Page 1

La Lumière Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam Lahore (France)

Août

2012

La seule organisation Musulmane soutenant la finalité de la mission du Prophète.

Webdiffusion sur le premier service Islamique mondial en temps réel à l’adresse www.virtualmosque.co.uk Editeurs Shahid Aziz Mustaq Ali

Contenu: L’appel du Messie Le Mouvement Ahmadiyya et les autres Les compagnes (r) Justice Ramadan

Page 1 2 4 6 8

Webdiffusions : Veuillez noter que la Khutba et les prières de Vendredi, les discours, aussi bien que les rencontres sont partagés sur la Mosquée Virtuelle (www.virtualmosque.co.uk).

L’appel du Messie L’argument des agnostiques réfuté Les agnostiques, manifestement, ont trouvé l’audacieuse idée de s’opposer contre la preuve présumée du fait que l’observation de l’univers n’apporte aucune preuve positive de l’existence réelle de son créateur. Cela indique simplement qu’on devrait le faire, ce qui rend le cas sujet à des doutes aux yeux de l’agnostique. La Raison et la Science devraient être clairement comprises, et souligner la nécessité de Son existence, et non prouver sa réelle existence ellemême ; et il y a de fait une grande différence entre la nécessité de l’existence de quelque chose et sa réelle exis-

tence. L’homme qui pense que la connaissance relative au Dieu Très Haut est confinée et réduite à l’observation de la nature, n’a aucun argument incontestable pour prouver et affirmer l’existence de Dieu comme un fait établi. Sa connaissance ne le porte pas au-delà de la ligne de ce qui doit être. Cependant, bien sûr, il ne tombe pas dans le giron de l’athéisme. C’est pour cette raison que ceux des anciens penseurs qui s’accrochèrent et gardèrent leurs conclusions d’arguments présomptifs, commirent une bévue et livrèrent le monde à un labyrinthe de doutes et de difficultés. Nombre d’entre eux sont morts comme des athées ou des naturalistes incrédules, et le bateau en papier formé par leur philosophie et leur science ne put les porter en sécurité jusqu’au rivage ; car, d’un certain côté, ils ont été obsédés par leur amour de ce monde, et de l’autre côté, ils ne surent pas pour certains ce qui les attendait dans l’Au-delà. Ainsi, ils quittèrent ce monde dans un état d’agitation extrême et d’inquiétude en leur âme, et se sont trouvés démunis de cette certitude qui vient de la prise de conscience. Leur propre confession est que leurs connaissances qui concernent le Créateur de ce monde et des affaires ayant trait à l’au-delà, sont basées sur des hypothèses et des probabilités, et non sur la certitude d’une vérité établie et indiscutable. Quoi que les philosophes aient considéré que concernant une chose ou un sujet, il doit en être ainsi. De la même manière, ils prirent par la suite pour acquis que c’était leur

Je dois aimer toute l’humanité


La Lumière

Août 2012

2 opinion et basèrent leur conclusions sur ces choses ou sujets. Ce fut sur cette instable et hypothétique fondation que les philosophes des temps anciens basèrent leur raisonnement et pensée. Pour avoir une vraie et vivante foi dans l’existence de ce qui est réel, un Dieu vivant n’a jamais rencontré leur sort ; et le point culminant de connaissance atteint par leur sagesse et leur

sophes réputés réfutèrent complètement l’existence de l’Être Suprême ; et il n’y en avait aucun parmi eux qui pouvaient être libre et non affecté par ces fausses et pernicieuses notions. (Braheen i Ahmadiyya, volume 2)

L’Attitude du Mouvement Ahmadiyya envers les autres sectes et communautés, et enves le Gouvernement Par Hazrat Maulana Muhammad Ali Le Second Dirigeant de la Communauté Ahmadiyya

Une Mosquée, Dubai philosophie était qu’il semblait y avoir un besoin pour l’existence d’un créateur. Et la vérité du sujet est que, comme les fausses gens et les individus sans foi, ils furent pris dans le bourbier de leurs propres doutes et craintes, et ne purent mettre leurs pas sur le droit chemin. Certains d’entre eux dénigrèrent le Très Haut Dieu ainsi que le Plus sage et le Concepteur de Toute Chose. Certains dirent que la matière et l’esprit coexistant avec Dieu, étaient, comme des frères, sur un pied d’égalité avec l’Être Divin, et que les Ariya Samajistes de l’ère actuelle étaient leurs successeurs dans cette croyance bizarre. Certains n’acceptèrent pas la doctrine de l’Immortalité de l’esprit humain ni ne crurent au Jour de la Résurrection et du Jugement. Certains d’entre eux dirent que cette Epoque, comme Dieu, était l’Eternel et l’Effet Eternel. Certains apposèrent des sacrifices aux idoles et se prosternèrent devant des dieux artificiels. Et beaucoup de philo-

Comme l’Ahmadiyya Anjuman Isha’at-iIslam Lahore porte par son oeuvre la défense et la propagation de l’Islam dans différents pays, et que ses membres se trouvent maintenant dans la plupart des pays dans lesquels se trouvent une population Musulmane et que son travail missionnaire est porté à la connaissance des autres au travers de tels membres ou par l’établissement de missions permanentes, et comme la communauté et ses missionnaires sont parfois dénaturés et parfois mal compris, j’ai pensé nécessaire d’ajouter quelques mots pour éclaircir notre position et d’expliquer notre attitude envers les autres communautés et sectes avec lesquelles nous entrons en contact et envers les gouvernements sous lesquels nous vivons. Nos relations avec les adeptes des autres religions sont plus paisibles, comme nous acceptons les maitres religieux de tous les peuples comme des hommes saints qui furent soulevés par Dieu pour la régénération spirituelle et morale de ces peuples. Ceci est en accord avec les enseignements du Coran, qui dit « Il n’y a pas un peuple qui n’ait vu un avertisseur apparaitre en son sein » (35 :24). Il est vrai que les noms de tous les prophètes ne sont pas mentionnés dans le Saint Coran, comme il dit, « Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t'avons parlé; et il en est dont Nous ne t'avons pas parlé » (40 :78). Le Saint Coran étant si clair quant au fait que des messagers avaient

Je dois aimer toute l’humanité


Août 2012

La Lumière 3

été envoyé à tous les peuple, tout Musulman doit ne de l’un des plus grands empires du monde. respecter les grands fondateurs religieux de tous Nous honorons les Saint Sunnites autant que les les peuples, tels que Zoroastre en Perse, Rama, Imams Chiites. De plus, nous considérons comme Krishna et Bouddha en Inde, Tao et Confucius en le plus grand péché de la part d’un Musulman d’apChine, comme les prophètes de ces peuples, aux peler son frère Musulman ‘Kafir’, comme toute percôtés des prophètes dont les noms ont été mensonne souscrivant à la formule « la ilaha illallah tionnés dans le Saint Coran, tels que Abraham, Muhammad-ur- Rasul-ullah » entre dans la foi de Moise, Jésus, etc. Cet enseignement Coranique gél’Islam, et nul n’a le droit d’exclure de la grande néral, que la communauté Ahmaddiyya a largefraternité Musulmane toute personne qui y est adment souligné établit la base de la paix et de la framise sous l’autorité de Dieu et de Son Prophète. La ternité parmi les différents peuples du monde. force de l’Islam repose sur cette union, et l’union Je vais maintenant parler de nos relations avec entre les différentes sectes peut uniquement être les différentes sectes de l’Islam. Nous révérons de apportée s’ils apprennent à respecter les dirifaçon égageants le tous les des aucompatres et à gnons du tolérer Saint Proles difféphète, tous rents d’oles saints pinion au qui sont sein de apparus l’Islam. dans l’ILe troislam et s i è m e tous les point que Mujaddids je vouqui ont été drais exsoulevés primer ici dans les est l’attidifférents tude de Mosquée Sheikh Zaid, Abu Dhabi siècles de notre coml’Hégire pour la régénération du peuple Musulman. munauté envers les Gouvernements des pays dans Nous considérons les différentes sectes de l’Islam, lesquels nos membres vivent. Comme notre objecnon comme des sectes dans le sens réel de ce tertif et notre but est d’ôter les mauvaises représentame, mais comme autant d’écoles de la pensée, car tions qui ont cours contre l’Islam et d’inviter les ils sont tous, pour autant qu’ils soient, des éléhommes à accepter les grandes vérités Islamiques ments essentiels de la religion concernée. La plus qui portent sur la paix et le contentement de l’âme grande division de l’Islam se fait entre les Sunnites et établit la fraternité de l’homme, nous n’interféet les Chiites, ce même si les Sunnites et les Chiites rons pas avec les affaires politiques du Gouvernene sont pas différents pour les essentiels de la reliment sous lequel nous vivons. Nous ne minimisons gion ; leur principale différences est de savoir si pas l’importance des conflits politiques dans le Abu Bakr ou Ali était le successeur légitime du monde, mais comme un seul homme nous nous Saint Prophète, ce qui est plus un différent de natenons à l’écart des luttes politiques afin que nous ture politique que de nature religieuse. Nous tepuissions concentrer toute notre attention sur le nons Abu Bakr, Umar, Uthman et Ali en égale estigrand but religieux que nous avons. Comme une me, comme ils rendirent tous un immense service suite naturelle de cette attitude nos membres doià la cause de l’Islam et menèrent de simples vies vent être loyaux au Gouvernement établi par la loi de saints hommes alors qu’ils siégeaient sur le trôdans tout pays. Ils doivent être loyaux au Gouver-

Je dois aimer toute l’humanité


La Lumière

Août 2012

4 toute agitation politique qui y prend place, et nement Musulman s’ils se trouvent dans un pays concentrons toute notre attention sur la propaoù les Musulmans gouvernent, et doivent être gande religieuse. C’est un fait, qui est mal repréloyaux au Gouvernement non-Musulman s’ils senté par quelques vivent sous une ennemis de notre régence nonmouvement, et noMusulmane. Ils tre communauté obéissent aux lois est vilipendée comde l’Etat dans leme si nous étions quel ils se trouvent, des agents de ce et se gardent de Gouvernement ou toute manifestation d’un autre. Nous contre ce Gouversommes loyaux aux nement. Ils sont Gouvernement sous loyaux au Gouverlequel nous vivons, nement Arabe s’ils nous obéissons à se trouvent en Arases lois, mais nous bie, au Gouvernene sommes pas les ment Turc s’ils se agents de quelque trouvent en TurGouvernement ; quie, au Gouvernenous ne sommes ment Perse s’ils se pas les soutiens de trouvent en Perse, la cause de quelque au Gouvernement Gouvernement Afghan s’ils se troumondial. Nous somvent en Afghanismes les défenseurs tan, au Gouvernede la cause de Dieu ment Egyptien s’ils et de son Messager se trouvent en Une Mosquée, Putra, Malaisie seulement, les parEgypte, au Gouvertisans de la cause de nement Italien s’ils se l’Islam et de son livre sacré, les soutiens de la trouvent en Italie, au Gouvernement Français cause de la grande fraternité Islamique, qui est s’ils se trouvent en France, au Gouvernement propagée au travers du monde entier. Allemand s’ils se trouvent en Allemagne, au Gouvernement Américain s’ils se trouvent en Amérique, et au Gouvernement Britannique s’ils sur Les Compagnes du Prophète trouvent sur le Territoire Britannique. Mais noMohammad (S) Al-Rubayyi’ tre loyauté et notre obéissance à tout gouvernement, qu’il soit Musulman ou non Musulman, est Une visite à la jeune épouse, assujettie à une condition seulement : ‘La ta ata li makhluqin fi ma siyat illah’, c’est à dire « Nulle Par Nur i Islam (Canada), Juillet 2012 obéissance n’est due à quelque créature quand cela implique la désobéissance à Dieu ». En Inde Imaginez une jeune épouse recevant le chef où nous avons nos quartiers généraux et où se de l’état ou le roi qui frappe à sa porte au matin trouvent plus de membres de notre communausuccédant à sa nuit de noce pour offrir ses félicité que dans tout autre pays, nous sommes tations. Je suppose qu’elle se sentira transportée loyaux au Gouvernement Britannique, et alors par le fait de recevoir un tel honneur. Alque nous sympathisons pleinement avec le mouTubayyi’ reçut ensuite un visiteur d’autant plus vement national, nous nous tenons en dehors de honorable, le Prophète, la paix soit sur lui, lui-

Je dois aimer toute l’humanité


Août 2012

La Lumière 5

mariée aurait chèrement aimé recevoir. En effet, même qui vint et s’assit avec sa personne. Elle le Prophète continua à lui rendre visite. Elle aurapporte : « Le Messager d’Allah vint nous renrait pu lui offrir à manger et il aurait volontiers dre visite le matin succédant à mon mariage, et mangé avec sa famille. Il accepta ses présents et il s’assit sur ce canapé comme vous êtes assis à fut généreux avec elle. Elle apporta une fois un présent. Nous eûmes quelques servantes qui plat de dattes au Prophète et un plat de raisins. jouaient du tambourin et chantaient des prières Le Prophète accepta son cadeau et lui donna un pour les proches qui étaient des martyrs lors de bijou en lui disant de le porter. Lors de l’une de la Bataille de Badr. Il écouta leur chants jusqu’à ses visites, il lui dit de puiser de l’eau pour lui ce que l’un d’eux dise : ‘Parmi nous se trouve un afin qu’il puisse faire son ablution. Elle le fit et prophète qui sait ce qui arrivera demain.’ Il lui rapporta un Hadith racontant comment il réalisa dit : ‘ne dis pas cela, reprends ce que tu disais son ablution, mentionnant qu’il lava chaque parplus tôt’ ». [Al-Tirmidhi] tie trois fois. Peut-être devrions-nous préciser ici que le Al-Rubayyi’ suivit les pas de son père. Elle se Prophète ne fit aucune objection aux servantes joignit à l’armée du Prophète où qu’ait lieu une qui chantaient, jouaient du tambourin, ou exalcampagne de Jihad. Son rôle, comme les femmes tant des prières pour le père et l’oncle d’Alqui s’étaient jointes à l’armée, fut de fournir un Rubayyi. Il fit seulement une objection lorsque soutien, soigner les blesser et donner aux solla servante lui attribua quelque chose qui n’apdats de l’eau à partient qu’à Dieu uniboire. Elle quement, chose qui est rapporte : « la connaissance du fuNous nous tur. sommes joinQui était donc Altes au ProphèRubayyi’, et pourquoi le te pour ses Prophète lui fit il donc expéditions, grâce d’une telle visite ? pour donner Elle était la fille de de l’eau aux Mu’awwidh ibn Afraa, combattants, un homme du peuple les servir, asdes Ansari qui, avec son sister les blesfrère, blessa mortellesés et les renment Abu Jahl pendant voyer ainsi la Bataille de Badr et il que les morts ne put plus se tenir deà Médine. bout. Il fut ensuite tué » [Al-Bukhari] par Abdullah ibn MasAl-Rubayyi’ a soud. Les deux frères tenu à apfurent donc tués au prendre du cours du combat. C’est Prophète tout peut-être pour cela que le Prophète voulu la ce qu’elle pouvait. Elle raprassurer quant au fait porta non qu’il continuerait à être moins de 21 son gardien. Elle a du se sentir ravie par la visite Hadiths ; certains d’entre du Prophète, comme eux sont racela signifiait un honUne Mosquée, Putra, Malaisie contés par Alneur que toute jeune

Je dois aimer toute l’humanité


Août 2012

La Lumière 6

Makki Masjid, Hyderabad, Inde Une des plus anciennes Mosquées à Hyderabad, Andhra Pradesh, Inde. Un patrimoine répertorié dans la vieille cité de Hyderabad. Muhammad Quli Qutb Shah, le premier dirigeant de la dynastie Qutb Shahi, avait commandé que les briques soient fabriquées à partir de la pierre rapportée de La Mecque. La totalité de cette mosquée est construite avec ces briques. Bukhari et Muslim alos que les autres sont rapportés dans d’autres anthologies authentiques de Hadith. Quelques-uns des compagnons du Prophète nous donnèrent une description détaillée de lui. Parmi ceux-ci étaient Ali ibn Abi Talib et Umm Maabad à la tente desquels le Prophète s’arrêta lors de son voyage lorsqu’il émigra à Médine. Ils donnèrent pour la plupart une description générale. Abu Bakr et Umar le décrivirent comme la pleine lune répandant la lumière. Un homme demanda à Al-Rubayyi’ de décrire le Prophète. Elle put seulement donner une description générale. Elle dit : « Fils, tu l’aurais vu, tu aurais surtout fut le soleil dans toute sa splendeur. » Al-Rubayyi’ mourut en l’an 37, pendant le règne d’Ali ibn Abi Talib. [Puisse Allah être satisfait d’eux]

Justice Par Shahid Aziz (La Khutba de vendredi 25 Janvier 2008) 3 :108 Ceux-ci sont les messages d’Allah que Nous te récitons avec vérité. Et Allah ne désire aucune injustice envers ses créatures. 4 :58 Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec justice. Certes Allah vous avertit de ce qui est excellent, et Certes Allah est Omniscient. 4 : 135 Ô vous qui croyez, soyez les piliers de la justice, porteurs de témoignages pour Allah, même si cela peut être contre vous-même ou vos parents ou vos proches –qu’il soit riche ou pauvre, Allah détient le meilleur droit sur

Je dois aimer toute l’humanité


Août 2012

La Lumière 7

chacun d’entre eux. Ainsi ne suivez pas vos bas déalors nous ne devrions pas être concernés par la sirs, de peur que vous vous écartiez (du droit cheperte du support des gens de ce monde lorsque min), et si vous altérez ou vous détournez (de la nous faisons ce qu’il faut. vérité), certes Allah est toujours Conscient (de ce Regardez le chapitre 4, verset 135, dans leque vous faites.) quel Allah nous prévient particulièrement 5 :8 Ô vous qui croyez, soyez intègres contre le port de faux témoignages pour nos pour Allah, porteurs de témoignages avec justice, et proches spécialement s’ils sont riches ou inne laissez pas la haine pour un peuple vous inciter fluents. Il est dans notre nature d’essayer d’aià agir de manière inéquitable. Soyez juste ; c’est ce der nos proches mais s’ils sont riches il y a une qu’il y a de plus proche du respect du devoir. Et tentation particulière car nous pourrions nécesremplissez votre devoir envers Allah. Certes Allah siter leur aide ou une faveur de leur part si nous est Conscient de ce que vous faites. sommes en difficulté. Dans ces versets, Allah a souligné la qualité de Le chapitre 5, verset 8, établit un autre la justice. Il est rapporté de Hazrat Ali qu’il avait dit grand principe qui est qu’un Musulman doit touqu’un peuple pouvait survivre de toute chose en jours faire la justice et ce même si cela implique dehors de l’injustice. Il est aussi dit, au travers de des individus qu’il hait. Nous voyons des exempreuves historiques, ples de cela en ce qui concerne chez les nonce que nous obserM u su l ma ns vons maintenant, mais jamais que pendant les plus parmi nos sombres jours de la propres frèSeconde Guerre res. Quand Mondiale, Churchill une fausse a dit qu’aussi longaccusation temps que la justice de tentative Britannique prend’assassinat drait des décisions fut prononjustes, on ne risquecée contre le rait pas de voir la Messie ProGrande Bretagne mis, ce fut un perdre la Guerre. magistrat La Justice se diChrétien qui vise en deux catégol’en innories. La première : Le verset Coranique « enseigné par l’écrit » calligraphiée sous centa. De la catégorie est la justila forme d’un stylo. même mace que nous voyons n i è r e , appliquée par les tribunaux et l’autre est la juste quand nos croyances étaient discutées, les juges distribution des ressources d’un pays. Pour la preChrétiens les déclarèrent en accord avec l’Islam mière catégorie nous avons de nombreux exemples. mais nos propres frères n’ont affiché aucun esIl est dit que lorsque le Saint Prophète (s) a puni la prit à ce qui leur était demandé par ce verset. fille d’un important et influent dirigeant, le peuple Il y a aussi l’exemple de Hazrat Umar. Un Juif intercéda en sa faveur en disant que si la décision l’accusa d’un emprunt d’argent duquel il ne s’éétait confirmée les Musulmans perdraient le suptait pas acquitté. Hazrat Umar était à l’époque le port de cette importante tribu. Le Saint Prophète Calife et le Chef de l’Etat. Il fut appelé au triburépondit à cela que même si la fille avait été la siennal du Qazi (magistrat) local afin de répondre ne, sa décision aurait été la même. Donc si nous aux charges portées contre lui. Hazrat Umar considérons qu’Allah est la source de notre force, comparut devant le Qazi sans une plainte et ex-

Je dois aimer toute l’humanité


La Lumière

Août 2012

8 pliqua qu’il s’était acquitté de la dette. Lorsqu’il lui fut demandé de fournir une preuve, il ne put mettre en avant que son propre fils comme témoin. Mais le Qazi refusa d’accepter la preuve de quelqu’un d’aussi grand que le fils d’Hazrat Umar en faveur de son père. Le magistrat rendit sa décision en faveur du Juif. Existe-t-il un tel exemple dans le monde Musulman d’aujourd’hui ? Quelle parole merveilleuse prononça Hazrat Abu Bakr en devenant le Calife. « Si j’obéis à Allah et à Son prophète, soutenez-moi. Mais si je vais contre leurs commandements arrêtez-moi. » Il ajouta que les faibles vivant sous son égide sont forts parce qu’ils ont son soutien et sa force et que les forts sont faibles parce qu’il ne laissera pas les forts usurper les droits des faibles. Cela amène aussi au concept de justice consistant en l’équitable distribution des ressources. Mais ce n’est pas restreint aux actions officielles et gouvernementales uniquement. Nous pouvons faire la justice à notre famille, à nos voisins, à nos collègues et assistants. Tout cela est rattaché au concept Islamique de la justice. Est-il normal que nous allions au lit avec notre estomac rassasié alors que notre voisin, quelle que soit sa religion, sa couleur, ses principes, aille, affamé dans le sien ? C’est agir avec justice qui amène à l’établissement d’une nation et à son succès. Nous n’avons pas besoin de lois ou de règles pour faire la justice au sein de notre famille, et auprès de nos voisins et collègues. Nous n’avons pas besoin de règles pour porter un vrai témoignage et je suis fier d’avoir eu l’expérience personnelle de membres de la jamaat portant de réels témoignages contre leurs propres enfants.

Le Ramadan Le mois Musulman de jeûne appelé Ramadan commence le 21 Juillet 2012, et les célébrations qui en marqueront la fin auront lieu le dimanche 19 Août 2012.

Parce que l’Islam est une religion rationnelle et qu’elle ne requiert pas une foi aveugle, Allah nous donne les raisons dans le Saint Coran pour l’application du jeûne par l’espèce humaine – « afin que vous puissiez vous garder du mal ». Le jeûne est pour notre propre bien car il nous aide à nous garder du mal et du péché. Plus que cela, jeûner, comme toutes les autres institutions Islamiques, à pour but d’effacer le sentiment supérieur humain pour les possessions matérielles. Cela nivelle cette différence entre eux. Lorsque l’on ne peut pas manger, sans considération pour le fait que l’un est riche ou pauvre, il n’y a pas de valeur dans la possession de richesses et de biens. L’Islam veut enseigner ce qui a trait à la richesse de l’esprit et non à la richesse matérielle. Ce type de possessions est seulement un signe extérieur de ce que vous êtes. Enlevez-lez et voyez comme vous êtes réellement. Ainsi quand vous jeûnez il vous est demandé d’être plus gentil, prévenant et poli que vous pourriez l’être autrement. Si vous ne faites pas ainsi alors il n’y a pas de jeûne au sens Islamique, vous allez juste avoir faim. Le jeûne permet aussi à une personne de réaliser comment on se sent lorsqu’on n’a pas de nourriture ou d’eau. Lorsque l’on voit des images de la faim et de la soif à la télévision, on est bousculé par leur situation critique. Des gens donnent de leur argent durement gagné pour aider ceux qui se trouvent dans de telles circonstances. Combien serait grand l’impact sur une personne s’il pouvait déterminer avec la faim et la soif ce que ces personnes ressentent ! Le jeûne enseigne à un Musulman qu’il est au côté du pauvre, du nécessiteux et de ceux qui sont en difficulté. Mais le jeûne n’est pas une institution nouvelle. Le Saint Coran nous dit : « Ô vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit, comme il a été prescrit à ceux avant vous, ... Ainsi pour quiconque fait le bien spontanément, c’est meilleur pour eux ; et que vous jeûniez est meilleur pour vous si vous savez. » (Chapitre 2, Versets 183-184) Nous invitons chacun d’entre vous à venir à nous et voir et entendre pour vous-même ce qu’entend l’Islam par Je Dois Aimer Toute L’Humanité.

Ahmadiyya Anjuman Isha’at Islam Lahore (France) La première Mission Islamique au R.U établie en 1913, la Mission Musulmane de Woking E-mail: aaiiLahore@gmail.com

Sites webs: www.aaiil.org/uk | www.ahmadiyya.org | www.virtualmosque.co.uk

J e d o i s a Donations: i m ewww.virtualmosque.co.uk/donations r toute l’humanité

The Light  

French editon

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you