Page 1

nnis Club Te

FO

N Dé

e n 18

90

1890 - 2015 LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


Stan Wawrinka

Visilab félicite le tennis club de Montreux www.visilab.ch

2

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


SOMMAIRE du 125ème

7

L’agenda du 125ème

2

Un mot du Syndic

3

Un mot du Président de SwissTennis

8

La création du club

5

Un mot de la Présidente

12

10

Suisse-Italie en 1932

Les brèves du passé

14

Notre club, le MTC

25

18

22 Derib

Nos joueurs à l’interview

Comité d’honneur

28

MTC en chiffres

IMPRESSUM

Comité du 125ème: Marlyse Curchod, Isabelle Traversini, Alain Curchod, Alain Peeters, Diego Salvadore, Jacques Serex Rédaction: Laurent Montbuleau Graphisme: Ismedia Consulting Illustration: Derib Photographie: Capelapictures Archiviste: Commune de Montreux, Eleonore Rinaldi Lecciso Impression: I-Press S.A. à Montreux Site internet: www.montreux-tennis-club.ch Adresse: Case postale 95 - 1820 Montreux-Territet

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

1


UN MOT DU

SYNDIC C

et anniversaire, c’est d’abord celui de son Comité et des bénévoles qui le constituent, véritable moteur grâce auquel le Club subsiste depuis tant d’années. Je souhaite donc rendre hommage à ces femmes et à ces hommes qui durant cent vingt-cinq années ont œuvré pour que Montreux puisse s’enorgueillir d’avoir fait prospérer avec succès l’héritage des frères White, fondateurs du Montreux Lawn Tennis Club. Qu’il me soit permis, à cette occasion, de les remercier d’avoir apporté une pierre décisive à la construction du Club, au service de ses adhérents dont, il faut le souligner, 100 juniors parmi lesquels se trouve peut-être l’étoile qui brillera un jour au firmament du tennis suisse, lorsque Roger et Stan quitteront le circuit évidemment.

Je souhaite rendre hommage à ces femmes et à ces hommes qui durant cent vingt-cinq années ont oeuvré pour que Montreux puisse s’enorgueillir.

Au nom des Autorités montreusiennes, je souhaite donc un très heureux anniversaire au Montreux Tennis Club qui peut être fier d’avoir accueilli, quand même, 11 fois la Coupe Davis. Je lui souhaite longue vie pour le plus grand bonheur de ses membres et de tous les fans de balle jaune ! Laurent Wehrli, Syndic de la commune de Montreux

2

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


UN MOT DU

PRÉSIDENT DE SWISSTENNIS

Pour les 125 ans du Montreux Tennis Club : toutes les félicitations et les chaleureux remerciements de Swiss Tennis !

C

hers membres du Montreux Tennis Club, chers amateurs de tennis, les clubs de tennis qui comptent déjà 125 printemps peuvent pratiquement se compter sur une main – en Suisse et dans le monde. Le « Montreux Lawn Tennis Club » va franchir ce jalon en 2015. Les responsables et les membres ont tout lieu d’être fiers du parcours de leur Club et de la contribution que ses pères fondateurs ont apporté au développement du tennis en Suisse. Car Montreux a marqué l’histoire du tennis suisse depuis ses tout premiers pas puisque le Club est même l’aîné de six ans de l’organisation faîtière. Autre référence prestigieuse: le TC Montreux a été un des huit membres fondateurs de la « Swiss Lawn Tennis Association », la première association de tennis nationale ayant vu le jour en Europe continentale. En un mot, le Montreux Tennis Club a été un de ceux qui ont favorisé l’implantation dans notre pays de ce sport aux racines ancestrales qu’est le tennis. Et les Vaudois ne se sont pas reposés sur leurs lauriers quand le jeune plant a grandi. Car un club actif a toujours fort à faire. De ce point

de vue-là, rien n’a changé en 125 ans. Et s’il fallait une preuve du rôle important que joue Montreux dans le tennis suisse, il suffit de rappeler qu’entre 1923 et 1955, pas moins de onze rencontres de Coupe Davis ont eu lieu sur ses installations, dont la toute première rencontre internationale de la Suisse qui s’est terminée par un triomphe 3:2 devant la Tchécoslovaquie. Parmi les membres du club de la première heure surgit le nom d’Hector « Fifi » Fisher qui avait défendu les couleurs de la Suisse en 15 rencontres de Coupe Davis et s’était hissé en quarts de finale à Wimbledon en 1925. Le Montreux Tennis Club mérite aussi une médaille d’or pour la fidélité de ses équipes d’Interclubs qui répondent présent aux championnats par équipes depuis la toute première édition en 1911. Deux fois le Club a remporté le graal dans la catégorie reine, en 1940 et 42. Dans un passé plus récent, l’équipe des Seniors 45+ avec sa figure de proue Jakob Hlasek s’est distinguée en LNA où elle a décroché le titre en 2011 et en 2013. Un club de tennis a un autre rôle important à jouer : celui d’une plaque tournante de l’interaction sociale. Aujourd’hui encore, il favorise les

rencontres et l’échange entre jeunes et ceux qui le sont restés et encourage une activité physique saine dans un cadre convivial. Les rendez-vous importants du tennis amateur et d’élite y sont organisés et disputés. Cet effort collectif est une des raisons qui continuent d’assurer au tennis une place parmi les sports les plus populaires en Suisse et permettent à Swiss Tennis de consolider sa base et de développer son élite. Beaucoup d’aides bénévoles participent à cette œuvre importante. Je remercie tous ceux qui s’investissent pour donner au Montreux Tennis Club une vie associative vivante, en particulier la présidente Marlyse Curchod et son équipe qui accomplissent un travail fantastique pour le bien du club. Je félicite de tout cœur le Montreux Tennis Club et lui souhaite succès et prospérité pour les 125 ans à venir, beaucoup de membres motivés et visionnaires et une relève abondante prête à reprendre le flambeau pour perpétuer la belle histoire du tennis en Pays de Vaud. René Stammbach, Président de SwissTennis

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

3


La sécurité, gage de caractère. www.nationalesuisse.ch

Nationale Suisse Agence générale de Montreux Place du Marché 8 1820 Montreux Tél. 021 989 70 20


Cette belle histoire a été réalisée grâce aux centaines de membres qui, au fil des années, ont fait vivre notre club.

UN MOT DE LA

N

PRÉSIDENTE

otre club, le Montreux Tennis Club, fête cette année ses 125 ans. Un article paru dans le «Journal de Montreux» du 18 mai 1936 fait même remonter la création du « Montreux Lawn Tennis Club » au 16 novembre 1885 et la nomination de son premier Président de nationalité anglaise, Mr R. Kaye Puckle. Le Montreux Tennis Club est donc l’un des plus anciens clubs de tennis de Suisse et il a participé, à ce titre, à la fondation de « l’Association Suisse de Lawn Tennis » le 28 juin 1896, avec quatre autre clubs de Suisse. Nous sommes fiers de ce glorieux passé et vous en présentons quelques épisodes dans les pages qui suivent. Cette belle histoire a été réalisée grâce aux centaines de membres qui, au fil des années, ont fait vivre notre club. Je pense qu’un hommage particulier doit être rendu à Monsieur Ami Chessex, riche hôtelier et promoteur, qui a créé le Caux Palace et le Montreux Palace, ainsi qu’à son fils Lucien, qui ont apporté un soutien financier décisif pour la construction de nos courts actuels. C’est sur ces courts que se sont illustrés, pendant des décennies, nos anciens membres H.C. Fischer, René Buser, Marc Chessex et André Herzog. Puis,

plus récemment, Franky Grau, Léon Keck et André Ganguillet, tous membres d’honneur. C’est également au Montreux Tennis Club que se sont déroulées 11 épreuves de Coupe Davis entre 1923 et 1955. nnis Club Te

FO

N Dé

e n 18

90

Le Montreux Tennis Club, et ses membres, sont donc particulièrement heureux et honorés de pouvoir accueillir le 24 avril 2015, à l’occasion de la journée officielle de notre 125ème anniversaire, la coupe Davis remportée de haute lutte par notre équipe suisse le 23 novembre 2014 à Lille contre l’équipe de France. Curieuse coïncidence, la Suisse avait perdu 2-3 contre la France, lors d’une épreuve de Coupe Davis, sur nos courts à Montreux, en 1946. Il y a 68 ans ! Les Présidents, les comités et beaucoup de bénévoles se sont succédé au fil des ans pour écrire l’histoire de notre Club. Toutefois, rien n’aurait été possible si nous n’avions pas bénéficié, dès sa création,

de l’appui inconditionnel et généreux de la Commune de Montreux. Nous avons pu ainsi, et pour l’anecdote, éviter de disparaître au profit d’un projet de construction de villas ou même d’une patinoire…. Car les autorités successives de la Commune de Montreux ont soutenu de tous temps et dans un esprit visionnaire, la formation des jeunes joueurs de tennis de notre club. Certes, les juniors d’aujourd’hui n’ont pas les mêmes besoins – ni le même matériel – que ceux des années 40 ou 50. Mais ils représentent l’avenir du Montreux Tennis Club. C’est pour eux que je m’engage, avec mon comité, dans le développement de leur formation et de leur entraînement futurs. Notamment dans la recherche de solutions qui autorisent la pratique de notre sport favori douze mois par an. Certes, le chemin sera long, parfois difficile mais toujours passionnant. Car, et c’est mon vœu le plus cher, nous devons être aujourd’hui les dignes successeurs de nos prédécesseurs afin de remettre, un jour, à la nouvelle génération, un des plus beaux fleurons du tennis suisse : le Montreux Tennis Club. Votre Présidente, Marlyse Curchod

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

5


PUB

DÉCOUVREZ TOUTES LES APPLICATIONS DU GAZ NATUREL SUR WWW.HOLDIGAZ.CH

6

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


PROGRAMME DES MANIFESTATIONS DU ÈME

125 ANNIVERSAIRE DU MONTREUX TENNIS CLUB Vendredi 24 avril 2015

JOURNÉE OFFICIELLE DU JUBILÉ Dès 16h30 : Accueil des invités et des membres au Montreux Tennis Club Présentation officielle de la coupe Davis et animations 17h30 : Allocutions officielles Inauguration de la plaque commémorative 18h15 : Apéritif puis cocktail dînatoire Samedi 25 avril 2015

JOURNÉE « MTC ET LA COUPE DAVIS » Dès 10h00 : Accueil des écoliers et des juniors des clubs de la Riviera au Montreux Tennis Club Diverses animations KIDS TENNIS sur les courts 1 et 2 14h00 : Exhibition de double avec 4 grands joueurs surprises sur le court 3 Séances de dédicaces Samedi 20 juin 2015

SOIRÉE DE GALA DU JUBILÉ Dès 18h00 : Accueil des invités et verre de l’amitié au Casino Barrière de Montreux 19h00 : Allocutions officielles 19h30 : Dîner de gala, animations, invité surprise, musique et tombola Samedi 3 octobre 2015

JOURNÉE DE CLÔTURE DU JUBILÉ Dès 13h00 : Tournoi de doubles au Montreux Tennis Club 18h30 : Allocutions et apéritif 19h30 : Pasta party et animations

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

7


LA CRÉATION DU

CLUB

Pouvoir retracer quasiment pas à pas l’éclosion et le développement du club, et ce, depuis ses origines. C’est ce que nous offre une coupure de presse bien documentée datant de 1935. Ainsi, nous pouvons faire remonter la naissance du MTC à 1885.

D

ans cet article très détaillé dont nous reproduisons l’essentiel ici, nous pouvons faire remonter la création du MTC à 1885. On y trouve des extraits du premier livre de procèsverbaux, qui furent rédigés en anglais jusqu’en 1898. Désormais, à propos des origines du club, il faudra retenir deux dates concomitantes : 1885 et 1890. Le 16 novembre 1885 : le Montreux Lawn Tennis Club voit le jour. C’est l’acte de naissance. 1890 : constitution officielle du club. C’est le baptème. Revenons en 1885, où deux Irlandais, les frères White, séjournant régulièrement au Grand-Hôtel de Territet, décident de créer un club de lawn tennis à Territet, avec des ressortissants de la colonnie anglaise de Montreux. La première assemblée constitutive se tient le 16 novembre au Grand-Hôtel avec les membres suivants : Messieurs Kaye Puckle, White, Sankey, Laws, Richardson, Grace, Shore, Crawford (colonel), Poë (capitaine), Lomas, Marshall-Hall, Michell, Arbuthnot. Le premier président du club est R. Kaye Puckle, sujet de sa Gracieuse Majesté. Les couleurs du club sont adoptées, ce sera le rouge-jaune-blanc. Et le premier gardien, un dénommé Monsieur Pasteur, entre en fonction, avec un salaire mensuel de 20 francs. Cinq mois après sa fondation, Monsieur Cohen est nommé membre honoraire, pour avoir notamment organisé une

8

soirée ayant rapporté à la caisse la somme de 262 francs. Il faut savoir que moyennant une taxe de 50 centimes, on a le droit de « regarder jouer les autres ». Sinon, on peut devenir membre honoraire pour 6 mois moyennant une cotisation de 5 francs. Le 17 mars 1886 : le club accepte 4 dames comme joueuses. C’est une grande curiosité parmi les hôtes du Grand-Hôtel. Leurs longues robes blanches balayent la poussière des courts… Pour construire le premier court, il en coûte 5325 francs. Cette somme, importante pour l’époque, est avancée par Ami Chessex, qui souhaite n’être remboursé qu’en partie, faisant don du solde au club. Le 25 septembre 1886 : Monsieur Richardson est élu président. Et le jeudi 30, les Anglais de Montreux et ceux de Lausanne s’affrontent à Territet pour le premier match inter-ville. Le 16 mars 1887 : c’est l’Assemblée générale. Le Général Money est élu président. Le solde en caisse est de 615 francs. Les amis des membres peuvent désormais « entrer dans le club et regarder jouer », sans payer. Le 29 mars 1887 et jours suivants, le premier tournoi a lieu. Il est organisé par Messieurs White, Marshall-Hall, A. White et E.D. Money.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


Le 5 avril 1888 : on adresse des remerciements à diverses personnalités ayant avancé l’argent nécessaire pour construire un deuxième court. Le 14 septembre, W.B. White est nommé secrétaire. Le 21 novembre 1898 : le Comte Dzierzbicki est nommé secrétaire. Les procès-verbaux sont désormais rédigés en français. Le 29 juillet 1899 : Ami Chessex prête 2500 francs au club pour la construction d’un 3ème court. De nouveaux statuts sont imprimés en français et en anglais; ils resteront en vigueur jusqu’en 1936. Le 16 septembre 1899 : le salaire de Monsieur Pilet, gardien du club, est augmenté de 10 francs, soit au total 50 francs par mois. Le 18 mai 1900 : le club signe un bail de location des courts avec Ami Chessex, à raison de 200 francs par an. Privilégiés, les clients du Grand-Hôtel payent demi-tarif. Le 28 juin 1896 : la Swiss Lawn Tennis Association est fondée à Berne. Elle reconnaît officiellement 5 clubs : Montreux, Lausanne, Château-d’Oex, Bâle et Zürich. Dans le procès-verbal, il est indiqué que le représentant montreusien, T.A. White est « un Irlandais plein d’entrain et d’humeur ».

A l’heure où le tennis est l’un des sports les plus suivis et regardés au monde, il est difficile d’imaginer qu’onze rencontres de Coupe Davis furent organisées et jouées dans l’enceinte du MLTC, entre 1923 et 1955. Selon André Ganguillet, les joueurs étaient nourris et logés au Grand-Hôtel et touchaient une trentaine de francs par jour. Il est à noter qu’entre la Suisse et le tennis, c’est une longue histoire d’amour, car elle était un des membres fondateurs de la Fédération Internationale de Tennis, à Paris, le 1er mars 1913. Il y avait à l’époque, en Suisse, une intense activité de compétition. En 1911, on recense 22 tournois ayant mobilisé près de 3300 joueurs, sans compter le « Championnat interclubs » qui en était à sa première édition où se disputaient Genève, Lausanne, Neuchâtel, Montreux, Berne, Bâle, Zürich Schaffhouse et Ragaz. Durant cette riche histoire, de grands noms du tennis suisse, membres du Montreux Tennis Club, se sont illustrés sur les 6 courts, parmi lesquels figurent : Hector Cosmos Fisher, Marc Chessex, Léon Keck, Franky Grau, et plus récemment Jacob Hlasek.

Un club réservé aux Anglais A sa création, le club est un milieu très fermé, exclusivement réservé aux joueurs anglais. Il demeure donc inaccessible aux citoyens suisses, considérés comme des étrangers… Il faut aussi savoir qu’étant né sous l’ère victorienne, le lawn tennis ne peut se pratiquer que comme un loisir par de riches aristocrates. En ce début de l’âge d’or du tourisme montreusien, les gentlemen anglais qui viennent en villégiature dans la région en profitent pour jouer à ce nouveau sport à Territet. Afin d’accueillir cet afflux de clientèle fortunée, les palaces s’adaptent au mode de vie anglo-saxon, selon ses préceptes liés à la montagne en été, à savoir : le bon air, les eaux, les excursions et le sport. Il faudra attendre les années 20 pour que les Suisses et les gens du pays puissent fouler les courts et y échanger leurs premières balles.

Un précieux soutien S’il est un personnage déterminant dans les premières années du club, c’est bien Ami Chessex. Ce riche et puissant hôtelier-promoteur qui a notamment fait sortir de terre le Caux Palace et le Montreux Palace, rêve de faire rivaliser la riviera vaudoise avec des villes comme Nice, Cannes ou Saint-Tropez. Visionnaire, il a compris l’importance du sport pour occuper ses clients venus du monde entier: tennis, escrime et tir en été, patinage, curling et ski en hiver. Il apporte donc un soutien financier décisif pour la construction des courts. Source : Evelyne Lüthi-Graf (archiviste)

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

9


– BRÈVES –

10

29 JUIN 1917

1ER AVRIL 1925

EXTRAIT (NON DATÉ)

Refus du MLTC (Montreux Lawn Tennis Club) d’accepter, dans ses tournois, des joueurs « hors entente », donc en guerre avec l’Angleterre (Allemands, Italiens, etc.). Ceci provoque une mise en demeure de « l’association centrale » qui conduit le comité du MLTC à donner sa démission en bloc pour protéger les intérêts du club en précisant « …that they declined to conduct the Tennis Club in a manner incompatible with their ideals of the game… »

… le tournoi sera ouvert pour la première fois depuis la guerre, aux joueurs de toutes les nationalités…

2 AOÛT 1923

27 NOVEMBRE 1925

… alors que nous commencions à discuter le devis que nous avions fait pour la demande de nouveaux courts, P.T. vient nous annoncer qu’on vient de lui voler dans son casier fermé à clé, un billet de frs. 5.- dont il avait relevé le numéro. Le comité fait appel au gardien, C.B, sur qui pesaient des soupçons depuis bien longtemps – car depuis de nombreux mois les vols ont été fréquents – et lui demande de remettre tout l’argent qu’il avait sur lui, soit une somme de centsoixante francs. Et on y trouve le billet volé à P.T. portant le numéro 000360 série 11Q. C.B. ne voulant rien avouer et niant l’évidence, l’affaire suivra son cours et P.T. déposera une plainte. Considérant que ce vol n’est pas le premier qui se soit produit, et considérant l’attitude de C.B., le comité décide de le renvoyer immédiatement.

On parle de Mr Hardy (professeur de tennis) et on décide de l’engager de nouveau le printemps prochain, en le priant de jouer un peu plus au tennis et un peu moins au golf…

Le Montreux Lawn Tennis Club est dans les annales du Tennis suisse, un club qui a joué un rôle prépondérant. Particulièrement à l’époque de M. Lucien Chessex, ancien champion suisse de tennis. Il est reconnu dans toute la Suisse que le Montreux Tennis Club possède actuellement encore les meilleurs courts de notre pays et qu’il a derrière lui un passé remarquable grâce aux manifestations internationales grandioses organisées sur ses courts, tournois auxquels prirent part les meilleures raquettes au monde, tels les Eleinschrot, Decugis, Borotra, Salm, Suzanne Lenglen… Des milliers de spectateurs assistaient à ces manifestations impressionnantes.

17 SEPTEMBRE 1925 La Police des Planches a ouvert une enquête sur la vente de boissons alcooliques au club. Il est à présumer que nous devons avoir une patente indépendante et que celle du Grand Hôtel ne suffira pas…

9 MARS 1927 … le court sera marqué, sans frais pour nous, en porcelaine, par les soins de M. Dufour et à titre d’essai…

24 MAI 1929 … Mr Gray, danseur au Perroquet et soidisant professeur de tennis, demande à pouvoir donner des leçons sur nos courts après le départ de Hardy. Le comité refuse…

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

En 1951, à la suite de la liquidation des biens de la Société Immobilière du Grand Hôtel et des Alpes, la Commune des Planches, pour sauver les tennis de Territet (côté est) acquit ces derniers avec leurs installations. Un particulier avait à cette époque l’intention d’acheter les terrains pour y construire une villa. Les enfants de M. Lucien Chessex, actuellement propriétaires des 3 courts côté ouest, loués au Montreux Lawn tennis club ont décidé de vendre les terrains. La Municipalité décide d’en sauvegarder l’existence en signant une promesse de vente.


EXPRESSIONS "TOURNAMENT" TENNISTIQUES DE TENNIS DU ANCIENNES PRINTEMPS 1898 ANNONCE DU JOURNAL ET LISTE DES ÉTRANGERS Nous rappelons, aux joueurs de tennis en particulier, et aux amateurs de ce sport en général, que le grand « Tournament » de Printemps aura lieu à Territet, le lundi prochain 26 et jours suivants. Le prix d’entrée dans l’enceinte, pour les spectateurs, est de 50 centimes. Un thé sera servi dans le pavillon du tennis. La distribution des prix aura lieu probablement à l’issue de la grande représentation dans la salle des fêtes du Grand Hôtel de Territet et cette soirée comprendra diverses productions dont le clou sera la célèbre pantomime viennoise, la « Puppenfee », qui a déjà eu un si grand succès à Territet. On compte déjà plusieurs inscriptions, dont des « fines raquettes » de Dublin, de Lyon, d’Angleterre, de la Bohême, voire d’Amérique.

COMPTE RENDU Le « Tournament » de Printemps a été favorisé à souhait par un temps superbe. Les parties ont pu avoir lieu dans l’ordre prévu. Des joueurs étrangers de toute première classe, dont les meilleures raquettes de l’Angleterre, ont chaudement disputé les matchs avec des joueurs domiciliés en Suisse.

La participation a été énorme et de nombreux curieux venus de loin y assistaient. Les estrades étaient garnies de la foule la plus élégante et la plus sympathique qui soit. La distribution des prix a été faite par la Baronne Kleydorff. Les prix décernés ont été les suivants : • 1er prix pour messieurs : un portecigarettes en argent, offert par le Baron Kleydorff et 2e prix : une boîte d’allumettes en argent, offerte par M. Murphy. • 1e prix pour dames : une bague avec saphir, offerte par la Baronne Kleydorff et 2e prix : une épingle en or, offerte par le capitaine Whittaker. • Pour dames et messieurs : 1er prix pour dame : un flacon à parfum, offert par M. Mettlerkamp et 1er prix pour monsieur : un porte-cigarettes, offert par le Comité • 2e prix pour dame : une brosse en écaille, offerte par le Comte Dzierbicki et 2e prix pour monsieur: un crayon en argent, offert par Mme Murphy Le Montreux Lawn Tennis Club est certainement un des mieux installés de toute la Suisse et le choix de cet emplacement a donné grande satisfaction aux joueurs. Dans le courant de l’année, de petits Tournaments auront lieu, si le nombre de joueurs est suffisant. Article rédigé sur la base d’extraits du Journal et liste des étrangers de 1892 à 1903, dans le style de l’époque.

JOUER PETIT BRAS

C’est retenir ses coups, jouer avec la peur au ventre. C’est la crainte de mal faire qui retient les coups d’un joueur dont le bras ne donne pas toute sa mesure. Expression aussi vieille que le tennis lui-même.

PLANTER UNE CAROTTE Amortie qui tombe tout droit, juste derrière le filet. Quand on plante des carottes, on se lance dans une succession d’amorties qui finissent à la verticale derrière le filet, à la manière d’un légume sortant de terre. Le terme, attesté en 1913, tout comme ce type de stratégie sont tombés en désuétude, même si l’amortie a été remise au goût du jour depuis par les joueurs de l’ère moderne.

PIGEONNER Tromper, surprendre. Peut s’appliquer à un adversaire supérieur. Devenu courant, le terme aurait le tennis pour origine. Dès 1935, on retrouve cette expression dans l’Auto, ancêtre de l’Equipe, à propos d’un lob astucieux ou d’un passing-shot bien ajusté.

CROCODILE Inlassable renvoyeur de fond de court. D’abord, il faut savoir que le crocodile est toujours un adversaire pénible à affronter. Car il se tient loin derrière la ligne de fond, cavale comme un lapin et remet toutes les balles sans prendre de risques inutiles grâce à une bonne dose de lift, voire en frappant des coups en cloche. Les attaquants s’y cassent souvent les dents. A un haut niveau, ces « crocos » sont souvent des spécialistes de terre battue. Quel que soit leur âge, on leur accole souvent le qualificatif de « vieux », signe de leur pénibilité.

HERBE DU PAUVRE Terre battue. Un court en brique pilée demande sans doute moins d’entretien qu’un beau terrain anglais en gazon. Le premier court en terre battue aurait été inventé par l’Anglais William Renshaw, sept fois vainqueur de Wimbledon. Celuici officiait alors comme professeur à l’hôtel Beau Site de Cannes. Mais le terrain en herbe s’était détérioré sous les effets combinés des rayons du soleil, de l’air iodé et des chaussures de tennis. Renshaw se serait alors rendu à Vallauris pour récupérer de la brique pilée issue de cuisons ratées. Source : « Le dico du parler sport », Baptiste Blanchet et Jean Damien Lesay, Ed. Fetjaine. LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

11


COUPE DAVIS 1932

SUISSE-ITALIE

Ce mardi du 14 juin 1932 fut la journée décisive de quart de finale où l’équipe italienne mit fin aux espoirs suisses. Malgré cette défaite, la victoire de Fisher contre de Stefani, lors d’un match âprement disputé, fut cependant pour le tennis suisse tout à fait remarquable étant donné le résultat obtenu.

C

ela faisait bien longtemps que Montreux n’avait vu pareil gala. On se croirait ramené aux plus beaux jours d’avant crise, un temps où les affaires marchaient et où l’argent affluait. Aux abords des courts du Grand-Hôtel, l’animation est trépidante. Ce n’est qu’un défilé d’automobiles rutilantes, pour beaucoup décapotées, où les cheveux sont jetés aux vents. Sur la place du débarcadère, on peut dénombrer plus de 150 automobiles. Prévu lundi, ce troisième et dernier match du tournoi a été remis aujourd’hui pour cause de pluies torrentielles qui ont transformé le magnifique court en marécage. Aux guichets, c’est l’assaut. On y joue des coudes pour quelques places qui restent. Pour pénétrer dans l’enceinte, le contrôle reste courtois mais sévère, et même les resquilleurs les plus dégourdis sont repérés et refoulés. Dès l’entrée, l’impression est saisissante, la couleur ocre rouge des courts offre un des plus heureux

12

contraste avec les teintes chatoyantes de la foule et le bleu profond du lac. Les tribunes sont archi combles, il y a au moins 1200 spectateurs. L’Association Suisse de tennis, en accord avec le Montreux Lawn Tennis Club (M.L.T.C.), a bien fait les choses en ajoutant des tribunes et des chaises en nombre, déjà toutes prises. On pourrait craindre un instant pour les placeurs ; ne seraient-ils pas débordés ? Il n’en n’est rien, heureusement. C’est l’ordre parfait et tout a été prévu. Sur les gradins, une société élégante et choisie brille et miroite de tous ses éclats. Car c’est le « great event » de la saison. Toute l’élite des étrangers que compte Montreux est présente. On n’a jamais vu en Suisse une affluence aussi considérable pour un tournoi de tennis. On est venu d’un peu partout, de Lausanne, de Genève, de la Suisse allemande et de l’étranger pour ce jour où le lawn tennis est sacré sport des rois, roi des sports ! Il faut saluer ici l’excellente publicité faite à ces rencontres par le poste radiophonique de Lausanne qui ne

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

ménage ni sa peine, ni sa salive. Quelques matches ont même été radiodifusés. Le soleil tape fort, il fait lourd, on s’éponge le front… Les dames font du vent pour elles-mêmes, avec leurs éventails. Elles se sont parées de leurs plus pimpants atours et rivalisent de toilettes élégantes, voire même des derniers modèles des grands couturiers. C’est la grande parure! On se croirait au pesage, un jour de grande course. On s’épie à droite, on s’épie à gauche, avec des petits airs de ne pas y toucher tout en prenant des poses avantageuses qu’on voudrait irrésistibles. Intéressés à demi par ces petits jeux, des Messieurs d’un certain âge consultent le programme tout en pronostiquant à mivoix les chances des deux équipes, tandis que les plus jeunes causent anecdotes de pensionnat. Mais pour tous, il faut être bien assis, pour bien voir, car on va assister à un spectacle rare. Jugez-en ! Deux équipes de première force s’affrontent : Italie contre Suisse. Le sort des couleurs helvétiques va se jouer ici. Certes, on ne donne pas cher de notre pays à la suite du match de


double qui s’est tenu dimanche ; l’Italie mène 2 à 1. Les Italiens ont un avantage moral, c’est certain, mais dans le sport il y a de glorieuses incertitudes… Les commentaires vont bon train, certains ont vu « Fifi » arriver dans les vestiaires avec un large sourire et la sérénité du grand joueur qui a l’habitude de pareilles compétitions. On murmure que les Italiens sont descendus au Grand-Hôtel, tandis que les Suisses ont pris leurs quartiers à l’hôtel Bonnivard, et qu’ils ont reçu de nombreux télégrammes d’encouragement. Mais l’heure approche, les équipes se prêtent aux exigences courtoises des photographes et des opérateurs de cinéma. Le juge arbitre, Charles Martin, de Lausanne, grimpe sur sa chaise. Cet imposant Monsieur arbore un somptueux Panama en paille.

LES MATCHES Le duel entre Palmieri et Aeschlimann n’a pas trainé. Malgré les balles coupées, chandelles, smasches… soit toute la lyre de notre représentant, cela n’a pas suffit contre le joueur transalpin, sur qui reposait les espoirs italiens pour le troisième point. Palmieri s’est assuré une belle victoire (6-3, 6-1, 7-5). Après quelques minutes d’entracte, voici aux prises de Stefani contre Fisher. Durant les deux premiers sets, malgré un démarrage laborieux, de Stefani semble vouloir mener le bal. Ambidextre, il ne pratique presque pas le revers, et passe imperceptiblement sa raquette de main gauche en main droite, avec la déconcertante habileté d’un jongleur. Son assurance est telle qu’il arrache 12 jeux consécutifs, gagnant par 6-3 et 6-0 les deux premiers sets. Au 5e jeu, il semble

que l’arbitre ne soit plus à son affaire, il conteste une décision du juge de touche. A cet instant du jeu, il convient tout de même de parler du personnel attaché à l’arbitrage. Au total, nous comptons : 1 arbitre, 1 juge de filet, 2 linesmen pour le service, 6 pour les grands lignes, 2 pour les lignes de fond, 1 juge pour les fautes de pied, soit 13 personnes en tout. Eh bien, certains nous font l’effet de se retrouver sur le court plus pour l’agrément du weekend, bain de soleil compris, que pour servir la noble cause de l’équité sportive. Malgré tout cet état-major, il y a des erreurs dont l’une coûte un set à la Suisse. L’Italie remporte les deux jeux qui suivent. La consternation se lit sur tous les visages. Notre représentant semble condamné. Va-t-on assister à l’écrasement de Fisher, notre dernier espoir ? Non ! Au 3e set, c’est le redressement, Fisher reprend le dessus. Très calme, cantonné en fond de court, il « pompe », il grignote son adversaire. A chaque faute, le public explose, mais pousse un long soupir de satisfaction, puis exulte de joie quand il voit Fisher remonter aussi vaillamment son handicap. Le 4e set est celui des longues passes. La tactique de temporisation est payante pour « Fifi », ponctuée par quelques services sous forme de bolides inarrêtables que de Stefani regarde passer. Une foule anxieuse et vibrante, le cœur serré, suit cette émouvante bataille. Au 5e set, avant la balle de match, un lourd silence règne sur le court, la foule retient son souffle. Fisher attend la balle de service, qui part… il drive à ras filet et, d’un smash oblique que de Stefani ne peut accrocher - d’un rien - emporte la victoire. C’est le délire dans les galeries ! On ovationne, on applaudit à tout rompre. Ce match de 3 heures est digne

du mot « formidable », elle fut la lutte la plus chaude et vive du tournoi. Score de 3-6, 0-6, 9-7, 8-6, 8-6. Pour Fisher, venir à bout du fameux as italien, second joueur d’Europe, est une sacrée performance, car il s’agit d’une des meilleures raquettes d’Europe, que seul l’imbattable Cochet avait terrassé en finale des championnats internationaux de France, il y a 10 jours. Cet exploit le classe numéro 1 de l’équipe suisse dans le lot des joueurs de grande classe internationale. Pour le tournoi c’est une défaite, certes, mais honorable pour la Suisse. Notre petit pays, si pauvre en hommes, a tenu tête jusqu’au bout à l’un des pays les mieux classés de l’Europe. Et pour l’heure, on peut parler de succès financier. Avec un prix de places allant de 3.30 fr. à 7.70 fr., ce qui est cher, les journées du samedi 12 et dimanche 13 ont rapporté 7865.70 francs. Un chiffre jamais atteint jusqu’ici en Suisse, par aucune compétition de lawn-tennis. Il faut féliciter L’A.S.L.T pour son beau succès et particulièrement le Montreux Lawn Tennis Club pour la façon magistrale avec laquelle il a organisé le troisième tour de la Coupe Davis, dont le souvenir longtemps encore restera gravé dans la mémoire de ceux qui eurent le privilège de suivre ces palpitantes parties. C’est l’occasion de populariser le sport du tennis et de l’introduire de plus en plus dans la population. Seule possibilité de trouver dans les années qui suivent de jeunes et nouveaux éléments susceptibles de jouer un rôle comme joueurs dans le domaine international. Sources : Feuille d’Avis de Lausanne et de Montreux - Tribune de Lausanne - La Suisse

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

13


14

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


NOTRE CLUB,

LE MONTREUX TENNIS CLUB Le Montreux Tennis Club, l’un des plus anciens clubs de Suisse, fête son 125ème anniversaire. Avec une vigueur et un dynamisme auxquels contribuent nos 420 membres, dont une centaine de juniors.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

15


L

e tennis souffre encore de l’image d’un sport coûteux; vestige de l’époque où on considérait le tennis comme le sport des rois et le roi des sports? Or, si on le compare aujourd’hui à d’autres sports, équipements et abonnements compris, on constatera que les cotisations du tennis en général et du MTC en particulier sont raisonnables. C’est l’occasion de rappeler que le Montreux Tennis Club est un club ouvert à tous. L’année 2014 se clôt sur un bilan positif avec un afflux important de nouveaux membres. La situation financière est saine et équilibrée, grâce notamment au soutien indispensable de la commune de Montreux, des subsides intercommunaux et ceux de « Jeunesse et Sports » qui nous permettent d’entretenir les infrastructures, d’accueillir et d’entraîner les juniors. Bien que la situation actuelle soit satisfaisante, pour mener à bien nos projets nous devons penser à l’avenir.

Les jeunes Le MTC de demain se construit aujourd’hui avec les jeunes. Notre école de tennis, ouverte tous les mercredis après-midi, est très active. Au début de chaque saison, nous accueillons une bonne centaine d’enfants, jusqu’aux tout petits, dès 3 ans. S’ils sont motivés, s’ils ont du plaisir à jouer, nous ferons tout pour les accompagner le plus loin possible. Les entraîneurs et moniteurs prennent très à cœur de guider les premiers pas des enfants sur un court. Nous sommes attentifs à repérer ceux qui ont du potentiel, pour leur offrir le soutien nécessaire à leur épanouissement sportif.

16

Nous constatons tout de même, malgré l’énorme couverture médiatique faite autour de nos deux stars internationales, Roger Federer et Stan Wawrinka, que l’impact sur la relève pourrait être plus important. Nous souhaitons et nous pouvons accueillir plus de juniors. Et aussi, bien entendu, de nouveaux membres adultes. C’est dans cet esprit que nous allons développer de nouvelles idées pour attirer des membres dans les années à venir.

Swisstennis Nous devons renforcer notre collaboration avec Swisstennis sur le plan national, avec l’Association Vaud Tennis (AVT) sur le plan régional et avec les clubs de la région. Nous avons identifié quelques pistes à explorer; notamment en encourageant l’accès des jeunes joueurs, dès l’âge de 8 ans, à des tournois. Il est en effet opportun de développer, chez nos jeunes, l’esprit de compétition au sein du MTC, mais également à l’extérieur dans d’autres clubs de tennis de la région. Nous constatons également au MTC que la proportion de garçonsfilles est de 80/20 et il y a ici un important effort à réaliser pour promouvoir un équilibre dans ce domaine sur les courts.

La compétition Après avoir été en ligue A durant deux ans, nous jouerons les interclubs de la saison 2015 en ligue B. Dans ces deux ligues, nous constatons une surenchère des primes qui dépasse la plupart des clubs régionaux tels que le MTC. C’est la raison pour laquelle – et d’autres clubs avec nous en Suisse - nous avons pris la décision de

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

jouer les interclubs exclusivement avec les membres inscrits dans notre club. C’est notre philosophie car elle place le sport et l’esprit sportif au centre de notre activité. Actuellement, au sein du MTC, 8 équipes jouent les interclubs régionaux. Chaque année et durant les mois de mai et juin, se disputent d’intenses parties dans une confrontation amicale, mais parfois tendue, avec d’autres clubs. Il y a là, dans une ambiance extraordinaire, des moments magiques de sport, d’enthousiasme et de saine compétition.


Le futur Nous constatons l’arrivée régulière de nouveaux membres à Montreux et il est même probable que cette demande augmentera, si l’on considère le développement des infrastructures, des zones d’habitation et commerciales du Chablais et la construction de l’hôpital intercantonal.

soutenir l’entraînement des juniors durant toute l’année. Car il est indispensable d’offrir à plus d’une centaine d’enfants de notre commune, la possibilité de poursuivre leur activité sportive préférée également en hiver. Et ceci dans un périmètre accessible par leurs propres moyens ou les transports publics, à des conditions financières supportables.

Conçu à l’origine comme un club d’été, le MTC doit désormais, pour assurer sa pérennité, pouvoir accueillir les membres et des compétitions ainsi que

Aussi la question des « courts couverts » pour pouvoir jouer toute l’année redevient une question d’actualité pour l’avenir et le développement de notre club.

Conclusion Depuis 125 ans le MTC accueille les joueuses et joueurs au bord du lac, dans un cadre de verdure et de tranquillité qui a été, de tous temps, jalousement préservé par la Commune de Montreux. Pour le futur, nous voulons poursuivre le développement harmonieux du MTC, pour le bonheur des joueurs, petits et grands, et dans l’esprit de ceux qui ont créé, en 1890, le Montreux Lawn Tennis Club.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

17


18

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

Marika Weibel

Antoine Bacher

Matteo Vialmin

NOS JOUEURS À

L’INTERVIEW

Jakob Hlasek

Franky Grau

Margaux Kaltenbacher

André Ganguillet


André Ganguillet

nnis Club Te

L’aîné des membres d’honneur du MTC, dans sa 94e année Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? Mes préférences allaient largement au football, mais j’ai dû être opéré du ménisque en 1937, l’une des premières opérations de ce type à l’époque. Ne pouvant plus jouer au foot, je me suis donc mis au tennis. Mais je n’ai jamais pris une leçon de tennis. Comme amateur, j’étais un joueur de début de série, excellent en série C, bon en série B, et c’est tout ! Je préfère que l’on parle de moi en tant qu’administrateur et caissier du club ayant contribué à rendre le Tennis plus populaire à Territet.

Comme spectateur, je compare souvent le tennis, joué en simple, au tennis de table de haut niveau. Votre style ? J’ai joué au tennis uniquement d’instinct, comme un joueur de football, en utilisant la surface qui était à ma disposition. Comme spectateur, je compare souvent le tennis, joué en simple, au tennis de table de haut niveau, où le jeu de volée n’est pas autorisé et de moins en moins pratiqué au tennis. L’évolution du matériel est en partie responsable de ce fait. Le souvenir d’un match mémorable ? Je n’ai fait que des matches et des tournois en interclubs, jamais en individuel. Je me souviens d’une finale de série C à Lugano en 47 ou 49. C’était assez étrange car le tournoi était sur 6 matches, donc un nombre pair, ce qui est ridicule ! Avec mon copain de double, qui était champion de Suisse en vétéran, nous avons quand même emporté le titre de justesse, en ne perdant pas plus de 3 jeux. avec 3 points d’avance. Une anecdote ? A Territet, lors d’un match de coupe Davis, en 36-37, un joueur a baissé sa culotte en plein match devant l’arbitre, en signe de protestation. Ça a fait un certain effet… Votre modèle de joueur de tennis ? Fisher, qui était un ami. Sinon, sur le plan international, Pete Sampras, qui avait un jeu complet. Et aussi Stefan Edberg, l’actuel coach du roi Federer, doté d’un superbe service-volée.

FO

N Dé

e n 18

90

Margaux Kaltenbacher Multiple championne vaudoise - née en 1994 Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? Après ma première victoire en tournoi, j’ai tout de suite su que c’était ce que je voulais faire. L’intensité des matches, le dépassement de soi et le mélange d’émotions qui passent dans son corps avant, pendant, et après un match… sont indéfinissables. Le milieu social m’a aussi tout de suite intéressé et donné envie de continuer. J’ai rencontré beaucoup de mes meilleurs amis grâce au tennis, quand, pendant des tournois, entre les matches, on passait des moments ensemble histoire de se déstresser avant un match.

Je n’aurais jamais pensé que le tennis allait changer ma vie à ce point. Votre style ? Mon style de jeu est plutôt défensif. Plus petite, j’avais comme surnom «Le mur», parce que je ne faisais presque pas d’erreurs et gardais la balle en jeu. Je suis le type de joueuse qui va remettre la balle dans le terrain le plus de fois possible, donc pas une grande adepte des coups gagnants mais plutôt des rallyes interminables et des longs matches de 3h. Au final, celui qui gagne au tennis c’est celui qui remet la balle dans le terrain une fois de plus que son adversaire.

Le souvenir d’un match mémorable ? Un match dont je me souviendrai probablement toute ma vie est celui qui m’a permis d’obtenir la médaille de bronze en double aux jeux olympiques des étudiants à Athènes, en 2008. Avec ma partenaire Jennifer Quenard, nous affrontions l’équipe d’Athènes, chez eux, devant une foule animée de supporters grecs. L’équipe qui gagnait ce match remportait la médaille de bronze. Le match était très serré et au score de 1 set partout, le 3ème set nous départageait par un super tie break jusqu’à 10. Nous perdions 8-4 dans le tie break… Nous sommes remontées à 8 partout et avons gagné 10-8 ! Nous avons donc gagné la médaille de bronze. Je n’oublierai jamais les émotions ressenties ce jour-là. Une anecdote ? Recevoir une bourse d’études complète pour aller jouer pour une université aux USA a été un moment inattendu pour moi. Je n’aurais jamais pensé que le tennis allait changer ma vie à ce point. Cela fait maintenant un an et demi que j’étudie aux USA et que je joue au tennis pour l’université et je pense que c’est une immense opportunité. Votre modèle de joueur de tennis ? Roger Federer ! Son jeu, son calme, sa combativité, son style, sa classe tant sur le court qu’en dehors, il ne cessera jamais de nous étonner. Regarder ses matches a toujours été un immense plaisir pour moi en me faisant vibrer à travers son jeu.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

19


Franky Grau

Marika Weibel

Multiple champion suisse Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? A l’époque on était des professionnels amateurs. J’ai eu une carrière sportive magnifique car en Suisse on était un peu dans un cocon. Dès le moment où vous saviez tenir une raquette, vous étiez bien entourés, dorlotés. Durant la période des tournois, nous étions logés, nourris, blanchis, avec même toute la famille. Et quand on passait la frontière, on redevenait le commun des mortels. C’est pour cela que certains se satisfaisaient de rester en Suisse. Votre style ? Plutôt puissant, agressif, en fond court. Le souvenir d’un match mémorable ? Je ne crois pas qu’il y en ait eu un qui était facile, car à chaque fois que vous entrez sur le court en vous disant que ça va être facile, vous vous retrouvez au vestiaire encore plus facilement. Par contre, j’ai eu la chance de gagner un ou deux matches contre de très bons joueurs, parmi les meilleurs du monde, comme Onny Parun, un Néo-zélandais, et aussi Ion Tiriac, le partenaire de double d’Ilie Nastase.

Je suis le seul joueur suisse qui ait refusé d’aller jouer le Wimbledon junior! Une anecdote ? Je suis le seul joueur suisse qui ait refusé d’aller jouer le Wimbledon junior! A l’époque, on ne pouvait pas s’entraîner dans la région sur gazon. Et comme on ne pouvait pas venir quelques jours avant sur place pour se familiariser avec cette surface, j’ai dit aux responsables d’envoyer un autre joueur. Plus tard, marié, il était plus important pour moi de me réaliser en créant une famille que de me balader dans le monde avec mes raquettes. De plus, dans les années 80, on commençait à jouer en intérieur. Et avec ma famille, on avait monté à Villeneuve une halle couverte de tennis dans un centre de loisirs. Votre modèle de joueur de tennis ? Pour moi, à l’époque, le tennis c’était l’Australie avec des joueurs comme Ken Rosewall, Rod Laver, John Newcombe et Roy Emerson. Ils faisaient partie des joueurs professionnels, et il n’y en avait pas autant qu’aujourd’hui, une quinzaine tout au plus. Ils avaient le look professionnel, on les reconnaissait du premier coup d’œil. Et surtout, ils avaient une grande pureté de jeu. Quand je les voyais jouer, ça me donnait tout de suite l’envie d’aller sur un court de tennis !

20

Matteo Vialmin Né en 1998. Classement R2 Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? J’ai commencé à l’âge de 8 ans. Mes parents et ma sœur qui jouaient m’ont donné l’envie de prendre une raquette. Ensuite, j’ai attaqué les compétitions à 9 ans. J’aime l’univers de la compétition, la pression, le challenge. Je n’aime pas perdre et je peux me gronder tout seul quand je sens que je ne joue pas à mon meilleur niveau.

J’aime l’univers de la compétition, la pression, le challenge. Votre style ? A la base, je reste plutôt en fond de court mais j’aime bien attaquer dès qu’il y a une balle courte. Une anecdote ? Lors d’un match d’interclubs où je jouais contre un adversaire plus âgé que moi, je me suis énervé et j’ai cassé une raquette en la jetant par terre. Bon, elle était un peu usée… Mais cela ne m’a pas empêché de gagner le match. Votre modèle de joueur de tennis ? Je m’inspire du jeu de tous les grands joueurs que je regarde mais celui que je préfère est tout de même Roger Federer, il a une classe à part.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

Multiple championne suisse Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? Quand j’ai gagné le tournoi de la Riviera. Je suis arrivée en Suisse en 1975, j’étais classée tout en bas et il fallait que je fasse mes preuves. J’avais déjà emporté quelques tournois mais celui de la Riviera était en catégorie B, ce qui m’a donné pas mal de points et permis d’accéder à une bonne place après. Ensuite, j’ai participé et gagné d’autres tournois, jusqu’à Promotion 2.

J’ai battu une Anglaise qui était 5e joueuse mondiale. Votre style ? Mon jeu est assez lent par rapport à aujourd’hui où l’attaque est prioritaire: prendre la balle plus tôt et courir vite! Avant, le style était plus esthétique, les mouvements plus enveloppés et bien accompagnés. Le souvenir d’un match mémorable ? Lors d’un championnat du monde, j’ai battu une Anglaise qui était 5e joueuse mondiale. C’était très valorisant de savoir que je pouvais battre quelqu’un qui joue mieux que moi et est mieux classé. Une anecdote ? En commençant à jouer à 15 ans en Tchécoslovaquie, j’ai gagné les cantonaux et participé aux championnats du pays. J’étais dans les dix meilleures, et j’ai même rencontré Melanie Molitor, la mère de Martina Hingis. Votre modèle de joueur de tennis ? Comme je suis d’origine tchécoslovaque, c’était Martina Navrátilová. Et maintenant, c’est Roger Federer; je trouve qu’à son âge il progresse toujours. Je suis étonnée de voir qu’il arrive toujours à s’adapter physiquement et techniquement à ce jeu d’aujourd’hui.


Antoine Bacher Multiple champion suisse Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? J’ai commencé à 10 ans ; mes parents qui jouaient beaucoup m’ont transmis le virus. A la même époque, je pratiquais aussi beaucoup le tennis de table, mais j’ai dû choisir entre ces deux sports qui demandent chacun beaucoup de temps si l’on veut arriver à un bon niveau. Mais je joue toujours au ping-pong aujourd’hui. J’adore l’esprit du jeu, les tournois, je suis très compétiteur. Et j’ai toujours été un amateur passionné. Je suis arrivé au MTC à 20 ans, cela fait donc 37 ans que je joue dans ce club assez unique en Suisse. Votre style ? Mon jeu est assez lent par rapport à aujourd’hui. J’ai le style des années septante, donc plutôt généraliste… assez lifté et slicé. J’aime autant monter au filet que rester en fond de cours. Et courir, courir…

J’ai fait partie de la sélection où l’on a joué notamment en Turquie et à San Diego. Le souvenir d’un match mémorable ? Avec l’équipe du MTC, mon grand plaisir est de participer aux championnats de Suisse en interclubs Ligue Nationale A, par équipes en catégorie sénior. Durant ces quatre dernières années, nous avons eu deux fois le titre en 2011 et 2013. Il faut dire que nous avons réussi à créer une très belle équipe avec notamment Jacob Hlasek et Alain Peeters. Et nous avons la chance d’être champions suisses avec des joueurs locaux. Nous habitons tous dans un rayon de 10 km, ce qui est assez rare, car ce n’est pas le cas de tous les clubs qui recrutent pour l’occasion des joueurs de l’étranger.

Une anecdote ? En tant que senior, je participe à des tournois internationaux par équipe où l’on se confronte à d’anciens très bons joueurs du monde entier. Au niveau suisse, ils prennent les 12 meilleurs joueurs et sélectionnent ensuite les 3 plus forts. J’ai fait partie de la sélection où l’on a joué notamment en Turquie et à San Diego. Je vis de très bons moments en jouant contre ces joueurs de tous les pays. Votre modèle de joueur de tennis ? Surtout des joueurs comme McEnroe, Connors, Nastase, sans oublier Björn Borg. Ils m’ont chacun beaucoup inspiré au niveau du jeu: faire des grands lifts, des balles slicées, des services-volées.

Jakob Hlasek Finaliste de la coupe Davis en 1992. Ancien n°7 mondial à l’ATP Pourquoi avoir choisi le tennis de compétition ? Les victoires et les défaites ! Dans les défaites on veut mieux faire pour la prochaine fois, et les victoires sont encourageantes pour continuer. Ce sont ces deux aspects de la compétition qui m’ont motivé à faire des sacrifices, quitter l’école et voyager dans le monde entier. Votre style ? Je préférais prendre les choses en main ! Donc un jeu d’attaquant, plutôt agressif. Le souvenir d’un match mémorable ? Quand j’étais junior, la fédération devait nous envoyer en Allemagne pour deux tournois. Mais un tournoi a été annulé, ce qui fait qu’ils ne voulaient pas qu’on fasse le deuxième car ça coûtait trop cher. J’ai pris la décision d’y aller

tout seul. J’ai raclé mes fonds de poches et mes parents m’ont aidé financièrement. Et je me suis qualifié. J’ai passé quelques tours, et, d’un coup, je me suis retrouvé 400e mondial, alors que mes camarades n’existaient pas dans le classement ! Cette prise de risque, qui a été payante, m’a beaucoup aidé.

J’ai pris la décision d’y aller tout seul. J’ai raclé mes fonds de poches et mes parents m’ont aidé financièrement. Une anecdote ? Au début des années huitante, je vais à Lisbonne pour un tournoi, et, arrivé sur place, j’apprends qu’il a été annulé la veille ! Il faut dire qu’à

l’époque l’organisation des circuits n’était pas aussi professionnelle que maintenant. Votre modèle de joueur de tennis ? Je suis admiratif de tous, chacun a ses propres qualités. Federer pour sa technique, Nadal pour sa tactique et sa volonté, Djokovic pour sa souplesse et son intelligence. Mais il y a aussi d’autres joueurs beaucoup moins connus, classés 50e ou 100e mondial, pour lesquels j’ai aussi de l’admiration. Ces joueurs se dépassent et arrivent à donner plus de 100% de leurs capacités. Chacun a quelque chose, dans son jeu et son comportement, qui peut être inspirant.

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

21


22

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

23


Le Montreux Tennis Club présente

nnis Club Te

FO

samedi

25

avril 2015

N Dé

e n 18

90

Venez fêter les 125 ans du Montreux Tennis Club! Dès 10h, animations gratuites autour du Tennis pour les enfants et, pour la première fois sur la Riviera, la Coupe Davis sera exposée au Club-House à Territet. montreux-tennis-club.ch

Graphisme: Ismedia Consulting


125ÈME

COMITÉ D’HONNEUR M. PHILIPPE LEUBA

Conseiller d’Etat, Chef du Département de l’Economie et du Sport

M. LAURENT WEHRLI

Syndic de Montreux et Député

M. EMMANUEL GÉTAZ

Président du Conseil communal de Montreux

MME JACQUELINE PELLET Municipale, Montreux

M. ALAIN FEISSLI Municipal, Montreux

M. CHRISTIAN NEUKOMM Municipal, Montreux

M. JEAN-BAPTISTE PIEMONTESI Municipal, Montreux

M. PIERRE ROCHAT Municipal, Montreux

M. CALEB WALTHER Municipal, Montreux

MME CHRISTINE CHEVALLEY Syndique de Veytaux et Députée

M. RENÉ STAMMBACH Président de Swiss Tennis

M. DANIEL ZBINDEN Président de Vaud Tennis

M. BERNARD GADEMANN

Président de l’Association des Intérêts de Territet

M. CHRISTOPH STURNY

Directeur de Montreux Vevey Tourisme

M. CLAUDE DE RIBAUPIERRE Créateur de bandes dessinées

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

25


26

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE


imp

e i r e rim

eux r t n o 820 M 6 81 02 1 3 tlé 1 x 021 96 s e N . a.ch s a Av s F s e 1 00 info@ipr 8 6 6 19 Tél. 02

! n o i s s e

r p m i e s n u hablai ’

u e/C l q g i A s 53 n a 7 o i 4 p g t 9 é R 9 44 sa.ch 7 0 Ce n’es . l é T ipress avre -

@ F André andre.favre .ch a s s s pre www.i

LISTE DES SPONSORS Le Montreux Tennis Club remercie les partenaires du 125ème ainsi que les sponsors du club LA COMMUNE DE MONTREUX - HENNIEZ - HOLDIGAZ SA - I-PRESS SA NATIONALE SUISSE - BIJOUTERIE ROMAN MAYER - VISILAB ANDRE GLAPPEY SA - ARMANDO LOMBARDO & FILS SA - AVENIR SÀRL - B. SCHNIDER SA BABETTE’S SANDWICHES - BANQUE CANTONALE VAUDOISE - BERNARD NICOD SA BIJOUTERIE ZBINDEN - BOIS 9 - BOISSONS RIVIERA SA - CARDIS - CARROSSERIE DE VILLENEUVE CASINO BARRIERE SA - CENTRE CONGRÈS MONTREUX 2M2C - COMPAGNIE DU GAZ SA COQ SPORTIF / AIRESIS SA - EP: AMADEUS - FAIRMONT LE MONTREUX PALACE FONDS INTERCOMMUNAL RIVIERA DE SOUTIEN AUX SOCIÉTÉS SPORTIVES - GER HOME SA - GINOX SA HEIMANN SA - HELVETIE JALLAF HOTELS SA - INTERLANGUES.COM SÀRL - J.FASERO SÀRL JME-ARCHITECTURE SA - LA ROUVENAZ SA - LAUFFER-BORLAT SA - LEGURIVIERA SA ET RATATOUILLE LET’S GO FITNESS - LINO’S COFFEE - MONTREUX KNITTING SIR SA - MONTREUX SCHOOL OF BUSINESS MONTREUX-VEVEY TOURISME - PHARMACIEPLUS - POINT VERT - RAIFFEISEN DE LA RIVIERA SC SECURITE CONCEPT SÀRL - SPORTS 2000 - TRALALA SÀRL

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

27


LE MTC EN CHIFFRES

6

courts de tennis en terre battue depuis 1927

1

er

club fondé en Suisse en 1890 sous le nom de Montreux Lawn Tennis Club

420

membres dont 100 juniors

nnis Club e T

18 9 0

11

équipes d’interclub dont 3 juniors

11x

le MTC est choisi pour recevoir la Coupe Davis (1923–1955)

28

2

ème

LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

club sportif le plus important dans la commune de Montreux


HENNIEZ. RÉSERVÉ AUX MEILLEURES TABLES. LE MONTREUX TENNIS CLUB CÉLÈBRE SON 125ÈME ANNIVERSAIRE

29


Brochure du Montreux Tennis Club  

Brochure du 125ème Anniversaire du Montreux Tennis Club

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you