Page 1

N°11 Août ACADEMIE AJL

SELF DEFENSE USA

Docteur Bernard MICHEL KARATE KCM

L' ART DE LA REUSSITE

LES GRADES

SPK LORRAINE

POLICE CANADA

STAGES ESPAGNE

www.academielevinet.com


Sommaire MAG AJL N°11 - Août 2016 • Page 4 - Perle del Guerriero • Page 6- Mag Tactical - Académie Jacques LEVINET • Page 10- Réflexions sur la self défense américaine • Page 14- Montpellier haut-lieu du Karaté Français • Page 18- Centre National de Formation des Jardins de Sophia • Page 20- Fiche technique du mois Self Pro Krav • Page 22- Faut-il passer des passages de grades ou pas ? • Page 26 - Fiche technique du mois Ecole Harageï • Page 32 - Self Pro Krav Lorraine • Page 36 - Fiches techniques Ecole de Police du Québec • Page 42 - Stages Self Pro Krav en Espagne

Déjà plus de 14.000 lecteurs

Le Rédacteur en Chef Aonnement gratuit

2

Capitaine Jacques Levinet


Les numéros précédents

Édition papier sur demande

Numéros Hors Série

3


4


REFLEXIONS SUR LA SELF DEFENSE USA

Après plusieurs pays d’Europe et de pays anglo-saxons dont l’Australie et le Canada, le capitaine Jacques Levinet, nommé Grand Maître d’Arts Martiaux 2007 à Londres et pionnier des arts martiaux en 2008 à New York, pour l’innovation de ces nouvelles méthodes de self défense, est allé, en éternel globe-trotter de la self défense, faire connaître son savoir faire et installer sa première école sur la côte ouest des USA, après avoir déjà été invité par l’Académie de Police de New York il y a quelques années.

C’est auprès d’instructeurs de Los Angeles et de San Diego que l’expert français est allé initier des stages de

Self Pro Krav (SPK) et de Canne Défense (CDJL), disciplines qu’il a fondées et qui sont à présents reconnues sur le plan international par de nombreux experts d’arts martiaux et de police, toutes disciplines confondues.

Nomination Fondateur de l’année 2006 à New York

Hall of Fame New York avec Vincent Lyn, Maurice Elmalem et Don Wilson


PAR LE CAPITAINE JACQUES LEVINET

Stage à Los Angeles

MAG AJL : Après plusieurs séjours aux USA quel regard portes-tu sur l’approche américaine de la self défense ? Jacques Levinet :

MAG AJL. : Cela veut il dire qu’ils ont moins de respect par protectionnisme ? JL. :

MAG AJL. : Quelle expérience retires tu de ton parcours américain ? JL :


REFLEXIONS SUR LA SELF DEFENSE USA MAG AJL. : Quel a été leur point de vue sur tes méthodes du SPK, du ROS et de la Canne Défense ? JL : J’ai eu la chance de pouvoir démontrer mon savoir faire auprès d’experts du monde des arts martiaux et d’éminents formateurs police. Des frères Machado à Jim Wagner et de Francisco Mansur, 9e dan Ju jitsu Brésilien en passant par le Grand Maître John Pellegrini, 9e dan de combat Hapkido et certains acteurs d’arts martiaux, comme Don Wilson, Vincent Lyn et Cynthia Rothrock, Ils se sont montrés plus qu’intéressés, aussi je vous livre quelques unes de ces réflexions d’experts qui ont vu mes méthodes » .

Grand Maître Maurice ELMALEM (7 fois champion du monde aux USA, 10e dan de Tae Kwon Do et recordman du monde au livre du Guinness) :

Officier de Police Jesus MARTINEZ Chef Instructeur Tactical Training Unit New York «Le Capitaine Levinet est un artiste martial acharné qui nous montre à travers son travail que nous devons rester vigilants face aux dangers qui nous attendent».

Cynthia ROTHROCK (Actrice américaine d’arts martiaux et championne de Kung Fu) :

Sifu Vincent Lyn (Acteur américain de cinéma d’arts martiaux) :


PAR LE CAPITAINE JACQUES LEVINET

NATIONAL TRAINING CENTER LOS ANGELES

FBI LOS ANGELES

NEW YORK POLICE ACADEMY

MAG AJL. : Que retires tu de ces témoignages de satisfecit ? Capitaine Jacques Levinet :

Enfin

Photos Edith Levinet


Le 29 octobre 1977, le Karaté Club Montpelliérain (KCM) a été choisi pour être l’organisateur de la rencontre internationale de karaté entre la France et l’Italie. Outre l’événement sportif hors du commun, dont nous avons relaté le déroulement de la compétition dans le MAG AJL du mois dernier.

Nous nous attacherons plus particulièrement dans ce numéro, sur l’organisation hors pair de ce spectacle international conduite de main de Maître par le Docteur Bernard MICHEL et son équipe du Karaté Club Montpellérain (KCM)


Au programme en effet réception sur la piste de l’aéroport, avec fanfare et majorettes, de l’équipe de France.

Visite et défilé dans le centre-ville de l’équipe internationale suivie par une foule immense et guidée par le service d’ordre de la police nationale. Du jamais vu dans une ville française jusqu’à présent avec circulation déroutée pour permettre au plus grand nombre de suivre cette parade.

teur et président de la ligue Languedoc Roussillon en 1977, n’avait pas mégoté sur cette organisation qui restera dans les annales nationales comme l’une des plus belles manifestations réalisée de main de Maître. MAG AJL s’est déplacé à la clinique des Jardins de Sophia à Castelnau le lez, aux portes de Montpellier, afin de rencontrer son directeur le Docteur Bernard MICHEL et évoquer avec lui l’engouement extraordinaire, durant ces années 1976-1977, pour les arts martiaux en général, particulièrement pour le Karaté.

Réception à l’hôtel de ville et remise de cadeaux par Nous sommes donc allés interviewer ce grand nom le Maire. S’en est suivi, région et coutumes obligent, une ferrade organisée pour l’occasion par les fameuses manades locales permettant à nos karatékas de parfaire leur sens du combat et de l’esquive face aux vachettes languedociennes.

Le comité d’organisation du Karaté Club Montpelliérain avec à sa tête le Docteur Bernard MICHEL fonda-

du karaté à qui nous devons beaucoup tant sur le plan régional (plusieurs fois champions de ligue et président), sur le plan national (Médecin de l’équipe de France de Karaté) et international (membre de l’équipe de France combat de karaté).


nement à son tempérament et ses possibilités phyMAG AJL : Où placiez-vous les arts martiaux dans la

siques. La meilleure preuve en est que les enfants, à

région à cette époque ?

partir de 6 ans, et les adultes jusqu’à un âge avancé, pratiquent ces techniques avec un bonheur et enthou-

Bernard MICHEL : « Au tout premier plan dans le

siasme égaux. Les français, plusieurs champions du

Languedoc-Roussillon, où deux arts martiaux se par-

Monde karaté par équipe et en individuel, ont montré

tageaient la vedette, le Judo, premier implanté, et le

qu’ils possédaient les qualités requises à un très haut

Karaté qui, pratiqué par quelques initiés, vingt ans au-

niveau. Ces sports de combat, d’origine orientale,

paravant, se développait sur le mode explosif. Grace

sont peut-être venus combler le vide laissé par l’oubli

au Karaté Club Montpelliérain, détenteur depuis sa

de la tradition des salles d’armes françaises où l’on

création, de tous les titres du Languedoc-Roussillon

pratiquait le chausson à canne, le bâton et la contre-

et plusieurs fois champion de France. Montpellier,

pointe »

avec Paris et Lyon, pouvait être considéré comme un des « hauts lieux » du karaté français. A un de-

MAG AJL : Qu’apportent les arts martiaux sur le plan

gré moindre, des disciplines apparentées, d’origine

moral et psychique ?

asiatique mais non japonaises, telles que le Tae Kwon

Bernard MICHEL : « La pratique régulière et contrôlée

Do coréen, le Vietvodao vietnamien, le Thaï Boxiing

des arts martiaux, exutoire excellent à notre longévi-

thaïlandais ou le Kung Fu chinois, de développaient à

té, apporte la maitrise de soi et l’équilibre psychique

l’ombre du karaté.

mais aussi par ailleurs, la chaleureuse amitié des

L’évènement sportif, chez nous, alors que les fédéra-

clubs sportifs »

tions de karaté et de judo séparaient leurs destinées, l’union des experts du Karaté Club Montpelliérain et

Un grand merci à ce légendaire combattant et ce

des judokas du sensei Raphael CUBERA, alors 4ème

grand monsieur du domaine médical qui nous a re-

Dan, au sein d’un exceptionnel complexe d’arts mar-

çus en toute simplicité au sein de son établissement

tiaux dénommé OCCIKIAI. Ce club a compté pas moins

considéré comme le centre pilote national de la prise

de 30 ceintures noires, experts en Judo, Karaté, Sam-

en charge des maladies neuro dégénératives

bo, Kung Fu, Ju Jutsu, Thai Boxing, Nunchaku, etc… » Le Docteur Bernard MICHEL n’a pas perdu le contact MAG AJL : Quelles sont, d’après vous, les aptitudes

pour autant avec les arts martiaux qui continuent à

physiques et techniques indispensables pour prati-

être pratiqués, au sein d’une salle magnifique amé-

quer, encore de nos jours, les arts martiaux ?

nagée dans sa clinique, le tout grâce à un partena-

Bernard MICHEL : « L’intérêt des arts martiaux japo-

riat avec son équipier du KCM de toujours le Maître

nais est de permettre à chacun d’adapter son entrai-

Jacques Levinet.


UNIQUE CENTRE DE FORMATION EN FRANCE FORMATION INSTRUCTEUR SPECIALISE DE CANNE DEFENSE THERAPEUTIQUE

TROPHEE COUP DE COEUR 2015 HOSPITALISATION PRIVEE


CANNE DEFENSE THERAPEUTIQUE MAISONS DE RETRAITE CLINIQUES SPECIALISEES - EPADH

INITIATIVE SALUEE DANS LES PLUS GRANDS MEDIAS NATIONAUX


FAUT IL PASSER LES GRADES OU PAS

I L

Alors à quoi sert le passage de grade ?

L

Et la ceinture dans tout cela ?

J

L


PAR PASCAL TABAGLIO - CN 3e Dan

DTR AJL OCCITANIE

Comment se préparer eux passages de grades ?

A


FAUT IL PASSER LES GRADES OU PAS

Q


PAR PASCAL TABAGLIO - CN 3e Dan

DTR AJL OCCITANIE

En, guise de conclusion

I

N


26


27


TECHNIQUE ECOLE HARAGEI - MAITRE FRANCIS DE HEBLES


RENCONTRE MORTELLE ENTRE 2 SAMOURAIS


TECHNIQUE ECOLE HARAGEI - MAITRE FRANCIS DE HEBLES


RENCONTRE MORTELLE ENTRE 2 SAMOURAIS


Partenaire AJL


SELF PRO KRAV LORRAINE


Dominique QUENNEC PARCOURS DE CET INSTRUCTEUR


SELF PRO KRAV LORRAINE

Maitre Jacques LEVINET

36


Dominique QUENNEC

55 adhérents

Richardmenil

Pont St Vincent

Pont à Mousson

- La fête du sport de PONT A MOUSSON - La fête des associations de RICHARDMENIL - Chaque début de mois de septembre à DECATHLON

- Augmenter le nombre d’adhérents - Former des instructeurs afin de développer des clubs Un grand merci à toi Jacques et à tout ton staff technique qui donne vraiment envie de continuer à pratiquer et à développer tes différentes méthodes.

37

Photos Edith Levinet


FICHE TECHNIQUE REAL OPERATIONAL SYSTEM

38


MENOTTAGE A LA CANADIENNE

39


FICHE TECHNIQUE REAL OPERATIONAL SYSTEM


MENOTTAGE A LA CANADIENNE


FICHE TECHNIQUE REAL OPERATIONAL SYSTEM

Fiches réalisées par l’instructeur POULAIN ENPQ QUEBEC


ECOLE DE POLICE DU QUEBEC

Photos Edith Levinet


44


46


47


MAGAZINE ARTS MARTIAUX AOUT 2016  

Magazine d'Arts Martiaux, de Self Défense, de Combat et de Police Training de l'Académie Internationale Jacques Levinet - Numéro 11 - Août 2...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you