Issuu on Google+

comédie déjantée

C

e « trafic » n’a rien à voir avec le

commerce illégal, la circulation, l’activité mystérieuse ! Quoique ! C’est juste la marque de la camionnette que Fanch s’est achetée pour pouvoir quitter sa ville natale et tel un Kerouac, s’élancer sur les routes. Evidemment, rien ne bougera car il faut du courage pour s’en aller. Portée par l’humour et la poésie des metteurs en scène MarieChristine Soma et Daniel Jeanneteau, qui signent également une excellente scénographie, la pièce de Yoann Thommerel, construite en dialogue rapide, devient un objet théâtral assez surprenant. Un peu long mais on pardonne… Son portrait de notre époque, de cette génération X, de ces adulescents, est pertinent, drôle, acide et surtout très vivant. Nos deux héros, Midch et Fanch sont définis par les metteurs en scène comme étant les Laurel et Hardy des années Web 2.0, les Vladimir et Estragon du XXIe siècle. Ne cessant de se chamailler, attendant que le temps passe, ces vieux amis d’enfance se retrouvent tous les jours, s’accrochant à leur amitié, quasi amoureuse. Ils n’ont pas d’avenir mais ils ne font rien pour se le construire. Ils ont bien tenté de devenir adultes. Midch vit depuis sept ans avec la même nana mais refuse de s’engager plus loin. Fanch est un père divorcé qui se débrouille au mieux avec sa fille. Nos deux lascars ont plein de rêves mais ne savent pas quoi en faire. Nous les suivons sur une année au cours de laquelle il ne se passe rien, comme c’est souvent le cas, non ? Le duo Pascal Rénéric (Midch) et JeanCharles Clichet (Fanch) fonctionne à merveille. Les deux comédiens ont su marquer toutes les fragilités et surtout les fêlures de leurs personnages. François Tizon incarne avec distance le poète Charles Pennequin. Edith Proust prête son dynamisme plein de malice à l’adolescente Paula. Lénaïg Le Touze, mutine et charmante, est la narratrice de cette histoire d’une génération « coincée entre ses aînés de Mai 68 et les adolescents toujours en révolte ». l M-C.Nivière

U Colline

Pariscope

trafic

harles ic et Jean-C Pascal Rénér

Clichet


07 04 14 pariscope