Page 1

N°17 Février 2017 2016

S. OLIVA

SDC LUX

OIS USA

HARAGEI

B. MICHEL

SPK 54 SPK ITALIE

www.magazineselfdefense.com


SOMMAIRE MAG AJL AVRIL 2017 Ckquez pour vous abonner gratuitement A ce jour - 24.000 lecteurs et 277.000 vues

* Page 4 - Charles JOUSSOT, fondateur de la FISFO

* Page 12 - Maitre Francis DE HEBLES, fiches techniques Haragei Ryu

* Page 16 - L'art du combat de rue par Sifu Salvatore OLIVA

. Page 22 - Aaron ELBAZE, founder of the Emeth Kravmaga USA

. Page 28 - Projet du Centre Européen Alzheimer du Docteur Michel

. Page 34 - Self Défense Club Police Grand Ducale au Luxembourg

. Page 38 - Self Pro Krav région Grand Est avec Dominique QUENNEC

. Page 42 - Self Pro Krav Evoluzione Italie

Pages 47 et 48 - Zoom sur Frank WEBER et Pascal TABAGLIO

. Pages 48 - Fiches techniques de judo par Pierre GATEAU

. Pages 50 - The Martial Arts Woman - Andrea HARKINS Siret - 423.512.614.000.18 --- Code APE/NAF 926 CG Préfecture N° 034.301.30.33 --- www.magazineselfdefense.com Rédacteur en Chef - Capitaine Jacques Levinet Photographe du magazine - Édith Levinet Comité de rédaction - Instructeurs AJL


Numéros précédents

Numéros Hors série


LE PENCHAK SILAT PAR LE DISCIPLE DE MAITRE TURPIJN

Histoire d’une rencontre En 1978, Charles JOUSSOT découvre Maître Hardjono TURPIJN au tra vers d’un article paru dans le magazine Karaté qui retient toute son attention. A l’époque, Charles JOUSSOT avait pratiqué quelques temps la Savate avec le père de Jean LAFOND, la Boxe Anglaise et un peu le Karaté. Et ce fut la rupture de toute pratique sportive jusqu’au mo ment précis où Charles JOUSSOT prend contact avec le Maître Indonésien Hardjono TURPIJN. C’est cette même année que la rencontre se fait, Charles JOUS SOT a 33 ans et Maître Hardjono TURPIJN lui démontre l’ef ficacité du Penchak-Silat. Aussitôt, Charles JOUSSOT commence son apprentissage et brûle les étapes. En 1984, il ouvre son premier club rue de Dunkerque. En 1987, il ferme ce club devenu trop petit pour ouvrir un club plus grand situé rue de l’Ourq à Paris 19 ème, qu’il fermera en octobre 1998 pour partir aux USA afin de continuer l’œuvre de son Maître Hardjono TURPIJN, Master of Penchak-Silat style Setia Hati Terate,

A

près avoir pratiqué dès l’âge de 15 Ans la Boxe Anglaise, la Savate avec Monsieur Robert LAFFONT et le karaté sur une courte période à 21 Ans j’ai tout arrêté pour me consacrer à la musculation. A 25 Ans je commence à mettre un pied dans la sécurité et à 32 Ans je découvre dans le magazine Karaté un article présentant le Penchak-Silat, c’est en 1978, c’est Maître TURPIJN qui y est représenté, ce qui est écrit dans cet article m’accroche tout de suite, aussitôt j’appelle le numéro de téléphone donné et prend rendez-vous.

A

mon arrivée je suis assez surpris par la présence de l’homme, son regard, ses mains, cette voie qui impose le respect, ce qu’il me montre me convint immédiatement, à l’époque je travaille au journal HARA-KIRI en qualité de régisseur de presse aux côtés du Professeur CHORON et de son équipe de journalistes et de dessinateurs, je brûle la vie par les deux bouts puisque le soir je travaille en sécurité sans oublier que j’assurai aussi la sécurité du journal.

J

’adhère immédiatement à ces techniques, je sens que c’est ce qu’il me faut, pouvoir gérer et régler des situations délicates en un temps record, pas d ‘interdits, pas de perte de temps en discussion débile mais plutôt s’imposer et se faire respecter.


CHARLES JOUSSOT - FONDATEUR DE LA FISFO

A

cette première visite j’étais sur le point de partir en vacances au Kenya, j’avais déjà mon billet dans ma poche, à mon retour 15 Jours plus tard je commence aussitôt mon apprentissage dans cette discipline pour ne plus la quitter, aujourd’hui 37 Ans plus tard j’y suis toujours et n’ai pas l’intention de m’arrêter, j’ai encore des projets pour aller plus loin, former des gens qui pourrons transmettre dans le même état d’esprit avec respect, honnêteté ce que j’appellerai la lignée de Maître TURPIJN, je lui doit ce que je suis devenu aujourd’hui et c’est ma responsabilité comme celle de ceux qui sont ses DISCIPLES DIRECTS qui malheureusement sont peu nombreux, à ce sujet je précise que parmi tous les élèves que j’ai eu, que j’ai formé qui aujourd’hui enseignent leur méthode n’ont fait que le côtoyer sur des stages, c’est moi qui était son disciple direct et je me dois de continuer d’enseigner son Art comme il l’espérait afin que son nom reste, qu’il ne devienne pas un vague souvenir, pour moi Maître TURPIJN restera dans mon cœur et dans mon esprit , la seule chose que je regrette est de ne pas l’avoir rencontré 10 Ans plutôt.

D

u jour où j’ai mordu dedans j’ai su que je ne pourrai m’arrêter, c’était comme une seconde vie, le PENCHAK-SILAT m’a révélé ma véritable nature, tout ce qui était enfoui au fond de moi est ressorti, il m’a donné une totale confiance, moi qui étais déjà vicieux sur le terrain, il m’a apporté la technique, le coup d’œil, sa subtilité, je pensais Penchak, je mangeais Penchak, je dormais et rêvais Penchak.

L

e PENCHAK-SILAT m’a ouvert l’esprit, m’a permis de côtoyer énormément de Gens, il m’a ouvert de nombreuses portes dont entre autres celles de services officiels des plus prestigieux ainsi que certaines Académies de Police et d’autres services à l’étranger dont je ne suis pas autorisé à divulguer.


LE PENCHAK SILAT PAR LE DISCIPLE DE MAITRE TURPIJN

A

près six années d’un dur apprentissage, de voyages en Hollande pour m’entraîner avec Maître TURPIJN j’ouvre mon premier club rue de Dunkerque dans un local que le Professeur CHORON avait mis à ma dispo sition que je garde pendant 3 Ans, ce local est vite devenu trop petit, il fallait absolument trouver autre chose, ce Penchak me donnait un tel courage que rien ne pouvait me stopper, finalement en juillet 1987 je signe un bail rue de L’ourcq au 65 sur 300 mètres carré, j’y ins talle en sous-sol une salle de musculation avec UV, Sauna et bar et au Rez de Chaussée la salle d’entraînement pour le Penchak, je faisais honneur à Maître TURPIJN pour mieux le recevoir et y organiser des stages afin de mieux développer sa discipline et pour ce faire je planifie 3 Cours par jour dont 1 de 15 H à 17 réservé aux Agents de Sécurité ensuite de 18 H à 20 H pour les débutants et de 20 H à 22 H pour les autres, de 1987 à 1998 ou j’ai fermé le club pour partir aux USA j’ai eu 80 % des portiers de boîte de nuit de la place Paris, le PENCHAK SILAT était en plein essor à cette époque j’ai eu pour un seul club, une seule discipline et un seul Professeur plus de 4000 licenciés.

D

ébut 1999 je pars pour LOS ANGELES, j’y ai déjà des contacts dont Dan INNOSANTO qui après m’avoir envoyé un de ses instructeurs pour se perfectionner et m’ayant fait la pro messe de m’ouvrir une section chez lui si je désirais venir m’installer aux USA, je vais donc le voir en toute sympathie et lorsque je lui montre mon CV avec mes attestations de Police et mes reportages il me dit qu’il ne peut rien faire pour moi, il me propose donc de faire des flyers qu’il pourra me faire faire des stages chez ses instructeurs à travers les USA, chose que je fais bien entendu et c’est là que les choses ont mal tourné puisqu’il n’a jamais distribué mes flyers en me disant qu’il n’avait aucun pouvoir de décision car c’est sa femme qui dirigeait tout, à ce moment-là une rentre dans une colère très grave devant témoins et heureusement je pense à mon visa de travail que je venais d’obtenir pour 3 Ans.


CHARLES JOUSSOT - FONDATEUR DE LA FISFO

D

e là je me présente chez Darren LEVINE par une relation, j’y suis très bien reçu et suis invité à faire un cours, là aussi l’affaire tourne mal quand ils me font revenir plusieurs fois et une fois de plus je montre les dents en leur faisant comprendre qu’il n’était pas bon de jouer avec mes nerfs ( toujours devant témoin ) à ce moment-là un de ses instructeurs ( qui faisait partie de SWATS me propose un créneau pour 30 minutes et rebelote je monte d’un cran et finalement je reste sur le tapis 2H, une fois de plus sans suite car j’ai mis mal à l’aise l’instructeur de KRAV sur les techniques de défense contre armes à feu, entre temps j’avais été reçu par le responsable de la formation du FBI qui me dévoile la vérité et qui n’est pas du tout celle que l’on nous sert, j’ai également été reçu par STEVEN SEGAL chez lui comme vous avez pu le lire dans le magazine Karaté j’ai effectué des reportages dont Benny URQUIDEZ, Bob WALL, La fille de Bruce LEE, Richard NORTON, Michelle KRASNOO, Ed PARKER Jr, BONG Soo Han, Don WILSON Gene LEBELL le Roi du Grappling et bien d’autres comme Rénato MAGNO qui m’avait laissé les clés de son dojo pour m’y entraîner.

A

la finale il en ressort que je leur ai fait peur car ayant un ami à L A qui lui à un ami qui tient une très grosse salle de sport lui avait demandé s’il pouvait me donner un créneau pour faire mes cours, il lui a répondu : ton ami personne ne prendra le risque de lui ouvrir une section car le jour où il ouvrira sa propre salle il partira avec notre clientèle ( je ne me suis pas fait virer comme un mal propre comme certains aiment à le dire ) d’ailleurs à ce sujet j’ai une nouvelle proposition pour LA et MIAMI.

Toute ces démarches que j’ai pu accomplir, tous ces gens que j’ai et continue toujours de rencontrer, c’est grâce au PENCHAK-SILAT et ce que Maître TURPIJN m’a enseigné.


LE PENCHAK SILAT PAR LE DISCIPLE DE MAITRE TURPIJN 2001 je suis de retour en France, heureusement d’ailleurs car il a fallu tout reprendre à zéro, remonter les sections, retrousser les manches, c’est un nouveau tournant pour le PENCHAK-SILAT, en même temps c’est les débuts de FISFO organisme de formation professionnelle aux métiers de la Sécurité et Sûreté, ma réputation déjà bien affirmée affinée par la pratique de Penchak, ma carte de visite étant appréciable à fait le reste, je décroche la formation des Agents de Sûreté embarqués sur les vols avec mon ami Jean GILLET pour la Compagnie AIR FRANCE, ensuite je signe une convention avec des Hôpitaux de l’Ile de la réunion pour le personnel en Psychiatrie et Urgence que j’assure pendant dix Ans, un autre Hôpital celui de Clermont de l’Oise signe également une convention, une autre est signée avec le GPIS-GIE. ’ailleurs voici quelques références à notre palmarès, l’Académie de Police d’ANKARA, N Y, L A, Police et Prison de l’Ile Maurice, GSIGN SATORY, GSPR SATORY ( les Hommes du Président sous le mandat de Monsieur Jacques CHIRAC pendant 4 ans

D

l’Armée de Terre à DJIBOUTI, la BREC de Versailles, la BAC N de Paris avec qui j’ai tourné, le RAID qui ont été les premiers à faire appel à mes services, un autre groupe au Maroc dont je ne suis pas autorisé à divulguer et actuellement un groupe de contrôleurs d’une compagnie Française de transports en communs et j’allais oublier l’EPIGN et la LEGION du Fort de Nogent dont j’avais confié la tâche à Maurice ROSIER qui est toujours à mes côtés depuis plus de 20 Ans.

T I

rès sincèrement si je n’avais pas rencontré Maître TURPIJN qui a su me montrer plusieurs facettes du sa Discipline, je ne crois pas que j’aurais eu toutes ses ouvertures. l est vrai que je pousse des coups de gueules, il est vrai que j’ai un sale caractère, mais ce n’est jamais sans raisons, c’est toujours justifié et je continuerai pour que le PENCHAK-SILAT de Maître TURPIJN soit enseigné dans son esprit, le respect n’est pas un tube de pommade que l’on passe pour assouvir ses désirs du moment.


CHARLES JOUSSOT - FONDATEUR DE LA FISFO

E

n conclusion, si vous pratiquez le PENCHAK-SILAT vous aurez la bonne attitude, vous pourrez juger et jauger un adversaire d’un seul coup d’oeil, vous pourrez gérer une situation sans difficulté, vous aurez l’assurance, vous saurez vous faire respecter, vous prendrez conscience que dehors ce n’est pas aussi facile que sur un tapis, vous tiendrez compte et vous respecterez la législation en vigueur, vous respecterez votre Professeur comme vos camarades d’entraînement, vos adversaires, si vous ne respectez pas ces bases, alors c’est peine perdue.

Le PENCHAK-SILAT n’est pas fait pour parader ni pour pour frimer, vous n’êtes ni au-dessus des lois ni au-dessus de personne, vous êtes-vous même rien de plus, peu importe votre niveau, peu importe votre diplôme, sachez qu’un jour vous aurez la confrontation, c’est le passage obligé, le tapis c’est l’apprentissage et l’amusement, la vie c’est la rue, ne dites pas ce que vous n’êtes il n’y a aucune honte à être ce que nous sommes et ceci est valable pour toutes disciplines confondues. Le PENCHAK-SILAT vous donne la faculté de vous adapter à n’importe quelle situation. Longue vie au PENCHAK-SILAT, longue vie aux gens respectueux et honnêtes et que le nom de Maître TURPIJN reste dans les mémoires.


HARAGEI RYU - Francis DE HEBLES


FICHES TECHNIQUES DE KENJUTSU - MOUVEMENT ÉDUCATIF


HARAGEI RYU - Francis DE HEBLES


FICHES TECHNIQUES DE KENJUTSU - MOUVEMENT ÉDUCATIF

L'École HARAGEI (L’Art du Centre) 400 ans de mémoire Montpellier - France


l' Art du combat de rue Ils sont venus d’Espagne et de toute la France, simples civils mais aussi policiers et professionnels de la sécurité pour ce stage international exceptionnel à Colombiers de Street Safe dispensé par un maître en la matière, Salvatore Oliva. Il a répondu à l’invitation de Ludovic Trapet, représentant d’un des deux seuls clubs en France.

À qui s’adresse ce street safe qui utilise pieds, poings, corps à corps et neutralisation au sol ? "Je forme dans le monde entier des civils, mais aussi des policiers et des agents de forces spéciales comme le FBI, la CIA, la Navy, explique Salvatore Oliva.

L

’objectif étant de répondre de manière la plus efficace possible à une société de plus en plus violente, car les gens se lèvent le matin avec la peur et l’agressivité en eux, qui génèrent davantage de frictions et donc de situations explosives" où le couteau et l’arme à feu sortent trop rapidement pour une simple altercation entre automobilistes, comme l’ont démontré de récents faits divers.


sifu salvatore oliva " "Ce système permet de gagner en assurance donc de contrôler et de canaliser ses émotions, de vivre plus sereinement parce qu’on sait comment réagir". Face à une arme, Salvatore Oliva prône la discussion... Mais juste pour distraire et surprendre l’adversaire avant de le neutraliser en le frappant à multiples reprises. Malgré leur infériorité physique, les filles peuvent exceller dans cette discipline qui ne masque pas son côté violent. "Là où un homme a tendance à poursuivre un combat, nous écourtons la confrontation en tapant là où ça fait mal tout de suite sans laisser de chance à la riposte", explique Lætitia, célibataire de 30 ans, élève de Ludovic. C'est le côté sportif et la maîtrise de soi de la discipline qui la attirée. "Je n’ai jamais vécu, ou ressenti d’insécurité même en ayant grandi dans les quartiers Nord de Marseille".


l' Art du combat de rue La naissance de la O.P.F.-System

A

près plus de 28 ans d'expériences dans le domaine des arts martiaux, dont 17 sous la tutelle de Sifu Paul Vunak. Sifu Salvatore OLIVA a créé sa propre Organisation, avec un système fonctionnel, efectif et réaliste, appelée “la O.P.F.-System”. Le siège de cette Organisation se trouve à Zürich, en Suisse.

A

ujourd’hui, l’ O.P.F.-System est reconnue sur le plan européen et international. De fait, sous la Présidence de Sifu Salvatore OLIVA, son système s’applique déjà en Suisse, France, Italie, Espagne et Macédoine.

Qu'est-ce que la O.P.F.-System ? L’ O.P.F.-System se base sur les principes enseignés aux militaires, mais elle est également adaptée à l’enseignement des personnes civiles, avec un concept moderne, permettant ainsi une autodéfense efficace et réelle.

S

on programme ainsi que sa méthode d'enseignement se focalisent sur un combat total, qui nous prépare à vaincre un véritable adversaire, nous permettant, dès lors, d'accéder en très peu de temps à un haut niveau de self-défense.

C

e système est constamment actualisé, il ne s'agit donc pas d'un autre art martial basé sur des traditions, mais d'un système moderne et hautement praticable, basé sur des réflexes naturels.

L’O.P.F.-System se base sur les concepts du Jeet Kune Do (JKD) et des arts martiaux philippins (Kali et Kino Mutai) ainsi que de la méthode du Brazilian Jiu Jitsu.

I

l couvre également les quatre distances, auxquelles nous pourrions être confrontés lors d'un combat, se basant sur des coups précis et sûrs, ainsi que sur des mouvements logiques et structurés, tout en étant effectués d'une manière rapide et avec une vitesse maximale, ainsi qu'avec des techniques fluides et surtout, des mouvements effectués avec pleine puissance.


sifu salvatore oliva


OPERATIONAL ISRAELI SYSTEM O.I.S

A OIS Emeth Krav Maga, method originaly reserved for security services, has been also developed and adapted by Aaron Elbaze for the civilians. Indeed, it must be noted that since several years, civilians are the first victims of violence

aron Elbaze is the founder and chief intructor of the official system OIS (Operative Israeli System Emeth Kravmaga). He teaches the OIS since many years in different countries all over the world for special units training.

and terrorism. Aaron Elbaze works also in the selling of specific products for security services at the highest level. He is also the creator and trainer of the biggest European counter terrorism traininig center. It is in this purpose that he goes in different world areas to train and helt the official government services in order to fight against the drug dealers, the high criminality and the terrorism.

A

aron ELBAZE works also in the selling of specific products for security services at the highest level. He is also the creator and trainer of the biggest European counter terrorism traininig center. It is in this purpose that he goes in di CRfferent world areas to train and helt the official government services in order to fight against the drug dealers, the high criminality and the terrorism.

T

he perative Israeli System Emeth Krav Maga comes directly from the original Krav Maga created by Imi LICHTENFELT, whose the philosophy was to give to the fighters the necessary basic tools to fight the opponent, a philosophy dictated by the place and the necessity of defending itself quickly and without any without non-essentials. All these situations called new methods of self-defense and survival. L'OIS Emeth Krav Maga is internationaly considered as the most specialized system of survival face to the terrorism and anti-terrorism. This system of self-defense has been tested by people obliged to survice and continues to be used by the best swat police and military units.

T

he method is complete and gives a whole working knowledges, in particular thanks to the unequalled experience of the Israeli units of safety and counter-terrorism. This comolete system of survival covers all the aspects of the personal security and teaches all sorts of fighting, with or without weapons.


AARON ELBAZE Founder of the official OIS Emeth Kravmaga KRAV MAGA EMETH « The power of a unique system» A goal : The excellence! None system has been so developed and tested with this high level of requirement. L’O.I.S. EMETH KRAV MAGA est le système dans le monde le plus spécialisé dans la survie face au terrorisme et la lutte anti-terroriste. L’O.I.S. EMETH KRAV MAGA has been experimented in the suffering by people who had to depend on it to survive and continue to be used by the military and police elite. The method OIS is complete and supplies a depth of working knowledges, thanks to the unequalled experience of the Israeli units of security and anti-terrorism.

T I

his complete survival system covers also all the aspects of the personal safety and teaches all sorts of fight, with and without weapons.

n our system, no exercises: there are principles of fight. These ones are based on a quantity of techniques, derived of KM and the best systems of Israeli survival. These techniques are ceaselessly applied in any sorts of situation which approach as close as possible to the reality. OIS is constantly evolving thanks to the mental and physical skills of people who practice it on duty in Israel and worldwide

W W

e emphasizes the development of the natural and instinctive reactions in the situations of surprise, to finalize the defenses the most easily applicable in the reality. e insist on the « Operational » character of the techniques and the training, which include all the physical, psychological, tactical skills in specific environment with the operational work of those who train. Its efficiency is unique and redoubtable “Everything is authorized when you fight for your own life or so that others live!”


OPERATIONAL ISRAELI SYSTEM O.I.S The OIS allows to acquire diverse important notions, specific to our system of survival: *** Defuse the aggression, anticipate and avoid the confrontation *** Plan the violent behavior. *** Develop the precision, the evaluation and the determination in the judgment. *** Control and manage the massive hysteria (stress) *** Integrate the psychology of survival and the mentality of fighter. *** Train for the aggreviveness and the determination. *** Fight in the darkness, in the limited spaces or against multiple opponents. *** Manipulations of weapons, antiterrorist fight, hostage taking, close protection, instinctive shooting ‌ *** OIS, Operational Krav Maga In this aim, Aaron Elbaze developed this method named : "Operative Israeli System Emeth Krav Maga"


AARON ELBAZE Fondateur du systeme officiel Emeth Kravmaga THE ORTHO ÉMOTION METHOD

T

his is an israelian method for reeducation developed by Doctor Rachel Hazan in Jerusalem, specialist of the post-traumatic cases for the victims of attack and big emotional shock due to the violence or the scars of the life. This method has been integrated in the OIS Emeth Krav Maga by Aaron Elbaze.

"Maybe we are not the best but we got unfortunetly an unequalled level of experience"


OPERATIONAL ISRAELI SYSTEM O.I.S *** O.I.S. EMETH KRAV MAGA for women ***

A

lthough the OIS concern every type of public and is learned generally in mix classes, we propose special training 100% women and girls. Because they are confronted more than ever alone with the physical, verbal, psychological or sexual violence. We have created for them a unique and innovate course taking into account, not only their needs and their real capacities, but also shier wounds.

The Ortho ĂŠmotion course gives a more important dimension for the women

course OIS.

A A

dapted to every woman, whatever their age and their physical condition, this training allows to acquire quickly tools and techniques to face the violent situations. ll the women are not fighters but all must be able of defending themselves against an aggression.

T

he woman of nowadays is independent and she knows that she is a real and potential target; in front of the rise of the violence, she can only matter on herself.

*** O.I.S. EMETH KRAV MAGA for Kids ***

T

he children are more and more exposed to the violence. The growing of violence of the young people became a major concern in industrialized countries. This increase is particularly alarming for the acts of physical aggression of violence: the pedophilia, the kidnappings, the gangs, the drug, the criminality of the street, the violence generally.

M

uch more than a training of self-defense or Krav Maga adapted to the children, we developed an innovative program of survival for the children and the teenagers so that they can protect themselves successfully in case of aggression.

The education, the safety of the children has to be our priority because they represent our future! *** O.I.S. EMETH KRAV MAGA for professionals *** Operative Israeli System suggest special courses in a program "Training Camp" of a variable duration (one week, 10 days or more). During this program, intensive course are given by experts of the security world at the rate of 5 hours of training a day, in a particular and unexpected place.


AARON ELBAZE Fondateur du systeme officiel Emeth Kravmaga Chief Instructor of the OPERATIVE ISRAELI SYSTEM (O.I.S.) EMETH KRAV MAGA. Know more about Aaron Elbaze....

W

orldwide well known expert in the antiterrorist fight and the high criminality, Aaron Elbaze, with 27 years of experience, intervenes in various parts of the globe to train and help the governmental services to fight against the drug dealers, the organized criminality and the terrorism. Aaron Elbaze is the creator and founder of the l’OPERATIVE ISRAELI SYSTEM (O.I.S.) « EMETH KRAV MAGA ». The creation of his system joins in a global logic of autonomy for the ressearch always sharper of adaptation to the realities of the situation.

O T

PERATIVE ISRAELI SYSTEM (O.I.S.) « Emeth Krav Maga » is considered as one of the most innovative and efficient method. The particularity and the seriousness of the training makes the unanimity in the professional and civil wor-

ld.

he system received the support of a research center and development on the high criminality. The system is recognized and registered by the famous Wingate Institute in Israel.


RETOUR SUR LE PROJET INNOVANT AVORTE DU DOCTEUR BERNARD MICHEL En 2006, un projet révolutionnaire de création du premier centre européen de la prise en charge des patients atteints par la maladie d’Alzheimer aurait dû voir le jour dans la ville du bord de mer du Grau du Roi.

A

l’origine de ce programme hors norme, le Docteur Bernard Michel, spécialiste renommé de la question, déjà directeur de la première clinique Alzheimer de France aux Jardins de Sophia à Castelnau le lez, aux portes de Montpellier.

Un objectif grandiose en bord de mer avec un partenariat local avec les collectivités territoriales, les commerçants et les artisans du cru sans oublier les pêcheurs, bref, une profusion d’activités en perspective pour accueillir et animer au sein des ateliers de ce futur centre, les personnes souffrant de ce fléau.

A

l’occasion de sa visite préliminaire dans le futur centre, le Docteur Bernard Michel, avait associé dans son projet, pour la pratique de la canne défense thérapeutique, Jacques Levinet qui incarnait, à ses yeux, la continuité et le progrès justifiant les 50 années que Bernard Michel a passé à développer dans notre région les arts martiaux et sports de combat.

N

ous sommes revenus avec le Docteur Bernard Michel sur cette ambition malheureusement avorté pour des raisons le plus souvent d’intérêt purement mercantile dont nous passerons les détails.

MAG AJL – Pouvez-vous développer pour nos lecteurs la partie « art martial » mis en exergue pour ce projet européen ? Docteur Bernard Michel – On apprécie tout au long de la vie quand on affronte une embûche, combien l’apprentissage des arts martiaux peut en changer l’issue ! J’avais abordé cet aspect sous plusieurs rubriques, à savoir Pratique et respect du corps, arts martiaux et études, art martial et vie et enfin le combat Alzheimer.

PRATIQUE ET RESPECT DU CORPS

D

urant ma longue carrière sportive de 50 années et de 20 ans de compétition, je n’ai subi aucune fracture, ni blessure ni séquelle. Cela a été une école de vie librement choisie et consentie, une école de maitrise de soi, de respect des autres et droiture.

J

’ étais très timide et, grâce à la pratique des arts martiaux, j’ai acquis confiance en soi, patiente, ténacité, force de caractère et la capacité de gérer la victoire ou la défaite sur un geste d’une seconde mais aussi de connaître l’injustice sans se décourager. L’école japonaise est riche d’enseignement tout comme les qualités de noblesse de la boxe française des experts tels Charlemont et les prévôts de la Boxe Française, malheureusement décimés trop tôt par la guerre de 14-18.


UN CENTRE EUROPEEN ALZHEIMER EN FRANCE AU GRAU DU ROI DANS LE GARD ARTS MARTIAUX ET ÉTUDES

L

e cerveau utilise 20% Oz qui circule dans notre corps. Il est convenu de situer là, la partie la plus sollicitée par les études à condition d’être convenablement assis… à savoir la pratique régulière du sport optimise l’oxygénation du corps et favorise l’activité cérébrale.

L

a pratique des arts martiaux permet de gagner du temps sur la découverte de l’autre et de soi-même lors de situations artificiellement créées de conflit, à l’entraînement et surtout en compétition. La triche et la mauvaise appréciation de ses propres ressources, en compétition, ne sont de mise longtemps.

S

ur un ring ou sur un tatami, on se trouve seul pour gérer l’émotion, pour trouver en soi les ressources morales, physiques et techniques. Seront-elles suffisantes pour dominer le partenaire, adversaire de quelques minutes, animé du même dessein. Et cela dans le respect du règlement qui canalise les ardeurs et les comportements

C’est la supériorité de l’Art Martial et du sport individuel.


RETOUR SUR LE PROJET INNOVANT AVORTE DU DOCTEUR BERNARD MICHEL

C’

est au travers de ces mises en situation répétées du vécu de ces petits drames, que sont les compétitions où l’on n’enfreint pas les règles, que le champion se construit en quelques heures de combat pour toute sa vie où l’art martial gardera une place ressource.

L

e parallèle avec les études puise sa source dans les entraînements longs et tenaces, entrecoupés de partiels, d’examens où, en quelques minutes, il faut analyser et réagir avec tous ses moyens pour franchir les éliminations et arriver en finale.

L

e lycéen donne à ces longues années d’études la même signification que l’entraînement en art martial des mille répétitions des gestes pour les perfectionner et forger pendant des années, avec les maîtres et les autres disciples, les moyens de victoire personnelle et de réussite de sa vie.

ART MARTIAL ET VIE

L

es qualités humaines indispensables se développent, au travers de l’art martial, comme l’amitié et la fraternité grâce notamment aux souffrances de l’effort et des combats. La confiance devient alors un code de conduite qui perdure toute sa vie. Les rencontres et l’ouverture envers les autres initiés, exacerbée par la pratique des arts martiaux, devient indispensable plus que jamais de nos jours.

L

a fête et le succès sain ponctuent les efforts déployés et les victoires durement et honnêtement acquises.


UN CENTRE EUROPEEN ALZHEIMER EN FRANCE AU GRAU DU ROI DANS LE GARD LE COMBAT ALZHEIMER

D D

ans cette guerre contre la maladie, j’ai toujours pu compter sur mes partenaires de l’art martial, dont Jacques Levinet et Jean Yves Labatut, déjà présents lors de la création de la première clinique Alzheimer de France. e par mon expérience acquise au sein de ma clinique des Jardins de Sophia à Castelnau le lez avec des traitements innovants tout comme l’aide de certains systèmes assistés par ordinateur pour stimuler les patients et leur proposer une vie de qualité malgré l’affaiblissement de leurs capacités, j’étais en mesure de proposer ce projet européen de grande échelle pour satisfaire encore plus de malades touchés par cette épidémie.

L’ E

année mondiale d’Alzheimer en janvier 2007 avait concrétisé cette ambition européenne d’un centre unique en son genre, d’autant que les candidats à la présidence de la République paraissaient s’engager dans cette lutte. n conclusion de cette partie art martial de mon étude sur cette maquette européenne Alzheimer, je tiens malgré tout à remercier encore une fois tous les participants à ce grand projet avorté, dont les habitants du Grau du Roi en espérant peut-être qu’un jour mes idées prévalent et qu’un grand projet de ce genre verra le jour en Europe avec l’aide d’un mécène ambitieux dans le domaine de la santé.


HÔTEL ARENA

Services

rUE ROBERT SHCUMAN ZAC LA PEYRIERE 34430 - SAINT JEAN DE VÉDAS Tél. 04.67.20.35.35 Sortie 32 - A9

L'hôtel ARENA est situé dans une zone commerciale de Montpellier, à 5 minutes de route de l'Académie Jacques Levinet. Il propose des chambres élégantes dotées d'une connexion Wi-Fi gratuite. Les chambres présentent un décor simple et une literie de qualité et sont toutes climatisées. Chaque chambre est équipée d'une télévision et d'une salle de bains privative.

Mail


Réservations

Plan d'accès

L'ARENA sert un copieux petit-déjeuner tous les matins et un parking privé est mis à votre disposition gratuitement. L'hôtel permet un accès facile à différents restaurants et à un arrêt de tramway. La côte méditerranéenne se trouve à 20 minutes en voiture.

Partenaire de l'Académie Jacques LEVINET


SELF DEFENSE CLUB POLICE GRAND DUCALE Créé en 1978, le Self-Défense Club Police Grand-Ducale est à l’aube de son 40ième anniversaire. Élu président en 2015 et toujours Commissaire en Chef à la formation Police, je vis ma deuxième année comme responsable du SDC et la confiance qui m’a été accordée me touche profondément. Notre club, c’est l’histoire d’une grande famille. C’est un art de vivre où des jeunes à partir de 6 ans et des adultes d’un âge de grand-père se rencontrent. La force de notre association, sont les synergies dégagées du staff d’entraîneurs et des volontaires. Au cours des années, des changements au sein du club sont intervenus, changement de philosophie,

A

près maintenant bientôt 40 ans, une multitude de personnes de différentes provenances et de différents milieux sociaux ont su apprécier notre savoir-faire et par ce biais ont pu redresser et réorganiser leur vie. Dans ce contexte, notre convivialité et l’ambiance que nous savons générer lors de nos partenariats sont les ingrédients de notre succès. La faculté de nous adapter à de nouvelles situations est le point fort de notre Club.

Par le biais de notre membre du Conseil d’administration et moniteur Gery JACOBY on a eu le privilège de faire la connaissance du Capitaine Jacques LEVINET. Gery JACOBY, entre-temps directeur technique AJL du Luxembourg, a su organiser pour la deuxième fois un stage qui a connu un grand succès. Il va sans dire que par ces stages de nouveaux liens de rapprochement et d’amitié sont noués, ceci spécialement avec les DTN de la Belgique et de l’Allemagne.


HISTOIRE D' UNE GRANDE FAMILLE Le mot du President Marcel STEFFEN

J

e tiens à exprimer mon plus grand respect au Capitaine Jacques LEVINET pour son dévouement au profit des Arts Martiaux, du R.eal Operational System ou ROS., du Tonfa Opérationnel Police ou TOP, du Bâton Opérationnel Police ou BOP et de la Canne Défense ou CDJL. Fière d’être Président du SELF DÉFENSE CLUB de la Police Grand Ducale, je me ferais un grand honneur de recevoir pour un troisième stage, notre ami Jacques.


SELF DEFENSE CLUB POLICE GRAND DUCALE La self-défense c'est quoi réellement de nos jours ? Nouvelle définition de la self-défense. La self-défense c'est employer toutes les connaissances et qualifications pour éviter le crime violent. Si la manière d'éviter a échoué alors la parade et la riposte deviennent nécessaires en respectant scrupuleusement la législation

A

près un premier stage le 26 avril 2015, le Self-Défense Club Police Grand-Ducal a eu le grand plaisir et le privilège, d’accueillir Maître Jacques Levinet, Président fondateur de l’Académie Jaques Levinet, dimanche le 19 mars 2017 pour un deuxième grand stage exceptionnel de Self-Défense, Canne Défense et Self Pro Krav. 45 adeptes se sont réunis dans le dojo de l’Ecole de Police pour pouvoir travailler les gestes techniques sobres et efficaces et pour apprendre la philosophie Jacques Levinet.

Parmi eux, les DTN Belgique, Eddy Grégoire et pour l’Allemagne, Frank Weber. Le Self-Défense Club Police Grand-Ducale, crée en 1978, a connu au fil des années une évolution qui lui a permis, de s’adapter au mode moderne de vie et de rester ainsi sensible aux différents besoins de la société. Ainsi s’est développer son approche, sa philosophie. « Le Self-Défense Club de la Police Grand-Ducale pratique les Arts Martiaux et plus spécialement la Self-Défense dans toutes ces spécificités techniques avec but de cultiver le développement de cet art et d’intensifier ainsi l’harmonisation du corps et de l’esprit. L’autodéfense et le respect des êtres sont développés et le comportement correcte, respectable et irréprochable cultivé. »


HISTOIRE D' UNE GRANDE FAMILLE Le mot du Directeur Technique Gery JACOBY

D

epuis plus de 20 ans, le club organise des entraînements pour enfants et adolescents. Plus que 100 enfants, répartis dans 2 groupes d’âge, se rassemblent les samedis matin pour pratiquer leur sport favori. A part les cours du samedi, les entraînements pour adultes sont donnés les lundis et les vendredis dans le dojo de l’Institut National des Sports à Luxembourg-ville. Les temps que nous vivons ont eu comme conséquence que beaucoup de gens ne se sentent plus en sécurité. Les partenariats ont ainsi vu le jour, et le Self-Défense Club répond positivement aux demandes du grand public, des organismes sociaux, des écoles, des administrations, des clubs seniors.

Pour vous donner une idée, 81 séances organisées dans le contexte des partenariats, du 1er janvier 2015 jusque fin 2017. Des ambulanciers qui se sentent menacer lors de l’exécution de leurs missions de secours, les pompiers, fustigés par les badauds. Les professeurs agressés et intimidés par les étudiants, ou qui tout simplement veulent s’adonner à un sport qui génère une finalité productive. Les citoyens d’un âge avancé qui ont le désir de se voir réconforter dans leur situation journalière, muni d’un savoir-faire qui respecte leur vitalité. La philosophie Jacques Levinet est un soutient non négligeable, qui épaule d’une certaine manière nos efforts. Le respect de la législation sur la légitime défense est un pilier de notre façon de faire, et à ne pas oublier le respect des autres, même dans des situations périlleuses et critiques. Jacques Levinet sert les mêmes principes et maximes et ainsi, il est un très grand honneur pour nous de se voir instruire par un homme simple, si hautement qualifié


SELF PRO KRAV REGION GRAND EST Pour la 3éme fois, Jacques LEVINET est venu en Lorraine animer un stage de SPK 37 personnes étaient présents. L’association est dans sa 3éme année d’existence et compte actuellement environ 70 membres. 50 de ses adhérents s’entraînent sur Richarménil et Pont Saint Vincent, les autres sur Pont à Mousson. L’objectif de l’association est de développer le SPK en Lorraine. Cela passe dans un premier temps par la formation.


Dominique QUENNEC - Directeur Technique Regional Pour cela, nous avons depuis septembre 2016 mis en place 1 samedi par mois, une formation d’instructeur : 9h – 12h théorie 14h – 18h mise en situation pédagogique lors d’un stage. Pour cette saison, 4 adhérents devraient se présenter à l’examen le 21 mai. Former des instructeurs permettra, lors des entraînements, de travailler par groupes, de développer d’autres créneaux, d’ouvrir d’autres clubs. Lors de leur inscription, la motivation des nouveaux adhérents est d’apprendre des techniques leur permettent de réagir, en cas d’agression. Nous leur expliquons notre point de vue sur la Self Défense = « la violence d’autrui peut avoir des conséquences gravissimes, on doit choisir de s’en tenir éloigner, mais aussi d’être capable de la gérer pleinement, on aspire ainsi à rester vivant, à préserver sa quiétude ainsi que la tranquillité de ses proches.


SELF PRO KRAV REGION GRAND EST On recourt pour cela aux 4 E : Évitement =

L

a pratique régulière d’un sport de Self Défense en l’occurrence le SPK, peut s’identifier à ce fameux concept «Qui désire la paix, se prépare à la guerre »

Éviter la violence tant que faire sa peut et ne pas nuire à autrui, fuir raisonnablement tout risque de conflit inutile. Évaluation : Évaluer la menace pour décider d’une action = partir, trouver une alternative. Engagement : Se résoudre si besoin à engager une interaction conflictuelle, ainsi qu’un possible recours à la violence. Extrême (violence) = si nécessaire à la survie.

Quiconque ne pense le combat et ses implications qu’à l’heure critique ressemble, pour reprendre la métaphore chinoise, à l’imprévoyant qui songe à creuser un puits quand la soif se fait sentir.

L

e salut dans le combat ne peut être sérieusement envisagé, sinon espérer que dans le cadre rigoureux d’une préparation quotidienne en amont.


Dominique QUENNEC - Directeur Technique Regional


S

self pro krav evoluzione

viluppato quindici anni fa dall'esperto internazionale Jacques Levinet, CN 10e Dan, i cui successi nelle arti marziali e sport da combattimento sono ben noti da tutto il mondo, il metodo SELF PRO KRAV o SPK è uno dei sistemi di difesa più efficaci e realistici che esistono adesso. Due video e un libro hanno contribuito a dar forza a questa disciplina.

Di là dalla semplicità del suo apprendimento e adattamento a qualsiasi età e condizione (uomini, donne, bambini, forze dell'ordine), la forza dello SPK si trova nel suo aggiornamento annuale al fine di aderire ai mutevoli modelli di aggressione nei nostri giorni. A parere del capitano Lenivet, non è possibile congelare un'arte marziale o metodo di autodifesa per sempre senza rischiare di trasformarlo in qualcosa di obsoleto e inutile.

L

o SELF PRO KRAV nasce dall'esperienza professionale come capitano di polizia e la conoscenza delle tecniche di combattimento di Soke Jacques Levinet. Tra i tanti metodi di autodifesa che ha creato, il Maestro ha adattato il suo metodo poliziesco Real Operational System o ROS con la sua varietà di conoscenze acquisite di autodifesa per renderlo un metodo operativo chiamato

SELF PRO KRAV. (SPK) significa: Self per autodifesa, Pro per i professionisti e Krav per combattività (in ebraico). SPK non è comunque un modo per Kravmaga; differisce da esso in molti aspetti tecnici specifici e ha un approccio diverso nel settore della difesa personale e l’atteggiamento. Il capitano ha mantenuto il termine Krav senza aderire a Kravmaga dallo spirito combattivo che prevale in questa disciplina.

L

a ricchezza dello SPK arriva anche dai numerosi seminari, scambi e allenamenti e dall'esperienza che il comandante ha acquisito e trasmesso a diverse unità di tutto il mondo (Israele, Stati Uniti, Australia, Giappone, America meridionale, Canada, Cuba, Russia ed Europa) e scambi con molti insegnanti ed esperti come Haim Gidon, Gaby Shai, Aaron Elbaze Jim Wagner, Darren Levine, Vincent Lyn, Taiji Kase, Keinosuke Enoeda, Hiroo Mochizuki, Shirai, Dominique Valera e molti altri.


fondatore capitano jacques levinet Lo SPK comprende i seguenti cinque punti chiave:

I

Istinto di sopravvivenza - Allenamento condizionato Tecnica Operativa - Autodifesa - Evoluzione

n altre parole: voglia di sopravvivere, mezzi per sopravvivere, apprendimento di gesti naturali, rispetto per la legge e atteggiamento.

Lo SPK è una disciplina in sé, riconosciuta a livello internazionale dai massimi esperti di polizia e i più alti maestri a livello mondiale di Arti Marziali. L'evoluzione dello SPK è obbligatoria per aggiornarlo contro i nuovi tipi d'aggressioni. Attualmente é qualcosa di essenziale per tenere il passo con la violenza. Inoltre viene da un feedback o ritorno permanente di esperienze che le vittime consegnano al fondatore della disciplina. Le novità nel SELF PRO KRAV EVOLUTION sono: • Studio di difese da entrambi le parti per affrontare ogni evenienza (di fronte a un aggressore mancino, in qualsiasi posizione, in piedi sul pavimento, seduti, in ginocchio, presa di ostaggi). • Difese SPK contro più aggressori. • Difese SPK in ambiente confinato e chiuso. • Difese SPK per le forze dell'ordine. • Difese SPK contro attacchi non convenzionali (con armi e a mani vuote). • Difese SPK in condizioni di scarsa illuminazione o oscurità. • Difese SPK con accessori della vita quotidiana (ombrellone, penna, valigetta, borsa, chiavi, carte di credito, telefono cellulare, scarpe, giacca, gilet, rivista, ecc). • Adattamento dello SPK per donne e bambini, un quanto gli attacchi contro questi gruppi non sono uguali agli uomini.

Senza entrare nei dettagli di queste aree di sviluppo, ecco alcuni esempi della nuova evoluzione SELF PRO KRAV: • lavoro di percussione con pugni e calci in movimento su obiettivi mobili completato da un lavoro di percussione ginocchio-gomito su uno scudo fisso. Ciò non significa che lo SPK diventi uno sport di combattimento, ma si richiede un minimo di conoscenza di percussione piedi-pugni. • pochi movimenti di disarmo perché questo tipo di tecniche è troppo pericoloso contro coltello, Push Daguer o rasoio. Solo i movimenti di percussioni sono privilegiati per disarmare in modo rapido e sicuro. • Utilizzo di armi reali contundenti (bastone, mazza da baseball) per raggiungere i gradi più alti e mettere il candidato in una situazione reale. • Utilizzo di pistole e fucili con gas, di tiro a salve e proiettili sferici (con casco) per le classi superiori per capire il meccanismo del disarmo. • Le minacce di armi da fuoco sono eseguite con armi vere neutralizzate con il dito sul grilletto, come fanno i teppisti. • Uso di un coltello in alluminio per sentire il freddo e il pericolo della lama nelle minacce al corpo o la gola. • Sviluppo della similitudine nell'apprendimento e nel compenso per evitare qualsiasi tecnica riflessa e complicata e mantenere solo il riflesso di difesa.


self pro krav evoluzione Formazione in SELF PRO KRAV • Programma tecnico - Con l'acquisizione dei gradi da cintura gialla a cintura nera e poi gli SPK Dan (dal primo al decimo Dan). Pur essendo citato in giudizio, il SELF PRO KRAV è stato riconosciuto. Lo SPK è diventato un marchio registrato con l 'INPI (Istituto Nazionale della Proprietà Industriale). • L'accesso al livello superiore richiede, in tutti i gradi, una prova tecnica (finire una difesa con una tecnica di bloccaggio per controllare la conoscen za del candidato) e un test combattimento (difese rapide senza finire con una tecnica di bloccaggio per combattere in strada).

• I gradi Dan dello SPK sono consegnati con la massima serietà, da una Commissione Tecnica Internazionale, rispettando il tempo tra i gradi. Tutti gli esami si svolgono alla vista di tutti davanti a un pubblico e una giuria per evitare ogni compiacimento o favoritismo. Non sono conse gnati gradi sulla base di una raccomandazione personale o alla discre zione di nessuno.

• Programma Istruttore - Per la formazione iniziale e continua di Istruttore, Istruttore Capo e SPK Expert. L'Accademia rilascia questi certificati di formazione professionale per la sua regis trazione come un centro di formazione presso il Ministero del Lavoro in Francia. Le prove consistono in tecniche di esame istruttore, scritti e prove educative. L'Accademia Jacques Levinet tiene conto della capacità dei candidati e rifiuta di rilasciare certificati di conve nienza per non offuscare la sua credibilità. La moralità è richiesta per gli istruttori SPK che seguono un "gentlemen's agreement" e un codice.


fondatore capitano jacques levinet Punto fondamentaleL'Autodifesa • I principi SPK - Il Capitano Jacques Levinet, attraverso la sua formazione e l'applicazione della legge, ha evidenziato nel suo metodo di SELF PRO KRAV un assoluto rispetto per la difesa personale. Non si tratta solo di conoscere la legge, ma di sapere come applicarla quando si utilizza il metodo di difesa. È importante fornire agli studenti i mezzi giuridici per giustificare le loro azioni in difesa. Essere in grado di dimostrare auto-difesa non è facile dinanzi ad un giudice; per questo motivo, i praticanti hanno qualche programma memento per aiutarli. Alcuni esempi, a pena di carcere, anche come vittima: • Rivoltare il coltello dell'aggressore contro di lui, anche dopo disarmato. • Rispondere con la pistola dell’aggressore, anche dopo disarmato. • Lasciare le impronte digitali sul grilletto della pistola dell’aggressore nel corso di un disarmo cattivo (con una tecnica disarmante, per esempio). • Rispondere con la mazza dell'aggressore, anche dopo disarmato. • Utilizzare un gesto di aggressione in difesa, come una testata. • Rispondere a un’aggressione benigna, con una difesa ai genitali, come una presa. • Aumentare le difese di percussione di pugno o piede su un aggressore disarmato a terra, sotto reato di crudeltà e non riuscendo a rispettare la legge. • Rispondere in settori vitali contro un’aggressione non vitale. *** In altre parole, essere vittima non giustifica l'uso di qualsiasi risposta. Il SELF PRO KRAV avverte i praticanti e li dà i mezzi giuridici per giustificare. Il fine non giustifica i mezzi.


KARATE DO

KYOSHI FRANK WEBER

AIKIDO

EXPERTE

GOSHIKAN AIKIJUTSU

KAMPFSPORTARTEN

SELF PRO KRAV

BIELEFELD DEUTSCHLAND


FICHES TECHNIQUES DE JUDO - IPPON DEBOUT Le JUDO, Ambassadeur de la culture Japonaise est issu des ARTS MARTIAUX. Aujourd’hui devenu une discipline sportive Olympique, le JUDO s’appuie sur divers fondamentaux tels: -SEIRYOKU ZEN’YO: meilleur emploi de l’énergie -JITA KYOEI: prospérité et bien-être mutuel

En 1882, JIGORO KANO fondateur du JUDO créa le KODOKAN, lieu pour l’étude de la voie et de la méthode.

La confrontation sportive au JUDO permet à 2 partenaires en KIMONO, de combattre selon les règles, afin de faire chuter leur adversaire sur le dos pour marquer IPON (combat gagné). Chaque technique est construite selon 3 phases successives: : KUZUSHI: mise en déséquilibre du corps d’UKE. TSUKURI: préparation ou élaboration du geste technique. KAKE: application, phase finale du mouvement.


Par Pierre GATEAU - CN. 3eme Dan de Judo


THE MARTIAL ARTS WOMAN ANDREA HARKINS

Published book author, internationally recognized motivator and writer, life coach & martial artist

MAGAZINE SELF DEFENSE AVRIL 2017  

Magazine d'Arts Martiaux, de Self Défense, de Combat et de Police Training de l'Académie Internationale Jacques Levinet - Numéro 19 - Avril...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you