Page 1

LE BURNHAUPTOIS

BULLETIN D’INFORMATIONS MUNICIPALES

COMMUNE DE BURNHAUPT-LE-BAS


S E L I T U S T N E M E N G I E RENS MAIRIE : Tél. 03 89 48 70 61 - Fax : 03 89 48 99 78 HORAIRES D’OUVERTURE DE LA MAIRIE AU PUBLIC :

> Lundi > Mardi > Mercredi > Jeudi > Vendredi

de 10h à 12h et de 14h à 19h mairie fermée la journée de 10h à 12h et de 14h à 18h mairie fermée le matin et de 14h à 19h de 10h à 12h et de 14h à 18h

PERMANENCE DU NOTAIRE - 2e semestre Les lundis 7 septembre, 5 octobre, 2 novembre, 7 décembre pour 2015 de 16h à 17h en Mairie. Vous pouvez prendre rendez-vous à l’étude de Maître Hélène SIFFERT- KLUSKA à CERNAY, 1, Faubourg de Belfort au 03 89 75 55 03

Heures d’ouverture de la mairie du 13 juillet au 28 août 2015 : Lundi et jeudi de 14h à 19h Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h Vendredi de 8h à 12h

COLLECTE DES ORDURES BIO-DECHETS (bac brun) : Tous les lundis (les sortir la veille à partir de 20h). OMR - Ordures ménagères résiduelles (bac gris) : Les jeudis des semaines paires COLLECTE SELECTIVE Les sachets jaunes à utiliser pour la collecte les jeudis des semaines impaires sont gratuits et à votre disposition en Mairie aux heures d’ouverture habituelles (des canisacs pour les déjections canines sont disponibles gratuitement en mairie).

MEDECIN BOCH Christian, 6, rue de l’Etang Tél. : 03 89 48 70 02 Consultations sur rendez-vous : MATIN : lundi, mardi, mercredi et jeudi de 9h à 11h. APRES-MIDI : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 16h à 18h. Pour les nourrissons à 8h30 et à 15h30. Samedi matin sur R.V. Téléphonez pour les RV de 8h à 9h et de 14h à 15h. CABINET D’INFIRMIERES 26, rue Principale

Lisez ce bulletin sur http://burnhaupt.free.fr

BENNE À DÉCHETS VERTS (particuliers uniquement) (pour tonte de pelouse, feuilles, tailles de haies : du 11 avril au 7 novembre 2015 (les samedis et lundis). DECHETERIE D’ASPACH LE HAUT 03 89 75 74 66 Horaires d’été : (avril à septembre) du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h, horaires d’hiver (d’octobre à mars) de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h du lundi au samedi.

03 89 62 61 28

SAMU

15

POMPIERS

18

GENDARMERIE

17

SYNDICAT D’EAU POTABLE (SIAEP) 15 route de Thann à Guewenheim

03 89 82 59 57

SYNDICAT D’ASSAINISSEMENT Mairie de Burnhaupt le Haut :

03 89 48 70 58

ECOLE ELEMENTAIRE

03 89 48 78 24

ECOLE MATERNELLE

03 89 48 78 33

PRESBYTÈRE

03 89 48 74 92

ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT "L'ARC EN CIEL" de Burnhaupt-le-Bas : 03 89 48 95 79 : lundi, mardi, jeudi, vendredi de 11h30 à 13h30 et de 15h15 à 18h30. ACCUEIL PETITE ENFANCE de Burnhaupt le Haut : du lundi au vendredi de 6h30 à 19h, de 3 mois à 3 ans, animation les mercredis et vacances scolaires ; Téléphone : 03 89 48 94 73. RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES Mme Bernadette MARLIEN ou Christine JECKER au 03 89 62 72 00 ou 03 89 82 47 35.

LA POSTE - Burnhaupt le Haut 03 89 48 71 08 Horaires de levées de la poste (carrefour Chapelle et Mairie) : du lundi au vendredi à 9h, le samedi 9h uniquement devant la mairie MAISON DES ASSOCIATIONS

03 89 62 95 67

PERCEPTION MASEVAUX

03 89 82 41 21

ASSISTANTE SOCIALE Mme ZIMMERMANN au 03 89 75 62 43 ou Mme DURINGER au 03 89 82 62 63 pour les personnes de plus de 60 ans. BIBLIOTHEQUE DES BURNHAUPT “LA BULLE” 31 rue Principale - 03 69 19 98 62

2


EDITORIAL DU MAIRE 2 3à5 6 7 à 13 14 15 16 17 à 25 26 et 27 28 et 29 30 31 32 à 33 34 35 36 37 38 39 40 à 43 44 et 45 46 47 48 et 49 50 51

RENSEIGNEMENTS UTILES EDITORIAL DU MAIRE MOUVEMENTS DU PERSONNEL COMMUNAL POINTS IMPORTANTS ABORDES LORS DES REUNIONS DE CONSEIL MUNICIPAL DEPUIS LE 26 MAI 2014 BILAN CHIFFRE DES TRAVAUX OU ACQUISITIONS REALISES EN 2014 BUDGETS PRIMITIFS 2015 REALISATION 2014 EN PHOTOS LA VIE AU VILLAGE ÉCOLE MATERNELLE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE NOS DÉCHETS VIE ASSOCIATIVE MAISONS FLEURIES METEO MEMOIRE DE VIE ZÉRO PESTICIDE GRAINOTHÈQUE NATURE URBANISME INFOS PRATIQUES SEMAINE SANS ÉCRAN EMBELISSEMENT DU VILLAGE NOS VOISINS ETAT CIVIL MANIFESTATIONS A VENIR PLAN DU VILLAGE

Bel été à tous ! REVUE RÉALISÉE PAR : DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Alain GRIENEISEN, Maire REDACTEUR EN CHEF : Sandrine VON DER OHE, Adjointe au Maire chargée de l’information REDACTEURS : Véronique DUFFNER Maryline SOTHER Arsène SOTHER Alain STEIBLE Conseillers municipaux Nicolas TRESCH Secrétaire général Nicole HOLDER Dominique LAPORTE Adjointes administratives ÅçåÅÉéíáçå=Éí=áãéêÉëëáçå= publi-h ìÑÑÜçäíò=J=CERNAY Ǩé∑í=ä¨Ö~ä=kø=VVV=J=PÉ íêáãÉëíêÉ=OMNR

Crédit photos : Alain GRIENEISEN, Sandrine VON DER OHE Régine MEYER, Jean-Marie WENDLING, VT DRONE, Philippe WOZNIAK, André HIRTH, Aloyse BITSCH, Véronique DUFFNER, Municipalité.

Chères concitoyennes, chers concitoyens, Après une année de mandat, c’est avec plaisir que je vous fais part de l’avancement des projets et travaux de l’équipe municipale. Dans le respect de notre feuille de route, vous trouverez dans le présent bulletin d’information les détails portant sur les nombreux dossiers en cours. Avant d’entrer dans le détail, je souhaite partager avec vous ma vision du contexte actuel. Pour commencer, les évènements terroristes des derniers mois, particulièrement celui de janvier avec l’attentat contre Charlie Hebdo, sont des atteintes claires à la Liberté et à la République, opérées par des réseaux utilisant la fragilité et le manque d’éducation et de valeurs des plus faibles… faits inacceptables contre lesquels il faut lutter sans cesse par l’éducation, la culture, la pédagogie. A tous les niveaux de la République, il faut être vigilant et sanctionner les discours d’exclusion, de racisme et de haine. La conjoncture économique européenne difficile risque de son coté de nous conduire à des scissions douloureuses auxquelles les états et les populations ne sont pas préparés. J’émets l’espoir que le bloc européen, garant de la Paix sur notre continent, saura trouver les issues cohérentes et néanmoins rassembleuses en cette période tumultueuse. A l’échelle de notre pays, au taux de chômage record, il faudrait une rapide reprise de l’activité pour endiguer la tournure… Comment y croire ? En prenant pour exemple des entreprises innovantes et dynamiques, en prenant pour exemple nos artisans qui, grâce à leur savoir-faire, savent se placer sur les marchés… Mais pour que ces entreprises aient du travail, il faudrait que l’Etat arrête de ponctionner toujours plus les

3

collectivités territoriales qui, à force de coupes et d’économie, ne pourront plus investir et seront obligées de réfléchir à des fusions, là encore pour des motifs parfois purement économiques (mariez-vous, on vous prendra un peu moins d’argent l’année prochaine…). Fort heureusement il y a dans ces fusions de nombreux rapprochements voulus. Les collectivités, et en particulier les intercommunalités et les communes, sont de bons élèves, et souffrent de devoir systématiquement passer à la caisse. Nous concernant il s’agit pour le moment plus de rapprochements en vue de réflexions communes et de mutualisations par étapes avec nos voisins de Burnhaupt-le-Haut. Encore un point sur lequel l’Etat se désengage : l’instruction des documents d’urbanisme. La Communauté de Communes, territoire à échelle cohérente, a décidé de prendre en charge ce service à compter du 1er juillet. Nouvelle compétence qui aura, bien sûr, un impact financier supplémentaire qui sera partagé par les communes à hauteur du nombre de permis instruits pour chacune d’elles. Pour nous permettre des économies d’échelle (encore sur le périmètre de la Vallée de la Doller et du Soultzbach), notre plan d’occupation des sols (POS) deviendra d’ici 2020 un plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI). Qu’en est-il de la réforme des rythmes scolaires ? Imposée par le législateur, mais à nouveau sans moyens suffisants pour les collectivités, ce système instauré depuis une année scolaire pour nos écoles n’a pas, à mon sens, apporté d’améliorations pour les enfants (mais que de fatigue !)… et bien des complications pour les parents ! Là aussi la Communauté de Communes a déposé un projet éducatif territorial intercommunal (PEDT), qui permettra de maintenir et de développer le service assuré par notre opérateur Créaliance sur ses différents sites d’accueil (en particulier pour les « temps libérés » de 15h15 à 16h).


E R I A M U D L A I R O T I ED Je souhaite saluer le dynamisme de la Communauté de Communes et de son président M. Laurent LERCH, toujours à la recherche de solutions pour aider les communes à suivre les évolutions imposées soit par le législateur, soit par le contexte global.

la municipalité pour assurer l’accueil des commerçants et des visiteurs (placiers, Jokers de la route, bénévoles des associations, vacataires, services municipaux, élus….). Ce jourlà, Burnhaupt le Bas est comparable à une belle PME !

L’année écoulée aura vu pour nous tous de très beaux évènements. Et je reviendrai sur trois d’entre eux.

Nos projets avancent, notamment au sein des services municipaux. Je salue l’arrivée de notre nouveau secrétaire général, M. Nicolas TRESCH, et de MM. Tom NOTTER-MAEDER et Chris SENDER, venus renforcer les services techniques. Bienvenue Messieurs !

Nous avons vécu fin novembre, le 70e anniversaire de la Libération de Burnhaupt , avec un défilé très suivi, une cérémonie émouvante et une exposition retraçant les années de conflit de la guerre 1939-1945. Un grand moment, fruit de la coopération entre les conseils municipaux des deux Burnhaupt et la section UNC locale. L’exposition des collectionneurs aura permis également de provoquer des moments d’admiration, de partage et d’échanges dans et autour de la maison des associations, alors que les élections départementales désignaient le même jour Madame Fabienne ORLANDI et M. Rémy WITT pour représenter notre nouveau canton au conseil à Colmar. Le Rachamarkt qui, malgré une averse orageuse en fin de matinée, a connu un beau succès, et je salue l’engagement de M. Philippe KUPPEL, président de l’amicale des SapeursPompiers et de son équipe pour l’organisation des festivités sous chapiteau. Lundi 25 mai, avec les élus, le président, avec Margot HAMANACHE, Miss 2015 et ses dauphines, nous avons pu nous rendre en cortège au chapiteau, accompagnés de la musique amie de Ballersdorf, présente à nos côtés depuis de nombreuses années. Ce fut un moment de bonheur. Pour que ce bonheur puisse éclore, sachez que le jour du marché, ce sont plus de 60 personnes qui travaillent au service de

Ces recrutements ont permis à MM. Richard BUISSON et Jean-Claude NEFF de prendre une retraite bien méritée. Bonne retraite et bonne continuation à eux ! Aux services techniques, sous la houlette du fraîchement nommé responsable Jean-Marie WENDLING, du nouveau s’annonce en ce début juillet : des tenues siglées ont été remises aux agents, un fourgon plateau/benne est arrivé le premier juillet et un véhicule électrique polyvalent sera livré début septembre. Il me tenait à cœur de procurer à ce service un outil de travail digne de ce nom. C’est désormais chose faite. Par ailleurs, le programme ZERO Pesticides auquel nous tenons tant et qui nous apportera, je l’espère dès 2016, le label « trois libellules » est en cours de concrétisation. Il n’y a plus aucun produit pesticide aux services techniques depuis fin 2014 et nous allons investir dans un équipement de balayage spécifique pour éviter la germination dans les caniveaux (ceci n’empêchera pas le désherbage manuel !) ainsi que dans un broyeur pour transformer nos produits de tailles en paillage. Ceci sera accompagné d’un fort subventionnement des partenaires que sont la Région

4

Alsace et l’agence de l’eau RhinMeuse et d’un audit débouchant sur un plan de gestion différenciée (subvention 80%) ainsi que sur l’acquisition d’un tracteur pour l’utilisation de ces nouveaux équipements. J’ai besoin de vos retours, appréciations et questionnements afin que nous puissions progresser ensemble. Et si, en plus, vous pouviez vous aussi passer à des formes de gestion alternative de vos espaces verts privés, nous n’en serions que plus heureux. En tout cas, je demande que dorénavant plus personne n’épande de produits phytosanitaires sur le domaine public (trottoirs, espaces, fossés...) et me tiens volontiers à votre disposition avec mes adjoints et l’ensemble des élus. En mairie les travaux de réaménagement du rez-de-chaussée ont démarré afin de créer une pièce adaptée à recevoir les personnes à mobilité réduite et à accueillir notre secrétaire général. Après le récent renouvellement de l’outil informatique, la téléphonie qui souffrait de pannes régulières et d’une vétusté certaine a été remplacée, pour mieux vous accueillir. Là aussi nous disposerons dans quelques semaines d’un bel outil, pas plus grand, mais fonctionnel ! Les chantiers : le plus important est celui qui va se poursuivre pendant encore plusieurs mois ; après l’extension de l’école maternelle et le déménagement prévu cet été, c’est la réhabilitation de la partie la plus ancienne qui va démarrer. Merci à tous les acteurs, enfants, enseignants, parents, aide-maternelle, riverains, entreprises… de votre patience et de votre compréhension. Vous le constatez, les investissements vont bon train. Nous allons nécessairement passer par quelques années avec un endettement plus fort, mais ô combien nécessaire.


Néanmoins, le conseil municipal, conscient du contexte restreint pour les familles, a souhaité une pause en matière de fiscalité : 0% d’augmentation des taux pour 2015 sur la part communale. Je souhaite travailler au courant de l’année à venir à ce que tous les contribuables soient imposés sur des bases cohérentes, actuelles et en adéquation avec le bâti. Il s’agit du principe d’équité. Et pour les temps à venir, dans la limite de nos capacités, nous allons continuer à concrétiser le programme « Village Nature » (une conférence vous sera proposée cet automne), il s’agira aussi de boucler le plan d’adaptation des bâtiments recevant du public aux normes PMR (personnes à mobilité réduite) avec un étalement des travaux sur 3 ans.

Au sujet du projet de voirie avec mise en conformité de la rue de la mairie, nous envisageons d’avancer en phase d’études au courant du second semestre 2015 et début 2016, pour un démarrage de chantier en milieu d’année prochaine. D’autres sujets restent ouverts comme la modernisation de l’éclairage public, revoir le mur d’enceinte de l’ancien cimetière et mener à bien les réflexions évoquées dans notre programme de campagne. Pour conclure je veux vous dire ma grande satisfaction à travailler au quotidien avec mes adjoints, les élus et des personnels municipaux polyvalents et motivés qui ne ménagent pas leurs efforts pour améliorer notre cadre de vie et faire progresser la commune. Grand merci à eux. Je citerai pour exemple la semaine sans

écran, hautement mobilisatrice et vrai succès ; ou encore les ateliers d’été aux activités variées et au carnet de réservation bien rempli ! Il me reste à vous saluer, à vous souhaiter bonne lecture du présent ouvrage annuel livré par la commission « information » et à vous inviter toutes et tous à nous rejoindre dans les activités proposées par la municipalité ou par le monde associatif, toujours très dynamique ; à faire, avec vos élus, votre possible pour que le « bien vivre ensemble » transpire de nos échanges et de nos rencontres. Bel Eté, Bonnes Vacances. Très cordialement, votre maire, Alain GRIENEISEN

> APRÈS PLUS D’UNE ANNÉE DE FONCTIONNEMENT, L’ÉQUIPE MUNICIPALE, TOUJOURS AU SERVICE DE LA COMMUNE.

s u l é s o V > Les 19 membres du Conseil Municipal

De gauche à droite : Nadia DENTZER, Marilyne SOTHER, André HIRTH (1er adjoint), Christophe KOLB, André GENSBITTEL, Catherine GRABOWSKI, Régine MEYER (2e adjointe), Stéphanie STREICHER, Alain STEIBLE, Alain GRIENEISEN (Maire), Arsène SOTHER, Laurent FINCK (3e adjoint), Jérémy NEFF, Véronique DUFFNER, Sandrine VON DER OHE (4e adjointe), Vincent PAUTTE, Raphaëlle BITSCH, Auguste BURNER (5e adjoint), Sophie BURNER.

> Le maire et ses adjoints

5


UNAL M M O C L E N SON R E P U SD T N E UVEM O M LES

5 1 0 2 / 4 1 20

M. RICHARD BUISSON, Secrétaire de

Mairie dans la commune depuis 19 ans et 5 mois, a fait valoir ses droits à la retraite en septembre 2014.

Après avoir passé presque 36 années à animer le service technique, M. JEANCLAUDE NEFF, a également fait valoir ses droits à la retraite début juin 2015.

Richard, Limousin d’origine, a, après des études de comptabilité, d’abord travaillé dans le privé avant de le faire au service des collectivités à Vaux (57) en 1977. Il a obtenu le diplôme de Secrétaire de mairie en 1978. Après un passage par la Mairie d’Augny (57), il est arrivé à Burnhaupt-le-Bas en 1995, recruté par M. Jean-Marie MAURER. Il a vu évoluer notre village, au fil des projets et des équipes municipales, et il a contribué à toutes ces évolutions. Richard a travaillé avec quatre maires dans notre commune (dont Marthe BITSCH de 2001 à 2005). Nous lui souhaitons une excellente retraite !

Les renforts de l’équipe d’entretien : M. TOM NOTTER a signé un contrat

“emploi d’avenir” le 22 décembre 2014. M. CHRIS SENDER est le dernier à avoir

rejoint l’équipe, début mai 2015. Et toujours fidèles à leurs postes : Les adjoints administratifs : NICOLE HOLDER

Richard BUISSON entouré de trois maires avec lesquels il a travaillé : Jean-Marie MAURER, André HIRTH et Alain GRIENEISEN

Il a été remplacé en septembre 2014 par M. NICOLAS TRESCH.

Jean-Claude a connu six maires et cinq secrétaires généraux. Lorsqu’il est arrivé aux Services Techniques de la commune, en 1979, il y était le seul employé. Il a donc assuré seul l’entretien du village et des bâtiments municipaux, participé à l’organisation de la Foire aux râteaux, agi en tant que garde-champêtre ou gardien des cols de cygne de l’alambic durant plusieurs années. Puis il a su travailler en équipe lorsque ses collègues ont été recrutés. Son engagement et ses qualités professionnelles ont été appréciées. Nous lui souhaitons une excellente retraite !

DOMINIQUE LAPORTE

Les adjoints techniques : LUCIEN HIBSCHHERR, JEAN-MARIE WENDLING.

6


POINTS IMPORTANT SA LORS DES REUNBORDES IONS DE CONS EIL M > SEANCE ORDINAIRE UNI DU 26 MAI 2014 CIPA CONSULTATION D’UN MAÎTRE D’ŒUVRE EN VUE L DE LA TRANSFORMATION DU PLAN D’OCCUPATION DES SOLS (P.O.S) EN PLAN LOCAL D’URBANISME (P.L.U)

Une rénovation des règles d’urbanisme a été engagée par le biais de la loi ALUR, cette dernière va entre autre renforcer sensiblement l’interdiction d’ouverture à l’urbanisme, en particulier les zones agricoles et forestières des P.O.S et favoriser la prise de compétence de l’urbanisme pour les EPCI. Le Plan d’Occupation des Sols doit être mis en compatibilité et de ce fait être transformé en PLU (plan local d’urbanisme), faute de quoi il deviendra caduque. A compter de la décision de lancer l’opération, le conseil municipal a un délai de trois ans pour la mener à terme, délai durant lequel les règles du P.O.S continuent à s’appliquer sur le ban communal. Le PLU devra obligatoirement être compatible avec le SCOT (schéma de cohérence territoriale). L’opération nécessite l’assistance d’un maître d’œuvre (bureau d’études) qui accompagnera la commune durant les trois années que nécessite la transformation. Après en avoir débattu, le conseil municipal décide de lancer la procédure et pour ce faire autorise le maire à consulter plusieurs bureaux d’études pour arrêter le choix d’un maître d’œuvre.

Après en avoir débattu, sur proposition du maire, le conseil municipal fait savoir qu’il n’est pas opposé à la recherche des énergies renouvelables, cependant il s’oppose à la demande d’autorisation de recherche de gîtes géothermiques sur le site de la commune de Burnhaupt le Bas, en raison de la présence de la nappe phréatique de la Doller et du bassin qu’elle alimente. Adopté à l’unanimité.

> SEANCE ORDINAIRE DU 25 AOUT 2014 TRANSFORMATION DU P.O.S. (PLAN D’OCCUPATION DES SOLS) EN P.L.U (PLAN LOCAL D’URBANISME) ET MISE EN ADÉQUATION AVEC LE SCOT (SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE) : APPEL À MAÎTRISE D’ŒUVRE

Le P.O.S de la commune deviendra caduque si la procédure de passage en P.L.U n’est pas lancée dans un court délai, en conséquence le conseil municipal doit prendre une décision de principe sur les quatre points suivants : • Choisir un maître d’œuvre • Solliciter une subvention d’Etat • Transformer le P.O.S en P.L.U et inscrire la dépense au budget primitif 2015 • Autoriser le maire à créer une commission spécifique et demander l’aide de l’ADAUHR pour lancer les consultations de maîtrise d’œuvre et de mise en forme de la délibération décidant de la modification. Adopté à l’unanimité. RÉFECTION DE LA RUE DE LA MAIRIE CHOIX D’UN MAÎTRE D’ŒUVRE

Présentation du résultat de l’appel d’offre pour la maîtrise d’œuvre des travaux envisagés rue de la mairie. Après discussion et sur proposition du Maire, le Conseil Municipal décide de la réfection de la rue de la mairie. Cet axe routier communal très fréquenté doit être sécurisé et mis en conformité pour la circulation des véhicules à moteur ou non, des piétons, des personnes handicapées. Le choix d’un maître d’œuvre s’impose, il devra présenter à l’assemblée des solutions adaptées. Le montant des travaux est estimé à 90 000 euros H.T. Trois bureaux d’études ont été sollicités. Après avoir étudié ces propositions, le conseil municipal décide de retenir le bureau d’étude le moins disant, la société I.V.R. pour un montant hors taxes de 6 300.00 euros. Adopté à l’unanimité. Les études seront lancées dans la foulée.

> SEANCE ORDINAIRE DU 16 JUIN 2014 ENQUÊTE PUBLIQUE RELATIVE À LA DEMANDE D’AUTORISATION DE RECHERCHES DE GÎTES GÉOTHERMIQUES

Le Groupe Electricité de Strasbourg S.A a déposé une demande d’autorisation de recherches de gîtes géothermiques à basse température dans le département du Haut-Rhin dite « permis de sud-alsace », dans le cadre de l’exploitation de ressources géothermiques profondes pour la production de chaleur et/ou d’électricité. M. Auguste BURNER, adjoint, qui présente ce point rappelle que différentes recherches de ce type ont été réalisées dans un environnement géographique proche, tel qu’à Bâle, où les recherches ont provoqué des secousses sismiques, ainsi que sur le ban d’une commune située à proximité de Saverne où, là, les forages ont provoqué d’importants mouvements de terrain. On ne peut être bien évidemment que favorable à la recherche d’énergies renouvelables mais le ban communal se trouve situé sur le bassin versant de la Doller qui sert de réserve en eau potable pour la région Mulhousienne, il convient donc d’être prudent et de protéger ces zones de captage.

7


R D ES O UNICIPAL B M L I A E S N S O T C AN S DE T N R O I N O U IMP DES RE S ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE T S R N I SOUTIEN À L’ACTION ENTREPRISE CONCERNANT O L PO LA BAISSE MASSIVE DES DOTATIONS DE L’ETAT

Objet : motion de soutien à l’action de l’AMF pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat.

Les collectivités locales et en premier lieu les communes et leurs intercommunalités, risquent d’être massivement confrontées à des difficultés financières d’une gravité exceptionnelle. Dans le cadre du plan d’économies de 50 milliards d’euros qui sera décliné sur les années 2015-2017, les concours financiers de l’Etat sont en effet appelés à diminuer. De 11 milliards d’euros progressivement jusqu’en 2017 Soit une baisse cumulée de 28 milliards d’euros sur la période 2014-2017

EDF – CONVENTION GAZPAR Objet : Convention GRDF relative à l’installation de compteurs communicants gaz.

Information du projet de compteurs communicants proposé par GRDF qui propose la signature d’une convention avec la commune de Burnhaupt-le-Bas pour l’installation et l’hébergement d’équipement de télérelève en hauteur. GRDF, concessionnaire du réseau de gaz naturel sur la commune de Burnhaupt le Bas, modernise le réseau avec l’installation des compteurs gaz communicants. Le Maire indique que, depuis plusieurs années, les attentes des clients et des fournisseurs de gaz s’expriment en faveur d’une plus grande fiabilité du comptage, d’une augmentation de la fréquence des relevés pour une meilleure maîtrise des consommations, de la mise à disposition de données, pour une facturation systématique sur index réels. Dans le même temps, les progrès technologiques offrent de nouvelles possibilités pour mieux suivre la consommation des clients et rapatrier leurs index de consommation. Il précise que les travaux de GRDF ont conduit à la conclusion qu’une solution technique performante, à un coût acceptable par la communauté, fiable dans le temps et répondant aux besoins de l’ensemble des parties prenantes, pouvait être conçue. La municipalité décide de soutenir ce projet d’efficacité énergétique en acceptant d’héberger des concentrateurs sur les points hauts. La répartition et le nombre de concentrateurs dépendront du relief et de la densité urbaine. Il est précisé que ce système sans fil fonctionne sur des ondes de type radio et que les données sont télétransmises une fois par jour par un simple appel GSM (équivalent téléphonique portable qui passe un appel). Le Maire propose à l’Assemblée d’adopter les termes de cette convention de partenariat. Le Conseil Municipal approuve les termes de la convention à intervenir avec la société GRDF et autorise le Maire à signer cette convention. Adopté à l’unanimité.

Dans ce contexte, le Bureau de l’AMF a souhaité, à l’unanimité, mener une action forte et collective pour expliquer de manière objective la situation et alerter solennellement les pouvoirs publics sur l’impact des mesures annoncées pour nos territoires, les habitants et les entreprises. L’AMF, association pluraliste forte de 36 000 adhérents communaux et intercommunaux a toujours tenu un discours responsable sur la nécessaire maîtrise des dépenses publiques ; aussi, elle n’en est que plus à l’aise pour dénoncer cette amputation de 30 % de nos dotations. Quels que soient les efforts entrepris pour rationaliser, mutualiser et moderniser l’action publique locale, l’AMF prévient que les collectivités ne pourront pas absorber une contraction aussi violente de leurs ressources. En effet, la seule alternative sera de procéder à des arbitrages douloureux affectant les services publics locaux et l’investissement du fait des contraintes qui limitent leurs leviers d’action (rigidité d’une partie des dépenses, transfert continu de charges de l’Etat, inflation des normes, niveau difficilement supportable pour nos concitoyens de la pression fiscale globale). La commune de BURNHAUPT LE BAS rappelle que les collectivités de proximité que sont les communes et leurs intercommunalités sont, par la diversité de leurs interventions, au cœur de l’action publique pour tous les grands enjeux de notre société : Elles facilitent la vie quotidienne de leurs habitants et assurent le « bien vivre ensemble » ; Elles accompagnent les entreprises présentes sur leur territoire ; Enfin, elles jouent un rôle majeur dans l’investissement public, soutenant ainsi la croissance économique de l’emploi. La diminution drastique des ressources locales pénalisera à terme nos concitoyens, déjà fortement touchés par la crise économique et sociale et pourrait fragiliser la reprise pourtant indispensable au redressement des comptes publics. En outre la commune de BURNHAUPT LE BAS estime que les attaques récurrentes de certains médias contre les collectivités sont très souvent superficielles et injustes. C’est pour toutes ces raisons que la commune de BURNHAUPT LE BAS soutient les demandes de l’AMF : Réexamen du plan de réduction des dotations de l’Etat, Arrêt immédiat des transferts de charges et des mesures normatives, sources d’inflation de la dépense, Réunion urgente d’une instance nationale de dialogue et de négociation pour remettre à plat les politiques publiques nationales et européennes impactant les budgets des collectivités locales. Adopté à l’unanimité.

BRIGADE VERTE – MOTION DE SOUTIEN

Les élus de la commune de BURNHAUPT LE BAS, membres du Syndicat Mixte des Gardes Champêtres intercommunaux du Haut-Rhin, conscients des exigences inhérentes aux différents pouvoirs de police du Maire et soucieux du devenir de la Brigade Verte mise en danger par la proposition de loi des sénateurs François PILLET et René VANDIERENDONCK, adoptée au Sénat en première lecture le 16 juin 2014, ont réaffirmé solennellement à l’heure des nombreuses réformes institutionnelles : • leur indéfectible attachement à cette police de proximité dont le fonctionnement a fait ses preuves depuis 25 ans par sa capacité d’adaptation aux diverses missions confiées et par sa disponibilité au service des élus et de la population des 314 communes haut-rhinoises qu’elle sert. • leur volonté de pérenniser la Brigade Verte afin de mettre en avant un service public de qualité, précurseur dans la mutualisation de ses matériels et de ses effectifs, modèle d’une généralisation à l’ensemble du territoire national. Adopté à l’unanimité.

8


SYNDICAT INTERCOMMUNAL D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE – RAPPORT ANNUEL 2013

Présentation du rapport d’activité 2013 du Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau Potable de la Vallée de la Doller (SIAEP de Guewenheim). Le prix de l’eau potable reste abordable et le syndicat investit régulièrement dans le remplacement des vieilles conduites. Burnhaupt-le-Bas reste une des plus grosses communes consommatrices du syndicat.

La commission s’est donc prononcée en faveur de la signature d’une convention de gré à gré avec Monsieur MOUTAUD qui nous a manifesté par écrit son souhait de faire usage de son droit de priorité pour reconduire son bail. Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide, à l’unanimité d’autoriser Monsieur le Maire à signer une convention de gré à gré avec M. MOUTAUD Bernard pour les deux lots de chasse présents sur le ban communal pour la période 2015-2024.

ETAT PRÉVISIONNEL DES COUPES EN FORÊT POUR 2015

L’ONF a proposé le programme des travaux d’exploitation avec un état prévisionnel des coupes pour l’exercice 2015. Lors d’une récente visite, les services de l’ONF ont fait part de leurs inquiétudes en ce qui concerne les parcelles 15A et 15B, il s’agit de vieux bois, du hêtre. Il est proposé une précoupe sur 2014, ce bois ne vieillissant pas très bien, la recette serait attendue sur le présent exercice. Le conseil municipal donne son accord pour la coupe des parcelles 15A et 15B et approuve l’état de prévision des coupes pour 2015.

PROJET « VILLAGE NATURE » (SANS PESTICIDE)

Depuis 2005, la Région Alsace et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse proposent un soutien financier aux communes qui modifient leurs pratiques pour le désherbage et l’entretien des voiries et des espaces verts en vue de protéger la nappe phréatique et la qualité des ressources en eau. En effet, les stations d’épuration ne sont pas conçues pour traiter les produits phytosanitaires et leurs produits de dégradation. De ce fait, ces produits se retrouvent tôt ou tard dans le milieu naturel. Ce soutien financier, en faveur de pratiques respectueuses pour la qualité de la ressource en eau, peut atteindre 70%. Quelles solutions ? Les alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires sont variées et peuvent être pratiquées par tous. Exemples : tondre moins court le gazon, laisser de la place aux zones plantées en prairie ou non fauchées, utiliser du paillage au pied des arbustes et des plantes en massif afin de limiter la pousse des herbes folles, s’équiper en matériel de désherbage thermique, recourir à des moyens de « lutte biologique » comme le purin d’orties et la bouillie bordelaise, choisir des espèces locales souvent plus résistantes car adaptées au climat… Pour signifier son engagement, la commune doit signer la charte régionale « Démarche zéro pesticide ».

Divers. Le Syndicat d’Aménagement des Berges de la Doller a engagé des travaux pour rénover la chute d’eau en aval de la prise d’eau du Steinbaechlein.

> SEANCE ORDINAIRE DU 09 OCTOBRE 2014 CHASSE COMMUNALE : CONVENTION DE GRÉ À GRÉ DANS LE CADRE DU RENOUVELLEMENT DES BAUX

Il existe actuellement deux lots de chasse sur le ban communal de Burnhaupt-le-Bas. Le loyer annuel global s’élève à 13 100,04 € avec une moyenne de 15 € l’hectare. Le locataire actuel, Monsieur MOUTAUD Bernard souhaite reconduire son droit de chasse sur ces deux lots et renouveler son bail pour la période 2015-2024. Les différents partenaires, de même que les élus, ont rappelé leur satisfaction par rapport à la conduite des chasseurs et de Monsieur MOUTAUD en particulier, avec qui la commune entretient de bons rapports. Monsieur le Maire rappelle également qu’il n’y a jamais eu de souci au niveau du paiement du loyer, qu’augmenter celui-ci n’aurait pas réellement de sens étant donné la fréquentation accrue du sentier des Bunkers et du nombre croissant de marcheurs, accompagnés de chiens, qui s’y promènent et qui font fuir le gibier. Il émet cependant le souhait de rajouter une clause de révision du loyer dans la convention.

9


R D ES O UNICIPAL B M L I A E S N S O T C AN S DE T N R O I N O U IMP DES RE S privé, d’aide à l’insertion, destiné aux jeunes de 16 à 25 ans en T S R N I difficulté scolaire ou particulièrement éloignés de l’emploi. En O L PO tant qu’employeur public, nous pouvons proposer un contrat à

durée déterminée d’un an, renouvelable deux fois, soit pour une durée maximale de 3 ans. Le salaire est équivalent au SMIC et il s’agit d’un temps plein, soit 35 heures. Pendant son activité, le jeune est suivi par un référent au niveau de la Mission Locale et par un tuteur choisi parmi les agents communaux. Un programme de formations permettant d’acquérir des compétences professionnelles est mis en place, de même qu’un suivi régulier entre l’employeur et ces trois personnes. Nous aurons donc plusieurs bilans, car la Mission Locale continuera de suivre l’employé. L’objectif est que nous formions le jeune. Au niveau des aides financières, la collectivité perçoit 75% du SMIC brut, soit 1093,14€ pour un temps plein. Il reste donc 25% à notre charge, soit 6588€ par année. En outre, en tant qu’employeur du secteur non marchand, nous bénéficions d’une exonération de certaines taxes ou cotisations sociales.

Après un diagnostic réalisé par un organisme indépendant, les libellules sont attribuées aux communes et des panneaux d’entrée de ville sont offerts pour valoriser l’engagement. Enfin, pour contribuer à développer les pratiques les plus respectueuses de l’environnement, des formations gratuites sont proposées aux communes, financées par la Région Alsace et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse. Après en avoir délibéré, Le Conseil Municipal décide, à l’unanimité, d’engager la commune dans la démarche « ma commune sans pesticide » et de charger la commission « cadre de vie et environnement » de porter la réflexion sur le niveau souhaité.

Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide, à l’unanimité, de créer un emploi d’avenir à temps plein, rémunéré au SMIC, en tant qu’agent polyvalent au service technique. Il démarrera le 5 janvier 2015 avec un contrat à durée déterminée d’un an.

> SEANCE ORDINAIRE DU MARDI 16 DÉCEMBRE à 20h INSTAURATION DU DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN RENFORCÉ

TARIF DU BOIS D’AFFOUAGE 2015

Le droit de préemption urbain (DPU) est un outil d’intervention foncière défini par l’article L.210-1 et les articles L.211-1 et suivants du code de l’urbanisme. Il offre la faculté pour une commune d’acquérir par priorité un bien mis en vente sur son territoire. Lors d’une séance ordinaire du conseil municipal en date du 5 décembre 2002, une décision avait été prise afin de mettre en place ce droit de préemption « simple » sur les territoires situés dans les zones U et NA du POS. Ce droit concernait l’ensemble des mutations à titre onéreux (ventes, échanges, apports en société, ventes aux enchères volontaires, cessions de droits indivis à un tiers…) et tous les types de biens (terrains, constructions…) à l’exception des immeubles achevés depuis moins de dix ans et des logements isolés dans les copropriétés. Pour ces deux derniers cas, seule l’instauration d’un droit de préemption urbain « renforcé » permet à la commune de devenir propriétaire sur la vente de ces biens. Ce dispositif foncier supplémentaire permettrait à la commune de Burnhaupt-le-Bas de poursuivre ses opérations d’aménagement et de mettre en œuvre une politique locale de l’habitat, d’organiser le maintien, l’extension ou l’accueil des activités économiques (réflexion sur les commerces de proximité), de réaliser des équipements collectifs (réflexion sur le bâtiment de la mairie), de lutter contre l’insalubrité, de sauvegarder ou de mettre en valeur le patrimoine et les espaces naturels.

Au niveau de la gestion de la forêt, il existe le bois en grume et le bois d’affouage. Ce dernier correspond au bois que la commune vend à ses concitoyens, actuellement 1 corde, soit 4 stères, à un prix avantageux. Là-dessus, la commune ne paie pas la TVA. C’est un droit qui existe et qui est encore utilisé à Burnhaupt-le-Bas. Il faut savoir que cette opération a un coût, car la commune paie le façonnage et depuis quelques années elle paie aussi le débardage sur le chemin. Par conséquent, le prix de l’ensemble avait augmenté d’un euro l’année dernière pour porter le coût à 48 € le stère et 192 € la corde. En hiver, la commune envoie aux concitoyens un courrier pour savoir qui veut acheter du bois. A titre d’exemple, l’année dernière il y a avait 520 stères commandées, soit une légère augmentation par rapport aux années précédentes. Notons que la commune ne fait aucun bénéfice avec le bois d’affouage, mais c’est un service rendu à la population. Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide, à l’unanimité de conserver les tarifs de 2014 pour l’année 2015, à savoir : le stère à 48 € et la corde à 192 €.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide, à l’unanimité, d’instaurer un droit de préemption urbain renforcé sur les territoires situés dans les zones U et NA du POS. CRÉATION D’UN EMPLOI D’AVENIR

La commune de Burnhaupt-le-Bas s’est largement développée en termes de nombre d’habitants et de ce fait, en termes de surfaces d’espaces à entretenir. Or, malgré le surplus de travail, la masse salariale des services techniques n’a pas augmenté depuis une douzaine d’année. Aujourd’hui, nous avons une possibilité qui nous est offerte et qui est très attractive pour les communes : l’emploi d’avenir. Il s’agit d’un contrat de droit

10


> SEANCE ORDINAIRE DU LUNDI 23 FÉVRIER 2015 à 20h FORÊT : APPROBATION DE L’ÉTAT D’ASSIETTE DES COUPES 2016 ET DU PROGRAMME DES TRAVAUX PATRIMONIAUX 2015.

• 8 090 € HT pour les travaux sylvicoles (ouverture de cloisonnement pour lutter contre les tassements, élagage de peuplements feuillus, cassage au profit des semis de chêne et élagage des perches d’érable). • 2 850 € HT pour une réfection généralisée des infrastructures (notamment la descente sur Diefmatten). • 880 € HT pour des travaux divers, comme la création d’un enclos témoin pour juger de l’équilibre entre la forêt et le gibier. En effet, selon l’ONF, l’Alsace connaît un problème de gibiers. Trop nombreux, ils mangent les pousses du chêne qu’il convient de protéger. L’ONF propose de mettre en place un enclos témoin dans la forêt pour voir la différence entre les pousses préservées et celles qui ne le sont pas. Enfin, la constitution de lots de fonds de coupes, effectuée par le forestier pour les ventes aux enchères, est désormais une prestation payante en Alsace.

Présentation : Monsieur Cédric NODIN, chef de triage de l’Office National des Forêts La forêt communale de Burnhaupt-le-Bas relève du régime forestier. Elle se compose de 40 parcelles forestières et couvre une surface de 280 hectares. C’est un patrimoine important à préserver, à mettre en valeur, et pour optimiser sa gestion l’Office National des Forêt utilise un outil de planification des actions à mener appelé « l’aménagement forestier ». Ce document d’aménagement, valable de 10 à 25 ans, est validé par le Conseil Municipal, le préfet et le directeur de l’ONF. Il comprend une analyse de la forêt, mais également un programme des coupes sur vingt ans et des travaux à caractère patrimonial qui sont refinancés par le produit de la vente des coupes. A Burnhaupt-le-Bas, le Conseil Municipal avait validé ce programme pour la période 2007-2026 lors d’une séance ordinaire le 10 octobre 2006. En guise de rappel, l’ONF propose chaque année au Conseil Municipal de valider l’état d’assiette des coupes afin de prévoir les parcelles à marteler annuellement. Monsieur NODIN en profite pour rappeler que le martelage est le choix des arbres coupés pour l’hiver suivant. Cette opération s’effectue toujours une année à l’avance pour l’estimation du budget. Par conséquent les arbres choisis en 2015 ne seront coupés qu’en 2016. Sur le document présenté aux communes, chaque parcelle est classée en différents groupes selon ses caractéristiques physiques. A titre d’exemple, une parcelle avec un peuplement très jeune de moins de 30 ans sera classée dans le groupe « amélioration » ou « régénération ». Ces parcelles sont rasées en priorité et l’ONF prévoit que trois de ces parcelles le seront ces quinze prochaines années, car l’objectif est toujours de répartir le roulement des arbres de manière uniforme. En d’autres termes, il faut qu’il y ait autant de jeunesse que de vieux bois. Cela permet qu’il y ait toujours autant de recettes que de dépenses pour la commune et une régularité des revenus. D’autres parcelles sont classées dans la catégorie « irrégulier », comme celles qui sont présentes dans le canton du Hardtwald. Ce sont des parcelles mélangées. Il y a de très gros chênes, des petits charmes et des moyens frênes. Dans ce cas, l’objectif consiste à ne jamais mettre ces parcelles à blanc, ce qui signifie que sur une parcelle de la taille d’un terrain de football, l’ONF enlève deux arbres importants pour laisser pousser les petits. Il y aura de cette manière un renouvellement continuel sans passer par des coupes rases.

Adopté à l’unanimité : • approbation de l’Etat d’Assiette 2016. • validation du programme d’actions proposé par l’ONF pour l’année 2015.

DEMANDE DE SUBVENTION : PLAQUES DE RUES BILINGUES FRANÇAIS/ALSACIEN

En 2015, les élus prévoient de faire apposer une dizaine de plaques de rue bilingues français/alsacien dans la commune. Pour cette opération, le soutien de la Région Alsace est demandé. En effet, la collectivité propose une subvention à hauteur de 70% du coût hors taxes avec un plafond de 5 000€ pour les plaques toponymiques bilingues. Le Conseil des Anciens s’est occupé de la traduction qu’il reste à faire valider par l’Office pour la Langue et la Culture d’Alsace en préalable de la commission régionale qui prendra sa décision au mois de juin/juillet 2015. Le devis sélectionné présente un coût global de 3 100€ HT, soit 3 720€ TTC. Pour entamer les démarches, le Maire propose d’inscrire la dépense au budget primitif 2015 et de s’engager à réaliser ce projet. Adopté à l’unanimité.

Cette année l’ONF propose de marteler les parcelles suivantes : 5A (régénération), 9B, 16B (amélioration), 36I, 39I et 40I (irrégulier). Le deuxième document à valider annuellement est le programme des travaux patrimoniaux qui concerne toutes les dépenses autres que l’exploitation, c’est-à-dire les travaux d’entretien et de sylviculture. Pour l’année 2015, ce programme est évalué à 12 500€ HT, soit : • 680 € HT pour les travaux de maintenance.

MODIFICATION DES STATUTS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

A partir du 1er juillet 2015, l’Etat n’instruira plus les dossiers d’urbanisme. Pour trouver une collectivité qui reprendrait cette compétence et qui correspondrait à une échelle pertinente, la

11


R D ES O UNICIPAL B M L I A E S N S O T C AN S DE T N R O I N O U IMP DES RE S T > SEANCE ORDINAIRE IN LORS O DU MARDI 7 AVRIL 2015 à 20h P Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach

VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2015 - CCAS

L’adjointe aux finances, Mme Régine MEYER, présente à l’assemblée un budget annexe 2015 équilibré en section d’investissement à 0 € et en section de fonctionnement à 2 993,52 €. Adopté à l’unanimité.

Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach semble être le meilleur relai. Il est donc demandé aux communes membres de délibérer sur ce sujet, afin de mettre en place ce nouveau service et de pouvoir recruter rapidement un agent opérationnel chargé de l’urbanisme. Cependant, la Communauté de Communes souhaite que ce service ne lui coûte rien et que ce soit aux communes de prendre en charge les dépenses. Ils refactureront aux communes, à l’année N+1, le prorata du nombre de permis qui ont été instruits dans chaque commune. Si le Conseil Municipal donne son accord, la délibération suivante doit être prise : • Vu l’arrêté préfectoral n°013537 du 17 décembre 2001 portant création de la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach, • Vu la délibération du Conseil de la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach, en date du 28 janvier 2015, portant sur la modification des statuts, • Vu l’article L.5211-17 du CGCT, Le Conseil Municipal décide, d’approuver les modifications de statuts suivants : -3.1. Aménagement de l’espace : Ajout de la compétence suivante : Urbanisme : instruction des autorisations liées au droit du sol. Adopté à l’unanimité : d’accepter la modification des statuts de la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach et de donner un avis favorable à son instruction des autorisations liées au droit du sol.

VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2015 – SERVICE BOIS

Mme Régine MEYER présente à l’assemblée un budget annexe 2015 équilibré en section d’investissement à 31 832,50 € et en section de fonctionnement à 231 396,15 €. Adopté à l’unanimité. VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2015 – PRINCIPAL

Voir budget primitif 2015 en page 15. Pour l’exercice 2015 le budget principal a été équilibré en recettes et dépenses de fonctionnement à la somme de 1 325 598.86 €, en recettes et dépenses d'investissement à la somme de 2 760 754.30 €. Adopté à l’unanimité. IMPÔTS LOCAUX : TAUX 2015

Voir budget primitif 2015 en page 15. Sur proposition du Maire et de la Commission des Finances, il est proposé de ne pas augmenter le taux des quatre taxes locales pour l’année 2015. Il est rappelé l’avantage de Burnhaupt-le-Bas qui connait une augmentation de son assiette naturellement, d’année en année, avec la construction de nouvelles habitations et l’accroissement constant de la population communale. Il est également rappelé que la municipalité avait déjà augmenté les impôts les trois dernières années en 2012, 2013 et 2014 (voir aussi l’Editorial).

DETR (DOTATION D’ÉQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX) : DEMANDE DE SUBVENTIONS 2015

Par conséquent, les taux pour 2015 se déterminent de la façon suivante : • Taxe d'habitation : taux de 13.21 % pour une base prévisionnelle de 1 884 000 € et un produit attendu de 248 876 €. • Taxe sur le foncier bâti : taux de 10.61 % pour une base prévisionnelle de 1 736 000 €et un produit attendu de 184 190 €. • Taxe foncière sur le non bâti : taux de 53.72 % pour une base prévisionnelle de 45 800 € et un produit attendu de 24 604 €. Cotisation foncière des entreprises : taux de 16.36 % pour une base prévisionnelle de 1 169 000 € et un produit attendu de 191 248 €.

Afin de se mettre en conformité avec les normes sur l’accessibilité, le rez-de-chaussée de la mairie doit être réaménagé. Actuellement deux variantes sont étudiées, mais les demandes de subventions doivent être envoyées rapidement, car les travaux se feront en 2015/2016. Pour l’accès PMR (personnes à mobilité réduite) à l’extérieur du bâtiment, il convient de faire une demande de subventions auprès de l’Etat à travers la DETR. Par conséquent, ce sont les travaux du sas extérieur qui seront proposés. Le Maire souhaite également inscrire les travaux suivants : • Toujours dans le cadre de la mise en accessibilité : la rampe d’accès à l’Eglise. • Dans le cadre de l’aménagement de chemins ruraux : - l’aménagement du chemin vers le bâtiment des services techniques, qui permettrait un accès motorisé par l’arrière. - l’aménagement du cheminement piétonnier, rue de Gildwiller. Adoption à l’unanimité : • de permettre à M. le Maire d’effectuer la demande de subventions DETR 2015 telle qu’exposée ci-dessus, en attestant qu’aucun de ces travaux n’aient encore été engagés. Les travaux qui n’entreraient pas dans les critères de subventionnement pourraient être retirés des réalisations programmées pour 2015.

12


ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS 2015

Sur proposition de la commission des finances qui a étudié les demandes de chaque association, le conseil a décidé de voter les subventions aux associations pour un montant total de 25 000 €. Le Maire et Mme MEYER rappellent que les critères pour accorder des subventions sont précis et définis à l’avance. Ils sont les mêmes pour tous sauf décision particulière de la commission. Les associations doivent être à jour d’assurances, de statuts et proposer un projet pour l’exercice en cours. Les frais de fonctionnement des écoles ne sont pas pris en compte dans ces subventions. Il est rappelé par ailleurs que les mises à disposition de salles aux associations représentent aussi une forme de subvention importante selon les associations utilisatrices. Adopté à l’unanimité.

RÉFECTION DE LA RUE DE LA MAIRIE : CHOIX D’UN MAÎTRE D’OEUVRE

Une première consultation pour la maîtrise d’œuvre avait été lancée sur une base de travaux évaluée à 200 000€ HT. Or, le projet ayant évolué à la demande de la commission travaux (trottoirs, accessibilité pour personnes à mobilité réduite, enfouissement des réseaux secs…) ces chiffres ont été revus à la hausse et désormais le montant de la réfection de la Rue de la Mairie est estimé à 763 000€ HT. L’entreprise I.V.R. de Wahlbach, moins disante, propose une offre de maîtrise d’œuvre à 47 687,50€ HT, soit une rémunération de 6,25% par rapport à l’ensemble du marché, pour la réfection de la Rue de la Mairie est retenue. Adopté à l’unanimité.

MAISON DES ASSOCIATIONS : TARIF DE LOCATION DES SALLES

La municipalité souhaite l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs (qui n’ont pas changé depuis 2005) pour la location des salles de la Maison des Associations à partir du 1er janvier 2016. Tarifs pour la grande salle : Caution : 2000 euros. Prix de location : 220 euros charges incluses. La salle est toujours louée avec la cuisine du samedi matin au dimanche soir, sauf cas exceptionnel (mariage ou noces d’or) où la salle peut être louée à partir du vendredi soir. La salle est louée systématiquement sans la scène. Montage/démontage de la scène : supplément de 30 euros. Tarifs pour les petites salles : Caution : 500 euros. Prix de location : 20 euros charges incluses. Durée maximale : une journée. Les autres conditions ne changent pas, à savoir : • Location aux seules personnes et associations domiciliées à Burnhaupt-le-Bas. Egalement possibilité de location aux associations intercommunales qui entreprennent des actions avec la commune. • Pour les associations de la commune : Activités culturelles et sportives, assemblées générales, repas, fête de Noël : mise à disposition gratuite. Manifestations à but lucratif : 220 euros charges incluses. • Pour les enterrements, une salle sera mise gratuitement à disposition de la famille, sans demande de caution. Adopté à l’unanimité.

CHASSE COMMUNALE 2015–2024 : AGRÉMENT DU GARDE-CHASSE ET DE 8 PERMISSIONNAIRES

Le conseil municipal, a décidé, à l’unanimité : -de donner un avis favorable à la nomination de M. Jean-Paul GALMICHE en tant que garde-chasse privé des lots n°1 et 2 de la commune pour le présent bail de 2015 à 2024. -de procéder à l’agrément des huit permissionnaires désignés ci-dessus pour les lots n°1 et 2 de la commune et pour le présent bail de 2015 à 2024.

13


S X E L I U T A U V S A T R N T E S M E D N É G I R E RIX TTC) P F ( 4 1 S 0 F 2 I N E N S H E LISÉE C A R É R S N TION I A S I L U BI OU ACQ RÉALISATIONS 2014 (investissements) Frais d’études pour le réaménagement et l’extension de l’école maternelle Frais d’études pour la modification du P.O.S. Achat de terrains Caveaux pour le cimetière Extension et réhabilitation de l’école maternelle Travaux de voirie : réfection de la Rue du Loup (solde) Réseaux et éclairage public : raccordement du modulaire (stade de football) et installation de luminaires à LED Matériels et outillage Renouvellement du parc informatique de la mairie Achats divers : mâts et pavillon, réfrigérateurs, chauffe-eau pour le périscolaire, chauffe-eau et mitigeur pour le club house, étagères pour l’école primaire

MONTANTS DES DÉPENSES 2 965.16 € 11 626.63 € 10 824.57 € 2 124.00 € 327 749.83 € (*1) 92 036.42 € (*2) 12 369.43 € 2 205.66 € 9 362.40 € 5 791.60 € 477 055.70 €

TOTAL DÉPENSES D'INVESTISSEMENT *(1) *(2)

: sur un total estimé à 1 736 556,54 € TTC : sur un total de 168 407,68 € TTC

Pour l’exercice 2015 le budget principal a été équilibré en recettes et dépenses de fonctionnement à la somme de 1 325 598.86 €, en recettes et dépenses d'investissement à la somme de 2 760 754.30 €. Ce budget principal est accompagné de ses deux budgets annexes, à savoir : • le budget annexe pour le bois et la forêt • le budget annexe pour le CCAS Taux d’imposition des taxes directes locales : pour 2015, le conseil municipal a décidé de ne pas augmenter la part communale sur l’ensemble des 4 taxes. Les taux s’établissent comme suit :

DÉSIGNATION Taxe d'habitation Foncier bâti Foncier non bâti CFE *

TAUX 2014 13.21 % 10.61 % 53.72 % 16.36 %

TAUX 2015 13.21 % 10.61 % 53.72 % 16.36 %

* Cotisation Foncière des Entreprises, remplace la T.L.E : taxe locale d’équipement

ÉVOLUTION DES TAUX COMMUNAUX DEPUIS 2012 Désignation

2012

2013

2014

2015

%>

Taux

%>

Taux

%>

Taux

%>

Taux

Taxe d’habitation

0

12,95

1

13,08

1

13,21

0

13,21

Foncier bâti

0

10,39

1

10,50

1

10,61

0

10,61

Foncier non bâti

0

52,65

1

53,18

1

53,72

0

53,72

Taxe professionnelle

0

16,05

1

16,21

1

16,36

0

16,36

Sur proposition du Maire et de la Commission des Finances, le Conseil Municipal a décidé de ne pas augmenter le taux des quatre taxes locales pour l’année 2015. En effet, l’assiette fiscale croît naturellement, d’année en année, grâce à la construction de nouvelles habitations et à l’accroissement constant de la population communale. Il en résulte une augmentation du produit perçu et par conséquent un taux d’imposition qui n’a pas besoin d’être rehaussé cette année.

Enfin, le Maire estime qu’avant d’augmenter les impôts pour toute la population, il est préférable de réaliser un travail en collaboration avec le service des impôts, afin d’inciter les citoyens à se mettre en règle au niveau des déclarations d’urbanisme. En effet, les personnes qui ne déclarent pas les travaux réalisés à domicile, tels que l’aménagement d’une piscine ou la création de nouvelles surfaces, ne paient pas les impôts locaux qu’ils devraient. Par conséquent la commune connaît un déficit de revenus que les citoyens en règle n’ont pas à compenser. C’est une question d’équité fiscale et cela permet de ne pas avoir à combler le manque à gagner dans le budget communal par une hausse d’impôts.

La décision de faire une pause dans la hausse des impôts a également été prise suite à l’augmentation des taux sur les trois derniers exercices : 2012, 2013 et 2014.

14


BUDGET PRIMIT IF 2015 PROJETS POUR L’ANN ÉE EN CO URS

> INVESTISSEMENTS VOTÉS POUR 2015 (MONTANTS TTC) : INTITULÉ DE L'OPÉRATION

MONTANT

Frais d’études/Concessions et droits similaires (logiciels, brevets, licences…) Achat et aménagement de terrains Installations générales : mise en conformité « accessibilité » de l’église, travaux au rez-de-chaussée de la mairie, réfection du mur de l’ancien cimetière… Voirie et réseaux : signalétique, radars pédagogiques, éclairages publics à LED… Matériel de voirie et de transport : balayeuse, broyeur, tracteur, véhicule léger électrique Autres matériels et mobilier : radiateurs, défibrillateur, destructeur de documents, téléphonie, mobilier, décoration de la maison des associations, lave-vaisselle à la maison des associations…

33 800 € 450 000 € 107 779.66 € 29 000 €

Dans ce tableau ne figurent pas les sommes concernant les travaux d'investissement non terminés en 2014 et qui ont été reportées sur l'exercice 2015, à savoir : • Réaménagement et extension de l’école maternelle : 1 452 250.17 €

77 000 €

45 100 € 2 194 929.83 €

Montant total prévisionnel

La commune est également dotée d’un budget pour la forêt ainsi que pour le CCAS. Le budget du bois et de la forêt a été voté équilibré en dépenses et recettes de fonctionnement à 231 396.15 € et en recettes et dépenses d'investissement à 31 832.50 €. Le budget du CCAS équilibré en dépenses et recettes en fonctionnement à 2 993.52 €.

SECTION DE FONCTIONNEMENT DU BUDGET PRINCIPAL

• charges à caractère général

386 280 €

• Atténuation de charges

• charges de personnel

303 700 €

• produits des services

• atténuation de produits

8 800 €

849 478.00 € 247 508.00 €

91 480 €

• Dotations et participations

• charges financières

55 000 €

• Autres produits de gestion courante

• dépenses imprévues • virement à la section d'investissement • opérations d’ordre entre section

2 100 € 30 000 € 408 196.86 €

• Produits financiers • Produits exceptionnels • Résultat reporté

40 042.00 € TOTAL

TOTAL

11 710.00 €

• impôts et taxes

• autres charges de gestion courante • charges exceptionnelles

12 000.00 €

72 000.00 € 5.00 € 5 400 € 127 497.86 € 1 325 598.86 €

1 325 598.86 €

SECTION D’INVESTISSEMENT DU BUDGET PRINCIPAL

• Immobilisations incorporelles • Immobilisations corporelles • Restes à réaliser

33 800.00 € 708 879.66 € 1 452 250.17 €

• Subventions d’investissement • Emprunts

376 567.00 € 1 324 706.07 €

• Remboursement d’emprunts

172 000.00 €

• Dotations fonds divers

63 000 €

• Résultat reporté

393 824.47 €

• Produits des cessions

67 986.00 €

TOTAL

2 760 754.30 €

• Excédents de fonctionnement

480 256.37 €

• Virement de la section de fonctionnement

408 196.86 €

• Opérations d’ordre entre sections

40 042.00 €

TOTAL

15

2 760 754.30 €


S E L I T U S T N E 4 M 3 E 1 N 0 2 G I E N S O N I E T A R IS L A RÉ > DES TRAVAUX D’ISOLATION À L’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE

Préparation de support en bois pour préserver des passages.

Ces travaux, subventionnés par le groupe TOTAL, n’ont coûtés à la commune que la TVA et permettent une nette amélioration thermique du bâtiment.

Soufflage de laine de verre dans les combles sur 30 centimètres.

16


LE ATA VTIECAIV UILVILLAGE - 2014 / 20 15

> JOURNÉE CITOYENNE samedi 5 juillet 2014

En cette année du centenaire de la Grande Guerre, un effort particulier a été porté sur l’entretien du Sentier des Bunkers. Ce parcours, qui longe la Doller et une partie du plan d’eau, permet de découvrir des vestiges très différents comme des observatoires et des positions d’artillerie, un poste de commandement, un poste de premier secours et un abri d’infanterie. C’est dans une excellente ambiance que les volontaires de la commune, accompagnés des membres du Club Vosgien de Guewenheim, de l’UNC et de la Société d’histoire de la vallée de Masevaux ont travaillé pour entretenir ce sentier. Un deuxième groupe de volontaires s’est attelé à des travaux dans l’école maternelle, en vue de l’ouverture du chantier. Démontage du petit préau, dépose des pavés de la cour et déménagement de mobiliers étaient au programme. Les deux groupes se sont retrouvés pour le casse-croûte qui a redonné des forces à tous.

connaissances et du fruit de ses recherches au public ayant répondu nombreux à l’invitation. Important lieu de pèlerinage dédié à Saint-Wendelin, patron des bergers et des animaux, l’édifice fut détruit pendant la 1ère guerre mondiale, reconstruit puis restauré après la 2ème guerre. Au fil des visites, des informations et des éclaircissements ont été apporté par des visiteurs notamment sur la fresque du plafond et les armoiries au dessus des vitraux. Nous n’en dirons pas plus et vous donnons rendez-vous lors de la prochaine journée du patrimoine.

> FOOT : JOURNÉE DES JEUNES 27 octobre 2014 Chaque année, la Ligue d’Alsace de Football organise une grande rencontre sportive. Pour cette édition 2014, c’est à Burnhaupt-leBas qu’il a été proposé d’accueillir cette manifestation. Prévenue tardivement, l’ASBB n’a pas failli à sa réputation d’organisateur d’événements. En un temps record et grâce à une large mobilisation de ses bénévoles, elle a rendue possible cette rencontre qui a réuni près de 80 équipes de pitchounes et débutants (de 6 à 9 ans), venues du sud-Alsace. Pour l’occasion, ce ne sont pas moins de huit terrains qui ont du être installés, ainsi que trois points de service, permettant ainsi aux enfants et à leurs familles de se restaurer. Et c’est sous un soleil généreux que les enfants ont pu s’opposer dans un très bon esprit sportif, pour un après-midi pour le moins coloré.

> WALDFEST

> FOIRE D’AUTOMNE

Dimanche 27 juillet 2014

Dimanche 12 octobre 2014

Encore une fête incontournable dans la commune : le Waldfest (fête de la forêt) organisée par l’Amicale des Sapeurs pompiers de Burnhaupt-le-Bas chaque dernier dimanche de juillet près des berges de la Doller. Le programme est toujours le même et a toujours autant de succès : tartes flambées, Waldmeister, grillades et autres douceurs pour les estomacs et les papilles, deux parcours de marche pour faciliter la digestion des plus courageux !

Organisée par les footballeurs de l’Association Sportive de Burnhaupt-le-Bas (ASBB), cette journée était placée sous le signe de la convivialité pour fêter l’automne. L’organisation est à présent rodée : les bénévoles de l’ASBB, sous la direction du Président René SCALCO, ont organisé le marché aux puces et la foire marchande aux alentours du stade. Ils ont également servi « la » choucroute annuelle. L’animation musicale était assurée par le groupe local OSMOZ. Une démonstration de Zumba a été proposée par Cynthia, animatrice à l’ASCBB (Association Sport et Culture de Burnhaupt-le-Bas). Comme chaque année, un stand est également tenu par les membres de l’association ECRIN : pressage et vente de jus de pommes, vente de pommes et de pâtisseries.

> JOURNEE DU PATRIMOINE 21 septembre 2014 VISITES GUIDEES DE LA CHAPELLE SAINT-WENDELIN

Cette année dans le cadre des journées du patrimoine, les Burnhauptois ont pu participer à des visites guidées de la chapelle Saint-Wendelin à l’initiative de Laurent FINCK, dans sa fonction de président de l’association Ecrin. C’est avec une grande maitrise et beaucoup d’enthousiasme que ce dernier a fait part de ses

17


5 1 0 2 / 4 1 0 2 E G A L L I V U A E I V A L DISCOURS DU MAIRE ALAIN GRIENEISEN

100 jours. Après le débarquement en Provence de la Première Armée Française le 15 août 1944, cent jours seulement suffisent aux divisions françaises et américaines pour rallier la plaine d’Alsace et le Rhin.

> 70ÈME ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION

Novembre 1944 La manœuvre de Burnhaupt est déclenchée le 25 novembre. Elle consiste à exercer sur ce plateau une tenaille, les pinces étant à l’Ouest la 5e Division Blindée agissant sur Giromagny – Burnhaupt et à l’Est la 1ère Division Blindée agissant sur l’axe Mulhouse – Burnhaupt. L’avancée de la 5e DB est ralentie par l’ennemi. A l’Est, les allemands résistent à Heimsbrunn et Galfingue. L’axe de ravitaillement de la 1ère DB, est coupé à plusieurs reprises, l’isolant sur le secteur de Mulhouse et de la Hardt, où les combats font rage. Finalement, la tenaille se referme. Après plusieurs jours d’affrontements à proximité de nos villages, à l’aube du 29 novembre 1944, les 1ère et 5e divisions blindées, pénètrent dans Burnhaupt, secteur stratégique délaissé par l’ennemi dans la nuit, pour se rejoindre enfin. Cette stèle de la libération, érigée ici, en l’honneur de ces soldats de toutes origines, doit nous le rappeler à chacun de nos passages. Ce même jour, les Burnhauptois ont enfin pu sortir de leurs abris, où ils étaient retranchés. Surprise, joie, bonheur partagé, euphorie. Malheureusement, ces instants de bonheur intense retombèrent rapidement. En effet, de nombreuses familles resteront encore de longs mois sans nouvelles d’un enfant, d’un mari, d’un père. Ils étaient engagés dans l’armée française, mais nombre d’entre eux étaient aussi incorporés de force dans l’armée allemande.

DES DEUX BURNHAUPT Vendredi 28 Novembre 2014

C’est une célébration commune qui a rassemblé les deux villages devant la stèle située entre les deux Burnhaupt pour commémorer la libération du 28 et 29 novembre 1944. Le rendez-vous avait été donné à 18h30 devant l’ancienne caserne des pompiers pour un défilé aux flambeaux vers le monument. C’est au son d’un tambour que le cortège, formé par les anciens combattants et leur porte-drapeau, les pompiers, les enfants de l’école, dont certains avaient revêtu des costumes traditionnels, la chorale paroissiale et de nombreux habitants, a pris la route. Vers 19h, comme par magie, les personnes qui attendaient devant la stèle ont vu surgir dans la nuit et le brouillard de façon presque simultanée les lampions des deux cortèges. Une fois tout le monde rassemblé, la musique de Burnhaupt Guewenheim a ouvert la cérémonie. Les enfants des deux communes ont lu des poèmes sur le thème de la paix ; ils avaient étudié cette période de l’Histoire dans leurs classes. Ensuite, les deux maires Mme Véronique SENGLER et M. Alain GRIENEISEN, le conseiller général M. Pierre VOGT, le représentant départemental du Souvenir Français, M. Roger GAUGLER et M. le curé Joseph GOEPFERT ont tour à tour évoqué cette période chacun avec sa propre sensibilité et sa personnalité. Le moment le plus fort en émotion fut certainement celui de la lecture des noms des victimes par les maires de chaque village. A chaque nom évoqué, 22 pour Burnhaupt-le-Haut et 23 pour Burnhaupt-le-Bas, un enfant déposait un lumignon au pied de la stèle. Pour les plus anciens présents dans l’assemblée, dont la plupart ont connu les victimes, l’émotion était difficile à contenir à l’évocation de ces souvenirs douloureux. La chorale a ensuite entonné le chant des partisans suivit de l’hymne européen par les enfants des écoles et repris en cœur par l’assemblée. Des gerbes ont été déposées par les deux maires, le président de l’UNC et le président du souvenir français, suivie d’une minute de silence. C’est une marseillaise vibrante qui a conclue la cérémonie officielle. Un bus a ramené les participants vers la maison des associations de Burnhaupt le Bas pour le verre de l’amitié. Une exposition de photos de l’époque avait été montée pour l’occasion. La population présente en nombre a montré son attachement à l’histoire du village. Il est important de perpétuer le devoir de mémoire pour que toutes les souffrances et les sacrifices de cette époque ne tombent pas dans l’oubli. Les enfants ont été sensibles aux messages transmis. Il est à souligner que la manifestation a été organisée conjointement par les deux communes qui ont su travailler en parfaite harmonie.

Malgré-Eux, Malgré-Elles, Malgré-Nous. Forcés de se battre sous un uniforme dont ils n’ont pas voulu, arrachés aux leurs, subissant de terribles pressions, envoyés au front aux confins du continent, pour une guerre qui n’était pas la leur, ils sont nombreux à ne jamais être revenus. Aujourd’hui leur douleur et leur sort sont enfin reconnus. Nous avons également une pensée toute particulière pour les valeureux chasseurs du 2e BCP, issus du maquis Louhannais et cantonnés à Burnhaupt-le-Bas, décimés lors de l’attaque d’Oelenberg le 20 janvier 1945. Et nous voulons associer à ce temps fort de mémoire, toutes les femmes, tous les hommes, civils et militaires qui ont été blessés, meurtris ou tués au cours de ce terrible conflit.

18


DISCOURS DE LA MAIRE VERONIQUE SENGLER

La LIBERATION qu’est-ce-que cela veut dire ? La LIBERATION, c’est le jour tant attendu des Burnhauptois après 4 années de guerre, de privations, d’humiliations, de peur, de mort. La LIBERATION raye tout cela d’un trait. La LIBERATION donne à chacun à nouveau la possibilité d’un avenir meilleur, d’une vie libre, d’une vie heureuse. Tout bascule dans l’ivresse et la joie... Aujourd’hui, 70 ans après, nos deux municipalités ont voulu célébrer avec enthousiasme cet anniversaire devant la Stèle de la Libération, où nous sommes rassemblés. Cette commémoration est aussi le symbole de notre hommage et de notre immense reconnaissance à la mémoire de nos libérateurs. C’est par leur courage, leur volonté, leurs souffrances, leur mort aussi que nous avons retrouvé notre liberté. Merci à eux pour le magnifique cadeau qu’ils nous ont laissé, à savoir LA LIBERTE et LA PAIX. Aujourd’hui, pour raviver la mémoire ce cet événement, nous avons allumé des bougies devant nos fenêtres, nous avons marché à la lueur des flambeaux, nous allons allumer tout à l’heure les lumignons en mémoire des victimes. « Les souvenirs sont nos forces, a dit Victor HUGO. Ils dissipent les ténèbres. Ne laissons jamais s’effacer les anniversaires mémorables. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates comme on allume des flambeaux... »

19


5 1 0 2 / 4 1 0 2 E G A L L I V U A E I V A L > FETE DE NOEL

14 décembre 2014

On s’active en cuisine

130 personnes étaient rassemblées dimanche 14 décembre à la Maison des Associations pour la traditionnelle fête de Noël des ainés. Alain GRIENEISEN, quelque peu ému pour sa première fête de Noël en tant que maire, a commencé par saluer et remercier tous ceux qui avaient répondu présents à l’invitation de la commune. Après avoir rendu un hommage à ceux qui n’étaient plus là, il a ensuite félicité les couples qui ont fêté leurs noces d’or, de diamant et de palissandre dans l’année. Il a également présenté tous les membres de la nouvelle équipe municipale.

> PORTES OUVERTES DES ARBORICULTEURS Samedi 25 octobre 2014 Chaque automne, les arboriculteurs s’installent dans l’ancienne caserne des pompiers pour montrer aux visiteurs leur savoir faire et partager leur passion. Jus de pomme, pressage d’huile de noix et distillation sont à l’ordre du jour. Les arboriculteurs répondent volontiers à toutes les questions et accueillent chaleureusement des nouveaux membres. Cette journée est également l’occasion de passer sa commande d’arbres fruitiers.

Après un excellent et copieux repas, les doyens ont été mis à l’honneur : Madame Marceline MARONI (92 ans), Messieurs Albert KOLB et Orland PIERACCI (89 ans ex aequo à trois jours près !). Cette année l’équipe municipale avait décidé de mettre la main à la pâte en assurant le service du repas, de l’apéritif au dessert ainsi que la préparation et la décoration de la salle.

vannerie L’art de la

Tous heureux de se retrouver, l’après midi s’est déroulé dans une ambiance festive et chaleureuse. Pendant que certains conseillers s’affairaient à la vaisselle, d’autres assuraient l’animation comme André GENSBITTEL à la musique. Après quelques histoires drôles et des interludes musicaux, la journée s’est terminée par quelques chants de Noël interprétés par une chorale municipale improvisée pour l’occasion !

Apiculture : dégustation et vente de miels

Lundi 13 octobre 2014, c’était au tour des enfants des écoles de venir à la rencontre des arboriculteurs.

ns de la fête Avec les doye

La chorale improvisée

Quelques explications avant la dégustation du jus de pommes, hum !

Les couples qui ont fêté leurs noces d’or, de diamant et de palissandre au cours de l’année écoulée

20


> CONCERT DE NOEL 21 décembre 2014 Dimanche 21 décembre 2014, l’association Ecrin a invité la population à son traditionnel concert de Noël. Cette année, c’est le Chœur d’Hommes Liederkranz d’Attenschwiller, sous la direction de Raymond SUTTER, qui a enchanté les auditeurs. Impressionnants et remarquables, ces messieurs ont offert au public, venu en grand nombre, un répertoire composé de chants grégoriens, traditionnels et populaires des quatres coins du monde, tantôt d’Afrique, d’Autriche, d’Argentine ou d’Angleterre. Autre particularité, les chants étaient entrecoupés de contes de Noël et lectures de poèmes en Alsacien qui ont captivés le public. Celui-ci, sous le charme, s’est volontiers laissé emporter par l’enthousiasme des choristes en reprenant avec eux les traditionnels chants de Noël. Un concert d’une grande qualité phonique qui, comme l’a souligné le président d’ECRIN, Laurent FINCK, dans son allocution finale, a été mis en valeur par l’acoustique des voûtes de notre église paroissiale.

La Mission Locale Thur-Doller a eu d’excellents résultats en matière de placement de jeunes dans un premier emploi et souhaitait le faire savoir. A l’occasion de la signature de quatre nouveaux emplois d’avenir, les employeurs s’étaient donnés rendez-vous en la mairie de Burnhaupt-le-Bas. Parmi ces employeurs, la Mairie elle-même qui, grâce à cet outil juridique, a pu donner sa chance à un de ses jeunes habitants. Aux côtés des employeurs et de leurs nouvelles recrues, étaient réunis les familles des jeunes et, bien entendu, la Mission Locale, représentée par son président, M. Christophe KIPPELEN, sa directrice, Mme Anita KUTTLER, ainsi que par M. Hervé UHLEN, conseiller en Relation Entreprise. Ce temps de promotion était animé par Alain GRIENEISEN, en sa double qualité de maire hôte mais aussi d’employeur. Félicitations à ces jeunes et bienvenue dans le monde du travail !

> MESSE DE NOËL 24 décembre 2014 roisse La crèche de la pa Paul et rre Pie ints Sa

> CONTRAT AIDÉ 22 décembre 2014 Depuis plusieurs décennies, en France, l’emploi tend à se contracter et le marché du travail devient plus sélectif. Les jeunes postulants à un premier emploi sont les premières victimes, tout particulièrement ceux qui ne sont pas ou faiblement diplômés.

La crèche vivante

> CRÉMATION DES SAPINS 11 janvier 2015 Pour cette édition 2015, la traditionnelle Crémation des Sapins, organisée par les parents élus de l’école élémentaire, a pu bénéficier d’une météo particulièrement agréable et douce. L’occasion était belle, par conséquent, pour tous les Burnhauptois, de se séparer de leur sapin de Noël tout en partageant un sympathique moment de convivialité. Pour les organisateurs, la manifestation a commencé la veille avec la collecte des sapins. Pour ce faire, ils ont arpenté l’ensemble du ban communal, ramassant un à un les sapins que les habitants avaient déposés. Comme d’habitude, la flambée, placée sous le contrôle des pompiers, a réchauffé, plus d’une heure durant, deux cents convives venus déguster crêpes, gâteaux et autres boissons. Les bénéfices de la soirée ont permis de participer au financement de sorties pédagogiques, organisées par l’école élémentaire.

Tom NOTTER MAEDER signe son contrat

Pour favoriser cet accès à l’emploi de ceux qui en sont le plus éloignés et encourager les employeurs à leur donner cette première opportunité, l’Etat met en œuvre des contrats aidés. Les emplois d’avenir, instaurés en 2012, constituent l’un de ces dispositifs. Cette mesure se destinant aux jeunes de moins de 25 ans, c’est la Mission Locale qui en assure le suivi.

21


5 1 0 2 / 4 1 0 2 E G A L L I V U A E I V A L > JE SUIS CHARLIE Samedi 13 janvier Le samedi 13 janvier, plus de 250 personnes avaient répondu à l’appel de la municipalité pour rendre hommage aux victimes des actes terroristes perpétrés le mercredi précédent. C’est sur le parvis de la mairie, lieu symbolique, que la population du village, rejointe par des élus et des habitants de Burnhaupt le Haut et des environs, s’est rassemblée. Certains sont venus avec des lampions et bougies, d’autres brandissaient l’affiche « Je suis Charlie ». A 18 heures précises, les cloches de l’église ont sonné le glas et c’est ensuite que le maire Alain GRIENEISEN, dans son allocution, a rappelé les principes de notre démocratie et à quel point la solidarité et la fraternité étaient essentiels pour lutter contre ces actes de barbarie. C’est ensemble et dans le respect d’autrui que nous devons agir pour que de tels actes ne se reproduisent plus et que nous restions « Charlie » pour les générations futures. La foule a ensuite été invitée à observer une minute de silence, suivie d’une solennelle et vibrante marseillaise. Un moment fort de recueillement mais aussi de solidarité républicaine qui espérons-le, n’aura plus lieu d’être dans le futur.

Samedi 17 janvier 2015 La nouvelle équipe municipale, installée en mars 2014, a eu le plaisir d’organiser la cérémonie des « vœux du Maire ». L’occasion pour chaque conseiller de rencontrer toutes les forces vives du village.

Après avoir salué les invités, les officiels et les concitoyens, M. Alain GRIENEISEN a pris la parole. Il a tout d’abord présenté des vœux fraternels de bonheur et de bonne santé. Il est revenu sur l’année 2014, de l’installation du conseil après les élections à cette fin d’année, où chacun a pu prendre ses marques dans sa nouvelle fonction. Il a explicité les réalisations, les chantiers en cours et bien sûr les projets de l’année 2015. Il a également mis à l’honneur Mme Dominique RICHERT, M. Gilbert GREDER, Mme Elisabeth SPENLINHAUER et M. Lucien GROSS, anciens conseillers municipaux. Tous ont reçu fleurs et présents.

MÉDAILLES COMMUNALES

> CÉRÉMONIE DES VŒUX

MM. LERCH (Président de la Communauté des Communes), GRIENEISEN, MAURER, GENSBITTEL, HIRTH (maire et anciens maires) et VOGT (Conseiller Général).

A cette occasion, la médaille d’honneur de la commune a été remise à l’UNC, présidée par M. Henri JUNCKER. Ensuite est venu le tour de Mme Yvette ANDLER, membre fondateur de l’Association Sport et Culture de Burnhaupt-le-Bas, animatrice d’ateliers et Présidente de l’ASCBB de 2006 à 2014. M. Bernard MULLER, pour son parcours au corps des Sapeurs Pompiers, Président de son Amicale, pour son engagement en tant qu’Adjoint au Maire de 2001 à 2014, a reçu la médaille d’honneur de la commune. M. Gérard GENSBITTEL, Maire de 1983 à 1995, ancien Président du Club Edelweiss et du Conseil des Aînés, déjà récipiendaire de la médaille communale, s’est vu remettre un diplôme de reconnaissance municipale et associative. M. Antoine BURNER, élu en 1983 et sans discontinuer pendant cinq mandats, a été nommé Adjoint Honoraire de la commune et a reçu la médaille d’honneur de la commune. M. Jean-Marie MAURER, entré au conseil municipal en 1983, élu Maire en 1989, a été nommé Maire Honoraire et a reçu la médaille d’honneur de la commune. M. Jean SENDER a, quant à lui, effectué 24 années de mandat, dont un mandat d’adjoint de 1989 à 1994. Il a été nommé Adjoint Honoraire de la commune et a reçu la médaille d’honneur de la commune. Pour finir, M. René TSCHAEN, pour ses cinq mandats, soit 31 ans de service, dont la charge d’Adjoint de 2005 à 2014, a été nommé Adjoint Honoraire de la commune et a reçu la médaille d’honneur de la commune.

La soirée s’est poursuivie autour du verre de l’amitié.

22


> REPAS DE LA SAINTE-AGATHE Dimanche 1er février 2015 La grande salle de la Maison des Associations était comble pour le traditionnel repas de la Sainte-Agathe organisé par l’Association ECRIN. Après un délicieux repas, les convives ont eu le plaisir d’entendre quatre chants interprétés par les membres de la chorale paroissiale. Une tombola a été mise en vente et les prix remis en fin d’après-midi. Les bénéfices récoltés seront affectés à la rénovation intérieure de l’église paroissiale.

les champs il y a plusieurs décennies, comme avec M. Lucien WALCH, 86 ans, le doyen des collectionneurs présents... Une échelle de pompiers datant de 1905 a été montée : impressionnante ! Le but recherché a été atteint. L’exposition a été un lieu d’échange et de rencontres dans le village tout au long du week-end.

> EXPOSITION DES COLLECTIONNEURS 21 et 22 mars 2015 L’exposition des collectionneurs organisée par la municipalité de Burnhaupt-le-Bas a été couronnée de succès. Des collectionneurs du village et du sud du Haut-Rhin ont présenté les objets de leur passion : macarons et épinglettes, burettes, chopes à bière, chromos de Pâques (ces petites images que l’on trouvait sur les pains d’épices), chignoles, perceuses… Les exposants ont su mettre leurs collections en valeur, telle la vaisselle de Sarreguemines sur une belle table, avec sa nappe brodée et son argenterie, à côté d’un vaisselier lui aussi garni. Les collectionneurs, tous passionnés, n’ont pas manqué de répondre aux questions et sollicitations des visiteurs. M. Francis WILLME, qui présentait, en plus des chignoles et perceuses, sa collection de WC miniatures dans une cabane de toilettes fabriquée dans ce but, ne manquait pas d’humour pour parler de sa collection insolite. Les enfants, mais beaucoup d’adultes également, sont restés de très longs moments devant les trains électriques 1/22ème qui circulaient sur des rails dans un très joli décor. Voitures, camions et tracteurs anciens ont également trouvé leurs places dans la cour de l’école. L’occasion pour les promeneurs d’admirer de splendides voitures : 403, Mini de 1975, Traction, Ami 8, Rolls Royce… Toute une série de tracteurs anciens et un camion Berliet 1957 étaient également présentés par plusieurs collectionneurs. Ces magnifiques engins brillaient comme des sous neufs – leurs propriétaires étaient fiers – et cela est justifé – de parler de leur travail de restauration, d’évoquer les souvenirs de travaux dans

23


5 1 0 2 / 4 1 0 2 E G A L L I V U A IE V LA > HAUT-RHIN PROPRE Samedi 11 avril 2015 Chaque année, à l’occasion de l’action Haut-Rhin propre, un nettoyage de notre ban communal est organisé. Le vendredi, ce sont les enfants de l’école élémentaire, accompagnés des enseignants, qui ramassent les détritus, le plus souvent jetés par des adultes non responsables ! Le samedi, les bénévoles ont œuvré le long de la route de contournement entre l’entrée sud du village venant du Sundgau et le rond-point du capharnaum, mais aussi aux alentours du stade, sur les abords de la quatre voies, les chemins forestiers le long de la Doller, les contournements des parkings des stations d’autoroute et autres rues du village. Que tous les bénévoles soient encore remerciés.

La Croix du Combattant a été remise à M. Bernard CACHEUX. M. le Maire a rendu un hommage particulier aux jeunes militaires inhumés dans le carré militaire de la commune. Six jeunes hommes sont morts le 27 novembre 1944 dans leurs chars détruits par les canons anti-chars allemands, alors qu’ils participaient à la libération de Burnhaupt avec le Deuxième Régiment d’Afrique. La chorale qui a magnifiquement interprété le Chant des Africains ainsi que la Musique de BurnhauptGuewenheim ont contribué à cet hommage. Après lecture du message de M. TODESCHINI, Secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la mémoire et avant d’inviter les personnes présentes au verre de l’amitié, M. GRIENEISEN a encore rendu hommage au 2e Bataillon de CHASSEURS à Pied. Cantonné dans la commune de décembre 1944 à janvier 1945, le 2e BCP a connu des pertes cruelles lors de l’attaque de l’Oelenberg le 21 janvier 1945. Une statue de la Vierge, tournée vers le couvent et qui avait été offerte par la mère de deux frères tués ce jour-là, vient d’ailleurs de retrouver sa place sur un socle à l’arrière de l’Eglise.

> COMMÉMORATION DE L’ARMISTICE 1945 8 Mai 2015 La municipalité de Burnhaupt-le-Bas a invité la population à la Célébration de l’Armistice 1945. Après la messe, la cérémonie s’est déroulée sur le parvis de l’Eglise devant le Monument aux morts, qui vient d’être restauré. M. Alain GRIENEISEN, Maire de Burnhaupt-le-Bas, était accompagné de Mme Véronique SENGLER, Maire de Burnhaupt-le-Haut, pour déposer la gerbe du souvenir. Les sapeurs-pompiers et les membres de l’UNC étaient également mobilisés et leur présence a participé au protocole.

> RACHAMARKT Pentecôte 2015 La tradition remonte à près de 5 siècle et grâce aux associations et à la municipalité, elle se perpétue. Les festivités ont débuté le samedi par un bal animé par un DJ sur le thème des années 80. La fête foraine a vu défiler des enfants ravis de faire des tours de

Le trio royal avec les conseillers départementaux du canton de Masevaux, Rémy WITH et Fabienne ORLANDI, le Président de la communauté des communes de la vallée de la Doller et du Soultzbach Laurent LERCH et du Maire Alain GRIENEISEN.

24


bon sens qu’on oublie quelques fois. M. MEYER a également donné les conseils de vigilance à avoir en cas d’absence : prévenir les voisins ou des personnes de confiance de son absence, faire relever sa boîte à lettres, ne pas laisser de message d’absence sur son répondeur téléphonique… Les personnes présentes ont pu poser toutes sortes de questions et un couple a pu témoigner de sa malheureuse expérience d’un cambriolage récent. M. MEYER a insisté sur l’importance de téléphoner très rapidement au 17 (ou 112) pour signaler toute présence suspecte ou dès la constatation d’un cambriolage – ou d’une tentative de cambriolage, à toute heure du jour ou de la nuit, 7 jours sur 7, sans crainte de déranger. En cas de cambriolage, il s’agit de ne toucher à rien avant l’arrivée des gendarmes, pour permettre la prise d’empreintes ou d’ADN. L’adjudant MEYER a remis des dépliants d’information édités par le Ministère de l’Intérieur. Ils sont également disponibles en mairie.

Le Maire, le trio royal et le Président de l’Amicale des Sapeurs-pompiers Philippe KUPPEL. A l’arrière plan, les musiciens de l’harmonie de Ballersdorf qui a accompagné le cortège en musique. Miss Rachamarkt au centre, Margaux HAMANACHE, et ses dauphines, Wendy DUCROZ (à droite) et Agathe BAECHEL (à gauche).

> LES VOIX DES PETITS CHANTEURS DE THANN POUR LE CONCERT DE PRINTEMPS Dimanche 7 juin manège, sous les yeux attendris de leur entourage. Les plus grands se sont amusés sur les auto-tamponneuses et sur le « Schuss ». Les stands de confiserie et autres petits jeux ont régalé les uns et amusé les autres. Dimanche soir, le bal était animé par le groupe local OSMOZ. Le chapiteau était comble pour l’élection de la Miss Rachamarkt et de ses deux dauphines. Six candidates s’étaient présentées. Lundi de Pentecôte, dès 6 heures du matin, les marchands - avec encore un marchand de râteaux - se sont installés dans les rues du village. A 8 heures, les badauds commençaient à affluer ; certains ont fait des affaires. A 9 h 30, le départ a été donné pour le cortège inaugural, qui, de la Mairie, s’est rendu jusqu’au chapiteau, pour le vin d’honneur préparé par l’Amicale des Sapeurs-Pompiers. Cette édition 2015 a connu un grand succès.

Ce dimanche 7 Juin, le public était clairsemé pour assister au très beau concert de Printemps organisé à Burnhaupt-le-Bas en faveur de la rénovation de l’église paroissiale. L’association ECRIN y accueillait le chœur des Petits Chanteurs de Thann fondé en 1948 par Paul SCHREIBER. Depuis 65 ans, les Petits Chanteurs se produisent an Alsace, en France et dans toute l’Europe. Sous la direction de Jean-Pierre JANTON et accompagné au piano par Claire Ledain, l’ensemble vocal a chanté avec brio et finesse des airs traditionnels et populaires en première partie faisant voyager le public entre le classique avec Mozart, J. Haydn et le moderne avec G. Bécaud ou M. Fugain. La deuxième partie consacrée à des pièces issues de la comédie musicale « les Misérables » était grandiose. Faisant preuve d’un enthousiasme communicatif, le Chœur a cappella à quatre voix mixtes a partagé sa passion du chant avec le public et révélé quelques jeunes talents. Pour cette occasion, le Directeur J.-P. JANTON a mis tout son savoir musical pour adapter les morceaux aux chanteurs, la pianiste Claire LEDAIN toute sa virtuosité pour l’accompagnement et Rémy HECKLEN toutes ses compétences d’auteur et de narrateur pour le récit inspiré par Victor Hugo qui a accompagné les chants. Le président d’ECRIN, Laurent FINCK s’est déclaré ravi par la qualité exceptionnelle de ce 9° concert de Printemps. Les bénéfices ont été reversés à la Fondation du Patrimoine pour la rénovation de l’église Saints Pierre et Paul dont l’acoustique des voûtes a fait merveille pour recevoir la force expressive d’un chœur maîtrisant toutes les subtilités de l’art choral malgré le très jeune âge de certains choristes.

> INFORMATION AUX SENIORS DE BURNHAUPT-LE-BAS SUR LA SÉCURITÉ Jeudi 4 juin 2015 La municipalité a invité les seniors du village à une information sur la sécurité le jeudi 4 juin 2015. L’adjudant David MEYER, de la gendarmerie de Burnhaupt-le-Haut, a animé cette opération, en présence de deux adjointes de la commune. A l’aide de la présentation d’un diaporama, l’adjudant MEYER a parlé à l’assistance des vols avec violence, des vols par fausse qualité, des escroqueries, des vols par ruse et des cambriolages. Il a donné des conseils de sécurité à appliquer en ville ou dans la rue, aux caisses des magasins, face aux distributeurs automatiques de billets et à domicile. Le public senior pouvant facilement être approché par des personnes malveillantes à domicile, le gendarme rappelle qu’il ne faut pas ouvrir sa porte à n’importe qui ; il vaut mieux regarder par la fenêtre, ou utiliser le matériel spécifique : judas, interphone, entrebailleur. Quelques autres exemples : ne pas laisser rentrer un démarcheur à l’intérieur de son domicile, fermez toutes les portes à clé, protégez les fenêtres et les ouvertures par des volets, ne pas étiqueter ses clés avec son nom ou adresse, ne pas laisser d’échelle disponible dans le jardin… des conseils de

25


E L O ÉC

E L L E N R E T A M

> AGRANDISSEMENT DE L’ÉCOLE MATERNELLE ORGANISATION PENDANT LES TRAVAUX : UN VRAI TOUR DE FORCE ! Pour ces deux années de travaux, nous avons trouvé, avec l’accord des équipes enseignantes, des solutions pour la vie à l’école : une classe de maternelle a été installée dans l’école élémentaire, des récréations échelonnées entre élèves de la maternelle et de l’élémentaire… Chacun a mis du sien pour trouver un fonctionnement cohérent de l’ensemble. La prochaine étape étant le déménagement vers l’extension cet été…chantier à suivre ! Encore quelques travaux dans les sanitaires

Visite de chantier

Un des grands chantiers de notre municipalité est l’agrandissement et la réhabilitation de notre école maternelle, qui s’imposait suite à l’accroissement de la population. Le cabinet d’architectes Stéphane HERRGOTT de Mulhouse a été choisi comme maître d’œuvre, il accompagne la commune dans la progression des travaux qui ont débuté à l’été 2014 pour s’étaler sur deux années. L’année scolaire qui vient de s’écouler a vu la construction de l’extension de 415 m² de l’école qui, au final, abritera une quatrième classe, une salle de motricité, une salle de repos, une bibliothèque, des bureaux pour la direction, les enseignants et les ATSEM et des sanitaires.

Une salle de classe en voie de finalisation

Dès juillet 2015, c’est la deuxième phase des travaux qui démarrera : la partie de l’école maternelle qui a été préservée devra être réhabilitée : mise à niveau thermique, acoustique et fonctionnelle du bâtiment existant. L’ensemble du projet se développe sur une surface de 725 m² et comprend également l’aménagement de la cour sur environ 630 m² avec création d’un préau de 120 m².

Choix des co uleurs des revêtements de sols

Une aile de l’école a été détruite, les fondations du nouveau bâtiment sont prêtes.

Le nouveau préau a été monté

Nous remercions les parents d’élèves, les riverains et les concitoyens de bien vouloir, encore, redoubler de VIGILANCE et de PATIENCE cette prochaine année scolaire sur les abords des écoles pour éviter tout accident.

26


> A L’ÉCOLE MATERNELLE, OUTRE LES TRAVAUX,

IL SE PASSE PLEIN DE CHOSES…

Activité cuisine : la soupe de légumes

Martin. ur la Saint lanternes po Défilé des

Au spectacle, invités sur scèn e avec les pros, les copains so nt dans la salle .

Carnaval, des beaux costumes et des percussions pour chasser l’hiver.

En visite au musée, à la Nef des Jouets.

27


E R I A T N E M É L É E L > EN 2014/2015, O C É QUE S’EST-IL PASSÉ À L’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE ? > SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Les CM2 ont passé le test sécurité routière avec les gendarmes

> LA CLASSE DE DÉCOUVERTE À LA CHAUME C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les élèves des classes CE1/CE2 et CE2/CM1 ont découvert l’univers de la moyenne montagne en partant en classe de découverte à Orbey pendant 5 jours, du 17 au 21 mai 2015. Apprendre à s’orienter (avec ou sans boussole), lire un plan, retrouver des balises et des indices cachés dans la forêt environnante, escalader ou monter à poney,… voilà les principales activités proposées aux élèves. A tout cela se rajoutent, bien sûr, beaucoup de jeux et de rires, de veillées animées sans oublier de délicieux repas. Ce séjour a aussi permis aux enfants de vivre ensemble, de s’adapter aux autres, de développer la tolérance, la solidarité et le respect. Nous remercions les quatre accompagnatrices qui ont encadré avec dynamisme tous ces enfants. Les 59 élèves sont rentrés heureux et satisfaits de leur séjour, rapportant une multitude de souvenirs !

Les CE2/CM1

Les CE1/CE2

28


> LES CM2 EN ALLEMAGNE Les élèves de CM2 sont partis 6 jours en Allemagne, dans la région de Thuringe. Ils y ont retrouvé leurs correspondants allemands. Sur la photo, ils posent devant le mur qui a coupé un petit village nommé Modlareuth, de 1952 à 1989. Ils ont été plongés en plein coeur de l’histoire allemande. Lors de leur séjour, ils ont beaucoup visité, fait des activités sportives, vécu de riches expériences tous ensemble. Plein de jolis souvenirs!

> DÉPART DE LA DIRECTRICE DE L’ÉCOLE ELÉMENTAIRE, MME HENRY CATHERINE

Les enfants, accompagnés de leurs parents, attendent l’appel de leurs noms

Rentrée 2015 : la Directrice fait l’ap pel dans la cour

la rentrée en classe Mise en rang avant

Enseignante à l’école élémentaire de Burnhaupt-le-Bas et Directrice depuis 10 ans, Mme HENRY a quitté notre village à la fin de cette année scolaire pour aller enseigner dans le Territoire de Belfort. Elle a participé à 60 conseils d’école et en a animé 45 en tant que Directrice. Nous la remercions pour son engagement dans notre commune et lui souhaitons une bonne continuation dans l’exercice de ses fonctions.

29


S O N

S T E H DÉC

Depuis la mise en place de la redevance incitative (2011 à Burnhaupt-le-Bas) les tonnages d’ordures ménagères poursuivent leur diminution régulièrement, d’année en année. La mise en place de la collecte des biodéchets a accentué cette tendance, offrant aux usagers la possibilité de trier encore plus leurs déchets.

> LA REDEVANCE DES ORDURES MENAGERES

Globalement, la performance en matière d’ordures ménagères (96,09 kg/hab/an) – toujours en baisse – se situe largement endessous de la moyenne départementale (211 kg) et nationale (268 kg). Le SMTC reste sous la barre des 100 kg par habitant, ce qui fait du syndicat une des collectivités les plus performantes de France !

EN BAISSE Les deux villages de Burnhaupt-le-Bas et Burnhaupt-le-Haut, contrairement aux autres villages de notre Communauté des Communes, dépendent du Syndicat Mixte de Thann Cernay (SMTC) en ce qui concerne le ramassage des ordures ménagères. Le SMTC regroupe 19 communes soit 42 065 habitants. Le SMTC offre plusieurs prestations de services :

Pour ce qui est des biodéchets, la production par habitant (66,23 kg) est repartie à la hausse et reste remarquable.

• Ramassage en porte à porte pour tous les flux : - Hebdomadaire des bio-déchets - En alternance une semaine sur deux des ordures ménagères et tri sélectif (sacs jaunes) • Bennes à déchets verts d’avril à novembre et conteneurs à verre dans la commune • L’apport volontaire en déchèterie à Aspach-le-Haut. Type de bac 1P* 80 l 120 l 180 l 240 l 360 l 660 l

2013 170.00 € 238.00 € 295.00 € 380.00 € 470.00 € 650.00 € 1 090.00 €

2014 175.00 246.00 304.90 392.80 485.80 671.80 1 126.60

€ € € € € € €

2015 170.00 238.00 295.00 380.00 470.00 650.00 1 090.00

VOLUME DES DÉCHETS À BURNHAUPT EN 2014 (EN TONNES)

€ € € € € € €

* 1P : Bac 80 l pour une personne seule

Les tarifs marqués par une hausse en 2013 et 2014 sont à la baisse cette année. Par ailleurs, deux facteurs expliquent les hausses enregistrées (dans les dépenses du Syndicat) : d’une part l’application de la TVA de 7 % en 2013 et 10 % en 2014, et d’autre part, le décalage induit par le nombre d’habitants (calcul INSEE décalé de deux ans).

EVOLUTION ET RÉPARTITION DES DÉCHETS COLLECTÉS EN PORTE-À-PORTE À BURNHAUPT (EN KG PAR HABITANT ET PAR AN)

L’extension des consignes de tri et l’implication de la population ont toutefois permis de relativiser ces évolutions.

LES DÉCHETS TRAITÉS PAR LE SYNDICAT MIXTE THANN-CERNAY (EN TONNES)

Le tri doit demeurer au cœur de notre engagement. Continuons nos efforts ! Glossaire : OMR : Ordures Ménagères Résiduelles SMTC : Syndicat Mixte Thann-Cernay

   

30


ASSOCIATIONS > LE CLUB EDELWEISS

> DON DU SANG

Les membres du Club EDELWEISS se réunissent régulièrement dans la salle jaune de la Maison des Associations pour diverses activités : bricolage et couture, jeux de cartes et autres jeux. Le club organise également une excursion annuelle en autocar, fête les anniversaires et les noces d’Or et de Diamant de ses membres. Toutes ces activités se déroulent dans la bonne humeur et permettent rencontre et convivialité. Vous êtes retraités depuis peu ? Vous vous sentez seul à la maison ? Venez rejoindre le Club EDELWEISS.

ASSOCIATION DES DONNEURS DE SANG DE BURNHAUPT Bravo aux personnes qui ont donné leur sang pour la première fois en 2014 : • • • •

Adressez-vous à : M. BAUER Joseph, Président, au 03.89.48.74.84 M. KEMPF Claude, Secrétaire, au 03.89.44.96.54

SOTHER Arsène SCHWARTZ Aurélie BURNER Nathanaël DUCATEL Isabelle

• FINCK Suzanne • SCHURRER Laetitia • FOINONT Marine

> MCDA – ASSOCIATION MIGRATIONS

CO-DÉVELOPPEMENT ALSACE 7 RUE SAINT-MARC 68170 RIXHEIM

Cette association, dont une de nos concitoyennes, Mme HOLDER Fatiha, est trésorière, a été créée en 1995 par des immigrés marocains de la région Sud-Alsace et des français d’origine, tous soucieux de mettre en valeur la dynamique de l’immigration comme force de développement entre les deux rives de la Méditerranée, dans le cadre de la solidarité internationale. La démarche de MCDA est basée sur la mobilisation des immigrés autour de projets concrets de développement dans leur pays d’origine, surtout en zone rurale. Au-delà des valeurs citoyennes et traditionnelles françaises (Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité), MCDA cherche à promouvoir des valeurs telles que : solidarité envers les plus pauvres, bénévolat, démocratie participative, égalité hommes – femmes.

> DOLLER TRAINING Nouvelle activité sportive, la course à pied en groupe, destinée en priorité aux adultes des deux Burnhaupt. Les circuits seront adaptés et variés sur les bases des 2 Burnhaupt et environ.

Mme HOLDER est également Présidente d’une association marocaine et membre du comité administratif du réseau IDD – Immigration Développement Démocratie.

Lieux de rassemblement : • Les lundis à l’église de Burnhaupt le Bas • Les vendredis au foyer à Burnhaupt le Haut

RENSEIGNEMENTS ET CONTACTS : migracodevalsa@gmail.com www.mcda-asso.com – www.idd-reseau.org

Dates et horaires : A partir du 31 août 2015 • Lundi de 18h30 à 19h30 en été (17h30 à 18h30 en hiver) • Vendredi de 18h30 à 19h30 en été (17h30à 18h30 en hiver)

> BIBLIOTHEQUE DES BURNHAUPT

ue bibliothèq

31 rue Principale 68520 BURNHAUPT- LE-BAS 03.69.19.98.62 - labulle68@orange.fr Présidente : Régine MEYER

Renseignements et inscriptions : • Didier GAUTHERAT au 06.75.65.75.87 • Cathy BOSSERT au 06.13.78.01.52 • Mail : didiergautherat@yahoo.fr • Site Facebook : DOLLER TRAINING

• MARDI : 18h à 20h • MERCREDI : 16h à 18h • SAMEDI : 10h à 12h

Cotisation annuelle : 5€ à régler exclusivement par chèque à l'ordre de l'O.S.C.B. Pris en compte à partir de Septembre année scolaire.

Adhésion gratuite pour les mineurs, 10€/an pour les adultes

Avis aux responsables associatifs : si vous souhaitez témoigner d’un fait marquant dans la vie de votre association, prenez contact avec un membre de la commission communication & information, et communiquez-nous des photos.

Fiches d’inscription disponibles en mairie.

31


S E I R U E L F S N O S I A M > CONCOURS DE MAISONS ET APPARTEMENTS FLEURIS C’est par une belle matinée d’août 2014 que le jury des maisons fleuries a arpenté les rues de notre village. Installé sur une remorque conduite avec expertise par André HIRTH, il a noté selon plusieurs critères : la quantité de fleurs, la propreté, la qualité et l’originalité des compositions florales ; un exercice plus difficile qu’il n’y paraît. Les mains vertes du village ont été récompensées lors d’une sympathique réception le jeudi 12 février 2015 dans la Maison des associations. Le Maire et les membres de la commission Cadre de Vie étaient ravis de féliciter les lauréats qui ont contribué à l’embellissement du village. Les prix gagnés participeront au fleurissement en 2015. Le Maire a également rappelé la mise en place en mairie d’une grainothèque, qui permet l’échange gratuit de graines de fleurs pour favoriser la biodiversité.

Les lauréats de l’été 2014 sont les suivants : Dans la catégorie maison ou appartements (fenêtres et balcons seuls) • Mme et M. KNIBIHLER Daniel 1er prix • Mme et M. GUIDEMANN Alexandre 2e prix • Mme et M. FINCK André 3e prix • Mme et M. COUTANT Patrick 4e prix • Mme et M. FREYBURGER Rémi 5e prix

Mme et M. KNIBIHLER Daniel

1er prix

2e prix

150 125 75 60 45

NN Alexandre Mme et M. GUIDEMA

€ € € € €

Dans la catégorie maison ou appartements avec Jardins 150 € • Mme et M SCALCO René 1er prix 125 € • Mme et M. CORTINOVIS Jean-Claude 2e prix 75 € • Mme et M. BAUER Joseph 3e prix • Mme et M. BOLLE REDDAT René 4e prix 60 € 45 € • Mme et M. MOSAK François 5e prix Félicitations aux heureux gagnants et tous les encouragements aux personnes suivantes : M. et Mme DONISCHAL, M. et Mme ANGIOLINI, M. et Mme COMOLLI, M. et Mme KECH, Mme SENDER M-Thérèse, Mme SPENLINHAUER Elisabeth, M. et Mme HUTTER Emmanuel, Mme RICHERT Marie-Rose, M. et Mme SCHNOEBELEN Fernand.

Mme et M. FINCK André

32

3e prix


3e prix R Joseph Mme et M. BAUE

Mme et M. FREYBURGER Rémi

5e prix

Mme et M. BOLLE REDDAT René

4e prix

Mme et M. SC ALCO René 1er prix

5e prix

Mme et M. CORTINOVIS Jean-Claude

SAK François Mme et M. MO

2e prix

33


S E O L É I T T É U M S T A N L E RM E U S N G E I V E TSI N C S A B E E L E T P P U R A S H N R O U B R À RÉT 2014 AFFT PAR M. PAUL KR

> PLUVIOMÉTRIE

L'annÊe a commencÊ avec l'hiver le plus doux depuis 1900 avec des tempÊratures de 2°C au-dessus de la norme. Par contre il aura ÊtÊ très pluvieux sur la façade ouest de la France, avec par exemple une pluviomÊtrie deux fois plus ÊlevÊe que la normale (rappelez-vous des inondations à rÊpÊtition en Bretagne !).

Rappel : les relevÊs pluviomÊtriques sont toujours localisÊs et peuvent varier d'un endroit à l'autre. Cette annÊe a ÊtÊ moins arrosÊe que l'annÊe prÊcÊdente : 858 mm de pluie(1) (969 mm en 2013) et 11 cm de neige(1) (69 cm en 2013), ce qui nous donne un total cumulÊ de 869 mm(1) de prÊcipitations (1038 mm en 2013). Le mois le plus humide Êtait juillet avec 166 mm(1). La journÊe la plus arrosÊe Êtait le 21 juillet avec 28 mm(1) de prÊcipitations pour cette seule journÊe ! La plus longue pÊriode de prÊcipitations consÊcutives a durÊ 8 jours, du 7 au 14 mai, alors que la pÊriode "sèche" la plus longue Êtait elle de 17 jours du 5 au 21 mars. Pendant toute l'annÊe nous avons eu 125 jours de prÊcipitations, soit 14 jours de moins que l'annÊe passÊe. Cette annÊe j'ai comptabilisÊ 11 orages à Burnhaupt-le-Bas.

C'est la rÊcurrence d'une situation mÊtÊo favorisant des dÊpressions très basses sur l'Atlantique nord et un anticyclone des Açores stationnÊ sur l'Atlantique sud, qui ont favorisÊ un courant d'ouest, parfois sudouest. Ce système très dynamique, apportait sans cesse l'humiditÊ de l'ocÊan avec des perturbations à rÊpÊtition. On a dÊnombrÊ pour les trois premiers mois de l'annÊe, pas moins de 27 perturbations pluvieuses qui ont traversÊ la France !

PrÊcipitations pour l’annÊe 2014 à Burnhaupt-le-Bas. Total = 858 mm de pluie + 11 cm de neige Total des prÊcipitations cumulÊes = 869 mm

L'Est de la France aura eu la chance d'être relativement ÊpargnÊe par ces phÊnomènes tempÊtueux. Rares Êtaient les jours oÚ les tempÊratures sont descendues sous zÊro pendant les mois d'hiver. La tempÊrature la plus basse de l'hiver 2013-2014 a ÊtÊ relevÊe le 25 fÊvrier à 08h09 avec -2,5°C.

166mm

100 mm

96 mm

99mm

86 mm

70 mm

La tempÊrature moyenne du mois de janvier Êtait de 4,93°C (1,8°C pour 2013) alors que fÊvrier affichait allègrement une tempÊrature moyenne de 6,35°C (1,31°C pour 2013). Fin fÊvrier, dÊbut mars, on a dÊjà pu voir bourgeonner bon nombres de plantes ; le printemps s'annonce prÊcoce. Le mois de mars a ÊtÊ extrêmement sec, avec un dÊficit hydrique important. A Burnhaupt-le-Bas j'ai pu relever une pluviomÊtrie de 10 mm en seulement, en deux jours de prÊcipitations (les 04 et 22 mars) ! La première journÊe du printemps aura connu une tempÊrature très douce avec un maximum de 22,3°C. Le mois d'avril n'est pas en reste avec des tempÊratures quasi estivales et un temps sec, puis une lÊgère baisse des tempÊratures juste avant Pâques qui dura jusqu'à la mi-mai. Le mois de juin se prÊsente sous des hospices clÊments, avec des tempÊratures estivales et une pluviomÊtrie basse.

40 mm

36mm

26 mm

10 mm

janvier

fĂŠvrier

mars

avril

mai

juin

juillet

aoĂťt

1111 ccm m de d neige i

45 mm 84 mm

septembr septembree octobr octobree novembr novembree dĂŠcembr dĂŠcembree

Mois

PrÊcipitations depuis l’annÊe 2000 à Burnhaupt-le-Bas. Total = 13 905 mm de pluie + 613 cm de neige Total des prÊcipitations cumulÊes = 14 518 mm

7F:;C88<AGKC2KHG2<BB>AGC-KJCK@A<8K7IHA2KC82K79K@@CKA;7;CK%9CK>CK@A<8K7CK9<>>C2-KJHK';HGBCKC82K A9A9;8K<G82H>>FCK8A98K9GK @H;H<8KH;A@F2;<%9C KBCK%9<KC6:><%9CK>CK2C@:8K@H988H7C&K>C8K :;FB<:<2H2<AG8KC2K>C8K2C@:F;H29;C8K8A98K>C8KGA;@C8K%9CK>IAGKHK89<2KBC2KF2F-KJCK@A<8K7CK8C:2C@;CKHK F2FK;C>H2<?C@CG2KCG8A>C<>>FKC2K89;2A92K2;+8K8CB&KH?CBK9GCK:>9?<A@F2;<CK7CK8C9>C@CG2K1 K@@K7CK :;FB<:<2H2<AG8K"K!9;G=H9:2&KH>A;8K%9CK>CK897K7CK>HK';HGBCKHK89<2K7C8KF:<8A7C8K@F7<2C;;HGFCG8KC2K BF?CGA>8K"K;F:F2<2<AGK%9<KAG2KBH98FK7CK ;A88C8K<GAG7H2<AG8-KJCK@A<8K7IAB2A;C&K%9HG7K"K>9<&KH9;HK ;C2;A9?FK9GCK=7;A>A <CK:;AB=CK7C8KGA;@H>C8&K@H<8KHBBA@:H GFCK7CK2C@:F;H29;C8K@ACGGC8K7CK1 K7C ;F8KH9.7C8898K7C8KGA;@H>C8-KJHK7A9BC9;K:C;8<82CK79;HG2K>CK@A<8K7CKGA?C@;C&KH?CBK7C8K C@:F;H29;C8KH9.7C8898K7CK>HKGA;@H>C-KIH:;+8K>C8K;C>C?F8K7CKF2FAK';HGBCKBCK)92K>CK@A<8K7CK

Après les premiers jours de juillet relativement clÊments, les tempÊratures deviennent quasi automnales à partir du 07. Le reste du mois peut être qualifiÊ "d'exÊcrable". J'ai relevÊ à Burnhaupt une pluviomÊtrie très importante, de 166 mm (dernier record pour Mulhouse Êtait de 162,6mm en 2006 : sources MÊtÊoNews) alors que l'annÊe prÊcÊdente il n'est tombÊ que 42mm ! Cette situation s'explique par un "marais baromÊtrique" installÊ sur la France, qui fait stagner les pressions baromÊtriques autour de 1015 hPa, pression sÊparant dÊpression et anticyclone. Le mois d'aoÝt est du même ordre que le mois de juillet. La France est toujours installÊe sous un "marais baromÊtrique" ce qui explique le temps maussade, les prÊcipitations et les tempÊratures sous les normes que l'on a subit cet ÊtÊ.

AnnĂŠes

1 mm de pluie = 1 litre dâ&#x20AC;&#x2122;eau au m² et 1 cm de neige = 1 mm dâ&#x20AC;&#x2122;eau. (2) hPa = hectopascal (anciennement millibar). (1)

> TEMPĂ&#x2030;RATURES, VENT ET PRESSIONS BAROMĂ&#x2030;TRIQUES Dans l'ensemble 2014 a surtout ĂŠtĂŠ une annĂŠe marquĂŠe par sa douceur exceptionnelle. La tempĂŠrature moyenne annuelle de 2014 ĂŠtait plus ĂŠlevĂŠe que celle de 2013 (13,11° pour 2014 et 11,2° pour 2013). La tempĂŠrature moyenne maximale ĂŠtait de 17,08° (15,32° en 2013) et la tempĂŠrature moyenne minimale de 8,65° (7,09° en 2013). L'annĂŠe 2014 a comptĂŠ 10 jours de tempĂŠratures nĂŠgatives dont 1 jour oĂš le thermomètre est restĂŠ sous 0°. La tempĂŠrature la plus basse a ĂŠtĂŠ relevĂŠe le 29 dĂŠcembre avec â&#x20AC;&#x201C; 8,4° et la plus ĂŠlevĂŠe le 09 juin avec 35,4°. Les tempĂŠratures sont relevĂŠes par une sonde ĂŠlectronique sous abri, Ă environ 2 mètres du sol, comme le prĂŠconise MĂŠtĂŠo France. L'annĂŠe 2014, avec une moyenne annuelle de 24,34 km/h, a ĂŠtĂŠ lĂŠgèrement moins venteuse que 2013 (25,88 km/h pour 2013). C'est le mois de mai qui a ĂŠtĂŠ le plus venteux Ă  Burnhaupt, avec une moyenne mensuelle de 29,82 km/h, alors que la rafale la plus puissante a ĂŠtĂŠ relevĂŠe le 13 fĂŠvrier, avec 68,7 km/h. La moyenne annuelle des pressions baromĂŠtriques, ĂŠtait Ă  peine au-dessous de la pression atmosphĂŠrique standard, avec 1014,54 hPa(2). Le baromètre a culminĂŠ Ă  un maximum de 1035,9 hPa(2) le 30 dĂŠcembre et est descendu Ă  un minimum de 990,3 hPa(2) le 10 fĂŠvrier.

Le mois de septembre a ÊtÊ relativement ensoleillÊ et surtout très sec, avec une pluviomÊtrie de seulement 26 mm de prÊcipitations à Burnhaupt, alors que le sud de la France a subit des Êpisodes mÊditerranÊens et cÊvenols à rÊpÊtition qui ont causÊ de grosses inondations. Le mois d'octobre, quand à lui, aura retrouvÊ une hydrologie proche des normales, mais accompagnÊe de tempÊratures moyennes de 2 à 3 degrÊs au-dessus des normales. La douceur persiste durant le mois de novembre, avec des tempÊratures audessus de la normale. D'après les relevÊs de MÊtÊo France ce fut le mois de novembre le plus doux depuis un siècle ! Les tempÊratures du mois de dÊcembre sont toujours au-dessus de la norme et ce n'est qu'à partir du 27 que l'hiver fait son apparition en couvrant notre village d'un manteau blanc d'une Êpaisseur de 10 cm. Les jours de gel ont ÊtÊ exceptionnellement rares cette annÊe. Il n'y eu que 10 jours de gel, dont un seul ou la tempÊrature est restÊe sous 0° toute la journÊe du 29 dÊcembre.

Rappel : 1015 hPa(2) est par convention, la pression atmosphĂŠrique standard limite sĂŠparant une dĂŠpression et un anticyclone. Tous ces relevĂŠs ont ĂŠtĂŠ pris par mes soins, Ă Burnhaupt-le-Bas, au 24 rue Maurice Ravel.

34


MÉMOIRE DE VIE > MEMOIRE DE VIE – UM DER BURN UMA Ce livre, réalisé avec le Conseil des Aînés, véritable objet de collection de la mémoire locale, est toujours disponible en mairie au prix de 37 € l’unité.

35


I! T R A P T S E ’ C , E D I C I T S E P O ZÉR Avec l’utilisation de techniques alternatives au désherbage chimique, la commune souhaite gérer différemment ses espaces, sans utiliser de produit phytosanitaire. La qualité de l’eau sera davantage préservée.

> DÉSHERBER AUTREMENT POUR

PRÉSERVER LA QUALITÉ DE L’EAU

La commune de Burnhaupt-le-Bas s’est lancée, en mai 2015, dans une démarche « zéro pesticide » et s’engage à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires, appelés également pesticides. Le France est le premier utilisateur de pesticides en Europe et le 3ème consommateur au niveau mondial ! Les agriculteurs utilisent ces produits pour préserver leurs cultures contre les ravageurs. Mais ce ne sont pas les seuls utilisateurs. Les communes, les particuliers les appliquent aussi, principalement pour enlever la végétation spontanée qui verdit les trottoirs et les allées. Ces produits phytosanitaires sont fabriqués à partir de molécules chimiques qui présentent un risque avéré pour la santé humaine et la qualité de l’eau. Par exemple, un dé à coudre (d’une contenance en moyenne de 4 ml) de produit phytosanitaire peut suffire à rendre impropre à la consommation 40 000 m3 d’eau, soit la consommation annuelle de 1 000 personnes en eau potable.

Il est évident que la mise en place de ces techniques nécessitera, de la part de tous les habitants, un nouveau regard sur l’entretien des espaces verts. La végétation spontanée sera le symbole de l’engagement de la commune pour la protection de la ressource en eau. Il sera nécessaire de l’accepter « un peu » ou « beaucoup » en fonction des sites et de leur fréquentation. Nous invitons et encourageons tous les habitants et tous les acteurs de la commune à débuter une démarche « zéro pesticide » afin de réduire l’utilisation de ces produits sur les caniveaux, sur les trottoirs et dans les jardins. Cette démarche permet de mettre en place des techniques alternatives au désherbage chimique en développant entre autre des techniques manuelles mais aussi en balayant ou en paillant le sol nu.

L’utilisation de produits phytosanitaires sur les surfaces imperméables, telles que les voiries, les caniveaux ou les pavés, contribue à la pollution de notre ressource en eau. En effet, les stations d’épuration n’éliminent pas ces produits que l’on retrouve ensuite dans les rivières. Avec l’aide de la F.R.E.D.O.N. Alsace (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles, www.fredon-alsace.fr), la commune élabore un plan de gestion différenciée.

Equipe Zones Non Agricoles, FREDON Alsace, juin 2015

36


GRAINOTHÈQUE > C’EST QUOI UNE GRAINOTHÈQUE ? C’est un échange de semences : le principe est simple : prenez, déposez les graines qui vous plaisent. Pourquoi ? Pour la gratuité dans un monde où tout s’achète. Le partage est une manière économique, libre et solidaire de faire (re)découvrir les trésors de la nature à nos enfants, à nos voisins… Pour un entretien citoyen de la biodiversité cultivée : l’héritage de notre biodiversité est déjà perdu à 75 % selon la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), détruit par une industrie qui nous impose un nombre toujours plus restreint de variétés. Avant que d’autres ne tombent dans l’oubli et disparaissent, c’est à nous de les entretenir ! Pour des semences adaptées à notre territoire : des semences standardisées réclament des conditions standardisées, à grand renfort d’engrais et de pesticides, et ne sont plus adaptées aux différents territoires. Retrouvons localement les variétés adaptées et partageons-les ensemble ! Pour tous : pour se réapproprier la question de la semence, échanger les savoir-faire. Prenez des graines, reproduisez-les pour en déposer à votre tour et reprenons en main notre héritage !

C’est très simple mais il est important de savoir comment faire, pour qu’elles soient matures et éviter les croisements indésirables. On trouve rapidement ces informations sur internet : - très facile : tomate, salade, haricot, la plupart des fleurs annuelles - avec techniques simples : la grande famille des courges - plus compliqué : choux, les bisannuelles comme la plupart des légumes racines (carottes, betteraves…). Ensuite, il faut bien faire sécher les graines avant de les ensacher, noter la variété, lieu et date de récolte, et quelques conseils pratiques (période de semis, etc…). Comment faire pour participer ? Les semences de la boîte sont libres, vous pouvez vous servir ! Ce geste vous incitera peut-être à participer car la démarche est beaucoup plus simple que l’on croit et très ludique. Faites participer les enfants ! Assurez-vous, pour le bien-être de tous, de : • n’utiliser aucun engrais chimique, • d’introduire des semences matures, reproductibles, non hybrides. Vous pouvez alors les déposer dans la grainothèque qui se trouve sur le comptoir de la mairie.

Quelles graines et variétés partager ? Toutes les graines : légumes, fruits, fleurs. Ramenons au jardin la plus grande biodiversité possible ! Les variétés anciennes, les variétés traditionnelles de nos terroirs sont les plus en péril. Ensemble nous pouvons préserver et faire vivre ce patrimoine en proie à l’homogénéisation et à l’agriculture monoculturale intensive. Comment faire ses graines ?

37


E R U NAT

> LA NATURE A BURNHAUPT-LE-BAS Pommier du Ja pon

Coucher de soleil sur la chapelle.

Laurier des montagnes

En juin, sur le plan d’eau.

Un merle a élu domicile dans l’appentis du Maire, sur des râteaux !

Magnifique papillon, ce « grand porte-queue » est né dans le jardin de Jean-Marie WENDLING ; envergure 70 à 90 mm – chenille très caractéristique verte, cernée d’anneaux noirs et rehaussés de verrues jaune vif (famille : Papilionidae).

Cerisier

38


URBANISME > DÉCLARATION PRÉALABLE DE TRAVAUX La déclaration préalable est un acte administratif qui donne les moyens à l'administration de vérifier que votre projet de construction respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur. Elle est généralement exigée pour la réalisation d'aménagement de faible importance : Le formulaire doit être complété de pièces, dont la liste est limitativement énumérée sur la notice de déclaration préalable de travaux.

TRAVAUX SUR UNE PETITE SURFACE

Les travaux peuvent avoir lieu sur une construction existante (construction d'un garage accolé à une maison…) ou créer une nouvelle construction isolée (abri de jardin, clôture…). Une déclaration préalable est exigée si vos travaux créent entre 5 m² ou 20 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol. Ce seuil de 20 m² peut être porté à 40 m² pour les travaux concernant une construction existante constructible. Vos travaux doivent, pour cela, être situés dans une zone urbaine d'une commune (comme un plan d'occupation des sols). Cette hausse du seuil à 40 m² ne s'applique pas si vos travaux : • ajoutent entre 20 et 40 m² de surface, • et portent la surface de la construction initiale à plus de 170 m².

DÉPÔT DU DOSSIER

Vous devez envoyer votre dossier en 2 exemplaires par lettre recommandée avec avis de réception ou le déposer à la mairie de la commune où se situe le terrain. Des exemplaires supplémentaires sont parfois nécessaires si les travaux ou aménagements sont situés dans un secteur protégé (monument historique, réserve naturelle, parc national...). La mairie vous délivre alors un récépissé avec un numéro d'enregistrement qui mentionne la date à partir de laquelle les travaux peuvent débuter en l'absence d'opposition du service instructeur. INSTRUCTION DE LA DEMANDE

Dans ce cas, un permis de construire est nécessaire.

Une déclaration préalable est demandée dans le cas d'un changement de destination d'un local (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation) sans modification des structures porteuses ou de la façade du bâtiment.

Le délai d'instruction est généralement de 1 mois à partir de la date du dépôt de la demande. Un extrait de la déclaration précisant les caractéristiques essentielles du projet doit faire l'objet d'un affichage en mairie dans les 15 jours qui suivent son dépôt. Cet affichage dure pendant toute la durée de l'instruction.

TRAVAUX MODIFIANT L'ASPECT EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

DÉCISION DE LA MAIRIE

Une déclaration est obligatoire si vos travaux modifient l'aspect initial du bâtiment. Les travaux concernés peuvent concerner : • le remplacement d'une porte ou d'une fenêtre par un autre modèle, • le percement d'une nouvelle fenêtre, • ou le choix d'une nouvelle couleur de peinture pour la façade.

En cas d'acceptation Lorsque la déclaration préalable a été acceptée, vous disposez d'un délai de 2 ans à partir de la date d'obtention pour commencer les travaux. Passé ce délai, votre déclaration préalable n'est plus valable. Une fois que vos travaux ont commencé, ils ne doivent pas être interrompus pendant plus d'1 an. Toutefois, ils peuvent être échelonnés à condition que chaque interruption soit inférieure à 1 an, et que les travaux exécutés d'une année sur l'autre soit suffisamment importants et significatifs. Si vos travaux ne peuvent être commencés dans le délai de 2 ans ou si vous prévoyez d'interrompre le chantier pendant plus de 1 an, vous pouvez demander de prolonger votre déclaration préalable d'1 an. Cette demande doit être effectuée à la mairie et doit intervenir 2 mois avant l'expiration du délai de validité de votre déclaration préalable initiale.

CHANGEMENT DE DESTINATION

À l'inverse, les travaux consistant à restaurer l'état initial du bâtiment ne nécessitent pas de déclaration préalable. Ces travaux dits de ravalement concernent toute opération qui a pour but de remettre les façades en bon état de propreté comme le nettoyage des murs. Les travaux de ravalement nécessitent toutefois une déclaration préalable s'ils se situent : • dans un espace protégé comme les abords d'un monument historique, • dans un périmètre délimité par le POS (ou PLU) ou dans une commune ou périmètre d'une commune où le conseil municipal ou l'organe délibérant de l' EPCI compétent en matière de PLU a décidé de soumettre, par délibération motivée, à déclaration préalable ces travaux.

En cas de refus Lorsque la déclaration préalable a été refusée, vous avez la possibilité de demander à la mairie de revoir sa position. Cette demande s'effectue dans les 2 mois suivant le refus par lettre recommandée avec avis de réception. Si cette tentative échoue, vous avez 2 mois à partir de la notification du refus pour saisir le tribunal administratif par lettre recommandée avec avis de réception. Vous devez exposer clairement les raisons qui vous permettent de justifier votre droit à l'obtention d'une déclaration préalable.

DÉMARCHE

Constitution du dossier Vous devez déclarer votre projet au moyen de l'un des formulaires suivants : • Cerfa n° 13702* pour une démarche tenant à la réalisation de lotissements et autres divisions foncières non soumis à permis d'aménager, • Cerfa n° 13703* pour une démarche tenant à la réalisation de construction et travaux non soumis à permis de construire portant sur une maison individuelle et/ou ses annexes, • Cerfa n° 13404*03 pour une démarche tenant à la réalisation de constructions, travaux, installations et aménagements non soumis à permis de construire comprenant ou non des démolitions.

En l'absence de réponse La décision de la mairie peut ne pas donner lieu à la délivrance d'un document écrit au terme du délai d'instruction d'un mois. L'absence d'opposition au terme de ce délai vaut décision tacite de non-opposition à la réalisation de votre projet. Une attestation de non-opposition à déclaration préalable peut être délivrée sur simple demande à la mairie.

39


S E U Q I AT R P S O F IN

> LE RAM (RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES) DE CRÉALIANCE

DE QUOI S’AGIT-IL ?

C’est un lieu d’information, d’animation et d’échanges au service des familles de la communauté de communes qui recherchent un mode de garde et des assistantes maternelles qui accueillent des enfants.

> CCAS CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE

Les RAM sont subventionnés par la CAF et le conseil général. Leurs services sont gratuits. Celui de notre com com est géré par l’association Créaliance.

Le CCAS, obligatoire dans toutes les communes, traite divers types de dossiers comme l'aide aux familles ou personnes en difficulté ou toute autre demande de renseignements, en relation avec les services sociaux. Le CCAS a un budget propre provenant de la commune et de donations. Les membres ont un devoir de confidentialité et c'est donc sans crainte que vous pouvez vous adresser à eux si votre situation, celle d'un proche ou d'un voisin, le nécessite. Président :

Alain GRIENEISEN

Vice-présidente :

Sandrine VON DER OHE

Rapporteur :

Catherine GRABOWSKI

Membres :

Raphaëlle BITSCH

QUELS SERVICES APPORTE LE RAM ?

Des permanences ont lieu à Masevaux (2 rue de l’école) et à Burnhaupt le Haut (1, rue du petit prince, entre les deux écoles). Les parents téléphonent ou viennent sur place pour y trouver les coordonnées des assistantes maternelles, mais aussi les réponses à toutes les questions concernant l’embauche et la déclaration d’une assistante maternelle. Les assistantes maternelles ou les candidates assistantes maternelles téléphonent ou viennent sur place pour y trouver toutes les réponses aux questions concernant leur statut, mais aussi des conseils et un accompagnement au service des enfants qu’elles gardent.

André GENSBITTEL Catherine KEYSER, représentante de l'APA (Association d'aide aux personnes âgées) Fernand THUET représentant de l'UDAF (Union départementale des associations familiales)

UN LIEU DE VIE :

Un bulletin trimestriel et de nombreuses animations en matinée et en soirée y sont proposés :

Paulette KLAR représentante des associations du handicap

Les matinées récréatives avec les multi-accueils, les rencontres itinérantes autour du jeu, la gymnastique pour enfants, les matinées récréatives, les bricolages et activités au rythme des saisons, la bibliothèque… autant d’occasions de se former et de tisser des liens.

Danièle DIETRICH représentante de l’association Femmes d’Alsace Ils sont les intermédiaires entre les divers services sociaux et la population. Ils sont à votre écoute. Si vous avez besoin d'être aidé ou orienté, n'hésitez pas, prenez contact.

N’hésitez pas à contacter le RAM à Masevaux au 03 89 82 47 35 ou à Burnhaupt le Haut au 03 89 62 72 00 pour de plus amples renseignements ou pour avoir les coordonnées des assistantes maternelles.

> L’APAEI DU SUNDGAU COMMUNIQUE « SOLIDAIRES AVEC LE HANDICAP MENTAL ».

L’opération « Brioches 2015 » aura lieu du 8 au 13 septembre. Par avance, l’association remercie les bénévoles qui s’impliquent dans la distribution et les donateurs pour l’accueil qu’ils réserveront aux bénévoles et pour leur générosité. L’Association des Parents et Amis de l’Enfance Inadaptée, est une association gestionnaire qui a pour objectif d’offrir aux personnes handicapées qu’elle accueille dans ses établissements, une réponse à leurs besoins (éducation, vie sociale, vie professionnelle, intégration sociale) spécifique et adaptée à leur situation.

Dans le respect de chacun, pour bien vivre dans notre village. Sacs gratuitement disponibles en mairie.

40


INFOS PRATIQUE S > PRÉ-PLAINTE EN LIGNE Ce télé-service permet à tout citoyen d'effectuer une déclaration pour des faits d'atteinte aux biens dont l'auteur est inconnu (vols, dégradations, escroqueries...). A l'issue de cette déclaration et de la fixation d'un rendez-vous en découlant, la victime doit se rendre à l'unité de gendarmerie ou au commissariat de police qu'elle a choisi pour signer sa plainte afin de la valider. Ce site est hébergé sur internet et est accessible à l'adresse suivante : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/

> RAPPEL DES HORAIRES D'ACCUEIL DU PUBLIC À LA BRIGADE DE MASEVAUX : • Du lundi au samedi de 8h à 12h et de 14h à 18h • Le dimanche de 9h à 12h et de 15h à 18h En dehors de ces horaires ou en cas d'urgence, 24H/24 et 7 jours /7, vous pouvez être mis en relation avec un opérateur de la Gendarmerie (17 ou 112)

> CONTRE LES CAMBRIOLAGES, AYEZ LES BONS RÉFLEXES • Fermez la porte à clé même si vous êtes chez vous • De nuit en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes • Ne laissez pas traîner dans le jardin, une échelle, des outils • Photographiez vos objets de valeur et notez les numéros de série SIGNALEZ à la Gendarmerie tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d'un cambriolage (repérage, etc ..... ) En cas d'absence durable Dans le cadre des opérations TRANQUILLITÉ VACANCES organisées durant les vacances scolaires, signalez votre absence à la Gendarmerie. Des patrouilles pour surveiller votre domicile seront organisées. GENDARMERIE de BURNHAUPT LE HAUT : 03 89 48 70 55 GENDARMERIE de MASEVAUX : 03 89 82 40 39

MISSION LOCALE THUR-DOLLER Vous avez entre 16 et 25 ans ? Une équipe dynamique est là pour vous accueillir, vous écouter, vous conseiller, vous accompagner et vous aider à résoudre vos problèmes de la vie quotidienne. Mission Locale Thur Doller 27 rue Robert Schuman - 68800 THANN Tél. 03 89 37 56 09 - accueil@mlthurdoller.com

PRÉVENEZ DE SUITE LES GENDARMES (17) DE JOUR COMME DE NUIT, SI VOUS CONSTATEZ UN VOL OU UNE TENTATIVE DE VOL CHEZ VOUS OU CHEZ LES VOISINS.

Ouvert du lundi au vendredi de 8h15 à 12h00 et de 13h00 à 16h45

41


S E U Q I AT R P S O F IN

HISTORIQUE DE L’ÉDIFICE

Edifiée pour la première fois vers la fin du 14e siècle, elle fut détruite en 1468 par les Suisses. Reconstruite dès 1469, elle est placée sous le patronage de l’abbaye de Masevaux. En 1768, le vicaire Thiébaut Holweger obtient pour son église les reliques des Saints Pierre et Paul, et en 1770, un morceau de la croix du Christ. Les textes rapportent qu’en 1840, l’édifice fut rénové et agrandi. En 1877, le feu endommage la toiture de l’église. La première guerre et ses bombardements auront une fois de plus raison du sanctuaire. La première pierre est posée le 13 décembre 1925 pour sa recontruction dans les formes actuelles, les travaux s’achèvent en 1928, le 21 juillet les cinq nouvelles cloches sont baptisées. Elles ont été fondues par les établissements Caussard de Colmar et pèsent au total 4888 kg. Une seule restauration intérieure a eu lieu depuis sa construction. Elle fut endommagée le 14 juillet 1967 par la foudre qui ouvrit le toit comme un couvercle que l’on soulève. Le 10 novembre 1970 le vent arracha la lourde croix du faîte du clocher.

> RÉNOVATION INTÉRIEURE DE L’ÉGLISE SAINTS PIERRE ET PAUL DE BURNHAUPT-LE-BAS L’association ECRIN, forte de sa première expérience pour la rénovation de la chapelle Saint-Wendelin ; avec la municipalité et la Fondation du Patrimoine, souhaitent continuer leur action en vous proposant la rénovation intérieure de l’Eglise paroissiale Saints Pierre et Paul. L’objet de la présente souscription est de permettre le financement de la rénovation intérieure de notre église (peintures, boiseries et fresques) vers 2018-2020. D’ici là, d’autres travaux devront être menés pour assurer la conformité électrique et la rénovation du chauffage. Les années à venir seront donc celles de la préparation, en attendant la peinture qui rendra toute son authenticité à ce lieu de culte et élément marquant de notre paysage. Aux cotés d’ECRIN, prenez un engagement pour préserver le patrimoine local.

• Tout don donnera lieu à l’envoi d’un reçu fiscal. • La Fondation du Patrimoine s’engage à verser 1 € pour 2 € collectés. Nous comptons sur votre soutien pour nous aider à sauver un élément du patrimoine de Burnhauptle-Bas !

Nous faisons appel à la contribution volontaire de la population de Burnhaupt-le-Bas et de ses entreprises, pour nous aider à financer ces travaux. La Fondation du patrimoine abondera les dons pour renforcer l’impact sur le financement de ce projet. Le coût des travaux est estimé à 121 000 € HT.

Avec l’ensemble des membres du Conseil Municipal, nos partenaires et tous ceux qui tiennent à la préservation de notre patrimoine, je vous dis d’ores et déjà un grand merci pour votre soutien en participant à la souscription lancée par la Fondation du Patrimoine.

Pour les particuliers : déduction de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable. Pour les entreprises : déduction de l’impôt sur les sociétés à hauteur de 60%, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires H.T.

Apportez votre soutien à la Fondation du Patrimoine pour la sauvegarde de ce monument, et profitez d’une réduction d’impôt.

BULLETIN DE SOUTIEN

❑ Participe à la RÉNOVATION INTÉRIEURE DE L’EGLISE SAINTS PIERRE ET PAUL (chèque à l’ordre de « Fondation du Patrimoine - Eglise de Burnhaupt-le-Bas») Mon don est de: ……………… Euros et je bénéficie d’une économie d’impôt au titre :

❑ de l’Impôt sur le revenu

OU

❑ de l’Impôt Sur la Fortune OU ❑ de l’Impôt sur les Sociétés

Pour les particuliers, votre don est déductible de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable. Exemple : Un don de 100 € = 66 € d’économie d’impôt. - OU de l’Impôt sur la Fortune à hauteur de 75% du don dans la limite de 50.000 €. Exemple : Un don de 100 € = 75 € d’économie d’impôt. Pour les entreprises, réduction d’impôt de 60% du don et dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. Exemple : Un don de 500 € = 300 € d’économie d’impôt. Votre don donnera lieu à l'envoi d'un reçu fiscal, que vous pourrez joindre à votre déclaration de revenus. Ce coupon est à renvoyer à : Fondation du Patrimoine - Délégation Alsace • 9 place Kléber 67000 STRASBOURG Les informations recueillies sont nécessaires à la gestion de votre don. Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au service administratif de la Fondation du patrimoine. Seul le maître d’ouvrage de la restauration que vous avez décidé de soutenir sera également destinataire; toutefois, si vous ne souhaitez pas que nous lui communiquions vos coordonnées et le montant de votre don, veuillez cocher la case ci-contre ❑ En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent ainsi que d’un droit de suppression de ces mêmes données. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à la délégation régionale dont vous dépendez. Le maître d’ouvrage s’engage à affecter l'ensemble des dons à un projet de sauvegarde du patrimoine sur le territoire de la commune concernée, pour le cas où le projet de restauration n’aboutirait pas. La Fondation du Patrimoine s’engage à reverser au maître d’ouvrage les sommes ainsi recueillies nettes des frais de gestion évalués forfaitairement à 3% du montant des dons reçus en paiement de l’Impôt sur les Sociétés et à 5% s’agissant des dons reçus en paiement de l’Impôt Sur la Fortune. * Et j’accepte que mon don soit affecté à un autre projet de sauvegarde du patrimoine de l’église Saints Pierre et Paul pour le cas où celui-ci n’aboutirait pas.

42


INFOS PRATIQUE S CENTRE DE

SECOURS

> VOUS ETES VICTIME D'UNE INFRACTION PENALE Par exemple : D'un vol D'une agression sexuelle De coups et blessures volontaires D'un accident corporel (accident de la circulation) Ou autres…

> FÊTE DE LA MUSIQUE 2015

Contactez le service d'aide aux victimes ACCORD 68 "La victime l'est à double titre, du fait de l'acte et du fait qu'elle ne sait pas vers qui se tourner". Comment porter plainte ? Comment obtenir des dommages et intérêts ? Qu'est-ce que l'aide juridictionnelle ? Le service d'aide aux victimes a été créé en 1984 et est gratuit. Financé par les collectivités locales et le ministère de la justice, il est à la disposition de toute personne se considérant comme victime. Il a pour but d'écouter, de soutenir, d'orienter.

Les permanences d'aide aux victimes d'ACCORD 68 se tiennent à la MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT 31, grand'rue – 68100 MULHOUSE du lundi au vendredi, de 10h à 17h. POUR TOUTE PRISE DE RENDEZ-VOUS ET DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS, TÉLÉPHONEZ À LA MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT AU 03 89 36 80 30. Siège social : ACCORD 68 12, rue du Chêne – B.P. 3265 – 68065 MULHOUSE CEDEX tél. 03 89 56 28 88 – fax. 03 89 56 59 40 e-mail : info@accord68.org

> ANTENNE CARITAS ALSACE En cas d’urgence : 06 87 27 52 84 Une Antenne du Secours Catholique (réseau CARITAS) est ouverte depuis deux ans au presbytère de Burnhaupt-le-Bas. L’équipe accueille les personnes en difficulté souhaitant une aide. Des permanences sont tenues tous les lundis de 14h30 à 16h30. Pas de permanence au mois d’août. Fondé en 1946, le Secours Catholique/Caritas France est un service de l’Eglise Catholique, membre de la Confédération Caritas Internationalis, association reconnue d’utilité publique. Elle a pour mission de faire rayonner la Charité chrétienne par la mise en œuvre d’une solidarité concrète entre tous, en France et dans le monde.

REMERCIEMENTS

JOURNEES CITOYENNE – HAUT-RHIN PROPRE – ORGANISATION ET SOUTIEN AUX EVENEMENTS PATRIOTIQUES – VIE ET ACTIVITES ASSOCIATIVES – SEMAINE SANS ÉCRAN ATELIERS D’ÉTÉ – SITE INTERNET – PERMANENCES AUX ÉLECTIONS – JURY DES MAISONS FLEURIES La municipalité remercie sincèrement toutes les personnes qui participent d’une manière ou d’une autre à l’embellissement de notre village, à son état de propreté, à l’organisation d’évènements divers et de manifestations, à la vie associative, en particulier les associations qui s’occupent des plus jeunes et des plus anciens.

43


N A R C É S N A S E N I A M SE Le bricolage avec Stéphanie et Raphaëlle

Il est beau notre bloc notes !

> 3000 HEURES SANS ECRAN La semaine sans écran organisée par la municipalité du 15 au 19 Juin a connu un grand succès, principalement auprès des enfants de l’école élémentaire du village. Grâce à l’implication des enseignants, des associations locales et de nombreux bénévoles dont les élus de la commission « animations-initiatives citoyennes », ce sont 38 activités aussi bien ludiques que culturelles ou sportives qui ont été proposées aux jeunes et moins jeunes participants durant toute la semaine.

Origami avec Mme HENRY Bricolage avec Mme KORPER

Les initiations au football, au handball, à la zumba ou à la pêche pourraient susciter des envies d’adhérer aux clubs sportifs chez les enfants ayant découvert ces activités. Un large éventail d’activités allant des jeux de société multiples, du bricolage, théâtre, gym tonic ou douce aux sorties en vélo ou balade pique-nique en passant par la visite d’un rucher ou la découverte d’une méthode d’écriture de l’alsacien, toutes les propositions ont trouvé des amateurs. La visite de la Gendarmerie a connu un engouement particulier avec une quarantaine de participants qui ont été initiés aux techniques de recherche d’indices aussi bien par des traces digitales que l’ADN.

Grand jeu de l’oie avec Mme KELLER

La présentation d’armes à feu et de menottes utilisés par les gendarmes et les techniques d’évacuation montrées par le Peloton de montagne de Munster ont ravi le jeune public tout comme les parents. Cette semaine sans écran qui a débuté par une conférence sur les impacts des ondes électromagnétiques sur notre santé a fait la démonstration qu’il était encore possible de se passer de télé ou d’ordinateur pendant plusieurs jours et de les remplacer par des jeux ou d’autres activités qui favorisent l’échange et la communication. 3000 heures cumulées soit environ 3 ans sans écran pour une personne passant près de 3 heures par jour devant une télévision ou un ordinateur, voilà le bilan de la semaine.

Les jeux

Tous les participants souhaitent la reconduction de ces moments de convivialité en 2016 malgré deux petites contrariétés toutes relatives : la pluie qui n’a pas permis de pratiquer la pétanque et l’absence relative des adultes aux activités spécialement prévues pour eux comme « l’heure alsacienne » ou les jeux de cartes. La commune remercie très chaleureusement toutes les personnes et associations qui se sont impliquées dans la réussite de cet évènement qui s’est terminé le vendredi soir par une fête de la musique très réussie qui a réuni près de 400 personnes sur la place de l’église. Initiation à la pêche

44


Soirée jeux de cartes au Cabanon

Découverte du foot avec l’ASBB La découverte des différentes activités des gendarmes

La promen ade et le piquenique au bord de la Doller

Découverte de l’apiculture

45


E G A L L I V U D T N E M E S S I L L E B EM > CETTE ANNÉE, LE VILLAGE S’EST PARÉ DE NOUVEAUX HABITS DE FÊTES

L’équipe de la décoration s’est mobilisée plusieurs soirées et samedis matins.

La commission Cadre de Vie et Initiatives Citoyennes s’était donné comme objectif de donner une touche d’originalité aux décorations de fin d’année tout en utilisant des matériaux naturels et à moindre coût. Après avoir laisser vagabonder leur imagination créatrice pendant quelques temps, le choix des membres de la commission s’est porté sur deux sapins décorés et des figurines autour de la mairie et dans le jardin du presbytère ainsi que des sapins stylisés aux entrées du village. C’est donc dès la fin octobre que l’on se mit au travail dans les ateliers municipaux, transformés en véritable atelier du Père Noël pour l’occasion.

Encouragés par les commentaires élogieux faisant suite aux décorations de Noël, il a été décidé de se remettre à l’ouvrage pour faire les décorations de Pâques et donner des couleurs au Printemps.

A leur arrivée à l’école, les enfants ont découvert deux arbres décorés avec des papillons, fleurs, nichoirs, lapins et autres rubans colorés mais ils ont surtout remarqué les canards et lapins qui égaillaient le petit jardin à l’entrée de l’école élémentaire. Après la mise en peinture, il a fallu faire preuve d’ingéniosité pour faire sécher toutes les décorations.

Les abords de la Mairie ont également été ornés avec des lapins stylisés, un arbre décoré ainsi qu’un magnifique Arbre de Pâques embelli avec des rubans multicolores et des décorations de couleurs vives pour symboliser l’arrivée du printemps.

Deux sympathiques retraités (Pierre KIRSCHER et Etienne GREDER) sont aussi mis à contribution pour la découpe du bois et les sapins sont gracieusement offerts par un habitant du village (Raymond SCHMIDT). Le résultat : des décors dans les tons blancs et naturels aux fenêtres et sur le sapin devant la mairie et des couleurs plus vives à l’entrée de l’école.

Plusieurs étapes de peinture pour les Pères Noël

Pâques Un des arbres de

46


NOS VOISINS > COMMUNE DE BURNHAUPT-LE-HAUT Les municipalités des deux Burnhaupt se rencontrent régulièrement : des partenariats se créent, des échanges se font, des conseils se donnent… Chacun se souviendra de la Cérémonie de Commémoration du 70e anniversaire de la Libération des deux Burnhaupt le 28 novembre dernier : un bel exemple de collaboration entre deux équipes municipales pour la réussite d’une manifestation. C’est dans cette dynamique de l’échange intercommunal que nous avons décidé de dédier une page dans le bulletin municipal pour laisser la parole à nos voisins. Le grand chantier de notre commune est la réhabilitation de la mairie dont les bureaux ont été transférés au Foyer Martin Studer. Les travaux ont débuté mi-janvier et se déroulent dans le respect des délais de la maîtrise d’œuvre. Les transformations du bâtiment sont remarquables : • A l’intérieur : suppression de cloisons, suppression d’une cage d’escalier, création de nouvelles ouvertures et d’une cage d’ascenseur, restructuration de la cave. L’accueil du public se fera au rez-de-chaussée • A l’extérieur : démolition de l’ancienne extension, création d’une grande ouverture en façade et d’un sas d’entrée qui sera le nouvel accès de notre mairie. Un choix de plusieurs couleurs a été proposé aux habitants et, sur les 117 votants, 77 ont opté pour les nuances rouges. Un autre chantier débutera à l’automne prochain : le réaménagement de la rue du Capitaine Ignace HAAS et la requalification du lotissement CHAMBRUN. Les rues Ignace HAAS et Auguste KROENER seront prolongées jusqu'à l'anneau central du lotissement et la première impasse du lotissement sera englobée dans la rue Ignace HAAS. Sur l'anneau central la circulation se fera à sens unique. Lors de la réunion publique consacrée au réaménagement et à la requalification, nous avons invité les riverains à proposer des noms pour l'anneau central et les deux impasses. Les propositions retenues : rue des Chanterelles, Impasse des Girolles, Impasse des Morilles. Cette requalification sera effective au 1er janvier 2016 et des mesures d'accompagnement pour faciliter le changement d'adresse seront mises en place d'ici là. QUELQUES INFOS UTILES Le nouveau pôle médical situé 2 rue du Stade est opérationnel depuis le 1er mai 2015. Madame TONNELLI-WINDENBERGER et Monsieur DERLA, médecins généralistes, ont rejoint les spécialistes de la santé déjà présents : une dentiste, des infirmiers, deux kinésithérapeutes, un orthophoniste, une pédicure-podologue. Deux nouveaux paysagistes ont implanté leur entreprise à Burnhaupt-le-Haut : Idéal'Vert, 5 rue des Eglantines Tél. : 06 83 22 37 59

Kubler-Wolfharth Paysages, rue Principale Tél. : 06 10 07 31 31

LA FERME DE JANETTE Envie d'authentique et de local ? Pensez à la ferme de Janette, rue de la Gare. Christelle et Joël JUD vous y accueillent à bras ouverts et avec le sourire. Ici tout est de saison et fait maison. Christelle s'occupe de la transformation des fruits des vergers en sirops, confitures, tartes et autres préparations. Elle vous attend au magasin de la ferme le samedi de 8h à 12h et à partir du 10 juin, le mercredi matin. Ce couple d'agriculteurs passionné et passionnant fourmille d'idées et réfléchit à la façon de transmettre ses connaissances et ses convictions. N'hésitez pas à venir les rencontrer !

47

> MARIE-JOSÈPHE RAPP EST DÉCÉDÉE LE 1ER SEPTEMBRE 2014, DANS SA 81E ANNÉE Dès son arrivée à Burnhaupt-le-Bas en 1959, elle prend la direction de l’école maternelle pour ne plus la quitter jusqu’en 1989, année de sa retraite. Durant toutes ces années, elle a veillé, avec ses équipes, à l’éducation des plus jeunes, à les guider sur le chemin de la vie, dans le respect des valeurs de la République, pour en faire des citoyens responsables. Mam’selle RAPP, c’est ainsi que les Burnhauptois avaient pris l’habitude de l’appeler. Marie-Josèphe RAPP s’est également impliquée dans la vie communale. Elle rejoint la municipalité et est élue conseillère municipale sans discontinuer, de 1977 à 2001. Durant cette période elle seconde également le Maire puisqu’elle occupe le poste d’adjointe de 1983 à 1989 marchant ainsi sur les traces de son père qui, en son temps, fut adjoint au maire à Pfastatt. A la suite de son dernier mandat en 2001, elle entre au Centre communal d’action sociale, dont elle sera membre actif jusqu’en 2012 en tant que représentante des personnes âgées, ainsi qu’au Conseil des Anciens avec qui elle a contribuera à la réalisation de notre livre d’histoire locale. Au titre de tous ses engagements, elle s’est vu décerner la médaille communale. Mamselle RAPP merci d’avoir guidé nos premier pas dans la vie, merci pour votre patience, votre dévouement, et votre engagement pour toute la collectivité.


L I V I C T ETA

S 2015 R A M À 4 1 0 AVRIL 2 Novembre 2014 76 ans – BAUER Christiane née le 14 novembre 1938, 75 ans -- BACZYNSKI Marianne née le 16 novembre 1939, 79 ans – GREYENBIHL Huguette née le 17 novembre 1935, 70 ans – FINCK André né le 28 novembre 1944, 77 ans – GREDER Etienne né le 29 novembre 1937, Décembre 2014 76 ans – COMOLLI Gilbert né le 5 décembre 1938, 77 ans – HUTTER Odile née le 9 décembre 1937, 76 ans – MATHIS Ginette née le 12 décembre 1938, 71 ans – BOSSHARTH Xavier né le 22 décembre 1943, 79 ans – FINCK Marthe née le 24 décembre 1935, 73 ans – SCHMITT Paul né le 28 décembre 1941, 70 ans – CARDEY Bernard né le 31 décembre 1944.

> ANNIVERSAIRES 2014 Avril 2014 76 ans - GUIDEMANN Monique née le 4 avril 1938, 70 ans – RICARD Etienne né le 13 avril 1944, 78 ans - GENSBITTEL Monique née le 23 avril 1936, 73 ans – COSTE Brigitte née le 27 avril 1941, 74 ans – GREDER Yvonne née le 29 avril 1940, 75 ans – MEYER Jean-Pierre né le 30 avril 1939,

Janvier 2015 79 ans – SCHNOEBELEN Gabrielle née le 7 janvier 1936, 70 ans – GERARD Jean Claude né le 9 janvier 1945, 76 ans – LARGER Maurice né le 14 janvier 1939, 75 ans – KIRSCHER Monique née le 20 janvier 1940, 79 ans – RINGENBACH Roger né le 21 janvier 1936, 76 ans – MULLER Fernand né le 21 janvier 1939, 71 ans – GARD Paul né le 22 janvier 1944, 70 ans – MEYER Denis né le 22 janvier 1945, 70 ans – KOLB Gérard né le 26 janvier 1945 73 ans – KOHLER Jean-Paul né le 29 janvier 1942,

Mai 2014 71 ans – MAURER André né le 1er mai 1943, 73 ans - ALLEMANN Marie Rose née le 7 mai 1941, 77 ans – STEMMELEN Denise née le 8 mai 1937, 78 ans – MOSAK François né le 13 mai 1936, 73 ans – SIMAZ Jean-Paul né le 14 mai 1941, 73 ans – GROSS Jean-Paul né le 20 mai 1941, 70 ans – BITSCH Monique née le 20 mai 1944, 72 ans – SAUNER Richard né le 22 mai 1942, 72 ans – BOLLE-REDDAT René né le 23 mai 1942, 73 ans – FINCK Liliane née le 24 mai 1941, 73 ans – MEYER Monique née le 24 mai 1941, 74 ans – ALLEMANN Gilbert né le 27 mai 1940, 75 ans – BUHL Jean Martin né le 29 mai 1939,

2015 Février 2015 72 ans – GARD Alphonse né le 6 février 1943, 79 ans – LARGER Hélène née le 7 février 1936, 75 ans – ANGIOLINI Antoine né le 9 février 1940, 70 ans – GRIENEISEN François né le 15 février 1945, 70 ans – SMESTISKO Ana née le 15 février 1945, 75 ans – MAURER Jeanne née le 16 février 1940, 77 ans – QUILLIOU Jeannine née le 20 février 1938, 75 ans – WALCH Astrid née le 21 février 1940, 77 ans – BAUER Joseph né le 22 février 1938,

Juin 2014 77 ans – GENSBITTEL Gérard né le 2 juin 1937, 75 ans – KELLER Irène née le 4 juin 1939, 77 ans – DITNER Arlette née le 5 juin 1937, 71 ans – JARDOT Gilbert né le 10 juin 1943, 79 ans – TSCHAEN Julienne née le 20 juin 1935, 79 ans – CACHEUX Pierrette née le 21 juin 1935, 73 ans – LAFARGE Christiane née le 23 juin 1941, 72 ans – RINGENBACH Marlène née le 23 juin 1942, 73 ans – WEINZAEPFLEN Alphonse né le 28 juin 1941, 79 ans – SCHICK Liliane née le 30 juin 1935, 78 ans – GUIDEMANN Alexandre né le 30 juin 1936,

Mars 2015 71 ans – EGLIN Emma née le 3 mars 1944, 73 ans – SAUNER Jean-Paul né le 5 mars 1942, 70 ans – IOVINO Richard né le 7 mars 1945, 79 ans – ISSENMANN Claude né le 8 mars 1936, 71 ans – STEFANCZYN Jean Pierre né le 10 mars 1943, 77 ans – MATHIS Clément né le 23 mars 1938 71 ans – DI ROSA Antoine né le 24 mars 1944.

Juillet 2014 74 ans – MOSAK Marie Madeleine née le 8 juillet 1940, 77 ans – DENTZ Cécile née le 13 juillet 1937, 76 ans – SCHORR Marie-Odile née le 18 juillet 1937, 79 ans – KIRSCHER Denise née le 20 juillet 1935, 74 ans – FINCK Armand né le 20 juillet 1940, 75 ans – MULLER Robert né le 22 juillet 1939, 73 ans – BACZYNSKI Jean-Claude né le 26 juillet 1941, 77 ans – HUTTER Huguette née le 27 juillet 1937, 75 ans – STAENDER Gilbert né le 28 juillet 1939,

> GRANDS ÂGES 2014 85 ans 80 ans 82 ans 84 ans 87 ans

Août 2014 72 ans – GOGOV Kostadin né le 4 août 1942, 79 ans – STROEBELE Louis né le 7 août 1935, 70 ans – SICK Christiane née le 11 août 1944, 74 ans – STAENDER Marie-Jeanne née le 16 août 1940, 71 ans – WEINZAEPFLEN Gisèle née le 22 août 1943, 77 ans – BERNA Joseph né le 29 août 1937, 72 ans – SCHMIDT Raymond né le 29 août 1942.

91 ans

Septembre 2014 78 ans - SENDER Marie-Louise née le 2 septembre 1936, 75 ans – BITSCH Joseph né le 2 septembre 1939, 74 ans – KIRSCHER Pierre né le 6 septembre 1938, 73 ans – BERLINGER Raymond né le 7 septembre 1941, 70 ans – GREDER Gérard né le 13 septembre 1944, 72 ans – LIERMANN Simone née le 14 septembre 1942, 78 ans – GROSS Marie née le 17 septembre 1936, 75 ans – RICHERT Marie-Rose née le 18 septembre 1939, 78 ans – NEFF Reine née le 21 septembre 1936, 72 ans – LANDWERLIN Simone née le 22 septembre 1942, 73 ans – MULLER Marie-Thérèse née le 24 septembre 1941, Octobre 2014 70 ans – CLARK Mary née le 1er octobre 1944, 75 ans – DUDT Henriette née le 2 octobre 1939, 76 ans – HOLDER André né le 7 octobre 1938, 76 ans – SCHMIDT Marlène née le 10 octobre 1938, 71 ans – BUHL Raymonde née le 10 octobre 1943, 75 ans – KOCH Jean-Pierre né le 19 octobre 1939, 71 ans – MULLER Paulette née le 20 octobre 1943,

48

87 82 84 83 84 84 87 81 92 81 92 84 92 87 85 85 87 89

ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans

87 86 82 80

ans ans ans ans

– GRZEBIELUCHA Irène née le 7 avril 1929, – DECK Madeleine née le 7 avril 1934, – GREDER Jeanne née le 9 avril 1932, – WEISS Madeleine née le 12 avril 1929, – CORREIA ALVES José né le 15 avril 1927 (décédé le 10 novembre 2014), – HANS Marie-Louise née le 18 avril 1923 (décédé le 13 février 2015), – BADER Marie-Marthe née le 14 mai 1927, – KIRSCHER Jean-Pierre né le 21 mai 1932, – DECK Emile né le 22 mai 1930, – WENDLING Paul né le 24 mai 1931, – FINCK Jacqueline née le 25 mai 1930, – GENSBITTEL Irène née le 29 mai 1930, – KROENER Hélène née le 5 juin 1927, – KLAR Paulette née le 10 juin 1933, – BURNER Cécile née le 12 juin 1922, – BAUMANN Mariette née le 12 juin 1933, – WEISS Irma née le 13 juin 1922, – GENSBITTEL Paul né le 18 juin 1930, – WURFFEL Paulette née le 21 juin 1922, – GREDER Marie Antoinette née le 25 juin 1927, – SENDER Marie Thérèse née le 8 juillet 1929, – GAG Hélène née le 11 juillet 1929, – SAUNER Lucien né le 12 juillet 1927, – REINAUER Marcelline née le 15 juillet 1925 (décédée le 31 décembre 2014), – HUTTER Hélène née le 27 juillet 1927, – SAUNER Fernand né le 2 août 1928, – SCHICK Pierre né le 3 août 1932, – HOFFMANN Bernadette née le 3 août 1934,


80 83 83 83 87 83 83 87 83 81 85 88 81 85 83 88 88 82 89 92 81 80 86

ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans

2015 82 ans 84 ans 91 ans 81 ans 83 ans 81 ans 91 ans 82 ans 86 ans 89 ans 81 ans 84 ans 86 ans 88 ans 88 ans 86 ans 80 ans 92 ans 82 ans

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Si vous co nstatez une err eur da ns

GREYENBIHL François Joseph né le 5 août 1934, NEFF André né le 8 août 1931 (décédé le 17 février 2015), FINCK Jeanne née le 30 août 1931, KOLB Marinette née le 30 août 1931, GENSBITTEL Aloyse né le 31 août 1927, SILBERMANN Henriette née le 13 septembre 1931, WEISS Jacqueline née le 24 septembre 1931, SAUNER Louise née le 18 septembre 1927, SCHWOB Albert né le 29 septembre 1931, HOLDER Marthe née le 6 octobre 1933, ROSSI Roger né le 14 octobre 1929, CORREIA Paulina née le 20 octobre 1926, BAUMANN Paul né le 20 octobre 1933, GREDER Antoinette née le 25 octobre 1929, SILBERMANN René né le 28 octobre 1931, PIERACCI Orland né le 21 novembre 1926, KOLB Albert né le 25 novembre 1926, TSCHAEN Cécile née le 2 décembre 1932, SOTHER Paul né le 3 décembre 1925, MARONI Marie Marcelline née le 6 décembre 1922, CACHEUX Bernard né le 11 décembre 1933, DONISCHAL Georges né le 24 décembre 1934, HIBSCHHERR Jacqueline née le 25 décembre 1928.

la réda ction de

l‘état civil, merc i de

nous en

faire part .

> MARIAGES 2014 3 mai 2014 : MUNSCH Jacques et EHRET Anne Laure, 5 juillet 2014 : NEFF Benoît Jean-Pierre Lucien et KRAFFT Sophie Louise Sonia, 12 juillet 2014 : AKIR Maxime Charles Désiré et DUCROZ Cindy, 16 août 2014 : WIEBELSKIRCHER David Jean et HAEFFELE Christelle 29 août 2014 : OTTAVIANI Ludovic et EIGENMANN Céline,

– ISSENMANN Etienne né le 4 janvier 1933, – SCHWOB Marcelline née le 15 janvier 1931, – GENSBITTEL Elisabeth née le 19 janvier 1924, – GERMANN Madeleine née le 27 janvier 1934, – HOFFMANN Jean-Pierre né le 31 janvier 1932, – CLARK Arthur né le 1er février 1934, – KRAFFT Marie-Louise née le 8 février 1924, – DONISCHAL Marcelline née le 9 février 1933, – TSCHAEN Cécile née le 16 février 1929 (décédée le 14.06.15) – KECK Irène née le 17 février 1926, – SCHMITT Denise née le 17 février 1934, – SAUNER Jacqueline née le 22 février 1931, – KOLB Madeleine née le 23 février 1929, – MAURER Emilie née le 27 février 1927, – COLLIGNON Hélène née le 8 mars 1927, – WALCH Lucien né le 9 mars 1929, – GROSS Georges né le 16 mars 1935, – SOTHER Yvonne née le 18 mars 1923, – RAPP Marie Josèphe née le 24 mars 1933 (décédée le 1er septembre 2014).

30 août 2014 : FLUHR Michel Claude Gaston et BISCHOFF Gaëlle, 11 septembre 2014 : THIBAUT Julien Jean-Charles et WIRTZ Camille Hélène,

DÉCÈS 2014 9 avril 2014 : SOTHER Robin décédé à VIAPRES-LE-PETIT (19 ans) 7 juillet 2014 : DUFFNER Roger François décédé à ALTKIRCH (81 ans) 18 août 2014 : MAURER Adrienne Antoinette décédée à MULHOUSE (61 ans)

> NAISSANCES

1er septembre 2014 : RAPP Marie Josèphe décédée à PFASTATT (82 ans) 6 septembre 2014 : KIEFFER Laurent décédé à SEWEN (33 ans)

2014 BUBISUTI Gabin né le 14 avril 2014 à MULHOUSE, SCARFIO Alessia Marina née le 24 avril 2014 à MULHOUSE, NEFF Théo Simon né le 1er mai 2014 à MULHOUSE, KLAUS Raphaël Francis né le 13 mai 2014 à ALTKIRCH, SENDER Nolan né le 2 juin 2014 à ALTKIRCH, BERBETT Chloé Vanessa Nathalie née le 4 juillet 2014 à MULHOUSE, MILLOT Hugo Michel Damien né le 8 juillet 2014 à MULHOUSE, RIETTE Sherine née le 14 juillet 2014 à THANN, SOEHNLEN Quentin Jordane né le 16 juillet 2014 à MULHOUSE, BARTHELMEBS Zoé Agnès Pascale née le 24 juillet 2014 à MULHOUSE, REBISCHUNG Maëlys Angéla née le 16 août 2014 à MULHOUSE, GARD Maëlys née le 29 août 2014 à ALTKIRCH, LEDUEY Alessio Gilbert André-Gilles né le 9 septembre 2014 à THANN, RIETSCH Raphaël né le 12 septembre 2014 à MULHOUSE, JANSSEN Jimmy né le 16 septembre 2014 à THANN, BERTRAND Jarvice né le 30 septembre 2014 à MULHOUSE, MIESCH CRENN Charlie Michel Philippe né le 29 septembre 2014 à MULHOUSE, WEBER Nathan né le 28 octobre 2014 à MULHOUSE, FOLLIOLEY Eliott Minh-Long né le 8 novembre 2014 à BELFORT, HESS Michaël Gaël né le 3 décembre 2014 à MULHOUSE, KIEFFER Elza Laurenza née le 9 décembre 2014 à MULHOUSE, WOOG CASTA Mathilde Léa née le 9 décembre 2014 à MULHOUSE, LOTT Hugo Gabriel Charles né le 16 décembre 2014 à MULHOUSE, FREYBURGER Ethan né le 27 décembre 2014 à MULHOUSE.

23 octobre 2014 : HOLDER Jean Pierre Henri décédé à BURNHAUPT LE BAS (82 ans) 30 octobre 2014 : SMETISKO Marijan décédé à CERNAY (70 ans) 10 novembre 2014 : CORREIA ALVES José décédé au Portugal (87 ans) 20 novembre 2014 : GARNIER Raoul Denis Jean décédé à MULHOUSE (67 ans) 26 novembre 2014 : LAFON Marcelle Yvonne Léa décédée à BURNHAUPT LE BAS (78 ans) 31 décembre 2014 : REINAUER Marcelline Apolline décédée à MULHOUSE (89 ans) 2015 13 février 2015 : HANS Marie Louise décédée à BURNHAUPT LE BAS (91 ans) 17 février 2015 : NEFF André décédé à THANN (83 ans) 25 février 2015 : MESSERLIN Louis Emile décédé à BURNHAUPT LE BAS (62 ans)

2015 RICROS Albin Léon né le 24 janvier 2015 à MULHOUSE WERLIN Théo né le 12 mars 2015 à ALTKIRCH

13 mars 2015 : SPRINGER Hubert Léon décédé à STRASBOURG (63 ans)

49


6 S 1 E 0 L I 2 T / U 5 S 1 T 0 N 2 E M S E N N O G I I T E S A T N S E E R F I N A

> À VENIR :

M

Dimanche 26 juillet

2015

Amicale des Sapeurs Pompiers

Waldfest - Berges de la Doller

Samedi 1er août

Arboriculteurs

Greffe à œil dormant – Théorie et pratique 1 Chemin des colombes - Burnhaupt-le-Haut

Vendredi 7 août au Dimanche 16 août

Association de pêche

Semaine de pêche - Plan d’eau

Vendredi 11 septembre au Dimanche 20 septembre

Association de pêche

Semaine de pêche - Plan d’eau

Vendredi 18 septembre

Amicale des donneurs de sang

Don du sang - Centre de secours Burnhaupt-le-Bas

Dimanche 20 septembre

ECRIN

Journée du Patrimoine : visite de la Chapelle

Samedi 3 octobre

Association de pêche

Journée de travail - Plan d’eau

Dimanche 4 octobre

Association de pêche

Ouverture des grosses truites

Dimanche 11 octobre

ASBB

Foire d’automne - Parking salle des fêtes

Dimanche 11 octobre

ECRIN

Vente de jus de pommes, pâtisseries… - Rue du stade

Jeudi 15 octobre au Dimanche 18 octobre

Association de pêche

Enduro - Plan d’eau

Samedi 17 octobre

Société d’arboriculture

Journée portes ouvertes - Démonstration de distillation et de pressage d’huile de noix et de jus de pommes. Ancienne caserne

Vendredi 6 novembre au Dimanche 8 novembre

Association de pêche

Pêche de nuit - Plan d’eau

Dimanche 8 novembre

ECRIN

Concert de la Musique municipale de Ballersdorf Eglise Burnhaupt le Bas

Mercredi 11 novembre

Commune

Messe et cérémonie à Burnhaupt le Bas

Samedi 14 novembre

ECRIN

Witzowa – soirée blagues - Maison des associations

Samedi 21 novembre

Club EDELWEISS

Assemblée générale - Maison des associations

Vendredi 27 novembre au Dimanche 29 novembre

Association de pêche

Pêche de nuit - Plan d’eau Burnhaupt le Bas

Dimanche 13 décembre

Commune

Noël des aînés - Grande salle - Maison des associations

Dimanche 20 décembre à 17h

ECRIN

Concert de Noël - Eglise Sts Pierre et Paul 2016

Dimanche 10 janvier

Club EDELWEISS

Banquet de la nouvelle année - Maison des associations

Samedi 16 janvier

Commune

Vœux du maire - Maison des associations

Dimanche 24 janvier à 15h

Association de pêche

Assemblée Générale - Maison des associations

Samedi 6 février

ECRIN

Assemblée générale - Salle verte - Maison des associations

Dimanche 7 février

ECRIN

Repas Sainte Agathe - Maison des associations

Vendredi Saint 25 mars

Club EDELWEISS

Déjeuner de carême - Maison des associations

Samedi 7 mai

ASBB

Bal d’ouverture (à confirmer)

Samedi 14 mai

ASBB

Bal à thème

Dimanche 15 mai

ASBB

Bal du Rachamarkt avec élection de la Miss

Lundi 16 mai

Commune

Foire aux râteaux - Rachamarkt

Mai (date à confirmer)

Majorettes de Burnhaupt

Gala – 40e anniversaire

Dimanche 31 juillet

Amicale des Sapeurs Pompiers

Waldfest - Berges de la Doller

50


ed

pe

Ru ed el 'O

Eur o

be

e l'

Vers CERNAY - BELFORT

8

rla ch

Ave nu

Rue de Mulhouse

RD 466

Rue du S tade

oix Rue de la Cr

Place Mistral

RD 103

oir

26

Ren

16

R M. Rue ave l

Sch Rue ong aue r

A. S Rue chw eitz e

Vers BALSCHWILLER

ildw

iller

Til du Blin gen

Rue des Champs

er eC ed u R

y na

u Rue d

ls

Loup

leu

Rue des Vosges

es

res

de G

is

olin

Rue V Rue de Balschw iller ictor Hugo Rue Emi le Z ola

Rue

des Rue gers Ver

ed

6 r es Se sse L Impa

Rue de C og

ur

16

r

Rue Principale

irie la Ma

Va lla

Rue J.

12

Ru

A3

T

-HAU

E UPT-L RNHA

ris

3

de

Place de Manosque

Ru e

6 5 7

Ru e

Va lla u

Rue de l'Etang

1

rs Ve

16

14 13 15

51

Sentiers piétons

Chemin

Rue des Prés

BC

11

Rue du Burn

de Rue

U Vers B

4

6 46

10

9

Rue de l'Eglise

2

Place du 2e Bataillon P de Chasseurs à pied

rdins

Rue des Fleu rs

e Ru

Rue du 2e

S es ed u R

es rc ou

Rue des Ja

rs neu

des Se

ler

ig

Rue de la Dol

ale

Rue d u

cip

n Pri

Lavoir

e Ru

Rue d u

Mara is

RD

CH IR TK L A

RD

SE

de

OU

Chem in

Ve MU rs LH

du We iher

Vers HEIM SBR UNN

PLAN DU VILLAG E

1. MAIRIE 2. EGLISE ST PIERRE ET PAUL 3. CHAPELLE ST WENDELIN 4. ECOLE PRIMAIRE 5. ECOLE MATERNELLE 6. MAISON DES ASSOCIATIONS 7. PERISCOLAIRE ARC EN CIEL 8. CASERNE DES POMPIERS 9. SALLE DES FETES 10. TERRAINS DE SPORT 11. BIBLIOTHÈQUE 12. PLACE DES MALGRÉ-NOUS 13. NOUVEAU CIMETIÈRE 14. POINT DE COLLECTE DÉCHETS 15. ARBORETUM 16. AIRES DE JEUX

Vers G

ILDW

ILLE

R


S E L I T U S T N E M E N G I E RENS

Vues du village prises par un drone le jour du Rachamarkt, lundi 25 mai 2015

LE BURNHAUPTOIS 2015  

Bulletin d'informations Municipales 2015

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you