Page 1

MAG AJL HIROO ONODA

SPK USA

AJL SAO PAULO

AJL ITALIE

MUSEE HARAGEI

SENSEII LEVINET

AJL TARN


EDITO AVRIL 2016

B

ernard

Le club mythique KCM Karaté Club Montpelliérain

M

ICHEL

D

ans les années 1970, la France fut particulièrement privilégiée puisqu’elle hébergea de nombreux experts de karaté : Maitres ARADA, Oshima MOCHIZUKI, Taïji KASE.

C’

est ainsi que la France a pu prendre une avance certaine en Europe, concrétisée à chaque rencontre internationale sur tous les tatamis européens et mondiaux.

L

e Karaté a été importé du Japon à Montpellier par Monsieur CAUDRELIER, en 1957. L’un des premiers élèves fut Bernard MICHEL, un élève brillant qui, à 17 ans, remportait le titre de champion du Languedoc, un titre déjà précurseur de ce futur international de Karaté.

E

n Province, le développement fut plus lent, et pendant des années, le Karaté Montpelliérain fut le seul à faire échec aux Parisiens : de 1960 à 1965, Bernard MICHEL disputait trois finales individuelles et restait longtemps le seul représentant de la province de l’équipe de France de Karaté.

L

e KCM, dont le professeur Louis MICHEL a assuré la présidence, a été fondé en 1967 par MM. TIXIER, FIGUIERE et LAPASSET. En deux ans, il a remporté deux titres de champion de France, les titres individuels et par équipes du championnat de la Ligue du Bas-Languedoc Roussillon, ainsi que toutes les coupes mises en compétition dans la région. Le KCM, à cette époque, compte plus de 200 pratiquants et demeure la figure montante et emblématique du karaté français.

L

es karatékas montpelliérains, qui ont obtenus les lauriers nationaux, avait à leur tête, comme capitaine, Bernard MICHEL, licencié ès Lettres, pharmacien et médecin. Il était le fils de Mme Paulette MICHEL, assistante à la Faculté des Lettres et de M. Louis MICHEL, titulaire de la chaire de linguistique à cette même faculté.

B

ernard MICHEL a un palmarès prestigieux de karatéka : Trois fois international et trois fois finaliste individuel des championnats de France. Rédacteur en Chef Capitaine Jacques Levinet ABONNEMENT GRATUIT

Déjà près de 10.000 lecteurs


Les numéros précédents

Édition papier sur demande


Dojo au 10, rue Adolphe Mion – Montpellier Présidents : MM. Louis MICHEL, professeur Faculté des Lettres ; Charles SENEGAS, Chef comptable Quatorze ceintures noires, dont un 3e dan et trois 2edan. Champion du Languedoc-Roussillon (LR) individuel depuis douze ans. Champion du LR par équipes Champion de France 1967 et 1969 Invaincu dans toutes les compétitions organisées dans le Sud-Est Technique: Maitres, KASE, 7e Dan; Hiroo MOCHIZUKI, 5e Dan.


LE KARATE CLUB MONTPELIERAIN K.C.M DANS LES ANNEES 70

En 1967, quatre membres du Karaté Club Montpelliérain ou KCM, MICHEL, DECOURT, LABATTUT et PIEYRE détrônaient, pour la première fois, les Parisiens en s’adjugeant le titre de champion de France par équipes en battant la formation de l’A.F.A.M, composée de quatre internationaux, dont le champion d’Europe et le champion de France. L’année d’après, finaliste, le KCM reprenait son titre en 1969, en battant l’équipe de l’Est, avec Bernard MICHEL, LAUTERNIER, LABATTUT, GARCIA, ABBAL et Jacques LEVINET.

L équipe du KCM a réédité son exploit de 1967 en remportant, au stade Coubertin à Paris, le championnat de France de Karaté. Elle bâtit successivement le Judo Club Parisien, l’équipe de l’Est, le Jiu-Jitsu-Club de Marseille et, en finale, le club de Briey en Lorraine. Elle obtint une très nette victoire sur le score de 3 à 1.


Les karatékas montpelliérains, qui ont obtenus les lauriers nationaux, avait à leur tête, comme capitaine, Bernard MICHEL, licencié ès Lettres, pharmacien et médecin. Il est le fils de Mme Paulette MICHEL, assistante à la Faculté des Lettres et de M. Louis MICHEL, titulaire de la chaire de linguistique à cette même faculté. Bernard MICHEL a un palmarès prestigieux de karatéka : Trois fois international et trois fois finaliste individuel des championnats de France.

Le karaté se développe à pas de géant alors, tout le monde trouvant profit à sa pratique : vertus éducatrices et éducation physique de base pour les enfants, sport de compétition pour les sportifs qui aiment le combat, détente et gymnastique pour les hommes même avancés dans l’äge.

La médecine moderne, prône le karaté comme exutoire au complexe d’agressivité, développé par la vie moderne et comme outil merveilleux de rééducation fonctionnelle.

L’entrainement développe en effet avant tout souplesse et coordination motrice et, après quelques mois de pratique, tout karatéka est capable de lever le pied pour atteindre son adversaire.

Une part de l’entrainement est réservée à

l’endurcissement des poings, du tranchant de la main, des

pieds pour accroitre l’efficacité des ripostes. Cette recherche se traduit par les tests de frappe ou «shiwari», bris de planches, tuiles, galets…bien connus du public et qui sont en fait des exercices de concentration psychique et de courage.


SELF PRO KRAV EVOLUTION D

eveloped fifteen years ago by the international expert Jacques Levinet, whose achievements in martial arts and combat sports are well known worldwide, the SELF PRO KRAV or SPK method is one of the most effective and realistic self-defense systems existing today throughout the world. Two videos and a book support this discipline.

B

eyond the simplicity of its acquisition and adaptation to all groups (men, women, children, law enforcement), the SPK strength lies in its annual updating in order to adhere to the ever changing aggression patterns of our days. In Captain Levinet’s opinion, you can’t freeze a martial art or self-defense method forever without risking transforming it into something obsolete and useless. REMINDER OF THE ORIGINS OF SPK

the SELF PRO KRAV sterns from the professio-

nal experience as a police captain and knowledge of fighting techniques of Soke Jacques Levinet.

Among the many methods of self-defense that he’s created. Master Levinet has adapted his police method, the Real Operational System or ROS, with his sound knowledge of self-defense to make it an operational method called SELF PRO KRAV: SELF for Self Defense, PRO for Professionals and KRAV for Combativeness in Hebrew. However, SPK is not a form of Kravmaga. It differs from it in many specific technical aspects and has a different approach in the field of personal defense and questioning. Captain Levinet retained the term Krav without adhering to Kravmaga, only because of the fighting spirit that prevails in this discipline. The richness of SPK also comes from the numerous seminars, exchanges, training sessions and experiences that the master has acquired and transmitted to units around the world (Israel, Unites States, Australia, Japan, South America, Canada, Cuba, Russia and Europe) and his exchanges with many teachers and experts such as Haim Gidon, Gaby Shai, Aaron Elbaze, Jim Wagner, Darren Levine, Vincent Lyn, Taiji Kase, Keinosuke Enoeda, Hiroo Mochizuki, Shirai, Dominique Valera and many others among the well known experts.

EY K 5

TS

N POI

•Survival Instinct - The will to survive •Conditioning Training - The means tos survive

•Operational Technique - The learning of natural gestures •Legal Defense - The respect of law •Evolution - The questioning


MASTER JACQUES LEVINET SELF PRO KRAV EVOLUTION : The evolution of SPK is mandatory to update it against the new ways of aggression. The evolution of SPK is now essential to keep up with violence. It also comes from a feedback or permanent return of experience that victims deliver to be founder of the discipline.

EXAMPLES OF THE NEW SPK :

• SPK Defenses against multiple attackers.

• Defenses SPK is confined and enclosed environment.

• Defenses SPK for law enforcement forces.

• SPK Defenses against

unconventional attacks (weapons and empty hands).

In other words, where the civilian SPK ends, begins • Defenses SPK in low light or darkness. police SPK with own means of coercion and • Defenses SPK with everyday life objects (umbrella, the coercion characteristic of the ROS Real Operational pen, briefcase, purse, keys, credit cards, cell phone, shoes, jacket, vest, magazine, etc.).

• Adaptation of the SPK for women and children • Percussion training of fists and feet on moving

System or method of the law enforcement forces.

the SELF PRO KRAV POLICE module has gained

target complemented by an elbow-knee percussion

full acceptance since many police units and special

work on a fixed shield. It doesn’t mean that the SPK

units in France (as ERIS) and abroad (such as GAD

becomes a combat sport but it requires a minimum of

in Argentina and Spetsnaz in Russia) were trained in

feet-fists percussion knowledge.

SPK Police and ROS by Captain Jacques Levinet.


SELF PRO KRAV EVOLUTION SELF PRO KRAV EVOLUTION :

• Acquisition of ambidextrous defenses to cope

with any eventuality (facing a left-handed aggressor, in any position, standing on the floor, sitting, kneeling, hostage taking).

• Just a few weapon disarmament tricks because

person and bodyguard techniques to train students in protecting their loved ones or a vulnerable person in case of aggression.

• Defenses, from the 5th Dan with everyday com-

mon objects, such as umbrellas, sticks, pens, bags, wallets, keys, cell phones, chairs, jackets, glasses,

such techniques are too dangerous against knives,

footwear, magazines, etc.). It is important because

push daggers, razors or other blades. Only percus-

defending yourself by any means is essential some-

sion techniques are privileged in SPK to disarm

times.

quickly and safety

• Using real blunt weapons (sticks,

bats) to achieve higher grades an put the candidate in a real situation.

• Using handguns and shoulder guns with gas, blank guns and

balls (with helmet protection) for the upper grades to understand the disarmament procedure.

• Firearms threats are made with

real neutralized weapons, maintai-

ning the finger on the trigger as do the bulls.

• Using an aluminum knife to

feel the cold and the danger of the blade in threats touching the body or throat.

• Acquisition of a thorough lear-

ning to avoid any reflex action and complicated technique and keep only the defense reflex.

• Learning, from the 2nd Dan

level, of ambidextrous defenses to assimilate the SPK against a lefty or a righty, as appropriate. A primary acquisition for instructors who must be able to demonstrate and teach a lefty or righty and take account every type o student.

• Acquisition, from the 2nd Dan,

of techniques for defending a third


MASTER JACQUES LEVINET

• Instructor program - For initial and continuing

training, Instructor, Chief Instructor and SPK Expert.

The Academy issues these professional training certificates for its registration as a training organization in the Ministry of Labor in France.

• The instructor exam tests consist of written tech-

nical tests and teaching tests. The Academy Jacques Levinet takes into account the ability of candidates and refuses to issue certificates of convenience not to tarnish its credibility. Morality is required for SPK instructors, who respect a «gentleman agreement» and a code of ethics.

• Affiliation program - Instructors from different selfdefense schools, martial arts styles and combat

sports apply constantly to become a member of AJL

TRAINING AND AFFILIATION IN SELF PRO KRAV

• Technical Syllabus - With the acquisi-

tion of grades from yellow belt to black belt and then SPK Dan (from first to tenth Dan). Despite being sued, the SELF PRO KRAV Dan rank has been recognized. The SPK has become a trademark with the INPI (National Institute of Industrial Property).

• Access to higher level requires, in all grades, a technical test (finishing a de-

fense with a locking technique to check the knowledge of the candidate) and a combat test (rapid defenses without finishing with a lock to fight in the street).

• SPK Dans are delivered with the ut-

most seriousness, by an international Grade Commission, respecting the time between grades. All exams take place in front of an audience and jury to avoid any complacency. No grades are given easily.

• An online training - Recently available in diffferent

languages on internet to become instructors and black belt graduation in SELF PRO KRAV or SPK.


SELF PRO KRAV EVOLUTION

Some examples, under penalty of jail, even as a victim:

THE CHIEF POINT

SPK principles - Captain

Jacques Levinet, through his training and compliance with the law, evidences in his SELF PRO KRAV method, an absolute respect for personal defense. It is not just about knowing the law, but knowing also how to apply it when the defense method is used. It is important to provide students with the legal means so that they can justify their actions in defense. Being able to demonstrate a legitimate defense is not easy in front of justice.

• Twist

a knife

against an aggres-

sor, even after having disarmed him.

• Respond with the aggressor’s

gun, even after having disarmed him.

• Leave your fingerprints on the assailant’s gun trigger during a bad disarmament (with a disarming technique, for example).

• Reply with the aggressor’s bat,

even after having disarmed.

• Use an aggression gesture, like a head butt.

• Respond to a benign aggres-

sion, with a defense to the genitals, like a grip.

• Increase

the fist or foot per-

cussion defenses on an unarmed assailant on the ground, under penalty of cruelty and failing to comply with the law.

• Respond in vital areas against a

non-vital aggression.

*** In other words, being a victim doesn’t justify the use of any response. The SELF PRO KRAV warns practitioners and gives them the legal means to justify. The end doesn’t justify the means. The SPK adaptation to countries: • The SPK taught incountries, takes into account their laws and respect them. • As a result, certain defenses, banned in France or Europe, for example, are perfectly allowed in some countries.


MASTER JACQUES LEVINET SELF PRO KRAV POLICE

There may be several ways to effec tively defend yourself irrespective of whether you are a civilian or a cop. Only purposes change, hence the reason for the creation of the SELF POR KRAV POLICE module. Here are some aspects of the SPK POLICE learning:

• Use of the equipment weapons for defending oneself in compliance with the law.

• Teamwork working and protection. • SPK POLICE handcuffing, alone and

in teams, in all places.

• Complementarities of empty hand

actions and weapon use.

• Operational Keys of neutralization,

alone and in teams.

• Means

of operational driving in

emergencies.

• Basic acquisition of the Police Training ROS method associated with

A WELL KNOWN INTERNATIONAL FEDERATION

• Through the International Federation of Perso-

in the Ministry of Labor and much institutional recognition worldwide.

nal Defense and the Police Training AJL, SELF PRO

• Real SELF PRO KRAV can be seen

KRAV is present in about fifty representatives in

through the identical uniforms worn by the practi-

France and abroad (Spain, Austria, Bulgaria, Ita-

tioners in France and the rest of the world. The only

ly, Luxembourg, Brazill, England, Canary Islands ,

difference is the color in the logo of the country and

Morocco, USA, Ecuador, Argentina, Chile, Canada,

on the belt to emphasize the country’s identity.

Mauritius, the Caribbean Sea, Russia, Siberia, Australia, New Zealand, China, Sri Lanka, Vietnam, Tunisia,

• Finally, the curriculum vitae of the founder, Cap-

Algeria). The official chart of AJL includes DTN (Na-

tain Jacques Levinet, calls for a high level of credibi-

tional Technical Directors), DTR (Regional Technical

lity of his AJL federation.

Directors) and DTD (Departmental Technical Directors).

• The AJL has a registration number of the

Ministry of Sport in France and a registration number

We end this article humbly saying that SELF PRO KRAV doesn’t intend to be the best method of self-defense, but a method of interest.


ORGANIGRAMME FRANCE Fédération Internationale Arts Martiaux - Self Défense Police training

Vincent COUDE SELF PRO KRAV

CPT Jacques LEVINET DTN AJL

CONSEILLERS TECHNIQUES

Patrice VIGEANT CANNE DEFENSE

Christine FOULON SELF FÉMININE

DIRECTEURS TECHNIQUES

Pascal TABAGLIO

MIDI PYRENEES LANGUEDOC ROUSSILLON

Nicolas SOENENS RHONE ALPES AUVERGNE

Pierre GATEAU

PROVENCE ALPES COTE D’AZUR

Dominique QUENNEC ALSACE - CHAMPAGNE ARDENNE - LORRAINE

DIRECTEURS TECHNIQUES

JM DU PLANTIER HAUTE GARONNE 31

A. MAGANA ALPES MARITIMES 06

N. ME/MBRIVES VAR 83

N. BEDRIGNANTS PYRENEES ORIENTALES - 66

JP GUERIN HAUTE SAVOIE 74

JY BOUCHUT TARN & GARONNE 82


Thierry LECERF DTN ADJOINT

Académie Jacques LEVINET

FÉDÉRAUX

Michel BOURE POLICE ROS

Francis HEBLES ARTS MARTIAUX

D. Bernard MICHEL MEDICAL

RÉGIONAUX ET DOM-TOM

Michel Raphaël DAVID RÉGION BRETAGNE

Grégory HAEYAERT BASSE ET HAUTE NORMANDIE

Stéphan POUJOL ANTILLES FRANCAISES

Ghislain SENAUX NORD PAS DE CALAIS

Yann HUMBERT BOURGOGNE FRANCHE COMTE

DÉPARTEMENTAUX

Manu DEBOUZY AUDE 11

B. CERECEDA TARN 81

Said BENAYECHE PUY DE DOME 63

Patrick GASSELIN HERAULT 34

P. ROUSSEAUX YVELINES 78

Gildas GELIS DORDOGNE 24


WORLDWIDE ORGANIZATION Fédération Internationale Arts Martiaux - Self Défense Police training

Master J. LEVINET WORLD PRESIDENT

DIRECTORS AJL EUROPE

Gery JACOBY LUXEMBOURG

Frank WEBER GERMANY

Fabrice BROUX SWITZERLAND

Filipe SANTOS PORTUGAL

David BUISAN SPAIN

DIRECTORS AJL ASIA AND AJL MIDDLE EAST

David IVARS VIETNAM

Thamara NISSANKA SRI LANKA

Hussein BILAWAL PAKISTAN

Paul ALONSO CHINA

Karim DIZAJ QATAR

WORLDWIDE AJL REGIONAL DIRECTORS

T. GRAZIANO NEW YORK

L. LINWOOK NEW JERSEY

S. LEVIN SAN FRANCISCO

K. WINZINOWICH CANADA

R. BATISTA BRAZIL

T. BARROS BRAZIL

F. DE OLIVEIRA BRAZIL

D. DEMETRIOS BRAZIL

M. E. ROMERO ARGENTINA

R. ROUSH ARIZONA


Académie Jacques LEVINET Thierry LECERF VICE PRESIDENT

DIRECTORS AJL EUROPE

DIRECTORS AJL AMERICA

Joao D. FERREIRA BRAZIL

M. ZANZARELLA ITALY

K. WHELAN ENNS CANADA

Ademir BRASERO ARGENTINA

DIRECTORS AJL AFRICA

Rabah HAMDOUCHE ALGERIA

N. BOUDLAL MOROCCO

Aymen MESSAOUD TUNISIA

Didier AMEER MAURITIUS ISLAND

WORLDWIDE AJL REGIONAL DIRECTORS

R. P. SALMERON SPAIN

J. DIAZ SPAIN

K. DJELLOUL ALGERIA

T. TSYKHTSINSKI RUSSIA

N. ANDI ALGERIA

D. FERLAND QUEBEC

P. IDELS CARNAC FLORIDA


TENUE ORIGINALE TOP GUN DE LA NAVY US DE LA GUERRE DU VIETNAM


NOUVELLE ACQUISITION DU MUSEE HARAGEI RYU

SPIRIT BUSHIDO

Master Francis DE HEBLES


Partenaire AJL


LE KIHON DU KARATE MASTER JACQUES LEVINET

Ki = énergie Hon = de base

L

L L


Karaté, découverte de soi, corporelle et mentale L’élève doit se familiariser très vite avec la terminologie japonaise du karaté afin de se déconnecter du

vements donnent au senseï une Sans doute est-ce dû à la symbo-

vision plus précise des difficultés

lique japonaise des kanji qui en

rencontrées par chaque élève pris

peu de mots signifie beaucoup de

séparément grâce à un champ vi-

choses intraduisibles.

suel élargi.

Le

Pour

karaté joue alors pleinement

l’élève, l’apprentissage sé-

son rôle de découverte corporelle

paré puis associé des unsoku et

par la maîtrise du corps à l’aide des

des waza met en exergue les diffi-

positions de pieds joints en Musu-

cultés éventuelles de dissociation

bi dachi et heisoku dachi pour le

des membres supérieurs et infé-

du karaté do.

conditionnement du salut, en Hei-

rieurs, les lacunes de coordination

ko dachi et hachiji dachi pour le

et l’importance du hara en guise de

Les

travail de l’assise et de l’équilibre.

maillage entre le haut et le bas du

La transition au karaté découverte

corps.

monde profane et ainsi entretenir avec le senseï et les autres élèves un code de pratique dont les symboles le plonge dans la découverte

dachi sont les outils d’ap-

prentissage qui permette au pratiquant de se tenir debout avec la force tellurique associé à l’énergie du KI grâce au mode respiration spécifique du YIN et du YANG. La recherche de l’équilibre physique des positions se fortifie par l’équilibre mental de cette respiration. La découverte de tout son être est totale du bout des orteils au sommet

mentale se traduit par l’état de vigilance, quel que soit la position, en

La

YOI.

forme de kihon est mise en évi-

La notion de hara est un exemple

découverte mentale de cette

dence par l’imagination que l’élève se forge dans le travail dans le

de la terminologie réductrice mais

vide, interprétant tour à tour le rôle de

au combien significative du kara-

tori ou d’uke ponctué par la libéra-

té. L’explication de ce terme avec

tion épisodique du kiai.

nos mots usuels est à la fois trop longue et réductrice à la fois. Dire

Le

qu’il s’agit de la contraction abdo-

ment un intérêt d’ambiance par

minale associée à la respiration

le tempo régulier du senseï et par

et à la concentration est bien trop

l’émulation du kiai commun avec

karaté do.

long pour être ressenti.

les autres partenaires travaillant

La

Une

de la tête. La libération du KI dans la finalité linguistique vient parachever cette sensation d’unicité et d’osmose avec l’environnement du

terminologie japonaise n’est

pas un prosélytisme exotique. Cela permet de laisser interprétations subjectives et sentiments diffus à la porte du dojo. Au rythme des onomatopées japonaises le pratiquant délaisse son corps social au profit d’une imprégnation martiale qui l’oblige à se concentrer donc à mieux se connaître. Débutants et gradés, adultes et enfants sont soumis aux mêmes règles d’apprentissage du kihon par le langage japonais. Le résultat est positivement surprenant car l’individu s’adapte très facilement aux enchaînements sans les parasites de la langue courante.

kihon rectiligne revêt égale-

côte à côte. Le karaté pour soi au autre découverte corporelle

travers d’autrui en quelque sorte.

du karaté passe par la fermeture

Kihon analytique et global

des poings qui consiste, au-delà de l’exercice lui-même, à emprisonner le mental pour mieux le libérer au moment du KI tout en relâchant

Le

le bras. Prononcer le mot WAZA

succession des techniques sta-

SEIKEN amplifie l’explication péda-

tiques apprises, la dynamique du

gogique tout en enlevant les mots

mouvement est plus aisée à saisir.

inutiles.

La pédagogie analytique découpe

Le

Le kihon rectiligne

kihon rectiligne n’étant que la

le kihon par tranches de façon à détailler la technique photo par photo puis à les jointer, dans le ki-

travail habituel des waza sur

hon global, sans temps mort dans

une ligne droite ponctuée par les

l’ensemble du mouvement à effec-

temps du professeur permet l’ap-

tuer (unsoku et waza).

prentissage basique du karaté. Les répétitions des mêmes mou-


LE KIHON DU KARATE MASTER JACQUES LEVINET


L’avantage de cette bi pédagogie permet de retrou-

L’intérêt réside ici également dans la nécessité du

ver dans le temps intermédiaire de l’unsoku, non

double armé du bras avec l’importance du bras direc-

seulement la phase statique du waza, mais également

tionnel pour maintenir l’équilibre.

les temps inspiratoires et expiratoires avec la finalité

3.Exemple :

de l’unité corps – esprit.

La découverte de cette dimension est exacerbée par cette dissociation d’apprentissage. La réalisation d’une technique dans un seul temps de déplacement et de respiration appréhende l’unité de l’être.

Le Kihon en croix Par son travail spécifique des waza en uke, tsuki, uchi, geri associé aux unsoku, il permet le travail de l’équilibre et de la latéralisation tant chez les adultes que chez les enfants. Il s’agit d’exécuter les

Heiko dachi – hidari zen kutsu gedan baraï – shudan gamae – mae geri – pose jambe arrière à 90° vers migi – idem sur les quatre points cardinaux – hanteï gamae et même chose vers hidari.

On peut rajouter à loisir à la pose du pied des uke ou tsuhi waza et de même ne donner qu’un temps pour la réalisation de l’ensemble des techniques sur les points cardinaux.

4.Exemple:

techniques selon les quatre points cardinaux ce qui oblige, au-delà de la concentration, l’élève à main-

Heiko dachi – Hidari zen kutsu gedan baraï – shudan

tenir son hara en éveil pour compenser la perte de

gamae – mae geri pose avant – migi yokogeri même

point de repère du kihon rectiligne.

Cet exercice peut être réalisé de plusieurs façons

jambe pose arrière en direction 180° vers hidari – hanteï gamae et idem avec migi zen kutsu sur les quatre points cardinaux.

différentes selon une infini de techniques multidirectionnelles qui sollicitent la rotation de hanche et l’armé du coup de pied entre autres.

1.Exemple : Heiko dachi – hidari zen kutsu gedan baraï – ayumi ashi oï tsuki – migi mawate à 90° et hidari zen kutsu gedan baraï – ayumi ashi oï tsuki – idem sur les autres points cardinaux pour revenir à la position initiale de départ – hanteï gamae et même chose en démarrant en migi.

L’exercice peut évidemment être compliqué à souhait selon le niveau des élèves, avec des dachi, des unsoku, des uke, des tsuki, des uchi waza et des geri waza.

2.Exemple : Heiko dachi – migi zen kutsu (soto uke) – idem mawate hidari à 90°- idem mawate à 180° idem ushiro mawate à 90°.

Le travail consiste à maîtriser les trajectoires et les pivots de pied d’appui.


LE KIHON DU KARATE MASTER JACQUES LEVINET

Photos du reportage - Édith LEVINET


Le Kihon enchaîné L’étude

des UNSOKU rectiligne ne doit pas être

conditionnée à des déplacements permanents vers l’avant ponctués seulement par des mawate en bout de longueur. Le kihon symétrique restitue les waza, sur un seul temps donné par le professeur dans les deux positions hidari et migi, en avançant, en reculant, en tournant, en changeant de garde. Cette forme de kihon, dans lequel l’élève ne peut s’appuyer par mimétisme sur le partenaire, suit toujours le même schéma et les mêmes techniques au début, pour ne pas perturber l’élève, mais peut être compliqué à volonté selon son niveau.

« Ichi – Ni- San- Shi – Go – Roku – Shichi – Hachi – ku – ju ».

La longueur de l’exercice dans la similitude des techniques développe une concentration maximale et une latéralisation sans lacune. La durée permet aussi au professeur de peaufiner les rectificatifs à apporter.

L’intérêt pédagogique du kihon symétrique est la faculté à la fois d’innover dans un cadre bien défini car on peut indéfiniment ajouter, alterner, modifier, compléter n’importe quel UNSOKU, UKE WAZA, TSUKI WAZA, UCHI WAZA, GERI WAZA.

1.Exemple détaillé

Autre avantage, qui se présente au départ comme in-

Heïko dachi - Hidari ZKD – Ayumi ashi oi tsuki – hiki

quis lors du kihon rectiligne. L’élève est résolu à tra-

oï tsuki – mawate ZK gedan barai – hantei gamae ZK Gedan Barai – Ayumi ashi oi tsuki – hiki oi tsuki – mawate ZK gedan barai – hantei gamae ZK GB. Si l’exercice est bien restitué l’élève se retrouve en position initiale de départ.

Le bénéfice de cette forme de kihon

pour l’enseignant

est de ne donner qu’un seul temps de rythme (d’où une meilleure attention portée sur les défauts) et pour l’élève l’obligation d’une concentration maximale de tous les instants, sans mimétisme, pour maintenir le zanchin nécessaire à la réalisation de ses techniques dans l’ordre programmé.

2.Exemple énoncé

Afin de responsabiliser encore plus l’élève et libérer le professeur de sa parole stéréotypé dans l’explication des enchaînements, l’énoncé est simplifié et réduit aux unsoku à partir du moment où les techiques sont toutes similaires à savoir « Heiko dachi – ayumi ashi + technique déterminée – hiki ashi – mawate – hanteï gamae – ayumi ashi – hiki ashi – mawate – hantei gamae ».

La simplification de l’énoncé pourra être ensuite réduite à un seul temps donné pour tout l’enchaînement à partir du moment où les élèves ont déjà travaillé l’enchaînement demandé, à savoir

convénient pour l’élève, est la perte des repères acvailler pour lui bien que porté par la présence de ses partenaires. Le pratiquant n’a plus le choix de la pensée extérieure au dojo et doit se résoudre au karaté martial dans tous les sens du terme de la découverte.

Côté pratique, le kihon symétrique s’inscrit dans un karaté d’éducation sociale en offrant l’avantage d’être démonstratif et ludique notamment chez les enfants lors de manifestations qui les mettent au-devant de la scène. Les spectateurs sont alors ravis et stupéfaits à la fois de voir un tel enchaînement de gestuelle bien ordonnancé en un seul temps.


ACADEMIE JACQUES LEVINET SAO PAULO - BRESIL

BRIEF HISTORY Master Thiago William Barros

Born in 1985 in São José dos Campos Thiago William Barros that the passing of years passes to experience and know the Kung Fu Fei Hok Phai with his father and Master Benedito de Barros

Son and his mother Dona Angela. At 05 years of age Thiago begins to participate in championships internal of the Association, but only the seven years that the athlete began to attend events state and national sport. Despite her young age, the boy was already standing out among other children with their performance of «Tao Lu» Dagger and Spear both ends. In 1996 it became range.

Black Kung Fu by the Association of Kung Fu Southern Shaolin 11 years old. It also started to represent the Brazilian national kung fu wushu at the event held in Argentina, becoming the first time Pan American champion.


MASTER THIAGO WILLIAM BARROS


ACADEMIE JACQUES LEVINET SAO PAULO - BRESIL

OTHER PROFESSIONAL ACTIVITIES :

CAREER MAIN HEADLINGS :


MASTER THIAGO WILLIAM BARROS

Thiago is creator and founder of the martial action project, which aims to provide lessons. Free martial arts in social and municipalities projects. Currently the project is carried out in six city of S達o Paulo - Brazil and in the state of Maranh達o - MA - Brazil.


Clinique Jardins de Sophia

Canne Défense Thérapeutique

Médecin Directeur Docteur Bernard MICHEL

Centre National de Formation Diplôme de qualification professionnelle Instructeur Canne Défense Thérapeu-

Trophée National 2015 Coup de cœur de la Fédération Hospitalisation Privée


MUSEE HARAGEI SPIRIT BUSHIDO

Un musée unique à ne pas manquer pour les amateurs du Bushido


PHOTOS ANNEE 1930 HARAGEI RYU

Contact pour la visite MaĂŽtre Francis de Hebles


ACADEMIE JACQUES LEVINET TARN - Pascal TABAGLIO

«Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements» Charles Darwin. Charles DARWIN, dans sa citation concernant l’évolution des espèces, nous montre toute l’importance de s’adapter au monde dans lequel nous vivons pour survivre. Il serait à mon sens, normal d’en faire de même lors d’une agression physique, où notre survie est en jeu.

Appliquons les fondamentaux du SELF PRO KRAV Instint de survie - Réflexe Conditionnés - Techniques Opérationnnelles Légitime Défense - Evolution


LA CLEF DE LA SURVIE L' ADAPTATION La Self défense n’est pas un sport Même

si on peut reconnaître les performances techniques et athlétiques, les résistances physiques et mentales des combattants, il n’en reste pas moins que de nos jours, dans les sports de combats et les arts martiaux, la notion de danger, telle qu’elle apparaît lors d’une agression de la rue, n’existe pas.

un poids plume pourrait remporter le titre ou le championnat contre un poids lourd, mais surtout quels dommages corporels il risquerait dans un tel combat, et ce, malgré les équipements de protections (gants, bandes, tatami etc...) qui sont obligatoirement utilisés pour les différentes disciplines sportives.

Oui mais dans la rue... A

ucune possibilité de choix de la catégorie de l’agresseur, pas de protections, encore moins un juge qui arrêtera le combat.

Que l’individu soit plus grand, plus gros, plus fort,

l’adaptation à la situation, sera obligatoire et ainsi trouver la meilleure défense pour arrêter l’agression le plus vite possible.

AJL St SULPICE _ MIDI PYRENEES Notre devise : Patere aut Abstine (Endures ou t’abstiens)

C

ette défense doit être la plus naturelle possible, adaptée à nos capacités mais aussi adaptée au gabarit de l’agresseur.

D

ans le combat sportif contrairement à une agression réelle physique, l’idée de gagner remplace celle de survie.

D

ès lors, les compétiteurs préparent leur condition physique, répètent encore et encore les techniques avec un sparring partenaire, afin d’être le plus efficace pour gagner le combat sur un ring, dans une cage ou sur un tatami.

P

endant une compétition, les deux adversaires échangent des coups ou des techniques avec les mêmes règles de combat, et s’il y a un risque pour l’intégrité physique de l’un ou de l’autre, alors le combat est arrêté par l’arbitre, le juge, le médecin ou l’entraîneur.

On comprend alors pourquoi dans les compétitions, mise à part l’argent, les catégories ont été créées.

On imagine mal aujourd’hui avec les mêmes règles

d’affrontement pour les deux antagonistes, comment

Riposte difficile en raison de la différence de taille entre l’agresseur et sa victime


ACADEMIE JACQUES LEVINET TARN - Pascal TABAGLIO La self défense doit s’appliquer à Dans les cours de self défense comme dans les arts tout le monde martiaux, en général, les techniques apprises doivent être restituées comme le programme des grades les

Dans tous les sports, quels qu’ils soient et autres arts martiaux, si nous n’avons pas les capacités physiques nécessaires pour suivre les entraînements, nous ne les pratiqueront pas et nous ferons un autre sport qui nous conviendra mieux

décrit et comme l’entraîneur les démontre et rares sont les instructeurs qui expliquent à leurs élèves, que la discipline doit d’abord être adaptée à chacun en fonction de leurs propres capacités (taille, poids, âge etc.) et qu’apprendre les techniques de façon robotique, donc impersonnelle, est à coup sûr le meilleur moyen d’être inefficace lors d’une réelle agression physique .

Il est bien entendu qu’il faut progresser aussi bien techniquement que physiquement, sinon pourquoi venir aux cours, mais étant tous différents, faut-il pour autant s’entrainer tous aux mêmes rythmes et de la même manière ?

Dans mes entrainements et initiations, j’ai eu et j’ai encore des élèves à mobilité réduite. Doivent-ils apprendre le panel technique comme les autres qui n’ont aucun handicap ? Doivent-ils connaître la forme de la technique même si elle est incompatible avec leurs aptitudes physiques ?

Il est bien évident que non. Le plus important est de leur apprendre à adapter les entrainements à leurs possibilités, et si le modus operandi n’est pas tout à fait académique, et bien tant pis car il lui sera devenu personnel, donc naturel et efficace.

Ripostedifficileenraisondeladifférencedetaille entre l’agresseur et sa victime

En self défense, une agression dans la rue se moque de nos capacités physiques et l’apprentissage de la self défense doit se faire avec nos aptitudes et surtout avec nos inaptitudes physiques (en effet comment apprendre un geste technique, qui nous soit réellement difficile à réaliser dû à nos capacités physiques, qui plus est sera à appliquer sur un individu qui ne se laissera pas faire?)

V oici un exemple qui illustrera bien mes propos : Lors d’une initiation de Self Pro Krav aux Ados de la MJC de ma commune, l’animateur m’a demandé si un jeune en fauteuil roulant pouvait suivre le cours, je lui ai répondu qu’il n’y avait aucun problème, et qu’il pouvait s’entrainer avec les autres, mais différemment.

Tant qu’en travail technique qu’en travail réflexif, je lui ai appris à adapter la technique à son état et la restituer efficacement.


LA CLEF DE LA SURVIE L' ADAPTATION Ensuite adapter les techniques en fonction du gabarit de l’individu.

Pourquoi ? Parce que la technique le stipule ? Cette technique fonctionnerait si l’individu était de même corpulence.

Lors d’un même cours ou un même stage, il est rare Si dans ce cas de figure, au lieu de répéter la riposte de voir les élèves changer d’eux-mêmes de partenaire, ils préfèrent s’entraîner ensemble car ils sont de même niveau, de même corpulence, du même club etc. et ils s’habituent l’un à l’autre.

Il va se créer entre eux une complicité, une connaissance des réactions de chacun et ainsi une possibilité à s’entraîner en sécurité.

Ce qui est pour moi un non-sens à l’étude de la self défense.

au visage (riposte qui ne leur sert à rien, puisqu’inadaptée), ils l’exécutent aux jambes, alors ils se sont appropriés la technique et l’ont adapté au gabarit de leur partenaire. De ce fait, ils démontrent avoir bien compris le sens défensif, et sont quasiment sûr de la restituer en combat réflexif et en combat réel.

Changer la forme d’application d’une riposte (Pied bas plutôt que poing visage) mais en garder le fond (circulaire, direct...) pour se l’adapter à ses capacités physiques, est le propre de l’instinct de survie.

En effet, lors des entraînements, plus nous changerons de partenaires d’entraînement (masculins et féminins) et plus nous serons obligés de nous adapter et de modifier la technique en fonction de leurs différents gabarits.

Certains élèves, bien que plus petit de taille que leur partenaire, essayent quand même de riposter au visage.

Ripostedifficileenraisondeladifférencedetaille entre l’agresseur et sa victime


ACADÉMIE JACQUES LEVINET ITALIE D

Premessa

N

A

ltra cosa è la difesa personale rivolta ai soggetti potenzialmente «deboli», «a rischio», primo fra tutti le donne. È un terreno delicato e scivoloso. Credo sia ormai fin troppo evidente che proporre una efficace strategia difensiva in poche lezioni sia roba da imbonitori. L’onestà intellettuale ci impone di spiegare insieme all’utilità, i limiti di questa proposta. Occorre evidenziare che solo una pratica continuativa e costante può dare risultati apprezzabili. Deve essere l’occasione per affrontare socialmente il tema della violenza e della prevaricazione, che sia la molestia, lo stalking, il maltrattamento nell’ambito famigliare, l’aggressione

a fini sessuali od estortivi. Sul piano individuale, un buon percorso, nel tempo, può incidere in maniera positiva sull’autostima; permettere di riconoscere situazioni a rischio e valutarli nella giusta misura; prendere consapevolezza del proprio corpo, limiti e potenzialità; decodificare i propri sentimenti di ansia e paura e lavorarci sopra; gestire la propria e l’altrui aggressività sia prevenendo situazioni di conflitto, che affrontando relazionalmente e fisicamente episodi di oppressione, prevaricazione o aggressione psicologica e fisica.

principi morali di affermazione nella società e quindi lo scopo è quello di creare un movimento socio-culturale al fine di rafforzare la fiducia nelle istituzioni e nelle strutture che operano per la nostra ed altrui sicurezza, agevolare il contatto fra i «deboli» e coloro che sono preposti alla loro tutela, gettare le basi per far si che non ci possano più essere scappatoie legali e burocratiche da parte dei colpevoli, stimolare il tessuto sociale a reagire nei confronti di tali piaghe, comprendere la reale dimensione del problema, dare chiari segnali di svolta e costruire una cultura del rispetto e della tolleranza dove la sottomissione del debole non sia strumento di affermazione della propria identità ma al contrario la tutela di sé e degli altri, sia un pezzo importante della costruzione di una società civile e responsabile. Siamo nel campo della sperimentazione e la galassia delle esperienze è la più diversificata.

proficuo, percorso di riconoscimento di sé e affermare il sacrosanto diritto alla sicurezza e alla propria libertà. La paura è una forma di intollerabile limitazione della libertà personale. La base contestuale deve essere una battaglia culturale. La lotta alla violenza deve passare attraverso l’insegnamento del rispetto, della tolleranza, dell’uguaglianza come

ne deve occupare e dobbiamo farlo senza meschinità e cinismi mercantili o faciloneria.

Una delle letture delle arti marziali A ffrontare questa problematica è ovviamente la difesa personale. significa avviare un complesso, ma Un’Associazione come la nostra se


Massimiliano ZANZARELLA

partendo diversi

un età e in una categoria particolare

anni addietro da

come quella delle giovani adoles-

Torre Santa Susan-

centi. Attraverso la professionalità

na (BR), si è saputo

dei ragazzi della F.C.A. - Woman

affermare in oltre dieci regioni italiane

nostre studentesse di imparare le

formando e metten-

basi di alcune tecniche ed avere più

do a disposizione qualificati Operatori di Sicurezza per

delle migliori tecniche per difendersi in caso di aggressione. E’ l’insegnamento che arriva dalla A.S.D.Fight Center ACADEMY- Woman Defense Academy, sodalizio nazionale di professionisti della sicurezza, bodyguard e difesa personale che

Focus della giornata è il «fattore

Difesa Donna», una delle applica-

di massa pubbliche

zioni più utili e necessarie nella vita

e private, convegni,

quotidiana: «Non insegniamo a lottare o ad

si senta la neces-

essere violenti – quanto piuttosto a

sità di contenere gli

prendere consapevolezza di alcuni

«eccessivi entu-

movimenti che possono risultare de-

siasmi» di numerosi

terminanti nel non avere la peggio in

avventori.

una aggressione in strada». Al corso

alle forme di autodifesa istinPrendere consapevolezza del D tive ed efficaci, all’autodifesa da

proprio corpo, dei suoi movimenti e

fiducia nelle loro capacità».

eventi sportivi, feste

comizi e dovunque

Cosa facciamo nei nostri Corsi

Defense Academy permettiamo alle

formativo, che alternerà una sezione teorica ed una pratica, aderiscono anche:

attacchi multipli fino alle tecniche di protezione con l’ausilio di oggetti di

1.

fortuna. «Una formazione attenta alla

Confederate Ente di Promozione

persona umana in tutte le sue com-

Sportiva riconosciuta dal CONI.

ponenti - afferma il Presidente F.C.A.

2.

- Woman Defense Academy – non

e AJL Academie Jacques Levinet

può esimere da una consapevolezza

Italia

piena del proprio corpo, soprattutto in

A.S.C. Attività Sportive

- Woman Defense Academy


ACADÉMIE JACQUES LEVINET ITALIE STAGE di Self defense Woman in the school

Prosegue senza sosta l’attività sportiva e formativa offerta dal

Comitato Provinciale A.S.C. di Brindisi (Attività Sportive Confederate), Ente di Promozione Sportiva riconosciuto dal C.O.N.I.-ITALIA

Si è tenuto giovedì 25 febbraio, presso l’I.T.I.S. Giorgi di Brin-

disi, lo stage di “Woman Defense” promosso dal Comitato Pro-

vinciale A.S.C.di Brindisi in collaborazione con l’A.S.D. Fitness Center Academy di Erchie (BR) e l’A.S.D. Security Training Academy di San Giorgio Jonico (TA) che hanno messo a disposizioni i loro preziosi istruttori di Krav Maga.

Questa disciplina punta a una rapida neutralizzazione dell’aggres-

sore prima che questi possa diventare una minaccia o, in alternativa , mira a trovare una via di fuga. Quindi, due modi di concepire “il corpo a corpo” molto differenti. Tant’è che mentre le arti marziali sono sport a tutti gli effetti e quindi con tanto di competizioni, nel Krav Maga l’aspetto agonistico non esiste.

L

o stage, dall’altissimo tenore tecnico ed intensità, ha visto impegnati ben 80 alunne dell’I.T.I.S. Giorgi di Brindisi motivati degli istruttori M° Massimiliano Zanzarella e M° Raffaello Peluso che con la loro indiscussa professionalità e competenza hanno mostrando tecniche di difesa personale nonchè effettuato, con i discenti, esercizi propedeutici all’acquisizione della «dinamicità» propria dell’esecuzione delle azioni di autodifesa.


Massimiliano ZANZARELLA

Il Maestro Zanzazarella Massimiliano

AcadĂŠmie Jacques Levinet del Capitano Levinet,

Master Capitano M° Jacques Levinet in ITALIA


RUBRIQUE HISTORIQUE HARAGEI RYU LE DERNIER SAMOURAI CACHE DE LA GUERRE


«Je suis venu me recueillir ici parce qu’eux aussi pensaient que j’étais mort. On dit que ce lieu accueille les esprits des morts au combat. Mais parcequeje nesuispasmort,quemonespritn’a pas été accueilli, je les ai trompés»,

«Tous les soldats japonais étaient préparés à mourir, mais un officier des servicesderenseignementscommemoidevait

Hiro Onoda le jour de sa reddition finale, en 1974. (Crédits image : AP)


RUBRIQUE HISTORIQUE HARAGEI RYU LE DERNIER SAMOURAI CACHE DE LA GUERRE

Cet état d’esprit était contraire au mien, donc je

«Il m’a demandé pourquoi je ne sortais pas. Je lui ai dit que si la guerre était finie, et que je recevais un ordre m’indiquant d’arrêter le combat, je sortirais. Donc Suzuki a fait venir mon officier traitant.»


Hirō Onoda, soldat japonais de la Seconde Guerre mondiale, a tenu son poste sur l’île qu’il devait défendre jusqu’en 1974. Il est décédé aujourd’hui.

La guerre solitaire de Hiro Onoda


Fiches Techniques du mois Menace couteau horizontal gorge

1

2

3

4

5


SELF PRO KRAV COUTEAU Menace couteau pic Ă glace gorge

1

2 3

4 5


STAGES FRANCE ACADEMIE JACQUES LEVINET AJL TARN

AJL MARSEILLE

AJL NANCY


SEMINARS FRANCE ACADEMIE JACQUES LEVINET

AJL FONT ROMEU

AJL TOULOUSE

AJL TOULON


STAGES INTERNATIONAUX ACADEMIE JACQUES LEVINET


SEMINARS WORLDWIDE ACADEMIE JACQUES LEVINET


MAGAZINE ARTS MARTIAUX AVRIL 2016  

Magazine d'Arts Martiaux, de Self Défense, de Combat et de Police Training de l'Académie Internationale Jacques Levinet - Numéro 7 - Avril 2...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you