Issuu on Google+

1


"La création d'entreprise est probablement l'une des formes les plus élaborées des dernières grandes aventures modernes." Bernard Maître

2


L‟aventure entrepreneuriale : le guide de l‟aventurier entrepreneur est le premier livre numérique publié par Les Editions Pourquoi Entreprendre. Il est téléchargeable sur le site de Pourquoi Entreprendre.

Novembre 2011.

3


Avant-propos « Aventure » ! Voilà un mot qui laisse rêveur. Lorsque vous voyez ce mot, à quoi pensezvous ? Au dernier film de Spielberg que vous avez vu au cinéma ? Ou au dernier livre que vous avez lu avant de vous endormir tous les soirs ? Ou encore au rêve qui vous a récemment marqué ? L‟aventure, c‟est de l‟action, de l‟adrénaline, du suspense, des rires, des larmes… beaucoup d‟émotions qui remplient toute une vie. Vous pensez que cela ne se passe que dans les bandes-dessinées ou dans les films ? Eh bien non ! L’entrepreneuriat est une aventure excitante qui vous permet de vivre votre propre aventure. Vous le savez peut-être déjà, mais j‟ai décidé de me lancer dans l‟entrepreneuriat tout de suite après les études. Je vis donc depuis mai 2011 ma propre aventure entrepreneuriale. J‟ai eu la chance d‟apprendre énormément de choses à ce sujet et de développer ma propre vision sur cette thématique. C‟est à travers ce guide numérique que j‟aimerais partager avec vous :

4


-

Ma vision de l‟entrepreneuriat (une aventure excitante et passionnante !)

-

Mon approche et mes techniques pratiques pour la création d‟entreprise

Je vous souhaite une bonne lecture, en espérant que vous prendrez plaisir à me lire et que vous agirez en devenant un aventurier moderne !

Jérôme Hoarau de Pourquoi Entreprendre.

Je suis Jérôme HOARAU, blogueur, entrepreneur et formateur. Blogueur depuis avril 2010 sur Pourquoi Entreprendre, je suis diplômé d‟un master français et d‟une maitrise canadienne en gestion et développement durable (ESCEM et Université de Sherbrooke). Suite à mes études, deux choix s‟offraient à moi : 

Intégrer une entreprise en tant que salarié

ou 

Créer ma propre entreprise

J‟ai choisi de tenter l‟aventure entrepreneuriale, tout de suite après mes études…

5


Remerciements Trouver de nouvelles métaphores pour communiquer sa vision des choses est très complexe. J‟ai la chance d‟être entouré d‟amis créatifs et disponibles pour m‟aider dans ces tâches difficiles. Je remercie donc Julien Bouret et Clémentine Maunier pour leurs critiques et conseils avisés. Merci Olivier Richard pour ses conseils et son aide pour faire connaitre ce livre. Merci à Fabrice Mauléon également qui sait me guider sur les bons chemins pour mes projets. Merci à Cindy, Jonathan et Guy-François pour m‟avoir consacré du temps pour discuter de mon projet et de mes problématiques. Merci à mes amis et mes proches qui ont su me soutenir dans mes projets et

NB : les encadrés sur fond vert sur le côté

me donner leurs précieux avis.

droit des pages de ce livre vous délivrent des conseils

Et merci à vous cher lecteur, car sans vous, je n‟aurais pas eu la force de poursuivre mon blog et de rédiger ce livre numérique.

6

pratiques

et

des

concrètes par des exemples.

illustrations


Sommaire Avant-propos ............................................................................................ 4 Remerciements ......................................................................................... 6 Sommaire .................................................................................................. 7 Préface ..................................................................................................... 11 Editos ....................................................................................................... 14 Lettres aux jeunes français par Philippe Hayat ................................................... 14 Lettre de Michel Meunier, Président du CJD ...................................................... 18 Rejoignez le MoovJee ! ....................................................................................... 23 10 ans de dynamique entrepreneuriale à l’école ................................................ 32 Introduction .............................................................................................. 35 Mes références ......................................................................................... 37 Le personnage principal : vous ! ............................................................. 39 Vous êtes le héros de votre propre aventure entrepreneuriale .......................... 40 Qui êtes-vous ? .................................................................................................. 41

7


Que voulez-vous ? .............................................................................................. 42 Que pouvez-vous faire ? ..................................................................................... 43 La méthode SynOpp ................................................................................ 45 La quête de cette aventure : votre projet ! ............................................. 47 La quête de cette aventure, c’est votre projet .................................................... 48 Votre idée .......................................................................................................... 49 Votre concept .................................................................................................... 50 Validez votre concept ......................................................................................... 52 Ma quête : mon concept Pourquoi Entreprendre .................................... 55 L’environnement ...................................................................................... 64 L’environnement, le monde dans lequel vous évoluez ....................................... 66 Le contexte global dans lequel vous évoluez ...................................................... 67 Les autres acteurs de votre environnement ....................................................... 69 Le plan de la quête : votre stratégie ........................................................ 72 Un plan pour accomplir votre quête ................................................................... 73

8


Un plan pour vous faire connaitre ...................................................................... 74 Votre plan pour vous faire reconnaitre (et créer la confiance) ........................... 76 Votre business model ......................................................................................... 77 Votre plan B ....................................................................................................... 78 Vos outils ................................................................................................. 79 Vos compétences que vous allez utiliser............................................................. 80 Les compétences que vous n’avez pas mais dont vous avez besoin .................... 81 L’argent, un outil à considérer ............................................................................ 82 Vos actions .............................................................................................. 83 Avancez en mode essais-erreurs ........................................................................ 84 Halte à la procrastination… ................................................................................ 86 … Mais sachez souffler pour votre créativité ...................................................... 87 La récompense ! ...................................................................................... 88 Prenez plaisir à ce que vous faites ...................................................................... 89 Profitez de vos petites victoires .......................................................................... 90

9


Mais une aventure jamais vraiment ÂŤ finie Âť ...................................................... 92 Conclusion ............................................................................................... 94 Bibliographie ............................................................................................ 95 Partenaires ............................................................................................... 96

10


Préface

Préface

réalisée

par

Jean-Noël

Chaintreuil.

Jérôme est un aventurier. Bien sûr, il n‟a pas de fouet ni de chapeau et ne risque pas de croiser des Thug qui lui arracheront le cœur (et je m‟arrêterai ici concernant les références à Indiana Jones…). C‟est un aventurier

La

moderne qui a décidé d‟embrasser l‟aventure entrepreneuriale, afin de créer,

probablement l'une des formes les plus

d‟innover, d‟amener sa pierre à la Société.

élaborées

création

des

d'entreprise

dernières

est

grandes

aventures modernes. - Bernard Maître Il aurait pu se lancer dans sa propre entreprise, de manière individuelle, en relatant son aventure, sur son blog – qui est déjà une ressource reconnue et pertinente dans le milieu. Il a préféré se lancer dans le partage et l‟accompagnement des autres. Un acte altruiste et louable, qui mettra le pied à l‟étrier à beaucoup de jeunes padawan entrepreneurs (oui, encore une référence à un film de Georges Lucas). Ce premier ouvrage vous permet ainsi de définir chacun des points qui vous

Qui se connait, connait ses ennemis et

conduiront au succès de votre entreprise, tant sur vos propres motivations,

connait

vos idées, vos attentes que sur l‟environnement vous entourant. Il vous offre

connaitre la défaite. - Sun Tsun - L’art

également une méthode de mise en place, en l‟illustrant par ses propres

de la guerre

exemples.

11

le

terrain

ne

pourra

pas


Je conclurai sur l‟importance de ne pas croire aux formules magiques et de persévérer dans son travail pour en voir les résultats, comme peut le conseiller aussi Jérôme.

Les hommes parlent de la victoire comme d'une chance. C'est le travail qui

Et je vous citerai une histoire, issue du livre 6 Pixels de Séparation de Mitch Joel : « En 1519, Hernando Cortez débarque sur la côte mexicaine dans le but de conquérir le territoire des Aztèques et de s‟emparer de leurs trésors. Il dirige une flotte de 11 navires transportant plus de 500 soldats. Comme on peut l‟imaginer, l‟équipage et les soldats ne sont pas au mieux de leur forme quand ils accostent au Mexique. Certains sont tombés malades durant le périple, d‟autres ont perdu toute motivation. Plusieurs membres de l‟équipage se demandent comment ils vont survivre dans cet étrange Nouveau Monde. S‟ils rencontrent des obstacles ou se heurtent à la résistance des indigènes, comment vont-ils pouvoir rentrer chez eux ? Ils demandent à Cortez comment il prévoit de retourner en Espagne. Celui-ci répond simplement : « Brûlez les vaisseaux ! ». Tout ça pour vous dire, que, quand vous plongez dans le grand bain de l‟entrepreneuriat, il n‟y a pas de retour possible. Il faut continuer d‟avancer, repenser les vieilles manières d‟agir et innover. En procédant ainsi, avec les conseils de Jérôme, vous avez l‟opportunité de réaliser de grandes choses donc n‟hésitez pas un instant et plongez !

12

fait la victoire. - Ralph Waldo Emerson


Jean-Noël Chaintreuil est en charge du Programme RH (recrutement, développement et formation) pour une entreprise du CAC40. Il est également Directeur de la collection Médias Sociaux pour les Éditions Diateino

-

maison

d'édition,

dont

l'expertise

est

reconnue

sur

l'entrepreneuriat et les médias sociaux, avec des auteurs tels que Guy Kawasaki, Seth Godin... Il partage son enthousiasme et sa passion de l'entrepreneuriat, des médias sociaux

et

des

ressources

humaines,

au

travers

de

conférences,

d'enseignement en écoles, d'accompagnement de startups et de ses écrits (jnchaintreuil.com , Locita.com...). Retrouvez-le sur

Twitter, LinkedIn ou Facebook

13


Editos Lettres aux jeunes français par Philippe Hayat

Président et fondateur de 100.000 entrepreneurs

Avez-vous remarqué comment on parle de vous ? On devrait répéter chaque jour que vous êtes la principale ressource naturelle de notre pays. Mais pour les media, pour la classe politique, vous êtes globalement un problème : condamnés au chômage pour un quart d‟entre vous, à une absence inéluctable de retraite, à une incapacité totale d‟intégration dans nos banlieues…

Vous êtes tellement

Edito réalisé par Philippe Hayat,

à

plaindre

qu‟il faut

imaginer des

« revenus

contractualisés d‟autonomie » pour accompagner votre entrée dans la vie active, qu‟il faut contraindre par la loi les entreprises à augmenter le nombre d‟apprentis, qu‟il vous faut gommer sur le CV votre nom s‟il ne « sonne pas convenablement », votre adresse, votre photo, votre spécificité… Que dirait-

14


on d‟un parent qui élèverait son enfant en le plaignant chaque jour d‟être ce qu‟il est, et qui se pencherait à son chevet pour l‟accabler de tous les maux en accusant la fatalité, la société, les marchés, la crise, les patrons ?

A force de vous ôter toute confiance en vous-mêmes, on risque de vous transformer en une génération d‟ « indignés » pour reprendre un mot dans le

« Devenez entrepreneur et

vent. Le problème avec les indignés, c‟est leur propension à faire porter les

accomplissez-vous. Partez de votre

responsabilités sur autrui, c‟est le risque de s‟en tenir à la protestation,

envie, de votre talent, concevez votre

surtout lorsqu‟elle est collective, plutôt que d‟envisager les moyens

projet et portez-le. »

individuels de l‟émancipation. Ceux qui vous encouragent à vous indigner vous entraînent dans la frustration, l‟aigreur, puis la résignation. Ils feront de vous une jeunesse déjà vieille, qui défend son droit à la retraite à un âge où l‟on devrait avoir envie de manger le monde.

Vous qui êtes riches de cette jeunesse, à l‟indignation préférez la révolte, la vraie, celle qui mène à l‟action pour contredire la fatalité. Puisque la vie professionnelle semble si difficile à tracer, prenez-la en main, ne laissez pas les autres la choisir à votre place. Devenez entrepreneur et accomplissezvous. Partez de votre envie, de votre talent, concevez votre projet et portezle. Construisez-le dans votre propre entreprise ou dans celle d‟un autre,

15


dans une association ou en profession libérale, le tout est d‟en rester le moteur et le responsable, d‟en mesurer directement les résultats et d‟en retirer la satisfaction et les bénéfices qui vont avec. Tant que l‟envie demeure, le succès viendra toujours, même après bien des détours. Vous grandirez à chaque obstacle surmonté, vous vous densifierez après chaque petite victoire. Vous « persévèrerez dans votre être » comme le disait Spinoza. « C’est alors que vous construirez bien plus qu’une vie professionnelle, vous C‟est alors que vous construirez bien plus qu‟une vie professionnelle, vous apporterez du sens à votre vie. Voilà une révolte qui vaut la peine d‟être menée. Le philosophe ajoute : « et vous ne penserez à rien moins qu‟à la mort ». Entreprendre, c‟est finalement agir pour se sentir vivant. C‟est persister dans sa jeunesse et reculer l‟âge des renoncements. Entreprendre, c‟est faire fructifier le présent, avant de se retirer le moment venu, le plus tard possible, comme un convive rassasié.

Philippe Hayat, Fondateur de 100 000 entrepreneurs Octobre 2011

16

apporterez du sens à votre vie. »


Philippe Hayat, 46 ans, entreprend depuis vingt ans. Il a créé ou repris plusieurs activités dans les domaines de l‟industrie (Les bâches de France, fabricant de bâches publicitaires), des technologies (Kangaroo Village, incubateur de sociétés high tech), des services (Architel, archivage et gestion de document). En 2008, Philippe cofonde le fonds d‟investissement Serena Capital (www.serenacapital.com ).

Doté

d‟environ

100

M���

levés

auprès

d‟institutionnels et d‟entrepreneurs, Serena investit dans des entreprises à forte croissance, liées aux nouvelles technologies et au numérique. Philippe a fondé l‟association 100.000 entrepreneurs visant à transmettre la culture d‟entreprendre aux jeunes par l‟organisation de témoignages d‟entrepreneurs dans les établissements scolaires. Il a été professeur attaché à l‟Essec pendant 15 ans, où il a notamment fondé la filière Entrepreneuriat. Il a également mis en place le dispositif Entrepreneuriat à Sciences Po depuis 2008. Il est co-auteur du livre L’entreprise, un acteur clé de la société aux Editions Autrement (2006).

17


Lettre de Michel Meunier, Président du CJD Jérôme,

Quand tu m'as demandé d'écrire un édito sur l'entrepreneuriat, j'ai

Edito réalisé par Michel Meunier,

immédiatement accepté pour deux raisons majeures.

Président

du

CJD (Centre

Jeunes Dirigeants) La première, est liée à ma passion du sujet étant un moi-même entrepreneur depuis l‟âge de dix-neuf ans et président de la plus ancienne instance patronale

de

France

qui

place

l'économie

au

service

de

la

vie.

La deuxième raison est l'amitié que je te porte à toi, Jérôme, notre jeune lauréat du concours de la Performance Globale du Centre des Jeunes Dirigeants 2011 (CJD) qui te lance dans cette magnifique et audacieuse aventure citoyenne : l'entrepreneuriat. A travers toi, c'est aux jeunes que je m'adresse.

Qu'est-ce

donc

aujourd'hui

que

cette

nouvelle

forme

d'engagement qui va bien au-delà du monde de l'Entreprise ? Qui sont ces aventuriers d'un nouveau genre : les citoyens entrepreneurs responsables, et quelles sont les qualités nécessaires requises pour entreprendre lorsque l'on est, comme toi, soucieux de la performance globale de son entreprise, c'est à dire économique mais aussi sociale, sociétale et environnementale ?

Avant de te lancer dans cette véritable "aventure citoyenne", il est essentiel que tu prennes conscience de l‟importance pour un entrepreneur de devenir

18

des


un acteur engagé au service des autres dans sa "cité". L‟entrepreneur porte des projets et prend des risques en entraînant avec lui d‟autres : des compagnons qu‟ils soient clients, salariés, fournisseurs, actionnaires etc. Dès lors, il ne peut pas, se contenter de diriger et gérer "sa boite" les yeux rivés sur son ROI (retour sur investissement, ndrl.). Désirer devenir un entrepreneur responsable implique d'accepter d'apprendre tout au long de sa vie sans se contenter d'un seul diplôme initial souvent acquis aux alentours de ses vingt ans. Car le métier d‟entrepreneur ne s‟apprend ni en théorie, ni en pratique mais comme toute compétence, dans une alchimie magique entre savoirs, savoir faire et surtout savoir être reposant sur d‟authentiques valeurs humanistes comme celles qui unissent les Jeunes Dirigeants du CJD. Une remise en cause par la réflexion, la formation, l‟expérimentation, le développement est indispensable tout comme comprendre que l‟échec peut et doit être vécu comme une expérience enrichissante à valoriser. Si son entreprise est un moyen de se réaliser, l„entrepreneur doit cependant garder à l'esprit que sa seule finalité n'est pas de gagner de l‟argent mais bien de créer de la richesse, faire du profit par la récompense de l‟initiative et non par la seule association “capital / travail".

Dorénavant, être entrepreneur implique qu'il faille sortir du dogme du bilan et changer le regard obsolète que l'on porte sur la performance de l‟entreprise pour définir ainsi les nouveaux indicateurs de demain. Ces nouveaux indicateurs sont ceux du capital humain, les fournisseurs, la planète ou

19

« L’entrepreneur doit cependant garder à l’esprit que sa seule finalité n’est pas de gagner de l’argent mais bien de créer de la richesse, faire du profit par la récompense de l‘initiative et non par la seule association capital / travail. »


encore le système d‟informations, ce capital immatériel appelé “Goodwill”. Une qualité essentielle à tout entrepreneur repose sur la vision et la connaissance de la macro et microéconomique de son environnement. Appréhender le monde, ses mécanismes géopolitiques et géostratégiques est une nécessité absolue afin d‟agir en toute sérénité à l‟échelle locale. Le fameux slogan du CJD : "penser global et agir local"- ou inversement. Au CJD, nous aimons aussi rappeler qu'un entrepreneur responsable a "les pieds dans la glaise et la tête dans les étoiles", qu'il se préoccupe de toutes

« Bienvenue dans le grande famille des

les parties prenantes de son entreprise ainsi que des ressources planétaires

Entrepreneurs créateurs de richesses

avec le souci de la biodiversité et de la sauvegarde des écosystèmes.

pour les Hommes et par les Hommes au

L'entrepreneur responsable cherche et explore de nouveaux modèles

service de la vie. »

économiques vertueux comme l'économie de fonctionnalité ou l'économie circulaire. Il est capable de changer de paradigme et de comprendre que la finance n‟est utile qu‟au service de l‟intérêt général car les Entrepreneurs de ce nouveau monde militent pour une société solidaire. Enfin,

je

voudrais

ajouter

qu'être

entrepreneur

signifie

être

libre.

Cette liberté est le plus beau cadeau que nous puissions proposer à nos jeunes pour sortir du "c‟est la faute de l‟autre, de l'État, du système, de nos parents, de nos frères et sœurs, de nos voisins... ", comprendre qu‟être libre c‟est avant tout être entrepreneur de sa vie.

20


Alors, Jérôme, bienvenue dans la grande famille des Entrepreneurs créateurs de richesses pour les Hommes et par les Hommes au service de la vie.

Michel Meunier, 37 ans, a succédé en juin 2010 à Gontran LEJEUNE à la présidence du CJD. Il est le fondateur de l'Européenne de Surveillance vendue en 2006 au groupe VIGIMARK, groupe dont il dirige aujourd‟hui branche SURETÉ aéroportuaire. Il est également à l'origine de la création du centre de formation EVALEVO, à Beauvais. Présentation du CJD : Le CJD est un mouvement de jeunes dirigeants, représentatifs du tissu économique et qui défendent l‟idée d‟un libéralisme responsable. C‟est aussi un lieu où les jeunes dirigeants viennent rompre l‟isolement, se former et progresser.

UN RÉSEAU EXCEPTIONNEL Le CJD, mouvement patronal né en 1938, rassemble 3300 chefs d‟entreprise et cadres dirigeants engagés pour mettre en œuvre un libéralisme responsable.

21


L‟ambition du CJD est de promouvoir des idées nouvelles pour rendre l‟entreprise à la fois plus compétitive et plus humaine et accompagner dans sa mission, tout jeune dirigeant soucieux d‟améliorer sa performance et celle de son entreprise.

Jeune (moins de 45 ans pour les fonctions électives), le « jeune dirigeant » rejoint le CJD pour défendre des valeurs (et non des intérêts catégoriels), se former à son métier de dirigeant-entrepreneur, prendre du recul, rompre son isolement, partager avec d‟autres jeunes dirigeants des préoccupations semblables en toute confidentialité et profiter de toute la richesse d‟un réseau convivial. Présent sur tout le territoire à travers plus de 100 implantations, le CJD est représentatif des entreprises françaises, en termes de secteurs d‟activité et de taille.

22


Rejoignez le MoovJee ! Le MoovJee, mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs, a 2 grandes ambitions : 

Soutenir l‟emploi des jeunes

construire la France de demain Edito

Créé en 2009, sur la base de 3 convictions :

réalisé

par

Dominique

Restino, Président Fondateur et 

La première richesse d‟un pays c‟est sa jeunesse

Bénédicte

Pour une France au cœur du monde, il faut une jeunesse qui bâtit son

Générale

avenir 

Créer ou reprendre une entreprise pendant ou dès la fin des études est un vrai choix de vie professionnelle, qu‟on ait un CAP ou un bac + 5

…et des valeurs telles que la confiance, l‟audace, la citoyenneté, le partage, la responsabilité. Après ces dernières années de volonté de développement à tout prix, une remise en question profonde s‟amorce et nous devons désormais construire une économie de marché responsable. Celle-ci implique des

23

Sanson,

Déléguée


évolutions en profondeur pour insuffler un nouvel esprit et travailler dans la perspective de la réussite de chacun. Révolution profonde pour les aînés, revirement attendu pour toute une génération Y qui arrive en masse sur le marché du travail avec des attentes fortes et la volonté de ne rien sacrifier. C‟est l‟heure de la motivation et des valeurs, la recherche d‟une expérience de vie avant un emploi, le souhait de prendre immédiatement des responsabilités et d‟agir. Et surtout des idées, des idées et des idées… qui vont jusqu‟à remplacer l‟expérience sur des

« Nous devons à la fois nous

métiers et des technologies totalement innovantes.

moderniser et nous adapter au monde qui nous environne. »

Construire ensemble la France de demain revient à trouver les passerelles pour rapprocher les jeunes et le monde du travail. Passerelles à double direction : d‟une part, rassurer les jeunes sur le monde de l‟entreprise et accompagner leur intégration, de l‟autre, valoriser et faire exploser les talents. Au regard de ce défi, nous sommes convaincus que l’entrepreneuriat est une opportunité pour les jeunes de faire exploser leur potentiel dans le respect de leurs cultures, de leur état d‟esprit et de leurs besoins et d‟apporter à l‟économie française le souffle dont elle a besoin pour l‟économie de demain.

24


Nous avons créé le MoovJee avec pour ambition de générer un mouvement de fond en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes qu’ils soient encore en formation (étudiants ou en formation professionnelle) ou qu‟ils viennent juste de terminer leurs études, afin que la création d‟entreprise soit une véritable opportunité sur le marché de l’emploi, pour tous les jeunes, quels que soient leur parcours de formation, les matières étudiées ou leur origine. Notre mission est de repérer et promouvoir le talent créatif des jeunes, de soutenir leur démarche de création, d’accompagner l’audace sur la durée afin : De donner un véritable choix d’orientation aux jeunes en leur donnant les

« Nous avons créé le MoovJee avec

moyens de prendre en main leur existence

pour ambition de générer un mouvement de fond en faveur de

De valoriser tous les parcours et toutes les entreprises créées (artisanat, industrie, tertiaire) 

d’augmenter les revenus de leur activité et de réduire la durée d‟accès à l‟autonomie financière à la fin du parcours de formation

d’augmenter la pérennité des entreprises créées,

d’augmenter le nombre d’emplois créés

25

l’entrepreneuriat des jeunes. »


Le MoovJee a 3 axes d‟action : • Accompagner

des

entrepreneurs

étudiants

et

jeunes

diplômés

sélectionnés dans la construction et le développement de leur entreprise au sein

d’un

programme

de

mentorat

par

des

chefs

d’entreprise

expérimentés et à l‟accès à un pôle d‟experts métier bénévoles. • Promouvoir l‟entrepreneuriat des jeunes par l‟exemple et convaincre la société que la création et la reprise d‟entreprise, dès la fin des études, sont également une option de vie professionnelle. • Informer via un portail en ligne et soutenir le développement des jeunes et des étudiants grâce à un Club et à son réseau social en ligne regroupant la communauté des jeunes entrepreneurs et de ceux qui les soutiennent. Nous avons souhaité de façon native que ce programme ne soit pas réservé à une élite urbaine voire parisienne mais d‟emblée nous voulons travailler avec tous les territoires, en valorisant les spécificités régionales. Donc c‟est en nous appuyant sur les hommes et les femmes de conviction et d‟engagement sur le terrain que nous construisons avec eux les différentes implantations du MoovJee en région. Nous avons une ambition d‟éducation et de progrès pour permettre à chacun de réaliser individuellement son potentiel et atteindre un objectif commun de réussite macro-économique. 26

« Nous avons une ambition nationale. »


Construire avec des entrepreneurs et des experts partout en France qui partagent les valeurs du vivre-ensemble (respect, justice, égalité, solidarité), le vivre-ensemble au sens construire ensemble Des entrepreneurs et des experts responsables : qui ont pris conscience que ce qu‟ils ont fait peut servir à d‟autres, plus jeunes, sans pour autant a voir

« La réussite de ce programme s’appuie

force de modèles mais bien plutôt de moteur pour enrichir une réflexion.

sur notre capacité à partager ces

C‟est, pour les personnes d‟expérience, le respect du choix d‟un chemin

valeurs et ambitions, à convaincre et

différent et, pour les jeunes accompagnés, l‟acceptation que l‟expérience de

rassembler pour avancer ensemble. »

l‟autre peut-être

une

source

d‟enrichissement… une

reconnaissance

mutuelle de la valeur de l‟autre. Construire avec le corps enseignant qui s‟ouvre sur le monde économique et l‟intègre dans sa pédagogie et sur la capacité des entrepreneurs à contribuer à créer le lien entre ces deux mondes qui s‟ignorent. Construire avec des leaders d‟opinion, journalistes, politiques qui accepte de s‟impliquer personnellement pour donner de la visibilité au programme et encourager tout un chacun à s‟investir. Pour faire reconnaitre le mentorat comme un vrai process d‟apprentissage et un chemin vers la réussite et vers le progrès, parce qu‟il permet de gagner du temps, de franchir des étapes.

27


Parce qu‟il est fondé sur l‟ouverture à l‟autre, la réciprocité, la gratuité, le volontariat et le bénévolat, c‟est un mode d‟accompagnement qui favorise la réalisation de soi et contribue au développement des 2 personnes impliquées… gagnant-gagnant Construire avec des entreprises, qui mettent à disposition des ressources humaines pour accompagner les jeunes, et redonnent du sens à l‟expérience de leurs collaborateurs. Des entreprises qui acceptent de prendre des risques et de faire une exception dans les process pour donner une opportunité d‟émerger à de nouveaux modèles inventés par les jeunes. Construire avec les parents et la société civile qui acceptent que leurs enfants, amis prennent une voie différente et prennent conscience qu‟ils font partie du réseau de soutien. Construire avec les institutionnels dont la caution est un indice de confiance significatif pour convaincre tous ces acteurs. Le MoovJee compte sur vous !

28


Commençant son parcours professionnel en tant que Consultant en recrutement et RH chez IFOPS de 1981 à 1984, il enrichit son expérience en 1984 en tant qu‟ingénieur commercial et spécialiste produit CBA-EIS chez RANK XEROX. En 1986, Dominique Restino décide de créer son entreprise. Co-fondateur de SOGEDIS-EFFECTIF, réseau d‟agences de recrutement et d‟intérim spécialisé qui compte plus de 100 salariés et 1200 personnes en mission, il en est le Président directeur général jusqu‟en 2006 puis revend son entreprise. Business Angel en 2007, il fonde en 2008, la société EXECUTIVE CAPITAL, conseil et formation en stratégie de développement d‟entreprise. En 2011, il crée Expertive qui se positionne sur la sélection et le placement d‟experts en CDI ou en intérim. En parallèle, depuis les élections consulaires de 2004, Dominique Restino est membre de la Chambre de commerce et d‟industrie de Paris où il poursuit différentes activités en faveur des entrepreneurs et porteurs de projets, dans un contexte français et international : Délégué du Président de la CCIP Paris chargé de la création, du développement et de la transmission des entreprises. Initiateur et Président délégué de l‟Institut du Mentorat Entrepreneurial. Vice-président du Conseil d‟établissement d‟Advancia-Négocia. Président du Club des entrepreneurs CCIP-Paris-Advancia.

29

DOMINIQUE RESTINO     

Entrepreneur Président Expertive Associé Gérant Executive Capital Président Fondateur du MoovJee Délégué du Président de la CCIP


Membre élu référent Québec Canada. A l‟origine de l‟organisation Québec Invité d‟Honneur au Salon des Entrepreneurs Paris 2009. Membre élu référent Pôle de Compétitivité Cap Digital. Enfin, Dominique Restino est Président fondateur du MoovJee (créé en 2009), mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs. L‟objectif du MoovJee est d‟accompagner, promouvoir et soutenir les jeunes et les étudiants, du CAP au Bac+5, toutes disciplines confondues, qui font le choix professionnel de la création et de la reprise d‟entreprise pendant ou dès la fin de leur formation. Dominique Restino est Membre du Comité Directeur et Ambassadeur de l‟association « Les Journées de l‟Entrepreneur ». Diplômé du CPA HEC - Executive MBA E97 JM. Dominique Restino est marié et père de trois enfants.

30


J‟ai un parcours intégralement dédié au marketing et à la communication : après une formation en école de Commerce, j‟ai occupé successivement des postes de chef de publicité puis chef de produit, responsable marketing / communication et Directeur marketing / Communication dans des secteurs d‟activité variés (publicité, restauration commerciale, informatique, immobilier d‟entreprise, nouvelles technologies). Parce qu‟enfermée dans un tailleur je ne me reconnaissais pas vraiment, je suis passée de directrice com/marketing à entrepreneuse. Depuis 2001, j‟apporte ma valeur ajoutée aux dirigeants de PME et aux créateurs d‟entreprise pour le développement de leurs ventes via des interventions d‟accompagnement et de formation marketing. La richesse de mes missions me permet de faire preuve d’innovation en croisant les méthodes acquises dans les différents secteurs. Mon expérience sous le bras, me voilà persuadée d‟une chose, il est important de partager. Partager son expérience, ses idées … En 2009, je rejoins Dominique Restino pour fonder le MoovJee, Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs, sur la base de convictions partagées et de valeurs communes telles que la confiance, l‟audace, la citoyenneté, le partage, la responsabilité. Le MoovJee développe un programme de mentorat pour accompagner les jeunes entrepreneurs français. Mon objectif aujourd‟hui est d‟implanter ce programme dans les grandes villes universitaires françaises pour permettre à ces jeunes entrepreneurs de développer leur entreprise et ainsi de participer à la croissance économique de leur région, de notre pays.

31

Bénédicte Sanson, 44 ans, née à Bayonne,

diplômée

de

l‟Ecole

Supérieure de Commerce de Toulouse en 1990.


10 ans de dynamique entrepreneuriale à l’école La facilité avec laquelle on aborde l‟esprit d‟entreprendre aujourd‟hui, à l‟école,

dans

les

médias

et

à

travers

de

nombreuses

mesures

gouvernementales en faveur de l‟entrepreneuriat chez les jeunes, est réjouissante. Quel chemin parcouru en quelques années ! L‟observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat i, fête ses 10 ans cette année, il a été le témoin d‟une évolution culturelle en matière

Edito réalisé par Aïni Hannachi,

d‟acceptation et d‟appropriation de l‟entrepreneuriat dans les établissements

Responsable de l’OPPE à l’APCE

d‟enseignement et la sphère publique en générale.

hannachi@apce.com

L‟importance de la sensibilisation des jeunes aux valeurs entrepreneuriales n‟est donc plus à démonter aujourd‟hui. Un grand nombre d‟établissements, d‟organismes et d‟associations s‟y sont investies, avec conviction, nous avons recensé plus de 550 programmes en entrepreneuriat (disponibles en ligne www.entrepreneuriat.net ), dont 85 % ont vu le jour après 2001. Je me suis posée la question du « pourquoi » de cette dynamique ? J‟y vois deux raisons majeures : la prise de conscience collective que l‟esprit d‟entreprendre est un atout pour la professionnalisation des jeunes grâce au capital

« autonomie,

initiative,

créativité,

prise

de

32

risque,


responsabilité…etc. » qu‟ils vont acquérir à mesure des programmes de sensibilisation à l‟entrepreneuriat auxquels ils participent. Ces programmes n‟ont pas tous la vocation de transformer nos jeunes en créateurs d‟entreprise, mais de leur permettre, à travers des pédagogies actives adaptées, de construire et ou révéler des compétences entrepreneuriales et se prendre en main….et peut être un jour certains d‟entre eux créeront leur entreprise,

d‟autres

s‟investiront

dans

une

association

et

d‟autres

« Certains d’entre eux créeront leur

encore vont devenir des intrapreneurs quelque soit l‟organisation qu‟ils vont

entreprise, d’autres s’investiront dans

intégrer.

une association et d’autres encore vont devenir des intrapreneurs quelque soit

L‟autre accélérateur, est sans doute les différentes mesures prises par les

l’organisation qu’ils vont intégrer. »

pouvoirs publics pour légitimer, valoriser et ancrer l‟entrepreneuriat comme

ambition nationale. »

valeur éducative dans l‟enseignement secondaire et supérieur. On retiendra le

protocole

d‟accord

« Une

ambition

partagée :

développer

l‟esprit

d‟entreprendre » de 2003, le lancement des Maisons de l‟entrepreneuriat en 2004, la mise en place des heures de découverte professionnelles DP3 en 2005, le pilier 7 « Autonomie et initiative » du socle commun des connaissances et des compétences en 2006,

la mesure phare de

l‟enseignement supérieur et de la recherche en 2009 avec le lancement du Plan Etudiant Entrepreneur, et plus récemment le fond d‟expérimentation pour financer des programmes en faveur de l‟entrepreneuriat dans les académies.

33


Toutes ces mesures ont eu pour effet de changer les mentalités et de créer une culture favorable à l‟entrepreneuriat. Mais après tout ce que je viens de vous dire, il y a encore du chemin à parcourir ! Il se trouve que je viens de participer au 14 ème forum d‟automne de la fondation de l‟entrepreneurship au Québec et il y a du chemin à faire car leur

« La pédagogie entrepreneuriale

investissement se fait de la maternelle à la fin de l‟élémentaire. Par la suite

n’est pas une démarche qui se

les élèves auront la latitude et le bagage suffisants pour choisir leur voie. J‟ai

rajoute à un programme existant,

vu des enfants sur scène, qui venaient présenter leur projet entrepreneurial

mais juste une autre manière de voir

de radio ou de production de savons ou de chocolat, de jeunes enfants à

sa discipline et d’impliquer l’élève. »

peine visible du fond la salle ! Il y a encore du chemin car ils ont compris avant nous, deux choses : l‟investissement devrait se faire très jeune quand l‟enfant a « l‟esprit bien ouvert » et la pédagogie entrepreneuriale n‟est pas une démarche qui se rajoute à un programme existant, mais juste une autre manière de voir sa discipline

et

d‟impliquer

l‟élève.

J‟ai

écouté

des

professeurs

de

mathématiques et d‟histoire nous expliquer comment ils ont transformé leur cours par la mise en place de projets entrepreneuriaux et à quel point ça leur a permis de faire travailler leur élève en équipe, bien plus que d‟ordinaire. Alors oui il y a encore du chemin, mais je suis convaincue qu‟on relèvera ce défi qui malgré tout….. s‟impose à nous !

34


Introduction Qu’est ce qu’une aventure ? Voici deux définitions que j‟ai trouvées dans le dictionnaire Larousse :

 Entreprise comportant des difficultés, une grande part d'inconnu, parfois des aspects extraordinaires, à laquelle participent une ou plusieurs personnes : Le récit d'une aventure en mer.

Toute entreprise où le risque est considérable et dont la réussite est

douteuse : Adopter ce projet, c'est se lancer dans une aventure. Cette définition ressemble beaucoup à celle de la création d‟entreprise : une part d‟inconnu, des difficultés, des personnes, du risque, de la réussite… D‟autant plus qu‟une aventure se décompose de la manière suivante : -

Un personnage principal

-

Des personnages secondaires

-

Des outils

-

Une histoire / une quête

-

De l‟action

-

Une récompense 35

« La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien. » - Helen Keller


Finalement, c‟est très proche de la création d‟entreprise. Le personnage principal, c‟est vous. Les personnages secondaires, ce sont vos partenaires, vos concurrents… Les outils, ce sont vos outils marketing, commerciaux, technologiques… Votre quête, c‟est votre projet. L’action, c‟est lorsque vous passez dans le vif du sujet, dans l‟opérationnel. Une récompense, lorsque vous atteignez vos objectifs.

Alors construisons ensemble votre aventure entrepreneuriale !

36


Mes références L‟approche que je développe est issue de mon expérience personnelle de la pratique de l‟entrepreneuriat et de ma formation. Elle est également influencée par des penseurs contemporains que je vous présente cidessous. Guy Kawasaki : Appelé « l‟évangéliste » chez Apple, il a écrit plusieurs ouvrages sur le thème de la création et de la gestion d‟entreprise. A travers son livre L‟art de l‟enchantement, Guy Kawasaki nous explique comment aller plus loin que « convaincre » ou « persuader » avec son projet, et transformer nos clients en fans. Il est également l‟auteur de La réalité de l‟entrepreneuriat, véritable bible

Guy Kawasaki et moi

pour ceux qui souhaitent créer leur Startup. Nicholas Boothman : Consultant et expert en communication orale, l‟auteur de Convaincre en moins de 2 minutes, il développe des techniques de communication simples, précises et efficaces liées à la PNL (Programmation Neurolinguistique). Ses approches sur l‟analyse des différents types de personnalités et la manière de communiquer avec eux m‟ont beaucoup influencé. Nicolas Boothman 37


Daniel Pink : Connaissez-vous le livre L‟homme aux deux cerveaux ? Daniel Pink, son auteur, y développe une approche avec laquelle je suis en accord total ! Notre monde serait dans une phase de transition entre un « âge de l’information » (basé sur l‟analyse – le cerveau gauche) et un « âge conceptuel » (basé sur la créativité – le cerveau droit). L‟ancien conseiller du vice président des Etats-Unis, Al Gore, et maintenant journaliste et consultant, nous donne de nombreux conseils pour nous aider à mieux comprendre cette transition et mieux nous y adapter. Daniel Pink

Dans cette première publication des Editions Pourquoi Entreprendre, je partage avec vous plusieurs conseils que j’ai adoptés de ces mentors.

38


Le personnage principal : vous !

39


Vous êtes le héros de votre propre Je suis le personnage principal de mon aventure

aventure entrepreneuriale

entrepreneuriale. Pourquoi entreprendre est mon projet, ma quête, et

L‟entrepreneuriat, c‟est une histoire. L‟histoire de votre rêve qui devient de

vous, cher lecteur, vous faites partie des acteurs (ou

plus en plus concret pour se transformer en projet… et finalement devenir

personnages secondaires) de mon histoire. J‟ai dû réfléchir sur moi-même afin de construire sur

votre entreprise.

les meilleures bases possibles mon aventure

Ce projet, c‟est le vôtre. Vous êtes la personne centrale de cette histoire

entrepreneuriale. C'est un exercice très intéressant car vous apprenez à mieux vous connaître, ce qui,

en tant que créateur, porteur du projet.

par la suite, facilitera l'élaboration de vos projets et la communication avec autrui.

Mais savez-vous réellement qui vous êtes ? Vous pouvez faire de beaux pitchs et discours commerciaux sur votre entreprise, mais finalement, savez-

En construisant votre histoire, vous avez des choses à raconter aux autres !

vous le faire sur vous en tant que personne ? Comme le dit l‟injonction de Socrates : « Connais-toi toi-même ». Il est temps de définir le personnage principal de votre aventure entrepreneuriale ! Sur ma page Qui suis-je ?, vous trouverez ma présentation… en vidéo en guise d‟exemple.

40


Dans le livre Convaincre en moins de 2 min de Nicholas Boothman, nous avons une liste des

Qui êtes-vous ?

personnalités les plus courantes : -

Il est important de savoir se poser les bonnes questions. Pour ma part, voici

expressions liées à la vision (« tu vois ? »)

celles que je retiens : 

Quels sont vos principes, vos valeurs?

Qu‟est-ce que vous aimez de manière générale ?

Qu‟est ce que vous n‟aimez pas ?

Quels sont vos qualités ?

Quels sont les points que vous souhaitez améliorer ?

Les visuels : ils sont plus sensibles aux

-

Les

auditifs :

plus

sensibles

aux

expressions liées à l‟ouïe (« on s‟entend ? ») -

Les kinesthésiques : plus sensibles aux sensations physiques (« tu ressens ? »)

Il

classe

également

les

personnes

selon

leur

caractère :

Ces questions sur votre personnalité constituent la première étape pour vous

-

Les rêveurs : trouvent les idées

-

Les analystes : étudient si les idées sont

définir vous-même.

bonnes -

Les

persuasifs :

les

boute-en-train

qui

Vous venez de poser les bases de la fiche descriptive de votre

motivent les gens pour qu‟ils acceptent les

personnage principal (vous).

idées -

Les contrôleurs : s‟assurent que les gens agissent pour réaliser l‟idée.

Certaines personnes combinent ces différents traits de caractère.

41


Que voulez-vous ? Une fois que vous savez qui vous êtes, vous devez réfléchir sur ce que vous voulez, autant d‟un point de vue personnel que professionnel.

« Le plus puissant de tous les leviers, c'est

Voici les questions que je me pose :

la

volonté. »

-

Félicité

de

Lamennais

Quelle est ma vision du monde ?

Quels sont mes objectifs dans ma vie personnelle ?

Quels sont mes objectifs professionnels ?

Que voudrais-je être et avoir d‟ici 5 ans, 10 ans, 20 ans ?

Notez que vos objectifs personnels et professionnels ne doivent pas être en

« Imposer sa volonté aux autres, c'est

contradiction, mais au contraire sur la même longueur d‟onde.

force. Se l'imposer à soi-même, c'est force supérieure. » - Lao-Tseu

Vous avez de la volonté ? Alors utilisez la pour avoir une « vie audacieuse » comme le disait Helen Keller, écrivaine sourde et aveugle au parcours exemplaire ! Elle a su dépasser ses limites physiques pour accomplir de grandes choses. Elle a la « force supérieure » dont parle le célèbre philosophe chinois Lao-Tseu, et vous aussi vous pouvez l‟avoir en sautant le pas. Maintenant vous savez quel type de personnage vous êtes et quel genre d’aventure vous souhaitez vivre, voyons ce dont vous êtes capable !

42


Que pouvez-vous faire ?

Dans le livre L‟Homme aux deux cerveaux, Daniel Pink nous donne sa vision du monde, qui a bien

Aujourd‟hui,

nous

vivons

dans

un

monde

l‟économie

repose

évolué selon lui. Il le résume aux 3A :

essentiellement sur la connaissance (cf. L‟Homme aux deux cerveaux de

-

Asie (là où tout est produit)

Daniel Pink), dans lequel le savoir, le savoir faire et le savoir être des

-

Abondance (tout et tout de suite)

-

Automatisation

individus créent plus de valeur ajoutée que les outils de productions (les

(les

machines

et

les

ordinateurs)

machines). Cette richesse fait partie de nous, fait partie de vous ! Dans ce contexte, les attentes des gens évoluent.

Au cours des étapes précédentes, vous avez bien identifié votre savoir être.

Maintenant on ne recherche plus seulement de la

Il est tant de prendre connaissance de vos savoirs et de vos savoir faire :

qualité, mais aussi :

vos connaissances, vos compétences et vos talents.

-

Du design (créez quelque chose d‟utile et d‟efficace)

Voici les questions qui me semble être les plus pertinentes pour définir ce

-

De

l’histoire

(racontez,

scénarisez

et

partagez des émotions)

dont on est capable de faire : -

De la symphonie (soyez synthétique et créez du lien entre vos différentes idées)

-

Quelles sont vos compétences techniques ?

-

Quelles sont vos compétences relationnelles ?

-

Quels sont vos points forts ?

-

Quels sont vos points à améliorer ?

-

Avez-vous un talent qui peut vous permettre de vous adapter à tout

-

De l’empathie (mettez vous à la place de l‟autre)

-

De jeu (mettez de l‟humour, de la joie, de l‟optimisme)

-

Du sens (chaque action a un but, un sens : précisez le)

type de situation ?

Pensez à développer vos compétences, talents et savoirs par rapport à ces 6 points.

43


Cette étape est très importante pour savoir les tâches que vous pourrez faire seul dans votre aventure entrepreneuriale. Dans le cas contraire, selon vos lacunes, vous pourrez vous former pour les combler, ou faire appel à d‟autres personnes (d‟autres personnages de votre aventure) pour vous aider dans votre quête !

Par exemple, lors de la rédaction de notre livre collaboratif en 2011 sur le thème de la Confiance, avec mes collègues de ma promotion du master de gestion et de Développement Durable, nous avons travaillé en partenariat avec des designers. Le résultat final fut beaucoup plus intéressant que si nous avions travaillé seuls. Les synergies de compétences aboutissent à des résultats beaucoup plus percutants pour des projets de création : Si vous voulez en savoir plus sur ce projet, rendez-vous sur le site qui lui est dédié. Vous pouvez par ailleurs télécharger le livre gratuitement ou le

« Seul on va plus vite, ensemble on va

commander physiquement sur Amazon :

plus loin. » - Proverbe africain

http://www.sustainable-scenarios.com/

44


La méthode SynOpp En tant qu’entrepreneur et chef d’entreprise, vous avez surement été confronté à la question du Business Plan. Ce document est souvent exigé pendant votre aventure entrepreneuriale par d’autres personnes telles que : Les financiers (les banquiers, les Business Angels, les fonds d’investissements) susceptibles d’investir dans votre société ou de vous prêter de l’argent Les partenaires potentiels (fournisseurs, partenaires commerciaux, …) Ce document est un gage de sérieux et de confiance lorsque que votre société est toute jeune (au tout début de votre aventure donc). Cependant, bien souvent, le business plan (ou plan d’affaires) doit être rédigé avant le lancement de l’entreprise, avant le passage à l’action. Mais il est tellement laborieux et lourd qu’il peut décourager le passage à l’action et réduire la motivation et l’énergie du personnage principal, vous, créateur d’entreprise. La méthode SynOpp est une méthode de l’action basée sur l’essai-erreur. Vous réfléchissez, vous agissez, vous corrigez. Le business plan n’est pas une étape préalable avant le passage à l’action. Il est rédigé au fur-et-à-mesure, tout au long de votre aventure.

45


Dans cette méthode, trois points centraux sont étudiés :

-

Le créateur : vous (le personnage principal) Le projet : votre projet (votre quête) Le timing et l’environnement : le monde dans lequel vous évoluez

L’approche que je développe dans ce guide est une manière d’illustrer la méthode SynOpp que j’utilise dans mon aventure entrepreneuriale grâce à la métaphore de l’aventurier entrepreneur. La première partie de ce guide « Le personnage principal : vous » est l’approche que je développe pour définir le premier point central de mon aventure entrepreneuriale : le créateur, moi. Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’article que j’ai publié sur cette méthode sur le site de Jean-Noël Chaintreuil : Entreprendre par l’action : la méthode Synopp.

46


La quĂŞte de cette aventure : votre projet !

47


La quête de cette aventure, c’est votre projet Une

aventure

est

caractérisée

par

un

personnage

principal,

des

personnages secondaires et une quête. « Tu peux tout accomplir dans la vie Si

vous

êtes

le

personnage

principal

de

cette

aventure

qu‟est

si tu as le courage de le rêver,

l‟entrepreneuriat, la quête correspond à votre projet. Ce projet constitue

l'intelligence

l‟histoire, l‟intrigue de votre aventure. Il permet de scénariser le tout et de

réaliste, et la volonté de voir ce projet

créer des liens entre les personnages, de créer une chronologie liée au

mené à bien. »

d'en

scénario, de planifier des actions qui vont pimenter votre histoire, et surtout vous permettre d‟atteindre votre récompense !

- Sidney A. Friedman

Cette quête doit être en cohérence avec vos objectifs. Elle doit être adaptée à la personnalité du personnage principal et à ses capacités. Voyons ensemble comment nous pouvons construire votre quête, votre projet.

48

faire

un

projet


Votre idée De mon point de vue, il existe deux grands types d‟idées : A la fin de cette section « La quête de cette

-

Les idées intuitives qui arrivent lorsque l‟on s‟y attend le moins

-

Les idées construites qui prennent forme grâce à un raisonnement

aventure : votre projet », je vous expose mon projet en détail. Il vous permettra d‟avoir une illustration concrète de

Les idées intuitives ne se commandent pas. Il est risqué de ne se reposer

mon approche et d‟en savoir plus sur mon activité

que sur ce type d‟idées pour bâtir votre projet. En revanche, vous pouvez

entrepreneuriale.

adopter un raisonnement vous permettant de construire vos idées. Dans le même état d‟esprit que les étapes précédentes, il faut se poser une série de questions pour définir son idée d'entreprise : 

Qu‟est ce que vous aimez ? Dans quel secteur vous souhaitez évoluer ?

Je parle de la technique qui consiste à définir votre

Quels sont les besoins de ce marché ?

idée et votre concept en vidéo. Vous pouvez la

Qu‟est ce qui est proposé actuellement pour répondre à ces besoins ?

retrouver sur cette page :

Qu‟est ce qui n‟est pas encore offert sur ce secteur d‟activité ?

Qu‟est ce que vous pouvez proposer pour répondre à ce besoin ?

http://www.pourquoi-entreprendre.fr/2011/05/31/delidee-au-concept-dentreprise-ma-demarche-decreation-dentreprise/

La réponse à la dernière question correspond donc à votre idée. Cette idée est la première étape pour construire votre projet. Cette idée doit ensuite vous permettre de définir votre concept.

49


Votre concept Pour passer de l‟idée d‟entreprise au concept ou business model, j‟utilise la La méthode QQOQCCP permet de structurer votre

méthode QQOQCCP :

analyse sectorielle. Ces questions sont un moyen :

Qui ?

Quoi ?

vous allez évoluer (« qui » pour les acteurs,

Où ?

« quoi » pour les produits et services, « où »

Quand ?

pour les lieux)

Comment ?

Combien ?

Pourquoi ?

-

-

D‟identifier les éléments du système dans lequel

D‟avoir un ordre de grandeur de ces éléments (« combien » pour avoir des chiffres et les comparer)

-

De créer les liens entre ces différents éléments (« comment » pour les moyens, « quand » pour le timing)

Voici à quoi correspondent ces questions : -

-

-

-

Qui ? Tous les acteurs du secteur : concurrents, clients, partenaires,

De trouver un sens au système dans lequel vous travaillez (« pourquoi » pour la raison ou le but)

etc.

Après cette analyse sectorielle, vous pouvez vous

Quoi ? Votre offre et celles des autres, ce qu‟achètent les clients, ce

positionner par rapport aux éléments, avoir une idée

qu‟ils veulent.

de votre taille par rapport au reste du marché,

Où ? Les lieux où se déroulent les échanges, les interactions entre les acteurs : où achètent les clients, où se trouvent les concurrents et les partenaires…

50

trouver un sens à ce que vous faites et développer vos propres liens…


-

Quand ? Le timing, les processus, votre chemin client par rapport au marché.

-

Comment ? La manière dont agissent les acteurs, etc.

-

Combien ? La taille du marché, les prix pratiqués et ceux que vous allez proposer pour vous positionner par rapport au secteur.

-

Pourquoi ? La raison d‟être de votre activité. Pour quelles raisons le client vous choisirait, vous plutôt que qu‟un autre ?

Les réponses à ces questions vous permettent de dessiner votre concept, le début de votre business model (ou modèle d‟affaires). Avant que ce concept devienne un projet, il faut le valider. Votre quête devient de plus en plus claire n’est-ce pas ?

51


Validez votre concept

Un concept valide, c’est un concept convaincant !

Vous savez maintenant ce que vous allez faire dans cette aventure. Vous

Convaincre en moins de 2 minutes de Nicholas Boothman est un excellent livre, synthétique, qui

avez votre concept. Mais avant de vous lancer dans la phase « projet »

vous conseille sur les techniques pour convaincre.

(planifier les actions pour réussir votre quête), vous devez valider votre

Le premier chapitre va droit au but et rejoint Guy

concept.

Kawasaki sur beaucoup de choses. L‟auteur insiste sur l‟importance de :

Cette étape peut être abordée en deux phases :

-

« Regardez

votre

interlocuteur

dans

les

La validation interne (vous validez vous-même votre concept)

yeux » afin d‟avoir une réelle connexion avec lui

La validation externe (vous faites valider votre concept d‟un point de

 soyez franc et personnel -

vue objectif)

Souriez pour montrez votre assurance et votre bienveillance (mais un sourire sincère comme le dit Guy Kawasaki, pas un sourire « social ») 

La validation interne consiste à rendre votre concept plus « parlant ». En d‟autres termes, comme l‟écrit Guy Kawasaki dans L‟Art de l‟enchantement,

soyez optimiste et joyeux -

le message doit être « court, simple et consommable ».

« Adaptez-vous » à votre interlocuteur, mettezvous au même niveau que lui  adaptez votre discours à votre type d‟interlocuteur

Voici ce que propose Nicholas Bootman dans son livre Convaincre en moins

Jouez avec son imagination et ses émotions pour le convaincre  faites rêver

de 2 minutes : 

-

Enfin, les 3 piliers de la persuasion selon Boothman

Une grande idée : « Une grande idée doit être courte et agréable ; elle doit instantanément déclencher le fameux mantra : « Suis-je en train de le faire ou pas ? » (Convaincre en moins de 2 minutes p.141 ; Edition Marabout)

52

sont : la confiance, la logique, l‟émotion.


« Un spot publicitaire de 10 secondes pour transmettre votre grande idée » (Convaincre en moins de 2 minutes p.145 ; Edition Marabout) : « votre spot publicitaire doit immédiatement traduire ce que vous faites et pourquoi c‟est important pour votre interlocuteur » (p.146)

L’accroche : elle doit être « accrocheuse »… En d‟autres termes, votre interlocuteur doit être intrigué

A l‟ESCEM, mon ancienne école de commerce, ce sont les notions suivantes

ou provoqué pour qu‟il ait envie d‟en savoir plus.

qui permettent de valider son concept soi-même :

Cette

accroche

vous

permettra

de

toucher

émotionnellement votre interlocuteur qui voudra en

Une accroche : en quoi votre concept doit intéresser vos futurs

savoir plus.

clients ? Elle doit déclencher la réflexion suivante chez le client : « Ca

Le bénéfice : il doit être précis et clair. Votre

m’intéresse ! »

interlocuteur doit comprendre de suite que vous lui

Un bénéfice : qu‟est ce que votre concept apporte exactement et

apportez une solution à ses problèmes, ou que vous allez clairement améliorer sa situation actuelle. Vous

concrètement à vos futurs clients ?

serez ainsi vu comme son « héro »…

Elle doit déclencher la réflexion suivante chez le client : « Ca va La preuve : elle doit être indiscutable et surtout doit

résoudre mes problèmes ! » 

Une preuve : qu‟est ce qui prouve que tout ce que vous dites est

elle aussi toucher votre interlocuteur. Elle déclenche la confiance. Il s‟agit d‟un élément incontournable

vrai ? Avez-vous des chiffres, des références, une autorité extérieure

pour pousser votre interlocuteur à l‟action. Vous le

qui le prouvent ?

persuaderez et le séduirez grâce à cette preuve.

Elle doit déclencher la réflexion suivante chez le client : « Et en plus ça marche ! »

53


Cette notion de preuve nous amène naturellement à la phase de validation externe de votre concept : 

Étude

documentaire :

trouver

des

documents,

statistiques,

références qui appuient le fait que votre concept a tous les ingrédients pour fonctionner. 

Étude qualitative : parler de votre concept à votre entourage professionnel et personnel. Vous récolterez des avis qui vous permettront de peaufiner votre concept, de corriger les failles et d‟être plus sûr de vous par la suite.

Étude quantitative : faire des sondages types googledocs, ou sur les réseaux sociaux pour avoir des avis précis sur des questions pointues liées à votre concept ou votre idée.

Vous pourrez par la suite faire appel à ces preuves dans vos discours, car des avis extérieurs sont pris beaucoup plus au sérieux que des avis venant de vous-même. Cette méthode est rigoureuse. Elle est utilisée dans le monde académique pour les rédactions de thèses de recherche. Nuls doutes qu‟elle vous sera utile pour valider votre concept. A présent, veuillez trouver ci-après ma définition de mon idée et de mon concept pour mon aventure entrepreneuriale avec Pourquoi Entreprendre.

54


Ma quête : mon concept Pourquoi Entreprendre Les premières parties de ce guide, Le personnage principal : vous ! et La quête de cette aventure : votre projet ! sont assez conceptuelles. Afin de vous aider à mieux visualiser ce que j’essaie de vous expliquer, je vous propose de lire le détail mon concept Pourquoi Entreprendre ci-dessous :

Mon idée : Ce que j’aime : La communication, le partage et l’échange sur des connaissances, des histoires et des conseils Les innovations et le progrès durables (des personnes, des organisations et de la société) Les nouvelles technologies et techniques de communication Les formations et les conférences L’écriture la création et la production

55


Les secteurs qui me conviennent : Internet (blogs, web conférences, e-learning, numériques…) Information (presse et médias) Formation (professionnelle et universitaire) Création : écriture, vidéos, conférences…

publications

Besoins du marché : « Trop d’informations tuent l’information ! ». Les gens n’ont plus besoin d’information pure. Ils aiment apprendre, mais ils ont aussi besoin de divertissement, de plaisir, -

d'histoires d'émotion de sensations d'humour de surprise

Mon blog peut répondre à ces besoins tout en correspondant à ce que j’aime et aux secteurs qui me conviennent. Un blog sur l’entrepreneuriat avec une approche innovante :

56


Les 3 Développements Durables : Le Développement Durable est selon moi une approche permettant d’innover et de progresser. Ce progrès a pour objectif d’améliorer durablement les conditions de vie de chacun, que ce soit dans sa vie personnelle, que dans sa vie sociale et professionnelle. Ce Développement Durable, ces progrès, peuvent s’effectuer à plusieurs échelles. C’est ainsi que j’ai identifié 3 niveaux de « DD » (Développement Durable), les « 3DD » :

Niveau de chaque individu : progrès individuel

• Niveau des organisationnel •

organisations

(entreprises,

associations…) :

progrès

Niveau de la société : progrès sociétal Les 3 DD pour des individus plus accomplis dans une société qui a du sens.

Voici un article qui vous en dira plus sur mon concept des 3DD : http://www.pourquoi-entreprendre.fr/2011/08/19/mon-approche-monparadigme-les-3dd-ou-les-3-developpements-durables/

57


Mes valeurs : HESSE (Herman HESSE, auteur du livre Siddharta, ouvrage retraçant la vie du Bouddha) - Harmonie : Remettre du sens dans nos travaux, dans notre vie professionnelle et personnelle. - Émotion : Trop d’informations tuent l’information. Aujourd’hui les individus n’aiment plus l’information brute. Ils aiment rêver, rire, s’amuser, et pas seulement s’informer. - Simplicité : Avec la complexité et la masse d’informations avec lesquelles nous vivons aujourd’hui, il est important de rendre simple nos messages pour faciliter le travail de notre cerveau. - Sensation : Nous avons trop longtemps négligé nos sens au détriment de la raison. Les sens font partie de notre nature, ne la renions pas, au contraire sourions la. - Exemple : Rien n’est plus contagieux que l’exemple, alors utilisons ce puissant levier pour changer le monde !

58


Mon concept Pourquoi Entreprendre : Vision

Missions

Se développer l’entrepreneuriat • Partager les l’entrepreneuriat

durablement

valeurs

par

de

• Conseiller et former à l’entrepreneuriat, à l’insertion professionnelle et aux 3 DD Objectifs

• Sensibiliser et former le plus de lecteurs possibles • Me faire sponsoriser pour vivre de mon activité

59


Qu’est ce que Pourquoi Entreprendre ? Pourquoi Entreprendre est un blog dédié à l’entrepreneuriat. Vous pouvez y retrouver : •

de nombreux témoignages d’entrepreneurs

• des articles de fond sur des thématiques précises liées au business, au développement durable ou au développement personnel •

des conseils et astuces pour créer et gérer son entreprise

mon retour sur expérience de mon aventure entrepreneuriale

Je diffuse du contenu gratuitement avec l’aide de sponsors pour me financer. Je propose également quelques guides numériques sur l’entrepreneuriat et sur les thématiques des « 3 développements durables ».

Voici ci-après les schémas représentant le concept Pourquoi Entreprendre :

60


SchĂŠma de Pourquoi Entreprendre sur Internet

61


Schéma de Pourquoi Entreprendre « sur place », dans la « vraie vie »

62


La validation de mon concept L’accroche : Progressez et accomplissez-vous par l’entrepreneuriat Le bénéfice : - Pour les étudiants, Pourquoi Entreprendre et ses formations vous aident à obtenir ce que vous souhaitez au niveau professionnel (CDI ou création d’entreprise) dès la fin de vos études. - Pour les créateurs et les entrepreneurs, il vous permet de vous guider et de vous booster dans vos aventures entrepreneuriales. La preuve : - Pour l’insertion professionnelle étudiante, j’ai reçu plusieurs offres de CDI avant même la fin de mes études et avant que je commence à chercher du travail. - Une école de commerce me fait déjà confiance : je délivre des cours et des formations sur mon approche dans cette structure académique. - Je reçois régulièrement de nombreux mails d’encouragement ou de demandes de conseils, de créateurs ou d’entrepreneurs, par rapport au contenu de mon blog. - Des sponsors me contactent régulièrement pour avoir de la visibilité sur mon blog. 63

Vous avez désormais un exemple concret de mon approche et vous connaissez tout de mon projet Pourquoi Entreprendre !


L’environnement

64


65

dolaine.boileau@free.fr


Voyez votre environnement comme un système complexe !

L’environnement, le monde dans lequel vous évoluez

Un système complexe n‟est pas linéaire. L‟entreprise par exemple est un système complexe dans son ensemble. Il est très difficile de prévoir ce qui va se passer car il y a : 

Dans

une

principal

aventure, (vous),

des

vous

retrouverez

personnages

un

personnage

secondaires

(vos

interlocuteurs), une quête (votre projet). Mais il existe aussi

tout un environnement, un contexte, qui constitue l‟ambiance de cette histoire. Les mêmes personnages et la même quête dans

deux

environnements

différents

donneront

deux

aventures totalement différentes. D‟où l‟importance de bien

comprendre dans quel environnement et contexte vous évoluez pour votre aventure entrepreneuriale. 

Je vous propose ci-après quelques techniques et approches vous permettant d‟avoir une vision globale du monde dans lequel vous allez agir. 

Des réseaux et des liens de causes à effets (environnement économique, environnement social, …) Des délais (des causes peuvent avoir des effets à court terme, d‟autres à très long terme). Par exemple, une décision stratégique peut avoir une conséquence immédiate ou au contraire des conséquences bien plus tard). Des boucles de rétraction négatives qui régulent le système. Par exemple, le service après vente permet d’atténuer ou de résoudre l’insatisfaction de certains clients. Des boucles de rétroaction positive (boucle amplificatrice). Par exemple, créer un service commercial afin de décupler le nombre de ventes. Des propriétés d‟émergence, lorsque des propriétés globales qui émergent des interactions locales entre les éléments d‟un système complexe (le tout est plus que la somme de ses parties). Par exemple lorsque l’entreprise investit X dollars dans un logiciel et Y dollars dans une machine associée. Le retour sur investissement doit être supérieur à X + Y. Des effets de seuil (lorsqu‟il existe un « seuil » en dessous duquel la conséquence est proportionnelle à la perturbation et au-delà duquel les choses se mettent à évoluer de manière totalement différente). Par exemple, lorsque l’on augmente le prix d’un produit, le chiffre d’affaire augmente en proportion jusqu’au moment où les clients ne souhaitent plus acheter les produits car trop cher. Des effets papillon (petit effet aux très grandes conséquences). Par exemple, un mot lors d’une interview peut provoquer la chute ou au contraire une très forte augmentation de la valeur d’une action d’une entreprise (exemple « OPA » ).

Lisez mon article si vous voulez en savoir plus : http://www.pourquoientreprendre.fr/2010/10/12/adopter-la-pensee-systemique-etentreprendre-efficace/

66


Le contexte global dans lequel vous Le PESTEL, plus qu’un outil marketing, une vision

évoluez

globale de son environnement Le PESTEL est souvent utilisé en marketing, comme

Afin d‟avoir une vision globale de l‟environnement de cette aventure, j‟utilise

l‟outil des 4P pour exemple (Produit, Place, Promotion,

un outil marketing assez pratique : le PESTEL.

Prix).

P comme Politique : analysez l‟environnement politique de la région

Bien qu‟il paraisse très conceptuel au premier abord, je le trouve très utile pour me donner une idée des cadres

concernée et du secteur dans lequel vous évoluez

qui délimitent mon activité et mon secteur.

E comme Economie : analysez la situation économique de la région et du

En savoir plus sur l‟environnement politique et légal me permet de savoir mes droits et mes devoirs en tant que

secteur qui vous concerne

créateur d‟entreprise dans un pays, une région. Ce sont

S comme Social : analysez la situation sociale du secteur et de la région

les limites à ne pas franchir. Pour le social, cela me permet de cerner les mœurs de

T comme Technologique : identifiez les technologies utilisées par le

la cible. On ne travaille pas de la même manière d‟une

secteur et les possibilités encore non exploitées

région à une autre. Il faut savoir s‟adapter. Pour les limites technologiques et économiques, le plus

E comme Ecosystème : ou encore nommé environnement, vous devrez tenir compte de la situation environnementale dans laquelle vous baignez et d‟anticiper les répercussions de votre activité sur celle-ci (à limiter au minimum bien entendu)

intéressant serait de repousser ces frontières en bon pionnier. L‟écosystème quant à lui est à préserver. Sans lui, pas d‟entreprise.

67


L comme Légal : tenez vous informé du cadre juridique qui vous est imposé Grâce à cette première approche, vous aurez une meilleure connaissance de l‟environnement, du monde, dans lequel vous allez vous lancer à l‟aventure. Cet outil vous permet de visualiser les limites de votre environnement. Certaines limites ne doivent pas être franchies (notamment légales et écologiques), alors que d‟autres doivent être repoussées, dans un esprit pionner (technologiques par exemple). En repoussant certaines limites, vous contribuerez au progrès social !

« L'impossible

recule

toujours

avance vers lui. » - St Exupery

68

lorsque

l'on


Les autres environnement

acteurs

de

votre

Vous n‟entreprenez pas seul. Imaginez-vous une histoire, une aventure, avec un seul personnage ? Vous devez identifier qui sont ces « personnages secondaires » avec qui

Conseil

vous serez amenés à interagir, de près ou de loin.

identifiez un individu, même s‟il s‟agit du standard,

pratique :

pour

chaque

organisation,

pour avoir une porte d‟entrée concrète.

Il existe deux types d‟acteurs : 

Une organisation = au moins un individu.

Les organisations (entreprises, associations, organismes, Etats,…) : cette famille de « personnages » vous permet de cartographier les acteurs « macro » de votre environnement. Ils sont importants, mais vous

ne

pourrez

pas

travailler

directement

avec

eux.

Vous Conseil pratique : schématisez le résultat obtenu

interagissez avec des individus, pas des institutions. 

Les individus : les personnes qui travaillent dans ces organisations, et avec qui vous allez directement interagir.

en associant les individus aux organismes afin d‟avoir

une

environnement

Essayez d‟identifier quel type de personnage (organisationnel et individuel) avec qui vous avez à faire afin d‟adapter votre style de communication. Vous pouvez vous référer à l‟étape « Qui êtes-vous » de ce guide pour avoir une idée des profils et traits de caractères possibles.

69

cartographie

visuelle

de

votre


Cette étape est primordiale pour vous faire connaitre par votre cible, vos clients. Ce sont les personnages secondaires les plus importants dans votre

En tant que jeune diplômé, mon blog m‟a été très

aventure, car ce sont eux qui font partie intégrante de vos objectifs. Ce sont

utile

souvent eux qui sont au cœur de votre quête. « Le client est roi », n‟oubliez

développer mes contacts professionnels, et créer

pour

identifier

ces

« personnages »,

des connexions avec eux. Cela permet d‟avoir des

pas !

choses à leur dire et d‟avoir une histoire à raconter

Vous avez maintenant défini l‟environnement de votre aventure, étape incontournable dans la méthode SynOpp que nous avons introduite précédemment. Voici un exemple de schéma de ce type de cartographie :

70

lorsque vous les rencontrez pour la première fois (ce qui n‟est pas forcément le cas lorsque l‟on commence tout juste dans la vie professionnelle).


Où en êtes-vous dans cette aventure ? Vous avez défini votre personnage principal (vous-même, le porteur du projet), défini votre quête (votre projet) et défini le monde dans lequel vous allez évoluer (votre environnement). Il est temps de préparer l‟action. Pour cela vous aurez besoin d’un plan, d’une stratégie !

71


Le plan de la quĂŞte : votre stratĂŠgie

72


Un plan pour accomplir votre quête Aller à l‟aventure, c‟est un peu comme aller dans l’inconnu. Mais il est trop risqué de s‟y lancer sans un minimum de préparation. Connaissant la plupart des éléments qui constituent votre aventure, il serait dommage de ne pas tirer profit de ce savoir. Mettez de l‟ordre dans ces connaissances, structurez-la pour en retirer votre plan pour votre quête.

73


Un plan pour vous faire connaitre L‟étape qui me semble primordiale dans cette aventure, c‟est de vous faire connaitre. A quoi bon avoir l‟idée du siècle si personne n‟est au courant ?

Pourquoi Entreprendre est mon projet dans

Vous pensez que votre idée est tellement géniale que tout le monde sera au

mon aventure entrepreneuriale. Et pour me faire

courant sans que vous ayez à bouger le petit doigt ? Toutes les startups

connaitre, le faire connaitre, j‟ai décidé de publier

innovantes cartonneraient ne croyez-vous pas ?

ce livre. Le carrefour d‟audience se trouvant sur

Je pense que le contenu est très important. Mais il ne doit pas cacher l’importance de la forme ! Comme l‟écrit Jacques Birol : « La forme, c‟est le fond qui remonte à la surface »…

Internet, le format que j‟ai utilisé est le format numérique. Le mode de communication le plus souvent utilisé en B to B (Business to Business) sur Internet

Vous faire connaitre, c‟est vous mettre à la place de votre cible et de vos

est

la

production

numérique,

et

notamment les guides numériques.

autres interlocuteurs. Réfléchissez à l’image que vous voulez qu‟ils aient de vous. Réfléchissez où les autres personnages de l‟aventure se trouvent pour que vous puissiez y être et vous montrer. Réfléchissez comment ils voient,

Par

conséquent,

le

guide

de

l‟aventure

entrepreneuriale entre dans mon plan d‟actions pour me faire connaître, et me faire reconnaître

entendent et perçoivent dans leur environnement pour vous positionner là

comme vous pourrez le lire dans le prochain

où leurs sens seront actifs.

encart.

En bref : -

Identifiez les carrefours de communication, où se trouve votre cible

-

Identifiez quelles sont les pratiques utilisées dans votre secteur pour communiquer

74


-

Foncez en communicant avec les bonnes pratiques dans ces carrefours de communication

Cette démarche devrait permettre de mieux vous faire connaitre dans votre milieu. C‟est un bon début, mais étant un « nouveau » vous devez « faire vos preuves ». Voyons comment vous pouvez créer cette confiance.

75


Votre plan pour vous faire reconnaitre (et créer la confiance) « Voir, c'est croire ; mais sentir, c'est être sûr. » - Proverbe anglais.

Etant jeune et assez « nouveau » dans le monde du web-entrepreneuriat, je dois faire mes

Pour que vos interlocuteurs voient et sentent, il faut que vous leur montriez. Montrez vos compétences, vos références. Apportez-leur des preuves.

preuves.

Pour

cela,

je

montre

mes

compétences.

Ce guide numérique que vous êtes en train de lire constitue une de ces preuves. Tout

Mais le chemin le plus efficace pour bâtir votre crédibilité, c‟est lorsque ce

comme la victoire que nous avons obtenue avec

sont des sources extérieures qui vous citent. En d‟autres termes, faites en

mon équipe pour le concours national du CJD

sorte que l’on parle de vous, que ce sont des « personnages secondaires »

(Centre

de cette aventure (d‟autres acteurs que vous-même) qui racontent vos

performance globale des entreprises (cliquez

réussites. Une recommandation d‟un ami a infiniment plus de poids que si vous vous annonciez directement auprès de votre cible.

des

Jeunes

Dirigeants)

sur le lien suivant pour

sur

en savoir

la

plus :

http://www.pourquoientreprendre.fr/2011/07/11/nous-avons-gagnele-concours-national-du-centre-des-jeunes-

C‟est pourquoi se faire citer dans la presse est un excellent moyen

dirigeants/)

d‟améliorer sa crédibilité. Apparaître dans la presse, c‟est un peu comme « se faire sentir » comme le dit le dicton anglais ci-dessus, vos interlocuteurs seront rassurés de ce que vous leur montrez.

Par la suite, j‟ai essayé de faire parler de mes travaux sur d‟autres sources pour gagner en crédibilité, comme ce fut le cas pour mon

Pour être « raconté » par vos relations publiques, retenez qu‟il faut que vous ayez une histoire à raconter. Les journalises aiment les histoires, pas les innovations techniques brutes. Faites rêver et jouez avec leur imagination.

76

passage dans l‟émission La Matinale de Canal + par exemple.


Votre business model Vous avez un concept, une bonne connaissance des éléments avec lesquels vous allez travailler et maintenant vous avez votre plan. Il est temps de travailler sur votre business model, ou modèle d’affaires.

J‟ai eu la chance de lire le livre New Business Model Generation qui propose un bon résumé des éléments que vous devrez prendre en compte pour définir votre business modèle :

Cette étape permet de faire la synthèse entre votre concept et votre plan.

-

Partenaires clés

Votre business model permet de visualiser et de faire des liens entre votre

-

Activités clés

cible, votre offre, vos partenaires,…

-

Ressources clés

-

Proposition de valeur

techniques ou relationnelles nécessaires pour réaliser ces tâches ou pour

-

Relations clients

interagir avec les autres acteurs concernés.

-

Canaux de distribution

-

Segmentation client

Revenus

Ces éléments feront appel à des compétences. Identifiez les compétences

Coûts

Cette étape vous permet de passer à l‟action, car elle vous donne une vision globale et précise de ce que vous allez faire de votre entreprise. Ce modèle n‟est pas figé bien entendu, mais il constitue la base, celle qui

Voici le à toute fin utile :

http://www.businessmodelgeneration.com/book

vous permet de vous lancer, quitte à corriger le tir au fil de votre aventure

Et mon article sur le sujet :

entrepreneuriale.

http://wp.me/p1DVh9-N6

D‟ailleurs prévoyez toujours une issue de secours, car vous n‟êtes jamais à l‟abri de mauvaises surprises…

77


Votre plan B Avoir un plan B, ce n‟est pas anticiper l‟échec. Il sert à vous rassurer et vous conforter dans l‟idée de se lancer dans cette aventure. Savoir que vous avez une issue de secours dans ce monde inconnu, ce n‟est pas du luxe.

Pour ma part, je sais que je peux intégrer une

entreprise

ou

donner

des

cours

en

université si mon projet n‟aboutit pas.

Pensez à un plan B, ce n‟est pas travailler sur un autre business model en parallèle. C‟est réfléchir à une solution annexe d‟un point de vue

C‟est rassurant. Il m‟a justement conforté dans l‟idée de me lancer dans ma propre

professionnel qui soit :

aventure entrepreneuriale.

-

Sûre

-

Stable

CDI

-

Réalisable rapidement

sécuritaire que la création d‟entreprise), et

Ce plan B est sûr et stable (en tout cas un en

surtout

Le dernier point me semble être important, car si vous avez besoin de faire appel à votre plan B, c‟est que vous avez le couteau sous la gorge et que vous devez réagir vite. Après

avoir

défini

votre

profil

d‟entrepreneur,

votre

projet,

votre

environnement et votre plan d‟actions, il est temps de réfléchir aux différents outils que vous allez utiliser pour pouvoir entrer dans le vif du sujet.

78

entreprise

réalisable

me

semble

rapidement

encore des offres aujourd‟hui).

être

(je

plus

reçois


Vos outils

79


Vos compétences que vous allez utiliser La première étape de cette aventure a été de vous définir vous-même. Vous Vous avez donc identifié vos points forts et vos points à améliorer.

Pour

mon

projet

entrepreneurial,

j‟ai

identifié comme étape : développement d‟un

Dans ces points forts, vous avez des compétences qui peuvent être très utiles pour votre projet entrepreneurial, que ce soit des compétences

site Internet. Voici quelques compétences nécessaires pour cet élément :

techniques ou des compétences relationnelles. Associez vos compétences aux tâches ou aux éléments constituant votre business model défini précédemment. Cela vous permettra d‟avoir une vision

-

Langage html

-

Graphisme

-

Webmarketing

-

de ce que vous allez utiliser, et surtout à quoi cela vous servira. Faites de ces compétences le cœur de votre entreprise, car ce sera là votre élément

Je possède les compétences pour le langage html, et pour le webmarketing. Ce sont ces

différentiant par rapport à vos concurrents.

compétences que j‟utiliserai pour cet élément.

Par la suite, vous vous rendrez compte que sur certaines tâches ou sur

Pour la compétence manquante, je devrai faire

certains éléments, vous n‟aurez pas les compétences suffisantes pour les

appel à un graphiste, ou combler cette lacune

réaliser.

en apprenant par moi-même.

Ce n‟est pas dramatique. Loin de là, car ce sont de nouveaux challenges qui s‟offrent à vous : développer de nouvelles compétences ou travailler avec des experts. Des challenges enrichissants en tout point de vue !

80


Les compétences que vous n’avez pas mais dont vous avez besoin Lors de l‟étape précédente, vous avez pris conscience que vous pourrez

Voici une petite technique que l’on m’a apprise

réaliser certaines tâches de votre aventure entrepreneuriale par vous-même,

pour prioriser les enjeux et les tâches. Cela

mais aussi que vous ne pourrez pas tout faire tout seul (c’est pourquoi je

pourrait vous aider pour trancher entre les deux

ferai appel à d’autres personnes pour m’aider à la réalisation des

choix :

prochains ouvrages des Editions Pourquoi Entreprendre).

-

Apprendre par vous-même

-

Faire appel à un expert

Lorsque vous vous rendez compte que vous ne possédez pas certaines compétences, deux opportunités s‟offrent à vous :

Urgent et important

-

Apprendre par vous-même (mais prend de l‟énergie et du temps)

-

Faire appel à un expert dans le domaine (mais peut coûter cher)

A vous de juger la situation dans laquelle vous vous trouvez pour trancher.

Important mais pas urgent

Urgent mais pas

Pas important et pas

important

urgent

Je choisis d’apprendre par moi-même lorsque ce

Si c‟est urgent et important, alors mieux vaut faire appel à un expert. En

n’est pas important, que ce soit urgent ou pas

revanche, si ce n‟est pas vital et pas très pressé, alors profitez-en pour

urgent.

développer de nouvelles compétences et apprenez !

81


L’argent, un outil à considérer L‟argent est le nerf de la guerre. C‟est grâce à lui que vous pourrez payer vos outils manquants pour votre projet. Il est donc important d‟avoir une

Notez bien que l’argent est un moyen et pas

vision des montants que vous serez amenés à dépenser.

une fin en soi. Il fait partie de la panoplie d‟outils dont vous aurez besoin pour votre

C‟est en ce sens que le business plan a une utilité, car il permet de structurer votre vision des dépenses liées au lancement de votre activité. En

aventure. Il n‟est en rien la récompense de votre quête. Si

revanche, il est très difficile de prévoir les recettes liées à votre future

vous adoptez cette vision de l‟argent, vous

activité. C‟est sur ce dernier point que la méthode SynOpp ne met pas la

fermez votre champ de vision et perdez petit à

priorité quant à la rédaction du business plan, et préfère que cette rédaction

petit votre capacité de réflexion et d‟innovation.

se fasse tout au long de l‟aventure entrepreneuriale.

Pour ma part, j‟ai investi dans des outils Internet et dans des formations pour pouvoir démarrer

Même si vous pouvez difficilement prévoir avec exactitude les recettes que

mon activité. Je ne sais pas encore quelles

vous allez obtenir, il est capital de réfléchir au prix de vos prestations ou

recettes (ou retours sur investissement) je

de vos produits. Car vous avez besoin de générer des revenus pour

pourrai en dégager, mais j‟ai fixé mes prix.

pouvoir continuer d‟investir dans les outils nécessaires au développement de votre activité, et pour avoir une crédibilité auprès de vos interlocuteurs.

Par rapport à ces prix, je connais le seuil de ventes à atteindre pour que mon activité commence à être rentable.

Et n‟oubliez pas, le meilleur investissement, c‟est en vous-même ! Vous savez comment agir, alors maintenant agissez !

82


Vos actions

83


Avancez en mode essais-erreurs Un des plus gros freins à l‟action, est la peur de l‟échec. Mais qui ne tente

Adopter cette approche c‟est faire le choix de la flexibilité, de l‟adaptabilité et de la réactivité.

rien n’a rien. Alors il faut savoir oser, tenter, et si vous « échouez », vous recommencez d‟une autre manière. Vous aurez au moins appris quelque

Guy

Kawasaki

recommande

chose de cette expérience.

dans

de

créer

ses des

écrits

nous

prototypes

rapidement pour tester le plus tôt possible des

Le « mode » essais-erreurs est celui recommandé dans la méthode

idées ou des concepts.

SynOpp. Au cours de l‟aventure entrepreneuriale, vous serez peut-être

Pensez donc prototype. Cela vous permet de

amenés à reconsidérer vos choix et à changer d‟orientation. Il est impossible

récolter des avis, critiques et conseils, ce qui

de prédire l‟avenir, et la planification ne repose que sur des hypothèses. Il

est

beaucoup

plus

concret

qu‟une

étude

papier…

faut vous préparer psychologiquement à renoncer à certains de vos choix pour en faire d‟autres.

Une fois le prototype validé, lancez-vous !

De plus, si vous vous rendez compte que votre action n‟atteint pas les

Pour

mon

expérience personnelle, j‟ai

abandonner une idée car le prototype que

objectifs prévus, alors recommencez à réfléchir en analysant ce qui n‟a pas

j‟avais dessiné a été rejeté par une écrasante

fonctionné. Par la suite, recommencez. Mais attention, ne vous acharnez

majorité de mes interlocuteurs. Cela m‟a permis

pas sur une tâche si vous vous rendez compte que vous êtes dans une

d‟éviter de lancer un concept qui n‟aurait pas

impasse. Parfois il est plus sage de renoncer. « Pour gagner la guerre, il est

plu. Ce fut un gain de temps et d‟énergie précieux.

parfois nécessaire de perdre une bataille », pensez-y…

84


Voici un schéma expliquant cette approche que j‟ai publié dans un article pour Jean-Noël Chaintreuil :

Rappelez-vous que si vous avez l‟impression de tourner en rond et que vous « callez » sur l‟étape 1, il vaudrait peut-être mieux sacrifier cette étape pour continuer d‟avancer dans votre aventure entrepreneuriale. Votre aventure ne se résume pas à une étape…

85


Halte à la procrastination…

Voici quelques exemples de conseils que nous donne André Müller, auteur de La technique du

La procrastination est une notion que l‟on pourrait autrement appeler « l’art

succès :

de remettre au lendemain ce que l’on pourrait faire maintenant ». Etes-

-

vous aussi un artiste en la matière ?

Forcez vous à agir : cela rejoint le concept de

« force

supérieure »

de

Lao-Tseu,

s‟imposer sa volonté à soi-même

Nous avons souvent peu d‟entrain pour effectuer certaines tâches

-

perdez pas de temps, allez droit au but

« ingrates ». C‟est pourquoi nous préférons les remettre à plus tard, jusqu‟au jour ou nous l’oublions malencontreusement… C‟est souvent dans ces

Soyez rapide, précis et expéditif : ne

-

Choisissez vite et choisissez bien : plus vous prenez du temps à trancher vos

situations que vous et moi ne terminons pas certaines tâches, et prenons du

décisions, plus vous hésitez et moins vous

retard sur nos projets. Il est très important de remédier à cela.

serez sûr de vous -

Moins de résolutions et plus d’actions :

J‟ai pu lire un livre très intéressant sur la productivité des hommes et des

les paroles c‟est bien, mais les actes c‟est

femmes d‟affaires : La technique du succès d‟André Müller. Dans ce manuel

beaucoup mieux.

pratique d‟organisation de soi-même, l‟auteur explique comment être

-

terminer :

Vous

commencez une tâche, il faut que vous la

expéditif et pourquoi cela permet de mieux avancer dans son aventure entrepreneuriale.

c’est

Commencer

terminiez -

Subdivisez

vos

tâches… :

avec

des

objectifs et des sous-objectifs

Comme vous le verrez dans l‟encart d‟à côté, j‟essaie de respecter plusieurs

-

de ses conseils, surtout en ce qui concerne l‟enthousiasme et la subdivision

des dates limites -

des tâches.

86

… en vous mettant des deadlines : fixez Et avec enthousiasme ! 


Mais

sachez

souffler

pour

votre

créativité

Voici quelques conseils pratiques que nous donne Garr Reynolds auteur de Presentation

Comme l‟écrit Garr Reynolds dans son célèbre ouvrage Presentation Zen, il insiste sur le fait de réduire sa cadence de travail et de s’isoler de temps

Zen, pour booster votre créativité : -

Ralentissez

votre

cerveau,

soufflez,

et

en temps pour laisser place à l‟imagination et à la créativité. L‟esprit n‟est

libérez vous la tête pour mieux voir vos

pas créatif s‟il est occupé ou préoccupé. Il a besoin de calme pour cela.

objectifs et votre problème -

surtout pour réfléchir sur votre message

Le combat contre la procrastination a du bon car il permet de devenir productif. C‟est important de se mettre en mode « anti-procrastination » pour

central, votre grande idée -

les tâches opérationnelles de votre aventure entrepreneuriale. Mais il faut savoir souffler et lâcher prise lorsque l‟on attaque des tâches plus centrées

Un peu de solitude ne fait pas de mal :

Eteignez votre ordinateur : et revenez au papier pour une meilleure concentration

-

Posez-vous les questions : Qu‟est ce que mon idée principale ? Pourquoi cette idée

sur la réflexion et la création. Mettez-vous en mode « cool » pour les tâches

est-elle importante ?

de réflexion stratégique et de création artistique.

-

Si votre interlocuteur doit retenir une seule chose : Qu‟est ce que ce serait ?

Mais cela ne veut pas dire que vous devez oublier toute notion de temps et de rigueur. D‟après Garr Reynolds, il faut continuer de se fixer des dates limites. Libérer son esprit ne veut pas dire arrêter d‟être sérieux. Jonglez entre ces deux états d‟esprit pour être créatif et productif lorsqu‟il le faut.

87


La rĂŠcompense !

88


Prenez plaisir à ce que vous faites L‟aventure entrepreneuriale reste avant tout une aventure. Cette aventure, la vôtre, est une histoire dynamique, excitante et passionnante. Elle ne devrait pas être « le drame entrepreneurial », que vous atteignez vos objectifs ou pas. Le fait que vous tentiez cette aventure est une récompense en elle-même. Vous pourrez en être fier toute votre vie ! Pas tout le monde peu se vanter d‟être un aventurier, pensez-y… Comme toute aventure, il y a des moments difficiles, ce qui rend l‟histoire plus « épicée ». Car comme il est dit dans le film « Vanilla Sky » avec Tom Cruise : « Le miel n‟est pas le miel sans le vinaigre ». Ce sont ces moments difficiles qui vous permettront d‟apprécier d‟autant plus vos réussites. Une autre expression que j‟aimerais partager avec vous. Lao Tse nous dit : « L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant ... » Alors autant le faire en chantant n‟est-ce pas ? Une aventure n‟est pas un conte de fée, il ne faut pas se leurrer. Mais en appréciant toutes vos petites victoires, vous serez comblé !

89


Profitez de vos petites victoires Même si vous connaissez quelques défaites, profitez de vos victoires, même les plus petites. Cela vous permet de rester motivé. Pour cela, fixez-vous des objectifs et des sous-objectifs rapidement atteignables. Parce que si vous vous fixez uniquement des objectifs à long terme, vous serez épuisé et démotivé avant votre succès. Quelques paliers de progrès vous permettent d‟avoir plus de petites victoires à célébrer. En plus, en fixant ces paliers, vous aurez une démarche plus structurée. Vous saurez ce que vous avez déjà accompli, vous connaitrez vos bases. Vous vous rendrez compte de l‟expérience que vous avez accumulée lors de cette aventure. Expérience que vous allez valoriser tout au long de votre vie ! Par la suite, cela sera plus facile de changer de direction si cela vous est nécessaire. Et vous serez moins découragé, car vous aurez conscience que vous avez accompli des choses auparavant. Votre objectif final pour votre aventure est de sauver l‟humanité ? Alors vous aurez du mal à atteindre cet objectif final, d‟où l‟intérêt encore de vous fixer des paliers, des sous objectifs.

90


91

dolaine.boileau@free.fr


Mais une « finie »

aventure

jamais

vraiment

Vous êtes ambitieux ? Votre objectif est donc très élevé et vous ne pourrez probablement pas l‟accomplir en une vie. Les grandes entreprises ont connu plusieurs générations de dirigeants, car leur aventure continue encore et encore. En général c‟est plutôt bon signe lorsque l‟aventure ne se termine pas ne pensez-vous pas ? Si elle se termine, c‟est que soit : 

Votre société n‟a pas fonctionné et vous renoncez à recommencer (personne ne vous empêchera de tenter une nouvelle entreprise et de continuer votre aventure entrepreneuriale)

Vous revendez votre entreprise pour prendre votre retraite

Si vous décidez de ne pas arrêter cette aventure, généralement, une fois un objectif atteint, vous voyez l‟étape suivante, pour devenir encore plus grand et être encore plus utile à la société. C‟est ce qui fait la beauté de cette aventure, de l‟aventure entrepreneuriale. C‟est la raison pour laquelle vous pouvez rencontrer des « serials entrepreneurs », ces entrepreneurs qui ont créé 2, 3 voir encore plus d‟entreprises.

92


Aux Etats-Unis par exemple, lorsqu‟un entrepreneur a le sentiment d‟avoir rempli ses objectifs avec sa société, il la cède pour en refaire une autre, ou il se met à faire du caritatif en créant une fondation par exemple, ce qui est donc une nouvelle tournure pour son aventure entrepreneuriale. Vous ne vous ennuyez jamais dans cette aventure. Vous avez toujours le

D‟un point de vue

personnel, si mon

aventure entrepreneuriale n‟aboutit pas, il est

choix de continuer, que vous rencontrez des succès ou des difficultés et des

probable que je revienne sur le marché de

échecs.

l‟emploi pour pouvoir avoir un revenu pour vivre.

Et même si vous ne souhaitez pas poursuivre l‟aventure, vous aurez

Or j‟ai appris énormément de choses lors de

accumulé énormément d‟expérience, que vous pourrez valoriser pour vos

cette aventure. J’ai amélioré et développé

prochains projets professionnels et personnels. Cette aventure vous aidera demain, même si elle fera partie de votre passé.

des

compétences

relationnelles

qui

techniques pourront

et

intéresser

d’éventuels futurs employeurs. La

création

d‟entreprise

est,

j‟en

suis

certain, une manière originale et puissante d’optimiser

son

profil et

son

insertion

professionnelle, surtout pour les jeunes et les étudiants.

93


Conclusion L‟entrepreneuriat, c‟est bien plus que le fait de créer son entreprise. C‟est de vivre sa vie comme une véritable aventure. Une aventure professionnelle et personnelle. Vous êtes le personnage principal de votre histoire. Vivez-la

"La vie est un défi à

intensément, car on ne vit qu‟une fois.

relever, un bonheur à

Apprenez à mieux vous connaitre pour faire les meilleurs choix pour votre

mériter, une aventure à

vie. Posez-vous les bonnes questions pour bien ficeler votre projet, votre quête dans cette aventure. Appropriez-vous votre environnement et créez

tenter" –

des relations durables avec vos interlocuteurs. Faites votre plan pour enfin vous lancer corps et âme dans cette aventure en passant à l‟action. Si vous y prenez du plaisir, que vous persévérez et que vous vivez à fond votre histoire, vous obtiendrez la récompense de votre quête. En espérant que ce livre vous motivera à devenir un aventurier des temps modernes.

94

Mère Térésa


Bibliographie Presentation Zen, Garr Reynolds, Campus Press, 2008 L’homme aux deux cerveaux, Daniel Pink, Robert Laffont, 2007 52 conseils éternels pour entreprendre et innover, Jacques Birol, Diateino, 2011 La réalité de l’entrepreneuriat, Guy Kawasaki, Diateino, 2009 L’art de l’enchantement, Guy Kawasaki, Diateino, 2011 La technique du succès, André Müller, Diateino, 2005 Convaincre en moins de 2 minutes, Nicholas Boothman, Marabout, 2002 Ces idées qui collent, Dan Heath et Chip Heath, Village Mondial, 2007

95


Partenaires Je remercie mes partenaires qui ont contribué à cet ouvrage : -

CJD (Centre des Jeunes Dirigeants)

- 100000 entrepreneurs - ESCEM (Ecole Supérieure de Commerce Et de Management – ESC Tours-Poitiers) - APCE (Agence Pour la Création d‟Entreprise) - MoovJee (Le Mouvement pour les Jeunes Entrepreneurs)

Et merci à Jean-Noël Chaintreuil pour la préface !

96


L'aventure Entrepreneuriale