Page 1

T E N R CA E G A Y de VO


SOMMAIRE Chantier international

P. 2

Un chantier international, c’est un groupe de dix à quinze jeunes, venus des quatre coins du monde, qui, durant deux à trois semaines, se met bénévolement au service d’une association locale, dans le cadre d’un projet à vocation sociale, environnementale, culturelle ou artistique.

Volontariat moyen-long terme

P. 10

Le volontariat à moyen et à long terme est un échange d’une durée qui varie de 1 à 12 mois, entre une personne qui donne son temps, sa motivation, sa créativité et son énergie au bénéfice d’un projet d’intérêt collectif.

Service Volontaire Européen

P. 16

Le SVE, Service Volontaire Européen, est une des actions du Programme Erasmus + de la Commission Européenne. Il vise à favoriser la mobilité, l’engagement citoyen, ainsi que la participation active des jeunes dans la société européenne d’aujourd’hui.

échange de Jeunes

P. 22

Les échanges de jeunes sont des projets de mobilités pour des groupes de jeunes (en général 4 à 5 personnes) âgés de 13 à 30 ans dans un pays européen dont l’objectif est de permettre la rencontre et l’échange de savoirs autour d’une thématique d’intérêt commun.

Envoi de groupe

P. 24

Certains partenaires (principalement hors Europe) peuvent proposer des projets « sur mesure » pour des groupes. Le choix est par contre plus limité et nous ne pouvons pas proposer des projets bien définis.


CHANTIER international Un chantier international, c’est un groupe de dix à quinze jeunes, venus des quatre coins du monde, qui, durant deux à trois semaines, se met bénévolement au service d’une association locale, dans le cadre d’un projet à vocation sociale, environnementale, culturelle ou artistique. Le groupe international, composé normalement de maximum deux personnes en provenance d’un même pays, s’intègre dans la vie associative locale du pays choisi et y apporte sa motivation, son énergie et son enthousiasme. En règle générale, aucune compétence particulière ou qualification professionnelle n’est exigée pour participer à un chantier. Il existe une très grande variété de projets et ce dans le monde entier. Il va de soi qu’il est important de choisir un projet «dans ses cordes». Les différents types de chantiers sont nombreux : construction, rénovation, reforestation, éducation à l’environnement, protection de la nature, archéologie, protection du patrimoine, organisation d’évènements culturels, travail social avec des enfants, des personnes âgées ou marginalisées, des personnes handicapées, animation dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile, mise sur pied de campagnes de sensibilisation, etc.

Les descriptifs de projets sont cependant parfois sommaires et il est important de rester ouvert et flexible par rapport au travail proposé sur place. L’adaptation à la réalité locale est la base de la démarche du volontariat. En règle générale, les volontaires travaillent environ trente heures et ont deux journées libres par semaine.

En échange de leur travail, les volontaires sont logés et nourris par la communauté locale d’accueil. En aucun cas, il ne s’agit de remplacer de la main d’oeuvre salariée. Tous les chantiers sont à voir comme des coups de pouce à des associations sans but lucratif qui tentent de contribuer, à leur manière, dans leur contexte et avec les moyens du bord, à un monde plus juste et plus solidaire.

Ce qui compte le plus, sur un chantier, c’est l’esprit de groupe, le respect de chacun, la curiosité, l’envie d’apprendre, la capacité à déconstruire certains préjugés et à se laisser surprendre. Rapidement, les membres du groupe découvrent que le chantier est ce que chacun y apporte et que la réussite dépend de l’engagement de tous. La plupart des volontaires reviennent avec une vision du monde modifiée et des amis un peu partout. Le chantier est avant tout un lieu d’échanges multiples et de petites expériences uniques qui, mises bout à bout, en font un souvenir inoubliable.


LITUANIE

GRAZUTE REGIONAL PARK Grazute

Environnement

Projet

travail

Hébergement / nourriture

« Rivage céleste sur terre » – telle est la meilleure façon de décrire le parc régional de Grazute. Ce parc a été fondé pour la protection des précieux lacs, des paysages boisés qui surplombent la rivière Sventoji ainsi que sa biodiversité et ses trésors ethno-culturels.

L’objectif du projet est de restaurer le château Kiemionys, ainsi que d’entretenir l’île aux Oiseaux. Le projet implique également de restaurer la rive du lac Luodis en enlevant les roseaux et la végétation invasive.

Les volontaires sont hébergés dans le batiment administratif du parc. Chacun doit amener son sac de couchage et son matelas. La nourriture est préparée par les volontaires eux-mêmes.

Il y a plus de 90 lacs : Le lac Sventas est unique avec ses grandes marées, le Antalieptes Marios avec ses magnifiques îles et presqu’îles est un lac artificiel, le lac Luodis (1320 ha) est le 6ème plus grand lac de Lituanie et a deux avancées de sable. De nombreuses variétés de plantes et d’animaux sont protégées ici.

Les volontaires nettoyent également la rivière Šventoji qui sert à des courses nautiques. Les déplacements se font à bord de canoës sur la rivière. Ce travail implique de collecter des ordures (bouteilles et sacs en plastique...) ainsi que des branchages.

Situation Durant le temps libre, les volontaires peuvent louer des vélos ou des canoës et partir pour un trip dans le parc et sur la rivière Sventoji. Pour se détendre, le lac se situant à 1 km au loin est la meilleure option. Il y a également de nombreux endroits à visiter dans le coin comme le moulin à eau de Slyninska, le monastère de Baltriskes, le plus vieux chène d’Europe de l’Est et la plus ancienne église en bois de Lituanie.

JAVVA - 3 - CHANTIER


SERBIE WINE FEST

Novi Sad

Festival

Nous avons passé 10 jours à nous préparer tous ensemble pour le Wine festival, à travailler sur la création d’ateliers et de stands pour les enfants qui illustrent la période de l’Empire Romain à Sremski Karlovci: bijoux, ateliers, jeux de société, quizz, micromarché, promotion de l’organisation Novi Sad... Lors des temps libres en après-midi nous avons eu la chance d’en savoir plus sur le pays, de visiter la campagne et de faire une ballade en bateau sur le Danube. Entre les 10 volontaires internationaux et les 10 volontaires serbes, ces deux semaines ont été très riches en découverte et partage. Hvala Serbia ! Sylvaine

Projet

Hébergement / nourriture

Sremski Karlovci est une petite ville pittoresque située dans la montagne de Fruska Gora, le long du Danube.

Les volontaires sont hébergés dans une auberge. Les dîners sont servis au restaurant du coin alors que les déjeuners et les soupés sont préparés par les volontaires.

Chaque année cette ville au passé riche et qui représente le centre de la culture et spiritualité serbe accueille un festival traditonnel de vin qui rassemble quelques uns des meilleurs vignerons de la région. Historiquement cette ville était sous domination romaine, il est dit qu’un des Empereurs rapporta des vignes de Sicile dans la région.

Situation La ville est située à 12km de Novi Sad que le groupe peut visiter. Une randonnée dans la montagne ou une excursion en bateau sur le Danube peut être également proposée.

Travail Les volontaires aident à préparer le festival en organisant un événement pour les enfants et les jeunes sur le thème de l’Empire Romain et ses influences dans la région. Ils préparent les décors, les jeux et les ateliers de l’evénement. Il y a également la possibilité d’organiser un petit show. Les volontaires aident aussi à promouvoir l’évènement. Des étudiants en archéologie, spécialisés dans l’époque romaine, aident le groupe.

JAVVA - 4 - CHANTIER


ESPAGNE

GRAFIT-IT ALAMEDa Artistique

Alameda

Partir deux semaines pour égayer les murs d’un village espagnol avec des gens, comme toi, d’Europe, c’est possible grâce aux chantiers internationaux JAVVA. Cette expérience crée des rencontres aussi bien entre participants au chantier, qu’entre nous et autochtones. Deux semaines qui m’ont fait me sentir fière d’être partie seule, d’avoir surmonté ma timidité, de m’ouvrir aux autres et de pratiquer ma passion, l’art, avec des gens qui la partagent également. Mélina

Travail Ce chantier graffiti a pour objectif de peindre les murs, de décorer le village et d’encourager les jeunes du coin à devenir des citoyens actifs de leur ville, de les dissuader de la quitter pour des plus grandes.

Hébergement / nourriture

Remarque

Les volontaires doivent avoir des compétences en dessin et en graffiti.

Les volontaires sont hébergés dans le centre culturel de la ville. La municipalité met à disposition une cuisine que le groupe peut utiliser pour préparer ses repas.

Situation Alameda est un village de 5800 habitants situés au centre du coeur de l’Andalousie, dans la province de Malaga, à la frontière de Séville et Cordoue, non loin de la mer. Ce village est connu pour avoir une jeunesse très enthousiaste à l’idée de développer de nouvelles activités.

JAVVA - 5 - CHANTIER


RUSSIE

kenozero heritage Environnement

Kenozero

Rénovation

Ce chantier fut une excellente expérience qui m’a permis d’explorer une partie de la Russie qui ne figure dans aucun guide touristique. Venir en tant que volontaire dans le Parc National du Kenozero m’a donné la possibilité de découvrir une région et une culture très préservée. Laetitia Projet Le parc national de Kenozero est une région strictement protégée qui représente un modèle historique de l’habitat humain, un lieu qui tente de préserver des siècles d’histoire et de culture dans le Nord de la Russie. La très bonne conservation des paysages et leurs matériaux précieux font du parc une région unique qui n’a aucun semblable en Russie ou ailleurs. Aussi, ce qui en fait sa singularité c’est son style de vie unique et témoin d’un héritage épique de la Russie.

Hébergement / nourriture Il y a à peu près 100 momunents civils et spirituels à Kenozero, des villages plus ou moins grands habités par des gens très sympatiques, d’anciens monastères situés dans des bois reculés, de nombreuses forêts sacrées. En 2004, le Parc Naturel Kenozero a rejoint la liste de l’UNESCO. De nombreux volontaires y ont déjà travaillé.

Les volontaires sont logés dans les hutes en bois full-équipées du camping écologique du village de Maselga. Les dîners sont pris dans la cantine du Parc.

Situation Le village est à 3 heures en voiture de Nyandoma et 14 heures en train de Moscou.

Travail Le groupe participe au maintien du paysage de deux villages abandonnés. Ils aident les employés du Parc dans le débroussaillage et la conservation des sentiers autour de ces villages.

Le groupe participe à des ateliers de traditions et d’artisanat folkloriques, pourra se baigner dans différents lacs et bains russes traditionnels....

Remarque

Il n’y a pas d’électricité.

JAVVA - 6 - CHANTIER


PALESTINE Culture Rénovation

Bethléem

C’est un chantier qui m’a appris énormément sur la situation humanitaire de la région, et où j’ai pu travailler directement avec des volontaires locaux, dont des réfugiés. Surtout, le mur de séparation entre Israël et Palestine ne m’a pas laissé indifférent. Il faut le voir. Thomas

Projet

hébergement / nourriture

IPYL est une organisation dont le but est de valoriser la jeunesse palestinienne à travers des programmes d’éducation non-formelle, l’apprentissage interculturel, des formations et l’éducation aux médias. Depuis sa création, IPYL a mis en place des centaines d’activités dont des chantiers internationaux, des échanges, des visites d’études, des séminaires. Par ces activités, IPYL a développé des alliances fortes avec un large réseau d’individus et d’organisations.

Les volontaires sont hébergés, garçons et filles séparément, dans des appartements près du square Manger. Il y a de l’eau chaude ainsi qu’une cuisine basique. Le groupe s’organise pour la préparation des repas.

travail L’objectif du projet est de rassembler des jeunes de cultures différentes afin de construire des ponts entre chacun pour une meilleure compréhension, pour encourager la réconciliation et paix. Les objectifs à long terme sont de préparer les jeunes à apporter une contribution positive à leur futur et à la société à travers des valeurs de compréhension, d’aide, de tolérance et de respect. Ces objectifs sont atteints à travers l’éducation, la conscientisation, l’autonomisation et les chantiers. Les volontaires travaillent dans différentes zones de Bethléem. Les tâches incluent la rénovation des sites anciens près de l’Église de la Nativité ainsi qu’un soutien à la municipalité pour préparer Noël : peindre les rues, distribuer des prospectus aux touristes, décorer les murs...

Un couvre-feux est établi autour de minuit sauf si des activités sont prévues dans la ville.

situation

Bethléem est considérée comme le noyau de la culture palestinienne et de l’industrie du tourisme. La ville est également considérée comme le lieu de naissance de Jésus de Nazareth et accueille une des plus grandes communautés palestiniennes chrétiennes du Moyen orient. De plus, il y a trois camps de réfugiés palestiniens (Dhisha, Al Azza et Aaida). La construction de murs par Israël a de sérieux impacts négatifs sur la ville. Le mur encercle la partie nord est de la ville avec d’un côté le camp de réfugiés Aaida et de l’autre Jérusalem. Les après-midis sont dédiés à l’échange interculturel en montrant aux volontaires la culture palestinienne dans le contexte d’occupation et les espoirs pour le futur. Le groupe visite un camp de réfugiés, des associations de la ville, les lieux d’intérêts cul-

JAVVA - 7 - CHANTIER

turels mais il aura surtout l’occasion d’entrer en interaction avec la communauté locale. Les volontaires ont également l’occasion de discuter avec des politiciens et des activistes palestiniens et répondre ainsi à toutes leurs questions. Ils ont également l’occasion de visiter d’autres villes en Cisjordanie.


INDE

DHARAMSALA Environnement

Dharamsala

Construction Culture

J’ai passé 3 semaines en projet à Dharamsala, petite ville Indienne nichée dans l’Himalaya. C’est là que vivent en exil le Dalaï-Lama et une large communauté de réfugiés Tibétains. Ce chantier a surtout été l’occasion privilégiée de belles rencontres et d’échanges. Travailler auprès d’enfants, rencontrer des militants de la cause tibétaine, débattre au sujet de la compassion... C’est l’histoire captivante et bouleversante d’un peuple qui m’a été racontée. C’est un chantier que je recommande à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et à la culture Tibétaines. Thomas projet Dharamsala, ce petit paradis sur terre, est la maison de Sa Sainteté le Dalaï Lama et la capitale du gouvernement tibetain en exil. Cela fait maintenant de nombreuses années que des chantiers se déroulent à Mc Leodganj et qu’un bon réseau de partenaires locaux s’est développé dans la région.

travail Les deux premières semaines du camp seront dédiées à soutenir les activités des partenaires locaux comme par exemple aide à la construction d’étangs publics et de toilettes communautaires, entretien des sentiers, plantations pour éviter les glissements de terrains, entretien de potagers.... à travers les interactions avec la communauté locale, les volontaires découvrent les activités basées sur le managment des ressources naturelles, l’irrigation, le developpement des activités laitières, la production de fourrage.... Le groupe aide également l’école locale en menant des activités éducatives pour apprendre aux enfants les bases de l’anglais et des mathématiques, les sensibiliser à la santé et l’hygiène, à la protection de l’environnement via des méthodes d’enseignement créatif.

Pendant le chantier, les volontaires auront également l’opportunité d’en savoir plus sur la culture tibétaine et les difficultés liées à l’exil de la population et son installation en Inde. Des activités de découverte, des visites des importants centres culturels, des rencontres avec des jeunes Tibétains sont organisées. Durant la troisième semaine, les volontaires participent à 4 jours de trek dans les montagnes aux alentours de Dharamshala et Triund.

Hébergement / nourriture Les volontaires sont logés dans une auberge, en chambres partagées.

JAVVA - 8 - CHANTIER


TAIWAN

Inseparable spindrift at Twin-Heart isle éducation Culture

Penghu

Mon chantier de 12 jours sur deux des îles de Penghu, archipel taïwanais, était organisé par TFCF (Taiwan Fund for Children and Families), qui a pour but d’aider des enfants et leurs familles en difficultés économiques. Le job de notre équipe (7 volontaires internationaux et une douzaine de nationaux) était de donner à des adolescents et enfants des îles une expérience internationale en leur présentant notre pays et sa culture et en partageant des repas et des activités (pêche traditionnelle, chasse au trésor, mini-jeux, nettoyage d’une plage, etc...). Parti sans attentes particulières, j’ai eu la chance de pouvoir à la fois visiter la région, participer à un projet bien organisé et équilibré tout en créant des contacts avec des jeunes internationaux et locaux. Gabriel

Projet

Travail

Penghu est situé entre la Chine et Taiwan qui compte un nombre important d’îles. Lorsque la marée descend, plus d’une centaines d’îles sont visibles.

Les volontaires partagent leur expérience culturelle avec les enfants et les jeunes via leurs musiques, danses, histoires, jeux... mais également via leurs spécialités culinaires. Ils en apprennent également plus sur la communauté et la vie locale grâce aux différents services apportés à la communauté et aux visites culturelles. Avec les volontaires locaux, ils organisent les activités pour les enfants.

La branche de TFCF située à Penghu a pour objectif d’assister les enfants et leurs familles qui sont confrontés à toutes sorte de difficultés. Les volontaires internationaux sont invités à venir visiter l’île et à travailler avec les jeunes volontaires locaux. Ce faisant, ils permettent de créer d’incroyables et inoubliables souvenirs pour les enfants et la population locale. Ces derniers se sentent faire partie du monde qui les entoure. Ce chantier a deux objectifs : • Offrir de l’aide aux familles désavantagées • Proposer des activités estivales aux enfants. à travers ce programme, les volontaires internationaux aident les jeunes locaux dans leur organisation et le développement de leurs capacités de leadership.

JAVVA - 9 - CHANTIER

Les volontaires aideront également au nettoyage du lieu d’hébergement et à la préparation des repas.


Volontariat moyen-long terme Le volontariat à moyen et à long terme est un échange d’une durée qui varie de 1 à 12 mois, entre une personne qui donne son temps, sa motivation, sa créativité et son énergie au bénéfice d’un projet d’intérêt collectif et une communauté d’accueil qui offre au volontaire un terrain d’apprentissage, d’expérimentation et de construction personnelle. C’est un choix qui demande un réel engagement. Il s’agit d’un projet personnel d’éducation non formelle qui se pense, se réfléchit, se construit et se prépare bien avant le jour du départ. Cette opportunité est ouverte à tous, à partir de 18 ans. Les volontaires ne sont pas des employés, ils ne reçoivent pas de salaire. Le volontariat n’est donc pas un moyen de «gagner sa vie», ni un stage scolaire, mais une façon de s’enrichir en apportant sa contribution concrète à un projet d’utilité collective. En général, aucune compétence ou qualification professionnelle particulière n’est requise. Les projets que nous proposons ne rentrent ni dans le cadre de l’action humanitaire, ni dans le cadre de l’aide d’urgence. Les volontaires participent à un projet pour une période déterminée, ce qui leur permet de découvrir et d’appréhender la vie dans une autre culture.

Il ne s’agit donc pas d’aide mais d’enrichissement interculturel. Cette distinction est très importante pour nous et nous vérifions toujours avec les candidats volontaires si nous sommes bien sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne la philosophie sous-jacente à cette activité. Le volontariat à moyen et long terme est une expérience de vie pour découvrir une autre culture de l’intérieur et en profondeur, pour vivre au sein d’une équipe ou d’une communauté locale, pour comprendre les objectifs et les aléas d’un projet.

C’est un choix qui signifie quitter son environnement familier, s’adapter à un cadre de vie avec des méthodes de travail, des habitudes alimentaires, des rythmes de vie différents, faire face à d’éventuelles difficultés de langue et de communication, trouver sa place dans un projet, être créatif, dynamique, ouvert et tolérant. Nous tenons spécialement à ce que les volontaires ne se positionnent pas en «consommateurs» mais bien en acteurs responsables de leur expérience sur place.


argentine

teaching placement

Buenos Aires

Difficile de résumer en quelques lignes une expérience aussi riche et longue. L’Argentine est un pays magnifique et ses habitants le sont encore plus, avec une chaleur, gentillesse et ouverture que je n’avais jamais connu avant. Il m’a certainement fallu être très flexible et adaptable, et on a du faire face a quelques situations épineuses (insectes dans la maison, manque d’eau chaude et autres joyeusetés). En dehors de cela ce fut une période extraordinaire qui m’a amené à rencontrer des personnes merveilleuses, à vivre une vie différente pendant une petite durée et, surtout, à me connaitre moi-même beaucoup mieux qu’auparavant. Luca

Projet

Travail

hébergement / nourriture

L’organisation a pour but de contribuer à la prévention et la résolution de l’impact de la pauvreté et plus particulièrement l’abandon d’enfants en accompagnant la communauté et la famille. L’organisation a trois centres à différents endroits de la ville.

Le volontaire travaille en duo avec un autre volontaire et soutient les activités quotidiennes d’école des devoirs et d’ateliers créatifs. Chaque semaine les volontaires participent à des discussions sur différents sujets afin de mieux comprendre leur intervention sociale en tant que volontaire.

Les volontaires sont logés dans une maison qui peut accueillir jusqu’à 14 personnes et qui comprend une cuisine, des salles de bain et des chambres communes.

Chaque centre a ses propres activités qui vont de cours d’informatique et de soutien scolaire à des ateliers plus créatifs (musique, théâtre, danse, sport...). Le centre travaille avec des enfants et des adultes.

De plus, des activités de solidarité sont organisées pour tous les volontaires pour faciliter l’échange interculturel.

JAVVA - 11 - LMTV

Les volontaires doivent être flexibles concernant la nourriture. Soyez prêts à vivre dans un environnement communautaire !


TOGO

appui au personnel de santé Kpalimé

Je viens de terminer ma première semaine auprès de “Monsieur l’assistant Justin” et tout s’est bien passé. J’ai appris et fait beaucoup de choses! Pendant les moments ou il n’y avait pas de patient il m’a expliqué le mécanisme et le traitement du paludisme, un fléau ici en Afrique. J’ai également assisté aux consultations prénatales et j’ai même pu entendre le battement de coeur des bébés dans le ventre de leur maman! Pour pouvoir le faire, ils ont un genre de cône en métal qu’ils appuient sur le ventre et on y colle son oreille pour entendre le coeur. C’est assez drôle comme instrument! Il n’y a toujours pas eu d’accouchement mais j’attends ça impatiemment ! Laure-Anne

Remarque

Projet

Travail

Ce projet s’est initié à la suite des demandes formulées par les directeurs des centres médico-sociaux de Kpalimé, notamment celui du centre médico-social « Solidarité » et celui du nouveau centre de santé de Zomayi, ainsi que des autres centres d’unités de soins périphériques de la préfecture de Kloto. 

Les volontaires aident le personnel soignant à soigner et assister les malades. Les centres disposent de laboratoires d’analyse, de services de médecine et de maternité où peuvent travailler les différents corps de la médecine.

Le projet a pour objectif de pallier le manque de personnel soignant, faire profiter aux centres de santé, structures d’accueil, des compétences et savoir-faire extérieures, offrir aux volontaires expatriés un champ d’apprentissage ou de renforcement de savoir-faire en médecine tropicale.

Ils participent aux consultations des malades et des femmes enceintes (consultation prénatale), petite chirurgie pour les accidents mineurs, pesée des enfants, vaccination, séances de planification familiale, analyses biomédicales.

JAVVA - 12 - LMTV

Projet spécifique pour les étudiants en médecine ou soins infirmiers.


NéPAL

TEACHING PLACEMENT Katmandou Une leçon d’humilité. Dans un pays riche... de sa culture, de ses gens, de ses paysages... Une famille d’accueil. Une mission pleine de sens. Un voyage différent. Plein de souvenirs. Olivier

Vivre une expérience authentique et faire la rencontre de différentes façons de vivre tout en faisant la différence, c’est possible grâce au volontariat moyen terme. Le Népal est un pays en développement qui a connu des années de conflits politiques, de pauvreté, de manque d’éducation et de catastrophes naturelles. Mais c’est également un pays doté d’une mosaïque culturelle très riche, d’une incroyable beauté et qui a beaucoup à offrir aux voyageurs. Il est important de prendre le temps de comprendre la société népalaise et de s’y adapter avant d’entreprendre des échanges de connaissances.

travail

Hébergement / nourriture

situation

Le volontaire enseigne principalement l’anglais basique à des enfants agés de 6 à 15 ans. Mais il est également possible qu’il enseigne d’autres matières comme les maths, les sciences et l’informatique.

Le volontaire vit avec une famille d’accueil à proximité de l’école. Il fait l’expérience de leur hospitalité, gentillesse et unique façon de vivre. Au moins un des membres de la famille parle anglais. Les maisons sont très simples et d’un comfort rudimentaire. Il est important d’interagir et de socialiser avec les membres de la famille un maximum ainsi que de prendre part aux activités ménagères.

En fonction de l’intérêt du volontaire, il est possible de rester dans différents endroits du pays. Il peut séjourner dans des villages anciens où les gens vivent de façon traditionnelle et sont généralement fermiers. C’est une opportunité en or de découvrir le Népal rural.

Au Népal l’école commence à 10h et termine à 16h. Le volontaire donne 3 à 5 cours de 45 min par jour..

JAVVA - 13 - LMTV


INDE

SPARSHA TRUST Bangalore L’expérience que j’ai eu la chance de vivre en Inde fut passionante car j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens formidables qui m’ont appris énormément sur leur culture et je n’oublierai jamais leur incroyable gentillesse à mon égard. Mon volontariat m’a vraiment permis de ressentir ce sentiment tellement agréable d’être utile à la société tout en s’enrichissant personnellement. François-Louis

Projet

travail

Hébergement / nourriture

L’éducation joue un rôle clé dans l’évaluation d’une nation et des méthodes alternatives d’apprentissages peuvent bénéficier aux enfants et à la nation. C’est dans cette voie que «Sparsha Trust» a vu le jour en 2005.

Le volontaire peut proposer davantage d’activités intéressantes pour les enfants telles que l’enseignement d’une langue, d’artisanat, de danse... Il aide à l’organisation en préparant des présentations, de la documentation et à la recherche de fonds.

Le volontaire est hébergé soit dans une famille d’accueil, soit sur le projet, soit dans une auberge.

Leurs objectifs sont : • éradiquer le travail des enfants afin que ceux-ci ne soient pas privés de leur enfance et puissent réaliser leur potentiel. • Aider les enfants à profiter de leurs droits, d’offrir une éducation de qualité. • Promouvoir l’épanouissement de filles de la rue et de femmes en leur donnant une éducation orientée sur les compétences.. • Permettre à des jeunes de la campagne exilés en ville de développer des compétences professionelles afin de trouver du travail.

Il peut organiser des événements ou des expositions et mettre en place de nouvelles idées pour permettre un meilleur développement de l’organisation et des enfants. Le service volontaire crée de nombreux impacts comme par exemple l’amélioration des niveaux de connaissances des enfants. De plus, le volontaire apporte une dimension internationale à leur éducation. Le volontaire apprend une nouvelle culture, une nouvelle langue, développe de nouvelles compétences, gagne plus d’expérience à propos de l’Inde, de sa culture, interagit avec d’autres Indiens, développe plus de sensiblité envers des personnes touchées par la pauvreté et surtout il grandit pour devenir un citoyen responsable.

JAVVA - 14 - LMTV


Thailande PEACE VILLAGE SONGKHLA Songkhla

Cela fait déjà 64 jours que j’ai quitté la Belgique et j’ai un peu perdu la notion du temps. 64 jours ça ne parait pas beaucoup alors que j’ai déjà tant voyagé et vécu tant de choses. J’ai connu des moments incroyables, bons et moins bons mais j’ai surtout appris qu’il y a toujours une leçon de vie à tirer de tout ce que l’on vit. Aline

Projet Inspirés par la paix, nous avons créé une petite communauté où chacun peut apprendre et comprendre l’autre. Au Peace Village chacun peut venir apprendre en faisant et en vivant dans une communauté internationale. Bien sûr nous pouvons étudier les différents pays, nationalités, cultures, etc... dans une classe mais ce ne sera jamais aussi intéressant que de l’apprendre directement des gens eux-mêmes. Le Peace Village est actif dans la communauté locale de la province de Songkhla, dans le petit village de « Ban Ton San ». La principale activité est la plantation de caoutchouc et la plupart des villageois sont bouddistes. Les mots clés du Peace Village : • La vie en communauté internationale • Apprendre en faisant • Diversité culturelle

Travail

Tout ce qui touche à la vie de tous les jours tels que nettoyer, réparer, construire, enseigner, apprendre est pris en charge par toute la communauté internationale. Les différentes activités sont : • Enseignement créatif de l’anglais : ce n’est pas le diplôme d’enseignement qui est important mais les facultés créatives du volontaire. L’objectif est de donner la chance aux personnes du villages de communiquer dans différentes langues, de toucher différentes cultures, croyances... • Construction du centre : puisque le centre est nouveau nous avons besoin de volontaires pour continuer son installation. Nous allons construire une toilette, une cuisine, un dortoir pour plus de volontaires, une salle de réunion. Des personnes du village apportent leur aide et enseignent comment construire. C’est un bon moyen d’apprendre le mode de construction thai. • Relation avec les villageois  : le reste du temps, il est important d’apprendre et de partager avec les personnes locales en visitant, discutant, faisant des activités avec eux. Vous acquérirez une riche expérience par ce biais. • Ferme biologique  : apprendre à produire sa propre nourriture sans pesticides..

JAVVA - 15 - LMTV

Hébergement / nourriture Le volontaire reste au Learning Home dans un dortoir style thai. Le volontaire mange la nourriture thai et prépare les repas avec des volontaires locaux.


service volontaire européen Le SVE, Service Volontaire Européen, est une des actions du Programme Erasmus + de la Commission Européenne. Il vise à favoriser la mobilité, l’engagement citoyen, ainsi que la participation active des jeunes dans la société européenne d’aujourd’hui. Ce programme d’éducation non formelle s’adresse aux jeunes de 17 à 30 ans qui souhaitent participer, pour une durée de 6 à 12 mois (projets plus courts pour des jeunes ayant moins d’opportunités), à un projet de développement local dans un des pays de la zone géographique Europe. Plusieurs milliers de projets existent dans des domaines très variés: art, culture, environnement, animation, santé, action sociale, etc.Tous à but non lucratif, ces projets doivent bénéficier à la collectivité d’accueil. Tous les frais liés au projet sont financés par la Commission Européenne (nourriture, logement, argent de poche, assurance, formations) excepté les frais de transport qui sont évalués sur une base forfaitaire, au moins 50% sont pris en charge.

JAVVA est une association d’envoi, et de coordination accréditée par le Bureau International Jeunesse, l’Agence Nationale pour la Belgique Francophone. Si tu souhaites partir, JAVVA, en tant qu’organisation d’envoi, se fera un plaisir de te soutenir tout au long des démarches à entreprendre et t’accompagnera tout au long de ce projet. Dans le cadre du SVE, les démarches administratives sont relativement longues. Il est important de commencer les recherches au moins six mois avant le début souhaité des activités. Les possibilités sont multiples, riches et variées mais le SVE est un vrai projet qui commence bien avant le jour du départ et exige un investissement en temps non-négligeable.


france

tour du valat Arles

J’ai passé une année en tant que volontaire européenne à la Tour du Valat, une réserve de 2000 ha en plein coeur de la Camargue. La Tour du Valat, c’est à la fois un centre de recherche et une réserve mais également une communauté hors du commun où il fait bon vivre et travailler. Là, j’ai pu m’efforcer de participer à la conservation des zones humides méditerranéennes en participant à toutes sortes de projets scientifiques. Mélange subtil d’airs gitans et de sonorités provençales, la Camargue est une terre de traditions, de folklore, d’histoire et de contrastes qu’il faut apprécier à hauteur d’un dos de cheval. Céline

Projet

travail

La Tour du Valat est située dans le delta du Rhône, en Camargue (Région PACA) à 30 km d’Arles (ville de 50 000 habitants environ). C’est un domaine de 2 500 hectares, dont une partie est classée en Réserve Naturelle Régionale. La Fondation Sansouire pour l’étude et la conservation de la nature constitue la structure légale de la Tour du Valat. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1978 et est dirigée par un Conseil international de scientifiques et de spécialistes de la conservation de la nature.

A travers la nature de nos programmes, le travail du volontaire est unique. Le volontaire approche le monde de la conservation de la nature, en découvrant le travail des chercheurs et gestionnaires de sites.

La Tour du Valat conduit un programme d’étude, de conservation et de gestion des zones humides méditerranéennes sur sa propriété, et dans d’autres domaines de la Camargue (appartenant à l’Etat ou à des propriétaires privés) et partout ailleurs en Méditerranée. Le transfert des résultats et la sensibilisation sont des enjeux clés pour la gestion durable des zones humides. Elle emploie une soixantaine de personne (chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs). Cette équipe est renforcée par des stagiaires venus surtout d’Europe et du bassin méditerranéen.

De notre côté l’accueil du volontaire nous permet de faire connaitre le monde de la recherche et de la conservation de la nature auprès de jeunes européens. Dans le cadre de ce projet, le volontaire rejoint une ou plusieurs équipe de scientifique, sous la responsabilité du Directeur scientifique, afin de les accompagner dans les mesures de terrain, la saisie et la gestion des données, la recherche bibliographique, et la restitution des résultats obtenus.

JAVVA - 17 - SVE

Il participe également selon les périodes au baguage des flamants roses, au suivi des amphibiens, des oiseaux ou des plantes. Nous accueillons durant l’année une vingtaine d’étudiants de tout horizon, ce qui permet au volontaire de découvrir non seulement la culture française, mais aussi méditerranéenne.


slovaquie

Pospolitost pre harmonicky zivot

Zajezova Sekier m’a permis d’affiner mon regard sur le monde et mon environnement. Un regard nouveau, plus sage et qui s’émerveille plus facilement. Il m’a permis de me reconnecter avec l’enfant qui était en moi mais aussi avec les cycles de la vie, le temps et les saisons. J’y ai acquis des savoirs-faire et savoirs-être pour la vie ainsi que rencontré de merveilleuses personnes. Vanessa

Projet

travail

L’objectif de notre organisation est de diffuser et de mettre en place un mode de vie plus durable.

Les projets de PHZ sont les suivants : • Organisation d’événements éducationnels : Chaque année, nous organisons approximativement 15 weekends d’ateliers, 2 chantiers weekend et un festival accueillant plus de 700 visiteurs. • «Zajezka» : nous soutenons le développement de Zajezova et ses installations fermières alentours, nous co-créons des conditions attractives pour l’installation de nouveaux voisins. Pour le moment, notre communauté compte plus ou mois 50 personnes (enfants inclus).

Nous nous focalisons sur la promotion d’un style de vie harmonieux basé sur trois piliers : • L’harmonie avec la nature • Le soutien d’échanges commerciaux positifs dans la société • Le développement personnel.

JAVVA - 18 - SVE

• L’éco-communauté de Sekier : la ferme traditionnelle et ses alentours se développent petit à petit et se transforment en une ferme pédagogique et un centre pour les visiteurs qui voudraient en savoir plus sur le mode de vie que nous promouvons. • Préservation de l’héritage culturel : la diffusion de l’artisanat, la rénovation de monuments à l’architecture classique, la promotion de la culture traditionnelle surtout parmi les jeunes. Nous sommes membres du réseau Global Ecovillage Network Europe.


macédoine ymca bitola Bitola Bien qu’ayant voyagé auparavant, ce n’est qu’en travaillant volontairement dans une organisation que j’ai rencontré les personnes qui ont le plus changé ma perception de la société. Alors que le mot “volontariat” m’évoquait autrefois l’exotisme, grâce à mon SVE, je vois maintenant cela comme une autre façon d’appréhender le monde du travail. Quand on est motivé non pas par l’argent mais par le résultat de nos efforts et de leurs répercussions positives sur autrui, on ne compte plus les heures de travail. Je ne sais toujours pas ce dont ma vie sera faite, mais je sais que je ne suis pas née pour passer des heures à travailler dans le seul but de payer des factures. Je sais maintenant que c’est possible, qu’on peut vivre autrement. C’est notre ouverture d’esprit qui va faire de notre voyage une expérience incroyable, où que nous soyons. Et si on arrive à s’ouvrir à un monde nouveau, c’est en revenant qu’on verra qu’on a changé, en posant un regard neuf, un regard positif, sur les choses qui nous ont entourées toute notre vie. Caroline

projet

travail

Le YMCA de Bitola est une organisation de jeunesse sans but lucratif, non gouvernementale, non religieuse et d’inclusion dont le but est d’offrir des opportunités aux jeunes locaux et de travailler avec eux activement dans notre communauté. Il fait partie du réseau YMCA présent dans plus de 125 pays et comptant plus de 45 millions de membres.

Le projet s’appuie principalement sur les médias à travers le programme Y-Movie qui inclut d’enregistrer et de collecter tout ce que le YMCA a fait mais également sur d’autres initiatives de jeunesse. Le Y-Movie est accessible à tous les jeunes, YMCA et autres asbl.

Leurs domaines d’actions sont : • La culture et l’art. • Les activités sociales et d’éducation. • Un style de vie sain. • La société civile et les droits de l’homme. Nous accomplissons nos activités à travers des formations, des séminaires, des ateliers, des camps, des festivals, des visites d’étude internationales. Nous travaillons à un niveau local et international.

Le volontaire travaille aussi sur la newsletter qui couvre toutes les activités intéressantes qui ont lieu au YMCA de Bitola. En plus, il participe à des formations sur l’usage d’équipement digital, de montage vidéo, de design graphique, il enregistre et monte des petites vidéos pour promouvoir les activiés du YMCA, il organise des expositions et des activités avec les jeunes, il partage sur sa culture et ses traditions à travers différents modes d’expressions.... Le volontaire doit avoir un bon niveau d’anglais, être entousiaste et motivé car le projet dure 9 mois, être proactif et avoir des affinités artistiques.

JAVVA - 19 - SVE


jordanie I-Dare for Sustainable Development

Amman

Welcome to Jordan! C’est en ces mots avenant que taximans, commerçants et autres locaux me souhaitent la bienvenue. À la seconde question where do you come from? La réponse Belgium suscite un mélange d’enthousiasme, d’intérêt et de sympathie – principalement auprès des Palestiniens (60% de la population d’Amman). Et pour cause il est important de savoir que l’on nomme les Palestiniens belgiki. Jusqu’à présent, la raison exacte de cette appellation reste incertaine : tantôt, parce que la Belgique est le premier pays ayant reconnu la Palestine comme telle ; tantôt, parce que les révolutionnaires palestiniens se sont servis d’armes belges pour se défendre face aux colons ; tantôt, parce que la Belgique a été le premier donateur d’aides humanitaires… Tout ce que je sais, c’est que belgiki me confère une sorte de visa d’entrée pour tout échange interpersonnel. Toutefois, je me suis promis de percer ce mystère avant mon retour en Belgique. Giuseppe .

Projet

travail

La vision de I-Dare est de travailler pour et avec les jeunes pour un changement social positif. I-Dare est une organisation jordanienne sans but lucratif.

Après un premier mois d’observation du fonctionnement de l’organisation, le volontaire pourra identifier les domaines et les tâches avec lesquels il se sent le plus à l’aise.

L’association souhaite devenir un médium où les jeunes apprennent à oser mener la transformation de leur vie et de leur société. Ce projet stimule et encourage la compréhension mutuelle entre les jeunes au sein de la région Euro-Med et lutte contre les stéréotypes et les préjugés. Il promeut également la citoyenneté active chez les jeunes et renforce leur sens de la solidarité.

Celles-ci peuvent être : • La co-administration et la gestion du programme Daring Youth Hub ainsi que l’organisation des activités. Le Daring Youth Hub est un éco-système où émergent des jeunes entrepreneurs sociaux qui peuvent entrainer une transformation sociale positive et global dans leur communauté locale. • La promotion du programme en utilisant des outils en ligne et d’autres moyens de communication pertinents. • Organiser des événements à Amman, ouverts aux jeunes ainsi qu’au grand public • Participer à des formations en fonction des besoins

Il permet aux volontaires d’acquérir une expérience interculturelle et de développer de nouvelles compétences. Il apporte des avantages aux communautés locales au travers de l’échange mutuel et de la valeur ajoutée de l’aspect international.

JAVVA - 20 - SVE

I-Dare mène également deux campagnes : la première est reliée au projet No Hate speech et la seconde concerne la lutte contre la radicalisation des jeunes. Le volontaire est impliqué dans chacune d’entre elles. Parmis les différentes actions du volontaire, il y aura rencontrer les jeunes, concevoir et organiser des ateliers, faciliter la dynamique de groupe, faire des rapports des différentes actions menées pendant les campagnes, faire la promotion des actions sur les médias sociaux, participer à des évaluations et ajustements du projet. Il sera plus un leader qui tente de faire entendre la voix des jeunes. Toute activité qui aide à atteindre cet objectif sera apprécié : projet vidéo ou artistique, rédaction d’un manifeste, élaboration d’un blog, organisation d’un flash-mob... Cela dépendra de ce qui ressortira de la communauté locale.


échange de jeunes L’échange de jeunes est un projet de mobilité pour des groupes de jeunes (en général 4 à 5 personnes) âgés de 13 à 30 ans dans un pays européen dont l’objectif est de permettre la rencontre et l’échange de savoirs autour d’une thématique d’intérêt commun. Les échanges de jeunes sont des projets de mobilités financés par la Commission Européenne pour des groupes de jeunes (en général 4 à 5 personnes) âgés de 13 à 30 ans dans un pays européen dont l’objectif est de permettre la rencontre et l’échange de savoirs autour d’une thématique d’intérêt commun afin de faire émerger une compréhension commune et européenne du sujet. La durée de ces projets va de 5 à 21 jours. Concrètement il s’agit de donner l’occasion à des jeunes venant d’au moins deux pays européens d’apprendre et de travailler ensemble autour d’une thématique qui peut être très différente d’un projet à l’autre (migrations, représentations interculturelles, droits de l’homme, développement durable, culture et patrimoine, lutte contre le racisme...).

En général une production concrète est réalisée à la fin (vidéo, festival, représentation théatrale...). Ce dispositif est souvent une première occasion pour certains jeunes de faire l’expérience d’un projet de mobilité internationale puisqu’il est financé et offre la possibilité de partir en groupe.


france

melting potes Vaunières

En août dernier, grâce à JAVVA, j’ai eu la chance de participer à un échange de jeunes de 3 semaines dans le village de Vaunières situé dans les Hautes-Alpes françaises. Nous étions une vingtaine de jeunes venus de France, d’Italie, d’Estonie et de Belgique à prendre part à cette expérience unique. La thématique de l’échange était les migrations et durant ces 3 semaines, nous avons organisé le festival “Melting Potes”, qui eut lieu à la fin du séjour, et ce en collaboration avec tous les résidents du village (scouts, jeunes en SVE, groupe d’adultes avec déficit mental,...). L’enrichissement fut multiple: nous avons beaucoup appris sur la thématique grâce à des interventions de professionnels et à des ateliers, nous avons appris la vie en communauté (cuisiner-nettoyer-manger-dormir ensemble, participer à des chantiers permettant d’améliorer la vie à Vaunières ,..) et enfin, nous avons fait de belles rencontres humaines. Le cadre était absolument exceptionnel: l’environnement verdoyant et les arbres à perte de vue nous coupaient de la civilisation et du stress auquel on est habitué dans nos grandes villes. A Vaunières, il n’y a ni couverture téléphonique ni internet, juste la nature et les gens autour. Le temps y parait comme suspendu, c’est une délicieuse parenthèse, un retour à l’essentiel en somme. Maïté

Projet

travail

Un groupe de 20 jeunes entre 18 et 30 ans, venant d’Italie, d’Estonie, de France et de Belgique.

Notre objectif est de sensibiliser les gens du village de la vallée, des pays des participants sur les aspects positifs des migrations.

Durant 3 semaines les participants échangent sur leur vision et leur compréhension des migrations. Ils tentent de porter un regard positif, de voir les bénéfices. Nous essayons de déconstruire les préjugés et les stéréotypes.

à travers des ateliers d’éducation non formelle (brainstorming, world café, photolangage, jeux d’expressions), des rencontres avec des acteurs de terrains, des militants, nous tentons de construire un savoir commun, de créer notre propre opinion et de penser de façon collective. Ensuite, nous apprenons à créer nos ateliers de sensibilisation en essayant d’abord de comprendre ce qu’est un atelier, comment ça se construit, quel est l’objectif, comment dépasser la barrière de la langue.....

JAVVA - 23 - éCHANGE DE JEUNES

Parralèlement à ça, nous voudrions créer une production collective qui illustre l’échange tels qu’un petit film, une expo photos, une performance, un poème.....Tout est possible ! Enfin, le 22 août a lieu le festival Melting Potes qui ouvre nos réflexions aux personnes du coin et leur propose un événement culturel qui cloture l’été. C’est familial, festif et joyeux ! Pendant ce festival, nous proposons nos ateliers, exposons nos productions, aidons à l’organisation du festival (accueillir les artistes, décorer le village, préparer le repas international...)


Envoi de groupes L’objectif des projets de volontariat international est de promouvoir la diversité culturelle au sein du groupe de participants, c’est pourquoi la majorité de nos partenaires à l’étranger limite l’accès aux chantiers à une ou deux personnes venant du même pays. JAVVA travaille donc d’avantage à partir de demandes individuelles et non de groupe. Cependant, en fonction de la demande, certains partenaires (principalement hors Europe) peuvent proposer des projets « sur mesure » pour des groupes. Le choix est par contre plus limité et nous ne pouvons pas proposer des projets bien définis. C’est un processus de construction qui prend plus de temps et qui demande un investissement complet des participants.


thailande Agri-Nature Learning Center Songkhla Le mardi 8 juillet, nous embarquions finalement direction Bangkok. Après un trajet de plus de 12h, nous arrivions enfin dans le camp où nous fumes accueillis avec beaucoup de gentillesse et de bienveillance. Après une brève visite du camp et la rencontre avec nos premiers compagnons de nuits, les grenouilles et les araignées, on rencontra les moines thaïlandais du camp qui allaient nous guider dans la découverte de leur culture durant ces 10 jours. Les premiers jours furent rudes avec un réveil à 4h30 mais un travail intéressant nous attendait : la construction d’une maison. Nous avons également très rapidement rencontré les jeunes étudiants dont nous allions partagé le quotidien pendant presque deux semaines. De ces 10 jours nous retiendront principalement le sourire et la gentillesse des Thaïlandais qui nous ont accueillis et qui ont veillé à notre bien-être durant cette magnifique expérience

Projet

travail

Il s’agit d’un projet en collaboration avec la Fondation Agri-Nature, qui est le centre d’apprentissage du Roi pour une théorie économique basée sur l’agriculture et la nature vivante. La fondation a mis en place une école d’éducation non formelle en relation avec la nature, en vue de produire leur propre nourriture organique et d’éduquer à l’agriculture biologique.

Les différentes activités proposées aux volontaires sont de participer à l’école d’éducation non formelle qui accueille des étudiants de tous les niveaux, de travailler dans la ferme biologique, les rizières et les terrains agricoles, d’aider avec le bétail et les cultures de poissons, d’aider dans les formations, d’échanger sur sa propre culture avec les étudiants thailandais.

hébergement / nourriture Les volontaires sont hébergés dans une maison, les filles et les garçons sont séparés. Ils cuisinent avec les volontaires locaux. Durant les temps libres, les volontaires ont tout le loisir de découvrir l’environnement naturel aux alentours du centre.

JAVVA - 25 - envoi de groupes


Carnet de voyage  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you