Page 1

La Lumière

décembre 2012

Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam Lahore (France) La seule organisation Musulmane soutenant la finalité de la mission du Prophète.

Webdiffusion sur le premier service Islamique mondial en temps réel à l’adresse www.virtualmosque.co.uk Editeurs Shahid Aziz Mustaq Ali

Contenu: L’appel du Messie

Page 1

Khutba “id ul Adha par Shahid Aziz 3 Les meurtres d’honneur

7

par Zahid Aziz Webdiffusions : Veuillez noter que la Khutba et les prières de Vendredi, les discours, aussi bien que les rencontres sont partagés sur la Mosquée Virtuelle (www.virtualmosque.co.uk).

L’appel du Messie (Suite de l’édition précédente)

mesures de précaution

ladie, il n’y a dans les mains des docteurs et des médecins aucun traitement qu’ils puissent avancer et clâmer que celui ci va, avec un plein succès, remporter le combat contre la dictature de la destinée, soiner et délivrer infailliblement avec la certitude d’une loi, toute nature des griffes de la maladie. Notre conviction, d’un autre côté, est que jusqu’à maintenant les médecins n’ont pas été capables de trouver quelque traitement de telle sorte, ni qu’il puisse, en tout état de cause, produire un effet bénéfique sur tous les hommes de différente nature, différents âges et différents pays, et que ce traitement puisse ne jamais s’épuiser et échouer. C’est, par conséquent, malgré le plan et le dispositif, la salle de la prière et de la supplication, qui demeura de toute façon ouverte et vide. Et la peste, dans la liste de toutes les maladies mortèles, reste clairement au sommet; ainsi comment un homme peut il prétendre, concernant une telle maladie mortelle, qu’un certain médicament ou moyen peut sauver toutes les vies sans exception, de leur dernier soupir?

Il doit aussi être rappelé ici que nous avons,lors de notre première annonce, proposé un plan, à titre de précaution, pour isoler la peste. Mais il n’a jamais été dans nos intentions de suggérer qu’il y avait un remède absolu et sûr, si digne de confiance et infallible qu’après cela il n’y aurait plus de besoin ni d’aspiration à la prière. Nous avions seulement voulu dire qu’il y avait une grande chance que cela apporte un effet bénéfique. Nous savons pour sûr L’arrivée d’Hazrat Amir était en qu’en considérant une mapremière page des journaux.

But de la prière Encore, quand il est évident à partir de la Loi de la Nature, que la science de la médecine en elle même est simplement spéculative, et qu’ainsi sont tous ses plans et ses prescriptions, alors comme il est malencontreux que l’on puisse faire reposer toute sa confiance sur ces incertitudes et ne pas chercher, au travers de la prière, la grâce du Dieu Le Plus Grand Qui est la Suprême Source de tous les biens et tous les conseils. Que demandons-nous et sollicitons-nous au travers de la prière? Nous implorons et supplions le Grand Connaisseur

Je dois aimer toute l’humanité


décembre 2012

La Lumière 2 de l’invisible qui connait la véritable nature de la maladie aussi bien que son traitement, de nous tendre Sa main bienveillante, et de nous

Siège de l’Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam fournir des médicaments qui peuvent être efficaces avec excellence, ou Qu’il puisse, par sa Bienveillance et grâce, ne pas provoquer sur nous le déclin en ces jours où nous pouvons être dans le besoin de médecins et de leurs traitements. Se trouve-t-il quelque doute ou incertitude sur le fait qu’il y a un Être Suprême, possédant toutes sortes de pouvoirs, et dont la volonté peut suffir à ce que nous vivions ou mourrions, et que dans quelque direction se tourne et s’incline sa volonté, dans cette direction se plie le système tout entier de cette terre et du ciel. S’Il décidait que l’état de santé d’un pays devait, en tout temps, être solide et ferme, Il le ferait par des moyens par lesquels l’eau de ce pays resterait sauve de toute sorte de pollution et impureté, et que l’air n’ait à souffrir d’aucune sorte de changement anormal et singulier, et que la nourriture soit saine, tendant à fortifier la santé corporelle; lui sont garantis, et tous les autres sujets secrets, terrestres aussi bien que célestes, qui peuvent être nuisibles à la santé humaine, n’ont pas l’autorisation d’entrer en ligne de compte; car, toute la souveraineté et l’état des cieux et de la terre reposent dans Sa main, et chaque particule de nourriture et de médicament, corps et substance, écoute et obéit à Sa parole. Et ce n’est pas après la création de cet univers qu’Il fut mis à l’écart comme une personne sans pouvoir et futile. Il est, même

maintenant, le même Créateur de l’univers qu’Il l’était avant. Au cours de quelques années les anciennes cellules de nos corps sont dissoutes et meurent, laissant la place à de nouvelles; Tel est le processus qui porte à l’existence et la création continue incessamment de cette manière; un monde mert et disparaît, et un autre vient après pour prendre sa place. De la même manière, notre Dieu est aussi le Pourvoyeur, le Soutie, de ce onde, de Qui toutes choses dépendent pour leur existence; et ce n’est pas qu’Il na pas créé toute âme et substance, ou que les ayant créées, il s’est retiré à la position du repos et de l’inactivité; mais Il est, en vérité, la vie de toute vie, et toute chose qui existe ne peut exister qu’au travers de Sa grâce, et atteindre la vie éternelle simplement au travers de Sa bienveillance et faveur; et comme nous ne pouvons vivre sans Lui, de la même manière, nous ne venons pas à exister sans Lui.

Pas d’existence sans la Grâce de Dieu S’Il est, donc, un Dieu tel que notre vie et existence repose dans la paume de Sa main, et que les particules de nos existences s’unissent et se désintègrent par Sa volonté, quelle grande erreur est-ce que de supposer que nous pouvons vivre en reposant simplement sur notre propre système et plan, sans Son aide et Sa grâ-

Hazrat Amir arrive au Centre

Je dois aimer toute l’humanité


décembre 2012

La Lumière

3

Khutba ‘Id ul Adha Par Shahid Aziz

Construite par Roshan Ghani, la première mosquée à montrer fièrement qu’elle est associée à l’AAII ce. Non; même nos plans viennent de Lui; lumière, quand Il l’accorde, est faite dans nos cerveaux; même l’air et l’eau ne sont pas sous notre contrôle. Il y a de nombreuses choses qui ont un grand effet sur notre santé; mais elle sont hors de la sphère de notre autorité. Et exclusivement sous la puissance du Plus Grand Dieu, comme il l’est déclaré par Lui dans le Saint Coran “Et le changement des vents et des nuages asservis entre les cieux et la terre, il y a certes des signes pour un peuple qui comprend” (2:164). Et le changement est de deux sortes: l’une, externe, qui signifie le changement des vents et des nuages d’une direction ou d’un lieu à un autre, et l’autre, interne, qui est la création d’un tel effet, prophylactique, ou toxique dans les vents et les nuages, que cela peut devenir la cause de la paix et de la prospérité pour les gens, ou entrainer des épidémies. L’homme, il est évidemment clair, n’a pas le moindre contrôle sur ces changements; ils sont entièrement au delà de son pouvoir et de son contrôle. Et il y a maintenant une autre difficulté que l’état de la solidité de nos corps ou de notre santé ne dépend pas de ces deux facteurs uniquement, mais qu’il y a aussi des milliers d’autres causes, plus subtiles les unes que les autres et qui sont masquées à la vue et à l’esprit de l’homme, et qui peut dire que toutes ces causes peuvent être créées par son effort et sa compétence. Il n’y a aucune doute, donc, que l’homme a toujours besoin de ce Dieu aux mains duquel reposent toutes ces causes et sous causes.

64:14 Ô vous qui croyez, certes il y a parmi vos femmes et vos enfants des ennemis contre vous, ainsi prenez garde à eux. Et si vous pardonnez, êtes patients et indulgents, certes Allah est Clément et Miséricordieux. 64:15 Votre richesse et vos enfants sont juste une épreuve, et Allah – Avec lui est la grande récompense. 9:24 Dis: Si vos pères et vos fils et os proches et vos femmes et vos parentés et la richesse que vous avez acquise, et le commerce dont vous craignez la platitude, et les logements que vous appréciez, vous sont plus chers qu’Allah et Son Messager et que vous luttez dans Sa voie, alors attendez qu’Allah fasse venir son ordre, car Allah ne guide pas les transgresseurs. 37:102 Mais quand il (Ismael) arriva à l’âge de travailler avec lui (Abraham), il a dit: Ô mon fils, j’ai vu dans un rêve que je devrai te sacrifier: alors considères ce que tu en penses. Il dit: Ô mon père, fais ce qu’il t’est commandé; s’il plait à Allah, tu me trouveras parmi les endurants. Le Coran est unique parmi les écritures religieuses du monde, du fait que sa totalité est constituée de conseils. Il est vrai qu’à certains endroits dans les autres écritures il y a des directives come les Dix Commandements dans l’Ancien Testament mais dans sa plus grande partie il est empli d’histoires de différentes sortes. Il commence avec l’histoire de la création qui ne doit pas pas nous aider de quelque manière que ce soit pour vivre nos vies comme des serviteurs obéissants de Dieu. Le Nouveau Testament commence avec la généalogie de Jésus mais une fois encore, cela ne nous aide pas à apprendre comment nous devons nous-mêmes nous comporter dans ce monde. Une manière de voir le Saint Coran consiste à diviser ses versets en deux parties. Un ensemble retroupe le conseil et la manière dont on peut agir selon ce conseil. Et chercher l’aide de Dieu afin d’être capable de suivre Ses instructions est une partie de ce que nous devons faire. L’autre ensemble est constitué de versets qui nous disent ce qui est arrivé aux personnes qui ont agi selon ce conseil et ce qui est arrivé à celles qui ne l’ont pas fait. Jésus

Je dois aimer toute l’humanité


décembre 2012

La Lumière 4 Convention du Suriname 2012

Centre culturel construit à côté de la mosquée

Centre culturel construit à côté de la mosquée

Ouverture du Centre de Conférence

Le président Suriname Jamaat accueille les délégations.

Ouverture de la convention

Je dois aimer toute l’humanité


décembre 2012

La Lumière

Concention 2012 Hazrat Amir, le Député des E.U et une précédente ambassadrice du Suriname en Indonésie à dit de tendre l’autre joue mais ni le Nouveau Testament ni les Chrétiens ne nous ont donné d’exemples de quiconque ayant agi ainsi. Non seulement les adeptes nont pas agi selon cette instruction, mais en plus le promoteur de cette hypothèse lui même ne le fit pas. Il s’est plaint quand les gens l’ont maltraité et quand lui fut demandé le sacrifice ultime, il a crié que Dieu l’avait abandonné. Prenez l’exemple de ses adeptes, quand les Chrétiens ont pris Jérusalem aux Musulmans; ils ont tué tant de Musulmans quue les chevaux des Chrétiens étaient dans le sang jusqu’aux chevilles. Quand les Musulmans, qui sont accusés d’être un peuple guerrier et meurtrier, reprirent Jérusalem, ils le firent sans que le sang ne soit versé. Alors comment pouvons nous savoir s’il est possible pour les êtres humains d’agir sur le conseil qui a été donné? Car le Libre de l’Islam nous dit que, non seulement il est possible de suivre ce conseil, mais donne en plus des exemples de personnes qui le firent. Il donne leurs noms et décrit les évènements et ce qui est arrivé à de telles personnes. Il y a dans le coeur des hommes le désir que les autres le respectent et le considèrent comme une grande personne. Et nous avons établi des normes par lesquelles nous jugeons les gens et leurs réalisations. Surtout, nos normes humaines mesurent la grandeur d’une personne ou même le respect qu’il doit exiger compte tenu des possessions de ce monde qu’il à acquises. Un homme qui a deux voitures est considéré com-

5

me deux hommes et donc deux fois plus couronné de succès que celui qui n’en a qu’une seule. Celui dont la maison est emplie de coûteux tapis tissés à la main et de produits manufacturés artisanaux fait l’objet de davantage de marques de respect que celui qui n’a chez lui que des objets de seconde main, dit-on. Mais même si un homme ne possède pas de richesses mais a des relations avec ceux qui en ont, cela l’affecte aussi. Même les méfaits de telles personnes sont pardonnés. Un prince vu agissant mal dans un hôtel à Las Vegas voit ses actes purifiés par le fait qu’il est de sang royal. Nous faisons tous les efforts pour rechercher les gens qui peuvent avoir de telles relations. Dans le vocabulaire moderne, cela est appelé “Net Working” (Ndt: Le travail en réseau). Le premier verset que je vous ai récité va même jusqu’à dire que quelques unes de nos femmes et quelques uns de nos enfants sont nos ennemis. Cela semble être une étrange déclaration à faire. Mais le point est fait pour dire que tout ce qui vous éloigne d’Allah est votre ennemi. Une personne ne peut pas faire quelque chose de mal pour gagner quelque avantage ou protection pour son propre bien mais peut le faire si c’est pour le bien de sa famille. Il ne peut pas mentir pour se protéger lui-même mais apporte une faux alibi pour son enfant parce que sa femme et les autres enfants le forcent à le faire. Mais même s’il n’y a aucune pression nos instincts naturels et désirs nous font faire ces choses. Même le Prophète Noé cria et pria Dieu de sauver son fils des flots. Ce désir naturel en chacun de nous pour protéger nos familles nous font nous comporter ainsi. C’est pourquoi Allah nou dit que nos femmes et nos enfants sont nos ennemis parce que même s’ils ne font pas pression sur nous pour faire quelque chose de mal, notre instinct de faire ainsi nous fait oublier les commandements d’Allah d’être honnête et véridiques. Est-ce alors comme l’enseignement de Jésus de tendre l’autre joue et, alors que cela sonne bien sur le papier, il est impossible d’agir comme il est dit? Non, ce n’est pas parce que le Coran nous donne un exemple. Il dit qu’Allah demanda a Abraham de sacrifier son fils et tous deux, père

Je dois aimer toute l’humanité


La Lumière

décembre 2012

6 et fils, acceptèrent volontairement. Si un être humain peut le faire, alors tous le peuvent. J’ai vu et connu des personnes qui, à mon étonnement, placèrent l’Amour pour Allah avant leur amour pour leurs enfants et leurs familles. Ces personnes quittèrent des femmes qui étaient sur leur lit de mort et ils quittèrent leurs enfants qui n’avaient dès lors plus personne, pour venir servir la cause de l’Islam. Ils laissèrent leurs proches et leurs aimés aux soins d’Allah. Ceux denos missionnaires et Imams qui vinrent à Woking,à Berlin, en Hollande, aux Fijies, A Trinidad et ailleurs encore, chacun d’entre eux le firent. Leurs relations avec le Messie Promis aux ummah Musulmans instilla un si grand amour pour Allah et Son prophète Muhammad dans leurs coeurs que rien d’autre ne put y fleurir. Vous voyez, en résumé, que ces versets vous disent que le devoir vient avant toute autre chose. Ces versets ne sont pas juste une histoire à propos d’un homme voulant sacrifier son fils sous le commandement d’Allah. Ils sont plus que cela. Allah a défini une parabole pour montrer que même si vous devez sacrifier votre possession la plus précieuse pour faire ce qui est bien, alors vous devez le faire. Hazrat Ibrahim a prié pour avoir un fils et quand il fut âgé, il lui fut donné un fils. Nous nous efforçons d’aller travailler pour gagner de l’argent pour élever des familles. A la fin de sa vie, Hazrat Ibrahim a rempli son ambition. Il a eu un fils. Nous aussi accomplissons nos ambitions et désirs, quelqu’ils puissent être, en utilisant cet argent pour nos enfants et nos femmes et nous mêmes. Et ensuite il est ordonné à Hazrat Ibrahim de sacrifier tout ce qu’il a accompli en remplissant son devoir. Sa grandeur repose sur ceci, que, sans fléchir, sans question ni réserve, il fut prêt pour son devoir. Et le fils aussi, volontairement et joyeusement accepta avec lui. C’est là que nous différons de ces nobles personnes. Nos enfants veulent le dernier Ipad réalisé par Apple et la jamaat réalise un appel pour quelque noble cause. Nous avons seulement l’argent pour l’un de ceux-là. Suivrons-nous l’exemple d’Ibrahim et d’Ismael et sacrifierons nous nos propres désirs pour le devoir? Malheureusement, beaucoup ne le feront pas. Il y a eu des gens dans cette jamaat

qui agirent ainsi et c’est ce qui rend cette jamaat grande – le sacrifice de ses anciens. Le Dr Basharat Ahmad vint à Lahore pour payer la dot de sa fille. Hazrat Maulana Muhammad Ali fit un appel aux fonds pour la Mosquée de Berlin. Que fit ce père? Il a consulté sa fille qui a dit: Père, dites moi combien dure une vaisselle de mariée, mais une bonne action dure pour toujours; donnez l’argent à la jamaat. Ces personnes sont l’incarnation de l’engagement qu’ils prirent pour accomplir leur devoir avant leurs intérêts personnels, ce qui est exactement ce que fit Hazrat Ibrahim. Nous sommes aussi confrontés à ce même dilemme aujourd’hui. Nos frères et soeurs éloignés, des gens que nous ne connaissons pas et

Convention 2012 Auditoire – Hauts officiels militaires et civils que nous n’avons jamais vus ni rencontrés, ils nous ont appelé à l’aide. La jamaat en Inde à entrepris de fonder une mosquée et une école à New Delhi et à Bihar. Nous sommes une fraternité et de quelque coin du monde vienne l’appel à l’aide, nous devons aider. Notre bijouterie et nos voitures et nos maisons seront laissées derrières pour nos enfants pour combattre. Nos bonnes actions iront avec nous dans l’au-delà. Chadhry Saeed m’a dit à propos de la Mosquée de Berlin: Je protègerai cette mosquée avec ma viecar les bijoux de ma mère y sont enfouis. Nos enfants se tiendront-ils là et tiendront-ils le même discoursJe demande aux parents parmis vous de suivre Azrat Ibrahim et de faire un sacrifice pour ce projet. Vous ne pouvez sacrifier un agneau au Royaume-Uni, Donnez le même montant pour construire ces écoles en Inde. Et je veux que les jeunes présents ici revivent l’exemple de Hazrat Ismael. Afin qu’un jour quelqu’un

Je dois aimer toute l’humanité


décembre 2012

La Lumière

se souvienne de votre sacrifice comme la fille qui préféra que son père utilise l’argent pour sauver la Mosquée de Berlin plutôt que pour acheter sa dot. Puisse Allah nous accorder toute la sagesse pour suivre le conseil de notre Saint Coran.

L’Islam interdit les dits meurtres d’honneur Compilé par Dr Zahid Aziz Ci-dessous, nous citons les rapports Hadith de Sahih Bukhari et Sahih Muslim qui montrent le plus clairement ue le Saint Prophète Muhammad a strictement interdit aux hommes musulmans d’administrer leurs propres punitions aux femmes qu’ils considèrent avoir commis de grossières immoralités. Il a ordonné que le processus normal de la loi devait être appliqué pour déterminer la culpabilité et les punition méritée. Ceux qui prennent la loi dans leurs mains pour déclarer les femmes coupables et puis les punissent se trouveront eux mêmes punis par le Saint Prophète. Ces rapports renvoient au passages suivants du Saint Coran: Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des véridiques, et la cinquième [attestation] est "que la malédiction d'Allah tombe sur lui s'il ment, Et on ne lui infligera pas le châtiment [de la lapidation] si elle atteste quatre fois par Allah qu'il est certainement du nombre des menteurs, et la cinquième attestation est que la colère d'Allah soit sur elle, s'il était du nombre des véridiques . – 24:6-9 Comme on peut le voir, ce passage place l’homme et la femme sur un plan de totale égalité. La dénégation sous serment de l’épouse est exactement égal à l’accusation sous serment de son mari. Après le cinquième serment, qui est celui d’invoquer la malédiction d’Allah sur quelqu’un en cas de mensonge, la femme est libre de l’accusation et nulle ne peut la punir. Un homme est rapporté avoir interrogé le Saint Prophète au sujet de la situation complexe suivante: “Si un homme trouvait un autre homme avec sa femme et qu’il allait parler de cela, vous auriez à le réprimander; et s’il a tué [l’homme], vous devriez le tuer, et s’il était resté calme, alors il devrait être consumé par la colère.”

7

Il veut dire que selon l’Islam, s’il l’accusait devant les autres, ils serait puni pour calomnie et s’il avait tué l’homme il aurait été traité comme un meurtrier. Alors que peut-il faire? Le rapport continue en disant que le Saint Prophète avait prié Allah pour une réponse, et qu’Allah lui avait révélé les versets plus haut. Alos ensembe l’homme et sa femme vinrent au Saint Prophète et déclarèrent sous serment de la manière prescrite.La femme fut alors libre de partir, même si le rapport jette le doute sur sa sincérité. (Sahih Muslim, le Livre du Divorce, sous Li’an (Invoquant la malédiction) Voir la traduction de Sahih Muslim par Abdul Hamd Siddiqui, livre 9, rapport n°3564 de l’édition en ligne à www.iium.edu.my/deed/hadith/.) Selon un rapport Hadith dans Bukhari, un homme appelé Hilal bin Umaiya accusa sa femme de commettre des relations sexuelles illégales avec un autre homme et porta l’affaire devant le Saint Prophète. “Le Prophète dit (à Hilal): soit tu m’apporte une preuve (c’est à dire quatre témoignages) ou bien tu recevra la punition légale (le fouet) sur ton dos. Hilal dit, O Messager d’Allah, si quiconque d’entre nous a vu un homme avec sa femme, ira-t-il chercher des témoignages? Le Prophète s’en tint à répéter: soit tu m’apporte une preuve (c’est à dire quatre témoignages) ou bien tu recevra la punition légale (le fouet) sur ton dos. “ Le rapport dit que c’est alors que les versets cités plus haut ont été révélés pour être appliqués dans le cas de “ceux qui accusent leurs femmes et n’ont d’autres témoins qu’eux mêmes”. (Sahih Bukhari, le livre comme plus haut, rapport n°272.) Les deux rapports ci-au dessus montrent que le Saint Prophète était préparé à punir le mari pour calomnie contre sa femme, et que si le mari avait tué l’autre homme, le Saint Prophète l’aurait puni pour meurtre. Cela contraste avec la situation d’aujourd’hui dans de nombreux pays Musulmans, comme le Pakistan, où un mari peut avoir sa femme arrêtée pour un simple rapport de signalement d’adultère à la police. Quand cette procédure de serment fut invoquée entre le mari et la femme, le Saint Prophète pouvait alors ordonner un divorce entre eux: “ Un homme accusa sa femme de relations sexuelles illégales et ne reconnut pas la paternité de son enfant (conçu) durant l’époque du

Je dois aimer toute l’humanité


La Lumière

décembre 2012

8 Messager d’Allah. Il leur ordonna à tous deux de faire la malédiction comme Allah l’a décrété puis donna ensuite sa décision concernant la garde de l’enfant et qu’elle serait pour la mère, et un décret de divorce fut prononcé pour l couple.” (Sahih Bukhari, Le Livre du Divorce, rapport n°272). Dans de tels cas l’homme n’a pas le droit de réclamer le mahr (cadeau de mariage) de la femme. (Sahih Muslim, même livre, rapport n° 3557) Dnas un autre rapport, un homme appelé Sa’d bin Ubada al-Ansari demanda au Saint Prophète: “ si un homme trouve sa femme avec une autre personne, doit-il le tuer?” Le Saint Prophète répondit, non. Selon une autre version cet homme lui demanda: “si je trouvais ma femme avec un homme, je ne devrais pas le toucher avant de porter les quatre témoignages? “ Le Saint Prophète répondit que cela était correct, ce à quoi l’homme répondit: “En aucun cas! Par Celui Qui vous a envoyé avec la Vérité, je me serai jeté sur lui avec mon sabre avant d’avoir fait ça.” Sur ceci, le Saint Prophète dit aux gens: “Ecoutez ce qu’il dit. C’est son sens de l’honneur, mais j’ai un plus grand sens de l’honneur que lui, et Dieu a un plus grand sens de l’honneur que moi.” (Sahih Muslim m^me livre, rapports n°3569 et 3571.) Par cela, le Saint Prophète veut dire qu’un individu ne peut être plus moral ni plus concerné par la moralité et l’honneur que le Messager d’Allah et Allah lui-même. Quand Allah et Son Messager, qui sont les plus grands gardiens de l’honneur, de la décence et de la moralité, n’enseignent pas l’action que veut entreprendre l’homme, comment peut-il être moral pour lui d’agir ainsi? Notez qu’ici un Musulman dit ouvertement que du à son grand sens de l’honneur il ne peut pas agir selon l’enseignement du Coran et du Saint Prophète! Nous trouvons, presque généralement, cet argument mis en avant aujourd’hui dans les sociétés Musulmanes par ceux qui dénient aux femmes les nombreux droits que l’Islam leur a donné. L’Islam autorise, en fait re-

commande, le remariage des veuves et des femmes divorcées, et donne a une femme le droit de refuser une proposition en mariage. Mais les droits leurs sont refusés sous l’allégation selon laquelle ce serait contraire aux normes de l’honneur. Ce qui suit est un exemple dans lequel le Saint Prophète Muhammad a rejeté la déclaration d’un homme selon laquelle l’enfant mis au monde par sa femme n’était pas le sien: “ Un Arabe du désert vint au Messager d’Allah et dit: Ma femme a doné naissance à un enfant au tein foncé et je l’ai renié. A ce sujet, le Messager d’Allah dit: As-tu des chameaux? Il dit: Oui. Le Prophète demande: Quelle est leur couleur? Il dit: Ils sont roux. Le Prophète répond: Y-en-a-t-il un foncé parmi eux? Il dit: Oui. Le Messager d’Allah dit: Comment cela a-t-il pu arriver? Il dit: Cela est peut être dû à quelque souche héréditaire qui s’est réveillée. Sur cela, le Saint Prophète dit: la couleur survenue à la naissance de l’enfant noir est peut être due à une souche héréditaire qui s’est réveillée chez l’enfant.” Et comme il a été ajouté dans uneautre version: “Il (Le Saint Prophète) ne lui permit pas de le désavouer. “ (Sahih Muslim, Le Livre du Divorce, rapports 3575 et 3576.) A nouveau, cela montre que le Saint Prophète n’accepte pas les simples allégations faites par les maris à l’encontre de leurs femmes, alors qu’ils ne possèdent ni preuves, ni témoignages.

Convention 2012 Le Ministre de l’Intérieur du Suriname

Ahmadiyya Anjuman Isha’at Islam Lahore (France) La première Mission Islamique au R.U établie en 1913, la Mission Musulmane de Woking E-mail: aaiiLahore@gmail.com

Sites webs: www.aaiil.org/uk | www.ahmadiyya.org | www.virtualmosque.co.uk

J e d o i s a Donations: i m ewww.virtualmosque.co.uk/donations r toute l’humanité

La Lumiere  

December 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you