Page 1

PORTFOLIO

IRIS MORLAT ARCHITECTURE SCÉNOGRAPHIE


ARCHITECTURE &

URBANISME


LA RENCONTRE T H É Â T R A L E Situation

Les Ateliers Berthier, Paris. Site se trouve entre la Zac Batignolles en construction et le nouveau Palais de Justice.

Projet

Requalifier et développer l’héritage bâti des Ateliers Berthier.

Intentions programmatiques

-Conserver l’âme du théâtre pour le choix programmatique -Créer une rencontre entre trois institutions théâtrales. Conserver la salle de L’Odéon en lui aménageant une arrière scène plus généreuse, offrir une salle transformable à la Comédie Française et créer une école de recherche théâtrale.

Intentions architecturales

-Ouvrir le parvis minéral comme une bulle d’aire urbaine, ainsi que l’ancien mur de Paris. Conserver l’aspect privé à l’arrière végétal. -Conserver une faible hauteur bâtie contrastant avec le site environnant. -Recentrer l’entrée par les bâtiments de C.Garnier et redécouvrir la symétrie bâtie. -Utiliser le pavillon comme un premier seuil des Ateliers. -Regrouper les trois pôles bâtis par un passage de verre. -Révéler et faire cohabiter les différentes périodes architecturales. -Souligner les qualités architecturales des bâtiments


Processus du réhabilitation et d’extension

État actuel

Ouvrir le parvis avant

Orienter le bâtiment par deux extensions

Zac Batignolles

Nouveau Palais de Justice

Ateliers Berthier


Ouvrir deux brèches dans l’ancien mur de Paris

Relier les bâtiments par le passage de verre

État du projet

R+1

Rdc


Circulation de l’espace de formation autour de l’atelier de décors

Espace de respiration

Salle transformable destinée à la recherche

Espace de


e rencontre

Transformabilités de la salle de formation

Facade avant

Salle transformable pour la Comédie française

Espace de respiration

Arrière scène pour la salle de l’Odéon


Espace de Formation

Salle de transformable de l’espace de formation

Espace de rencontre

Salle transformable de la Comédie française

Odéon du décors au spectacle


Vue depuis la bibliothèque sur l’espace de rencontre

Atelier de décors d’Odéon


LE THÉÂTRE, UN LIEUX DE RENCONTRES ET DE CULTURE Situation

Le site se trouve entre la Marne et un parc public végétalisé à Saint-Maurdes-fossés.

Projet

Un théâtre partant de la salle centrale.

Intentions

-Respecter l’orientation urbaine existante. -La salle principale est perçue comme le noyau du projet. L’accueil, la partie administrative, la seconde salle amovible, et l’arrière scène technique s’organisent autour de la salle de 500 places. Les pôles de spectacles sortent du «bloc» du théâtre vers le parc et vers la Marne. -L’accueil et les locaux techniques réunissent les espaces qui forment un tout autour de la salle. -Réunir les différents intervenants du théâtre. L’espace du pôle administratif s’organise autour d’un patio pour générer la rencontre entre administrateurs, public et acteurs. -Un dialogue entre intérieur et extérieur crée les seuils d’entrée des espaces. -Des jeux de niveaux et de passerelles offrent différents points de vue dans le bâtiment. -Construction en béton et bois. Le béton assoit le bâtiment vu comme un monolithe. Les pôles évoluant vers l’extérieur sont en bardage bois . Ceux-ci permettent de créer des ouvertures en clairevoie vers l’extérieur.


N

Une orientation respectée

Théâtre entre fleuve et jardin


Rdc

Pôle en bois se détachant du monolithe de béton


e

Espace de rencontre et de lecture

Salle de spectacle - 500 places


Arrière salle technique

Espaces publics ouvrant sur les salles

La salle à la rencontre des usagers

Espace de médiation culturelle

Rencontre de l’administration, du public et des acteurs autour d’un patio

Salle transformable 200 places


REDÉCOUVRIR LES PAYSAGES DE HAUTELOIRE : CONSTRUCTION D’UNE FERME ET D’UNE CUISINE CULTURELLE DANS LA COMMUNE DE CHAUDEYROLLES

Situation

A l’entrée de la commune de Chaudeyrolles (HauteLoire)

Sujet

En liaison avec les habitants, créer un projet bénéficiant à la commune.

Intentions

Installer le projet à l’entrée de la commune, entre les Narces et le mont Signon. Pour la commune, ses habitants et les touristes, installer sur ce site un parcours comprenant : une ferme culturelle et une cuisine spécialisée dans les produits locaux. Les deux bâtiments se font face , ils se répondent.. La disposition permet d’ouvrir directement le regard sur les Narces. Un bâtiment tout en bois et un autre en béton banché bois. Au centre, jouer avec le dénivelé pour mettre en place des assises vers les Narces. La ferme tout en longueur épouse le terrain. La cuisine en béton est comme un monolithe déposé sur ce site. Les ouvertures et le rappel des lames de bois créent un lien entre les deux bâtiments.


Narces

N

Mont Signon


N

Plan de Rdc


Le Parcours de la ferme

Espace machines

Espace vaches

Espace d’accueil

Perspective intĂŠrieure ferme


Élévation Sud Est cuisine

Accueil

Perspective intérieure cuisine

Préparation


DES BERGES AUX COTEAUX : DE LA GRANDE ÉCHELLE URBAINE À L’INTÉGRATION DE LOGEMENTS AU COEUR DES ÉCHOPPES Situation

Bordeaux rive droite, entre berges et coteaux.

Sujet

Apporter le nécessaire pour pallier à des problèmes urbains. Prendre en compte les futurs projets urbains choisis par la ville de Bordeaux.

Constats

Séquences détectées sans aucun lien entre elles : ancien pôle industriel, carrefours urbains, quartier d’échoppes, grands ensembles, axes routiers, zone pavillonnaire. Les projets futurs de Bordeaux ne se préoccuperont pas des limites existantes.

Intentions

Valoriser le paysage bordelais et des zones abandonnées. Par un axe paysager, partant de la figure de Desvignes, mettre en relation les différentes séquences des berges aux coteaux. Mettre en place des espaces publics et des équipements en rapport avec les besoins des séquences.


Une rive paysagère à exploiter

Une expansion contrainte

Habiter deux Bordeaux

Des limites persistantes malgré de nouveaux projets

Un parcours d’ambiances

N N


Une diversité d’habiter

Coteaux

Une croissance urbaine

Axe routier et ferroviaire

Interventions ponctuelles et contextualisées

Avenue Thiers passage du tramway

Berges de la Garonne

Ancien chemin de fer

Zone pavillonnaire

Grands ensembles et échoppes

Ancienne zone industrielle

Séquences et limites


Figure paysagère

N

FIGURE PAYSAGÈRE


Requalification d’une zone industrielle

Un nouveaux pôle sportif- des grands ensembles désenclavés


R E T R O U V E R LES QUALITÉS DES ÉCHOPPES BORDELAISES: 40 LOGEMENTS C O L L E C T I F S

Situation

Bordeaux, à l’entrée d’un quartier d’échoppes bordelaises.

Sujet

En liaison avec le projet urbain, développer un projet de logements collectifs.

Intentions

Offrir des temps de pause aux passants par un espace extérieur public à plusieurs usages (maison de quartier, buvette). Continuer l’implantation du bâti existant. Faire le lien entre la rue et les logements par une gradation des espaces extérieurs. Varier les typologies d’habitats, en adéquation avec le quartier. Multitude d’orientations, pour capter des vues différentes Porosité visuelle entre les deux côtés du bâtiment par des halls traversants. Logements traversants, bénéficiant de continuité extérieure, jardin ou terrasse. Construction en béton, verre et bois.


R+2

R+1

Vue depuis l’espace public

Continuité de l’existant

N

N

Rdc


RDC

Espace extérieur comme continuité du logement


UN CONTRASTE ASSUMÉ BIBLIOTHÈQUE ET LOGEMENTS INTER-QUARTIERS

Situation

Vichy, au sein d’un quartier constitué de maisons individuelles, face au Sichon.

Sujet

En liaison avec le projet urbain, développer un projet de bibliothèque, d’espace public et de logements.

Intentions

Respecter le calme et les alignements du quartier. Capter la lumière du Sud, et les vues vers le Sichon. Par les espaces publics, faire le lien entre le quartier, les berges et la bibliothèque. Scinder en deux la bibliothèque (espaces servis, espaces servants) : passerelle extérieure liant les deux blocs. Apport lumineux géré par une façade rideaux et des ouvertures zénithales. Jeux de terrasses intérieures permettant à la lumière de circuler. Implanter les logements aux abords de la bibliothèque. Construction en béton et verre.


Intégration dans un quartier résidentiel

Espace de lecture

Espace d’exposition et de Gestion

Logements


communication intérieure Jeux de terrasses intérieures pour un apport de lumière

N

Plan Rdc - Une ouverture affirmée sans perturber le quartier


L’ESPACE EXTÉRIEUR COMME LIEN : L’ESPACE PUBLIC ET LES LOGEMENTS AUTOUR DU CENTRE DE LOISIRS

Situation

A Clermont-Ferrand, dans un quartier résidentiel proche du centre ville, parcelle en pente, entre deux rues.

Projet

Un centre de loisirs, un espace public et des logements.

Intentions

-Conserver la pente et la végétation existante. -Respecter l’échelle et les alignements du quartier. -Capter des vues sur la ville en contre bas. -Bâtir en périphérie de la parcelle. -Espaces extérieurs comme liens.

Centre de loisirs

Trois pôles distincts (administration, espaces pour les enfants, et espaces collectifs) reliés par un axe de circulation. Séparation entre espaces servis et servants (tournés vers une terrasse et une barrière végétale existante). Lumière zénithale au sud en plus de grandes ouvertures vers le nord. Construction en béton, verre et bois.


N

Rdc


R-1

R-1

Autour d’une terrasse extérieure

Parcours entre intérieur et extérieur


SCÉNOGRAPHIE


SCÉNOGRAPHIE DE “SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D’AUTEUR” DE LUIGI PIRANDELLO

Sujet

Imaginer la scénographie de la pièce pour l’enceinte du Théâtre de la ville à Paris.

Ressenti de la pièce

Il s’agit d’une répétition de théâtre. Nous trouvons des personnages acteurs joués par des acteurs, et des personnages dits personnages joués par d’autres acteurs. Le rôle de l’acteur est très complexe dans cette pièce de même que celui du théâtre. On ne sait plus qui joue quoi et dans quel cadre.

Intentions

-La scène est nue, rien n’est caché. La scène est exposée de manière brutale, comme s’il s’agissait réellement de la répétition. -Durant toute la pièce, les personnages et les acteurs sont liés à un cube, il représente le statut de personnage. Les acteurs se lèvent quand ils sont personnages et qu’ils parlent. Les six personnages restent en permanence debout, car n’ont jamais quitté le statut de personnage. Les cubes sont aussi utilisés pour créer le canapé et le bassin. -Les décors sont bruts et minimalistes en écho à la nudité de la scène. Il s’agit d’une mise en abîme du théâtre. -Quand les personnages content et jouent leur histoire passée, un voile descend devant eux et


Le metteur en scène et les acteurs arrivent sur scène pendant que les spectateurs s’installent encore

Les acteurs et le metteur en scène répètent

Les six personnages quittent la scène

Les six personnages content leur histoire

Le décor de la boutique descend

La lumière s’inverse derrière le voile, l’histoire est jouée

Le rideau descend

Les six personnages jouent la scène finale


Les six personnages entrent

Les six personnages et les acteurs se font face, les six personnages content leurs histoires

Les acteurs dĂŠbattent sur les personnages

Les personnages reviennent et continuent l’histoire

Les acteurs tentent de jouer les personnages

La scène du bassin se met en place

Le fils tombe dans le bassin

Le garçon tire


SCÉNOGRAPHIE DE “BETTENCOURT B O U L E V A R D ” DE MICHEL VINAVER

Sujet

Imaginer la scénographie de la pièce pour le Théatre de la Colline à Paris.

Ressenti de la pièce

Nous proposons au public de plonger dans un endroit imaginaire: l’intérieur du cerveau de Liliane B. lors de son expertise médicale. Le texte nous a semblé être une accumulation mêlant souvenirs anciens et découvertes récentes après le traumatisme de sa mise sous tutelle.

Intention

-L’espace du plateau est laissé nu. L’intérieur du cadre de scène est la tête de Liliane. Elle se trouve en premier plan, sur le rebord de scène, dos au public, face à ses souvenirs. -La scénographie est constituée d’éléments divers, empruntant au registre du théâtre et à celui ultra chic de la rue Delabordière. -Chaque disposition permet de créer un nouveau lien entre les personnages et les différents cadres spatio-temporels au sein desquels se sont situées les liaisons complexes de l’affaire Bettencourt. Des passerelles et des escaliers se promènent dans tous les sens. Ces représentations d’architecture mentale se construisent et se réarrangent de façon désordonnée. -Le chroniqueur est la voix de sa conscience. Il est intemporel. Comme Liliane, il traverse les espaces, les âges et le cadre de scène.


Morceau 1 : Le grand portail

Morceau 4 : Manager de l’année

Morceau 5 : La perfection est un fardeau

Morceau 8: La sphère de la vie

Morceau 9 : Jus d’airelle

Morceau 12 : Le gendre

Morceau 13 : Climène


Morceau 2 : Sarkozy 1

Morceau 3 : Les adieux du majordome

Morceau 6: La moule et les rochers

Morceau 7: Arielle et Caliban

Morceau 10 : Un secret bien gardé

Morceau 11 : Ma femme de chambre préférée

Morceau 14 : L’examen

Morceau 15 : Un peu de distance


Morceau 16 : Les cheveux des femmes

Morceau 17 : Thalasso à Deauville

Morceau 20 : La navette sacrée

Morceau 21 : Palamède

Morceau 24 : Carlos

Morceau 25 : Judith et Holopherne

Morceau 28 : Scène des nommos selon la cosmologie des dogons

Morceau 29 : Scène des éclats


Morceau 18 : Comptabilité

Morceau 19 : La double appartenance

Morceau 22 : Auditorium

Morceau 23 : Enveloppe kraft

Morceau 26 : Orage

Morceau 27 : Bagatelle ou Sarkozy 2

Morceau 30 : Scène dernière


Portfolio Architecture et Scénographie Iris Morlat  
Portfolio Architecture et Scénographie Iris Morlat  
Advertisement