Issuu on Google+

Le magazine de restauration de l’entreprise Feldschlösschen

www.journalsoif.ch

Édition no  3, mars 2017

Des revenus intéressants › Vente de bières en bouteilles à consommer chez Feldschlösschen Braufrisch Bügel

soi: une bonne opportunité pour la restauration › Conquérir de nouveaux marchés grâce aux ­présentoirs de bières spéciales et artisanales

1.33 CHF la bouteille au lieu de 1.45 CHF Art. 14706, 20 × 33 cl, VC caisse



pages 10 à 15


Food & Wine Pairing – mars

En parfaite symbiose Aigle AOC Chablais de Badoux Vins, pour accompagner vos recettes légères à base de poisson. the bottle sélectionne des vins de qualité qui s’adaptent à vos plats. Pour trouver l’accord mets et vins parfait et obtenir des informations sur notre assortiment, faites appel à nos conseillers ou consultez notre site: www.bottle.ch

Passez votre commande: www.myfeldschloesschen.ch 0848 805 010


Apéro 3

Éditorial

La mode de la consommation chez soi Chères lectrices, chers lecteurs, Avec la numérisation, la société change à un rythme affolant. Les gens sont devenus plus mobiles, si bien que la restauration doit s’adapter. Consommer des boissons à la maison est devenu une mode. Certains restaurateurs audacieux se mettent au goût du jour en répondant à la demande et s’apprêtent ainsi à conquérir de nouveaux marchés. Feldschlösschen soutient les efforts de ses clients en innovant constamment. Le dernier exemple en date est le présentoir de bières spéciales et artisanales: pour les restaurateurs, c’est un instrument idéal permettant de vendre des bières spéciales non réfrigérées pour la consommation maison. Souhaitez-vous réaliser maintenant de bonnes affaires ou rêver à un passé révolu? Voulez-vous suivre la nouvelle tendance de la consommation à domicile, désirez-vous offrir quelque chose de nouveau à vos clients tout en augmentant vos ventes? Le présent numéro de SOIF vous apprendra tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau présentoir de bières spéciales et artisanales.

Philippe Bouhan Regional Sales Manager, Vaud

Craft beers

Bière estivale

Culture de la bière

La Brooklyn Sorachi Ace doit son arôme unique à un houblon un peu déjanté. Page 5

À commander maintenant: la Cardinal Edition d’été, idéale pour les douces soirées estivales. Page 9

Steffi Schmid du «Nangijala» à Disentis révèle comment elle attire le chaland grâce à la bière. Page 23

Impressum SOIF  Le magazine de restauration de l’entreprise

Parution  Paraît une fois par mois en français, allemand

Droits d’auteur  Les articles contenus dans ce journal sont

Feldschlösschen, www.journalsoif.ch

et italien

protégés par les droits d’auteur. Tous droits réservés

Édition  Feldschlösschen Boissons SA,

Tirage  Français 10 000, allemand 24 000, italien 2000

Droits sur les images  Freshfocus, Feldschlösschen,

Theophil-Roniger-Strasse, 4310 Rheinfelden,

Rédaction, mise en page, lithographie, lectorat, traductions,

Textension, fotolia.de, Andrea Monica Hug, màd.

téléphone 0848 125 000, www.feldschloesschen.com

impression et expédition  Vogt-Schild Druck AG,

Caricature: Göldi (Daniel Mangold)

Responsable  Daniela Fernández

Gutenbergstrasse 1, 4552 Derendingen

Responsable rédactionnelle  Daniela Fernández

Responsable de projet  Pamela Güller

Annonces  durst@fgg.ch, Daniela Fernández

Rédacteur en chef  Marcel Siegenthaler/Textension Sàrl,

Année  Onzième année

www.textension.ch

PERFORMA NCE

neutral Imprimé

01-16-672471 myclimate.org


4  Nouveautés&Produits

Bière du mois

Vin du mois

Feldschlösschen Bière de Printemps

Johannisberg AOC

La bière de printemps est de retour. Dès le mois de mars, avec les premiers rayons de soleil, les clients pourront savourer cette spécialité de saison dans les établissements suisses. La bière de printemps Feldschlöss­ chen est particulièrement rafraîchissante de par sa délicate amertume et sa douceur tout en légèreté. Elle éveille des émotions printanières et s’accorde magnifiquement aux premiers rayons de soleil tant attendus. Cette bière de saison non filtrée attire l’attention par sa somptueuse couronne de mousse et laisse une impression durable grâce à ses types de malt sélectionnés, ses notes de fruits et de clous de girofle et ses fines perles gazeuses. Désirez-vous profiter vous aussi de cette spécialité régionale? Vous pouvez commander la Feldschlöss­chen Bière de Printemps jusqu’à fin janvier auprès de votre Sales Manager.

Le Johannisberg de la cave Cordonier& Lamon en Valais est un vin complexe, et à vin complexe, nez complexe: arômes floraux, notes minérales, touche délicate de fruit le caractérisent. Il offre un bon équilibre entre les goûts acide et sucré, laissant une sensation élégante et riche au palais. Accompagne idéalement … Le Johannisberg Cordonier & Lamon accompagne idéalement la cuisine suisse, surtout des mets traditionnels comme la fondue ou le fromage d’Italie. www.bottle.ch

Commander maintenant ! 12.90 CHF la bouteille Art. 15211, 6 × 75 cl, VP carton

Gambrinus en voyage autour du monde

Pour les amateurs de bière, le royaume de Belgique est un paradis Pour la 3e étape de son voyage à travers les douze régions réputées pour leur bière, Gambrinus a sillonné la Belgique. Il s’y est cru au paradis. Découvrez comment il s’est laissé séduire par la forte culture de la bière en Belgique.

«

nombreuses recettes. Les bières trappistes et les bières fruitées apportent une touche particulièrement raffinée aux mets.

La bière aussi en cuisine Je visite l’abbaye de Grimbergen, j’essaie quelques petites tavernes à bière, j’étanche ma soif. En cuisine aussi, la bière est utilisée en Belgique dans de

Pétillante comme le champagne La richesse aromatique de ces bières me stupéfie. Les bières fruitées (kriek), acidulées (gueuze) et les bières d’abbaye sont toutes nées en Belgique. On a bien compris ici comment conserver la ­cul­ture médiévale de la bière. Loisl, que j’ai rencontré à Munich et qui ne jure que par la pils, serait perplexe: en Belgique, la bière est parfois aussi pétillante que le champagne ou aussi fruitée que les cerises. Les brasseurs belges ne cessent en effet d’expérimenter avec toutes sortes d’ingrédients.»

‹A vosse santé!› Daan trinque avec moi dans un monastère wallon. Sa main droite tient une bière d’abbaye, la gauche un livre dans lequel il me montre les bières de sa patrie. Pour les amateurs de bière, la Belgique est un paradis car nulle part ailleurs on ne brasse autant de sortes de bières qu’ici. Bières trappistes, bières d’abbaye, bières acidulées, fruitées, lager; à haute fermentation, basse fermentation, à fermentation spontanée; blondes, brunes, rouges: le choix est immense.

À Grimbergen, les moines ont un lien très fort avec leur bière.

Belgique, pays de la bière À la House of Beer de Feldschlösschen, les restaurateurs peuvent commander les bières belges suivantes: Grimbergen Blonde, Grimbergen Rouge, Grimbergen Blanche, Grimbergen Double-Ambrée, Grimbergen Brassin de Noël (bière de saison), Grimbergen Printemps (de saison), Leffe Blonde, Leffe Brune, Leffe Vieille Cuvée, Hoegaarden et Stella Artois. www.houseofbeer.ch


Nouveautés&Produits 5

Craft beers

Lever de rideau sur la Brooklyn Sorachi Ace Avec la Brooklyn Sorachi Ace, vous pouvez à présent commander une bière artisanale dont l’acteur principal est un houblon pas comme les autres. Son arôme est caractérisé par une base maltée et une finale exceptionnelle.

L

a Brooklyn Sorachi Ace est un brillant exemple des multiples facettes d’un houblon fascinant: cette bière de saison Farmhouse classique non filtrée a un goût de malt prononcé. Mais ce dernier laisse le devant de la scène à l’acteur principal, le houblon spécial Sorachi Ace.

Un arôme unique Le houblon Sorachi Ace, qui doit son nom à la région de Sorachi au Japon, a été créé vers la fin des années 1970. Le croisement entre trois sortes de houblon lui confère un arôme singulier d’agrumes et de plantes jugé par trop insolite à l’époque, si bien qu’il disparut rapidement du marché. Le maître brasseur Garrett Oliver à la Brooklyn Brewery.

Un énorme succès En 2008, le houblon Sorachi Ace fut cultivé à nouveau dans une ferme de l’État de Wash­ ington. Garrett Oliver, maître brasseur chez Brook­lyn, reconnut le potentiel de ce produit et lança l’édition spéciale Sorachi Ace. Le succès fut tel que la bière Sorachi Ace est désormais disponible toute l’année – à la House of Beer de Feldschlösschen également à partir de février. Parfaite pour le repas La Brooklyn Sorachi Ace est une superstar parmi les bières artisanales. À table, son goût incomparable s’harmonise avec bonheur avec la volaille et les grillades ainsi que les mets de poisson et le fromage blanc. Grand choix de bières artisanales Brooklyn À part la Sorachi Ace, la House of Beer propose aussi les bières Brooklyn suivantes: Brooklyn Lager, Brooklyn American Ale, Brooklyn Brown Ale, Brooklyn East IPA, Brooklyn Scorcher IPA et Brooklyn 1/2 Ale.

Commander maintenant! Brooklyn Sorachi Ace 2.95 CHF la bouteille Art. 16663, 4 × 6 × 35.5 cl, VP verre

Brooklyn Sorachi Ace Type de bière  Farmhouse Session Saison Pays de provenance États-Unis Teneur en alcool  7,2% vol. Densité de moût 15,2°Plato Fermentation  Haute fermentation Couleur  Blond doré Amertume  40 IBU Houblon  Sorachi Ace Arôme  Pur goût malté, suivi de l’arôme corsé du houblon Sorachi Ace.


MIXER ET PROFITER. BOUTEILLE

BOUTEILLE

18.90

100 CL

18.90

100 CL

70 CL = 13 .2

3

70 CL = 13 .2

3

GIN TONIC AVEC

5 CL ST. PAUL GIN chf

BLOODY MARY AVEC

0.95

5 CL AICY VODKA chf

0.95

www.myfeldschloesschen.ch

0848 805 010

GET MORE FOR LESS.


Nouveautés&Produits 7

La boisson du mois

Un «Zorro» bleu pâle – le renard des long drinks Le «Zorro» (renard en espagnol) est un long drink exotique légèrement amer avec une finale fruitée. Nous ne savons pas d’où il tient son nom. Peut-être qu’il rend malin? En tout cas, par sa couleur bleu pâle et ses propriétés pétillantes et rafraîchissantes, il est idéal pour un début de printemps. Mais au fond, le Zorro se boit toute l’année car il est tout simplement délicieux. Alors santé, et puissions-nous avoir un ciel aussi bleu qu’un Zorro ce printemps!

Ingrédients 1 cl 4 cl 10 cl 1 cl 4 cl

de Blue Curaçao de jus de pamplemousse de Schweppes Indian Tonic de Cointreau de tequila (blanche)

Commander maintenant ! Tequila Acapulco Silver 17.90 CHF la bouteille au lieu de 19.90 CHF (promotion 6.3. – 17.3.2017) Art. 12025, 6 × 1 l, VP verre Commande également possible en bouteilles individuelles

Cointreau 25.90 CHF la bouteille

Recette Verser tous les ingrédients hormis le Schweppes Indian Tonic dans un shaker avec des cubes de glace et secouer vigoureusement. Passer le mélange au tamis, verser dans un verre et ajouter le Schweppes Indian Tonic. Remuer doucement, ajouter quelques cubes de glace. Servir avec une paille.

Art. 10319, 6 × 70 cl, VP verre Commande également possible en bouteilles individuelles

Schweppes Indian Tonic 1.19 CHF la bouteille Art. 10023, 30 × 20 cl, VC verre

«Stefan Roos Fest» à Bad Ragaz

Nouveau: Rivella Mangue

Feldschlösschen rafraîchit les fans de musique folklorique

Le mix d’été parfait

Le musicien folklorique Stefan Roos invite le 1er avril à sa quatrième «fête» à Bad Ragaz et le lendemain au «Frühschoppen», pot matinal avec bière et saucisse. Des stars comme Michelle, les Allemands de Fantasy et le groupe suisse Ringo’s seront de la partie. Feldschlöss­chen en sera également pour la quatrième fois au titre de fournisseur de boissons de la «Stefan Roos Fest». Les tickets sont en vente au 071 622 82 64 ou sur le site internet de Stefan Roos. www.stefanroos.ch

Avec Rivella Mangue, Rivella commercialise l’arôme idéal pour la saison estivale. Cet arôme a gagné le «Rivella Flavour Battle». Les consommateurs ayant été impliqués dès le début, Rivella Mangue jouit d’une forte crédibilité. Rareté et exclusivité Rivella Mangue est une édition limitée. En exclusivité pour la restauration et pour une durée limitée de février à août, cette saveur est également disponible en bouteille verre. www.rivella.ch

Commander maintenant ! Rivella Mangue Limited Edition 1.22 CHF la bouteille Art. 17301, 24 × 33 cl, VC verre

1.46 CHF la bouteille

Art. 17300, 4 × 6 × 50 cl, VP PET Stefan Roos invite à sa «fête» à Bad Ragaz.


De l’eau pure, . s t i u r f s n o b e d Peu de calories


Nouveautés&Produits 9

Commander maintenant: Cardinal Edition d’été

La nouvelle bière parfaite pour des soirées d’été conviviales entre amis dans votre local L’été sera de retour bientôt. La nouvelle bière de saison Cardinal Edition d’été convient parfaitement à la période estivale et réserve bien des avantages aux restaurateurs. Offrez quelque chose de différent à vos hôtes cet été et commandez cette spécialité de saison en exclusivité auprès de votre Sales Manager.

gère é l t e e e fruité re amis. r è i b La té ent é n u pour

La Cardinal Edition d’été est parfaite avec le fromage.

n Editio e limité À commander maintenant chez votre Sales Manager! Cardinal Edition d’été 3.92 CHF par litre Art. 17098, fût de 20 litres Disponible pour la première fois cet été: Cardinal Edition d’été.

U

ne hirondelle ne fait pas le printemps, nous a enseigné le poète grec Ésope dans l’une de ses fables. Qu’en est-il de l’été? Soyons optimistes, il arrivera bientôt – et avec lui, une première: la Cardinal Edition d’été. Même maintenant, une chose est sûre: la nouvelle bière donne envie de se retrouver en été pour des soirées conviviales à sa terrasse favorite avec une bière fraîchement tirée, portant en elle tous les parfums et couleurs de la belle saison. Petit plaisir léger à 4,3 % vol. d’alcool Grâce à la Cardinal Edition d’été, les restaurateurs peuvent proposer pour la première fois à leurs clients une bière de saison légère et fruitée, idéale pour un été entre amis. La couleur jaune pâle légèrement trouble de cette spécialité invite également à la savourer durant la période chaude, de même que sa faible teneur en alcool (4,3 degrés). Son goût fruité et rafraîchissant est complété par une agréable note douce et épicée de clou de girofle et de co-

riandre. La Cardinal Edition d’été saura combler le palais des connaisseurs avec son arôme léger et doux ainsi que sa finale âpre et gouleyante. La nouvelle bière d’été est brassée avec de la levure à basse fermentation, un mélange de malts e ­ xquis et de houblons aromatiques et amers soigneusement sélectionnés. Les bières de saison sont dans le vent La culture de la bière connaît une popularité grandissante en Suisse. Les spécialités de saison sont particulièrement à la mode. Avec la nouvelle Cardinal Edition d’été, vous pouvez vous aussi profiter de cette tendance dans votre local. Vous devriez donc vous frotter les mains à la perspective de ventes en hausse et de marges appréciables. Parfaite avec les spécialités estivales La nouvelle bière d’été de Cardinal offre encore un autre avantage pour la gastronomie: elle ­se marie idéalement avec les spécialités estivales légères et convient parfaitement pour accom-

pagner par exemple des plats de fromage garnis de raisins. Matériel promotionnel compris Vous pouvez commander la Cardinal Edition d’été jusqu’à fin mars en exclusivité auprès de votre Sales Manager. Elle vous sera livrée au début du mois de juin, c’est-à-dire ponctuellement pour l’arrivée de l’été. Vous recevrez naturellement de votre partenaire de boissons Feldschlösschen un matériel publicitaire attractif qui vous permettra de rendre vos clients attentifs à cette innovation estivale. Votre Sales Manager vous aidera volontiers Veuillez s’il vous plaît noter que la bière pression Cardinal Edition d’été est produite sur demande en exclusivité pour la restauration: les commandes supplémentaires et les restitutions ne sont pas possibles. Avez-vous des questions? Alors adressez-vous à votre Sales Manager qui vous aidera volontiers. www.cardinal.ch


10  Plat principal

Nouveauté: présentoir de spécialités et bières artisanales en exclusivité pour la restauration

Faites décoller votre chiffre en vendant des spécialités de bière en bouteille à l’emporter ! Autres temps, autres mœurs: la société est de plus en plus mobile, les exigences du public envers la restauration ont changé ces vingt dernières années et la consommation à domicile s’accroît. Le nouveau présentoir de spécialités de bière et bières artisanales de Feldschlösschen répond à cette tendance. Ce concept de «boutique dans la boutique» permet aux restaurateurs créatifs dont l’établissement est adapté de vendre des bières spéciales en bouteille à l’emporter et de se créer ainsi de nouveaux débouchés.

Q

uand un client rentre, le présentoir au design réussi attire immédiatement son regard. Les premiers retours des restaurateurs le confirment: les clients examinent les bières, posent des questions et feuillettent le catalogue. Beaucoup prennent une bouteille, lisent l’étiquette pour s’informer et s’étonnent de la variété de bières proposée. Avantage concurrentiel Un restaurateur qui installe le présentoir dans son établissement et qui peut donner à ses hôtes les informations souhaitées sur les diverses bières de spécialité et artisanales en bouteille du présentoir prouve sa compétence en matière de bière. Rien que cela peut lui permettre de se procurer un avantage par rapport à ses concurrents. Consommation à domicile en vogue Mais l’objectif principal est de permettre aux restaurateurs de conquérir de nouveaux marchés. Au lieu de se lamenter sur le chiffre d’affaires et la fréquentation en baisse dans de

nombreux bistrots, les acteurs du secteur ont désormais la possibilité de tirer avantage de la consommation à domicile. Ils créent de nouvelles sollicitations, attirent une clientèle supplémentaire et font décoller leur chiffre. Demande en hausse De la bière d’un établissement de restauration pour la maison ou comme cadeau à des amis: cette offre répond à une demande grandis-

plus aux bières spéciales, ils apprécient les spécialités locales autant qu’étrangères et cultivent les traditions liées à la bière. Quand dans un établissement trône un présentoir avec une offre variée de bières, la nouvelle se répand et cela lui amène de nouveaux clients. Il est recommandé de placer sur le présentoir entre douze et vingt bières différentes et de ­renouveler régulièrement la gamme pour éviter que l’intérêt des clients ne s’amenuise. Le

Le présentoir de bières spéciales et artisanales est la ­réponse à la tendance de la consommation à domicile. sante. Dans cette affaire, les restaurateurs tirent bénéfice du riche assortiment de leur partenaire Feldschlösschen. Ils peuvent proposer plus de trente bières spéciales et artisanales dont certaines ne sont pas disponibles dans le commerce de détail (voir ci-dessous). Ce faisant, ils s’inscrivent dans une autre tendance: les spécialités de bière et bières artisanales jouissent d’une popularité croissante. Les consommateurs s’intéressent de plus en

large choix permet aussi de prendre en compte de nombreux types de bières et de vendre par exemple des stouts spéciales d’Irlande, des bières blanches allemandes, des India Pale Ales fortement houblonnées ainsi que des bières spéciales et «de cave» suisses. Matériel d’appui à la vente Si vous adoptez le présentoir, vous recevrez l’attrayant matériel suivant:

Aperçu des principales bières de l’assortiment du présentoir Lagers européennes: Feldschlösschen Bügel, Valaisanne Lager, Blonde 25

Schneider Weisse Unser Aven­tinus (bock blanche), Franziskaner Weissbier

Lager brune: Jacobsen Original Dark Lager

«Witbiere», bières de froment belges: 1664 Blanc, Grimbergen Blanche, Hoegaarden

Ale anglaise: Belhaven

Stouts d’Irlande: Guinness Draught, Guinness Dublin Porter, Guinness West Indies Porter

Ales américaines: Brooklyn American Ale, Brooklyn Brown Ale, Brooklyn ½ Ale

Ales «belges»: Leffe Blonde, Leffe Brune, Leffe Vieille Cuvée, Jacobsen Brown Ale, Jacobsen Saaz Blonde, Brooklyn Sorachi Ace

India Pale Ales: Brooklyn East India Pale Ale, Brooklyn Scorcher IPA, Brooklyn Defender IPA, NYA Carnegie 100W IPA

Pale Ale: Valaisanne Pale Ale

Ambrée américaine: Brooklyn Lager

Red Ale: Kilkenny Brown Ale: Cardinal Brunette

Bières de cave: Feldschlösschen Braufrisch, Valaisanne Bière de Cave, NYA Carnegie Kellerbier Pils/bières spéciales: Valaisanne Spéciale, Warteck Pic, Gurten Bäre Gold, Astra Bières de froment: Valaisanne Ämrich Weizen (seule blanche valaisanne), Schneider Weisse Original, Schneider Weisse Mein Blondes,


Plat principal 11

d’œil p u o c n s en u e g a omicile t d à n a v ation a m s m o e L er de la cons cadeau omme • Profit bière c e d t bières a h e • Ac uvelles o n e la bièr d urs nce de e t é p • Toujo com regard rer sa ment le • Mont le ib t is irrés • Attire

Le carton de six bouteilles se prête à merveille au rôle d’emballage cadeau ou d’objet «de collection». Surcroît de chiffre d’affaires garanti. Les étiquettes de prix comprennent en outre des informations dignes d’intérêt sur les bières telles que teneur en alcool, composition aromatique, amertume et accord mets et bière. Le classeur de l’assortiment contient de multiples informations sur les bières. Les conditions d’accueil du présentoir Les conditions suivantes doivent être remplies pour assurer le succès du nouveau présentoir: Le restaurateur doit faire preuve d’engagement et être convaincu de gagner de nouveaux débouchés avec le présentoir. Il doit être prêt à promouvoir et gérer activement cette offre. L’établissement doit se situer à un endroit très fréquenté et disposer d’un public cible ayant des affinités avec la bière. Votre Sales Manager à votre service Êtes-vous prêt(e) à accoster de nouveaux rivages et à tirer avantage de la consommation à domicile actuellement en vogue? Pensez-­ vous que votre établissement se prêterait à l’accueil d’un présentoir de spécialités de bière et bières artisanales? Alors prenez contact avec votre Sales Manager ou par téléphone au numéro 0848 80 50 10.

Carton de six bouteilles.


Plat principal 13

Premiers retours d’expériences sur notre présentoir avec le restaurant «Sous-Sol» à Berne

«Les clients, debout, contemplent les ­nombreuses bouteilles de bière exposées» Pour Jean-Gabriel Bratschi, c’est comme pour toutes les innovations: «Un peu de temps est nécessaire au démarrage, puis les gens ­réagissent à la nouvelle offre.» Le responsable régional de Pause-Café SA pour la Suisse alémanique a fait une première expérience avec le présentoir en tant que gérant du restaurant «Sous-Sol» à Berne. Il s’entretient avec SOIF de bières en bouteille valaisannes et new-yorkaises particulièrement prisées, d’intérêt féminin et de bouteilles à bouchon mécanique en coffret carton de six unités.

L

e présentoir de bières spéciales et artisanales, Jean-Gabriel Bratschi veut l’utiliser «avant tout [pour] montrer [ses] compétences en bière et encourager les clients à tester du neuf». Mais pour lui, il s’agit bien sûr aussi de participer à la consommation à domicile, en forte croissance. Il précise: «La restauration a beaucoup d’offres formidables cachées dans les tiroirs et invisibles pour les clients; alors que dans le commerce de détail, tout est joliment exposé sur des présentoirs.» Un concept ingénieux Au «Sous-Sol», le vaste assortiment de bouteilles de bières à emporter attire immédiatement l’attention. Le présentoir de bières spéciales et artisanales est bien en évidence à l’entrée de l’établissement situé dans la gare principale de Berne. «Son joli design en bois s’adapte bien au style de notre restaurant. Le carton de six bouteilles est lui aussi de très bonne qualité», dit Jean-Gabriel Bratschi. À son avis, le nouveau concept «shop in shop», avec le présentoir, les bières à choix et le ma­ tériel publicitaire, est «ingénieux et facile à mettre en pratique pour les restaurateurs». Premières expériences «Nos clients montrent de l’intérêt et posent beaucoup de questions.» Ci-après, vous trouverez une liste des premières expériences de Jean-Gabriel Bratschi avec le nouveau concept: Petite période d’adaptation: «Ce fut déjà le cas pour les bières de saison et d’autres encore: les gens ont besoin d’une petite période d’adaptation, ensuite ils s’intéressent à la nouvelle offre. Il est important que le personnel explique le concept aux clients et réponde aux questions avec compétence.» Les femmes aussi: «Les clients, debout, con­ templent les nombreuses bouteilles de bière en exposition. Les femmes montrent presque autant d’intérêt que les hommes pour notre nouvelle offre et en font bon usage.»

Jean-Gabriel Bratschi présente les bouteilles de bière non réfrigérées à emporter chez soi.

Marques préférées: «Les bières Valaisanne et Brooklyn suscitent un très vif intérêt, mais les clients aiment beaucoup aussi les bières d’abbaye de Grimbergen.» Prix honnêtes: «Nos prix pour les bières en bouteille à emporter sont à peine plus élevés que ceux du commerce de détail. Certains clients veulent parfois essayer une bière non réfrigérée de notre présentoir et la boire ici, dans notre établissement. Ils acceptent alors volontiers de débourser un peu plus pour cela.» Cadeaux très appréciés: «La plupart des clients achètent deux, trois bouteilles et les emportent dans un sac ou un sac à dos. Les cartons-­cadeaux de six bouteilles ont également beaucoup de succès. Nous les avons très bien vendus avant Noël.» L’effet «plop»: «Pour les cartons-cadeaux, les clients choisissent en majorité des bouteilles

‹Bügel›. L’effet ‹plop› à l’ouverture a toujours un petit côté émotionnel.» Nouveaux produits: «Nous varions régulièrement notre assortiment. Nous donnons ainsi de nouvelles impulsions et montrons à la clientèle que l’offre de spécialités est très diversifiée.» Grand potentiel Après la phase de mise en route, Jean-Gabriel Bratschi peut affirmer que le présentoir de bières spéciales et artisanales a un grand potentiel. Il pense déjà à la prochaine étape: en été, il aimerait proposer des bouteilles de bière fraîches à consommer dans les parcs ou au bord de l’Aar. Il imagine déjà dans son restaurant un système de présentoir aussi bien conçu que le concept actuel. Jean-Gabriel Bratschi se montre très optimiste: «Avec Florian von Moos, mon Sales Manager Feldschlöss­chen, je vais trouver une solution.» www.lesoussol.ch


The Especial CUBA Libre sMOOTH TASTE From Cuba

DRINK RESPONSIBLY


Plat principal 15

Buvons une bière avec Raphael Meyer, Channel Development Manager

«Taillez-vous une part du gâteau en forte croissance de la consommation à domicile» À quels établissements convient le nouveau présentoir de spécialités et bières artisanales de Feldschlösschen? Justement, quelles bières choisir? Et quelles règles un restaurateur doit-il observer pour assurer son succès? Raphael Meyer, Channel Development Manager chez Feldschlösschen, répond aux questions les plus importantes sur ce nouveau concept de «boutique dans la boutique».

Dans quelle mesure ce tout récent présentoir est-il un atout pour la restauration? Raphael Meyer: Dans la mesure où la mode des bières artisanales venue des États-Unis a pris aussi chez nous et où elle répond dans ce contexte à un besoin fortement accru des clients d’acheter dans les établissements de restauration des bières spéciales pour la maison ou pour les offrir en cadeau à des amis; sans oublier que la consommation à domicile a la cote de manière générale. Notre présentoir fournit au restaurateur une sorte d’«espace boutique» qui lui permet de s’attaquer à ce nouveau marché en pleine croissance. Avec quels établissements cadre-t-il? Un prérequis est que le restaurateur ait l’esprit innovant et voie le potentiel de ce support. Sa clientèle doit avoir des atomes crochus avec la bière, et naturellement, une fréquentation élevée du lieu est également nécessaire. Le restaurateur doit en outre être conscient que notre époque est différente d’il y a vingt ans et que la consommation à la maison correspond à une nouvelle tendance. Il s’agit donc de créer certaines «stimulations» dans l’air du temps en direction du client et par là même de se tailler une part du gâteau en forte croissance qu’est la consommation à domicile.

allié sur les réseaux sociaux et d’autres canaux et d’expliquer la nouvelle offre à ses hôtes. Il peut individualiser sa stratégie en l’assortissant à son établissement. Autre point important: les prix, bien sûr, avec un prix à l’emporter différent du prix à consommer sur place et qui s’oriente vers les prix du commerce de détail.

Une partie des bières ­proposées n’est vendue que chez les restaurateurs. De quelles bières munir le présentoir? Ce support est mis à la disposition du restau­ rateur par son fournisseur de boissons Feld­ schlösschen. Le restaurateur reçoit en sus une précieuse aide matérielle sous forme d’un classeur présentant l’assortiment au client, d’étiquettes pour les prix et de coffrets carton six bouteilles. En retour, nous attendons bien entendu qu’il propose uniquement des bières

Est-il possible de vendre plusieurs bouteil­les dans un emballage particulier? Oui, les emballages spéciaux de six bouteilles ont été créés pour cela. Ils constituent une pres­tation supplémentaire du restaurateur à l’intention des clients, avec une incidence positive sur ses recettes. Le restaurateur renforce ainsi son statut de spécialiste ès bières et a l’opportunité de démultiplier la force d’attraction de son établissement. Quelles règles à respecter seront ­garantes du succès du présentoir? Il faut pour le présentoir environ deux mètres carrés de surface à un emplacement de premier choix bien visible. Le restaurateur a pour tâche d’être créatif, de promouvoir son nouvel

Raphael Meyer et le présentoir, nouvel allié des restaurateurs.

en bouteille issues de notre vaste palette de spécialités et bières artisanales (n.d.l.r.: voir liste en page 10). De notre point de vue, le plus judicieux est d’approvisionner le présentoir avec douze à vingt bières différentes. Nous conseillons aussi de renouveler régulièrement l’éventail de ces bières afin de surprendre la clientèle à intervalles réguliers. Qu’en est-il des bières qui ne sont pas en vente dans le commerce de détail? Notre nouvel outil permet au restaurateur de compléter son offre de manière ciblée avec des stouts exquises d’Irlande comme la Guinness Dublin Porter ou avec des Pale Ales spéciales de type belge comme la Jacobsen Saaz Blonde. Une partie des bières en bouteille proposées est vendue en exclusivité dans la restauration. Une manière pour les clients restaurateurs de Feldschlösschen de se démarquer non seulement des autres restaurateurs, mais aussi du commerce de détail.


16  People&Entertainment

Le Français Alexis Pinturault en route pour la victoire au Chuonisbärgli.

Coupe du monde de ski: slalom géant d’Adelboden

Ils se souviendront du Chuonisbärgli

Q

uatre des six Suisses en lice ont été éliminés lors du schuss final de la ­ ­première manche; le seul skieur de Swiss-Ski à passer la ligne d’arrivée de la deuxième manche fut Manuel Pleisch (23e): comme les années précédentes, aucun autochtone n’a approché le podium lors du géant d’Adelboden. C’est le Français Alexis Pinturault qui s’est imposé devant l’Autrichien Marcel Hirscher. Ueli et Eveline Marti (Auberge Bären, Niederbipp).

Carlsberg, partenaire de la restauration En dépit de l’absence d’exploit suisse, les restaurateurs conviés comme spectateurs par Feld­­schlösschen se souviendront du slalom du Chuonisbärgli. Ils ont savouré la course, le ­repas de midi, les discussions intéressantes et bien entendu une Carlsberg pression bien fraîche. La marque de bière premium est partenaire «restauration» des slaloms d’Adelboden et aussi de ceux du Lauberhorn à Wengen. www.weltcup-adelboden.ch

Margrit et Peter Toutvent (Toutvent AG, restauration Thun-Expo).

Michael Thomann (directeur Sorell Hotels Switzerland) et Thomas Amstutz (CEO Feldschlösschen).

Urs Pozivil (Sandoase, Bâle), Gérald Terrier (Feldschlösschen) et Fabian Oser (Sandoase).

Feldschlösschen Area Sales Director Ulrich Reinhard et sa femme Manuela Reinhard.

Lukas Hürlimann («Freihof», Wettingen et vice-président de Gastro Aargau), Bruno Lustenberger («Krone», Aarburg et président de GastroAargau), Sven Werren (Feldschlöss­ chen) et deux employées du «Hirschen» à Langnau.


People&Entertainment 17

Course de luges Carlsberg à Engelberg

Plaisirs d’hiver et boissons fraîches

P

rès de 150 invités, parmi lesquels de nombreux clients restaurateurs, ont participé à la traditionnelle course de luges Carlsberg à Engelberg. La luge resta cette année quelque peu à l’arrière-plan car les participants eurent à affronter un parcours éprouvant comprenant des disciplines variées. Il fallait faire preuve de force et de ténacité mais aussi de dextérité et de doigté. Pas pour les mauviettes Durant la compétition, les sportives et sportifs se sont désaltérés en buvant de la bière sans alcool. Ils passèrent ensuite une merveilleuse soirée au chalet Carlsberg, à côté de la station aval des Remontées mécaniques du Titlis, avec musique, petits plats savoureux et bière fraîche à la pression. Tous étaient bien d’accord: la course de luges Carlsberg n’est pas pour les mauviettes.

D’abord le devoir, ensuite le plaisir: les participant(e)s de la course de luges Carlsberg ont bien rigolé.


Ă€ commander sur myfeldschloesschen.ch


People&Entertainment 19

Hans Zurbrügg, fondateur du Festival international de jazz de Berne

«La salle de jazz est le véritable cœur de l’hôtel» Pour Berne, pour le monde entier: avec le Festival international de jazz et le «Jazzhotel» Innere Enge, Hans Zurbrügg a créé deux concepts uniques. Dans notre interview, le fondateur du festival, par ailleurs aussi hôtelier, raconte pourquoi le festival et l’hôtel ont quelque chose à offrir même à ceux qui, en matière de jazz, sont encore des novices.

Hans Zurbrügg, votre «Jazzhotel» représente un concept qui n’a pas son pareil. Comment en êtes-vous arrivé là? Hans Zurbrügg: C’est une longue histoire, je vais essayer de la raconter brièvement. Ma femme et moi, nous avons racheté le bâtiment en 1992 dans un état très délabré. Nous l’avons rénové en respectant les exigences de la pro­ tection des monuments. Le jazz est ma deuxiè­ me passion et il me semblait logique que l’hôtel ait une salle de concert. Nous avions beaucoup voyagé et grâce au festival nous avions noué de bons contacts avec les meilleurs musiciens de jazz du monde. Je leur ai demandé de faire un geste pour l’ouverture de l’hôtel. En parcourant l’hôtel aujourd’hui, on découvre de multiples objets se rapportant au jazz et bientôt, 18 chambres seront dédiées à de grands jazzmen… Cela va bien au-delà, car nous avons conçu les chambres avec les musiciens et leur famille. Souvent ils ont même inauguré les chambres.

On peut donc dire que le jazz et vos concerts sont le fondement de votre succès? Oui, la «Marians Jazzroom» est véritablement le cœur de l’hôtel, on y donne dix concerts par semaine. Des musiciens mondialement célè­ bres viennent volontiers jouer ici en toute inti­ mité, notamment en raison de l’acoustique. Pour Berne, c’est un fait unique, on ne trouve d’habitude de tels clubs de jazz qu’à New York ou à Londres. Mais nous sommes un quatreétoiles supérieur et mon épouse est architecte d’intérieur. Par expérience, elle sait ce que souhaitent les clients. Nous sommes animés par la passion et l’amour du détail, notre concept est sincère. Plus de la moitié de nos hôtes ne viennent pas pour le jazz, mais cer­ tains ont découvert le jazz ici, chez nous. Le festival peut-il intéresser également ceux qui ne connaissent rien au jazz? Bien sûr, d’autant plus que dans ce cadre-là le jazz n’est pas du tout élitaire ni difficile à

Hans Zurbrügg, hôtelier et amateur de jazz.

aborder. Il suffit de faire preuve d’enthousias­ me et on ne sera pas déçu. Quelle bière s’accorde particulièrement bien avec la musique de jazz? Je dirais une bière lager comme la Cardinal. Les bières lager et le jazz sont authentiques, sincères, populaires – sans aucun artifice. www.innere-enge.ch

Gagnez des billets pour la cérémonie d’inauguration Le Festival international de jazz de Berne entame sa 42e édition et débu­ tera par un spectacle. Le 11 mars 2017, avec «Piano Spectacular», se produiront sur scène au Kursaal de Berne trois pianistes de génie ac­ compagnés de leurs musiciens dans une formation inédite: Joey Alexan­ der, Chucho Valdés et Robi Botos (de g. à dr. sur les photos). En tant que

lecteurs de SOIF, vous pouvez gagner 3 × 2 billets d’entrée à cette pre­ mière mondiale. Il suffit d’envoyer un mail avec la référence «SOIF» et vos coordonnées client à info@jazzfestivalbern.ch, mais il faut faire vite. Pour toute autre information concernant le festival qui a lieu du 11 mars au 20 mai 2017, veuillez consulter le site www.jazzfestivalbern.ch


ir e ten d i c r ion Me la act e d e h compt -Flas t i H e l 7! dans s 201 r a m de

Ladiversité

fruitée vallée de auch! de la

R

www.rauch.cc


People&Entertainment 21

Concours

Une affaire de propreté: participez et gagnez un nettoyage de printemps complet Une entreprise de nettoyage nettoiera les restaurants des trois gagnants Au printemps, les gens ont besoin – tout comme la nature – de donner un grand coup de balai pour oublier l’hiver et d’embellir leur environnement. Le nettoyage ne faisant pas partie des activités les plus agréables, SOIF met en jeu trois nettoyages de printemps complets. Il est plus facile de participer que de nettoyer: avec un peu de chance, vous pourrez accueillir une entreprise de nettoyage qui transformera votre restaurant en un endroit frais et propre en quatre heures. Ceci mettra votre établissement en accord avec le poème de Clemens Brentano («Frühling soll mit süssen Blicken, mich entzücken und berücken»). Participez donc, gagnez et réjouissez-vous de l’éclat printanier qui régnera chez vous! Le printemps est à nos portes – et avec lui le grand nettoyage de saison.

Sentez-vous déjà les parfums du printemps et connaissez-vous bien cette saison? Alors ce quiz ne devrait pas vous poser de problème. Les lettres des six bonnes réponses forment le mot de la solution.

1. Pour qui Feldschlösschen produit-il en exclusivité la bière de printemps? U pour le commerce de détail L pour la restauration T pour Fritz et Francine

3. Quand commence le printemps astronomique dans l’hémisphère Nord? D le 1er mars A le 11 mars V le 21 mars

5. Quelle est l’autre expression utilisée pour désigner le printemps? F saison des disputes R saison des amours D saison des pleurs

2. Quelle marque offre également une bière de printemps? E Grimbergen L Hoegaarden D Guinness

4. Comment appelle-t-on l’insurrection de 1968 en Tchécoslovaquie de ce temps-là? U le printemps de Prague D l’été de Prague P l’automne de Prague

6. Complétez cet adage populaire: ­ «En mai, K ... rends-toi à Calais.» E ... fais ce qu’il te plaît.» C ... perds tes bourrelets.»

La solution est: _ _ _ _ _ _ Veuillez envoyer le mot de la solution et vos coordonnées en mentionnant le nom de votre établissement par fax au 058 123 42 80 ou par e-mail à durst@fgg.ch. Dernier délai d’envoi: 10 mars 2017

Gagnants de janvier 2017 Karin Hanser (The Point, M-Parc Dreispitz, Bâle), Michael Kistler (­ Desperado, Moosseedorf), Markus Eberle (Wädenswil), Marie-Louise ­Villard (Bienne) et Renate Langendorf (Wädenswil) ont gagné chacun deux entrées VIP pour Art on Ice au Hallenstadion de Zurich, y compris menu à trois plats. Félicitations!


E IT É LI M D IT IO N É

L’INTENSITÉ

D’UNE LÉGENDE

PRINTEMPS


Marché&Tendances 23

Bar, auberge et guest house «Nangijala» à Disentis

Paradis de la bière pour sportifs et bikers Le «Nangijala» à Disentis accueille de nombreux adeptes de sports d’hiver et motards, et les habitants du lieu fréquentent le bar tout comme les touristes étrangers. L’exploitante de l’établissement, Steffi Schmid, raconte comment elle a transformé son «Nangijala» en paradis pour amateurs de bière.

D

ans le livre pour enfants «Les Frères Cœur-de-Lion» de l’auteure suédoise Astrid Lindgren, le Nangijala est le pays des contes et légendes; un paradis recelant quantité de secrets où les habitants vivent ensemble pacifiquement. À Disentis, le Nangijala est un bar flanqué d’une auberge et d’une guest house; un paradis pour amateurs de bière où l’on propose régulièrement de nouvelles bières aux connaisseurs. Un choix de toutes sortes de bières Steffi Schmid est la bonne âme de ce paradis de la bière à Disentis; le «Nangijala» lui appartient depuis octobre 2016. Pour la composition de son «portfolio bières», elle a été conseillée par Kevin Maissen, Feld­schlöss­chen Sales Manager. «Je veux offrir à mes clients une sélection de chaque type de bière; j’ai donc choisi au moins deux bières brunes et deux blondes, deux India Pale Ales et deux bières de froment», explique-t-elle. De plus elle élargit constamment son assortiment de nouvelles bières pression et en bouteilles, les remplace régulièrement et propose des produits de saison comme la Feld­ schlöss­chen Bière de Printemps. Les bières suisses sont très appréciées Steffi Schmid le sait bien: «Beaucoup de clients viennent pour notre grand choix de bières. Ils aiment les nouveautés, dégustent volontiers de nouvelles bières et apprécient les conseils du

Steffi Schmid montre les diverses bières du «Nangijala».

Steffi Schmid s’accorde une Brooklyn East IPA après la fermeture.

personnel. Nos jeunes clients suisses, suédois, allemands et d’autres pays adorent la variété des bières et veulent avant tout des ­ bières suisses», dit-elle, puis ajoute: «Notre grand choix de bières nous amène plus de chiffre d’affaires.»

IPA. Steffi Schmid et son équipe savent aussi quelles bières conviennent le mieux aux «meilleurs burgers loin à la ronde» servis au «Nangijala»: avec un burger à la viande, Steffi Schmid ­préfère une bière brune ou une

«Les clients ne veulent pas toujours boire la même bière.»

Cocktails moins demandés «Les clients ne veulent pas toujours boire la même bière», affirme Steffi Schmid, forte de sa grande expérience en gastronomie. Est-ce vrai aussi pour d’autres boissons? Les clients apprécient-ils le changement en général? «Non», répond-elle: «J’ai par exemple composé une nouvelle carte de cocktails, mais jusqu’à présent personne n’a encore rien remarqué.»

bière corsée comme la Brooklyn Lager ou la Guinness West Indies Porter; avec un burger végétarien, l’idéal est une bière légère comme l’Ämrich Weizen et la Bière de Cave de Valaisanne.

Conseil et vente active Le conseil et la vente active sont spécialement soignés au «Nangijala». Si un client commande une «chope», on lui demande s’il aimerait essayer une Hopfenperle ou peut-être une Valaisanne Bière de Cave. Et si un autre désire une bière très houblonnée, on lui conseille une

Nouvelles bières pour la nouvelle année Feldschlösschen compte bien étoffer encore son offre en 2017. «Je me réjouis, j’adore les nouveautés», dit Steffi Schmid. Les clients de son paradis de la bière, le «Nangijala», sont eux aussi du même avis. www.nangijala.ch


Marché&Tendances 25

Au printemps, on a envie de faire la fête. La Fête de printemps de Stuttgart attire chaque année plus d’un million de personnes.

Le temps des fêtes de printemps

Une fête colorée pour le printemps Le début du printemps est une excellente occasion d’organiser une belle fête populaire. Pas étonnant que nous ayons l’humeur en fête au printemps. Les restaurateurs devraient également en profiter. Nous nous sommes inspirés des coutumes traditionnelles ainsi que des grandes fêtes populaires et avons établi une liste de cinq précieux conseils – pour une fête colorée dans votre établissement.

N

otre titre sert de nom générique pour tous les jours de fête et jours fériés ayant lieu entre l’hiver et l’été. En fait, LA fête de printemps n’existe pas. Dans de nombreuses cultures, les fêtes de printemps correspondent au début de l’année, par exemple le nouvel an chinois. Les appartements, les immeubles, les rues sont décorés de porte-­ bonheur rouges. De carnaval à la «fête des couleurs» À côté des fêtes chrétiennes telles que Pâques et Pentecôte, on retrouve sous nos latitudes en arrière-plan de la plupart des fêtes de printemps l’idée de se débarrasser de l’hiver, souvent dans de bruyants cortèges de carnaval. «Holi», la fête du printemps en Inde, célèbre entre autres la victoire du printemps sur l’hiver. On chante, on danse, on festoie et les participants s’aspergent de poudres de toutes les couleurs. Si cette fête est devenue si populaire, c’est sans doute dû à cette débauche de couleurs que l’on commercialise dans le monde entier. Les fêtes populaires traditionnelles sont

très appréciées, à l’image de celles qui sont célébrées au printemps dans de nombreuses villes d’Allemagne. À Stuttgart, où se tient la plus grande fête de printemps d’Europe, Luna Park, marchés et vaste offre culinaire attirent chaque année environ 1,5 million de visiteurs.

2) Musique enjouée: Musique d’ambiance à l’apéro, concerts «live», DJ qui feront danser vos hôtes dans la nuit: pas de vraie fête sans musique! Laissez de côté les mélodies tristes et mélancoliques, place aux morceaux entraînants et gais.

Profitez de l’humeur en fête La popularité croissante des fêtes de printemps n’a rien d’étonnant: après l’hiver et des journées douillettes à se blottir au coin du feu, nous sommes tous désireux de quitter nos quatre murs et de rencontrer des gens. C’est pourquoi le début du printemps est pour les restaurateurs une période intéressante, idéale pour o ­rganiser une fête. Voici cinq conseils ­garantissant une fête réussie:

3) Bière de printemps: Feldschlösschen Bière de Printemps ou Grimbergen Printemps: la bière spéciale à la note fruitée est faite pour les fêtes de printemps. En célébrant la mise en perce du premier tonneau avec vos invités, vous créerez l’événement de la soirée.

1) Couleur: Pas besoin de parade de couleurs semblable à la fête «Holi», mais des notes de couleurs donneront de la gaieté à votre éta­ blissement. Fleurs, bourgeons, couleurs vives: tout ce qui rappelle le printemps est permis, pourvu que ce soit authentique.

4) Épicerie fine: Pensez à de la restauration légère. Avec la bière de printemps, les mets ­légers tels poulet ou assiettes quatre-heures et desserts conviennent très bien. 5) Ambiance joyeuse: C’est valable toute l’année, mais surtout à une fête de printemps: avec un gentil sourire et une attitude rayonnante, on vend encore plus de bières.


NEWSLETTER En tant que client restaurateur, vous bénéficiez en exclusivité des avantages suivants: • Offres attractives ��� Nouveautés produits • Conseils utiles

• Tendances actuelles • Concours fantastiques • Inspirations culinaires

!

T AN

EN .ch T N en

AI sch s

M e S U hlo

VO ldsc Z e

E yf N N .m

O w AB ww


Marché&Tendances 27

Esprit novateur avec l’association «Piazza»

Plus-value pour la vieille ville de Zofingen

C

ela fait maintenant presque trois ans que l’association «Piazza» met de l’animation dans la vieille ville de Zofingen. Elle organise régulièrement des manifestations: corso fleuri «Corso dei Fiori», semaines sur le thème du jeu, concerts, parmi de nombreux autres exemples. «Piazza» est à but non lucratif, et plus de 80 établissements de restauration et commerces sont déjà membres. Christoph Heer est un des initiateurs et le «maître de cérémonie» de «Piazza». «Nous avons commencé avec 30 membres en 2014 et grandissons en permanence. En 2017, nous organiserons de nouveau une douzaine d’événements», dit-il en enchaînant sur le nom de l’association: «‹Piazza› est l’acronyme allemand de ‹pour des activités innovantes dans la vieille ville de Zofingen›.» La «brigade de la soif» en action au corso fleuri Depuis sa création, «Piazza» travaille avec Feldschlösschen. Christoph­ Heer apprécie ses produits et prestations et use aussi volontiers de son soutien pour le matériel événementiel. Cela a conduit l’association à renouveler son contrat avec la plus grande brasserie de Suisse en février 2017. Christoph Heer: «Je suis évidemment heureux que Feldschlösschen participe activement à nos événements. Le camion ancien de pompiers ‹brigade de la soif› et sa citerne de bière ont déjà fait deux apparitions à Zofingen; le 22 avril, le corso fleuri accueillera même l’attelage à six.» Petit bistrot agréable en plein centre-ville L’association gère le sympathique établissement «Piazza-Studio» au cœur de Zofingen, qui régale ses hôtes les mercredis, vendredis et

La «brigade de la soif» de Feldschlösschen au «Corso dei Fiori» de Zofingen.

s­ amedis. Grâce à la tireuse mobile «Select 10», ce troquet ouvert seulement partiellement peut leur servir de la pression bien fraîche. www.piazza-zofingen.ch

Deux anniversaires d’un coup au restaurant et «steak house» Mattenhof à Zurich

Deux amoureux en cuisine

L

orsqu’en 1997, Bako Zulfijaj et sa femme Maja ont repris le «Centro» à Leimbach du haut de leurs 24 et 22 ans, c’était le plus jeune couple de restaurateurs du canton de Zurich. Depuis, vingt ans se sont écoulés, ils ont élevé quatre enfants et gèrent depuis dix ans le restaurant et «steak house» Mattenhof

à Zurich. «Nous sommes amoureux comme au premier jour», dit Bako Zulfijaj, et Maja ajoute avec un sourire rayonnant: «Amoureux de la restauration et amoureux l’un de l’autre. Nous travaillons avec passion et toujours dans la joie et la bonne humeur. Et si papa et maman ont trop à faire, les enfants viennent aider.»

porté du négatif: «Aujourd’hui, on peut acheter son café partout, la concurrence des snacks et du commerce de détail n’est plus négligeable. Un restaurateur doit s’adapter et vivre avec son temps.» C’est ainsi que le restaurant d’antan a rajouté la corde de «steak house» à son arc et accueille régulièrement des concerts.

Le design du jubilé de Maja et Bako Zulfijaj.

Un établissement de quartier à succès Le «Mattenhof» de Stettbach est la définition même d’un établissement de quartier. On s’y retrouve pour la collation de neuf heures, on y sert des plats du jour bon marché et une carte du soir soignée et on y assiste à d’intéressantes conversations en terrasse et au jardin; c’est également le Q.G. de diverses associations. «Le quartier se développe, dit Bako, cela nous amène de nouveaux clients.» Mais il constate que les vingt dernières années ont aussi ap-

Une semaine entière pour fêter le jubilé Vingt ans à leur compte, dix au «Mattenhof»: la célébration des deux jubilés en mars s’étalera sur une semaine entière. Heiri Müller (3 mars) et le duo Ursi & Marco (4 mars) assureront la musique live. Feldschlösschen, partenaire du couple de restaurateurs depuis 1997, sera également de la partie. Bako Zulfijaj: «Nous faisons vivre la culture de la bière car la bière est un moteur important pour nos ventes.» www.pizzeria-bako.ch


Soif, envie de plus? Vous voulez... • mieux gérer votre établissement et augmenter • • • • • •

votre chiffre d’affaires? vous approvisionner confortablement 24h/24 en ligne? analyser votre gamme? disposer de matériel publicitaire personnalisé avec votre logo? bénéficier d’une transparence totale grâce à des statistiques instructives? suivre un entraînement personnalisé avec un sommelier de la bière? profiter au mieux de tout à la fois et d’encore plus?

Rendez-vous alors sans attendre sur la plateforme en ligne révolutionnaire qui réunit tout: www.myfeldschloesschen.ch!

v i te s u o v z I n s c r i ve e z ! e t p ro f i t


Marché&Tendances 29

Recette printanière d’une blogueuse culinaire

«Zoodles, une alternative légère aux pâtes» Les blogs culinaires apportent depuis quelques années une bouffée d’air frais au monde des recettes – ce mois-ci également dans SOIF. La blogueuse culinaire Zoe Torinesi nous confie l’une de ses recettes printanières préférées: les zoodles, des spaghetti de courgettes.

C

es dernières années, la notoriété de la communauté des blogs culinaires a connu une lente et constante croissance, comme une bonne pâte à pain. Objets de dérision au début, les «food blogs» atteignent aujourd’hui un vaste public et ont un contact privilégié avec les lecteurs, si bien qu’ils font pâlir d’envie plus d’un auteur de livres de r­ ecettes «classiques».

Animatrice télé passionnée de cuisine La rédaction de SOIF a choisi «Cookinesi» parmi le large réseau de blogs culinaires suisses parce que la blogueuse Zoe Torinesi y présente des recettes faciles à préparer, sans trop d’ingrédients et très originales malgré tout. Sur le site web «Cookinesi», on trouve des recettes traditionnelles suisses, des créations personnelles, de l’inspiration et des tuyaux relatifs à l’art culinaire. Certains d’entre vous ont peut-être déjà vu Zoe ­Torinesi à la télévision. En 2005, cette agente de voyages diplômée a obtenu le sixième rang lors de l’élection de Miss Suisse. Elle fut ensuite animatrice de plusieurs émissions télévisées, entre autres auprès­ de Star TV, Sat1 Schweiz, Tele Züri et 4+. Depuis 2014, elle partage sa passion pour la cuisine avec ses disciples sur «Cookinesi». Les zoodles, des spaghetti pauvres en glucides «Zoodles, boulettes de viande hachée épicées, sauce tomate», voici l’une des recettes de printemps préférées de Zoe Torinesi. Le terme «zoodles» est une combinaison de «noodles» et de «zucchetti» et désigne des ­spaghetti de courgettes. «Ils sont pauvres en glucides, mais rappellent néanmoins étonnamment les spaghetti. Ils constituent une ­alternative légère très à la mode au printemps», ajoute Zoe Torinesi. www.cookinesi.com

Ingrédients Zoodles, boulettes de viande hachée épicées, sauce tomate 1 kg de courgettes 350 g de viande de bœuf hachée 2 cs de panure 1 oignon finement haché 1 œuf 1 boîte de tomates pelées 150 g de tomates cerises, éventuellement coupées en deux 1 poivron rouge, coupé en petits morceaux suffisamment de petits piments (selon le piquant désiré) thym frais, effeuillé (n’utiliser que les feuilles) huile d’olive, paprika doux en poudre, sel, poivre, basilic frais

Recette 1. Mélanger la viande hachée, la panure, l’œuf, les piments, le thym, le sel et le poivre. 2. Former de petites boulettes, faire revenir de tous côtés, réserver. 3. Faire blondir l’oignon à la poêle dans un peu d’huile d’olive. 4. Ajouter les tomates cerises et les tomates pelées, saler, poivrer et assaisonner avec un peu de paprika. Laisser mijoter à couvert pendant au moins une demi-heure (ou plus longtemps encore). 5. Ajouter les boulettes de viande, laisser tirer à feu doux. 6. Transformer les courgettes en spaghetti à l’aide du «zoodlemaker» (spirale à découper) et assaisonner la sauce. 7. Réchauffer brièvement les zoodles à la poêle. Servir avec les boulettes et garnir de sauce tomate.

Bière conseillée Matthias Gross­niklaus, sommelier de la bière Feld­ schlöss­chen, conseille pour accompagner cette recette une rafraîchissante Feldschlösschen Bière de Printemps. «Cette bière à basse fermentation et au parfum fruité est idéale pour accompagner ce plat léger. La douceur des tomates s’harmonise à la perfection avec la bière. On peut épicer encore plus cette recette: l’amertume du houblon viendra compenser le tout.» Zoe Torinesi, «food blogger».


Feldschlösschen Bière de printemps

Un plaisir pur pour le printemps Feldschlösschen rassemble

Brassée depuis 1876 en Suisse


Digestif 31

Agenda de mars 6 – 8

12 – 19

17

Regard en coulisses

Le carnaval de Bâle est l’événement loufoque le plus important de Suisse. Carnaval est fêté dans d’autres villes suisses aussi: une grande chance pour la restauration. Les fans de musique électronique se rencontreront pour la quatrième fois dans les Grisons. Carlsberg, la bière des noctambules, est Presenting Partner de l’Arosa Electronica. Le jour de la Saint-Patrick, le public souhaite passer une mémorable soirée à célébrer la stout irlandaise Guinness. C’est un jour très spécial pour les exploitants de pubs.

Matthias Suter Dans le prochain numéro de SOIF Le 28 avril, c’est la Journée de la bière suisse. En avril, dans SOIF, vous découvrirez quelle innovation de Feldschlöss­chen enrichira la diversité de la bière suisse ce printemps. Pour s’abonner à SOIF Vous voulez en savoir plus chaque mois sur la gastronomie? Alors abonnez-vous à SOIF… … par e-mail: durst@fgg.ch … par téléphone: 0848 125 000 … en ligne: www.durstzeitung.ch

Responsable support technique Gastroservice Depuis onze ans chez Feldschlösschen Mon équipe et moi sommes responsables de l’achat du matériel, de la logistique et de l’assurance qualité. Nous proposons un vaste catalogue de tireuses à l’esthétique prononcée. Notre objectif est de mettre à disposition de chaque client et dans les délais convenus la tireuse idéale pour lui et son établissement. En tant que brasserie numéro un en Suisse, nous souhaitons aussi faire avancer les innovations dans le domaine des tireuses. Parmi ces dernières, les tireuses autonettoyantes, très appréciées par de nombreux restaurateurs.


e r è g é l t e e é t i u r f . s e i r è m i a b e r t a n L e é t é n u r u po

ander m m o C à fin ’ u q s ju près u a s r ma s e sale r t o v de ger. mana


Durst 1703 f