Page 1

Pomme Pidou à Kibera par la classe de CM1A de l'école française de Nairobi et les enfants de Slum Soka Français & English


Des yeux qui brillent pour le présent Le passé, l’Avenir Sam Cambio (in Lagos, septembre 2000)

© LDD, Nairobi, 2014 Printed in Kenya by Juncus Uniafric building, room 121 Koinange street, Nairobi Tel: +254 721 229 223 / 733 229 223


Pomme Pidou à Kibera Une histoire écrite par les élèves de CM1A de l'école française de Nairobi Illustrée par les enfants de Slum Soka

A story written by the students of CM1A class of the French School of Nairobi Illustrated by the children of Slum Soka


En guise de préface, Alexandre Chardin nous a offert ce très joli poème.

Bien sûr La grâce des girafes, La majesté des éléphants Et le courage de la lionne. Bien sûr Les hauts baobabs gris, Les montagnes au loin Et le ciel pour dire que tout est grand au Kenya. Mais par dessus tout cela : Vos sourires et vos enthousiasmes. Rien de plus beau que vos chaudes joies d'enfants Des Slum Soka de Kibera A ceux du Lycée Denis Diderot Rien de plus vrai Que vos yeux pour dire que le monde est beau Et qu'il vous appartient.

Of course the grace of giraffes, The majesty of elephants And the courage of a lioness. Of course The high gray baobabs, The distant mountains And the sky, all that say that everything is big in Kenya. But above all this: Your smiles and your enthusiasm. Nothing more beautiful than your warm joy of children, From the Kibera Slum Soka to those of Lycée Denis Diderot Nothing is more true Than your eyes to say that the world is beautiful And that is yours.

As a foreword, Alexandre Chardin has offered us this lovely poem.

Prologue Flo et Romain viennent de terminer leurs études en France. Pendant dix-huit mois, ils ont décidé de voyager autour du monde avec leur jolie mascotte, le lapin « Pomme Pidou », pour découvrir les jeux des différents pays visités.

Flo et Romain have just completed their studies in France. They decided to travel around the world for eighteen months with their pretty mascot, a lovely rabbit « Pomme Pidou », to discover the different games in the visited countries.

Ils ont commencé leurs aventures en mai 2014 dans notre très beau pays, le Kenya. Ils ont passé deux jours dans notre école, le lycée français Denis Diderot de Nairobi. Nous, les élèves de CM1A, avons été très contents de les recevoir dans notre classe et nous avons joué avec eux. C’était super !

They started their adventure in May 2014 in our beautiful country, Kenya. They spent two days in our school “le lycée français Denis Diderot de Nairobi”. We, the students of CM1A, were very glad to welcome them in our class and to play with them. It was great!

Comme l’auteur de jeunesse, Alexandre Chardin, était aussi venu nous rendre visite quelques jours auparavant, nous avons eu l’idée d’écrire ce livre en y associant nos nouveaux amis de Kibera, les Slum Soka qui travaillent main dans la main avec l’équipe de football des Kibera Black Stars.

As the French author, Alexandre Chardin, visited us as well some days before, we had the idea to write a book with our new friends from Kibera, the Slum Soka kids, who work hand in hand with the football club “the Kibera Black Stars”.


In a morning of May, there was a heavy rain on a big bus station of Nairobi. After a short stay in the capital, two French students Flo and Romain, had decided to continue their journey in Africa by bus up to Naivasha, with their small rabbit « Pomme Pidou ». The careless toy was sitting on the edge of a window at the back of this crowded vehicle when, suddenly, the bus started to move so quickly. The poor white rodent fell and slid down into a dirty gutter. You can now imagine the new colour of the rabbit! Because of the bad smells all around, the small animal fainted...

Un matin du mois de mai, il pleuvait des cordes sur la grande gare routière de Nairobi. Après leur séjour dans cette ville, deux étudiants français, Flo et Romain, avaient décidé de continuer leur voyage en Afrique jusqu’à Naivasha, en bus avec leur mascotte, le petit lapin « Pomme Pidou ». La peluche imprudente était assise sur le bord d’une fenêtre à l’arrière de ce véhicule bondé quand, soudain, le bus démarra en trombe. Le petit rongeur blanc bascula et finit sa chute rapide dans un égout. Vous imaginez maintenant sa couleur ! A cause des mauvaises odeurs (et sans mauvais jeu de mot de notre part), il tomba alors dans les pommes…


Plus tard dans l’aprèsmidi, un chauffeur de taxi trouva cette sale bête puante et la jeta dans une poubelle toute proche. La nuit arriva très vite, les soucis du lapin aussi. Un gros camion ramassa les ordures de la gare routière et les emmena dans une décharge du célèbre bidonville de Kibera. La pauvre mascotte était perdue, inconsciente au milieu de ce gros tas de déchets ménagers et toxiques qui dégageaient des odeurs nauséabondes...

Later in the afternoon, a taxi driver found that ugly filthy beast and threw it into a near dustbin. The night arrived so fast; more problems came to the rabbit as well. A big truck collected all the rubbishes from the bus station and took them up to a garbage hip of the infamous slum of Kibera. The unfortunate mascot was completely lost, unconscious in the middle of a mountain of household refuse and very bad products that were giving out nauseating smells…


The next morning, the membres of the Kibera Black Stars Football Club were making a cleanup of the streets of the area. After putting the trash in their wheelbarrows, they threw them on top of this disgusting hill. At this very moment, one of the players, Silli, saw a kind of ear coming out from the garbage. It was turning, it was bending, and it was shaking, just as to say «Help! Help! ». The boy pulled out this strange piece of material and discovered that it was in fact a small dirty rabbit. Silli shook that stinking toy. Suddenly, this very one opened his eyes and started to cry. This rabbit was alive…

Le lendemain matin, les membres du club de football des Kibera Black Stars étaient en train de nettoyer les rues du quartier. Après avoir ramassé les détritus dans leur brouette, ils les jetaient dans cette montagne repoussante. C’est alors que le jeune Silli, l'un des joueurs, vit une petite oreille dépasser des ordures. Elle tournait, elle se pliait, elle tremblait, comme pour dire « Au secours ! Aidez-moi ! ». Il tira alors sur ce bout de tissu trempé et découvrit qu’il appartenait à un petit lapin dégoûtant. Il secoua ce vulgaire sac à puces qui ouvrit les yeux instantanément et se mit à gémir. Cette peluche était bien vivante…


Le joueur de football sursauta de peur. Il n’en croyait pas ses yeux. Il voulut infliger à cette créature étrange un violent coup de pelle pour la faire taire à jamais lorsque celleci lui fit un beau sourire. On ne pouvait pas rater ses grandes dents blanches dans ce visage tout noir ! Silli changea alors rapidement d’avis : il décida de l’emmener chez lui pour la savonner, la bichonner, bref, pour lui enlever toute cette crasse. Et il se disait que, peut-être, ce malheureux lapin avait beaucoup de choses à raconter. Et il avait bien raison : ils passèrent une bonne partie de la nuit à parler, palabrer, discuter jusqu’à ce que ce qu’un profond sommeil emportât nos deux nouveaux amis… The football player jumped back. He couldn’t believe his own eyes. First, he wanted to hit the head of this strange creature with his shovel but this animal started to smile at him so lovely. In fact, no one could miss the white teeth of this animal in the middle of this black face! Silli changed his mind then: he decided to carry home that lovely toy to wash it with so much soap and remove all this filth. And in fact, he said to himself that this unfortunate rabbit could have so many things to say. He realized later that he was right: they spent hours and hours at night to talk about their respective lives, up to a deep sleep caught our two new friends…


Le soleil apparut au sommet des collines entourant le bidonville. Il était temps pour l’attaquant des Black Stars de partir à l’entraînement. Pomme Pidou se retrouvait alors seul dans la petite cabane de tôles de 5 mètres carrés. Il décida de pointer son petit museau dehors. Beaucoup d’enfants se pressaient dans les ruelles en essayant d’éviter tous ces sacs en plastique qui traînaient sur le sol glissant. « Allaient-ils à l’école comme tous les enfants du monde ? » s’interrogeait le lapin. Il n’eut pas le temps de leur demander qu’un gros rat en costume-cravate lui prit gentiment le bras et lui lança avec un large sourire: « Karibu rafiki » ! C’était Malthazar, le leader des « Kibera Bad Rats », une association de malfaiteurs bien connue du quartier. Mais notre petite mascotte innocente n’en savait encore rien… The sun appeared over the hills surrounding the slum. It was time for the striker of the Black Stars to go to the training field. Pomme Pidou was then left alone in this tiny iron sheets room. He decided to have a look outside. Many children were rushing on the path in front of the house. They were trying to avoid putting their feet on a slippery floor full of plastic bags. The rabbit wondered if they were going to school as all the children do in the world. He didn’t have enough time to ask one of them; a good looking rat in a suit took his hand and told him with a big smile: « Karibu rafiki »! It was in fact Malthazar, the leader of the « Kibera Bad Rats », a gang of criminals well known in the area. But our dear innocent mascot had no idea yet…


Malthazar invita Pomme Pidou chez lui. C’était un repaire répugnant auquel on ne pouvait accéder que par une entrée étroite et secrète au fond d’un long tunnel obscur et humide. « Tu es bien gentil, mon cher ami, mais ces parfums détestables me rappellent trop cet égout et cette montagne d’ordures d’hier ! » marmonna le petit lapin qui avançait à contre cœur. « Ne t’inquiète pas, je vais t’offrir un jus de pomme un peu spécial et ton nez ne sera plus capable de distinguer ces mauvaises odeurs ! » répliqua le gros rat Mais l’escroc ne lui donna pas ce qu’il avait promis ; il lui versa avec force dans la bouche « l’alcool qui tue ». La jeune mascotte s’endormit sur le champ.

Malthazar invited Pomme Pidou to his house. It was a filthy shelter at the end of a very long and dark tunnel. The access was narrow and secrete. « You are so kind, my dear friend, but all those disgusting perfumes remind me that gutter and this mountain of refuse of yesterday! » muttered the small rabbit who was moving forward so slowly. « Don’t worry, I will offer you a delicious apple juice a bit special and your nose won’t be able to differentiate any bad smell around. You will definitely feel at home! » answered the fat rat. But the crook didn’t give him what he had promised. Instead, by force, he poured in the mouth of the trapped rabbit « the killing spirit ». The young mascot collapsed on the spot.


En fait, cet horrible malfrat avait l’intention de faire mijoter de la ratatouille de lapins dans un vieux chaudron puis d'inviter pour un banquet géant les animaux les plus terrifiants de Kibera : des macaques ivrognes, des chiens enragés, des chats borgnes, des serpents gluants, des fourmis rouges, des abeilles tueuses, des moustiques tigrés, des araignées poilues, des marabouts balafrés et des chauves-souris assoiffées de sang… In fact, this wicked criminal had since a bad idea in his mind. He wanted to cook that rabbit in a big pot, and then invite for a great dinner the most scary animals of Kibera : drunkard monkeys, rabid dogs, one-eyed cats, sticky snakes, red ants, killer bees, striped mosquitoes, hairy spiders, scar faced marabous, blood thirsty bats…


Depuis quelques jours, les enfants de Slum Soka faisaient une enquête sur « l’alcool qui tue » car ce terrible poison avait fait de nombreuses victimes à Kibera. C’est grâce au flair de leur petit chien Whisky qu’ils ont enfin trouvé la cachette de l’affreux Malthazar et des vilains rats. Les gamins courageux sortirent leur « slum balls » et ils frappèrent la tête et la queue de ces bêtes crapuleuses pour les chasser une par une. Le plus jeune joueur des Slum Soka, le petit Moses, prit le lapin endormi dans ses bras et l’apporta à la petite clinique du quartier pour le réanimer. Pomme Pidou était sauvé…

For some days, the Slum Soka kids were making an enquiry about that « killing spirit » because that terrible poison had made so many casualties in Kibera. At last today, they managed to find the hidden house of the ugly Malthazar with the help of the efficient nose of their lovely dog Whisky. The courageous small players used their « slum balls » to hit the head and the tail of all the bad rats around. All the crooks ran away. Little Moses, the younger player of the Slum Sokas, carried the sleeping rabbit in his arms and took him to a nearby clinic. The doctors there managed to reanimate him. Pomme Pidou was now in safe hands…


Le lapin raconta ensuite ses aventures aux enfants : les égouts, la maison de Silli, la montagne d’ordures, le camion poubelles, la gare routière et surtout le lycée français Denis Diderot. Les jeunes joueurs de football crièrent alors tous ensemble : « Mais on connaît bien cette école, nous y sommes allés plusieurs fois ! ». Ils décidèrent donc d’inviter les CM1A pour récupérer la jolie mascotte. Little Moses ajouta : « Et si on faisait encore une grande fête, un match de football, des acrobaties en invitant les élèves du LDD, Silli et les Kibera Black Stars à Isaac pitch, sans oublier Flo et Romain ?, ce serait super ! » Et c’est ainsi que les deux grands voyageurs Flo et Romain retournèrent au Kenya et purent enfin découvrir le célèbre bidonville de Kibera, sous une pluie d’applaudissements cette fois-ci… Then the rabbit told the all story: the gutters, Silli’s house, the mountain of trash, the truck, the bus station and the Lycée français Denis Diderot. The young soccer players all together shouted at the same time: « We all know this school very well; we have been there many times! ». They decided to invite the class of CM1A for them to take the pretty mascot back to school. Little Moses added : « If we organize a very big celebration again, with a football match, some acrobatics to welcome the students of LDD, Silli and the Kibera Black Stars at Isaac pitch, and of course Flo et Romain, it would be super! » This was in fact a wonderful opportunity for the 2 travelers to come back to Kenya. At last, they were able to discover the famous slum of Kibera, under a rain of claps this time…


Quelques mois plus tard… Les trois aventuriers Pomme Pidou, Flo et Romain, de retour en France, allumèrent la télévision et furent surpris d’apercevoir le documentaire sur les Kibera Black Stars de Luis Nachbin, le journaliste brésilien qui était venu faire un tour lui aussi au LDD. Tous étaient très fiers d’avoir pu faire partie de cette formidable histoire…

Ce soir sur KIBERA BLACK STARS, SLUM SOKA ET LE LYCEE DENIS DIDEROT

Vraiment, vous voyez les amis, Kibera, ce n’est pas du BIDON !

A few months later... The three adventurers, Pomme Pidou, Flo and Romain, once back in France, turned the TV on and were so surprised to see the documentary about the Kibera Black Stars directed by Luis Nachbin, the Brasilian journalist who also visited the French school in 2014. They were all so proud to be part of this very nice story… Yes my friends, Kibera is not just a dirty slum but a real place to meet wonderful people… KARIBUNI !


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Audrey Agbodjan Louba Atomini Joseph Bekoin Arielle Biaou Susan Camara Lorenzo Dragonetti Boris Faye Caterina Garcia Stanley Gerard Sarah Iradukunda Kenza Lahjouji Sean Lamet Alain-John Martinon Mokhtar Mekaoudou Tristan Mensah Tanaïssa Molinero Thalia Mukwende Iba Ndiaye Ian Nganga Iniva Ngowet Clément Papinutto Celia Pissang Deeqa Racine Sacha Renoult Julien Tubiana Warin Alice Viollet

ont inventé et écrit l'histoire invented and wrote the story

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Samantha Adhiambo Mary Akinyi Mercy Akinyi Victor Alexandra Quinter Atieno Wilson Magere Clinton Matia Valentine Nyangasi Telvin Ochieng Joseph Odihambo Jesse Okoth Japhet Okumu John Onsunga Samson Otieno Edwin Owino Shady Owino

Luc Lagouche, Jean-Michel Rousset ont coordonné le projet coordinated the project

Godfrey Otieno, Calvin Owiti ont assuré logistique et suivi avec Kibera took care of logistics and follow up with Kibera

Un grand merci à... Special thanks to... ●

ont réalisé les illustrations created the illustrations

The Ndemi Place, Nairobi Pundaktiv (Virginie Renoult, Leila Rolland de Ravel, et Benedetta Zanardi), Nairobi

Clotilde Warin, Nairobi

Luis Nachbin & Matrioska Filmes, Rio de Janeiro

Flo, Romain... et Pomme Pidou !

Avec le soutien du Lycée Denis Diderot, the French School of Nairobi, Kenya.

Kibera Black Stars F.C. & Slum Soka: www.kiberablackstars.org - Facebook : BLACKSTARSKIBERA Lycée Denis Diderot : www.diderot.ac.ke - Facebook : frenchschoolnairobi The Ndemi Place : www.ndemiplace.com - Facebook : TheNdemiPlace Matrioska Filmes : www.matrioskafilmes.com.br - Facebook : Matrioska-Filmes


Pomme Pidou à Kibera  

Album pour enfants, réalisé par les élèves de CM1A du Lycée Denis Diderot (école française de Nairobi), et les enfants de Slum Soka à Kibera...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you