Issuu on Google+


LES ARTISTES Matthieu Chedid

8 mars 2014 -M-, alias Matthieu Chedid est né en 1971 à Boulogne-Billancourt. Passionné par la musique dès son plus jeune âge, Matthieu se remplit de la musique de son père, Louis Chedid, des grands du jazz et bien sûr de Jimi Hendrix. En 1997, date de la sortie de son premier album « le Baptême », M se révèle au grand public qui découvre un artiste à l’allure de super héros aux cheveux coiffées en –M-. Suivront deux albums Je dis aime (1999) et « Qui de nous deux » (2003) qui consacreront l’artiste comme l’une des figures incontournables de la scène pop/rock française.

Véritable showman, il multiplie les prestation scéniques hors du commun où se côtoient humour, dérision et moments de grâce. Entre ses collaborations diverses avec notamment Vanessa Paradis, Brigitte Fontaine, Johnny Hallyday pour ne citer qu’eux, il trouve le temps d’écrire et de composé en compagnie de Patrice Renson, la musique et les chansons du film d’animation « Un monstre à Paris » sorti en 2011. Multi-talentueux prolifique, -M- a sorti le 12 novembre 2012, son dernier album intitulé –îl- qui renouvelle les codes pop /rock avec l’humour contagieux qui caractérise cet artiste hors-norme !

Lou Doillon Passé du statut d’actrice et de mannequin à celui de chanteuse, c’est un défi plutôt casse-gueule et rares sont celles qui l’on relevé … sauf exception ! Dans le cas précis, l’exception s’appelle Lou Doillon et on peut carrément parler de révélation.  Alors qu’on pouvait craindre l’énième tentative musicale d’une it-girl en mal de crédibilité, Lou Doillon prouve avec  son album « Places » qu’elle est une auteur, compositrice et interprète hors pair. Voix troublante, mélodies magnétiques et atmosphère vespérale, ces chansons, dont la production a été confiée à Etienne Daho, évoquent la fragilité d’une Cat Power et le charisme d’une Patti Smith. Du titre I.C.U à la ballade Devil or Angel, qui rappelle des souvenirs velvetiens, ou encore One Day After Another, c’est l’univers touchant de Lou Doillon qui défile, sublimé par une voix soul, grave et grisante. Ainsi que

9 mars 2014 l’explique  Philippe Zdar  (Phoenix, The Rapture, Cat Power) qui a mixé l’album : “Jusqu’ici, Lou était entre deux mondes, la mode et le cinéma. Avec cet album, j’ai l’impression qu’elle a enfin trouvé son monde”. Un monde avec des lendemains qui chantent et dans lequel elle occupe désormais une place sur l’échiquier musical.


Peter Doherty Peter Doherty est apparu à la fin des 90’s, à la tête de The Libertines, un groupe qui cristallisait le renouveau de la scène punk/rock en Angleterre. Le public s’entiche vite de son leader/ chanteur, un écorché vif, autodestructeur et talentueux, qui affole les médias avec ses frasques. Alors que le monde entier suit les rebondissements de sa vie tumultueuse, Peter Doherty est

9 mars 2014 évincé de The Libertines, il fonde alors Babyshambles en 2005 avant de sortir son premier album solo, Grace/ Wastelands en 2009. Unanimement salué par la critique, cet opus reflète la mise à nu de l’âme d’un dandy moderne à l’élégance rare et dont les prestations scéniques révèlent un chanteur touché par la grâce !

SOPHIE HUNGER Sophie Hunger a grandi entre la Suisse, l’Angleterre et l’Allemagne. On entend parler d’elle pour la première fois en 2006, avec un premier album «sketches on sea ». Bien qu’enregistré à la maison et ne bénéficiant pas d’une réelle distribution, il se vend à plusieurs milliers d’exemplaires. Son aura grandissante amène Sophie Hunger à collaborer avec des artistes tels qu’Erik Truffaz, The Young Gods ou Stephan Eicher, avant de rayonner en dehors des frontières helvétiques. Son premier album studio « Monday’s Ghost », sorti en 2008, atteint la place no 1 des charts suisses – tout comme l’album « 1983 » deux ans plus tard. Les critiques de la presse étrangère sont dithyrambiques, par ailleurs elle est la première artiste suisse à figurer à l’affiche du prestigieux Glastonbury Festival. Son nouvel album « The Danger of Light » - produit par produit

10 mars 2014 par Adam Samuels (Warpaint, Daniel Lanois, John Frusciante), entre l’Europe et les Etats-Unis - est sorti cet automne et vient confirmer le talent de cet auteur, compositrice et interprète phénoménale et « full of light ! »


INFOS PRATIQUES PORTISHEAD Le trio Porthishead s’est formé à Bristol, en 1991. Leur premier album « Dummy », paru en 1994, fait l’effet d’une bombe et confère au groupe un rayonnement international, tandis que le single « Glory Box » deviendra un symbole de la mélancolie portée à son paroxysme. Après un deuxième disque sorti en 1997, les membres de

10 mars 2014 Porthishead développent des projets parallèles. Ils attendront dix ans pour livrer leur 3ème album, « Third ». On retrouve sur cet opus le son emblématique du groupe et la voix si troublante de Beth Gibbons, sublimée par des orchestrations subtiles et brillantes. Simplement magique !

HORAIRES Ouverture des portes : Tous les jours: 18h00 Début des concerts : 19h00 Fermeture du site : 1h après la fin des concerts

LIMITE D’ÂGE La limite d’âge pour une personne non-accompagnée est de 16 ans.

ACCÈS & TRANSPORTS Le Festival se situe au Centre de Congrès Le Régent à Crans-Montana, en Suisse. Une station de ski renommée offrant plus de 160 km de pistes. On y skie entre 1500 mètres (l’altitude de la station) et 3’000 mètres (le glacier de la Plaine-Morte).

OFFRE VIP Pour l’équipe du Caprices Festival, l’art de recevoir est une priorité. Depuis la première édition du festival, nous mettons un point d’honneur à offrir un accueil privilégié aux personnes qui souhaitent passer une soirée exclusive dans un cadre d’exception. C’est aussi l’endroit idéal pour les VIP qui recherchent un cadre intimiste et raffiné et les entreprises désireuses d’inviter leurs clients à vivre une expérience mémorable. Renseignements & Réservation : m.dufour@caprices.ch


MERCI A NOS SPONSORS

Design by Jérémie Rezé


Livret caprices festival