Issuu on Google+

LETTRE D'INFORMATION

D U S E R VI C E

JEUNESSE

ET DU

CMJ

DE

19 janvier 2011 - n°1 5

Éditorial La nouvelle année commence, aussi permettez-nous, au nom de toute l'équipe du service Jeunesse, et des nouveaux élus du Conseil municipal des jeunes qui viennent d'être désignés, suite au scrutin tenu le 1 3 janvier dernier (voir cidessous), de vous souhaiter à tous et à toutes une excellente année 201 1 , pleine de projets et de réussites. Ce numéro revient largement sur deux événements marquants qui ont accaparé l'énergie de bon nombre d'entre nous, le projet URBAN GLACE et le renouvellement du CMJ. Gageons que ces initiatives constituent des illustrations

À la une

UN JEUDI CIVIQUE POUR LES COLLÉGIENS DE SAINTCHAMOND Ce jeudi 13 janvier, les élèves saintchamonais

inscrits

dans

S A I N T- C H A M O N D

les

quatre

collèges de la ville étaient conviés pour élire leurs représentants au sein du prochain Conseil municipal des jeunes (CMJ). Retour sur une journée civique.

Avec le concours du service des élections et l'équipe technique de la Direction des animations sportives et associatives, le service Jeunesse avait veillé à la mise en place des quatre bureaux de vote installés dans les collèges de Saint-Chamond, pour permettre aux élèves de désigner leurs représentants au sein du prochain CMJ. Celuici, qui sera officiellement institué par monsieur le maire le 29 janvier au château du Jarez (1 0h30), officiera donc jusqu'à janvier 201 3. Grâce à la mobilisation des équipes pédagogiques de chaque établissement, les agents du service Jeunesse, assistés par des élus municipaux, ont pu accueillir les

probantes de ce que des partenariats bien constitués peuvent permettre de réaliser sur Saint-Chamond. Si la perfection n'est pas de ce monde, et qu'il convient de s'arrêter attentivement à établir des bilans sans concession de ces manifestations, il convient de saluer la disponibilité et la réactivité des partenaires associatifs et des équipes pédagogiques des collèges de la ville, impliquées dans la mise en oeuvre de ces deux actions phares de la politique de la jeunesse. Un grand merci, donc, et ne nous arrêtons pas en si bon chemin ! Jérôme Godard, responsable du service Jeunesse

électeurs tout au long de la journée, et rappeler à cette occasion l'importance du CMJ. Cette instance constitue en effet à la fois un forum de la jeunesse de la ville, vers lequel chaque élève peut transmettre ses idées et ses aspirations, et une force de proposition, chargée d'élaborer et de mettre en œuvre des projets intéressant les jeunes de Saint-Chamond. Les « grands » élus du conseil municipal ont pu à cet égard établir un parallèle entre la fonction des conseillers que les jeunes s'apprêtaient à choisir, et leur propre rôle au service de leurs concitoyens. « Vous allez élire vos représentants, de la même façon que vos parents nous ont, moi et mes « Le service des élections de la collègues, Ville avait mis à disposition des désigné pour machines à voter, utilisées d'ordinaire lors des élections siéger en républicaines mairie », a par exemple expliqué M. Vial, conseiller municipal en charge des travaux d'espaces

»

publics, et président du bureau de vote du collège Jean Rostand le temps d'une après-

« Avec l'aide des élus municipaux, les bureaux de vote ont accueilli les votants toute la journée

»

midi. L'installation de véritables machines à voter dans les établissements, sur le modèle de ce qui avait été mis en place fin 2008, à l'occasion de la création du CMJ, a procuré à cet égard une véritable dimension pédagogique à l'exercice. Les jeunes électeurs se sont vus en effet expliquer le mécanisme de la procédure électorale, avant d'expérimenter concrètement le bulletin électronique. « Oh, mais il n'y a que des minots ! »

Pour certains électeurs, c'est la découverte des candidats. Malgré une information initiée dès le mois de septembre, et à travers laquelle de (suite p. 4)


Gros plan sur... URBAN GLACE  : DANSONS SOUS LA PLUIE L'animation « Urban Glace », organisée en marge d'une « nocturne » de la patinoire installée durant tout le mois de décembre sur la place de la Liberté, a pu se dérouler le 23 décembre dernier, devant un public intéressé et ravi de l'initiative. Une invité e surprise toutefois : on redoutait la neige, on a dû faire avec la pluie...

« La scène d'Urban Glace, installée dès le matin par les services techniques

anime. Parallèlement, les premières animations visuelles, préparées par les jeunes du centre social d'Izieux/Le Creux, peuvent être projetées sur l'écran installé en fond de scène. Malgré la pluie, tenace même si moins drue, URBAN GLACE est officiellement lancé. En raison des conditions climatiques délicates, la patinoire voisine n'accueille pas la foule des grands jours. Cependant, le public commence à affluer vers la scène, alors que sur la place, les ateliers graff peuvent débuter, grâce au prêt, par le propriétaire du café « Le comptoir de la Liberté », des paravents habituellement destinés aux consommateurs de la terrasse. Bertrand Sordelet, de l'association Atout Monde, et des graffeurs de l'atelier animé à l'Espace Pablo Neruda par Slimane Bouzidi, débutent dès lors leur démonstration. Sur scène, se succèdent beat-box, Djs, et danseurs. Ces derniers ont pu bénéficier des derniers conseils prodigués par Medhi Meghari,

»

7h30 du matin : l'équipe technique de la direction à l'animation sportive et associative commencent le montage de la scène, place de la Liberté, sur une petite portion du parking, ceinte de barrières Vauban. « URBAN GLACE », projet partenarial conçu en un mois à peine par les services de la Ville et leurs partenaires associatifs, prend alors consistance, après avoir animé de nombreuses réunions préparatoires les semaines précédentes. La crainte majeure des initiateurs de la manifestation : la neige, qui avait marqué le début du mois de décembre, et qui aurait entraîné l'annulation pure et simple de la soirée. En début d'après-midi, avec le concours des agents du service Jeunesse, c'est l'installation du matériel – sonorisation, éclairage, matériel de DJing, projecteur vidéo... - qui débute... sous la pluie, qui vire au déluge sur le coup de 1 4h00. En dépit de ces conditions difficiles, l'installation se poursuit, sous la supervision enthousiaste de Jordan Dumas, animateur jeunes du centre social d'Izieux/Le Creux, et gestionnaire technique de la manifestation. Le DJing peut débuter vers 1 6h30, avec Mounir Oemmart du centre social de Fonsala aux platines, assisté pour l'occasion par plusieurs jeunes qu'il encadre dans les ateliers qu'il

« Sous les parapluies, le public !

»

directeur artistique de la compagnie hip-hop Melting Force, et intervenant à l'Espace Pablo Neruda, dans un minibus mis à disposition par la STAS, en guise de vestiaire. Leurs prestations s'enchaînent, devant un public conquis, même s'il ne manifeste pas toujours son enthousiasme à la hauteur des espérances du maître de cérémonie, Medhi Meghari. Une centaine de personnes se montrent toutefois peu avares d'applaudissements, pour saluer les performances qui s'enchaînent, dans des conditions climatiques peu évidentes. Le clou du spectacle constitue la flash-mob, préparée par différents centres sociaux de SaintChamond et des environs depuis quelques semaines. Si le mauvais temps a découragé certains groupes, ceux qui sont présents, place de la Liberté, ne boudent pas leur plaisir, pour exécuter les enchaînements en même temps que les danseurs qui occupent la scène.

Vers 1 9h30, les platines cessent d'enchaîner tubes et mixs ambitieux, et le public se disperse, satisfait de son début de soirée. Première manifestation « jeunesse » organisée autour d'un partenariat très large sur SaintChamond par le service Jeunesse, URBAN GLACE constitue à ce titre une réussite en soi,

« Malgré le temps, les breakers ont proposé des démonstrations acrobatiques qui ont ravi le public

»

confortée par la qualité des prestations proposées au public. Et tant pis si, vers 20h00, alors que les services techniques démontaient le podium tandis que les agents du service Jeunesse aidaient au rangement du matériel de sonorisation, la pluie a décidé à son tour de déserter la place de la Liberté... Elle aura peutêtre compris, après sa survenue inopinée à l'occasion d'URBAN PLACE, le 1 9 juin dernier, qu'elle ne pouvait prétendre à annuler les manifestations jeunesse sur Saint-Chamond !

« Le graffétait une nouvelle fois à l'honeur avec URBAN GLACE

»

« Les jeunes ont témoigné de leur enthousiasme, en répondant présents

»


Initiatives et projets DESSINE-MOI UN JEU...

Le mardi 21 décembre 201 0, à l'initiative de l'Espace Jeunes Multimédia, un atelier de création de jeux vidéos a été animé par Sébastien Navarro, animateur à la Cyberbase de Bron (Rhône). Cette session visait à initier les participants aux bases du logiciel libre Construct, qui permet la réalisation de jeux multimédia en 2D. Elle s'adressait tout autant aux professionnels du multimédia qu'à des jeunes passionnés à

logique de projet. À travers la réalisation de « leur » jeu, ils s'approprient non seulement la maîtrise d'un nouvel outil, mais doivent réfléchir à une trame générale, puis aux différentes étapes de conception, avant de tester le produit fini, et remédier à d'éventuels bugs et autres plantages. À ce titre, l'expérience s'est avérée très intéressante, et les jeunes participants ont essayé de développer leurs programmes bien au-delà de la fin de l'atelier. Du côté de l'Espace Jeunes Multimédia,

« Sébastien Navarro a su faire partager ses savoirs ludiques

l'idée de devenir créateurs de leurs propres activités ludiques. L'intérêt d'un tel atelier réside dans le fait que pour de nombreux jeunes, le jeu constitue une porte d'entrée pour la compréhension de la

RADIO LABESSE Dans le cadre de la préparation de la programmation de Radio Labesse, la radio éphémère mise en place par l'association CoéCIE en marge du festival les C0érrantes, des ateliers sont programmés au Point Cyb', mercredi 2 mars et samedi 5 mars (voir lettre d'information n°1 2). Il s'agit de travailler avec des jeunes parties prenantes du projet à la maîtrise du logiciel libre Audacity,

»

l'appropriation de l'outil pourrait trouver de nouvelles déclinaisons lors de manifestations futures, telles que la semaine du développement durable, ou la Fête de la Science. qui permet de travailler les captures de son et d'initier des travaux de montage. Radio Labesse se destinant à tous les habitants de Saint-Chamond, des adultes sont les bienvenus pour intégrer le projet. Pour tous renseignements : COéCIE, 04.77.29.79.96 (Permanences du lundi au jeudi, de 9h00 à 1 7h30). Des extraits de précédents programmes de Radio Labesse sont disponibles sur : http://www.coecie.org/radiolabesse/.

SAFER INTERNET DAY 201 1 Depuis 2004, le « Safer Internet Day » (« journée pour un Internet plus sûr ») est organisé par Insafe, le réseau qui coordonne les 30 centres nationaux de sensibilisation du Safer Internet Programm de la

Commission européenne. Cette manifestation internationale vise à la promotion d’une utilisation plus sûre et plus responsable de l’Internet par les jeunes. Si elle est programmée officiellement le 8 février, elle se décline localement à travers plusieurs temps forts, répartis dans le courant du mois de février. Comme l’année précédente, les établissements publics numériques de la ville (EPN) se proposent de participer à l’événement, en organisant plusieurs ateliers. Dans le cadre du rapprochement des EPN municipaux, une programmation commune a pu être établie, afin de démultiplier les opportunités d’intervention et la variété de l’offre proposée aux publics. Ces animations, intitulées « Clic sûr », se proposent d’initier, via des supports pédagogiques, des « serious games » et des vidéos de sensibilisation, les jeunes utilisateurs d’Internet aux techniques de navigation sécurisées. Il s’agit de les alerter sur les dangers potentiels qui peuvent être générés par certains usages, et

de leur transmettre quelques bonnes pratiques contribuant à en faire des acteurs responsables du web. Pour ce faire, un premier atelier « Clic sûr » sera proposé à des élèves de primaire le jeudi 1 0 février après-midi, à la médiathèque Louise Labé. Il sera organisé conjointement par les animatrices

de l’Espace multimédia de la médiathèque et de l’Espace multimédia jeunes du service Jeunesse. Deux ateliers seront également proposés, à destination du tout public (sur inscription), le mercredi 23 février. Un atelier sera organisé en matinée au service Jeunesse, et le second, tenu l’après-midi, se tiendra à la médiathèque. Enfin, un atelier sera proposé le vendredi 1 8 février matin à une classe de collégiens au service Jeunesse, en collaboration, une nouvelle fois, avec l’animatrice de l’Espace multimédia de la médiathèque. Pour plus de renseignements, merci de prendre contact avec l'une ou l'autre des animatrices des EPN municipaux organisateurs : Agnès Duvernois-Ndiaye (Espace jeunes multimédia, 04. 77. 31 . 40. 1 0 ou duvernois-ndiaye.agnes@saintchamond.fr) ou Anne MachadoGarat (Espace multimédia médiathèque, 04. 77. 31 . 07. 84 ou machado-garat.anne@saintchamond.fr).


Suivi

Bonnes pratiques

La liste des élus du Conseil municipal des jeunes

QUELLE PLACE DES JEUNES DANS LA CITÉ  ?

Pour le collège Sainte Marie  : mesdemoiselles Agathe MORANDEAU Doriane RELAVE  ; messieurs Quentin BOUSQUET Hugo COFFY Maxime MASSARDIER Guillaume PICHON. Pour le collège Ennemond Richard  : mesdemoiselles Mélika KUMARCI Onessa OUALI Dudu TOPALOGLU  ; messieurs Jérémy CHAMPALLE Nicolas SZEMENDERA. Pour le collège Jean Rostand  : mesdemoiselles Alev AKÇAY Roxane PLASSARD Louna ZIANI  ; messieurs Julien BERNE Walid GHODBANE Mendi LANSEUR Étienne MINNAERT. Pour le collège Pierre Joannon  : mesdemoiselles Zoé BARBASSO Alicia ERANOSSIAN Amélie POTIGNON  ; messieurs Rayan BENAGOUANE Zinedine ELOUARYAGHLI Farès GALOUL Amine JABIL Jordan MAZOYER. Pour les 1 6-25 ans  : mesdemoiselles Myriam DEMIRAL Céline DÉSIGAUD Stéphanie EPALLE Saoussan JEMILI  ; messieurs Tristan BURDIER Adan DERRICHE Louis-Grégoire DORON Idriss GUEZZOU Billel TOUARREF Emrullah YOLAL.

À l'initiative du service démocratie locale, une conférence est organisée le mardi 25 janvier à 20h00, en salle Condorcet, animée par le sociologue Stéphane BEAUD.

Figure reconnue de la sociologie française, Stéphane BEAUD travaille depuis une vingtaine d'années sur les processus qui affectent les jeunes des milieux populaires dans la société française. Co-auteur avec Michel PIALOUX des désormais classiques Retour sur la condition ouvrière et Violences urbaines, violence sociale (Fayard), il a proposé une analyse dépassionnée des phénomènes d'émeutes urbaines, en les replaçant dans le contexte social qui les produit. Il s'attarde notamment à mettre en évidence le lien entre la déstructuration de la classe ouvrière, au sens socio-politique du terme, les mutations de l'économie et le déclin des formes d'encadrement et de socialisation traditionnelles des jeunes issus des milieux populaires. Dans 80% au bac. . . et après ? (La

Découverte), il interroge les effets sélectifs des politiques qui ont cherché à « démocratiser » l'école par l'orientation massive des jeunes vers les baccalauréats de série générale. Scientifique dans la cité, Stéphane BEAUD a également publié une passionnante correspondance qu'il a entretenu avec « un jeune de cité », Younès AMRANI, Pays de malheur (La Découverte). Cette rapide présentation donne à voir tout l'intérêt de la rencontre programmée par le service démocratie locale, avec une des personnalités du milieu académique qui a probablement le plus de légitimité pour parler des jeunes issus des quartiers dits sensibles, souvent évoqués lorsqu'on parle de « la » jeunesse, et notamment pour la stigmatiser. Gageons que les échanges qui ne manqueront pas de s'engager avec le public se révéleront passionnants, et nourriront la réflexion collective.

UN JEUDI CIVIQUE POUR LES COLLÉGIENS DE SAINT-CHAMOND (suite p. 1)

collégiens, plus nombreux à témoigner de leur désir d'investir le conseil, disposeront au final de davantage de postes.

nombreux échanges en face-à-face ont pu être organisés, en dépit de la campagne électorale, et de l'affichage des photos et des professions de foi de tous les candidats dans les établissements, on peut encore constater la distraction de quelques-uns. Un électeur du collège SainteMarie, par exemple, s'étonne bruyamment de l'âge moyen des candidats, majoritairement des 6e ou des 5e. L'occasion rêvée de lui rappeler qu'on n'attendait que lui ou ses ami-e-s pour se porter volontaires, et assurer une plus large représentation des classes plus âgées_! On a pu du reste constater les difficultés à susciter des candidatures pérennes du côté des 1 6-25 ans : malgré de nombreuses relances, et l'appui de relais comme les centres sociaux ou l'ADSEA 42, seuls dix jeunes de ce collège électoral siègeront désormais au CMJ, sur les dix-neuf sièges initialement prévus. En conséquence directe, les

S'il est trop tard pour regretter la juvénilité relative du prochain conseil municipal des jeunes, celle-ci ne constitue pas en soi un handicap. L'enthousiasme, la spontanéité et la disponibilité des nouveaux élus (liste nominale sur la colonne ci-contre) ne manqueront pas de démontrer sur le terrain leurs avantages.

Directeur de la publication

:

;

La qualité de la campagne déployée par certains des candidats, qui s'est traduite lors du scrutin par des scores impressionnants à l'échelle de leur établissement, témoigne à cet effet des capacités d'engagement de ces jeunes, résolus à porter la voix de leurs camarades, et à conforter l'image dynamique acquise par le CMJ au cours de sa première mandature. Toute l'équipe du service Jeunesse les soutiendra dans cette démarche positive.

: Mairie de Saint-Chamond

Rédacteur en chef Jérôme Godard Conception PAO : Agnès Duvernois-Ndiaye Rédaction

: Service Jeunesse - Diffusion par courriel


Lettre d'info SJ/CMJ n°15