Issuu on Google+

maket-12 25/03/13 14:41 Page1

la Rose de

(n°12)

Charenton Avril 2013

Comme promis, je vous propose, à mimandat, de faire un point d’étape sur les engagements que j’avais pris avec JeanPaul HUCHON en mars 2010. Vous constaterez, au fil des pages, que de nombreux projets sont déjà mis en œuvre ou largement engagés. Nous avons su à la fois faire face à la crise conjoncturelle et nous adapter à la demande des franciliens. Nous avons pris le parti de soutenir nos investissements et nos interventions économiques afin de jouer notre rôle de « dynamiseur » de la croissance. Nous avons su contredire la spirale de la rigueur et de l’austérité qui nous était

Au service des franciliens et des charentonnais ! présentée comme seule réponse à la crise économique que vous subissez durement. Dès mon élection, j'ai mis mon mandat au service de l'ensemble de nos concitoyens et, sans distinction, je n'ai eu de cesse de me placer au côté des maires de nos villes, des associations et des entreprises afin de rendre concrets les dispositifs votés par la Région Île-de-France et de leur donner vie à l'échelle de notre territoire. Ainsi, grâce à la Région Île-de-France, nous avons pu bénéficier d’importants financements dans des domaines aussi divers que la construction et à la rénovation d’équipements, les transports, l'accueil des élèves dans les lycées, le logement, l’emploi, la formation, la santé, l'environnement et la culture. Comme vous, j'aime ma région et ma ville et c'est dans cet esprit que je poursuivrai mes efforts afin de continuer à vous servir et de permettre que des réalisations visibles par tous et pour tous se concrétisent. Comme à mon habitude, j’ai fait le choix de la proximité, de l’écoute et de l’efficacité. Gilles-Maurice Bellaïche Conseiller régional d’Île-de-France

Numéro spécial

COMPTERENDU DE MANDAT 2010-2013 Gilles-Maurice Bellaïche, votre Conseiller régional, répond à vos questions www.gillesmauricebellaiche.net


maket-12 25/03/13 14:41 Page2

Compte-rendu de mandat 2010-2013

Les grands événements de la politique rég Premier enseignement, nous avons fait ce que nous avions dit ! Dans la période de crise budgétaire et financière que nous connaissons, l’effort mis en place par la Région Île-de-France est particulièrement important et montre le chemin de la croissance et de l’investissement. Durant cette première période de notre mandat, de grandes causes, notamment le décrochage scolaire, l’amélioration des transports, ont été au cœur de notre engagement.

EDUCATION

EMPLOI – FORMATION

âce au groupe socia- professionnelle et apprentissage, citoyenneté et poliliste, la Région Île-detique de la ville) et dans France a fait de la lequel la Région jouera un lutte contre le décrochage rôle de coordination et d’aniscolaire la Grande cause mation. régionale 2012. Partant du La Région Île-de-France a constat que le nombre de également mis en place des jeunes de 15 à 19 ans en situadispositifs pour soutenir les tion de déscolarisation était projets pour les établisseen constante augmentation ments, les lycéens et étudans notre pays sans que diants ainsi que pour les l’Etat prenne la mesure de la équipes éducatives parmi lessituation, la Région Île-dequelles : France a organisé en sep• les rencontres "inter-lycées" tembre dernier les Assises sur les thématiques du Décrochage scolaire pour de la mémoire consulter les acteurs agissant dans le domaine de la pré• le Passeport langues vention et de l’accompagnevivantes pour les BTS ment des jeunes en situation • l'aide à la mobilité de décrochage scolaire. De internationale des ces rencontres découlera un BTS // plan d’action qui concernera ix tous les secteurs de ns les d crera, da illiards d’euros s a s n compétences o c lycée égion 2,4 m r é g i o n a l e s La R haines années, rénovation des 000 3 c la o e r , d p n (lycées, formation structio création à la con s ainsi qu’à la mentaires. n francilie nternats supplé ’i d s e c pla

G

(2)

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

ratuité des transports pour les jeunes Franciliens en insertion, pour faciliter leur accès à l’emploi Dès la 1ère année de mandat, la Région a financé la gratuité des transports pour 17 000 jeunes franciliens en insertion professionnelle et la mise en place d’une aide au permis de conduire, car le lien est établi entre capacité à se déplacer et chance de trouver un emploi Le groupe PS s’est également investi pour amplifier et simplifier les politiques régionales d’insertion professionnelle destinées au 16/25

G

ans et pour réformer le système de subvention aux Centres de Formation et d’Apprentissage (CFA) en y introduisant un des critères qualitatifs et un barème basé sur le coût médian des apprentis. Refusant le décrochage scolaire et l’exclusion sociale, le groupe socialiste a par ailleurs permis l’augmentation de l’aide régionale aux Ecoles de la 2ème chance et aux missions locales. Enfin, la formation des demandeurs d’emploi, principalement financée par les régions, a été clarifiée et maintenue à un haut niveau d’intervention – environ 90M€ par an. //

www.gillesmauricebellaiche.net


maket-12 25/03/13 14:41 Page3

égionale depuis mars 2010 TRANSPORT

FOCUS

Charenton. Les charentonnais bénéficient ainsi d'une offre de transport supplémentaire, avec notamment une connexion avec la ligne de métro n° 8, mais aussi un environnement proche valorisé par des espaces verts le long du boulevard Poniatowski, et la création d'une nouvelle piste cyclable. Quant aux lignes RER, la Région Île-de-France a voté un plan d’urgence de plus de 400 M€ afin de remettre à niveau ce réseau aujourd’hui saturé et vieillissant.

Les emplois d’avenir La Région Île-de-France a voté le 14 février dernier un plan emploi prévoyant notamment de soutenir la création de 14 000 emplois d’avenir en Île-de-France d’ici fin 2013. L’Etat subventionnera ces contrats à hauteur de 75% du coût salarial sur la base du SMIC, sur une durée de 1 à 3 ans. A elle seule, la Région Îlede-France prévoit de recruter cette année une centaine d’emplois d’avenir au sein de la collectivité régionale. En plus du dispositif

• Le Pass Navigo : une révolution tarifaire • Projet du Grand Paris Express

général, elle a prévu, sur une durée de 1 à 3 ans, notamment des compléments de rémunération pour les associations qui embauchent et le cofinancement de formations débouchant sur les emplois d'avenir. L'objectif, sur l'ensemble du territoire francilien est de signer 5 000 contrats dans le secteur associatif et l’ESS (économie sociale et solidaire), dont 200 travailleurs handicapés, et de pourvoir le reste au sein des grandes entreprises publiques comme la SNCF ou la RATP ou de collectivités locales. //

www.gillesmauricebellaiche.net

Les socialistes, Jean-Paul Huchon en tête, se sont battus pour que le projet final corresponde le plus possible aux besoins réels des territoires et des franciliens. Grâce à cet engagement, le projet est passé, d’une boucle de transports qui ne desservait que quelques grands pôles économiques, à un tracé final qui compte une gare tous les 3 km. Ce projet permet enfin les trajets de banlieue à banlieue, évitant ainsi aux franciliens de passer par Paris. Les socialistes ont même obtenu que l’amélioration du réseau existant – à travers le plan de mobilisation – soit intégrée au projet.

• Amélioration et extension du réseau de transport existant Le début de mandat a été marqué par le prolongement de la ligne 8 du métro à Créteil-Pointe de Lac. Le prolongement de la

ligne 14 vers Pleyel et Orly pour désengorger la ligne 13 a été acté. Les travaux débuteront en 2014 et la mise en service est prévue pour 2017. L’année 2012 aura été l’année du tramway, avec l’extension parisienne des T1, T2 et T3 et la création de la 1ère partie de la ligne du T5. C'est grâce au second tronçon du tramway T3, qui relie désormais la Porte d'Ivry à la Porte de la Chapelle, que le tramway passe depuis fin décembre par la Porte de

Face à la question du Pass Navigo à tarif

unique, le Conseil régional s'interroge sur une réforme globale de la tarification. Pour répondre aux besoins de chacun et s’adapter à la mobilité des franciliens, la majorité au Conseil régional propose de créer les unités de transports qui permettront aux fran ciliens de payer pour les trajets qu’ils font réellement. Et le prix des trajets s’adaptera selon de nombreux critères: heure de pointe/heure creuse, ligne saturée, vitesse, qualité du service, situation sociale,… //

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

(3)


maket-12 25/03/13 14:42 Page4

Compte-rendu de mandat 2010-2013 (…) Les grands événements de la politique régionale (suite) our favoriser une culture accessible à tous, notre Région a lancé dans les lycées le dispositif des médiateurs culturels, qui permet de renforcer le lien entre acteurs de la culture, communautés scolaires et élèves et de favoriser l’accès à la culture pour tous. Elle permet aussi aux lycéens et apprentis franciliens de voir au moins trois films de qualité en salle de cinéma en temps scolaire. Pour développer l’emploi du secteur, et contribuer au rayonnement culturel de l’Île-de-France, la Région apporte aussi son soutien au cinéma en accompagnant, notamment, financièrement le renouvellement du matériel de projection des établissements cinématographiques franciliens. Elle est aussi le premier financeur public hors CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée). La Région Île-de-France soutient également la création littéraire dans le cadre d'une association entre un auteur et une structure d'accueil pour la réalisation d'un projet. Ainsi, est-il accordé une bourse d'aide à la création de 2 000 euros par mois de résidence pour les auteurs. //

P

CULTURE

?

Question de Michel Lévi, président de l'association Le Capitole En mars 2011, vous nous avez invité à rencontrer le Président de la Région, Monsieur Huchon, qui nous avait assuré de son soutien pour financer la numérisation des futures salles du Capitole. Depuis la crise s’est durcie et la procédure de préemption par la ville semble être encore longue. La Région Île-de-France sera t-elle toujours en mesure de soutenir ce projet culturel d’envergure pour nos deux communes ? ?

GM Bellaïche : Comme vous le savez ce projet me tient particulièrement à cœur. Le président Huchon, lui-même, a confirmé le soutien de la Région Île-de-France. Alors, si toutes les bonnes volontés, communes, Communauté de communes savent se mobiliser, ce dernier cinéma de quartier caractéristique de l'architecture moderne des années 30 rouvrira ses portes. En effet, la Région n'interviendra qu'après que le bâtiment soit acquis par la ville ou la Communauté de communes et dans le cadre de sa réhabilitation et de son aménagement intérieur.

Charenton s’écrit avec la Région Des équipements de première envergure

• Le lycée Robert Schuman. La ville de Charenton-lePont a permis à la Région Île-de-France de construire, le lycée le plus moderne d’Europe. Cet investissement, d’un montant de 28 millions d’euros est sans nul doute le point d’orgue de l’intervention régionale sur notre ville. L’intervention régionale est aussi en lien avec les politiques décidées par la Région elle-même sans que la ville n’investisse un seul centime d'euros. Ainsi, les profondes restructurations de notre parc de logement social (H. Sellier, Bobillot, l’Etoile, Bergerac,…) n’ont pu avoir lieu qu’avec le soutien de la Région Île-de-France et du département du Val-de-Marne. Et les projets qui ont pu se réaliser grâce à l’intervention financière de la Région Île-de-France sont aussi divers que :

• l’Espace jeunesse (anciennement Aliaj), • les gymnases Tony Parker, • l’informatisation de nos médiathèques, • la Pelouse du Stade Charentonneau (propriété de la ville de Charenton), • la rénovation complète du Théâtre des 2 rives (T2R), (4)

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

www.gillesmauricebellaiche.net


maket-12 25/03/13 14:42 Page5

Compte-rendu de mandat 2010-2013 Charenton s’écrit avec la Région (suite) Les protections phoniques le long de l’A4 D’autres chantiers sont encore en friche, mais le plus essentiel est et reste la protection phonique le long de l’autoroute A4. A ce jour, comme vous le savez, les protections phoniques se bornent, sur le territoire de Charenton, au traitement des façades et des fenêtres, la Ville ayant refusé les murs antibruit. Désigné pour présenter à l’Assemblée régionale le rapport engageant la Région Île-de-France dans le subventionnement de cette protection phonique GillesMaurice BELLAICHE a obtenu le vote à l’unanimité, de ce dispositif par la Région Île-de-France. Tout récemment encore Pierre Serne, Vice-président chargé des transports de la Région Île-de-France, a été sollicité par votre Conseiller régional et a confirmé l'idée de murs complémentaires de grande hauteur et des casquettes à Charenton pour un projet estimé à 25 M€.

?

Question de André V., 61 ans Personnellement, je trouve que l’on parle de lutte contre le bruit et pas assez des risques sanitaires liés à la pollution atmosphérique

GM Bellaïche : Il est vrai que les charentonnais vivent à proximité de deux axes routiers importants : le périphérique et l’autoroute A4. Même si la qualité de notre air est sous la surveillance d’Airparif, un organisme de la Région Île-de-France, pour autant, Charenton-le-Pont ne dispose pas d’une station de mesure. Je souhaite poursuivre mes efforts pour la mise en place sur notre territoire d’un dispositif propre qui permette de mieux informer les riverains sur leur exposition à la pollution atmosphérique. Je tiens à vous rassurer sur un point : notre Région encourage toutes les circulations douces, comme le fret fluvial ou les voies cyclables. Là aussi nous avons le devoir de préparer l'avenir.

Sécurité publique Solidarité En octobre dernier a été posée la première pierre de la future maison médicalisée à destination des seniors de Charenton. Gilles-Maurice BELLAÏCHE, en compagnie de la population, du Directeur de la Fondation des Caisses d'Epargne, de la Vice-présidente du Conseil général du Val-de-Marne, du Directeur de Valophis Habitat, du Souspréfet et d'autres personnalités a posé la 1ère pierre de cet édifice en sa qualité de Conseiller régional. En effet, la Région Île-de-France est l'un des principaux financeurs de cette opération.

?

Question de Virginie P., 32 ans, handicapée moteur En tant que personne handicapée moteur, si je reconnais que des avancées sont perceptibles, je trouve que cela ne va pas assez vite. Que compte faire la Région ?

GM Bellaïche : La Région Île-de-France prend en compte les problèmes de déplacement des personnes à mobilité réduite quel que soit leur handicap. Un plan ambitieux voté en 2005, réunissant plusieurs acteurs dont les collectivités territoriales, les associations représentatives, les opérateurs de transport, doit finir d’être mis en œuvre d’ici 2015. Ainsi, à cette date et sur le réseau francilien, ce sont 143 gares supplémentaires qui seront réaménagées. La Région a aussi créé des aides spécifiques, notamment pour l'équipement et l'appareillage. Elle intervient aussi dans le financement d’établissements accueillant des personnes atteintes de handicaps

www.gillesmauricebellaiche.net

Vétuste et peu fonctionnel depuis plusieurs années, le Commissariat de Charenton-le-Pont ne répondait plus aux critères d'aménagement des espaces publics, à un accueil digne du Public, ainsi qu'aux normes d'accessibilité des personnes à mobilité réduite. Le Commissariat a pu être réhabilité grâce à une subvention de la Région île-de-France. Cette vaste opération a permis, d'une part, l'amélioration de la prise en charge des victimes et de l’accueil du public et d'autre part, des conditions de travail des agents.

la Rose de Charenton est le Journal de la section du Parti socialiste de Charenton-le-Pont et du conseiller régional Gilles-Maurice Bellaïche. Numéro spécial - compte-rendu de mandat 2010-2013 Nos élu-e-s au Conseil Municipal : Gilles-Maurice Bellaïche

- Jeanne Stefani et Sylvie Poulain Imprimé sur papier PEFC Ne pas jeter sur la voie publique Photos : DR La «Rose de Charenton» est entièrement financée par les cotisations des adhérents de la formation politique et du Conseiller régional

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

(5)


maket-12 25/03/13 14:42 Page6

Compte-rendu de mandat 2010-2013 Charenton s’écrit avec la Région (suite) Transport/mobilité En septembre 2011, Gilles-Maurice BELLAICHE, votre Conseiller régional d'Île-de-France, accompagné d'une délégation de riverains du quartier de Bercy avait évoqué lors d'une rencontre avec le Délégué aux usagers au Stif, syndicat organisateur des transports publics des franciliens, les difficultés rencontrées sur les lignes 24 et 109.

Bonne nouvelle pour les usagers de la ligne 24 : Le renfort demandé est effectif depuis le 15 octobre dernier. Ce renforcement améliore les fréquences de passage sur le tronçon compris entre Ecole vétérinaire et Gare d'Austerlitz du lundi au vendredi, le matin de 9h à 12h et le samedi après-midi de 13h à 17h.

Edr ule cplaantloiocanl, Gilles-Moanuseriilces

C Su E siège aux ert BELLAÏCH ation des lycées Rob ons de si d’Administr Notre Dame des Mis égion ÎleR t e la n i a ss m u u Sch nte a ène . Il représe Charenton sein des lycées Eug Alfort, sau de-France Paul Bert de Maison int-Maurt a Delacroix e cée d’Arsonval de S ÏCHE ly A u L ’a L u E q B si rice ain Gilles-Mau jets de ces des-Fossés. s de la Région les pro ise en porte auprè insi accompagné la m a lycées. Il a édiateurs culturels. m s e d ce pla

Pour la ligne 109 : L'étude demandée par votre Conseiller régional sur son prolongement depuis le terminus actuel Pont Nelson Mandela-Rives de Bercy jusqu'à la station de la ligne 8 du métro Liberté a conduit au renfort en heure de pointe en semaine avec intervalle de 3mn30 le matin et 3mn le soir. Sa mise en service est effective depuis le lundi 18 mars. La Région Île-de-France a également financé la réalisation de deux itinéraires cyclables, l'un qui fait face au lycée, l'autre rue du Maréchal de Lattre de Tassigny.

Emploi En tant que Conseiller régional, Gilles-Maurice BELLAICHE siège à la mission locale de Charenton/SaintMaurice/Maisons-Alfort/Saint-Maur afin d’œuvrer à la lutte contre le chômage et à l’insertion des jeunes dans la vie active. Ainsi, le Carrefour de l'Emploi de l'Est parisien qui se tient chaque année au Pavillon Baltard de Nogentsur-Marne a bénéficié d'une aide régionale. Des villes de l'est parisien, dont Charenton-le-Pont, figurent parmi les villes organisatrices.

?

Question de Nathalie T., 52 ans Pour me rendre au travail, de porte-à-porte je mets plus de 1h30 car je dois passer par Paris. Que fait la Région pour améliorer nos transports au quotidien ? GM Bellaïche : En 2008, l’Assemblée Régionale a voté un « plan de mobilisation » qui donne notamment la priorité à des transports en commun « plus étendus et plus denses, plus nombreux et plus réguliers ». Ainsi, fin 2011, la ligne 8, bien connue des charentonnais, reliant Paris et la proche couronne a été prolongée jusqu'à CréteilPointe du Lac. Cette nouvelle station vous permet de passer d’un mode de transport à un autre. Une fois au terminus de nombreuses correspondances en bus vous attendent notamment, une correspondance avec la nouvelle liaison «Pompadour/SucyBonneuil», pour vous permettre un accès rapide au RER A en gare de Sucy-Bonneuil et au RER D en gare du Val-Pompadour. Avec le « Grand Paris Express », les projets d’extension des lignes de métro 4,11,12 et 14 créeront 17 nouvelles stations et près de 18 kilomètres de lignes supplémentaires. Des liaisons dites “interbanlieues”, vous permettront dès lors de ne plus passer par Paris pour vous rendre dans une autre ville de banlieue. Quatre nouvelles lignes de tramways verront ainsi le jour, en plus des extensions programmées des T1, T2, T3 et T4, créant ainsi 130 nouvelles stations

(6)

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

?

Question de Hervé. C., 21 ans, Je n’ai aucune qualification, pouvez-vous m’aider à trouver un emploi ?

GM Bellaïche : Les dispositifs en faveur de l'emploi sont nombreux et pas toujours connus de tous. Sur les emplois d'avenir, je vais notamment rencontrer les entreprises et les associations pour les inciter à recruter des jeunes sans qualification. En effet, la Région Île-de-France a décidé de compléter le dispositif déjà prévu par l'Etat par une aide supplémentaire et la mise en place d'un plan de formation. Par ailleurs, la Région Île-de-France est partenaire de la Mission Locale de Maisons-Alfort dans laquelle je siège personnellement, qui pourra vous orienter dans vos recherches d'emploi.

www.gillesmauricebellaiche.net


maket-12 25/03/13 14:42 Page7

3

THÉÂTRE DES DEUX RIVES

2

subventions de fonctionnement

NOTRE DAME DES MISSIONS

Charenton s’écrit avec la Région

3

ESPACE JEUNESSE

Réhabilitation de la RÉSIDENCE ETOILE ou TRIPODE

1

L'intervention de la Région Île-de-France va bien audelà du financement d'événements comme le Carrefour de l'emploi au pavillon Baltard ou des aides régionales à l’emploi. C'est aussi grâce à la Région que la ville de Charenton a pu se métamorphoser. Des résidences ou des espaces publics vétustes ont été réhabilités à l'image de la résidence Bobillot-Sellier et du commissariat de police. En finançant également des BOIS DE VINCENNES équipements sportifs, culturels sur notre territoire, la 3 Région propose aux habitants une offre d’activités variées, symbolisée notamment par la rénovation du T2R et la réalisation des deux gymnases Tony Parker. 4

5

MÉDIATHÈQUE DE BERCY

E RU

M 6

21

2

3

3

10

COMMISSARIAT

QUARTIER SELLIERBOBILLOT

3

4

R UE SEJO DU UR

ST

AUTOROUTE A4 protections phoniques

2

RI

M AU

CE

1

2

4

3

PISTE CYCLABLE

EHPAD

5

7

GYMNASES TONY PARKER

6 LYCÉE ROBERT SCHUMAN

STADE HENRI GUÉRIN

PISTE CYCLABLE

MÉDIATHÈQUE DES QUAIS

(7)

la Rose de Charenton /n°12/avril 2013

www.gillesmauricebellaiche.net

6

8

9

BERCY RUE DU NOUVEAU

ALL EE TER DE L RAS A SE


maket-12 25/03/13 14:42 Page8

Prenez la parole QU’ATTENDEZ-VOUS DE LA RÉGION ? Merci de bien vouloir consacrer quelques minutes pour répondre à ce questionnaire qui nous permettra de prendre en considération vos attentes vis-à-vis de la Région Île-de-France en général mais aussi au quotidien pour votre quartier. Nous pourrons ainsi mieux préparer nos échanges.

• Dans les domaines du développement économique et de l’emploi ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

• Dans le domaine du logement et de l’habitat ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

• Dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

• Dans le domaine des transports ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

• Autres domaines ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ce questionnaire peut être déposé ou envoyé au 35, rue de Verdun à Charenton-le-Pont. Si vous souhaitez utiliser Internet, vous pouvez le compléter en ligne sur www.gillesmauricebellaiche.net Nom : ......................................................................................................................................... Prénom :

.......................................................................................................................................................................

Adresse : ...................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... Téléphone : .............................................................................................................................. Mail : ............................................................................................................................................................................. ❏ Je ne souhaite pas recevoir d’information

Gilles-Maurice BELLAÏCHE reçoit à sa permanence territoriale le mercredi de 17h00 à 18h30 et sur rendez-vous Pour toute demande, contacter son secrétariat au 06.95.20.08.78,ou laisser un message sur son répondeur au 09.51.29.23.97 ou lui écrire au 35, rue de Verdun - 94220 Charenton-le-Pont.

ne pas jeter sur la voie publique

(si vous ne cochez pas cette case, nous vous informerons des actions menées par votre Conseiller régional)


La Rose de Charenton n°12