Champions volume 5 - numéro 3

Page 17

RESSOURCES HUMAINES

Des défis propres à l’embauche Globalement, Jessica Joyal estime que la profession de chasseur de têtes s’est considé­ rablement complexifiée au cours de la dernière décennie. À titre d’exemple, elle évoque les défis intergénérationnels : « Les générations qui suivent les baby-boomers se montrent beaucoup plus exigeantes. Elles ont énormément d’attentes par rapport à leur environnement de travail et apprécient le fait que leurs supérieurs leur témoignent de la reconnaissance. Les salariés sont aussi beaucoup plus attachés que leurs aînés à leur qualité de vie, et ils s’attendent à ce que leur employeur soit très sensibilisé aux réalités de la conciliation travail-famille. »

Signe des temps, Anita Walicki est d’avis que le monde de la construction évolue favorablement dans le domaine du recrutement des cadres féminins. « C’est une grosse évolution, car les professions liées à la construction sont traditionnellement perçues comme des métiers masculins. Ingénieure civile de formation, je ne peux que me réjouir de la tendance qui voit une présence de plus en plus marquée de femmes sur les chantiers », constate-t-elle.

SHUTTERSTOCK PAR JIRSAK

Mme Joyal fait également remarquer que le secteur de la construction est marqué par de fortes appartenances régionales, notamment chez les salariés non-cadres. Il s’ensuit que leur mobilité est souvent problématique en raison de l’attachement de ces derniers à leur coin de pays. De même, la main-d’œuvre qui demeure dans les centres urbains n’est pas nécessairement motivée à s’exiler en région éloignée.

© Photos : Stéphane Groleau

TOUTE L’EXPERTISE DE VITRERIE LABERGE DÉSORMAIS DANS LA RÉGION DE MONTRÉAL

VITRERIE STE-JULIE, NOUVEAU MEMBRE DE LA GRANDE FAMILLE LABERGE

1999, rue Nobel, Sainte-Julie, (QC) J3E 1Z7 450-649-8765 — www.vitrerielaberge.com

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

17