Page 1

N. LAPALME

M. KHARBOUCHI

IGAKK

HARAGEI RYU

CARPE DIEM JEET KUNE DO

EVENEMENT

P. TABAGLIO SPK PORTUGAL

www.magazineselfdefense.com


SOMMAIRE MAG AJL MAI 2017 Cliquez pour vous abonner gratuitement A ce jour - 25.000 lecteurs et 286.000 vues

* Page 4 - IFS2I Consulting France, leader de la protection rapprochée

* Page 12 - Fiches techniques Kenjutsu avec le Maître Francis De Hebles

* Page 16 - Stage de Jeet Kune Do avec Sifu Salvatore Oliva

* Page 18 - Mustapha Kharbouchi, DTN Académie Jacques Levinet Maroc

* Pages 24 - CAPAF Préention Sécurité au Canada avec Nahalie Lapalme

* Page 28 - Martial Art is the best fitness by Kyoshi Frank Weber

* Page 32 - Retour sur l'anniversaire mémorable des 10 ans de Carpe Diem

* Page 38 - Utilité des stages de perfectionnement par Pascal Tabaglio

* Pages 42 - Self Pro Krav Evolucao Portugal Maestro Jacques Levinet

* Pages 46 - Les parcours du cœur dans le Tarn

Siret - 423.512.614.000.18 --- Code APE/NAF 926 CG Préfecture N° 034.301.30.33 --- www.magazineselfdefense.com Rédacteur en Chef - Capitaine Jacques Levinet Photographe du magazine - Édith Levinet Comité de rédaction - Instructeurs AJL


Numéros précédents

Numéros Hors série


Depuis les derniers attentats à Paris, le rôle des sociétés de protection doit être reconsidéré dans son ensemble. Ces sociétés ne doivent plus être vues comme des parents « pauvres » de la protection mais comme des intermédiaires incontournables pour les pouvoirs publics.

P

ourquoi ce changement d’orientation, aujourd’hui de nombreuses personnalités aussi bien politiques, que judiciaires, médiatiques et culturelles doivent être protégées. L’attentat de Charlie Hebdo a montré les limites d’un accompagnement par un policier, je parle d’accompagnement, je ne parle pas de protection rapprochée ce qui est tout à fait différent.

L

a police, la gendarmerie et tous les services officiels tant en métropole qu’à l’étranger ont en charge cette protection à différents niveaux. Les effectifs sont comme on le dit si souvent en économie en « flux tendu » même si le service de protection des hautes personnalités recrute des volontaires (environ 70) pour augmenter le nombre de policiers chargés de cette mission régalienne. L’autre question avant d’aller plus en avant serait de dégager les fonctionnaires de police des certaines tâches « indues » comme par exemple, en période électorale, celle d’établir les procurations de vote même si ce travail est souvent confié aux Adjoints de sécurité sous la responsabilité d’un gradé.

I

l faut en finir avec ces tâches qui mangent du temps/fonctionnaire et qui sont bien éloignées des missions que l’on attend des policiers de terrain. Donc, après cette constatation, désolante qui est depuis des années mise en avant par tous les syndicats de cette profession, revenons à la protection individuelle.


P

our assurer une protection efficace, je n’évoque pas ici les méthodes particulières qui nécessitent plusieurs fonctionnaires agissant au même moment, il faut souvent quatre à cinq policiers voire plus suivant la personnalité pour satisfaire à cette mission. Comment un policier affecté à la protection d’un VIP peut-il encore être efficace et attentif au bout de 14 à 20 heures de service consécutif avec des temps de repos qui imposent de dormir avec des « carbones ». Ceux qui ont fait ce métier me comprendront ! On arrive vite à saturation ce qui entraîne un manque de vigilance et un manque d’anticipation et de réactivité, c’est normal, c’est humain et non administratif !

D

onc aujourd’hui le constat est simple, il y a davantage de personnalités à protéger avec des effectifs qui ne suivent pas dans les mêmes proportions (on ne peut parler de la démultiplication des fonctionnaires comme celle des petits pains !). Alors qu’elles peuvent être les solutions, Doit-on recruter plus de policiers, c’est une bonne idée, mais le budget contraint actuel de ce ministère ne semble pas aller dans cette direction ? Doit-on dégager les policiers de certaines tâches, c’est une autre voie à exploiter et dernier point, doit-on également faire une sélection plus rigoureuse dans le choix des personnalités à protéger ?

E

st-il toujours utile de protéger des anciens élus, des anciens premiers ministres qui ne sont plus au gouvernement depuis des décennies ? Ces « VIP » ne pourraient-ils pas s’organiser autrement et avoir recours aux sociétés de protection dont beaucoup d’entre-elles possèdent une formation adaptée très souvent enseignée par d’anciens membres de ces services officiels.

L L

’ État à ce moment, sur un budget spécial pourrait dégager les sommes suffisantes à cet effet sans avoir à ponctionner dans l’effectif des forces de l’ordre. Ces mêmes personnalités pourraient prendre totalement ou partiellement en charge ce service. es acteurs, les journalistes et certains responsables actuels de la vie française, possédant des revenus conséquents pourraient être mis directement à contribution financière. Ces questions méritent d’être posées et demandent réponses de la part des pouvoirs publics. Ces sociétés de protection aujourd’hui doivent être considérées comme des partenaires étatiques pour accomplir certaines de ces missions et ne plus être perçues comme des sociétés de dépannage ou réservées à des tâches peu valorisantes.


E

lles sont prêtes à assurer cette activité, et nous nous intéressons aujourd’hui à la société ISF2I Consulting qui dans ces missions possède un savoir-faire reconnu. Cette société créée en 2000 par deux anciens militaires du ministère de la défense est une société de sécurité, d’assistance militaire privée et de prestations d’agents de protection rapprochée en zones hostiles et semi-hostiles. Elle bénéficie d’un agrément ministériel pour l’accomplissement de ses activités. Cette société forme les gardes du corps professionnels aux techniques de prévention contre les attaques terroristes et plus généralement contre toutes les agressions physiques qui pourraient menacer la personne à protéger.

S

on personnel dispense des formations pour agents de protection rapprochée qui sont appréciées tant dans notre pays qu’en Europe. Cet enseignement répond aux exigences du ministère de l’Intérieur et permet l’obtention de la carte professionnelle A.3.P, sésame obligatoire pour exercer dans l’hexagone et outre-mer ainsi que la carte professionnelle européenne S.I.A. Chaque année près de 300 candidat (e) s bénéficient de cette formation.

A

u niveau international, elle rassemble plus de 480 collaborateurs répartis en Afrique, au Moyen-Orient et dans la Fédération de Russie. Aujourd’hui, elles ne se contentent plus de dispenser des formations en France nous la retrouvons dans des pays comme la Pologne et les États-Unis. IFS2I USA possède un centre de formation à Houston (Texas), l’International Tactical Training Center. Dans cette structure à l’image du pays de l’Oncle Sam, des cours permettent aux stagiaires de se familiariser avec les armes les plus courantes (AK, M4, AR 15, MP 15, Steyr Aug, Glock, Sig et autres) avec les méthodes de dégagement et d’exfiltration d’otages, avec l’utilisation des hélicoptères. Ces apprentissages dans notre langue permettent une acquisition des techniques et des connaissances des missions de protection. L’intérêt de savoir utiliser les armes et le matériel adapté à ces missions est important mais plus encore celui de connaître l’aspect et les méthodes du terrorisme adaptés à chaque pays. Savoir évaluer la menace, comprendre ce qui peut se passer en amont, prévoir les réponses à apporter et s’adapter pour y faire face sont des points forts de cet enseignement, sans oublier les techniques de la médecine de combat que l’on néglige si souvent dans des formations plus traditionnelles.


P

our revenir dans notre pays, IFS2I a mis en place un stage unique en France de 9 semaines dans son nouveau centre de formations de Clermont-Ferrand (63). Durant 45 jours, les stagiaires sont pris en charge totalement (hébergement et restauration sur place) et acquièrent les bases des législations en vigueurs, les techniques de surveillance et de sécurité des sites, la préparation d’itinéraires avec délestage suivant les obstacles, les techniques de conduite ainsi bien entendu que toutes les méthodes propres à cette activité. Une protection, par exemple pour de grandes manifestations médiatiques n’a rien de comparable avec une protection dans le désert.

L

e discernement, l’adaptabilité, la courtoisie appliquée avec fermeté s’apprennent ainsi que le traitement de la foule et quelquefois les habitudes plus ou moins curieuses des personnalités à traiter. Ce stage divisé en six modules permet aux meilleurs des stagiaires de devenir chef d’équipe.

C

ette formation assure l’obtention de la carte britannique SIA Btec Level 3 ainsi que celle de la carte professionnelle de chauffeur VTC. Tous ne sont pas reçus, les recalés peuvent tenter de nouveaux leurs chances lors de stages complémentaires ou d’autres sessions; les meilleurs candidats seront quant à eux diriges dans des dispositifs de protection en France, a Monaco, ou sur Genève.


Ces hommes et femmes souvent très diplômés, en costume noir ou en tee-shirt et short, suivant l’exigence de la situation, à l’oreillette branchée ne sont pas des mercenaires ou des James Bond d’opérette, mais des professionnels qui tentent au mieux de faire leur travail après avoir assimilés les bases et les spécialisations de cette formation en collaboration la plupart du temps avec les services officiels détachés à l’événement.


HARAGEI RYU - Francis DE HEBLES


FICHES TECHNIQUES DE KENJUTSU - MOUVEMENT ÉDUCATIF


HARAGEI RYU - Francis DE HEBLES


ACADEMIE JACQUES LEVINET MAROC

E

n fouillant sur internet et en cherchant un art martial de self défense qui soit bien organisé sous l’égide d’une fédération, j’ai découvert l’Académie Jacques Levinet qui est structuré en tant que fédération internationale et qui a des filières à travers le monde

M

on but est de m’affilier et de continuer la formation car j’ai remarqué qu’il n’y a pas de fédération ou commission qui s’intéresse à la self défense, et je crois que les gens aiment ce genre de sport que je vais implanter dans mon club ainsi que dans les clubs de mes élèves.

C

hose qui est faite, alors j’ai contacté L’Académie Jacques Levinet en la personne du Capitaine Levinet j’ai été nommé, après acceptation de ma candidature, DTN Directeur Technique National en attendant l’avenir prometteur.

J’ai débuté avec le karaté au milieu des années 70 sous la direction de Maître Amine Abdelkebir. Le karaté était un rêve pour moi et c’était l’unique art martial qui commence à envahir le monde surtout avec les films de Bruce Lee. En 1984 j’ai reçu ma ceinture noire, tout de suite j’ai formé un groupe de karatékas (mélange d’amis et de funs) et j’ai commencé à donner des cours en plein air dans les grands jardins d’Agdal, le plus grand « dojo » de la ville de Marrakech à l’époque car c’était le point de rencontre de tous les sportifs, et quand je dis sportifs, je parle bien de la boxe et de karaté. La boxe que j’ai découvert dans la grande place djamaa el fna mais c’est le film Rocky Balboa qui va donner un grand coup de pousse a ce sport noble que je pratique jusqu'à nos jours. A cette époque c’était rare de trouver des karatékas ceinture noire, même les clubs on les comptait au bout des doigts : 4 à 5 clubs dans toute la ville. A cette même époque j’ai pris la direction technique du club Ben Youssef au sein de l’ancienne Medina, après je me suis dirigé vers les grands lo caux de l’union marocaine du travail ou j’ai fon dé ma première association sportive sous le nom de J.O.M (jeunesse ouvrière ma rocaine) et j’y suis resté jusqu’au début des années 90.


Mustapha KHARBOUCHI - 6e Dan de Karate

J’ai assisté a plusieurs stages dirigés par des grands experts de karaté, comme sensei : KASE-ENOEDA-SHIRAI J'ai pu également partagé de s entraînements avec de grands noms du Karaté Français comme Gilbert Gruss, disparu trop tôt l'année dernière.


ACADEMIE JACQUES LEVINET MAROC

V

En 1985/1986 j’ai décrochait la 1ere place au championnat national kumité individuel -75kg. En 1986/1987 2eme place au championnat national kumité individuel -80kg. En 1987/1988 3eme place au championnat national kumité par équipe et coupe du trône. En 1994/1995 3eme place au championnat national kumité individuel +80kg.

ers la fin des années 80 je suis allé en Europe, plus précisément la France et la Suisse, ou j’ai découvert le full-contact à l’académie de Genève ; un grand club appartenant à Jean Marc Tonus champion du monde de full-contact.

Q

uand la fédération marocaine de full s’est fondé vers la fin des années 80 J’ai été le premier affilié à Marrakech et parmi les fondateurs de la ligue Tensift de full-contact dont j’ai été le directeur technique pendant quatre saisons sportives.

M

algré la découverte du full-contact et de kick-Boeing le karaté restait et reste toujours le sport et l’art de charme. Cela ne veut pas dire que karaté et rien d’autre, non, je poursuis tout ce qu’il y a de nouveau dans le monde et je fais des comparaisons, je cite le MMA le JJB le krav maga…

Instructeur fédéral en full-contact et kick-boxing 6eme dan karaté shotokan, j’ai consacré ma vie aux arts martiaux, j’ai même laisse tombé mes études pour être tout prêt de ce que j’aime, malgré les obstacles énormes

A

u niveau de l’arbitrage j’ai atteint le grade d’arbitre magrébin, c’était lors de la constitution de l’union magrébin de karaté, une expérience qui n’a pas duré longtemps. J’ai assisté a plusieurs stages dirigé par des grands experts de karaté, comme sensei : KASE-ENOEDA-SHIRAI… Apres nous sommes allés en Espagne pour assister au championnat du monde de karaté qui s’est déroulé à Grenade en 1992. Avec la restructuration de la fédération royale marocaine de karaté j’ai présidé la ligue Tensift el Haouz et j’y suis resté jusqu'en 2000. Mais des circonstances personnelles m’ont poussée à me retirer et à me consacrer a mon club bouchi-way.


Mustapha KHARBOUCHI - 6e Dan de Karate Le 13-07-1991 fut le jour de la création de mon club bouchi-way. Bouchi : qui vient de mon nom de famille kharbouchi. Way : c’est la voie en anglais.

C

e qui veut dire la voie de kharbouchi ; une voie de bonté, et d’éducation d’une nouvelle génération basée sur la moralité et le respect mutuel. La formation des champions et des cadres fait partie de mes objectifs. C’est pour cela que j’ai consacré tout mon temps aux arts martiaux.

D

ans mon club que ça soit karaté ou sport de combat les entraînements sont un peu durs, mental d’un guerrier, nous sommes des samouraïs sans sabre. Grâce à Dieu et après un long chemin et un travail continu plusieurs filières sous d’autres noms ont vu le jour à travers le territoire de la ville rouge Marrakech ; je cite club jawhara, ennasr, somod, souihla, fitness yasmina, ajyal, manal…et bien d’autres.

N

otre devoir était depuis le début d’endurer une grande mission et de la faire passer à un très grand nombre de gens.

A

prés toutes ces années alors que la famille a grandi j’ai créé l’union des associations sportives, une union qui n’encadre que mes élèves a travers nos associations, après plus de 4 ans de formation et stage il semble que des dirigeants n’ont pas aimé le mot union qui signifie pour eux une force qui ne doit pas voir le jour, alors j’ai décidé de changer le nom d’Union pour Académie kharbouchi d’Arts Martiaux


www.comptoir-arts-martiaux.com Magasin spécialisé dans la vente de matériel d’arts martiaux, boxe et sports de combat. ZA de Maignon 5 rue Maryse Bastié 64600 Anglet Tél : 05 59 63 70 35 Mail : camso2@wanadoo.fr Facebook : Fuji-sport-Anglet


CAPAF Prévention Sécurité est une entreprise avant-gardiste ayant pour mandat de réduire de manière considérable les conduites en facultés affaiblies sur nos routes.

N

ouvelle entreprise à St-Jean-sur-Richelieu en Mon térégie au Canada, d’une conscience sociale envers la population, CAPAF Prévention Sécurité a pour mission d’être présent lors de vos festivités afin de réduire de façon importante la conduite avec les facultés affaiblies sur nos routes.

L

a mission de CAPAF Prévention Sécurité est d’être présente sur le terrain afin de prévenir, sécuriser, informer, dépister et raccompagner.

L’idée d’origine et le but est de faire la prévention & sécurité dépistage de taux d’alcoolémie afin de réduire les conduites en capacités affaiblies ! Ici au Québec la 4e cause de décès est la conduite en capacités affaiblies par l’alcool et la drogue au volant.

Nathalie LAPALME Présidente Directrice Générale CAPAF PRÉVENTION SÉCURITÉ

Il en coûte 90 millions de dollars CAN. / Année à la S.A.A.Q. qui est La Société de l’assurance automobile du Québec en indemnisation pour les séquelles permanentes, ainsi que les décès causés par l’alcool et les drogues au volant.


Origine de l'entreprise « Étant agente de Sécurité assignée aux urgences depuis les 2 dernières années, à des quarts de travail de 12 heures la nuit les weekends, je me suis retrouvée constamment en présence de victimes d’accidents graves dues à l’alcool au volant. Les fonctions de l’agent de sécurité de l’urgence sont multiples et l’une d’entre elles est le contrôle et l’enregistrement des corps à la morgue. Mon dernier était un jeune garçon de 17 ans occupant d’un véhicule de 4 passagers, un soir de Bal de finissants. Il n’a malheureusement pas eu la même chance que ses camarades. L’agente doit aussi faire la gestion de crises (code blanc) une mère, un père, un frère, une sœur, une famille endeuillée, qui se demande pourquoi ???

C

ette question a hanté ma conscience pendant plusieurs nuits d’insomnies et pourtant une réponse simple : l’alcool au volant ! Pourquoi encore autant d’imprudence malgré Éduque-Alcool, le film « dérapage » de Paul Arcan, malgré les pubs de la SAAQ ? Cet accident grave parmi tant d’autres était celui de trop pour moi, car ce jeune homme ressemblait à mon fils, et son arrivée sur la civière me persuadait du pire. Je n’étais plus l’agent dans l’exercice de ses fonctions, non, j’étais la mère qui souffrait de la perte de son fils ! Afin qu’il n’y ait plus de perte de vie, afin qu’il n’y ait plus de dossiers criminels et de pertes de permis de conduire, une conclusion s’imposait : ÊTRE SUR PLACE et mettre fin à ces deuils. CAPAF PRÉVENTION SÉCURITÉ DISTRIBUTEUR DES PRODUITS

DRÂGER


MARTIAL ARTS IS THE BEST FITNESS

Five Reasons Why Martial Arts Is the Best Fitness Program for Adults

A

s adults, we can easily identify the components of a healthy lifestyle and list the factors that contribute to wellness, health and peace of mind. We know that being healthy entails getting good sleep, maintaining a healthy diet and engaging in an active lifestyle. Yet every day, we adults struggle to do what is right for our bodies due to a variety of hurdles and obstacles.

W

ith our stressful and time—crunched lives, it’s difficult to “wind down” and get enough sleep. In the case of food, we often sacrifice health for convenience. And, instead of engaging in physical activities, we spend too much of our leisure time in front of a computer or TV screen. In short, we understand what it takes to be healthy but we don’t always rise to the challenges of doing what’s needed in order to achieve and maintain good Health This report will discuss the benefits of good fitness and explain why martial arts is the very best way to get fit.

- Better sleep - Better concentration - Improved emotional health - Improved heart health - Improved self-image - Stronger immune system - Greater strength and flexibility - Healthier weight


By Kyoshi Frank WEBER - Dan Karate Take a look at how fitness effects some of the maladies that plague adults:

I

Heart disease

s one of the most effective killers in our society today. Not only does exercise prevent heart problems, but having a lifestyle that lacks physical activity is an added risk factor. Regular exercise, alone, lowers blood pressure and helps to control cholesterol levels. Staying active also decreases the fat in our abdomen that has been proven to be another risk factor of heart disease. It has been shown time and time again that people who exercise regularly after their first heart attack live longer than those who do not.

A

Asthma attacks

re also partially preventable with regular exercise. Activities that require long periods of exertion are often not tolerated well by asthmatics. But, daily exercise can keep an asthmatic individual more in the swing of things so there’s a lower frequency of attacks.

Osteoporosis: The impact of exercise on the bones of the body helps to guard against osteoporosis. If an individual is sedentary their whole life they have a far greater chance of developing bone density‘issues. But, with the resistance and weight bearing that occurs during exercise, bones maintain their strength.

E

Healthy weight:

xercise is one of the primary keys to reaching and maintaining a healthy weight. It burns lots of calories and helps ensure that your body’s natural regulatory eating signals are working as they should.

Bottom line —— physical activity is great for you. In fact, Time Magazine (A to Z Health Guide, 2004) called exercise : "one of the closest things to a magic bullet that modern health care has to offer." So any type of physical activity will improve your health and well being -— but some types of exercise are better than others.


MARTIAL ARTS IS THE BEST FITNESS

L F

et’s look at why a lot of physiologists and psychologists view martial arts as the best type of exercise you can get. irst, we need to dispel the myth that martial arts classes are just for kids. In fact, according to the Sporting Goods Manufacturers Association, more than one-third of martial arts students are adults. The reality is that martial arts is great for both children and adults -— 2o—somethings as well as the elderly.

A

nd, no matter what discipline of martial arts you choose, whether taekwondo, karate, jujitsu, aikido or some other form, the benefits remain the same.

Here are the five reasons why is the best fitness program for Adults : - Total body workout: Martial arts is a high—aerobic workout that uses every muscle group in the body. Your stamina, muscle tone, flexibility, balance and strength will all all improve through martial arts. - Stress relief: In martial arts you get to kick, punch and scream, which is a great stress release no matter what your age. But, in addition, the ancient practices of martial arts have a calming affect that melts the stress away. - Reach and maintain your healthy weight: Due to the total-body nature of a martial arts workout, tons of calories are burned during every class. However, you’ll also find that your natural eating signals become better regulated so food cravings will disappear and you’ll eat less as a result. Learn self-defense skills: Unlike any other form of exercise, with martial arts you learn potentially life-saving self-defense skills at the same time you are getting in shape. ‘ - Better self confidence: This reason tops the list. Due the goal setting, positive encouragement and respect for values that are part of all martial arts programs, the greatest benefit usually reported by martial arts students is greater self confidence. You become more comfortable in all situations — whether you’re in danger or simply doing a task that takes you beyond your comfort zone -- and you’ll discover you can accomplish anything you set your mind to. So, those are the top five reasons why martial arts is the best fitness program for adults.


By Kyoshi Frank WEBER - Dan Karate

Here are some other important points about martial arts:

I

f you are concerned that martial arts places a great amount of emphasis on sparring or fighting, you don’t have to worry. Martial arts places little to no emphasis on violence, and rather stresses the importance of discipline and respect.

I

nstead of competition against others, the focus of martial arts tends to be competition with one’s self. Since respect is a huge aspect of martial arts, heckling and name calling is discouraged, rendering this a great option for anyone insecure about his or her current level of fitness who would like improve their body image and health. Best of all, classes are individualized, so don’t worry if you’re not in the. Same physical condition you were at age 18. Adults participate at their own fitness level while progressing in skill and technique.

W

hen participating as a family, martial arts provide a unique opportunity for sharing in a non-competitive fun activity. Plus, parents have the opportunity to reinforce at home the life lessons taught in class.

Martial arts isn’t for everybody —- but it might be right for you. To learn more about martial arts and to determine if it's the right physical activity for you, please contact me and I'll be happy to answer any questions you may have.


Une journée souvenir est restée dans les annales de la clinique des Jardins de Sophia à Castelnau le lez (Montpellier Est) en ce jour de juillet 2005 Une manifestation exceptionnelle consacrée aux plaisirs de tous ordres et à la mémoire retrouvée au centre de gérontologie psychiatrique de la ville languedocienne.

La clinique des Jardins de Sophia fêtait ce jour-là le 10e anniversaire de ses hospitalisations de jour au centre dit : « Carpe Diem », pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Le docteur Bernard Michel, directeur de l’établissement, qui n’a jamais trop fait dans le conventionnel, avait décidé de jumeler cette date avec les 40 ans du Karaté Club Montpelliérain.


C C’ H

ette célèbre association, généralement désignée par l’abréviation KCM, qu’il avait créée au début des années 60, faisait à cette époque les beaux jours du tout Montpellier sportif. Champion de France et d’Europe par équipe, l’insatiable médecin formait des combattants de haut niveau qui cumulaient les titres nationaux et internationaux. était les mêmes, qui, la taille moins affinée, un peu plus chenus, étaient réunis dans le parc de la clinique avec les patients de l’hospitalisation de jour en cet été 2005.

eureux de se retrouver et d’évoquer les souvenirs parfois douloureux des combats, l’unanimité se faisait quand il s’agissait de témoigner leur reconnaissance à celui qui les avait formés aux mystères des arts martiaux.

Certains reconnaissaient que les principes, qui leur avaient été transmis, les avaient aidés jusque dans leur vie professionnelle.


S

i la concordance des dates était le fait du hasard, la présence de ces hommes quelques décennies après cette période quasi mystique, n’était pas fortuite. Bernard Michel, en effet, a tenu à les associer à sa vision des soins qui consiste surtout à susciter le désir chez les malades. Selon lui, la présence de sportifs disponibles doit éveiller l’envie de connaissance qu’il veut provoquer dans le cadre de ces hospitalisations de jour, justement désignées par la locution latine « Carpe Diem ». Le capitaine Jacques Levinet, expert international en arts martiaux, était de la partie pour faire des démonstrations de karaté avec les enfants de son association. Depuis ce jour de juillet 2005, Jacques Levinet et son équipe collabore à ces expériences d’éveil du désir en apprenant le maniement de la canne d’arthrosique, dite « Canne Défense Thérapeutique » qui peut se transformer en quelques secondes en un instrument de dépense, même entre les mains de personnes âgées dépourvues de force.

Le navigateur Bernard Gallay, habitué des grandes épreuves maritimes – il a couru deux fois le Vendée Globes – avait participé à cette belle entreprise en amenant les malades dans l’un de ses bateaux pour une petite virée en mer.

D

ans son allocution de bienvenue, Bernard Michel les avait remerciés d’avoir bien voulu s’associer « à ce défi d’une bataille à mener » pour ajouter aussitôt qu’il s’était assuré, pour ces hospitalisations de jour, d’une équipe médicale pluridisciplinaire parmi les plus performantes de France.


I

l a ensuite rendu un hommage appuyé au personnel qui encadre cette expérience avec compétence et un rare sens de l’humain. Un personnel qui a assuré la réussite de cette journée en organisant, avec les malades, des stands de divers artisanats : imprimerie, dentelle, boulangerie… Une des responsables confiait même qu’une ancienne couturière avait redécouvert un point de dentelle en désuétude depuis plus de soixante ans. La mémoire, même partiellement retrouvée, est toujours une victoire.

R

ien de plus émouvant que de voir personnels et malades déguisés, en infirmière des années 40 ou en costume de différentes époques, déambuler dans les allées du parc. Rien de plus touchant également, que cet ancien magistrat qui avait revêtu sa robe rouge d’avocat général et retrouvé ainsi un peu de sa dignité perdue. appétit retrouvé devant un buffet de qualité, la joie qui revient, une promenade en calèche dans les allées du parc, et le plaisir d’être ensemble. Une journée pendant laquelle la formule Carpe Diem a trouvé toute sa justification.

L’


HÔTEL ARENA

Services

rUE ROBERT SHCUMAN ZAC LA PEYRIERE 34430 - SAINT JEAN DE VÉDAS Tél. 04.67.20.35.35 Sortie 32 - A9

L'hôtel ARENA est situé dans une zone commerciale de Montpellier, à 5 minutes de route de l'Académie Jacques Levinet. Il propose des chambres élégantes dotées d'une connexion Wi-Fi gratuite. Les chambres présentent un décor simple et une literie de qualité et sont toutes climatisées. Chaque chambre est équipée d'une télévision et d'une salle de bains privative.

Mail


Réservations

Plan d'accès

L'ARENA sert un copieux petit-déjeuner tous les matins et un parking privé est mis à votre disposition gratuitement. L'hôtel permet un accès facile à différents restaurants et à un arrêt de tramway. La côte méditerranéenne se trouve à 20 minutes en voiture.

Partenaire de l'Académie Jacques LEVINET


LES STAGES DE PERFECTIONNEMENT SONT-ILS UTILES ?

B eaucoup pense que seuls les cours suffisent pour progresser. Bien sûr que l’assiduité aux cours soit essentielle à la progression technique, je pense que les stages de perfectionnement, en plus d’être complémentaires au cours, sont très utiles au développement technique et personnel du pratiquant quel qu’il soit, et qu’importe la discipline. Durant ma pratique des arts martiaux et de la self défense (+ 35 ans), j’ai pu suivre moult stages qu’ils soient d’initiation ou de perfectionnement dans diverses disciplines (judo, aïkido, ju jutsu, boxe française, kobudo …).

Ces stages m’ont pour certains satisfait pleinement tandis que d’autres pas du tout, mais tous m’ont apporté un plus sur un plan technique bien évidemment, mais le plus important, sur un plan personnel et notamment sur mes capacités physiques et mentales.

Mais pour quelles raisons suivre des stages de perfectionnement? Casser la routine

P

our ma part, la première de ces raisons est de casser une routine qui s’est installée insidieusement, lors des entraînements effectués dans les mêmes conditions, les mêmes lieux, avec le ou les mêmes partenaires. Cette habitude de travailler facilite l’entraînement et le rend presque confortable. Le plus dangereux est qu’elle nous donne cette impression d’efficacité qui malheureusement est faussée.

B

ien que nos séances soient rudes et physiques, elles sont réalisées dans cette routine. Pendant les exercices réflexifs, et ce malgré des attaques non retenues, ceux-ci sont effectués comme dans un combat ritualisé, avec juste un stress de combat mais sans plus ? Pourquoi, parce que les attaques sont supposées, voire connues par avance, à cause (et non pas grâce) à la connaissance des partenaires, leur façon d’attaquer, de se déplacer etc. Ce qui rend notre réaction de défense tronquée.


PAR PASCAL TABAGLIO - CN. 3e DAN SELF PRO KRAV Apports techniques et physiques:

L

a 2eme raison est que ces stages apportent sur le plan technique mais aussi sur le plan physique. En principe, les stages sont d’une durée plus longue que le cours (3, 6 heures, plusieurs jours etc.) et sont faits pour que les participants apprennent de nouvelles techniques ou approfondissent celles déjà connues (préparation d’un grade), ainsi que les évolutions techniques à venir.

L’

entraînement qui se fait de manière différente du cours habituel, intensité physique et technique, travail en état de fatigue et de stress (dû à l’éloignement du lieu du stage, vouloir être au niveau technique, regard des autres etc.), est aussi l’occasion d’apprendre de nouvelles méthodes pédagogiques d’apprentissage,


LES STAGES DE PERFECTIONNEMENT SONT-ILS UTILES ? Apports psychologiques: Si les stages nous apportent beaucoup sur les plans technique et physique, un autre argument me semble important, celui qui relève d’aspects psychologiques : Apprendre à se connaître davantage, et d’aborder sans appréhension de nouvelles voies. C’est aussi avoir une ouverture d’esprit et de savoir se remettre en question, de voir ses convictions de sa propre efficacité s’envoler et se rendre compte qu’il faut s’entraîner encore plus, de s’adapter à de nouvelles formes d’entraînement et aux autres et ainsi pouvoir évoluer.

Et pour l’instructeur ? Cette question est évidemment importante. Il doit, de par sa position d’instructeur face à ses élèves, rester constamment au courant des évolutions, des points spécifiques techniques pour pouvoir les enseigner dans son cours.

Ma devise depuis que j’enseigne est ‘Tout faire pour que mes élèves me dépassent sans jamais qu’ils y parviennent’.

Je m’ explique : Pour que mes pratiquants progressent et s’ils le désirent, deviennent à leur tour instructeur, je me dois de ne pas être à la traîne de mes élèves. Pour rester techniquement devant et les tirer vers le haut, il faut que je travaille, que je sois au courant des évolutions techniques, que je m’interroge sur mon efficacité, que je me perfectionne et que j’échange avec d’autres instructeurs sur telles ou telles techniques. Et le meilleur moyen de le faire ce sont les stages de perfectionnement, à l’instar des stages fédéraux mensuels au sein de l’Académie Jacques Levinet.


PAR PASCAL TABAGLIO - CN. 3e DAN SELF PRO KRAV

Et encore ? Les stages sont aussi de beaux moments de rencontre, de partage et de convivialité et doivent rester de bonnes expériences et de bons souvenirs. Pour finir Un de nos fondamentaux du Self Pro Krav ÉVOLUTION En allant plus loin, cette notion d’évolution ne s’applique pas qu’à la technique mais aussi à nous-même. Évoluer c’est s’adapter, et s’adapter c’est survivre.


DEFESA PESSOAL

D

esenvolvido faz quinze anos pelo especialista internacional, Capitao Jacques Levinet, 10e Dan, cujas conquistas nas artes marciais e desportos

de combate são conhecidos no mundo todo, o método de defesa pessoal do SELF PRO KRAV ou SPK, é um dos mais eficazes e realistas existentes.

D

os vídeos e um livro vieram apoiar esta disciplina de defesa pessoal. Para além da simplicidade da sua aquisição e adaptação a todos os grupos de

idade (homens, mulheres, crianças, forças de ordem), a força do SPK se encontra em sua evolução anual, com o finalidade de aderir-se aos padrões cambiantes da agressão nos nossos dias.

P

ara o Capitão Levinet não se pode congelar um método para sempre, porque se faz dessa dela uma arte marcial e uma defesa pessoal obsoletas.

Relembrando as origens do SPK

O D

SELF PRO KRAV provem da experiência profissional de um capitão da Polícia e do conhecimento das técnicas de luta do Soke Jacques Levinet.

e entre os muitos métodos de defesa pessoal por ele criados, o Mestre adaptou o seu método policial do "Real Operational System" ou ROS, com os seus diversos conhecimentos adquiridos de defesa pessoal, para assim fazer um método operativo que denominou SELF PRO KRAV.

SPK significa: Self para Defesa Pessoal, Pro para profissionais e Krav para combatividade (em Hebraico). No entanto, SPK não é uma forma de Kravmaga, difere em muitos aspectos técnicos específicos e tem uma diferente maneira de agir no campo da defesa pessoal e do questionamento. O Capitão conservou o termo Krav sem aderir ao Kravmaga, pelo espírito combativo que prevalece nesta disciplina. A riqueza do SPK também vem de numerosos seminários, intercâmbios, formações e experiências, que o capitão adquiriu e transmitiu a unidades em todo o mundo (Israel, Estados Unidos, Austrália, Japão, América do Sul, Canada, Cuba, Japão , Rússia e por toda a Europa) e dos seus intercâmbios com muitos professores e especialistas como: Haim Gidon, Gaby Shai, Aaron Elbaze Jim Wagner, Darren Levine, Vincent Lyn, Taiji Kase, Keinosuke Enoeda, Hiroo Mochizuki, Shirai, Dominique Valera e muitos potros.


SELF PRO KRAV EVOLUCAO MAESTRO LEVINET O SPK inclui os seguintes 5 pontos primordiais : Instinto de sobrevivência – Treino acondicionado - Técnica operacional - Auto-defesa - Evolução

P

or outras palavras: vontade de sobreviver, meios para sobreviver, aprendizagem dos gestos naturais, respeito à lei e questionamento. O SPK é uma disciplina propriamente dita, reconhecida a nível internacional pelos maiores especialistas da Polícia e os mais altos mestres mundiais de artes marciais. O novo SELF PRO KRAV ou SELF PRO KRAV EVOLUTION

A

quisição de defesas ambidestras. para fazer frente a qualquer eventualidade (frente a um canhoto, em qualquer po sição, de pie, no chão, sentado, de joelhos, toma de reféns).

Módulo SELF PRO KRAV POLÍCIA Pode haver várias maneiras de defender-se eficazmente, tanto sendo civil ou polícia. Só muda a finalidade, daí a razão da criação do módulo SELF PRO KRAV POLÍCIA. Eis aqui alguns aspectos da aprendizagem do SPK POLÍCIA: • Uso das armas do equipamento para defender-se no cumprimento da lei. • Aquisição do trabalho com equipamento e protecção. • Algemar SPK POLICÍA a sós e em equipa, em todos os lugares. • Complementaridade de acções a mãos nuas e com armas. • Chaves operativas de neutralização a sós e em equipa. • Meios de condução operativa em caso de emergência. • Aquisição básica do método do Police Training ROS associado com o SPK. *** Por outras palavras, onde termina o SPK civil, começa o SPK polícia, com meios de coacção e coerção próprios do método ROS ou "Real Operational System" das forças de ordem. O SELF PRO KRAV POLÍCIA tem adquirido carta de natureza porque numerosas unidades da polícia e unidades especiais na França (como os ERIS) e em outros países (como o GAD na Argentina e os Spetsnaz na Rússia) se formaram com o SPK Polícia e com o ROS, com o capitão Jacques Levinet.

• Defesas SPK contra vários atacantes. • Defesas SPK em ambiente confinado e fechado. • Defensas SPK para as forças de ordem. • Defesas SPK contra ataques não convencionais (armas e mãos nuas). • Defesas SPK com pouca luz ou na escuridão. • Defesas SPK com acessórios da vida quotidiana (chapéu-dechuva, esferográfica, pasta, mala, chaves, cartões de crédito, telemóvel, sapatos, paletó, sobretudo, uma revista, etc.). • Adaptação do SPK para mulheres e crianças, posto que os ataques contra estes grupos não são como os ataques contra homens. Sem entrar em detalhes destas áreas a desenvolver, aqui têm alguns exemplos do novo SELF PRO KRAV ÉVOLUTION: • Trabalho de percussão, punhos e pés em movimento, sobre objectivos em movimento, complementado por um trabalho de percussão cotovelo - joelho, sobre escudo fixo. O SPK não é um desporto de combate, mas um mínimo de conhecimentos de percussão pés - punhos, é necessário.


DEFESA PESSOAL Ponto capital – A defesa pessoal • Os princípios do SPK – O Capitão Jacques Levinet, mediante a sua formação e o cumprimento da lei, evidencia em seu método de SELF PRO KRAV, o respeito absoluto à defesa pessoal. Não se trata só de conhecer a legislação, mas também de saber aplicá-la quando se utiliza o método de defesa. É importante proporcionar aos estudantes os meios legais para justificar suas acções de defesa. Saber demonstrar a legítima defesa perante a Justiça, não é fácil. por isto, os praticantes encontram no programa maneiras de serem ajudados.

A

lguns exemplos que mesmo como vítima, podem levar a serem presos.

• Voltar uma faca contra um agressor, depois de o ter desarmado. • Responder com a pistola do agressor, depois de o ter desarmado. • Deixar sua marcas dos dedos no gatilho da arma do agressor durante um mal desarme, por exemplo de tipo chave. • Responder com o bate de béisbol do agressor, depois de o ter desarmado. • Utilizar um gesto de agressão em defesa, tipo cabeçada. • Responder com uma defesa aos genitais a uma agressão benigna, tipo agarre. • Incrementar as defesas de percussão punho ou pé a um agressor desarmado e no chão, sob pena de agressividade e incumprimento da lei. • Responder em zonas vitais frente a uma agressão não vital contra a vida. *** Por outras palavras, ser vítima não justifica o uso de qualquer resposta. O SELF PRO KRAV avisa os seus praticantes e dá-lhes os meios legais para justificar-se. O fim não justifica os meios. Adaptação de SPK por cada país: • O SPK, ensinado em muitos países, tem em consideração a legislação do país para respeitá-la. Por essa razão o SPK evolui conforme os continentes. • Como resultado, certas defesas, proibidas na França ou na Europa, por exemplo, estão perfeitamente autorizadas em alguns países.


SELF PRO KRAV EVOLUCAO MAESTRO LEVINET Uma federação internacional reconhecida • O SELF PRO KRAV, a través da Federação Internacional de Defesa Pessoal e do Police Training AJL, está presente com cinquenta representações na França e no resto do mundo (Espanha, Áustria, Bulgária, Itália, Luxemburgo, Bélgica, Inglaterra, lhas Canárias , EE.UU., Equador, Argentina, Chile, Canadá, Ilha Maurício, o Caribe, Rússia, Sibéria, Austrália, Nova Zelanda, China, Sri Lanka, Vietname, Tunísia, Argélia). O organigrama oficial da AJL se constitui de DTN (Directores Técnicos Nacionais), DTR (Directores Técnicos Regionais) e DTD (Directores Técnicos Departamentais). • A AJL tem um número de registo do Ministério do Desporto na França e um número de registo no Ministério do Trabalho e muitos reconhecimentos institucionais no mundo. • A seriedade do SELF PRO KRAV também se pode ver a través das fardas idênticas dos praticantes na França e no mundo. As únicas diferenças são a cor no logótipo do país e no cinto para enfatizar a identidade do país. • Por último, o curriculum vitae do fundador, o Capitão Jacques Levinet, diz do alto nível de credibilidade da sua federação AJL. Terminamos este artigo com um pouco de humildade dizendo que o SELF PRO KRAV não pretende ser o melhor método de defesa pessoal, mas sim um método muito interessante. A Federação Internacional de Defesa Pessoal e de Police Training. Academia Jacques Levinet AJL Tel.: +33 (0) 467 075 044 E-Mail: contact@academielevinet.com Sitio Web: www.academielevinet.com


ATELIER DU SELF PRO KRAV A L' HONNEUR

La Fédération Française de Cardiologie organise chaque année, au niveau national, « Les parcours du cœur scolaires », sous la tutelle du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Santé et des Sports. Cette action a pour objectif principal la sensibilisation des jeunes sur les bienfaits de la pratique d’activité physique et sportive au quotidien, afin de contribuer à la réduction des risques de développement de maladies cardiovasculaires. Articulée autour d’atelier sportif cette action vise à informer les jeunes sur 3 points : - - -

- -

L'alimentation (5 fruits / légumes par jour), Les risques liés à la consommation de tabac (maladies pulmonaires), Les bienfaits d’une activité physique au quotidien (60 minutes d’activité par jour). En 2017, la Fédération Française de Cardiologie a souhaité «toucher» 2 publics : Les jeunes du CM1 à la 3ème, Les jeunes du CP au CE2,


PARCOURS DU COEUR 2017 DANS LE TARN

E

n effet, les réflexes s’acquièrent dès l’enfance, et leurs pratiques se conservent plus sûrement au fil du temps.

Les parrains 2017 des parcours du cœur *** Maxime VALET, médaillé de bronze Fleuret aux Jeux Paralympiques de Rio. *** Jacques LEVINET, expert international d'arts martiaux, fondateur ceinture noire 10e Dan.

Le Service Sports Culture Animations avait souhaité s’intégrer à ce projet en mettant en œuvre un parcours spécifique «scolaire» à destination des classes de CM2, le vendredi 21 avril 2017 sur la commune de St Sulpice la Pointe (date nationale), soit un total de 215 élèves de CM1/CM2

L’

action envisagée consistait à proposer aux classes de CM1/CM2 de se réunir le vendredi toute la journée, en centre-ville, au stade de la Messale afin de participer à différents ateliers et ce, sans esprit de compétition.

E

n plus de participer à un parcours du cœur, les élèves ont été invités à contribuer au : « Challenge national Reportage Parcours du cœur ».

L’

objectif était de sensibiliser les jeunes au fait qu’ils sont acteurs de leur santé et à mettre en œuvre une interdisciplinarité scolaire pour la réalisation de ce challenge.


ATELIER DU SELF PRO KRAV A L' HONNEUR

D

ans le cadre d’un travail effectué en amont par les enseignants ou par les éducateurs sportifs du service Sport-Culture-Animations, les élèves ont été sensibilisés, pendant une heure, sur le pourquoi de cette action.

L’

utilisation de supports pédagogiques distribués par la F.F.C (Fédération Française de Cardiologie) ont permis aux enfants de comprendre l’intérêt de pratiquer une activité physique régulière.

E

n plus de participer à un parcours du cœur, les élèves ont été invités à contribuer au « Challenge national Reportage Parcours du cœur ». L’objectif était de sensibiliser les jeunes au fait qu’ils sont acteurs de leur santé et à mettre en œuvre une interdisciplinarité scolaire pour la réalisation de ce challenge.


PARCOURS DU COEUR 2017 DANS LE TARN

L

es élèves ont été invités à rendre compte de la préparation ou de la réalisation de leur Parcours du cœur selon un modèle journalistique, ou littéraire avec un large choix de médias possibles à utiliser : article de journal ou mini journal, reportage vidéo, reportage audio, bande dessinée, site ou page web, œuvre littéraire (mini livre) ou œuvres plastiques (maquette, sculpture, ..). Le contenu de ce reportage doit mettre en avant la manière dont les élèves ont travaillés autour des bienfaits de l’activité physique et illustrer ce qu’ils ont appris.

L Académie Jacques Levinet Occitanie avait mis le paquet pour cette journée avec la participation de trois encadrants pour animer toute la journée des ateliers de découverte de Self Pro Krav auprès des 200 enfants présents. Félicitations donc à : Pascal Tabaglio (DTR AJL Occitanie), Mickael Erwein et Ludovic Paulin


MAGAZINE SELF DEFENSE DE MAI 2017  

Magazine d'Arts Martiaux, de Self Défense, de Combat et de Police Training de l'Académie Internationale Jacques Levinet - Numéro 20 - Mai 20...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you