Issuu on Google+

Itak éditions

Une histoire pour faire découvrir les proverbes aux enfants

ire Une histo vrir u o pour déc rbe un prove

“En avril, ne te découvre pas d'un fil”, “Il faut réfléchir avant d'agir”, “Qui va à la chasse perd sa place”… Quand on est enfant, il est bien rare de ne pas entendre "les grands" lancer de telles affirmations sans en saisir la véritable signification. Comprendre le sens d'un proverbe et transmettre cette sagesse populaire tout en conservant un côté très ludique, c'est le but de la collection “Pourquoi dit-on ?” grâce à laquelle les enfants suivent Pierre et Croquette dans leurs aventures au pays des proverbes de la langue française.

Il faut réfléchir avant d’agir

Il faut réfléchir avant d’agir

ire Une histo ouvrir c é d r u o p ’un le sens rdbe prove

6,50 € TTC ISBN 978-2-918145-59-2

Il faut réfléchir avant d’agir

Assis autour d’un tas de cerises, Pierre, Théo et Lucie mâchouillaient quelque chose en silence... « Je vous jure ! Grand-père réussit à faire un nœud à la queue d’une cerise rien qu’avec la langue ! Je l’ai vu ! », dit Pierre à ses amis…

Texte de Joëlle Rochard Illustrations de Véronique Hermouet

Itak éditions


Assis autour d’un petit tas de cerises, Pierre, Théo et Lucie, mâchouillaient quelque chose en silence... Au bout d’un moment, Théo enleva ce qu’il avait dans la bouche et dit : « Ben ! C’est impossible ! » « Mais si, je te jure ! Grand-père réussit à faire

un nœud à la queue d’une cerise rien qu’avec la langue ! Je l’ai vu ! », protesta Pierre. « Peut-être que ça ne marche pas avec ces cerises-là », dit Lucie en louchant sur celle qu’elle avait à la main. « Oui, à mon avis il faut des queues plus longues », observa scientifiquement Théo.

2


3


Pierre s’écria : « Je sais où il y en a ! Chez monsieur Dubois ! » « Mais on ne peut pas entrer dans le jardin », soupira Lucie. « Ce n’est pas la peine, les branches du cerisier dépassent du mur », répondit Pierre. « Comment va-t-on faire pour atteindre les cerises ? », demanda la petite fille. « On verra bien ! », dit Pierre en se levant. Et les trois enfants prirent le chemin du village.

4


5


En arrivant sous les branches du cerisier, Pierre vit qu’une échelle avait été oubliée au pied du mur. Il s’écria : « Ben voilà, c’est facile ! Théo et moi nous monterons dans l’arbre et Lucie mettra les cerises dans son chapeau ! » Les enfants redressèrent l’échelle et l’appuyèrent contre le mur. « Vas-y, Pierre ! Monte ! », dit Théo.

6


7


Il faut réflechir avant d'agir