Issuu on Google+

Ismaïl Bahri Dossier artistique / sélection de travaux www.ismailbahri.com


Né à Tunis en 1978, Ismaïl Bahri vit et travaille à Paris depuis 2000. Ses travaux prennent des formes diverses, allant du dessin à la vidéo, en passant par la photographie et l’installation. Chacune de ses œuvres explore des procédés et des matériaux qui lui sont propres mais ont en commun leur minimalisme et leur forte teneur graphique. Ses recherches portent sur des épiphénomènes où se jouent d’infimes mutations. Aussi y décèle-t-on des notions telles que l’éphémère, l’imperceptible et le vulnérable. Ismaïl Bahri a participé à des expositions collectives en France et à l’étranger telles que les Rencontres de Bamako (Mali), Fotographia Europea (Italie) et à des festivals vidéo tels que Videoformes ou Cinemed. Sa vidéo Résonances est incluse dans la compilation Dvd Résistance[s]III du label Dvd Lowave. Son travail a été montré dans divers lieux tels que le Centre Georges Pompidou, la galerie des Filles du calvaire, le musée Fabre (Montpellier), la Johannesburg Art Gallery (Afrique du sud), la Cape Town National Gallery (Afrique du sud), la Centrale électrique (Bruxelles), le British Film Institute (Londres) ou la Fondazione Mertz (Turin).


Chez Ismaïl Bahri, tout est une question de porosité. Jouant sur la relation entre le contenant et le contenu, le plein et le vide, le travail de l’artiste repose sur la capacité d’un corps ou d’un objet à être imperceptiblement débordé, à transpirer au/un dehors à fleur de peau ou d’eau. Pour qu’il y ait débordement, il faut un contour, une ligne, cette soudure entre le plein et le vide. Pour Ismaïl Bahri, cette ligne vient souvent circonscrire un cercle. La forme ronde prédomine : la goutte d’eau de Coulée douce, les cercles concentriques de Latences, comme autant d’ovocytes graphiques, le gobelet d’Orientations, et de manière plus métaphorique, la sphère familiale de Sang d’encre. Le cercle, symbole de la plénitude, est l’élément débordé, menacé par le vide ou l’expansion de sa substance. Réflexion sur la fragilité de la vie, le travail d’Ismaïl Bahri, fin et sensible, transpire dans la transparence et finit par exhaler un parfum de douce subversion. Alexandrine Dhainaut


Orientations 2010 Vidéo, 18 et 20 minutes en boucle, hdv, 16/9. Couleur et son. Ismaïl Bahri La vidéo Orientations est composée de plusieurs plans séquence filmés en caméra subjective retraçant une déambulation dans la ville de Tunis. Le hors-champ reflété dans un verre rempli d’encre sert de boussole, de flotteur illusoire à un cheminement funambulesque. Dans ce dispositif optique très simple, l’apparition de fragments de la ville oriente, tend un horizon. La vidéo montre une marche de myope, une récolte d’images à l’horizon du débordement et de l’égarement des sens.


Orientations 2010 Vidéo, 18 et 20 minutes en boucle, hdv, 16/9. Couleur et son. Ismaïl Bahri


Orientations 2010 Vidéo, 20 minutes en boucle, hdv, 16/9. Couleur et son. Ismaïl Bahri


Latence et Ecumes, 2009 - 2010 Lait sur verre, fond noir, 24 x 18 cm Lait et poussières sur papier, 24 x 18 cm Ismail Bahri Œufs, « Corps sans organe », spectres, méduses, écume marine… Ces dessins esquissent les contours éthérés d’une déclinaison organique. Ils sont constitués de l’imbrication de bulles transparentes, d’écumes lactées. Leur élaboration s’est faite au rythme de la lente évaporation du lait. Le lait coagule et se transforme en pellicules fines qui, en séchant à l’air, s’imbibent de poussière. Le reflux lacté laisse apparaitre des lignes, des sillons concentriques retraçant le temps écoulé. Aussi, tout ici s’est fait dans la lenteur, dans l’attente que l’évaporation du lait révèle ses stries, que poussières et scories viennent « ensemencer » la flaque de lait.


Latence, 2010 Lait sur verre, fond noir, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Latence, 2010 Lait sur verre, fond noir, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Latence, 2010 Lait sur verre, fond noir, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Latence, 2010 Lait sur verre, fond noir, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 - 2010 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 - 2010 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 - 2010 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 - 2010 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Écumes, 2009 – 2010 Vue de l’installation, Istanbul art fair 2010 Lait, graphite et poussières diverses et crayon sur papier gravure, 24 x 18 cm Ismail Bahri


Sang d’encre 2009 Série photographique, couleur, 40 x 40 cm Ismaïl Bahri Les rides de la peau forment des lignes, d’infimes réseaux qu’il suffit d’abreuver d’encre pour voir apparaître leurs linéaments profonds et subtils. Dans Sang d’encre, je lâche l’encre dans les pores à l’aide d’une plume sergent major et dessine comme l’on sème. Ce tracé se fait par capillarité. Il s’applique par posologie fine : l’encre infiltre les pores à petites doses, pour former de petits lacis, un halo fourmillant suggérant des paysages organiques ou célestes.


Sang d’encre 2009 Série photographique, couleur, 40 x 40 cm Ismaïl Bahri


Sang d’encre 2009 Série photographique, couleur, 40 x 40 cm. Ismaïl Bahri


Sang d’encre 2009 Série photographique, couleur, 40 x 40 cm. Ismaïl Bahri


Sang d’encre 2009 Série photographique, couleur, 40 x 40 cm. Ismaïl Bahri


Résonances 2008 Vidéo, 7 minutes, 16/9 Couleur et son. Ismaïl Bahri Un goutte-à-goutte rythme une prospection de la baignoire de la maison d’enfance de l’artiste, sur laquelle des mots, notés en langue arabe et à l’encre noire, se disséminent progressivement. Ces mots entrent en résonance. Ils renvoient à de vagues réminiscences nocturnes. Leur tracé évoque autant des connexions de neurones, que la carte d’une voûte céleste imaginaire. La baignoire se transforme en une caisse de résonance, mélangeant les fluides de ces pensées volatiles. A mesure qu’elle s’imprègne des aspérités encrées, la surface de l’eau, devenue fine pellicule de nuit, reflète ce qui la borde, renverse et trouble les mots. Le reflux de la nuit révèle les stigmates d’un univers trouble, frôlant l’effacement.


Résonances 2008, Vidéo, 7 minutes, boucle, dv, 16/9. Couleur et son. Ismaïl Bahri


Résonances 2008, Vidéo, 7 minutes, boucle, dv, 16/9. Couleur et son. Ismaïl Bahri


Ligne fantôme 2008 Photographie couleur Ismaïl Bahri   La Ligne fantôme est une fine pellicule sombre en lisière d’extinction. Elle est le tracé formé par l’ombre portée d’épingles plantées au mur. L’ombre de chaque épingle, obtenue à la lumière solaire, est prolongée à son extrémité par l’ombre d’une autre épingle. Ombre portée et porteurs d’ombres deviennent autant de modules à articuler comme s’assemblent des Lego.  


Ligne fant么me, 2007 Photographie, 40 x 30 cm. Isma茂l Bahri


Coulée douce 2007 Installation Eau, bois, fils, récipients Ismaïl Bahri Coulée douce est un dispositif fragile et éphémère constitué de récipients remplis d’eau émettant un lent goutte à goutte le long de fils à coudre. Happées par capillarité, les gouttelettes sont déviées et orientées dans leur chute le long des fils. Les gouttes pèsent le long de trajectoires où les événements les plus imperceptibles résonnent comme autant de pulsations de vie ; où l’acheminement d’eau renvoie à une forme de survie. A ces vibratos filaires répond le son émis par la chute des gouttes.


Coulée douce 2007 Installation Eau, bois, fils, récipients Ismaïl Bahri


Ismaïl Bahri  /  Curriculum Vitae  Cité internationale des arts, atelier H19, 24, rue Norvins, 75018, Paris, France ismail.bahri@yahoo.fr Tel : 0033626677633 / 0033183929805 www.ismailbahri.com Né à Tunis (Tunisie) en 1978. Vit et travaille à Paris. Nationalité : Tuniso-suisse.

Education 2002 - 2006 : Doctorat en Arts et Sciences de l’Art, option Ars plastiques, la Sorbonne Paris I. Juin 2006 : Obtention du doctorat en Arts et Sciences de l’Art. 2000 - 2002 : Master 2 en Arts Plastiques à la Sorbonne Paris I. 1996 - 2000 : Institut des Beaux-arts de Tunis, Tunisie. Sélection d’expositions et de festivals 2010 - Resistances(s) III, Casa Àrabe, sélection de Lowave, en cooperation avec Madatac, Madrid, Espagne. - Resistances(s) III, sélection de films de Lowave, Fondazione Merz, Turin, Italie. - Jeune création 2010, Centquatre, Paris, France. - Foire d'art contemporain d’Istanbul « Artist » 2010, Istanbul, Turquie. - Rencontres de Bamako (itinérant), Cape Town National Gallery, Cape Town, Afrique du sud. - Artcity Festival 2010, Calgary, Canada. - Rencontres de Bamako (itinérant), Johannesburg Art Gallery, Johannesburg, Afrique du sud. - Sunday’s screening 3, Galerie des Filles du calvaire, Paris, France. - Resistances(s) III, sélection de films de Lowave, British Film Institute, Londres, Grande Bretagne. - Rencontres de Bamako (itinérant), Institut Français de Fès, Fès, Maroc. - Supermegadrops 6, CRAC Centro Ricerca Arte Contemporanea, Crémone, Italie. - Fotographia Europea, Theatro Valli, Reggio Emilia, Italie. - Salon video art price, Londres, Grande Bretagne. - FIAV vidéo festival, Casablanca, Maroc. - Rencontres de Bamako (itinérant), La Centrale électrique, Bruxelles, Belgique. - Videoformes Festival, Clermont-Ferrand, France. - Resistance(s) III, sélection de films de Lowave, Centre Georges Pompidou, Paris, France. 2009 - Rencontres de Bamako / Biennale africaine de la photographie, Musée national du Mali, Bamako, Mali. - 31ème Cinemed Festival International Méditerranéen, Musée Fabre, Montpellier, France. - Les instants vidéo, Marseille, France. - Experimental 3, sélection de films de Lowave Osaka City Historical Museum, Osaka, Japon. - Strange screen 09, Macedonian Museum of Contemporary Art, Grèce. - Optica festival Paris 2009, Paris, France. - International Kansk Festival, Moscou, Russie. - Videholica video art festival, Archeology Museum, Varna, Bulgarie. - Miden art festival 2009, Kalamata, Grèce. - Festival des nouveaux cinémas, Paris, France. - Athens arts festival 09, Athènes, Grèce. - Crosstalk video art festival, Budapest, Hongrie. - Naoussa film festival, Naoussa, Grèce. -Vienna intependent shorts, Vienne, Autriche.


- Panorama des cinémas du Maghreb, Écran Saint Denis, Saint Denis, France. - Video.it, Fondation Mario Merz, Turin, Italie. - Experiments in cinéma, Albuquerque, Nouveau Mexique, USA. - Ankara film festival, Ankara, Turquie. - IGVfestival, Dublin, Irelande. - Berlin director lounge, Berlin, Allemagne. - Lateral mouvement (Adelaïde Film festival), Adelaïde, Australie. 2008 - Optica international festival of art, Gijon, Espagne. - Rencontres Internationales Sciences et Cinémas, Marseille, France. - Les instants vidéo, Marseille, France. - 30ème Cinemed Festival Inernational Méditerranéen, Montpellier, France. - Strange screen, Macedonian Museum of Contemporary Art, Grèce. - Plektrum visual sound festival, Tallinn, Estonie. - Miden videoart festival 2008, Kalamata, Grèce. - Urban jealousy, exposition de groupe, Hafriyat karakoy gallery, Istanbul, Turquie. - Swiss festival of film and video, Spiez et Thoune, Suisse. - Videoformes 2008, Clermont-Ferrand, France. - Video salon, Galerie 10m2, Sarajevo, Bosnie Herzegovine. 2007 - Hors concours, exposition de groupe, Galerie l’Eclat de verre, Amiens, France. 2006 - Flûite, exposition de groupe, Galerie Itinerrance, Paris, France. 2005 - Pour voir, Bureau d’hypothèses, Galerie Michel Journiac, Paris, France. - L'art et le politique interloqués, Sorbonne, Paris 1, Paris, France. DVD - Resistance(s) III, Films et vidéos expérimentaux du Maghreb et Moyen Orient, Lowave label, sortie prévue pour 29 mai 2010. ‐ Derives numéro 2, «Contour d’un territoire contemporain, entre Maghreb, Europe, et Proche‐Orient» (revue & DVD), avril 2010. ‐ Experiments in cinema v4.2, compilation vidéo de Experiments in cinema, Usa, 2009. Publications - Catalogue d’exposition, Istanbul art fair « Artist » 2010, 2010. - Catalogue d’exposition, Jeune création 2010, édition Stipa, 2010. - Catalogue d’exposition, Rencontres de Bamako « Frontières », Actes sud, 2009. - Panoramas des cinémas du Maghreb, Alexandrine Dhainaut, in Il était une fois le cinéma, avril 2009. - Sur le fil, interview avec Eloïse Bouton, in Univarts, avril 2009. - Resonances, article de David Finkelstein, in Film Threat, Usa, 2009 Prix et Mentions -Prix de la meilleure vidéo expérimentale, Stange screen festival 2009, Macedonian Museum of Contemporary Art. - Mention spéciale, Naoussa film and video Festival 2009 -Prix de la meilleure vidéo expérimentale, Stange screen festival 2008, Macedonian Museum of Contemporary Art.


Ismail Bahri