Page 1

Newsletter du groupe Europe Juin 2009— numéro 1

Longue vie au Groupe Europe ! Groupe : […]2. Ensemble plus ou moins organisé de personnes liées par des activités, des objectifs communs. Synonymes : bande, cénacle, cercle, clan, clique, école, équipe, groupement, noyau, poignée, société. Europe : une des cinq parties du monde, comprise entre l’océan Arctique au N., l’océan Atlantique à l’O., la Méditerranée et ses annexes, ainsi que, traditionnellement, la chaîne du Caucase au S., la mer Caspienne et l’Oural à l’E. (Petit Larousse illustré 2007) Si je devais choisir parmi tous ces mots pour parler de notre groupe, je dirais bien « clique plus ou moins organisée de scouts et guides avec un objectif commun qui est la promotion de l’Europe ». Qu’en dites-vous ? Nous venons de vivre des élections européennes, on nous parle d’accueil des guides et scouts d’Europe (ah non, pardon,

ce n’est pas le même sujet!) et nous sommes en plein dans la finalisation des dossiers de camp des unités qui partent dans une contrée européenne ! Il était temps de lancer la première newsletter de notre cher groupe ! Comme l’indique la définition du dictionnaire, nous sommes liés par des activités et des objectifs communs, alors pour 2009-2010, continuons sur cette lancée et rendons notre Groupe Europe actif et convivial !! Et longue vie au Groupe Europe ! Karine Estèves, responsable du Groupe Europe.

À vos agendas ! • du 13 au 31 juillet :

Point Rouge 2009 à Jambville pour les Caravanes qui souhaitent créer un Espace Jeux à Jambville. Plus de détails auprès de Philippe Lestang ! •du 9 au 16 août : Ségélllangue. Parlez l’allemand sur un voilier ! Contactez Sylvain Grunenwald ! • Début août : camp européen sur le thème des superstitions en Roumanie cherche chef ! Contactez Iulian Andrei ! • 12 et 13 septembre : WE Equipe Internationale

Baptême du Groupe Europe le 7 février 2009 Nous étions 7 ce jour là à lancer le Groupe Europe à Paris, au centre national des Scouts et Guides de France ! Discussions et débats furent au rendezvous, accompagnés de chouquettes (merci Nico!) et de mousseux (merci Philippe !) et bien sûr de bonnes rigolades ! Sur la photo (de gauche à droite) : Tristan, Karine, Philippe, Matthias, Iulian et Maïka (manque Nicolas qui prend la photo !)


L'Italie et le scoutisme, une histoire d'amour Le scoutisme en Italie Si la France compte 9 associations de scoutisme (dont 5 reconnues par l'OMMS et l'AMGE), l'Italie fait plus fort avec plus d'une vingtaines d'associations !!! Mais seulement deux sont membres de la Fédération Italienne du Scoutisme (FIS) et donc reconnues par les associations mondiales AMGE et OMMS. Il s'agit de l'AGESCI (Association des Guides et Scouts Catholiques Italiens) et du CNGEI (Corps National des Jeunes Eclaireurs et Eclaireuses Italiens, association laïque). L'AGESCI est l'association la plus répandue sur le territoire et compte le plus d'adhérents : 176 000 environ, soit près de trois fois plus que les Scouts et Guides de France ! Elle est suivie de loin par l'AIGSEC (les scouts et guides d'Europe) qui compte près de 19 000 adhérents. La seconde association reconnue par les associations mondiales, le CNGEI, ne compte que 12 000 adhérents. Une originalité : mêler le scoutisme au train-train quotidien Chaque année, à la rentrée de septembre, certains groupes de l'AGESCI proposent une activité un peu particulière aux louveteaux, coccinelles (les jean-

nettes !), explorateurs (scouts) et guides : une semaine au local !!! Certains groupes sont en effet propriétaires de maisons de villes (certaines ont même un jardin !) qu'ils ont aménagés à la mode scoute. Le principe de la semaine de rentrée est simple : plutôt que de rentrer à la maison après l'école, les jeunes vont au local. Là, la vie s'organise pour les devoirs, les services, les veillées et les petits déjeuners... une semaine pour se retrouver et partager l'ambiance de la vie scoute mêlée à la vie quotidienne. Une force de solidarité : les scouts volent au secours des sinistrés de l'Aquila. Avec plus de 220 000 scouts dans le pays, toutes associations confondues, le scoutisme est très présent dans la péninsule italienne. C'est pourquoi la Protection Civile a fait appel aux deux associations membres de la Fédération Italienne du Scoutisme (FIS) pour venir en aide aux populations sinistrées par les tremble-

ments de terre dans la région des Abruzzes début avril, aux côtés des pompiers, des gendarmes et d'autres associations. L'appel a même provoqué une petite polémique entre la FIS et les recteurs des universités italiennes. En effet, certains étudiants se sont plaints des difficultés qu'ils rencontraient à cause de professeurs intransigeants sur la présence aux cours. La FIS a donc écrit une lettre aux Recteurs d'universités pour leur demander de ne pas faire obstacle aux volontés d'engagements des jeunes adultes qui étaient étudiants et scouts et qui souhaitaient répondre à l'appel de la Protection Civile. Sur place, plus de 800 scouts, guides, éclaireurs et éclaireuses ont monté des tentes, distribué des denrées alimentaires, assuré la distribution de l'eau et se sont occupés des enfants. Ainsi, que les scouts se mêlent à la vie de la société ou que la société fasse appel à eux pour leurs qualités de solidarité et d'organisation, le scoutisme et l'Italie vivent une vraie histoire d'amour. Maïka Billard, Chargée de mission Italie

La Lituanie, pas attrayante ? La Lituanie est un petit pays peu connu et peu attrayant pour de nombreux européens de l'ouest. Pour rappel, des 3 pays baltes c'est celui le plus au sud ! Pourquoi la Lituanie ne fait-elle pas rêver ? Image de feu le Bloc de l'Est qui persiste ? Climat peu avenant ? Manque d'intérêt touristique ? Pourtant la Lituanie gagne à être connue et les équipes Compas que nous avons accueillies a Vilnius a leur arrivée ne me contrediront pas. Après tout, les compas d'aujourd'hui n'ont pas connu l'URSS et ils viennent réaliser leur projet en été, ils profitent donc du meilleur visage du pays. Toutefois, la pêche au trou (réalisé avec une grosse chignole Newsletter du Groupe Europe

sur les surfaces gelées), le ski de fond sur lac gelé ou dans les parcs municipaux, la luge en bas de chez soi 1 a 3 mois de l'année; ca a aussi son charme. Pour un projet compa, la Lituanie est une bonne option: 1/ le billet d'avion ne vous fera pas passer tout vos WE en extra job. Pour info, on peu aussi y aller en car, en bateau et comme je l'ai fait étant compa, en voiture. 2/ les besoins ne manquent pas, nombre d'orphelinats accueillent

déjà des compas chaque année, mais il y en a d'autres comme l'aide aux sans abris, aux très jeunes femmes enceintes et avec leur bébé, aux femmes victimes d'abus etc. 3/ la partie touristique n'a pas déçu les équipes des années précédentes avec le château de Trakkai, le parc national d'Ignalina aux mille lacs, le parc naturel de Druskininkai et l'unique Nida, la langue de sable lituano-russe qui forme une presqu'île le long de la cote par exemple. Fanny Philippe, chargée de mission Lituanie Page 2


Une volontaire en Serbie ! Actuellement je suis volontaire (Service Volontaire Européen) pour les Scouts de Serbie, ce qui me permet de travailler au quotidien sur mes fonctions de chargée de mission Serbie pour le groupe Europe et ainsi de préparer mes futures activités de bénévole. Le scoutisme en Serbie est quelque peu différent de notre proposition en France. Mais il est très intéressant de découvrir et d’étudier le fonctionnement de cette association, car elle est un très bon reflet de l’histoire de la région et du pays. L’organisation des Scouts de Serbie (Savez Izvidjaca Serbija) compte aujourd’hui environ 6000 membres, répartis dans l’ensemble du pays. Cette association reconnue comme une seule est composée de plusieurs entités : deux associations celle de Vojvodine et celle du Kosovo et Metohia, deux conseils de ville pour Belgrade et Nis et d’autres petits conseils de ville. Les découpages par tranches d’âge sont les mêmes que nous avons en

France à quelques différences près, notamment l’inexistence de branche compagnons (rovers). Les personnes âgées de plus de 18 ans deviennent directement chefs ou cheftaines. De plus, l’association compte parmi ces commissions de travail, une équipe internationale très active et disponible pour la gestion de projets aussi bien en Serbie qu’à l’étranger. Les compétitions La proposition des activités est aussi quelque peu différente et varie selon les unités et les chefs. Une des principales activités qui ponctue l’année

sont les compétitions. Les unités venues de Serbie et des pays environnants (parfois) se retrouvent dans un lieu pour s’affronter autour de différents stands : orientation, communication, sémaphore, dessin… Pour le reste du temps, les unités préparent ces compétitions ou alors font des projets au niveau local. C’est bien sûr un résumé de la situation serbe !! je vous invite donc à découvrir plus d’informations sur le blog du Scoutisme en Serbie : www.scout-serbie.over-blog.com!

À bientôt pour de nouvelles actualités ! Anne-Paule Lerosier, chargée de mission Serbie

Le Groupe Europe représenté à Bruxelles ! Le Groupe Europe a déjà commencé à serapport faire connaître Les 8, 9 se et Mon avec la ! Croatie 10 mai Mlle Karine Estèves et moiborne exclusivement a la vie du même représenté illusvillage avons et des quelquesnotre groupes tre groupe à la rencontre « Jeunes scouts autours de Opatija citoyen en débat : la force de réaliIci sont pas ser les nosgroupes rêves ? » ne organisée parreliés l’asentre eux chacun fait ce qu’il sociation La Politique une bonne veut noudans son lecoin. Au des village les jeunes velle sur thème élections eusitôt qu’ils ont fait leur communion ropéennes. ils ne s intéresse plus beaucoup à la Au programme de ces trois jours vie de la paroisse . figuraient la visite du Parlement européen et du Conseil Economique et Social, des conférences-débats avec des experts, des députés euro-

péens et des témoins de la construction européenne, et des ateliers d’échanges et de réflexion avec les 150 participants à ce week-end. Ces trois riches journées nous ont permis de s’informer sur l’Union européenne et sur les enjeux des élections, mais aussi de se confronter aux visions et espoirs de jeunes français, également engagés. A-t’on nous aussi la force de réaliser nos rêves ? Nous sommes tous les deux repartis avec la conviction qu’il est es-

sentiel de faire vivre l’Union européenne au sein des Scouts et Guides de France pour informer et sensibiliser les jeunes et moins jeunes - à la nécessité de devenir des citoyens européens. At-on nous aussi la force de réaliser nos rêves ? Infos et programme de l’association La politique une bonne nouvelle : www.politiquebonnenouvelle.eu Tristan Le Bérigot, chargé de mission Monténégro

Newsletter du Groupe Europe

Page 3


Destination Roumanie 5 caravanes et 15 équipes se préparent à partir les mois prochains en Roumanie. Les pionniers partent pour découvrir le pays et rencontrer les scouts roumains et les compagnons avec des projets de solidarité et d’échange. L’Organisation nationale des scouts roumains compte environ 1600 membres, avec environ 50 groupes locaux. La plupart des groupes sont laïcs. Il y en aussi une quinzaine des groupes catholiques qui sont attachés à des paroisses, avec un aumônier local et diocésain. Malgré leur petit nombre, les scouts roumains ont de grands projets. Un projet actuel s’appelle « Scouting Seeds » qui vise un doublement des effectifs fin 2010. Cela s’est réalisé d’abord par des stages de formation pour une vingtaine des groupes locaux pour faire des campagnes pour attirer des nouveaux membres et comment les accompagner ensuite. Un autre projet va se dérouler à coté de Sibiu avec un camp international pour découvrir la culture de la population saxonne qui habite cette région depuis le XIVème siè-

cle. Le camp prévoit beaucoup d’activités très intéressantes pour les 300 participants (100 scouts étrangers et 200 roumains). Pour la préparation de ce camp nous avons Emmanuelle qui a fait un stage dans le cadre de ses études sur ce projet et qui va participer aussi au camp de cet été. J’enchaîne vite avec ce que nos scouts vont faire là bas. Toutes les caravanes vont rencontrer des scouts roumains (camp international, autre camp en août et rencontres de groupes locaux). En dehors de cela, ils vont avoir des activités de construction, rénovation, découverte de pays ou des chauves souris. Les compagnons vont principalement avoir un projet d’animation, mais aussi de construction d’un terrain de sport ou un projet écologique. Enfin deux équipes vont participer aussi à un projet d’échange financé par l’UE, pendant 11 jours, début août, entre 10 jeunes scouts de cinq pays sur le thème des superstitions. (Je profite pour vous dire que je suis à la recherche d’1 responsable ou 2 pour ce projet, contactez moi pour plus

de détails, jusqu’au 1er juillet.) Certains des camps compagnon se réalisent grâce à la collaboration des scouts roumains. L’été est là pour nous laisser à chacun des souvenirs inoubliables des camps que nous aurions préparés pendant l’année. L’été est l’occasion pour des rencontres et la création des ponts entre des cultures différentes. Voilà ce qu’un de mes pionniers écrivait à la fin d’un camp d’été en Roumanie en 2007 : « Etre étranger est une étrange situation (…) et peu à peu, on perd son étrangeté. A force de vivre avec elle, cette Roumanie devient de plus en plus notre propre pays. Ses paysages nous deviennent familiers, ses habitants chaleureux et plus qu’accueillants, nous mettent en confiance. Une confiance en soi, mais aussi une confiance dans le monde. Voilà ce que nous avons ramené de Roumanie. »

Iulian Andrei, chargé de mission Roumanie http://scout-roumanie.blogspot.com/ http://scout-franta.blogspot.com/ Réchauffement global

1. ‘Aujourd’hui nous allons pécher au trou. Le temps est parfait !...’ 2. En deux heures. ‘Aucune trace du poisson...’ ‘Nous allons dormir ici et demain nous aurons plus de chance’. 3. Ainsi... 4. Le deuxième jour… Source : la revue des scouts roumains en anglais http://www.infoscout.ro/downloadd o c u m e n t / 4 1 infoscout_no11_january_2009_english_v ersion.pdf Newsletter du Groupe Europe

Page 4


Le Programme Européen Jeunesse en Action Mis en place par l’Union Européenne le Programme Européen Jeunesse en Action (2008 – 2013) favorise la mobilité des jeunes en Europe. Il s’adresse aux 13 – 30 ans et s’articule autours de 4 axes : Action 1 : échange de groupes de jeunes Action 2 : Service Volontaire Européen Action 3 : soutien des initiatives de jeunes Action 5 : projet pour l’accompagnement du programme. Chaque pays possède une Agence Nationale du Programme Européen Jeunesse afin de promouvoir le programme, de gérer l’enveloppe des subventions européennes et sélectionner les dossiers financés. En France l’AFPEJ est gérée par l’INJEP. En France, la sélection des dossiers a été décentralisée en régions par l’intermédiaire d’un correspondant régional du Programme Européen Jeunesse (au sein des DRJS) entouré d’une commission régionale. Les Scouts et Guides de France sont amenés à déposer des dossiers au niveau local (action 1.1) Rencontre de jeunes et 3) mais aussi au niveau territorial et national (action 1, 2, 5). Les rencontres de jeunes Pratiquement préparer son projet

dés novembre en cherchant un ou plusieurs groupes de jeunes d’un pays européen avec un nombre équilibré de jeunes de chaque pays (garçons et filles). Le montage du dossier de demande est semblable à celui pour les camps en faisant appel aux Service International (Nicolas ou Philippe) pour la rédaction selon les codes employés par la commission. Travailler sur les objectifs du projet et de la rencontre, les aspects scouts étant traités dans un second temps. Rencontrer le correspondant régional DDJS pour lui présenter le dossier qu’il saura argumenter lors de sa présentation en comité régional. Déposer le dossier fin janvier voire fin mars pour les camps d’été. Votre dossier est retenu alors vous bénéficierez d’une subvention attractive soit 1 500 € et 70 % frais de transport si vous partez à en Europe ou 1 500 € et 18€ par jour et par personne si vous accueillez un groupe en France Vous recevrez 75% de la subvention et dans les 2 mois suivant la rencontre vous rédigez un compte rendu à remettre à l’agence qui vous versera le solde de la subvention (25%). Des caravanes ont bénéficié de ce programme : Caen, Lyon, Bordeaux.

Il est possible de rencontrer un groupe une année et d’organiser une opération retour l’année suivante mais en intégrant un troisième groupe. En savoir plus : http://www.injep.fr/Echange-de-Jeunes-13-25-ans-.html Le Service Volontaire Européen Pour se sentir citoyen de l’Europe et se mettre au service d’un projet d’intérêt général le Service Volontaire Européen permet de découvrir une autre culture et d’acquérir de nouvelles compétences. Chaque projet de SVE fait l’objet d’un Contrat d’Activité conclu entre le volontaire de 18 à 30 ans, une organisation d’envoi, une organisation d’accueil et une organisation coordinatrice (qui peut être une des organisations d’envoi ou d’accueil du projet global). En savoir plus : http://www.injep.fr/Service-Volontaire-Europeen-18-25.html Philippe Lestang, chargé de mission PEJA.

Le Carnaval croate Mon rapport avec la Croatie se borne exclusivement à la vie du village et des quelques groupes scouts autours de Opatija. Ici les groupes ne sont pas reliés entre eux chacun fait ce qu’il veut dans son coin. Au village les jeunes sitôt qu’ils ont fait leur communion ne s’intéressent plus beaucoup à la vie de la paroisse. J’essaie en accueillant des scouts français de les intéresser Newsletter du Groupe Europe

à des projets. Les filles et les garçons vivent leurs vies séparées. Par contre quand c’est la saison de carnaval (PUST), ils participent à cette fête. Défilé dans les villages en se déguisant en costume local pour les filles et les garçons, en costume traditionnel de sonneurs, sonnent les cloches. Ça dure presque deux mois ! Pour le national on n’arrive pas à les

faire bouger et ils ne répondent pas quand on leur posent des questions !

Serge Dinant, chargé de mission Croatie Page 5


« Hej ! Välkommen ! » Voilà comme on souhaite la bienvenue en Suède, le plus vaste des pays nordiques, et pays du prochain Jamboree Scout Mondial ! J’ai découvert la Suède lors de mon séjour d’étude Erasmus à Uppsala, vieille ville universitaire située à 80 km au nord de Stockholm. Alors, que dire sur la Suède…c’est beau, c’est grand, c’est scandinave ! Il y a beaucoup de forêts (il n’y a que 10 millions d’habitants pour un pays presque aussi grand que la France) et il est facile d’aller camper.

pas la Côte d’Azur !), et c’est moins cher que dans le Nord où tout est importé. Après, le Nord, c’est le cercle polaire, et en hiver, c’est mythique…je n’ose même pas imaginer un campneige…ça doit être génial ! Evidemment, le Paradis sur terre a

La forêt suédoise est sauvage (vive les trappeurs et les vikings !), et avec la lumière du nord si particulière, c’est un vrai bonheur que d’aller se promener. Les régions du Sud, entre Stockholm et Malmö sont splendides, il fait beau, on peut aller se baigner en été (bon, sans combinaison néoprène mais c’est quand même

un prix, et c’est là son (petit) défaut. Le coût de la vie est très élevé (enfin, ça dépend si vous faites vos courses à la première superette du coin dans Paris intra muros, là, la Suède va vous paraître pas si chère…) et il vaut mieux partir avec un peu (beaucoup) d’argent. La nourriture notamment n’est pas

donnée, ce qui n’est rien en comparaison de l’alcool, uniquement vendu à des prix exorbitants en magasin d’Etat (même le cidre…). La Suède est un pays extrêmement civilisé donc il ne vous arrivera aucun problème : la sécurité est omniprésente. Les Suédois vivent un scoutisme assez authentique, proche de la nature (c’est facile pour eux), et assez discret. Voilà, je vous donne rendez-vous en 2011 pour aller découvrir la Suède !

Vue de Stockholm

Matthias Martin, chargé de mission Suède

Il était un petit navire ... Chefs, cheftaines, membres des équipes territoriales, marins expérimentés ou habitués du plancher des vaches, le capitaine au long cours du Willem, ce fameux vaisseau qui arpente les mers du Nord depuis Rostock, tente de monter un équipage venant des terres de France et d’Allemagne. Le périple consiste à voguer sur la Mer Baltique, et à rencontrer sur le pont du Willem les autres navigateurs ! Pour garder le cap, veillez à éviter la mutinerie ; pour cela, en équipes, vous manœuvrerez, vous cuisinerez, vous (re)découvrirez la langue allemande, et vous vivrez ensemble 6 jours et 6 nuits sur ce fameux 2 mâts de 29 mètres…

large après les préparatifs auxquels vous aurez participé, naviguant jusqu’au 16 août, vous rentrerez ce jour-là à bon port ! Cette expédition ne se fera pas sans risques, outre le mal de mer, les rencontres avec les pirates, les écumeurs des mers, les flibustiers, les margoulins, les boucaniers, ou les corsaires, vous aurez peut-être l’occasion de croiser quelques requins malveillants ! Mais ne soyez pas des pleutres, des couards, des poltrons, ou des peureux, car pour ceux qui ne craignent rien, le trésor à la clé sera d’avoir vécu 7 jours de rencontre marine !

Sylvain Grunenwald, coordinateur de la commission Francoallemand

Prêt à prendre la mer ?

Vous embarquerez à Rostock le 9 août, lèverez l’ancre et prendrez le Newsletter du Groupe Europe

Page 6


Envie de camper, envie de rencontrer... Westernohe centre fédéral de la DPSG (association partenaire des SGDF en Allemagne) vous propose le tout dans un cadre parfait pour une rencontre binationale, ou une pause pour un groupe de passage. Niché sur le plateau du Hoher Westerwald il est situé à égal distance de Cologne, Cassel et Frankfort, il est préférable de s'y rendre en voiture (la première gare se trouve à 45 min de voiture) Sur une superficie de 28 hectares dans une région boisée, le lieu peut accueillir plus de 6500 personnes et est très souvent le lieu retenu pour les rassemblements fédéraux de la DPSG. Le dernier en date à eu lieu

pendant l'été 2008 avec le rassemblement Meuterei des louveteaux (plus de 3500). Autre rassemblement: tous les ans à la pentecôte, c'est plus d'une centaine de groupe qui s'y rendent pour un WE de rencontres d'activités et de fêtes, rassemblement non officiel de la DPSG, il fait parti des traditions, certains groupes y vont tous les ans, d'autre tous les 2 ans ou alors tous les 10 ans. Le lieu permet de camper avec toutes les commodités (toilettes, douches...) et dispose aussi de différentes maisons pouvant accueillir les personnes à mobilité réduite. Un multitude d'activités sont possibles.

Pour plus d'information: Boris.zimmermann@dpsg.de Sylvain Grunenwald, coordinateur de la Commission Franco-allemand

Un camp avec les scouts portugais… 8h : Levée de drapeau (l’hymne portugais, un passage de la bible, un chant puis bien sûr la prière scoute). 8h30 : Temps forum (le chef parle à ses jeunes autour de lui en formant un rond et en ayant les mains derrière le dos) 9h : Activités plage car nous étions à Apulia (dans le Nord du Portugal) un Jambville mais un peu plus petit 12h : Déjeuner (le repas est préparé par des cuisinières) 14h : Tournoi sportif 16h30 : Goûter : ce n’était pas un petit morceau de brioche avec du chocolat mais plutôt du jambon/fromage/marmelade dans du bon pain maison et quelques gâteaux maisons. 17h : Douches (en dur) et services 19h : Dîner (toujours préparé par les cuisinières) 21h : Veillée autour d’un feu (dans le périmètre autorisé) 23h : Extinction des feux Voilà comment nous avons passé notre semaine avec les portugais. Mais il faut savoir que pour eux les grandes vacances ce sont aussi les vacances scoutes ! Par contre, pendant l’année ils n’arrêtent pas de faire des rando, des constructions et surtout de la fanfare. La fanfare est leur moyen d’extra job dans les fêtes de village ou cérémonie religieuse. Leur groupe est composé de musiciens (trompettes/tambours/…) et animé par les majorettes. Même si nous avions des méthodes et des pratiques différentes de scoutisme une seule chose nous unissait c’était les valeurs du scoutisme d’être toujours prêt ! = Sempre alerta ! Sylvie CRISOSTOMO, chargée de mission Portugal Pour découvrir les scouts portugais, n’hésitez pas à visiter leur site : http://www.cne-escutismo.pt/ Page 7

Newsletter Groupe Europe n°1  

newletter groupe europe SGDF

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you