Page 1


Inauguration de Camieta, un nouveau quartier de 340 logements (dont 102 en locatif social)

Entre les négociations avec le Conseil général du Lotet-Garonne (ex-propriétaire du domaine), le portage financier par l’Établissement Public foncier local (EPFL) et le choix des prestataires qui ont réalisé les travaux, il aura fallu 9 ans pour finaliser ce projet, et enfin inaugurer Camieta, le nouveau quartier d’Urrugne. Inspirés de l’architecture et des couleurs du Pays basque, les bâtiments s’articulent autour d’une large esplanade où eut lieu l’inauguration, en présence des élus, de Paul Baudry, nouveau président d’Habitat SudAtlantique, de Roland Hirigoyen, président de l’EPFL et des habitants du quartier. Merci aux assesseurs des différents bureaux de vote

SOMMAIRE DOSSIER ❙ Bâtiment associatif

p. 4 et 5

Chers Urrugnards,

ACTION MUNICIPALE p.6, 7 et 8 ❙ Rentrée scolaire, école de Socoa, jeunesse p.9 ❙ Le CCAS : les personnes âgées isolées ❙ Une mutuelle pour nos administrés p.10 (A. Bayo) p.11 ❙ Agenda 21, AMAP p.12 et 13 ❙ Piste cyclable, ASF, travaux, borne recharge véhicules ❙ Hegobus : p.14 du nouveau dans les transports

L’année 2017 aura été particulièrement riche en élections nationales et ce ne fut pas évident de trouver des volontaires prêts à rester mobilisés tout au long de ces journées pour aider les élus et les services de la mairie dans les bureaux de vote. Pourtant un certain nombre de fidèles Urruñar a répondu présent les 4 dimanches de scrutin (toutes sensibilités confondues) et la municipalité a souhaité les remercier pour leur engagement civique et leur aide. Lors d’une soirée sympathique toutes ces bonnes volontés se sont retrouvées dans la salle du Conseil autour du verre de l’amitié.

VIE MUNICIPALE Forum des associations et trophée des champions 2017

Urrugne a la chance d’avoir un réseau associatif très riche. Tous les deux ans, le Forum des associations organisé au Complexe sportif de Socoa est l’occasion de découvrir les activités proposées sur la commune. Tout au long de l’après-midi, s’échelonnent des rencontres, des démonstrations et des possibilités de participer aux activités. La journée est couronnée par le Trophée des champions qui récompense ceux qui ont été désignés comme les meilleurs de leur catégorie par les responsables ou les membres des associations culturelles et sportives d’Urrugne.

❙ Nouvelles activités : Adarra, l’Instant coiffure ❙ C’est à Urrugne : Highland cattle, Pascale Fourcade ❙ L’Opposition s’exprime ❙ Compteurs Linky, comités de quartiers, Urrugne proximité ❙ Photos Bixintxo

p. 15 p. 16 et 17 p. 18 p. 19 p. 20 et 21

CULTURE et animations ❙ Rencontres en langue basque, parcours découverte patrimoine, marché de Noël, cinéma de Noël, spectacle de Noël

p. 22 et 23

Parmi tous ces champions, il faut souligner le palmarès exceptionnel d’Andde Arbenoitz qui aura décroché en 2017 la 50ème txapela de sa carrière et multiplié les médailles. Il a formé de nombreux jeunes d’Urrugne qui ont glané avec lui 154 podiums au championnat Fédéral.

Le tissu associatif de notre commune est extrêmement dynamique et tout ce que proposent nos associations est vecteur du mieux vivre à Urrugne. Entre autres, jeunes et moins jeunes se retrouvent pour apprendre ou perfectionner une discipline qu’elle soit sportive, artistique ou culturelle. Pour que les nombreux bénévoles qui se dévouent au service des autres puissent le faire dans de bonnes conditions il leur fallait une belle structure d’accueil. En 2014, nous nous étions engagés à aménager l’espace laissé vide entre la salle polyvalente et le trinquet éducatif : promesse tenue, avec ce magnifique bâtiment de 1200m² qui accueille de nombreuses associations d’Urrugne. Nous allons bientôt l’inaugurer et nous vous le présentons ici avec fierté en avant première. Autre promesse tenue dans le domaine du social : celle de s’occuper des personnes isolées de notre commune et qui ne peuvent pas se déplacer pour obtenir notre aide. Grâce à une voiture hybride, un agent du CCAS va pouvoir rendre visite à ces personnes et les aider dans les différentes démarches qui leur sont nécessaires dans leur vie quotidienne. Beaucoup d’autres propositions comme la mutuelle pour tous, un nouveau module informatique permettant plus de proximité avec les services techniques, tendant à améliorer votre vie vous sont présentées dans ce numéro de l’Urruñan Bizi. Pour terminer, permettez-moi une petite touche personnelle. Même si certains tentent inlassablement de me déstabiliser et de me décrédibiliser à vos yeux, je reste forte, entourée d’une équipe unie et je suis toujours aussi déterminée à travailler aux services de notre commune dans le respect de tous. Je vous remercie de votre confiance si souvent témoignée par nombreux d’entre vous.

Avec mes sentiments dévoués, Du street-art au blockhaus

Voilà un an qu’un projet culturel a vu le jour à Urrugne, dans le cadre du Contrat local d’Accompagnement à la scolarité. Encadré par l’artiste peintre DELWOOD, Jakintza, l’Agglo et l’Espace jeunes d’Urrugne, ce projet consistait à réaliser une fresque qui serait fixée sur le blockhaus de la Corniche. Se servir du passé comme témoin pour réécrire le présent, travailler sur l’histoire et se l’approprier, voilà le but de cette œuvre collective qui fut réalisée par des jeunes âgés de 12 à 15 ans et inaugurée, en présence du Président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre, à l’occasion d’Un dimanche sur la Corniche.

Odile de Coral et son équipe Urruñan Bizi / Vivre à Urrugne Automne 2017 • N°60 • Magazine d’informations municipales Couverture : Urrugne vue du ciel. DR Directeur de la publication : Odile de Coral Rédaction et photos : Isabelle Ragozin & Damien Boyer Traduction en basque : Germaine Hacala Service Communication : 05 59 47 44 44 Maquette et mise en page : Julie Mugica, Studio Komcom Impression : OPENPRINT Hendaye Certifié PEFC Imprim’Vert

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/3


adixkideak

DOSSIER

De la peinture au karaté, en passant par le cirque et l’informatique, Adixkideak est la plus grosse association d’Urrugne (un millier d’adhérents) et occupe en grande partie ce nouvel espace. Pour Dominique Mélé, co-président de l’association : « On est dans une phase d’ajustement, chacun prend ses marques. Car la mise en route a été compliquée avec le déménagement de chaque structure et les cours qui avaient repris ; mais je suis personnellement très satisfait de notre nouvel environnement, dans ce bâtiment dédié au tissu associatif. La salle du dojo est très belle avec beaucoup d’espace, le lieu est calme et on voit revenir avec plaisir les adhérents grâce à la proximité du centre bourg. Beaucoup de nos activités étaient pratiquées jusqu’alors dans des bâtiments annexes de la ville, dispersés sur le territoire. C’est bien plus pratique et agréable maintenant de se retrouver tous ensemble».

Bâtiment associatif C’est le fruit de quatre années d’études, de concertation entre les services de la ville et les responsables des associations, et de travaux. C’était aussi une promesse d’Odile de Coral à Alex Zubieta, alors seul président de l’association Adixkideak : regrouper leurs activités en un seul bâtiment spécialement dédié. Aujourd’hui, promesse tenue, le bâtiment associatif de la ville a ouvert ses portes le 16 août dernier et sera inauguré officiellement cet hiver.

Les peintres d’Adixkideak apprécient également les nouveaux locaux et pensent déjà aux améliorations qu’ils pourraient apporter à leur atelier : « C’est plus lumineux qu’à Socoa et ce détail est important car la lumière est essentielle pour un peintre ! Il nous manque en fait un espace de stockage pour nos toiles (surtout pendant la phase de séchage) on envisage donc de fixer des cimaises et des accroches aux murs. Cela nous permettra de gagner de la place et d’exposer nos travaux au regard de tous ».

Le défi était de taille : à l’origine il y avait un talus d’herbes en pente et un espace vide entre deux murs (d’un côté celui de la salle Iturbidea, de l’autre celui du trinquet éducatif). Aujourd’hui on découvre un nouveau bâtiment, parfaitement intégré à l’environnement et aux constructions avoisinantes.

Une salle de stockage a été spécialement aménagée au rez-de-chaussée du bâtiment pour entreposer le matériel encombrant que l’association n’utilise qu’occasionnellement.

Avec sa surface au sol de 1200 m² répartie sur 3 niveaux, la structure répond aux normes dictées par notre Agenda 21 :

La bibliothèque pour tous

isolation thermique, éclairage basse consommation, matériel et matériaux performants en matière énergétique… . C’est un bâtiment lumineux, avec de beaux volumes, un puits de lumière au centre et de grandes surfaces vitrées ouvrant sur l’extérieur. Ce nouvel espace qui prend vie à Urrugne s’ouvre aux associations et à leurs adhérents avec des salles dédiées à chaque discipline, entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite. Deux salles de réunions modulables en une seule offrent un accueil et un équipement confortables. La réservation de cette salle se fait auprès de Battitt Garmendia, comme pour les autres salles de réunion de la ville : (b-garmendia@mairie-urrugne.fr).

4 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Il y a actuellement six associations qui bénéficient de la nouvelle structure : Adixkideak, La bibliothèque pour tous, La garde Varègue, Tximi Txama, Caballos y bailes, Urruñarak Handball. Nous avons rencontré deux d’entre elles : Adixkideak et La bibliothèque pour tous.

Du côté de la bibliothèque, le déménagement a été l’occasion de faire évoluer l’implantation des rayonnages avec une meilleure visibilité de l’ensemble des livres. - « La salle est plus lumineuse que celle que nous occupions au trinquet éducatif et, même si la surface reste sensiblement la même, c’est un détail qui fait toute la différence. On s’installe au fur et à mesure, on s’approprie l’espace. Cela fait longtemps que la mairie nous préparait à ce déménagement, nous avons donc pu anticiper et faire du tri dans nos quelques 5 000 livres » souligne une bénévole de l’association. A l’entrée de la salle, un bureau ouvert permet d’accueillir confortablement les lecteurs et d’enregistrer le retour des livres. Plus loin, un endroit confiné a été aménagé pour la lecture des enfants. « Nous avons actuellement une centaine de familles inscrites dans nos registres et nous espérons faire évoluer ce chiffre dans le bons sens. Nous comptons beaucoup sur l’attractivité de ce bâtiment et de notre nouvelle bibliothèque pour en accueillir d'autres. Les adhérents des autres associations qui passent à proximité de notre salle seront peut-être tentés par la lecture de nos livres… on espère qu’ils viendront nous voir ! » A bon entendeur !

Tous les mois, les onze bénévoles de l’association se retrouvent pour réfléchir ensemble aux achats de nouveautés (romans, essais, polars, biographies…) : car ils achètent entre 12 et 15 livres par mois, et il y en a pour tous les goûts ! Les nouveaux ouvrages sont sur un présentoir à l’entrée. Pour mémoire : • Le prêt des livres est gratuit, après adhésion annuelle. • Horaires d’ouverture de la bibliothèque : - Mardi 10h30/12h et 15h30/17h - Mercredi 10h30/12h et 16h30/18h - Vendredi 10h30/12h - Samedi 10h30/12h Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/5


ACTION MUNICIPALE

NEWS du périscolaire ◗ Santé et bonne humeur : ne sautez pas le goûter

ÉCOLES / JEUNESSE

Le goûter est incontournable dans le temps périscolaire après l’école. A Olhette, Nicolas travaille sur la quantité et la qualité du goûter. Pas question pour nos bambins d'avaler n'importe quoi. Dès la sortie de la classe, les enfants s’installent pour le moment détente entre copains. La collation comprend suivant les jours un laitage, du pain, des fruits, du chocolat... C’est un quatre-heures placé sous le signe de la santé et de la bonne humeur ! Car ce quatrième repas est un allié santé à condition toutefois de respecter quelques règles.

Rentrée des écoles La rentrée scolaire est un événement important dans la vie d’une commune ; elle l’est également dans la vie des familles, des enseignants et de tout le personnel qui fourmille autour des écoles. Pour accompagner cette rentrée, le maire Odile de Coral, entourée d’André Bayo (adjoint aux affaires scolaires), de Marie-Jo Goya (adjointe à la Jeunesse) et de Marie-Hélène Lamarque (responsable du service Affaires scolaires de la mairie) ont fait le tour des établissements.

EFFECTIFS : Les effectifs sur l’ensemble de la commune se maintiennent avec 752 enfants scolarisés. Cependant, nous constatons encore une fois une baisse des effectifs de l’école publique du bourg qui a malheureusement fait l’objet d’une suppression d’un demi-poste de basque. Malgré la mobilisation des enseignants, des parents d’élèves et le soutien apporté par la mairie, cette suppression n’a pas pu être évitée compte tenu des effectifs. • Ecole Publique du Bourg Directrice : Valérie DUCORNET: 211 élèves 78 en maternelle et 133 en primaire • Ecole Publique d’Olhette Directeur : Peio HACALA : 92 élèves 37 en maternelle et 55 en primaire • Ecoles Immaculée Conception et Saint-François-Xavier Directeur : Olivier ROUART : 332 élèves 115 en maternelle et 217 en primaire • Ikastola Directrice : Idoïa ESPIAS 117 élèves 44 en maternelle et 73 en primaire

Transports : • Le ramassage scolaire a été repris en totalité par l’Agglomération Pays Basque (05 59 48 30 85 service transports). • Pour le transport des sorties et activités scolaires, le marché a été attribué à la société LE BASQUE BONDISSANT.

RESTAURATION SCOLAIRE : Le marché Restauration scolaire pour les écoles publiques et le Centre de loisirs a été attribué à la société COMPASS GROUP France (SCOLAREST).

Ecoles gérées en Syndicats Intercommunaux : • Groupe Scolaire de l’Untxin Directrice : Maïté PASSICOT Maternelle : 53 élèves Primaire : 106 élèves : soit 159 élèves au total • Ecoles des Joncaux : Ecole maternelle Directrice : Marie JAMOT - 81 élèves Ecole élémentaire Boulaert Directrice : Audrey CASSOU - 160 élèves

L’Espace jeunes s’agrandit Il récupère les salles de la bibliothèque qui a déménagé dans le nouveau bâtiment associatif. Les jeunes sont invités à personnaliser et s’approprier ce lieu. Pour ceux qui adhèrent au concept de deuxième vie des objets, peut-être est-ce une bonne motivation pour aménager un espace détente à l’Espace jeunes avec des matériaux de récup et quelques très bonnes idées. 6 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Au programme donc, récup de meubles et d’objets divers pour un « do it yourself » !

◗ Du sport avec le RAID VTT Fin octobre, le service des sports a organisé « les 90 ». Ce sont 3 jours de VTT du Baigura à la chapelle d’Olhette et Ibardin, soit pour les forts en maths, 30 km par jour. Du facile et du roulant. On « ne jardinera pas » comme on dit dans le jargon des VTTistes. Au programme, gestion de l’effort, on est là pour s’amuser. C’est le seul but des « 90 ». Réservé aux jeunes de 12 à 17 ans plutôt sportifs qui ont des envies de sensations fortes. ◗ PASS SPORT T’as pas vu un hamburger sur un skate ? Une image quelque peu déroutante pour inciter les écoliers d’Urrugne à aller faire du sport dans les assos d’Urrugne. Danse, karaté, hand, tir à l’arc : munis de leur pass’sport, ils peuvent faire jusqu’à 3 séances gratuites…pour essayer. Service des sports 05 59 85 94 26

A Socoa, l’école s’agrandit et se modernise C’est pendant la récréation animée du matin qu’Odile de Coral et Guy Poulou ont accueilli la Sous-préfète de Bayonne, Catherine Seguin, pour inaugurer et visiter l’extension de l’école élémentaire du groupe scolaire de l’Untxin à Socoa. En présence de l’inspectrice de l’Éducation nationale, Marie-Pierre Cohere, de l’architecte maître d’œuvre Argia Oxandabaratz, de nombreux élus des deux communes et du personnel du syndicat intercommunal, les discours ont rappelé l’importance du cadre scolaire, pour le bien-être, l’épanouissement et la sécurité de chacun. Cette extension était attendue depuis l’arrivée de la classe bilingue, il y a 8 ans. Dans une architecture moderne et harmonisée avec les bâtiments existants, deux nouvelles salles de 60 m² chacune ont été créées, ainsi que le nouveau bureau de la directrice qui permet de filtrer les entrées et renforcer la sécurité de l’établissement. L’espace extérieur a été remis aux normes accessibilité, une rampe d’accès mène aux classes de l’étage, et la cour, répartie sur deux zones, a été repensée pour faciliter la surveillance pendant la récréation. « Pendant les dix mois qu’auront duré les travaux, il fallait prendre en compte les impératifs de chacun, les enfants, les enseignants, les parents, et maintenir leur sécurité et leur confort - a précisé Maïté Passicot, la directrice de l’école - Aujourd’hui, nous sommes tous récompensés. Nous attendons encore la livraison prochaine de 4 tableaux interactifs pour nos projets pédagogiques.» Le coût total des travaux de l’école s’élève à 745 000€. Par le biais de la dotation aux territoires ruraux, l’Etat a soutenu ce projet avec une enveloppe de 231 000€. Pour mémoire, le groupe scolaire de Socoa, géré par un syndicat mixte (Ciboure et Urrugne), compte actuellement sept postes d’enseignants pour 159 élèves, dont plus de la moitié vit à Urrugne.

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/7


CCAS

ACTION MUNICIPALE

PIJ (POINT INFO JEUNESSE)

L’ESPACE JEUNES ◗ Les collégiens : Accompagnement scolaire et projet culturel. Vous avez probablement remarqué sur la route de la Corniche, la fresque du blockhaus. Elle a été réalisée par les jeunes inscrits à l’accompagnement scolaire de l’Espace jeunes. Dans la continuité de ces activités, l’accompagnement scolaire a repris le 4 octobre. Aide méthodologique et atelier théâtre chaque mercredi, avec en bonus un atelier MANGA. Une session supplémentaire d’aide aux devoirs est organisée le lundi de 17h30 à 18h30. ◗ Chantier jeunes

◗ ESPACE ACCUEIL PARENTS/ENFANTS proposé par le Service Jeunesse, au centre de loisirs de Socoa Vous êtes seul à la maison avec votre bout de chou ? Il a moins de 6 ans ? Il angoisse à l’idée d’aller pour la première fois en crèche ? Il s’ennuie peut être tout seul à la maison ? Et vous, en tant que parents, vous aimeriez qu’il joue avec d’autres enfants ? Vous n’arrivez pas à surmonter le stress et les difficultés du quotidien ? Pourquoi ne pas l’emmener dans l’Espace accueil enfantsparents ? C’est un espace convivial de jeux et de partage, encadré par 2 professionnelles, Saioa et Jeanne, et pensé pour les parents (ou futurs parents) et pour des bébés ou des toutpetits (jusqu’à 6 ans). Vous pouvez y venir : • tout simplement pour jouer avec votre enfant, • mais aussi pour lui donner l’occasion de rencontrer d’autres enfants de son âge et de se familiariser sereinement avec la vie collective, • ou encore, parce qu’il n’existe pas de « mode d’emploi » pour parents, pour préparer l’arrivée de votre bébé ou pour partager vos soucis de parents en échangeant avec des professionnels ou d’autres parents. Et ce que vous ne savez pas encore, c’est que vous allez peut-être, vous aussi, vous faire de nouveaux amis ! C’est gratuit, ouvert tous les vendredis (hors vacances scolaires) de 9h à 11h30 autour d’un café ou d’un thé.

8 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Ca y est, il est terminé ! Les jeunes ont bouclé la réalisation du sentier pédagogique Erintzu (voir page 22) lors du chantier jeunes de cet été. Renseignements : Espace jeunes 05 59 85 94 26.

Le CCAS, un relais pour les personnes âgées isolées L’âge, le handicap, l’isolement, le manque d’information… sous-entendent des problèmes liés à ces fragilités de la vie. Depuis le 1er novembre 2017, le Centre Communal d’Action Sociale d’Urrugne a mis en place, en complément des différentes aides légales, des actions apportant des solutions à ces difficultés. - « Il y a une véritable nécessité d’un repérage des besoins de cette population. Les liens entre les intervenants doivent être davantage entretenus afin de répondre au mieux aux besoins et à la prise en charge de chacun » précise Martine Mignot-Carmé, directrice du CCAS.

• Le transport Urrugne est une ville composée de quartiers forts dont certains ne sont pas beaucoup urbanisés et ont gardé leur ruralité (population agricole dépendant de la MSA). L’isolement des personnes âgées y est important. Dans ce contexte, l’agglomération Pays Basque a mis en place un nouveau réseau de transport Hegobus qui propose un service adapté aux personnes à mobilité réduite. Celles-ci sont prises en charge depuis leur domicile vers la destination de leur choix, de porte à porte, et sur tout le territoire Sud Pays Basque. Ce service, bien que nécessaire et utile, n’est pas à même de résoudre à lui seul la problématique du manque de mobilité de certains de nos seniors qui ne rentrent pas forcément dans ce critère. C’est pourquoi le Centre Communal d’Action Sociale a décidé de combler ce manque en créant un service individuel voire collectif de transport à la demande.

◗ Dispositif SAC ADOS Objectif : aider les jeunes de 16 à 25 ans dans leurs projets de voyages et d’études en France et à l’étranger. En août 2017, 3 jeunes femmes ont profité de ce dispositif. Aidées par le Point Info Jeunesse dans la préparation administrative et technique de leur voyage, elles ont pu partir en Italie pendant 17 jours. Avec le soutien de l’animatrice du PIJ, les 3 jeunes ont rédigé leur dossier et passé un entretien auprès du Conseil régional pour obtenir une aide financière. Le Conseil départemental ayant validé leur projet leur a remis la pochette voyage comprenant une carte bancaire dotée de 250€ et un kit « prévention voyage ».

Pour accéder à ces services, il faudra réunir les conditions suivantes : • Etre âgé de 60 ans et plus • Etre domicilié à Urrugne • Etre isolé • Eprouver de réelles difficultés à se déplacer seul, et ne pas disposer de véhicule personnel, ou être dans l’incapacité temporaire ou définitive de l’utiliser, ne pas être éligible au dispositif TMR ou être dans l’incapacité de l’utiliser • Etre dans l’incapacité d’effectuer seul les démarches administratives • Ne pas disposer du numérique ou être dans l’incapacité de l’utiliser

• L’isolement A Urrugne, 41% des personnes âgées de 80 ans et plus vivent seules à leur domicile (soit 160 personnes), 35% des 75 ans et plus, 16% entre 60 et 69 ans. Il y a un isolement physique, moral, mais aussi administratif. L’isolement est aussi très fort pour les personnes âgées qui sont arrivées via le solde migratoire (différence entre le nombre de personnes arrivées pour vivre à Urrugne, puis reparties). Quand le vieillissement arrive, la question du maintien sur site peut se poser notamment pour les personnes âgées très handicapées qui ne peuvent plus se déplacer. Pour ces personnes, l’éloignement avec les aidants peut renforcer le sentiment d’isolement. C'est pourquoi le CCAS propose la visite de Jeanne qui pourra identifier les besoins de la personne en cas d'absence de la famille.

• L’accès à l’information Caisse d’allocations familiales (CAF), Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), Caisses de retraite, mutuelles… Alors que nombre de services publics et d’institutions dématérialisent l’accès aux prestations sociales sous l’effet de contraintes budgétaires, le passage au tout numérique risque de laisser sur le bord de la route les seniors en perte d’autonomie et/ou en précarité, qui ne maîtrisent pas les outils digitaux, ou qui ne sont pas connectés pour des raisons financières. La fracture numérique est un facteur de non-recours aux droits et d’exclusion. Le CCAS souhaite renforcer son rôle de relais et inclure dans ses prestations l’aide aux démarches à domicile, via le numérique, auprès des personnes âgées isolées. Il s’agit d’aider nos aînés à effectuer certaines démarches, d’assurer un lien voire une présence ponctuelle à leurs côtés, de les soutenir.

Pour ces interventions, le CCAS s’est doté d’un véhicule hybride dont le financement a été apporté par l’Office de tourisme d’Urrugne avant sa dissolution pour fusion avec l’Agglomération Pays Basque. La ville tient à remercier tous les membres de l’association pour leur contribution et leur soutien à une ville plus juste. INTERVENTIONS 3 DEMI-JOURNÉES PAR SEMAINE SUR RDV au : 05.59.47.95.08

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/9


agenda 21

ACTION MUNICIPALE

Mutuelle pour tous : Une MUTUELLE pour nos administrés (suite)

Dès 2008, la commune d’Urrugne s’est inscrite dans une démarche Agenda 21. Labellisée Agenda 21 local France en 2013, Urrugne a concrétisé son engagement en plaçant le développement durable au cœur de ses projets et de ses préoccupations.

Lors du précédent numéro d’Urrunan Bizi, nous vous faisions part de la proche concrétisation des travaux entrepris par la commune pour proposer une mutuelle à ses administrés. La réunion publique organisée en septembre à la Mairie a été l’occasion d’annoncer la conclusion d’un partenariat avec la mutuelle MUTAMI. MUTAMI est une mutuelle d’envergure nationale bien implantée à travers le pays et qui fait partie du groupe SOLIMUT. La participation nombreuse à cette réunion a démontré tout l’intérêt de cette démarche et révélé des attentes fortes de la part de nos administrés. Sans prétendre faire un compte rendu exhaustif des interventions des animateurs et participants, nous vous livrons ci-après ce qu’il faut retenir de cette réunion.

Attention ! Les formules proposées par la mutuelle MUTAMI ne permettent pas de bénéficier de l’ACS (aide à la complémentaire santé) attribuée par la CPAM et destinée aux plus bas revenus.

Ce programme d’actions permet de répondre à nos besoins sans remettre en question ceux des générations à venir. Il repose sur l’équilibre entre le développement économique, l’équité sociale et la préservation de l’environnement.

Lors de trois rendez-vous salle Posta, MUTAMI a accueilli les personnes intéressées pour les aider à comparer leur contrat actuel avec les formules qu’ils proposent.

Les services de la ville qui ont signé une charte d’écoresponsabilité sont acteurs et force de propositions dans cette démarche.

MUTAMI conseille, oriente, guide et prend part aux démarches éventuelles de changement de mutuelle (radiation). Attention ! pour changer de mutuelle au 1er janvier (échéance annuelle), il faut avoir résilié son contrat actuel moyennant un préavis de 2 mois, soit au plus tard le 31 octobre.

En 2015 un bilan du premier plan d’action a été réalisé et un rapport d’étape a été adressé au Ministère, ce qui a permis de bénéficier du prolongement de la reconnaissance pour les années 2016 et 2017.

En France, l’Assurance Complémentaire Santé est un marché important de 33 milliards d’euros/an de cotisations que se disputent un peu plus de 600 acteurs (mutuelles, compagnies d’assurance, organismes de prévoyance). Ce poste de dépenses de protection sociale représente un budget important pour les ménages, puisqu’il s’élève en moyenne à plus de 1000€ par an et par souscripteur.

Le CCAS d’Urrugne ne peut se substituer à MUTAMI pour toutes les démarches de résiliation, conseils ou adhésion. Néanmoins, il est à même de pouvoir proposer le détail des garanties ainsi que la grille de cotisations applicable à chaque tranche d’âge. Pour mémoire : lors de l’adhésion, il n’y a ni questionnaire santé à remplir, ni délai de carence pour pouvoir bénéficier des prestations de MUTAMI.

Par André Bayo

La tendance constatée ces dernières années est une forte augmentation des cotisations, à cause notamment du désengagement progressif de la Sécurité Sociale sur certains postes de dépenses et d’une augmentation sensible des prestations servies par les mutuelles. Il y a fort à parier que malheureusement cette tendance à la hausse va se confirmer dans le futur. Après la présentation de ce contexte global, ont été évoquées les difficultés à comparer les propositions des mutuelles. En effet, il faut être un peu spécialiste pour comprendre les termes utilisés par les mutuelles et la Sécu, et pouvoir faire un choix en parfaite connaissance de cause. Des explications et des précisions ont été apportées pour mieux comprendre les termes comme « base de remboursement, tarif de convention, ticket modérateur »... Une représentante de la mutuelle MUTAMI a expliqué et détaillé les 2 formules de garanties qui ont été négociées et proposées aux administrés : d’une part une formule de base financièrement accessible au plus grand nombre (Energie commune 1), et d’autre part une formule de gamme confort (Energie commune 3). Ces 2 formules ont pour vocation de répondre aux attentes et possibilités d’une majorité de personnes.

10 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Pour tout contact : MUTAMI : 3, Allées Marines – 64100 BAYONNE (en face de la Sous-Préfecture) - Téléphone : 05 59 25 79 80 ◗ Préciser que votre démarche s’inscrit dans le cadre du partenariat Commune d’URRUGNE- MUTAMI

Plan d’actions 2017/2020 Le plan d’actions 2017/2020 qui a été adopté pour les trois années à venir est le fruit de la réflexion issue du premier bilan, la synthèse des propositions des habitants de la commune (consultés par un questionnaire), ainsi qu’un ensemble de propositions d’actions nouvelles. Il s’articule autour de quatre orientations déclinées en axes, eux-mêmes divisés en objectifs et enfin en actions. Depuis le début de l’automne, sa version bilingue et numérique est en ligne, sur le site de la ville. Pour rester cohérents avec notre démarche, nous avons choisi de le présenter exclusivement dans une version dématérialisée, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas, comme en 2012, l’impression de livrets papier. En juin 2017, un point, a été fait pour constater les premiers résultats des actions mises en place, évaluer le chemin parcouru, corriger éventuellement la feuille de route, et engager les actions qui n’ont pu l’être jusqu’à maintenant. Cet état des lieux a été également mis en ligne dans son intégralité sur le site de la ville.

Projet d’AMAP à Urrugne Un projet d’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) sera expliqué et proposé lors d’une réunion publique le lundi 27 novembre à 19h30 salle Posta. Cette réunion est ouverte à tous, consommateurs et producteurs intéressés par un système circuits courts, reposant sur la confiance et la responsabilité.

Actions en cours de réalisation ou à mettre en œuvre • Nature et environnement - sensibilisation du Conseil municipal des enfants sur le thème de la Pêche, - mise en cohérence de toute la signalétique en montagne. • Eco-responsabilité - sollicitation de la population pour participer à l’entretien des espaces publics de proximité, - choix des constructions à énergie positive dans le futur PLU, - installation de panneaux solaires sur certains bâtiments, - création d’une nouvelle déchetterie sur le territoire, - utilisation de produits d’entretien biodégradables, - généralisation de l’utilisation du baso berri (verre en plastique réutilisable) pour les festivités, - mise en place d’actions de lutte contre le gaspillage dans la restauration scolaire, - limitation des impressions, suivi de la consommation papier, développement de la dématérialisation systématique des documents administratifs, - dans le milieu scolaire, sensibilisation sur les circuits courts et le gaspillage dans les cantines, sur la bonne utilisation de l’eau. • Mobilité et prise en compte des besoins sociaux - création d’une zone de co-voiturage, - poursuite des travaux de création de pistes cyclables, - l’état des lieux des chemins communaux ayant été effectué, une diffusion large public est à l’étude, - communication autour des chemins de St-Jacques, - signature d’un partenariat avec les associations afin de valoriser l’image de la commune. • Développement des filières locales - Pour mettre en avant la filière agricole, sensibilisation des écoles sur les circuits courts, - sensibilisation des fournisseurs pour la consommation des produits locaux et la saisonnalité.

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 11


ACTION MUNICIPALE

MOBILITÉ DOUCE : Itinéraires piétons-cycles Comme elle s’y était engagée, la municipalité poursuit un important programme d’études et de mise en place d’itinéraires piétons/cycles, afin de relier Le Bourg avec les autres quartiers d’Urrugne. Ce projet s’inscrit dans un plan d’ensemble à l’échelle du Sud Pays Basque qui concerne l’organisation et l’optimisation des déplacements, avec le développement des transports collectifs et le confortement des cheminements doux. Cinq itinéraires ont été étudiés : 1 Le Bourg/Camieta, 2 Le Bourg/Socoa, 3 et 4 Le Bourg/Olhette, 5 Le Bourg/Béhobie. Suite à cette étude de faisabilité, la municipalité a réorienté certains choix : • Sur l’itinéraire 1 par exemple, qui relie Le Bourg à Camieta et rejoint l’itinéraire de Ciboure, après la réalisation du 1er tronçon fin 2016, des problèmes de maitrise foncière sont apparus entrainant la nécessité de revoir le tracé ; une entreprise spécialisée a redéfini avec la municipalité un nouveau cheminement. Les travaux pourront commencer d’ici la fin de l’année pour une durée de 8 mois.

• Concernant l’itinéraire 2, qui va du Bourg à Socoa, le tracé a été redéfini et le choix définitif a été arrêté. Ces travaux pourront être réalisés en 2018 et 2019. Le projet sera financé en partenariat avec le Conseil départemental, le Conseil régional et l’Europe : il s’inscrit en effet dans les orientations du schéma vélo en cours d’élaboration sur le secteur Sud Pays Basque, du schéma directeur vélo élaboré par la Région Nouvelle Aquitaine, et du plan vélo du Département des Pyrénées Atlantiques. Ce projet prend également en compte les finalités du développement durable : l’Agenda 21 communal consacre une série d’actions aux déplacements respectueux de l’environnement. Dans le même esprit, la commune a également entrepris la réhabilitation de ses chemins ruraux. Elle travaille également avec l’Agglo à une meilleure organisation des transports en commun et au développement du covoiturage. Autant d’actions qui participent au développement de la mobilité douce sur le territoire communal.

Travaux ASF, suite et fin ! La dernière ligne droite est engagée pour les ASF, dans notre secteur. Suite aux nombreux échanges d’Odile de Coral et des services municipaux avec la direction de Vinci, Urrugne a obtenu le maintien de la bretelle permettant l’accès direct vers la RD 810 et le centre commercial. Cet échangeur allègera le trafic sur les deux ronds-points et sera opérationnel dès fin novembre. Il aura nécessité des travaux supplémentaires importants pour être en conformité avec les exigences des services de l’Etat.

L’application d’un enrobé drainant sur toute la surface bitumée du réseau (de Biriatou à Biarritz) a quant à lui commencé depuis mi-octobre. Il permettra un meilleur écoulement de l’eau en cas de forte pluie et surtout une isolation phonique notable. L’aménagement paysager reprendra avant l’hiver et s’achèvera d’ici fin-mars.

Les travaux de voirie • La campagne 2017 d’enrobés vient d’être réalisée : chemin Laburrenea, chemin Hirigoin Borda, sur les trottoirs de la rue Galtzaburu et du parking de l’Untxin. • Le parking de l’Untxin fait peau neuve avec la réfection de l’enrobé existant et le remplacement des arbres par des érables boules dont les racines sont moins invasives et donc moins nocives pour la voirie.

Ces travaux ont été financés par le Syndicat intercommunal de l’Untxin. • Un nouveau drain a été posé au cimetière de Sokorri • Une allée piétonne a été créée entre la résidence senior et l’Ehpad de Socoa.

Bornes de recharge pour véhicules électriques La borne électrique du parking Abaddia, implantée par le SDEPA*, est en service depuis juillet 2017. Cette borne dite à « charge rapide » permet la charge de 2 véhicules en simultané. Une autre borne identique est en cours d'installation au parking Osasuna. Pour vous connecter à la borne, deux solutions : • vous êtes abonné et disposez d’une carte MObiVE (inscription sur www.MObiVE.fr): vous payez 18 euros par an et bénéficiez de tarifs préférentiels. Vous devez simplement scanner votre carte sur la borne avant chaque utilisation. Vous serez débité du montant de vos charges toutes les fins de mois. • vous n’êtes pas abonné : vous pouvez payer votre session de charge par carte bancaire via l’application MObiVE (Play store et Apple store) sans inscription. Il est à noter que le SDEPA* a choisi de proposer la gratuité de la charge aux usagers jusqu’au 31 décembre 2017. *Le Syndicat d’Energie des Pyrénées Atlantiques

12 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 13


VIE MUNICIPALE

transports Du nouveau dans les transports, à partir de novembre Mis en place il y a un an sur le territoire de l’Agglomération Sud Pays basque, le réseau de transports Hegobus a effectué un premier bilan de son activité. Ce bilan a mis en évidence un accueil favorable du public avec une bonne fréquentation globale, et certains points négatifs qui ont amené Hegobus à effectuer quelques réajustements.

LIGNE 24 Sur cette ligne qui permet de connecter le quartier d’Olhette avec le Bourg et le Centre commercial de Camieta, il est clairement apparu qu’elle n’est pas adaptée aux habitants d’Olhette : elle sera donc supprimée à partir du 6 novembre, et remplacée par un transport à la demande (TAD). Pour bénéficier de ce service, il suffira de téléphoner la veille au 0800 891 091 et de réserver un véhicule de 6 à 9 places. Pour le même tarif, c’est-à-dire 1€, le chauffeur viendra chercher le client à un arrêt matérialisé Hegobus (Chapelle d’Olhette, Jolimont, Berroueta) et pourra le déposer à un autre arrêt de son choix, à plus de 500m du point de départ. Idem pour le retour.

LIGNE 2 Celle-ci relie Alturan (Saint-Jean-de-Luz) au centre commercial d’Urrugne, en passant par la gare de SaintJean-de-Luz et Camieta. Elle poursuivra sa route désormais jusqu’au bourg d’Urrugne qui sera son terminus.

TPMR Pour les personnes à mobilité réduite, un service de proximité a été mis en place. Ce service particulier, dit « de porte à porte » est proposé aux personnes justifiant d’une invalidité supérieure à 80%. Il fonctionne sur réservation en téléphonant au 0800 891 091. Le chauffeur viendra chercher le client (et son accompagnant s’il en a un) à son domicile avec une voiture adaptée et le déposera partout où il le souhaite sur le territoire. Idem pour le retour. Le CCAS d’Urrugne propose une prise en charge totale des frais de transport de ces personnes, après examen de leur dossier.

LES PASS ET ABONNEMENTS proposent des voyages illimités sur le réseau Hegobus. Par exemple : 10€ : ticket séjour valable 7 jours pour 1 à 5 personnes voyageant ensemble 70€ : pass scolaire pour voyager en illimité sur les lignes du réseau Hegobus et scolaires pendant toute l’année scolaire, c’est-à-dire du 4 septembre 2017 au 7 juillet 2018, du lundi au dimanche y compris pendant les vacances scolaires.

TITRES DE TRANSPORTS Les tickets et les abonnements peuvent être achetés à la halte routière de Saint-Jean-de-Luz, à bord des bus (tickets unitaires et tickets journée). Les carnets 10 voyages et tickets séjours sont disponibles, en ce qui concerne Urrugne, au centre Leclerc et à l’Office de tourisme. Pour les abonnements, penser à se munir d’une photo d’identité. INFOS PRATIQUES Le détail des lignes du réseau Hegobus, les horaires et les tarifs se retrouvent sur http://hegobus.fr /fr/voyagez/horaires/

Nouvelles activités Adarra, l’art et la matière Il y a des meubles qui marquent le regard instantanément tant la matière est travaillée et les formes abouties. Fluidité des lignes, légèreté des courbes, matériaux nobles, les meubles dessinés par Yoann Pery vont bien au-delà de l’objet commun. « Je suis inspiré par la période Art déco et les lignes scandinaves, je me nourris des formes qui m’entourent. La journée je travaille dans une menuiserie-ébénisterie, celle où j’ai débuté il y a 12 ans. Je dessine et réalise des meubles sur mon temps libre en gardant à l’esprit qu’ils doivent rester pratiques. J’ai créé la société Adarra en septembre dernier et exposé quelques pièces à la Halle d’Iraty avec Pierre Boniface de Buiggen concept. Il m’arrive de collaborer avec lui sur la partie bois de ses créations, nos ateliers sont côte à côte dans la zone de Berroueta. Nous avons tous les deux la fibre créative mais nos styles sont différents. »

Yoann Pery expose jusqu’à fin décembre une commode et un arbre bibliothèque dans la boutique Maïtalu, Quai Maurice Ravel à Ciboure.

Adarra

Yoann Pery // 06 79 53 06 23 // Instagram : adarra creation

L’instant coiffure - « Je me suis lancée dans la coiffure à domicile parce que j’avais le sentiment que pas mal de personnes avaient des difficultés à se déplacer en salon. Je pense surtout aux jeunes couples avec enfants en bas âge, qui disposent de peu de temps libre et entendent le gérer au mieux, ou aux personnes âgées. Je me déplace dans tout le secteur avec tout le matériel nécessaire. Il ne reste qu’à me fournir un point d’eau pour le shampoing. Coiffer à domicile installe une relation de proximité ; les clients sont plus détendus dans un milieu familier, loin du regard des autres, c’est aussi un moyen pour moi d’aller davantage vers eux, de rencontrer de nouvelles personnes et de retrouver certains de mes anciens clients. »

14 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Plus les années passent et plus Yoann voit son avenir dans l’ébénisterie d’art qui correspond mieux à ses envies. Il vient de réaliser un catalogue avec une gamme de 7 meubles qu’il produira en petite série. « Je réalise des pièces essentiellement avec du chêne d’Allier ou de Bourgogne, du noyer aussi. Ce sont des bois qui ont une belle densité et que j’ai plaisir à travailler. J’essaye au maximum de les choisir issus de forêts gérées de manière raisonnée. Je réalise aussi des pièces sur mesure, selon les envies des clients. »

L'instant Coiffure

Christelle Chato Du lundi au samedi de 9h à 19h30 Tél : 06 86 87 14 32

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 15


VIE MUNICIPALE

Pascale Fourcade, l’étoile qui brille

c'est à urrugne Highland Cattle

C’est un sourire lumineux et un regard pétillant qui nous accueillent lorsque nous venons la rencontrer chez elle, à Urrugne.

La passion des hommes réserve souvent de belles surprises. Du côté d’Olhette, au bout d’un chemin à l’abri des regards, se trouve une parcelle communale où poussent fougères et arbustes épineux. C’est dans ce lieu que Fabien Olaizola a décidé d’introduire une race bovine qui pâture habituellement sur les terres d’Ecosse : le « Highland Cattle » (troupeau des hautes plaines). Ces vaches, connues pour leur rusticité et leur alimentation à base de végétaux maigres, sont de magnifiques débroussailleuses à poils longs capables d’arpenter des hectares et de venir à bout des arbustes épineux les plus rudes. C’est d’ailleurs pour cette faculté que Fabien s’est lancé dans ce projet qui sort des sentiers battus : « J’ai vécu une mauvaise expérience au cours d’un écobuage, les choses ont failli mal tourner avec le feu et le vent du sud. Je me suis dit qu’il fallait réfléchir à une alternative responsable dans la gestion de notre forêt. Après m’être documenté, les vaches Highland me sont apparues comme une solution logique et durable. Elles vivent dans le même type d’écosystème que le nôtre et sont particulièrement adaptées aux terrains de chez nous. Elles n’ont pas besoin de grand-chose hormis quelques caresses quotidiennes. Ce sont des bêtes très calmes et attachantes et je passe donc les voir seul ou en famille. »

Pascale Fourcade est devenue tétraplégique à la suite d’un accident de la route, il y a quelques années. L’utilisation d’un téléphone portable par le conducteur d’en-face aura suffi à faire basculer sa vie de jeune ingénieure chimiste originaire de Bigorre. Cette année, Fabien a participé pour la première fois au Concours National Highland à Saint-Gervais d’Auvergne dans les Combrailles. Son taureau Janot a remporté le 1er prix mâle adulte, une belle récompense qui le propulse aujourd’hui comme un éleveur de référence. « C’était assez inattendu, ma participation s’est décidée au dernier moment et j’ai donc demandé des conseils à d’autres éleveurs de la race. Les critères sont très stricts, on ne doit pas présenter un animal avec un anneau, on doit le tenir à la main et qu’il reste calme, c’est une approche très respectueuse de l’animal. » Fabien ne possède actuellement qu’un petit cheptel de six bêtes qu’il devra étoffer avant de pouvoir proposer ses services aux organismes gestionnaires de la montagne. « J’ai un petit troupeau mais je suis content du résultat. J’aimerais que les pratiques et les mentalités évoluent et que je puisse travailler avec mes bêtes sans vivre avec la rancœur de certains. Il y a de la place pour tous ! »

C’est ainsi, dans des circonstances difficiles, que peuvent naître de nouvelles vocations : « je n’aurais jamais pensé pouvoir écrire un livre avant. Depuis que je suis enfant, j’aime les histoires et l’écriture mais j’étais concentrée sur ma vie et mes problèmes quotidiens. Après l’accident les choses ont changé, je me suis sentie différente, je me suis ouverte aux autres et au monde qui m’entoure. Quelque part je vis mieux depuis mon accident parce que je me suis libérée des maux inutiles qui peuplaient mon existence. » C’est pendant son séjour à l’hôpital marin d’Hendaye,

Forte de sa première expérience, elle se lance dans un ouvrage qui parle des sentiments douloureux qui peuvent toucher tout un chacun : Comment faire briller une étoile ? Les thèmes sont aussi vastes que la vie elle-même : la solitude, l’indifférence, l’amour, la jalousie, la différence, … avec l’envie simple d’apporter son regard et son expérience au travers d’écrits directs et sans ambages. - « Je voulais montrer aux gens qu’il est possible d’être heureux. C’est un recueil de sentiments, ça parle de moi et des autres, ça parle aussi de rencontres. Une amie m’a dit un jour que c’était son livre de chevet … c’est un beau compliment. »

qu’elle décide d’écrire des textes courts avec l’aide d’un ordinateur à commande oculaire et le soutien du personnel soignant. Après des recherches sur internet, elle contacte un éditeur de Nantes, les sentiers du livre avec qui elle correspond par mail. Le livre Cascade d’historiettes naît de ces échanges.

Cascade d’historiettes et Comment faire briller une étoile sont disponibles au Leclerc culturel ◗

d’Urrugne, sur Amazon et sur le site de l’éditeur les

sentiers du livre.

16 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 17


VIE MUNICIPALE

L'opposition s'exprime Le Compteur électrique Linky arrive à Urrugne = ATTENTION DANGER Contrairement à beaucoup de communes du Pays basque, Mme de Coral et sa majorité ne souhaitent pas prendre position sur l’arrivée du nouveau compteur électrique Linky sur Urrugne. Notre maire préfère laisser ses administrés seuls face à ce sujet qui crée tant la polémique en France. C’est dommage que pour un sujet où tout le monde est concerné, la municipalité n’est pas souhaitée mettre de côté ses divergences politiques et travailler en collaboration avec Herritarrak. L’arrivée des compteurs communicants dans nos foyers est un sujet complexe qui mérite d’être expliqué à la population. Enedis ne vous dit pas tout sur son projet Linky.

Le déploiement des compteurs Linky à Urrugne Linky est la nouvelle génération de compteurs d’électricité. Lors du Conseil municipal du 4 juillet 2016 un représentant de la société ERDF a été invité à présenter à tous les élus et aux responsables des Conseils de quartiers le projet de déploiement des compteurs communicants Linky sur la commune d’Urrugne. L’installation de 6 225 compteurs est programmée sur 3 semestres, à partir de décembre 2018 jusqu’à mai 2020.

Tout le monde a droit de connaître la face cachée de ces compteurs communicants. Refuser la pose de ces nouveaux compteurs est un droit et on ne vous le dit pas !

Précisons que la compétence sur les réseaux appartient au SDEPA (Syndicat des énergies des Pyrénées Atlantiques) qui a obtenu la délégation de service public pour l’électricité, et qui est propriétaire des compteurs. Un site internet dédié à ce projet peut être consulté sur : http://www.enedis.fr/compteur-communicant. Il comporte un certain nombre de renseignements relatifs à des éléments juridiques, à des publications scientifiques, des renvois aux dossiers de presse, ainsi qu'un forum de discussion.

Herritarrak prend donc ses responsabilités en organisant une réunion publique pour vous informer des conséquences néfastes de ces nouveaux compteurs : - Risques pour notre santé (ondes électromagnétiques cancérigènes, électro sensibilité...) - Surveillance de votre vie privée. Ces nouveaux compteurs communicants sont capables de connaître nos habitudes de vie. Au travers du Linky et des futurs objets connectés, Enedis et ses partenaires pourront savoir, si vous allumez votre chauffage, vos appareils électroménagers ou et même si vous allumez les lumières... - Coupure d'électricité pour les plus démunis sans possibilité de dialogue. - Dysfonctionnement de nos appareils électriques - Augmentation de nos factures. Selon les associations de consommateurs, 40 à 60 % des foyers seront obligés d’augmenter leur puissance d’abonnement avec le Linky ! - Non-sens écologique en jetant au rebut 35 millions de compteurs en parfait état de fonctionnement. Pour parvenir à leur fin, les installateurs, payés au nombre de compteur changés, ne reculent devant aucune méthode (intimidation, mensonges, menaces, violation de propriété privée...). Propriétaire ou locataire, vous pouvez refuser le changement de votre compteur, c’est légal ! Nous organiserons dans les prochains jours une réunion publique pour informer tous les Urruñars sur les dangers de ces compteurs. Nous communiquerons la date prochainement et vous invitons d'ores et déjà à y assister

Dates des comités de quartiers • Quartier de Béhobie Date non communiquée • Quartier du Bourg le mardi 19 décembre à 18h30, salle Posta Philippe Dubos – 06 14 62 10 86 – phildubos@hotmail.com • Quartier de la Croix des Bouquets Pas de réunion programmée : les observations et les questions sont à communiquer à Bruno Krassinine (06 22 65 52 39 – bkrassinine@free.fr ) qui les transmettra aux services de la mairie et vous tiendra informés.

Ensemble refusons le Linky sur Urrugne pour le bien de tous. Les élus d'opposition: Philippe ARAMENDI-Marie Christine ELIZONDO-Danièle BARON-Nikolas REGERAT-Renaud LASSALLE   Linky kontagailua Urruñara heldu da = KASU LANJERA Euskal Herriko beste herri askotan ez bezala, De Coral Andereak eta bere gehiengoak ez dute Linky kontagailu elektrikoa Urruñan ezartzearen ez alde ez kontra agertu nahi izan. Gure auzapezak nahiago izan du herritarrak bere gisa uztea, Frantzian barna hainbeste kalapita sortzen duen gai honen aitzinean. Damu da denak hunkitzen gaituen gai batean Herriko Etxeeak ez baitu Herritarrak Elkartearekin lan egin nahi zan, dituzkeen desadostasun politikoak bazterrera utziz. Kontagailu komunikatzaileak gure etxeetan ezartze hori gai konplexua denez, mereziko zukeen herritarrei horiei buruzko argitasunak emaitea. Enedis ez da argi eta garbi mintzo bere Linky proiektuaz. Denek dute kontagailu komunikatzaile horien alde iluna ezagutzeko eskubidea. Kontagailu berri horiek ezartzeari uko egiten ahal zaio, baina hori isilean atxikitzen dute ! Herritarrak Elkarteak bere erantzukizunei buru egitea deliberatu du, biltzar publiko baterako gomita eginez, preseski, kontagailu horiek eragiten dituzten ondorio kaltegarriez informazioa hedatzeko : - Osagarriarendako arriskuak (minbizi sortzaile diren uhin elektromagnetikoak, elektrosentsibilitatea...) - Bizi pribatuaren zainketa. Kontagailu komunikatzaile berri horiek gai dira gure bizi-ohidurak ezagutzeko. Linky eta bestelako objektu konektatuen bidez, Enedis-ek gauza andana jakin dezake gure biziaz: berogailua edo etxetresna elektrikoak pizten ditugunez, baita argiak ere... - Behertsuenei elektrika moztea, neholako elkar aditzerik gabe. - Gure tresna elektrikoetan arazoak. - Fakturen prezioa emendatzea. Kontsumitzaile elkarteen arabera, familia askotan, % 40tik % 60ra arte horretan, behartuak izanen dira beren abonamenduen indarra emendatzera, Linky ezartzean. - Zentzugabekeria ekologikoa da ongi funtzionatzen duten 35 milioi kontagailu hondarkintegira botatzea. - Beren helburuetara heltzeko, instalatzaileak, ezarri kontagailuen arabera pagatuak baitira, zernahi egiteko gai dira (larderia erabiltzea, gezurrak, mehatxuak, jabetza pribatuaren urratzea...). - Etxe jabe edo alokatzaile, zuen kontagailua aldatzeari uko egiten ahal diozue, legezkoa da ! Ondoko egunetan antolatuko dugu biltzar publiko bat Urruñar guziak informatzeko gai hunen inguruan. Zatozte denak bilkur hortarat. Denen artean, eta denen onetan, uko egin diezaiogun Urruñan Linky-a ezartzeari.

• Quartier Kechiloa Le mardi 12 décembre à 19h salle Posta Jean-Baptiste Couvreur – 06 88 04 58 00 couvreur.jb@orange.fr • Quartier Olhette-Herboure Le mardi 13 mars à 20h30, préfabriqué de l'école Luciano Piccolo – 06 32 71 23 29 Robert Cazabon – 06 77 37 04 48 conseilquartierolhetteherboure@yahoo.fr • Quartier de Socoa Le mercredi 29 novembre à 19h, mur à gauche Annie Dubray – 06 83 47 06 22 – anniedesocoa@hotmail.com

Urrugne proximité et comités de quartiers La ville d’Urrugne s’est dotée d’un nouvel outil pour améliorer la communication entre les services techniques et les administrés. Ce module dénommé Urrugne Proximité permet à toute personne qui remarque un problème ou une anomalie sur le domaine public (voirie…) de le déclarer sur un formulaire accessible via le site internet de la ville. Une fois la demande prise en compte par les services techniques, l’utilisateur est informé par mail de l’état d’avancement des travaux et du temps de résolution. Dans un souci d’efficacité, et afin d’éviter les abus, les utilisateurs devront obligatoirement renseigner leur nom, téléphone et adresse mail.

Les délégués des comités de quartiers vont être invités prochainement à prendre connaissance de ce nouvel outil et un nouveau mode d'organisation de ces comités sera mis en place.

Site internet : www.urrugne.fr/urrugneproximite, sur la page d’accueil rubrique contactez les services techniques.

Oposizioko hautetsiak: Philippe ARAMENDI-Marie Christine ELIZONDO-Danièle BARON-Nikolas REGERAT-Renaud LASSALLE

18 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 19


20 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 21


CULTURE et animations

Les Rencontres en Langue Basque Topaketak Euskaraz Ces rencontres qui ont pour but de parler en basque à partir de thèmes proposés concernent tous ceux qui parlent la langue ou qui l’apprennent et qui souhaitent trouver une occasion supplémentaire d’échanger dans cette langue. La journée internationale de la langue basque a été instaurée pour la première fois en 1949 par la Société d’Etudes Basques ; elle est fêtée le 3 décembre, jour de la SaintFrançois-Xavier, missionnaire jésuite navarrais qui vécut en Navarre au début du XVIème siècle.

Parcours découverte patrimoine du col des Abeilles à Erintzu Chaque année les collégiens et lycéens qui fréquentent l’espace jeunes participent à des chantiers d’intérêt patrimonial ou environnemental ; cette année leur travail a porté sur la création d’un parcours de découverte au cours duquel on côtoie divers vestiges de notre passé : dolmens, redoute, chemins d’artillerie, bornes frontières… au total 10 lieux à connaître sur un circuit de 3km et une durée de 1h30 accessible aux familles avec des enfants. Un plan des lieux oriente le promeneur depuis le col des Abeilles (en empruntant la piste DFCI n°3). Ce travail a été mené par le service jeunesse et espaces verts de la Mairie avec le concours du Conservatoire des Espaces Naturels d’Aquitaine et le soutien financier de la CAF.

Aurten gertakizuna iraganen da abenduaren 3an Iturbidea Elkarteen etxean arratsaldeko 15:00 etatik 18:00ak arte. Hitz emaiteak hartuak izanen dira Herriko Etxeko harreran : 05 59 47 44 44.

urrugne

www.urrugne.com

Un magicien à Urrugne pour le spectacle du marché de noël C’est Bastian, le magicien basque, qui a été choisi cette année par la Commission culture pour fêter avec Urrugne les 10 ans de son Marché de Noël. Un spectacle très coloré, spécialement conçu pour et avec les enfants, sans oublier les grands. Plusieurs jeunes spectateurs seront invités par le magicien à monter sur la scène déguisés et à participer à certains numéros. S’ils sont performants, ils seront récompensés par un diplôme d’Aide magicien. Pour marquer cet anniversaire, le spectacle sera offert à tous, enfants et parents. Bastian le magicien, vendredi 1er décembre à 18h30, salle Iturbidea

Comme chaque année, depuis six ans, la Commission Culture d’Urrugne, sélectionne deux films pour les enfants, en collaboration avec le cinéma Itsas Mendi. Ces projections proposées au début des vacances de Noël, auront lieu le samedi 16 et le dimanche 17 décembre à 16h au cinéma d’Urrugne. Elles sont gratuites et ouvertes à tous. Les aventures de Tintin, le secret de la licorne ❚ le samedi 16 Décembre à 16h Un film d'aventure américano-néo-zélandais en capture de mouvement 3D réalisé par Steven Spielberg et produit par Peter Jackson (2011).

animations novembre Dimanche 5 ◗ Vide-grenier (APEL), Mur à gauche de Socoa, à partir de 9h ◗ Mutxiko (Hazia), place de la Mairie, 11h45 Samedi 11 ◗ Braderie de vêtements (Elkartasuna), Kixoenea, de 10h à 16h Dimanche 12 ◗ Vide-grenier (Africa Na Guézé), Mur à gauche de Socoa, à partir de 10h Samedi 18 ◗ Urrugne en scène, marché artisanal + concert (Mots'arts), fronton Dimanche 26 ◗ Kantaldi avec L'Arcusgi (Iturrutxa), Salle Iturbidea, 16h30

DECEMBRE Vendredi 1er au dimanche 3 ◗ Marché de Noël, salle Iturbidea Samedi 9 ◗ Braderie de vêtements (Elkartasuna), Kixoenea, de 10h à 16h

22 / Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

du 1 au 3 décembre

Cinéma de Noël

Cette année l’évènement se déroulera le 3 décembre dans la salle associative Iturbidea de 15h à 18 heures. Les inscriptions seront prises à l’accueil de la Mairie : 05 59 47 44 44

Topaketa hauen helburua da euskaraz mintzatzea proposatuak diren gaien inguruan ; nornahiek parte har dezake izan dadin euskalduna edo euskara ikasten ari dena, euskaraz nahi badu hitz egin. Euskararen nazioarteko eguna ezarria izan da lehen aldiko 1949an Eusko Ikaskuntza-ren ekimenez ; abenduaren 3an ospatua da Xabierreko San Frantses besta egunean ; hau zen XVI. Mendeko nabarrako misionesta jesuista.

Le Marché de Noël fête ses dix ans !

Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. Chicken run le dimanche ❚ le 17 décembre à 16h Un film d’animation à base de pâte à modeler franco-américano-britannique réalisé par Peter Lord et Nick Park (2000). - En Angleterre, la vie paisible du poulailler de la ferme Tweedy semble plaire à ses locataires. La nourriture est abondante et l'endroit est chaleureux. Mais la poule Ginger rêve de grand espace et de liberté. Chaque jour, elle essaie sans succès de s'évader. Ses espoirs reprennent vie lorsqu'un "coq-boy libre et solitaire", Rocky, atterrit dans la basse-cour. Ginger voit alors en lui le sauveur de toutes les poules. S'il pouvait leur enseigner à voler, elles seraient capables de s'enfuir. Car elles n'ont pas le choix : M. Tweedy, le propriétaire de la ferme, a décidé de les passer à la casserole.

Urruñan Bizi - Vivre à Urrugne • Automne 2017 • N°60

/ 23


Ub 60  

Magazine d'informations municipales - ville d'Urrugne

Ub 60  

Magazine d'informations municipales - ville d'Urrugne

Advertisement