Issuu on Google+

INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:07

Page 2

▶ Création d’un Conseil de Développement ▶ 4 étoiles…

▶ 200 petits écoliers prendront le

Au même titre que les Conseils de Quartiers, cette instance relais de la démocratie de proximité est un lieu de réflexion partagée sur l’avenir de la commune.

pour l’Office de Tourisme qui avec cette nouvelle classification se voit récompensé pour la qualité de son accueil.

chemin de la nouvelle école du Cap dès le mois de septembre. Une rentrée exceptionnelle dans un nouveau bâtiment de 1 500 m2 à la forme d’un grand navire.

suite p. 4

suite p. 5

suite p. 6

l’infoville Antibes Juan-les-Pins

mensuel d’informations municipales • janvier février 2009 • n°2

▶ Quand la commune soutient votre pouvoir d’achat

En période de crise, certaines dépenses pèsent encore plus lourd sur le budget des familles. Pour faire face à un épisode financier difficile, la ville d’Antibes Juan-les-Pins propose un éventail de mesures qui soutiennent votre pouvoir d’achat. Inventaire des aides municipales. suite p. 8

Logement social

Pain, Amour et Chocolat

▶ Dernière réalisation en matière de logements sociaux, dans

▶ La troisième édition de cette manifestation gour-

le quartier des Âmes du Purgatoire, le Clos d’Azur, est un petit ensemble de 32 logements destinés à la location. Ici, un deux-pièces se loue environ 380 euros par mois. suite p. 6

mande se tiendra les 13, 14 et 15 février, en pleine fête de la Saint-Valentin, sur le port Vauban.

suite p. 16 www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:08

Page 3

Édito

▶ Retour sur images Le monde, la France, le Département et avec lui, notre ville, sont touchés par la crise. Pour autant, doit-on mettre notre projet pour Antibes Juan-les-Pins de côté ? L’heure est au contraire venue de l’accélérer pour aller encore plus vite, plus fort et plus loin. Nous sommes lucides et conscients de disposer de tous les atouts pour maintenir nos engagements et relever le défi. En période de crise, faut-il davantage faire de social ? La réponse est “oui”. Et la première des solidarités s’adressera aux plus fragiles. Sur notre commune, tous les enfants et a fortiori ceux des familles les plus modestes, doivent pouvoir être accueillis à la cantine. C’est pourquoi, pour eux, le prix du repas a été ramené à 0,75 euro. Le coût du mode de garde ne doit pas, non plus, être un frein pour les familles. Pour cela, nous avons fixé à 2000 euros par an, le plafond de l’aide aux parents qui font le choix de faire garder leurs enfants à domicile. Et c’est dans le même esprit de solidarité, envers nos anciens, cette fois, que le CCAS vient de créer une nouvelle tournée de portage des repas à domicile, ce, afin de donner satisfaction à toutes les personnes isolées. Quant à notre action dans le domaine du logement, elle nous a permis de construire 500 appartements avec l’aide de la communauté d’agglomération de Sophia Antipolis. Enfin, dans son plan de relance, l’État nous dit “si vous investissez, nous vous aiderons”. La Ville d’Antibes Juan-les-Pins qui est audacieuse a pris cet engagement et bénéficie ainsi, de 3 millions d’euros supplémentaires dans son budget d’investissement. Et parce que lorsqu’on vit une crise, il faut aussi davantage dialoguer et créer du lien. Nous avons aussi mis en place des Comités de Quartiers et maintenant un Conseil de Développement, où il sera débattu des grands projets pour notre ville et du “comment organiser la vie ensemble”. Ainsi, nous aurons fait un pas supplémentaire vers la démocratie de proximité.

Vœux “La marque de fabrique antiboise” La cérémonie des vœux au Palais des Congrès de Juan-les-Pins est un temps fort de la vie de notre commune. Un temps de retrouvailles avec la population et l’occasion de se remémorer, ensemble, les moments importants de l’année écoulée. Une année 2008 marquée par la médaille d’or d’Alain Bernard, aux Jeux Olympiques. Un champion d’exception, “qui porte la marque de fabrique antiboise, à savoir, un homme discret, gentil et modeste” soulignait Jean Leonetti. Cette cérémonie fut aussi l’occasion d’un autre hommage. Celui rendu à un auteur antibois à succès, Guillaume Musso, dont l’un des best-sellers “Et après” a été adapté pour le cinéma avec dans le rôle principal, John Malkovitch. Guillaume qui, ce soir-là, s’est vu décerner la médaille de la ville par le député-maire a souhaité, lui aussi, “être digne de cette marque de fabrique” qu’il revendique pleinement.

Au nom du Conseil Municipal, et en mon nom, je présente à tous les Antibois et Antiboises, Juanais et Juanaises mes meilleurs vœux de santé et de bonheur ▶ “Antibes Juan-les-Pins est tellement une ▶ “Antibes est aussi une ville importante de part le rayonnement de son pour l’année 2009. ville des Alpes-Maritimes en ce qu’elle député-maire. À Paris, je mesure combien sa voix porte. Sur des sujets brille, en ce qu’elle attire, mais aussi en de société qui ont soulevé beaucoup de passion, c’est à Jean Leonetti ce qu’elle construit et innove...” que l’on fait appel pour apporter la voix de la sagesse et de l’équilibre.” Député-maire d’Antibes Juan-les-Pins

www.antibes-juanlespins.com • page 2

Francis Lamy, préfet des Alpes-Maritimes

Éric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes.


23/01/09

14:08

Page 4

INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

▶ Festival d’Art Sacré : Grandiose soirée d’ouverture La soirée d’ouverture du XVIIIe festival d’Art Sacré a constitué un événement exceptionnel. Au cœur d’une cathédrale entièrement restaurée, le public s’est laissé porter par le plaisir musical d’entendre la monumentale messe en si mineur de Jean Sébastien Bach exécutée par les chœurs et orchestre du Collegium Vocale de Schwäbisch-Gmünd. Un ensemble impressionnant d’une centaine d’exécutants sous la direction de Walter Johannes Beck. Les quatre solistes figurent parmi les grands spécialistes allemands de cette musique. Deux soirées grandioses qui resteront longtemps gravées dans les mémoires et le cœur des mélomanes antibois.

Des fêtes de feu et de glace

▶ ▶

À Antibes Juan-les-Pins, les animations des fêtes de fin d’année ont fait la joie des enfants avec les traditionnels manèges, le jardin de glace et la grande féerie des eaux. Les plus grands, aussi, en ont pris plein les yeux, avec de très beaux spectacles de rues mis en scène par la compagnie Transe Express et les personnages illuminés de Karnavires.

300 repas livrés, chaque jour, à domicile

Dans le cadre du maintien à domicile, le CCAS vient d’étendre son service de portage de repas. Désormais cinq véhicules spécifiquement équipés, au lieu de quatre, sont affectés aux tournées quotidiennes de distribution. Grâce à cet équipement supplémentaire, 300 livraisons en liaison froide sont effectuées chaque jour. Et cette réorganisation constitue un véritable appel d’air, car désormais, toutes les nouvelles demandes peuvent être satisfaites très rapidement.

75 820 Antibois au dernier recensement

Centre Local d’Information et de Coordination : 04 92 91 39 00.

C’est une tradition gourmande instaurée par les boulangers-pâtissiers. En début d’année, ils viennent symboliquement partager la galette avec le maire et les élus. Un moment de convivialité qui, cette fois, était orchestré par Philippe Dol, président du secteur d’Antibes du syndicat des boulangers. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur un métier difficile mais primordiale et porteuse d’un vrai lien social, notamment dans les quartiers.

Les vœux sucrés des boulangers…

Les 23 agents recenseurs de la ville ont commencé leur tournée qui se poursuivra jusqu’au 21 février. Au total, ils visiteront environ 4320 logements en fonction d’un programme de recensement établi par l’INSEE et qui concerne, chaque année, environ 8 % des foyers. Rappelons que tous les agents sont munis d’une carte tricolore et que l’anonymat des personnes sondées est la règle. Un bureau du recensement a été établi au 1er étage de la mairie annexe de la Fontonne (1, place Jean-Aude) où vous pouvez déposer votre questionnaire une fois rempli. Les chiffres du dernier recensement ont parlé le 1er janvier 2009 : ils établissent une population de 75 820 Antibois et Juanais au 1er juillet 2006.

▶ Mots d’ici ▶ “Les statistiques sur les conduites à risques dans le département des Alpes-Maritimes ne sont pas excellentes. Dans ce contexte, la ville d'Antibes Juan-les-Pins mène une politique particulièrement active notamment pour la lutte contre l'alcoolisme”. Le Dr Refait - inspecteur Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales - intervenant lors d’un colloque de prévention des conduites addictives chez les adolescents qui a réuni dans notre ville près de 200 acteurs des milieux médical et social. page 3 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

15:08

Page 5

Actualités

▶ Brèves ▶ Mieux vaut prévenir…

▶ Un Conseil de Développement pour réfléchir à l’avenir de la cité

… Partant de ce principe, le service démocratie de proximité organise des conférences de prévention autour du thème de la sécurité. Ces conférences peuvent se tenir dans le cadre des conseils de quartiers ou bien à la demande d’associations. La seule condition est de pouvoir réunir au moins une cinquantaine de personnes. Chaque fois, un film réalisé par la gendarmerie nationale est projeté au public et des conseils sont prodigués sur la conduite à tenir pour éviter de s’exposer aux risques de cambriolages et autres types d’agressions. À la fin de chaque séance une plaquette avec des conseils très utiles est remise aux participants. Le prochain thème évoqué sera “la rue et ses dangers”. ▶ Service de Démocratie de Proximité, 04 92 90 56 30 ou 33

▶ Juan : les étourneaux délogés

peine les Conseils de Quartiers se sont-ils mis au travail que déjà, une nouvelle instance de réflexion et de proposition vient de voir le jour. Il s’agit du Conseil de Développement, ou encore, pour les amateurs de raccourcis, du C2D. Cette strate supplémentaire de la démocratie de proximité s’inscrit dans le droit fil de la démarche entamée, dès 1996, avec la mise en place du service “Quartiers” et son numéro vert. Ainsi, derrière la diversité des instances, l’objectif, lui, reste le même. Impliquer la population, depuis les petits “détails” qui contribuent à améliorer la qualité de vie au cœur des quartiers, jusqu’aux grands projets structurants pour l’avenir de la ville.

À

partagée sur l’avenir de la commune. Son unique moteur ? Le développement harmonieux d’Antibes Juan-les-Pins, au-delà de tout esprit partisan. Instauré par le maire à l’issue d’une réflexion menée avec le groupe Élan (1), ce nouveau conseil émettra des avis motivés sur tous les grands dossiers communaux. On attend aussi de lui, des propositions constructives sur le projet de ville. Concrètement, il livrera une opinion éclairée, sur tous les problèmes d’intérêt général qui vont au-delà du “périmètre” des quartiers. C’est le cas par exemple, des dossiers sur l’habitat, l’animation de la ville ou encore le stationnement…

Pourquoi un Conseil de Développement ? Comment ça va fonctionner ?

Dans l’esprit, le Conseil de Développement est, au même titre que les Conseils de Quartiers, un lieu d’échange et de réflexion www.antibes-juanlespins.com • page 4

Le Conseil de Développement sera composé de représentants - tous béné-

voles - des milieux, économiques, culturels, sociaux et associatifs et de personnes issues de la société civile réparties dans des collèges spécialisés. Ces collèges sont au nombre de quatre et auront à leur tête un président choisi pour ses compétences à mobiliser les membres du Conseil. Au total, une quarantaine de conseillers représenteront l’ensemble des quatre collèges et se répartiront dans les différents groupes de travail. À savoir, l’économie, l’emploi et la formation ; le patrimoine, l’environnement et l’Aménagement du territoire ; enfin, les déplacements, le logement et la proximité. (1)

Groupement des associations pour l’environnement et la qualité de la vie sur Antibes.

Comme chaque année novembre venu, des hordes d’étourneaux ont fait escale à Juan-les-Pins dans leur migration vers le sud, élisant demeure dans les arbres de la Pinède. Si on ne peut qu’admirer leurs gracieuses arabesques dans le ciel, il en est autrement de leurs déjections qui parsèment joliment voitures et trottoirs, provoquant ainsi odeurs nauséabondes et glissades des piétons. Leur chorale étourdissante ne fait que s’ajouter à ces nuisances, c’est pourquoi à la mi-décembre, et pour la sixième année consécutive, la Ville d’Antibes a décidé d’employer les grands moyens pour les déloger de leur dortoir, à savoir l’effarouchement acoustique ! Le principe est aussi simple qu’efficace, tout en étant inoffensif pour les oiseaux. Des tirs de petites fusées crépitantes sont lancés à intervalles réguliers le matin avant l’aube afin de les déranger dans leur sommeil, à la nuit tombante pour les empêcher de se poser, ou le soir lorsqu’ils s’endorment. Au bout de quelques jours, les étourneaux stressés par ces perturbations sonores s’envolent vers d’autres cieux chercher un nouveau perchoir…


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:08

Page 6

▶ L’Office de Tourisme décroche 4 étoiles pour la qualité de son accueil ▶

En janvier 2008, l’Office de Tourisme avait déjà obtenu la marque “Qualité Tourisme” du ministère du tourisme. Il s’est également vu octroyer 3 labels tourisme et handicap sur 4.

255 630 C’est le nombre de visiteurs accueillis à l’Office de Tourisme en 2008. 43 062 demandes par téléphone et 7643 e-mails.

n obtenant une classification 4 étoiles, l’Office de Tourisme d’Antibes Juan-les-Pins s’est hissé au firmament de son art. L’art du savoir “accueillir et renseigner” les visiteurs, qui suppose un grand professionnalisme et une rigueur de chaque instant.

E

Le plus exigeant des critères à remplir était d’offrir une ouverture 7 jours sur 7, tout au long de l’année. L’Office l’a fait et parallèlement, d’autres services ont été développés comme nous l’explique Patricia Jeanclos, responsable de l’accueil : “nos

huit conseillères en séjour sont capables de renseigner les visiteurs en sept langues. Nous avons également mis en place un nouveau service, très apprécié, la réservation hôtelière au comptoir. Pour cela, nous travaillons en étroite relation avec le syndicat des hôteliers afin d’être capable de renseigner, en temps réel, nos visiteurs sur les disponibilités de chaque structure hôtelière de la ville”. Et lorsque le soir, l’Office ferme ses portes, ces données sont réactualisées une dernière fois pour être affichées à l’entrée à l’attention des visiteurs tardifs.

Enfin, l’Office étant de plus en plus sollicité par e-mail, il s’est engagé à répondre à tous les courriers électroniques sous 24 heures. C’est en multipliant les initiatives de ce genre que l’Office de Tourisme d’Antibes Juan-les-Pins a gagné ses galons pour une durée de 5 ans. Pour conserver ces étoiles très convoitées, les responsables songent d’ores et déjà à de nouveaux services. Parmi ces projets, on envisage la mise en service d’ici deux ans d’une centrale de réservation autonome.

▶ Thuret élevé au rang de “jardin remarquable” Depuis peu, le jardin de la villa Thuret a fait son entrée dans le club très fermé des deux cents “Jardins remarquables”. Un label du ministère de la culture concédé avec parcimonie aux jardins, ouverts au public. Pour l’obtenir, les parcs doivent se distinguer par la mise en scène de leur espace, leur intégration harmonieuse dans un site et leur intérêt botanique, voire, historique.

Cap d’Antibes : une nature domestiquée dont le foisonnement végétal est dominé par les pins. Vue du ciel, la pinède de la Villa Thuret est parfaitement repérable dans le paysage par sa structure et sa densité. Le regard averti du botaniste perçoit ensuite la répartition des espèces d’arbres en cercles concentriques : des témoins de fructueux échanges avec les propriétés voisines, tels que le Jubaea chilensis ou certaines espèces rares de cyprès, par exemple”.

Autant de qualités dont le parc Thuret, jardin botanique où les collections sont des végétaux exotiques adaptés au climat méditerranéen, peut se vanter. Mais la mieux placée pour en parler, reste son conservateur, Catherine Ducatillion, ingénieur botaniste à l’INRA : “En effet, c’est un jardin botanique dans lequel les collections sont des arbres et des arbustes ; ce qui lui confère aussi la qualité d’arboretum. Souvent malmenés en milieu urbain, ils ont le grand tort de ne pas vivre à notre échelle d’espace et de temps ! Prenez l’Eucalyptus dorrigoensis par exemple, arbre emblématique du jardin avec son superbe tronc blanc et ses 38 mètres de haut. Il est arrivé sous la forme d’une graine minuscule. Avec ses 3,5 ha, le jardin de la villa Thuret est à l’échelle des propriétés du

De mai à septembre, un point d’information s’installe à la gare SNCF. Cette année, il a permis de renseigner 13 000 personnes. En 2009, cette opération sera renouvelée et un deuxième point sera implanté à Marineland.

Les demandes qui reviennent le plus souvent concernent le musée Picasso ; Mais l’Office de Tourisme doit également être capable de renseigner ses visiteurs sur les principales manifestations qui se déroulent dans le département, en France et en Europe…

Des perles rares… Parmi elles, l’appel d’un monsieur cet été qui avait du mal à faire ses réservations par Internet pour le festival de jazz. Par téléphone, l’hôtesse se propose de l’aider et s’aperçoit que le client n’est pas sur la bonne page du site. “Fermez votre fenêtre” conseille-t-elle aimablement. Le correspondant choqué : “ma fenêtre est toujours fermée mademoiselle, car ma climatisation fonctionne…” Autrefois, un recueil des perles était tenu. Un nouvel exemplaire devrait être ouvert…

Rappelons que le jardin Thuret est largement ouvert au public. Sa visite individuelle est libre et gratuite en semaine. Le jardin accueille aussi le public lors d’animations culturelles telles que le “Rendezvous au jardin” en juin et les “Journées du patrimoine” en septembre. ▶ Contact : 04 97 21 25 00

page 5 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:08

Page 7

Aménagements

▶ En septembre, 200 écoliers prendront le chemin de la nouvelle école du Cap

es intempéries de l’automne n’ont pas eu de conséquences sur la construction de la nouvelle école du Cap. Le chantier a trouvé son rythme de croisière. Et l’on devine déjà son allure. Celle d’un grand navire de 1500 mètres carrés, laissant percer le jour par une alternance de grandes baies et de petits hublots. À ce rythme, tout sera terminé au printemps et les deux cents petits écoliers de maternelle

L

et d’élémentaire pourront se l’approprier dès la rentrée de septembre. Ici, le défi architectural était double. D’une part, l’implantation de la construction sur un site exceptionnel et protégé. De l’autre, l’intégration de la “vieille école” en tant que bâtisse typique des constructions du Cap. Le lien entre les deux époques se fait par une passerelle en tubes. Au final, le mariage est heureux et respecte l’esprit du lieu.

À l’étage, les “grands” des classes élémentaires seront répartis dans cinq classes. Sans omettre une salle banalisée pouvant accueillir une classe supplémentaire. La nouvelle école a aussi vocation à recevoir la cinquantaine d’enfants de 3 à 12 ans du centre de loisirs.

3 maternelles et 5 classes élémentaires

Dans ce bâtiment principal, des brise-soleil et un système de double flux permettront de rafraîchir les classes au retour des beaux jours. Les normes d’accessibilité, elles, sont respectées avec une rampe extérieure et un ascenseur pour rejoindre l’étage. La restauration scolaire sera assurée dans un bâtiment indépendant, doté d’une cuisine et répondant aux normes d’acoustiques pour éviter l’effet “bruit de cantine”.

Au rez-de-chaussée, seront accueillis les élèves des trois classes de maternelle. Une grande salle polyvalente est aussi là pour des activités communes.

Et la vieille école vous demandez-vous ? Elle accueillera la bibliothèque, les salles d’informatique et d’audiovisuel et les logements de fonction. Le montant de l’ensemble de ces travaux est estimé à 3,6 millions d’euros.

▶ “Le Clos d’Azur” : du logement social avec vue mer… En visitant le “Clos d’Azur”, dernière réalisation en matière de logements sociaux de la société Érilia, on mesure le long chemin parcouru en matière d’habitat social. De l’extérieur, rien ne distingue ce petit ensemble coquet de 3 étages des résidences privées qui l’entourent dans le quartier des Âmes du Purgatoire. Les 32 logements, destinés à la location, ont tous de belles superficies (44 m2 en moyenne pour les T2 et 73 m2 pour les T4) et des finitions dignes de constructions privées. Excellentes isolations thermiques et acoustiques, des loggias pour tous les appartements, accès au parking en sous-sol par ascenseur… La construction a d’ailleurs reçu le label HQE (Haute Qualité Environnementale) trois étoiles. “Un 2 pièces pour 380 euros par mois” C’est en poursuivant la visite que le “plus” de cette résidence modèle saute aux yeux. Les locataires ont www.antibes-juanlespins.com • page 6

député-maire et président de la Communauté d’Agglomération. À titre d’exemple, le loyer d’un T4 de 73 m2 s’élève lui à 620 euros, dans un quartier résidentiel et proche de toutes les commodités, commerces, écoles, transports en commun… En privilégiant la mixité sociale et l’implantation de bâtiments à taille humaine, la CASA et la Ville d’Antibes Juan-les-Pins ont réussi le pari de gommer l’image négative qui collait autrefois à l’habitat social. une vue imprenable sur le golfe de Cannes et les îles de Lérins… “Mais au-delà du caractère exemplaire de cette nouvelle opération de construction de logements sociaux, ce qui est remarquable, c’est qu’ici, un deux-pièces neuf se loue 380 euros par mois” soulignait Jean Leonetti

Pour mener à bien cette opération de 4 844 000 d’euros financée en prêt locatif social, la CASA a versé une subvention de 580 000 euros. En contrepartie, la moitié des logements sont affectés à son contingent de logements sociaux. Ils ont été attribués lors d’une commission qui s’est tenue en juillet 2008 et les premiers locataires, heureux, se sont installés dès janvier.


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:08

Page 8

Association

▶ Télex

▶ Trouver son poisson ou sa tortue…

7e salon azuréen de l’aquariophilie et terrariophilie

▶ INSEE L’INSEE effectue jusqu’au 14 avril prochain une enquête auprès des Antibois. Ce sondage, ayant pour thématique l’emploi, permettra de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage, ne travaillent pas ou sont retraitées. C’est également une source d’information très importante sur l’évolution des conditions de travail, des parcours professionnels et de la formation des personnes de 15 ans et plus. Les ménages concernés par cette enquête recevront une lettre explicative comportant le nom de l’enquêteur. Celui-ci devra être muni impérativement d’une carte officielle l’accréditant.

nvie de vous laisser tenter par l’atmosphère apaisante d’un aquarium où déambulent des poissons aux manteaux irisés ?

E

Rendez-vous au 7e salon azuréen de l’aquariophile et de la terrariophilie consacré aux animaux en tous genres qui peuplent nos bassins, aquariums et autres terrariums. Là, vous pourrez admirer de nombreux spécimen mais aussi trouver le matériel (plantes, nourritures, ouvrages spécialisés, etc.…) pour vous lancer dans l’acquisition d’un aquarium et de tout ce qui va avec. Créé par les passionnés de l’association “Aquario-passion”, ce salon propose en plus de ses stands, des conférences et des vidéos, ainsi qu’une bourse aux poissons d’eau douce, où des éleveurs amateurs viennent vendre et échanger vertébrés

aquatiques (avec contrôle sanitaire) et matériel d’occasion. Passionnés d’insectes ou de reptiles auront également leur part, avec là aussi matériel, ouvrages, nourriture et petites bébêtes. Entre 3000 et 5000 professionnels et amateurs se mélangent ainsi le temps d’un week-end, dans les allées de la seule

manifestation consacrée à ce domaine dans la région. ▶ Entrée libre Chapiteau du Palais des congrès de Juan-les-Pins, le samedi 21 et dimanche 22 février, de 10h à 18h. Tél. 04 93 33 50 53 (entre 18h30 et 21h)/04 92 90 53 30 www.aquario-passion.com

▶ Chiens guides d’aveugles En France, il y aurait 1 700 000 déficients visuels dont 61 000 aveugles complets et 146 000 malvoyants profonds. Ces hommes et ces femmes, de tous les âges, tentent chaque jour une réinsertion sociale car leur handicap les coupe de la vie citadine. Chaque pas à l’extérieur est une prise de risque et l’usage de la canne reste limité. Aujourd’hui, grâce au chien guide, le non-voyant devient autonome et s’accorde quelques moments de liberté. Chaque année, l’association “Les Chiens Guides d’Aveugles de Provence Côte d’Azur” parvient à remettre entre 12 et 15 chiens guides, gratuitement, à tous ceux qui en font la demande et qui sont jugés aptes à utiliser leurs services. Reconnue d’utilité publique depuis 1981, l’association “Les Chiens Guides d’Aveugles de Provence Côte d’Azur”, est affiliée à la Fédération Française des Associations et écoles de chiens guides d’aveugles (FFAC). Leurs actions ne sont possibles sans la générosité de tous.

▶ Banque alimentaire :

17 tonnes de denrées collectées sur notre ville

Avec 150 tonnes de denrées récoltées lors de la dernière collecte nationale de la Banque Alimentaire, tous les records de générosité ont été battus dans le département. Sur la seule commune d’Antibes Juan-les-Pins, ce sont plus de 17 tonnes de denrées qui ont été offertes par les clients des 3 magasins participant à l’opération, à comparer aux 11 tonnes récoltées en 2007. Ces dons viennent s’ajouter aux 6 tonnes déjà offertes lors de la collecte du printemps 2008. Pour ce magnifique élan de générosité, la Banque Alimen-

pour son soutien constant aux efforts de la Banque Alimentaire et de ses associations partenaires. Cette collecte est un apport essentiel pour le fonctionnement de la Banque Alimentaire et des associations partenaires.

taire tient à remercier les Antiboises, les Antibois, les Juanaises et les Juanais qui, malgré la crise et les difficultés économiques actuelles, ont pris sur leur budget pour offrir dans les magasins de leur commune ces 17 tonnes de nour-

riture, l’équivalent de 34 000 repas. Enfin, la municipalité d’Antibes Juan-les-Pins est saluée pour l’importance qu’elle attache à l’aide aux plus défavorisés, et en particulier

Ainsi, pour la seule commune d’Antibes Juan-les-Pins, ce sont près de 60 tonnes de nourriture, soit 120 000 repas qui sont distribués annuellement par les 6 associations partenaires de la Banque Alimentaire. ▶ ba060.communication@ banquealimentaire.org ou au 04 92 27 93 00

▶ Solidarité Nouvelle Face au Chômage :

un réseau d’entraide pour les demandeurs d’emploi

“Cette aide peut prendre la forme d’un soutien psychologique ou de conseils pratiques pour aider à rédiger un CV, donner des astuces pour décrocher un entretien… L’accompagnement est multiple et adapté à la personne” précise Jacqueline Redon, retraitée des services des Ressources Humaines, domaine dont elle connaît toutes les ficelles.

La perte ou la recherche d’un emploi est souvent un cap difficile. Parmi les multiples aides proposées par le Pôle Emploi (Assedic et ANPE) il existe à Antibes Juan-les-Pins une antenne de l’association nationale “Solidarité Nouvelle Face au Chômage” qui propose aide et accompagnement. Représentée par Jacqueline Redon, l’association propose modestement depuis 2005 d’accompagner les personnes à la recherche d’un emploi dans leurs diverses démarches.

▶ La Sama vous renseigne en ligne Dans un précédent numéro d’Infoville, nous vous présentions l’association SAMA qui propose aide et conseils, aux personnes alcooliques. Pour compléter son action d’information, cette association vient de s’enrichir d’un site internet : www.sama-association.com

Depuis cette date, plus d’une douzaine de personnes ont bénéficié de l’accompagnement de Solidarité Nouvelle Face au Chômage. C’est d’ailleurs cette très grande expérience qui fait toute sa légitimité pour aider les autres dans leurs démarches. Une aide qui ne déborde pas sur les attributions des acteurs institutionnels. Bien au contraire l’action de Solidarité Nouvelle Face au Chômage est totalement complémentaire et gratuite. ▶ Jacqueline Redon, 06 70 29 91 47

15 rue Michelet 06100 Nice Tél 04 92 07 18 18 info@chiensguides.org www.chiensguides.org

▶ Concerts FASOLLA Palais des Congrès à 15h. Dimanche 1er mars, représentation des chants des étoiles par Rose Baby Folie’s. ▶

04.93.95.20.28, 06.16.53.19.59 http://fasolla06lbernard.neuf.fr http://fasolla06.lbernard.free.fr

page 7 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 9

Grand angle

▶ Lorsque la Ville vient de votre pouvoir d’achat

En période de crise, certaines dépenses du quotidien semblent peser encore plus lourd sur les budgets des familles. Pour faire face à un épisode financier difficile, la Ville d’Antibes Juan-les-Pins propose un éventail de mesures en faveur des plus démunis. Ces aides municipales ont vocation à assister les gens ponctuellement et à faire face aux accidents de la vie. Et lorsque le pouvoir d’achat est en berne, ces mesures peuvent même rimer avec “bons plans” pour de jeunes consommateurs à l’affût des tarifs les plus bas. Au quotidien, pour des personnes âgées, l’accès gratuit à la culture ou aux transports peut aussi devenir l’ultime lien social, pour rester ancré dans la vie. Pour les actifs, une assurance de voiture impayée, un loyer en retard, ne doivent pas constituer des freins à un projet de réinsertion. Aussi, la liste des aides que nous vous proposons n’a pas la prétention d’être exhaustive, mais plutôt révélatrice des “coups de pouce” donnés en faveur de votre pouvoir d’achat, à chaque étape de votre vie…

▶ Cantines scolaires,

le repas à 0,75 euro pour les familles les plus modestes

’info est encore toute fraîche. Depuis le 1er janvier, les aides en faveur de la restauration scolaire ont été revues à la hausse, notamment pour les familles les plus modestes. Le montant de l’aide jusque-là plafonné à 35 % de la facture a été réajusté. Il est maintenant fonction des difficultés financières rencontrées par les bénéficiaires. Ainsi, la prise en charge par la commune peut aller jusqu’à 75 % du prix. Ce qui pour les familles les plus modestes met le repas à 0,75 euro.

L

In fine, cette réévaluation du quotient de l’aide à la restauration scolaire devrait représenter 80 000 euros supplémentaires à la charge de la Ville. L’objectif est clair : tous les enfants d’Antibes Juan-les-Pins, - y compris ceux dont les parents n’ont pas les moyens de régler la facture - doivent pouvoir déjeuner dans les cantines scolaires de la ville. Et pour les familles qui ne parviennent plus à faire face, il est conseillé de contacter le guichet unique qui vous aidera à entreprendre des démarches. www.antibes-juanlespins.com • page 8


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 10

▶ Médiathèque :

la culture pour zéro euro & déjà 28 000 abonnés !

à la rescousse

À la médiathèque, l’inscription est gratuite pour tous les usagers. Internet, le courrier électronique et la participation aux activités culturelles le sont également. Les jeunes, individuellement ou en groupe, peuvent venir consulter sur place tous les documents - ou accès en ligne - sans être inscrits. Tous les ouvrages nécessaires dans le cadre d’une recherche (emploi,…), ou d’études sont à la disposition des usagers. La médiathèque est également prête à acquérir des documents qui feraient défaut à ses abonnés.

▶ Transport :

la gratuité pour ceux qui en ont le plus besoin

Antibes et sur Envibus, réseau de transport public de la CASA, le transport est gratuit pour tous ceux qui en ont le plus besoin. C’est le cas pour les gens de plus de 60 ans - non imposables - avec le Pass CCAS. Les écoliers de maternelle et primaire circulent, eux aussi, gratuitement grâce au Pass école.

À

▶ Médiathèque 04 92 19 75 80

▶ Jusqu’à 2400 euros par an pour faire garder vos enfants

Pour les autres, des tarifs adaptés sont calculés pour les revenus les plus modestes. Comme, par exemple, un abonnement mensuel à 100 euros pour les moins de 26 ans et les plus de 60 ans. Pour les familles, de 2 à 5 personnes, il existe un Pass journée à 5 euros. Mais surtout, Envibus a été le premier réseau du département à instaurer le ticket à 1 euro - valable pendant trois heures - pour tous les usagers et les personnes à mobilité réduite. Et comme la ville considère le transport

comme une priorité, des lignes de bus gratuites - la ligne 100 et 4 navettes - ont été mises en place. Conséquence directe de ces mesures d’allégement, la fréquentation du réseau est

en forte hausse puisque l’on est passé de 3,5 à 7,6 millions d’usagers en quatre ans. ▶ Infos Envibus : 04 89 87 72 00 www.envibus.fr

L’ACMA - l’Aide au Choix du Mode d’Accueil - est une aide financière versée par la commune aux parents d’enfants de moins de trois ans, qui font le choix d’employer une assistante maternelle professionnelle. Depuis le 1er janvier, les plafonds de cette aide ont été revus à la hausse. Ainsi, les familles en difficulté peuvent obtenir jusqu’à 200 euros mensuels, soit 2400 euros par an. ▶ Direction de la Petite Enfance, 04 92 90 53 60

▶ Une ristourne EDF pour les familles nombreuses

▶ Devenir propriétaire

grâce à des programmes immobiliers abordables

La CASA et Ville d’Antibes Juan-les-Pins ont fait du logement leur priorité en soutenant des programmes immobiliers pour favoriser l’accession à la propriété des classes moyennes. La dernière opération du genre baptisée “608 route de Grasse” en est la parfaite illustration. Situé face au collège Bertonne, ce vaste chantier est consacré à la construction de 140 logements neufs dont la moitié réservée à l’accession pour les actifs. Les autres appartements seront attribués dans le cadre de la location conventionnée. Une répartition qui permet aussi de favoriser la mixité sociale.

Les logements destinés à la vente auront un prix compris entre 2400 et 3500 euros le mètre carré. C’est en moyenne, entre 2000 et 2500 euros en dessous des prix du marché libre. En contrepartie, les propriétaires, en majorité des primo-accédants, ne pourront pas revendre leur logement avant un délai de 15 ans et devront automatiquement s’adresser en priorité au bailleur. L’attribution des logements réservés au contingent CASA se fera dans le respect des règles de transparence. Livraison prévue des logements en 2012. Mais il est important de préciser que le

“608 route de Grasse” n’est pas une opération isolée. Le parc de l'Estagnol ancien terrain TDF - est un programme de 213 logements en cours de réalisation qui répond aux mêmes exigences. Là, précisément, la répartition des logements est prévue comme suit : 104 logements en locatif conventionné ; 34 appartements, du 2 au 5 pièces, réservés à l’accession sociale avec un prix moyen de 2965 €/m2 habitable avec 2 stationnements compris ; et 75 logements en location encadrée, avec des loyers 20 % en deçà du prix du marché. ▶ Une construction “économique” Le projet du 608 route de Grasse va au-delà des normes imposées en matière d’économie d’énergie. Ainsi, en 2012, la norme de consommation sera de 40 kw/h au mètre carré. Le projet lui prévoit une consommation de 37 kw/h à laquelle il faudra encore déduire 10 kw/h grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques et à la revente d’énergie.

Une allocation forfaitaire annuelle de 60 euros par enfant à charge sur proposition de la Ligue des Familles Nombreuses est accordée sous forme de chèque énergie à condition de ne pas être soumis à l’impôt sur le revenu. En 2007, cette aide a représenté 21 540 euros.

▶ Le Microcrédit personnel, un “coup de pouce” pour les moments difficiles En pleine crise financière, Antibes Juan-les-Pins a été la première ville du département à proposer le recours à un système de microcrédit personnel. Ce prêt bancaire s’adresse aux personnes avec de faibles revenus. L’objectif est de leur donner un “coup de pouce” pour se refaire une place dans la société. Cela peut aller du financement d’un permis de conduire, à l’achat d’une paire de lunettes en passant par le paiement d’un loyer… Le montant du crédit va de 300 à 3000 euros avec un taux d’intérêt fixe de 3,59 euros. Durée de remboursement : de 6 à 48 mois. ▶ CCAS, 04 92 91 10 00

page 9 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

15:08

Page 11

Grand angle

▶ Les anciens soutenus dans les moments difficiles On l’appelle l’allocation colis. Cette aide du Centre Communal d’Action Sociale est versée aux personnes âgées de plus de 60 ans et non imposables. En 2008, on a dénombré 903 bénéficiaires. Cette aide comporte : ▶ une allocation bimestrielle de 31 euros. ▶ Un colis festif livré pour les fêtes de Pâques, du 14 juillet, du 11 novembre et de Noël. Au-delà du panier remis, c’est aussi l’occasion d’une visite à domicile. ▶ En période hivernale, les anciens reçoivent également une allocation chauffage de 60 euros versée deux fois par an. ▶ Un bon de 22 euros pour l’achat d’une paire de chaussures - autrefois appelée l’aide aux pantoufles - leur est également remis. En 2007, l’allocation colis a représenté 303 410 euros. Pour la petite histoire, L’allocation colis à Antibes remonte à 1939. Et au 14 juillet de cette année-là, plus précisément. Devant le nombre crois-

sant de personnes en difficulté, la commune avait alors institué une “aide aux indigents” dont le montant été alors de 50 F. Puis, pour la petite histoire, au Noël 1952, cette somme s’était transformée en une aide en nature avec 500 grammes de biscuits secs et deux tablettes de chocolat. Besoin de changer d’air ? Quand l’heure de la retraite sonne, on a enfin le temps de voyager. Les personnes âgées non imposables pouvaient bénéficier d’une prise en charge de leur séjour en villages vacances à hauteur de 50 %.

Et de sortir… Plus d’excuse pour sortir de chez soi. À condition de penser au Pass Azur qui sur simple présentation permet une réduction à la piscine municipale et dans les deux théâtres de la ville Antibéa Comédie et La Marguerite.

Désormais la Ville apporte un complément d’aide qui permet au bénéficiaire de ne supporter, plus que, 20 % du montant du séjour. Alors bonnes vacances…

À

Par ailleurs, des tarifs réduits ou demi-tarifs sont accordés aux étudiants, aux personnes de plus de 65 ans et aux familles nombreuses. Et les musées sont complètement gratuits pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RMI, du minimum vieillesse et les handicapés avec leurs accompagnateurs.

“je profite à fond de ma carte lol”

portes ouvertes du 3 au 8 février une fois que l’on s’est acquitté de son droit d’entrée de 6 euros.

Jenifer 19 ans

▶ CCAS, 04 92 91 10 00

▶ Musée Picasso : Antibes Juan-les-Pins, il en coûte généralement 3 euros pour visiter l’un des cinq musées municipaux (Fort Carré, Archéologie, Peynet, Napoléonien et musée de la Tour). Une formule intéressante permet d’ailleurs d’en faire le tour - musée Picasso compris en sept jours grâce à un “billet combiné” qui revient à 10 euros. À Picasso, les visites commentées sur rendez-vous sont gratuites

▶ Jeunes et fauchés ?

Si vous n’entrez dans aucune de ces catégories, sachez que tous les publics sont accueillis gratuitement au musée Picasso deux semaines par an : la première en novembre et cette année, du mardi 3 au dimanche 8 février. À noter enfin, l’accès aux conférences des “lundis de Picasso” et du musée d’Archéologie est libre.

▶ 04 92 90 56 70

Mon truc, c’est surtout le cinéma et le théâtre. Avec les réductions qu’offre cette carte, je me fais une toile au moins une fois par mois. Mon dernier ciné ? “Madagascar” et je me suis beaucoup amusée, je suis fan de dessins animés. Avec lol, je vais aussi régulièrement au théâtre et quand Antibéa propose Hamlet, je me précipite… Jenifer est une jolie jeune femme de 19 ans. Son œil pétillant de malice en dit long sur sa détermination à

profiter de la vie et de ses cadeaux. Inscrite en BTS d’assistante de manager au lycée Audiberti, cette jeune antiboise a aussi le sens de l’engagement. Elle est membre de plusieurs associations et, entre autres, secrétaire des “Donneurs de sang”. Et le sport ? “J’ai aussi testé le baptême de plongée avec cette carte”. Bilan ? “J’ai adoré et j’ai bien l’intention de m’inscrire dans un club”.

▶ 1300 jeunes ont déjà leur carte • La carte lol16/25 est gratuite. Elle offre aux jeunes des réductions, voire, la gratuité dans tous les domaines de la culture, du sport et des loisirs sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis. • Elle propose, entre autres, des tarifs ultra-réduits dans la majeure partie des cinémas, des piscines et des parcs d’attractions et de nombreux musées. • Des journées ski et accrobranches gratuites, des baptêmes plongée, voile, ski nautique à tarifs préférentiels et aussi des invitations au théâtre, concerts. À ce jour, plus de 1 300 jeunes sont titulaires de cette carte jeune. Pour l’obtenir, il suffit de résider, d’avoir un parent résidant, d’étudier, d’être en formation ou de travailler sur l’une des 16 communes de la CASA.

▶ www.lol1625.fr, infos@lol1625.fr ou 04 89 87 71 33 ▶ Lol évén’ment Prochaine sortie : le mercredi 11 mars au Parc aventure Canyon Forest d’accrobranche. 40 entrées gratuites pour passer 3 heures dans les arbres… ▶ Réservation au 04 89 87 71 30 www.antibes-juanlespins.com • page 10


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 12

▶ Passe ton bac d’abord…

▶ Un suivi gratuit pour faire ses devoirs après l’école 16 h 45, cartable au dos, Sami, 7 ans, essoufflé, grimpe quatre à quatre les marches de l’escalier de la médiathèque.

Ses camarades sont déjà installés. Livres et cahiers ouverts, ils entament sous l’œil attentif de Marie-Paule, Kathelyn et Joëlle, les trois accompagnatrices scolaires leurs devoirs de classe pour le lendemain. À Antibes Juan-lesPins, l’accompagnement scolaire, pour les élèves du cours préparatoire au collège, est un service entièrement gratuit. Il suffit de s’inscrire dans le point d’accueil le plus proche de chez vous : médiathèque, Laval, Pont Dulys, Croix Rouge, St-Claude, Fontonne et Semboules. Les enfants sont reçus, après l’école, de 16h30 à 18h, en dehors des vacances scolaires. À la médiathèque, trois accompagnatrices scolaires sont

là pour les suivre. Parmi elles, MariePaule “Si vous saviez comme c’est gratifiant d’aider un enfant à faire ses devoirs et de le sentir progresser et prendre confiance en lui… En plus, l’accueil ici est formidable. On met à notre disposition dictionnaires, livres, ordinateurs…”.

Vous avez obtenu votre bac et vous décidez de poursuivre vos études ? Bonne nouvelle, la Ville peut vous accompagner en vous octroyant une bourse municipale. Pour obtenir cette aide destinée aux jeunes bacheliers, il faut habiter la commune et en faire la demande avant le 15 décembre 2009. Le montant est fonction du revenu d’imposition. En 2008, 44 bourses ont été accordées avec des montants allant de 420 à 480 euros. Si vous poursuivez votre cursus, sachez que cette aide municipale peut être obtenue plusieurs années de suite.

▶ 04 92 90 52 48 Le doigt posé sur le livre de lecture de Sami, l’accompagnatrice scolaire s’interrompt et reprend avec lui, la lecture des nouvelles syllabes apprises, en classe, le jour même. C’est le cas de Mansoura, la maman de Sami, très fière des progrès de son fils. Au-delà de l’accompagnement scolaire, c’est un vrai lien social qui se tisse là, soir après soir. Un lien entre les générations qui n’a pas de prix. Pour développer son réseau de bénévoles, la Direction Jeunesse Loisirs cherche des personnes disponibles, comme des enseignants à la retraite.

▶ Une carte pass’aj : La carte pass'aj donne accès aux Maisons de Jeunes de Quartiers et aux sorties organisées par les animateurs dans les MJQ, ainsi que les ateliers Break Dance (MJQ Semboules, les jeudis de 18h30 à 20h30 et les samedis de 14h à 16h) et jeux de rôles (MJQ Semboules, 1er et 2è samedis du mois, de 8h à 12h30 et 3e et 4e samedis du mois de 14h à 18h30). Tarif 8 euros.

▶ Guichet unique

04 92 90 52 90

▶ Direction Jeunesse Loisirs

▶ Des classes pour changer

04 92 90 52 35

d’air

▶ Sport : favoriser la pratique pour tous La contribution de la Ville pour le maintien du pouvoir d’achat des Antibois peut s’illustrer dans le cadre de sa politique sportive par le soutien qu’elle apporte aux associations sportives. En effet, donner “les moyens” aux associations leur permet d’une part de fournir des prestations de qualité, notamment par la mise à disposition d’équipements et de matériels. D’autre part, par le versement

de subventions, les associations peuvent “vendre” leurs prestations à leurs membres à un coût amoindri. D’ailleurs, les conventions passées entre la ville et les associations subventionnées contiennent une mention spéciale, puisqu’il est demandé aux associations de favoriser la pratique au “plus grand nombre”, notamment en terme de formation auprès des plus jeunes…

La pratique dans un club apparaît donc comme peu chère, rapportée à l’heure, et pour le Centre Nautique d’Antibes (CNA) par exemple, cela reviendra à : 250/(5x36)=1,66€/h, soit par heure de pratique, encadrée par du personnel qualifié et dans un environnement sécurisé. Et pour les amateurs de course à pieds, rappelons que l’accès aux installations sportives est ouvert à tous.

Chaque année, la Ville participe au financement des classes de découverte. Pour 2009, une somme de 60 000 euros a été votée afin d’aider au financement des séjours de 700 petits écoliers antibois qui partiront, à moindre frais, avec leur enseignant, changer d’air à la montagne ou à la campagne…

▶ Et ma santé ? À savoir : les 3e et 4e rappels de DTP pour les enfants âgés de 11 à 13 ans et de 16 à 18 ans sont assurés gratuitement par les médecins de santé scolaire, à partir du fichier vaccinal municipal.

▶ Et bientôt… Pour 2009, la Ville d’Antibes Juanles-Pins réfléchit à la mise en place d’un jury “juniors et jeunes méritants” destiné à encourager les initiatives individuelles ou collectives, présentées par des jeunes antibois de 8 à 25 ans, dans les domaines artistique, culturel, social, citoyen, humanitaire, sportif, préventif et de la création d’entreprise… Les projets retenus recevront une aide municipale pouvant aller jusqu’à 750 euros… page 11 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 13

Dans les vestiaires

▶ Les quartiers s’affrontent

▶ Échos sportifs

dans un tournoi “fair-play”

▶ Le club de tennis de table handisport, un bel exemple de persévérance Notre commune compte parmi ses nombreuses associations sportives, un club de tennis de table pour les personnes à mobilité réduite, emmené par un responsable enthousiaste en la personne de Georges-Emmanuel Moutiez et sous le coaching de l’entraîneur Lucian Taut. Rencontre avec Georges-Emannuel Moutiez, responsable du club. Quels sont vos résultats actuellement ?

Rendez-vous le mercredi 4 mars à la salle Saint-Claude La Direction Jeunesse-Loisirs de la Ville d’Antibes Juan-les-Pins organise le mercredi 4 mars, salle Saint-Claude, de 9h30 à 17h, la deuxième édition du tournoi de “futsal”. Cette discipline, très prisée des jeunes, est un match de football aménagé : il se joue en salle avec un effectif réduit et un ballon en mousse. Ce sport permet des actions rapides et parfois spectaculaires. L’objectif des organisateurs de ce rendez-vous est double : regrouper des jeunes autour d’une com-

pétition conviviale et développer le fair-play dans le sport. Fort du succès de l’édition précédente et de l’affluence des équipes représentant les différents quartiers de la commune, cette deuxième édition du tournoi devrait faire le plein ! Cette année, il est ouvert à 16 équipes de 6 participants (5 joueurs + 1 remplaçant), de 12 à 15 ans. Une remise des trophées aux vainqueurs et à l’équipe la plus “fair-play” clôtura cette sympathique journée sportive.

▶ 04 92 90 52 35

▶ Le club de badminton au volant de son avenir

Calendrier chargé pour le club de Badminton qui va accueillir les Interclubs Régionaux et le Grand Prix Jeunes. Deux compétitions majeures qui seront disputées, salle de la Fontonne, les 8 et 15 février. Évoluant actuellement dans deux catégories différentes, le club antibois aborde les Interclubs avec sérénité. Dans cette compétition, l’effectif antibois va affronter de grosses pointures telles que le Nice NUC, l’Isle-sur-Sorgue et le Marseille SMUC. Un rendez-vous qui n’effraie pas Mads Hansen, entraîneur-joueur de l’équipe antiboise : “Notre équipe est classée en milieu de tableau de l’actuel championnat. Nous avons déjà rencontré les équipes fortes. J’espère finir le championnat parmi les premiers” souligne-t-il. D’ailleurs, le coach a la confiance de Sébastien Le Joncour, d’Anthony Arnoux et

de Bernard Breton, pour les garçons et de Lilas Soler, Laetitia Garcia, Julie Schuster et Caroline Biffi pour les filles. Dans l’autre catégorie, en Régionale 2, l'équipe antiboise va effectuer un déplacement à Nice pour affronter Eyguiere et Aix-en-Provence. L’équipe est actuellement première de sa division. Également engagées en championnat départemental, les équipes antiboises se déplaceront à Grasse pour défendre leurs premières places. Des jeunes prometteurs

www.antibes-juanlespins.com • page 12

Le début de saison du club de tennis de table handisport a été quasiment parfait. On comptabilise une victoire par équipe avec Teddy Gaudry et moi-même au tour régional de Coupe de France et des victoires au 2e tour du critérium fédéral régional de Philippe Turchet en assis et Georges Tesak en debout. Ces résultats laissent augurer une même réussite au printemps pour les licenciés du Hamtt, lors des internationaux de Hongrie à Budapest (20-22 mars) et du Championnat de France Tétra à Angers (7-8 mai). Quel est l’esprit du club ?

Nous sommes une quinzaine de joueurs et de joueuses, dont les handicaps sont parfois lourds mais notre volonté est intacte et notre état d’esprit est motivé par les retrouvailles lors des séances d’entraînements. Nous formons en quelque sorte une famille. Son avenir ?

L’entraîneur Lucian Taut a instauré un programme à long terme puisque les résultats sont là et notre local, situé au 19 avenue des Châtaigniers, est totalement adapté à l’accueil des personnes handicapées. L’effectif se maintient et les perspectives en championnats de France et à l’international nous motivent à fond !

▶ Georges-Emannuel Moutiez, 06 20 65 79 30 Site internet : www.hamtt.tk

Le Grand Prix jeune accueillera tous les jeunes du département évoluant en catégorie Poussin à Cadet, pour un grand tournoi de double (doubles homme et doubles dame). Les jeunes représentants antibois, qui seront une quinzaine à prendre part au tournoi, obtiennent des résultats réguliers et certains sont déjà de vraies révélations. À l’image de Maxime Ortali, Philemon Aurouet, Rémi Pillet, Valentin Calliere, Océane Thorburn, Lysa Fournier, Pauline Maignaux et Tessa Ferrer. Ces jeunes n'ont que quelques années de badminton derrière eux et font déjà preuve d'une belle maîtrise. D’ailleurs, l'entraîneur Fabrice Mellano a été fier de pouvoir présenter 8 de ces joueurs au dernier Trophée Régional Jeune de Cogolin, fin janvier. ▶ Laurent Nonnenmacher 06 61 15 52 34

▶ Le calendrier 7 février Tir à l’arc Rencontres spéciales jeunes organisées par la Compagnie d’Arc d’Antibes à la salle Saint-Claude

▶ 04 93 65 97 17

8 février Natation Kilomètre d’Antibes organisé par le Cercle des Nageurs d’Antibes au stade nautique.

▶ 04 93 74 85 29

7 et 8 février Futsall Tournoi organisé par le Football Club d’Antibes pour les licenciés à la salle Saint-Claude.

▶ 04 93 33 50 76


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

15:08

Page 14

Sortir

▶ À la Scène sur mer ▶ 25 rue Sade, tél. : 04 93 34 11 21,

La tuerie de l’année

www.theatredelamarguerite.com, theatre-marguerite@wanadoo.fr

De et par Laurent Violet

Les 4, 5, 6, 7 et 11, 12, 13, 14 février

Enfant d’salaud

Laurent Violet nous annonce d’une façon élégante et joyeuse qu’on va tous mourir. Mourir d’accord, mais de quoi ? S’ensuit alors l’inventaire. Un message d’espoir original… “Ses sketchs sont construits, écrits au mot près, avec une rigueur qui autorise toutes les audaces sans lesquelles il ne serait pas le politiquement incorrect”. Le Figaro

De et par Jo Scaringella

Dimanche 1er février Du toxico au père indigne, des personnages corrosifs, caustiques et attachants, présentés avec franchise et spontanéité. Issu des Ateliers de la Scène sur Mer, Jo, se lance seul en 2008 avec “Enfant de salaud” : une pièce corrosive, caustique, qui prend plaisir à déranger mais sans vulgarité aucune.

Seul avec moi ! De et par Gab, mise en scène Pierre Lericq

Coups de blouses Écrit et interprété par Igor Laferrière et Daniel Bertin

Les 18, 19, 20, 21 et 25, 26, 27, 28 février Début septembre 2006, Gabriel est de retour sur la scène parisienne avec un nouveau spectacle, “Seul...avec Moi”, qui le raconte, nous raconte avec autant d’énergie que de finesse. Tout y passe, l’épouse, la mère, le chien... 30 ans de vie en 1h10. Acide parfois, tendre toujours, Gabriel instaure, de toute façon, une véritable connivence avec son public...

Dimanche 15 février Hiver 2008, dans la campagne glacée de Charlonville, Jean-Pierre Minard et son assistant Martial Petit, travaillent d’arrache pied au salon funéraire communal. Parallèlement à cela, Jean-Pierre sur le point de faire sa demande en mariage, apprend que Nadine, sa fiancée a une liaison. Une comédie jubilatoire…

▶ Antibéa présente

“Divaguez-vous” de C. Guérin, avec Michael Creusy, Oriane Pons et Sabine Venaruzzo, mise en scène de la compagnie Une petite voix m’a dit.

▶ 15, rue Georges Clemenceau, tél. : 04 93 34 24 30

“Hamlet” de William Shakespeare, une production d’Antibéa, mise en scène de Dominique Czapski.

Les 13, 14, 20 et 21 février à 20h30, et les 15 et 22 février à 16h. Un Hamlet haut en couleur revisité par une mise en scène contemporaine, nous rappelant que Shakespeare reste universel, au-delà du temps et des frontières. Tragédie familiale, intrigues sanglantes et grandes questions existentielles sont au rendez-vous.

Les 27 et 28 février à 20h30 et le 1er mars à 16h. Dans l’ombre de la diva Cantarella, la discrète Arlette rêve elle aussi d’opérette, tandis que le pianiste Viktor se prend pour Richard Clayderman. Spectacle jeune public Un spectacle drôle et musical, sur des airs de “Les muses s’amusent” Mozart et Rossini, Brel et Aznavour. par la compagnie “Les rêves de bohème”.

le mercredi 25 février à 14h. Les muses Terpsichore et Melpomène s’ennuient un peu dans leur monde merveilleux, à inspirer les musiciens … elles, ce qu’elles voudraient, c’est communiquer avec les humains et leur dévoiler les secrets de la musique. Transgressant les règles, elles vont apprendre aux enfants rencontrés par hasard la formule magique qui ouvrira aux humains et aux immortels les portes d’un langage commun : do-ré-mi-fa-sol-la-si !

▶ Mais aussi Musée Peynet Journée portes ouvertes pour la St Valentin ! En ce jour des amoureux, quoi de plus naturel que d’aller au musée Peynet jeter un tendre regard sur ces nombreuses gouaches et lithographies, gracieuses et romantiques, mais aussi sur une belle collection de dessins et caricatures de presse. En plus en ce grand jour c’est gratuit, avec une visite guidée à 15 h ! ▶ Place Nationale, 04 92 90 54 29

Le retour des Lundis du conservatoire Les Lundis du conservatoire, débuteront le 9 février à 18 h 30 à l'Eden Casino de Juan-les-Pins. Ce soir-là, vous découvrirez les deux facettes de l'école de musique : le classique et le jazz. En 1ère partie, une version pour piano à 4 mains de la célébrissime Rhapsodie in Blue de G. Gershwin suivie du sérieux 4e trio avec piano de Beethoven. En 2e partie, c'est un ensemble atypique

qui se produira : trio de jazz et quatuor de sax dans des standards de Charles Trenet, Charlie Parker, Gérard Ramos.... La 2e date à retenir est celle des 15 et 16 février. Cette fois, dans le magnifique salon de la villa Eilenroc, le public pourra goûter aux délices de trois superbes sonates du répertoire piano violon. Avec Noël Bianchini et Judith Grobla, Mozart, Beethoven (sonate Le printemps) et César Franck seront à l'honneur.

Vendredi 13 mars, “Féminisation de la société actuelle” par le sociologue Éric Donfu, à 19 h, dans le cadre de la journée internationale de la femme. Entrée libre dans la limite des places disponibles. ▶ Contact : 04 92 90 50 00

Prix des places Adultes 9€, moins de 18 ans 4€ Abonnements 5 concerts Adultes 40€, moins de 18 ans 15€

Musée de la carte postale

▶ Office de Tourisme, 04 97 23 11 11 Conservatoire, 04 92 91 27 30

Les Grandes Conférences sous le chapiteau du Palais des Congrès Vendredi 13 février, “L’enfant dans la société”, à 19 h. Une conférence donnée par le célèbre pédopsychiatre Aldo Naouri sur le thème “Comprendre la violence adolescente”.

Jusqu’au 31 mars, exposition “Cartes de rêves” ▶ Contact : 4 avenue Tournelli, 04 93 34 24 88

Galerie municipale des Bains douches boulevard d’Aguillon Du 6 au 28 février Au programme Sculptures, bijoux, et créations originales par Virginie Knight, Mireille Lebert, Kim Boulukos, Mireille Lebert et Morgane Guilcher. ▶ Contact : Lisa Mathis, 04 93 34 11 21 page 13 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 15

Lignes ouvertes “Ensemble pour Antibes Juan-les-Pins” ▶Maintenir l’investissement public pour faire face à la crise Avec la nouvelle année, c'est un cycle nouveau qui commence, c'est une belle et grande histoire, c'est une espérance. 2008 aura été marquée par la réélection au mois de mars de l’équipe municipale conduite par Jean Leonetti avec plus de 59% des voix dès le 1er tour, soit près de 2 électeurs sur 3. Mis en œuvre depuis bientôt un an, ce nouveau mandat nous permet de concrétiser de nouveaux projets pour notre ville. À Antibes Juan-les-Pins, depuis 12 ans, les taux des impôts locaux n'ont pas augmenté, mettant notre ville dans une position très favorable parmi les villes de même taille. La municipalité a voulu ainsi faire profiter les contribuables antibois de la prospérité de ces dernières années. Mais, devant les menaces sur les recettes municipales dues à une économie nationale et internationale défaillantes, nous nous sommes résolus à une augmentation de 4 % soit en les rapportant aux 12 années sans augmentation, à 0, 3 % par an. Malgré cette modération des impôts locaux et après ces trois dernières années où la somme record de 79 millions d’euros soit une moyenne de plus de 26 millions d'euros par an ont été investis. On peut citer entre autres réalisations, la livraison de la Médiathèque avec le succès que l'on sait, l'accueil de jour Alzheimer pour le compte du C.C.A.S., la salle associative du Fort Carré, la terrasse du Bastion Saint Jaume, la réhabilitation de la crèche du Châtaignier, la salle polyvalente de la Croix Rouge, la réhabilita-

tion de la Chapelle Saint Bernardin et celle du Musée Picasso et l'atelier des enfants, etc… Il ne faut pas oublier, ici, la politique de travaux de proximité que nous avons instituée en concertation avec les associations de quartier. Soutenir la population, soutenir l’activité Le budget 2009 est marqué par la volonté de soutenir l’emploi de nos concitoyens par le maintien d’un très fort investissement public, par l’accompagnement des activités économiques en relation avec le tourisme et la culture et ce en accentuant de manière très importante les efforts vis-à-vis des personnes les plus modestes et les plus fragilisées par cette conjoncture particulièrement difficile. Ainsi les moyens alloués au C.C.AS. ont été augmentés en 2009 pour atteindre le montant de 5,9 millions d’euros permettant l’instauration du microcrédit personnel, la prise en charge des frais de cantine en faveur des familles à faible revenu de la commune et le renforcement du service de maintien et de restauration à domicile.

lion d’euros de travaux de proximité pour poursuivre l’amélioration du cadre de vie quotidien. Antibes Juan-les-Pins bénéficiera pour cela du plan de relance du gouvernement qui lui apportera près de trois millions d’euros supplémentaires au travers du reversement anticipé de la TVA correspondant aux investissements réalisés en 2008. Au total ce seront près de 30 millions qui seront une nouvelle fois investis en 2009. 110 propositions vérifiables La majorité municipale reste donc fidèle à ses engagements. Elle a poussé l'honnêteté, pendant la campagne électorale, à se faire élire sur 110 propositions concrètes et vérifiables. Aujourd'hui, 20 % de ces propositions sont réalisées et 56 % déjà engagées. Un calendrier a été instauré pour les propositions restantes afin qu'avant la fin du mandat, cet engagement soit tenu et vérifié. Ces propositions seront mises en ligne sur le site de la Ville, très prochainement avec l’information sur l'avancement de ces réalisations.

30 millions d’euros seront investis en 2009 Parmi les grands travaux prévus pour cette année, on peut citer l’achèvement de la reconstruction de l’École du Cap pour deux millions, les travaux de la salle de sports Salusse Santoni, la réalisation d’un nouveau bâtiment administratif de la Ville dans la zone des Terriers, l’aménagement du boulevard Albert 1er (partie basse) ainsi que celui du boulevard Wilson (secteur Dames Blanches) et 1,5 mil-

Au nom de toute la majorité municipale je vous présente mes vœux de santé, de sérénité, de joie, de bonheur à toute la population d’Antibes Juan-les-Pins. Jean-Pierre Gonzalez Premier Adjoint au Maire Président du Groupe de la Majorité

“Union pour Antibes Juan-les-Pins”

“La Gauche et l’Écologie pour Antibes Juan-les-Pins”

“Antibes Juan-les-Pins pour tous”

▶ Le budget en 3 minutes chrono

▶ 2008 : La Crise …

▶ La politique budgétaire du Maire en 2009

Cette année, pas de débat sur le budget ! Un document de plus de 500 pages, 3 minutes pour chaque groupe : est-ce bien sérieux pour un sujet aussi grave en cette période de crise ? Pourquoi refuser une discussion démocratique si importante ? Pour éviter les sujets qui fâchent ? Les statistiques du ministère des finances ? défavorables tous les ans et, tous les ans, niées. En effet, nous avons toujours des ressources supérieures, toujours des dépenses de fonctionnement nettement plus élevées, et toujours des dépenses d’équipement inférieures de près de 200 euros par habitant.

Comme toutes les mairies UMP du département, Antibes Juan-lesPins et surtout sa majorité UMP a choisi de compenser le manque à gagner des dotations de l’Etat et la dégringolade des recettes spéculatives du type droit de mutation et recette des casinos par les augmentations de la taxe d’habitation et des taxes foncières !

La dette ? Lourde, elle est renégociée… par un allongement dans le temps. Quand un Antibois sort dans la rue, il se demande à quels équipements nous devons notre surendettement…. Le budget ? Il est fait de choix politiques et économiques inquiétants pour les Antibois : • le rapport fonctionnement/investissement est toujours insuffisant, soit 32%, • l’investissement, dont on nous rebat les oreilles, baisse de 7,7 millions ! • le fonctionnement augmente de près de 7 millions. On augmente les impôts ! Face à des baisses de ressources prévisibles, c’est la solution de facilité, préjudiciable au niveau de vie des Antibois. On réduit ainsi le peu de liquidités injectées dans le circuit économique local, entraînant une baisse de revenus des commerçants, soumis eux-mêmes aux mêmes taxes. Alors que d’autres solutions fiscales existent… De plus, lorsque les anglo-saxons votent massivement des baisses d’impôts et des aides colossales pour redresser leur économie plus rapidement, nos décideurs politiques font le contraire. Aux doubles dépens des contribuables ! Réduit-on les dépenses ? Non ! Au contraire, elles augmentent bien au-delà de celles des charges de personnel : • de 20 à 30% : combustibles, carburants, honoraires, frais de nettoyage, de gardiennage, remboursements de frais, primes d’assurance, catalogues. • de 35 à 50% et plus : comme les frais de télécommunications dont le prix a pourtant baissé ! • certaines doublent ou presque et d’autres triplent : voyages, annonces et insertions, locations mobilières, etc. Uniquement des postes qui auraient dû faire l’objet d’économies drastiques. Une vraie gestion en bon père de famille aurait voulu que l’on supprime les dépenses inutiles au moins pendant la période de crise et que, durant les jours fastes, on fasse des économies pour les jours plus difficiles : où sont donc nos réserves ? On peut nous empêcher de nous exprimer en conseil. Mais on ne peut faire taire les faits et les chiffres : ils sont têtus. Les Antibois, à qui nous adressons malgré tout nos meilleurs vœux pour 2009, méritent mieux ! Et en cette période de fortes turbulences, nous serons, plus que jamais, à leur entière écoute. Président Gilles Dujardin : 04 92 90 54 69. Edwige Vercnocke, Gérard Moline, Pierrette Ravel

www.antibes-juanlespins.com • page 14

2009 : La Colère monte !

Augmentations qui seront aggravées par celle du Conseil Général, celle de la Taxe des Enlèvements d’Ordures Ménagères décidée par la CASA et par celle des tarifs de restauration scolaire dans les écoles et les collèges. Et tout cela dans une commune désignée par Le Maire en bonne santé financière et soi-disant pas touchée par la crise ! Nous n’avons pas voté ce budget qui entérine cette politique injuste et aggravée par la casse des services publics, la casse du code du travail, l’explosion du chômage, la généralisation de la précarité, organisés par le gouvernement ! Nous refusons cette politique où l’on débloque des milliards d’euros pour satisfaire l’avidité et la cupidité des marchés financiers qui fondent le capitalisme et où les familles les plus modestes et plus généralement toutes celles qui ne sont pas protégées par le bouclier fiscal devraient payer la note de tout cet argent gaspillé par une politique d’austérité fiscale. Et si au moins des réalisations concrètes voyaient régulièrement le jour mais non toujours des écoles en préfabriqué ou des cantines vétustes qui prennent l’eau aux premières intempéries, toujours un manque criant de places en crèche (y compris pour les enfants du personnel de l’hôpital d’Antibes), toujours des drames du logement et une politique sociale qui ne cherche qu’à mettre quelques pansements sur des plaies énormes crées par les choix politiques de l’UMP. Alors non, nous ne laisserons pas faire, nous ne laisserons pas Jean Leonetti et sa majorité museler l’opposition en jouant du chronomètre au Conseil Municipal !

Le budget 2009 nous a été annoncé comme un budget tenant compte de la crise économique et financière. Dans le débat d'orientation budgétaire, le maire nous a dit vouloir “poursuivre une politique d’investissement soutenu”. Nous constatons au contraire que les investissements vont diminuer de 5 millions d’euros par rapport au prévisionnel 2008 soit moins 18 %. Or à Antibes, les dépenses d'équipement brut par rapport aux recettes réelles de fonctionnement en 2008 étaient déjà deux fois moins importantes que la moyenne nationale des collectivités comparables (0,16 contre 0,32). Alors que le chômage touche de plus en plus de nos concitoyens, que les salaires n’augmentent pratiquement pas, les impôts locaux vont augmenter globalement de 15,5 %. La taxe d’habitation, l’impôt le plus injuste puisqu’il ne tient pas compte des ressources des ménages, va augmenter du fait de la suppression de l’abattement général à la base (2,5 millions d’euros de recettes supplémentaires) de l’abattement spécial à la base (300 000), de l’indexation des bases (2 millions) et de l’augmentation des taux (2 millions, taxe foncière incluse). La suppression de l'abattement spécial à la base ne va rapporter à la ville qu'un revenu dérisoire. Cet abattement aurait vraiment pu être maintenu tellement il est essentiel pour les familles en difficultés. L'augmentation du budget du CCAS n’est que de 160 000 euros ce qui ne lui suffira pas pour assurer ses missions. De nouvelles missions lui sont confiées, ce que nous approuvons. Mais en plus de l’augmentation prévisible du chômage, les décisions d’augmentation de la fiscalité locale comme des cantines scolaires vont avoir un impact important sur le budget de nos concitoyens en terme de coût de la vie. Et la majorité municipale renvoie plus de personnes et de familles en difficultés vers le CCAS. Nous avons regretté que nous ne puissions voter le budget que par chapitre et non par ligne. Le type de vote qui nous est imposé ne nous permet pas de pointer ce qui, à notre sens, ne va pas et d’encourager ce qui pour nous va dans le bon sens.

Dans ces conditions, les élus de “La Gauche et l’Écologie” vous souhaitent une bonne année 2009 de luttes, de résistances, de solidarités et d’espoir !

Ainsi nous approuvons la plupart des subventions aux associations mais par exemple nous remarquons une importante différence de traitement entre l'APELEC qui reçoit 12 000 euros et la FCPE qui n'en reçoit que 3 000. Si la première a longtemps eu une action spécifique auprès des parents avec les manuels scolaires, elle ne l’a plus maintenant. On ne voit donc pas ce qui justifie une telle différence en défaveur de la seconde. Dans le secteur sportif, nous renouvelons notre opposition à toute subvention au rallye automobile. Le nécessaire développement d’une politique d’économie des hydrocarbures, de diminution de la pollution, d’utilisation des transports en commun ne peut se concevoir en utilisant des fonds publics pour une activité contraire à ces principes. D'autant plus que ces subventions de plus de 150 000 euros sont en augmentation de 10 000 euros cette année que l’on peut comparer à celle attribuée à la prévention routière qui n'est que de 450 euros.

Gérard Piel, Cécile Dumas, Denis La Spesa 04 93 34 54 63

Michèle Muratore, Pierre Aubry 04 92 90 54 89

Non ce n’est pas la crise pour tout le monde et l’année n’a pas été difficile pour tout le monde comme Sarkozy et ses amis voudraient nous le faire croire. Le quai des milliardaires ne désemplit pas, les finances du port Vauban vont bien et même très bien. Par contre les pompiers attendent toujours de vraies négociations pour être payés sur la totalité de leur temps de travail, les salariés de la PJJ (protection judiciaire des jeunes) se battent pour garder leurs missions de prévention et un grand mouvement intersyndical à la fin du mois demandera une nouvelle orientation de l’argent.


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:09

Page 16

Carnet

▶ Le courrier des lecteurs ▶ Bienvenue ▶ Joseph Daniele, Riverain du carrefour Beauvert/Jules Grec nous écrit : “comme beaucoup d'autres personnes ici, j'ai l'habitude de descendre en ville à pieds ; mais depuis les travaux de l'avenue Jules Grec il n'y a plus d'arbre sur une grande partie et il est très difficile de marcher en plein soleil une grande partie de l'année. Par ailleurs, ne peut-on pas prévoir des arbres sur l'aire située Jules Grec / entrée de la copropriété les Brésiliennes comme il a été fait à côté ? Ceux-ci absorberaient un peu du bruit des voitures (en attendant on y trouve plus de crottes de chien que de plantes...). Peut-être que cela est prévu. C'est bon pour l'environnement et les usagers qui aiment leur ville”. Ces travaux sont entièrement réalisés et financés par le Conseil Général ; la Ville ne prendra en charge l’équipement qu’après la fin des travaux et de la période de garantie. Un projet d’aménagement paysager a été élaboré par un paysagiste mandaté par le Conseil Général et validé par les services municipaux. Ce projet prévoit évidemment des plantations d’arbres et un aménagement de qualité de l’ensemble. Début des travaux : printemps 2009.

aux 1124 bébés nés à Antibes en 2008 !

Il faut s’en réjouir, le nombre des naissances est en constante augmentation sur notre commune. Ainsi, en 2008, 1124 bébés sont nés au centre hospitalier d’Antibes, contre 1062 en 2007 et 974 en 2006. Sur l’ensemble des naissances, 527 sont des filles et 597 des garçons. C’est, semble-t-il, une répartition classique entre les sexes. Des bébés qui, au hit-parade des prénoms à la mode, sont le plus souvent baptisés : Anaïs, Emma, Manon et Océane pour les filles. Et Lucas, Evan, Fabio, Mathis, Sacha, Noa et Ethan pour les garçons. Et pour donner une vision plus large du registre de l’État civil de notre commune en 2008, sachez que 344 mariages ont été célébrés à Antibes Juan-lesPins, contre 319 en 2007. Pas belle la vie ?

▶ Naissances 20 au 26 novembre 2008 Anna Declerck • Adem Zaied • Adam El Gazzah • Chahine Bouachir • Nathan De Groote • Elliot Taïb • Anton Brandner • Amine Grine • Ranim Lazaar • Joé Tahon • Emma Farré • Noah Potier • Joey N’Guyen Van Haï • Noham Ladj • Emmie Ferrapie • Jassim Meskine • Léo Chiaramello-Berni • Justine Prenveille. ▶ Christophe T., Je suis père de deux enfants et mon épouse ne travaille pas. Mes revenus modestes nous obligent à faire des choix et malheureusement le sport ne peut pas figurer parmi nos priorités, qui sont le logement et l’alimentation. De plus en plus de familles se trouvent dans notre situation. Est-ce que le maire va en tenir compte ? Pour permettre à tous les jeunes dont les familles n’ont pas les moyens de s’acquitter des droits d’inscription dans les clubs ou des licences, de pratiquer, malgré tout, le sport de leur choix, la Ville va passer un contrat moral avec les associations sportives. Le principe sera le suivant : le club leur proposera un tarif préférentiel et c’est la Ville qui prendra en charge le reste du montant de la facture.

▶ Noces d’or : les couples invités à célébrer 50 ans de mariage Tous les couples d’antibois ayant 50 ans de mariage ou plus au cours de l'année 2009 sont priés de bien vouloir s’inscrire au service “État Civil” de la mairie principale (8h15/12 h - 13h/17h) ou dans les mairies annexes*, jusqu'au 23 janvier 2009 dernier délai. À ce titre, ils seront conviés, à l’invitation du député-maire, à la cérémonie qui aura lieu au Palais des Congrès de Juan-lesPins. Lors de leur inscription, les intéressés devront se munir de leur livret de famille. * mairies annexes : Antibes Les Pins villa du Parc, 55 avenue de Cannes (8h30/12h30 - 13h30/16h30) Croix Rouge 170 chemin des Terriers (8h30/12h30 - 13h30/16h) Juan-les-Pins 30 avenue Courbet (8h/12h - 14h/17h) La Fontonne 1 place Jean Aude (8h30/12h30 - 13h30/16h30) Les Semboules 1, place Charles Cros (8h30/12h30 - 13h30/16h30)

C’est votre rubrique, cont ctez nous… ▶ courriel : infoville@ville-antibes.fr ▶ tél. : 04 92 90 53 72, fax. : 04 92 90 53 73

27 novembre au 3 décembre 2008 Rayyan Bramki • Niels Andersen-Rosa • Joane Mathieu • Mattéo Baleso • Martin Huppé • Océane Bernier • benjamin Pivin • Tristan Bernard-Huat • Kamil Moumen • Théo Long • Manon Monnier • Tasnim Gharbi • Jena Michau • Pauline Manon • Elsa Descrozailles • Anàs Amri • Nada El Asri • Shana Courrier.

Linda Rahmoun • Kelly Carbone • Jessyca Carbone • Loraline Aubril • Sean Faraut • Rahma Ben Hadj Ali • Driss Bouchouicha • Zadig Smith • Nolan Hargous • Louise Cerdan • Julie Abi Rached • Carla Valadon. 18 au 24 décembre 2008 Jawad Dadi • Thomas Venant • Elies M'Khinini Cheikh Zaouia-Passavin • Shernie Nerves • Hoi-An Hubert-Paricard • Luna Romeo • Brendy Martel • Victoria Vantomme • Inès Trabet • Margaux Dutto • Matthéo Lefrançois • Johan Amartino • Driss Hotmani • Yassine Layouni • Matteo Wenzler • Lina Kabkoub • Malone Barra-Arlotto.

4 au 11 décembre 2008 Farah Ben Abdeljelil • Ella Coutellier • Bruyan Nardeux--Galazzo • Riven Win • Louis Grené • Laura Homont • Monika Le Gall • Oïhan Bandet • Nils Guyot • Lorenzo Biancheri • Vaïana Dubois • Inès Badour • Nathan Cavallo • Ethan Panont • Marius Cossu • Ilies El Maachi.

25 au 31 décembre 2008 Tassnime Chatti • Yeleena Mc Culloch • Clara Cannone • Louca Stockmans • Ella Karabacak • Amine Bessioud • Maxime Fleurigeon • Lilou Verrua • Antonin Pascal • Laneige Ky • Marina Noël • Keyton Fortes Andrade • Lou Belloucif • Lisa Pettoruti • Michel Korovkin • Yasmina Ben Attia • Clarisse Bouin • Jules Beauvois • Nadji Ben Nasr • Michael Caromel • Andrea Tricou.

11 au 18 décembre 2008 Giulianne Barrois-Hache • Kyliane Charpail • Indra Sharma • Noémie Montant • Thibault FalsquelleGantier • Emrick Caraty • Amir Grabsi • Antoine Briche-Caron • Mathéo de Pina Brito • Luca Favara • Mathilde Calderon • Enzo Bozzano • Stérène Blanc • Luna Barrière • Tom Magnet • Mélina Benouahab •

1er au 7 janvier 2009 Lina Bizzarri • Mélissa Saci • Katia Dubois • Farah Arif • Alessio Scannella • Lohan Bel Ouenzar • Noa Vandervale • Julie Lopergolo • Lucie Rodde • Ilan Bonnefoy-Bailli • Carla Dattola • Wendy Cavalerie-Fragonas • Mattéo Martorell • Paulin Gabillaud • Julian Uhlmann • Charline Giordano • Sacha Tribout • William Meunier.

▶ Mariages 20 au 26 novembre 2008 Jean-Pierre Dambax et Rosemarie Kaltenborn. 27 novembre au 3 décembre 2008 Fabien Krawiec et Sarah Marck. 4 au 11 décembre 2008 Éric Touvrey et Sara Benchalal. 18 au 24 décembre 2008 Cédric Radwanski et Nancy Gauthier.

▶ Où nous trouver ▶ Le nouvel Infoville vous attend à la mairie principale, dans toutes les mairies annexes, mais également dans les Offices de Tourisme d’Antibes Juan-les-Pins, au CCAS, et dans tous les services municipaux accueillant du public. Vous pouvez également retrouver toutes les informations sur le site www.antibes-juanlespins.com dans la rubrique Infoville. Enfin, toutes les personnes ayant des difficultés à se déplacer peuvent nous contacter au 04 92 90 53 72.

l’infoville janvier février n°2 • édité à 55 000 exemplaires par la Direction Presse Communication • Mairie d’Antibes Juan-les-Pins, BP 2205, 06606 Antibes cedex • Entreprise éditrice : Ville d’Antibes Juan-les-Pins, prise en son représentant légal, le Maire • Rédaction : O. Darcq, F. Bellon, S. Miceli, R. Moumen, A. Costaz • Infographie, PAO et suivi technique : C. Votta, C. Tonial • Tél. : 04 92 90 53 72, Fax : 04 92 90 53 73, Courriel : infoville@ville-antibes.fr • Crédits photos : F. Trotobas, C. Votta, Y. Seuret, Jupiter Images Corporation • Impression : Groupement d’imprimeurs Texto - Fantino - Zimmermann • Distribution : Adrexo Antibes, tél. : 04 93 74 81 05 • Dépôt légal à parution • Imprimé sur du papier couché 100% recyclé 90 gr eural ÉcoPro sans azurant optique • Édité le : 22 janvier 2009.

page 15 • www.antibes-juanlespins.com


INFOVILLE JANVIER 290•410:Layout 1

23/01/09

14:07

Page 1

Manifestation

▶ Salon “Pain, Amour et Chocolat”, un monde de douceurs

es amoureux du chocolat et les amateurs de friandises vont pouvoir fondre de plaisir du 13 au 15 février prochain, à l’occasion de la 3e édition du salon “Pain, Amour et Chocolat”. Ces trois jours de gourmandise, qui se dérouleront entre le Port Vauban et les remparts sur le parking du Pré-auxPêcheurs, verront les meilleurs maîtres pâtissiers, chocolatiers et boulangers de France et d’Italie faire aux antibois une démonstration de leur savoir faire.

L

Au programme de nombreuses animations, des ateliers pour les enfants, des dégustations, et même des films et des conférences, sur le thème de… l’amour, du pain et du chocolat. Ces délicieux moments seront ponctués par une promenade à travers les métiers d’art comme la dentelle, la céramique, la verrerie, le bois d’olivier ou encore la ferronnerie. Au total 2 200 m2 d’exposition et 47 exposants réunis par la Chambre de Commerce Italienne Nice Sophia Antipolis Côte d’Azur, en collaboration avec la Ville d’Antibes Juan-les-Pins, le Syndicat des Boulangers Pâtissiers des Alpes-Maritimes et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Une délicieuse façon de développer les relations économiques et culturelles entre la France et l’Italie, et une idée exquise pour fêter la Saint-Valentin ! ▶ Parking du Pré-aux-Pêcheurs, entrée libre de 8h30 à 19h. Plus d’informations sur www.amourchocolat.fr

www.antibes-juanlespins.com • page 16


Infoville Janvier 2009