Issuu on Google+

S A P M T S 'E N LA G U ERRE LA SOLU TI ON L I

ite de l’a tta qu e de force s su la à é up co t es ali M le De pu is hu it mois, dénonçan t l’a ba nd on ée rm l’a de e rti pa e un r, ie arm ée s. En m ars dern ur fa ire fa ce au x grou pes po s en oy m de es qu an m si de l’Éta t et les at m algré eu x. Le nord est aintre Et d’ up co un isé al ré a , és m t à l’e ncon islam istes ar Ce s force s obscure s ag iss en e violen t. . es ist am isl s pe ou gr s de r cu ritair occu pé pa posa nt un ordre moral et sé réfug iés fui en t im en ale loc ion lat pu po de la 00 0 liti qu e ma lie nn e, près de 40 0 po se cri la de t bu dé le is pu De de sé ch ere ss e inq uié tan te. les combats da ns un e pé riode les t en toute im pu nité. M ais en iss ag s pe ou gr s ce r, tie liberté. À De va nt le mond e en re au plu s vite au nom de la fai ais rm so dé nt ule ve s ce gran de s pu iss an ad optée pour lan ce r un e tre d’ê nt vie NU l’O de n tio l’a ppel de la Fra nce, un e rés olu -M ali sous 45 jou rs. Un e force arm ée africa ine Nord -U nis . interven tion arm ée da ns le s pa ys eu ropé en s et de s États de e iqu ist log ui pp l’a ec av it ag ira res sources pé troliè res et les , ion rég tte ce ns Da ? e ain s Pourq uoi ce tte réa cti on soud i facile me nt. Il n’e n fallai t pa ss au es ibl ss ce ac e êtr s plu et la mi niè res pourraie nt ne du M ali . Au nom de la liberté t au ss l’a à nt rte pa ys pa ers friq ue . Ce plu s pour qu e nos ch t se pose en sa uveu r de l’A en em ern uv go le , me ris ro avon s déjà conn u lutte contre le ter us No x. eu nt ho t es s on ati ilis civ ou en dis cours dig ne du ch oc de s tion en Afgh an istan , en Ira k

l’in terven cette politiq ue pour ju stifi er? Déstabili sa tion, vi olen ces et m ili ces arm ées Lybi e. Avec qu els résu lta ts plètem en t di vi sés. da ns ces pa ys qu i sont com

! l ta o T t e a v re ’A d m o n u a Pa s d e g u erre de s mu ltin ati on ale s.

erre au nom de s intérê ts Nous refus on s de fai re un e gu ne rés ou dra rie n. Un e et ion lat so dé de lot n so La gu erre n’a pportera qu e ren force r les position s de s de é nit rtu po op e un ue de interven tion arm ée cons tit au Ni ge r, Total en Afriq ue a rev (A ion rég la ns da es en promu ltin ati on ale s fra nçais qu e les popu lation s locale s ns sa es urc so res s de nt ite l’O ue st) qu i explo fiten t. le Afriq ue de l’O ue st, pourq uoi en é ert lib la ur po at mb co n ? S’i l s’a git rée lle me nt d’u Fa so ou au Sa ha ra Occid en tal na rki Bu au s pa -il git n’a ais gouvern em en t fra nç es on t été renforcées da ns ais nç fra et s ine ca éri am es De plu s, de s force s spécial au Sénéga l (pays frontalier s ire ta ili m s se ba s le ns da t en t et la régi on nota m m en pa ys intervien draie nt directem tales ux de s ce e qu e dir t rai ud cid en au M ali) , ce qu i vo un e fois, les pu iss an ce s oc re co En e. iqu ist log i pu ap non en sim ple un e dé cis ion de l’O NU . r cte pe res s pa ne de e qu ris pren ne nt le


s m aliens da ns cette le t an en ut so en e cié go né et Il fa ut un e solu tion pa cifiq uean ce, ni au x États-U ni s de décid er et d’in staller un e dém arch e. Ce n’est ni à la Frs fin pu rem en t im péria listes. C’est à l’ONU stra tégi e gu errière à dele ayan t com m e m ission la pa ix da ns le m on de) (org an isa tion in tern ationa M JCF cond am ne la politiq ue actu elle de la Fran ce d’aid er le peuple m alien. Lee un e vraie politiq ue in tern ationa le de la Fran ce en su r le conflit M alien et exigua tion dram atiq ue da ns la régi on . in terpella nt l’ONU su r la sit

e m s ti n ra u c s b o l’ e tr n o c t n e Ag ir réellem s civile s au mi ss ile s su r de s popu lation

un e plu ie de Plu tô t qu e de répon dre pa r montée de l’e xtrém ism e tte ce de es us ca s lle rée les ir su r nom de la liberté, il fau t ag nd e. La religi eu x : ion s les plu s pa uvres du mo rég s de e un ns da é ret uv pa 08 on t fa it • s’a tta qu er à l’e xtrêm e s prix ag ricoles depu is 20

sion de cri se m on di ale et l’explo m isère, ou vran t la porte au désespoi r et à la au gm en ter la fa im et la rsonn es sont m en acées pa r la vi e ch ère et la es qu i vi olen ce. 19 m illions de pe la rég ion es t riche en res sourc t, an urt Po l. he Sa du on gi séch eresse da ns la ré s de dé ve loppe me nt. pourraie nt fin an ce r de s prog ram

me

nt iss an ce s, dont la Fra nce, so pu s de an gr s Le . es rm d’a • me ttre fin au comm erce Sa hel d’arm es à des m ili ces du on gi ré la nt da on in En . large me nt res pons ables ns le contin en t africain sa ns

ité pa r la su ite da ns tra t on i qu e bi Ly en s ée arm l’U ni on eu ropéen ne, les , er us ca it la al la ce e qu se soucier de l’in stabili té respon sa bles des évén em en ts actu els. Les arm es États-U ni s et le Qa ta r sont é fourni es pa r nos gouvernem en ts là en core pour de ces grou pes on t donc étà l’entreprise Tota l d’avoi r la m ain m ise su r le perm ettre pa r exem ple pétrole en Libye ! x pour

plu s utile et moins coûteu n bie été nc do t rai au t en de s règ les En pé riode de cri se , ce t arg ma in et de coopéra tion, loi n hu nt me pe lop ve dé de e qu fin an ce r un e rée lle politi ial. actu elles du comm erce mond

s, pa s De l’a rg en t pour les peuple ! pour les m arch an ds d’arm es

u x, m o t

i vés, org

a n i sés

Site in te rn h ttp://j c et -42.e-m on s

M a il j eu n esc om

ite.com /

m u n iste

N om bre

s42@ya h oo.fr Ad resse po 51 TER R sta le u e Robe spierre, 42 1 0 0 S AI N T-ET IE

NNE


Mali, la guerre n'est pas une solution