__MAIN_TEXT__

Page 1

Des visages, des parcours, des réussites… Les personnalités de l'année 2015 !

Quatrième édition

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

1


16 000 Alumni, 16 000 talents ! C’est avec beaucoup de fierté que nous vous présentons la 4ème édition du « Hall of Fame ». Fierté de mettre en lumière cette année encore des Alumni aux parcours remarquables, aux personnalités riches. Ils sont patrons, entrepreneurs ou managers, travaillent dans de grands groupes ou de petites structures — dans la finance, les RH, la création — sont diplômés récents ou plus anciens, vivent en France ou à l’étranger... Bref, ils sont à l’image de la formidable communauté de nos 16 000 Alumni. Au-delà de cette diversité, ce qui frappe avant tout lorsqu’on les rencontre c’est bien sûr leur brillant parcours, mais surtout la richesse de leur personnalité, leurs valeurs humaines, la passion pour ce qu’ils font et leur capacité à la communiquer. Tous ont gardé de précieux souvenirs de leur passage à l’ISC Paris et ont à cœur, chacun à leur façon, d’adresser à travers leurs témoignages un message fort aux Alumni et aux étudiants qui le deviendront : • « Chaque histoire est faite d’opportunités à saisir. Tout est possible ! » • « Rejoindre la vaste communauté des Alumni c’est l’assurance d’amitiés solides, et également un formidable tremplin pour booster sa carrière » N’oubliez pas que ce « Hall of Fame » est le vôtre : si vous souhaitez coopter un(e) Alumni qui vous semble mériter d’y figurer en 2016, signalez-le nous ! C’est ainsi que nous continuerons à illustrer nos valeurs communes et le vaste champ des possibles des Alumni de l’ISC Paris.

Votre école vient de vivre une très belle année scolaire 2014-2015. Elle affirme son excellence académique avec le renouvellement du Grade de Master pour 3 ans, et confirme son attractivité pour cette rentrée 2015 : 237 places pourvues sur un objectif de 235 places ouvertes aux candidats des classes préparatoires. Fort de ce bilan positif, je m’associe avec beaucoup de plaisir à l’ISC Paris Alumni pour vous présenter cette nouvelle édition du « Hall of Fame ». Vos réussites font le prestige de l’ISC Paris. Tout au long de l’année dans la presse quotidienne, nous suivons avec beaucoup d’intérêt les évolutions de carrières de nos Alumni. La puissance et le dynamisme du réseau des anciens est un gage de qualité à l’image de notre pédagogie par l’action où « Entreprendre pour Apprendre » est notre ADN. Élue « Ecole préférée des recruteurs » au Top 40 de Multiposting (Janvier 2015), nous pouvons être fiers de l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés. La dernière enquête révèle que 85% d’entre eux trouvent leur 1er emploi moins de 3 mois après l’obtention du Master de l’ISC Paris. En France ou à l’étranger, créateurs d’entreprise, managers, directeurs ou indépendants, les Almuni de l’ISC Paris viennent de tous les horizons et s’épanouissent dans des secteurs aussi divers que variés. Véritables ambassadeurs de votre école, vos parcours font honneur aux couleurs de l’ISC Paris. Cette édition est le reflet de vos réussites, une belle œuvre.

Bonne lecture !

Eve-Lise Blanc-Deleuze, Présidente ISC Paris Alumni

Bruno Neil, Directeur Général ISC Paris

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

3


SOMMAIRE

4

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Mondher Abdennadher 6

Bonnka Lim 18

Dominique Ferrier 8

Géraldine Pamphile 20

Patrick Frey 10

Coralie Rachet 22

Patricia Gandit 12

Fabrice Toledano 24

Bertrand Godinot 14

Sandrine Tribouillier 26

Sophie Guenebaut 16

Angélique Zettor 28

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

5


Mondher Abdennadher

Promo 1985

Fondateur / Founder Momentum, Les Napoleons Mondher est enthousiaste, tourné vers les autres dans ses choix professionnels comme dans ses engagements associatifs. Serial entrepreneur, sa nouvelle start-up Momentum vient de lancer le premier réseau social BtoB européen, dédié aux acteurs de l’Innovation. Nom de ce réseau : Les Napoleons, ce qui signe une ambition ! Par ses métiers successifs, de l’intégration marketing à la transformation numérique, son engagement associatif (Fond de Dotation TOLEDE), Mondher arpente de longue date les chemins de l’innovation, qu’elle soit sociale, économique ou professionnelle : « Nous sommes dans un monde qui doit réapprendre à gérer de plus en plus de complexité, de diversité, de contribution et de partage. Etre attentif à l’humain dans nos approches d’innovation, c’est favoriser une innovation orientée homme, orientée usage. Une innovation qui doit être là pour nous aider à mieux créer, mieux travailler, à mieux vivre ensemble, à mieux être tout court. C’est l’engagement des Napoleons. La plupart de nos métiers sont en pleine mutation. Il faut nous mettre en configuration ouverte de partage et de collaboration. Il faut accélérer le chemin vers l’innovation en sortant d’une logique qui reste encore, malgré les bouleversements technologiques, trop silotée et séquentielle. Ouvrir nos métiers les uns aux autres et ouvrir la France au reste du monde. C’est à cela que se consacrent Les Napoleons et leur communauté : les acteurs des Telco, Technos, Médias, opérateurs culturels, producteurs de contenus, marketers, créateurs et créatifs, designers, architectes, marques, acteurs de la mobilité, de l’internet des objets, les chercheurs, le monde de

l’enseignement... Mais aussi les institutions et les politiques, les décideurs financiers et les donneurs d’ordres institutionnels. En effet, sans argent, il n’y a pas d’idée qui naisse. » Les Napoleons développent un programme relationnel hybride, numérique et physique. Comme le diraient les membres issus de la SiIicon Valley : « Les Napoleons, c’est à la fois un petit LinkedIn et un Davos BtoB dédiés à l’Innovation », avec deux temps forts pour réunir la communauté : un Sommet à Val d’Isère en janvier et à Arles en juillet. Pour Mondher, « il s’agit d’offrir, en parallèle des contacts en ligne, des échanges dans le monde réel. L’organisation valorise une culture française fondée sur le respect de l’humain, dans l’esprit des Lumières, et accélère le mouvement de l’innovation pour conquérir des parts de marché et de la croissance. » Dans un monde globalisé où la transformation digitale commence à peine à produire ses effets, l’initiative a surpris et séduit. « Mondialement, ce nom de Napoleon signifie la France, et il marque l’émergence d’une vision dans le temps long, avec une réelle confiance dans l’avenir et une vision de progrés. Un nom qui peut aussi amener controverse et confrontation, et c’est justement le but des Napoleons. Pas de consensus mou ! »

SCAN SCAN ISC ISC A l’ISC Paris, vous apprenez très rapidement l’importance du collaboratif. Et la vie associative à cet égard est clé. Pour moi, c’est ISC Economie qui m’a permis d’aborder la réalité des entreprises et l’importance des équipes et des réseaux. Les associations à l’ISC Paris sont de formidables communautés vivantes qui vous mettent en situation et vous apprennent à ouvrir des portes, créer des passerelles, à interagir.

6

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1985 : Diplômé de l’ISC Paris, option marketing Area manager RSCG Worldwide 1989 : Président Prestige International & Monceau Inc. (NY) 1994 : VP Connect World chez Euro RSCG 1998 : Co-founder de Voove Cell Network 2002 : Président fondateur de TOLEDE 2005 : DG Deepblue / Carat Culture/ Aegis media 2010 : WNP, société de conseil en stratégie, spécialisée en marketing intégré 2014 : Fonde Momentum et Les Napoleons (lesnapoleons.com) Son mot préféré : La bienveillance Son principal trait de caractère : La curiosité Le métier pour lequel il n’était pas fait : Comptable. « Et en même temps je les admire. Je les fais souffrir tous les jours ! »

Highlights 1985 : Graduated from ISC Paris, Marketing degree Area manager RSCG Worldwide 1989 : President Prestige International & Monceau Inc. (NY) 1994 : VP Connect World at Euro RSCG 1998 : Co-founder of Voove Cell Network 2002 : Founder and CEO of TOLEDE 2005 : CEO Deepblue / Carat Culture/ Aegis media 2010 : WNP, strategy consulting firm, specialized in marketing 2014 : Founder of Momentum and Les Napoleons (lesnapoleons.com) His favorite word : Goodwill His strongest trait : Curiosity The job for which he was not made : Accountant.« But at the same time I admire them. I make them suffer everyday! »


Dominique Ferrier

Promo 1988

Directeur commercial et marketing Europe, Consommation hors domicile Marketing and sales Director Europe, Out of Home - Coca-Cola Entreprise C’est une conversation d’étudiant avec le directeur commercial de l’époque, dans le cadre associatif de l’ISC Paris, qui a décidé de l’embauche de Dominique avant sa sortie de l’école. Vint-cinq ans plus tard, il a gravi les échelons mais travaille toujours chez Coca-Cola. Priorité de sa mission : développer les ventes en Europe. Dans le siège social flambant neuf, à Issy-les-Moulineaux, le design intérieur joue avec les symboles de la marque : plafonds composés de milliers de bouteilles, vieux distributeurs automatiques collectors, les signes racontent l’un des succès populaires les plus étonnants du XXe siècle. Derrière le mythe que la publicité met en images dans la mémoire des clients, une force commerciale quadrille les marchés et Dominique Ferrier est l’un de ses piliers, au niveau européen : « Ma responsabilité consiste à développer notre activité dans les cafés, hôtels, restaurants, ConvenienceStores, cinémas, parcs de loisirs...» Le hors domicile représente 35% de l’activité mais 75% des transactions effectuées par les consommateurs. Mille personnes adressent 1 million de points de vente dans les pays dont Dominique s’occupe. « Une des difficultés est ce qu’on appelle la « Route to Market », c’est-à-dire comment entrer en contact avec tous ces clients. Mon rôle est de bâtir la stratégie commerciale et marketing, de l’exécuter et de gérer les relations avec les clients internationaux. » Un challenge auquel l’ISC Paris prépare mieux que d’autres aux yeux de Dominique Ferrier : « L’ISC apporte des qualités opérationnelles, en proposant un bon équilibre entre pédagogie et responsabilités opérationnelles dans le cadre des associations. C’est tellement facile d’écrire des plans,

surtout dans de grands groupes, parler et ne pas faire, on peut passer des années sur ce mode du report permanent. A l’école, nous avions un an pour bâtir un projet mais surtout pour l’exécuter : timing, budget, la réalisation est fondamentale. » Dominique lui-même avait en charge la construction d’un événement ISC Cinéma, le « légendaire » Grand Prix de la Jeunesse, la remise des prix attribués par les étudiants à de grands cinéastes. Vingt-cinq ans plus tard, cet homme d’expérience aime la transmission et ce qu’il apprécie le plus, dans les cours qu’il donne, c’est l’échange d’informations. « Coca-Cola est une marque en connexion avec les jeunes. Enseigner, c’est donnant-donnant. Je témoigne des réalités auprès des jeunes et je bénéficie de leur regard. C’est la meilleure façon de comprendre comment les consommateurs évoluent. » Quant à ses camarades de l’ISC Paris, Dominique ne les a pas perdus de vue. « J’ai gardé une relation proche, amicale et très soudée avec un groupe d’une quinzaine d’anciens. Chaque année, depuis bientôt 30 ans, nous passons nos vacances ensemble ! Mais j’en croise aussi dans ma vie professionnelle et, quand je recrute un ISC, c’est un recrutement « différent » des autres recrutements ».

SCAN ISC Les étudiants que l’on reçoit témoignent vraiment de parcours extraordinaires. La plupart des jeunes diplômés ont étudié et travaillé sur plusieurs continents et beaucoup sont déjà impliqués dans des start-ups. Pour entrer à chances égales sur le marché du travail, la priorité est donc à l’ouverture. A chacun de trouver sa voie mais il faut sortir des sentiers battus.

8

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1989 : Evolution au sein de Coca-Cola en changeant de poste tous les 3 ans 1996 : Directeur Grands Comptes – GMS 2000 : Directeur régional des ventes Sud et Rhône-Alpes 2007 : Directeur commercial et marketing France, Consommation hors domicile Depuis 2013 : Directeur commercial et marketing Europe, Consommation hors domicile Le mot qu’il déteste : Je. Moi Je ! Sa devise : « La simplicité est la sophistication suprême. » Léonard de Vinci Son héros : Nelson Mandela et tous ceux qui, dans le monde entier, se révèlent héroïques dans leur quotidien

Highlights 1989 : Evolution in Coca-Cola by changing jobs every 3 years 1996 : Key Account Manager – Supermarkets 2000 : Regional Director of sales Rhône-Alpes and South 2007 : Marketing and sales Director France, Out of Home Since 2013 : Marketing and sales Director Europe, Out of Home The word he hates : Me. Myself! His motto : « Simplicity stands for absolute sophistication » Léonard de Vinci His hero : Nelson Mandela and all those who prove to be heroic in their everyday life


Patrick Frey

Promo 1968

Président et Directeur artistique / Creative Director and President Pierre Frey

Enjoué et généreux, Patrick a passé le relais pour diriger la maison qu’il préside mais garde la haute main sur la création textile, « éclectique, parce que c’est tout ce qui m’amuse ». Un positionnement très personnel qui en dit long sur le caractère haut en couleurs de ce parisien international. Editeur et fabricant de tissus d’ameublement, papiers peints, tapis, Pierre Frey est plus qu’une marque, c’est une entreprise patrimoniale, membre du Comité Colbert et ambassadrice du style français. C’est aussi une entreprise familiale dans laquelle il a d’abord dû prouver de quoi il était capable avant de pouvoir en reprendre les rênes. Quand je lui demande le secret d’une reconnaissance durable, Patrick sourit avant de répondre : « Réussir plus de 51% de ce que l’on fait. » A l’instar du succès de n’importe quelle entreprise, celui de ses créations se juge sur la durée. L’évolution du catalogue ne s’opère pas au rythme annuel de la mode, mais par collections et modèles. Si l’offre compte aujourd’hui près de 7 000 références, c’est que certains tissus plaisent toujours 20 ans après leur lancement tandis que d’autres expriment l’inédit de nouvelles tendances. Patrick pointe le trait commun entre toutes ses créations : « Comme dans tous les métiers du monde, tout naît d’une idée. Sans idée, il n’y a pas de produit, pas d’entreprise, pas d’histoire. Ici, l’idée part soit d’archives — nous avons 35 000 dessins du XVIIe au XXe siècle — soit d’inspirations contemporaines, notre ouverture aux sujets, aux artistes actuels est constante. L’équipe de création se nourrit du présent comme du passé pour que nos dessins et nos matières soient à leur place dans les décors les plus

différents. » Le tissu est fabriqué en France ou en Europe, sauf quand il s’agit de broderie où le savoir-faire est indien. Initialement centrée sur le luxe en France, la maison exporte à présent plus de 75% de sa production. Travailler et s’amuser, beaucoup ; voyager, énormément ; prendre des idées partout. Pour Patrick qui court la planète depuis 40 ans, le développement international est une évidence. « J’ai de la chance, mes trois fils ont décidé de travailler avec moi. L’un vit à Singapour où il développe l’activité en Asie, l’autre est à la communication et le troisième est mon bras droit comme Directeur Général. » Principaux clients : les décorateurs, les bureaux d’études, les architectes, l’hôtellerie, les tapissiers, « En un mot, tous les gens qui cherchent à améliorer le cadre de vie. D’un continent à l’autre, les styles de vie sont différents mais le point commun est que dans toutes les pièces du monde, sous une forme ou sous une autre, il y a un bout de tissu d’ameublement. » Son énergie rayonnante, Patrick confie avec élégance qu’il la doit à l’ISC Paris : « Nous avions des cours d’art de convaincre, filmés et intensifs, à 4 sur un podium à tour de rôle, 3h par semaine pendant 2 ans. Confiance en soi, façon de se tenir face aux autres, ces exercices et notre professeur, M. Icard, ont bouleversé ma vie. »

SCAN ISC Comparés à toutes les grandes écoles, nous avions un esprit particulier à l’ISC Paris. Nous étions très concernés et nous voulions que l’école marche, se développe. Elle était très atypique, déjà. Je ne me permettrais pas de donner de conseils aux étudiants, chacun suit son aventure, mais je crois que les mots : passion, enthousiasme et travail sont essentiels. Après, il faut parcourir le monde pour prendre la mesure des réalités. D’ici, elles ne se voient pas !

10

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1969 : Fait ses preuves en passant par différents postes aux Etats-Unis, chez des partenaires et en France 1975 : Devient Responsable de création Pierre Frey 1976 : Président et Directeur artistique Son mot préféré : La passion Celui qu’il déteste : Le laxisme Son principal trait de caractère : La gaieté Son héros d’histoire ou de fiction : M. Oberkampf, qui a créé la manufacture des toiles peintes à Jouy-en-Josas et qui était le 2ème employeur français à la fin du XVIIIe siècle. Jolie PME... Son paysage préféré : La nature et la campagne Le métier pour lequel il n’était pas fait : Comptable

Highlights 1969 : Proven through various positions in the United States, and with partners in France 1975 : Creative Director Pierre Frey 1976 : CEO and Creative Director His favorite word : Passion The word he hates : Laxity His strongest trait : Gaiety His favorite history or fictional hero : M. Oberkampf, creator of the painted canvases manufacture of Jouy-en-Josas and the 2nd biggest French employer at the end of XVIIIe century. Nice SME... His favorite landscape : Nature and countryside The job for which he was not made : Accountant


Patricia Gandit

MBA 2008

Direction marketing, Digital innovation / Digital innovation, Marketing Director CISCO

Patricia est une adepte du changement et de l’anticipation. Pour elle, la première règle est de se fondre dans l’époque et elle affiche l’élégance de l’enthousiasme. Son style fait mouche mais elle est trahie par l’intitulé de sa fonction : « thought leadership ». Dès lors, le doute n’est plus permis : la fine lame est en mission. A la direction marketing Europe du Sud de CISCO, la définition que donne Patricia du thought leadership est à spectre large : « Je suis en charge des problématiques de marque et des réseaux sociaux. » Nouveaux venus dans le monde numérique, les thought leaders — ou traceurs de voie — répondent au besoin, qui se généralise pour une marque, d’émerger parmi la multitude de celles qui s’expriment et se doivent d’apporter à leurs audiences une information de qualité, au bon moment, pour faire pencher la décision du client en sa faveur. « Et pour cela, les réseaux sociaux sont la clé. Il fallait avancer vite, mettre en place les bonnes personnes, les bons outils et les bons contenus pour s’adapter à cette nouvelle donne en temps presque réel. C’est la vertu du digital. Traduire des demandes métier, des attentes, en solutions technologiques, c’est tout notre challenge aujourd’hui. »

réussite dans la communication et le marketing, son MBA de marketing relationnel et technologies de l’information à l’ISC Paris lui a ouvert les yeux sur l’envergure du changement. Une évolution qu’elle accompagne à présent chez le N°1 mondial des équipements de réseaux.

Sur son métier futur, Patricia répond : « On parle beaucoup de l’Internet des objets, mais plus encore de « l’Internet of Everything », c’est-à-dire le fait de connecter des objets, des données, des process et des personnes. Le rôle des marketers va se transformer et il sera très lié à cette nouvelle réalité. On va crouler sous les données qu’il va falloir analyser, interpréter et traduire. » Après 15 ans de

Cette année d’études a été déterminante pour Patricia qui ajoute : « J’ai gardé des relations avec des membres de la Promo et des professeurs principalement sur Twitter. On se voit peu mais on échange beaucoup grâce aux réseaux sociaux. Sur Twitter, les choses vont vite. On n’hésite pas, on traite des sujets liés à l’actualité, on se passe des messages avec un côté direct et bon enfant. »

Le plus surprenant pour Patricia, dans son année à l’école, a été l’intensité de l’implication de chacun. « Il y avait énormément de travail d’équipe, beaucoup de choses à apprendre. Ceci dit, c’est un de mes moteurs. J’ai plongé avec délice ; parfois avec souffrance mais avec délice. » Autre sujet d’étonnement : l’énergie du groupe dans lequel elle s’est trouvée immergée. « Il y a une vraie solidarité, une vraie entraide entre les étudiants. J’y ai trouvé ce que j’attendais, une ouverture et aussi beaucoup de questionnements. C’est un MBA qui est résolument prospectif. »

SCAN ISC Mon meilleur souvenir du MBA à l’ISC Paris : les travaux de groupe, en proximité avec les professeurs qui étaient plus jeunes que moi, pour la plupart. On avait vraiment le sentiment d’une transmission, on s’envoyait des mails, on se parlait, on s’appelait. Très loin des rapports enseignants-élèves que j’ai connus auparavant, on entretenait une vraie conversation sur chacun des sujets abordés.

12

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1993 : Différentes expériences chez Grey Advertising, Ikea, à la tête de sa propre entreprise et chez Marie-Claire 2000 : Responsable marketing communication chez Canal+ 2008 : Intègre CISCO Systems France en tant que Head of communication et Marketing digital 2011 : Head of customer marketing 2012 : France marketing leader, South European Brand / Thought Leadership Manager 2014 : South European Brand / Thought Leadership / Digital and Social Media Leader Ses mots préférés : Audace, cosmopolite, diversité Celui qu’elle déteste : Habitude Son principal trait de son caractère : La curiosité Son héros d’histoire ou de fiction : d’Artagnan Son passe-temps favori : La lecture

Highlights 1993 : Various experiences at Grey Advertising, at Ikea, as head of his own company and at Marie-Claire 2000 : Marketing communication Manager at Canal+ 2008 : Integrates CISCO Systems France as Head of communication and Digital marketing 2011 : Head of customer marketing 2012 : France marketing leader, South European Brand / Thought Leadership Manager 2014 : South European Brand / Thought Leadership / Digital and Social Media Leader Her favorite words : Daring, cosmopolitan, diversity The word she hates : Habits Her strongest trait : Curiosity Her favorite history or fictional hero : d’Artagnan Her favorite hobby : Reading


Bertrand Godinot Patron pays / Country Director Apple France

Promo 1993 Ce document ainsi que le nom d’Apple ne peuvent être utilisés dans un cadre de presse.

En ville, selon les gens qu’il rencontre, Bertrand se présente comme commercial dans l’informatique ou comme Directeur d’Apple France. Pas de fausse modestie dans ce changement d’angle : juste une envie d’échapper aux étiquettes qui ont vite fait de nous cataloguer. Revenu en France depuis moins de 3 ans, Bertrand a surtout travaillé dans des entreprises américaines. Son parcours l’a mené de Londres à Singapour et son univers de prédilection est celui des médias. Un terrain de jeu qui conjugue 3 avantages : innovation, rencontres avec des communautés et environnement international. Après le lancement d’une start-up proposant des solutions numériques de post-production vidéo, Bertrand a intégré Pinnacle Systems et vécu l’expérience du rachat de cette société par Avid Technology, leader du secteur. Après une séquence de responsabilités sur l’ensemble des produits Avid pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, il prend la responsabilité de l’Asie-Pacifique.

collective, est essentielle à ses yeux pour éprouver le plaisir d’apprendre et mener à bien des tâches qui incitent au dépassement. Rester un acteur est son ressort et son goût du voyage n’a pas d’autre explication : loin de ses bases, chacun est naturellement poussé dans ses retranchements. « Il y a une grande part de hasard dans les orientations de mon parcours. Mais je crois qu’elles me correspondent. L’essentiel ne tient pas à une spécialisation dans le programme de mes études mais à l’ouverture d’esprit dont j’ai essayé de faire preuve au contact des autres pour faire « travailler mon cerveau » et produire des résultats, avec des effets concrets que chacun peut voir. »

Bertrand est entré chez Apple pour mener, à partir de 2008, une mission de développement des marchés professionnels pour la zone EMEA. Il rentre en France 5 ans plus tard puis il prend après 2 ans la responsabilité du business en France dans un contexte stratégique contrôlé, en s’appuyant sur son expérience multiculturelle. Une impression d’équilibre et de juste distance frappe d’emblée au contact de Bertrand. Ce dirigeant est à la fois très impliqué, attentif à l’impact de ses actions, et passionné par le challenge que représente au quotidien la vie de l’entreprise. L’animation, personnelle et

De son passage à l’ISC Paris, Bertrand retient la vie associative bien sûr – elle lui a permis de découvrir le monde des médias – mais aussi les multiples rencontres avec des professionnels : ces intervenants ont eu un impact fort sur sa relation au travail et sur son envie de prendre des risques pour être jugé sur l’engagement, la rigueur. « Je ne suis pas sûr que je savais ce que je voulais faire mais j’étais attiré par la nouveauté et ouvert au challenge. Par la suite, j’ai eu la chance de ne jamais chercher du travail, on est toujours venu me chercher. »

SCAN ISC Travailler dans des sociétés internationales est le meilleur tremplin vers la réussite. Et si j’ai eu la bonne surprise de rencontrer souvent des ISC au bout du monde, c’est sans doute parce que l’école forme des profils de challengers. Marques fortes et produits de qualité sont une base de réussite, mais ce sont les talents humains qui font la différence sur le terrain.

14

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1993 : Intègre d’abord Optyx puis Sagem en tant que Directeur commercial 1999 : Entre chez Pinnacle Systems avec différentes responsabilités internationales 2005 : VP sales Asia Pacific, Avid Technology 2008 : 1er poste Business Development chez Apple sur la zone EMEA, puis sur une zone élargie incluant l’Inde et l’Afrique 2012 : Retour en France pour Apple, Directeur Commercial, puis Directeur Retail & Country Chair 2015 : Patron pays Apple France Son mot préféré : Découverte Celui qu’il déteste : Carriériste Principal trait de caractère : Optimiste Le métier pour lequel il n’était pas fait : Fonctionnaire

Highlights 1993 : Integrates first Optyx then Sagem as Commercial Director 1999 : Joined Pinnacle Systems with various international responsibilities 2005 : VP sales Asia Pacific, Avid Technology 2008 : 1st Business Development position at Apple in EMEA, then on an extended area including India and Africa 2012 : Back in France for Apple, promoted Director then BU Director 2015 : Country Director Apple France His favorite word : Discovery The word he hates : Careerist His strongest trait : Optimism The job for which he was not made : Civil servant


Sophie Guenebaut

Promo 1995

Directrice internationale carrières et organisation / Careers and organization international Director - Groupe SEB Comment exister et se développer dans un secteur aussi chahuté que le petit équipement domestique ? En misant sur l’innovation, la technologie et la qualité pour se démarquer à l’international par l’originalité de l’offre produits et services. C’est le pari réussi du groupe SEB. Un pari vécu en première ligne par Sophie. Coordinatrice pour l’Europe au moment de l’entretien — en support de 26 pays — Sophie met en avant deux axes de travail : « Accompagner la transformation digitale et managériale RH et accélérer l’évolution générationnelle du groupe SEB sont pour moi les enjeux majeurs de la période. » Côté clients, le positionnement de multi-spécialiste qui a su séduire les consommateurs s’appuie sur une innovation constante pour maintenir l’écart face à une concurrence pointue, mondialisée et compétitive. Côté collaborateurs, qu’en est-il ? « Les sujets RH couvrent la panoplie de la formation, la transformation des organisations, le recrutement, le mécénat... et ce dans chacun des pays de la zone. Et le mouvement d’harmonisation des pratiques RH est mondial. Dans le droit fil de cet engagement, il s’agit de faire vivre la synergie de nos orientations stratégiques et des équipes à l’échelle d’un développement planétaire. » Quand la Chine devient le premier marché du groupe, le changement de culture ne fait plus de doute ! La mutation est globale. « Comme le turn-over est très faible, le recrutement et l’adaptation des profils aux compétences exigées par les marchés doivent être gérés transversalement. » Entrée dans le groupe SEB en 2002, comme Auditeur international, Sophie a découvert alors la fonction et la

communauté RH sur des thématiques de contrôle interne. « Le développement, l’animation des collaborateurs, le partage des bonnes pratiques ont toujours été primordiaux à mes yeux. A l’ISC Paris, j’ai suivi la filière Finance, Audit et Contrôle. Pourtant j’avais déjà des prédispositions pour cet univers RH. Ce sont des rencontres qui m’ont amenée à réfléchir à l’impact de la gestion des personnes sur la performance de l’entreprise. Le sujet du bien-être au travail en 1995 était loin d’être à la mode. » Enfin, le groupe SEB s’est révélé pour Sophie un groupe attachant : « Ici, j’ai été très challengée, mais aussi accompagnée, pour progresser en pratiques RH. Et surtout j’ai trouvé une taille d’organisation qui me convient. Je le dis souvent aux candidats : chez le Groupe SEB, si on a l’envie de progresser et que l’on se donne les moyens de son ambition, on est vite repéré. Ce qui n’est pas le cas dans de nombreux groupes où l’on est noyé dans la masse. Ce qui fait la différence : la pugnacité, l’envie de progresser et de faire progresser le groupe. Et un groupe comme SEB permet de l’exprimer. » Une différence qu’elle revendiquera encore dans ses nouvelles fonctions : Directrice internationale carrières et organisation.

SCAN ISC Au-delà de la dimension pédagogique, la vie associative de l’école a été pour moi l’opportunité de nouer des contacts en entreprise, me frotter au monde professionnel et ses codes... et trouver les jobs pour financer mes études en complément de ma bourse. L’ISC Paris m’a aussi apporté un cercle d’amis très solide, qui a réussi à partager des moments de joie ou de peine, à travers les années.

16

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1995 : Contrôleur financier Sanofi Pasteur 2002 : Entrée dans le groupe SEB en tant qu’Auditrice interne 2005 : Directrice rémunérations et avantages sociaux groupe 2010 : Directrice des ressources humaines France 2013 : DRH Europe Depuis septembre 2015 : Directrice international carrières et organisation Son mot préféré : L’envie Celui q’elle déteste : « Ce n’est pas possible » Son principal trait de caractère : Volontaire Son personnage de référence : Simone Weil Son passe temps favori : Lire, consacrer du temps à mes enfants et cuisiner

Highlights 1995 : Financial controller at Sanofi Pasteur 2002 : Entry into the Seb Group as an Internal Auditor 2005 : Remuneration and social benefits Group Director 2010 : Human resources Director France 2013 : HRD Europe Since september 2015 : Careers and organization international Director Her favorite word : Desire The word she hates : « It’s not possible » Her strongest trait : Self-willed Her referent character : Simone Weil Her favorite hobby : Reading, spare time with my kids and cooking


Bonnka Lim

Promo 2003

Directeur marketing global / Marketing Director Worldwide Warner Bros. Interactive Entertainment

Dans le monde professionnel, comme dans la vie privée, il n’y a pas de parcours sans faute. Il n’y a que des envies si fortes qu’il n’est pas question de les sacrifier au moment des grandes décisions. En 5 jobs et 5 continents, démonstration. Le rêve comme marchepied ! Ce pourrait être la devise de Bonnka avec un déploiement de moyens qui force l’admiration : « Il faut savoir provoquer sa chance ! » Son rêve : travailler dans les jeux vidéo à l’international, ou dans le sport. Après un DUT Techniques de commercialisation, il choisit d’intégrer l’ISC Paris, une école de qualité qui offre l’opportunité de faire ses preuves dans le cadre associatif. Membre très actif de l’ISCIS, il participe à la création du « Salon de l’Imaginaire », centré sur les jeux vidéo (futur Japan Expo, qui accueille aujourd’hui près de 250 000 visiteurs). Responsable des partenariats, Bonnka rencontre alors des managers d’Ubisoft qui lui proposent une année en alternance dans le cadre de sa 3ème année d’étude. Dix-huit mois plus tard, il est recruté comme Chef de produit junior par Microsoft pour travailler sur la 1ère console Xbox. Il part ensuite à Lyon comme Chef de produits senior sur la gamme EA Sports (Electronic Arts, alors leader du marché des jeux vidéo). Avec Ubisoft, le contact n’est pas rompu et l’éditeur lui propose en 2007 son 1er poste international : Chef de produit senior EMEA (Europe Middle East Asia). Mais Bonnka aime les défis et quand Warner Bros., qui veut devenir un acteur

majeur du jeu vidéo, lui propose en 2010 de monter une équipe France et Benelux, il y voit la chance de réaliser sa volonté d’être entrepreneur dans un cadre sécurisé. La réussite de ce pari lui permettra de rejoindre le siège mondial de Warner Bros. à Los Angeles. Dans chacune de ses fonctions, il a opéré le même constat : « La 1ère année on découvre, la 2ème on met en œuvre, la 3ème on contrôle. Changer de job et de société est alors la meilleure façon d’évoluer dans les hiérarchies et dans ses savoirfaire et cela permet d’agrandir son réseau professionnel. » Son leitmotiv : faire les choses différemment des autres et rester « focus » sur ses objectifs. « L’important pour moi est de toujours apprendre, renforcer mes compétences. » Pour autant, Bonnka n’a pas de plan à 5 ans ; il s’en remet aux rencontres et sait saisir les opportunités pour évoluer. Prochaine étape : le changement qui peut être interne ou externe... Toutes les options sont ouvertes. Dix-huit mois après son arrivée en Californie, Bonnka y voit « la terre des opportunités ». Une chose est sûre : il continuera à réunir des univers qu’il aime et construire des relations avec des gens et des environnements toujours plus mobiles.

SCAN ISC L’ISC Paris apporte des ressources pédagogiques puissantes, incite les étudiants à développer leurs compétences au delà de l’apprentissage théorique qu’ils reçoivent. A mon sens, c’est le plus important : ils doivent être acteurs, comprendre ce qui est prioritaire pour eux, se poser les bonnes questions. Il faut être conscient de ses forces et chercher à toujours s’améliorer. J’ai appris à manager par l’exemple en suivant ce précepte : si vous voulez qu’on vous suive, vous devez d’abord aller quelque part et ensuite convaincre les autres de vous suivre.

18

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 2003 : Product Manager Xbox & PC games (Microsoft, Les Ulis) 2004 : Senior Brand Manager EA Sports (Electronic Arts, Lyon) 2007 : Senior Brand Manager EMEA (Ubisoft, Montreuil) 2010 : Marketing Manager France Benelux (Warner Bros., Neuilly) 2014 : Marketing Director Worldwide (Warner Bros., Los Angeles) Son mot préféré : Oui Celui qu’il déteste : Jamais Principal trait de caractère : Passionné Son héros : « J’en citerai deux, Steve Jobs pour sa volonté perpétuelle de ne pas suivre ce que les autres font (un ressort d’innovation) et Michael Jordan pour son leadership, son charisme, son esprit de compétition, des qualités qu’il serait admirable d’avoir en tant que manager (une mentalité de champion). »

Highlights 2003 : Product Manager Xbox & PC games (Microsoft, Les Ulis) 2004 : Senior Brand Manager EA Sports (Electronic Arts, Lyon) 2007 : Senior Brand Manager EMEA (Ubisoft, Montreuil) 2010 : Marketing Manager France Benelux (Warner Bros., Neuilly) 2014 : Marketing Director Worldwide (Warner Bros., Los Angeles) His favorite word : Yes The word he hates : Never His strongest trait : Passionate His hero : « I would choose two : Steve Jobs for his will to do things different than others (springboard for innovation) and Michael Jordan for his leadership, his charism, his competitive spirit. Qualities it would be admirable to have as a manager (champion mentality). »


Géraldine Pamphile

Promo 1997

Vice-présidente Global Media Distribution / VP Global Media Distribution NBA

Originaire de la Martinique, venue à Paris pour ses études à l’ISC Paris, Géraldine se voit confirmer dans un cours sur les minorités qu’elle cumule les handicaps : jeune, femme et créole. Bien décidée à ne jamais donner prise aux regards réducteurs, elle traduit immédiatement : bosseuse, voyageuse et ambitieuse ! « Quand j’ai reçu la proposition de la NBA, elle venait de nulle part. J’étais à Hong Kong pour vendre les droits de distribution de la chaîne Trace TV. Après les succès africains et européens, il fallait conquérir le Moyen-Orient et l’Asie. J’ai convaincu le board d’ouvrir un bureau là-bas ; j’en ai profité pour valider un MBA à Hong Kong University. » Créée 4 ans plus tôt, Trace TV est devenue la 3ème chaîne de télévision musicale au monde. Participer à la fondation de cette marque dédiée aux jeunes et à la culture urbaine a été une expérience clé pour Géraldine. « Nous pensions qu’il faudrait 3 mois ; le challenge a demandé 4 ans et c’est Goldman Sachs New York qui a décidé d’investir, faisant exception à ses règles de conduite. » Quand elle analyse les raisons qui ont incité la NBA à la contacter, sur recommandation de son réseau, Géraldine avance deux motifs : « Ils ont aimé le ressort mondial de Trace TV et ont pensé que la dynamique de développement planétaire de la NBA devait, elle aussi, être celle d’une start-up et pas celle d’une star. Les atouts de la ligue — le monopole sur ce business du basket-ball autour des joueurs et des clubs, la fascination qu’exerce la marque NBA et un résultat qui se chiffre en milliards de dollars — n’y changent rien. Dans chaque pays, toute marque est petite avant d’être grande. » Un recrutement au cœur du système sportif peut

ainsi faire fi de l’expérience de la discipline et contourner les étiquettes « A l’époque, je n’y connaissais rien au basket. Je n’avais pas le profil Marketing média sportif », nous confie Géraldine. De son passage à l’ISC Paris, elle retire cette capacité à s’adapter, cette envie d’oser qui lui correspond si bien. L’atout de Géraldine : savoir provoquer de nouvelles rencontres et élargir la présence de marque pour générer des revenus. Pour la NBA, il ne suffit pas de tenir les rênes d’un rêve, il faut le faire fructifier : d’un côté les médias et les licences représentent 90% du CA Asie-Pacifique, de l’autre l’affinité avec le sport change selon les pays. Les marchés à conquérir constituent une véritable opportunité pour créer de nouveaux liens avec la culture basket, jeu spectaculaire dont la discipline sévère est axée sur la reconnaissance des meilleurs. Promue à New York, Géraldine reste fascinée par la façon dont la ligue construit sa stratégie de partenariats, aligne les intérêts de ses multiples parties prenantes et commercialise ses produits avec un positionnement d’interlocuteur unique : « Développer un discours vrai, c’est donner à chacun l’envie de continuer. »

SCAN ISC L’ISC Paris est une école résolument moderne et humaine. Dès la 1ère année, le système associatif vous fait entrer dans une dynamique d’entreprise avec vos projets, vos budgets qui doivent devenir profitables. C’est une belle transition entre l’univers scolaire et l’entrée sur le marché professionnel, vers de jolies carrières pour ceux qui sauront le mieux faire vivre leur réseau.

20

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1999 : Co-fondatrice et Vice-présidente communication & marketing Trace TV, Paris 2007 : VP Asie Pacifique Trace TV, Hong Kong 2009 : VP Media Distribution et merchandising NBA, Hong Kong 2015 : VP Global Media Distribution NBA, New York Ses mots préférés : Ténacité, aller jusqu’au bout des choses Celui qu’elle déteste : Routine Son principal trait de caractère : « Je n’ai pas peur de l’insurmontable » Son héros d’histoire ou de fiction : Le roi Arthur pour la façon dont il a créé sa Table ronde Son passe-temps préféré : Le bateau

Highlights 1999 : Co-founder and communication & marketing Vice President, Trace TV, Paris 2007 : Asia Pacific VP Trace, Hong Kong 2009 : VP Media Distribution and merchandising NBA, Hong Kong 2015 : VP Global Media Distribution NBA, New York Her favorite words : Tenacity, achieve things The word she hates : Routine Her strongest trait : « I am not afraid of insuperable challenges » Her favorite history or fictional hero : King Arthur for the manner he gathered his Round Table Her favorite hobby : Sailing


Coralie Rachet

Promo 1999

Directrice France / France Director Robert Walters

A une question sur le secteur dans lequel elle n’aurait pas aimé travailler, Coralie répond : financier. Quand je m’en étonne puisque c’était son premier métier, elle répond avec naturel : « c’est pour ça que j’ai changé ! » Où d’autres verraient un paradoxe, elle trouve le ressort d’une logique qui associe rigueur et fraîcheur. Contrôleur financier en Angleterre dans une société américaine puis Auditrice dans un cabinet comptable leader du conseil, Coralie a trouvé dans le recrutement un métier qui faisait complètement sens par rapport à ses aspirations. « J’ai rejoint Robert Walters en tant que Consultante, ce qui m’a permis de travailler sur mes acquis d’ancienne financière et de répondre à mon envie de faire un métier tourné vers l’humain, l’entrepreneuriat et le commercial. » Une progression par étapes, ponctuée par deux congés maternité : cette maman a été Consultante senior, Manager, Senior manager puis Directrice associée avant de devenir Directrice France. Flash-back... Pour Coralie, l’ISC Paris est d’abord une école ouverte sur la vie associative : « Les avantages : une latitude, une autonomie et une capacité à développer sa fibre entrepreneuriale. » Le temps fort de sa vie étudiante est sa promotion comme Vice-présidente d’ISC Network, le job service de l’école. « Je ne m’y attendais pas et j’en ai été très fière : une occasion formidable de créer une nouvelle dynamique de groupe dans un contexte où il y avait tout à faire ! » Aux étudiants d’aujourd’hui, Coralie conseille de saisir toutes les opportunités extra-scolaires que peuvent proposer les écoles telle que la participation à la vie associative,

expérience à laquelle elle se raccroche encore dans sa carrière actuelle. « On avait des associations loi de 1901 où l’on ne pouvait pas payer les membres de l’association. Il fallait donc trouver des moyens de les motiver autrement ! Aujourd’hui, l’enjeu est similaire : même si les consultants sont bien rémunérés, je dois avant tout savoir les faire grandir pour retenir les meilleurs. » Ce que signifie le management pour elle : « Avoir des collaborateurs qui sont heureux et qui s’inscrivent dans le temps. Je suis fière de constater que Robert Walters a été distingué dans les Great Places to Work, les endroits où il fait bon travailler. » La conviction de Coralie est que dans une entreprise comme celle-ci, les techniques de management et d’implication sont nécessaires pour créer une dynamique positive : « La corrélation entre environnement et résultats a été prouvée dans notre modèle, fondé sur un management plutôt collaboratif. Notre présence dans 24 pays nous permet d’offrir des opportunités de carrière à l’international, nous donne la possibilité de nous benchmarker et nous inspire pour saisir les évolutions du métier. Pour nos clients, c’est la possibilité de bénéficier de candidats du monde entier où qu’ils soient. » D’un côté des processus de recrutement unifiés, de l’autre des talents qui doivent savoir faire la différence. Et faire la différence, c’est ce qu’a réussi Coralie !

SCAN ISC J’ai acquis plus que des réflexes en vie associative. J’ai eu la possibilité de m’exprimer comme un entrepreneur, de travailler avec un comité de direction comme on le retrouve dans le monde de l’entreprise, de développer toute la dimension managériale, de recruter des collaborateurs au sein de l’ISC Network et de prospecter de nouveaux clients.

22

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 1999 : Contrôleur financier chez AIFS 2001 : Auditrice chez KPMG Juin 2003 : Quitte le monde de la finance pure pour intégrer Robert Walters en tant que Consultante, puis Senior manager et enfin Responsable du pôle Finance de Robert Walters 2010 : Directrice associée Depuis 2013 : Directrice France Robert Walters Son mot préféré : Optimisme Principal trait de caractère : Persévérance Sa passion : « Ma famille » Le métier pour lequel elle n’était pas faite : La finance. « J’avais les compétences mais pour moi c’était trop technique, trop coupé du relationnel. »

Highlights 1999 : Financial Controller at AIFS 2001 : Auditor at KPMG June 2003 : Leaving the world of Finance to integrate Robert Walters as a Consultant then Senior manager and then Finance department Manager Robert Walters 2010 : Associate Director Since 2013 : France Director Robert Walters Her favorite word : Optimism Her strongest trait : Perseverance Her hobby : « My family » The job for which she was not made : « Finance, although I had competencies it was too technical, too far from relational. »


Fabrice Toledano

Promo 1996

Directeur marketing et communication / Communication and marketing Director iDTGV

Fabrice est un homme guidé par la curiosité, l’écoute et les contacts. En entreprise, il aime les postes à la fois d’observation et tournés vers l’action, en prise directe sur l’époque et les évolutions des usages des consommateurs. Quand le secteur devient plus mature, il préfère se tourner vers des acteurs qui sont davantage en phase de développement. Pour Fabrice, la première qualité de l’ISC Paris est de rendre les étudiants opérationnels, notamment à travers la vie associative qui est fortement identitaire. « Bien sûr, les cours théoriques sont indispensables mais ce sont les stages, les travaux pratiques et la vie associative qui font des élèves de petits professionnels. Aujourd’hui, avec un œil de recruteur, je trouve ce point extrêmement important. » Intégré à sa sortie de l’ISC Paris à la grande aventure The Phone House, quand l’équipe n’était encore constituée que d’une poignée d’enthousiastes, Fabrice a été ensuite Consultant auprès des acteurs des télécoms puis Responsable de la fidélisation chez Club Internet. Après une courte période d’infidélité à ce secteur, il l’a retrouvé avec Numéricable jusqu’à son rachat par SFR en 2014, date de son entrée chez iDTGV, où il est aujourd’hui Directeur du marketing et de la communication. « Cette filiale de la SNCF est un laboratoire de la grande vitesse qui développe des services en réponse à des attentes clients afin d’offrir le meilleur de l’expérience de voyage. Pour être compris et tout simplement être audibles, nous devons communiquer le plus simplement possible. Notre métier induit donc une vraie mission de marketing de l’innovation en termes de services et de communication. »

24

La concurrence est multiple sur la longue distance, spécialité d’iDTGV : l’avion, la voiture, le covoiturage en plein essor et les nouvelles compagnies étrangères qui seront bientôt sur les rails du fait de l’ouverture des frontières. « Mon rôle est, avec mon équipe, de rendre l’offre attractive en profitant des atouts du Net (coûts de distribution réduits) et en avançant une proposition clairement orientée loisirs. Notre clientèle se déplace moins pour raisons professionnelles que touristiques ou familiales. Côté tranches d’âges, nous parlons d’abord aux jeunes mais les seniors sont aussi séduits par notre offre de services, notre offre tarifaire et nos destinations. » Cette multiplicité de cibles, d’usages et de concurrents n’est pas pour déplaire à Fabrice, toujours à la recherche de challenges professionnels au service desquels mettre son expertise.

Bio express 1996 : Diplômé, il débute sa carrière chez The Phone House comme responsable de magasin puis contribue à la création du SAV pour l’ensemble du réseau 2000 : Consultant CRM auprès des acteurs des télécoms chez CSC 2004 : Responsable marketing fidélisation chez Club Internet 2007 : Directeur marketing chez 1001 Listes 2009 : Directeur marketing clients puis Directeur marketing des offres et marketing clients chez Numéricable 2014 : Rejoint iDTGV comme Directeur marketing et communication Son mot préféré : Penser différemment Celui qu’il déteste : C’est pas ma faute ! Son héros préféré : Matrix, pour son côté visionnaire

Highlights

SCAN ISC

1996 : Graduate, begins his career with The Phone House as a store manager then contributes to the creation of the service for the entire network 2000 : CRM Consultant with telecom players at CSC 2004 : Loyalty marketing Manager at Club Internet 2007 : Marketing Director at 1001 Listes 2009 : Customer marketing Director then Service offering and customer marketing Director at Numericable 2014 : Joined iDTGV as Communication and marketing Director

Les travaux pratiques, cas réels d’entreprises, sont l’enseignement qui m’a le plus marqué à l’ISC Paris. Ils mobilisent les étudiants amenés à travailler en équipe, confrontés à la réalité du terrain et encadrés par des professionnels qu’il ne faut pas décevoir. Il en va de notre réputation et de nos premières opportunités réseau. Mes principaux contacts gardés après l’école en sont issus.

His favorite word : Think different The word he hates : « It’s not my fault! » His favorite hero : The forward-thinking Matrix

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Son réseau ISC, il le croise aujourd’hui un peu à l’image du réseau ferré de « ses » trains : « C’est amusant de voir la diversité des occasions où l’on peut retrouver des anciens de l’école : des partenaires que l’on découvre eux aussi diplômés ISC Paris, des connaissances communes, des collaborateurs... Autant d’amorces pour constituer un réseau professionnel qui se révèle essentiel dans la vie active. »


Sandrine Tribouillier

Promo 1989

Directrice exécutif finance France / Financial executive Director Bristol-Myers Squibb

Visage fin, allure souriante, Sandrine affiche l’élégance discrète d’une femme qui ne cherche pas à se mettre en avant. Mais ses propos révèlent vite un manager en alerte pour qui le changement a toujours signifié la chance de rencontres et l’opportunité d’évoluer vers des responsabilités élargies. Après plus de 20 ans de carrière chez 3M, Sandrine a choisi d’évoluer au sein d’une autre entreprise américaine : BMS. « D’une entreprise à l’autre, précise Sandrine, le passage a été facilité par des cultures d’entreprise fortes, assez comparables avec une priorité donnée aux employés, au développement de chacun et à l’éthique. » BMS a choisi il y a plusieurs années de réduire sa taille pour rester plus agile et recentrer ses approches sur son cœur de métier : l’innovation au service de spécialités comme la cardiologie, la virologie et l’immuno-oncologie. Dans cette nouvelle forme de lutte contre le cancer, étude, diagnostic, traitement, BMS est un pionnier qui agit en renforçant les défenses immunitaires des patients. « La stratégie de R&D, Recherche et Développement, a porté ses fruits : elle est à la fois interne et externe avec une série d’acquisitions qui ont forgé un modèle, « le collier de perles », pour donner aux équipes les plus prometteuses au stade exploratoire, les moyens de leur déploiement dans les phases ultérieures. Une stratégie que les concurrents n’ont pas manqué de dupliquer. Dans l’industrie pharmaceutique, les entreprises doivent sans cesse se renouveler puisque les

découvertes et les produits sont protégés par des brevets qui leur donnent l’exclusivité mais seulement pour un temps. Des produits génériques peuvent ensuite arriver sur le marché et réduire les marges ; d’autres nouveautés doivent prendre le relais. BMS en France, c’est aussi UPSA, l’aspirine qui a fait la renommée de la marque, ainsi que Dafalgan, Efferalgan, Fervex... L’usine située à Agen fabrique près de 2 millions de boîtes par jour : c’est le 1er producteur européen de médicaments effervescents. Les problématiques financières sont multiples et ont un impact fort. « Dans cette industrie, le nombre de produits est limité mais il demande à chaque fois des investissements et des efforts à la hauteur de l’enjeu. » Sandrine, en charge des finances pour la France, est l’interlocutrice du Directeur général. Elle travaille aussi avec la hiérarchie Finances de BMS. « Mon patron est basé aux Etats-Unis, mais je peux discuter aussi bien avec des experts techniques qu’avec des managers ou des responsables d’opérations, selon les problématiques. »

SCAN ISC De l’école, je me souviens d’abord du plaisir qu’on a eu à travailler en équipe et à finaliser une opération associative. Mais j’ai aussi gardé des liens et des contacts très forts aux 4 coins de la terre. Ma meilleure amie est issue de l’ISC Paris et mariée à un ISC ; ils habitent en Australie. Mon témoin de mariage est aussi un ISC, j’étais le témoin d’un autre ISC qui, lui, vit en Suisse.

26

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 2005 : Directeur six sigma puis Directrice fusion acquisitions chez 3M 2007 : Promue Directrice fusion & acquisitions puis Directrice administrative et financière 2012 : Intègre Bristol-Myers Squibb en tant que Directrice exécutif finance Son mot favori : Super ! Celui qu’elle déteste : Impossible Principal trait de caractère : La curiosité... l’impatience aussi Son passe-tems préféré : La lecture Le métier pour lequel elle n’était pas faite : Auditrice. « J’aime l’opérationnel, aller au bout des projets ou recommandations. »

Highlights 2005 : Director merger acquisitions at 3M 2007 : Promoted Director merger & acquisitions and Administrative and financial Director 2012 : Integrates Bristol-Myers Squibb as Financial executive Director Her favorite word : Super! The word she hates : Impossible Her strongest trait : Curiosity... impatience also Her favorite hobby : Reading The job for which she was not made : Audit. « I like operational jobs, handling projects and recommendations until the end. »


Angélique Zettor

Promo 2009

Co-fondatrice et Co-CEO / CO-Founder and Co-CEO Genymobile

Cette jeune femme au charme décoiffant cache un talent si clairement reconnu qu’elle aurait pu être la petite-fille de Don Draper, le héros de la série Mad Men. Avec la même évidence que la publicité dans l’Amérique des années 60, elle a choisi le monde numérique comme terrain de jeux. Elancée et enjouée, Angélique, originaire de la Réunion, a plus un profil hip-hop que digital. Habile, elle a réalisé d’emblée un coup de maître en fondant Genymobile 2 ans après sa sortie de l’ISC Paris, avec Arnaud Dupuis son associé et co-fondateur. A peine créée, leur entreprise a raflé des récompenses enviées et réussi sa 1ère levée de fonds : 2 millions de dollars. Passée de 23 à 45 salariés en moins d’un an, la start-up prévoit de recruter 20 autres collaborateurs en 2015. L’idée de Genymobile, Angélique la résume très simplement : « Je voyais bien que les Directeurs informatique avaient des problématiques autour de la mobilité avec tous ces nouveaux terminaux qui arrivent en entreprise : des smartphones, des tablettes... Il leur fallait des solutions. Nous apportons de l’expertise Android, le leader incontournable sur ce marché, pour que les terminaux deviennent des systèmes embarqués et sur-mesure, avec des applications métiers qui répliquent les bonnes pratiques sur mobiles. » En fait, si Genymotion, la première application de l’entreprise, compte déjà près de 2 millions d’utilisateurs un an après son lancement, c’est que ce logiciel s’inscrit certes sans coup férir dans la logique d’Android, ouverte, conviviale et sur-mesure, mais en redonnant la main aux entreprises sur les objets connectés. Les DSI, Directions des Systèmes d’Information,

avaient perdu le contrôle des opérations face à la vague mondiale des mobiles et à leurs millions de connections quotidiennes. Aidées par Genymobile, elles peuvent à la fois sécuriser leurs réseaux pour en protéger les multiples accès et manager leurs usages pour gérer entièrement les déploiements professionnels. C’est la fin d’un casse-tête. Quand elle décrit ses fonctions à la tête de Genymobile, qu’elle pilote avec brio entre Paris et San Francisco, le marketing n’arrive qu’en 4ème rang après la stratégie (de croissance), le développement (international) et la culture (participative). Angélique précise : « Nous avons une culture d’entreprise très forte où les gens sont épanouis et ont envie de donner le meilleur d’eux-mêmes. » Au grand écart sur le concept (des logiciels libres venus de l’extérieur mais ultracontrôlés par les entreprises), correspond un grand écart sur l’organisation : au bureau, les salariés peuvent choisir entre la sieste et le baby-foot mais à condition de respecter les dates de livraison. Une autonomie complète est donnée à chacun mais la précision est de rigueur pour le bouclage des projets. Chez Genymobile, des produits innovants au management baladeur, un paradoxe peut en cacher un autre, c’est sans doute pour cela que tout le monde joue le jeu.

SCAN ISC Pour Angélique, past présidente du BDE, à la tête de 37 associations et d’un budget de 846 000 d’euros, l’entreprenariat est une seconde nature. La vie associative est le point fort de la pédagogie de l’ISC Paris et un tremplin pour des réussites futures. « Dans une économie de plus en plus contributive et orientée vers l’entreprenariat, l’ISC Paris est vraiment la bonne école. »

28

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

Bio express 2007 : Présidente du BDE de l’ISC Paris 2008 : Découvre l’Open Source chez Linagora, d’abord en stage puis en tant que Key account manager 2011 : Fonde Genymobile avec son associé 2013 : Prix du jeune entrepreneur La Tribune, Prix EY de l’Innovation d’avenir 2014 : Prix Ivy du jeune dirigeant de la technologie. Levée de fonds aux Etats-Unis et ouverture à San Francisco de la filiale américaine de Genymobile Son mot préféré : Passions ! La dernière en date est l’escalade Son principal trait de charactère : L’entreprenariat Son paysage préféré : Yosemite, un parc de haute montagne dans l’Ouest des Etats-Unis Le métier pour lequel elle n’était pas faite : Mathématicien

Highlights 2007 : ISC Paris Student Union President 2008 : View of Open Source in Linagora, first in training and then as Key account Manager 2011 : Founds Genymobile with his partner 2013 : Prize of the young entrepreneur La Tribune, EY Future Innovation Award 2014 : Ivy Prize of the Young technology Officer. Fundraising in the United States and opening in San Francisco of the American subsidiary of Genymobile Her favorite word : Passion! « My latest is climbing »

Her strongest trait : Entrepreneurship Her favorite landscape : Yosemite, a mountain park in western US The job for which she was not made : Mathematician


Les lauréats du Hall of Fame

30

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

depuis 2012... Quels talents !

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

31


L’association ISC Paris Alumni

ISC Paris Alumni, c’est votre réseau !

Une association puissante : • plus de 16 000 membres • présents dans tous les secteurs d’activité • 51 promotions • un réseau international actif sur les 5 continents et plus de 80 pays

Notre association initie ou encourage les initiatives qui visent à renforcer les liens entre les alumni et développer leur potentiel professionnel. Elle contribue à faire rayonner et valoriser l’image de l’ISC Paris et de ses diplômés. Pour profiter des services de l’association ou simplement prendre ou reprendre contact avec des alumni, c’est très simple!

Un réseau dynamique, des services adaptés :

32

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

DISTRIBUTION

CONSEIL

10%

9%

4%

4%

MULTI-MEDIA

4%

3%

3% LUXE

3%

3%

PUBLIC, PARAPUBLIC

2%

TRANSPORT, AÉRONAUTIQUE

6% RECRUTEMENT, RH

INFORMATIQUE

PHARMA, COSMETIQUES

3%

1%

IMMOBILIER

TOURISME

8%

5%

4%

TEXTILE

14%

4%

• Contactez-nous : contact@iscparis-alumni.com 3%

2%

FORMATION

1% ACTION SOCIALE

2%

BTP

MEDIA, COMMUNICATION

AUTOMOBILE

BANQUE, FINANCE, ASSURANCE

• Suivez-nous sur les réseaux sociaux

AUTRES INDUSTRIES

CHIMIE

AGROALIMENTAIRE

TELECOM

> Un réseau efficace pour booster sa carrière et des occasions conviviales de retrouver d’autres Alumni !

En violet, les zones d'actions et de présence d'ISC Paris Alumni.

AUTRES SERVICES

• une plateforme internet privée iscparisalumni.com qui regroupe toutes nos activités et vous donne accès à la base de données des 16 000 diplômés • des Clubs sectoriels ou thématiques tels que le Club entrepreneur, le Club Marketing & Communication, le Club PILS (santé...) • des Clubs régionaux (Toulouse, Lyon...) • des bureaux de représentation à l’international (Londres, New York, Hong Kong, Dubaï...) • des opportunités d’affaires • un pôle emploi carrière, avec des offres d’emploi en ligne, des rencontres coaching, des ateliers pour se préparer à évoluer (rencontres et ateliers réservés aux cotisants)

www.iscparis-alumni.com • Connectez-vous sur Activer votre compte et mettez à jour votre profil

1%

ENVIRONNEMENT 1%

Rappel cotisation : suis-je à jour ? Depuis 2006, la cotisation est une cotisation unique, versée une fois pour toutes : c’est la « cotisation à vie ». • Pour les diplômés avant 2006, elle doit être acquittée auprès de l’association via le site internet www.iscparisalumni.com. Le règlement peut se faire très simplement, en ligne par carte bancaire.

• Pour les diplômés de la promotion 2006 et des suivantes, la cotisation est gratuite. En effet, l’ISC Paris, conscient de l’importance stratégique de développer un réseau d’Alumni puissant et de renforcer les synergies avec l’ISC Paris Alumni, verse chaque année depuis 2006 une subvention à l’association. Celle-ci nous a permis d’instaurer une cotisation gratuite pour chaque nouveau diplômé de l’ISC Paris à partir de la promotion 2006. ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015

33


16 000 visages, 16 000 parcours, une équipe ! Un grand merci à nos 12 brillants famous 2015 et à l’équipe sans laquelle ce Hall of Fame n’existerait pas, notre Responsable réseau Catherine Ubaysi puis Charlotte Dubuc et tous les alumni qui se sont investis dans l’organisation de cette aventure, malgré leur emploi du temps chargé. Le jury est composé de membres du bureau, d’anciens Hall of Fame, de diplômés professionnels des ressources humaines, de l’entrepreneuriat, des médias, de la finance et du marketing. Ce jury éclectique, dynamique, réunit des promotions récentes comme des plus anciennes, des alumni de Paris, de province et de l’étranger. Merci à Virginie Alexanian (promo 2006), Eve-Lise Blanc-Deleuze (promo 1984), Sylvain Cotten (promo 1993), Marie-France Delachaux (promo 2001), Cédric Diridollou (promo 1995), Robert Fabbris (promo 1977), Bernard Garcia (promo 1964), Lucie Knappek (promo 2008), Catherine Ubaysi (promo 1993), Myriam Vergne (promo 1989), Thibault Vuillermet (promo 1993), membres du jury. Ce Hall of Fame ne serait pas non plus ce qu’il est sans Gérard Simonet qui fait vivre chaque portrait par sa plume et Laurent Caron qui révèle chaque talent le temps d’une photo et filme chaque interview pour faire vivre votre histoire sur la « toile » et le site ISC Paris Alumni.

Direction et coordination du projet : Catherine Ubaysi et Charlotte Dubuc / Direction de la publication : Eve-Lise Blanc-Deleuze / Rédacteur : Gérard Simonet Traducteurs : Hailee Tindale et Marie Minier / Photographe et réalisateur France : Laurent Caron / Photographe USA : Hussein H Katz et Charles Gaster Crédit photo 2ème de couverture : R-P Ribière / Production photo et vidéo : Antoine Vidaling, Pill Production et Catherine Ubaysi / Assistante production : Carmen Aschard Création et réalisation graphique : Sandrine Proust / Impression : Bulls Market Group.

34

ISC Paris Alumni Hall of Fame 2015


ISC PARIS ALUMNI Réseau des diplômés de l’ISC Paris 22, boulevard du Fort de Vaux - 75017 Paris Tél. : +33 (0)1 82 53 20 40 / contact@iscparis-alumni.com

www.iscparis-alumni.com

Profile for iscparis-alumni.com

Hall_of_Fame_2015_ISC_Paris_Alumni  

Hall_of_Fame_2015_ISC_Paris_Alumni  

Advertisement