Page 1

Scope

6

novembre 2010

Votre Journal d’informations

éditorial

Un monde en mutation

Q

uel formidable métier que le notre ! En effet nous vivons une véritable révolution culturelle. l'agriculture est un métier d'avenir.

Le monde aura toujours besoin d'une agriculture performante et nous avons la chance d'être dans le grand bassin Parisien. Que ce soit pour nourrir les pays émergents ou pour les énergies alternatives, nous avons un avantage non négligeable.

De plus, la disparition des filets de sécurité et l'arrivée des financiers influencent fortement la volatilité. N'oublions pas que nos produits sont des matières vivantes météo-sensibles.

C'est toujours l'offre et la demande qui font le marché activé par les différentes informations sur la présence ou non, sur la mobilité ou non du stock.

On se doit de renforcer notre compétitivité. Les axes de travail ne manquent pas et il faudra être proactifs si nous voulons continuer.

A posteriori, il est facile d'expliquer mais le marché à venir est incertain et c'est lui qui aura raison. Sachons rester modestes, même si les prix de nos produits sont redevenus enfin normaux.

Nos organisations professionnelles en sont conscientes mais espérons qu'elles sauront faire passer le message à nos politiques. Olivier Crécy - Vice-Président d’Agora


Fortes turbulences sur les marchés

EN DATE DU 23 NOVEMBRE 2010 BLé Le rapport de l’USDA, qui baissait significativement la production de Maïs aux USA, n’a eu qu’une influence extrêmement fugace sur le marché du blé : la baisse a annulé la hausse et depuis lors les prix ont plutôt baissé. Ce qui conduit certains à estimer que les éléments nouveaux contenus dans le rapport de l’USDA étaient déjà pris en compte dans les prix. Depuis quelques jours, les marchés de matières premières sont perturbées par la volonté affichée de la Chine de contenir son inflation et à la hausse du billet vert. Le gouvernement chinois est inquiet. L’inflation dépasse les objectifs fixés. La facture des produits alimentaires et de l’énergie fait planer la crainte du mécontentement social. La Chine cherche par tous les moyens à contrôler la hausse des prix, et en particulier celle des produits alimentaires. Hausse des taux d’intérêt avec pour objectif de freiner la spéculation sur les matières premières, au risque de freiner l’économie en général. Nouvelles annonces à l’encontre des spéculateurs sur les marchés financiers et perspectives de contrôles des positions. En conséquence, à quelques semaines de la fin de l’année, les financiers réagissent immédiatement. Les variations violentes des taux de change attisent la volatilité du marché du blé à Chicago comme à Paris. Dans ce contexte chahuté, le marché physique peine à se développer. La demande reste présente. • pour le moment, les Etats-Unis et l’Europe continuent à se partager l’essentiel du marché mondial. • L’arrivée des récoltes de l’hémisphère sud bousculera-t-elle le leadership franco-américain ? ➤ La moisson a débuté en Argentine avec des rendements corrects ➤ L’Australie concentre une partie des interrogations actuelles du marché du blé. À l’ouest du pays, les analystes s’accordent sur une nette baisse de la production ( entre 4 et 5 Mt contre près de 8 Mt l’an passé ) en raison d’un important déficit hydrique. À l’est, la situation est plus complexe ; les perspectives de production sont excellentes mais sont en train d’être remises en cause par les conditions climatiques. La pluie continue à inquiéter les producteurs et tend à augmenter lapart de blés fourragers.

A noter que l’origine européenne reste la plus compétitive sur les destinations méditerranéennes au point que 8,8 Mt de certificats d’exportation ont déjà été accordés dans l’Union européenne, ce qui prouve assez que le rythme des exportations ne faiblit pas ! COLZA : des hauts, des bas ! Les fondamentaux du colza n’ont pas changé,mais le marché ne résiste pas aux tribulations du soja. Le contrat Euronext février 2011 enregistre son prix le plus élevé depuis son ouverture à la cotation le 11 novembre. Ensuite, la baisse est amorcée, avec une séance qui enregistre un repli de 16,75 €/t le 16 novembre. Avec ces hauts et ces bas, finalement le marché à terme piétine. Par contre, reflet d’une demande qui ne faiblit pas, les primes restent fermes sur l’ensemble des parités françaises. Selon les dernières statistiques, la trituration européenne ne montre aucun signe de ralentissement. Jusqu’à la correction de la fin de semaine dernière, les oléagineux constituaient le marché moteur de la hausse des prix. Les opérateurs financiers (hors indiciels) au début du mois détenaient un pourcentage de la position ouverte sur le marché du soja à Chicago encore jamais atteint : 20 %. La détention d’une telle position par les opérateurs financiers rend le marché vulnérable à d’importantes et brutales variations de prix. Et quand la Chine annonce un éventuel resserrement de politique monétaire, le prétexte est séduisant pour les opérateurs de «prendre» une partie des gains engrangés au cours des dernières semaines.

Jean-Xavier MULLie Directeur Général d’Agora


VERS UNE OFFRE de Services adaptée

Elément clé du projet Agora Cap 2013, l’activité Services prend un nouvel essor. Une enquête menée ce printemps auprès de certains d’entre vous, a permis d’identifier plusieurs pistes de travail. L’équipe technique a ainsi adapté son offre de services pour répondre aux nouveaux défis :

• du renforcement de la proximité de équipes techniques en région, • de l’évolution du niveau d’exigences environnementales sur les territoires vulnérables (dispositif MAE, Réduction des doses, IFT, Plan de fumure NP…), • de l’identification de l’ensemble de l’offre d’Agora, adaptée à vos besoins, • de notre capacité à innover et progresser pour toujours mieux vous servir.

Ainsi, dès cet hiver,

Agora vous propose 3 solutions adaptées à vos besoins :

1 OFFRE CONFORT

OFFRE AUTONOMIE

Epiclès + Phytnès

atland

vous cherchez

vous cherchez

• Des conseils agronomiques précis • Un accompagnement complet sur la saisie et l'édition des documents réglementaires Quézako ? • Combinez un outil de gestion de la fertilisation et un outil de traçabilité des phytos avec contrôles réglementaires (mélanges, DAR, doses d’homologation…) • Service clef en main assurant conseils agronomiques et sérénité réglementaire par édition des documents obligatoires

le petit + • Calcul des IFT possible en cas d'engagement MAE

2

3

OFFRE EQUILIBRE Epiclès + atland vous cherchez • De l’autonomie par la saisie de vos interventions sur les phytos en ligne • Un accompagnement agronomique sur la fertilisation Quézako ? • Combinez un outil de gestion de fertilisation et de pilotage global de l’exploitation que vous gérez en ligne. Atland : • Outil de gestion parcellaire en ligne avec contrôle réglementaire automatique de la saisie, cartographie interactive, Calcul des marges, gestion de stocks Epicles : • Outil clef en main pour la fertilisation

le petit + • Echanges de données entre les outils pour gagner du temps en saisie

• De l’indépendance en s’appuyant sur des outils reconnus et accessibles en ligne Quézako ? • Gérez vos enregistrements de A à Z en pilotant votre exploitation directement sur le web • Sauvegarde de vos données et mise à jour automatique de l’outil le petit

+

• Calcul en temps réel des IFT et simulations possibles

Mais aussi… Vous avez toujours à votre disposition les outils de pilotage de fertilisation en saison : FARMSTAR, NTESTER, RAMSES II. Et pour la deuxième année consécutive, nous vous proposons ATLAS, outil de raisonnement de votre protection fongicide.

INNOVER

CONSEILLER CONSEILLER

OPTIMISER

SéCURISER

SéCURISER

ACCOMPAGNER INNOVER TRACER

CONSEILLER

TRACER

OPTIMISER

ACCOMPAGNER

Autant d’objectifs, qu’Agora vous propose au travers de son offre de Services adaptée.

Emmanuel Letesse et Clotilde BAHU


Le Pays de France en pleine mutation...

Des travaux importants ont été entamés sur les sites de Louvres et Attainville. L’arrêt définitif des infrastructures de Louvres sur la zone de la gare, en plein centre urbain, a déclenché un programme d’investissement important sur la région : • Les silos de Louvres centre ainsi que le magasin vert sont déplacés dans une zone d’activité plus facile d’accès. Un silo à fonds plat de 10.500 tonnes et un magasin de 3.000m² de surface mar chande sera implanté. La VRD (voirie et réseaux divers) est terminée et les travaux de génie civil sont en cours. • Le site d’Attainville augmente ses capacités de stockage avec la construction d’une 3ième unité de stockage, ce qui portera la capacité totale du site à plus de 50.000 tonnes, devenant ainsi le plus gros site de stockage d’AGORA. Les fosses de réception et les fondations sont d’ores et déjà terminées. Robert Morand

Agora fait le bilan : Les 13 et 14 septembre dernier à Amiens, 12 coopératives membres de COOPENERGIE® ont entamé le programme de réalisation du bilan carbone de leur activité. Agora, partie prenante du projet, va réaliser dans les 6 mois qui viennent son propre Bilan Carbone. L’agriculture est le deuxième secteur émetteur de gaz à effet de serre ( GES ) en France avec 21%, principalement N2O ( protoxyde d'azote ) et CH4 (méthane) qui représentent plus de 90% des émissions agricoles. Concrètement, une personne relais carbone, Elise Le Quéré, Responsable qualité Agora, aura en charge la collecte et la mise en forme des informations ; un plan d’actions, par la suite, sera défini par la Direction générale. Il s’agira d’identifier les actions à mener pour réduire nos émissions de GES. Une action ambitieuse qui vise à faire évoluer l'impact environnemental de l'activité agricole sur le territoire. Robert Morand

La coopérative de Juniville (08) rejoint Sicapa (02)

La coopérative agricole de Juniville, CAJ, dans les Ardennes a rejoint le 1er octobre le groupement d'achats Sicapa, pour l'ensemble de ses approvisionnements, soit 17 millions d'euros en semences, engrais et phytosanitaires. "Un moyen d'optimiser les conditions d'achats", explique Jean-Michel Viet, Directeur général. La coopérative de Juniville réalise par ailleurs une collecte de 285 000 tonnes dans une zone de grandes cultures et polyculture-élevage (08-02-nord Marne). Source référence approvisionnements

Recyclage

films et plastiques usagés agricoles : En 2010, 25.000 tonnes de plastiques usagés qui ont été collectées en France. Adivalor, www.adivalor.fr, est l’organisme qui prend en charge la gestion de la filière française de collecte des déchets de l’agrofourniture et la revalorise grâce a vos efforts de mise en sache. Plus localement, Agora a lancé avec les autres acteurs du terrain, une campagne de collecte en mai dernier : 43 tonnes ont ainsi pu être collectées. Nous pouvons encore faire mieux.

Dany champeau

AGROFORUM :

L’agronomie aux sources de l’Agriculture Durable. 11 janvier prochain à Clermont, AGORA organise un grand rendez-vous technique au cœur du département. Information et inscription auprès de Dany CHAMPEAU et sur www.coopagora.coop

Retenez cette date dés à présent.

Scope

Votre Journal d’informations

2, rue de Roye - BP 20119 60201 Compiègne Cedex Tèl. : 03 44 90 61 90 Fax : 03 44 83 62 30 www. coopagora.coop Directeur de la publication Jean-Xavier Mullie Responsable communication Jérôme JOSSEAUX

Création et réalisation : HORIZON - 03 44 23 15 67 - Novembre 2010 - Crédit photo : FOTOLIA - Tirage : 2500 ex

carbone


agorascope N°6  

journal d'informations d'agora de novembre 2010

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you