__MAIN_TEXT__

Page 1

BOOK 2020

Jean-Emmannuel MARIE Architecte s.a.r.l. d’architecture 8, cours Lafayette - 69003 Lyon 04 78 68 04 29 jema@jema.archi www.jema.archi


Fondements JEMA envisage l’architecture comme support d’interrogations sur les mutations sociales, territoriales et constructives. Chaque projet renvoie à une situation unique, un contexte particulier inscrit dans une histoire partagée de l’architecture. JEMA cherche ainsi à rétablir des liens entre la généricité des lieux contemporains et la nécessité de retrouver des singularités, des localités. Si certaines questions restent récurrentes, chaque projet ouvre le champ d’expérimentations toujours inédites et uniques. L’élaboration du projet s’articule comme un processus intégrateur de l’ensemble des contraintes présentes, des exigences du maître d’ouvrage et des acteurs du projet, des normes et règlements applicables. Tout en gardant l’économie du projet au centre des préoccupations, le programme est systématiquement réinterrogé afin d’apporter une plus-value sur les besoins du maître d’ouvrage. JEMA apporte des réponses lisibles et radicales qui offrent, au-delà des attentes originelles, des possibilités d’usages indéfinis qui naissent de l’exploitation et de l’appropriation de chaque projet. Ces réponses se traduisent par une architecture sans a priori esthétique, qui cherche à valoriser les usages, l’usure et la flexibilité.

Parcours L’expérience structure les envies. Jean-Emmanuel MARIE architecte a créé JEMA afin d’affirmer sa volonté de continuer son parcours d’architecte en son nom propre. Riche d’un parcours en agences d’architecture renommées et engagées, en qualité de chef de projet, sa pratique s’est développée particulièrement sur les programmes de logements collectifs et de bureaux en région parisienne, mais aussi à Lille ou à Ajaccio. En parallèle, sans oublier ses premières expériences professionnelles, il a enrichi un savoir-faire et un intérêt croissant pour les projets de rénovations ou de réhabilitations pour des maîtres d’ouvrage privés. Après quatre années à Paris, JEMA s’installe à Lyon afin de se rapprocher de territoires qu’il estime et considère comme des supports de projets motivants et novateurs. L’héritage d’une méthodologie d’agence, enrichi par des premiers projets personnels, permet aujourd’hui à JEMA de proposer une approche basée sur une véritable notion de service envers tout maître d’ouvrage, en partenariat avec tous les acteurs du processus de construction.

Territoires - Pratique Chaque territoire participe à l’enrichissement des projets qu’il accueille. JEMA s’attache à proposer des architectures hyper-contextuelles. Cette démarche ne fait sens que si la pratique reste diversifiée, tant à travers les lieux où elle se réalise (grandes agglomération, périurbain, rural) qu’à travers les programmes et typologies sur lesquels elle se focalise. Ainsi la diversification des expertises acquises permet de répondre à des sujets complexes et à des enjeux actuels tels que la mixité programmatique, la valorisation des usages et de modes de vie contemporains dans les lieux de vie, de travail et les espaces communs.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

3


Agence Statuts Dénomination : Jean-Emmanuel Marie Architecte Forme juridique : S.a.r.l. au capital de 5000 € Sigle : JEMA Création le 22/01/2015 [RCS Lyon] 809 202 682 [SIRET] 809 202 682 00039 [APE] 7111Z [TVA INTRACOMMUNAUTAIRE] FR 19 809 202 682 [Ordre des Architectes] NAT: S17202 - REG : rhoS03232 [Assurance] MAF Police n° 159553-B

Moyens Locaux

Agence de 150 m² dont 2 salles de réunion de 15 m²

Représentation

2 stations de travail dédiée CAO-DAO-BIM - Assemblage sur mesure

1 station de travail dédiée Communication/Bureautique/CAO-DAO - Asus Essential P2530UA

Logiciels

Autocad Lt 2020, Sketch’up Pro, Adobe Photoshop , Adobe Illustrator, Adobe InDesign,

Adobe Acrobat Professional, Microsoft Office

Stockage

Cloud professionnel + 2 Disques Durs de sauvegarde Intenso 1To

Impression

Traceur Canon IPF750 - Imprimantes CANON IR ADVANCE C3525 i

Communication Internet Fibre haut débit + 1 tablette Apple Ipad Air 2 Mobilité

1 véhicule de société

Prises de vues

1 Appareil photo numérique Canon EOS 1000D / 10.1 Mo Pixels

Données humaines

Effectifs moyens

du 01/07/2019 au 30/06/2020

1 associé gérant + 1 stagiaire

du 01/07/2018 au 30/06/2019

1 associé gérant + 1 architecte free-lance

du 01/07/2017 au 30/06/2018

1 associé gérant + 1 stagiaire

du 01/07/2016 au 30/06/2017

1 associé gérant + 1 stagiaire

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

4


Profil Jean-Emmanuel MARIE Architecte diplômé d’état, h.m.o.n.p. Inscrit à l’ordre sous le numéro national 081619 Gérant Né le 13 août 1983

Expériences professionnelles 2015 -

Création de JEMA – Jean-Emmanuel MARIE Architecte, Gérant, Lyon

2014 - 2015

Architecte indépendant + Collaboration avcec Julien Buldrini Architecte d.p.l.g.

2010 - 2014

Chef de Projet, Agence ECDM Emmanuel Combarel Dominique Marrec Architectes, Paris

2009

Assistant, Laboratoire Map-Aria – École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon

2008 - 2009

Collaborateur, Laurent Graber Architecte DPLG, Fondateur LFA-Looking For Architecture, Lyon

2007

Stagiaire, Laurent Graber Architecte DPLG, Lyon

Formation 2019

Formation transition écologique + Voyage d’étude dans le Voralberg (Autriche)

2016

Formation BIM sur logiciel REVIT

2014

Habilitation à la maîtrise d’œuvre en son nom propre, École nationale supérieure d’Architecture de Lyon

2011

Architecte diplômé d’Etat, École nationale supérieure d’Architecture de Lyon

2010

Master d’architecture, École nationale supérieure d’Architecture de Lyon

2008

Licence d’architecture, Ecole nationale supérieure d’Architecture de Grenoble

2005

2ème année de Licence de Droit, Université Jean Moulin Lyon III

2002

Baccalauréat S, Spécialité mathématique

Exposition et Workshops Européens 2010

Scénographie « 100 regards sur le temps des villes », avec Christophe Widerski enseignants, Genève, Suisse

2009

Workshop « 100 regards sur le temps des villes », ENSAL & Universidad Francisco Vitoria, Madrid, Espagne

2009

Workshop « Informe 2.0 », ENSAL & ENSAG, Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau

2009

Workshop « F2F - File to fabrication », Bartlett London, TU Delft, TU Vienna, TU Athens, à Barcelone, Espagne

2009

Workshop « Du diagramme à la cartographie », ENSAL et Politecnico Milano, Côme, Italie

Outils

AutoCAD, Revit, Sketchup Pro, Photoshop, InDesign, Illustrator, V-ray, Artlantis, Microsoft Office, ...

Langues

Français, langue maternelle + Anglais, niveau professionnel

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

5


Références Principales

Lieux de travail - Activités LYON (69), Bureau 3 + Logements 1 Programme : Réhabilitation d’un rez-de-chaussée d’immeuble, création d’un coworking et de 2 logements Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 350m² SDP Coût : 420 000 €HT Mission : APS-APD-PRO/DCE Statut : Livraison 2018-2019

LYON (69) - Commerce 2 Programme : Création d’une épicerie de produit en circuit court Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 150 m² SDP Coût : 200 000 €HT Mission : Complète Statut : Esquisse – Concours Lauréat 2018 - Projet suspendu

RILLEUX-LA-PAPE (69) - Commerce 1 Programme : Extension d’un commerce et création d’un restaurant Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 400 m² SDP Coût : 350 000 €HT Mission : Complète Statut : Esquisse – Avant-Projet

GRENOBLE (38) - Pépinières et laboratoires Programme : Pépinières de Startups en recherche nanotechnologie Maître d’ouvrage : SEM Minatec Maîtrise d’œuvre : Unanime Architecte, Mandataire - Looking For Architecture et JEMA, sous-traitants Superficie : 4700 m² SDP Coût : 7 000 000 €HT Statut : Concours 2015

RILLEUX-LA-PAPE (69) - Bureaux 1 Programme : Rénovation thermique des Façades Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 800 m² SDP Coût : 125 000 €HT Mission : AVP – PC - VISA Livraison : Juin 2016

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

6


Références Principales

Logements collectifs LYON (69) - Collectifs 1 Programme : 14 logements collectifs Maître d’ouvrage : LYMO Superficie : 874 m² SDP Coût : 1 200 000 €HT Mission : APS - APD - PC - PRO - DCE - ACT Statut : Permis obtenu – Études en cours - Chantier en cours

POLLIAT (01) - Lotissement 1 Programme : 8 lots Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 7218 m² Coût : 200 000 €HT Mission : APS - APD - PE Statut : Permis obtenu – Chantier en cours

Collaborations PARIS (75) - Bureaux 2 « Liberté Living Lab » Programme : Lieu hybride Bureaux – Formation - Activité Maître d’ouvrage : Privé Maîtrise d’œuvre : Looking For Architecture, Mandataire – JEMA, sous-traitant Superficie : 1600 m² SDP Coût : 1.5 M€HT Livraison : Octobre 2016

DECINES (69) - Bureaux « Le Stadium », parcelle Z2A Programme : Lieu hybride Bureaux – Formation - Activité Maître d’ouvrage : VINCI IMMOBILIER D’ENTREPRISE Maîtrise d’œuvre : DUMETIER DESIGN – JEMA, sous-traitant Superficie : 6867 m² SDP Coût : 12 M€HT Livraison : 2021 Phases managées : PRO/DCE, ACT

DECINES (69) - Bureaux « Le Stadium », parcelle Z2A Programme : Lieu hybride Bureaux – Formation - Activité Maître d’ouvrage : VINCI IMMOBILIER D’ENTREPRISE Maîtrise d’œuvre : DUMETIER DESIGN – JEMA, sous-traitant Superficie : 6867 m² SDP Coût : 12 M€HT Livraison : 2021 Participation : PRO/DCE, ACT

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

7


Références Principales

Appartements LYON (69), Appartement 7 Programme : Rénovation et restructuration d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé

Superficie : 80 m² Coût : 115 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Mai 2018

LYON (69), Appartement 6 Programme : Rénovation et restructuration d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé

Superficie : 70 m² Coût : 80 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Juillet 2017

LYON (69), Appartement 5 Programme : Rénovation et restructuration d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé

Superficie : 80 m² Coût : 45 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Avril 2017

LYON (69), Appartement 4 Programme : Réaménagement complet d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 60 m² Coût : 25 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Juillet 2016

LYON (69), Appartement 3 Programme : Rénovation et restructuration d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé

Superficie : 100 m² Coût : 130 000 €TTC Mission : Complète Statut : Livraison 2016

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

8


Références Principales

Appartements LYON (69), Appartement 2 Programme : Rénovation et réunion de 2 appartements Maître d’ouvrage : Privé

Superficie : 110 m² Coût : 70 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Mai 2014

LYON (69), Appartement 1 Programme : Réaménagement complet d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 71 m² Coût : 80 000 €TTC Mission : Complète Livraison : Mai 2014

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

9


Références Principales

Logements Individuels CHARBONNIERES-LES-BAINS (69), Maison 7 Programme : Reconstruction d’une maison individuelle Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 200 m² SDP Coût : 500 000 €HT Mission : EP – AVP – PC Statut : Etude en cours

RILLIEUX (69), Maison 6 Programme : Rénovation et restructuration d’une maison Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 170 m² SDP Coût : 180 000 €TTC Mission :Complète Statut : Livraison 2019

BEAUMONT (74), Maison 5 Programme : Reconstruction d’une ancienne ferme à destination de gîte touristique Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 400 m² SDP Coût : 700 000 €TTC Mission : EP – AVP – PC - PRO Statut : Etude en cours

MONTHIEUX (01), Maison 4 Programme : Rénovation d’un corps de ferme en pisé, Extension pour la création d’une piscine intérieure. Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 400 m² SDP Coût : 350 000 €HT Mission : Complète Statut : Etude en cours

CHARLY (69), Maison 3 Programme : Restructuration d’une maison Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 170 m² SDP Coût : 90 000 € TTC Mission : Conception PC Statut : PC juillet 2016 Statut : Projet Réalisé

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

10


Références Principales

Logements Individuels SAINT DIDIER AU MONT D’OR (69), Maison 2 Programme : Extension d’une maison Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 160 m² Coût : 100 000 € TTC - Hors honoraires MOE Mission : Conception PC Statut : PC juillet 2016 – Projet arrêté

CALUIRE ET CUIRE (69), Maison 1 Programme : Extension et rénovation complète d’une maison de faubourg Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 67 m² + 26 m² (extension) Coût : 80 000 € TTC - Hors honoraires MOE Mission : Conception PC Statut : PC octobre 2014 – Projet Réalisé

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

11


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet MONTROUGE (92), Immeuble de bureaux - Siège INSEE Phases managées : Concours, APS, PC, APD, PCM, PRO/DCE, ACT, MARCHE Programme : bureaux et un commerce – BBC, HQE, BREAM Maîtres d’ouvrage : Les Nouveaux Constructeurs Entreprise & AG Real Estate Maître d’œuvre : ECDM BET TCE : EGIS Bâtiments Superficie : 24 532m² SHON Coût : 42 M€ HT Concours : 2011 - Livraison : 2015

LILLE (59), 48 logements collectifs sociaux Phases managées : DCE, ACT, MARCHE, VISA, DET, OPC, AOR Programme : 48 logements, Ilot 02 - ZAC Les Margueritois, THPE 2005 Maître d’ouvrage : VILOGIA (Groupe CMH) BET : CAPET, Fluides et thermique – CFI, Structure – RPO, Economiste Superficie terrain : 8 900 m² Superficie : 3 380 m² SHON Coût : 4.7 M€ TTC Livraison : Septembre 2013

MASSY (91), ZAC AMPERE, 75 logements collectifs Phases managées : VISA, DET, AOR, GPA Programme : construction d’une résidence de 75 logements - HQE Maître d’ouvrage : COGEDIM Maître d’œuvre: ECDM Entreprise générale : SICRA (VINCI Construction) Superficie : 2 365 m² SHON Coût : 6.7 M€ HT Livraison : Janvier 2013

PARIS 19ème, Rue de Meaux, 45 logements Phases managées: VISA, Conformité architecturale Programme: 45 logements - BBC Maître d’ouvrage: OGIC Maître d’œuvre de conception: ECDM Maître d’œuvre d’exécution : SD Ingénierie BET: MC Concept - Prelem Superficie: 2330 m2 SHON Coût: 4.7M€ HT Livraison : 2013

ISSY LES MOULINEAUX (92), ZAC Bords de Seine, Ensemble mixte Phases managées : VISA, Conformité architecturale Programme : Logements, commerces et crèche - BBC Maître d’ouvrage : BNP Paribas Immobilier Maître d’œuvre de conception: F. LECLERCQ / ECDM / BRENAC & GONZALES Maitre d’œuvre d’exécution : AURIS BET : RFR éléments Superficie : 24 800 m² SHON Livraison : 2013-2014

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

12


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet AJACCIO (2A), Siège EDF Phases managées : VISA, DET, AOR, GPA Programme : bureaux et agence commerciale - Restructuration du siège EDF – HQE, BBC Maître d’ouvrage : EDF / SOFILO Maître d’œuvre, architecte mandataire : ECDM + BEAUME Co OPC (Ajaccio) BET : GMGB, structure – INGENERGIE, Fluides – RFR éléments, Environnement – RPO, Economiste Superficie : 3752 m² SHON Coût : 5.7 M€ HT - Concours : 2008 Livraison : Octobre 2012

LES LOGES EN JOSAS (78), Centre de recherche Air Liquide Phase managée : Concours Programme : laboratoires et bureaux – HQE, BBC Maître d’ouvrage : Air Liquide Surface terrain : 15 000 m² Surface construite : 12 823m² SHON, 11 874 m² SHAB Coût : 35 M€ HT Concours : 2012

BOULOGNE-BILLANCOURT (92), Immeuble de bureau Phase managée: Concours Programme : bureaux Maître d’ouvrage : SOGELYM Dixence Maître d’œuvre : ECDM Superficie : 2042m² SHON Coût : 4.3 M€ HT Concours : 2011

PARIS (75), Immeuble de bureaux – Hôtel Phase managée : Faisabilité, ESQ Programme : Bureaux et Hôtel Maître d’ouvrage : PRD Surface : 23 000 m2 SHON Statut : Étude 2014

NITRAT (16), Reconversion d’un chais agricole en habitation Phases suivies : ESQ, APS, PC, APD Maître d’ouvrage : Particuliers Maître d’œuvre : Laurent Graber, Architecte D.P.L.G. Superficie : 300 m² SHAB Coût : 550 000 € HT Livraison : 2011

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

13


SELECTION

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

14


2015 - 2020

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

15


CHARBONNIERES (69) Maison 7 Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Performance : Mission : Statut :

Construction d’une maison individuelle Privé 200 m² SDP 500 000 €HT RT 2020 EP – AVP – PC Études

Le projet se situe dans un parc boisé de sujets centenaires. La stratégie de conception de la maison s’appuie sur deux fondamentaux: conserver tous les arbres existants en s’implantant dans la clairière disponible et travailler sur une forme compacte pour répondre à des impératifs environnementaux. La dimension paysagère du site est monumentale. Ainsi, plus qu’un rapport pittoresque ou pictural, le projet développe un rapport frontal à la nature. L’objet proposé développe une forme simple, émergente d’un carré, qui s’autonomise dans le site créant de fait un dialogue en naturel et composé. Ce volume simple gagne en complexité grâce aux percements, aux excavations dans la masse et à la forme de la toiture. Cette dernière marque une ligne de faîtage est-ouest, alignée avec celle de la maison remarquable située à l’ouest, il s’agit alors de s’inscrire dans un territoire hétérogène où les nouvelles constructions nient le contexte. Les ouvertures sont généreuses, en retrait des nues des façades. Le travail encadrement de baies adoucit la forme forte du projet. La répartition du programme participe à la relation avec l’extérieure. Les circulations intérieures aboutissent toujours à une vue cadrée sur le parc. L’ensemble est de plain-pied à l’exception de la pièce de vie principale La relation au contexte est accentuée par le choix des matériaux. L’enveloppe est réalisée en béton de site dont l’aspect est volontairement à la croisée de la pierre et du pisé. La maison semble sortir du sol pour mieux s’y inscrire. La matière terrassée est réutilisée in situ. L’épaisseur des façades permet l’inertie essentielle au climat intérieur. Dès-lors, il est imaginé un complexe béton-isolant-brique monomur, cette dernière constitue aussi le cloisonnement principal intérieur. Des fenêtres aux placards, la quasi-totalité du second œuvre est réalisé en bois. Compacte, la maison se veut un ilot de fraicheur pendant les périodes estivales. La régulation thermique est assurée par une dalle réversible branchée en géothermie, le dispositif vient compléter une maison épaisse dont le climat vise l’autonomie énergétique.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

16


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

17


Plan Situation

Plan Masse

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

18


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

19


Plan Projet

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

20


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

21


LYON (69)

Bureau 3 + Logements 1

Programme : Réhabilitation d’un rez-de-chaussée d’immeuble, création d’un coworking et de 2 logements Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 350m² SDP Coût : 420 000 €HT Mission : APS-APD-PC-PRO/DCE Statut: Livraison 2018-2019

Le projet se situe au rez-de-chaussée d’immeuble situé à Lyon 3ème arrondissement. Le lieu garde la mémoire d’une industrie manufacturière urbaine de la fin de 19ème, de vétustes verrières abritaient autrefois des fabriques de meubles, des cabines de peintures sont encore présentes. Les réaménagements successifs, sans qualité aucune, ont fait perdre toute logique pérenne de distribution et d’habilité des lieux. Le programme consiste en une restructuration lourde de l’ensemble du rez-de-chaussée de cet immeuble en arrière-cour. Un changement de destination est opéré de l’artisanat vers des bureaux et deux logements. Afin de garantir un ensoleillement optimal du projet, les verrières sont démolies au sud pour laisser place à une cour intérieure arborée. Seule une partie de verrière rénovée depuis moins de dix ans est conservée. Chaque partie du programme possède un accès aux espaces extérieures. Il s’agit de vivre dans son « jardin » en ville. Les logements sont de grandes surfaces pour le secteur. Les pièces de vie sont orientées au sud, en rapport direct avec le jardin. Les pièces bénéficient d’une grande hauteur sous plafond et de grandes vitrées apportant l’éclairement indispensable à une vraie qualité de vie intérieure. L’ensemble est respectueux de l’environnement : fenêtres à rupteur de pont thermique, 15 cm de doublage, chape isolé, linoléum naturel, matériaux nobles et nontransformés sont favorisés pour atteindre la RT2012 neuf. Une forme de sobriété est recherchée afin de satisfaire la volonté du maître d’ouvrage de pouvoir louer les logements au plus grand nombre. Les bureaux sont aménagés comme un grand espace de travail commun. Encré sous le bâtiment originel, l’espace principal bénéficie d’un apport en lumière optimisé par la conservation de deux verrières au-dessus des espaces de réunion et de cuisine. Cette lumière indirecte entraîne un éclairement doux et constant propice au travail sur écran et à la production graphique. Les éléments nobles sont conservés, la pierre est restaurée. Le blanc domine et se voit agrémenté de bureaux en bois. Le sol est quasiment blanc afin de réfléchir la lumière au plus loin au cœur de l’espace de travail. Pour garantir une consommation énergétique modérée, une pompe à chaleur et une ventilation double-flux, couplées à une isolation renforcée, permettent de limiter la déperdition de chaleur ou de fraîcheur.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

22


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

23


Plan Projet

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

24


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

25


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

26


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

27


BEAUMONT (74)

Maison 5

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Reconstruction d’une ancienne ferme à destination de gîte touristique Privé 400 m² SDP 800 000 €TTC EP – AVP – PC - PRO Etude en cours

Le projet consiste en la reconstruction d’une ancienne ferme agricole datant du 16ème siècle. La bâtisse s’étant effondrée il y a plus de 10 ans, il ne reste qu’un amas de pierre et des photos d’époque. Le territoire présente une véritable qualité, le bocage agricole est conservé et les maisons vernaculaires animent les lieux. Le site est exceptionnel. Sur les hauteurs de la commune, à l’orée des coteaux abruptes du Salève, à la lisière d’une forêt dense à 800m d’altitude. La vue sur le grand paysage est à 270°. Au sud, la montagne du Vuache ; à l’ouest, le massif du Jura français ; au nord, le village de Beaumont ; à l’est la montagne du Salève. Le site borde le chemin de Saint Jacques de Compostelle et des G.R. du Salève. Dans le respect du P.L.U., la maison est reconstruite à l’identique. La volumétrie est héritée. Des adaptations conséquentes sont néanmoins réalisées afin d’inscrire la nouvelle construction dans notre époque. Des percements sont créés dans le respect de la composition originelle, les alignements et symétries sont conservés. Les points de vue sur le territoire se multiplient dans la maison. Il est proposé de pérenniser l’esprit des encadrements de fenêtres d’origine. En cela, les tableaux de fenêtres sont sertis de pierre locale récupérée sur le site afin de positionner les fenêtres au nu intérieur de la maison. Dès lors, l’épaisseur du complexe de façade est donnée à voir, en souvenir de l’ancienne ferme et dans la continuité des maisons du même type des alentours. De même, sur la partie supérieure du pignon, le bardage bois est pivoté de 90°, comme des brise-soleils. De loin, la perception est identique, de près le dispositif aère un pignon abrupte, de l’intérieur, la vue sur le paysage est renforcée. Dans la bâtisse, l’environnement minéral se poursuit, en référence à la pierre de construction et aux falaises calcaires du Salève. Le béton apparent sera dominant. Les cloisons seront réalisées en ossature et bardage bois, en continuité des menuiseries extérieures. Au rez-de-chaussée, un grand foyer et une cuisine permettent de cuisiner entre occupants ou pour une fête particulière. Dans les étages, des dortoirs et grandes chambres permettent de loger 14 personnes en simultanée.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

28


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

29


R R R R R

LV

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

30

LV

Plan RDC


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

31


LL

R

LV

Plan R+1

Plan R+2

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

32

LL


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

33


Rillieux (69)

Maison 6

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Rénovation et restructuration d’une maison à Rillieux-la-Pape Privé 170 m² 180 000 €TTC Complète Livraison 2019

La rénovation de cette maison type “Favier” s’effectue en deux phases. La première concerne le R+1 et les combles, la deuxième le RDC et les extérieurs. En deuxième phase, le garage et le RDC seront restructurés pour accueillir des pièces de vie complémentaires en lien avec le jardin. D’abord, il s’agit d’aménager les combles et de créer une circulation verticale. Particularité de la maison des années 1960, les pièces de vie se situent au premier étage, elles sont ainsi au contact immédiat des houppiers de chaque arbre du jardin. Presque toutes les fenêtres donnent à voir des feuilles ou des rameaux en fonction des saisons. Dès lors, l’intention originelle du projet est d’ouvrir un maximum le plateau du R+1 afin de sertir les espaces dans le paysage du jardin. Ensuite, l’implantation de l’escalier dessert plusieurs fonctions, il sert de rotule pour articuler les différents espaces, il est un rangement et un bureau, il joue de la lumière zénithale en créant des ombres complexes tout au long des journées. Objet monolithique, l’escalier affirme une matérialité unique en bois qui souligne un rapport aux houppiers tous proches, un lien entre naturel et transformé. L’aménagement des combles est optimisé. Les placards sont situés sous le rampant le plus bas afin de laisser le plus d’espace exploitable pour les chambres. Les matériaux mis en œuvre sont soucieux de l’environnement. Le bois tient une place prédominante. L’isolation intérieure est composée de chanvre + lin + coton de type biofip. Le chauffage est assuré par une pompe à chaleur air-air, le chauffe-eau est thermodynamique. Enfin, les peintures à faible émissivité et l’huile naturelle de vitrification permettent d’aboutir la mise en œuvre de matériaux sains ou la conservation de ceux existants.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

34


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

35


1

Entrée

2

Cuisine

3

Salle à manger

4

Bureau

5

Salon

6

Chambre

7

Salle d’eau

4 3

5 1

2

6 7

Plan RDC

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

36


1

Palier

2

Chambre

3

Salle de bain

2

2 1

3

Plan R+1

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

37


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

38


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

39


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

40


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

41


Lyon (69)

Appartement 7

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Rénovation et restructuration d’un appartement à Lyon 6ème arrondissement Privé 100 m² 115 000 €TTC Complète Livraison 2018

Le projet porte sur la rénovation et la restructuration d’un appartement situé à Lyon 3ème arrondissement. En étage élevé, l’appartement est né d’une division. Il est très étroit dans un axe traversant nord-sud. La stratégie de restructuration vise à mettre en concordance deux objectifs principaux. Transposer l’enjeu de la densification urbaine, et la pression foncière corolaire, en optimisant le nombre de chambres de l’appartement sans amoindrir la surface des pièces de vie commune. Apporter un maximum d’éclairement naturel dans l’appartement en s’affranchissant des pièces aveugles et enrichissant le linéaire de couloir avec des fonctions. Un couloir habité afin de minimiser les distributions, afin de troubler le rapport habituel servant/servi. Un grand espace séjour-cuisine devient le centre de l’appartement. La cuisine est intégrée à l’espace grâce à une verrière. Le bureau est adjacent, en lien direct avec toutes les pièces. Le grand couloir devient ainsi un bureau, une entrée, un rangement, une salle d’eau. Les matérialités sobres soulignent des espaces claires et profonds, à la fois un tout et un chacun. Le choix des matériaux est écologique : sol en linoléum naturel, bois certifiés pour les menuiseries, peintures à faible émotivité, chauffe-thermodynamique…

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

42


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

43


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

44


Plan existant

2

7

5

6

3

4

6

1

5

1

Entrée

2

Bureau

3

Cuisine

4

Séjour

5

Salle d’eau

6

Chambre

7

Dégagement

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

45

Plan projet


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

46


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

47


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

48


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

49


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

50


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

51


Lyon (69)

Appartement 3

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Rénovation et restructuration d’un appartement à Lyon 6ème arrondissement Privé 100 m² 130 000 €TTC Complète Livraison 2016

Le projet porte sur la rénovation et la restructuration d’un appartement situé à Lyon 6ème arrondissement. Dans un immeuble typiquement bourgeois des années 1930, construit en béton et mâchefer, l’appartement bénéficie d’une orientation est-ouest. Les nouvelles grandes fenêtres apportent un éclairement naturel généreux, même au centre de l’espace. La stratégie de restructuration vise à mettre en concordance deux objectifs principaux. Transposer l’enjeu de la densification urbaine, et la pression foncière corolaire, en optimisant le nombre de chambres de l’appartement sans amoindrir la surface des pièces de vie commune. Confronter un héritage bourgeois, caractérisé par des ornements qualitatifs, moulures, corniches, stylobate, avec des éléments d’écriture épuré, épurées cela afin de créer un dialogue révélateur entre ancien et contemporain. Un grand espace entrée-cuisne devient le centre de l’appartement. Une troisième chambre est créée. La suite parentale profite d’une magnifique niche en stuc. Les menuiseries intérieures prennent place au sein de cloison en bois, performantes acoustiquement. Un système de climatisation réversible permet de garantir un climat agréable en toute saison tout en permettant de s’affranchir de l’encombrement des appareils de chauffage traditionnel. Les menuiseries intérieures sont laquées afin de parfaire l’effet immaculé de blanc.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

52


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

53


Plan existant

3

1

2 5

4 5

5

7 6

Plan

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

54

1

Entrée

2

Cuisine

3

Séjour

4

Dégagement

5

Chambre

6

Salle d’eau

7

Salle de bain


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

55


MONTHIEUX (01)

Maison 4

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Rénovation d’un corps de ferme en pisé, Extension pour la création d’une piscine intérieure. Privé 400 m² SDP 350 000 €HT - Hors honoraires MOE Complète Etudes

Le projet se situe dans la région des étangs de la Dombes. Le site présente des qualités exceptionnelles par sa localisation en position dominante sur le territoire. Sur une bute, la vue sur les étangs est permanente, la vue sur le Mont-Blanc quasi quotidienne. La rénovation et l’extension sont la finalité d’un projet de rénovation lourde d’un ensemble qui fut une exploitation agricole. Le corps de ferme, sujet du projet, n’a l’objet d’aucune adaptation depuis plus de 50 ans. Un premier travail consiste à rénover et restaurer la bâtisse. Le pisé est curé des plâtres et autres revêtement inadaptés à sa respiration naturelle. A l’extérieur, un enduit spécifique est réalisé. L’intérieur, un enduit à la chaux permet de conserver la chaleur de la matière. La toiture, les escaliers, les fenêtres subissent une totale réfection. Cela permet de projeter la conservation du bâtiment en vue de futurs aménagements ou changement de destination en gîte ou chambres d’hôtess Le pignon sud est profondément remodelé. Une extension en béton banché matricé lame de bois permet l’installation d’une piscine intérieure en continuité d’un espace bien-être. Le choix du béton vient faire écho à un désir de minéralité en contraste avec le pisé et la végétation. Il est choisi d’affirmer l’ajout plutôt que de le dissimuler. Aussi, le choix constructif répond au programme spécifique du bassin intérieur et aux contraintes d’humidité. Dans la ferme, une zone accueille un sauna, des sanitaires et une salle de sport.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

56


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

57


SAINT DIDIER AU MONT D’OR (69) Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Maison 2

Extension d’une maison Privé 160 m² 130 000 € TTC Conception PC PC juillet 2016 – Projet arrêté

Le projet se situe dans une zone pavillonnaire de la commune de SaintDidier-Au-Mont-d’Or. Le site est largement arboré et ponctué de pierres typiques du secteur. L’extension s’appuie sur une maison en ossature bois datant de 2013. La continuité du système constructif est orchestrée. L’extension permet d’agrandir le séjour et créer une buanderie en rez-dechaussée. A l’étage une grande suite parentale est ouverte sur le paysage en cadrant, par des fenêtres généreuses, les éléments remarquables à observer : un arbre a priori centenaire, plus loin, un clocher. Le bardage est volontairement différent de la maison existante. En Viroc, il cherche à se rapprocher des lames de bois bleu ciel tout un cherchant à faire le lien avec la minéralité avoisinante et plus éloignée (les carrières de pierre des Mont d’Or). Cette matérialité permet aussi d’accentuer le jeu d’inscription dans la pente des différents volumes de la maison.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

58


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

59


CHARLY (69) Maison 3 Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Restructuration d’une maison Privé 170 m² SDP 80 000 € TTC Conception PC PC juillet 2016 – Projet Réalisé

Le projet se situe à la sortie du bourg de Charly dans un lotissement des années 1960 construit en loi Favier. Le garage en rez-de-chaussée est transformé en pièce d’habitation principale. Le plancher est décaissé afin d’optimiser la hauteur sous plafond. De grandes baies vitrées sont percées afin d’ouvrir l’intérieur sur le jardin existant. Le sujet étant de créer un grand espace de vie familiale et chaleureux. Pour répondre à ce critère, le bois vient sertir les circulations verticales et les agencements intérieurs. La maison fait par ailleurs l’objet d’une rénovation complète, l’isolation, l’électricité et la plomberie sont refaits à neuf. Deux salles de bain sont créées. Côté jardin, le garage-remise es l’occasion d’adossé un ensemble ajouré en claustras de bois, le hors d’air n’étant pas nécessaire, cela permet une économie certaine et une esthétique revisitée de l’abri de voiture.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

60


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

61


Rilleux-la-Pape (69)

Commerce 1

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Extension d’un commerce et création d’un restaurant Privé 400 m² SDP 350 000 €HT Avant-Projet Études

Le projet se situe dans une zone commerciale du plateau de Rilleux. Le territoire est marqué de ronds-points, parking et surfaces commerciales à l’aspect hétérogène. Le fondement du projet réside dans l’abstraction de la première couche perceptible du contexte afin d’aller ancrer une intervention dans le fondement d’un bâtiment de commerce : une apologie d’une la circulation piétonne ou véhiculée, une accessibilité simple et lisible dès l’arrivée sur place, une réponse poétique à un sujet pragmatique. Le projet répond à une contrainte forte, créer un dégagement supplémentaire afin de créer un restaurant sur le premier niveau d’un bâtiment de bureau. A partir de là, le palier devient terrasse, l’escalier devient une ascension vers la vue sur le paysage lointain, l’ascenseur transparent va et vient dans une cage en béton. Le choix du béton caractérise la volonté de ne pas chercher l’uniformité avec les bardages des commerces, mais de créer liant, autonome qui marque une nouvelle entrée de l’ensemble. « J’ai soudain pris conscience, en m’appuyant sur le garde-corps de béton, de l’énorme silence qui régnait sur tout le paysage » James Graham Ballard.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

62


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

63


GRENOBLE (38)

Pépinières et laboratoires

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Statut :

Pépinières de Startups en recherche nanotechnologique SEM Minatec 4700 m² SDP 7 000 000 €HT Concours 2015 [ Unanime Architectes (Mandataire)+JEMA ]

Le projet se situe à l’entrée du pôle scientifique de la presqu’ile de Grenoble. Il a donc une vocation d’enseigne. Il est toujours intéressant pour l’architecte de proposer, au-delà d’une réponse technique et fonctionnelle nécessaire, un bâtiment vecteur de sens. Ce bâtiment doit être souple et rigoureux dans sa structure et son organisation pour être efficace et répondre aux exigences des start-up. C’est aussi la base de la recherche. Cette rigueur s’exprimera donc dans la façade Sud-Est sur la rue Esclanguon, par un rythme régulier de fenêtres sans fioritures ni extravagances. La recherche aujourd’hui, c’est aussi la communication entre les chercheurs d’une même équipe mais aussi entre les chercheurs dans le monde entier. Une composition en trois strates : -Le Rez-de-chaussée regroupe de multiples usages nécessaires au fonctionnement du BHT2. Il est traité comme un socle unitaire. Transparence faite par du vitrage devant les espaces de cafétéria, de réunions et de gestions du site. Unité faite par une maille métallique plus ou moins ouverte sur les locaux vélos, techniques et logistiques. -Les étages courants regroupent les plateaux de recherches. Ils composent le corps principal. Une succession régulière de larges baies vitrées ponctuent la façade pleine. Les stores orientables extérieurs lui confèrent un caractère domestique. -L’étage technique en retrait forme l’attique. Le volume est revêtue également d’une maille en métal déployé permettant une lecture uniforme de la façade quelque-soit les nécessités techniques liées aux extractions.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

64


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

65


Plan Masse

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

66


R+5

R+2-3-4

Accès Gaines

C.A. Contrôle d’accès

Plan Etage Courant

C.A.

R+1

C.A.

C.A.

C.A.

RDC

Axonométrie

Principe de Flexibilité

Coupe de Principe

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

67


Lyon (69)

Appartement 2

Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Livraison :

Rénovation et réunion de 2 appartements à Lyon Privé 110 m² 70 000 €TTC Complète 2015

Le projet porte sur la rénovation et la réunion de deux appartements situés au Point du Jour, sur les hauteurs ouest de Lyon. Dans un immeuble typique des années 1970, les deux unités ont conservé leurs cloisonnements d’origine. La stratégie de réaménagement vise à mettre en concordance deux objectifs principaux. Percer un des voiles bétons pour réunir les deux appartements de manière optimale. Conserver un maximum d’éléments existants pour respecter une économie de projet minimale. Ces deux objectifs ayant comme toile de fond le programme du maître d’ouvrage et son envie d’évoluer dans des espaces sur-mesure, affranchis des standards du logement individuel. Afin d’adapter l’espace au mode de vie de ses propriétaires, le programme se déploie autour de la création d’un grand espace de vie fonctionnel et flexible, articulant les autres espaces classiques d’un appartement. Cet espace est imaginé comme un grand jardin d’hiver, une véranda qui restera libre d’usages dans le temps. Le grand espace prend la place de trois anciens, la cuisine, le salon et une chambre. Il permet de réunir de multiples fonctionnalités et possibilités d’aménagements, pérennes ou temporaires, diurnes ou nocturnes.

Plan existant

Axonométrie Projet

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

68


9

8

6

5

7

4

1

1

Entrée - Dégagement

2

Séjour

3

Cuisine

4

Buanderie

5

Atelier - Chambre

6

Chambre

7

Salle d’eau

8

Salle de bain

9

Chambre

2

3

Plan

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

69


LYON (69)

Appartement 1

Programme : Rénovation d’un appartement Maître d’ouvrage : Privé Superficie : 71 m² Coût : 80 000 €TTC Mission : Complète Livraison : 2014

Le projet porte sur la rénovation complète d’un appartement situé un plein cœur de Lyon. Dans un immeuble typique du début du 20ème siècle, l’appartement a conservé ses cloisonnements d’origine. L’espace général est ainsi morcelé en pièces reliées par un couloir sombre et large, sans fonctionnalité particulière en marge de celle de distribution. La vétusté des équipements et des finitions intérieures implique un réaménagement intégral. Afin d’adapter l’espace au mode de vie contemporain de ses propriétaires, le programme se déploie autour de la création d’un grand espace de vie fonctionnel et flexible, articulant les autres espaces classiques d’un appartement, 2 chambres, une salle de bain et une cabine de toilettes. Cet espace est imaginé comme un grand jardin d’hiver, une véranda, en adéquation avec la composition de la façade d’angle, largement ouverte sur la ville. Il s’agit d’un vide, d’un lieu de détente et de vie, serti dans un écrin de lumière, souligné par une végétation ornementale. Il offre une mise en relation des différentes fonctionnalités sans leur attribuer une spatialité propre. Le grand espace prend la place de trois anciens, la cuisine, le salon et le couloir. Il permet de réunir de multiples fonctionnalités et possibilités d’aménagements, pérennes ou temporaires, diurnes ou nocturnes. La largesse préexistante du couloir est exploitée afin d’accueillir un grand meuble permettant de ranger, stocker et travailler. La cuisine monobloc s’ouvre sur le salon sans prédéfinir le mode d’occupation de l’espace. L’ensemble est agrémenté de rangements compacts dans le but de dégager un maximum de surface libre, réalisés en menuiserie sur-mesure, ils permettent de cacher l’ensemble des équipements listés au programme. Pensée comme une matérialité unique, l’intégralité des menuiseries est réalisée dans un unique matériau, le panneau de bois à densité moyenne teinté noir dans la masse. Cette volonté contribue à l’unité perceptive de l’appartement qui se révèle dans un jeu de sombre et de lumière, de noir et de blanc. Le blanc, matière délimitant l’espace, est traité en brillance par la mise en œuvre d’un enduit stucco avec une finition nacrée apportant douceur et reflet au sein de l’espace. Le sol constitué en bois naturel clair agrée une continuité de cet espace. La mise en œuvre d’un faux-plafond isolé offre un plénum efficace au passage des divers réseaux tout en améliorant la qualité acoustique de l’appartement. Traitée comme un lieu de méditation, la salle de bain est intégralement finie en carreau de zellige noir offrant une même matérialité aux parois de l’espace.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

70


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

71


Plan

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

72


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

73


CALUIRE (69) Maison 1 Programme : Maître d’ouvrage : Superficie : Coût : Mission : Statut :

Extension et rénovation d’une maison de faubourg Privé 67 m² + 26 m² (extension) 90 000 € TTC APS - APD - PC Livraison 2015

Le projet est situé sur les coteaux ouest de la commune de Caluire et Cuire. La parcelle est issue d’un redécoupage d’anciens terrains de maraîchage. La maison date du début du 20ème siècle. Constituée d’une habitation en forme de pigeonnier et d’un atelier reconverti en logement, l’ensemble est typique du tissu urbain de faubourg que caractérise le plateau de Rillieux au nord de Lyon. L’état de délabrement et la vétusté de l’ensemble du second œuvre implique une rénovation complète de l’existant afin de respecter les exigences environnementales actuelles. Pour augmenter la surface habitable, une extension prend la place de l’ancienne véranda. Le nouveau volume permet d’articuler la bâtisse existante avec le jardin en accueillant les pièces de vie commune, le salon, la salle à manger et la cuisine en interface avec les autres pièces de nuit et de bain. Le volume est volontairement traité comme un monolithe qui favorise une intériorité prononcée au lieu de chercher une transparence sur une rue très passante, sur des perspectives inintéressantes. Les façades de l’extension sont traitées de manière différente en fonction de l’orientation. Sur la rue et le jardin, des fenêtres en bandeau, pincées, protégées par des brisesoleil en bois, permettent d’apporté de l’intimité et une protection solaire. Par contre, côté jardin, la façade est largement ouverte pour appuyer le rapport entre intérieur et extérieur, entre jardin et pièces de vie. En parallèle, le mur d’enceinte est repris à une hauteur limitée pour éviter le cloisonnement visuel de la parcelle. L’arase supérieure de ce mur est identique à celle des allège des percements de l’extension. La clôture barreaudée permet de satisfaire à la fois l’exigence de transparence et celle d’opacité. Son arase supérieure est identique à celle des ouvertures des façades. L’ensemble cherche une harmonie dans la mise en œuvre des différents dispositifs architecturaux. L’ensemble se veut sobre, sans écriture domestique, laissant ainsi transparaitre des valeurs d’usage objectives.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

74


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

75


GENEVE (CH) Exposition « 100 regards sur le temps des villes » Programme : Maître d’ouvrage : Matériaux: Réalisation: Livraison :

Scénographie pour la diffusion des travaux d’étudiants du département SPA Cité du temps (Swatch) Caisses de bière, cerclage polypropylène transparent, coussin Ikéa, feuillets Avec Vincent Menuel et Julia Tournaire Septembre 2010

Cent étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon (ENSAL) et de l’Universidad Francisco de Vitoria de Madrid (UFV) ont pris part à ce projet, dont l’objet est l’analyse du rôle actuel et futur du temps dans nos villes. «Time and Cities « se veut être un dialogue multiculturel qui aborde les thèmes tels que la mobilité, l’environnement et même la mémoire, et dont l’objectif central est de sensibiliser un large public à ces questions. Neuf courts-métrages agissent comme des stimuli sur le visiteur, l’encourageant à déposer ces propres idées sur l’avenir de l’environnement urbain. L’exposition propose trois perspectives sur le thème du temps - à travers le regard de ceux qui pensent la ville, de ceux qui la bâtissent et enfin de ceux qui y vivent et y travaillent. Cohérent avec les exigences du développement durable, le processus de conception portait comme objectif principal de mettre en œuvre une scénographie recyclable, réutilisable. La caisse de bière consignée a permis de réduire le coût de l’opération tout en permettant l’utilisation d’un matériau minimal, support des projections. Imaginée comme une architecture monolithique, la scénographie crée un espace de contemplation immatérielle en corrélation avec l’objet et le contenu.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

76


JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

77


Meyzieu (69) 2P - paysage partagé Programme : Statut : Département : Superficie :

Réaménagement - Dynamisation d’un délaissé urbain - Equipement public Projet de fin d’étude - ENSAL - 2010 Stratégies et Pratiques Avancées 7000 m² + 600 m²

Le projet se situe sur la commune de Meyzieu entre le centre de Lyon et l’aéroport Saint-Exupéry et interroge la notion de délaissé, de tiers-paysage au sein d’une zone pavillonnaire. Il s’inscrit dans une démarche de décroissance positive qui vise à recréer des liens spatiaux et sociaux dans un contexte de morcellement urbain et d’expansion 2.0. Le processus de développement programmatique a abouti à une réintroduction de l’agriculture au coeur d’une zone résidentielle. L’agriculture fonctionne ici dans une logique éco-systémique où l’interdépendance entre production et biodiversité s’avère être un paramètre de la réorganisation spatiale du site. Les haies bocagères et les fossés de drainage sont installés et recréent une nouvelle topographie, un paysage partagé. Partagé car la modification implique une participation de la population environnante qui trouve une architecture, un lieu de nouvelles rencontres en marge des équipements habituels. Il est proposé un centre de sensibilisation à la biodiversité et une ferme participative afin de mettre en adéquation une volonté de transformation douce du territoire. Une grande échelle, un petit objet.

existante afin de protéger le bâtiment du vent dominant nord-nordouest. La haie en question est le résidu de l’ancien parcellaire agricole, le bâtiment cherche à réaffirmer cet ancien tracé en venant occuper l’ensemble de la parcelle nouvellement projetée. Quant à la forme du bâtiment, elle est le résidu d’une manipulation des tracés de parcelles environnants. Cette manipulation aboutit à la génération d’une ligne brisée qui vient réduire l’impact du bâtiment et lui donné plusieurs facettes qui joue avec le nouveau paysage. Afin de diminuer l’impact, la masse est creusée de trois percées qui laissent passer les nouveaux cheminements. La toiture continue vient rencontrer la ligne brisée dans le but d’enrichir la forme architecturale. Il a été choisi de séparer le premier corps de bâtiment à l’est. Celui-ci accueille le nécessaire d’une exploitation maraîchère. L’ensemble du bâtiment est composé de portique en bois qui sont recouverts d’une peau en bac acier, à l’exception de la serre pédagogique en polycarbonate. Le matériaux bac acier est ici convoqué pour des raisons économiques. Un même bac acier mais avec des teintes différents afin d’améliorer l’intégration et l’appropriation visuelle du bâtiment. Et, le bac acier est aussi un rappel des hangars agricoles ou commerciaux de la périphérie.

L’implantation du bâtiment s’opère comme une bande forte dans le site. Cette bande vient recréer une ligne de force dans le tissu urbain décousu. C’est une intervention forte qui vient redonner un «ordre» dans le morcellement du pavillonnaire. De plus, le bâtiment s’implante au milieu du projet paysager et agricole, comme un lieu de convergence et de rencontre. L’implantation se fait aussi le long d’une haie

Le programme installé est en rapport direct avec la nouvelle fonction attribuée au lieu, ferme, centre pédagogique sur la nature et le maraîchage, espace de vente direct de fruits et légumes; et en rapport avec les besoins d’intensifier l’occupation du lieu, un bar-restaurant.

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

78


Coupes

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

79


EXPÉRIENCES

Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

80


2008 - 2014

JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - Book 2020

81


LILLE (59) - 48 Logements Collectifs - Les Margueritois ECDM Architectes Chef de projet / Phases Managées : PRO-DCE / PCM / ACT / MARCHE / DET-VISA / AOR Programme : 48 logements sociaux, Ilot 02 - ZAC Les Margueritois, THPE 2005 Maître d’ouvrage : VILOGIA (Groupe CMH) BET : CAPET, Fluides et thermique – CFI, Structure – RPO, Economiste Superficie terrain : 8 900 m² Superficie : 3 380 m² SHON Coût : 4.7 M€ TTC - Chantier en lots séparés Livraison : Septembre 2013 La friche « les Margueritois » se situe sur le territoire de Lille Sud. Il se caractérise par des coupures urbaines brutales (périphérique, entreprise SNCF) et par une prédominance de l’habitat locatif social. Ancien site industriel, la friche « les Margueritois » s’insère dans un quartier à dominante résidentielle de densité moyenne. Le tissu urbain alentour est composé de maisons de ville édifiées entre les deux guerres, ou de logements individuels groupés en bandes homogènes, de construction plus récentes et de dimensions plus modestes. Ce patrimoine confère à ce quartier une image positive et les prix immobiliers les plus élevés du territoire de Lille Sud. D’une surface de 5ha, libérée en 1965 par la cessation d’activités des établissements Paindavoine Frères, le site est limité au nord par la rue Berthelot, au sud par le chemin des Margueritois, à l’Est par le collège Paul Verlaine, ainsi qu’un ensemble sportif municipal et à l’Ouest par des parcelles privatives mixtes (habitat et activités artisanales) implantées le long de la rue Victor Renard. Conforme à l’actuelle position de la ville de Lille, engagée dans une large opération de rénovation urbaine dans son territoire propre, le site des Margueritois s’inscrit de fait, dans la vision du Grand Projet, visant à « unifier la ville dans sa diversité, construire une ville harmonieuse, lutter contre les ségrégations sociales et spatiales ». Suivant les orientations propres au site des Margueritois, l’îlot 02, substrat d’un héritage industriel, s’envisage comme l’élément d’un paysage à la fois mémoire et projection dans un contemporain recomposé. Texte-photos-dessin ecdm ©

Plan de Masse

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

82


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

83


MONTROUGE (92), Immeuble tertiaire ECDM Architectes Chef de projet / Phases Managées : Concours, APS, PC, APD, PCM, PRO/DCE, ACT, MARCHE Programme : bureaux et un commerce – BBC, HQE, BREAM Maîtres d’ouvrage : Les Nouveaux Constructeurs Entreprise & AG Real Estate Maître d’œuvre : ECDM BET TCE : EGIS Bâtiments Superficie : 24 532m² SHON Coût : 42 M€ HT Concours : 2011 Livraison : 2016 La volumétrie générale du bâtiment s’inscrit dans une composition architecturale très classique avec un socle, un corps de bâtiment et un attique. Proposant de faire flotter le volume au-dessus de l’espace vert, le rapport au sol est pensé pour générer de la légèreté. Le socle s’estompe au profit du végétal. Le restaurant très tranparent s’ouvre sur le rez-de-jardin, serti dans le végétal. On déjeune dans le jardin, les plantes génèrent mouvement et intimité. Les espaces de restauration et de caféteria sont compris entre une mitoyenneté et un vaste espace paysagé. L’accès principal est sur l’avenue Verdier : un hall ouvert sur le coeur d’ilôt, cadré par une batterie d’ascenseurs desservant tous les plateaux. Cette implantation permet d’offrir une séquence d’entrée traversante de la rue jusqu’au jardin. Le corps du bâtiment est intégralement développé sur tout le linéaire de l’avenue Verdier et l’avenue de la Marne, proposant de grands plateaux offrant de vastes surfaces d’échanges de plain-pied, tout en restant dans des standards d’habitabilité et de sécabilité actuels. D’environ 4 200 m², doté d’un faux-plancher généralisé et d’un faux-plafond filant, chaque plateau se développe à partir d’une largeur de 19.60 m sur une trame de 1.35 et présente une hauteur libre sous plafond de 2.70 m. Le centre de gravité de l’ouvrage est le jardin : espace largement ouvert mettant en relation l’ensemble des niveaux. Il met en scène l’esprit de l’entreprise ; c’est un espace ouvert, fédérateur qui relie de manière informelle l’ensemble des niveaux. Texte-photos-dessin ecdm ©

Plan de Masse

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

84


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

85


AJACCIO (2A), Siège EDF ECDM Architectes Chef de projet / Phases Managées : DET-VISA / AOR Programme : bureaux et agence commerciale - Restructuration du siège EDF – HQE, BBC Maître d’ouvrage : EDF / SOFILO Maître d’œuvre : architecte mandataire : ECDM Maitre d’œuvre d’exécution : BEAUME Co (Ajaccio) BET : GMGB, structure – INGENERGIE, Fluides – RFR éléments, Environnement – RPO, Economiste Superficie : 3752 m² SHON Coût : 5.7 M€ HT Concours : 2008 Livraison : Octobre 2012 Construit en 1969, le siège EDF présente une architecture soignée, représentative de la modernité des années 60. Affirmant une volumétrie nette, tendue, il est constitué de trois volumes, et possède, du fait de son implantation dans la pente, deux niveaux de rez-de-chaussée, dits RDC inférieur et RDC supérieur. Positionné sur les hauteurs du centre ville d’Ajaccio, le site surplombe la ville. Creusé dans la falaise, le terrain est ceinturé sur ses façades Est, Nord et Ouest d’une roche abrupte, aujourd’hui fortement végétalisée, créant une sorte d’écrin vert mettant en valeur la parcelle et le bâtiment. L’édifice est visible depuis le cours Napoléon, dans l’axe de l’avenue de l’impératrice Eugénie. Le terrain étant en forte déclivité, la toiture est perçue depuis les bâtiments voisins situés au Nord et à l’Ouest. Notre intention est de renforcer la lecture de la volumétrie simple et élégante du bâtiment. Il s’agit d’un bâtiment d’une certaine prestance et nous croyons important de mettre en valeur la belle facture de l’architecture existante en nous inscrivant dans le parti conceptuel d’origine. Nous proposons donc un traitement unitaire des façades, tout en réinterprétant le concept de brise-soleil déjà en place. La façade Sud, donnant sur l’avenue Eugénie, est équipée de lames horizontales d’aluminium laqué, recouvrant intégralement la façade principale exposée au sud. Ce principe permet de donner une unité au volume du bâtiment. En mettant les ouvertures au second plan, la façade change l’échelle et propose une perception plus douce de la volumétrie, en adéquation avec son environnement et le paysage local. De subtils décalages dans la trame des lames créeront des vibrations de la façade et atténueront l’effet de masse avec une lecture de reliefs, de contrastes et de scintillements. L’enjeu énergétique est primordial au projet. L’objectif à tenir est une consommation réglementaire réduite de 50% par rapport à un bâtiment de référence. Cette atteinte se fera tout d’abord par une réduction des besoins grâce à une façade optimisant le rapport entre l’accès à l’éclairage naturel et la protection solaire estivale. Le dégagement des faux-plafond permet un accès à l’inertie lequel, cumulé à une ventilation nocturne permet de décharger thermiquement le bâtiment la nuit et ainsi réduire les consommations de climatisation. Texte-photos-dessin ecdm ©

Plan Situation

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

86


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

87


MASSY (91), ZAC AMPERE, Logements collectifs ECDM Architectes Chef de projet / Phase Managées : DET-VISA / AOR Programme : construction d’une résidence de 75 logements - HQE Maître d’ouvrage : COGEDIM Maître d’œuvre: ECDM Superficie : 10 675 m² SHON Coût : 15.9 M€ HT Livraison : Janvier 2013 Il s’agit d’une parcelle d’angle, située dans le ZAC Ampère à Massy. Les bâtiments seront bordés au sud-est par la future voie 4, à l’ouest par un mail piéton paysager et l’est par la rue Alexandra David-Néel préexistante sur le site. La parcelle a une superficie de 2365 m², avec un linéaire de 41 mètre sur la voie 4, entrecoupé d’une faille de 8 mètres et un linéaire de 35.46 mètres sur la rue Alexandra David Néel. Cette opération concerne la construction de 76 logements destinés à l’accession à la propriété. La surface hors œuvre nette du projet est de 5 295 m². Le projet comporte 5 niveaux sur rez-dechaussée, opérant un retrait en R+5 dans la bande autorisée des 20 mètres. La surface du R+5 correspond strictement au 70% de l’emprise générale du projet. Ce niveau est constitué de grands logements (exclusivement des T5) qui profitent de larges terrasses accessibles. Le projet présente une bande de balcons de 1,50 m de profondeur, filant sur tout le linéaire de façade des deux rues qui le ceinturent et le long du mail piéton. Ces façades fondamentalement urbaines proposent un traitement lisse et uniforme par l’habillage du volume d’une paroi percée de grandes ouvertures horizontales. Conçue comme une double peau ajourée, elle enveloppe et réunie les deux bâtiments dans un traitement unique des façades à caractère urbain. Cette stratégie architecturale, tout en offrant une grande qualité de vie aux futurs habitants, permet de donner une autre échelle à la façade, un aspect généreux et qualitatif, celle-ci n’étant pas conditionnée par le dimensionnement normatif des baies de chaque logement. Les logements y bénéficient du calme en cœur d’ilot et de la vue dégagée sur l’espace paysager. Les surfaces vitrées s’alignent, en écho à l’aspect «tramé» de la double peau. Les balcons, pour la plupart, se décalent et s’alternent sur chaque niveau, pour offrir un effet « double hauteur ». Encadrés en totalité par les balcons, les surfaces vitrées offrent un un prolongement visuel direct avec les espaces extérieurs dédiés aux séjours. Texte-photos-dessin ecdm ©

Plan de Masse

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

88


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

89


PARIS 19ème, Rue de Meaux, 45 logements ECDM Architectes Chef de projet / Phases managées : VISA - CHANTIER CONFORMITÉ ARCHITECTURALE Programme : 45 logements en accession - BBC Maître d’ouvrage : OGIC Maître d’œuvre de conception : ECDM Maître d’œuvre d’exécution : SD Ingénierie Superficie : 2330 m2 SHON Coût : 4.7M€ HT Livraison : Décembre 2013 Il s’agit d’une parcelle d’angle, située au 65 rue de Meaux et au 22 rue Clovis Hugues, dans le 19ème arrondissement à Paris. On retrouve dans l’environnement proche, sur la rue de Meaux, quelques bâtiments exceptionnels, le marché Secrétan, l’immeuble de logement construit par Renzo Piano. L’immeuble mitoyen situé au 63 rue de Meaux, présente une architecture résidentielle typique des faubourgs parisiens, avec des ouvertures verticales, une façade blanche et une toiture en zinc. La rue de Meaux présente une légère inflexion exactement à la limite de la parcelle, ce qui accentue la visibilité de la façade sur rue vue depuis l’ouest. Côté rue de Meaux, l’alignement sur rue est strictement respecté. Le projet présente une bande de balcons de 1,50 m de profondeur sur tout le linéaire de façade sur cette rue. Afin de conserver une façade lisse et très urbaine sur la rue de Meaux, cette bande est habillée d’une paroi percée de grandes ouvertures horizontales. Cette stratégie architecturale offre une grande qualité de vie aux futurs habitants. Côté rue Clovis Hugues, l’alignement est respecté grâce au principe des balcons qui se retournent sur l’angle. Le traitement de ces prolongements extérieurs se modifie alors pour prendre la forme de boîtes détachées de la façade, formant des volumes suspendues inclus dans un « jardin vertical ». En effet, l’implantation en retrait permet de créer en au niveau du sol sur rue des jardins en pleine terre donnant sur la rue Clovis Hugues, protégeant ainsi l’intimité des logements en RDC. La partie supérieure de ces volumes est équipée de jardinières qui participeront à l’aspect végétal de cette façade. Texte-photos-dessin ecdm ©

r ue

de

Me

aux

rue

vis

Clo

Implantation bâtiment d'angle , il s'aligne au bâtiment voisin en retrait

es

gu

Hu

Jardin vertical Les espaces extérieures viennent recréer l'alignement sur la rue

PLU

Gabarit La forme provient des contraintes urbaines

Enveloppe habitée

Principe Projet

Plan masse

Façade Sud

Plan étage courant

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

90


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

91


LES LOGES EN JOSAS (78), Centre de recherche Air Liquide ECDM Architectes Chef de projet / Phase managée : Concours Programme : laboratoires et bureaux – HQE, BBC Maître d’ouvrage : Air Liquide Surface terrain : 15 000 m² Surface construite : 12 823m² SHON, 11 874 m² SHAB Coût : 35 M€ HT Concours : 2012 - finaliste L’aménagement du centre de recherche consiste en la mise en œuvre d’un maillage de l’espace, une possibilité de passages, de liaisons, d’assemblages multiples permettant des déplacements courts. Chaque élément fonctionne de manière autonome, mais coordonné avec les autres. La question du collectif et de l’intime, de l’individu et du groupe est au centre de la structuration du projet. La multiplicité des parcours possibles, le travail en nappe 3D, permet de tendre vers l’équidistance de situations à venir. La question du déplacement, de la proximité, de l’intimité ont défini la géométrie d’un volume. C’est un projet compact, pas tant dans sa volumétrie que dans la spatialité induite, dans la liberté de son organisation : 3 niveaux superposés, liés par les vides – vide des patios, vide des trémies intérieures, vide des escaliers ponctuant chaque intersection, croisement, dilatation, espaces de rencontre en trois dimensions. L’organisation proposée est au service de valeurs d’ouverture qui favorise les échanges et le travail collaboratif dans une recherche d’équilibre entre travail en commun, partage d’information et concentration. Flexibilité, évolutivité, extension sont autant de valeurs structurantes du projet. Les espaces de travail sont conçus sur des standards de bureaux internationaux. Il s’agit d’espaces génériques, suivant une trame de 90/135 avec 5.50 m de profondeur de bureau, 2.70 m de hauteur sous plafond, une bonne sécabilité. Le projet architectural s’inscrit dans un projet immobilier francilien.L’organisation de l’espace est structurée par des trames standardisées qui autorisent une grande flexibilité et des adaptations aisées aux évolutions et changements d’organisation. Le projet du centre de recherche a la double qualité d’être générique et spécifique dans son organisation spatiale. Les espaces sont déterminés mais pas déterminants. C’est un système ouvert, support d’appropriations où l’architecture disparaît pour ne laisser place qu’à des usages potentiels, divers et indéterminés. Le large recours à la lumière du jour avec une échappée visuelle vers l’extérieur de tous les espaces de travail, l’harmonie avec l’espace naturel, l’approche bioclimatique avec la systémisation de la ventilation naturelle pour utiliser pleinement les ressources énergétiques liées l’implantation et l’exposition des bâtiments, sont autant d’éléments qui concourent à des bâtiments plus sains et plus confortables. Texte-photos-dessin ecdm ©

R+2 Espace Paysager

Extension future

Extension future

Réserve foncière

Accès Ate

lier IAL

R+1

ipale

e Princ

Entré

Accès Parking et IAL

Stationnement Extérieur + vélos

Rue de la

Croix Bla nch

e

Espace Paysager

enade

Prom

ère

Paysag

RDC

is

- Parv

Future RIE

Sortie - Entrée

Parking Visiteurs

Parking Chemin de la Porte de des Loges

Plan de Masse

Etage Technique

Accueil - Showroom

Laboratoires

IAL - Bureaux - Salle de réunion

Recherche et développement

IAL - Ateliers - Stockage

Direction CRCD

Parking

Axonométrie

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

92


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

93


BOULOGNE-BILLANCOURT (92), Immeuble de bureau ECDM Architectes Chef de projet / Phase managée : Concours Programme : bureaux Maître d’ouvrage : SOGELYM Dixence Maître d’œuvre : ECDM Superficie : 2042m² SHON Coût : 4.3 M€ HT Concours : 2011 - finaliste La réalisation d’une tête de pont, d’un bâtiment qui articule le lit de la Seine, Les Jardins Albert Khan et un quartier typiquement Boulonnais est l’occasion de repenser le projet comme un élément du paysage. La qualité du site extrêmement singulière, à la lisière d’éléments caractéristiques de la vallée de la Seine, fait de votre parcelle un pivot entre un paysage urbain et une rive arborée - berceau de Boulogne. Sa position de tête de pont à l’entrée de la ville de Boulogne fait du site une ponctuation qui met en exergue le caractère métropolitain du site. Ce contexte exigeant est l’occasion de mettre en œuvre un changement de paradigmes en mettant en scène les préoccupations environnementales comme constitutives de l’esthétique architecturale. Dès lors, l’architecture rend lisible l’expression d’un territoire. Le contexte est ici synthétisé dans l’expression d’une canopée pensée en continuité des Jardins Albert Khan, tel un cadre de vie arborant un savant équilibre entre minéral et végétal, entre pleins et vides imbriquant la complexité d’un territoire dense et attractif. La volumétrie de la construction est l’expression de la constructibilité d’une parcelle dont les contours ont été polis pour venir s’articuler avec souplesse et fluidité avec le bâtiment mitoyen, arrondis aux angles et au sommet pour éviter toute brutalité à l’extrémité de l’épannelage de l’avenue De Lattre de Tassigny. Ce volume adouci est revêtu d’une nappe de pétale protectrice. Les différentes feuilles de verre coloré viennent filtrer et protéger les bureaux du bruit, de l’ensoleillement de lumière en excès. Le volume bruisse d’une multitude de reflets du paysage environnant superposés à la palette de couleurs des pétales de verre. L’immeuble est léger, aérien, en continuité d’un jardin, transition entre végétal et minéral. Texte-photos-dessin ecdm ©

Plan de Masse

Processus Urbain

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

94


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

95


Saint Amant de Boixe, Charentes (16), Habitation privée LFA - Looking For Architecture Assistant / Phases suivies : ESQ, APS, PC, APD, PRO Programme : Reconversion d’un chais agricole en habitation Maître d’ouvrage : Particuliers Maître d’œuvre : Laurent Graber, Architecte D.P.L.G. Superficie : 300 m² SHAB Coût : 550 000 € HT Livraison : 2011 Plein champs est un projet de transformation d’un ancien chai agricole en habitation intégrant la construction d’une extension pour une surface totale de 300 m². Le bâtiment existant a été construit à la fin du XIXème siècle et devait servir de stockage de fûts de Cognac et de Pinot. La grande contamination des vignes du Sud Ouest par le Phylloxera entre 1850 et 1870 ne permettra pas d’y stocker quelconque alcool local. Le bâtiment devint ainsi successivement un cinéma rural début XXème pour ensuite devenir un simple entrepôt agricole. La particularité de ce projet est de se situer à la lisière d’un lieu dit sur la commune de Saint Amant de Boixe. Il se situe donc en plein champs, offrant ainsi la possibilité d’une conversation entre nature et architecture. Le projet s’articule autour de cadrages et d’orientations vers le grand panorama des Charentes et converse avec des paysages de qualités différentes qui vont du jardin apprivoisé à la plaine cultivée. Au-delà des rapports entretenus avec le territoire, le projet s’entrevoit comme un dialogue entre architecture vernaculaire et architecture contemporaine. L’expression architecturale du projet se caractérise par un jeu de combinaisons alliant matérialités et géométries. Texte-photos-dessin LFA ©

Plan RDC

Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

96


Expérience - Jean-Emmanuel MARIE / Chef de projet JEMA - Jean-Emmanuel MARIE Architecte - 2020

97


BOOK 2020

Jean-Emmannuel MARIE Architecte s.a.r.l. d’architecture 8, cours Lafayette - 69003 Lyon 04 78 68 04 29 jema@jema.archi www.jema.archi

Profile for JEMA

JEMA BOOK  

JEMA BOOK  

Advertisement