Page 1


SELF PRO KRAV ENFANT La délinquance urbaine et la violence gratuite, qui n'épargnent pas les enfants dès leur plus jeune âge, se radicalisent tous les jours un peu plus aux quatre coins de la planète impliquant pour tout système de légitime défense civil ou professionnel, une adaptation et une évolution quasi permanente sous peine de devenir obsolète et de ce fait irréalisable. Force est de constater que l'insécurité, due aux multiples facettes des agressions physiques de la vie moderne, a creusé le lit de nombreux systèmes de self-défense avec plus ou moins de succès sur le plan du réalisme. La problématique en la matière réside dans le fait que les arts martiaux dans leur application de la self-défense ne collent pas à la réalité de la rue où règles et limites n'ont pas leur place. Devant ce constat, apprendre à se défendre est devenu une nécessité, un instinct de préservation inhérent à chacun de nous amoureux de la vie et de nos proches. Si l'origine de ce soudain engouement semble évidente, comment peut-on s'y prendre pour coller à la dure loi de la réalité dont l'actualité nous amène chaque jour son lot d'hor r eurs. Le pr oblème, Photos Edith Levinet


Self Defense c'est que nous voulons tout et tout de suite et que nous cherchons le système qui, sous l'impulsion d'une baguette magique, va nous permettre d'être à même de pouvoir nous sortir de tous les faux pas. Mis à part la fuite, quand cela est possible, le salut de nos enfants n'a de chance que grâce à un réflexe de survie qu'il va falloir conditionner par un entraînement régulier sur les bases d'une méthode réaliste, accessible à toutes et à tous, indépendamment de son gabarit et de sa force, avec des gestes simples et efficaces. Le Capitaine Jacques Levinet, fort de son expérience professionnelle et martiale a donc fondé une méthode adaptée aux enfants pour leur permettre de se sortir d'un mauvais pas. Une discipline, adaptable aussi bien dans le milieu scolaire que dans la rue, autrement dit aussi bien face à des agressions d''entant que d'adulte. Il s'agit d'une initiative novatrice en la matière dont la pédagogie et les résultats ont été saluées par de nombreux médias ainsi que par plusieurs psychologues et spécialistes des enfants. Nous avons voulu en savoir plus sur cette nouvelle discipline anti agression pour les enfants.


Budo International : Que veut dire le sigle SPKE ? Jacques Levinet : S (Self pour Self Défense) P (Pro pour Professionnel), K (krav pour esprit combatif en hébreu) et E (pour Enfants). Ce n'est pas du Kravmaga (dont la finalité est essentiellement militaire et ne correspond pas à notre légitime défense). La confusion nait du terme Krav qui signifie pour le SPKE « Fighting Spirit » car sans esprit combatif il est difficile pour un enfant de s'en sortir. De plus le SPKE respecte la législation pénale française et ne développe aucune agressivité mais de la confiance en soi. La méthode du SPKE vient du SELF PRO KRAV ou SPK, méthode redoutable d'efficacité pour se défendre de façon réaliste dans la rue. Le SPK a été mis au point par l'expert international Jacques Levinet, qui a été reconnu Soke ou fondateur 10e Dan de SPK par les plus grands Maîtres et experts du monde entier. B.I. : En quoi consiste la méthode du SPKE ?

Jacques Levinet : Le SPKE est adapté aux jeunes dans un but d'anti agression et de confiance en soi. On leur donne les moyens de s'enfuir grâce à des techniques à leur niveau et basées sur l'instinct de survie et le réflexe conditionné, le tout ponctué par la prise en charge de la parole et des gestes appropriés en cas d'agression sans oublier l'aspect légal. (Ce que l'on peut faire et ce que l'on ne doit pas faire). Le mimétisme et la répétition facilitent l'apprentissage du SPKE grâce à l'expérience professionnelle du capitaine de Police Jacques Levinet qui donne à la méthode une crédibilité optimale dans le respect de la loi. Le SPKE a été reconnu au plan international par les plus hauts gradés d'arts martiaux et les plus grands experts police. La pédagogie est spécifique pour éveiller la vigilance des enfants et confiance tout en respectant un code déontologique. Un programme ludique de progression technique ponctue le travail des élèves tout au long de l'année car il s'agit également d'une nouvelle discipline sportive. Les clés sont exclues dans la méthode car on apprend aux enfants à se défendre dans la limite de leurs moyens physiques et non à la manière de « Karaté Kid ». De même priorité est donnée à la défense contre les agressions à mains nues,

accessoirement contre bâton et couteau mais jamais contre armes à feu pour rester dans la réalité des possibilités de défense d'un enfant. Le SPKE est efficace et réaliste grâce à des points clés qui sont la prise en compte de l'instinct de survie, le développement du réflexe conditionné de défense, la simplicité d'apprentissage pour ne pas réfléchir lors d'une restitution et une pédagogie opérationnelle grâce au mimétisme d'apprentissage. On n'oublie pas d'enseigner aux enfants la façon de rendre compte de leur geste de défense pour justifier l'obligation qu'ils avaient de se défendre face à une agression injuste. B.I. : Quels sont les principes fondamentaux du SPKE ? Jacques Levinet : Le mot frappe est banni au SPKE au profit du mot riposte pour justifier ce qu'il est interdit de faire. Par exemple sur un étranglement (atteinte à la vie) la riposte génitale est tolérée mais sur une saisie au col ou au poignet la riposte au tibia est suffisante. Ceci pour faire comprendre aux enfants les critères de la loi, notamment en matière de légitime défense.


Self Defense


Le SPKE est ludique - Le SPK s'est ouvert dernièrement, pour la première fois en France, aux enfants avec la création de la méthode du SPKE (Self Pro Krav Enfants) dotée d'une pédagogie spécifique d'apprentissage, aux femmes avec des mises en situation tenant compte de leur particularisme et aux seniors pour leur apprendre les gestes basiques à leur

portée en cas d'agression. Pour atteindre ces objectifs de plaisir, un programme ludique multifacettes a été mis en place, selon la personnalité de ses pratiquants, avec un cursus pédagogique d'évaluations techniques. Ces acquis nivellent le travail et la progression des élèves tout au long de leur pratique afin de renforcer leur motivation et leur intérêt. Ainsi, le caractère de bien-être est développé pour toutes les franges de la population qui trouvent dans la pratique du SPK un facteur d'épanouissement physique et moral indéniable tout en resserrant, pour certains, les liens familiaux puisque la discipline est souvent pratiquée en famille. Le SPKE est sociologique - Sport pour tous et utilité d'une self-défense réglementée, codifiée et reconnue, le SPK s'adresse donc à tous. Une méthode qui s'intègre dans un phénomène de société dont les maîtres mots sont l'efficacité, l'adaptabilité, la spécificité de la

méthodologie, l'interactivité de la méthode civile et professionnelle du SPK, le respect des valeurs de la vie et des valeurs citoyennes, le respect de la loi, l'intégration sociale par la pratique d'un sport relatif aux problèmes de la cité. Pour les jeunes en difficulté ou en proie à des problèmes conjoncturels de confiance en soi et d'affirmation de personnalité, le SPK, par son code déontologique et le respect des valeurs qu'il véhicule, tout en collant aux réalités de l'agression, propose une solution aux problèmes actuels de notre siècle. Sans exclusion aucune, sans parti pris ni de race, ni de religion, ni d'âge, ni de sexe, ni de déficience physique, le SPKE permet à chacun de retrouver le chemin du sport dans sa pleine et honorable acception du terme. B.I. : Quelle est l'éthique du SPKE pour apprendre aux enfants à se défendre ? Jacques Levinet : À l'instar du code moral du bushido qui régissait la


Self Defense conduite des samouraïs, la doctrine du SPKE a comme souci la préservation de la vie et de la dignité humaine face à l'agression injuste et injustifiée. Cette affirmation est le véritable postulat de base du SPKE, véhiculé à travers les formations, partout en France et à l'étranger. Une théorie selon laquelle l'instinct de conservation des hommes du XXIe siècle doit se donner les moyens de sa défense. La règle en la matière n'est pas celle du talion mais celle d'une self-défense adaptée, réaliste pour faire face, dans les limites de la loi et du respect de son prochain, à l'agression. Le SPKE remédie aux déviances violentes de la nature humaine dans ses excès agressifs avec des traitements de choc dans lesquels droits et devoirs de chacun sont respectés Ainsi, grâce à son évolution technique en constante communion avec la conjoncture des faits et gestes de l'homme moderne, grâce à ses références éthiques respectables, le SPKE est devenu une méthode novatrice de confiance en soi et par voie de conséquence de plénitude de vie pour les jeunes de tout âge. B.I. : Quel est la priorité dans la méthode du SPKE ? Jacques Levinet : Au-delà de l'efficacité et


du réalisme de cette méthode redoutable de self défense, ce qui prime c'est la déontologie et le respect. Ce sont des éléments incontournables à mettre en pratique dans tout geste défensif afin de ne pas outrepasser les limites de la loi, notamment en matière de légitime défense. Un exemple pratique du SPKE dans ce domaine est de ne jamais utiliser le terme « frapper son agresseur » mais « riposter à une attaque ». L'hypothèse est toujours de rendre compte à posteriori de ses actes face à l'autorité ou la justice, d'où l'intérêt de posséder le maximum d'arguments en sa faveur. Parler de ripostes lors d'une agression est une présomption de légitime défense, ce qui n'est pas le cas lorsqu'on parle de frappes. Inculquer cette différence de phraséologie dans nos cours et nos formations de SPKE, dès le plus jeune âge, ne peut que tirer la discipline vers une éthique. B.I. : Comment devient-on instructeur de SPKE ? Jacques Levinet : En suivant d'abord un cursus d'instructeur de SELF PRO KRAV puis un stage spécifique SPKE la méthodologie d'agression envers les enfants n'est pas la même qu'envers les adultes. La pédagogie du SPKE est un point fort qu'il convient de bien apprendre car l'instructeur, au-delà de sa moralité irréprochable, a un rôle éducatif indéniable. On n'apprend pas aux enfants de la même façon qu'aux adultes. Apprendre à être citoyen et ceci dès le plus jeune âge est un objectif que le SPKE se fixe continuellement. Telle est la philosophie déclarée de cette discipline du 21e siècle, symbolisée par la recherche de la vérité, la moralité et le respect. Une méthode n'existe que par la voie, au sens philosophique du terme, qu'elle dégage.


Self Defense En conclusion, même si la méthode du SPKE est efficace en cas d'agression, nous ne faisons de nos enfants des « Rambo » ou des « kamikaze ». Nous leur apprenons que la peur est naturelle et que la fuite constitue souvent le meilleur moyen de se défendre. Raison pour laquelle la vérité du discours est importante mais lorsque la négociation ou la fuite sont impossibles, il faut alors compter que

sur soi-même pour se défendre. Nous insistons également auprès des enfants pour les mettre en garde contre tout geste d'agressions à caractère sexuel et leur donnons les moyens radicaux d'y mettre fin afin de ne pas subir à vie des traumatismes. Nous sommes aidés en cela par des psychologues qui assurent un « Feed Back » constant suite au traumatisme de l'agression envers les enfants.

Le SPKE est représenté dans plusieurs régions en France et à l'étranger avec des instructeurs certifiés de l'Académie Jacques LEVINET. Le Fondateur du SPKE - Jacques Levinet www.selfdefenseenfant.com Tél. +33.467.075.044

MAGAZINE SELF DEFENSE - SELF PRO KRAV ENFANT FRANCE  

Méthode du Self Pro Krav (SPK) pour les enfants par le fondateur Jacques Levinet, CN. 10e Dan SPK. www.selfdefenseenfant.com http://www.maga...