Page 1

Javier AHUMADA PORTFOLIO 2016


« Chaque espace doit avoir une valeur, une dimension publique. Il n’y a pas d’espace privé. L’unique espace privé qui puisse être imaginé est l’esprit humain. » Paulo Mendes da Rocha


3

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA


Javier AHUMADA

Master en architecture Nationalités française et Chilienne Né le 03/03/1994 7, rue du Pont Saint Martin 77500 - Chelles ahumada.javier77@gmail.com 06.37.61.35.82.

Juin 2016

Projet de Fin d’Etudes (PFE), mention Très bien

Septembre 2015 Janvier 2016

Workshop « Habiter la périphérie » avec Renzo Piano à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine

2014-2015

Master 1 d’architecture à l’UNAM, Mexico (échange universitaire)

2011-2014

Licence d’architecture à l’ENSA Paris Val de Seine

Juillet 2011

Bac section scientifique mention bien et européenne

2011-2016

Vendeur à la fromagerie « Plateau de terroirs » Vente, conseils en fromages et épiceries de régions, le samedi et le dimanche

2015-2016

Moniteur à la Bibliothèque de l’ENSAPVS Classement, prêt, récupération de livres. Conseils auprès des étudiants

2014 (Janvier-Mars)

Stage en agence à l’atelier T

Février 2013

Stage en architecture à l’agence AMA

Phase esquisse du projet Q2L (Tours), élaboration du book de l’agence, projet d’urbanisme à Tours

Visites de chantiers, réalisation d’un projet de réaménagement d’une boulangerie

Langues

Informatique

Français

Autocad

Vray

Photoshop

Espagnol

Revit

Rhino

Illustrator

Anglais

Sketchup

Artlantis

Indesign

2013-2016

Membre de la fanfare des beaux-arts «Tapages Noc’burnes» (Grosse caisse)

2005-2016

Pratique du luth au conservatoire de Chelles (diplôme de fin d’études du conservatoire en Avril 2016)

2004-2016

Joueur de rugby à l’USO Chelles rugby puis avec l’AS-ENSAPVS Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

4


Projets

Et si cela ne tenait qu’à un fil ? Est du Grand Paris Juin 2016 - ENSA Paris Val de Seine

7

Des barres - Centre de technologies Tlalpan, Ciudad de Mexico Juin 2015 - UNAM, Facultad de arquitectura (Mexico)

25

Les tentacules Tacubaya, Ciudad de Mexico Décembre 2014 - UNAM, Facultad de arquitectura (Mexico)

31

Le 33 tours - Le long de la Loire Centre ville de Tours Juin 2015 - ENSA Paris Val de Seine

35

Habiter à Igny Igny, Plateau de Saclay Décembre 2014 - ENSA Paris Val de Seine

41

Le Hamac à dos Un peu partout Novembre 2014 - ENSA Paris Val de Seine

45

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

6


ET SI ÇA NE TENAIT QU’À UN FIL ? Est du Grand Paris Juin 2016 - ENSA Paris Val de Seine Enseignants : P. Gazeau et S. Maupin Partenaire : Arthur Renaudineau

Travail initié à l’occasion du Workshop « Habiter la périphérie » avec Renzo Piano Lauréat du concours acier 2016 Projet de Fin d’études Mention Très bien

La ligne 16 du Grand Paris Express reliera à partir de 2024 les gares de Clichy-sous-Bois, Chelles et NoisyChamps. Si cette ligne permettra de mieux connecter la périphérie de la métropole parisienne, l’accessibilité de ces trois gares est incertaine. En effet, au-delà des abords directs des gares (rayon de confort de 800 m) de nombreux quartiers resteront peu connectés au futur réseau. De plus, cette nouvelle ligne étant très attendue, elle risque d’arriver à saturation rapidement. L’implantation d’un téléphérique urbain peut alors être un complément considérable au réseau de transport du Grand Paris (Métro 16) et de l’échelle locale (tram, bus, vélo). En effet, la distance entre chaque station est idéale : en moyenne de 5 à 7 km pour le Grand Paris, 1 à 2 km pour le téléphérique, 200 à 400 m pour le bus. C’est également un transport peu polluant, avec un faible impact au sol et une rapide mise en œuvre. Etablir la ligne de ce nouveau mode de transport dans la Vallée de la Marne, donnée topographique majeure du territoire, est un moyen de redécouvrir son paysage et sa géographie. Ainsi, le Grand Paris Express serait la connexion du « dessous », tandis que le téléphérique définirait la connexion du « dessus ». Chaque station serait un point d’ancrage qui transformerait le site existant dans lequel il s’insère ; ce transport câblé impliquerait alors une multiplicité de nouveaux usages.

7

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Le futur réseau du Grand Paris Express

PARTIE EST DU RÉSEAU DU GRAND PARIS EXPRESS

17 M

17 M

M 16

M

15

M M

M 15

14

16

CLICHY-MONTFERMEIL

M 11

M 15

M 15

M

CHELLES

11

M 16

NOISY-CHAMPS

M 15 M 14 M 18

M

18

M 18

M 18

Le choix des gares de Clichy-sous-Bois, Chelles et Noisy-Champs résulte d’une volonté de traiter les tissus diffus, difficiles d’accès et victimes de l’étalement urbain.

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

8


Cichy-Sous-Bois Pointe de Gagny

Fort de Chelles

IUT Marne-la-Vallée

Hôpital Montfermeil Centre commercial Chelles Lac de Vaires

Clichy-Sous-Bois

Quartier pavillonnaire Noisy-Champs

H

Le site possède une topographie singulière et remarquable. Les trois villes concernées par notre intervention s’insèrent à des altitudes différentes.

Clichy-Sous-Bois

Chelles

Noisy-Champs

GRAND PARIS EXPRESS

RER

TÉLÉPHÉRIQUE

TRAMWAY

BUS

4 à 5 km

2 à 3 km

800m à 1000m

250m à 400m

300m à 500m

5 minutes

15 minutes

12 à 20 secondes

5 à 15 minutes

5 à 60 minutes

60 km/h

45 km/h

18 km/h

12 km/h

Distance entre chaque station

Temps d’attente

Vitesse moyenne

Metro GPE - Ligne 16 22 km/h

Nombre de voyageurs

25 000 à 50 000 000 à 50souterraine 000 20 à 35 000 000 à 30 000 000 à 20 000 La future ligne 16 du Grand Paris Express25sera et000invisible, elle ne25permettra pas la10découverte du territoire. De plus, elle n’appotera pas de renouvellement important au niveau des gares, leur implantation s’effectuant dans des pôles déjà attractifs.

1

Cli-

2

Chelles

3 4

1

2

5

Noisy-Champs 8 7

6

3

8 4

5

7

6

Une traversée aérienne du territoire s’attache à prendre en compte sa topographie et à la valoriser. La définition de sites stratégiques améliorerait ainsi les déplacements et participerait à la dé-saturation des lignes de transport «basses». Cichy-Sous-Bois Pointe de Gagny Fort de Chelles Cichy-Sous-Bois Hôpital Montfermeil Centre commercial de Gagny GRANDPointe PARIS EXPRESS RER TÉLÉPHÉRIQUE Fort de Chelles Lac de Vaires Distance entre chaque station 4 à 5 km

Centre commercial Hôpital Montfermeil 2 à 3 km 800m à 1000m Lac de Vaires

IUT Marne-la-Vallée Quartier TRAMWAYpavillonnaire BUS IUT Marne-la-Vallée 250m à 400m 300m à 500m Quartier pavillonnaire

Temps d’attente 5 minutes

15 minutes

12 à 20 secondes

5 à 15 minutes

5 à 60 minutes

60 km/h

45 km/h

22 km/h

18 km/h

12 km/h

25 000 à 50 000

25 000 à 50 000

20 000 à 35 000

25 000 à 30 000

10 000 à 20 000

Vitesse moyenne

Nombre de voyageurs

H H

L’intervention sur les sites stratégiques, au nombreChelles de huit, permettrait de traiter des problématiques Clichy-Sous-Bois Noisy-Champs singulières et liées au renouvellement du territoire. Ces points d’ancrage établissent la transformation dans unChelles site figé. Clichy-Sous-Bois Noisy-Champs

Metro GPE - Ligne 16

9

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?

Metro GPE - Ligne 16


Cichy-Sous-Bois Pointe de Gagny

Fort de Chelles

IUT Marne-la-Vallée

Hôpital Montfermeil Centre commercial Lac de Vaires

Quartier pavillonnaire

H Clichy-Sous-Bois

Chelles

Noisy-Champs

Metro GPE - Ligne 16

Chelles

Clichy-Sous-Bois

Noisy-Champs

Plan de la ligne téléphérique

GRAND PARIS EXPRESS

RER

TÉLÉPHÉRIQUE

TRAMWAY

BUS

4 à 5 km

2 à 3 km

800m à 1000m

250m à 400m

300m à 500m

5 minutes

15 minutes

12 à 20 secondes

5 à 15 minutes

5 à 60 minutes

60 km/h

45 km/h

22 km/h

18 km/h

12 km/h

25 000 à 50 000

25 000 à 50 000

20 000 à 35 000

25 000 à 30 000

10 000 à 20 000

Distance entre chaque station

Temps d’attente

Vitesse moyenne

Nombre de voyageurs

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

10


Station principale : Clichy-sous-Bois

Nous avons défini la station terminus implantée à Clichy-sous-Bois comme station principale du projet. L’objectif est de montrer comment une station de téléphérique peut faire muter un quartier, le rendre accessible et valorisé. Le site se trouve le long d’une des avenues principales de la ville, l’allée Maurice Audin. Il est composé de barres et de tours de logements, et d’un centre commercial qui est un pôle déjà attractif, mais peu exploité. L’un des problèmes majeurs du site est l’omniprésence des places de stationnements, qui ont une très forte emprise au sol. L’arrivée du tramway à Clichy-Sous-Bois en 2018 est le premier facteur de transformation du quartier. Ainsi, nous proposons de mettre en place un espace public, une esplanade, reliant directement la station de tramway au centre commercial, ce qui permettrait de couvrir partiellement le parking du centre commercial et de multiplier ses usages. La barre adjacente à ce nouvel espace public serait réhabilitée et agrandie : des espaces de bureaux, un auditorium et une crèche viennent s’ajouter aux logements existants. Le centre commercial est agrandi d’un niveau et le hall d’accueil définit une articulation avec l’entrée de la station téléphérique : ses usages se multiplient. Il s’agit donc de réinvestir l’existant et de développer de nouveaux usages, des lieux d’échanges et de rencontres par l’arrivée du téléphérique et d’un flux inédit, Clichy-sousbois étant actuellement une ville très enclavée.

11

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?

1


Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

12


Axonométrie générale : les différentes thématiques

13

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Une barre transformée, un espace public retrouvé

Franchissement du Parking existant et accès à la station

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

14


Une machinerie dessinée et adaptée au site

La station : un plancher et une boîte en verre

Des circulations directes

Une accessibilité retrouvée

15

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Détail axonométrique

Écoulement de l’eau

Coupe générale détaillée de la station téléphérique

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

16


La station : élément transformateur du quartier

17

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Un Hall hybride

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

18


Station Hôpital de Montfermeil 3

Le fonctionnement d’un hôpital relève d’un système complexe. Implanter une station téléphérique dans ce contexte spécifique apporterait un support à l’accessibilité des services liés à la santé. En effet, simplifier l’accès de l’hôpital, qui est aujourd’hui situé dans une petite rue, en utilisant l’altimétrie importante de l’édifice constituerait une plateforme visible et claire pour accéder aux soins, visiter un proche aisément, ou se rendre sur son lieu de travail. La hauteur serait synonyme de lisibilité et permettrait de développer un «panorama interactif» expliquant le chemin à suivre pour rejoindre le département recherché. L’idée est de concevoir un bâtiment hybride dans lequel la station serait articulée avec des programmes de l’hôpital : accueil et orientation des patients, service d’urgences, consultations (médecins généralistes, kinésithérapeutes, pharmacies...)

19

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

20


Station Lac de Vaires

6

En 2024, le Lac de Vaires sera composé d’une importante base nautique en vue des Jeux Olympiques. Ce sera donc un pôle très attractif du Grand Paris. Cependant, celui-ci se positionnera à l’est du Lac, la partie ouest restant quant à elle peu facile d’acces. En effet, ce lieu naturel est uniquement accessible au piéton. L’unique parking existant est à 300m de l’entrée, au bout de l’unique voie ouverte aux voitures. De plus, les transports en commun sont quasi-inexistants aux abords du Lac. Il s’agit ici de le rendre totalement accessible par l’implantation d’une station téléphérique tout en préservant l’aspect naturel du site, en maintenant un faible impact au sol.

21

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?


Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

22


Maquettes

Clichy-sous-Bois

1:1000

Le Lac de Vaires

1:1000

L’hôpital de Montfermeil

23

Et si ça ne tenait qu’à un fil ?

1:1000


Station Clichy-sous-Bois

1:100

Station Clichy-sous-Bois

1:100

Le pylône, une arche habitée

1:100

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

24


DES BARRES : CENTRE DE TECHNOLOGIES

Tlalpan, Ciudad de Mexico Juin 2015 - UNAM, Facultad de arquitectura (Mexico) Enseignant : A. Masa

Tlalpan est un district situé à l’ouest de Mexico, proche d’un des poumons vert de la ville : los bosques de Tlalpan. La parcelle de 70 hectares étudiée est l’un des rares lieux n’ayant pas encore été construit, malgré sa présence assez centrale dans Tlalpan. Le semestre s’est organisé en deux parties : La première consistait à analyser en groupe les caractéristiques de la zone puis d’établir un plan directeur. Une tour de commerce, une tour de logements, un centre technologique et un centre commercial etaient imposés dans le programme. Lors de la seconde partie, chaque étudiant développait un édifice du plan directeur. J’ai donc choisi de me concentrer sur le centre technologique. Ce bâtiment dispose d’une bibliothèque digitale, d’ateliers de recherche, d’ateliers et de classes ouvertes au public, ainsi qu’une boutique de programmes et logiciels informatiques.

25

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA


Bibliothèque digitale

Ateliers software

4 barres

Intégration à la pente du site

Programme et entrées

Espace public

Plan masse

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

26


Plan RDC

Coupe BB’

Façade Nord

27

Des barres : Centre de technologies


Plan R+1

Detail constructif

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

28


Les boîtes noires sont des espaces à la fois dédiés aux ateliers de fabrication de programmes (softwares) et forment des alcoves pour la bibliothèque digitale. Ils ont un caractère plus privé, intime. Le bâtiment de béton contient les espaces de bibliothèques, point de vente des softwares, cafeteria. Cette barre est quant à elle au service du public.

29

Des barres : centre de technologies


On aperçoit ici l’espace public, le porte à faux de la boîte noire permettant un accès direct à l’édifice adjacent, et enfin l’accès en haut à droite aux ateliers de fabrication de software.

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

30


LES TENTACULES

Tacubaya, Ciudad de Mexico Décembre 2014 - UNAM, Facultad de arquitectura (Mexico) Enseignant : E. Moctezuma

Tacubaya est l’une des stations les plus empruntées de Mexico. La présence des nombreux bus, du metrobus et de 3 lignes de Metro fait de ce pôle un véritable «hub» de l’ouest de la capitale mexicaine. Le projet consiste à tenter d’améliorer les différents flux que génère cette station, en redonnant la priorité au piéton dans une ville où la voiture est reine. Le programme comporte donc une grande passerelle piétonne qui connecte les différentes sorties de métro à la place principale et au marché, qui fait l’objet d’une extension. Un édifice de parking est construit et la voierie est repensée pour mieux répartir les flux automobiles. « Les tentacules » incarne donc la volonté de rendre le parcours de l’usager agréable et lisible a Tacubaya. Des flux maitrisés et des espaces publics de qualité, tels sont les grands défis de cette «mégalopole tentaculaire».


Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

32


A’

C C’

B B’

A

Plan masse

Le projet urbain remet le piéton au coeur des attentions. Les passerelles facilitent les déplacements et les jeux de niveaux permettent à l’usager d’avoir une vue globale du quartier. Le parvis central est pensé comme une respiration, un centre de gravité.

33

Les tentacules


Coupe AA’

Coupe BB’

Coupe CC’

Les jeux de niveaux continuent avec la réhabilitation de la halle de marché. L’usager a une vue en hauteur sur toutes les lignes de bus, qui passent sous les espaces commerciaux. Des espaces de bureaux et de parkings complètent le programme.

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

34


LE 33 TOURS - LE LONG DE LA LOIRE Centre ville de Tours Juin 2014 - ENSA Paris Val de Seine Enseignant : M. Halter Partenaire : Valentine Martin

Ce projet s’installe sur les bords de Loire dans la ville de Tours. La place Anatole France est postionnée d’une manière très avantageuse dans la ville. Pourtant, cette place au croisement du fleuve et de la cité, est aujourd’hui délaissée. Une scène de Musiques Actuelles va servir de lien entre le fleuve et la ville, elle cherche à compléter cette place dont la construction n’a jamais été achevée. La salle est au centre, contenue dans un bloc très opaque qui souhaite donner une impression de massivité. Des coursives englobées dans une boîte de verre glissent sur le tour de la salle et la desservent sur plusieurs niveaux.


Plan de situation - Tours

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

36


Plan ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Rez de Chaussée

R+1

Entrée du parterre de la salle, bar, vestiaire, espaces de convivialité sur les coursives. Loges et stockages techniques de la salle.

R+2

Entrée au premier balcon, espaces de convivialité sur les coursives. Deux studios de répétition et zone administrative de la salle.

R+3

Entrée au dernier niveau de balcon, espaces de convivialité sur les coursives. Trois studios d’enregistrement.

37

Les 33 Tours : le long de loire

R+1 Entrée du parterre de la salle. Bar, vestiaire, espace de convivialité et d’attente sur les cousives. Loges et stockage technique de la salle.

R+2 Entrée du premier balcon, espace de convivialité et d’attende sur les coursives. Deux studios de répétition et zone administrative de la salle.

R+3 Entrée du dernier niveau de balcon, espace de convivialité et d’attente sur les coursives. Trois studios d’enregistrement


Concept général ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Traversée libre

Composition

Accès matériel

Desserte de la salle BETON Matricé

facade vitrée

Matérialité

Impression Zone technique

Grande salle FOYER

Petite salle

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

38


Le long de la Loire ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Le long de la Loire Le long de la Loire

ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Des alcoves sont disposées ponctuellement le long des coursives. Elles ont différentes fonctions : espaces de détente, librairies musicales, mini-bar ... La coursive est donc vivante, et offre une vue unique sur la Loire et la ville.

1856 (+7,52)

160 ans

1907 (+5,62)

109 ans

1982 1856 (+3,87) (+7,52)

34 160ans ans

2013 (+2,20) 1907 (+5,62)

3 ans 109 ans

1856 (+7,52) 160ans ans 1982 (+3,87) référence 0 NGF 34 2013 (+2,20)

1907 (+5,62)

Coupe perspective longitudinale

3 ans

109 ans

1982 (+3,87) référence 0 NGF 34 ans 2013 (+2,20)

3 ans

Coupe perspective longitudinale 1/100 référence 0 NGF

Coupe perspective longitudinale 1/100

Coupe perspective longitudinale 1/100

39

Les 33 Tours : le long de loire


Fenêtre sur le fleuve ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Fenêtre sur le fleuve Fenêtre sur le fleuve

ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

ENSA Paris Val de Seine - PFE 2016 - Valentine MARTIN - Atelier De Monchy

Façade sud sur la rue, entrée de la petite salle 1/200

Façade Sud sur la rue : Entrée de la petite salle

Façade Est sur la place, entrée de la SMAC 1/é00

Façade Est sur la place : entrée de la SMAC

Façade sud sur la rue, entrée de la petite salle 1/200

Façade Est sur la place, entrée de la SMAC 1/é00

Façade sud sur la rue, entrée de la petite salle 1/200

Façade Est sur la place, entrée de la SMAC 1/é00

1856 (+7,52)

160 ans

1907 (+5,62)

109 ans

1982 (+3,87)

34 ans

2013 (+2,20)

3 ans

référence 0 NGF 1856 (+7,52) 160 ans 1907 (+5,62)

109 ans

1982 1856 (+3,87) (+7,52)

34 160ans ans

2013 (+2,20) 1907 (+5,62)

3 ans 109 ans

2013 (+2,20)

3 ans

Coupe perspective transversale 1/100 1982 (+3,87) 34 ans référence 0 NGF

Coupe perspective transversale

référence 0 NGF

Coupe perspective transversale 1/100 Coupe perspective transversale 1/100

Façade nord, la bibliothèque et la SMAC 1/200

Façade nord, la bibliothèque et la SMAC 1/200 Façade Nord : La bibliothèque et la SMAC Façade nord, la bibliothèque et la SMAC 1/200

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

40


HABITER À IGNY

Igny - Plateau de Saclay Décembre 2013 - ENSA Paris Val de Seine Enseignant : M. Halter

La commune d’Igny se trouve au sud-ouest de Paris. Sa proximité avec la capitale influence fortement son développement. La ville est située dans un secteur géographique où la pression urbaine est forte, à proximité de grands pôles urbains et d’aires économiques importantes. La ville présente une typologie urbaine fortement dominée par un bâti pavillonnaire (69%). Les secteurs d’habitat alentours à la gare constituent des espaces à faible urbanité. Riches d’un potentiel de mutabilité, ils apparaissent comme des espaces clés pour l’évolution de la commune. Le projet a donc l’ambition de répondre aux besoins d’intensification et de densification du secteur de la gare avec la création de 60 logements, 10 commerces et une maison de quartier. Il montre une volonté d’ouvrir et habiter le coeur d’îlot, tout en gardant son caractère végétalisé. C’est donc un mode d’habitat alternatif qui est proposé. La maison de quartier située au coeur du jardin partagé devient alors un lieu de partage, de production. La toiture végétalisée et accessible à tous avec divers ateliers installés ponctuellement le long du parcours s’inscrit dans cette démarche participative, de la volonté d’imaginer une certaine idée du village.


B’ A

A’ B

Plan de situation

La toiture végétalisée est accessible au public, différents ateliers participatifs sont disposés tout au long du parcours

Le coeur d’îlot est ouvert, sa végétation est gardée. Un potager est planté et la maison de quartier est au centre du jardin.

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

42


Plan type R+1

Plan type R+3 et R+5

Coupe transversale AA’

43

Habiter à Igny


Les potes âgés

Coupe longitudinale

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

44


LE HAMAC À DOS

Partout et nulle part à la fois Décembre 2013 - ENSA Paris Val de Seine Enseignant : N. Gueniau

Le projet d’Arts plastiques intitulé «le ventre de l’architecte» nous invitait à penser notre corps comme un véritable support de travail. Ainsi, il nous a été demandé d’élaborer un objet à l’échelle 1, qui pourrait s’adapter et ainsi être comme une extension du corps. Le Hamac à dos est donc un objet textile, à la fois hamac et sac à dos, symbole de détente et de mobilité. C’est le compagnon idéal du flâneur : - Sur le dos, il permet à son propriétaire d’emmener avec lui toutes ses affaires préférées n’importe où. - Le hamac offre quant à lui des possibilités infinies pour apprivoiser l’espace quand le besoin d’une pause se fait sentir. Entre deux arbres ou deux lampadaires, à la ville ou à la plage, tout endroit est propice à la flânerie et à la détente grâce au Hamac à dos.


La version Hamac

Plier en deux dans la longueur

Replier suivant les repères rouges et noir

Passer les lanières dans les bandes latérales et hop ! Le hamac est devenu sac à dos.

Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

46


47

Le hamac Ă dos


Portfolio 2016 - Javier AHUMADA

48


Merci.

Javier AHUMADA 06.37.61.35.82. ahumada.javier77@gmail.com

Javier AHUMADA Portfolio 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you