitons à la lire attentivement. Celle-ci cherche à répondre aux souhaits de l’ensemble des adhérents autant en Prix de Campagne que sur d’autres outils tels que le Mat@gri, le Prix Ferme, le Journalier, le Sécurisé et les Options. Agora s’est organisée pour vous proposer, comme l’année dernière, un contrat de livraison en Prix de Campagne, dont 20% du tonnage sont, d’ores et déjà, valorisés au Prix Minimum Garanti de 170€/T en Blé et 420€/T en Colza Durable. Si vous souhaitez engager vos céréales R 2012 et bénéficier de la prime d’engagement de 10€/T, nous vous invitons à nous retourner ces contrats dûment remplis pour le 15 Mars 2012 au plus tard.

Guillaume Paepegeay, Responsable Céréales

Compléments de prix de récolte 2011 Le Conseil d’Administration, réuni le Lundi 13 Février 2012, a décidé de verser un complément de prix de 10 euros sur les Blés, Maïs et Colzas en date du 29 Février 2012. Ainsi, la valorisation moyenne à ce jour des céréales livrées en Prix de Campagne, est la suivante 171 €/T pour les Blés, 392 €/T pour les colzas et 170 €/T pour les maïs. En Juin, d’autres compléments de prix suivront sur tous les produits livrés et seront déterminés équitablement en fonction du Prix Moyen de vente final par produit. Jean Xavier Mullie, Directeur Général

Locaux administratifs du site Mesnil en thelle

Nous portons à votre connaissance que depuis le transfert du centre de région du Pays de Thelle de Mesnil en Thelle à Amblainville prés de Méru, les bâtiments Synergis (ex siège) de Mesnil en Thelle sont disponibles soit à la location soit à la vente. Nous vous sollicitons pour relayer cette information auprès d’acteurs économ ques locaux ou de collectivités. Les bâtiments à usage commercial sont disponibles pour une surface d’environ 750 m2. Une gestion sous forme de centre d’affaire peu également être envisagée. Photos disponibles sur l’extranet. Merci de prendre contact auprès de Richard Thiollet au 03.44.90.63.88 ou 06.80.21.48.20 rthiollet@coopagora.fr Richard Thiollet - Directeur Administratif et Financier

En savoir + sur www.coopagora.coop

Scope

Votre Journal d’informations

2, rue de Roye - BP 20119 60201 Compiègne Cedex Tèl. : 03 44 90 61 90 Fax : 03 44 83 62 30 www. coopagora.coop Directeur de la publication Jean-Xavier Mullie Responsable communication Jérôme JOSSEAUX

Création et réalisation : HORIZON - 03 44 23 15 67 - Février 2012 - Crédit photo : FOTOLIA - Tirage : 2500 ex

L élevage au coeur de votre coopérative


AGORASCOPE 14