Page 1


Jérémy Gobé

Une Image, Une Image

En partenariat avec : L’Imagerie d’Épinal. Le programme d’aide à la création contemporaine Audi Talents Awards. La Cité Internationale des Arts.


J’ai trouvé à Emmaüs une véritable image d’Épinal : une planche de dessin représentant des papillons colorés. Ils paraissaient dessinés d’après nature, mais les couleurs me semblaient trop vive pour être réalistes. J’ai rencontré un spécialiste des papillons qui a confirmé mes soupçons :

« Les papillons existent bien, mais les couleurs sont inventées ».

Cette planche de papillons, c’est un objet silencieux plein de poésie. Une réalité que l’on rêve. J’ai imaginé ce que pourrai ressentir celui qui à inventé les couleurs de ces papillons si un jour il voyait de vrais papillons aux couleurs de son imagination. J’ai choisi l’un des papillons de la planche, j’ai retrouvé un vrai spécimen puis je l’ai peint avec les couleurs rêvées par l’auteur du document.


© Imagerie d’Épinal Coloris aux pochoirs à la main


Devant Peinture acrylique

Derrière Couleur naturel, papillon non peint.


Pour aller au bout de mon idée, j’ai du identifier chacun des papillons représentés sur l’image. Devenant une véritable investigation, faisant abstraction des couleurs pour ne garder que leurs silhouettes, j’ai du procéder par étape.

Un vrai parcours, sans raccourcis, avec des erreurs et des retours en arrière.


Après toutes ces étapes, ce chemin parcouru, j’étais prêt. Il me suffisait d’aller dans une boutique spécialisée en lépidoptères, donner au vendeur ma liste de papillons, et rentrer chez moi les peindre. Je n’ai pas pu. Je me rappel le premier papillon que j’ai peint. Il sentait fort, se délitait sous mon pinceau, me rendait coupable. En les identifiant, j’ai découvert que beaucoup étaient des espèces en voix de disparition. Alors je suis reparti de l’image, mettant de côté les vrais papillons pour refaire l’image que j’ai trouvé, cette fois avec les vraies couleurs des papillons.


Je suis allé à Épinal. J’ai rencontré ceux qui aujourd’hui produisent les images. Ils ne savaient pas que les papillons étaient en voix de disparition, et moi que c’est cette image qui allait disparaître. La décision venait d’être prise d’arrêter sa production. Il me paraissait évident que nous devions, ensemble, produire une nouvelle image, une réédition, partir du savoir faire, de la tradition, découper les pochoirs pour colorer l’image à la main, travailler sur les presses traditionnelles classées au patrimoine culturel de l’Unesco ...


L’innovation s’est portée sur une nouvelle utilisation de ces savoirs-faires. A l’instar de la superposition des pochoirs permettant des dégradés de couleurs inédits au rendu réaliste. Le dessin a été lui aussi travaillé à la main dans la tradition, mais avec une approche nouvelle de la trame, des pleins et des vides. Parfois le papier est nu, il devient lui aussi une couleur, une transparence.


Une image, une image  

Dimensions variables. Image d'Epinal découverte par hasard. Les papillons dessinés sont vraies, mais les couleurs sont inventées. J'ai rec...