__MAIN_TEXT__

Page 1

Magazine

wawa Le magazine du Brabant wallon

DĂŠcembre 2015 NumĂŠro 018

Lara Fabian Sa vie dans le Brabant wallon


Edito Décembre est là. Ça file vous ne trouvez pas? Les lumières qui clignotent dans nos villes, les marchands éphèmères de sapins, les promos pour les homards et les champagnes qui frétillent. Voilà, le moment de toutes les résolutions, le moment où l’on souhaite tout le meilleur à venir à ses proches, celui aussi où, parfois on fait le point sur l’année qui vient de s’écouler avec toujours le même constat… Ça file ! L’équipe du WaWa Magazine, vous suggère d’arrêter le temps un instant, de vous détendre en découvrant ce qu’il se passe près de chez vous. Dans ce numéro, vous pourrez découvrir une interview exclusive de Lara Fabian qui vient de sortir son album “Ma vie dans la tienne”. L’artiste qui, elle aussi, vit dans notre belle région. Dans ce numéro on aborde également la culture avec du théâtre, la mode avec Babeth, la gastronomie avec quelques bonnes adresses. À lire aussi, l’article dédié à la nouvelle application nommée Jack. Un concept innovant parce que le temps passe et que même si ça file, il est, entre vos mains. Bonnes fêtes à tous, Jean-François de Lavareille info@wawamagazine.com www.wawamagazine.com 0479 96 60 91

WaWa Magazine vous souhaite de bonne fêtes de fin d’années et une heureuse année 2016


Sommaire

6

Lara Fabian Sa vie dans le Brabant wallon

18

Antipode On n’a pas tous les jours 30 ans…

24

Jack va dire plutôt que Jacques a dit

Wawa Magazine Editeur responsable Jean-François de Lavareille Rue du Collège 114 - 1050 Bruxelles Rédaction Carine Cordier Pierre Chaudoir

34

Photographe Jean-François de Lavareille

Improviser dans le béwé

Infographie Pica Mundo sprl Avertissement: • Nous déclinons toute responsabilité pour le contenu des publicités. • Le contenu des articles n’engage que les personnes interrogées. • Aucun article ne peut être reproduit même partiellement sans l’autorisation expresse de la rédaction. • Ne pas jeter le magazine sur la voie publique


Lara Fabian

Sa vie dans le Brabant wallon

Cela ne vous a sans doute pas échappé, Lara Fabian vient tout juste de sortir son nouvel album « Ma vie dans la tienne ». L’occasion pour WaWa Magazine de se pencher sur l’artiste internationale qui vit à deux pas de chez vous. Dans cette interview, elle partage avec nous son goût de vivre en Brabant Wallon, elle évoque aussi quelques souvenirs d’enfance, et nous parle de son album et du plaisir avec lequel il a été créé pour le plus grand bonheur de ses fans. Propos recueillis par Coralie Denis

C.D. Pouvez-vous nous parler de votre nouvel album, «Ma vie dans la tienne» et de vos partenaires pour la réalisation de celui-ci ? Lara Fabian : C’est un album “re-nouveau”. L’album “Ma vie dans la tienne” se situe dans la tradition de la chanson populaire française, tout en intégrant un son qui est bien de 2015. Il est dans la lignée de mes albums “Pure” et “Nue”, qui, avec des titres comme “Je t’aime, Tout, Immortelle” ou “J’y crois encore” m ‘ont permis de rencontrer mon public.  C’est le résultat d’un travail de composition et d’écriture à six mains et à trois coeurs, avec David Gategno et Elodie Hesme. J’ai le sentiment d’avoir retrouvé ma famille musicale.  Nous avons passé plusieurs mois ensemble à travailler sur cet album, qui est né tout naturellement, d’une ma-

nière organique. C’était un travail nourri de joie, rires, et d’ émotions. “Ma vie dans la tienne” est un album qui reflète qui je suis aujourd’hui, et, en même temps, celle que j’ai toujours été. C.D. Dans ce titre, on retrouve cette douceur qui vous est propre. Diriez-vos qu’il s’agit d’une force dans votre vie? L.F. : La douceur, et surtout l’amour, est une force. J’ai la chance d’être entourée d’amour dans ma vie. Ma famille est très importante pour moi. Au delà d’être une artiste, je suis une mère, une épouse.. Cela se reflète effectivement dans ma musique. Il y a d’ailleurs dans l’album un titre pour ma fille, un titre pour mon mari, pour ma meilleure amie.. C’est un album très personnel, mais, je pense, dans lequel beaucoup de personnes peuvent se


reconnaitre. Dans la chanson “Mon coeur qui tremble”, je parle de mes sentiments en tant que parent d’une petite fille.  Plusieurs personnes me disent à quel point ce titre exprime ce qu’ils ressentent aussi pour leur enfant. C’est un album qui est nourri de douceur et d’amour. Et c’est une force qui, j espère, s’entend et se transmet à travers mes chansons de l’album. C.D. : Que vous a appris le chemin parcouru jusqu’ici? Y a t-il des leçons qui vous ont inspirées pour cet album? L.F. : Cela fait maintenant plus de 25 ans que je chante, écris et compose. C’est effectivement un long chemin, et nous évoluons tous à travers les années. Je peux dire qu’aujorud’hui, en tant qu’artiste, mais aussi en tant que femme, je suis plus apaisée que jamais. En tant que parent, on reconnait mieux les vrais priorités dans la vie. On prend beaucoup de choses avec plus de recul qu’avant. “Ma vie dans la tienne” est une expression musicale de ce parcours, et de l’endroit où je suis musicalement et humainement.  C.D. : Quelle sont vos artistes “coup de cœur” du moment?

L.F. : J’écoute beacoup de musique, mais j’ai deux coups de coeur pour le moment. Le premier est Katy Perry. Une artiste pleine d’energie, de créativité, qui s’amuse à fond dans ce qu elle fait, et nous embarque avec sa musique  dans son univers rempli de joie de vivre. Moi et ma fille, nous adorons! Le deuxième, est un artiste français, qui chante en anglais: Jehro. J’ai écouté cet été son album “Bohemian Soul songs” en boucle.  C.D. : Vous vivez en Brabant Wallon, pourquoi cette région? L.F. : Je déménage et voyage beacoup, mais j’aime toujours avoir une attache à Waterloo.. J’aime beaucoup vivre dans le Brabant Wallon.  J’y retrouve une version miniature de certains paysages du Quebec, où j’ai vécu très longtemps. Être proche d’une grande ville, tout en restant dans un paysage de verdure, c’est une énorme chance, surtout quand on doit, comme moi,  voyager pour des raisons professionnelles. Dans le Brabant Wallon, je retrouve, dans une autre proportion, ce dont je suis tombé amoureuse au Québec, une certaine façon de vivre, la nature, une lumière, une bienveillance des habitants..


C.D. : Enfant, viviez-vous déjà dans la région? Si oui, pouvez-vous évoquer quelques souvenirs qui vous reviennent, les écoles fréquentées, les professeurs, les cours, l’élève que vous étiez..? L.F. : Je n’habitais pas dans la région, ma famille habitait à Ruisbrook- Drogenbos. Par contre, j’allais à l’école Au Berlaymont à Waterloo. Je me souviens surtout des professeurs qui m’ont marqué.. Mon professeur Leila du Castillon, qui m‘a transmis le goût de la littérature..et Viviane Lonnoy, mon professeur de sport. Deux femmes qui m’ont inspirées.. Je me souviens qu’en tant qu’enfant, dans le bus sur la route de l’école, en regardant les beaux paysages, je m’étais dit que, plus tard, je voulais vivre à Waterloo. C’est un rêve d’enfant devenu réalité.   C.D. : Pouvez-vous partager avec nos lecteurs vos adresses préférées ; restaurants, boutiques, … ? L.F. : Il y a beaucoup d’endroits, de petits magasins, des petits restos. Quand je ne suis pas à l’étranger, c’est ici que se trouve le centre de ma vie quotidienne.

C’est ici que je fais mes courses, que mon enfant va à l’ecole, ou que nous sortons nous promener avec notre chien. Tous les repères de notre vie quotidienne sont là, dans le Brabant Wallon. Je vais rarement à Bruxelles. Si je devait parler d’adressses, la plupart sont à Waterloo, Lasne, Plancenoit. J’ai un coup de coeur pour “Suzy Cook”, une sorte de “Diner” à l ‘américaine, entre Waterloo et Lasne. Et un restaurant italien “Zio”, sur la chaussée de Tervuren.. C.D. : Noël approche à grands pas, quels sont les ingrédients à réunir pour vous afin d’être comblée aux fêtes? L.F. : Les seuls “ingrédients” qui comptent vraiment, ce sont les personnes qui vous aiment et que vous aimez. C’est être entouré de vos proches et d’amour. Ça c’est le plus beau cadeau que l’on peut avoir dans la vie. Le reste, n’est qu’accessoire.. 

PROCHAINEMENT : 18 .03 Bruxelles (Bozar) 19. 03 Liège (Le Forum) 20.03 Anvers (Stadsschouwburg)


BABETH : LA BOUTIQUE AU FOND DU JARDIN, UNE DECOUVERTE HORS DU COMMUN, UN LIEU Où REGNE JOIE DE VIVRE, PROXIMITE, MODE ET BON GOÛT ! BABETH ,C’EST QUOI? C’EST QUI ? Une boutique de vêtements pour femmes et ados au fond du jardin de Gaëlle de Surgeres. Un lieu qui semble privatif mais qui est ouvert à toutes celles qui aiment la mode. Babeth c’est aussi une page Facebook qui vous permet d’avoir un avant goût et une main mise sur les pièces qui vous font littéralement craquer. Babeth est devenue quelqu’un. Elle est une votre bonne copine qui a du goût et qui partage son dressing, elle est élégante, elle est maman ou pas, elle est chic et un peu folle, elle aime plaire et surtout se plaire. Elle a sa personnalité tout en suivant les tendances. Bref, Babeth elle est au top! ET GAELLE CREA BABETH… Lors d’une période transitoire dans sa vie, et après de nombreuses années dans le domaine de la finance, Gaëlle,

maman de quatre enfants, passionnée par la mode et de nature entreprenante et dynamique, a décidé d’exploiter ce qu’elle avait déjà acquis. Une maison au fond de son jardin, du goût, des bonnes idées et surtout de l’energie à revendre. “Après de nombreuses années en tant que cadre, j’ai eu envie d’être mon propre patron, je ne voulais plus avoir cette pression. À présent, je fais tout comme je l’entends, je suis moi-même et surtout je suis sincère. Par exemple, je suis incapable de vendre quelque chose que je n’aime pas. Je pense être de bon conseil et je connais mes clientes. Je me souviens toujours de leur taille et de leur silhouette, ce qui me permet de les conseiller à distance si elles commandent par Facebook par exemple. Je fais ce que j’aime, je m’amuse, je rencontre beaucoup de femmes et ces relations sont très enrichissantes.” Confie Gaëlle.


LE PRIVILEGE DU CHOIX DU BON GOÛT “Je chine de Bruxelles à Anvers, d’Italie à Paris. Je fouine énormément pour proposer le meilleur de la mode à prix accessibles” Explique Gaëlle. La mode de Babeth change tout le temps, il n’y a pas de collection, et Gaëlle tient à ce que ses clientes puissent trouver leur bonheur sans porter la même chose que leur voisine. C’est pour cette raison, qu’au delà de l’originalité dans ses choix, l’initiatrice du projet Babeth, ne rentre pas plus de quarante pièces par article. Une philosophie qui rend sa boutique multimarques exclusive, unique et mouvante. “Je mets en avant aussi quelques créateurs” Ajoute Gaëlle. Tout en suivant les tendances italiennes et parisiennes, Babeth propose un look ideal pour le bureau avec le petit chemisier ‘Claudine’ ou la petite jupe en laine qui fera toute la différence. A la fois chic et bobochic, élégante, et libérée, l’adepte de Babeth vit avec son temps, elle est moderne et classique. Le ringard au placard ! Les nouveautés arrivent jusqu’au mercredi, premier jour d’ouverture de la semaine pour la boutique. À chaque arrivage, Babeth propose des looks sur Facebook avec le prix et la taille. Le vêtement désiré peut être mis de côté durant trois jours sans obligation d’achat. Sur demande, l’article peut être commandé et envoyé partout en Belgique et ailleurs pour quatre euros de plus. Si le vêtement ne convient pas, Babeth vous rembourse ou vous échange.


BABETH OUVRE LE MERCREDI, LE JEUDI, LE SAMEDI.. MAIS PAS QUE… Chez Babeth on vient pour flâner, pour shopper et puis parfois… On papote, on se détend, on prend l’apéro. Un dimanche sur deux, Babeth ouvre ses portes avec au programme vin chaud et shopping. Tout le monde est le bienvenu. Les enfants, les conjoints. De temps en temps quelques nocturnes aussi sont à suivre sur la page Facebook. Pour celles qui le souhaitent, il est possible de faire un “apéro nana” privé. En effet, de 18h30 à 21H, Gaëlle privatise l’endroit s’occupe de vous proposer un apéro tip top et le groupe d’amies, profite d’un bon moment, passé au dressing et se font plaisir. POUR LES FETES FAITES-VOUS PLAISIR OU GATEZ UNE FEMME DE VOTRE ENTOURAGE AVEC UN BON CADEAUX VALABLE 6 MOIS EN PLUSIEURS FOIS. LIKE US ON FACEBOOK ET SOYEZ AU COURANT DE TOUTES LES NOUVEAUTES ET DES DATES DE NOCTURNES

BOUTIQUE BABETH RUE ROSIER BOIS 21 - 1331 ROSIERES Heures d’ouverture : le mercredi et samedi de 11h à 18h le jeudi et vendredi de 14h à 18h


On n’a pas tous les jours 30 ans…

Louvain-la-Neuve possède sa radio. Elle existe depuis 30 ans. Etienne Baffrey en est le très radio-actif. Il vit radio. Il dort radio. Il mange radio. Depuis 1993. C’est le moteur fiable. Cette antenne réunit chaque 17 % de parts de marché dans le Brabant Wallon. Ce qui équivaut à dire qu’un wallon brabançon sur 5 écoute régulièrement Radio Antipode. C’est un résultat extraordinaire avec peu de moyens.


NAVETTE AEROPORT AIRPORT TAXI

WWW.NAVETTES.EU

Transfert toutes destinations 1 à 24 personnes • 7J/7 •24H/24 sur réservation : 0487/244 344

Tarification ZAVENTEM et CHARLEROI : 95€ EN ALLER/RETOUR (pour une adresse et 2 passagers compris)

Navette Aéroport - Waterloo 0487/244 344 • 0494/851 851 • info@navettes.eu 25 ans d’expérience à votre service D’abord amoureux de Louvain-la-Neuve, Etienne avait envie de prolonger la belle aventure créée par des amis. De créer un lien gratuit entre la ville nouvelle et ses habitants. « Comme réalisateur radio, je suis très exigeant. Ceux qui résistent un an sont prêts pour toutes les autres aventures. Je suis très fier d’annoncer que des gens comme Benjamin Maréchal, Caroline Fontenoy, Sarah de Paduwa, Rodrigo Beenkens, … sont passés par Antipode. Cela m’a fait extrêmement plaisir que pour la fête des 30 ans, ils étaient tous présents » déclare l’intarissable Directeur d’Antenne. « Voir le Doctor Jack de Marc Susini, qui est un de mes vieux partenaires, rempli d’amis d’Antipode fût pour moi une magnifique récompense. En radio, on ne voit que très peu l’audience. L’attachement des auditeurs est très fort. Ceux des animateurs aussi. C’est ma deuxième famille. C’étais pour toute l’équipe un coup de boost fantastique. »

Il est clair que si la radio a été rendue pérenne, cela n’a pas été sans mal. « Nous avons connu une grande période de vache maigre. On a dû serrer les fesses pour maintenir notre petit bateau à flots » souligne-t-il. « Par exemple, nous nous sommes privés, par conviction, des mannes célestes de l’alcool et du tabac quand ils pouvaient communiquer car cela ne correspondait pas aux valeurs que nous voulions véhiculer auprès des jeunes » insiste-t-il. L’objectif de l’équipe Antipode, c’est de faire du politiquement correct, d’être une radio de proximité et un média complètement gratuit. Il est très conscient que la bande FM va laisser la place à la DAB soit une lecture via le net. « L’avenir se met en place mais nous sommes prêts. Sur antenne, il y a aussi une belle caisse de résonance pour les entrepreneurs locaux » défend-il.


Pas de vedettariat sur antenne. Pas de course à l’audience. Pas de coup de pub. Pas de buzz. Une forme de force tranquille. Une vague gigantesque. Il est vrai que l’offre culturelle de Louvainla-Neuve devient la plus importante de la région. C’est donc un lien idéal avec une des régions dont le business est très florissant. Cet heureux père de 4 garçons habite dans le quartier des Bruyères. Elle a épousé une argentine ce qui a donné une saveur toute particulière durant le match Belgique – Argentine lors de la dernière coupe du monde de football. « Nous avons tous gagné » sourit-il. C’est aussi un épicurien. Sa gargote, c’est le restaurant Loungeatude près de la Ferme du Biéreau. Ce stakhanoviste

prend le temps de se poser entre deux rendez-vous. Il ne s’expose que très peu sur les réseaux sociaux. Rien de tel que les véritables rencontres. C’est l’ancienne école. Celle de l’authenticité. Pour vivre heureux, il faut vivre un peu caché. Il est aussi administrateur de TV Com. La télévision locale du Brabant Wallon. C’est donc le monsieur média du Brabant Wallon. Notre Ruppert Murdoch dans l’esprit terroir. Naturel. Sympathique. Et toujours extrêmement disponible. Quand on offre autant d’empathie, il est normal que les retours soient positifs. Qui sème le positif récolte des auditeurs. Lien pour vidéo 30 ans : https://www.youtube.com/watch?v=vuVWKNpQl0Y

Sequoia Waterloo Ch. de Bruxelles, 63 - 1410 Waterloo Tél. 02 357 00 90 Tous les jours de 9h à 19.30h Fermé le dimanche

nouveau

Sequoia Wavre Ch. de Namur 223a - 1300 Wavre Tél. 010 77 01 56 Tous les jours de 9h à 19.30h Fermé le Dimanche


Une application créée par des lasnois pour le monde entier. Info ou intox ? Et bien, c’est une véritable information. Une belle initiative. Des applications pour Smartphone, il s’en crée des dizaines tous les jours. Parfois avec succès. Parfois avec fracas. Rien que pour l’app store d’Apple, on en dénombre 1,2 millions. Pour la rentabiliser, il faut d’abord une bonne idée. Puis une bonne structure et une bonne communication. Puis une foi inébranlable dans son idée. Ici aussi. Tout est réuni.

Jack va dire plutôt que Ja cques a dit

A Lasne, Jack Abrams a imaginé une nouvelle application qui fait déjà grand bruit. Pour son originalité. Pour son empathie. L’idée vient du fait que son concepteur perd à l’âge de 3 ans ses parents dans un accident de voiture. Il attend depuis un signe de la part de ceux-ci. De son constat négatif, il veut recréer le plaisir d’attendre. « Notre génération des Baby Boomers, nous avons appris à attendre. Le cadeau de Noël qui est au pied du sapin le 10 décembre avec son nom dessus, c’est l’at-


tente qui est fabuleuse » déclare-t-il dans un enthousiasme irradiant. « La génération Y, soit celle de nos enfants. Elle ne veut pas attendre. C’est tout et tout de suite. Ils ne cultivent pas le culte de la patience. Ce n’est pas de leur faute. C’est la société de surconsommation qui impose ses diktats » enchaîne le happy entrepreneur. « Dans mon temps, je passais un mois pour approcher une femme que j’aimais. Me faire joli. L’emmener au restaurant pour la conquérir. Ces moments étaient exaltants. Riches émotionnellement. Maintenant, j’enregistre des messages d’amour pour ma femme en vidéo dans ma voiture. C’est mon havre de paix. Mon studio d’enregistrement » clame-t-il. « Je ne travaille plus. Je transmets ma passion. Je vis la partie la plus exaltante de mon existence. C’est terriblement excitant » enchaîne Jack.

La génération des anciens qui s’approchent de leur mort ou ceux qui luttent contre une maladie, ils ont vite compris l’intérêt de ce type d’application. Vous pouvez donc programmer un message pour qu’il soit reçu au moment le plus opportun. Imaginez que vous offriez à un ami une bouteille qu’il faut boire à un moment donné. Vous enregistrez une vidéo et ce message arrivera au moment exact où vous souhaitez qu’elle soit bue pour commémorer une date anniversaire. Que dire des messages post mortem. Le jour de votre anniversaire, la grand-mère que vous aimiez tant ait prévu de vous envoyer un message pour votre anniversaire. Bim. C’est une superbe émotion. Jack. C’est à l’image de son concepteur et de son équipe composée déjà de 10


personnes. De l’enthousiasme. D’ailleurs, un grand CEO rejoint l’équipe mais rien ne peut être annoncé avant le 11 janvier. Encore un bel exemple d’exploitation d’un Jack. On peut donc enregistrer une nouvelle importante qui ne sera dévoilée qu’à une date programmée. Jack. C’est un trampoline émotionnel. Un message dans la vie de ceux que vous aimez au moment où vous êtes certain de l’accueil. Quoi de plus juste. Authentique. Vrai. Et la personne à qui vous pouvez envoyer les messages les plus judicieux, c’est vous-même. S’insuffler du positif, c’est

évidemment se porter vers le succès. Imaginez que vous puissiez tisser une relation avec un coach personnel qui vous programme des messages constructifs lors de vos moments clés. Rejoignez la communauté de 10.000 fans qui ont déjà téléchargé l’application. C’est déjà un succès. Apple s’y intéresse. Visiblement, ils arrivent au bon moment. Si vous voulez booster vos émotions et celles des personnes que vous aimez et que vous aimerez toujours. Allez jeter un coup d’œil sur le site : www.youhaveajack.com

Avenue Reine Astrid 120 02 354 11 07 Prochainement

Boulevard Dolez 1A 065 73 00 00

Boulevard Van Pee 139 067 22 15 82


Lasne : Lasnois

La Hulpe : (La )Hulpois Mont-Saint-Guibert : Guibertins

Le gentilé est un terme désignant les habitants d’un lieu, d’une région, d’une province, d’un pays, d’un continent, par référence au lieu où ils habitent, ce qui est le cas des peuples sédentaires. Source : Wikipedia

Beauvechain : Beauvechinois Braine-l’Alleud : Brainois

Chastre : Chastrois

Chaumont-Gistoux : Chaumontois Genappe : Genappiens

Grez-Doiceau : Gréziens ttre : Ittrois

Jodoigne : Jodoignois

Ottignies / Ottignies-Louvain-la-Neuve : Ottintois

Louvain-la-Neuve : Néo-Louvanistes

Ramillies : Ramillois

Braine-le-Château : Castelbrainois

Court-Saint-Étienne : Stéphanois

Orp-Jauche : Orp-Jauchois

Hélécine : Hélécinois Incourt : Incourtois

Rixensart : Rixensartois

Villers-la-Ville : Villersois

Genval : Genvalois Walhain : Walhinois

Perwez : Perwéziens

Tubize : Tubizien

Waterloo : Waterlootis puis Waterlootois après le 1er janvier 1977

Wavre (chef-lieu de province) : Wavriens

© Franck Boston - Fotolia.com

Certains paraissent logiques, d’autres sont beaucoup plus étonnants… Et vous ? Connaissez vous votre propre « Gentilé » ?

Nivelles : Nivellois


Votre wawamagazine est parti enquêter sur le terrain pour vous permettre d’en savoir un peu plus sur le sujet, d’assister à des rencontres et pour les plus téméraires d’entre vous, de s’essayer à cet art scénique, le tout dans le Brabant wallon. Mes deux interlocuteurs du jour sont Marc Lambillotte et Audrey Daco, tous deux jouteurs et tellement passionnés qu’ils ont fait de l’improvisation leur profession. N’allez pas croire qu’ils passent leur vie sur une patinoire, ils consacrent la plupart de leur temps derrière un écran afin de faire en sorte que leurs associations respectives tiennent bon et puissent continuer à vous faire vibrer lors des nombreuses représentations dans votre région.

Improviser dans le béwé L’improvisation, discipline que certains voyaient très vite disparaître fin des années 90 nous prouve aujourd’hui que non seulement ses détracteurs avaient tort mais qu’en plus, au lieu de continuer à seulement vivoter, elle prend de l’ampleur au fil des ans.

Marc, ancien journaliste freelance, coach, jouteur et également gestionnaire du site improvisation.be (site qui reprend tous les stages, matchs et entraînements d’impro dans le béwé). Audrey, chargée de communication à la F.B.I.A (fédération belge d’improvisation amateur) Ces deux personnes m’ont refilé les bons tuyaux pour vous permettre de vous y mettre, que ce soit en tant que simple spectateur ou en tant que jouteur, dans une des nombreuses salles de Waterloo, Wavre, Louvain-La-Neuve ou même Perwez, sur une belle patinoire. Avant toute chose, je me devais de vous conter un peu d’histoire car non, l’impro n’est pas née fin des années 70. L’improvisation est en fait une forme intuitive de théâtre qui a sans doute toujours existé . C’est une création théâtrale sans texte préécrit et sans répétition de la part des comédiens, ce qui n’exclut pas un travail régulier lors d’entraînements pour affûter son corps et son esprit. Lors de ces spectacles interactifs, un thème (un ou plusieurs mots voire une courte phrase par exemple) est souvent proposé aux comédiens par l’arbitre. Ces derniers improvisent alors ensemble pendant plusieurs minutes en construisant une his-


toire, des personnages et des décors à partir de ce thème de départ. L’objectif pour les comédiens improvisateurs est de jouer ensemble en intégrant positivement chaque idée proposée par ses acolytes. Ceci par le biais de différentes règles de jeu qui sont celles du théâtre en général mais dans l’instant et sans période de réflexion de plus de quelques secondes (Caucus). Il existe plusieurs formules de base pour les spectacles d’improvisation, la plus connue dans le monde francophone est le match d’improvisation inventée à Montréal. Dans les pays anglophones, c’est plutôt le format Theater-Sport. Mais de nombreux autres formats ont vu le jour depuis plus ou moins inspirés des deux formats cités. Pour Christophe Tournier, auteur du manuel d’improvisation théâtrale, véritable référence en la matière, le premier format connu de théâtre improvisé est la comédie atellane qui se jouait à Rome au III ème siècle avant J.-C. En France, c’est au XVI ème siècle que l’improvisation acquiert ses premières lettres de noblesse avec la Comedia del arte. Le tout s’étant donc mué ces dernières années en spectacles sur patinoires. Mais pourquoi donc des patinoires et tout ce décorum autour de l’impro ? Plusieurs versions existent mais je vous relate celle qui me paraît la plus vraisemblable, celle du fait qu’au début des années 80, certains metteurs en scène québecquois se sont rendu compte que les théâtres commençaient à se vider de plus en plus et contrairement à cela, les patinoires de hockey sur glace ne désemplissaient jamais, je vous laisse deviner la suite, ce qui fut un pari payant. Comment aborder l’improvisation quand on habite dans le Brabant wallon ? Les adolescents, sous la houlette de Marc Lambillotte, pourront s’essayer à l’impro les mercredis après-midi à Ottignies et à Wavre de 13h30 à 15 heures et pourquoi pas débuter ensuite des coachings dans les équipes des aigles, des lions, des requins ou des pythons... Les adultes, eux, démarreront d’abord par un stage d’initiation d’un week-end avec ensuite la possibilité de rejoindre une des équipes déjà en place.

Improvisation.be organise également des stages durant toutes les vacances scolaires dans bon nombre d’écoles du béwé, toutes les informations pourront être retrouvées sur leur site internet. A la FBIA, c’est encore autre chose, on reste également dans le niveau amateur, bien que cela ne signifie plus grand chose de nos jours surtout depuis que les pros se sont lancés dans une gueguerre interne qui n’a fait qu’en diminuer la qualité, mais cela est un autre débat. A la FBIA donc, figurent plusieurs équipes (dont les taupes et les demi écrémés qui nous viennent en droite ligne de l’improkot de Louvain-La-Neuve) qui s’affrontent toute l’année durant sous forme de championnat avec une grande finale pour en sacrer le champion. On peut également, via leur site www.fbia.be, se renseigner sur toutes les possibilités que nous offre l’improvisation dans nos belles contrées, que ce soit au niveau des stages pour enfants que des salles et dates de spectacles, ils sont également très actifs sur les réseaux sociaux, Facebook en tête. Marc et Audrey vous offrent chacun 5 fois 2 places pour assister à l’un de leurs spectacles dans votre région, en sachant que Wavre, Waterloo, Louvain-La-Neuve et Perwez sont des salles qui vous raviront. Vous avez probablement mille et une questions, leurs sites internet vous apporteront toutes les réponses et même plus tellement ils sont complets : www.improvisation.be www.fbia.be www.improkot.be Ils ont également leurs pages Facebook respectives. Pour le concours, il vous suffit d’envoyer un mail à marc.lambillotte@skynet.be ou à communication@fbia.be en stipulant votre code postal et peut être remporterez-vous 2 places pour assister à un des nombreux futurs matchs tout près de chez vous. A vos savates ! Alexandre Béhier


Art de Vue, dans l’optique de toujours mieux vous servir. Smeets-Van Hopplynus Wavre devient Art de Vue opticiens. Situé sur la place de l’église, au cœur de la ville, ce magasin à la pointe de la technologie et soucieux des dernières tendances propose depuis 8ans un accueil chaleureux et exclusif. Fort de son expérience et faisant partie de l’association des commerçants dans laquelle il est très actif, l’Opticien a obtenu le Maca d’or en 2011, reconnu comme un commerce dynamique et innovant.

Une équipe motivée et qualifiée : “ Nous venons travailler avec plaisir” confie Damaris, une des membres de l’équipe. C’est dans une ambiance familiale que les quatre membres de l’équipe travaillent côte-àcôte et de façon complémentaire. Tous munis depuis plusieurs années d’un diplôme d’opticien-optométriste, ils appuient leurs connaissances en suivant des formations continues. Informés de toutes les nouveautés et en contact direct avec les ophtalmologues, ils gardent à l’esprit que vos yeux sont précieux.

Le magasin dispose d’équipements ‘dernier cri’ leur permettant de garantir un travail “sur mesure” de qualité. Un service et un suivi complet Votre opticien Art de Vue met tout en œuvre afin de vous garantir un suivi global de votre confort visuel. Différents services et garanties “adaptation, casse, perte et vol” vous sont proposés sans supplément lors de votre achat. Experts en lentilles de contact Les experts de chez Art de Vue opticiens le


savent, la lentille est parfois mal utilisée ou peu conseillée. Or, il est important de garder un oeil avisé sur cette alternative aux lunettes qui est de plus en plus répandue. Afin de l’apprécier au mieux, vos spécialistes en adaptation de lentilles vous conseillent pour tout type de correction, notamment pour des lentilles de contact progressives multifocales. L’objectif étant de vous garantir un confort longue durée avec un suivi en toute sécurité. Tendances et marques exclusives Art du Vue opticiens a su se démarquer grâce son choix de montures particulièrement avant-gardistes. Les membres de l’équipe sont tous invités à donner leur avis quand il s’agit de choisir les collections. Un travail harmonieux qui permet de vous proposer des marques exclusives sur Wavre telles que Tom Ford, Lindberg et Cartier. Ils collaborent également avec des marques de prestige comme Chanel, Lafont, Starck ou encore Tag Heuer et Chloé. Parmi les « must have », la marque Ray Ban est bel et bien présente avec comme priorité de vous proposer encore et toujours les dernières tendances.


Les lunettes de sport ne sont pas oubliées : les marques les plus techniques telles que Nike ou Oakley sont également à découvrir en boutique. « Nous aimons proposer à nos clients des montures exclusives. En ce moment, nous mettons en avant le modèle solaire porté par Daniel Craig dans James Bond 007 - Spectre : la Snowdon de la marque Tom Ford » explique Antonin, membre de l’équipe. Des parents satisfaits

Une large gamme de jumelles est également exposée en magasin. Audika, un centre d’audition à la même adresse Directement lié à la boutique, le centre Audika est situé à l’étage. Un lieu équipé d’une salle d’acoustique et d’appareils de pointe afin de vous garantir une expertise complète et un suivi global de votre audition.

Parmi la large sélection de lunettes, de nombreuses montures adaptées aux enfants et adolescents. Les parents trouveront leur bonheur avec la marque Lafont, parfaitement adaptée aux plus jeunes et à leur petit nez. Les plus Art de Vue opticiens collabore avec la Clinique St Pierre pour les personnes souffrant de basse vision. L’opticien dispose d’équipements et de loupes spécifiquement adaptées à tous types de vue.

Place Cardinal Mercier 3 (place de l’église) 1300 Wavre T: 010 880 300 Heures d’ouverture: LU - SA: 10h00 - 18h30


Des experts en la matière et un label de qualité

HUMISEC à Wavre, la solution radicale aux problèmes d’humidité Sise dans le Zoning Nord de Wavre depuis le mois de juillet 2014, la société Humisec est en continuelle expansion. Une entreprise dirigée par des spécialistes animés par la volonté de vous garantir un service impeccable.

L’équipe est formée actuellement de onze collaborateurs qualifiés et experts en la matière depuis plus de dix ans. L’administrateur, Blaise Pousseur, privilégie, grâce à son expérience, une approche basée sur la qualité globale. De fait, tant les produits, la main d’oeuvre, l’expertise, les agréments techniques ou encore la logistique au sein même de la société lui sont chers. Des initiatives récompensées puisque l’entreprise a obtenu le label QualityPRO délivré par un organisme indépendant qui permet de mettre en valeur le savoir faire dans le domaine de la construction. Ce label garantit au client que la société qu’il choisit est bien assurée, enregistrée à la Banque Carrefour mais également fiable

financièrement et qu’elle peut garantir une expérience nécessaire et à la hauteur pour fournir un travail fiable et qualitatif. C’est donc en toute confiance que l’équipe d’Humisec vous propose ce qu’il se fait de mieux en la matière. De plus, les gestionnaires de la société sont à l’affût des nouvelles technologies et s’attellent à proposer les meilleurs produits actuels. Humisec vous aide à vivre dans une maison plus saine, plus économique tout en protégeant votre bien, ou en préservant un patrimoine précieux Des solutions adaptées à vos problèmes d’humidité Fenêtres embuées, murs mouillés, odeurs de moisi ou encore tâches


blanches, sont des signes qui ne trompent pas… Faites appel à Humisec qui se déplace sur toute la Wallonie et Bruxelles. Un expert vous rendra visite pour un diagnostic gratuit. Pour les toits plats, les infiltrations, l’humidité ascensionnelle, la mérule, l’isolation de façade, la ventilation,… toutes ces choses qu’il faut laisser entre les mains des professionnels outillés et équipés de produits dont le rapport qualité prix est soigneusement étudié par l’entreprise Humisec. De plus, la société fourni un engagement de garantie de résultat lequel permet de collaborer en toute confiance. Un service complet Chaque client peut être suivi de A à Z selon ses besoins, et peut bénéficier d’une offre “clef sur porte” avec finitions pour tous types de travaux liés à l’humidité. Forte de son expérience, la société qui compte plus de trois cent chantiers par an, privilégie le rapport humain et permet à ses clients de s’adresser à un expert unique qui connait ses dossiers dans le détail. Cette proximité optimise largement les travaux et rend plus facile les contacts durant cette période. À partir du 1er janvier, Humisec s’agrandit et déménage Avenue Sabin n°1 à Wavre Contactez dès maintenant le numéro vert pour plus de renseignements 0800/32 140

Avenue Zenobe Gramme 30 – 1300 Wavre info@humisec.be www.humisec.be


L’Art Gourmand le lieu de découverte et de plaisir au Coeur de La Hulpe

L’Art Gourmand porte bien son nom. Ce restaurant qui, depuis quelques années déjà ravit les amateurs d’art et de bons plats, vit à présent un nouvel élan. En effet, le lieu a été repris il y a quelques mois par Jonathan Deschamps, un jeune homme plein d’idées qui aime recevoir au restaurant comme à la maison.

© Emile Tonnelier

L’Art Gourmand c’est un restaurant dans une galerie d’art et inversement. C’est aussi un espace où l’on peut se délecter d’un thé jusqu’à 17h ou, d’une coupe ou d’un bon verre de vin pour l’apéro parmi un choix soigneusement sélectionné. Bien entendu, l’atout majeur de l’Art Gourmand se définit par sa cuisine orchestrée par une équipe jeune et dynamique mettant un point d’honneur à mettre en avant les produits locaux, le bio et le “home made”. Séduit par ce concept, le jeune entrepreneur a désiré apporter sa touche innovante avec l’aide et l’enthousiasme de son équipe et de ses proches ô combien précieux dans l’aventure. La carte, restée fidèle à l’initiale vous proposant notamment de merveilleuses salades, s’est légèrement développée. À présent, des plats du sud-ouest, par exemple, s’affichent fièrement sur le menu alléchant. Qualité, produits naturels et saveurs sont, pour ainsi dire, les maîtres mots en cuisine. Du lundi au samedi le chef concocte un lunch deux services au prix de 16€ avec entrée plus lunch ou un plat et son dessert. Gourmand, il est à déguster sur place ou à emporter et se renouvelle tous les deux jours.


© Emile Tonnelier

© Emile Tonnelier

Inspiré par sa famille proche qui voyage régulièrement, Jonathan ne laisse rien au hasard et partage avec sa clientèle tous les trésors issus d’ailleurs. La carte des vins le prouve par son vin maison hongrois déniché par ses parents lors d’une escapade à Budapest. L’Art Gourmand c’est aussi un lieu, où l’on peut passer un moment dès le petit déjeuner tous les jours du lundi au vendredi de 8h à 11h. Au menu les classiques viennoiseries mais aussi l’incontournable breakfast avec, pour ne pas les citer, les oeufs brouillés et leur complice nommé bacon. Il est possible également d’organiser un petit déjeuner “business” sur réservation. Depuis peu, L’Art Gourmand vous ouvre ses portes un vendredi par mois avec au menu un pays mis à l’honneur. Des soirées thématiques sur réservation tantôt accompagnées d’une animation musicale tantôt teintées par les couleurs

d’une culture lointaine. Voici un avant-goût de l’agenda des soirées à venir sur réservation : • Le vendredi 15 Janvier 2016 se tiendra une Soirée SUD-OUEST • Le vendredi 26 Février 2016 une soirée THAI avec un “Guest Chef” • Le vendredi 18 Mars 2016 une soirée PORTUGAL avec un “Guest Chef” Egalement à venir : Italie, New Orleans, Country, Cuba etc … Cette adresse aux multiples facettes, met en avant des artistes ‘coups de coeur’. L’espace, à la fois spacieux et chaleureux, est idéal pour mettre en lumière des créateurs. Du photographe au peintre passant par le sculpteur, les expositions se suivent et se renouvellent chaque mois et demi. L’entrée est libre et le succès est au rendez-vous.


© Emile Tonnelier

Agenda des expos : • Jusqu’au 10 janvier 2016 Dirk BOGAERTS • Du 10 Janvier au 28 Février Florence COLLARD Vernissage le jeudi 14 janvier 2016 • Ateliers de peinture : Les Jeudis 28 janvier et 18 février 2016 de 15 heures à 17 heures animés par Florence COLLARD Artiste peintre • Atelier d’Ecriture le jeudi 25 février de 15 heures à 17 heures animé par l’Ecrivain belge Evelyne WILWERTH • Mars 2016 : Spécial “VENTE COLLECTIONS PRIVEES (Alechinsky, Corneille, Dali, K. Appel, ….) • Du 10 Avril au 31 Mai : BODO from MIAMI L’ambiance du restaurant est soutenue par ses espaces dédiés à chacune de vos envies. Un verre de vin dans le canapé, un bon plat à table, un déjeuner en famille, une soirée thématique, une soirée bar à vins et tapas, une découverte d’artiste d’ici ou d’ailleurs, sans oublier les meubles anciens ou d’antiquité en vente ou encore les articles d’art de la table, les livres de cuisine… Le tout pour votre plus grand plaisir.

Le restaurant en toute intimité Pour ceux qui désirent privatiser l’espace pour un événement privé, familial ou professionnel, l’Art Gourmand peut accueillir vingt à quarante personnes.

L’Art Gourmand 77 Rue des Combattants 1310 La Hulpe. 02/654.07.32 Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 10h à 17h. Fermé le dimanche.


Le 77 : Le restaurant gastronomique à prix démocratiques Situé à Braine l’Alleud, ce restaurant vous surprendra par son espace hors du commun. Le nouveau concept du 77 est de vous proposer une cuisine française traditionnelle et gastronomique tout en restant accessible. L’immense espace aux allures de hangar a été aménagé en plusieurs ambiances différentes.

77 C’EST LE LIEU AVANT TOUT Un ULM au plafond, une ancienne Fiat logée près des tables, des arbres plantés ici et là, l’endroit est unique en son genre. Aménagé dans un ancien garage désaffecté; le restaurant et ses couleurs se démarque par cet endroit hors du commun. Mêlant vintage et moderne, l’équipe du 77 a fait le maximum pour gâter tant les yeux que le palais de ses hôtes. Tantôt, assis dans les chaleureux canapés sixties tantôt à table sous l’immense toit où sont logées des décorations surprenantes, et bientôt un bar pour profiter d’un bon verre de rhum, Gin ou Whisky. Une carte de spiritueux plaisante et variée.


GASTRONOME DE L’ASSIETTE AU VERRE Ici, l’accueil et le conseil est mis à l’honneur grâce à cette équipe volontaire et passionnée. Le chef, lui, propose un menu à six choix pour votre entrée, plat et dessert, le tout pour trente-cinq euros. Des mets frais et méticuleusement sélectionnés. Rien de tel que de manger gastronomique en toute simplicité. La carte des vins se doit d’être à la hauteur de votre assiette et ne manquera

pas de vous surprendre elle aussi. LES MARDIS LADY Les mardis lady, sont destinés, comme son nom l’indique aux femmes. L’occasion de goûter à la salade 77 pensée et élaborée pour ces dames. Un menu à moitié prix pour la seconde. Hors les 36 couverts habituels, cet endroit spacieux peut être privatisé pour vos événements.

Ouvert tous les jours. Fermé le lundi 77, Chaussée Reine Astrid 1420 Braine l’Alleud. www.seventysevenclub.com/ 02/385.13.90


Escapades

Le Senzanome

L’avis de Wawa Mag : Visiblement fidèle à sa réputation, nous avons passé un moment délicieux dans ce restaurant où nous avons goûté au menu découverte six services et vin. Le lieu est très cosy et l¹accueil parfait. L¹ambiance, elle, se veut douce et feutrée... Tout ici est réuni pour se sentir à l’aise par rapport à d¹autres établissements où l¹on pourrait se sentir un peu «coincés». La cuisine, qui peut; au premier abord, pa-

raître assez «simple» (dans le sens noble du terme) par rapport à d¹autres genres, plus moléculaire etc, est extrêmement bien préparée et les produits sont d¹une qualité sans pareil. L¹explosion des saveurs en bouche est surprenante et constante. Nous avons également beaucoup aimé le fait que les plats sont assez «consistants». Vous venez avec votre faim et vous repartez autant ravis que repus. Une belle découverte ! Place du Petit Sablon 1 - 1000 Bruxelles +32(0)2 223 16 17 - www.senzanome.be


Escapades

Le Richmond

Gaëtan Colin (d’Oude Pastorie) et Isa Verjans (NRJ) reprennent la barre d’une maison d’hôte en bord de Meuse. Gaëtan Colin, le chef étoilé bruxellois, a décidé de relever un nouveau défi aux côtés de sa compagne, Isabelle Verjans, en investissant dans une superbe maison d’hôtes en bordure de Meuse. Ancienne résidence secondaire de Paul-Henri Spaak, elle a été magnifiquement aménagée et doublée d’une piscine et d’un étang au sein d’un joli parc arboré. En cuisine, le chef compte bien régaler ses hôtes afin de leur offrir un dîner étoilé avant une nuit qui le sera tout autant.

Sise en bordure de Meuse à hauteur de Godinne, Gaëtan Colin, chef étoilé et propriétaire de deux établissements gastronomiques à Bruxelles et sa compagne Isabelle dirigent les lieux. Plus connue sous le pseudonyme d’Isa, elle réveille les auditeurs d’NRJ tous les matins dans l’émission « Le Réveil Duroy». Heureusement, elle réserve un réveil beaucoup plus doux à ses hôtes en leur concoctant notamment un déjeuner royal aux cotés de son compagnon chef. Tant dans la chambre d’hôte qu’à la table d’hôte. Le but n’est pas d’y faire un restaurant mais bien de proposer, sur réservation uniquement, des dîners gastronomiques sur mesure tant pour les particuliers que pour les entreprises.

Maître Cuisinier de Belgique, Meilleur Chef Européen à la S. Pellegrino Cooking Cup en 2011, Gaëtan Colin a représenté la Belgique au « Bocuse d’Or ». Chef étoilé du Guide Michelin 2012 et «Grand de demain» du Gault&Millau (16/20), il est actuellement propriétaire de la Brasserie «d’Oude Pastorie» à Kraainem (Bib Gourmand). Il exploite également le Château Jourdain en service traiteur à côté de sa brasserie. Tarifs Le prix des chambres varie de 113 euros à 139 euros petit-déjeuner compris. A table, formule familiale à 18 euros, menu gastronomique à partir de 35 euros par personne (hors boissons).


Escapades

Tram Experience Saison 4 - « Lady chefs » Une thématique tout en douceur

Pour sa quatrième saison, visit.brussels relance le Tram Expérience du 21 août 2015 au 17 juillet 2016. Durant toute la saison, les passagers gastronomes vivront un voyage initiatique au cœur de la cuisine des grandes femmes chefs.

Chez Kineo, pour vous, on est aux petits oignons... Une programmation riche et variée Comme chaque année, la saison se compose d’une série de menus se succédant les uns aux autres toutes les quatre à six semaines. Ils sont signés par des femmes chefs et cuisinés à bord par le chef Denis Roberti qui a répété toutes les recettes avec les chefs concernés. Quelques chiffres clés • 10 à 12.000 repas sont servis chaque année à bord ; • Près de 300 voyages par an ; • Plus de 25.000 km parcourus depuis le lancement du projet ; • Service proposé toute l’année d’août à juillet, six jours sur sept ; • Six personnes à bord : 1 chauffeur, 2 personnes en cuisine, 3 en salle ; • Déjà plus de 8.000 € reversés au Samusocial à ce jour.

Wawa Mag donne son avis : Le chef fait vraiment bien cela, quand on sait que tous les ingrédients sans exception viennent du... Delhaize ! Donc on est loin du chef qui se lève à 5h du matin pour aller chercher les meilleurs produits chez ses fournisseurs mais bon... C’était vraiment très très bon. En fait c’est même assez bluffant de voir ce qu’il y a moyen de faire avec des ingrédients «bon marchés», même le vin c’était un Casillero del Diablo à plus ou moins 10 euros la bouteille au Delhaize. Après on dira que l’on paie pour «l’expérience» de manger dans un tram en mouvement. Expérience assez fun et franchement très drôle de voir les serveurs marcher comme s’ils étaient complètement saouls... Nous on a adoré même si on sait que finalement tout ça... c’est que du marketing. (Petit plus aussi, les menus sont différents à une même table donc vous pouvez goûter et faire goûter le plat à la personne qui vous accompagne.) Prix : de 95 à 130 euros/pers.

Piscine 29° - Sauna - Jacuzzi - Hammam - Aquagym Aquabike - Cours collectifs - Tennis - Cardio Training Coachs - Club House - Encadrement personnalisé

Rue Alfred Haulotte 56 - 1342 Limelette 010 41 11 56 - www.kineo.be


Profile for Jean-François de Lavareille

Wawa magazine n°18  

Le magazine du Brabant wallon ! Le WaWa Magazine est le magazine de l'information décontractée et des commerces branchés dans le centre du B...

Wawa magazine n°18  

Le magazine du Brabant wallon ! Le WaWa Magazine est le magazine de l'information décontractée et des commerces branchés dans le centre du B...

Advertisement